Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Tinuviel Lastrim

Créature

Harem de Tinuviel ( Pnj)

février 06, 2012, 12:25:47 am

( Les fiches de Horo et Fonfon sont celles que l'on peut trouver dans la fiches de Tinu. Pour les autres, je n'ai mis que leurs histoires. Bonne lecture.)
Harem de Tivuviel :

Nom/Prenom/Surnom :  Multiples
Par contre Tinuviel les surnommes mes amantes.  Mes beautés,  mes chéries.

Âge
:   Allant de 16 à 30 ans humains.  Mais cela peut varier énormément selon la demoiselle.

Sexe : Femelle Uniquement.
Race :  
9 teranides
1 femme lézarde
1 centauresse
2 anges
1 Slime
1 demi démon
1 Viera
1 Elfe noir
1 humaine ( Terra)
1 Elfe du soleil
2 robots
1 Walkyrie
1 humaine ( terre)

Orientation sexuelle
: Homosexuel et bisexuel,  Certaine par contre n’accepte de se donner qu’à l’elfe.

Description physique : Difficile de faire une description physique de chaqu’une de ses demoiselles.  Leurs physiques variant  énormément selon les deux demoiselles que l’on souhaite comparer.   Le harem est une véritable source de diversité, de compréhension et surtout de tolérance.  Cependant, l’on peut dire que l’elfe à toujours eut de gout pour choisir ses amantes,  en effet, elles ont toutes une forme de beauté.  Celle-ci peut être plus ou moins sauvage,  plus ou moins sophistiquée mais personne ne pourra dire qu’une de ses amantes n’est pas délicieuse.  L’elfe le prendrait d’ailleurs extrêmement mal.
Dans tous les cas, le mieux est de vous référer aux photos  que vous trouverez avec qu’une des fiches du harem.


Caractère
: Encore une fois, il est difficile, je dirais même impossible de résumer en quelques lignes les caractères de chaqu’une des personnalités peuplant le harem.  Leurs personnalités étant extrêmement variable, le mieux est encore de  voir pour chaqu’une d’entre elle, bien que  leurs histoires vous donnera déjà quelques éléments de réponse.  Sachez cependant, qu’il y a une chose  commune à ses beautés.  Leurs fidélités à Tinuviel,  ainsi, il  leur est impossible d’imaginer trahir leur maitresse.  Personne n’arrivera d’ailleurs à modifier cela.  Malgré tout les tortures, toutes les  promesses que vous pourrez leurs faire. Rien ne les ferra jamais changer d’avis.

.

Situation de départ : Expérimentées.

Fonfon et Horo, suivante de Tinuviel et bras droits de Tinuviel.

Nom
: Inconnu
Prénom : Fonfon
Surnom : la louve.

Physique
: Cette demoiselle  est  entre la Terranide et la furry, ceci se traduisant par  de la fourrure sur les bras et les avants bras, ainsi que  des griffes  remplaçant les ongles des pieds de celle-ci, lui donnant un air bien plus sauvage que les simples Terranides.  Plutôt grande,  elle se remarque surtout pour son agilité et sa capacité à récupérer bien plus rapidement des coups, sa peau ne marquant pratiquement pas. Et lorsque c’est le cas, sa maitresse n’hésite pas  à effacer cela.  Sa poitrine est un 90 C, largement suffisant pour mettre en valeur celle de sa maitresse.  Son corps est quand à lui couvert de symbole prouvant son appartenance au culte de Saad, démon de la luxure se nourrissant de cyprine.
Ses  attributs terranides, sont quand à eux typique des Terranides Loups. Et comme le reste de ses poils ceci sont de couleurs gris foncées, faisant ressortir le teint  clair de cette  louve sauvage.
Son visage est fin,   très fin même, elle dispose d’un délicieux petit nez, entouré par deux bandes rouges autour de celui-ci, soulignant ses magnifiques yeux couleurs or dans lequel se lisent facilement une pointe de sauvagerie.   Cette impression est d’ailleurs renforcée par une canine sortant naturellement de sa bouche, comme les loups. Sa chevelure est bien fournie,  ressemblant presque à une crinière naturelle  que personne ne peut toucher sans son accord hormis sa maitresse bien sur.

Sa tenue est simple deux bouts de tissus formant un soutient gorge et un pagne. Toutefois, celle-ci peut changer  selon l’humeur et les envies de sa maitresse.  Elle porte toujours cependant  des  brassards et protège tibia en cuir lourd ainsi qu’un collier preuve de son appartenance et de sa dévotion sans borne pour sa maitresse.

Caractère :
 Soumise.  Voila ce qu’est cette pauvre créature. Totalement soumise à elfe qui l’a soigné et libéré.  Toutefois ce ne fut pas toujours le cas.   A l’époque dans son entré dans le culte, elle était une dominante.  Une sadique n’hésitant pas à violer et à fouetter des femmes pour son propre plaisir mais ceci changea lorsque  l’héroïne mit fin au culte.  Pour venger les autres femmes, celle-ci   l’attacha et la fouetta durant de longues, très longues heures.  Et ce fut pour elle un déclic,  son rôle n’était pas celle de la dominante, mais de la dominée.   Puis abandonnée à son sort et seule, sa part animal repris le dessus sur son Humanité.   Ainsi, lorsqu’elle rencontra  Tinuviel, la louve vit cette femme comme une chef de meute naturelle, se pliant directement à la loi du plus fort.   Puis au fil des soins, son humanité réapparut reprenant peu à peu le contrôle de son être.  Mais la louve, elle n’est jamais partie,  elle est là, attendant juste l’ordre de sa maitresse pour refaire surface dans  de sauvage chevauché.  Hormis cela, elle est peu bavarde,  mais prend très soin d’elle puisqu’elle se doit d’être toujours impeccable pour sa maitresse.

 Histoire :
Sans doute née d’une mère catin envoyée par son maitre pour lui faire gagner de l’argent  et d’un père quelconque, on ne sait pratiquement rien sur la naissance de cette créature.    Elle fut cependant rapidement vendue,  et achetée par une des membres du culte de  Saad. Démon mineur à l’origine, même si  les efforts faits par les fidèles lui permirent de prendre de l’importance.  Ainsi, elle fut éduquée selon les principes de cet ordre. C'est-à-dire comme une dominatrice, dont le seul but était de trouver de la nourriture pour le démon.  Toutefois, et après cette longue formation, ses  aptitudes ainsi que son zèle lui permirent de rapidement monter les échelons  de l’échelle  hiérarchique du culte, et d’être nommée première prêtresse  du temple.   Toutefois, les exigences du démon étant de plus en plus grandes,  les prêtresses décidèrent d’enlever les villageoises du village voisin pour nourrir le  démon.  Ce qui semblait être une bonne idée se transforma rapidement en catastrophe.  Effectivement,   et malheureusement pour le culte,  cet enlèvement attira une  héroïne qui réussit à  tuer le démon et à démanteler le culte, faisant au passage subir à chaqu’une des prêtresses quelques tortures pour se  défouler.   Ce fut ainsi que pendant presque un mois, elle vécut enfermée dans cette tour,  seule, sans autre nourriture que les quelques insectes vivants ici, et sans autre boisson que l’eau croupie.

La chance fut cependant plus souriante  car  heureusement pour elle, une personne fut obligée de passer une nuit dans cette tour.  Grâce à ses soins, elle reprit vite des forces, et  se mit à son service.
Suivant sa maitresse comme son ombre,  elle  fut la première cible des expériences de la jeune femme, ce qui se révélait souvent être des potions, ou d’autre chose,  se pliant toujours à la volonté de celle qui était devenue l’alpha.  Elle ne le regretta jamais,  car c’était sa place. Elle était aux pieds d’une dominante,  la servant,  lui préparant ce qu’elle désirait en faisant toujours un peu plus.

Comment elle imagine sa vie dans le futur,   elle vous répondra toujours et invariablement la même chose :  Je la servirais toujours, car tel est le sens de ma vie.

Autre : Esprit de bête dans un corps de femme,  n’est soumise qu’à sa maitresse et accessoirement aux membres du Harem de celle-ci, selon son humeur.

Nom : Inconnue.
Prénom : Horo
Surnom : Déesse des blés.  (N’est plus d’actualité)

Physique :
Horo est une Terranide louve également et elle dispose d’un physique fort agréable.  D’une taille moyenne. D’un physique harmonieux,  Horo est le genre de beauté discrète,  celle qui ne se remarque pas au premier coup d’œil, mais qui pourtant vous charme  dès lors que vous lui portez un peu d’attention.  Si ses hanches sont bien formées, sa poitrine par contre, est légèrement plate. Un petit 85 B, toutefois, ceci ne la complexe nullement trouvant cela au contraire bien plus pratique car c’était sous cette forme qu’autrefois, elle rendait visite aux mortels.   Son visage fin et régulier,  ses lèvres fines et parfumées, son petit nez charmant et surtout ses yeux plus rouges que les plus purs rubis  la distingueront au milieu de la masse.

Ses attributs de terranide peuvent être confondus avec ceux des renards par leurs couleurs, elle est pourtant bel et bien une louve.  Sa longue queue touffue est le centre de toutes les attentions de la jeune femme, celle-ci en étant très fière et en prenant régulièrement soin.  Elle est d’ailleurs régulièrement peignée, et nettoyée, puis parfumée.  Cette queue, de même que ses  si sensibles oreilles sont  de couleur jaune lion, toutefois,  les pointes de ses différents appendices sont d’un blanc immaculé.

Son look vestimentaire reste simple,  un pantalon noir légèrement moulant pour mettre ses hanches en valeur. Un large T Shirt de couleur violet, resserré à la taille par une écharpe en tissus rouge et blanche.    Puis sur cela vint se greffer quelques bracelets,  mais surtout une petite poche   mit comme un pendentif, pendant à son cou et contenant quelques grains de blés. Souvenir d’une époque aujourd’hui révolue.


Caractère
.
 Horo est une demoiselle très intelligente. Capable de savoir lorsque la situation est avantageuse pour elle, et si ce n’est pas le cas  de trouver mille et une ruses pour faire en sorte de s’en sortir.  Toutefois, son statue de divine l’a rendue arrogante,  ce qui cache en réalité, une peur  de la solitude.  Son pire cauchemar car elle a perdu tous ceux qui comptaient pour elle.  C’est toutefois une personne relativement calme, douce et mesurée.  Toutefois, elle cache en réalité un besoin d’affection et d’attention.
C’est pour cela qu’elle accepta rapidement d’être esclave de la jeune elfe.  Ainsi, elle ne serait plus jamais seule, jusqu'à sa mort elle serait entourée d’au moins une personne et puis,  cela lui donnait une raison d’exister, chose qu’elle n’avait plus depuis longtemps.    Certes, cela semble un peu extrême, mais au moins, elle est sur de ne plus être seule, et jamais elle n’a regretté ce choix.

Amoureusement, elle à besoin de tendresse et d’affection.  Elle est loin des jeux sauvages et brutaux, préférant amplement le raffinement et la douceur d’un lit  après un petit repas aux chandelles et quelques mots échangés.   Même si ce n’est pas de l’amour, il lui faut des sentiments, de la tendresse, et  de l’attention. Chose que sa maitresse  lui apporte,  pour peu qu’elle la serve sans poser de question.  Elle reste toutefois capable de se montrer sauvage si besoin est dans ce domaine.

Histoire :
Ancienne déesse des blés, cette pauvre déesse eut pour mission comme ses frères  de rejoindre un village humain,  sur Terra, leurs expliquant comment maitriser le blé et ainsi obtenir des récoltes en abondance tous les ans.  Cependant son culte fut rapidement déserté pour celui des olympiens, plus puissant et charismatique.  Si bien qu’au bout de quelques années, elle ne devint plus qu’une légende. Une créature presque sans pouvoir.  Rassemblant ses dernières forces, elle entreprit alors de prendre la forme d’une hybride pour pouvoir voyager incognito et retrouver sa famille.  Ne pouvant cependant pas faire le voyage seul, elle se lia d’amitié avec un marchand du coin.  Et se fut ainsi que son aventure commença,  ainsi malgré son caractère,  sa divine sagesse permit au marchand de  s’en tirer plus d’une fois,  en échange, il était la lorsqu’elle avait besoin de lui.  Car oui, le plus souvent elle avait peur, peur d’être la derrière,  peur de mourir seule…  Ce qui devait se produire, se produisit,  oui elle tomba amoureuse de cet homme.  Pourtant, elle n’arriva jamais à lui dire, même si sa jalousie, ou bien certains gestes étaient bien plus parlant que les mots et c’était réciproque…  Alors pourquoi ne lui à t’elle jamais rien dit ?  La peur ! Oui, car son immortalité  fait en sorte qu’elle resterait toujours jeune alors que lui, est condamné à mourir.   Son indécision lui couta tout, puisqu’au bout du compte, il trouva une femme et l’épousa.  Son cœur de déesse brisé,  elle s’enfuit vers ses terres natales espérant retrouver sa famille… Mais personne,  elle était seule.  Elle en prit conscience et couru, couru jusqu'à en perdre son souffle, ne s’arrêtant que pendant quelques minutes avant de reprendre sa course.   Elle voulait tout oublier, mais se rendit rapidement compte qu’elle n’aurait bientôt plus assez de pouvoir ou de fidèle pour vivre.   Disparaitre dans les ténèbres ou bien tenter de vivre.  Le choix fut vite fait, et elle se rendit donc vers tous les mages de la région ou elle était.   Et ce ne fut qu’après diverses tentatives qu’elle trouva enfin.

En échange d’une vie de mortel,  elle devrait se soumettre.  Elle accepta, se disant qu’ainsi, elle ne serait plus jamais seule.  Sa maitresse serait  toujours avec elle et qu’importe le pourquoi.  

Autres :  Bi, mais n’a testé que le Yuri.
 Comme fonfon elle est totalement vouée à sa maitresse…



 LES AUTRES DEMOISELLES : Ces fiches, racontent l'histoire. Des autres membres du harem.  Vous permettant ainsi d'en savoir un peu plus sur elles.
Histoire




Cette jeune demoiselle est le sublime résultat d’une dizaine de sélections. Née dans le cadre Hybride Parfait, un projet destiné à créer des esclaves de luxe, cette jeune femme est le fruit d’une des plus belles lignées imaginables. Le but était au départ fort simple. Pour concurrencer la baisse de la vente d’esclaves, les marchands de Nexus avaient eut l’idée de créer des produits d’élite, des esclaves destinés aux plus grandes puissances de ce monde. La réalisation de ce projet dura environ une cinquantaine d’années, cinquante ans de captures et de dures sélections durant lesquelles on ne gardait que les individus les plus obéissants et les beaux. Cette sélection fut encore durcie lors de la dernière génération, si bien qu’il ne resta plus que huit esclaves jugés  aptes à la vente. Leur éducation commença alors à ce moment. On les isola du monde extérieur avant de les conditionner pour obéir à n’importe quel ordre qu’on leur donnerait. Une fois qu’on les estima totalement dociles et dressés, on commença à leur apprendre les arts, la musique, la lecture mais uniquement avec des ouvrages autorisés par les maitres, le chant, la danse, la cuisine et pour finir le plaisir. Le dernier point ne fut traité que superficiellement pour que ceux-ci continuent de conserver leur naïveté, et surtout, on leur expliqua que combler les désirs de leurs propriétaires serait leur seul et unique but dans leur vie. La seule et unique raison de leur venue au monde se résumait en cette simple phrase : Vous n’existez que pour servir.

Autant dire que l’image qu’ils avaient d’eux même n’était pas des plus glorieuses. Pourtant, une d’entre elles sortait du lot. Malgré tous les entrainements, on n’arrivait jamais à lui ôter ce sourire de la figure. Mais ce léger défaut la rendait impropre à la vente. Pourtant, il était impossible de la tuer aux vues des sommes investies pour son éducation. Il fut donc décidé de la mettre de côté le temps qu’on lui trouve une utilité.

Elle fut le jour ses dix-huit ans où elle fut mise en cage comme les autres et  installée sur la place d’honneur du Nexus. Tinuviel, grâce à son réseau de  relations, avait eut vent de cette affaire, et elle voulait absolument posséder l’un de ces hybrides d’exception. Toutefois, les prix étaient largement au-dessus de ses moyens. Seul des rois (et encore) pouvaient se payer ce genre de marchandises. Toutefois, elle réussit à obtenir la jeune Lorna en échange d’une somme importante mais également d’un jour entier aux services de l’équipe complète des marchants d’esclaves. L’elfe, sachant que cela ne se représenterait sans doute pas, accepta.

Autant dire que oui, la maîtresse donna de sa personne. Mais cela en valait la peine. Elle prit donc doucement sa nouvelle protégée avec elle, avant de la conduire à la tour où attendaient Horo et Fonfon. Au fil des semaines, la jeune esclave noua des liens avec sa nouvelle maîtresse, liens qui se transformèrent peu à peu en affection, puis en amour. Mais elle n’osa pas en parler avec elle de peur de mettre sa maîtresse mal à l’aise, ou pire d’avoir pu penser qu’une esclave avait ne serait-ce qu’une seule et unique chance de pouvoir aimer une maîtresse. Elle se fit donc plus distante, et bien que son travail fût comme d’habitude parfaitement effectué, il ne fallut pas longtemps à la maîtresse pour  se rendre compte que quelque chose n’allait pas. Elle convoqua donc la jeune femme et il s’en suivit une longue, une très longue discussion. Durant plusieurs heures, la jeune esclave lui exprima ce qu’elle avait sur le cœur.

L’elfe se rendit rapidement à l’évidence : celle-ci était tombée amoureuse, chose qui serait sans doute dure à vivre pour elle, puisque l’elfe avait une version bien à elle de la fidélité. Elles en discutèrent longtemps, pour que la jeune esclave puisse se satisfaire de sa condition. Ainsi, l’elfe réussit à trouver un compromis que la jeune esclave accepta. Elle aurait un traitement de faveur. Elle serait en charge des soins personnels de l’elfe et pourrait, lorsqu’elle en ressentirait le besoin, venir voir sa maîtresse même si celle-ci est en plein jeu, ou bien, qu’elle ne veuille pas recevoir d’amantes dans sa couche pour la nuit et semble s’être installée définitivement au même titre que Horo et Fonfon dans la chambre de l’elfe.  Étrangement, ce traitement de faveur ne semble pas déranger les autres esclaves, qui ont compris que pour l’équilibre mental de cette jeune femme, elle  doit être chouchoutée par l’elfe.

 
L’histoire de cette jeune demoiselle est semblable à de nombreuses autres. Il s’agit d’une jeune Terranide abandonnée à la naissance car étant un fardeau pour sa famille. Il faut comprendre que la principale source de revenues, quand on est une Terranide, est la prostitution. Malheureusement sur Terra, les moyens de contraception sont pratiquement inexistants et une Terranide élevant un enfant n’est plus rentable, elle fut donc abandonnée par sa mère. Elle ne le fit pas de gaîté de cœur mais c’était la seule façon pour elle de survivre. Ce fut ainsi qu’elle commença sa vie, seule et dans la rue, toutefois, elle n’y resta pas bien longtemps. Elle fut récupérée par un homme qui vit en elle un futur trésor. Il attendit donc patiemment, attendant que celle-ci grandisse, la laissant s’occuper de tout ce qu’une esclave pouvait faire, c'est-à-dire, la cuisine, le repassage, le ménage…La jeune fille n’était pas malheureuse. Elle savait que cet homme n’était pas son vrai père, mais il n’était pas méchant et elle savait que de nombreuses hybrides comme elle étaient utilisées pour des choses bien pires que cela. Toutefois, cela ne dura  pas. Le jour de ses quatorze ans, l’homme en eut assez d’attendre, ainsi comme cadeau d’anniversaire, il fit d’elle une femme. La pauvre gamine fut alors utilisée par l’homme pour lui faire gagner quelques écus supplémentaires. Chaque soir, elle devait s’occuper des « amis de Papa ». Mais les hommes furent rapidement las de la jeune fille car elle n’avait pas encore assez de formes pour pouvoir être une source de revenue descente. Elle fut donc emprisonnée dans la cave, en attendant de pouvoir faire les trottoirs. La jeune Sherufanir réussit quand même à s’enfuir de chez son tortionnaire, mais elle dut se rendre à l’évidence, pour survivre, il lui fallait de l’argent. Et l’argent elle ne pouvait l’avoir que d’une seule façon : en vendant son corps.

Elle se dégoutait, mais c’était pire encore avec les hommes et les femmes qui abusaient de sa situation pour pouvoir prendre leur plaisir et s’enfuir ensuite.  Elle se promit qu’un jour, elle se vengerait et qu’elle leur ferait payer. Ce jour arriverait finalement assez vite car avec l’argent, elle put s’acheter une arme. Ce fut son premier client de la journée qui en fit les frais, il fut tuer d’un coup de couteau de plusieurs coups de couteau au niveau du cœur, mais également dans l’estomac et la tête. Elle fut cependant rapidement arrêtée et mise en cage. Effectivement, malheureusement pour elle, elle ne s’en était pas prit à un simple paysan, mais à un membre de la petite noblesse. Ce qui lui fallut comme sentence la mort.

Toutefois, elle fut rachetée par un marchand un peu moins idiot que les autres, à bas prix puisque déjà utilisée et surtout extrêmement dangereuse. Il lui proposa un petit contrat : si elle réussissait à tuer une elfe se trouvant dans une tour à deux jours de marche de Nexus en partant vers le sud, il lui rendrait sa liberté. Elle accepta sans poser plus de questions. Bien évidemment, même si elle réussissait, jamais le marchand ne lui aurait rendu sa liberté. Non, il avait vu en elle un moyen de récupérer le harem de Tinuviel et de se faire un bon pactole, et de toute façon, elle ne serait pas une grosse perte si elle ne revenait pas.

Après quelques jours d’errance, elle parvint finalement à la tour, où elle fut accueillie par Horo qui s’occupa de la remettre sur pieds. La servante de Tinu du d’ailleurs pour cela utiliser une des drogues que mettait au point sa maîtresse pour les longues nuits torrides que celle-ci faisait subir à ses esclaves. Le résultat fut saisissant et la jeune esclave demanda à ce que l’on l’amène à la maîtresse des lieux. Horo l’amena donc dans la salle d’entrainement de Tinuviel. Ce fut à ce moment que les choses dérapèrent. La jeune femme se précipita sur l’elfe avec  la rage de ceux qui n’ont rien à perdre. La jeune femme était armée, et l’on pouvait voir dans ses yeux qu’elle tuerait sans hésitation l’elfe si elle le pouvait. Tinuviel quant à elle se contentait d’esquiver les coups. Elle comptait épuiser son adversaire, et ainsi faire en sorte que personne ne soit blessé, mais cela fut bien plus compliqué qu’elle ne le pensait, car son adversaire ne semblait pas connaître ce terme. La magicienne du donc attendre que la créature se rapproche d’elle pour tenter le tout pour le tout. Elle esquiva un coup de poignard, avant de donner un coup de pied dans la main de la tueuse, projetant ainsi l’arme au loin. Arme qu’elle récupéra par la suite. La kitsune venait de le comprendre, elle avait perdu, et elle devait maintenant s’attendre à ce que son rêve de liberté, comme sa vie, prennent fin.  Elle attend donc la mort, la tête haute, et se contente de fermer les yeux. Mais au lieu de sentir la froideur d’une lame, elle sent la chaleur d’un corps. L’elfe venait de la prendre dans les bras, ce qui la déstabilisa d’ailleurs, elle qui n’avait jamais eu la moindre marque d’affection. Elle pleura durant de longues minutes toutes les larmes de son corps. Depuis des années et des années, elle accumulait de la peine, de la frustration, et ce simple geste la libéra de ce poids si lourd.

Finalement, elle était ainsi bien plus libre comme cela. Elle décida donc de rester quelques jours ici, à faire le point. Au bout de trois jours, elle demanda à l’elfe si elle pouvait restait ici comme garde du corps, ou comme n’importe quoi d’autre. Elle n’avait ni famille, ni ami et, elles étaient les seules qui avaient fait preuves de générosité et de compassion à son égard. L’elfe l’accepta immédiatement dans son harem, où la jeune femme vit depuis. Elle reste cependant encore très froide et ne supporte pas beaucoup de monde. Seule Tinuviel peut se permettre de lui faire une réflexion sans avoir un couteau sous la gorge. Vous êtes donc prévenus.

.

Dans son costume actuel


Le cas d’Eruru est très particulier. En effet, celle-ci avait déjà une vie avant d’être sur Terra. Eruru était autrefois une des membres de la troupe Hakuoro.  Pour ceux qui ne le connaissent pas, il s’agit d’un des personnages de jeu vidéo Utawarerumono. Donc, dans ce jeu, Hakuoro se retrouve à la tête d’un groupe de rebelles et prend rapidement la tête du pays. Lors de sa quête, il rencontre des personnages avec qui il aura des relations ambigües, mais seule Eruru réussira à conquérir son cœur. Seulement, cet amour ne dura pas. Hakuoro disparut à la suite d’un impressionnant combat contre lui-même. Il promit cependant de revenir un jour. Ainsi, Eruru attendit durant longtemps…Mais ce n’est pas d’elle qu’il s’agit. Il s’agit d’une de ses incarnations. Effectivement, la déesse Aphrodite s’amusait au grand damne du dieu des jeux-vidéos à incarner des personnages de jeu vidéo sur Terra. Elle fut donc une Terranide comme les autres, et durant de nombreuses années, elle fut enfermée dans une cage, attendant que quelqu’un vienne pour elle. Elle n’était certes pas comme tous ces hybrides plantureuses mais elle restait cependant extrêmement mignonne à sa manière.

Voila la vie de la jeune hybride. Pendant des années, elle attendit avec patience que quelqu’un veuille bien d’elle. Ce qu’elle trouva finalement. Un homme, fils d’une riche famille de propriétaires et accessoirement la réincarnation d’Hakuoro, qui avait profité de la réincarnation de sa compagne pour lui aussi reprendre vie, la force de leur amour étant plus fort que la mort.
Voila de nouveau les amoureux réunis. Le jeune homme tomba immédiatement  sous le charme de cette jeune créature. Il l’acheta donc rapidement avant de la conduire chez elle. C’était le coup de foudre entre eux deux, les deux jeunes gens prirent cependant le temps de mieux se connaitre avant d’envisager quoi que ce soit. Ce ne fut donc qu’au bout de six mois que le jeune homme annonça à sa famille qu’il allait se marier avec son esclave. Il ne s’attendait pas à ce qu’on l’accueille en héros, sa famille étant très critique par rapport à ses esclaves. Mais là,  il fut amèrement surpris. On l’insulta, le traita de tous les noms, et on le menaça de le déshériter. Il choisit de partir, se moquant de ce que sa famille pouvait bien penser de lui et vécut six mois avec la jeune hybride avant de la prendre pour femme.

L’histoire pourrait se finir là, comme un happy end. Mais vous vous en doutez, ce ne fut pas le cas. Les parents du jeune homme trop honteux que leur fils ait choisi une hybride plutôt que sa famille organisèrent le crime parfait. Ils attendirent six mois le temps de se faire oublier puis, pénétrèrent dans la maison du jeune homme la nuit et l’assassinèrent, laissant l’arme du crime entre les mains de la jeune femme.

Lorsque celle-ci se réveilla, elle fut profondément choquée de trouver son époux cadavérique et surtout l’arme du crime dans ses mains. À ce moment-là, l’esprit de la jeune femme fut totalement détruit. Elle se rendit directement aux autorités, se contentant de dire, qu’elle l’avait tué. Autant dire qu’ils leur fallut un certain temps pour comprendre. Cependant, et malgré ses témoignages, la police des lieux n’eut jamais la preuve que la jeune femme soit la coupable, ce qui lui permit d’échapper à la peine de mort. Il fallait également dire qu’une jeune esclave encore compétente comme elle pouvait se vendre un bon prix. Mais elle décida rapidement les moindres acheteurs. Il fallait dire que les seuls mots qu’elle savait prononcer étaient assez morbides. Si bien qu’en moins de deux semaines, elle fut rapportée quatre fois à l’animalerie où elle était en vente.

Ce fut à ce moment qu’intervint Tinuviel. Elle était à la recherche d’une jeune servante, et son choix se porta sur la jeune femme pour deux raisons : d’une part parce que celle-ci était considérée comme invendable, et pour son histoire.  Elle acheta donc la jeune femme, et prit le temps de la rassurer, de la convaincre qu’elle n’y était pour rien, en remontant peu à peu l’affaire elle-même. Le résultat fut qu’au bout de plusieurs mois, elle réussit enfin à redonner l’envie de vivre à cette jeune femme qui pour remercier l’elfe, accepta de se mettre à son service le temps de cette vie.




La jeune Furry est née dans les terres gelées au nord de Nexus, là où le soleil ne brille jamais et où le sol est toujours pris sous une épaisse couche de glace. L’endroit est balayé d’un blizzard épouvantable et le froid ne laisse que peu de chance aux rares fous qui osent parfois s’aventurer dans ces contrées glaciales. Et c’était justement pour cela qu’un groupe de Terranides vivait ici, car personne ne venait les rechercher et ils avaient la possibilité de vivre libre. Certes, il fallait travailler dur chaque jour et chaque nuit pour pouvoir faire en sorte que toute la communauté survive, mais dans l’ensemble, si  chacun aidait aux tâches ingrates, alors tout se passait bien…On aurait pu croire que cette situation bien que difficile conviendrait à tout le monde. Pourtant ce n’était pas le cas. Il y avait une personne qui n’était pas satisfaite. Et cette personne, vous vous en doutez, se nommait Krystal. Oui, la jeune furry trouvait ses conditions de vie bien trop dures pour être supportable toute sa vie. Elle  n’arrivait pas à se dire que durant toute son existence, elle devrait se battre pour manger,  pour survivre au froid, et pour élever une dizaine d’enfants dans le but d’avoir assez d’hommes pour nourrir la tribu. Car c’était bien la seule chose que pouvait faire les femelles ici, donner de fiers et forts enfants pour que la tribu remplace ses hommes tués à la chasse ou bien à cause du climat particulièrement dur.

Ainsi, dès qu’elle en eût la possibilité, elle décida de fuir en compagnie d’une troupe de marchands. Elle savait que ceux-ci ne se gêneraient pas pour profiter d’elle lorsqu’elle serait affaiblie. Ce fut d’ailleurs son manque de naïveté qui lui permit de s’en sortir saine et sauve.  Elle arriva ainsi dans la ville de Nexus encore vierge  mais elle avait quand même du faire quelques concessions.

La première chose qu’elle fit en arrivant à Nexus fut de prendre une chambre dans une auberge miteuse pour pouvoir se rafraîchir. Une fois ceci fait, elle se rendit directement sur le stand d’un marchand d’esclaves, et demanda à discuter avec le patron, lui proposant un marché très avantageux. Curieux de voir ce que cette jeune créature pouvait lui apporter, il accepta de la recevoir. Ainsi, la jeune femme lui proposa une chose : s’il se débrouillait pour la vendre à quelqu’un ayant des biens et qui ne lui donnerait pas trop de labeur, il garderait tous les fruits de la vente, et elle ne rechercherait pas à s’échapper. L’homme accepta et réussit à la vendre le jour même. Elle atterrit chez un riche propriétaire terrien qui en fit rapidement sa favorite et la jeune femme put vivre dans le luxe et l’opulence en échange de quelques petites choses. Désormais, elle avait maintenant la vie qu’elle avait toujours voulu avoir. Elle vivait dans le luxe, elle n’avait pas besoin de travailler, et l’homme étant un bon amant, elle prenait son pied dans ce genre de soirées. Toutefois, son petit monde de rêve s’écroula rapidement. L’homme se lassa vite de sa nouvelle conquête et la revendit une semaine après l’arrivée de la Terranide. Désormais, n’étant plus vierge, la jeune furry ne pouvait plus faire la fine bouche. Elle qui avait rêvé d’une vie facile entourée par le luxe, elle comprit rapidement que cela venait de prendre fin. Elle fut cependant rachetée par un homme amateur de chasse, qui pensait qu’elle arrivait sans peine à débusquer le gibier. Ce ne fut pas le cas, et elle passa trois jours infernaux dans la boue et le froid pour rien. Elle retourna en cage une troisième fois, et cette fois-ci, elle pleura toute la nuit, elle voulait juste une vie tranquille, une vie dans le luxe et le confort.

Ce fut le quatrième jour qu’elle fut vendue, cette fois-ci à une femme. Elle ne l’avait pas encore vue cette femme mais le marchand lui dit que cette fois-ci, elle avait intérêt à ne pas revenir. Tinuviel, car c’était elle, avait depuis quelques temps remarqué que cette jeune furry était sans doute une pièce rare, mais elle n’avait pas pu l’obtenir avant, la faute à un marchand un peu trop zélé. Celui-ci avait d’ailleurs mystérieusement perdu la vie…

Elle s’occupa donc de la rendre un peu plus présentable, discutant avec la jeune femme pour savoir ce que celle-ci voulait faire de sa vie. La furry lui répondit  franchement, elle était prête à tout, tant qu’elle avait une vie facile, et des richesses. Tinuviel se contenta de sourire et la conduisit dans une auberge chic où la jeune furry put prendre un bon bain. Elle passa ensuite son après-midi à la parfumer, et à s’occuper du corps meurtri de la jeune créature. Puis Tinuviel lui proposa son traditionnel pacte. Elle entrerait dans le harem de la jeune femme et, en échange, elle aurait une vie facile et surtout de l’or à foison. Il s’agit d’ailleurs de celle qui s’occupe des comptes du harem et également de tout ce qui concerne le confort matériel des filles en accord avec sa maîtresse.



Thaïs est une jeune femme lézarde, un des nombreux peuples qui vivent dans les landes dévastées du plan de Terra. Il ne s’agit pas d’une civilisation à proprement parler, mais plutôt d’un ensemble de tribus nomades vivant de leurs  divers pillages. La caractéristique principale de ce peuple est sans doute sa violence. Dans leur civilisation, il n’y a qu’une seule loi : le plus fort domine les autres. Ainsi, le chef de la tribu possède tous les droits, et n’hésite pas à brutaliser ceux qui ne sont pas assez forts pour faire de bons guerriers, mais cela n’arrive pratiquement jamais. Les jeunes enfants étaient dès le plus jeune âge spécialement entrainés pour être des guerriers sanguinaires. Il n’y avait qu’une chose plus forte que leur soif de sang : leur période de ruts. Durant cette période, les mâles se livrent alors à des pillages sanguinaires à la recherche de femelles pour procréer. Les pauvres femmes sont alors violées durant un mois. Six mois plus tard, elles donnent naissance à une vingtaine d’œufs. Les pauvres pondeuses meurent le plus souvent épuisées par cette épreuve, et celles qui ont la malchance d’être encore vivantes après cela sont tuées et mangées.  Après trois mois, les œufs éclosent pour donner 93% du temps des mâles, les femelles sont elles aussi dévorées car elles sont trop faibles par rapport aux mâles.

Thaïs a cependant eu la chance de naître dans un clan tout juste formé. Il manquait donc des guerriers et c’est à cela qu’elle doit la vie. Toutefois, on lui fit rapidement comprendre qu’elle n’était rien. C’est elle qui fut chargée des tâches les plus humiliantes, les travaux d’entretien, l’alimentation des bêtes…Mais ce n’était sans doute pas le plus dur. Non, le pire était qu’elle était sans cesse violentée par les siens, et cela durant dix huit ans.

L’arrivée de Tinuviel ne tient qu’à peu de choses en réalité. L’elfe se fit agresser par un groupe de chasseurs. Elle demanda alors une chose : un combat contre le chef de la tribu. Le combat dura trois lunes, avant que le chef ne ploie devant les coups de lance de la jeune femme. À cet instant, elle devint la chef de la tribu,  son adversaire ayant été vaincu en combat singulier. Il était à terre, baignant dans son propre sang, l’elfe décida cependant de le soigner car elle savait reconnaître un vrai guerrier.

Ayant le droit de vie et de mort sur chaque membre de la tribu, elle choisit ce qui l’arrangeait le plus. Elle allait rendre sa place au chef en échange de Thäis et également de leur non présence sur ses terres. Le lézard ne comprit pas pourquoi la sans écaille voulait le jouet du clan, mais il accepta sans trop se poser de questions, trop heureux de trouver le contrôle de sa tribu. La jeune créature se comporta immédiatement comme si elle avait rencontré sa déesse. Elle se mit à genoux, la suppliant de l’épargner dans sa langue natale. Ce fut à ce moment que Tinuviel comprit que la barrière de la langue pouvait être un problème. Elle fit donc se relever la jeune femme, avant de lui caresser le visage tendrement. Puisque les paroles ne servaient à rien, elles communiqueraient donc par des gestes dans un premier temps.

Quelques mois plus tard, la jeune reptile avait fait d’immenses progrès. Elle était maintenant capable de communiquer presque correctement malgré quelques problèmes de vocabulaire. Appartenant donc à l’elfe jusqu’à la fin de sa vie, elle accepta sans aucun problème de rester au harem, où elle sert donc désormais avec toujours la même dévotion sa divine maîtresse.

Kella    

Les centaures sont les membres d’un peuple aussi droit que fier. Vivant en harmonie avec les terres qui les ont vus naître, on peut dire que ces étranges créatures sont bien loin de l’idée que l’on se fait de ce peuple. Il s’agit d’un peuple qui possède une culture et une identité propre. En réalité, on peut dire que les centaures considèrent la terre comme sacrée. Ainsi, tout ce qui en sort doit être vénéré et être réservé aux personnes de haut rang tels que les chefs de harde ou leur progéniture. Ainsi, en plus de leur religion très chamanique, basée sur le culte de la terre mère, les centaures ont eu le temps de développer des arts, tels que la musique par exemple.

Les relations entre les humains et les centaures n’étaient au départ pas mauvaises. Les deux peuples s’entendaient même plutôt bien. En effet, les humains disposaient de la technologie, et les centaures de la force de travail. La combinaison des deux permettait aux deux peuples de ne jamais souffrir de la faim. Toutefois, cette abondance de nourriture causa un effet pervers. Les humains se développèrent et eurent donc besoin de plus de nourriture et donc plus de terres. Ainsi, les centaures durent remonter plus haut vers des plaines plus arides pour ne pas provoquer un conflit qui leur serait sans doute défavorable. Voila pourquoi durant des années, les centaures se sont faits bien plus rare. Toutefois, cet équilibre très précaire fut rompu par des années de sécheresse. Les landes, autrefois fertiles où s’étaient réfugiés les centaures, ne furent bientôt plus que poussière. Désormais, si les centaures voulaient vivre, il leur faudrait se battre pour récupérer leurs terres.

Kella fut chargée de mener la première vague d’offensive contre les humains. Cette centauresse, âgée d’à peine vingt ans, était la fille du chef d’une des plus grandes hardes de centaures. Courageuse, robuste, elle aurait fait un bon partie après cette guerre, mais pour l’instant, elle n’avait pas encore trouvé une personne qui lui convenait. Elle préférait attendre car celui qu’elle choisirait serait l’unique être qui partagerait sa vie. Les centaures sont fidèles et ne connaissent ni la tromperie, ni le divorce. Voilà pourquoi elle voulait attendre. Elle voulait être sûre de trouver le bon.

Le soleil se levait et la troupe de centaures se mit en marche. La bataille aurait lieu sur un petit vallon, proche d’une grande tour. Il était midi quand les deux armées se firent face. À vue de sabots, Kella estimait qu’il y avait environ deux cents humains pour une cinquantaine de centaures. Le combat serait donc  difficile, mais les centaures étaient prêts à récupérer leurs terres. Le combat commença aux alentours de seize heures cette même journée. Le combat fut acharné et l’après midi fut dédié au bruit des armes et des armures qui s’entrechoquaient. Les centaures étaient cependant bien partis pour gagner. Effectivement, le sous nombre des centaures était contrebalancé par leur formidable puissance et surtout leur volonté. Kella, quant à elle, faisait un véritable carnage parmi les troupes humaines. Rien ne pouvait plus arrêter cette furie.

Et pourtant, la bataille fut gagnée par les humains. En effet, ceci avait laissé un atout dans leurs manches : un mage de bataille. Celui-ci avait d’ailleurs eut tout le temps qu’il lui fallait pour pouvoir lancer son sortilège et le résultat fut…dramatique. Les centaures s’enflammèrent les uns après les autres, immolés dans des colonnes de flammes. Kella était totalement terrifiée. Le feu était la seule chose que craignait les centaures et voir son peuple prendre feu la plongea dans une panique intense. On l’avait directement envoyé à la mort. Elle ne pourrait rien dire à son peuple et elle savait que cela se reproduirait. Voilà qu’elle fut sa dernière pensée lorsque son corps s’embrasa.

La seule chance qu’elle eut, c’est que son armure en acier évita la combustion de sa chair mais elle était cependant gravement brulée et dans un état critique. Autant dire qu’elle était agonisante sur le champ de bataille. La tour de Tinuviel se trouvant juste à coté, et bien, cette bataille la mit de très mauvais poil. Décidée à savoir qui était à l’origine de ce bruit de fond incessant, elle se mit donc en route, et ce qu’elle trouva l’écœura… Devant elle, un champ de désolation, un champ de ruine, un champ de désespoir. Elle tenta de voir s’il ne restait pas des survivants parmi ce massacre. Et elle en trouva une, une jeune centaure gravement blessée. Mais elle avait encore assez de ressources pour ne pas se laisser manipuler. L’elfe faillit se faire empaler par un mauvais coup de lance. Elle réussit cependant, grâce aux bonnes relations entre centaures et elfes, à l’ausculter. L’elfe n’avait que peu d’espoir. Pourtant, elle fit son maximum, dans un premier temps, elle fournit de son énergie et de sa vitalité pour que la jeune femme survivre, puis, elle la transporta grâce à sa polymorphie, se changeant en une créature de très grande taille.

Il fallut presque trois mois, trois mois durant lesquels Horo, Tinuviel et Lorna se relayèrent au chevet de cette jeune femme. Trois mois durant lesquels Tinuviel, chaque jour, nettoyait les plaies, reconstruisait la peau, soignant son psyché. Autant dire qu’à la fin de ces trois mois, de solides liens s’étaient tissés entre tout le harem et la centauresse. Une fois qu’elle fut remise sur pattes, elle  eut le choix de repartir ou bien de rester ici. Son choix fut vite fait : son clan était totalement détruit. Elle n’avait donc plus rien qui la poussait à reprendre les routes. Voilà pourquoi elle accepta de rester avec le harem. Elle n’était pas dupe et savait parfaitement que si elle se liait à l’elfe, elle briserait toutes les traditions centaures. Mais d’un autre coté, ce n’était plus comme si cela avait de l’importance. Elle proposa donc de rejoindre le harem de Tinuviel, si son apparence ne gênait pas l’elfe. Comme toute réponse, l’elfe s’approcha lentement de la centauresse avant de l’embrasser langoureusement. La pauvre centauresse devint à ce moment rouge comme une pivoine alors que les autres demoiselles ne s’en étonnèrent même pas. Elles avaient compris des le début que la jeune centauresse resterait ici. Elle est désormais très bien intégrée dans le harem et considère celui-ci comme sa nouvelle famille.




Topaze fut une jeune femme exemplaire durant toute sa courte vie,  en effet, la jeune femme quitta malheureusement ce monde bien trop tôt, à la suite d’un cancer et malgré tous les soins qu’elle reçut, elle ne survécut  pas. Son existence n’était que compassion et amour.  Oui, cette jeune femme ne pensait jamais à elle,  quitte à se priver de repas durant plusieurs jours de suite.  Jamais elle ne perdit la foi et l’espérance, chose intéressante, quelques minutes avant sa mort, elle se mit à délirer et à parler d’ange qui  la guiderait vers un autre monde.     Un effet de la morphine sans doute utilisée pour contrebalancer les douleurs terribles que  provoquait la thérapie.  La jeune femme mourut quelques minutes après ces dernières paroles,  elle mourut ainsi, quelques secondes après fermant les yeux définitivement.  
Voila ce qui signa la fin de son  enveloppe terrestre mais pas de son âme. En effet,  la jeune femme lorsqu’elle se réveilla, se  retrouva coincée dans une salle aux murs blancs. De ceux-ci émanaient une étrange lueur,  un blanc éclatant mais également extrêmement apaisant. Elle perdit rapidement la notion du temps, et ce ne fut qu’au bout de sept jours qu’elle eut finalement de la visite.  Il y eut  en effet un petit groupe, constitué de deux hommes et de deux femmes qui pénétrèrent dans cette cellule.
La  jeune âme se jeta au sol, en voyant que ceux-ci avaient dans leurs dos, deux paires d’ailes chaqu’un. Elle était donc en présence de Séraphin des anges à quatre ailes et accessoirement les plus proches serviteurs de dieu.   Finalement, ils lui dirent d’une même voix de se relever, qu’ils devaient donc discuter avec elle, chose qu’elle ne comprenait pas.
On lui expliqua donc rapidement ce que l’on attendait d’elle. Elle avait été choisi pour devenir un ange gardien, elle qui durant sa vie de mortelle avait toujours su se montrer compréhensive, elle aurait donc la charge des âmes perdues,  son but serait de les faire revenir sur le droit chemin.  Le chemin de LA vérité, celui du seul et unique vrai dieu.   Elle accepta donc cette tâche, sachant que cela serait dure, mais d’un autre coté redonner espoir aux vivants était  ce que toute sa vie elle avait recherché à faire.  

Sa première âme fut celle d’un petit voyou, ayant trempé dans plusieurs pratiques illégales notamment la vente de stupéfiant et pourtant… Et pourtant il ne fallut qu’une semaine à topaze pour le transformer en un homme droit, juste, et pieux.   Ce premier succès fut suivit par de nombreux autres,  qu’importe la difficulté de la mission, la jeune femme  ne renonçait jamais et cela  s’avérait payant. En effet,  il lui fallut moins de dix ans pour obtenir sa seconde paire d’ailes,  chose extrêmement rare, seul trois anges avant elle  pouvaient se vanter de les avoir obtenues aussi rapidement.   Elle recevait maintenant ses ordres directement de l’ange Gabriel devant maintenant s’occuper des pires criminels connus.  Sa dernière mission fut de s’occuper d’une femme dont l’âme était aussi noire que celle des démons.  Son nom : Tinuviel Lastrim, depuis la jeune ange ne donne plus aucun signe de vie.  On prétend qu’elle est morte  dans les griffes de cette  démone.  Mais la réalité est bien autre.

Effectivement, la jeune ange rencontra l’elfe. Et elle fut surprise de voir qu’elle n’était pas la démone qu’on lui avait décrite.  L’elfe accepta de la recevoir et de discuter avec elle.   Elle présenta également les nombreuses femmes qui séjournaient ici.  Etrangement, elles n’avaient pas l’air malheureuses, au contraire même.  Intriguée, l’ange voulu en savoir plus. Elle  resta donc quelques semaines de plus, échangeant de nombreuses pensées avec celle dont elle avait la charge.  Tinuviel se révélait extrêmement cultivée et plus elle y repensait, et moins elle était devant elle une démone.  Elle décida donc d’en parler avec elfe, qui lui répondit simplement.  Effectivement, elle n’était pas d’une pureté absolue,  elle aimait la luxure, elle était orgueilleuse, mais  elle avait également des qualités.   Au bout d’un mois, l’ange devait rendre un rapport à défaut d’avoir réussit à convaincre cette âme de rejoindre le droit chemin.  Pourtant, elle ne quitta pas le harem,  avant de partir, elle voulait en savoir plus. En savoir plus sur cette femme qui l’intriguée de plus en plus.  Si bien, qu’au finale, elle gouta également aux plaisirs de la chaire.  Elle trouva cela merveilleux, mais éclata en larme à la fin de cela.  Tinuviel la prit doucement dans ses bras, caressa doucement ses longs cheveux. Jusqu'à aujourd’hui l’ange n’avait vécut que pour les autres, pour de parfait inconnu, aujourd’hui elle venait d’apprendre qu’elle aussi existait. Tinuviel   déclara alors qu’à partir de maintenant, ce serait elle qui prendrait soin d’elle.  Elle avait tout donné jusqu’à aujourd’hui pour les autres, il était donc temps que cela change.   Elle sécha doucement ses larmes, et  lui fit un grand sourire.   L’ange resta donc dans le harem, apprenant également à écouter ses désirs et ses envies.   Elle apprit également qu’en réalité, il n’y avait pas une seule et unique vérité. Car finalement chaqu’une des femmes ici avaient leurs divinités, ou bien n’en avait tout simplement pas.  L’ange gardien  garde cependant toujours un œil sur la maitresse. Effectivement, elle reste sa protégée, et à ce titre la jeune ange est capable de savoir à tout moment ou elle se trouve. Elle est également celle que l’on va voir lorsque tinuviel est occupée, ceux qui arrivent donc au harem et qui veulent voir une responsable seront sans doute amenés vers elle si jamais Horo et Tinuviel ne sont pas disponibles.



Iona,  était avant son arrivée  dans le harem, une  ange guerrière.  Elle faisait partie d’une petite troupe spécialisée dans la recherche et la destruction de toute forme d’entité démoniaque.  Cette jeune femme était réellement douée,  à vrai dire c’était sans doute celle qui était l’apprentie la plus douée.  On parlait même de la mettre aux commandes de sa propre unité,  mais pourtant l’arc ange en charge des anges guerriers  le refusait perpétuellement. Il estimait qu’elle n’était pas encore prête,  pas encore mature pour être  à la tête d’une si grande responsabilité. Car si la jeune femme était extrêmement douée, elle était particulièrement orgueilleuse, et l’arc ange avait peur que cela lui joue un   tour un jour.  Il voulait donc attendre qu’elle mature un peu,  qu’elle soit moins rebelle.

Cependant la jeune femme n’était pas de cet avis. Elle  se sentait prête, prête à enfin pouvoir voler de ses propres ailes.  Elle  allait donc prouver à Gabriel, ce vieil idiot qu’elle était parfaitement capable de  gouverner une troupe d’ange.  Mais pour cela, elle devrait accomplir un coup d’éclat.  Un acte qui prouverait qu’elle était digne, et elle avait une idée sur la nature de celui-ci.  Elle avait entendue parler d’un démon majeur visant assez près de leurs repaires.  Si elle arrivait à rapporter sa tête, plus personne ne pourrait rien lui dire non ?

Elle se lança donc  à l’assaut, sans plan,  sans préparation, et le résultat fut catastrophique.  Elle réussit à s’enfuir, gardant donc la vie sauve,  mais dans l’affrontement le démon avait réussit à la toucher.  
Il faut comprendre que la pire chose  pour un ange qui n’est pas pur, c’est encore se faire toucher par un démon. En effet, dès lors que le démon touche  le corps d’un ange impur, celui-ci voit le blanc immaculé  de ses ailes, devenir totalement noir.  Signe de déchéance extrême.  

La pauvre créature fut chassée du paradis pour éviter que sa corruption ne contamine les autres anges.  Il n’y avait rien d’autre à faire. Car le phénomène de noircissement était irréversible. L’ange ne sut même pas pourquoi elle fut renvoyée du paradis, et vécut cela  comme une profonde injustice.  Elle devait absolument y retrouver,  c’était la où était sa place après tout.  Mais comment ?

L’ange erra durant six mois  avant d’apprendre l’existence du harem grâce à des rumeurs.  Elle  y vit un moyen de rentrer chez elle, si ces racontars étaient vrais, alors cette femme devait être plus corrompue encore qu’un démon.   Elle  se mit donc en route vers  l’endroit ou elle se trouvait.  Le jour même, elle lança un défit à la maitresse des lieux, qui l’accepta.   En effet, chez les elfes,  refuser un défi était comme renoncer à son honneur.  
L’ange fut claire dans sa demande,  elle voulait se battre, un combat à mort pour retrouver son honneur, ce n’était pas spécialement contre elfe,  mais elle devait la tuer pour  retourner chez elle.  Tinuviel accepta, considérant que cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait eut un adversaire à sa taille.
Le combat débuta,  d’un coté l’elfe armé d’une lance et de l’autre,  l’ange avec un katana.  L’elfe avait certes plus d’allonge,  mais l’ange avait cependant une meilleure maniabilité.  
Les forces des deux guerrières étaient à peu prêt égales, si bien que le combat dura  encore et encore.  Mais le combat devait se terminait un moment ou un autre.  L’elfe donna un coup de l’ange réussit à éviter de justesse, mais lorsqu’elle voulu contre attaquer elle ne le put pas.  Elle était coincée,  ou plutôt épinglée.  En effet, le coup de l’elfe avait  touchée,  empalant l’aile de la jeune femme.
L’ange surprise baisa sa garde durant quelques secondes,   temps que Tinuviel mit à profit pour porter le coup final : un violent, très violent coup de poing en pleine tête booster à la magie rouge.  L’ange s’écroula, tombant dans les vapes.  L’elfe en profita pour l’emporter dans son harem.

L’ange fut surprise à son réveil d’être encore en vie, et surtout d’être dans des couvertures moelleuses à souhait.  Elle  observait la pièce où elle se situait, surprise de n’y trouver personne.  Elle regarda l’état de son aile, et  fut surprise de voir que celle-ci était totalement réparée malgré cette affreuse couleur noire.  Maintenant, elle avait besoin de réponses.  Et pour cella, elle devait trouver l’elfe.
Ce ne fut pas la chose la plus complexe, en effet, celle-ci l’attendait dans le couloir, assise tranquilement sur un fauteuil.

Les deux femmes discutèrent durant pas mal de temps, et l’ange compris alors que cette elfe était sans doute plus proche d’elle que bien des anges.  Elle accepta donc de rester en sa compagnie,  celle-ci lui promettant une famille qui ne l’abandonnerait jamais,  et elle voulait y croire.

:

Selvaria était autrefois une cuisinière de renom.  Dut moins,   officieusement.  Mais pour comprendre son histoire, il faut remonter quelques années auparavant.  Cette néko ne connu qu’un seul et unique propriétaire,  le propriétaire d’un petit restaurant au cœur du nexus.  Celui-ci l’avait acheté pour qu’elle s’occupe des taches ménagères, ne pouvant  pas faire tourner la boutique en même temps. Au bout de quelques temps, il accepta que la jeune femme  fasse aussi le service. Mais il lui refusa toujours l’accès à la cuisine.  Pourquoi ? Mais parce qu’elle était une hybride, et que dans un restaurant, c’était aux Hommes de faire le repas des Hommes.
 Sa carrière commença un jour d’hiver,   son maitre étant tombé malade, il devait gardait le lit. La néko décida cependant d’ouvrir car ils étaient dans une période difficile et il était probable que si cela ne changeait pas rapidement le restaurant ferme.  Elle avait vu son maitre faire des dizaines, et des dizaines de fois.  
Il était maintenant temps de voir si oui ou non, elle était prête. Les premiers clients étaient là.  Des habitués.  Comme d’habitude elle prit leurs commandes. Et  s’absenta en cuisine.  Il fallait faire vite. Très vite si  elle voulait que personne ne comprenne son petit jeu.
 Elle réussit et lorsque la journée fut finie, elle s’effondra littéralement sur son lit.  Elle était vidée, épuisée mais c’était la première fois qu’elle se sentait aussi vivante.  Elle avait aimé cuisiner,  mais c’était fini, demain son maitre reprendrait sa place devant ses fourneaux. Et alors, elle retrouverait la monotonie des services et du  ménage.
Le lendemain et dès la première heure du jour la salle fut pleine.  Le patron dut donc  se résoudre devant les supplications incessantes de l’hybride   à la prendre comme commis pour cette fois ci.  
A la fin de la journée, le propriétaire remarqua une chose,  cette hybride avait vraiment un don pour la cuisine. Ce qui l’énerva au plus au point.  Elle était meilleure que lui, un humain.   Mais il avait une idée. Une idée pour se venger.    Il continua son petit jeu durant quelques temps, laissant la jeune femme espérer, il faisait ainsi d’une pierre deux coups : il renflouait son affaire, et surtout, il laissait croire à cette hybride stupide qu’elle pourrait un jour devenir un grand chef.
Après plus de deux ans, le restaurant était passé de petite gargote à endroit en vogue.  Et ceux fut à ce moment que l’homme mit son plan à exécution.  Il invita son  hybride à le suivre, prétextant qu’il allait faire les démarches pour qu’elle soit enfin libre, c’était sa façon de la récompenser pour ses services.   Il la conduisit droit à une embuscade ou elle fut vendue en échange d’une somme rondelette.  Avec celle-ci, il prit les services d’un vrai cuisinier, et une autre serveuse, qui cette fois si resterait à sa place.

La pauvre hybride vit tous ses espoirs s’envoler, elle ne comprenait rien.  Plus rien dut tout. Elle  fut placée dans une cage étroite attendant que quelqu’un vienne la rechercher.  Elle attendit plusieurs jours avant d’être rachetée par une elfe.  Celle-ci  c’était renseigné sur son cas, et lui proposa de devenir sa cuisinière personnelle.  La jeune femme accepta, ne sachant pas dans quoi elle s’était fourrée.  Effectivement,  elle était devenue la  cuisinière d’une elfe nymphomane et de ses esclaves.  Ce fut sa réflexion au bout de sa première journée de travail. Et pourtant, pourtant, au bout de quelques jours elle se sentait bien ici.  Tout le monde était souriant,  gentil,  on avait toujours un petit mot gentil pour elle, ce genre de chose.  Elle restait cependant extrêmement gênée de travailler pour ce genre d’endroit.  Mais au fond d’elle, elle remercie elfe de lui avoir donné la possibilité de faire ce qu’elle aimait.

« Modifié: janvier 02, 2017, 02:13:27 pm par Tinuviel Lastrim »

Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 1 février 06, 2012, 12:32:12 am

Amy est une slime, c’est  à dire une créature essentiellement composée d’eau.  Son histoire est cependant bien différente de la majorité des autres slimes.  Elle était d’ailleurs une humaine autrefois. Une humaine qui à était exposée à divers produits puisqu’elle travaillait comme laborantine dans un laboratoire Thekan.  Donc cette jeune femme était réellement douée, et avait réussit ses études se concentrant sur les slimes. En effet, elle avait trouvé de nombreuses propriétés intéressantes à ces créatures étranges et voyait la possibilité de créer de super soldats totalement invulnérables face à la fourmilière.  Autant dire que cette piste était des plus prometteuses.  
Elle n’en avait pas encore conscience, mais  elle travaillait à sa propre perte.  En effet,  chaque jour elle devait manipuler des produits extrêmement toxiques, des produits mutagènes, des produits  cancérigènes. Mais non, ce n’est pas cela la cause de sa transformation. Non, c’est elle-même qui se l’est infligée.  Elle avait enfin trouvé comment les slimes pouvait se régénérer, et manquant de cobaye, décida de s’injecter elle-même cette solution.  Le résultat fut sans appelle.  Elle avait effectivement réussit, dans le sens ou désormais elle pouvait se régénérer à volonté. Mais,  elle était maintenant une slime. Une créature visqueuse et ayant besoin d’eau pour survivre.  
Les thékanes  conscientes qu’elles ne pouvaient tuer l’une des leurs, décidèrent de l’abandonner sur terra, dans une oasis. Ainsi, elle ne manquerait de rien, et pourrait continuer à vivre.  Et le projet n’aurait jamais existé.
La scientifique, vécut extrêmement mal cela,  après tout, elle avait conservé son intelligence, il n’y avait que son corps qui était maintenant différents. Elle fit rapidement le point. Elle n’avait plus besoin de se nourrir, uniquement de boire, et son corps était devenu bien plus sensible.   Elle ne comprenait pas pourquoi d’ailleurs,  tous les tests qu’elle avait faits sur les slimes démontraient  que leurs corps n’étaient pas sensibles.   Elle eut d’ailleurs beaucoup de mal à s’y habituer, mais une fois cela fait, elle pouvait enfin visiter d’autre endroit. D’autre pays.   Sachant qu’aucune créature ne s’attaquait aux slimes, elle devait juste faire attention au manque d’eau.  

Ses premiers voyages se passèrent bien. Mais  elle manqua de prudence, et finalement se retrouva dans la pire situation pour un être composé à 90% d’eau, manquait de liquide.  Elle était donc condamnée à se dessécher.  A mourir à petit feu…   ou bien entrée en Stase et attendre.  Elle choisi bien sûr la seconde solution. Attendant que le milieu dans lequel elle se trouvait soit de nouveau humide.   Mais lorsqu’elle se réveilla, elle n’était plus dans le désert, mais dans un grand bassin. Un grand bassin d’eau fraiche.  Elle ne comprit pas tout de suite,  jusqu’à l’arrivée d’une elfe vêtue de rouge.  
Celle-ci lui souhaita la bienvenue et lui expliqua également ce qu’elle faisait ici.  Elle était ici car la dame rouge avait trouvé son noyau à la suite d’un de ses voyages.   Une longue discussion commença alors.  Effectivement, l’elfe était curieuse de savoir qui se cachait vraiment derrière cette slime.  Elle avait eut l’occasion d’en côtoyer. Et même si c’était d’infatigable amante, elle ne brillait pas par leurs intelligences le plus souvent. Pourtant, cette slime ci était différente.   Les deux créatures discutèrent durant plusieurs jours de  nombreuses choses, de philosophies, de technologie, de magie, mais également des slimes et d’autres créatures fascinantes.
Finalement la slime se trouvait bien ici. Surtout que l’elfe rouge lui donnait ce dont elle avait besoin pour se sentir bien. Un  laboratoire.  Elle pourrait donc continuer ses expériences sans  causer de problème à personne.  Et puis,  il y avait un sort bien pire pour une tekhane de vivre dans un harem.

Elle maitrise également assez sa structure moléculaire pour prendre trois  autres formes.
Forme 1’
Forme 2
Forme 3



:

Cette humain  est née sur Terra, n’a jamais connu sa vrai famille.  Effectivement la jeune demoiselle a grandi à l’orphelinat de Nexus, on lui a dit qu’elle y était depuis sa naissance, sa mère l’ayant abandonné à cause de  ses particularités.   Pourtant, elle était une enfant comme beaucoup de famille aurait voulu en avoir. Elle ne faisait jamais de caprice, elle était toujours souriante, et surtout  très éveillée pour son âge.  Alors pourquoi n’avait elle jamais trouvée de famille voulant l’accepter ?  Pourquoi avait-elle passé plusieurs années de sa vie dans ce fichu bâtiment gris,  endroit triste où personne ne vient  jamais vous voir,  où personne ne vient jamais vous  offrir un simple bonbon ?

Et bien parce que la jeune femme disposait de deux particularités qui repoussaient chaque famille.  La première était sa couleur de cheveux,  un gris pâle, une couleur  réservée aux vieillards, mais cela était encore  relativement courant sur terra. Non, ce qui dissuadait le plus les couples, c’était sans doute son hétérochromie.  C'est-à-dire le fait que la jeune femme ait les deux yeux de couleurs différentes. Cette simple  différence lui valu la réputation d’être une sorcière, un démon. Une créature maudite.  Bref,  autant dire que cela  ne contribua pas à aider à son adoption. D’ailleurs ses rumeurs  finirent par atteindre le personnel de l’orphelinat, si bien qu’elle se retrouva seule. Plus personne n’osait la voir de peur de se faire maudire ou ensorceler.
A quatorze ans, elle fut mise à la rue,  la laissant seule.  Elle  erra donc plusieurs jours dans les bas quartiers du nexus.  Elle tomba finalement sur une grande dame un rouge, qui pour une fois ne prit pas peur en la voyant.   Elfe, lui proposa un repas, sachant pertinemment que cette gamine devait avoir faim. Elfe la prit sous son aile, et lui paya jusqu'à sa majorité des études.  Ainsi pendant 4 ans, la demoiselle apprit à lire et à écrire ainsi que l’histoire, la géographie, et les sciences,  une chance pour une fille de la rue.  
Lorsqu’elle eut fini ses quatre années d’études, elle se mit en tête de retrouver l’elfe pour lui demander pourquoi ?   Autant dire que la jeune femme eut un choc lorsqu’elle apprit que sa bienfaitrice était une  créature de luxure de la bouche d’un aubergiste du coin.    Elle voulait vraiment  savoir et tentait de faire taire ces rumeurs.
Lorsque finalement elle réussit à trouver l’elfe, celle-ci lui expliqua clairement que non, sa réputation n’était pas que foutaise,  mais qu’elle s’en fichait.  On pouvait dire ce que l’on voulait sur elle, ce ne serait pas cela qui changerait ce qu’elle était.  Enfin, elle s’expliqua sur son geste,  son but, était de donner  une chance, lorsqu’elle le pouvait à des êtres à qui la vie n’avait pas sourit.  
La jeune femme accepta donc de la suivre dans cette tâche, se joignant au harem.  Elle continue ses études en  parallèle dans le droit,  où elle se révèle brillante.

:
Ashnard est un pays ou la guerre est sans doute le seul art  existant.  Il s’agit d’une des nations les plus sanguinaires et les plus sauvages. Et c’est dans cette nation que Mégane est née.  
Et sa naissance fut un heureux événement. Elle était choyée par ses deux parents. Jusqu’à ce que celle-ci commence à manifester certains signes évidents  de pouvoir magique.  A partir de cet instant, cette jeune fille fut séparée de sa famille pour rejoindre l’armée d’Ashnard.  Elle devait avoir cinq ans, mais c’était une magicienne, et à ce titre elle ne devait absolument pas être  sans contrôle.  Voila pourquoi on lui servit durant des années et des années des discours de propagande sur la puissance de son pays et sur le fait qu’elle devait participer à sa grandeur.A partir de quatorze ans, ce fut  le début de son apprentissage. Et elle était très douée. Elle était particulièrement  à l’aise avec les magies élémentaires.  Elle était donc capable de maitriser les quatre éléments. Mais  cette polyvalence  avait un effet pervers,  elle ne pouvait pas maitriser parfaitement une d’entre elle.  Elle  dut donc apprendre à combiner ces magies. Ainsi, elle  pouvait  surprendre ses adversaires, et désormais plus rien ne pourrait l’arrêter, elle pourrait combattre avec honneur  pour sa patrie, et pour apporter  la lumière à ces civilisations barbares.
Sa réaction fut cependant rapidement différente lorsqu’elle fut le terrain.  Elle avait beau avoir subit la propagande de la royauté d’Ashnard, elle réalisa qu’on lui avait menti, en réalité Ashnard n’était qu’une nation de brute. Mais elle ne pouvait pas  se rebeller contre son propre pays.  Elle ne vit donc qu’une seule et unique solution.  La désertion.  Elle  quitta donc l’armée, proposant ses services en tant que mercenaire. Elle n’aimait pas vraiment ce genre de métier, mais elle devait manger.

Au final, elle fut  engagée par une elfe durant quelques temps, elle devait lui servir d’escorte jusqu’à un petit village. Lorsqu’elle comprit finalement qu’elle était payée pour de l’humanitaire plutôt que du combat, la jeune magicienne vit rouge. C’était se moquait de son talent, que de faire cela.  La réponse de l’elfe fut une violente baffe et un éclair de colère. Si cette jeune femme voulait de la violence, elle en avait eut.  L’elfe  se contenta juste d’une phrase. <<  Si les guerres ne faisaient de dommage que sur les champs de batailles,  je ne serais pas ici.>>
En effet l’elfe ne faisait pas cela par plaisir, mais  plutôt pour permettre aux rescapés des pillages de vivre avec un peu  facilité. Cette phrase fit réfléchir la kitsune.  Pourquoi, pourquoi cette femme lui imposait autant de respect ?   Etait ce dut à sa nature,  a son aura de décideuse, ou bien, au fait qu’elle l’avait giflé de sang froid, malgré qu’elle soit une magicienne confirmée ?
Dans tout les cas, elle n’avait jamais connu cela. Elle resta quelques instants  hébétée mais  ne dit rien, et repris finalement son  métier sans se plaindre.  Lorsque l’elfe eut finalement fini sa mission et payait la kitsune, l’invocatrice se permit une question.  Pourquoi avait elle fait cela,  non pas son  geste, mais plutôt le fait qu’elle se soit occupée de ces gens.   Elfe se contenta  de lui dire qu’elle faisait cela parce qu’elle l’estimait que ce n’était pas au civil de subir les conséquences de ces stupides guerres. Il faut croire que cela  marqua profondément la kitsune puisqu’elle accepta de servir l’elfe à partir de cet instant.  Toutefois, elle demanda en échange, une armure de la même matière que celle de l’elfe.   Ce fut sans doute la partie la plus difficile, trouver du cuir de dragon rouge, c’était aujourd’hui une mission pratiquement impossible.  L’elfe mit pas mal de temps à trouver les matières premières, s’aidant du marché noir de Nexus. Finalement, l’armure fut prête ce qui permit à la mercenaire de gagner en puissance, mais également de  rejoindre le harem.  Elle estime avoir était payer à vie, voila pourquoi, officiellement elle reste avec l’elfe.  Mais officieusement, elle sait qu’en restant avec celle-ci, elle ne nuira plus à personne.

Patience est le fruit d’un amour entre un père démon et une mère humaine.   Son père l’abandonna bien vite,  devant regagner sa place aux enfers.  Il laissa ainsi la mère de cette jeune enfant seule. Pourtant cette humaine se débrouilla très bien. Il fallait dire que patience n’était pas une fille à problème, elle était d’ailleurs assez douée de ses mains, même si les études ne l’intéressaient pas.  Son adolescence  ne fut pas facile pour sa pauvre mère, qui subissait les sauts d’humeurs d’une adolescente.  

Ce fut pour patience  le début d’une période difficile, elle commençait à grandir et à se demander qui elle était, et surtout pourquoi son père l’avait abandonnée.   Elle commença à en vouloir à sa mère, à en vouloir au monde entier.  Elle voulait surtout se donner une valeur, une identité, et ce fut pour cela qu’elle se rejoignit un petit gang.  Elle pensait trouver à ce moment un endroit ou elle pourrait enfin être elle-même.  Il n’y aurait plus aucunes règles pour pouvoir l’empêcher d’être comme elle le voulait.    Mais même en vivant comme cela, elle ne se trouvait pas entière. Voila donc pourquoi elle tenta d’évacuer sa frustration de diverses manières.  Elle se montra de plus en plus violente, elle faillit même  étrangler une de ses camarades la veille de sa seizième année.
Elle eut le droit à un très violent sermon qui lui passa d’ailleurs bien au dessus de la tête.  Elle se coucha donc, et le lendemain, elle se rendit au lycée. Et ce fut à ce moment que tout bascula.   Elle mit le feu à la moitié  du bahut,  heureusement pour elle personne ne s’en rendit compte, hormis elle et l’on conclut à un accident dut bec-benzènes de la classe de chimie.
Le lycée était maintenant désert,   et étrangement le feu venait de s’arrêter comme il avait commençait.
Et de la fumée venait de sortir une femme vêtue d’une armure rouge. Patience  ne comprenait rien, mais apparemment devant elle, se trouvait ce qui ressemblait à une elfe. Ce qui était une chose totalement stupide enfin, si elle n’avait pas mit le feu à son lycée quelques secondes auparavant.  Alors maintenant, elle ne savait plus.  Elle ne savait plus qui elle était, et ce qu’il était entrain de se passer.

Elfe lui dit qu’elle n’était absolument pas une ennemie.  Et elle se proposait même d’aider la jeune femme à en savoir plus sur elle. Sur ce qu’elle était vraiment.  Autant dire que la jeune lycéenne  accepta immédiatement. Elfe refusa cependant, ce qui provoqua la fureur de la lycéenne et un nouvel incendie.  Que l’elfe éteignit d’un simple mouvement de main. Cette gamine était encore bien trop sanguine. Mais si c’était vraiment ce qu’elle voulait et bien soit.
Elle appuya doucement sur le dos de la jeune femme, libérant deux ailes de démon.  Cela provoqua une violence  douleur chez la jeune demi démon. Mais ce n’était pas le pire,  non, lorsqu’elle vit son reflet, elle tomba tout simplement dans les pommes.

Lorsqu’elle se réveilla. Elle était dans son lit,  enchanté de voir que finalement tout cela n’était qu’un mauvais rêve.  Elle avait cependant quelque chose dans le dos qui la gênait.  Et cette chose s’était une paire d’aile. Ainsi, ce n’était pas un mauvais rêve…  Mais alors.
Elle  se dépêcha de descendre, retrouvant sa mère et l’elfe autour d’une tasse de thé.  Elle voulait des explications… Chose que sa mère allait lui donner.  Elle lui expliqua donc que son père était un puissant démon. Voila pourquoi, elle ne l’avait jamais vu. Mais elle avait hérité de ses pouvoirs.  Ce qui maintenant posait de nombreuses questions. Comment allait-elle faire pour maitriser ses pouvoirs, et ne pas passer inaperçu dans ce monde.  Ce fut à ce moment que Tinuviel proposa quelque chose.  Elle pouvait s’occuper de cette jeune démone, lui apprendre à maitriser la pyromancie.   Cynthia accepta, même si cela  lui faisait du mal de quitter sa mère. Elle avait beau dire, elle l’aimait  comme une fille.
Finalement, la demie démone accepta rapidement sa nouvelle vie, il fallait dire que l’elfe savait être, disons convaincante.


Sara :
Sara est l’une des dernières de son peuple. Trop souvent confondue avec les Bunnies, les Viera étaient pourtant les membres d’un peuple unique et fier.  
Un peuple vivant  dans une contrée appelée Ivalice.( C'est Vlad qui va criser.) Plus exactement dans les grandes forêts de cette contrée extrêmement reculée.  On ne sait pas grand-chose de ce pays, mais  ceux qui y sont allés prétendent que ce monde mêle à la fois magie et science.   Ce pays est cependant isolé du reste de terra par une barrière montagneuse très difficilement  franchissable.  Ce qui explique pourquoi personne ou presque ne connaissait son existence.
Vous vous demandez sans doute ce que fait donc cette jeune Viera si loin de chez elle, et surtout pourquoi est elle désormais dans le Harem de Tinuviel.  Et bien, pour être franc, il s’agit encore une fois d’un étrange concours de circonstance.  En Effet, Sara était en mission, elle avait pour but de partir en reconnaissance dans un temple ancien avec une poignée d’aventurier. Elle y découvrit  un mystérieux artefact, elle pensait d’abord à un temple abritant un éon. Une créature aux pouvoirs fantastiques  mais lorsqu’elle toucha celui-ci, elle disparut littéralement et avec elle l’artefact. Ses pauvres alliés étaient totalement perdus,  ils préfèrent  rentrer, ne sachant pas comment la retrouver. Les années passèrent et elle ne donna plus aucun signe de vie, si bien qu’on la déclara officiellement morte.   Pourtant la jeune femme se réveilla quelques minutes plus tard.   Bien loin de son pays natal, elle se réveilla seule, avec un sacré mal de tête.  A coté d’elle, l’artefact qu’elle prit avec elle,  mais celui-ci ne flottait plus dans les airs. Il devait donc être… déchargé…
Elle le prit et marcha dans ce nouveau monde.  Elle affronta de nombreux monstres, le manque de nourriture.  Mais l’eau lui manqua, et elle s’écroula donc, en plein désert.

Elle fut retrouver par Horo, la déesse en effet avait demandé une journée pour pouvoir se retirer tranquillement dans le désert.  Elle y allait parfois pour retrouver  un peu de tranquillité. Ce fut à son retour qu’elle trouva cette jeune femme inconsciente.  La terranide la conduisit donc au harem, ou la Viera eut le temps de récupérer. Pendant ce temps, Tinuviel étudia l’artefact qu’Horo avait trouvé dans l’une des poches de la demoiselle.  Elfe après de nombreuses heures  émit l’hypothèse que cette chose était une balise temporelle.  Elle n’en était pas sur, mais d’après ce qu’elle savait de la chronomancie, cet artefact permettait le voyage dans l’espace et le temps.   Cette hypothèse fut confirmée plus tard par la Viera, en effet, celle-ci venait du passé. Plus exactement d’un siècle en arrière.  Cela n’étonna même plus l’elfe qui depuis le temps était habituée à ce genre de chose totalement improbable.  D’ailleurs,  la trame de l’espace temps, elle n’en avait rien à faire, ce qu’elle souhaitait,  c’était garder la Viera proche d’elle. Elle  demanda donc à la jeune femme comment elle pouvait la séduire pour que celle-ci reste avec elle. Et la Viera déclara que si jamais elle était vaincue, elle resterait ici.  Autant dire que l’elfe organisa le combat dans les dix minutes.

Et reçut une défaite cuisante.  Elle avait était vaincue,  trop facilement à son gout d’ailleurs.  Elle n’avait absolument rien compris, elle n’avait pas eut le temps de porter le moindre coup, qu’elle se retrouva avec la rapière de la jeune femme sur la gorge.   Cela voulait donc dire qu’une seule et unique chose, il était temps pour la elfe du soleil de rependre ses entrainements.  Quelques semaines plus tard, la maitresse des lieux demanda une revanche.  La Viera accepta une seconde fois, et le résultat fut identique au premier match.
L’elfe dut se résoudre pour la première fois à renoncer, elle avait trouvé plus forte qu’elle aujourd’hui.  Et pourtant, ce fut la Viera qui lui demanda de rester. En effet, Sara  avait vu en Tinuviel une guerrière puissante, et puisque maintenant elle était seule, elle pensait  rester ici. Au final, elfe ne sait toujours pas quoi penser de cette histoire. Mais cela n’était peut être pas le plus important. Après tout,  elle avait ce qu’elle voulait dans cette histoire, alors elle n’allait pas s’en  plaindre.  Mais  elle l’avoue, elle ne comprend toujours pas les motivations de la Viera.
« Modifié: octobre 13, 2017, 01:55:16 am par Tinuviel Lastrim »

Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 2 février 06, 2012, 12:32:45 am


Lyrinda était  autrefois une des Yathrins de la grande déesse Lolth, reine de l’obscurité et de la duperie.   Son  boulot en tant que prêtresse de la déesse araignée était relativement simple, guider ses frères jusqu’à la vengeance tant attendue contre leurs anciens frères de la surface.    Sa cruauté était cependant à la hauteur de ses talents d’oratrice.   Si les elfes noirs gouvernent par la peur et la violence, elle était clairement au dessus du lot.  Enfant, vieillard, personne  n’était épargnée par son règne.  Le pire, était qu’en temps que prêtresse favorite de La déesse araignée.  Personne ne pouvait  rien dire.

Cependant, cela ne dura pas.  La déesse changea de favorite et dès lors, les choses changèrent pour cette prêtresse.  Toutes les grandes maisons de la ville ainsi que les prêtresses se mirent d’accord pour une punition exemplaire.  Le choix fut rapidement fait, on l’envoya  en surface, là ou le soleil la torturerait jours après jours.

Ce fut effectivement le cas,  la première conséquence fut que cette elfe perdit la vue.  Elle était désormais plongée dans le noir le plus profond et le plus froid.   Cette nuit éternelle changea bien des choses. Notamment sa façon de voir,  de puissante, elle était devenue faible.  Elle était donc à la merci de ceux et celles qu’elle aurait autrefois  torturé.    Le pire, était qu’elle  se savait condamnée à la mort, puisqu’il lui était impossible de trouver de la nourriture.   Son supplice dura deux jours, elle fut finalement trouvée par un humain qui malgré son handicape accepta de la « retaper » pour la vendre lui tard.   Quelques semaines plus tard, cette créature fut vendu à un riche exploitant terrien du nexus,  le pauvre n’eut même pas le temps de  s’occuper de l’esclave qu’il fut tué par une maladie foudroyante.  Elle fut donc de nouveau  sur   les étales de la cité marchande, elle resta moins d’une journée dans sa cage, puisque libéré par un groupe de terranide Utopiste.  La pauvre femme se perdit dans les rues de la capitale,  impossible pour elle de s’orienter avec son handicape.  Elle erra donc quelques temps, avant de tomber sur  un homme.  Celui-ci partenaire d’affaire du harem, guida donc l’elfe noir jusqu’au domaine de la mage rouge.   Elle fut vendue avec un bon bénéfice pour l’homme.

Depuis, Tinuviel est devenue ses yeux, et la mentalité de la jeune femme à bien changée.  Elle reste toujours fidèle à Lloth mais elle est moins violente, et surtout elle accepte désormais les autres espèces.  Elle ne le fait cependant pas par plaisir, c’était la condition à ce que l’on s’occupe d’elle imposée par cette maudite elfe.  Même si en réalité, elle ne quitterait pour rien au monde le harem.



Si je vous disais que cette elfe et Tinuviel se sont connues bien des années avant la fondation du harem, que me diriez-vous ?
Bon, pour comprendre il faut remonter à l’époque ou l’elfe était encore une adolescente, à l’époque où elle ne maitrisait ni la magie ni même les armes ou si peu.  Alleyne est une des bois du même âge à peu près que notre mage rouge, issue d’une des rares tribut qui négociait avec les elfes du soleil, échangeant nourriture contre leur savoir.  Ainsi il était fréquent pour les elfes des bois de suivre des cours apportés par leur confrère solaire afin de ne pas les laisser dans l’ignorance.   Elles suivirent donc les mêmes cours et les mêmes entrainements hormis ceux de magie destinée aux seuls esprits capables de les comprendre à savoir les solaire.  Très tôt on remarquera une certaine ressemblance entre les deux, seule leurs armes de prédilections différées.  En effet alors que Tinuviel était douée avec une lance, elle, elle maitrisait une Flamberge.  Il s’agissait d’une rapière à la lame ondulée telles les flammes, une forme spécifique permettant de comprendre immédiatement que cette demoiselle était bien différente des autres.  Plus combative, elle n’hésitait pas à prendre des risques inconsidérés et cela, lui réussit, en effet elle fut rapidement promue commandante un honneur de la part des elfes solaires considérant ses origines.  Ce fut d’ailleurs la carrière la plus rapide à ce poste.  Une journée.  Une journée ce fut le temps qu’elle resta à ce poste avant de disparaitre.   
Elle était à la tête d’un commando devant éliminer une menace Kobold, rien de très compliqué en théorie, mais son groupe tomba dans une embuscade.   Le combat eut lieu dans un des tunnels situait à la périphérie du territoire elfe.  C’était depuis cette zone que ces stupides animaux menaient leurs assauts.   Mais cela tourna mal.  Très mal, si bien que pour sauver reste de son groupe, elle dut faire écrouler le seul tunnel qui menait chez eux.  Elle se retrouva donc seule, toute seule contre une nuée de Kobold. Elle s’en sortie mais gravement blessée.  Elle se traina cependant jusqu’à la sortie.  Et se retrouva dans une jungle.  Elle savait que ces vermines étaient capables de creuser sur plusieurs kilomètres, mais là.   Elle se rendait compte que finalement ces nuisibles étaient sans doute plus évolués que ce qu’elle ne le pensait.  Mais cela ne changerait pas son état. 

Elle survécut finalement à cette épreuve mais ne retrouva jamais le chemin de son pays d’adoption.  Elle était totalement perdue, mais eut vent d’une rumeur circulant sur une elfe venant d’un pays lointain.  Au final, elle décida de tenter sa chance et ce fut payant, l’elfe était une elfe du soleil.  Et les deux femmes se connaissaient il y a longtemps.

Autant dire que ce fut un choc pour la mage rouge de revoir une elfe du soleil, surtout une compagnon d’arme.  Les deux femmes discutèrent durant de longues heures, chaqu’une racontant sa vie.

Alleynne fut choquée d’apprendre que l’endroit où elle se trouvait était un temple dédié à la luxure.  Elle était en mission lorsque la mage avait était bannie et n’était donc pas au courant des pratiques peu respectueuses des traditions. Pourtant, pourtant après avoir discuté avec elfe ainsi qu’avec toutes les amantes de l’elfe,  elle accepta de rester sous le commandement de Tinuviel.  Cela lui fit bizarre de l’appeler maitresse, mais au final, elle s’y fit assez rapidement.  Il fallait dire que l’elfe savait lui parler.  Elle savait comment lui faire plaisir, elle se souvenait encore de tous ces bons moments qu’elles avaient passées à l’époque et était capable de la comblée par de petite attention.  Elle appréciait sa vie, même si maintenant, elle était devenue  une amante de la mage rouge.



Théa  et Estia:


Les robots rêvent ils de moutons électriques ?  
 Théa est une créature étrange,  elle n’est pas humaine…  Elle n’est à vrai dire, même pas vivante.  Et pourtant, elle pense,  elle pense et elle a des sentiments.  Elle est capable d’aimer, de haïr,  de souffrir…    
Cet androïde doit sa  fabrication comme  toutes les autres aux scientifiques Thekane.  La lutte contre les formiens étant le  principale poste de recherche de cette nation, on devienne bien qu’elle était la tache normale de Zéro.  Et pourtant,  pourtant elle reçut dans sa base de données d’autres instructions.  Elle devait aussi  servir à satisfaire les soldats.  En effet,  en temps de guerre, le moral des troupes était un facteur capital, le gouvernement avait donc jugé bon de rajouter cette fonction à l’androide qui servirait alors aux êtres organiques, pour que celles-ci puissent se détendre un peu.  
Pour son potentiel au combat, il n’y eut pas de grande modification à faire comparait à la précédente  génération de droïde.  Ce fut cependant plus compliqué, les scientifiques durent lui  faire en sorte que la gyroïde puisse éprouver du plaisir, qu’elle puisse apprendre et être la plus performante que possible.   L’intelligente artificielle de cette  chose était sans doute une des plus perfectionnée des laboratoires Thekos.   Elle aurait presque put passer pour une humaine mais  il eut un petit accident.  Cet accident se déroula durant la phase de test.  Il ne s’agissait de rien de grave, mais l’on dénota un désintérêt soudain du prototype pour la militaire  dont elle était sensée s’occuper.
Elle fut renvoyait en réparation et cet incident clos on commença à lancer la production en masse.  Enfin,  il n’y eut en réalité que cinquante  unités de créées.  Ces unités serviraient de test sur le terrain.  Parmi elle  en plus de Théa, se trouvait  Estia.   Destinés à un brillant avenir, ces prototypes furent cependant mis au rebut.  Elles furent les unes près les autres désactivées.   Cela peut être étrange mais un point fut négligé dans leurs conceptions.  Un point tellement important  qu’il poussa le gouvernement thekos à laisser pourrir ses merveilles de technologie dans un entrepôt.  Ces machines n’étaient pas bridées, leurs intelligences artificiels se développaient encore et encore si bien qu’au finale, elles eurent la possibilité de ressentir des sentiments.    Et cela,  cela provoqua un vent de panique et une décision de la part du gouvernement.  La destruction pure et simple de chaqu’un des prototypes.   Sauf qu’entre temps quelques uns d’entre eux s’étaient mystérieusement envolés.  Sur les cinquante gyroïdes, il n’y en eut que quarante cinq  qui furent détruits, les autres  furent vendues au marché noir.
Quand elfe mit la main dessus, elles étaient dans un très sale état.  Et ce fut donc à Amy de retaper ces deux gyroïdes.  Avec plusieurs pièces détachées elle réussit à les remettre sur pied mais ne put jamais refaire fonctionner le système d’armement.   Il restait cependant un détail à régler.  Le système d’alimentation.  En effet refaire marcher ses demoiselles n’étaient pas trop problématique, mais les alimenter en énergie par contre.   Elle eut donc recourt à un système très peu orthodoxe.  Elle récupéra une pierre de foudre qu’elle utilise désormais pour alimenter les deux  créatures en électricité.

Le résultat fut convainquant, si bien que les deux androïdes se sont naturellement intégrés au harem.  La possibilité d’avoir des sentiments étant  un cas exceptionnels chez une machine, elfe les chouchoute donc.  Pour l’instant Théa s’avère être plus câline que sa sœur, peut être parce que celle-ci est plus vieille et donc qu’elle appréhende mieux ses sentiments.



Minako est la seule humaine terrienne du harem.  Autrefois professeur de  mathématique cette  femme avait absolument tout pour être heureuse. Elle était belle,  elle  avait une belle demeure dans les quartiers chics, elle était respectée par tout le monde.   Elle n’avait rien d’exceptionnelle, une femme sage comme  les autres.   Le genre de femme à se coucher à dix heures le soir et se lever le matin.  Le genre de femme à ne pas trop se mettre en valeur.  En réalité, elle était d’une gentillesse maladive et tentait toujours de faire plaisir que ce soit à ses connaissances  qu’à sa famille.  Elle était cependant totalement transparente pour tout le monde, personne  ne remarquait cette charmante femme qui  n’avait pourtant que des qualités.  
Elle en était d’ailleurs profondément malheureuse, en effet, elle n’avait personne pour venir la prendre dans ses bras la nuit, personne pour venir s’occuper d’elle les week end ou pour passer un après midi devant la télé.  Elle ne voulait à vrai dire même pas l’amour, non juste un ou une amie, juste quelqu’un à qui confier ses secrets.

Ce fut à partir de se moment qu’elle commença à changer, elle s’habilla de plus en plus sexy, sortie en boite, et commença enfin à s’amuser. Ce changement porta ses fruits, en effet, elle était désormais chaque jours draguée que ce soit par des  hommes aussi bien que part des femmes, parfois même par ses propres élèves.  Il se passa quelques soirs avant qu’elle accepte de se faire raccompagner chez elle passablement éméchée.   Aidé par l’alcool la jeune femme passa une nuit relativement agréable et en bonne compagnie.   Elle recommença la soirée suivante et de plus en plus souvent.  A la fin, elle se fit finalement dragué par une femme,  gênée elle refusa, mais  finalement au bout de quelques verres de plus, elle accepta.   Ce fut comme cela que commença sa nouvelle vie.  Le soir, la prof sage  devenait une fêtarde  et elle brulait la chandelle par les deux bouts.  Toutefois,   alcool ne lui provoqua bientôt plus un effet suffisant,  et elle commença à consommer des substances moins licites.  Lorsque cela fut appris, elle fut virée du lycée,  en effet le directeur ne permit pas que  dans son établissement un professeur  pratique ce genre de chose.  Elle tomba en dépression, rapidement, en effet la jeune femme n’avait plus rien.  Sans son métier, sa maison fut rapidement vendue, et elle avait de la peine à retrouver un job avec ses antécédents.
Le résultat fut qu’elle se suicida,  avalant en pleine rue une bonne série de cachet.  Malgré l’heure tardive, il restait encore quelques personnes dans cette rue, et personne pourtant ne lui porta assistance.   La peur peut être ou l’indifférence, dans tout les cas la ruelle fut rapidement vide.
La jeune femme ne doit son salut qu’à la chance,  en effet, tinuviel avait choisi ce jour ci pour refaire les stocks de jouet terriens  et son stock de C.D a cause de  la grande voracité de Task en la matière. C.D qu’elle haïssait d’ailleurs à cause de ses oreilles trop sensibles.  
L’elfe eut pitié de cette femme et la ramena donc chez elle, lui infusant d’ailleurs l’énergie vitale nécessaire au voyage.   Le retour au harem fut particulièrement rapide, en effet, durant toute la durée du trajet la mage rouge n’eut pas un instant pour souffler.  Elle posa la jeune créature dans le lit servant habituellement  aux jeux  entre l’elfe et ses amantes.   Il fallut près de quatre jour pour que la jeune femme se remette de ce qu’elle venait de faire, sur terre, elle aurait sans doute réussit son coup, malheureusement pour elle, Terra était dotée de magicien,  de soigneur capable de purger les pires poisons et l’elfe était dotée de faculté de convaincre ce genre de personne.
Son réveil fut particulièrement  difficile,  en effet,  la première chose que vit la jeune femme fut : Une centaure, une elfe,  un slime, des androïdes et de nombreuses  hybrides.  Autant dire que pour cet esprit cartésien, ce fut très dur.   Si dur qu’elle fit un autre black out.   Elle sombra dans un autre coma qui ne dura que quelques heures.   Son réveil fut difficile, mais le fait de voir l’elfe en armure rouge devant elle la fit revenir à la réalité.  L’elfe lui expliqua donc tout.  Terra, les anges, les démons,  les hybrides…  Tous.  L’ancienne professeur ne comprit pas tout, mais elle s’y fit après quelques temps.  Ce fut à cet instant que l’elfe lui proposa d’en savoir plus sur elle-même.   Elle forma, lentement mais surement la jeune femme au jeu de domination et de soumission.  Mais cette fois ci, c’était elfe qui serait la soumise.   En effet, l’elfe était sur d’une chose, cette femme était faite pour devenir une maitresse et pour dire vrai, cela ne la déranger pas.  Le harem avait prit trop d’importance pour qu’elle puisse le gérer seul.   Elle fit effectivement une élève exemplaire,  se sentant vivre pour la première fois.   Elle n’avait jamais sentit autant importante,  aussi…. Aussi libre pour dire vrai.  C’était comme si elle sortait d’un  rêve qui avait duré  des années.  
L’elfe était satisfaites,  la jeune femme se débrouillé bien,  à la fois comme dominante mais plus globalement dans ses nouvelles fonction.  Oui, encore quelques siècles de pratique et cette jeune humaine serait sans doute capable d’être une vrai  maitresse.  Mais en attendant, L’elfe du soleil continue de superviser cela.
La voici aujourd’hui.


Harmonie est l’une des vierges d’Odin, une Walkyrie,  une des vierges  guerrières  chargée de guider les âmes pures vers le Walhalla, la demeure des dieux  en attendant le combat final : << LE Ragnarök>>.  Depuis des milliers d’années ses sœurs de batailles sont fidèles à Odin, leurs seigneurs et maitre.    Pourtant, ses dernières années on était particulièrement difficile pour les divinités nordique,  la destruction d’Asgard, la perte de la majorité du panthéon.  Autant dire que les walkyries ont, elles aussi subies de lourdes pertes que se soit au niveau de leurs nombres ou bien au niveau de leurs guerriers.  Mais  au fond, cela n’était pas vraiment grave.  Non,   on pouvait même dire que cela s’arrangerait avec le temps.  Enfin, c’était ce qu’il aurait dut se passer car en réalité,  il y eut un événement qui  fragilisa particulièrement l’ordre de new Asgard et plus particulièrement celui des  Walkyries.
Cet élément, fut le départ du dieu,   personne ne sait pourquoi, et à vrai dire,  beaucoup pense qu’il ne le sait pas lui-même.  Mais cela à eut  de nombreuses  conséquences sur l’ordre,  ce groupe se battant  autrefois sous une même bannière   fut bientôt divisé.
D’un coté, il y avait les anciennes, les plus matures et sans doute les plus  accrochées aux valeurs de l’ordre, de l’autre des  gardiennes plus jeunes et plus  sanguines.    Chaqu’un des deux groupes ayant leurs façons de voir les choses.   Il y avait cependant une  chose que le groupe de jeune Walkyries avait de plus,  une  leader charismatique.   Une des plus puissantes des  Walkyries, voyant en cette épreuve une bonne manière de s’assurer  les faveurs du dieu à son retour.
Les deux groupes commencèrent  à être de plus en plus violents.  Le résultat, fut une véritable guerre.   Une guerre de pouvoir pour commencer, les deux groupes tentant de récupérer chaque sœur indécise.   Ce qui marchait généralement, mais il fallait s’assurer de la sincère coopération des sœurs.  Cela ne fut pas compliqué pour la majorité,  mais  Harmonie faisait partie du groupe des indécises.   Cette indécision lui couta relativement cher, en effet  elle fut simple et purement   renvoyée de New Asgard.  
Malgré toutes ses années de loyaux services, on fit de son cas un exemple.  Elle fut simplement destituée de son commandement, et envoyée  sur les terres dévastées.   Forçant ainsi celle qui ne souhaitait pas se décider  à choisir un camp.   La guerre fut  rapide,  et sans trop de victime,  il fallait  dire que l’immortalité des Walkyries  aida grandement  à ce que cela ne soit pas trop sanglant.  Mais le résultat fut  cependant amer  et Harmonie ne fut jamais retrouvée.
L’envoyée divine  erra durant de nombreuses nuits, espérant que ses sœurs viendraient tôt ou tard la rechercher, qu’elles se rendraient compte de leurs erreurs et que tout repartirait comme avant.  
Elle toqua  à une porte d’une tour perdu en plein milieu des terres dévastées.  Elle fut accueillit par une elfe, qui lui fit  visiter les lieux.  Elle lui expliqua tous ce qu’il se passait au harem, et surtout les raisons qui l’avaient poussé à créer cet endroit. Elle expliqua à la Walkyrie comment chaqu’une des jeunes femmes qui le composait étaient arrivées à son service et lui proposa de la rejoindre.  
La Walkyrie ne se laissa pas convaincre, et refusa  l’invitation.   Elfe se contenta d’un petit sourire et lui proposa cependant de passer quelques jours  en sa compagnie, le temps de faire le point sur sa situation.  Elle  lui proposa donc une chambre loin de l’activité nocturne habituelle.  
Les jours passant, la Walkyrie   compris que ce lieu était  comme Le walhalla dont elle avait le souvenir. Le plus fort prenant soin des plus faibles.   L’elfe continua à prendre soin  de l’ancienne émissaire durant trois jours, lui expliquant  tout ce qu’elle pourrait gagner en restant ici.  Finalement, ce ne fut pas l’elfe qui la convainquit, mais Horo.  L’ancienne déesse lui  expliqua que   ce lieu  pourrait être son nouveau foyer.  La demoiselle hésita quelques instants, mais ce fut Tinuviel qui termina de la convaincre.  Elfe lui proposa un pacte,  elle pourrait rester  le temps qu’elle voudrait, et si jamais elle le souhaitait, elle n’aurait qu’à lui dire et l’elfe la laisserait partir.
La Demoiselle accepta,  se disant qu’elle n’avait rien à perdre,  et  aux dernières nouvelles, elle est encore dans la demeure de l’elfe.


Née dans un laboratoire Terrien le but de IInari était relativement simple : créer une esclave sexuelle compétente  et si le projet  était concluant,  les vendre au gratin de la société en mal de sensations fortes.  Elle fut donc éduquée  de façon à la rendre totalement dépendante  aux fluides sexuels mais aussi à l’autorité.  Elle ne prendrait jamais aucune initiative,  ne tenterais jamais rien contre sa condition. Il fallait qu’elle trouve celle-ci normale  et même légitime.  Ainsi on commença son apprentissage dès sa plus jeune enfance.   Cette longue série d’expérience particulièrement traumatisante pour la jeune femme un effet relativement étrange sur son psyché.  Elle se créa une autre personnalité.  Une personnalité  totalement factice et adorant cela.  
Cette personnalité prit peu à peu le contrôle.  Le corps de la jeune femme n’obéissant désormais  uniquement à celle-ci alors que la personnalité principale sombra dans un sommeil sans rêve.  Un très long sommeil.    
Elle ne s’éveilla finalement que peu de fois, durant cette période de sa vie.  En effet, elle ne pouvait reprendre le contrôle  uniquement si on l’on satisfaisait le fantasme de la personnalité factice.  
Ce fut une prêtresse de la luxure qui accomplit cet exploit en premier dans le lycée de Seisuku.  La jeune esclave y avait été vendue  faisant d’elle un  divertissement pour adolescent pré-pubère.   Ce fut le coup de foudre entre ces deux femmes.  Des deux créatures de la luxure naquit un amour passionnel,  le genre  de folie qui  ne dure jamais mais qui pourtant vous fait faire des choses totalement insensées.     Ce fut une longue nuit pour les deux jeunes femmes qui  explorèrent cette passion dévorante,  ce fut comme cela d’ailleurs que la seconde personnalité fit surface.  
De la néko et l’ange, il se créa une nouvelle forme d’amour.  Un amour bien plus sentimental et subtil.  Ce lien si fort, se traduisit par l’acquisition par la vraie personnalité d’Inari, Saikai,  du don de télépathie.  Les deux jeunes femmes pourraient ainsi rester et pour toujours ensemble.  
L’ange de la luxure du cependant repartir,  laissant l’esclave du lycée refaire surface alors que la vraie retomba dans un sommeil sans rêve. Elle arrivait cependant à garder contacte avec cette ange.  
Tinuviel fit sa rencontre quelques semaines après cet événement.  En effet, elle était venue rechercher Patience  qui passait quelques jours chez sa mère.  Cela permettait à la jeune femme de garder un certain contacte avec sa famille même si  cela ne durait que quelques jours.   Ainsi, ce fut en  atterrissant dans le lycée qu’elle trouva la jeune esclave totalement épuisée, baignant dans une quantité phénoménale de fluide aussi diverses que variées.  
L’elfe  choisi de la  conduire au harem. Cette jeune femme avait besoin de repos et surtout l’elfe ne savait pas si elle avait subit des violences. Une simple partie de jambe en l’air ne l’aurait jamais laissé comme cela.    Patience la renseigna ainsi sur son nom ainsi que sa fonction.  Cette jeune Humaine, car elle l’était redevenue entre temps, se nommait Iinari et servait d’esclave sexuel au lycée.  La jeune adolescente avait eut cette info grâce à l’une de ses amies  qu’elle avait recroisée dans la rue, un jour ou elle allait faire les commissions.  
Le reste, elfe  l’apprit de la bouche même de la jeune esclave qui s’était entre temps réveillée.  La suite fut plus compliquée. L’elfe tenta en effet de la  désintoxiqué elle prônait une libération des mœurs c’était vrai, mais le sexe ne devait jamais devenir quelque chose de vitale.  Hors c’était devenue le cas pour cette jeune femme.
Elle apprit également que dans ce corps, ce cachait deux personnalités extrêmement différentes, mais ayant toutes deux le droit de vivre.  Ce fut à ce moment qu’on lui demanda d’intervenir. De séparer les deux âmes.  Hors, cela elle ne le pouvait pas.  Elle avait déjà transférée une âme d’un corps à un autre. Mais faire plus était simplement impossible.
Elle créa cependant un golem.  Ainsi le corps artificiel était maintenu en vie par magie, attendant que l’âme D’Iinari soit  enfin prête.
Il fallut de nombreux jours, mais l’homonculus s’anima enfin.  L’âme de la néko était désormais  à l’intérieur de celui-ci. Et elfe reprit doucement mais surement  la réhabilitation de la jeune femme.  Elle est maintenant  de nouveau capable de se nourrir normalement, ne craignant plus la foule et le sexe bien qu’elle continue de l’apprécier n’est plus sa seule raison de vivre.  En effet, la jeune femme est désormais bien intégrée au harem et n’hésite pas à passer quelques nuits avec les amantes de elfe ou celle-ci.  Toutefois, elle est uniquement amoureuse de Sya et cela, l’elfe le sait et cela ne l’étonne absolument pas.  Ange est donc la bienvenue dans cet endroit et Iinari attend toujours avec une certaine impatience sa prochaine visite.
« Modifié: octobre 13, 2017, 02:17:10 am par Tinuviel Lastrim »

Sakura Korvander

E.S.P.er

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 3 février 06, 2012, 12:49:31 am

*Salue l'ensemble du harem de Tuniviel en prenant plus ou moins toutes ses formes*

Sachant que Iinari fait désormais partie du harem... ::)

Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 4 février 06, 2012, 08:58:08 am

ah, j'avais dis qu'il n'y aurait que la partie, pnj ici^^
Mais je penserais à rajouter les personnages joueurs qui ont rejoins mes rangs^^


Sya

Avatar

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 5 février 06, 2012, 10:01:10 am

Et qui c'est qui va passer de bonnes vacances dans quelques temps? Car voui, Sya va devoir essayer tout ça.  ;D
Mais il manque la gentille Sadi-chwan  :'(

note de l'auteur: Dire que j'avais dans l'idée de faire un compte ou il y aurait Alleyne, va falloir changer un peu son histoire (pour moi) alors ^^

S.E.R.F - 23

Légion

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 6 février 06, 2012, 07:17:45 pm

Sans vouloir faire ma rabat-joie, l'avatar de tes deux androïdes sont déjà utilisées par moi. Désolée. ^^'


« Le jus d'Homme, la nouvelle boisson énergisante, par SERF. Goûtez-y, et vous serez accroc.  Attention, l'abus de jus d'Homme peut provoquer des fécondations. » - Lionne

Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 7 février 06, 2012, 07:22:42 pm

Je tenterais de voir si d'autre me plaise. Cependant, j'ai déjà fais beaucoup de modification dans cette fiche.
J'y travail depuis fin octobre, alors autant dire que je ne pense plus changer grand chose^^

Enfin. Je verrais cela...

Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7751


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 8 février 12, 2012, 07:48:02 pm

Tout ce petit monde ne mérite pas le tampon, mais quand même, parce qu'il y a une paire de..de paires, justement....



\o/


Sya

Avatar

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 9 février 12, 2012, 08:06:40 pm

♥♥♥♥ Ina-chan ♥♥♥♥ :3

Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 10 février 12, 2012, 08:09:19 pm

Victoire, j'ai le  cachet spécial S.P
Je peux donc mourir en paix^^

Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7751


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 11 février 12, 2012, 08:12:10 pm

Faut dire que 2-3 de tes protégées ont de jolis arguments et que je t'aime bien, donc... :3

Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 12 février 12, 2012, 08:23:32 pm

Mais ce sont des noms qui nous intéresse S.P
Alors, tes favorites?^^

Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7751


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 13 février 12, 2012, 08:28:12 pm

Harmonie, Minako, Alleyne, Lyrinda <3, Mégane, Selvaria <3, Lorna.


Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 14 février 12, 2012, 08:35:19 pm

Et bien merci S.P de ton avis^^
(je vais pouvoir dormir tranquille ce soir^^)


Répondre
Tags :