Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

quand on se fait embarquer, on a jamais à le regretter....[PV : virginie]

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos
Inscrivez-vous

Gabriel Valmy

E.S.P.er

Le temps gris et maussade qu’offrait le ciel en cette après-midi de la fin de l’automne, il fallait reconnaitre que la température était vaguement fraiche, c’était presque trop chaud pour l’époque…enfin, qui allait s’en plaindre… C’était la fin de journée, il devait être dix-huit heure, dix-huit heure trente, enfin, il supposait vu la circulation…la voiture de fonction qu’on lui avait prêté avait tendance à merder dès qu’il s’agissait d’être utile, que ce soit la clim en été, la chaufferie en hiver, et l’horloge. La municipalité n’ayant pas vu l’intérêt de faire les réparations sous prétexte que ces dégâts mineurs n’empêchaient en rien le fonctionnement du véhicule dans le cadre de sa mission… bandes de crétins pompeux avares du moindre centime…

Il attendait ainsi la fin du service, dehors, appuyé contre la voiture, clope dans une main, bière dans l’autre. Fumer et boire pendant le service ??Oui Et alors ? Une petite binouze ne faisait de mal à personne ! Et puis ce n’était pas comme si il en buvait tout le temps !  Là c’était l’heure de la pause qu’il s’autorisait, en plus des pauses obligatoires bien évidemment.

« Voiture n°37 shrrrrrrrrrrrrrr demande d’intervention sur la rue de Yokohama shrrrrrrr deux patés de maison shrrrrrrr intervenez immédiatement ! »

Il soupira et ouvrit la portière. Il dit dans le talky walky :

« Ici voiture 37, j’y vais….faites chier merde !  J’ai même pas fini ma clope….’foirée ! »

Le jeune homme monta en voiture et démarra pour sortir de l’impasse. Les feux étant rouge pour les autres, il avança et s’engagea….il allut que quelqu’un en profite pour passer, enfonçant l’aile droite de son véhicule malgré le fait qu’il ait pilé comme un malad. Enervé, il sortit de la voiture et se dirigea vers la personne l’avant embouti.

« Police, papiers s’il vous plait !  Et merci, grâce à vous on va enfin me changer ce tas de taule ! »

Il présenta sa carte et sortit un alcotest à la jeune femme, très jolie au demeurant.

« Soufflez dans le ballon s’il vous plait. Bon, puisqu’à cause de vous je vais être mis à pied j’ai le droit de vous retenir ainsi ici même sans raison pendant quatre heures maximum….j'espère que vous avez du temps à perdre, car moi j'en ai plein... »

 

Virginie

Humain(e)

Au volant de sa voiture, Virginie roulait tranquillement sur les routes de Seikusu. Une simple balade, comme elle en faisait régulièrement ces dernières semaines. Le permis de conduire fraîchement obtenu, elle prenait beaucoup de plaisir à rouler, en totale liberté. C'en était même à la limite grisant. En plus, ça lui permettait de se parfaire, et d'affiner ses réflexes de conductrices, alors pourquoi se priver ? Peut être parce qu'elle n'avait pas de voiture, en fait...

Elle était actuellement au volant de la voiture de sa mère, qu'elle lui empruntait souvent, et parfois sans son aval, comme c'était le cas aujourd'hui... Le mobile de Virginie, rangé dans son sac à main, sonna soudainement, ce qui la surprit quelque peu. Elle y plongea sa main et fouilla, afin de le récupérer, alternant avec précautions les coups d'oeil entre le sac et la route, mais elle ne remarqua pas que le feu tricolore était passé au rouge...

Han ! Zut !

Elle avait grillé inconsciemment le feu au moment où une voiture arrivait, et elle l'avait malheureusement emboutie. C'était tout de même assez léger, pas de quoi s'affoler, en théorie. Le problème était que ce n'était pas sa voiture ! Paniquée, elle sortit en trombe du véhicule, voulant s'assurer qu'il n'était pas accidenté, et elle fut profondément soulagée de voir que la sienne n'avait visiblement rien... Un soulagement de courte durée.

« Police, papiers s’il vous plait ! »

Elle ouvrit de grand yeux, surprise et très contrariée. C'était une voiture de police qu'elle avait abîmé ! La panique la gagna à nouveau, ennuyée à l'idée d'avoir une amende, un retrait de permis... Ou pire encore ?

Je suis vraiment, vraiment, VRAIMENT désolée monsieur l'agent !

Il lui présenta un alcotest, dans lequel elle souffla sans poser de question, docile. Elle était sobre, et n'avait rien à cacher, sans compter qu'il valait mieux ne pas contrarier le policier. Mais même malgré ça, il lui annonça qu'elle resterait encore quatre heures avec lui...

Qua... Quatre heures ??!!!

Elle ne pouvait pas se permettre de rester autant de temps avec lui, pas en sachant que sa mère risquait de rentrer dans moins de deux heures. Et elle devait déposer sa voiture devant chez elle avant cette échéance, ou bien ça allait chauffer pour elle ! Virginie était quand même dans de beaux draps, là...

S'il vous plait ! Je ne peux pas rester aussi longtemps avec vous... j'ai beaucoup de choses à faire, et, ma famille m'attend...

Elle lui adressa un regard peiné, implorant, comme pour mieux l'attendrir et lui faire abandonner cette idée de la garder aussi longtemps. Ou tout du moins réduire le délais, c'était l'essentiel. Ses excuses n'étaient que des mensonges éhontés, mais elle tenait à tout prix à éviter d'arriver en retard chez elle, vraiment...
Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !

Ma fiche ?
Mes rps ?
Just over there ~

Gabriel Valmy

E.S.P.er

« Qua... Quatre heures ??!!! »

Et oui, quatre heures ! Vive le magnifique système judiciaire ! Elle en avait de la chance, elle allait passer quatre heures à poireauter sur place comme une petite idiote, et sous sa surveillance, il s’assurerait qu’elle n’aille nulle part. Ou alors, il pouvait aussi s’amuser un peu, en la menottant à un panneau e signalisation, et en la laissant là, seule, pendant le temps qu’il la retiendrait.

« S'il vous plait ! Je ne peux pas rester aussi longtemps avec vous... j'ai beaucoup de choses à faire, et, ma famille m'attend... »

Il sourit jusqu’aux oreilles. Non sans blague, on l’attendait  Quel dommage ? C’était la procédure, et puis c’est tout. Il lui prit la main et passa à son poignet une menotte, passant l’autre à son propre poignet. Voilà, ainsi, elle ne se sauverait pas. Il la força à s’installer à côté de lui dans sa propre voiture et la fit reculer dans l’impasse jusqu’au fond.  Toujours en l’obligeant à le suivre, il fit aussi reculer celle de la jeune femme pour éviter de  gêner la circulation, la plaça côté à côte avec la sienne.

« Et bien, l’ennui, c’est qu’il ne me plait pas d’agir ainsi ! »

C’était presque en souriant et en chantonnant qu’il avait dit ça. Comme si il en était euphorique.

« Disons juste qu’être parmi la piétaille me met les nerfs d’avance ! Alors on va patienter dans l’une des deux voitures, ou dehors, au choix… »

Ce faisant, il détacha les menottes. Bon, il avait fait ça pour le principe, mais pas la peine d’en rajouter. C’était inutile. Très inutile, trop inutile. Aussi les rangea-t-il et récupéra-t-il les clés des deux voitures, puis il sortit et prit une cigarette qu’il alluma avant de commencer à fumer.

« Si vous voulez fumer une clope, vous pouvez en demander, je vous en passerai une, pareille, passez-moi une bière, dans le vide poche conducteur et passager de ma bagnole, et prenez en une si vous voulez ! C’est pas de l’ambrée mais ça sera pas trop mal. »

Il sourit avant d’ajouter, amusé.

« Après, je dirai bien que si vous êtes sage on pourra négocier un départ plus tôt, mais n’espérez pas passer peu de temps ici. »

« Voiture 37 shrrrrrrrrrr vous n’êtes toujours pas intervenu…shrrrrrrr….Gabriel tu fous quoi nom de dieu ? »

Agacé par la radio, il saisit le cordon pour atteindre son transmetteur et dit laconiquement, mais en s’amusant très certainement.

« Ici voiture n°37, immobilisé par un accident de la circulation, sans gravité mais voiture hors service, impossible d’intervenir, terminé ! »

« Shrrrrrrrrr…et c’est qui qui fait chier ? shrrrrrr. »

Le jeune homme sourit et balança le transmetteur dans la voiture. Pour une fois, ce n'était lui...

« Bon, à nous maintenant ! J’ai besoin de vos papiers pour remplir le procès verbal ! »

Virginie

Humain(e)

Virginie regardait le policier, impuissante et dépitée. Elle était comme piégée par cet homme, qui disposait d'un indéniable avantage sur elle, et elle ne pouvait rien y faire. Il avait non seulement ignoré sa demande, qui était tout de même raisonnable, mais il l'avait en plus accompagné d'un large sourire. On aurait dit un sadique, qui se plaisait à la tourmenter ...

Alors qu'elle commençait à réfléchir sur un moyen de s'échapper, elle sentit l'homme lui passer les menottes ! Elle n'avait plus aucun moyen de s'échapper ... Elle regardait autour d'elle, légèrement paniquée, elle ne savait plus quoi faire et refusait de le laisser être le maitre de la situation. Le policier la força à entrer dans sa voiture, qu'il gara dans un cul-de-sac à l’abri des regards indiscrets, avant d'en faire de même avec celle de Virginie. Ils étaient maintenant seul, en tête à tête, et elle se rendait compte que même si l'idée de se soumettre à l'autorité du flic lui déplaisait, elle n'avait pas vraiment le choix ...

Il libéra peu de temps après la lycéenne, qui semblait entraver ses mouvements, avant de sortir une cigarette de son paquet. Il lui en proposa une, avant d'allumer la sienne et de lui indiquer où est-ce qu'il rangeait ses bières. Il pensait vraiment qu'elle allait sagement lui obéir ? Elle n'était pas sa serveuse !

Non merci, je ne fume pas. Et je ne bois pas non plus, alors si vous voulez une bière faudra aller la chercher vous même !

Elle réfléchit quelques instants. C'était louche, cette affaire là ... Il conservait de l'alcool dans sa voiture ? Et dans l’immédiat, était-il sobre ou ivre ? Elle laissa ses réflexions de coté pour le moment, préférant se concentrer sur une tentative pour échapper à l’inévitable. C'était pas gagné ... Elle était tellement impatiente que tout cela cesse, qu'elle puisse rentrer chez elle sans encombre ! Mais cet homme froid et égoïste préférait la garder avec lui, pour lui tenir compagnie ... Quelle fripouille !

« Après, je dirai bien que si vous êtes sage on pourra négocier un départ plus tôt, mais n’espérez pas passer peu de temps ici. »

Ses yeux écarquillèrent aussitôt, illuminés par une lueur d'espoir. Elle allait peut être pouvoir s'en tirer ! Mais son optimisme se refroidit bien vite lorsqu'elle entendit qu'il lui faudrait négocier. C'était en effet trop beau pour être vrai, surtout si elle continuait à être aussi froide avec lui. Et elle se demandait bien ce qu'ils pourraient "négocier" ... De toute façon, la première chose à faire était surement de lui faire plaisir, étant donné que c'était lui qui tirait les rennes, à commencer par faire preuve d'un peu plus d’obéissance ...

A contrecœur, elle lui tendit les papiers demandés. Elle était impatiente d'en finir au plus vite !

Oui, oui, bien sur ... Tenez, les voilà, monsieur l'agent ... s'il vous plait, je serais aussi sage que vous le voudrez, mais je ne peux vraiment pas rester aussi longtemps ... s'il vous plait !
Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !

Ma fiche ?
Mes rps ?
Just over there ~

Gabriel Valmy

E.S.P.er

« Non merci, je ne fume pas. Et je ne bois pas non plus, alors si vous voulez une bière faudra aller la chercher vous même ! »

Quelle amabilité !  C’était impressionnant ! Il lui avait gentiment imposé sa compagnie, il lui avait gentiment proposé une clope, il lui avait gentiment proposé une binouze, et c’était aussi sèchement qu’elle l’envoyait bouler !  Hé ho !  Elle se rendait compte que les prochaines heures dépendaient d’elle ? Il fallait croire que non…il soupira de découragement.

Elle finit par lui tendre ses papiers. Il releva le numéro d’identité, l’état civil et après se pencha sur les papiers du véhicule. Nom différent. Mais sans signalement de vol de voiture, il ne s’agissait sans doute d’un emprunt, et vu la différence de noms tout en restant féminins, il supposa qu’elle vait emprunté la voiture d’une proche, sa maman peut être, ou sa sœur…

Il nota les différentes informations sur le procès-verbal et signa avant de tendre le PV en rendant ses papiers à la jeune femme. Il lui tendit un stylo.

« Vous voulez partir plus tôt, je veux partir plus tard. L’ennui c’est qu’on ne fait pas toujours comme on veut dans la vie…mais comme tout être humain je suis parfaitement corruptible….trop cher pour vous je pense, non, en fait j’y mettrai ma main au feu ! Alors vous signez ici, ici, et là ! »

Il lui indiqua les différents encadrés à parapher avant de sortir de la voiture pour se diriger vers la sienne. Pendant qu’elle devait donc être en train de signer, il prit une binouze et rangea son holster, il n’allait pas garder une jeune femme avec un flingue, c’était discourtois…

Il revint dans la voiture de la jeune femme, aux côtés de celle-ci et et il ouvrit la canette de bière pour en prendre une longue gorgée. Il sentit le liquide plus ou moins frais couler dans sa gorge avec délice. Il se tourna vers la jeune femme.

« Vous êtes sure que vous en voulez pas ? Je suis sur que ça vous détendrait ! »

Il lui tendit sa bière, récupérant la première page du PV, lui donnant la page carbone comme témoins. Il caressait l’espoir de l’emmerder assez longtemps. Mais après, il la libèrerait plus tôt si elle était trop ennuyeuse.

« Bon ! Le PV étant en règle, vous avez peut-être envie de faire un petit jeu de patience, je dois avoir un jeu de carte si vous voulez par exemple une partie de poker en pariant du temps. Si vous dépassez l temps maximum de garde à vue vous vous débrouillerez je suis sur ! »


Répondre
Tags :