Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

L'Heure Noire | Kõya Breathless

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2724


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

L'Heure Noire | Kõya Breathless

samedi 09 avril 2022, 17:50:32

Nonchalamment installé sur son trône – un inquiétant siège pourpre garni de cranes et de piques et entouré de restes humains, l’Archidémon Daharosnazora’Diel attendait patiemment son heure. Plusieurs semaines auparavant, ses subordonnées l’avaient informé qu’un groupe d’adorateurs s’était manifesté dans un autre plan de l’existence. Dans une dimension baptisée Terre, quelque jeunes humains avaient réalisé de multiples rituels et incantations pour attirer l’attention d’une quelconque entité cosmique.

Diel ne pouvait s’empêcher de trouver amusante la soif de pouvoir des humains. Il s’agissait sans doute d’une des espèces les plus faibles de tous les univers, et néanmoins la plupart nourrissait toujours l’ambition de s’élever au-dessus de sa condition initiale. Selon toute vraisemblance, cette pitoyable petite secte cherchait à invoquer un démon afin de s’en servir pour réaliser leurs propres objectifs. Une occasion parfaite de s’introduire sans effort dans un monde sans défense pour créer un peu de désordre. L’Archidémon avait alors ourdi un plan à toute épreuve.

Eredan, un démon en qui Diel avait placé une grande confiance au fil des millénaires, avait été choisi comme intermédiaire. Au gré des incantations de la secte, il établirait un contact à travers le voile qui sépare les mondes et ferait entendre sa voix et ses commandements aux inconscients humains. Se faisant passer pour le roi des Enfers, il promit aux leaders du groupe de leur donner des pouvoirs dépassant leurs espoirs les plus fous s’ils parvenaient à l’invoquer auprès d’eux.

Les jours qui suivirent, la secte fut débordée par les préparatifs pour l’avènement du roi des Enfers. Convaincus qu’ils contribuaient à ressusciter la plus puissante créature jamais vue, tous étaient convaincus d’être récompensés pour leur servitude. La vérité était néanmoins tout autre. Leur désespoir et leur terreur serait d’autant plus délectable quand ils réaliseraient qu’ils avaient été dupés. Diel était presque impatient de goûter à ce délicieux carnage. Mais s’il y avait une chose que les humains de la Terre craignaient par-dessus tout, c’était l’inconnu. C’est pourquoi il était impératif que les démons ne se révèlent pas au monde. L’essentiel était d’éliminer le moindre témoin, se nourrir de leur douleur et leur crainte jusqu’à ce que la mort les prenne, avant de retourner dans leur monde jusqu’au prochain imbécile qui se croirait suffisamment puissant pour asservir des êtres surnaturels. Le son retentissant des sabots d’Eredan sur le sol tira Diel de sa rêverie.

-   L’heure est venue, Mon Maitre.

L’Archidémon sourit, dévoilant plusieurs rangées de dents jaunes tranchantes. Il suivit son second jusqu’à une grande salle en pierre dépourvue de meubles. Au centre, on discernait avec peine des formes floues et des sons étouffés provenant de ce qui ressemblait à un portail pourpre qui scintillait faiblement. Il semblait gonfler à vue d’œil. Autour du portail se tenait le groupe de démons que Diel avait décidé d’emmener avec lui. Eredan, Larvaius, Iarocon et Nacomir. Un seul d’entre eux aurait suffi à éviscérer une poignée d’humains stupides mais ses troupes avaient besoin de distraction. La frustration et l’ennui avaient tendance à pousser les démons à s’entre-déchirer.

Eredan prit la parole en langue ancienne et sa voix sinistre emplit la pièce d’une atmosphère plus lugubre encore. Une autre voix, plus diffuse, lui répondit avec les mêmes mots. La délivrance approchait. Il serait le premier à traverser le portail, et une fois de l’autre côté, rien ne l’empêcherait plus d’agrandir la faille pour laisser passer les quatre autres monstres. Les images visibles dans l’autre monde se faisaient plus nettes à chaque minute. Des silhouettes encapuchonnées étaient disposées en cercle, éclairées uniquement de chandelles aux flammes vacillantes. Au centre, un mouton noir éventré agonisait en hoquetant sur le sol, des volutes pourpres jaillissant de ses entrailles.

Puis Eredan plonga sa main griffue dans le portail. Celle-ci émergea vigoureusement du ventre béant de l’animal, et quelques-uns des adorateurs tressaillirent. Peu à peu, le démon traversa la fissure entre les mondes jusqu’à finalement se matérialiser entièrement sur Terre. Certains parmi les humains avaient déjà pris la fuite, le peu de volonté qu’il leur restait ayant volé en éclats en assistant à l’insoutenable vision. D’autres étaient figés de terreur, dépassés par les événements. Le démon poussa un rugissement qui éteignit net toutes les chandelles encore allumées. L’unique source de lumière était désormais le portail qui, une fois sa taille maximale atteinte, avait commencé à briller d’une lumière rougeâtre inquiétante. Le mouton explosa alors sous la pression dans un ultime bêlement et le portail apparut dans toute sa splendeur tandis que les autres créatures en sortaient une à une.

Le spectacle était horrifiant. Après l’humanoïde griffu aux pattes de chèvre qu’était Eredan, le pire était néanmoins à venir. Ensuite apparut Nacomir, au corps de centaure, dont les extrémités brûlaient d’un feu inextinguible. A sa suite, Iarocon, créature immonde à la bouche constamment ouverte dans un râle incessant et dépourvu d’yeux, sa tête finissant à la place par un long tentacule frétillant. Le portail se déforma brièvement pour laisser passer le titanesque Larvaius, mélange confus de dents, de piques et d’yeux mauvais. Fort heureusement, ses ailes étaient encore repliées, seule raison pour laquelle il parvenait à rentrer en entier dans cette sale. Ces quatre monstres entouraient le portail, expectant patiemment la venue d’un dernier cauchemar.

Diel savoura cet instant, ménageant son effet. Toutefois, il choisit de prendre une apparence plus humaine, gardant uniquement son épaule et bras gauches. Bien que moins monstrueux que ses serviteurs, il restait impressionnant tant par son charisme autoritaire que par sa taille, atteignant presque les trois mètres de haut. Il acheva enfin de traverser la faille et posa les pieds sur Terre, face à des visages pétrifiés, inondés de larmes de terreur, et d’autres humains qui avaient pathétiquement perdu connaissance, submergés d’émotion. Diel sourit de toutes ses dents tranchantes et déclara d’une voix diabolique qui se réverbéra sur les murs :

-   Bonsoir. Vous avez rendez-vous avec la mort.



Kõya Breathless

Terranide

  • -
  • Messages: 2217
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    Jeune terranide, très rebelle envers les autres. Meow !
    Bon courage ♥

Re : L'Heure Noire | Kõya Breathless

Réponse 1 mercredi 27 avril 2022, 19:21:10

Mérinda est une jeune fille en deuxième année en école supérieure de droit, elle ne sait pas encore si c’est vraiment ça qu’elle veut faire la vie. Sauf que ses parents ne lui laissent pas vraiment le choix, ce sont eux qui paient, ce sont eux qui choisissent. Tous les matins, elle se lève à contre-cœur pour se rendre dans son université, râlant à la moindre contrariété. Heureusement, dans ce tas de merde qui lui sert d’établissement, elle a trouvé un endroit pour calmer ses nerfs, un club qui se nommait : le Cercle ! Ses amis préfèrent appeler ça une secte, mais Mérinda ne veut pas y croire, trouvant les membres de son club tout supers. Les autres sont juste jaloux car elle ne passe plus autant de temps avec eux, en même temps, ils aimaient aller à la bibliothèque pour réviser des cours qui n’avaient aucun sens. Dans ce club c’est du congrès.

La puissance des Enfers !

Oui, dit comme ça ce n’est pas la folie. Mérinda pouvait même passer pour une illuminée, mais c’était la vérité !!! Il y a quelques semaines, le club avait réussi à nouer un contact avec le monde du bas, le roi des Enfers en personne, le tout-puissant Eredan. Tous les soirs, le groupe venait à se réunir pour parler avec le tout-puissant, ils étaient prêts à le libérer de ses chaînes en échange de son pouvoir. Des humains ayant le pouvoir de déchaîner les Enfers, ils deviendraient les maîtres du monde. Mérinda se voyait déjà dominer, tous les sales chiens qui avaient osé se moquer d’elle pendant sa scolarité, ses faux-amis qui n’arrêtaient pas de lui dire que ce club n’était qu’une secte de merde, même ses parents qui ne lui laissaient pas le contrôle de sa vie. Ils viendraient lui lécher les pieds en guise de pardon sous peine de se faire détruire.

Le jour de la naissance du Cercle allait arriver.

Après de nombreuses négociations avec Eredan il allait enfin passer aux choses sérieuses, c’était aujourd’hui que tout allait se jouer.

~~~~~~

J’étais à la tête des préparations pour l’invocation d’Eredan, rien ne devait manquer, même le démon nous avait donné des conseils pour que tout fonctionne. Dans un bouquin, que je tenais dans le creux de ma main, je donnais les ordres.

“Il faudrait six bougies en plus dans le côté droit de la pièce. Toi là, recommence ce pentagramme après le mur, les traits ne doivent pas être ainsi regarde…”

Je lui montre sur mon livre les détails importants pour réussir le pentagramme, cette petite virgule à la base du cercle, les points qui devaient relier les différentes énergies. Tout le monde était si excité de faire cette invocation, qu’il n’arrivait pas à se focaliser comme il faut, heureusement que je savais garder mon sang-froid et que je contrôlais tout.

“Pour le mouton quelqu’un à des nouvelles ?”

La pièce maîtresse, il fallait sacrifier une vie, personne ne voulant mourir, c’était un animal qui allait y passer. Un collègue lui signala qu’il allait pouvoir en rapporter un dans l’heure, parfait. Pendant, tout le reste du temps, je pris soin de finir l’installation jusqu’au fameux moment.

La pièce dans l’ombre, seulement éclairée par les diverses chandelles, le mouton agonisant au milieu de la pièce dans un énorme pentagramme violet, le Cercle chantait l'incantation, se levant les bras vers les cieux pour appeler Eredan ! J’étais dans un état de transe, rien ne pouvait m’arrêter, je levais la tête vers les cieux pour que ma voix puisse atteindre les étoiles. Je ne voyais pas mes collègues qui pour certains prenaient la fuite, d'autres tombaient dans les pommes. J’étais dans mon monde. Prête à recevoir la puissance du Dieu des Enfers.

“EREDANNNNNNN !!”

Comme une possédée je crie dans la pièce, revenant à la réalité et découvrant l’affreux spectacle qui se dresse dans la pièce, une nuée de démons. Il ne devait y avoir que Eredan, d’où venait les autres démons ? Des chiens qui avaient profité du portail pour se faufiler sur terre… Possible.

“Eredan élimine-les ! Accomplis ton devoir !”

Je voyais mes amis à côté de moi dans les vapes, aucun n’avait finalement le cran pour tenir tête aux enfers, sauf moi !

"Détruis-moi ces chiens des enfers, montre moi ta puissance avant de me la donner !”

Une psychose totale prenait possession de mon corps.



Répondre
Tags : hentai hard bondage