banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Metro, boulot, dodo [PV Rinako]  (Lu 1653 fois)
Suki Tetsuhiko
Humain(e)
-

Messages: 470


Lt. Celkane anti-esclavagisme.


Voir le profil
FicheChalant
« le: Mars 07, 2016, 09:34:06 »

Quelques semaines avaient passé depuis leurs retrouvailles, Suki et Rinako vivaient ensemble à présent, sous le même toit et non chez Suki mais chez elles. Ce long chemin qu'elles avaient fait depuis leur rencontre, voilà maintenant comme un vrai couple, sous la même maison. Non, pas un couple. Une famille. Suki et Rinako étaient jeunes mais déjà mères de deux adorables petites filles, une petite humaine se prénommant Holy et une petite terranide nommée Kity. Deux sœurs qui s'aimaient et se protégeaient mutuellement. La vie était assez calme en ce moment pour cette petite famille, Suki et Rinako avaient profité d'un long congé pour s'installer comme il faut avec leur petite famille, Suki avait présenté officiellement Rinako ainsi que leurs filles à ses mères, ravie d'être devenue rapidement belle-maman et grand-mère. Depuis peu, elles avaient quand même repris leur travail avec l'armée mais pour le moment, ce n'était que la routine pour se remettre dans le bain donc elles avaient des journées assez normales, assez courtes pour être autant soldate que mères.

Le soleil se levait paisiblement sur l'archipel, Suki dormait contre Rinako, ne pouvant pas dormir séparé d'elle quand elle était dans le même lit. Un an séparé alors qu'elles s'aimaient, ce fut bien trop long. Il leur arrivait comme n'importe quel couple de faire des galipettes le soir pour se montrer leur amour mais ensemble elles avaient convenue de dormir un minimum couverte. Elles sont mères et on ne sait jamais, en cas de terreur nocturne que deux petites filles ne viennent se faufiler dans le lit. Autant en pleine action, elles avaient leur verrou mais avant de s'endormir, elles retiraient cette protection. Et elles ont bien fait d'instaurer ces règles car peu de temps après leur installation, elles s'étaient réveiller avec deux personnes en plus dans leur lit. Ce matin, il n'y avait personne à part elles mais Suki, bien que doucement réveillée ne bougeait pas d'un poil, voulant profiter autant que possible de son corps chaud, de ses bras autour d'elle, de son odeur. La vie était si belle.

Mais une fois le réveil enclenché, elle l'éteignait en se frottant contre sa petite amie, venant lui offrir un doux petit baiser sur ses lèvres.

« Bonjour Rina... bien dormi ? »

Suki avait beau être très amoureuse de sa petite amie, elle avait toujours du mal avec les surnoms d'amour, elle en disait mais rarement et puis cela la mettait toujours mal à l'aise. Que voulez-vous, Suki ne changera pas si facilement. Comme à son habitude, elle dormait avec un tee-shirt trop grand pour elle, arrivant facilement à mi-cuisse, laissant aussi généralement une épaule dénudée. Même si Suki n'avait pas pour habitude de porter des dessous pour dormir, maintenant qu'elles étaient mamans, il faut un minimum de pudeur même si cela ne les empêche pas de vivre leur amour pleinement. La jeune femme ne quittait pas son corps, pas avant d'être obligée de s'en séparer.

« Tu sais... il nous reste quelques minutes avant d'aller réveiller les filles... on profite d'un bon câlin ou bien... »

Un peu plus ? Suki ne la forçait pas, aujourd'hui, c'était le retour pour elle sur le terrain donc à voir si elles se détendent avant ou après la mission. Ou les deux ? Quelle que soit sa réponse, elle restait avec Rinako donc ça lui allait bien. Comme d'habitude après ce sera leur petit rituel, l'une d'elles ira réveiller les filles et l'autre commencer à préparer le petit déjeuné. Logiquement c'est au tour de Suki ce matin de préparer le premier repas de la journée.
Journalisée

Rinako Yukimitsu
Humain(e)
-

Messages: 283



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humaine,Celkhane, dans l'armé pour luté contre l'esclavage
« Répondre #1 le: Avril 01, 2016, 01:21:41 »

Rinako ouvris les yeux, après une agréable nuit de sommeil. Un grand sourire s’afficha quand elle aperçut le visage de Suki proche du sien déjà réveiller. Depuis qu’elles vivaient toute les deux ensembles, Rinako n’avais jamais aussi bien dormit. Se lit neuf y était pour quelque chose bien sûr, mais la présence de sa bien aimé en était la principal cause. La sentir si proche d’elle, sa bonne odeur, son corps chaud, sa présence rassurante…comment elle pouvait mal dormir ?

-Bonjour chérie.

Sa voix était encore ensommeillée, mais portait déjà son amour pour elle. Maintenant consciente, elle resserra ses bras contre elle. Cette fois les petites étaient restait sagement dans leur lit, ce qui permettant aux deux jeunes filles d’en profiter pour un câlin matinal. Rinako approcha ses lèvres des sienne pour les embrasser. La proposition de Suki était bien tentante. Il restait un peu de temps avant de réveiller les filles pour les amener après à l’école, alors en profité un peu tant qu’elles étaient tranquille c’était une bonne idée.

-Tu as  raison, profitons s’en.

Elle lui fit un sourire plein d’amour et subitement avec une énergie qui contrastait avec sa voix endormit, elle disparut sous le drap. Rinako se glissa entre les jambes de Suki et avec une petit rire étouffé par le drap, elle lui attrapa son sous vêtement sous son t-shirt trop grand et lui descendit a mis cuisse. Puis avec douceur elle se coucha entre ses jambe glissant sa tête dans sa tenue de nuit et viens lui déposé une bise sur le ventre. Doucement elle descendit vers son intimité qu’elle embrassa à son tour commençant alors à lui affaire un cunnilingus matinal. D’habitude elles y allait mutuellement dans un câlin partager, mais par fois comme ce matin, Rinako lui faisait une petite surprise pour ne pas laisser installer de routine et tout simplement par ce qu’elle aimait lui donné du plaisir. Jouant de sa langue, elle lui fit partager tout son amour cherchant à lui arraché le plaisir jusqu’à que finalement la petit sonnerie du réveil se met à sonner. Elle aurait bien continué, mais les petites allait rapidement commencer à bouger il était temps. Elle se retira et viens déposer un baiser sur sa bouche cette fois.

-Désoler on reprendra sa se soir.

Elle lui fit un clin d’œil et sorti de la chambre pour rejoindre celle des petites. La pièce était dans le noir, mais déjà Rinako sentie du mouvement et se mit à sourire. Holy dormais encore, mais pas Kity. Kity était une petite énergique et qui déjà au réveil se montrait être une vrais pile électrique, alors que sa sœur avait plus de mal à se réveillé toute seule. Rinako avait alors pris l’habitude de venir lui faire des chatouilles pour la sortir du sommeil. Cette fois Kity alors que réveillé faisait semblant de dormir, voulant sa part de chatouille aussi. Amusé, Rinako s’approcha d’elle voyant parfaitement qu’elle faisait semblant et passa subitement à l’attaque venant la chatouiller sur les coté.

-Debout la marmotte !
Journalisée

Suki Tetsuhiko
Humain(e)
-

Messages: 470


Lt. Celkane anti-esclavagisme.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Avril 30, 2016, 09:34:38 »

Quelle belle journée qui commençait. Suki aimait ce petit matin si calme et tellement doux avec sa petite amie. Tant de tendresses et de douceur, c'était tellement merveilleux. Elle avait sa petite famille, son rêve était devenue réalité. Son rêve était la paix sur Terra, sans esclave mais son rêve plus égoïste, c'était ce qu'elle vivait pour le moment. Rinako se glissant sous les couvertures pour lui offrir un petit cunni très sympathique et qui mettait de bonne humeur en commençant à peine sa journée. Elle aurait pu y prendre goût mais hélas, leur devoir de maman les appelait.

« Tant pis, ce n'est que partie remise. »

Rinako allait donc s'occuper de lever leur petite, c'était donc à elle de jouer les mères aux fourneaux. Pas sa spécialité mais là, on lui en demandait peu, elle saurait donc se débrouiller sans souci. Restant dans ce qui lui servait de pyjama, elle remonta sa culotte avant d'aller en cuisine, préparer le lait, les bols, les céréales et autres petites choses pour bien commencer la journée pendant que sa partenaire allait réveiller les filles. Dans la chambre, Holy dormait encore dans son lit, Kity aussi bien qu'elle faisait semblant. Il arrivait que les deux sœurs dorment ensemble mais c'était en général lorsque al nuit était bruyante mais quand elle l'était trop, elles viendraient sûrement avec leurs mères. Cela ne leur était encore jamais arrivée mais Suki le présentait un peu. Kity faisait semblait de dormir, récoltant le réveil habituelle d'Holy avec des chatouilles alors qu'elle abandonnait bien vite en riant et remuant dans son lit avant d'ouvrir les yeux.

« D'accord ! D'accord ! Je me réveil maman ! »

Suki et Rinako étaient leur maman mais en leur présence aux deux et pour les différencier, elles ajoutaient leur prénom à côté. Suki avait grandi ainsi avec ses deux mères, ses filles en feront de même. Kity se redressa pour offrir un câlin à sa mère et lui lécher la joue comme chaque matin, son côté terranide sûrement qui lui dictait cela alors qu'elle quitta doucement son lit avant de rejoindre sa seconde maman. Pour Holy, il fallait vraiment la réveiller mais la petite belle au bois dormant avait vraiment le sommeil plus lent et plus câlin aussi. Le même traitement que Kity lui avait fait ouvrir les yeux avec joie mais comme toujours, elle tendait ses bras pour être portée et rejoindre la cuisine. Un peu grande pour cela, du haut de ses cinq printemps ? Oui et non, quand on sait ce qu'elle a traversé, elle n'est pas trop grande pour cela Pour Suki comme Rinako, être maman ne les obligeait pas à devoir tout faire à la lettre. C'était leurs filles. Holy entourait Rinako de ses petits bras en se réveillant doucement contre elle.

Suki avait déjà embrassé sa fille, subissant son coup de langue du matin avant de lui préparer son chocolat chaud, préparant aussi un peu de thé pour elle et sa petite amie. La voyant arrivée avec leur deuxième fille dans ses bras, elle retira ses cheveux blonds qui cachaient son visage pour l'embrasser, lui faisant cacher sa bouille dans le cou de Rinako. Holy était très câline mais aussi très grognon le matin. Elle était câlin avec sa maman qui venait la réveiller, pour le reste, il fallait attendre de la voir se réveiller un peu. Une longue journée se préparait pour la petite famille mais elles en parleront avec elles une fois bien réveiller et préparer, quoique Kity semblait déjà bien réveiller. La petite kitsune leur racontait son rêve absurde avec tant de passion que ça en était mignon même si parfois dur à suivre. Holy se réveillait doucement au fil des minutes, toujours sur les cuisses de sa mère, c'était la plus timide mais aussi la plus câline des deux. Kity n'était pas avare en câlin mais elle pouvait faire des choses seule, là ou leur petite blonde voulait toujours rester avec sa sœur ou une de ses mamans.

« Prête pour votre première journée d'école ? »
« Bah... on est obligée d'y aller ? »
« Oui Kity mais ce sera l'occasion de vous faire des copines. En plus, pour cette semaine, c'est une adaptation, vous ne restez que le matin à l'école, après, vous revenez. »
« On pourra jouer à la maison ? »
« Pas tout à fait, nous deux, nous serons au travail mais vous resterez avec vos grands-mères quand nous serons absentes. Et le soir, on revient chercher nos petits amours pour leur faire plein plein de bisous. »


Elles eurent le droit à un gloussement de la part de Kity qui semblait plutôt contente, Holy restait muette mais elle mangeait en silence et doucement. Au moins elle se faisait à cette idée sans avoir de remords ? Sa sœur devait y être pour quelque chose car rester seule entourée d'inconnues, ce n'était pas le genre d'Holy de se dire ok. Suki allait embrasser sur la joue Rinako en lui glissant quelques mots à l'oreille.

« Je vais me doucher, tu t'occupes d'elles en attendant ? »

Ensuite, elles inverseront. Si elles sont assez rapides, Rinako pourrait les habillé, sinon ce sera Suki. Elles ont leur combinaison dans leur chambre, vivre sur Caelestis, cela voulait dire pas de vêtement comme tout le monde. Certes il y a des robes et des tenues moins intégrales – comme celle de Rinako – mais toutes étaient dans la même matière qui se moulait en un clic au corps. Au moins, elles n'avaient pas froid à cette altitude.
Journalisée

Rinako Yukimitsu
Humain(e)
-

Messages: 283



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humaine,Celkhane, dans l'armé pour luté contre l'esclavage
« Répondre #3 le: Mai 29, 2016, 01:09:58 »

Il n’avait pas fallu longtemps pour que les chatouille de Rinako réveille ou plutôt démasque la petite kitsune. Avec le sourire elle finit par la lâché et lui faire une bise recevant en retour une petite léchouille avant que la petite s’en vas en courant vers la cuisine. Son énergie la mettait de bonne humeur, Rinako s’approcha donc du second lit de la chambre. Elle fut impressionné de voir que même avec le rire de sa sœur Kity, Holy dormait toujours. Elle lui retira doucement le drap et avec doigts commença à lui chatouillé le ventre. La petite ouvrit finalement les yeux tendant les bras vers elle. Comment lui résisté ? Elle était si adorable. Rinako la pris dans ses bras la soulevant pour lui faire une bise, puis la porta jusqu’à la cuisine. Comme d’habitude, elle avait le réveil longs et même Suki du se contenté d’un petit grognement en réponse à sa bise. Rinako l’installa sur ses genoux pour prendre le petit déjeuné.

Kity était à côté et contrairement à Holy était déjà parfaitement réveillé. Saki lui parlait de l’école et de la suite du programme. Après l’école c’était les mères de Suki qui récupérait leur petite. Rinako regrettait de ne pas être la première à recueillir leur premier ressenti de l’école. Elle aurait tellement voulut être avec elles pendant toute la matinée, mais ce n’était pas possible.


-Ne vous en faites pas vous allez vous faire des amies. Resté ensemble ça donnera envie aux autre de venir vers vous si vous ne restait pas toutes seules.

Si elle s’en faisait moins pour Kity que pour Holy, elle aurait voulu être là pour toutes les deux. Elle allait devoir laisser ça à leur grand-mère. Enfin reprendre la travail, elle en avait besoin aussi. Reprendre un rythme normal. Fini la mission en solo et en isolation, finit les vacances avec leurs filles, finit le temps de réadaptation.

-Ce soir vous nous raconterez tous d’accord ?

Suki avait fini son thé et partie à la douche. C’était donc à elle de s’occupé des deux petites Sans trop les pressés, elle leur fit comprendre qu’il ne fallait pas trainer. Il fallait les habituer à ce nouveau rythme de vie. Une fois que les deux avaient fini, elle les conduit dans leur chambre pour qu’elles s’habillent. Rinako pour rendre ce jour moins stressant, elles leur avaient proposé à toute les deux de choir leur vêtements la veille. Toute les deux avaient choisi les vêtements qu’elles avaient achetés le jour de son retour.  Ce choix l’avait touché. Elle aida à les enfilé, même si se n’était pas compliqué, mais Rinako était comme ça au petit soin avec ses filles, peut-être même un peu trop.
Journalisée

Suki Tetsuhiko
Humain(e)
-

Messages: 470


Lt. Celkane anti-esclavagisme.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Juin 28, 2016, 07:55:52 »

C'est sûr que Suki aurait préféré jouer les vraies mamans et accueillir ses filles à la sortie pour tout savoir de suite mais le travail avant tout. Elles devaient bien libérer Terra de tous ses gens qui aimaient tant assouvir les autres en leur privant de leur humanité et leur liberté. Elle laissait Rinako avec les petites le temps pour elle de prendre sa douche. Quand il s'agissait de se préparer pour le travail et même au quotidien, elle n'était pas lente, un peu plus le matin pour profiter des bras de Rinako mais à part ça, elle était toujours relativement rapide. La jeune femme en avait fini avec sa douche, enfilant sa combinaison une fois séché, elle appuyait sur le bouton du col afin que la tenue épouse ses formes comme une seconde peau. Elle finit par revenir afin d'échanger sa place avec Rinako, qu'elle puisse se laver à son tour.

« Comme vous êtes belles mes petites puces. Allez, on va vérifier que votre sac est prêt, d'accord ? »

Tout sourire avec une voix mielleuse, il était étonnant de voir les deux faces de Suki, la maman Suki était cette personne face à ses filles, tout ce qu'il y a de plus doux et la Suki de l'armée était connue comme étant froide et direct, faisant son travail du mieux qu'elle le pouvait. Après tout, si elle agissait ainsi, c'était pour réussir au mieux leurs missions et sauver le plus de gens possible. Inspectant les sacs, aidant à les préparer, elle fit cela avec elles et vu leur âge, pas besoin de grand-chose. Crayon, gomme, feutre, ce genre de chose, elles sont encore petite pour apprendre à lire, compter et tout ce qui s'en suit. Mais une fois leur sac prêt ainsi que leur seconde maman, la petite famille pouvait prendre le chemin de l'école, une chose que Suki redoutait à vrai dire... Comme chaque maman, elle va avoir du mal à lâcher ses filles le premier jour mais c'est surtout Holy... Certes, il y a sa sœur mais il suffit d'une contrariété ou d'un moment effrayant et elle risque de se terrer dans le silence... espérons que ce jour se passe bien.

Dans les rues de Caelestis, la petite famille semblait presque sortir d'un conte de fées et une fois devant l'école, ce fut presque la fin. Étant leur premier jour, elles peuvent les accompagner jusqu'à leur salle de classe. Il y avait déjà quelques enfants dedans mais surtout leur maîtresse qui allait leur apprendre plein de choses. Une femme charmante en apparence qui s'intéressa déjà aux petites. Kity n'avait aucun mal à répondre aux questions mais Holy restait timide et répondait du bout des lèvres, quand elle y répondait. Mais plus elles resteront et plus ce sera difficile. Suki se pencha d'abord vers Kity qu'elle embrassa sur la joue en la serrant dans ses bras.

« Amuses-toi bien ma puce et veille bien sur ta sœur, d'accord ? »
« Oui Maman Suki. »
« Et toi ma poupée... ne crains rien, reste avec ta sœur et amuse-toi. Tu me raconteras tout ce que tu as fait ce soir d'accord ? »


Elle la serrait à son tour, un câlin retourné par sa fille qu'elle baisa bien fort en murmurant à son oreille des petits mots rassurants.

« Maman t'aime très fort ma poupée. Allez mes chéries, un dernier bisou de votre part. »

Un à chacune de leur maman. Suki craignait un peu la suite mais elle ne pouvait pas toujours être là pour ses filles, d'autant plus que ce genre d'épreuve était normal pour chaque parent, papa ou maman. Ça va lui faire un pincement au cœur, comme à sa fille sûrement mais au cours de la journée, ça va passer.
Journalisée

Rinako Yukimitsu
Humain(e)
-

Messages: 283



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humaine,Celkhane, dans l'armé pour luté contre l'esclavage
« Répondre #5 le: Août 22, 2016, 11:50:25 »

Les petites maintenant habillé, Suki arriva déjà prête lui laissant la place de la salle de bain. Rinako lui laissa donc les filles et partie se préparé. Contrairement à Saki, Rinako prenait sa douche le soir, ainsi chacune avait le temps qu’il lui fallait pour en profiter. Elle se contenta donc de la va le visage, un léger maquillage, puis elle enfila sa tenue. Une tenue légère et ouverte avec de grand manche. C’était une tenue conçut pour à la fois accompagné ses mouvement de dance et libéré sa magie. Son style de combat était unique, c’est ce qui en faisait son efficacité. Maintenant qu’elle allait reprendre le travail, elle allait pouvoir montrer à Suki comment depuis cette année d’absence, elle avait perfectionné sa magie de feu. Au point que cette dernière avait même modifié la couleur de l’iris de ses yeux.

Se regardant dans la glace, elle observait justement ses yeux devenue rouge. Avec ses cheveux maintenant plus long, cette air plus mature, elle était vraiment soulager que Suki l’ai reconnue immédiatement. Pourtant il y avait de quoi se trompé, plusieurs amie revue ne l’avait pas reconnue tout de suite. Surement que c’était l’amour, du moins elle se plaisait à le croire. Sortant de ses pensées, elle recoiffa ses cheveux les attachant de nouveau et ressortie pour retrouver ses chéries.

Tout le monde était prêt pour rejoindre l’école. Rinako avait pris l’habitude de voyager avec sa moto, mais là quatre dessus ce n’était pas possible. Puis elle n’aimait pas prendre le risque de faire monter de si jeune enfant dessus. Kitty pourtant avait insisté la première fois qu’elle avait vue l’engin, pour lui faire plaisir, elle l’avait fait monté, mais sans démarré. C’est donc avec un véhicule plus adapté que la petite famille partie pour l’école.

Rinako était peut-être la plus stressé des quatre. Elle s’inquiétait surtout pour Holy. Elle ne doutait pas que Kitty pouvait elle aussi avoir quelque crainte, mais c’était une enfant plus sociable et qui avait un caractère qui allait vite lui faire oublier tout ça. Mais Holy était bien plus timide et le souvenir de comment elle était avant ne lui quittait pas l’esprit. C’est pourquoi Rinako avait bien insisté pour que Kitty veille bien sur elle au moindre problème. Si Suki, n’avait pas hâté leur départ, Rinako aurais ut bien du mal de se séparé de ses deux enfants.


-Aller mes chéries à ce soir, je penserais à vous toutes les journées.

Après un dernier câlin, finalement elle sortit de la classe avec Suki. Il était temps de les laisser prendre un peu plus de liberté et de leur faire confiance. Après tout elle ne pouvait pas toujours les couvé.

-Bon il temps pour moi aussi de faire ma rentrée !
Journalisée

Suki Tetsuhiko
Humain(e)
-

Messages: 470


Lt. Celkane anti-esclavagisme.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Octobre 06, 2016, 08:00:08 »

Suki savait que ce ne serait pas simple de laisser ses filles à l'école. Elles étaient en sécurité et elles allaient s'amuser et apprendre des choses mais depuis le retour de Rinako, c'était le début de sa vie de maman aussi et durant ses congés, elle avait été une maman à plein temps, toujours là pour ses petites filles. Et quand elles dormaient à poings fermés, elle avait sa chérie pour être aussi une femme aimante. La vie parfaite quoi. Mais l'école, le retour du travail. Dorénavant, il va falloir que ses trois choses – rôle de maman, de femme et de soldate – s'emboîtent pour devenir sa vie de tous les jours, plus ou moins. Elle avait ce petit pincement au cœur pour ses filles mais c'était le premier jour, après, elle va s'y faire. Puis ce soir, ce sera l'occasion d'entendre tout ce qu'elles ont vécu.

« Oui, allons faire notre devoir. »

Quand les temps sont calmes, Suki avait des entraînements à faire subir à ses troupes, aux cadettes afin d'en faire de vrais soldates, Rinako aussi même si Suki ne s'était jamais penché sur le travail des autres mais aujourd'hui, pour se remettre dans le bain, pas le temps pour ça, il était temps d'aider Terra et ses habitants. Sans être à fond dedans, Suki avait eu quelques bribes d'informations au fil des jours sur ce qui les attendaient aujourd'hui. Une cible, comme toujours, des esclavagistes mais pas n'importe lesquelles. Pas un des plus gros trafiquants, ni un des plus dangereux mais pour Suki, un des plus immoral qui soit. Dans sa vie de soldate, elle en avait vu des raclures, Mélinda Warren pour commencer mais ça, elle avait une dent particulière contre elle et même si cela l'ennuie de l'avouer, ce n'est pas la pire en tant qu'esclavagiste. Il y a des gens qui font beaucoup de mal aux esclaves, que ce soit pour s'amuser ou pire, vendre leur organe. Cela lui rappelai sa mission près des forêt d'Edoras ! Brrrr, si elle n'avait pas été une soldate, elle aurait tué tous ses cons rapidement en tirant dans chacun de leurs organes pour leur rendre la pareille...

Bref, une fois de retour à la base, Suki reprenait son rôle de lieutenante, celle qui avait pour rôle d'être froide, stricte mais juste. Mais c'était difficile de garder ce rôle maintenant que la moitié de – voir toute – la base savait que Suki était en couple avec Rinako, pire, qu'elle était maman, encore pire, une douce maman. Que les gens sache cela n'était pas un souci mais ça ne collait plus ave son image... Une chance que cela ne la perturberait pas pour jouer son rôle. Outre quelques salut militaire à quelques soldats, cadette ou non, le couple se rendait en salle de briefing, n'arrivant au moins pas les dernières. L'occasion de revoir quelques membres de l'escadron et d'échanger quelques banalités avant que le briefing commence sous la tutelle d'une Celkhane plus gradée, Sora.

« Mesdames, pour aujourd'hui, nous avons une mission particulière, une mission qui ne va pas sauver un grand nombre de personnes peut-être mais un certain nombre quand même. Notre cible est en plus, selon notre enquête une petite branche rattachée au groupe que l'on nomme, la ''Chaîne''. »

Ce groupe était connu au sein de l'armée comme un groupe de plusieurs esclavagistes, c'était un peu comme dire que ce groupe était celui qui avait le plus de personnes à arrêter pour divers crimes d'esclavagistes. Vente d'organe, torture, pédophile, la liste est longue. Et donc, justement, une branche de cet arbre doit casser aujourd'hui...

« Notre cible a surtout pour esclave des enfants, il doit certainement y avoir des adultes mais de source sûre, les mineurs sont leur cible pour un commerce surtout sexuel. Les enfants sont soit... utilisé comme tel ou bien, ces derniers subissent des changements morphologiques, à l'aide d'une formule chimique faisant grandir le corps. Ainsi, une enfant âgée de même pas dix ans pourraient se retrouver avec une apparence de jeune femme autour de seize ou dix-huit ans en quelques instants. »

Une petite fille dans une corps de femme face à des pervers... génial quoi. Évidemment, Suki était impatiente de odnner son avis avec ses poings et ses armes dans la tronche de ses pervers, elle n'était pas la seule mais ce n'était pas fini.

« Nous ignorons si ceux ou celles travaillant sur cette formule sont consentant ou forcé donc si vous trouver ceux qui bossent dessus, gardé les en un seul morceau, nous devront trouver un moyen de rendre leur corps à celles ayant eut une dose. »

Elles ignoraient par ailleurs si les effets étaient permanant ou temporaire. Raison de plus pour épargner les grosses têtes.

« Concernant le complexe, il se trouve hors de Tékhos, éloignée de la ville mais pas trop, nous ignorant si Tékhos est d'accord ou non avec cela mais ça m'étonnerait. Autant celles-là sont d'accord pour avoir un jouet sexuel, autant si ce sont des enfants, je doute que cela leur fasse si plaisir que ça... Je m'égare. Pour en revenir au sujet, vous agirez par groupes de quatre à travers le complexe, autant que possible, soyez discrètes, vous êtes libres de constituer les groupes mais ce n'est pas un jeu, soyez soldates, soyez efficaces ! Les vaisseaux vont partir dans un quart d'heure, je vous donne rendez-vous à l'embarquement. »

Elles étaient une vingtaine dans la salle, avec à leur disposition un rapport sur la mission, les plans, les cibles potentielles, présumées, les objectifs. Tout était là, sous la main. Suki et Rinako ont déjà fait quelques missions ensemble, elles peuvent donc s'unir à nouveau mais il faut voir aussi si les autres groupes se forment facilement et surtout, que ce soit des groupes efficaces !

« J'espère que certains vont jouer les gros durs que je me fasse un plaisir de me passer les nerfs sur eux... »

Suki la soldate était de retour, la douceur d'une mère était rester chez elle, là, c'était la célèbre Lieutenante Tetsuhiko qui parlait ! Posant un regard sur sa petite amie, son regard avait beau retrouver son sérieux, elle ne pouvait s'empêcher de se montrer moins dur en observant Rinako.

« Qu'en penses-tu pour l'opération ? Des idées d'équipes, des stratégies à employer ? »

Savoir si elle voyait Suki dans son équipe ou plutôt aider un autre groupe ? Et aussi comment elle voyait sa démarche dans le complexe si elle avait déjà une idée.
Journalisée

Rinako Yukimitsu
Humain(e)
-

Messages: 283



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humaine,Celkhane, dans l'armé pour luté contre l'esclavage
« Répondre #7 le: Novembre 22, 2016, 01:09:46 »


Les voilà de retour à la base, les gens commençaient à se faire à sa nouvelle apparence ce qui la soulageait un peu. Aujourd’hui pas d’entrainement, mais une mission. Elle repartait enfin sur le terrain. Depuis son retour, elle n’avait fait que de l’entrainement. Dans la salle où son groupe se préparait pour former les équipes d’intervention, suite à l’explication de la mission et du libre choix des groupes. La responsable, fit venir à part Suki et Rinako.

Sora leur demanda de faire équipe ensemble toute les deux. Pour justifier cette demande, elle expliqua qu’elles n’étaient pas les seules couples de soldate dans l’armé. Jusque-là les soldates étaient séparées sur le terrain par principe. Mais les stratèges souhait étudier les possibilités d’une meilleure coordination entre couple. En gros on leur demandait d’expérimenté a chose pour une étude et peut être revoir cette règle de l’armé. Bien sûr il y avait toujours ut des exceptions pour les meilleurs, mais si sa pouvait s’ouvrir à plus générale ça pouvait être intéressant. Rinako accepta, faire équipe avec Saki avait même quelque chose de rassurant. Cette dernière lui demanda alors si elle avait des idée de stratégie ou de membre pour les deux autres.


-Le problème c’est que je n’ai vue personne à l’œuvre depuis longtemps et je ne connais même plus tout le monde. Je suis mal placé pour faire ce genre de choix.

Elle n’avait pas de bonne vision sur les compétences de chacune, elle-même était le parfait exemple des progrès qu’une année pouvait porter. Ainsi elel laissa plutôt Suki géré la formation du groupe étant mieux au courant des compétences de chacune. Pour Rinako, sa spécialité était devenue la reconnaissance et la magie. Si bien qu’elle n’avait que peu d’arme. Un simple pistolet léger dissimulé dans l’une de ses longues manches et un cutter laser dans l’autre. Elle ne pouvait pas non plus compté que sur sa magie.

Une fois embarqué dans les vaisseaux qui devais les transporté à destination, les soldates put remarquer un changement d’attitude chez Rinako. Son visage qui d’habitude était sérieux mais restait quand même émotif, c’était comme subitement effacé. Le calme était toujours présent, mais elle semblait plus froide en fait on pouvait remarquer une ressemblance avec Suki. Sans vraiment y avoir fait attention le manque de Suki pendant sa mission en solitaire l’avait plus affecté qu’elle le pensait. Une fois arrivé, alors que tout le monde revoyait la stratégie, Rinako se tourna vers Suki.

-J’ai un mauvais pressentiment…

De l’autre côté du bâtiment par rapport à là où elles se trouvaient, on pouvait apercevoir si on regardé bien comme un léger nuage de poussière qui n’avait pas l’air d’être naturel.
Journalisée

Suki Tetsuhiko
Humain(e)
-

Messages: 470


Lt. Celkane anti-esclavagisme.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Décembre 29, 2016, 09:03:43 »

La mission n'était plus qu'une question de minute avant qu'elle ne fassent route vers leur destination, Sora était venue leur proposer une nouvelle expérience donnée par l'armée. En général, on ne mêle pas vie privée et professionnel sur le terrain mais cette fois, c'était le contraire. Elle trouvait cela un peu gros de devoir essayer ça avec elle mais rien ne disait à Suki qu'elles étaient les premières, si ça se trouve, elles étaient justes une nouvelle expérience entre deux autres couples ? Enfin bref, puisque ça venait d'en haut, elle ne trouvait rien à redire. Cela lui faisait même plaisir même si elle ne le montrait pas. Faire équipe avec sa petite amie, ça la boosterait. Il ne faut pas non pu en faire des caisses ni faire des erreurs stupides juste pour épater Rinako mais Suki était sérieuse, elle n'allait pas commencer maintenant à trop en faire.

Évidemment, Rinako ne connaissait pas trop les filles et celles qu'elle avait connu ou entraîner, bah il s'en passe des choses en un an. Suki se vit donc chargée de choisir, elle avait pris trois filles qu'elle connaissait bien. Pas forcément des filles qu'elle avait entraîner mais qui, sur le papier, avait de bons résultats. Touko Vonmes qui derrière ses formes généreuses semblait efficace au corps-à-corps avec l'arme blanche, Shizuka Hoshijiro qui derrière son allure sage se cachait une fille aussi doué dans le maniement des armes que la magie blanche, seul point faible, elle est trop discrète. Et enfin, Ayame Amanomiya qui était plus que douée dans le combat au corps-à-corps ! Avec Suki qui est une experte en armement et un peu en magie, plus Rinako qui avait surtout un potentiel magique, le groupe semblait assez équitable. L'équipe étant formé, elles voyageaient à présent vers leur destination, chacune assise où elle le voulait, la mission ne débutait qu'une fois sur place. Suki était toujours calme et silencieuse, pensante déjà à divers plans, diverse stratégie pour agir efficacement. Elle n'avait pas remarqué de suite le silence de Rinako mais quand elle le remarqua, elle posa sa main sur la sienne. Elle ne voulait pas en faire trop, se faire remarquer en public, ce n'était pas sa tasse de thé.

« Ne t'en fais pas, c'est ce que je ressens aussi à chaque mission... On se doit de réussir pour rendre Terra un peu moins infernal. »

Il ne fallait pas être pessimiste à chaque mission mais il ne fallait pas se faire que c'était dans la poche. Vu qu'il y avait des gens autour, elle n'allait pas l'embrasser mais ce n'était pas l'envie qui manquait. Chaque fois, c'est pareil. Peu importe la mission, que ce soit de simple esclavagiste, revendeur ou la pire ordure qui soit, Suki risquait de ne pas le laisser en un seul morcveau mais en même temps, comment garder son calme face à ce genre de personne ? Homme comme femme, ces gens n'avaient aucun sens d'humanité. Faisant route vers la région de Tékhos, le message dans le vaisseau signalait l'arriver imminente, une fois posé, elles étaient dans une zone rocheuse, dégagée pour y déposer le vaisseau et une fois sur place, une carte holographique sortait de leur tenue, au niveau du poignée. On y voyait la zone où elles avaient atterri et au-delà, vers un kilomètre environ, il y avait la zone qui clignotait, leur cible. Bien entendu, un tel endroit n'avait pas une cible marquée en gros pour indiquer leur position mais plutôt une entrée secrète.

« Notre cible est ici, l'entrée y est dissimulée dans un ancien bâtiment abandonné, elle se trouve au sous-sol, nous ignorons si des gardes s'y trouve mais s'ils ne sont pas présent, ils le seront surement derrière l'entrée. Nous progresserons ensemble mais séparément pour éviter un piège, chaque groupe pénétrera dans le bâtiment toutes les deux cent secondes. Chaque groupe devra communiquer leur progression afin d'éviter des pièges ou venir prêter main forte. Mesdemoiselles, je veux que chaque bataillon soit séparer de vingt mètres, rendez-vous devant la base ! »

Les groupes pouvaient progresser vers leur cible, restant prudent même si une zone piégée serait étonnant, il faut bien que leur client arrivent ici sans risque de marcher sur une mine. Mais quand même, prudence !
Journalisée

Rinako Yukimitsu
Humain(e)
-

Messages: 283



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humaine,Celkhane, dans l'armé pour luté contre l'esclavage
« Répondre #9 le: Janvier 26, 2017, 02:18:59 »


Rinako était resté silencieuse pendant le trajet, préoccupé par se mauvais pressentiment qui la hantait. Suki finit par remarqué et l’approcha tentant de la rassuré, pensant qu’elle était affecté par le stress. Non Rinako avait depuis longtemps appris à gérer son stress, même si elle n’était jamais entièrement sereine pendant une mission, là c’était autre chose. Toute cette préparation, quelque chose lui disait que ça allait vite dérapé. D’habitude, elle en aurait profité pour faire connaissance avec les membres de son équipe, mais pas cette fois. Elle en vient même à se demandé si cette mission en solo pendant un an, ne lui avait pas fait perdre son esprit d’équipe.

Finalement elles arrivaient à l’entrepôt qui dissimulait une des entré secrète du laboratoire. Les différentes équipes devait rentrés à intervalle irrégulier, pour éviter en cas de repéré de pouvoir éventuellement calculer la position des groupes. La puissance de calcul des ordinateur de certaine structure c’était montré terriblement efficace contre ce genre de stratégie, il n’était donc plus question de la suivre. 

D’abord deux groupes furent envoyés, chacun partant dans un direction différente.  Des groupe de reconnaissance avec des spécialiste de l’observation, pour enregistré des informations sur la zone au fur et mesure de leur progression pour que les équipe suivante soit préparé au maximum. Rinako était justement charger de cette tâche. Equipé d’une petite oreillette, elle décrivait tous ce qu’elle voyait au fur et à mesure de la progression du groupe. Avec  Shizuka, elle restait un peu à l’arrière, protéger par le reste du groupe.  Mais à peine après cinq minute après le début de leur avancé, se fut le début de la grande confusion.

Une alarme retentie dans tous les couloirs du bâtiment, alors que d’épaisse porte condamnaient toute entré y compris celle par lequel elles éteint rentré.  Seul trois équipe avait finalement put pénétrer dans le bâtiment, les deux équipe de reconnaissance, l’une des équipe d’intervention et le début de la suivante qui avait divisé par la subite fermeture de la porte.  Une vois robotique se fit alors entendre, diffusé dans les hautparleurs de l’alarme.


« Intrus détecté, deux inconnue évolue dans le secteur sud. Neutralisation en court »

D’après la structure et le plan qu’avait Rinako en écouté la voie, les intrus se trouvaient à l’opposé d’eux dans le bâtiment, ce n’était donc pas leur équipe qui avait déclenché la sécurité. Le groupe se rassemblât. Rinako se tourna vers Suki.

-Qu’es qu’on fait maintenant ?

Mais avant même qu’elles aient ut le temps de se réorganisé, deux homme en blouse blanche s’approchaient dans l’un des couloirs. Rapidement l’équipe s’infiltra dans une pièce juste à coté pour se cacher à leur vue. Les deux hommes ne les avaient pas remarqués et semblaient stressé par l’annonce. Puis ils s’arrêtèrent quand  la voix robotique repris.

« Intrus neutralisé. »

Les deux hommes soufflèrent soulager, mais leur soulagement ne dura pas très longtemps.

« Contamination détecté, sujet décrété dangereux »

Surprit les deux hommes se regardèrent commençant à se demandé comment les esclaves pouvait être subitement contaminé et décrété dangereux.


« Code génétique S1004 sujet à exterminé. Purification du laboratoire lancé. Sujet teste à détruire »


L’un des scientifique deviens alors tout blanc comme subitement paniqué, tandis que l’autre se mit alors à hurler.

-QUOI ? S1004 c’est le personnel, pas les expériences, mais qu’es qui se passe ?

Dans le couloir plusieurs trappes s’ouvrirent laissant sortir des drones de sécurité qui commencèrent par scanné les deux hommes avant d’en abattre un, tandis que l’autre partie en courant. Plusieurs cris retentis dans les couloirs laissant entendre que les deux hommes n’étaient pas les seuls en danger.

« Evacuation du personnel, Code génétique E53, ouverture des cellules. Escorte évacuation porte nord B-5. »

D’après le plan que Rinako avait en sa possession qui lui servait à complété les informations indiquait que la porte B-5 était n’était qu’a quelques mètres d’eux, c’était la porte suivante de celle qui leur avait servie à s’infiltrer. Rinoako la montra au groupe, il fallait vite décider ce qu’elles allaient devoir faire. Mais cette fichu voix semblait ne pas en finir avec ses annonces.

« Grand nombre d’intrus détecté secteur nord.  Agent AL en reconnaissance »

Il fallait vite prendre des décisions, si elles étaient vraiment repéré et que quelque chose approchais. Une chose était sûr, les premier intrus étaient surement pas vraiment neutralisé et étaient surement la source de se chaos.

Journalisée

Suki Tetsuhiko
Humain(e)
-

Messages: 470


Lt. Celkane anti-esclavagisme.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Mars 02, 2017, 06:55:54 »

La mission débutait, chaque groupe se rapprochait peu à peu de leur cible, elles devaient pénétrer à l'intérieur, commencer la mission en sauvant les gosses et autres esclaves, faire des scientifiques des prisonniers afin de trouver un remède et neutraliser les autres connards. Sur ce point, comme à son habitude, Suki risque de neutraliser définitivement son adversaire. Espérons que ça ira... Petit à petit, elles arrivaient dedans, cherchant un endroit où se cacher en attendant l'arrivée des autres, tout en progressant petit pas par petit pas. Ça aurait pu bien continuer mais, sans savoir pourquoi, une alarme se mettait en route, coupant ainsi la porte d'entrée et de sortie par laquelle elles étaient arrivée ! Tout le monde était là ? Ceux de son groupe en tout cas, oui. Mais les autres, dans leurs oreillettes, elles entendaient telle ou telle personne était rester dehors, pourvu qu'elles trouvent un moyen de venir ou au mieux, de rester en vie et cacher.

L'alarme ne leur disait rien qui vaille mais il fallait à la fois agir vite et ne pas faire de bêtise, c'était compliqué ! Ce qu'il fallait faire ensuite, c'était simple, continué ! Elles ne vont pas fuir si facilement !

« On continue ! »

Ce qu'il fallait faire ensuite, c'était simple, continué ! Suki avança aux côtés de Rinako et des trois autres, se montrant plus prudents encore qu'avant l'alarme, qui sait si des caméras ne sont pas caché ou divers pièges ? Avant même de vraiment reprendre leur route, les filles pouvaient voir deux scientifiques apparemment, elles restaient cachées en observant le drone venir les scanner avant d'en tuer un. Ok, la situation était un peu en train de changer. Si les scientifiques se font descendre, comment trouver un remède à ce qu'ils faisaient aux autres ici ? Les voix robotiques donnaient leur instruction, vue ce qu'ils disaient et avaient entendu, leurs camarades sont peut-être en danger mais il est possible que cette situation et leur venue ne soit que le hasard ?

« On fonce vers cette porte B5 ! On détruit les drones si nécessaires, pas la peine de se faire repérer ! »

Évidemment, elles pouvaient les détruire si une de leurs camarades courait un danger. Suki s'avança en première ligne, activant un bouclier sur sa tenue, cela ne durait pas longtemps mais ça pourrait stopper quelques balles quand même. Étant en première ligne, il leur fallait bien ça. Elle écouta la trajectoire à suivre de Rinako qui avait le plan sous les yeux, en chemin, elles devaient enjamber bon nombre de corps, scientifique comme agent de sécurité vu leur arme et tenue, au moins, il ne semblait pas y avoir d'esclave, c'était toujours ça de prix pour le moment. En arrivant au bout d'un couloir en T, un drone arrivait dans leur champ de vision, avant de tourner sur lui-même pour se tourner vers elles. Suki levait son arme pour tirer trois balles qui venaient à le détruire dans une petite explosion, le laissant au sol. Bon, le pire avait été évité et l'alarme en semblait pas s'affoler plus encore ?

Donc soit, elle a agi à temps, soit l'alerte entre drones est silencieuse ? Observant si personne n'était dans le coin, elles tournaient à droite suite au trajet de Rinako, approchant de plus en plus de la porte B5. Suki ne pouvait se demander quelle était cette infection déjà, puis qui ou quoi l'a causé ? Ce genre de questionnement n'avait pas de réponse pour le moment mais elle espérait qu'avant leur départ, tout rentrerait dans l'ordre et qu'aucune perte ne serait à déclarer chez elles comme chez les esclaves. D'un regard en arrière, elle s'assurait que tout le monde était bien là. Arrivant dans un nouveau couloir, il y avait là une jeune femme, l'air paniqué, regardant à droite et à gauche. Surement une esclave vue quel semblait porter une blouse, non pas de scientifique mais de patient, voir carrément d'un vieux chiffon en guise de vetement. Si les drones sont passés dans le coin vu les corps allongés, elle restait là, apparemment perdue. Du coup, menace ou esclave à sauvé. Suki levait la main pour ordonner l'arrêt, prudent, elle ne pointait pas directement son arme sur elle mais elle était prête à le faire en cas de danger. N'oublions pas qu'il y a une infection ici.
Journalisée

Rinako Yukimitsu
Humain(e)
-

Messages: 283



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humaine,Celkhane, dans l'armé pour luté contre l'esclavage
« Répondre #11 le: Avril 13, 2017, 12:28:17 »

Rinako écouta les instructions, il fut décidé donc de se rendre à la fameuse porte B-5. Après tout d’après la voix c’était là qu’avait lieux l’évacuation. S’il y avait moyen d’y récupéré des esclaves c’était leur objectif. Rinako à l’aide du plan dirigeait les déplacements du groupe. En chemin, elles constatèrent que le personnel se faisait éliminé par les drones, mais étrangement les esclaves ne semblaient pas être présents. Rinako commençait à se demandé si cette fameuse contamination était bien réelle, après tout pourquoi la sécurité du bâtiment tuerais son personnel et pas les esclaves ? Puis il y avait aussi ses fameux intrus détecté avant eux. Puis elle se souvenait de cet étrange fumé qu’elle avait vu dehors avant d’entrer, à  son avis tout ça semblait lié.

Finalement pas loin de leur objectif, le groupe s’arrêta, Suki avait neutralisé un drone et là se trouvait une jeune fille complétement perdu. Au vue de la tenue elle semblait être une esclave, bien sur chacune avait envie d’approché pour la sauvé, mais tout le monde savait. Il n’était pas rare sur un champ de bataille qu’un civil à première vue perdu et en danger, était en réalité un piégé équipé de bombe ou d’arme pour tuer d’éventuel sauveur. C’était malheur et cruel de se servir ainsi d’innocent et c’est pourquoi personne n’approcha de suite de la pauvre jeune fille. C’est alors qu’approcha une autre jeune fille cette dernière était plus petite, portait une sorte de nuisette rouge et était entouré d’un étrange nuage crépitant. Elle regarda d’abord la présumé esclave.

-N’est pas peur petite, je suis là pour te sauver.

Elle se tourna vers le groupe et se mit entre eux et la jeune esclave.

-Vite reste derrière moi je vais te protéger.

L’inconnue les regarda sans peur, semblant les juger et chercher à comprendre qui elles étaient.

-Vous êtes les second intrus je suppose ? Vous ne semblait pas faire partie du personnel de ce laboratoire. Qu’es que vous faites ici ? Si vous comptait nous empêcher de sauvée ses enfant je vous détruirais !

Le nuage qui l’entourais s’assombris et grossis. Sa semblait sortir des pores de peau. Le nuage scinda alors en deux. Une partie commença a recouvrir l’esclave qui se mit à crier en paniquant. Alors que le nuage la cacha entièrement, des petits flashes s’ajouta aux cris rendant le spectacle atroce. Mais finalement le nuage retourna auprès de la jeune laissant réapparaitre l’esclave, mais cette dernière était maintenant une enfant. Une pauvre petite fille pratiquement nue dans une tenue trop grande pour elle.

-Je vous repose la question qui êtes-vous, moi je suis là pour sauver ses enfants et les libéré de se cauchemar.


Rinako était stupéfaite de voir la jeune fille devenue une enfant, ou plutôt redevenue une enfant. Cette étrange jeune fille avait surement redonné ça véritable apparence à cette esclave. La gamine comprenant ce qui lui était arrivé, s’approcha de la jeune femme et viens s‘accroché à ses vêtements, comprenant que cette dernière était là pour la protéger. La situation se compliquait, car si la jeune fille n’était pas sincère dans son objectif, avait une enfant coller à elle la protégeait.

Rinako avança légèrement sans arme apparent. Sa magie pouvait la protéger et paraitre moins menaçante, mais la jeune fille aussi ne semblait pas armé, mais son étrange nuage qui avait transformé l’esclave restait inconnue.


-Nous somme là pour les esclaves, pour les libéré de ses expériences. J’ignore pourquoi vous voulez les libéré, mais nous somme un groupes spécialiser dans la libération d’esclave et la réinsertion. Alors qu’avez-vous l’intention de faire ?

La jeune fille n’avait pas bougé posant juste une main sur l’épaule de la petite pour la rassuré et écouta Rinako. Elle regarda à nouveau le groupe.

-Vous voulez libéré et sauvé ses enfants vous aussi ? J’aimerais vous croire, mais qui me dit que ce n’est pas pour me tromper et ensuite les revendre ?
« Dernière édition: Mai 05, 2017, 10:41:35 par Rinako Yukimitsu » Journalisée

Suki Tetsuhiko
Humain(e)
-

Messages: 470


Lt. Celkane anti-esclavagisme.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Mai 10, 2017, 08:15:45 »

Se lancer dans cet endroit était leur but, elles auraient dû agir plus discrétement mais l'alarme ne semblait pas être leur faute. Soit c'était un incident intérieur, soit cela venait d'un autre groupe anti-esclavagiste ? Difficile de savoir mais Suki comptait bien mener à bien sa mission, libérer les esclaves, leur trouver un remède et éliminer une bonne fois pour toute cette menace ! Les esclavgsites étaient de vrais cafard, on en écrasait un, dix venait d'éclore plus loin mais ce n'est pas grave, Caelestis à beaucoup de munitions ! Avançant plus rapidement en essayant d'agir toujours avec autant de prudence, l'équipe de Suki avait bien vu que les drones pouvaient être un nouvel adversaire à ne pas avoir. Les éliminer s'ils sont repérés, à esquiver si possible.

Mais en arrivant, Suki et son équipe tombèrent face à une fille, difficile de savoir si elle était qu'une victime ou un piège ? Il y avait des cadavres autour et un drone étaient venue par ici sans l'avoir. Par ordre ou elle s'était cachée en attendant ? Suki avait envie de croire que cette petite était innocente mais comment savoir ? Elle restait prudente alors qu'une nouvelle file arriva. Sa tenue semblait faire d'elle une esclave, mais elle travaillait peut-être pour l'ennemi ? Suki ne savait pas comment agir car elle ne répondait pas, et cette nouvelle venue semblait... dificile a tranché... Amie ou ennemie ? L'alarme a été enclenchée, ils veulent peut-être éliminer leur adversaire, peut importe la manière ? Elle semblait vouloir aider cette esclave mais c'était vraiment le cas ? Rha ce qu'elle détestait ça !!!

En l'écoutant, elle semblait être du même côté mais sa façon d'agir... ça pouvait très bien être un piège après tout ? Suki gardait son arme braquée sur elle, elle n'écartait aucune possibilité après tout.

« Où tu as vue qu'on était là pour leur faire du mal ?! C'est plutôt toi qui a l'air louche ! »

Quand bien même elle serait de leur côté... pourquoi était-elle habillé comme ça, sans être apparemment équipé ? Au moins elles, elles avaient une tenue de combat, des armes ! La petite semblait disparaître sous un nuage qui la recouvrait, accentuant tout cela par de petit flash et des cris, elle souffrait ?!?! Suki se mit en position de tir, prête à lui faire comprendre de cesser cela mais une fois dissipé, la fille n'était... qu'une môme. Pas plus grande que Kity et Holy. L'inconnue renouvelait sa demande en les gardant à vue. Ce fut pourtant Rinako qui agissait la première en avançant sans arme, expliquant leur venue, leur but. Si la petite s'accrochait à l'inconnue, son comportement pouvait être compréhensible, elle s'accrochait à celle qui l'avait rendue à nouveau enfant, et l'inconnue pouvait les voir comme une force armée... mais merde tout le monde connaît le commando Celkhane quand même ?! Suki perdait son calme et agissait, c'était la vraie Suki après tout, celle dans l'action.

« Commence par surveiller tes paroles toi car tu commences à jouer avec mes nerfs ! On est tout le contraire de ses salopards et toi tu nous craches dessus ! Nous, on est là pour sauver des familles ! Des personnes vivantes, pour leur éviter ce cauchemar ici ! Si tu veux nous aider, t'es la bienvenue mais n'essaie pas d'insulter ma patrie devant moi ou tu vas en recevoir une ! »

Baffe ou balle ? Mieux vaut pas tenter à connaître la réponse. Suki ne braquait plus son arme sur elle vu que la petite était accrochée à elle. Elle pouvait toujours viser le haut du corps. Croisant le regard de la petite, le visage sévère de la Celkhane se radouci pour lui sourire en prenant même une voix plus douce aussi.

« Ne t'en fait pas ma petite, on va te sortir de là, d'accord ? Quant à toi... je suppose donc que c'est toi qui a déclenché l'alarme ? Tu es venue seule ou tu as de l'aide, comme nous ? »

Si elles doivent s'entraider, autant en apprendre plus sur elle sauver un maximum de vie.
Journalisée

Rinako Yukimitsu
Humain(e)
-

Messages: 283



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humaine,Celkhane, dans l'armé pour luté contre l'esclavage
« Répondre #13 le: Mai 23, 2017, 11:42:47 »

Rinako était resté en avant face à cette jeune fille qui doutait de leur sincérité. C’était compréhensible, il n’était pas rare que des mercenaire engager par des esclavagiste s’attaquait à un autre pour lui volé sa marchandise. Elle ne fut pas surprise que Suki soit piqué par se doute et pour la calmé, elle lui attrapa le poignet et lui lança un regard pour lui faire comprendre.

-Nous somme un groupe de l’armé Celkane, nous intervenons ici pour sauver ses enfants. Vous nous avez montré que vous pouvez les sauvez. S’il vous plait collaborais avec nous, pour leur bien. Elles sont nombreuses comme elle, à devoir redevenir ce qu’elle était, de simple enfant et pas des jouets. Alors je vous le demande aidez-nous s’il vous plait.

Elle était sincère et Rinako était même prête à se rabaisser d’avantage si ça pouvait offrir à ses enfants une chance de redevenir eux même. Sa façon de faire ne plairais peut être pas à tout le monde, mais elle avait le sentiment de pouvoir compté sur cette jeune fille. Cette dernière n’avait pas bougé les observant et les écoutants, déjà un premier point, elle ne semblait pas hostile.

-Non je ne suis pas seule bien sûr. Je n’ai pas la force nécessaire pour m’attaquer à un bâtiment comme ça à moi seule.


La jeune fille s’accroupie pour murmurer à l’oreille de l’enfant. Puis finalement se redressa. Et poussa doucement la petite vers le groupe. Rinako se mit à genoux pour l’accueillir et voir si elle allait bien.

-Merci, tu es prête à nous faire confiance ?

L’inconnue avait de nouveau lâché un de ses nuages étrange qui dans un mélange de crépitement et de flash recouvrais les cadavres surement tué par un drone.

-La petite semble vouloir vous faire confiance. Je n’ai pas ut sa chance, alors je la laisse décidé. Je vais donc collaborer avec vous jusqu’à la libération de tous les esclaves.

La jeune fille ferma les yeux un instant comme si elle c’était subitement endormi, puis rouvrit les yeux alors que son nuage revenait vers elle. Mais ce qui Rinako remarqua immédiatement c’était les hommes qui se relever. La jeune fille tendit la main en avant cherchant à les calmé.


-Du calme, ils sont sous mon contrôle, ce ne sont que des corps animé, ils sont toujours mort. Je me sers des cadavres pour les évacué et faire diversion.

Rinako la regarda s’approcher du groupe, bien sûr cette approche déclencha la méfiance de son bataillon, mais le mouvement des arme ne sembla pas l’impressionné.

-Je suis ici avec une autre fille, à la pris le contrôle de toute le système informatique du bâtiment. C’est elle qui contrôle les drones, c’est elle qui a ouvert les cellules des enfants. Elle élimine le personnel et avec les portes guides les enfants pour les sortir. Moi j’élimine ce qui lui échappe et rétablie leur corps.


Rinako montra un drone qui les approchait, mais ce dernier ne semblait pas menaçant et portait même des papiers qui laissa tomber au-dessus du groupe. Rinako les ramassas. Elle les regarda et comprit rapidement ce que c’était.


-C’est une liste des esclaves et un plan détailler du bâtiment.

L’inconnue semblait prête à collaborer en espérant que ça n’était pas un piège. Cette dernière reprit.

-Nous somme capable de les libéré, de leur rendre leur apparence, mais nous n’avants rien pour les aidé ensuite. Si vous pouvez vraiment vous en occupé, alors on vous suit. Nous ne sommes pas des militaires, alors guidé nous, on met à votre disposition tout le contrôle du bâtiment. Mais au moindre signe qui vous trahi, il nous sera facile de vous les reprendre. Alors qui doit ton suivre qui est la chef à qui on doit se plié ?
Journalisée

Suki Tetsuhiko
Humain(e)
-

Messages: 470


Lt. Celkane anti-esclavagisme.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Juillet 13, 2017, 07:56:03 »

C'est logique de se méfier, Suki avait toujours douté de tout en mission, moins de ses camarades quand même, même des enfants mais dans certains coins bien équipé, certains esclaves étaient des pièges, des sortes de bombe humaine, prête à exploser vers l'ennemi. Cela n'était jamais arrivé à Suki, heureusement mais certaines de ses camarades, tombées au combat ou non, ont déjà vu ça. Il était facile de jouer avec leurs sentiements mais face à leur adversaire, sans ce genre de piège immonde, il était plus difficile de leur tenir tête et d'assumer ce qui venait de se passer. Alors cette fille qui pouvait manipuler une drôle de magie, pour sûr qu'elle s'en méfiait ! Par chance, si Suki était forte pour grogner, Rinako avait plus la diplomatie dans le sang et se rapprocha en se montrant moins méfiante, exposant leurs attentes, leurs buts.

Les deux camps semblaient avoir plus ou moins les mêmes ambitions pourtant mais comment ne pas rester sur la défensive face à ce genre de tour ? Avec le savoir faire de sa petite copine, tout se passait sans-souci, la petite avait même fini par rejoindre les Celkhanes. Elle était très méfiante quand elle avait vu les soldats se relever grâce à sa magie, ce fut encore plus bizarre de savoir qu'elle ne faisait que contrôler des cadavres... Mais elle avait de bonnes intentions, si son amie se chargeait de détraqué les machines pour que ce soit plus facile, c'était tout à leur avantage. Bon, il y avait aussi le risque que de son côté, celle qui gère les machines ne soit pas idéal a affronter en cas de conflit. Qui était-elle et où se cachait-elle ? Mystère.

« Je suis celle qui dirige ce groupe, si vous tenez parole et que votre but est le même que le nôtre, vous n'avez rien à craindre. Mais comme vous le dites, un pas de travers et ne vous étonnez pas d'être tenue en joue. Mais si on se sépare par la suite, c'est à elle que vous devrez vous plier. »

Elle désigna Rinako d'un petit geste de la main, avec elle, le courant passait surement mieux. Mais elles ne sont pas ici pour prendre le thé mais pour sauver des vies après tout. Suki était une mère douce et aimante mais sur le terrain, elle était très stricte et très... soldate. Elle eut un regard et un sourire plus doux vers l'enfant, il fallait bien la rassurer.

« Pour leur avenir, ne craignez rien, elle sera en sécurité et si on ne retrouve pas ses parents, elle en aura de nouveaux, tout aussi aimant que les siens. Mais avant de parler de son avenir, tâchons de trouver les autres et de les aider. »

Puisque maintenant leur « conflit » était réglé, elles pouvaient donc reprendre leur route. Suki ouvrait donc la marche avec les autres soldates sur ses talons. Certaines continuaient d'ouvrir l'œil devant avec Suki, d'autres assuraient les arrières et plus au centre, avec la petite, certaines étudiaient la carte pour prendre le meilleur chemin possible. En théorie, puisque la mystérieuse fille se chargeait des drones, rien à craindre de ses dernier, mais Suki préférait rester prudente, qui sait après tout ? La route se faisait calme pour le moment, la marche prudente, Suki se tournait vers leur invitée pour quand même savoir quelque chose qui peut se révéler important...

« C'est quoi ton nom au fait ? Je suis Suki, elle, c'est Rinako. »

Voilà au moins qui était fait pour elles.
Journalisée


Tags: caelestis  
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox