banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: La vérité est-elle bonne à apprendre ? [ Vanéalidé ! ]  (Lu 2279 fois)
John Rosewood
Créature
-

Messages: 522


Mi-humain, Mi-spectre


Voir le profil
Fiche
« le: Septembre 14, 2011, 05:24:28 »


Une grande enveloppe réveillerait-elle votre curiosité ? La prendre, l'ouvrir, regarder son contenu ? Des secrets, une carte ? Que pouvait bien contenir celle-ci ? En l'ouvrant, vous tombez face à une photo et plusieurs pages, un regard sur cette photo vous montre un adolescent rouquin. Vous y reviendrez plus tard, les écrits semblent vous attirer un peu plus. Prenez ce mot, le dépliant, vous commencez à lire.

Aujourd’hui, j'ai décidé de me confier à n'importe qui, j'en ressens juste le besoin, l'envie. Je veux me vider d'un poids qui me ronge depuis des années et vous, qui lisez ceci, peut-être que vous ne me connaissez pas et tant mieux je dirais, comment voulez-vous que j'explique tout ça à mes proches ? Ma vie n'est que mensonge ou presque depuis que ma mère est partie. J'avais neuf ans et à cet âge là, on ne réfléchit pas vraiment, je pensais à l'abandon... Elle était ma seule raison de vivre, mon père étant rarement présent, je l'aimais plus que tout et elle m'aidait à surmonter les moqueries des petits anglais. J'ai l'apparence de mon père avec un peu du physique de ma mère, surtout pour la chevelure rousse. Déjà, un japonais se ramasse moqueries sur moqueries, alors si on combine cela avec un roux... La vie était difficile, j'avais envie de me laisser aller, ne plus rien faire, laisser la vie défiler... Je me suis même acheté un journal intime pour pouvoir me confier à un simple livre. D'ailleurs je vous ai laissé quelques pages de celui-ci si l'envie vous prend de me lire. Que voulez-vous comprendre à cet âge là, surtout quand votre père vous annonce le départ vers le Japon à la fin de l'année scolaire...

Les mois qui suivaient, il m'apprenait les bases du japonais, l'oral et l'écrit. J'avoue qu'au départ, on a l'impression d'être en face d'un puzzle de 50 000 pièces auquel on a retiré les côtés, mais à force, ça rentrait. Après tout, ce voyage n'était pas pour me déplaire, je ressemblerais aux autres là-bas malgré ma chevelure rousse, peut-être me ferais-je accepter ? De toute façon, je n'avais pas le choix et c'est ainsi qu'on s'envolaient vers le Japon.

Arrivé là-bas, j'étais comme perdu, le monde était différent, les maisons, la façon de vivre, les musiques... Presque tout était différent. Même l'école, obligeant une tenue que je trouvais plutôt ridicule. Au départ, mon père faisait venir un professeur à domicile pour continuer mes études en anglais, mais tout en m'apprenant le japonais. Je ne sortais jamais de chez moi, restant souvent seul alors que mon vieux travaillait dans un restaurant au départ, économisant un peu pour avoir par la suite son propre restaurant. Il est un peu comme moi, quand il a une idée en tête, il fonce... Les années passaient bien vite et bientôt fut le moment ou j'entrais à l'école supérieure, prêt à aller dans une école comme tout le monde, à enfiler pour le première fois cet uniforme que je trouvais ridicule bien qu'il avait un petit côté sexy chez les filles... Je me suis fait de suite accepter, les gens s'amusant de mon accent, de ma couleur de cheveux, j'étais accepté comme jamais je ne l'ai été. Je me sentais bien et je ne voulais pas que ça s'arrête. C'est alors que commençait la pire connerie que j'ai plus faire dans ma vie, laisser la mythomanie avoir le dessus et commencer à mentir sur tout. Sur ma vie, sur le boulot de mon père, jouant un rôle en cachant ce que je ressentais vraiment, cherchant à être en quelque sorte un chef de meute alors qu'au fond, mon âme peinait. Je ne voulais pas que les gens me voient sous ma vraie forme, qu'ils me laissent avec mes tristesses. Tout le monde pensait que ma mère était vivante et le fait que mon père rencontre une autre femme me soulageait un peu. C'est une belle femme, gentille avec moi, je ne me suis jamais plains d'elle. Toujours là quand j'en avais le besoin, c'est ainsi qu'un jour je lui ai demandé de faire comme ci c'était ma vraie maman et dire à mes potes de cette époque là qu'elle était ma vraie mère, car je ne supporterais pas que l'on me pose des questions sur ma vraie mère, la blessure étant encore ouverte maintenant, c'est un sujet que je préfère éviter.


Au fur et à mesure, les mensonges devenaient presque vrais, mon père devenant le patron de son propre restaurant, le seul restaurant anglais de la région. Il connu un bon succès et l'argent venait comme pour rien, c'est ainsi que l'on déménageait, vivant à trois dans une grande maison non loin du centre ville mais plus du côté du parc, pas loin du bois. On avait le droit à un portail à l'entrée et d'un jardin devant avec une petite allée. Les années passaient et j'atteignais vite l'âge de 15 ans. Malgré tout ce qui se passait, je continuais de mentir, disant à tout le monde que j'avais déjà fait l'amour à une femme alors que c'était faux, je lançais même de fausses rumeurs ce qui me valait parfois quelques ennuis qui se réglaient rapidement. Jamais je n'aurais cru que mes mensonges feraient naître les plus beaux instants de ma vie...

Ce qui est bien dans notre lycée, c'est que la plupart des institutrices sont très belles et je me vantais souvent d'avoir embrassé l'une ou l'autre. Une fois, une fille de ma classe m'a balancé à la prof ce qui me valait une heure de colle. Je suis entré ce jour là dans son petit bureau, elle m'invitait à m'asseoir alors qu'elle fermait sa porte à clef... Étrange, mais je n'osais rien dire. Elle n'attendait pas une seconde pour me provoquer. Elle s'amusait à se moquer de moi, répétant ce que je faisais croire avant de se pencher vers moi, me montrant une belle vue sur cette magnifique poitrine, me demandant si je voulais la toucher. Je n'osais pas faire un geste et c'est elle même qui prit ma main pour la mener vers son sein, m'incitant à le masser alors qu'elle même passait une main au niveau de ma bosse déjà bien durcie par l'excitation de la première fois. Je me souviendrai toujours de cette première fois, lorsqu'elle m'a dit qu'elle allait faire devenir de moi un dieu du sexe avant de s'agenouiller et de me faire ma première fellation, je n'avais pas tardé à jouir à l'époque et j'étais fort timide, n'osant rien faire alors que je rougissais fortement... Mais l'envie prenait le dessus quand elle m'invitait à la prendre, je n'hésitais plus et elle m'incitait à la prendre violemment, n'arrêtant pas de dire des choses très perverses, des mots qui résonnent encore et encore dans mon esprit.

J'allais souvent chez elle, faisant croire qu'elle m'aidait pour les cours et plus j'y allais, plus je m'améliorais. Elle faisais de moi son objet sexuel, un homme qu'elle éduque en fonction des plaisirs qu'elle avait. Je devenais rapidement performant bien que je détestais sa manie de me fouetter, de me faire mal, des manie SM que je n'avais jamais comprises, mais bon, pour elle, j'étais prêt à tout. Après une année comme ça, elle se décidait à faire tourner le fait que j'étais une bête de sexe à son entourage, à l'école, ... Je recevais la visite de nombreuses filles, jeunes femmes et même femmes. Au départ, je n'osais pas accepter leurs invitations, c'est alors que mon institutrice prit une nouvelle fois les devants, invitant une amie à elle pour un petit plaisir à trois. Elle m'ordonnait de donner du plaisir à une inconnue et je le faisais. Depuis ce jour, je n'ai jamais refusé une invitation, sauf si la fille était vraiment moche. Ma maîtresse s'occupait toujours de moi de la meilleure des façons.

L'année qui suivait, elle est partie, sans rien me dire, sans prévenir... J'ai essayé de me renseigner, mais personne n'avait des nouvelles d'elle... Un manque s'installait alors, un manque terrible de ce corps que j'avais pour habitude de toucher, de sentir... J'étais triste de son départ, je lui serais toujours reconnaissant d'un chose : M'avoir aidé à vaincre une partie de ma mythomanie. Je mentais de moins en mois car je n'avais plus le besoin de mentir, je me faisais presque n'importe quelle fille si je le voulais et même le personnel de l'école me voulait mais je jouais souvent au puceau timide pour voir les réactions et je triais les femmes de cette façon, du moins au début. Si elles en voulait encore, je leur donnais tout ce que je pouvais leur donner, les gardant comme partenaires sexuelles et si elle ne voulait pas, je ne cherchais pas à comprendre et les laissait. La vie se passait alors comme ça, je testais toute sorte de femme, des plus vieilles, des plus jeunes, celles de mon âge et même une femme avec un membre masculin. Jamais vous me prendrez avec un homme, mais une femme avec une queue... Tant qu'elle ne cherche pas à me toucher avec celle-ci, sa passe. J'ai aussi vu passer des femmes chats et autres bestioles...

Mais bon, vous savez, comme je suis quelqu'un qui a beaucoup de chance, mon père attrapait une grave maladie cette année là. Je ne me souviens plus du nom de celle ci tellement il est compliqué à retenir. En tout cas, ma mère (oui, car ma belle mère est tout comme ma mère) fondait en larme et tentait de m'expliquer que les chances de survie de mon père étaient rares. Je ne pouvais pas laisser mon père partir comme ma mère, je devais agir... Je n'ai jamais cru à une religion et pourtant, pour la première fois de ma vie je priais, je demandais à ce que l'on refasse vivre mon père, sans maladie... Je n'arrêtais pas de prier jusqu'au jour où une sorte de spectre se présentait à moi, se désignant comme au service du Dieu de la Mort. Sa demande était simple et directe, il pouvait empêcher mon père de mourir, mais ne échange, je devais lui confier la moitié de mon âme. Il m'expliquait que je pourrais ainsi prendre la forme d'un spectre de temps en temps, mais seulement quand je le voudrai. Je n'hésitais pas à accepter, me transformer de suite en ce spectre, mon corps étant comme mort au sol. On m'expliquait comment quitter et regagner mon corps avant de me laisser. En rentrant chez moi, un miracle c'était produit. Mon père était à nouveau en pleine forme, comme ci rien ne s'était passé. Jamais personne n'a su la vérité et puis, de toute façon, on me prendrait pour un fou alors autant ne rien dire. A vous de croire ce que je suis en train de vous écrire ou pas.

Les années passèrent comme ça. Malgré le fait que je suis du genre perturbateur à l'école, je terminais mes années sans embûche. Par contre, je ne voulais pas poursuivre mes études. Mon père m'avait aidé à avoir mon propre appart et j'étais bien comme j'étais, je profitais de la vie avant de me consacrer au train train de monsieur tout le monde... Boulot dodo.

A l'heure actuelle, j'ai 21 ans. Je mens toujours mais beaucoup moins qu'avant et j'essaye de vaincre cette mythomanie qui m'a longtemps rongé. J'aime toujours autant les femmes bien que je n'ai jamais rencontré une femme qui valait autant le coup que mon ancienne maîtresse. Quoique... J'espère que cela changera très prochainement. Je m'amuse parfois avec mon spectre, espionnant parfois des gens, entrant en douce dans des maisons. C'est dommage que je ne puisse rien prendre dans cette forme sinon j'aurai bien volé quelque truc.

Pour finir avec cette lettre, je m'appelle John Rosewood. Merci de m'avoir lu si vous en avez eu le courage.




Votre regard se pose maintenant sur cette photo, montrant donc John. A en deviner par le paysage, on peut se dire qu'il doit faire dans les environ d'1m80 – 85. Les cheveux roux en batailles avec un peu de gel pour les faire tenir comme ils sont positionné. Un visage d'ange, les yeux marrons, il peut vous regarder avec une certaine intensité. Il a un visage très expressif mais à apprit à utiliser ses expression comme il le voulait à force de mentir. Il est très bon acteur et manipulateur parfois aussi, n hésitant pas à mentir pour se faire une femme qu'il convoite bine que cela soit rarement nécessaire. Il a gardé son instinct de chef de meute, voulant être le leader avec n'importe quel groupe de pote. Mais pour revenir à son physique, il est ni trop mince ni trop large. Le fait qu'il prenne soin de lui à fait ressortir sa musculature, si vous êtes du genre à aimer les hommes aux abdos bien dessinés, il est votre homme mesdames ! Il a aucune traces visibles à ce que vous pouvez voir sur la photo, plutôt bel homme et il le sait, il n’hésite pas de jouer de ses atouts auprès de la gent féminine.

Vous avez fait le tour de cette photo, l'ayant regardé attentivement avant de tomber sur différentes pages apparemment qui ont été déchirées du livre dans lesquels elles étaient accrochées. La première page montre une écriture tremblante, non soignée, des taches d'encre un peu partout avec des traces de doigts. Une écriture enfantine se montre à vous alors que vous commencez à lire. Vous remarquerez sans doute quelques fautes que vous laisserez passer, cet enfant ne pouvait pas écrire parfaitement.





Chere journal, je viens de t'acheter et j'écris déjà dan toi. La vie est difficile et j'ai besoin d'un ami que sa sois toi un simple livre ou une autre chose. Je n'arrive plus à supporter la vie comme elle est avec tout c'est gens qui se moque de moi sans arrait. Je sais que tu ne peus pas me repondre mais je suis content de t'avoir et content de pouvoir me confier à quelqu'un. Maman est morte d'un accident A partir de là, son écriture devient moins soignée, vous pouvez deviner des traces de larmes sur le papier de voiture. Ele ma laisser tout seul avec papa et moi j'avai besoin d'elle, ele m'aidait pour les méchants de l'école je sais pas quoi faire maintenant... Tu pourrai la faire rvenir journal ? Je dois te donner un nom... Journal c'est pas un bon prénom pour un journal, c'est comme ci on m'avait appellé humain... Je vais t'appeller Livrou ! Comme ça ya livre dans ton prénom et ca fait tout bien. Papa vien de m'appeler, je dois te laisser mais j'espaire t'écrire souvent Livrou. A bientot.

Ainsi se termine votre lecture et tout ce qui se trouvait dans cette enveloppe. Vous voilà maintenant au courant de cette vérité longtemps cachées que vous dévoilerez, ou non. Le secret peut être bien gardé, peut-être se dévoilerait-il seul aux personnes de confiance... Seul l'avenir nous le dira.

John n'a aucun pouvoir en particulier dans sa forme de spectre et ne peut rien toucher ni déplacer, passant au travers de tout sauf des autres formes spectrales. Tout le monde peut le voir sous cette forme. Il peut regagner son corps quand il le souhaite à moins que celui ci soit grièvement blessé. Il se peut que le Dieu de la Mort utilise son corps sans que John ne s'en rende compte.



« Dernière édition: Novembre 19, 2013, 04:59:48 par Anéa » Journalisée



John Rosewood
Le Manipulateur
Torwell
Lorgain Raigorn
Logan De Barentorn
Mitsukane


Pour toutes demandes, laissez-moi un mp sur John Rosewood.
Lydia
Amatrice de Sandwichs
Créature
-

Messages: 488


Succube espiègle et lubrique ❤


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 14, 2011, 05:29:13 »

Bienvenue, le rouquin ♥
Journalisée

Kit by Theorem ©
John Rosewood
Créature
-

Messages: 522


Mi-humain, Mi-spectre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Septembre 14, 2011, 05:30:17 »

Merci  Clin d'oeil
Journalisée



John Rosewood
Le Manipulateur
Torwell
Lorgain Raigorn
Logan De Barentorn
Mitsukane


Pour toutes demandes, laissez-moi un mp sur John Rosewood.
Miya Diablo
Dieu
-

Messages: 5372


Incarnation de l'immortalité d'un Dieu disparu...


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 14, 2011, 06:03:39 »

Bienvenue à toi, alors, tout nouveau Sourire

Il y a plusieurs petites fautes dans ta fiche, rien de bien grave... Facilement corrigibles. Ce n'est pourtant pas pour corriger tes fautes d'orthographe que je vais te demander de te relire, mais parce que certaines phrases que tu as écrites n'ont pas un sens très clair à mon avis... "Au fait, son père tenait sa ressemblance à un japonais à sa mère, et donc la lignée des Kitduji fut arrêtée.", "John eut dur..."   Bref, relis toi, une fois et corrige moi ces petites coquilles. Quand ce sera fait, je reviendrai te valider ^^
Journalisée
John Rosewood
Créature
-

Messages: 522


Mi-humain, Mi-spectre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Septembre 14, 2011, 06:13:59 »

Oula, pour la première, je ne me suis pas compris non plus pourtant j'ai relu, j'aurais du me rerelire ^^ Pour la deuxième, petit belgicisme, il faudra que je fasse attention mais de temps à autres, ça vient par habitude, n'hésitez pas à me prévenir quand ça sera le cas ^^

Voilà, corrigé.
Journalisée



John Rosewood
Le Manipulateur
Torwell
Lorgain Raigorn
Logan De Barentorn
Mitsukane


Pour toutes demandes, laissez-moi un mp sur John Rosewood.
Quetzalcóatl
Dieu
-

Messages: 1331


Le Serpent à Plumes


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Septembre 14, 2011, 06:16:27 »

Bienvenue ! o/
Journalisée

Je suis la douce symphonie qui accompagne le cycle de la vie.
Je suis l'éphémère et l'immortelle.
Je suis la chair et le spirituel.
Je suis fragile et belle, invincible, et invisible.
Je suis l'éternité.
Itami no Kyô
Dieu
-

Messages: 2978


Ce monde... Je vais le détruire.


Voir le profil
Fiche
Description
Entité chaotique mi-Dieu, mi-chieur, mi-playboy. Ça fait beaucoup de moitiés, c'est parce qu'il est très grand.
« Répondre #6 le: Septembre 14, 2011, 06:20:33 »

"UN ROUX!"

Lui jette des galets blancs où il est écrit au marqueur "bienvenue".
Journalisée

Œil pour œil, dent pour dent.
Deuil pour deuil, sang pour sang.
Je purifie les maux par le feu,
je purifie le feu par les mots.

Your sorrow, your past, your path, your wrath. No justice, no prophets, no master, no regrets.

Miya Diablo
Dieu
-

Messages: 5372


Incarnation de l'immortalité d'un Dieu disparu...


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Septembre 14, 2011, 06:27:04 »

Oui, c'est plus compréhensible ^^ Toujours plusieurs petites fautes - "sa mère mourUT" !!! >< - mais ça passera, va :p

Tu es validée, et je te souhaite bon jeu par ici ^^
Journalisée
John Rosewood
Créature
-

Messages: 522


Mi-humain, Mi-spectre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Septembre 14, 2011, 06:30:32 »

Merci Sourire

*Prend les galets et les dépose sur le sol, en même temps, se cassant la tête pour mettre les lettres dans l'ordre, trouvant rapidement que le mot à trouver est bienvenue*

"Ah... Euh... Merci !"
Journalisée



John Rosewood
Le Manipulateur
Torwell
Lorgain Raigorn
Logan De Barentorn
Mitsukane


Pour toutes demandes, laissez-moi un mp sur John Rosewood.
Itami no Kyô
Dieu
-

Messages: 2978


Ce monde... Je vais le détruire.


Voir le profil
Fiche
Description
Entité chaotique mi-Dieu, mi-chieur, mi-playboy. Ça fait beaucoup de moitiés, c'est parce qu'il est très grand.
« Répondre #9 le: Septembre 14, 2011, 06:34:29 »

"Je rêve où il joue avec les galets que je lui ai balancés en pleine poire? C'est quoi son problème?"

J'crois qu'il s'énerve pas juste pour t'embêter.
Journalisée

Œil pour œil, dent pour dent.
Deuil pour deuil, sang pour sang.
Je purifie les maux par le feu,
je purifie le feu par les mots.

Your sorrow, your past, your path, your wrath. No justice, no prophets, no master, no regrets.

Alraunya
Créature
-

Messages: 3165


La fleur à jouissances.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Septembre 14, 2011, 06:56:59 »

Kyo, on ne joue pas avec la nourriture! Si tu continues, je vais sévir, même si tu es mon... Heu... Alors attends, si Héphaïstos est mon oncle, Lust étant ma mère, et vu qu'Artémis est sa demi-soeur, ben on est cousins!
En fait c'est bien, comme ça pas de pitié!  Grima&ccedil;ant


Welcome, english food!  Clin d'oeil
Journalisée

Je n'accepte aucun rp avec ce compte! (Mais mes doublettes sont toujours disponibles)


Thème
Profil
Votre niveau intellectuel après être passé chez moi (âmes sensibles s'abstenir)





Ares
Dieu
-

Messages: 1642


Dieu de la Guerre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Septembre 14, 2011, 09:30:13 »

Bienvenue à toi
Journalisée

«L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat.»

Ares 's Théme

John Rosewood
Créature
-

Messages: 522


Mi-humain, Mi-spectre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Septembre 14, 2011, 09:35:23 »

Merci à vous Sourire
Journalisée



John Rosewood
Le Manipulateur
Torwell
Lorgain Raigorn
Logan De Barentorn
Mitsukane


Pour toutes demandes, laissez-moi un mp sur John Rosewood.
John Rosewood
Créature
-

Messages: 522


Mi-humain, Mi-spectre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Novembre 19, 2013, 04:25:53 »

Grosse mise à jour de la fiche de John. Je ne sais pas si je dois demander à nouveau une validation mais si cela doit se faire je vous laisse juger cette nouvelle fiche.
Journalisée



John Rosewood
Le Manipulateur
Torwell
Lorgain Raigorn
Logan De Barentorn
Mitsukane


Pour toutes demandes, laissez-moi un mp sur John Rosewood.
Anéa
Cap'taine Jmeféchié \o
Modérateur
-
*****
Messages: 3159



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Novembre 19, 2013, 04:59:11 »

C'est bon pour moi. Souriant

Tu peux retourner jouer ! o/
Journalisée

~~  Fiche  //  Demande de rps  ~~

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox