banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un peu trop FAN [PV Sayori Yukihiro]  (Lu 1578 fois)
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 926


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« le: Septembre 11, 2012, 09:47:44 »

« Ne sont-elles pas grandioses? »
« Oh oui! On dirait un peu nous... en différent... et en néko surtout. »


Pour une fois, on ne pouvait pas reprocher aux jumelles Karistal d'avoir des penchants étranges et/ou bizarres. Quel mal y avait-il à ce passionné pour la lecture? Ce n'était pas du Shakespeare, plutôt du manga mais ça n'empêchait pas que ce soit de la lecture. D'un autre côté, ce n'était pas le même genre de lecture que lisent les jeunes filles. C'est vrai, qui se vanterait devant toute la classe ou même devant des filles de lires des dojinshis mettant en scène deux nékos prêtes à tout pour se faire plaisir sexuellement? Du simple échange de baiser aux jouets en passant par le ménage à trois? Elles ne regrettaient vraiment pas leurs séjours sur Terre car elles avaient trouvé les aventures de Chocolat et Vanille par hasard lors d'une recherche d'image concernant les nékos. Plutôt célèbre en plus! En poussant un peu plus les recherches, elles avaient trouvé une série de livre publiés dans des boutiques spéciales et elles avaient même trouvé l'une des premières œuvres mettant en scène les deux nékos.

Elles adoraient ses deux chattes sur papier! Lire leur aventure leur donnait toujours envie de redevenir des nékos et de passer une nuit d'amour, même à deux. À plus, elles n'auraient rien contre, comme la nuit avec Alice et Sakura. Yuko et Yuka étaient des grandes fans de ses nékos ne supportant plus d'attendre le prochain volume – et aussi car elles avaient de nombreuses questions – les jumelles avaient tout fait pour rechercher l'auteur. Ça pouvait paraître dingue mais c'était facile en fait! Tout d'abord, remonter à l'imprimeur, une petite enveloppe bien sur puisqu'il voulait respecter la confidentialité de ses clients puis avec le nom, une recherche! En cherchant bien, la personne qui dessinait ses adorables nékos n'était pas si éloigné que ça? Les jumelles s'attendaient à trouver un type cloitré chez lui à dessiner à longueur de temps avec une pile de mouchoir usagé à côté de son bureau mais non! Elles étaient même surprises de voir de qui il s'agissait?

Le nom d'artiste n'était bien sur pas connu sur une base de donné mais en poussant les recherches grâce à une bande de pros de l'informatique – et là aussi, enveloppe – elles avaient au moins un visage sur ce pseudo. Là, ce fut la surprise! Une fille! Belle et environ de leur âge! Pire! Dans le même lycée! Ce visage, elles l'avait vu plus d'une fois dans les couloirs sans jamais s'intéresser à elle. C'est que d'après les rumeurs, elle avait une mauvaise réputation. Yuka s'en fichait un peu, elle trouvait juste ses cheveux longs, mais ça lui allait bien! Yuko cherchait plutôt la vérité de cette rumeur mais c'était difficile car il y en avait beaucoup! Mais si Sayori était l'auteur de leur série favorite, elles vont vouloir soudainement bien plus qu'un simple autographe! Depuis que leur cible avait un nom et un visage, les jumelles poussèrent le jeu plus loin, avant toute chose, les recherches! Ses rumeurs tout aussi farfelu les unes que les autres valaient de la méfiance et donc, après être passé par leur réseau aussi présent sur Terre, la vérité était surement dans ses lignes? Ou alors ils étaient payé à se toucher ses types!

« Fille d'un chef de clan yakuza... étroite surveillance... secret... C'est quoi ça? Le scénario de son prochain ouvrage?! »
« Héhéhé, ça va nous changer un peu des plans habituels! »
« Ha oui mais là, beaucoup! »
« T'en fais pas... j'ai ma petite idée... »


Avec Yuko, autant se sentir en sécurité, elle avait toujours un coup d'avance même si parfois, c'était risqué! Depuis qu'elles avaient appris ça, elles avaient décidé de faire un plan en plusieurs parties et chaque coup devra être un échec pour l'adversaire pour faire reculer son roi jusqu'en échec et mat! 

Un nouveau jour au lycée, il était temps de passé à l'action en cette belle journée ensoleillée, une des dernières avant l'arrivée du froid et de l'automne. Prête avec leur plan, la première partie s'enclencha et il ne sera plus possible de faire demi-tour arrivée à un certain moment... dans le pire des cas, le plan subira une petite modification mais rien de grave. Les premières heures de cours passèrent normalement, les cours, la fatigue, les intéros surprises puis enfin, la pause déjeuné! De leur côté, elles prenaient le leur en quatrième vitesse avant de foncer dans une autre salle avec leur sacoche en main. La salle de la fameuse Sayori, un grand moment! Pas forcément à cause de leur plan, elles vont rencontrer celle qui ont fabriquer leurs idoles! Yuko entra dans la pièce sans même s'annoncer ou rechercher quelqu'un, elle venait de repérer sa cible en pénétrant dans la salle, Yuka à ses trousses. Yuko tira une chaise pour se mettre à sa table en posant ses coudes dessus, un grand sourire bien gai pour cette jeune femme. Même Yuka prenait place avec un sourire qui la rendait déjà moins glaciale.

« Bonjour Yukihiro-chan! Désolé de te déranger à cette heure-là mais en fait, t'avais oublié un truc. »

Les autres élèves observaient à peine la scène même si ça devait leur paraître bizarre de voir leur camarade en présence des jumelles Karistal? Yuka sortit un cahier des plus banals et prit garde de ne pas jour de regard au-dessus de leur future amie... ou esclave? Qui sait ce que le destin resservait à cette jeune femme. Au milieu du cahier, leur volume préféré des aventures des deux nékos, une histoire spéciale futa où chacune des nékos possédait un pénis et cherchait par tous les moyens possibles de s'amuser avec. Bien sur, il y avait juste la couverture, il n'était pas ouvert à une page spéciale mais ainsi, elle savait au moins qu'elles savaient. Sauf qu'il y avait un truc louche... aucun regard louche, pas de sourire sadique, non, elles semblaient tout à fait charmantes, le livre hentai en moins. Sur la page blanche du cahier, une petite note pour ne pas la faire paniquer.

- Nous somme vos plus grandes fans!!! Une petite dédicace, SVP Nyan? ^w^
Pour nous le rendre, pouvez-vous venir nous le rendre une fois les cours finis? On sera devant l'entrée du bâtiment. On a des tas de questions à vous posé en plus, Nyan!
PS: T'inquiète pas, on veux pas ébruiter ta célébrité, Nyan! :3

« Il n'y a pas le feu au lac donc prend le temps qu'il faudra pour tes notes, tu nous le redonneras de toute façon bien assez tôt? On compte sur toi Yukihiro-chan, chiao! »

Replaçant les chaises à leur place, les jumelles s'en allaient en direction de leur salle, restent à savoir si elle va vouloir profiter de la pause pour en apprendre plus sur ses fans ou si elle va se poser un tas de questions jusqu'à la fin des cours, quand elle devra rendre son œuvre et sa première dédicace.
Journalisée

Sayori & Motoko Yukihiro
Humain(e)
-

Messages: 54


Jumelles Futanari


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 13, 2012, 09:41:40 »

Une fois encore, c'était une journée un peu monotone qui suivait son cours pour Sayori. Comme d'habitude, ces camarades l'évitaient absolument, malgré son air enjouée. D'un coté, ce n'est pas vraiment d'elle que les autres élèves avaient peur, mais plutôt à cause de sa sœur ainée. En effet, Mégumi et sa petite bande de délinquant squattait toujours à la sortie du lycée pour racketter les autres ou tabasser celui ou celle qui oserais se rebeller. Et sachant de quelle famille elle venait, les enseignant n'osaient pas intervenir, de peur d'avoir des représailles en retour. Mais de surcroit, elle semblait toujours savoir ce qui arrivait à sa cadette. Tout le monde se souvenait de la disparition mystérieuse de sa classe en voyage scolaire, et personne ne voulait subir le même sort. En ne lui adressant pas la parole, ils étaient certain d'avoir une paix relative.

Aussi furent-ils surpris de voir débarquer dans la salle deux élèves, qui s'installèrent en face du bien le plus précieux de Mégumi Yukihiro. Sayori elle-même n'osait pas y croire. Mais les commérages, bien audibles, ne tardèrent pas à se propager.

- Bonjour Yukihiro-chan! Désolé de te déranger à cette heure-là mais en fait, t'avais oublié un truc.

- Evidement, venant des Karistal, ça ne m'étonne pas...
- Seule une famille de dégénérés peut s'entendre avec une famille de sadiques...
- Je me demande laquelle va détruire l'autre...
- J'espère surtout qu'elles ne vont pas préparer un sale coup ensembles...
- Moi, tant qu'on me laisse tranquille...


Les Karistal... Sayori en avait déjà entendue parlée... Des jumelles un peu j'en foutisme en cours, mais qui observent souvent les élèves avant de les aborder. Certains disparaissaient et d'autres, lorsqu'ils revenaient, préféraient oublier tout ce qui avait pu se passer. Apparemment, elles aussi venaient d'une famille influente, car personne n'osaient faire quoi que ce soit contre elles. La jeune fille espéraient qu'elles ne venaient pas pour ce genre de chose car, dans le cas contraire, leur famille risquait très gros. Mais vu leurs sourires joyeux, les jumelles semblaient avoir tout autre chose en tête. Cette impression se confirma lorsqu'elles lui présentèrent un cahier de notes, mais avec une de ses œuvres à l'intérieure. Elles avaient percées son secret.

Nous somme vos plus grandes fans!!! Une petite dédicace, SVP Nyan? ^w^
Pour nous le rendre, pouvez-vous venir nous le rendre une fois les cours finis? On sera devant l'entrée du bâtiment. On a des tas de questions à vous posé en plus, Nyan!
PS: T'inquiète pas, on veux pas ébruiter ta célébrité, Nyan! :3

Finalement, la jeune fille en eu un sourire. Une dédicace ? Ce serait bien la première fois. En effet, elle était loin, très loin même, d'imaginer que les jumelles Karistal pouvaient être fan de Néko perverses. Ça laissait aussi entre voir ce qu'elles faisaient avec les autres élèves et pourquoi ceux-ci ne souhaitaient pas en parler.

- Il n'y a pas le feu au lac donc prend le temps qu'il faudra pour tes notes, tu nous le redonneras de toute façon bien assez tôt? On compte sur toi Yukihiro-chan, ciao!

Et elles s'en allèrent, le sourire aux lèvres. Pour une fois, Sayori se sentait vraiment heureuse. Elle n'attendit pas la fin des cours pour se rendre à la sortie du lycée et s'y rendit directement lors de la pose de l'après midi. A priori, elle n'avait pas été la seule à y penser. Avec un grand sourire, elle alla à leurs rencontre en leur tendant le cahier de note, sans prêter attention aux quelques regards méfiants venant des autres.

- Merci pour vos notes, ça m'a été très utile pour les cours.

Dans le cahier, le manga avait été signé et une carte y avait même été ajoutée.

- Mais je suis curieuse de savoir comment vous avez trouvée...

Pour les élèves, elle pouvait parler de tout et n'importe quoi. Mais pour les Karistal, il était évident qu'elle parlait de la découverte de sa réelle identité.
« Dernière édition: Avril 01, 2017, 04:04:36 par Sayori & Motoko Yukihiro » Journalisée

Membres du Futa Sixe (Explicite)
Akiko & Megane -- Motoko & Sayori -- Asuka & Yûko
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 926


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Septembre 18, 2012, 09:33:38 »

Les jumelles étaient habituées aux ragots que les autres élèves lâchaient sur elles, que ce soit vrai ou non, chacune de ses langues pouvait d'ors et déjà compter le nombre de jours sans incident. Car quand elles en ont marre ou que personne ne semble convenir à leur critère, elles se défoulaient sur ce genre de fille et de garçon qui trouvait toujours à redire. Généralement, ils gagnent de mauvais souvenir et une visite régulière chez le psy sans pouvoir dire leur véritable souci. Sinon, ils finissaient dans des cages, attendant un futur acheteur. Certains dressés, d'autres encore sauvages, il fallait pouvoir offrir un large choix de produits aux clients quand même. Chacun des visages qui les avaient critiqué était noté dans un coin de leur tête pour la prochaine fois... peut-être bientôt. Retournant dans les couloirs, les jumelles venaient d'enclencher le plan. Sayori devait être aux anges d'avoir des fans et de bientôt pouvoir parler de ses œuvres avec elles sans passer par un éventuel écran d'ordinateur pour cacher son identité.

C'était quand même étrange? Se dire qu'elles vont capturer quelqu'un qu'elles admirent? C'était poussé le bouchon un peu loin, comme ces personnes trop fan qui veulent kidnapper ou faire du mal à ceux et celles qui sont connues? C'était à peu près le même scénario ici, à quelques différences près bien sur. Le danger était aussi visible en face mais elles avaient un plan, toujours un plan! Elles laissèrent le temps des cours pour lui remettre de ses émotions, Yuka restait là à regarder dehors en imaginant de nouvelles aventure de Chocolat et Vanille tandis que sa sœur griffonnait sur son cahier des petites têtes de chat trop « Kawai » comme elle en voyait souvent dans les mangas ou ailleurs. Ça l'occupait et elle laissait les professeurs tranquilles. Elle laissait son cerveau doucement cogiter tout ce qui allait se passer pour Sayori dans les prochaines heures? Prochains jours? Tout était dans la surprise! Quand sonna la cloche pour la pause, les deux jumelles sortirent prendre l'air devant le lycée, observant quelques élèves, pensant surtout à leur nouvelle cible, Sayori.

« Comment elle va réagir à ton avis? Tu penses qu'elle viendra ou qu'elle sera sur la défensive? »
« Héhé, crois-moi, si sa famille veille vraiment sur elle, nous voir l'aborder sans aucune crainte, lui mettant sous le nez son travail ô combien merveilleux, on pourrait l'attendre avec des barres de fer, je suis presque sûr qu'elle viendrait quand même vers nous. Je suis sur que nous sommes les deux seules filles qui lui avons parler sans crainte depuis un bon moment! »
« Et pour sa sœur, sa famille et les autres? »
« Si tout se passe bien, on ne pensera qu'a s'amuser avec elle pendant que les autres seront affolés... Tout va bien se passer, rassures-toi... »


Et quelques instants plus tard, leur idole venait les rejoindre avec le livre dédicacé et surtout à leur grande surprise, une carte rien que pour elle. Une superbe carte qu'elle avait complimenté avec un « ohhhh » des plus significatif! C'était collector! C'était rare! Ça pourrait valoir une petite fortune! Mais c'était un beau cadeau rien que pour elles! Retirant leurs yeux du bijou, Yuka rangea le cahier dans son sac avant que sa sœur ne commence à s'expliquer en essayant de pas avoir l'air louche ou quoi que ce soit?

« C'est tout simple! On vous adore Sayoneko-sama! On a découvert vos œuvres par hasard mais on les a tout achetés, sans exception! Puis on voulait tellement vous rencontrer et faire connaissance avec vous qu'on a cherché encore et encore! Pas moyen de vous connaître vraiment sur le web, on a même interrogé votre imprimeur pour avoir votre nom mais rien! Finalement, c'est un groupe d'informaticien qui a réussi à nous trouver le nom, me demandez pas comment, tant qu'on connaissait votre nom, vous trouvez à été plutôt simple. »
« C'était surprenant de savoir que vous aviez environ notre âge mais ça rend les choses tellement mieux. En tant que plus grande fan de Vanille et Chocolat, vous pouvez pas imaginer notre joie, Sayoneko-sama! »
« En fait... je voudrais faire une chose mais... ne craignez rien... »


Délicatement, elle prit sa main droite dans ses mains, la levant doucement comme si un mouvement brusque risquait de la casser, elle caressa sa paume, ses doigts avec une certaine admiration dans le regard. En la regardant, on pensait qu'elle pouvait y voir des choses fabuleuses...

« C'est avec cette main que vous leur avez donné naissance... vous êtes si grande pour nous... Nous attendons la suite autant qu'un enfant attendrait ses cadeaux un soir de réveillon de Noël, et on vous ment pas! »
« D'ailleurs, vous avez dû le deviner mais le volume que vous nous avez dédicacé, c'est notre préféré! Je ne saurais dire comment mais avec Yuko, on pense que vous avez mis tout votre cœur dedans, vous les avez dessiné avec plus de passion et d'envie. Les autres volumes aussi mais celui-ci, le spécial futa... il est grandiose! »


Elles se faisaient plus discrètes depuis le début, pour ne pas ébruiter le secret de leur idol. Yuko vint plus murmurer à son oreille car elle n'allait pas ouvrir le livre pour le lui montrer.

« Oui, dans celui-ci, notre préféré est la page treize... Quand Vanille et Chocolat s'embrassent, le regard plein de désir et de passion, leur langue reliée par un petit filet de bave... leur main posée dans le dos de l'autre, passant doucement sur la fesse de l'autre... et leur pénis... relié avec un petit ruban rose, collé l'un contre l'autre, la goutte au bout de leur gland... Vous êtes simplement divine Sayoneko-sama! »

Yuko se recula en gloussant, cette image, combien de fois avait-elle supporté le souffle chaud des jumelles qui se doigtait en observant leur fantasme neko? Le livre était passé sous leur désir solitaire mais cette image... du grand art! Pour ne pas trop lui faire peur ou qu'elle ne les voit trop... fan... Yuka changea un peu de sujet en restant quand même dans le domaine des nekos.

« Sans vouloir avoir l'air de trop vous embêter, quelle sera votre prochaine œuvre? Il y a un thème spécial ou non? »
« On vous adore tant, demandez nous ce que vous voulez, on le fera avec grand plaisir! »


Leur regards étaient remplis d'étoiles, du simple fait de bavarder avec leur idol... ou de voir le plan se mettre en place?
Journalisée

Sayori & Motoko Yukihiro
Humain(e)
-

Messages: 54


Jumelles Futanari


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 29, 2012, 03:33:27 »

Voir leurs yeux ébahis et remplis d'étoiles amusait beaucoup Sayori. C'est qu'elle allait finir par prendre gout à ce genre d'évènement, si cela continuait. Mais d'un autre coté, elle ne se sentait pas prête à assumer ses penchants face à son père. En même temps, il est un peu difficile de sortir avec un garçon, lorsqu'on est dotée d'un membre viril. Après avoir soigneusement rangée la carte, les jumelles finirent par lui expliquer comment elles avaient découvert qu'elle était l'auteur de ces doujinshi. Sayori avait à priori fait l'objet de longues et éreintantes recherches, avant que les Karistal ne découvrent finalement son identité. Elle ne pouvait que féliciter leur patience et leurs efforts.

- C'était surprenant de savoir que vous aviez environ notre âge mais ça rend les choses tellement mieux. En tant que plus grande fan de Vanille et Chocolat, vous pouvez pas imaginer notre joie, Sayoneko-sama!

Et le compliment la fit rougir, autant de plaisir pour la reconnaissance, que de gêne pour le titre. Lorsqu'elle était chez elle, tout le monde l'appelait Sayori-Sama, étant la fille du chef de clan. Fille d'avantage appréciée par l'oncle que par le père d'ailleurs. Sayori avait toujours pensée que cela était dû à sa grosse anomalie génétique, ce qui repoussait pas mal de prétendant pour les mariages arrangés, pour ne pas dire tous... L'une des jumelles lui prit alors la main.

- C'est avec cette main que vous leur avez donné naissance... vous êtes si grande pour nous... Nous attendons la suite autant qu'un enfant attendrait ses cadeaux un soir de réveillon de Noël, et on vous ment pas!

- D'ailleurs, vous avez dû le deviner mais le volume que vous nous avez dédicacé, c'est notre préféré! Je ne saurais dire comment mais avec Yuko, on pense que vous avez mis tout votre cœur dedans, vous les avez dessiné avec plus de passion et d'envie. Les autres volumes aussi mais celui-ci, le spécial futa... il est grandiose!


C'était normal après tout, elle-même était une futanari. Sur le moment, elle c'était dit que seules deux futa pouvaient faire l'amour ensembles, chacune mise à l'écart des autres... Par conséquent, leur attirance et leur amour l'une pour l'autre ne pouvait que d'avantage renforcer leur passion. Mais à voir la réaction des deux jeunes filles faces à elle, peut être que certaines au lycée avait ce genre de fantasme ?

- Sans vouloir avoir l'air de trop vous embêter, quelle sera votre prochaine œuvre? Il y a un thème spécial ou non?

- On vous adore tant, demandez nous ce que vous voulez, on le fera avec grand plaisir!


Ça faisait un moment qu'elle dessinait des croquis pour une nouvelle protagoniste, mais elle n'avait jamais été satisfaite... Avec la question de l'une et la proposition de l'autre, elle avait peut être une idée. Et en prenant en compte leurs perversités, il y avait peu de chances qu'elles ne rejettent l'idée.

- Je travail en effet sur un nouveau personnage, qui apparaîtra plus fréquemment en tant que perso secondaire. Mais jusqu'à maintenant, je n'ai jamais vraiment été satisfaite des croquis et j'ai bien envie d'avancée un peu, car il est vrai que je prends du retard... Et j'ai bien une idée pour ça. Que diriez vous d'êtres prises pour modèle ? Physiquement, vous vous ressemblez peut être, mais je suis certaine que vous êtes très différentes l'une de l'autre psychologiquement...

Faisant un clin d'œil, elle s'approcha d'elles en murmurant doucement.

- Bien entendu, vous vous douter que je vous prendrais comme modèle dans l'intimité... Des ébats entre sœurs comme vos deux petites Neko adorées, sans faux semblants, pendant que je dessine... Le résultat final pourrait bien vous plaire.

Elle se redressa et parla plus normalement, comme si de rien était

- Il ne reste plus qu'à trouver un lieu et une heure pour faire nos devoirs ensembles.

Dans un coin de sa tête, Sayori essayait déjà de trouver un moyen de se débarrasser de son pot de colle de garde du corps, qui la suivait d'un peu trop près. Bien qu'elle ne la voyait pas, elle savait que Motoko était dans les parages, en train de l'épier dans l'ombre... Et pour une fois, elle voulait s'amuser sans être constamment surveillée... Et ces réflexions frustrantes pouvaient aisément sur lire dans son expression faciale...
« Dernière édition: Avril 01, 2017, 04:04:05 par Sayori & Motoko Yukihiro » Journalisée

Membres du Futa Sixe (Explicite)
Akiko & Megane -- Motoko & Sayori -- Asuka & Yûko
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 926


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Octobre 19, 2012, 11:03:53 »

N'importe qui seraient dans le même état que les deux jumelles en sachant qu'elles étaient devant leur plus grande idole. Il n'y avait aucune honte après tout? Certains fans sont trop hystériques devant un chanteur, un acteur alors pourquoi les mangakas n'auraient pas la même reconnaissance? Sans le savoir, ces personnes étaient quand même un bon pilier de l'économie de ce pays. Combien de leur œuvre et de leurs auteurs sont exportés à l'étranger chaque année? Et encore, ce n'est que sur les vrais mangas, s'ils rajoutaient les dojinshis, surtout pour adulte, le Japon aurait un bon coup de pouce dans son économie! Enfin, l'économie d'un pays sur une planète qui n'était pas la leur en plus, elles s'en fichaient royalement! Un peu comme les conflits Nexus-Ashnard. La guerre, c'est la guerre et les affaires sont les affaires. Si elles pouvaient écraser un ennemi de Nexus pour faire d'une pierre, deux coups, soit mais pas plus. Elles étaient un peu comme ceux qui ne regardent jamais le sport, ils restent fidèles à leur équipe du même pays mais ça leur fait ni chaud, ni froid de savoir une victoire ou une défaite. La vie continue et ce n'est pas la peine d'en faire un fromage! Et bien c'était pareil pour la guerre sur Terra.

Les deux petites blondes étaient hypnotisées par cette jeune femme aux cheveux si longs. On croirait deux fidèles devant un gourou. C'est vrai qu'elles avaient l'air collante, envahissante mais ce n'était pas de leur faute, c'était la créatrice de leur nekos favori! Si seulement elles pouvaient prendre vie, elles auraient surement trouver mieux qu'Alice-neko... Il faudrait pouvoir les voir en vrai, dans la réalité mais bon, à moins de trouvé un sosie ou une très jolie neko adorant le cosplay, ça ne sera pas facile de réaliser ce rêve. Mais elles allaient quand même pouvoir se satisfaire grâce à Sayori même si elle ignorait qu'elle avançait sur une planche et au bout de cette planche, il y avait deux requins qui se disputaient déjà le futur repas. Elles étaient si inventives quand il s'agissait de faire de ce genre de plan! Au combat, elles n'étaient pas fortes mais le cerveau, quel talent! Entre leur précepteur de leur éducation qui les avait rendus si intelligente plus leur ruse et leur coup fourrée, elles étaient aussi redoutable que mignonne! Qui se douterait que ses deux fans étaient aussi, surement, les plus dangereuses? Au moins la bonne nouvelle, c'est qu'elles ne souhaitaient nullement sa mort comme elles avaient pu l'apprendre ici. C'est vrai quoi, il y avait un fan qui avait tué son idole sur Terre? Un certain John Lemon, non? Quelque chose comme ça en fait?

Mais passons, Yuko et Yuka étaient loin de vouloir du mal à Sayori, surtout pas pour le moment, elles avaient leur petit plan qu'elles s'appliquaient de suivre à la lettre. Sa réponse avait tout de même étonné les deux sœurs. Un troisième personnage, même secondaire inspiré par leur physique! C'est dans ses moments qu'elles s'estimaient heureuses d'être jumelles, aucun risque de dire que le futur nouveau personnage ressemble plus à l'une qu'à l'autre. Tout de même, c'était bien vu de sa part qu'elles n'étaient pas si identiques que cela. Quoi que d'un côté, vu leur réputation au lycée, c'était assez simple comme hypothèse mais tellement vraie! Néanmoins, elles se ressemblaient beaucoup sur certains point, Sayoneko-sama pourra bien vite s'en rendre compte lors dans peu de temps. C'était même des avances qu'elle faisait! C'était parfait! Un personnage aux traits des jumelles, peut-être un peu de leur caractère et Sayori qui faisait un pas-de-géant vers le trou juste sous ses pieds, que demander de plus? Chocolat et Vanilla en vrai? Oh stop les fantasmes! Continuant de parler à voix basses malgré peu de monde autour de ce drôle de trio.

« Héhéhé, dire que vous avez remarqué tant de détail en si peu de temps, si peu d'indices même! C'est bien digne de vous, Sayoneko-sama. Je pense qu'en temps normal, nous aurons fixé un rendez-vous dans peu de temps mais après vos dires, je n'ai qu'une chose à dire, je suis impatiente! »
« Pour ce qui est de l'heure et de l'endroit, je ne vois pas beaucoup de choix... Le local de matériel sportif risque d'être très peu sur surtout qu'après les cours, il y a les clubs de sport. Il reste certaines salles de club mais les élèves passent sans arrêt près de ses salles et on risque de nous surprendre... »
« J'ai bien une idée mais tout dépend de vous Sayoneko-sama... il y a peu de temps, j'ai entendu une rumeur sur une esclave dans le lycée, elle aurait été enchainé et transformée en esclaves sexuels dans les caves du lycée. Nous avons jeté un œil mais il y avait personne, seulement un vieux matelas dans une des salles. J'ignore si c'est une rumeur ou une vérité mais je sais que l'endroit est calme, c'est sur. Mais il n'y fait pas chaud et ça reste assez puant, je trouve... Mais si vous avez de quoi dessiner et aucune contrainte à mettre les pieds là-bas, alors on ira toutes les trois en bas pour vous inspirer. Je pense qu'il sera facile d'emprunter une couverture dans l'infirmerie? »


La vérité était plutôt qu'elles avaient eu l'occasion de s'amuser avec l'esclave du lycée, une certaine Iinari qui était une véritable esclave sexuel, très amusant et doué, sa disparition les avait attristée mais par chance, elles l'avaient retrouvé dans le harem de Tinuviel.

« Vous n'aurez qu'à nous guider et on suivra vos indications à la lettre. »
« On est impatiente de commencer, vous pouvez pas imaginer à quel point! Vous voir travailler et donner naissance à un personnage inspiré de nous... on pourra jamais vous dire assez merci! »


Si elle acceptait, elles n'avaient plus qu'à préparer le terrain et s'amuser à trois! Mais voir les jumelles à l'œuvre ne laissera pas la dessinatrice de marbre et elles auront une belle surprise en découvrant son secret. Un agréable secret par contre. Néanmoins, le plan resterait identique et même avec cette annonce de pouvoir l'aider dans son travail, ça promettait vraiment cette rencontre avec leur idole!

« Alors, vous êtes d'accord pour que l'on se mette le plus rapidement au travail? »

Le tout avec un sourire pleins d'innocence et de joie.
Journalisée

Sayori & Motoko Yukihiro
Humain(e)
-

Messages: 54


Jumelles Futanari


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Octobre 27, 2012, 06:44:23 »

- Héhéhé, dire que vous avez remarqué tant de détail en si peu de temps, si peu d'indices même! C'est bien digne de vous, Sayoneko-sama. Je pense qu'en temps normal, nous aurons fixé un rendez-vous dans peu de temps mais après vos dires, je n'ai qu'une chose à dire, je suis impatiente!

Il était facile de deviner ce genre de chose pour la lycéenne. Elle n'était pas une artiste pour rien et savais déceler les détailles physiques les plus insignifiant. D'autant plus que leurs comportement différait légèrement l'une de l'autre. Il fallait réellement avoir l'œil pour ce genre de chose.

- Pour ce qui est de l'heure et de l'endroit, je ne vois pas beaucoup de choix... Le local de matériel sportif risque d'être très peu sur surtout qu'après les cours, il y a les clubs de sport. Il reste certaines salles de club mais les élèves passent sans arrêt près de ses salles et on risque de nous surprendre...

Le local sportif ou une salle de classe ? Deux endroits nourrissants les fantasmes des plus pervers, mais trop classiques au gout de Sayori... Non, il fallait quelque chose d'unique, comme les cuisines à la fin des cours, quelque chose d'inhabituel pour des élèves...

- J'ai bien une idée mais tout dépend de vous Sayoneko-sama... il y a peu de temps, j'ai entendu une rumeur sur une esclave dans le lycée, elle aurait été enchainé et transformée en esclaves sexuels dans les caves du lycée. Nous avons jeté un œil mais il y avait personne, seulement un vieux matelas dans une des salles. J'ignore si c'est une rumeur ou une vérité mais je sais que l'endroit est calme, c'est sur. Mais il n'y fait pas chaud et ça reste assez puant, je trouve... Mais si vous avez de quoi dessiner et aucune contrainte à mettre les pieds là-bas, alors on ira toutes les trois en bas pour vous inspirer. Je pense qu'il sera facile d'emprunter une couverture dans l'infirmerie?

La cave des dortoirs ? En voilà une idée ! Sayori ignorait si cette histoire d'esclave était vraie, mais si des élèves avaient amenés un matelas en sous sol pour s'amuser sans être dérangés, c'était bien vu de leur part.

- Vous n'aurez qu'à nous guider et on suivra vos indications à la lettre.

- On est impatiente de commencer, vous pouvez pas imaginer à quel point! Vous voir travailler et donner naissance à un personnage inspiré de nous... on pourra jamais vous dire assez merci! Alors, vous êtes d'accord pour que l'on se mette le plus rapidement au travail?

- C'est une très bonne idée ! On pourrait commencer dès ce soir en fait...


Sayori ayant terminée les cours, elle pouvait aller chez elle pour récupérer son matériel à dessin, avant de retourner au lycée. D'ailleurs, une voiture noire arriva rapidement aux abords du lycée et deux hommes de mains en sortirent, attendant patiemment la jeune fille. Les autres élèves eux, s'en écartèrent prudemment.

- On se donne donc rendez vous ce soir à 18h devant le dortoir, c'est d'accords ?

Elle leur fit un "Au revoir" de la main et monta dans la voiture, qui se mit rapidement en route. Au même moment, une forme sortit d'un arbre proche, trop flou pour être identifiée, pour atterrir dans un autre et ainsi de suite, suivant le véhicule. En réalité, il s'agissait de sa garde du corps, mais il fallait être observatrice et inspecter en haut, au dessus de soi en permanence pour la remarquer.
« Dernière édition: Avril 01, 2017, 04:03:33 par Sayori & Motoko Yukihiro » Journalisée

Membres du Futa Sixe (Explicite)
Akiko & Megane -- Motoko & Sayori -- Asuka & Yûko
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 926


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Novembre 02, 2012, 11:59:13 »

Apparemment, le poisson avait mordu à l'hameçon et ça semblait aussi bien marcher que l'un des plans de Yuko. Eh oui, pour préparer le terrain, elle avait pondu plusieurs possibilités, plusieurs théories, plusieurs hypothèses sur les choix de Sayori qui voulait les suivre. Cette situation ressemblait à l'un de ses plans et comme le chemin semblait bien se tracer, autant éviter les changements de dernière minutes. Le terrain, l'heure, tout était prêt et Sayoneko semblait impatiente! Il ne restait plus qu'à suivre le tout à la lettre! Les jumelles saluèrent la jeune fille qui partait rejoindre les gros bras dans la voiture, n'ayant pas remarqué l'ombre qui était sorti de nulle part. Leur sac à la main, elles observaient la voiture partir avec le même sourire. Tout était calme aux alentours, pas un rat, pas un élève. En fait si, un jeune homme qui avait l'air de rien, un simple figurant qui passait par-là pour rejoindre son cours tranquillement mais il s'agissait d'un des gardes rapproché des jumelles Karistal. Secret est son identité mais il est toujours dans le coin pourtant, lui ou un autre élève.

« Tout se déroule bien, très bien... »
« Nous allons prendre vie sur du papier et avec de la chance... nous allons nous amuser avec elle! Tu te rends compte, coucher avec Sayoneko-sama! »
« Je vois très bien cela... On devient des amies proches, puis ensuite... »
« Elle est à nous, rien qu'à nous ♥ »
« Ne précipitons pas les choses. Avant d'entamer la fin, concentrons-nous sur la réussite du début. Je ne voudrais pas capturer quelque chose qui me sert peu. Elle dessine merveilleusement bien mais elle ne vaut peut-être pas un clou! »
« Je ne pense pas ♥ On auras bien l'occasion de voir ça rapidement. »
« En effet, préparons le terrain pour notre invité. »


Tournant les talons, les deux jumelles se dirigeaient vers les dortoirs, leur sous-sol plus précisément pour pouvoir rendre la chose des plus agréables. Descendant les marches, l'endroit était toujours aussi calme mais depuis leur dernière visite ici, quand elles avaient perdu Iinari de vue, l'endroit avait bien changé, c'est sur! On aurait presque dit la chambre d'un pervers qui emmenait ici des victimes innocentes pour les prendre de force! Un lit pour commencer... Iinari dormait sur un matelas! Une plante dans un coin de la pièce, mais qu'est-ce qui c'est passé ici! Chaînes, sangles, cages... c'était charmant mais ça ne risquait pas de foutre en l'air leur plan? Sayori était d'accord pour les voir dans une cave vide avec un matelas et des jouets en guise de décoration mais là... il y avait tant de chose!

« Qui a bien pu placer tout ça ici? »
« Héhéhé... la divinité du sexe bien sur! Ou de la torture? La folie aussi, non? Pour moi, ça ne veut dire qu'une chose... on oublie tout le blabla et on voit si on peut la prendre dans les plus brefs délais! »
« Oublie pour le moment, je veux voir ce qu'elle vaut... j'espère qu'elle ne va pas prendre peur... sinon je retrouve celui ou celle qui nous a foiré notre plan et je l'enferme dans l'une de ses cages en lui laissant que ses excréments à bouffer! »
« Si elle est vraiment une artiste, elle trouvera ici pleins d'inspiration, tu ne penses pas? Imagine-moi bien installer sur ce fauteuil et toi, ma petite Yuka, qui viendrais me faire plaisir? Ou alors ma chère sœur bien ligotée contre le mur... je suis sur qu'il y a un joli fouet quelque part, bien rangé. Et si elle se joint à nos activités, imagine un peu! On joue les Chocola et Vanilla pendant qu'elle nous domine ou que je vous domine? Je ne sais pas elle préfère quoi encore? Crois-moi Yuka, nous allons passer une très bonne soirée! »


En y regardant de plus près, les draps étaient propres? Tout semblait propre ici comme si quelqu'un passait assez souvent faire le ménage ici? Sans le savoir, le Cercle avait bien réquisitionner cet endroit, il était même un peu mieux! Observant la salle un peu plus en profondeur, elles purent trouver une télé avec pleins de vidéos pour adultes, un placard rempli de costume en tous genres! La divinité qui veillait sur les héritières Karistal leur avait donné un bon coup de pouce! Des fausses oreilles de neko avec la queue qui allait avec! Il ne restait plus qu'à voir ce qui serait le mieux pour accompagner le tout pour les rendre plus attirantes qu'elles ne l'étaient déjà? Pour Yuka, facile, un costume de soubrette, minijupe, petit haut, elle était ravissante dans cette tenue! Pour Yuko, c'était plus compliqué. Comme Yuka, elle voulait quelque chose en rapport avec son petit caractère et elle opta donc pour une tenue d'infirmière. C'était elle qui faisait la loi dans un hôpital et dans la chambre du patient après tout! Une soubrette, une infirmière, voilà deux fantasmes très clichés mais qui auront leur petit effet. Il ne restait plus qu'à accueillir Sayori pour commencer à jouer ensemble.
Journalisée

Sayori & Motoko Yukihiro
Humain(e)
-

Messages: 54


Jumelles Futanari


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Novembre 04, 2012, 12:56:17 »

Si de leur coté, les jumelles s'amusaient bien, ce ne fut pas vraiment le cas pour Sayori, qui essayait tant bien que mal de faire le mur – avec sa tablette graphique – tout en évitant les différents hommes de main et Motoko... D'autant que le domaine du clan était immense, en plus d'être perdu en forêt et d'architecture traditionnelle. La lycéenne du faire appel à toute son imagination pour parvenir de l'autre coté du mur d'enceinte, sans avoir été repérée par les gardes.

- Je savais que tu tenterais de sortir, malgré l'interdiction de notre père...

Ou presque...

- Oneesan! Je... J'ai rendez vous avec des amies... pour... faire mes devoirs...

- Dans la cave des dortoirs ? Ne fais pas l'innocente, sœurette, j'ai eu un rapport de votre conversation à l'entrée du lycée Mishima... J'ai demandée à Ojiisan des informations sur tes nouvelles amies. Elle ne sont pas recommandables. Aussi, je vais t'accompagner à ton rendez-vous.


Comme il fallait s'y attendre de sa grande sœur... Dans un sens, elle ne la protégeait pas à moitié. Mais s'en était également frustrant.

- Bon d'accords, mais tu reste derrière la porte et tu n'entre qui si je t'appelle.

- Très bien...


Et puis d'un autre coté, le voyage était également plus rapide. En cas d'urgence, Motoko pouvait également conduire une moto. Il suffisait à Sayori de monter derrière avec un casque et en moins d'un quart d'heure, elle était devant son lycée. Durant le trajet, elle avait écoutée les divers informations que Motoko avait amassée sur les deux jumelles. Du coup, elle se demandait comment elle devrait agir... Devait-elle mettre les points sur les "I" de suite, où attendrait-elle de savoir leurs véritables intention pour parler ? Ce qui était certain en revanche, c'est qu'elle ne simulaient pas leur adoration pour les Neko.

C'est donc en laissant une épéiste plus que méfiante dans le couloir, qu'elle pénétra dans la cave, relativement bien aménagée... si on excluait les cages bien entendu. Mais vu qu'elles étaient vide à l'heure actuelle, la jeune fille se dit qu'elles ne devait servir que lors de jeux sexuels. Sur le seul lit de la pièce, se tenaient les deux jumelles dans des tenues de soubrette et d'infirmière, à la jupe très courte et au décoté provocateur... même si il n'y avait pas grand-chose à voir pour ce dernier cas. Mais de suite, Sayori vit laquelle était naturellement soumise et celle qui était dominatrice. Sa main droite la démangeait, car elle avait une furieuse envie de dessiner.

- Hmmm... Vous êtes à croquer toutes les deux, surtout en Neko! Je vais m'installer par là pour avoir une meilleure vue, faites comme si je n'était pas là...

Elle alla donc s’asseoir sur une pile de magazines porno et sortit son matériel, avant de commencer à tracer des courbes sur son écran tactile à l'aide de son stylet. Nul doute que, si elle avait fait partit du cercle, elle aurait souvent été sollicitée pour immortaliser ce genre de moment dans la salle du club.
« Dernière édition: Avril 01, 2017, 04:03:06 par Sayori & Motoko Yukihiro » Journalisée

Membres du Futa Sixe (Explicite)
Akiko & Megane -- Motoko & Sayori -- Asuka & Yûko
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 926


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Novembre 09, 2012, 12:23:39 »

Ensemble, les jumelles avaient cherché la meilleure mise en œuvre pour plaire à Sayori. L'accueillir? Commencer sans elle? Par politesse envers leur idole, elles patientaient bien gentiment, non pas sans déjà prévoir quelques petites choses entre elles. C'est qu'il fallait donner le maximum! Ce n'est pas tous les jours qu'elles avaient le droit à un personnage inspiré de leur physique et de leur caractère même si là, ça serait piocher un peu chez les deux. Elle va s'amuser la petite Sayori! On pensait les jumelles identiques en tout points, elles sont bien différentes en terme de caractère, surtout quand il s'agit d'écarter les jambes. C'était littéralement le jour et la nuit! Dans cette salle, il y avait vraiment de tout, la simple salle pour Iinari était devenue un véritable petit salon rose. Que ce soit à deux ou en solitaire, il y en avait pour tous les gouts. Mais elles ne trouvaient pas leur bonheur dans les revues pornographiques, rien sur les nekos! Non plus sur les vidéos, que des films amateurs ou non. En revanche, il serait intéressant un jour d'en visionner un ou deux. Quelques-uns des DVD semblaient avoir en acteurs principaux des élèves du lycée. 

Finalement, elles avaient opté pour se poser sur le lit, parlant de choses que Sayoneko pourrait leur demander de faire. Pour le dessin ou simplement par envie pour se régaler avec les yeux. Selon les jumelles, il était évident qu'elle allait mettre la main à la pâte et qu'elle n'allait pas seulement dessiner mais elles ne se doutaient pas de la surprise qui se cachait entre ses jambes. Une surprise qui aura de quoi les satisfaire toutes les deux. Mais comme l'attente se faisait longue – ou plutôt qu'elles n'avaient pas tellement de patience -, Yuko allongea doucement sa sœur sur le lit, prenant évidemment le dessus sur Yuka. Après tout, elle était si craquante en soubrette! Elle lui avait déjà fait porter une tenue semblable chez elles, elle l'avait forcé à jouer son rôle à fond. Aidant les femmes de ménage, les cuisiniers et bien sur, elle s'offrait les services de sa chose le soir. Que pouvait refuser une soubrette à sa maîtresse? C'était à ce moment que la belle dessinatrice entra, voyant clairement à leur position qui portait la culotte et qui risquait de ne plus l'avoir d'ici peu de temps.

Mais en voyant Sayori, les deux jumelles avaient la même expression, le même sourire ravi, là elles étaient jumelles! Leur but pour le moment, faire comme si elle n'était pas là? Si Yuko y allait franchement, perverse refoulée ou non, elle risquait de trouver certaines choses choquantes! Mieux vaut fixer une limite et en rester à quelque chose d'assez soft pour Yuko. Cette dernière remarqua un détail qui la chagrinait un peu, peut-être sa sœur aussi mais ce n'était qu'un détail. Ou étaient les feuilles, l'encre et la plume? Faut vivre avec son temps et ce truc était plus pratique mais un artiste faisait tellement plus... artiste justement en travaillant avec le matériel que tout le monde voyait. La plume pour le dessinateur, le pinceau pour le peintre, le marteau et le burin pour le sculpteur et ainsi de suite.

« Tu as entendu? Comme si elle n'était pas là... alors, que vais-je te faire? »

Son doigt caressait sa peau nue sur son torse, se dirigeant doucement plus bas en tirant légèrement sur son décolleté. La mettre à nu de suite? Oh non, à quoi ça servirait de se déguiser si on ne savoure pas le spectacle et les détails. Yuka avait de beaux collants noirs, un porte jarretelle à croquer et un petit air intimidé qui ne faisait que jeter de l'huile sur le feu. Yuko voulait la croquer maintenant quand elle faisait son regard de chienne battue... mais qu'est-ce qu'elle adorait ça! Et Yuko n'était pas mieux. Sa blouse blanche et courte, ses collants blancs, son air stricte, elle était là pour diriger la danse, c'était évident comme le nez au milieu du visage. Son visage se faisait plus proche, allant passer ses lèvres sur son nez, pinçant le petit bout fin de son nez alors qu'elle se trouvait au-dessus d'elle. Oh qu'elle était adorable celle-là! Sa main caressait sa cuisse, chaude, ferme, des plus agréables biens sur.

« Tu ne m'a pas écouté tout à l'heure? Je t'ai dit de te tenir tranquille et regarde le résultat... tu es toute fiévreuse maintenant... »

Quitte à être naturel, autant profiter des costumes, Sayori risquait de ne pas être déçu du voyage!

« Pardon mademoiselle l'infirmière, je ne recommencerais pas. »
« Mais j'y compte bien! Il faut te punir pour que ça rentre dans ta petite tête! Mais avant, laisse-moi prendre de nouveau ta température. »
« Mais... tu n'a pas les instruments pour? »
« T'occupe, qu'est-ce que tu en sais d'abord? Je suis une professionnelle, moi! Ouvre ta bouche et sors ta petite langue, catin! »


Autant commencer doucement en insulte comme en jeu, doucement mais surement! Yuka s'exécuta et sortit sa langue rose et humide et sa sœur ne se fit pas prier pour la placer entre ses lèvres et la lui sucer, ressentant toute son envie depuis le bout rose qu'elle avait en bouche. Sa langue se frottait contre le petit morceau de langue et Yuko le faisait si lentement, si délicatement, c'était un début très prometteur! Quitte à piocher de leur personnalité, autant faire un personnage schizophrène, ça lui laissera beaucoup de marge pour ses histoires. Autant ce personnage sera soumise que dominante!
Journalisée

Sayori & Motoko Yukihiro
Humain(e)
-

Messages: 54


Jumelles Futanari


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Août 30, 2013, 02:35:40 »

- Tu as entendu? Comme si elle n'était pas là... alors, que vais-je te faire ?

Pendant que la Neko infirmière commençait ses petite caresses sur la Neko soubrette, la jeune futa elle, commençait déjà à faire glisser son stylet sur son écran, traçant des courbes et des lignes, jetant un œil de temps à autres aux deux jumelles. Aux grès de leur petit jeu, Sayori entrevoyait déjà son futur volume, le décors et le scénario, s'aidant en grande partie de la cave. Pour le moment, la brune n'avait pas envie de sexe et restait très professionnelle, naviguant entre plusieurs fenêtres en même temps.

- Tu ne m'a pas écouté tout à l'heure ? Je t'ai dit de te tenir tranquille et regarde le résultat... tu es toute fiévreuse maintenant...

- Pardon mademoiselle l'infirmière, je ne recommencerais pas.

- Mais j'y compte bien! Il faut te punir pour que ça rentre dans ta petite tête! Mais avant, laisse-moi prendre de nouveau ta température.

- Mais... tu n'a pas les instruments pour ?

- T'occupe, qu'est-ce que tu en sais d'abord ? Je suis une professionnelle, moi! Ouvre ta bouche et sors ta petite langue, catin!


Oui, l'histoire de son prochain doujinshi commençait à germer dans son esprit... Chocolat dans le rôle de l'infirmière et Vanille dans celui de la soubrette, malade pour être sortie sous la pluie sans prendre de parapluie. La scène se passera dans l'infirmerie quelque peu lubrique d'un grand manoir, les deux Neko ayant été embauchées par la maîtresse de maison, qui sera son nouveau personnage. La scène serait simple. Alors que les deux Neko commenceraient à se lancer véritablement dans d'intense ébats, le nouveau perso entrera à son tour dans l'infirmerie. Mais pour la suite, Sayori était encore indécise. Serait-elle dominatrice, étant la Maîtresse du manoir, ou au contraire soumise à l'autorité de l'infirmière ? Sans doute un peu des deux, obéissant à l'infirmière de la famille, mais dressant tout de même la soubrette. Ce n'est pas tant en voyant les deux jumelle se donner du plaisir qu'avec son imagination fertile, voyant dans sa tête un trio de Neko lesbiennes se faire du bien ensembles, Mais la brune commençait effectivement à être excitée par la situation. Sa tablette sur les genoux, le trait toujours précis, elle glissa malgré tout une main dans sa culotte, se caressant doucement l'intimité, tandis que son pénis commençait à se durcir doucement, bien que toujours invisible.

- Hmmm... C'est bien les filles... Continuez comme ça... Je sens les idées venir...

Et vu ses mouvements, il n'y avait pas que les idées qui ravageaient son esprit.
« Dernière édition: Avril 01, 2017, 04:04:56 par Sayori & Motoko Yukihiro » Journalisée

Membres du Futa Sixe (Explicite)
Akiko & Megane -- Motoko & Sayori -- Asuka & Yûko
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 926


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Septembre 30, 2013, 09:16:55 »

C'était si drôle de se sentir observé pendant leur petit jeu surtout quand elles savaient que c'était pour prendre des « notes », c'était encore mieux! Bien sûr elles ne seraient pas contre une troisième personne qui arrive et joue avec elles. Pas tout de suite, laissons-la s'inspirer et trouver son nouveau personnage... inspiré des jumelles! Voilà qui les poussaient à faire des efforts et pousser leur petit jeu un peu plus loin! L'infirmière Yuko prenait la température de sa patiente soubrette Yuka en suçant sa petite langue. Une méthode peu banale mais qui savait montrer ses preuves, elle avait de suite trouvé la cause de son malaise. Mais pour être sûr, elle continua de sucer sa langue en passant la sienne dessus et en perfectionnant son analyse en continuant encore... puis encore... avant d'écarter sa bouche de sa petite langue alors que Sayori sentait les idées venir. Oh, elles espéraient qu'autre chose venait! Ça serait un honneur de pouvoir jouer avec celle qui a inventé l'objet de leur fantasme après tout. Ses mains ont peut-être un jour su lui faire plaisir alors qu'elle fantasmait sur une des deux nekos mascotte? Comme pour les jumelles. 

« Je vois, je vois... tu souffres bien que quelque chose ma belle... D'une trop haute tension sexuelle! Va falloir baisser ta tension où bien tu vas être trop en manque. Il faut que tu commences par t'habituer à ma température. »
« Comment? »
« Tout simple. Je vais abaisser ton haut et ouvrir ma blouse, nos deux poitrines vont avoir une température similaire et pour accélérer la chose, vu la position, tu vas passer tes mains où tu le souhaites sur mon corps. »


Tenant parole, Yuko se redressa et retira un à un les boutons de sa blouse dévoilant sa peau blanche et sa poitrine sans le moindre dessous d'ailleurs. Eh bien quoi? Il paraît que dans les hôpitaux sur Terre, les infirmières ne doivent rien avoir d'autre que leur blouse? Yuko se colla et se frotta doucement contre la poitrine de sa sœur jumelle qui avait abaissé le haut. S'ensuivi un mouvement doux et excitant, les jumelles se frottant l'une contre l'autre, s'embrassant sous le regard indiscret de la dessinatrice qui devait faire bien plus que prendre des notes. Yuko avait bien envie de la provoquer pour la faire venir mais pas tout de suite, qu'elle dessine pour le moment, ça vaut mieux pour elles.
Journalisée

Sayori & Motoko Yukihiro
Humain(e)
-

Messages: 54


Jumelles Futanari


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Avril 02, 2017, 09:35:17 »

Sayori continua son œuvre tout en observant l'insolence de la Noko infirmière et la naïveté de la Neko soubrette. Clairement, les deux blondes l'excitaient tant elles ressemblaient, psychologiquement, à ses Neko. Durant quelques dizaines de minutes, elle continua ainsi de dessiner tout en se caressant. Mais il vint un moment où ses collants et sa culotte ne purent contenir d'avantage son imposante virilité et il y' eu un bruit de déchirure, qui résonna longuement dans la cave, tandis que son gland gonflé d'excitation vint taper contre sa tablette graphique. Le visage de la brunette était légèrement rougis, en sueur, et sa respiration elle, était plus chaude, plus lourde.

Lorsque les jumelles se tournèrent vers elle, leur regard se posa quelque part sous sa tablette, avant de se redresser vers son visage. Sayori leur adressa un piètre sourire d'excuse, ayant légèrement honte. Oh, elle ne s'inquiétait pas d'une réaction de dégoût de leur part, les Karistal ayant avouées plus tôt que son doujinshi spécial Futa avait été leur préféré, mais il fallait avouer qu'elle aurait préférée révéler son secret autrement.

- Désolée les filles... Vous m'excitez trop...

Sayori empoignait désormais son vît d'une main ferme et se masturbait sans vergogne sous sa tablette, restant, assez incroyablement, très professionnelle sur son travail en cours, ne tremblant pas un seul instant. Comme si elle était elle même habituée à ce genre de situation.
Journalisée

Membres du Futa Sixe (Explicite)
Akiko & Megane -- Motoko & Sayori -- Asuka & Yûko
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 926


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Avril 18, 2017, 10:13:43 »

C'était amusant de servir de modèle pour un futur dojinshi qui serait surement un nouveau chef d'œuvre où leur deux héroïnes favorites, ce seront elles en réalité ? En tout cas, les jumelles commençaient à bien s'amuser entre elles mais à leur grande surprise, l'artiste avait un autre stylo avec lequel elle semblait vouloir s'amuser, vu la trique que la belle avait affichée alors qu'elle tentait de continuer son dessin. C'était flatteur mais il y avait un détail à ne pas négliger. Les deux nekos se rapprochaient d'elle à quatre pattes, venant renicher et se frotter à sa belle queue.

« Huuuum, dessiner avec une telle chose, ça doit être très, très, dur, non ? »
« Et tu pourrais faire un fabuleux dessin... en nous prenant pour modèle ? »
« Ainsi que ta queue. »


Les deux jumelles la caressaient doucement, couvrant cette belle queue de petits baises avant de proposer bien plus que ça.

« Tu t'es déjà faite sucer par deux nekos ? »
« Kuhuhu... des nekos gourmandes en plus... »
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox