banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]  (Lu 1389 fois)
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« le: Septembre 24, 2017, 04:48:57 »

Un certain rythme avait pris place au sein de cette famille terranide. La mère, Miyubi, était toujours la première debout pour préparer le terrain, préparant de quoi manger au petit matin avant d'aller réveiller ses filles, uniquement les deux dernières car l'ainée avait un travail en plus durant la nuit donc elle avait le droit de dormir un peu plus. Mais civilisée ou non, elle n'oubliait pas ce qu'elle avait toujours fait jusqu'à aujourd'hui et ce qu'elle avait aussi fait sa mère avant elle et ainsi de suite, c'est-à-dire, laver ses enfants. Si Nozomi était assez grande pour se laver seule, elle profitait de sa petite Kozué pour la laver entièrement avec sa langue, n'hésitant pas à jouer un peu avec elle au passage. Une fois les premières prières au kami effectué, elle laissait sa fille partir à l'école, afin de parfaire sa lecture et les autres coutumes humaines. Kozué était bien trop petite encore alors elle aidait sa mère comme elle pouvait.

Kanna fut levée quelques heures plus tard, alors que midi pointait le bout de son nez, la kitsune avait le même rituel que cette sœur en léger décalage. Il faut dire que la renarde aidait sa famille au temple mais qu'elle avait un autre travail pour mieux aider sa famille, même si cela semblait presque à l'opposé de servir les kamis. La demoiselle travaillait dans un bar à hôtesse où de belles femmes et de beaux hommes venaient profiter de sa présence, soit pour bavarder et plaisanter, soit pour un peu plus. On disait que les kitsunes avaient le sang chaud, ce n'était pas totalement faux. Puis Kanna avait vite obtenu le rang de favorites, le fait qu'elle soit une furry avec un petit accent la rendait populaire. Ni elle, ni sa mère n'avait le moindre malaise, pour elles, ça restait un travail. Quand elles vivaient à l'état sauvage, le terme de loyauté sexuelle n'était abordé que pour enfanter, en dehors, il n'était pas rare de voir plusieurs mâles et femelles coucher ensemble.

Quand Kanna pris donc son service, elle laissa sa mère aller se reposer et faire une petite sieste avec sa petite sœur. De la famille, c'était bien elle qui était pressentit pour le mieux s'intégrer à Edoras, elle n'a pas vraiment connu la vie sauvage et la pauvre avait grandit en captivité, au moins, non séparer de sa famille. Mais pour les autres membres de la famille, chaque jour apportait son lot de surprise dans les coutumes humaines ou d'Edoras, de mot qu'elles ne comprenaient pas encore. Elles se débrouillaient bien, mais face à des mots rares ou trop sophistiqué, découvrir ce que ça voulait dire n'était parfois pas simple. Continuant de garder le temple propre en guidant les quelques habitants vers les statuts des Kamis, elle s'occupait de tout parfaitement bien. La belle renarde avait son chambre, dans sa tenue de miko, elle était aussi belle que sa mère, de qui elle tenait de beaucoup de choses. Elle n'avait pas encore le même tour de poitrine mais des trois sœurs, elle était la mieux lotie. Dans un sens, Kozué était encore trop petite pour ça et Nozomi était plus garçon manquée donc...

Les gens venaient et partaient comme ils voulaient ici, ce temple était aussi le leur. Il n'y avait que la partie habitable du temple qui était réserver à la famille qui entretenait le temple, sans ça, Kanna était là pour aider mais les gens pouvaient se débrouiller seuls. Elle fut quand même surprise de sentir cette odeur. Une odeur de kistune ici ? Son peuple n'était pas rare dans cette ville mais jamais elle n'avait sentit cette personne ici ? Une nouvelle ? Une touriste ? Elle reniflait l'odeur en si rapprochant, arrivant dans son dos, sans la surprendre, elle ouvrit la bouche à quelques mètres d'elle, lui faire peur n'était pas dans son intention.

« Bonjoul à vous. Vous passez une bonne joulnée ? »

La politesse était une chose qu'on leur avait apprise ici en priorité, après, le fait de prononcer les R en L, ça semblait génétique pour elles, que ce soit Kanna ou Kozué, elles n'y arrivaient pas. Mais ça faisait partie de leur charme et ce n'était pas dérangeant.
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
Fiche
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #1 le: Septembre 27, 2017, 07:02:07 »

Après six mois de travail acharné, d'enquête, de voyages aux quatre coins de Terra, d'opérations musclées, de coups tordus, d'embuscades et de risques, voilà mon bilan : je suis crevée. La traque des deux autres ''Tek'' est une mission épuisante, et qui n'apporte que peu de résultats pour tous les efforts fournis. La dernière opération a bien failli me coûter la vie, et pour cette raison, mes chefs à Tekhos ont estimé que j'avais bien mérité un congé. Ils m'ont accordé un mois, et je compte profiter un max. Pour commencer, je vais passer une semaine dans le Temple du Renard Blanc, histoire de dire bonjour à toutes mes vieilles amies. Je rencontre les nouvelles élèves prêtresses, je pars à la chasse, je profite des sources chaudes, la grande prêtresse Kimi me demande même de donner un cours de magie avec elle, un immense honneur. Ç’a vraiment été une semaine géniale. J'aurais pu rester plus longtemps, mais j'avais envie de profiter des trois semaines suivantes pour voyager un peu, découvrir Terra sans avoir à me presser parce que je poursuis des fugitifs dangereux.

Mes voyages me mènent finalement jusqu'à Edoras, une ville affiliée au gouvernement Tekhan, mais qui n'a que peu de points communs avec Tekhos. Ici, la nature est omniprésente au milieu de la technologie, je peux voir de vrais fleurs, de vrais arbres, et pas juste des répliques. Et surtout, il y a beaucoup de kitsunes, et elles ne sont pas enchaînées ou mises en vitrine, elles sont correctement vêtues et se baladent en toute liberté. Toute la ville me fait penser au Temple du Renard Blanc. C'est vraiment fabuleux. C'est la première fois que j'y mets les pieds, mais j'ai le sentiment que ce ne sera pas la dernière. Je prends une chambre dans une auberge, avec l'intention de rester trois jours en ville, peut-être plus si je m'y plais vraiment.

Le premier jour, je fais un tour complet d'Edoras. Je vais de surprise en surprise en découvrant tout ce qu'il y a ici : des temples, des sources chaudes, des boutiques d'objets traditionnels, des monuments, le Temple de la Lune, demeure de la reine Hinata Kaguya et sa femme Shunya, des restaurants... Il y a de quoi m'occuper pendant une semaine. Au cours de la journée, je découvre qu'il y a un temple en ville qui est géré par une famille de kitsunes. Intriguée, je décide d'y aller. Qu sait, je rencontrerai peut-être une connaissance.

En arrivant devant l'entrée du temple, je ressens immédiatement une forte présence bienveillante des kamis, comme j'en ai rarement ressenti au cours de toutes ces années en tant que prêtresse. On m'avait dit que la famille qui s'occupait du temps était très populaire en ville, que la mère était muette mais que ça la rendait encore plus efficace dans son travail, qu'elle était devenue une sorte de mascotte d'Edoras. Même le couple royal était venu ici. Ma curiosité ne fait que se renforcer. Je me dirige vers le bâtiment principal en baladant mes yeux partout autour de moi. Ce temple est vraiment apaisant, je me sens calme rien qu'en marchant dedans. Et quand on sait quel genre de travail je fais, j'ai rarement le luxe de me calmer. Tout à coup, alors que je suis plantée devant une statue, j'entends une voix dans mon dos. Je me retourne en sursautant un peu. Ça peut paraître exagérée, mais comme je l'ai dit plus tôt, je n'ai plus l'habitude d'être détendue, à tel point que mes nanites étaient devenus comme des yeux dans mon dos. Alors être prise par surprise...

« Excusez moi d'avoir sursauté, j'ai été surprise... Héhé.
Bonjour à vous. Je passe une très bonne journée, merci de demander. »


Mon interlocutrice est une kitsune, prêtresse de ce temple à voir la tenue qu'elle porte. D'ailleurs, cette même tenue lui fait un sacré décolleté, je ne peux m'empêcher d'y jeter un coup œil.

« Enchantée. Je m'appelle Amata Koitobi, je suis une prêtresse kitsune du Temple du Renard Blanc. Vous ne connaissez sûrement pas, mais bon... »

La coutume veut que lorsque une prêtresse entre dans un temple autre que le sien, les autres prêtresses l'accueillent comme une prestigieuse invitée, c'est une façon de montrer aux kamis que nous sommes soucieuses du bien-être de leurs représentantes dans notre monde. La prêtresse se présente à moi sous le nom de Kanna, et m'explique que sa famille s'occupe de ce temple. Son accent qui lui fait prononcer les R en L est assez inhabituel mais plaisant à entendre.

« On m'a beaucoup parlé de ce temple pendant que je visitais la ville. Apparemment, vous êtes très populaires ici. »

Elle n'a même pas l'air de se rendre compte à quel point les gens aiment ce temple.

« Bon, je sais que normalement, la tradition veut que je sois accueillie avec prestige, mais ne nous embarquons pas là-dedans. Je me contenterai d'une tasse de thé et d'une petite visite guidée. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Octobre 01, 2017, 07:29:08 »

Kanna était une ravissante jeune femme, un joli minois, de longs cheveux, un regard doux, elle avait tout pour plaire. Il est vrai que sa tenue de miko était légèrement ouverte mais au moins elle était sûre d'avoir toute l'attention des autres quand on lui posait une question. Et chez cette kitsune, elle trouvait étrange ce nombre hallucinant de queues ? Dans son clan, jamais elle n'avait vu ça étant jeune, même plus tard. Même si elle avait surprise cette femme, elle s'en excusa avant de se présenter, elle-même aussi prêtresse d'un temple de renard blanc ? Tiens donc ? Effectivement, elle ne connaissait pas mais ce n'était pas forcément à cause d'un manque d'information.

« Désolé de ne pas connaîtle mais nous ne sommes pas encol habituée à toutes les coutumes d'ici. Je m'appelle Kanna, je vis ici avec ma mèle et mes petites soeul. »

Elle gardait le sourire, depuis leur arrivée, elles ne pouvaient pas tout connaître en quelques mois après tout. Amata évoquait la popularité du temple mais Kanna ne savait pas si ce temple était déjà si visité avant leur arrivé ou non ? C'est sûr que depuis que le peuple savait que la reine et sa femme étaient venue priée ici - et même bien plus même si cela n'avait pas été mentionné – il y avait plus de visite. Depuis qu'on savait le couple royale enceinte, chaque fait et geste de leur part entraînait un tel engouement. Il suffisait que la reine ou sa femme dise apprécier un thé après le repas que beaucoup de gens vont les copier ! Il suffit qu'Hinata avoue aimer manger quelques dangos que pouf, ça explosait les ventes dans les salons de thé dans le coin ! Alors une visite ici, c'étaient presque tous les jours !

« C'est à cause de la leine, elle et sa femme sont venue plier et depuis, tout le monde viens plier les kamis, comme elles. »

Mais tout le monde n'avait pas le même traitement de faveur que sa majesté Kaguya. Amata souhaita donc juste un thé et une visite, autant commencer par la visite, le thé sera servi dans les appartements privées des kitsunes. Kanna lui montra tout ce qu'il y avait à voir, de la statue des kamis, aux différents endroits important et bien entretenue du temple, tout était parfait ici ! Même sans vraiment connaître les kamis et les coutumes locales, pour des kistunes sauvages, elles s'étaient vite adaptée. Une fois dans la partie privée du temple, un petit coin maison, Kanna l'invita à s'asseoir. Tradition oblige, il y avait une table basse et des coussins. Leur appartement était très modeste, des objets du quotidien posé ici et là mais rien de personnel comme des photos de famille ou autre, ça, elles ne savaient pas vraiment s'en servir.

Kanna se rapprocha en servant le thé dans une tasse, tout était toujours fait dans la pure tradition d'Edoras, avec des tasses en terre cuite, rien d'extravagant ou coûteux. Ce n'est pas comme si elles avaient du goût pour le luxe après tout.

« Cela va de sois mais ne pallons pas tlop folt, ma mèle et ma petite sœur dolment juste à côté. »

Derrière les portes coulissantes du salon se trouvait l'unique chambre où la petite famille dormait le soir. Kanna avait elle aussi une tasse de thé qu'elle buvait lentement, ça restait encore chaud après tout. Mais bien vite, il était temps de briser un peu la glace, de laisser parler la curiosité et d'en apprendre plus sur Amata.

« Excusez-moi de poser la question, Amata-san mais c'est la plemièle fois que je vois une kitsune avec autant que queue ? Dans notle clan, nous étions tous, hum... je ne veux pas vous blesser, mais nous étions tous nolmal... »

C'était commun chez les kitsunes non furry ? C'était intriguant mais elle et sa famille devait l'être tout autant pour Amata. Kanna avait évoqué le clan, ce qui voulait dire qu'elle et sa famille n'étaient pas originaire d'Edoras mais des kitsunes sauvage à l'origine ? Leur accent prouvait bien qu'elles n'en étaient pas habituée. Malheureusement, ce n'était pas une histoire joyeuse derrière tout ça, comme bien souvent.
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
Fiche
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #3 le: Octobre 04, 2017, 11:14:01 »

J'étais venu pour une visite du temple, et voilà que je la fais avec ce que je suppose être la fille aînée de la famille de kitsunes qui gère ce temple. A moins que ce soit la mère, mais dans ce cas elle serait vraiment jeune. En tout cas, c'est un très bon guide, elle me montre la statue des kamis de ce temple, les jardins zen, les lieux de prière, me fait un petit exposé sur chaque endroit... Elle est vraiment calée sur son sujet. Une fois ce tour terminé, elle m'emmène dans une partie privée du temple, un petit coin maison, et je m'assois autour d'une table basse. Pendant qu'elle va préparer le thé, je passe mon regard dans la pièce, et je me rends vite compte qu'il n'y a rien de très personnel ici. Pas de photo, pas de dessin encadré, aucun jouet qui traîne, juste des objets du quotidien. Alors soit cette famille est aussi calée rangement chez eux que pour le temple, soit ils ne veulent pas étaler leur vie privée.

C'est quand même bizarre.

Mais bon, je garde mes réflexions pour moi et je prends la tasse de thé que me tend Kanna. Elle me demande aussi de ne pas parler trop fort, sa mère et sa petite sœur dorment à côté.

« Compris. »

Le thé est très chaud, on en profite pour papoter en attendant. Elle amorce la première discussion en me demandant s'il est naturel chez les kitsune d'avoir autant de queues. Apparemment, c'est la première fois qu'elle en voit une avec plus d'une queue.

« Eh bien... je ne dirais pas naturel mais... ce n'est pas anormal pour autant. C'est vrai que chez les kitsunes, on voit surtout des individus à une queue, mais il y a une légère probabilité pour qu'on naisse avec plus. J'ai déjà rencontré des kitsunes avec deux, trois ou quatre queues. Et dans le temple d'où je viens, nous sommes toutes des kitsunes à neuf queues. »

Maintenant que j'y pense, c'est vrai que je n'ai pas croisé beaucoup de kistunes avec plus d'une queue au cours de mes périples. Je peux comprendre que ça paraisse étrange pour Kanna si elle n'a connu que des individus à une queue.

« Je suis quand même surprise que vous ne soyez pas au courant. J'aurais cru que toutes les kitsune savaient ça. Dites moi, si ce n'est pas trop indiscret... où était situé votre clan ? »

J'emploie le passé parce que j'ai bien entendu qu'elle l'a utilisé aussi, ce qui veut dire qu'elle et sa famille l'ont quitté. Je suis quand même curieuse de savoir où ont pu s'installer des kitsunes pour croire qu'avoir plus d'une queue est une chose ''anormale''. Qui sait, j'irai peut-être y faire un tour ensuite.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Octobre 08, 2017, 06:22:17 »

Après une petite visite du temple, Kanna lui montrait son sens de l'hospitalité en lui servant le thé, expliquant certaines choses de chez elle, comme la kistune lui parlait aussi de certaines choses, comme du fait que dans son temple, toutes les kitsunes avaient neuf queues ? Comme quoi, ça ne devait pas être si anodin que ça du coup ? Amata venait ensuite poser une question plus personnelle concernant la localisation de son clan. C'était personnelle mais elle n'avait pas vraiment de mal à parler de tout cela. De la famille, elle était celle qui en avait le moins de mal à parler de tout ça. Sa mère était un peu mélancolique en pensant à tout ça, sa petite sœur était toujours de mauvais poil et la petite, eh bien elle n'a pas connu la vie sauvage elle.

« Aucune idée. Nous étions éloignées de la civilisation humaine mais des gens nous ont quand même tlouvé et captulé. Il y a encole quelques années, on ne pallait pas un mot humain, on a dû applendle là où nous étions enfelmé. Pal chance, on a pas été sépalé. Ce n'est qu'à la fin, une fois lible glace à ses femelles en costumes moulantes que nous sommes ici, sa majesté nous a leceuilli, nous et d'autles tellanides alols nous sommes heuleuses de pouvoil vivle ici, ensemble. »

Kanna n'avait pas tout dit mais elle avait résumé les grosses lignes. Une vie paisible dans le clan, elle et sa famille ont été capturé puis libérer bien des années plus tards par des Celkhanes avant d'être remise à Edoras. Elles ignoraient géographiquement où se trouvait leur clan, ça pouvait bien être à deux pas d'Edoras comme à l'autre bout du monde. C'est sûr, elle n'avait pas parlé de leur père, obligé de combattre à mort des terranides pour que sa famille puisse vivre et manger, de sa punition que sa femme à subit car il a refusé de tuer un autre kitsune, de son clan. Cette partie de leur vie était la moins belle et la moins joyeuse à raconter. Mais Kanna n'en était pas affectée, elle ne le montrait pas du moins, elle gardait un léger sourire en buvant son thé.

« Mais dites moi, Amata-san, quel kami y vénèle-t-on au temple du Lenald blanc ? Nous en avons pas entendu paller ici ? »

Cette histoire l'intéressait, elle savait que les terranides, particulièrement les renards et les chats avaient une grande place dans la culture d'Edoras alors ce renard blanc, elle s'en posait des questions. Mais avant même que la réponse ne tombe, la porte du salon coulissa pour laisser passer une petite kistsune aux cheveux longs, touchant presque le sol. Les yeux fatigué, pratiquement fermé, nue, elle avança sans faire attention vers une autre porte qui était les toilettes. Kanna en souriait, jetant un œil vers la chambre où sa mère continuait de dormir à point fermé sur le futon, nue, elle aussi. Elles ont grandi à l'état sauvage alors ce qui est pyjama leur était inconnu. Baissant d'un ton, elle n'était nullement gênée.

« Voici ma petite soeul Kozué et ma mèle Miyabi... »

Elle referma doucement la porte coulissante, invitant Amata a raconter son histoire.
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
Fiche
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #5 le: Octobre 11, 2017, 06:51:27 »

Kanna m'explique qu'elle n'a aucune idée de la localisation géographique précise de son clan, elle sait juste que c'était très éloigné de la civilisation humaine. Immédiatement je pense aux terres sauvages des Contrées du Chaos, beaucoup de terranides y vivent en totale liberté, mais c'est une zone de choix pour les braconniers et les marchands d'esclaves. D'ailleurs, elle m'explique aussi qu'elle et sa famille ont été capturé il y a des années, jusqu'à ce que des ''femmes en combinaison moulante'' les libèrent et qu'elles soient envoyées à Edoras.

« Wouah... pour quelqu'un qui ne parlait pas un mot d'humain il y a quelques années, vous avez bien appris. »

C'est un petit compliment envoyé au milieu de la conversation pour se détourner d'un sujet sensible. Car j'imagine facilement que, entre le jour de leur capture et celui de leur libération, il a du se passer beaucoup de choses, dont certaines très douloureuses. J'étais prête à rebondir à toute vitesse sur le sujet suivant, qui concerne le temple d'où je viens, mais avant que j'ouvre la bouche, la porte coulissante de la chambre d'à côté s'ouvre et une petite kitsune haute comme trois pommes avec de très longs cheveux en sort. Elle est encore à moitié endormie, elle ne remarque même pas ma présence, par contre moi je vois très bien qu'elle se balade toute nue, heureusement elle se dépêche de sortir par une autre porte. Je vois mon hôte jeter un coup d’œil dans la chambre par la porte entrouverte, et je crois y apercevoir une femme plus âgée, qui semble aussi être nue. Pour la petite je comprends, mais pour elle... Remarque, c'est vrai qu'elles ont grandi à l'état sauvage, elles n'ont pas du être habituées au port de vêtements. Chez moi, on avait été un peu touché par l'influence de la civilisation humaine, on portait des tenues à base de peau animale. Et au temple, c'était robe obligatoire pour toutes, avec sous-vêtements en option.

Kanna me présente rapidement sa petite sœur Kozué et sa mère Miyubi.

« J'irai les saluer convenablement quand elles seront réveillées. »

Une fois qu'elle a fermé la porte de la chambre, je peux commence mon histoire.

« Le Temple du Renard Blanc a été crée en l'honneur du légendaire loup blanc Shiranui. Selon la légende, ce puissant loup a aidé le héros Izagani à vaincre le Yamata no Orochi, le serpent à huit têtes considéré comme le symbole du mal. Pour rendre hommage à son courage, une prêtresse kitsune a bâti le temple de ses propres mains. A l'origine, il aurait du s'appeler ''Le Temple du Loup Blanc'', mais pour récompenser la volonté de la prêtresse, Shiranui le batisa ''Le Temple du Renard Blanc''. Et voilà. »

Bien sûr c'était un résumé très court, mais il m'aurait fallu une heure pour parler de la légende dans sa version intégrale, et je n'avais pas envie d'abuser de l'hospitalité de Kanna en la tuant d'ennui.

« Et vous Kanna, vous pouvez me parler des kamis de ce temple ? »

Tout à coup, la porte s'ouvre à nouveau et la petite kitsune de tout à l'heure repasse par ici. Mais entre-temps, je crois qu'elle s'est un peu réveillée, et qu'elle a remarqué ma présence.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Octobre 15, 2017, 05:21:14 »

C'était gentil de sa part mais elles avaient appris le langage humain avec des choses simples chez leur ravisseur. Obligé de devoir apprendre l'humain pour se faire comprendre, alors si dans un premier temps leur parole étaient très primaire – se résumant à eau, faim, froid, non, sortir, ect... - Edoras leur avait appris bien plus, d'où le fait de parler comme tout le monde ou presque. Si Amata employait des mots savant devant elle, elle ne sera pas si à l'aise pour lui répondre. Encore, ça va pour Kanna, elle a l'occasion de parler et s'entraîner tout le jours mais leur mère ne pouvait pas s'entraîner à parler alors parfois, elle demandait à ses filles ce que cela voulait dire.

Amata lui expliqua l'histoire de son temple, de son kami avec cette drôle d'histoire de loup blanc, pour qu'au final, ce soit la prêtresse kitsune qui soit récompensé en nommant le temple ainsi, grâce à elle. Kanna connaissait mal le folklore local, même ceux de Terra, auparavant, son clan vivait au jour le jour, parfois en s'alliant avec d'autres clans mais toujours dans la paix, en évitant les batailles et l'effusion de sang. Alors la politique, les rois, les reines, l'argent, elles s'en fichaient. La terranide lui renvoyait la question alors que Kozué sortait des toilettes, son regard observait Amata avant qu'elle ne grimpe sur Kanna, enfouissant sa tête entre les seins de sa grande sœur.

« Kozué, va dolmil avec maman, tlésol... » la petite ne répondait que par de faible jappements. Si c'était celle qui avait le plus de chance de bien apprendre le langage humain vu son jeune âge, elle savait tout autant parler sa langue natale. « Tu lestela avec moi aplès d'accold ? Va, sinon, Maman va s'inquiéter en se léveillant. »

Un peu à conte coeur, elle levait la tête avant de retourner dans la chambre, enfouissant sa tête entre les seins de sa mère, cette dernière remua en plaçant son bras autour d'elle, comme pour la protéger, même dans son sommeil. Kanna ferma à nouveau la porte en souriant.

« Désolé, comme je tlavail le soil, elle me voit pas beaucoup et aime passer du temps avec moi. »

Avec sa mère et son autre grande sœur aussi mais les enfants sont comme ça après tout. De même que Kozué était une gentille petite kitsune pleine de vie mais étant encore dans son sommeil, elle n'était pas d'humeur à se montrer souriante et pétillante. Mais il était temps de répondre à Amata. Parfois, elle disait avoir un/e seul/e Kami, parfois plusieurs. C'était juste un kami représenter différemment sur les statues, parfois renard, parfois non, tout comme son sexe était indeterminé.

« Notle Kami n'a pas une vlaie histoile comme la votle. Elle plotège ces telles depuis bien longtemps. Elle a de nombleux lôles aussi. Elle veille sul les foyers, sul les lécoltes ainsi que le commelce. Mais elle a aussi un lôle plus vénélé, plus... Coquin. Elle est pliée poul sa feltilité et cela fonctionne. La leine et sa femme sont passé il y a quelques temps, depuis, elles attendent un bébé glâce à nous. Nous plions tous les jouls poul l'en lemelcier, elles passent aussi tlès souvent, poul lemercier les kamis, ainsi que nous. Mais là où notle kami est coquine, c'est qu'elle veille aussi sul ce que les humains appellent la plostitution. Et dans ce sens, je plie notle kami comme elle veille sul moi le soil. »

C'était une façon de dire que son deuxième travail n'était pas aussi sage et spirituelle qu'ici mais avant d'avoir directement cette étiquette sur le front, elle préférait quand même donner plus de précision.

« Je tlavail dans un endloit où l'on selt de compagnie aux pelsonnes qui viennent se détendre, le plus souvent, ça se limite à ça mais si la pelsonne nous plaît et qu'elle donne assez d'algent, on lui offle un peu plus. »

Elle n'était pas gênée de parler de ça, il n'y avait pas de prostitution au sein de son clan, même si elle était jeune à l'époque, elle n'a jamais vu ça. C'est juste qu'à l'état sauvage, il n'y a pas cette notion de fidélité. L'amour, outre le fait de passer du temps avec son compagnon/sa compagne et sa famille, ça se limite à enfanter la même personne. Il n'était pas rare qu'un mâle ou une femelle aille voir ailleurs, tant que les bébés avaient les mêmes parents.

« D'ailleuls, notle nom de famille est celui de notle Kami, poul mieux lessembler aux humains. »

Oui un nom de famille, elles trouvaient ça étrange au début ? Tout comme leur nom typiquement Edorassien, là encore, c'était pour se fondre à eux, ce n'était pas leur vrai nom mais Kozué aimait bien l'idée d'avoir un autre nom alors leur mère à décidé que toute la famille aura un nom du pays, sans oublier leur racine. Peu importe la situation ou le sujet, Kanna semblait rester très souriante, sans gêne apparente, tout ce qu'elle venait de dire avait dû étonné Amata mais pour elle, qu'est-ce qui était bizarre ?
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
Fiche
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #7 le: Octobre 18, 2017, 09:38:57 »

La petite renarde m'a bien vu, mais elle ne m'accorde pas beaucoup d'attention. Son premier geste est de venir se blottir contre Kanna, enfouissant sa tête entre ses seins. Je regarde le mignon petit spectacle de ces deux sœurs discutant entre elles, la plus grande s'exprimant comme une humaine, la plus petite émettant juste des jappements. Finalement, Kozué finit par repartir dormir avec sa maman, Kanna m'explique alors que comme elle travaille le soir, sa petite sœur n'a pas beaucoup d'occasions de la voir.

« Forcément. »

Je me dis que, dans les mêmes circonstances, je ferais sûrement pareil, mais surtout pour pouvoir me blottir entre ses seins qui ont l'air bien moelleux.

Après ce petit interlude, Kanna me raconte l'histoire du kami de ce temple, qui semble être une protectrice avec de nombreuses champs d'activité, comme les récoltes ou les foyers, mais c'est aussi une coquine qui veille sur la prostitution et la fertilité. C'est d'ailleurs pour ça que la reine et sa femme sont venus dans ce temple.

« J'ignorais que les kamis approuvaient la prostitution. »

C'est une info intéressante, mais pas aussi intéressante que d'apprendre que Kanna travaille dans un cabaret où les filles dansent et servent en petite tenue. On peut même payer plus cher pour passer un moment intime avec les filles.

« Vraiment ? Et... où se trouve ce cabaret ? »

J'hésite à lui dire que je vais profiter de la soirée pour aller y faire un tour, je ne voudrais pas qu'elle pense que je suis une perverse, même si elle doit être habituée vu qu'Edoras est rattachée à Tekhos, et que les tekhanes ont une réputation de vicieuses partout sur Terra.

« Je dois dire que vous avez une vie plutôt unique Kanna. Prêtresse la journée et serveuse de cabaret la nuit... ça doit vraiment être passionnant. »

Évidemment, comme je parle de son travail, il semble logique qu'on parle du mien ensuite. Je m'en tiens à mon rôle de prêtresse itinérante, allant de ville en ville pour trouver des kitsunes à neuf queues et leur parler du Temple du Renard Blanc. Je ne dis pas un mot sur Tek_Neko ou Tek_Usagi, autant pour leur sécurité que pour la mienne. Notre conversation continue ensuite sur divers sujets, puis la porte de la chambre finit par s'ouvrir. Miyubi et Kozué, respectigvement la mère et la petite sœur de Kanna, sont réveillées. Je vais me présenter à la mère.

« Bonjour madame. Je m'appelle Amata Koitobi, je suis une prêtresse du Temple du Renard Blanc. Enchantée de vous rencontrer. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Octobre 22, 2017, 05:23:46 »

Kanna expliqua donc tout ce qu'elle savait de ce temple, de l'histoire des kamis. C'est sûr qu'en débarquant ici, elles étaient toutes perdues, des divinités, des prières, tout ça était si nouveau pour elles. Mais être accueillis dans cette grande ville, aidé, par toutes ses personnes, elles pouvaient faire l'effort de croire en tout ça et d'aider les gens qui venaient ici. Avoir une divinité qui protège les prostitués était quand même étrange mais il ne faut pas oublier que la kami était à l'origine une renarde.

« Vous savez bien que nous avons le sang chaud poultant ! »

Dit-elle, amusée. Certes, Edoras n'était pas le genre de cité ou l'esclavagisme et la prostitution se voyait. Déjà, pas d'esclave, sur ça, les reines ont étés formels, même avant Hinata. Mais la prostitution se fait que dans des endroits fermés, pas dans les rues. Cela doit être un choix, pas une contrainte. Kanna souriait face à ses questions, indiquant simplement l'adresse, avec si elle le désirait la possibilité de l'accompagner en y allant ce soir, elle lui fera un petit prix d'amie vu que c'est une kitsune.

« Cloyez le ou non, la vie au cabalet est plus passionnante. Ici, on aide les gens, on plie, c'est souvent le même genle de loutine. Depuis que la leine et sa femme viennent, c'est un peu plus animé. Mais à mon tlavail, les gens ont tous des vies si diffélentes, amusantes ou tlistes. Cela ne m'empêche pas d'aimer mes deux tâches. »

Un peu plus tard, face à sa mère qui sortait de sa sieste avec Kozué dans les bras, Amata vint se présenter. La mère comme la petite était habillée, même si leur tenue n'était pas encore serrée au maximum, elles étaient au moins couvertes. Miyubi écouta, fatiguée mais avec un petit sourire avant de tendre sa petite dernière à sa fille avant de remuer des mains en faisant plusieurs signes.

« Ma mèle est enchantée aussi de vous connaîtle, elle vous souhaite la bienvenue en espélant que votle séjoul vous plaît ? »

Oui, ça pouvait surprendre de faire face à une muette mais Miyubi s'en était accommodé depuis. Ce n'était pas volontaire, cela était une blessure invisible sous son pelage, deux incisions sur le cou, au niveau des cordes vocales pour les couper. L'erreur de son mari pour avoir refusé de tuer un confrère lorsqu'ils étaient prisonniers. Miyubi observa son invité, observant aussi les nombreuses queues dans le dos d'Amata avant de remuer à nouveau les mains pour faire plusieurs signes à sa fille.

« Ma mère à un plofond lespect poul vous. Appalament, dans notle clan, plus une kitsune avait de queues, plus elle était lespectée même si cela était lale. »

Au moins, Miyubi avait entendu parler de cette rumeur, elle approcha sa main de ses queues avant de s'arrêter, montrant simplement les queues à Amata, Kanna précisant si besoin si elle pouvait les toucher ? Un pelage reste un pelage mais c'était un honneur de pouvoir toucher de nombreuses queues. Si Amata aurait été une furry, Miyubi se serait sûrement sentie plus honorée encore ! Non pas qu'une terranide était mal vue mais c'était moins authentique qu'une vraie furry. Entendant ça, Kozué se retourna vers leur invité, quittant les bras de sa sœur pour aller voir ça de plus près. Elle aussi avait une tenue de miko, touchant avec ses petites pattes, leur mère veillant à ce qu'elle ne fasse pas une bêtise.

« Pouquoi tu as plusieul queues ? Moi je n'ai que un queue ? »

Dit-elle en tournant sur elle-même. Du haut de ses quatre primtemps, elle avait encore du mal à parler mais vu son âge, on ne lui en voudra pas, elle apprenait autant le langage humain que kitsune après tout. Comme tout les enfants, elle était curieuse après tout.
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
Fiche
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #9 le: Octobre 24, 2017, 07:09:08 »

En voyant Miyubi, je m'attends à entendre une voix aussi douce et sauvage que celle de Kanna, mais au lieu de ça elle me fait des tas de signes avec les mains. Sa fille aînée traduit pour moi, c'est là que je comprends que Miyubi est muette.

Ah ben mince alors...

Bien sur j'ai envie de demander pourquoi, mais ça ne serait pas très poli, alors je me contente de lui répondre normalement.

« Je passe un très bon séjour, merci. Et je tiens à vous dire que votre temple est magnifique, vous en avez bien pris soin. »

Contrairement à Kanna, la mère kitsune n'est pas surprise de me voir avec neuf queues, elle explique même à sa fille que c'était un signe de respect dans leur clan. Beaucoup de terranides m'ont toujours traité comme une femme importante à cause de ça, mais je ne pense pas mériter ces égards juste parce que je suis née avec huit queues de plus que la normale.

Tout à coup, je sens des petites mains se poser sur mes queues. Je me retourne, et je vois la petite Kozué, interrogative devant autant de queues, laissant parler sa curiosité d'enfant.

Elle est trop mignonne !

Dressée sur ses petites pattes, vêtue de sa tenue de miko un peu trop grande pour elle, s'exprimant avec son accent sauvage, elle était à croquer. Je me mets à genoux et je lui caresse le sommet du crâne, entre ses deux oreilles pointues.

« C'est parce que je suis née comme ça. Et regarde ce que je peux faire grâce à ça. »

Je fais apparaître un orbe de magie au bout de chacune de mes queues, puis je leur fais prendre toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, offrant à la petite kitsune un spectacle lumineux magnifique, qui fait briller ses grands yeux d'enfant.

« C'est joli hein ? »

Je prends un des orbes dans ma main et je le lui tends.

« Tiens, c'est un cadeau pour toi. »

Kozué est toute joyeuse, mais ma petite performance a aussi impressionné les deux autres kitsunes. Je crois qu'une petite explication s'impose.

« Plus les kitsunes ont de queues à la naissance, plus leur potentiel magique inné est grand. Autant vous dire qu'avec neuf queues, je suis pratiquement née pour être une magicienne. »

Puisque Miyubi est levée, ça pourrait être une bonne discussion de s'asseoir et de discuter de sa famille si inhabituelle autour d'une tasse de thé.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Octobre 29, 2017, 06:25:08 »

Même à l'état sauvage et même chez les clans voisins, jamais Miyubi n'avait vu de kitsune à neuf queues bien qu'elle savait que ça existait. Kozué s'en était approché aussi, là ou Miyubi touchait doucement en demandant, elle, elle caressa l'une des queue directement en posant sa petite question. Amata venait lui caresser la tête en lui arrachant un petit jappement de plaisir avant de lui montrer une chose incroyable avec ses queues en faisant un petit tour de magie. Enfin, c'était un grand mot mais avec ses queues, elle avait quand même réussi à faire des boules de lumières et même en rendre une solide pour l'offrir à Kozué. Même si elle était émerveillé par le spectacle et heureuse du cadeau, on pouvait la voir regarder sa queue qui remuait sans pour autant réussi à faire la moindre lumière au bout de sa queue.

« L'amouleuse à la leine aussi elle fait du magie. Mais elle fait pas avec la queue, elle en a pas en plus. »

Oui, lors de son passage ici, après être longtemps resté auprès de sa mère et de sa grande sœur, elles en étaient ressortie très heureuse et étaient rester un peu encore la famille, particulièrement les deux membres qu'elle n'avaient pas beaucoup vue. Et Kozué avait pu voir Shunya pratiquement de la magie, elle en avait été fascinée. Elle restait encore près d'Amata, jouant avec sa balle qu'elle mordillait un peu en observant toujours les queues de la kitsune invité pendant que les grandes personnes parlaient.

« Oui, la femme de notle leine possède un tatouage magique dans le dos, mais elle a un don incloyable pour ça. Je ne pense pas qu'elle poullait faire de mal, elle use sultout de magie blanche. »

C'était la base de sa vie même, aider les autres et si elle n'aurait pas rencontré leur reine, elle serait sûrement devenue une personne très importante en médecine ici. Rien ne l'empêchait de prendre cette voie mais maintenant que les deux femmes vont devenir maman, elles vont avoir beaucoup à faire. Kanna apporta une tasse de thé pour sa mère qui l'en remercia d'un signe de la tête en écoutant leur conversation. Tournée vers sa fille, elle agitait de nouveau les mains pour communiqué avec elle, chose que Kanna traduisait aussitôt.

« Ma mèle pense que vous devliez aller lendle visite à la leine, du moins sa femme. Elle poullait vous aider si jamais vous avez un conseil magique à lui demander ? »

Jamais Amata n'avait parlé de chercher un conseil magique mais Miyubi préférait quand même le lui dire, ça ne coûtait rien de savoir ça si un jour elle a besoin d'aide sur un sujet magique ?

« En plus, elle adole les kitsunes alols vous selez la bienvenue ! »

Cela concernait surtout la reine qui se faisait un plaisir de kidnapper Kozué à chaque fois qu'elle venait ici. La benjamine de la famille était si mignonne mais pour Hinata, qui raffole des kitsunes, c'était pire !

« Vous platiquer quel genle de magie ? »

Mise à part faire des balles de lumière ?
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
Fiche
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #11 le: Novembre 01, 2017, 08:08:43 »

Je regarde avec amusement Kozué prendre la balle de lumière entre ses petites pattes avant d’essayer de faire de la magie avec sa queue. Entre deux mordillements sur la balle, elle me dit que la femme de la reine locale fait aussi de la magie, mais elle c’est une humaine. Kanna ajoute que cette femme possède un tatouage magique dans le dos, et qu’elle pratique surtout la magie blanche. Miyubi me conseille d’aller la voir si j’ai besoin d’un conseil en magie.

Franchement, si quelqu’un doit recevoir des conseils, c’est pas moi.

Sans vouloir me vanter, depuis que les nanites ont fusionné avec mon corps et amplifié mes pouvoirs magiques, je me sens assez puissante pour vaincre une armée à moi tout seul. D’ailleurs, c’est ce que je serais peut-être amené à faire dans ma traque de Tek_Neko. Par contre, je pourrais être tenté d’aller rendre visite au couple royal pour voir si la reine est vraiment une adoratrice des kitsunes. La discussion arrive ensuite sur la nature de mes pouvoirs.

« Je fais de la magie élémentaire. J’accumule les forces de la nature et je leur donne ces formes d’orbe, ensuite je peux les utiliser comme bon me semble. Par exemple, un orbe rouge contient la puissance du feu, je peux m’en servir pour cuire un plat ou pour allumer un grand feu qui tiendrait les bêtes sauvages à distance. »

Mieux vaut ne pas leur parler de tous leurs usages guerriers qu’on pourrait en faire, en tant que prêtresse je suis censée être une femme pacifique et emplie d’amour. Je ne leur parle pas des nanites parce que personne ne doit savoir, mais c’est grâce à ça que j’ai pu solidifier la balle de lumière que j’ai donné à Kozué.

« C’est très pratique comme magie parce qu’elle me permet de faire presque tout ce que je veux. Je me rappelle qu’une fois, j’ai utilisé plusieurs orbes bleus pour faire pleuvoir sur un large territoire et éteindre un feu de forêt. »

Un grand moment que celui-ci.

« Mais assez parlé de moi. J’aimerais en savoir plus sur vous et sur votre famille. »

Et rien de tel pour ça que de poser mes questions à la mère de la famille.

« Miyubi, j’ai déjà vu Kanna et Kozué, mais est-ce que vous avez d’autres enfants ? »

Elle communique tellement facilement en mimant à Kanna que j’en oublie presque qu’elle est muette.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Novembre 05, 2017, 06:22:29 »

Faire la connaissance de cette kitsune à neuf queues était presque unique, même si elle disait que ce n'était pas si rare, jamais elles n'en ont vue en chair et en os. Juste entendu dans quelques récits au sein de leur clan. Alors la voir faire de la magie était assez incroyable, tant pour la mère que pour ses filles. Amata leur racontait la façon dont elle utilisait ses sphères et leurs propriétés pour les utiliser bon escient, ce qui était bien. Ça devait être quelque chose de les voir vraiment en action pour juger un peu comment cela se passe mais elles en vont pas allumer un feu uniquement pour voir comment fonctionne la sphère bleue. La curiosité continua et elle désirait en apprendre plus sur la famille, à commencer par savoir si Miyubi avait d'autres enfants ? Quand on regarde Kanna et Kozué, il y avait un bel écart entre les deux âges après tout. Kanna n'avait pas besoin de regarder sa mère, elle pouvait très bien parler de sa petite sœur, ce n'est pas comme si elles ne s'entendaient pas.

« J'ai une petite soeul, une deuxième plutôt qui est plus glande que Kozué. Elle s'appelle Nozomi et actuellement, elle suis des couls en ville pour mieux éclile et maîtliser la langue. »

L'écriture d'Edoras était bien compliquée et il y avait encore bien des mots de la langue humaine que la petite famille ne pouvait pas comprendre. Quand c'est simple, il n'y a aucun souci mais parfois, elles doivent chercher à savoir ce qu'un mot peut vouloir dire. Kanna travaillant un peu ici et au club le soir, Miyubi devant gérer le temple et sa petite famille et Kozué étant trop petite, c'était Nozomi qui devait apprendre le plus pour elles. Pas le meilleur des choix cela dit. Car si la petite famille semble heureuse et épanouis, Nozomi avait une certaine rancœur envers le peuple humain, après avoir été enfermé si longtemps et avoir subi tout ça, c'est normal de ne pas être très confiante envers eux. Bien que ce soit aussi des humains qui les ont sauvé. Donc sans être hostile pour autant, elle n'était pas la première à tendre le bras. Concernant les terranides, ça allait mais c'était surtout les furry comme elles, elle n'avait rien contre un peuple couvert de poil ou d'écailles. Mais Amata verra bien Nozomi une fois de retour, étant une terranide kitsune, elle ne sera pas très hostile mais pas la plus accueillante non plus.

« Lols de la plochaine début d'école... » le terme rentrée des classe lui étant encore un peu inconnu. « ce sela Kozué qui devla y aller et applendle des choses. »

En disant cela, Miyubi observa sa petite dernière avec une petite lueur de tristesse dans le regard. C'était sa petite dernière et bien qu'elle avait compris à quoi sert une école, elle avait du mal à se séparer de ses enfants. Passe encore pour Kanna et Nozomi, dans leur clan, vu leur âge, il serait normal de leur laissé un peu plus d'indépendance mais Kozué était si petite. Kanna tendait la main vers sa mère, caressant sa main avant d'échanger quelques mots dans leur langue natale, des jappements pour certains, des mots pour d'autres.

* Ne t'inquiète pas, tu vas t'y habituer et au début, ce n'est que le matin. *

Entendant et comprenant que sa mère n'était pas celle qui voulait l'y emmener au plus vite, Kozué retourna dans ses bras pour s'y blottir avec sa petite balle, jappissant contre elle, qui léchait tendrement sa bouille d'amour pour profiter au plus de sa petite chérie.

« Et vous Amata-san, vous avez une famille à qui lendle visite ? »

Sinon oui, comme tout le monde elle avait des parents, peut-être des frères et sœurs.
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
Fiche
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #13 le: Novembre 08, 2017, 10:42:08 »

Kanna m’explique qu’elle a une autre sœur cadette, plus âgée que Kozué, qui s’appelle Nozomi. Actuellement elle est à l’école, mais j’aurais peut-être l’occasion de la voir quand elle rentrera. On approche de la fin de la journée, je peux bien rester encore un peu pour la voir. Puis la mère et la fille entament une petite conversation en parallèle. De ce que je comprends, Miyubi est triste de se dire qu’elle devra laisser Kozué aller à l’école lors de la prochaine rentrée des classes. Je comprends un peu ce qu’elle ressent, c’est dur de voir les gens qu’on aime s’éloigner de nous, et ça doit être encore plus dur quand c’est un de nos enfants. D’ailleurs, Kanna en vient à m’interroger sur ma propre famille.

« Oh… eh bien… mes parents vivent dans un village des Terres Désolées. Je n’ai ni frère ni sœur et… je ne suis pas rentrée chez moi depuis très longtemps. »

Et je ne suis pas pressée d’y retourner. Depuis le jour de ma naissance, mes parents m’ont toujours traitée comme une poupée de cristal, qui se briserait si elle n’était pas en permanence observée et cajolée. Je ne leur en veux pas de m’avoir donné de l’amour, en revanche je leur en veux de m’avoir isolée et traitée comme si j’étais différente des autres enfants. C’est pour ça que je me suis enfuie. Ça fait tellement longtemps maintenant… peut-être qu’ils ont eu d’autres enfants. Même si je rentre chez moi, je ne sais pas comment ils m’accueilleront après tout ce qui s’est passé. Enfin, mieux vaut ne pas trop y penser. Je décide de changer de sujet.

« Vous permettez que je reste ici le temps que Nozomi revienne ? Je sais me faire toute petite. Je peux même vous aider à faire un peu de ménage si vous voulez. »

Je vois bien qu’elles sont gênées de me faire travailler ici alors que je suis leur invitée, mais je suis une femme d’action, je n’aime pas rester assise sans rien faire. Du coup, entre deux tasses de thé, je donne un coup de main à Miyubi et Kanna pour l’entretien du temple et je joue avec Kozué. Cette petite est trop mignonne, et la voir grignoter la balle de lumière que je lui ai donné comme le ferait un renardeau sauvage… c’est trop chou ! Je ne résiste pas à l’envie de lui faire des câlins, on dirait une grosse peluche qui fait des jappements.

Il s’écoule bien une heure ou deux avant que Nozomi ne rentre finalement chez elle. Le soleil commence à décliner, ses teintes jaunes et oranges éclairent le temple d’une magnifique façon et projettent des ombres sur le sol. Je vais à la rencontre de la jeune kitsune en compagnie de Kanna et Miyubi.

« Bonjour. Tu dois être Nozomi. Enchantée de te rencontrer. Je m’appelle Amata Koïtobi, je suis une prêtresse venue du Temple du Renard Blanc. J’espère qu’on pourra s’entendre. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Novembre 13, 2017, 08:42:28 »

Les renardes buvaient paisiblement leur thé en tenant compagnie à leur invité, le temple était calme pour le moment et pas de panique en cas de visite, elles avaient un bon odorat pour savoir si quelqu'un pénétrait dans le temple. Écoutant Amata, Miyubi intervint suite à sa réponse, dictant à sa fille avec ses mains, ce qu'elle devait lui dire.

« Vous devliez levoil vos palents, un enfant manque toujouls à ses palents. »

Kanna était assez grande pour habiter seule mais elle restait avec sa mère. D'une part car elles étaient libres que depuis quelques mois mais aussi car son départ causera bien des tracas à sa mère. Elle préfère encore rester en sa compagnie pour le moment. Mais suite à son autre question, Kanna n'avait pas besoin de voir sa mère pour trouver la réponse, elle trouvait la question assez amusante.

« Vous êtes notle invité, ce selait même malpoli de paltil maintenant. »

Amata devra certainement manger avec elles et si elle en a besoin, elles ont un autre futon pour la faire dormir ici si elle le souhaite. Continuant d'échanger quelques mots ensemble, les deux femmes tentaient d'éviter qu'Amata ne les aide mais si elle le faisait, c'était de très petites choses. Au moins, Kozue jouait avec elle pour l'occuper, venant parfois embêter sa mère et sa sœur. Leur façon de jouer avec elle pouvait avoir un côté effrayant pour les gens d'ici car elles n'évitaient pas à montrer leur dent et à mordre ses cheveux. Mais c'était des kitsunes sauvage à l'origine, Kanna et Nozomi jouaient ainsi étant jeunes, en venant même avec leurs mains, sans user des griffes. Mais bon, mordre des cheveux aussi long ne faisait pas mal. Quand la kitsune manquante arriva, Amata était venue avec elles pour l'acceuillir mais ce fut Kozué la première à rejoindre sa sœur en lui sautant dans les bras. Sa grande sœur l'accueillait en souriant, avant de voir sa famille ainsi qu'une inconnue qui se présenta à elle.

« Salut. »

Ce fut la seule chose qui sortait de sa bouche, loin d'avoir le sourire de sa mère ou la joie de vivre de ses sœurs. Elle commença à continuer son chemin avant que sa mère ne lui barre la route en parlant avec elle. Elle avait beau être muette, ses gestes étaient un brin plus vif que depuis le début, soulignant un certain mécontentement. Après quelques échange gestuelles et dans leur langue natale, elle se retourna à nouveau vers Amata.

« Soyez la bienvenue ici. »

Gardant sa petite sœur avec elle, elle allait dans leur chambre – le temple n'était pas grand, surtout la partie famille alors elles avaient une chambre pour quatre. Kozué entrerait à l'école à la prochaine rentrée et bien que l'école n'était pas une chose que Nozomi aimait grandement, elle n'était pas contre aider sa petite sœur. Peut-être pour éviter que les enfants ne se moque de son accent ? En tout cas, Miyubi échangea rapidement quelques « mots » avec sa fille avant que Kanna ne retourne vers leur invitée.

« N'en voulez pas à Nozomi, elle a toujouls du mal à s'ouvlil aux autles, en dehols de nous, elle ne cause pas beaucoup. Même si vous êtes une kitsune, vous galder une appalence tlès.... humaine. Aplès avoil tlavelsés tout ça, Nozomi a galer une celtaine... hum... colèle contle les humains. Ce n'est donc pas votle faute, ne vous en inquiétez pas. »
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2 3 ... 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox