banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Serpent et Cobra, quel Poison est le meilleur? PV: Poison  (Lu 2224 fois)
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 329



Voir le profil
FicheChalant
« le: Mars 28, 2016, 09:46:10 »

Les pas d'Eris le menait a travers les rues de la cité de Tekhos, sa robe flottant légèrement face à la brise qui rafraîchit les environs. Une chaude journée, aujourd'hui, pensa Eris avec un petit sourire, mais pas aussi chaude que ceux du Royaume du Sultanat des Sables Blancs. Elle portait une de ses nombreuses robes de danseuses du ventre, mais cette fois, le tissu était blanc et le voile quasi-transparent, mais pas trop, elle n'allait quand même pas montrer son corps nu face a tout le monde. Le voile était juste assez fin pour montrer qu'elle avait certains... Avantages sur son corps, avec ses belles courbes, ses langues jambes qui pouvaient s'ouvrir facilement face aux gens qu'elles voulaient et ses fesses bien rebondies et bien attirantes, laissant les gens se rincer l'œil. Ses seins étaient tout aussi fournis que son fessier, ni trop gros ni trop petit.

Une autre brise joua dans ses cheveux et la jeune femme poussa un soupir d'aise, souriante. Une autre journée calme. Enfin, pas si calme que ca, puisque dés que la nuit allait tomber... Les choses allaient devenir intéressantes. Elle connaissait Tekhos tant par ses avancées technologiques futuristes que par le nombre de porno que tournaient les habitants. Elle n'en avait jamais regardé un, mais elle savait ce que les gens y faisaient et il y en avait pour tout les goûts. Eris pensa avec amusement que Mira s'y plairait de vivre ici, a moins qu'elle n'y vivait déjà.

Elle déambula dans les rues de cette cité tranquillement pendant des heures, n'accordant qu'au passage que quelques brefs regards aux gens qu'elle trouvait intéressant. Le jour faisait place à la nuit et la lune était haute dans le ciel. On pouvait maintenant entendre le rire des gens bien éméchées et le gloussement des catins qui proposaient leurs services dans les allées et ruelles. De nombreux hommes et de nombreuses femmes avaient essayer d'avoir Eris dans leur lit, mais chaque fois, elle refusait poliment et leur faisait subir un sortilège d'amnésie.

Elle se demandait s'il y allait avoir un chanceux ou une chanceuse ce soir... La Succube le savait qu'il y en aurait un. Ou une. Eris allait bien s'amuser avec cette personne si elle venait a sa rencontre mais ce qu'elle ne savait pas, c'est que cette personne allait bientôt faire son apparition...
Journalisée
Poison
Humain(e)
-

Messages: 103


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Avril 21, 2016, 09:29:58 »

Cette journée avait été très productive, Poison avait quasiment fini de tourner son dernier film en date, il ne lui restait qu'à voir si le montage lui plaît et éventuellement tourner une scène ou deux en plus, voir à caser dans les bonus de ses prochains dvd. Allant fêter cela dans un des bars du coin, elle quitta ce dernier après quelques verres et une petite fellation dans les toilettes par son actrice fétiche pour ce film. Le genre de femme qui serait prête à vous bouffer dans la main pour un peu plus de célébrités. Poison se fichait de cela, si demain elle arrête le porno, elle a de quoi vivre tranquillement jusqu'à la fin de ses jours. Mais pourquoi elle arrêterait un travail qu'elle adore.

Elle quitta donc le bar avec l'esprit tranquille, les bourses vidées, c'était beau la vie. Ce n'était pas suffisant pour la faire dormir comme un bébé mais c'était toujours mieux que quitter cet endroit sans avoir tiré un coup. Marchant dans les rues, les quelques verres ne lui avaient pas vraiment fait d'effet, elle marchait normalement, le bruit de ses talons raisonnait sur le sol, saluant au passage les quelques prostituées au passage, de bonnes clientes et amie qu'elle voyaient souvent mais en se rendant chez elle, une beauté lui tapait dans l’œil. Oublier les tenues super moulante comme la majorité des Tékhanes. Une robe ? De beaux et longs cheveux noirs ? Une peau caramel... un petit plaisir exotique ici, à Tékhos et en plus, seule ?! Si elle laisserait parler ses plus bas instincts, elle irait se la faire au milieu de la rue devant les gens, comme Miranda Forge qui se fichait de la loi car elle achetait les lois... Bref, Poison ne changea pas son rythme de marche mais sa cible était bien en vue. Arrivant à ses côtés, elle marchait au même rythme qu'elle pour ouvrir sa main et la saluer d'un petit geste.

« Bonsoir chérie. Navré pour cette approche un peu trop directe mais qu'est-ce que tu viens faire ici ? Dans une si belle tenue, hum ? Tu sais, tu as beau être ravissante, cela n'empêcherait pas des personnes malintentionnées de te vouloir du mal... Comme je suis plutôt connue dans le coin, je me permets donc de rester à tes côtés pour éviter que des gens ne t'approche, tu n'as rien contre ? »

Drague et protection, joli mélange pour la rassurer et réussir son coup – peut-être – par la même occasion. Sans demander son avis, Poison posa sa main sur sa hanche opposée pour la rapprocher d'elle en marchant. C'était osé, elle risquait une gifle mais jamais personne n'a osé. Que ce soit par plaisir ou par peur – Poison en imposant de nature sans être méchante – alors elle prenait une grande confiance mais en général, ça portait ses fruits.

« Comme ça, personne ne viendra t'enquiquiner. Alors, parle-moi de toi, tu veux, mon petit sucre brun ? »

Poison donnait toujours l'air très douce mais avec ce petit côté piquant en s'y frottant un peu. C'est peut-être pour ça qu'on n'osait pas trop la contredire ? Doucement mais sûrement, le serpent emmenait sa proie jusqu'à sa tanière...
Journalisée

Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 329



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Avril 25, 2016, 04:14:10 »

Eris sentait le vent qui jouait dans ses cheveux, emportant avec lui les diverses fragrances de cette cité rongée par le vice, la luxure, la technologie. La jeune brune avait déjà vu cette cité plusieurs fois durant sa jeunesse, mais pas ces recoins pervers et salis par la sexualité divergente de ce quartier de Thekos. Son père l'avait emmené très souvent ici pour 'l'enseigner' a jouer avec les gens des grandes sphères et des hauts-gradés militaires. Tous aussi beaux, les uns que les autres, aussi impitoyables les uns que les autres. Pourtant, dans toute sa vie, elle n'avait jamais connu quelqu'un de plus impitoyable que son père ou ELLIPSIS.

Son père avait mis fin à maints complots et de bien des façons, aussi cruelles, soit-elles, souvent par l'anéantissement totale d'une famille rivale ou d'une cité entière. ELLIPSIS, lui, était évidemment bien plus clément, mais sur le champ de bataille, pour lui, c'était qu'il ne fallait faire aucun quartier, aucun survivant, n'épargnant même pas les hauts-gradés pour les garder en tant qu'otage ou laisser partir les pauvres écuyers. Pendus, abattus, brûlés vifs. Elle avait aimé ELLIPSIS mais elle lui en voulait souvent pour ce genre de chose.

Ignorant les regards des hommes et des femmes, elle continuait de marcher avec assurance, se donnant un air inaccessible, mais pourtant, en donnant l'impression qu'ils avaient une chance. Elle aimait bien jouer avec les gens, possédant cet esprit joueuse et perverse, si 'supérieure'. Bien sûr, ce n'était qu'une image qu'elle donnait, car pour ceux qui avaient l'audace de s'approcher, d'une Dame des Sables quand même, finissaient généralement dans son lit ou chez le leur, bien satisfait.

D'ailleurs, quelqu'un osa de faire le premier pas, au grand plaisir d'Eris. Du coin de l'œil, elle examina l'inconnue. Une dame aux cheveux roses comme de la barbe a papa, des yeux d'un beaux bleu ciel. Sa poitrine était plutôt conséquente, elle possédait des courbes assez aguicheuses et une belle paire de fesses. Pour vêtement, une casquette de police modifiée, un simple T-shirt blanc et un petit short bien serré. La femme lui dit bonsoir et lui demanda ce qu'Eris venait faire ici, toute seule, dans un coin aussi dangereux, habiller de cette façon. Elle était donc connue dans le coin ? Elle allait donc aussi le protéger ? Intéressant. L'inconnue enveloppa son bras autour de la taille d'Eris, la rapprochant, se laissant faire docilement

''Sucre brun ? Rose bonbon, je suis juste quelqu'un comme parmi tant d'autres personnes dans cette cité, pas tellement connue'' Dit elle avec un petit gloussement, se collant bien a la dame, passant un bras autour de sa taille. ''Appelle-moi simplement Eris. Et vous, vous êtes ?''
Journalisée
Poison
Humain(e)
-

Messages: 103


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mai 05, 2016, 08:06:17 »

Poison avait aperçu ce ravissant sucre brun et elle comptait bien le lécher jusqu'à le faire fondre. Pour elle, on ne lui avait jamais vraiment dit non. Connus ou non, tous se laissaient séduire par ses mots doux, sa façon d'être et les rares personnes à ne pas avoir fini entre ses griffes sont des personnes, hommes ou femmes, étonnamment fidèles pour ne pas tromper leur moitié. C'était mignon mais cela attisait plus encore l'envie de Poison de les avoir entre ses griffes. Et dans ce cas-là, il faut vite fuir loin d'elle car si la personne reste près d'elle, elle peut aller très loin pour ça. Et si cette belle inconnue était seule, sa peau joliment bronzée, ses cheveux noirs envoûtants et sa tenue loin, très loin de ressembler aux tenues traditionnelles de cette ville, ça incitait la belle actrice à se rapprocher. Et elle ne la laissera pas fuir si facilement, oh ça non.

« Très bien Eris mais sache que non, tu n'es pas comme toutes les autres ici, c'est bien pour cela que je viens à toi, ma belle. Observe bien les autres filles ici, que vois-tu ? Des tenues aguichante, normal pour des putains. D'autres en tenue si serrer et moulante qu'on se demande comment elles respirent. Et toi ? De beaux morceaux de tissu qui laisse ce corps respiré, les mouvements du tissu qui nous envoûtent quand tu marches, non ma chérie, tu n'est pas comme les autres, c'est pour ça que je t'approche. »

Voilà de quoi la mettre au parfum, si elle veut avoir l'air normal dans cette ville, il faut un minimum se mettre dans la masse. Reste la question de, qui est cette belle inconnue aux cheveux rose bonbon ? Est-ce vrai ça ? Elle ignore qui elle est ? Enfin, si elle vient d'ailleurs, il est possible de ne pas connaître Poison mais elle avait tellement l'habitude de trouver des fans sur son chemin, du fait, comme elle ne semblait pas la connaître, ça rendait Eris encore plus attirante. Elle voulait lui apprendre qui elle était... de plus en plus.

« Quant à moi, disons que je suis le genre de personne qu'on ne vient pas embêter. Oh, je ne suis pas le genre de femme qui gère une mafia ou autres mais disons que ma personne donne envie de m'approcher et de ne pas me craindre. Plutôt que te dire qui je suis, pourquoi ne pas te le faire découvrir dans un coin de cette ville, non ? »

Si elle disait oui, elle comptait l'emmener dans un quartier chaud de Tékhos et sûrement lui faire visiter un sex-shop afin de voir si elles peuvent se faire une séance privée. Eris découvrira un des films de Poison tout en se faisant prendre par l’actrice. Une sorte de film en 4D, elle sentira les mêmes sensations que celle qui tourne dans le film.

« Tentée mon petit sucre brun ? Je promets que tu vas t'amuser avec moi. »

Si elle dit non, elle tenterait bien de la convaincre de rester un peu mais elle ne va pas la forcer non plus, sinon ce ne serait pas très légal.
Journalisée

Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 329



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Mai 25, 2016, 03:49:16 »

La jeune femme aux cheveux roses semblait bien sur d'elle, non pas qu'Eris était contre le fait de voir quelqu'un qui semblait posséder beaucoup d'assurance, tant qu'elle n'avait pas une conduite arrogante. La jeune femme aux cheveux corbeaux savait apprécier les gens comme la nouvelle arrivée. Elle haussa légèrement ses fins sourcils en écoutant les paroles de cette femme aux cheveux roses. En tout cas, elle savait bien flatter les gens et son ego. En même temps, ce n'était pas difficile de flatter Eris Langnar, un ou deux compliments et ça y est, le tour est joué.

Elle devait pourtant bien lui donner raison ce coup-ci. Sa présence n'était effectivement pas passer inaperçue, sentant son cou et son corps, particulièrement son fessier, couvert de regards aussi envieux et pervers. Ayant remarqué les tenues des catins du coin quelques instants plus tôt avant l'arrivée de l'inconnue, elle s'était dite qu'elles se trompaient en s'habillant comme ça, trouvant que la 'manière' des femmes du Déserts étaient bien plus sensuelles. Les mouvements dont elles pouvaient faire preuve lors des danses, et même hors des danses traditionnelles étaient des plus sensuelles et des plus exquis a regarder. Leur vêtement était cousu dans un fin et léger tissus pour leur permettre de mieux bouger, de mieux laisser les autres voir leurs corps.

Un léger sourire apparut sur son visage. Qui était-elle donc alors, si elle n'était pas le chef d'un quelconque gang ou groupe criminel, terroriste ou on ne sait quoi ? Une femme d'affaire reconnue ? Une femme qui travaille dans les hautes sphères de la société ? Eris n'avait aucune idée, mais elle savait que bientôt, elle allait avoir sa réponse, en entendant sa proposition.

''Oui pourquoi pas, je vous suis'' dit-elle de sa douce voix, son bras s'enserrant légèrement autour de la taille de Rose Bonbon. Après une bonne dizaine de minute, elles arrivèrent enfin au magasin, qui était, a priori, remplis de marchandises... douteuses. Elle sourit intérieurement et entra à l'intérieur en compagnie de Rose Bonbon. La laissant faire ses affaires, la Succube jeta son regard aux alentours d'un air intéressée. Divers jouets étaient entreposés sur les étagères ainsi que des tenues aguichantes, celle de la femme de chambre étant plutôt populaire, a première vue, en voyant qu'il y en avaient plusieurs exemplaires.

Une fois qu'elle en eut fini avec ce qu'elle avait faire, Eris suivit une nouvelle fois Poison dans une étrange salle. ''Ou-sommes nous ?'' Demanda-t-elle d'une voix curieuse, tournant son regard améthyste si envoûtant vers son compagnon. ''C'est plutôt joli ici. Vous êtes une habituée ?''

Il était clair que la question d'Eris n'était pas pour offenser son compagnon, mais pour savoir simplement si... elle était assez active et désirée, ce qui était probablement le cas.
Journalisée
Poison
Humain(e)
-

Messages: 103


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Juin 27, 2016, 08:15:50 »

Poison faisait tout pour que la demoiselle ne veuille pas quitter ses bras si facilement, si elle veut lui échapper, libre à elle mais dans ses paroles, il y avait du vrai. À ses côtés, les brutes qui sont trois plus larges qu'elle et trois fois plus grand n'osent pas les approcher, sans Poison, la petite beauté à la peau caramel risque de voir bien des gens lui tourner autour et pas de manière très subtile dans leur façon de faire et même dans leur propos. Mais Poison sentait que le tir semblait réussi quand sa partenaire posa une main sur sa hanche pour faire route avec elle. Gagné ? Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant d'avoir fait l'amour dessus mais c'était plutôt bon signe. Marchand à travers les rues de la cité, elle amena sa proie dans la dernière épreuve, un sex-shop où Poison venait de temps à autre. La patronne était une copine puis il fait bon vivre à venir ici. Elle salua la patronne d'un petit geste en arrivant, laissant Eris regarder autour d'elle, peut-être que de là où elle venait, il n'y avait pas ce genre de chose ? Tant en boutique qu'en objet ? Si elle est sage, elle lui offrira un petit souvenir si elle veut.

Elle loua une des chambres de libre avant d'y emmener son invitée qui se posait des questions en trouvant la pièce jolie. Assez petite pour y accueillir quelques personnes mais il n'y avait pas grand-chose. Une très grande télé, un minibar, un grand lit pour plusieurs personnes, le nécessaire pour y passer quelques heures ou la nuit.

« Je ne suis pas une habituée mais la patronne est une de mes amies alors je passe souvent lui faire un petit coucou. Après, je prends rarement de chambre mais nous n'en aurons pas pour longtemps... après, tout dépend de toi, on pourra changer d'endroit si tu veux. Mais avant ça... »

Poison allait au minibar avec des flûtes à champagnes – disponible que dans les chambres les plus coûteuses ici – en servant une coupe à sa partenaire grâce à la mini bouteille disponible, à peine de coup boire une ou deux gorgées chacune mais cela suffira. Elle tapota le lit pour lui faire comprendre de venir prendre place à ses côtés. Une télécommande en main, elle sélectionnait un film parmi la très longue liste de ceux qui étaient disponibles, elle voulait le meilleur pour sa partenaire afin de répondre à une question silencieuse. Avec un titre très annonciateur, « Révolte à la prison ».

« Je vais tout d'abord répondre à une de tes questions. Tu n'est pas d'ici, ça se voit et même si tu ne dis rien à ce sujet ou que tu hésites, je vais te dire qui je suis grâce à ce petit film. N'hésite pas à te mettre à ton aise, ma chérie. »

Elle trinqua avec elle avant de lancer le film en descendant sa flûte avant de poser le verre sur le sol, non loin du lit, il sera inutile. Une liste de noms défila, entre les actrices, metteur en scène, et ainsi de suite puis vint la vraie ouverture du film qui montrait bien que ça ne sera pas une comédie mais bien un film de cul, le gagne-pain de la partenaire de la touriste. On entendait les gémissements sans rien voir et quand l'image apparaissait enfin à l'écran, on voyait une femme allonger sur le ventre sur un lit avec une seconde sur elle, se faisant une joie de maltraitée son petit trou en y enfonçant sa grosse verge sans lui laisser le moindre répits. En dé-zoomant, la tortionnaire de cette femme n'était nulle autre que Poison, portant – du moins ce qui en restait – une tenue de prisonnière, tout comme sa camarade. Non seulement Eris savait maintenant comment Poison était équipé et qui elle était, son métier du moins. Veux-t-elle continuer de regarder cette petite perle du cinéma X ou bien elle préfère en savoir plus sur Poison en découvrant cela par elle-même ? Elles pouvaient même le faire pendant le film, ça ne dérangeait pas Poison, ça flattait son ego ! L’actrice regardait Eris en souriant, s'amusant de ses réactions que ce soit le fait de se trouver dans la même pièce que la plus grande actrice porno ou bien de découvrir un merveilleux film...
Journalisée

Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 329



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Juillet 02, 2016, 10:15:54 »

La chambre était plutôt bien fournie, pour ainsi dire. Une chose que l'on appelait télévision de facture plutôt haute qualité et grande de taille, un lit plutôt grand mais confortable et un minibar ou se trouvait, hey bien, de l'alcool et pas de la pisse d'âne, comme le dirait nombre de ses Scorpions Dorées. Si la chambre était bien fournie en soi, elle ne doutait pas de ce que pouvait contenir le minibar, de grandes marques, assurément. D'ailleurs, elle avait déjà une idée du prix de la chambre, si la propriétaire de cet endroit l'avait fait payer, mais vu que son compagnon se disait être ami avec la patronne, elle a du faire soit un prix d'ami soit la lui offrir.

Après que la jeune femme aux cheveux rose eut trouvé ce qu'elle cherchait, un peu d'alcool de marque, elle invita la Succube du désert à s'asseoir sur le lit, ce qu'elle fit avec un de ces sourires charmeurs, tout en buvant avec grâce et élégance la coupe. Le goût était plaisant, corsé, mais doux a la fois. Elle prit ensuite une télécommande et sélectionna un film, qui portait le nom de Révolte a la Prison. L'introduction n'était pas comme celui d'un film et Eris en déduisit que ce film était pour adulte, ainsi dire. Elle sourit un peu plus, sirotant une nouvelle fois sa coupe. Elle avait enfin déjà une idée de ce qu'était son compagnon du moment.

La scène qui suivait plaisait à la jeune femme. Dominante, brutale et surtout sacrément bien membrée. Une Futanari, donc. Son envie commençait à être présente en elle, une chaleur se propageant a travers son corps, mais elle n'en montrait rien, sachant se contrôler. Elle portait des vêtements si serrés, dans le film comme en vrai, juste a coté d'elle. Comment sa queue pouvait respirer librement a travers ses vêtements ? Aucune idée, mais elle méditerait sur la question plus tard. Quand le film se termina sur une belle image de l'actrice principale se faisant lécher la queue par la directrice de la prison, Eris tourna son regard vers Poison, ce même sourire toujours gravé sur son fin visage.

''Vous avez un talent pour jouer un rôle, vous savez ? Mon moment favori était quand vous preniez l'autre gardienne de prison par-derrière sur son bureau''

Elle posa le verre sur une petite table de chevet prés du lit et passa une main dans ses cheveux. L'ambiance se réchauffait, elle le sentait, c'était palpable.

''Ce serait possible que vous me faisiez une démonstration de vos talents d'actrice... Poison ?'' Elle sourit un peu plus. ''Ce serait plaisant.''

Même plus que plaisant. Jouissant.
Journalisée
Poison
Humain(e)
-

Messages: 103


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Août 12, 2016, 08:34:01 »

Poison ne l'avait pas emmener par ici par hasard, elle avait bien sa petite idée en tête, préférant voir comment cela allait se passer. Puisqu'elle semblait plutôt bien à l'aise dans la boutique, elle continua dedans. Si elle n'avait pas été à l'aise, elle l'aurait emmené directement chez elle mais là, autant profiter de ce qu'elles ont à prêter de main. Un petit toast et elle lança le film, se demandant qu'elle soit sa réaction en voyant Poison dans un film ? Ce qui voudrait dire qu'elle est actrice et célèbre ! Et pas dans n'importe quel milieu ! Elle s'attendait à ce que tôt ou tard elle se retourne vers elle pour en apprendre plus sur elle et sans l'aide d'un film mais la jolie poupée du désert semblait fasciné par ce film. Y a de quoi mais quand on a Poison à ses côtés, ce film n'est rien à côté de son talent en chair et en os !

Elles avaient donc regardé tout le film, près de deux heures quand même mais quand on aime, on ne compte pas. Plus d'une fois elle a eut envie de reprendre son rôle et baiser cette chère Eris, maintenant mais elle prenait son mal en patience. Ainsi, elle a pu voir de nombreuses facettes de la belle actrice et sous bien des angles. La beauté de ses bourses, la longueur de sa queue, le plaisir qu'elle savait donner, l'autorité de cette femme, bref, Poison était un fantasme vivant de bien des Tékhanes. Ce n'était qu'une fois terminé qu'elle se remettait enfin dans cet univers.

« Ne me vouvoie pas chérie, je préfère voir les gens au naturel et être nommé de même. Pas de vous et compagnie, c'était à peine utile devant les sénatrices et compagnies, en plus Poison n'est pas du genre à se prendre la tête avec la politesse, soyons nous-même ! »

Cette dernière posait une main dans ses cheveux en demandant une démonstration mais elle allait avoir bien plus, oh que oui. Caresser ses lèvres avec son index, elle lui souriait avec un petit air coquin dans le sourire comme dans le regard.

« Avec joie, ma chérie mais tu as trop tardé à me faire ta demande et du coup... je suis à l'étroite... Alors aide moi à retirer mon mini-short, tu veux bien ? »

Vu la bosse, espérons que cela n'allait pas assommer Eris au moment de la libération. Bien qu'imposant, sa queue restait naturelle et un poil au-dessus de la moyenne Tékhane. Une queue entre les jambes, pas un bras !

« N'aie pas peur, je te laisserais jouer avec comme tu le sens. Avec tes petits doigts, cette petite bouche qui me fait tant envie ou dans ta petite piscine... je suis sûr que ta culotte est plus trempée que jamais elle ne l'a été... »

Oh oui, elle était impatiente de jouir grâce à sa petite copine de la soirée, ça va être bon, elle le sentait gros comme une maison !
Journalisée

Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 329



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Août 14, 2016, 03:43:46 »

Il n'y avait pas a dire, la femme qui était à ses côtés était... Très bien équipé, et pas qu'un tantinet. Ses couilles étaient de très bonnes tailles, grosses et juteuses à souhait, sa queue étaient longues et larges, le plaisir était assuré et elle ne semblait vraiment pas manquer de technique. Ainsi donc, cette Poison était une célébrité ici. Une actrice de film pornographique. Elle devait être très célèbre dans les environs dans ce cas-la, c'est donc pour cela qu'aussi que lorsqu'elle était avec elle dans les rues, les gens semblaient moins enclins à l'approcher.

Elle sourit toujours. Soit, elle ne la vouvoierait plus, si tel est son souhait, sauf si elle le fait sur demande. Eris avait toujours été habitué à vouvoyer les gens, que ce soit de la petite classe ou de la noblesse ou de la royauté, depuis qu'elle n'était qu'une enfant qu'on lui avait apprise les bonnes manières et d'agir comme une dame en tout temps. Sauf qu'elle n'était pas une dame ordinaire. Elle agissait comme elle le voulait, depuis qu'elle n'était plus sous le toit de ses parents ou de quelconques membres de sa famille. Elle était une femme fière de ce qu'elle était, même si elle savait effectivement comment être polie en tout temps.

Eris continuait de sourire d'un sourire charmeur qui s'agrandit lorsque Poison lui demanda d'enlever son mini-short, se disant être trop a l'étroite a l'intérieur... et vu la bosse qui s'y était formé, elle comprenait un peu.

Elle entreprit donc de déshabiller lentement la jeune femme, dans le but de la torturer un peu. Elle sourit à sa remarque.

''Oh, seulement si tu savais, Poison...''

Elle prit une des mains de poison, l'autre main continuant de la défaire de son mini-short, et la posa entre ses jambes. Sec, aucune trace de liquide.

''Je sais très bien me contrôler, mais j'imagine qu'avec un peu... d'aide de ta part... elle serait comme une sacrée cascade, une rivière aux eaux sauvages et imprévisibles.''

Eris avait un grand contrôle de soi, elle avait appris tant de choses auprès de son défunt mari et de ses concubines. Enfin, elle abaissa le mini-short et écarta un peu sa tête de coté juste à temps en voyant la queue de Poison a l'air libre. Sa queue était bien plus grosse que celle qu'elle avait vue dans le film, bien plus réel et elle semblait assoiffée. Elle émanait un parfum de luxure.

Un gloussement s'échappa de la bouche de la Succube du désert, cristallin.

''Oh par les dieux, tu es très bien équipée, oui''

Elle parcourut les contours de cette bite avec un doigt, lentement, toute souriante. Puis, elle le prit dans une de ses mains et entreprit de la branler lentement, avec expertise. Puis, elle déposa un minuscule bisou sur le gland, bisou qui, grâce a un sort qu'elle utilisa discrètement, procura à Poison un très grand plaisir. Elle leva son regard, le plongeant dans les yeux de Poison, toujours aussi souriante.

''Dis-moi, Poison... En as-tu déjà vue des comme moi ?''

Puis sans un avertissement, elle se mit a lécher le contour du gland et puis elle se mit à suçoter le gland en entier avec gracieuseté tout en la regardant dans les yeux. Une de ses mains branlait le reste tandis que son autre main, aprés avoir déposé le mini-short un peu plus loin, s'était mis a palper et a caresser ses grosses couilles si bien fournies et qui, selon ce qu'elle ressentait, était pleine a ras bord.

''Hmm, hum...''

Ses yeux étaient empreints d'une malice peu commune. Elle avait des idées pour cette soirée qui s'annonçait plaisante. Beaucoup d'idée.
Journalisée
Poison
Humain(e)
-

Messages: 103


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Septembre 25, 2016, 08:26:59 »

Poison avait envie de s'amuser avec cette petite perle, elle souriait en sentant ses mains l'aider à retirer son mini-short, facile de deviner qu'elle était à l'étroite. Entre sa bosse actuelle et après avoir vu ce qu'elle était capable de faire dans le film, la surprise ne sera pas autant à la taille que la première mais il y avait quand même une petite différence entre le film et maintenant. Mais ce n'est pas la taille de sa queue qui la surpris mais l'entrejambe d'Eris, pas de surprise comme une futa ou autre, disons qu'elle s'attendait à une petite chatte bien trempée et elle se retrouvait devant un désert aride ! Un désert bien doux certes mais c'était une première pour Poison ! Même face à un homosexuelle ou une hétéro qui craignait les futas/shemale, il y avait un minimum d'émotion !

« De l'aide ? Un tel comportement mériterait une remontrance tu sais ? Le genre de punition qui, quand je dirais stop te ferais crier encore... »

C'est vrai, une telle chose était une première, elle comptait bien dire la vérité et voir à la fin de sa soirée une petite perle qui la supplierait de continuer de la prendre. Et face à son service trois pièces, la petite perle semblait étonnée, chose qui fit sourire Poison. Là, elle était juste grosse, qu'elle attende de la voir en action et elle en sera encore plus étonnée ! D'une simple caresse du doigt et d'un simple petit baiser, elle se sentait déjà très en forme ! Déjà ? C'est qu'elle avait très envie de jouer ou alors cette petite ne lui disait pas tout ? Poison n'avait encore jamais coucher avec une démone, un ange ou dieu sait quoi encore mais on voyait de tout à Tékhos, des gens qui n'hésitaient pas à payer des sommes astronomiques pouir devenir encore plus douée au lit. Le sexe n'était pas un passe-temps à Tékhos, c'était un besoin vital.

« Tu sais ma chérie, huuuum, j'en ai vue des tas dans ma petite vie... alors donne toi à fond... hum, je verrais à la fin si tu es exceptionnelle... ou banale ? »

Cette dernière précision avait pour but de la motiver un peu plus. Sa petite langue était délicieuse autour de sa queue, de même que ses petits doigts venaient palper ses bourses aussi douces que remplit. Pas grave, elle aimait quand les autres se montraient douces avec cette partie de son corps. D'une main, elle caressait ses cheveux, sa joue, tout était doux chez sa petite perle du désert. Avec sa main de libre, elle mit sur la télé une petite musique d'ambiance, digne d'un film porno mais ça collait à l'ambiance.

« Tu en as de la chance ma petite... huuum, d'habitude... j'aime frotter mon gland... dans les petites gorges comme la tienne. »

Mais comme elle savait jouer de sa langue, elle lui laissait un petit temps de répit avant de lui faire subir ça mais avant d'en arriver là, elle recula son bassin quelques coups de langue plus tard pour observer son joli minois plein de question alors que sa queue était écarté de sa bouche. Mais pour une bonne raison évidemment.

« Tu les aimes mes belles couilles hein ? Et si tu les prenais en bouche, hum ? »

Sans avoir un oui ou non, elle approchait ses bourses pour les frotter près de sa bouche pendant que sa queue caressait sa joue, son visage, sa queue collante de bave mais, ça n'en était pas désagréable... Eris allait avoir droit à la totale ! Et ça commence maintenant !
Journalisée

Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 329



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Septembre 28, 2016, 04:51:30 »

La jeune fleur du Désert sentait que cette journée ne sera pas une autre journée perdue a flâner et a vagabonder dans les différents mondes, villes et cités de l'univers pour passer le temps. Eris avait beau aimer les intrigues de la cours et le Noble Jeu, la brune finissait souvent par s'en lasser un long moment. La Vipère n'avait pas beaucoup d'anniversaires, d'une part, car elle était l'ancienne amante préfère d'ELLIPSIS, d'une autre que son père était très protecteur envers sa fille et sa mère deux fois plus protectrice et surtout, mais surtout, peu de gens voulaient s'attirer les foudres de la Vipère. Car toute vipère sait se terrer dans les sables du désert... et mordre lorsque les gens s'y attendent le moins.

Mais aujourd'hui, elle allait laisser ses désirs et son instinct primaire faire le travail. Oh que oui, vu le membre imposant de sa jeune camarade du moment, elle allait implorer qu'on la baise et qu'on la prenne, encore et encore, jusqu’à ce que sa soif sexuelle se soit calmé et son corps apaiser de ses envies. Sauf si évidemment, Eris décidait que cela serait la jeune femme ici présente qui apprendrait qui est la véritable maîtresse ici. Elle lui montrerait qu'elle est exceptionnelle, qu'elle est unique et véritablement, une experte en la matière, contrairement aux catins et aux putes des cités qui ne se contentaient que d'écarter les jambes.

Ses couilles étaient douces au toucher et le goût du gland dans la bouche ravissait la brune, continuant de suçoter tandis que son visage et ses cheveux se faisaient caresser, frissonnant par moment de plaisir, Poison ayant installé une musique d'ambiance plus que sensuelle. Elle avait du goût, sans jeu de mot osée. Poison se retira et 'demanda' à Eris si elle aimait ses belles couilles et si elle devait les prendre en bouche tout en approchant sa lance de chair du visage d'Eris encore une fois, ses couilles très prés de son visage.

'Bien sûr... Maîtresse'' Dit-elle sur un ton langoureux.

Avec lenteur et expertise, sa langue vient lécher en premier les couilles doucement avant d'en prendre une dans sa bouche, poussant des 'hmmm' de plaisir en suçotant le testicule, son autre main palpant la couille solitaire. Celle qui était libre alla quant à elle branler lentement la grosse queue gonflée de sang de Poison. Toute souriante, ses yeux violets remplis de malice, Eris se mit soudainement a mordiller gentiment le joyau qu'elle suçotait a quelques reprises, suçotant fortement.

''Oh par les dieux, elles semblent si grosses et remplies... Dit moi, Poison, elles ont envie de se déverser en moi ?'' Demanda-t-elle d'un ton taquin entre deux suçotements et mordillement, branlant un peu plus vite la jeune femme aux cheveux rose bonbon.

Eris donna à Poison deux minutes de pure plaisir avant qu'elle n'éjacule enfin un petit peu, la semence atterrissant sur le visage d'Eris et dans ses cheveux. La brune sourit et se retira, prenant du doigt la semence de Poison avant de la mettre dans sa bouche, suçant ce qu'il y avait dessus et se mit debout.

''Bien... Tu m'as montré ton plus gros atout... à mon tour'' Elle poussa Poison sur le rebord du lit, la faisant s'asseoir dessus avant de s'éloigner de quelques pas, toute souriante.

Lentement, et avec une grâce et une lenteur exquise pour les yeux, Eris retira sa robe du désert très lentement, dévoilant ses seins parfaitement ronds et généreux, aux pointes durcies. Ses courbes étaient parfaites, ses jambes longues et elle avait un fessier parfait et un entrejambe rasé.

''Tu aimes ce que tu vois ?''

Elle s'avança ensuite vers son amante et l'allongea sur le lit lentement. L'ambiance était chaude et sensuelle. Elle se mit à califourchon sur la Tekhane et frotta sa chatte doucement sur le long de sa queue, qui avait commencée a mouiller.
Journalisée
Poison
Humain(e)
-

Messages: 103


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Novembre 03, 2016, 08:38:23 »

Après avoir fait voyager la belle en sécurité à travers les rues de Tékhos, un peu de bon temps semblait se montrer, après avoir visionné entièrement l'un de ses films pour la mettre en situation, la belle Eris était prête pour la suite. Poison l'était déjà depuis un certain temps. Avec un seul petit mot d'ordre, elle voyait la jeune femme baisser son visage entre ses jjambespour lui offrir quelque chose de vraiment délicieux, de simples baisers et coups de langues sur sa queue, son gland, ses bourses mais c'était toujours agréable. Comme les baisers, comme beaucoup de choses, chacun avait sa façon de faire et elle, c'était délicieux. Elle se demandait si la belle ne cachait pas un pouvoir d'ESPer ou de magie mais connaître la réponse n'était pas prioriaire. Face à cette question idiote mais amusante, Poison avait déjà sa réponse de prête.

« Mmmh pour ça, trésor... faut l'avoir en bouche... ou ailleurs, mh ? »

Évidemment que oui elle en avait envie mais elle préférait laisser planer un doute aussi fin que l'air, on connaissait la réponse et en cas de réponse négative, on se demanderait où était le piège. Mais qu'importe, la suite allait bel et bien se dérouler mais pour le moment, Poison savourait chaque instant. Mais à force de jouer avec le feu, il y eut un petit retour de flamme, la jeune femme se retira pour envoyer un petit jet sur Eris, rien de grave, mais maintenant la mèche allumé, elle n'allait pas tenir très longtemps.

« Fallait l'avoir en bouche, trésor... »

La voir récolter avec son doigt était bandant mais tout déverser dans sa bouche aurait été beaucoup, beaucoup mieux. Elle lui aurait tellement donné que cela aurait débordé, pour sûr ! Prenant place sur le lit une fois repoussé, elle observait en laissant sa queue bouillir, tréssotant d'envie en la voyant retirer ce fin morceau de tissu qui couvrait son corps.

« Mhhh question idiote... même aveugle, je banderais devant toi... »

Il est vrai que la petite perle des sables était bien excitante et de bien des façons, la voir se rapprocher lui donnait envie de lui voler dans les plumes, sans parler de sa petite intimité se frottant contre sa queue. Ce n'était plus joué avec le feu mais avec une dynamite arrosée d'essence ! Poison la prenait par les hanches avant de changer de position, la retournant sur le lit avant de se trouver sur elle, sa queue prête à la pénétrer !

« Oh ne crois pas qu'après m'avoir autant excitée, je reste docile... Je m'excuse d'avance si je suis rapide mais, chérie, tu m'as trop allumée et là, j'explose ! »

Elle avait senti sa petite chatte mouillée et la pénétrer rendait donc la chose un peu plus simple, s'enfonçant en elle dans un petit gémissement de plaisir, elle gardait ce sourire confiant avant de commencer la suite des opération. Toujours les mains plaquées sur ses hanches, elle avait un grand sourire avant de remuer doucement en elle, faisant bouger ses bourses, les cognant contre son petit cul alors que doucement, elle gagnait en vitesse comme en force. Dieu, que c'était bon ! Si elle avait le temps et le courage de quitter cet endroit, elles iront chez elle pour plus de confort mais au pire, cet endroit était aussi parfait.

« Mh, question... rapide ma chérie... Dedans... mhhh ou dehors ? Fait vite... »

Car elle n'allait pas tarder à lui envoyer la sauce si ça continue comme ça. Que voulez-vous, elle l'avait excitée, elle était bonne et elle avait presque joui, avec un laps de temps aussi court, elle ne pouvait pas tenir longtemps. Puis sa petite chatte était très confortable, oh ça oui ! Si délicieuse. Cette première fois ne sera pas la meilleure mais la suite, Poison va montrer que sa réputation n'était pas du flan. Eris allait avoir une petite nuit de sommeil, elle pourrait avoir mal demain mais elle va être ravie, Très ravie !
Journalisée

Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 329



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Novembre 05, 2016, 08:30:03 »

La jeune femme du désert sourit de manière fière en entendant son compliment, une lueur de narcissisme dans son regard d'améthyste envoutant et des plus charmeurs, aussi brulant de luxure qu'un volcan en éruption, sa chotte aussi humide qu'une cascade. Elle sentait sa queue grossir sous elle et ce n'en était que mieux. Elle allait adorer cette chevauchée. Mais, alors qu'elle allait s'enfoncer en elle, Poison la retourna sur le dos, ce qui lui fit pousser un gémissement de surprise mais sourit, toutes dents dehors, étincelant et aussi clair que des diamants. Elle possédait un sourire de tous les diables.

Elle avait le dessus, malgré sa position. Elle sentait que Poison allait exploser, et elle le disait en plus. Eris gémit doucement de plaisir tandis qu'elle se faisait pénétrer par la queue énorme de l'actrice porno, sa chatte se serrant autour du membre viril de celle-ci. Ses couilles claqués contre son cul bien galbé, le bruit de la chair s'entrechoquant se faisant entendre en échos dans la salle privés.

''Oh oui... Oh oui... " murmura-t-elle sous le plaisir, toute souriante, une lueur de malice dans son regard. Discrètement, elle appliqua un sort sur son amante au moment où elle allait jouir, après quelques instants de pénétrations. Rien ne sortit de sa queue et malgré ses efforts pour éjaculer, rien ne voulait sortir. Cela restait à l'intérieur. Puis, appliquant un sortilège sur soi-même, Éris, avec une force surhumaine, repoussa Poison hors d'elle et la rallongea sur le dos sur le lit, se mettant a cali fourchon sur elle. La Succube du désert voyait son visage se tordre de frustration et de plaisir.

''Quoi, tu ne veux pas jouir ? Rassure-toi, c'est normal... c'est moi qui te rends comme ça. J'aimerais bien jouer avec toi, aussi... Laisse-moi te montrer que je suis, effectivement, bien différente des autres.''

Elle changea de position pour être en mode reverse cowgirl et frotta sa queue entre ses fesses bien bombées et galbées, mieux formés que beaucoup de femmes dans cette ville, lui offrant une vue complète sur son derrière. Puis, elle inséra lentement sa queue a l'intérieure de sa chatte une nouvelle fois et commença a bouger, enfonçant ses hanches vers le bas chaque fois qu'elle les montaient en l'air, de plus en plus rapidement.

'Oh putain, oui ! Oh oui !''

Elle pencha sa tête en arrière et poussa de grands gémissements de plaisir sensuels et des plus sexy, sentant sa chatte se faire labourer par la queue énorme de Poison. Les effets du sort qui l'empêchaient d'éjaculer étaient aussi accompagnés d'une libido bien plus élevée, les sensations de plaisir étaient plus fortes que la normale et elle aurait une irrésistible envie de baiser toute la nuit.

Et Eris était... Très endurante. 
Journalisée
Poison
Humain(e)
-

Messages: 103


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Décembre 04, 2016, 09:18:15 »

Poison n'avait pas fini de s'amuser avec cette petite perle du désert ! Elle avait aimé la façon dont cette dernière essayait de lui tenir tête mais il lui faudra plus que cet air charmeur et ses formes pour y arriver. Il faut avoir le mental autant que la force pour ça et cette petite semblait avoir le mental, pas la force. Mais il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Après avoir été autant excitée, Poison était prête à jouir, sur elle, en elle, elle ne savait pas encore mais elle savait que dans un futur très proche, elle allait se sentir si bien... Grosse erreur encore ! Car la petite beauté s'était caché un atout, celui de la magie. Sorcière ou démon, elle n'en savait rien mais elle n'était pas la première à être ainsi avec Poison, sauf qu'on ne la lui faisait pas !

Elle y allait, remuant de plus en plus fort, sentant toujours le point culminant reculer doucement et puis... rien ? Elle se sentait à deux doigts de jouir mais... rien n'arrivait. Sous la surprise, elle fut bousculée pour inverser les rôles alors qu'Eris montrait son vrai visage. La belle se retourna pour offrir une belle vue sur ses fesses pendant qu'elle s'insérai doucement. La jeune femme posa ses mains sur ses hanches en souriant.

« Hum, toi ma chériiie... On pourrait faire... hum, de grandes choses devant u-une caméra... »

Poison soumise, pas tellement son truc mais ensemble, ça ferait un duo plus que bandant ! Elle se déhancha dessus, faisant de petits bonds sur sa queue, le tout en gémissant, même si le plaisir était là, elle avait presque l'impression de sentir sa queue grossir car elle ne pouvait pas éjaculer. Simple impression bien sûr mais cela allait la rendre dingue à trop ressentir cet effet. D'un coup, elle gifla une de ses fesses, arrachant un petit cris à Eris.

« Houuuu, ouais, couine ma chérie... Hum, allez fais toi plaiiisir ! Je vais te giffler le cul, han, jusqu'à ce que tu jouisse ! Haaan, ouaiiis, après je t'enculerais, hum, sois en sûr... je vais être aux anges, avec un cul pareil ! »

Nouvelle gifle dessus alors qu'elle continua de la prendre, accentuant un peu plus les rebonds sur elle, Poison étant agrippé à ses hanches, sans pour autant vraiment la fesser, seulement de temps à autre pour l'exciter et libérer sa frustration, sinon, il était bon de la voir bouger son cul sur sa queue. Bientôt, c'est dans cet étroit petit trou qu'elle allait déverser sa crème !

« Allez ! Bouger moi ton cul chérie ! Je vais te remplir ta chatte ! »

Magie, pouvoir ou non, Eris n'allait pas jouer avec les forces de la nature, Poison n'avait aucun pouvoir si ce n'est une sacrée libido, la jeune femme va avoir besoin de rester concentrer pour lui tenir tête ET bloquer son orgasme !
Journalisée

Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 329



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Décembre 04, 2016, 11:32:51 »

Il fallait le dire, Eris avait eu le dessus pour un court moment lorsque Poison nageait en pleine surprise au moment où elle allait éjaculer. Mais au fond de la jeune femme, elle savait que Poison était une vétérane dans le domaine du sexe et de la luxure. Elle en avait dû en voir des hommes et des femmes, si hommes, elle avait couché avec. Tekhos était une cité matriarcale ou les femmes avaient la place la plus importante dans leur société, ce qui fait qu'elle avait du surement couché qu'avec des femmes une grande partie de sa vie. Elle détestait d'ailleurs ce point-la de Tekhos. Même si Eris aimait bien les femmes, elle aimait bien plus les hommes et ne négligeait pas les atouts qu'ils apportaient avec eux. Mais le temps n'était pas au débat mais au plaisir.

''Je ne pense pas que – Ah ! - que les gens tiendraient quelques secondes en nous voyant baiser devant une caméra !'' 

Sa beauté exotique et l'énorme queue de Poison, une combinaison plus que fatale pour ces pauvres spectateurs et spectatrices. La Perle du Désert, tient, cela ferait un bon titre.

Elle laissa échapper un petit cri de surprise en sentant la fessée sur son cul bien rebondis tandis qu'elle chevauchait Poison rapidement. 

''Ouais, encule-moi et profite bien, tu n'en auras pas des pareils comme moi !''

Encore une fois, l'arrogance d'Eris avait pris le dessus, mais son corps était toujours en alerte ainsi que son esprit. Elle ne se laissait pas avoir si facilement !

Elle tint bon une bonne dizaine de minute. Les coups de queue se faisaient plus violents et sa chatte n'en était plus que ravis, mouillant énormément, facilitant le passage de sa queue massive en elle. Les draps étaient humides et le bruit de la chair se claquant contre de la chair se faisait entendre en échos dans la chambre, accompagnés des grands et puissants gémissements de plaisir d'Eris. Que c'était bon !

Si bon que par moment, son sort allait se briser par un instant d'inattention, mais chaque fois, Eris se rattrapait à temps. Poison ne manquait pas de tour dans son sac, mais elle non plus ! Ces instants d'inattention se traduisaient par des moments ou le mandrin de chair de la femme aux cheveux roses touchaient un point sensible de son vagin.

''Oh putain Poison ! Oui ! Oh putain, que t'est bien membré, oh oui ! Juste là, sur ce point-la ! Continue de me baiser et je te laisserais éjaculer en moi !''

Soudainement, Poison accéléra sa cadence et sa queue vint frapper plusieurs fois d'affiler sur ce point sensible, causant de grands cris de plaisir a Eris.

''AH OUI ! FAIS-MOI UN PUTAIN DE BÉBÉ ! OH OUI !''

Évidemment, ce cri était fréquent chez les femmes Langnar. Leur quasi-incapacité à faire des enfants les rendait plus adeptes du sexe risqué et cela les excitait grandement. L'enfant qui naîtrait d'une union Langnar serait puissant et leur sang n'autorisait que le sang fort.

Puis, au final, Poison eut raison d'Eris. Elle poussa un cri ultime tandis qu'elle orgasmait et sentait la crème chantilly de Poison lui éclabousser l'intérieur de sa chatte bien dilatée et bien mouillée.

Dieu que c'était bon !

De la sueur couvrait son dos ainsi que son corps, des gouttes filaient le long de son dos pour finir sur son cul bien meurtris par les fessées de Poison. Eris tourna son regard vers son amante d'un soir. Ses yeux violets brillaient d'une lueur malicieuse comme jamais et ses fines lèvres pulpeuses s'étiraient en un sourire pervers. Sa langue passa dessus.

Elle avait perdu cette bataille.

Mais certainement pas cette guerre.

Elle la gagnerait. Pour son honneur. Pour sa fierté !
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox