banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible!

Vous pouvez y accéder ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: I am ... Tekhos. [Valimenstruée !]  (Lu 1788 fois)
Jenny Moriarty
Humain(e)
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« le: Février 16, 2016, 09:54:59 »

IDENTITÉ


   ♠ Nom & Prénom : Jenny Moriarty
   ♠ Sexe : Femme.
   ♠ Race & Âge : Humaine Tekhane, 40 ans.

   ♠ Métier : Grande Sénatrice de Tekhos / Directrice de la Faith Academy de Tekhos.
   ♠ Orientation sexuelle : Homosexuelle.
   ♠ Expérience sexuelle : Immense.



PHYSIQUE


   ♠ La grâce, la robustesse, l’expérience. Tous ces traits se lisent à la manière d’un livre ouvert sur son visage. Jenny est une femme des plus racées, distinguées et chics de Tekhos Metropolis. De prime abord, on ne pourrait pas deviner son parcours et son passé dans l’armée Tekhane. Le seul détail permettant de révéler cela est la présence d’un cache-œil high-tech recouvrant son œil gauche. Reste d’un combat à mort entre un Formien et l’ex-commando d’élite qu’elle était. Mis à part ceci, Jenny transpire la suffisance et son air hautain permanent vous donne l’impression qu’elle vous snobe, dédaigne. Et vous n’aurez pas tort de penser cela ; cette femme s’estime plus haute que toute les autres personnes qu’elle peut croiser, à quelques exceptions près. C’est ce que son visage reflète, et c’est ce qu’est Jenny réellement.

Mais d’un point de vue plus détaillé, on peut constater que malgré son âge – même si celui-ci ne semble pas vraiment marqué – elle demeure une femme belle. Une beauté purement Tekhane. À en commencer par son visage, dont la ligne sensiblement carré lui donne un air fier et dur. Jenny, même du temps où elle était une commando, puis une générale, a toujours souhaité conserver sa longue tignasse. D’une couleur d’un noir de jais, elle lui tombe jusqu’au milieu de son dos. Elle les laisse le plus souvent ainsi, mais se fait de temps à autre plaisir en les attachant. Dans ces cas-là, la belle se dotera d’une queue-de-cheval tirée, ou d’un chignon. Toutefois, si seulement sa chevelure faisait sa beauté, elle n’en aurait pas été autan charismatique. Jenny possède des yeux de glace, tirant sur un bleu clair, givré. Quel gâchis puisqu’à présent elle n’en a plus qu’un seul … Ces magnifiques pierres précieuses ornent un visage, adouci par un nez aquilin et droit. Aussi par des lèvres pulpeuses, gourmandes, toujours subtilement recouvertes d’une petite pellicule de rouge à lèvre.

On ne pourra reprocher à Jenny, depuis son accès à des postes moins sur le terrain, d’être (re)devenue coquette et soignée. En effet, la femme estime qu’il est loin d’être superficiel de s’occuper de soi, et de vouloir renvoyer une image propre, classieuse et soignée de soi. Sans passer des heures devant son miroir chaque matin, Jenny prend néanmoins le temps qu’il faut pour se toiletter et se pomponner. Elle possède tout un rituel quotidien … En somme ; vous ne la verrez jamais négligée. Vous pouvez penser alors au réveil ; mais là encore, elle reste, en toute modestie, une beauté saisissante.

Grâce aussi à un corps des plus voluptueux. En effet, Jenny ayant fait carrière dans l’armée, ses années de bons et loyaux services, couplés à des heures d’entrainements quotidien, lui ont sculpter un corps presque parfait. Ses formes sont élancées, gracieuses, et bien généreuses sans tomber dans l’excès. Des hanches assez larges, et une poitrine de taille très raisonnable. Le seul point négatif, aux yeux des autres, est sa taille ; la femme atteint tout juste le mètre soixante-quatre. En revanche, à ses yeux, c’est une taille parfaite car elle n’est pas une grande perche, et n’est pas une naine … Et le port de hauts-talons lui va comme un gant. Tout son corps est parcouru par une musculature visible, bien prononcée. Jenny n’est pas adepte des ventres tout lisses et plats. Sans être bodybuildée, la Sénatrice possède des bons reliefs. On distingue aisément le sillage de sa musculature au niveau de ses bras, ses épaules, ses cuisses, son ventre, etc. Comme dit, elle n’aime pas vraiment les ventres tout lisses, et le sien est maculé d’une fine tablette à l’œil, mais vigoureuse au touché.

Mis à part son corps, Jenny possède aussi d’autre atout. Comme sa garde-robe, qui se veut sobre et sexy à la fois. Un mariage de l’ancien et du nouveau, grâce à notamment des couleurs et des styles anciens, mais aux textures et coupes modernes. La plupart du temps, Jenny porte un long manteau noir, au col protubérant. Par-dessus un corset solide, surplombant sur une ceinture en cuir. Niveau pantalon, elle ne porte jamais de jupe, mais toujours des pantalons … Très moulants. Etant fétichiste du cuir, du latex, et de toutes ces merveilleuses choses, elle n’hésite pas à marquer son style par ce trait de caractère. Toutefois, si les jupes ne lui disent rien, elle adore néanmoins porter de longue robe … Moulantes à outrance aussi. Dernier point, vous la verrez toujours perchée sur des très hauts-talons ; que ce soit sous forme de bottes, ou de simple escarpins.

Enfin, petit détail inutile mais qui a son importance … Selon les plus folles rumeurs, on dit que Jenny se montre toujours aussi strict et se tient toujours aussi droite, car elle aurait en permanence un plug chaudement et profondément niché entre ses belles fesses, droit dans le fondement … Ce qui est totalement vrai, même si ce n’est pas la cause de son comportement. Une pratique que son successeur, la générale Tam Ramwï, lui a transmis.



PERSONNALITÉ


   ♠ Que dire que l’esprit de Jenny, si ce n’est qu’il est à la fois complexe et résolument simple tant il s’apparente de très près aux mœurs Tekhanes. Pour commencer, il est intéressant de noter que Jenny est une femme dure, très autoritaire et stricte. Ne supportant guère l’insubordination, les punitions et le fouet sont ses meilleures armes pour se faire obéir. C’est une image bien entendu, mais qui reflète sa nature à vouloir écraser les autres pour s’affirmer maitresse. Plus on lui oppose de résistance, plus elle déploiera effort physique et moraux pour faire plier ladite personne. En tant que Grande Sénatrice de Tekhos, elle dispose naturellement d’un nombre de moyens conséquents pour parvenir à ses sombres fins. Cependant, il ne faut guère croire que c’est une femme sanguine, cédant rapidement aux émotions. Elle est d’un sang-froid hors-pair, parvenant toujours à garder son calme en toute situation. C’est son expérience dans l’armée, et dans la vie en générale, qui lui a permis de se forger un tel caractère et de tels nerfs.

Si l’on explore plus en profondeur sa personnalité, on peut aussi s’apercevoir que c’est une femme qui reste, malgré tout, une femme. Cela veut dire que, du moins dans sa définition du sexe féminin, elle est dotée d’une certaine sensibilité. Elle est peut-être cruelle et autoritaire, mais Jenny demeure sensible à beaucoup de choses. Un compliment sincère, une scène touchante, ou tout simplement une femme belle … Parfois, il ne lui en faut pas beaucoup pour voir un léger arc de sourire se dessiner sur ses belles lèvres. Mais ces occasions sont rares, et en général, Jenny estompe assez rapidement ce sourire. Elle ne fait la gueule en permanence, mais du fait de son grade, elle doit avoir un certain comportement. C’est grâce à une multitude de mimique et de détails que Jenny est devenue une femme charismatique, gouvernant Tekhos d’une poigne de fer, assistée par tout le conseil des Sénatrices. Chacune d’entre elle compte énormément à ses yeux, et elle prend le jeu de la politique très au sérieux.

Et en parlant de politique, les idéaux de Jenny transcrivent un autre pan de sa façon de voir les choses. Les Tekhanes sont les maitresses de Terra, point barre ! Aucune discussion n’est possible là-dessus. La Grande Sénatrice est presque en adoration face à sa patrie, qui occupe une énorme place dans son cœur. Tekhos, c’est sa maison, son foyer, sa bataille ; et celles de toutes les femmes ayant construits ce pays … Elle est tellement patriotique, et sincèrement patriotique, qu’elle en vient aussi à parfois inclure la gente masculine dans son paysage. Mais il ne faut pas croire pour autant qu’elle possède un idéal différent à leur sujet ; les hommes sont des sous-êtres, bon pour la reproduction ou les travaux forcés. Là aussi, aucune discussion possible. Elle n’ira pas en tuer un pour le plaisir, ni commettre d’injustice envers qui que soit, aussi masculine est la personne. Simple question d’estime personnel ; en devenant irréprochable, personne ne pourra mettre le doigt sur un point noir et la charger là-dessus. Jenny tient à tout prix à conserve son image de femme puissante, autoritaire et surtout, impeccable, irréprochable.

Elle est la patriote, la Tekhane amoureuse de Tekhos. Toute les valeurs les plus chères et les propres à la nation, Jenny les a bu et assimilé. On peut être sûre d’elle, et son franc parlé permet à quiconque de la classer en tant qu’amie, ou ennemie. C’est pour cette raison qu’on peut lui faire confiance, et c’est une qualité plutôt rare à Tekhos, la confiance. Elle est tout ce qu’il y a de plus Tekhan, pour ce qu’il y a de plus valeureux, comme l’estime, la fierté, l’amour de la patrie … Tout comme le pire. Jenny peut facilement être qualifiée d’immense perverse, dépravée sexuellement, sans aucunes limites ou presque. Il y a surement des femmes, voire même des hommes, qui sont pire qu’elle à Tekhos à ce sujet, mais elle demeure un gros bonnet dans ce domaine. À titre d’exemple, Jenny est une grande adoratrice de certaine pratique récurrente, comme la sodomie, ou le fétiche du cuir et du latex (ce qui a grandement impacté sur sa garde-robe, où tous ses habits sont soit en cuir, soit en latex, tous moulants …). Elle adore aussi les baisers, sous toutes leurs formes. Et peu importe où sont-ils donnés ; sur la bouche, les joues, le visage, le cou, la poitrine, les bras … les pieds, les jambes, etc. Partout !

D’ailleurs, il est à noter que Jenny semble entretenir une manie assez étrange pour une Tekhane ; elle est l’une des rares femmes à faire des baises-mains. Elle le fait généralement envers les grandes dames de la nation, qui ne sont pas dans son cercle intime. Là où les mœurs permettraient de directement leur rouler des pelles, Jenny préfère jouer la prude et simplement déposer un baiser sur le dos de leur main. Ce n’est pas sa seule mimique qui est assez atypique ; on pourrait aussi citer sa tendance à toujours vouloir se tenir aussi droite qu’une planche de bois, mains derrière le dos.



HISTOIRE


   ♠ Chapitre I – Au commencement …

Au début de toute vie, il y a une naissance. C’est à partir de cette naissance que tout part. Et c’est d’une naissance dont il est question ici ; celle d’un bébé, fruit de l’union de deux Tekhanes fraichement mariées. Leur amour avait donné naissance à un enfant, qu’elles nommèrent Jenny. Ces deux femmes formaient un couple unique, car là où les mœurs à Tekhos disaient que la fidélité était le dernier des soucis, ce couple décida néanmoins de se tenir fidélité, une fois que leur enfant naquit. Une drôle de décision certes, mais qui prouva la solidité de leur relation, et de leur amour. La première des deux femmes se nommaient Agatha Moriarty, et travaillait en politique, pour le compte de l’une des Sénatrices de l’époque. Son épouse, Isabeau Moriarty, était quant à elle une militaire. Plus précisément, elle officiait dans l’une des branches les plus efficaces et strictes de l’armée ; le commando VALKYRIE.

Deux femmes, l’une complémentaire à l’autre, sur tous les niveaux. Ainsi donc, elle avait donné naissance à une fille, qui fut leur fierté dès son plus jeune âge. En effet, la petite Jenny ne fut pas un nourrisson très turbulent. Elle était toujours d’un calme si apaisant, si tendre, et sa petite bouille qui ne se déformait presque jamais sous des cris en attendrissait plus d’une. De ses petits yeux grands ouverts, elle découvrait le monde petit à petit. Un monde qui la fascinait, tant par ses possibilités que par sa beauté. Bien qu’elle passait beaucoup de temps avec ses parents, ceux-ci avaient des métiers, et ils ne pouvaient assumer à plein temps leur rôle de mères. Tout naturellement, Jenny fut souvent remise à des nurses, la journée, en attendant que l’une de ses mamans ne rentrent. En général, c’était très souvent Agatha qui était là, car Isabeau, de par son appartenance à l’armée, était souvent appelée à faire des longues et périlleuses missions.

Ainsi donc, les années passèrent, et Jenny grandissait petit à petit, dans un cadre stable et serein. Elle manquait certes un peu de ses parents, de par leur absence plutôt fréquente, mais à cet âge-là, elle ne s’en rendait pas vraiment compte. Ses mères suivirent une certaine institution Tekhane, qui visait, à partir d’un certain âge, à place son ou ses enfants dans des établissements spécifiques selon ce qu’ils allaient devenir plus tard. Car pour ce qui était de Jenny, on ne lui laissa guère le choix ; ses parents décidèrent qu’elle ferait carrière dans l’armée. Là où, selon elles, Jenny pourra servir le mieux sa nation. Ce fut ainsi que l’enfant, à peine âgée de six ans, fut intégrée dans un établissement spécifique ayant pour but de former les jeunes Tekhanes aux métiers de l’armée, et ce, depuis leur plus jeune âge. Pendant les premières années, le cycle allait être bien entendu commun ; mathématiques, langues, sciences, culture, toutes ces matières allaient y passer, avant de réellement entamer le cœur de cette longue formation.

Il ne fallait d’ailleurs pas sous-estimer cet établissement ; Jenny fut admise dans le plus prestigieux et sélectif des établissements, ayant réussi à merveille le test psychologique d’entré. Ses parents voyaient en elle un potentiel et, visiblement, elles n’avaient pas eu tort. Néanmoins, son entrée dans cet établissement signifia qu’elle verrait beaucoup moins ses mamans, et cela attrista la petite Jenny, qui se sentit, quelque part … Abandonnée. Mais, ce fut ce qui la rendit plus forte, plus entreprenante ; désormais, elle ne pouvait compter que sur elle-même. Ce fut ainsi que se clôtura la première partie de sa vie, celle de sa petite enfance. Ce fut aussi de cette façon que la seconde partie commença ; celle de l’apprentissage, qui allait s’étaler très longtemps, jusqu’à la fin de son adolescence …

   ♠ Chapitre II – Accès …

Une fois de plus, les années s’écoulèrent. Il n’y eut rien de particulier à signaler, si ce n’était que Jenny était très appliquée dans ce qu’elle faisait. Progressivement, elle quitta l’enfance pour rejoindre le monde de l’adolescence, au fur et à mesure que le programme avançait. À vrai dire, elle faisait la fierté des institutrices, qui ne pouvait que remarquer son sérieux … Peut-être, son trop grand sérieux. Car en effet, si Jenny était efficace et très bonne élève, force était de constater qu’elle était taciturne, et peu souriante. Son visage était peu radieux, bien qu’il devenait des plus agréables, à mesure que son corps devenait celui d’une jeune femme. Le temps passait lentement, mais il finissait quand même par passer. Jenny et ses camarades grandissaient ensembles, et même si la jeune fille n’était pas très loquace, elle s’était entourée de bonnes et solides amies.

Ce fut tout naturellement que dès qu’elles furent toutes en âges, elles firent leur première expérience sexuelle entre elles. Bien qu’elles ne le firent pas toutes en même temps, elles préférèrent s’adonner entre elles, se connaissant depuis tout jeune. Ce fut ainsi que Jenny connu sa première fois, avec l’une de ses amies, répondant au doux nom de Tam Ramwï. Il ne fallait pas s’en étonner ; le sexe était une dominante dans la société Tekhane et, en toute logique, le sexe était donc pratiqué très tôt et ce tout naturellement. Pour dire, parmi les nouveaux cours, il y avait désormais un cours spécifiquement réservé à la culture sexuelle, et à son éducation. Les élèves de cette institution, étant destinées à devenir des femmes de haut rangs, telles que des Sénatrices, officières ou grandes patronnes, elles se devaient d’être irréprochable en matière de sexe.

Ce fut bien le seul domaine où Jenny n’était pas froide et inexpressive. Quand elle s’y adonnait, c’était comme si elle parvenait à se libérer de la propre carapace qu’elle s’était forgée. Elle souriait, elle jouissait et gémissait, de sa voix cristalline et juvénile. Un vrai petit régal pour ses partenaires de l’époque. Néanmoins, le sexe n’était pas le pilier central de son éducation. Les matières qui l’intéressait le plus étaient les doctrines et l’histoire militaire, la culture Tekhane, l’histoire Tekhane et, bien entendu, les sciences politiques. Cela la passionnait tellement qu’elle fut pendant plusieurs années major de promo dans ces matières. Les années passèrent à nouveau, et le petit groupe finit par atteindre la fin de l’adolescence, et elles étaient donc toute prête à intégrer la société Tekhane. Jenny, comme on pouvait s’y attendre, intégra l’armée et de par son brillant parcours, pu directement accéder à un grade d’officière ; elle devint une commandante au sein de l’armée régulière Tekhane.

   ♠ Chapitre III – Carrière …

Jenny était à présent au sein de l’armée, et démarra alors sa longue carrière. Quand l’on sait où est-ce qu’elle est, de nos jours, il se révèle intéressant de connaitre son parcours et tout ce qui a été fait pour lui permettre d’accéder au plus haut poste de la société Tekhane. De base, outre les faits accomplis, il fallait voir qui était Jenny ; une femme forte, parlant peu mais parlant bien, et qui était profondément patriotique. C’était un point qui avait assez plu lors de ses classes militaires, en dernières années. Jenny était une femme croyant profondément en l’idéologie Tekhane, et elle était prête à tout pour faire perdurer ceci. Elle aimait sa patrie et ses congénères, et elle aimait tout ce qui constituait la société Tekhane. À ses yeux, c’était la société parfaite, et ses habitants, étaient les personnes les plus fortes et indétrônables de tout Terra. Rien n’équivalait une Tekhane, et rien ne la surpassait.

Quelque part, c’était vrai. Quelle puissance, même magique, sur Terra pouvait oser contester la suprématie Tekhane ? Rien ni personne. La commandant Jenny l’avait bien compris et cette fougue, cette fierté, se retranscrivait dans ses méthodes de travail. C’était bien cela qui faisait qu’on la remarque, dans le bon sens. Elle était une femme franche et honnête. On l’aimait, ou on ne l’aimait pas. Il n’y avait pas de juste milieu avec elle. Ses débuts dans l’armée furent donc un véritable succès, menant ainsi de multiples opérations hors et au sein de Tekhos même. Bien que, peu de temps après, ses occupations furent principalement portées vers la menace Formienne. Cette sale espèce osant se dresser sur leur passage. Des saloperies de parasites aliens, ayant commis l’affront de conquérir plusieurs territoires Tekhans, massacrant et aliénant tout ce qu’ils pouvaient. Jenny, après ceux qui en avait après les valeurs Tekhanes, détestait plus que tous les Formiens.

L’un de ses rêves les plus chers était de les voir être exterminés jusqu’au dernier ! Qu’il n’en reste rien, pas même un spore. Mais ce rêve était loin de se concrétiser. Manque de moyens, ou tout simplement, manque de décisions. Cela commença à la faire grincer des dents, mais elle comprit rapidement que sur cette problématique, les ordres ne venaient pas tant du Haut-Commandement, mais du gouvernement en lui-même. Ce fut le point de départ à tout … Ce fut ce qui la poussa à grimper les échelons, en multipliant les opérations et commando contre les Formiens. Sa tactique et le succès de ses décisions firent qu’au bout de quelques années, elle finit par accéder au plus haut poste de l’armée Tekhane ; Jenny devint la Grande Générale de l’armée Tekhane, succédant ainsi à l’ancienne qui prit sa retraite.

Désormais générale, Jenny pouvait enfin aspirer à remettre de l’ordre dans les départements qu’elle jugeait trop poussiéreux, ou pas assez efficace contre la menace Formienne. Elle avait toutefois conscience qu’elle n’avait pas les pleins pouvoirs, et qu’elle ne pourrait pas faire tout ce dont elle désirait. Néanmoins, elle avait déjà plus de liberté qu’auparavant. Ses premières actions en tant que Grande Générale fut de tenter de moderniser un peu l’équipement et le support logistique de l’armée régulière, qui avait tendance à se faire un peu oubliée face aux programmes spéciaux comme le commando VALKYRIE, etc. Ses objectifs et ses priorités absolues étaient dirigés vers la menace Formienne. Tous ses efforts et ses réflexions étaient centrés autour de cette problématique.

Ce fut le thème fort de sa carrière au sein de l’armée. Sa lutte contre les Formiens, qui prenait petit à petit des aspects personnel. Toutefois, ce beau tableau aurait pu continuer à s’enrichir, si au bout de quelques années, Jenny n’avait pas eu autant confiance en ses capacités. Il fallait comprendre quelque chose ; ce n’était pas parcequ’elle occupait un poste de haute responsabilité, qu’elle n’allait plus sur le terrain. Elle était lucide ; elle était autant utile derrière un bureau, qu’avec un fusil plasma entre les mains. Certes, elle n’allait pas au cœur même des champs de bataille, mais elle participait à des opérations spéciales, sélectionnées toute particulièrement. Une pratique qui la rendait charismatique et appréciée de ses soldates, mais qui s’avérait très dangereuse … Et elle s’en rendit définitivement compte le jour où ça vira au drame.

Lors d’une action menée contre une importante colonie Formienne, Jenny faillit perdre la vie. La mission demeura un succès, mais laissa la générale entre la vie et la mort … Et les pronostics allaient pour une mort certaine. Toutefois, même si elle était dans l’inconscience, son corps continuait de se battre et ce fut au moyen de lourdes interventions médicales et chirurgicales qu’on put la maintenir en vie. Jenny subit de lourd implants en tout genre, lui servant à conserver ses fonctions vitales qui avaient gravement touchés. Cœur artificiel, implant oculaire, puces cérébrales, Jenny devint presque un micro-ordinateur sur pieds … Heureusement qu’aucun de ses membres n’eut à être remplacés, cependant. Tous les dégâts importants, critiques, furent en son intérieur. De l’extérieur, on put soigner ses blessures, mais seul le temps allait lui permettre de reprendre pleinement forme.

Le plus dramatique dans cette histoire, aux yeux de Jenny, ne fut pas qu’elle frôla la mort, mais qu’après son accident et les dégâts irréversibles qui lui ont été causés … Elle ne pouvait plus assumer son poste de Grande Générale. Elle ne pouvait plus aller sur le terrain, ou tout du moins, plus aussi efficacement qu’avant. Cela marqua ainsi la fin de sa carrière au sein de l’armée, et, normalement, aurait dû marquer la fin de sa carrière tout court. Néanmoins, c’était sans savoir que Jenny était une femme entreprenante et battante. Son expérience, sa sagesse et son dévouement pour sa patrie lui firent valoir une offre qu’elle ne put refuser ; on lui proposa dès lors d’accéder aux plus hautes fonctions de l’Etat Tekhane, en lui proposant de prendre le poste d’une Sénatrice. Ce fut tout naturellement que Jenny accepta la mission, comprenant tous les enjeux qui allaient avec.

Néanmoins, ce fut avec un grand regret qu’elle regardait l’armée, désormais derrière elle. Avant de partir définitivement, elle nomina sa successeur et choisit une femme en qui elle avait pleinement confiance et qui était, de surcroit, une très ancienne amie … Tam Ramwï.

   ♠ Chapitre IV – Sénatrice Moriarty …

Désormais Sénatrice, Jenny venait donc d’accéder à une toute nouvelle sphère de la société Tekhane. L’Etat, en lui-même. Un poste auquel Jenny n’aurait jamais espéré avoir accès un jour ; plus parceque toute sa vie elle l’avait passé dans l’armée, qu’ailleurs. Inutile de dire que ce changement de milieu fut un peu déconcertant pour elle. Mais c’était une femme sachant raisonner comme il se devait, et petit à petit, elle s’habituait à ce monde sans armes. Le temps s’égraina, et Jenny prit racine dans ses fonctions. Le gout du pouvoir lui plaisait, tout compte fait. Et le poste de Sénatrice était, vraisemblablement, l’un des meilleures postes qu’une Tekhane pouvait espérer avoir.

Cela impliquait bien entendu une montagne de responsabilités et de projets. Toutefois, Jenny ne manquait pas d’imagination et d’entrain. Ce fut durant sa période en tant que Sénatrice que son esprit se mit à fourmiller d’idées pour sécuriser encore plus de pouvoirs. Parmi les traits forts de cette période, on pouvait citer sans mal la reprise d’une institution semi-privée, délaissée pour des obscures raisons. En effet, Jenny finit par un jour s’apercevoir de quelque chose. Etant loin d’être modeste envers elle-même, elle estimait qu’en fin de compte elle constituait une image de réussite, comme pouvait l’être d’autre grande Dame de Tekhos, telle que Miranda Forge, ou la Sénatrice Padmée. Le constat qu’elle fit fut qu’au sein de l’armée, il manquait de potentiel, de jeune potentiel ! Un manque cruel, surtout quand on savait que Tekhos fourmillait de petits génies en tout genre.

Jenny trouva la solution à ce problème en reprenant donc une institution laissée à l’abandon ; la Faith Academy. Un établissement atypique, situé en bordure de la capitale. Pourquoi s’intéresser à un tel établissement ? Car l’idée, le concept derrière était tout ce que cherchait Jenny. La Faith Academy avait pour but originel de pister des talents, en tout genre, dès leur plus jeune âge. Bien que, l’académie fut modernisée et accepta aussi les personnes possédant un ou plusieurs dons, quel que soit leur âge. Une affaire intéressante que Jenny reprit, se faisant ainsi directrice de cette académie élitiste. Contrairement aux autres académies, celle-ci n’avait pas pour but de former des officiers ou des politiciens, mais d’uniquement accompagner et développer les dons de chaque adhérent.

La reprise de cette académie fut à l’origine d’un autre évènement majeur dans la vie de Jenny. Si le temps fit que les affaires de l’académie deviennent fructueuses, grâce à une profonde refonte et une modernisation appuyée par une Sénatrice en personne, l’académie fut à l’origine d’une rencontre. En effet, vint un jour où comme à l’accoutumé, la Faith Academy envoya quelques chercheurs de tête pour pister et dénicher des jeunes potentiels, qui accepteraient bien de faire partie de son programme. Cette fois-ci, ils trouvèrent une jeune femme, qui n’était pas Tekhane, mais qui venait de Terra. S’entretenant personnellement avec chaque nouvel adhérent, Jenny fut particulièrement marquée par celui de cette jeune femme, dont le nom resta dans son esprit, comme une marque indélébile ; Hegeria. Cette femme avait quelque chose de … Particulier, que Jenny ne savait décrire. En réalité, elle ne se doutait pas de qui elle était réellement, et de ce qu’elle allait devenir …

   ♠ Chapitre V – Hegeria …

Entre ses fonctions de Sénatrice, et de directrice de la Faith Academy, Jenny n’avait pas beaucoup de temps pour elle. Pourtant elle le voyait ; l’âge courrait et, même si grâce à ses nombreuses augmentations l’effet de vieillissement se faisant attendre, elle ne pouvait que remarquer que d’un point de vue personnel, intime, elle n’avait pas bâti grand-chose. Certes, pour une Tekhane le sexe primait beaucoup sur ce côté-là, et le reste importait peu … Mais Jenny avait hérité de cette particularité de ses parents. Le désir d’aimer, en toute sincérité. C’était ça qui lui manquait dans sa vie, et elle ne s’en rendait même pas compte … Approchant la quarantaine d’années, Jenny collectionnait les amantes, mais n’avait jamais eu de relations bien sérieuses.

Toutefois, ceci semblait tendre à changer. Et plus précisément au moment où son chemin croisa celui d’une femme exceptionnelle, singulière, qui n’était autre que Hegeria. Jenny fut assez marquée par son entretient avec elle, et ça se passa tellement bien que les deux femmes sympathisèrent assez rapidement au fil des semaines. Jenny était curieuse à son sujet, et sans spécialement faire attention, elle portait plus d’attention envers elle qu’envers les autres. Il est inutile de détailler des mois de relations qui évoluèrent de manière lisses … Car la finalité est la même. À force de temps, les deux femmes finirent par se rapprocher et se connaitre. Jenny fit découvrir Tekhos à cette femme, qui lui conta son histoire. Et le moins que l’on pouvait dire était qu’elle était assez … Surprenante. Hegeria avait été autrefois un homme, mais qui à cause d’une démone, avait été changé à vie en femme, par punition. Depuis, elle erre sur Terra et tente de retrouver sa gloire d’antan … Jusqu’au jour où les chercheurs de tête de la Faith Academy entendirent parler d’elle, et lui firent la proposition.

Jenny connaissait donc l’histoire d’Hegeria, et fut heureuse d’être l’une des rares femmes la connaissant. Elles se rapprochèrent encore plus … Sans compter bien évidemment qu’elles avaient depuis longtemps céder au corps de l’une comme de l’autre. Mais plus le temps passait, plus un réel sentiment était en train de naitre entre elles. Finalement, vint un jour où ceci apparut comme une évidence ; Elles étaient amoureuses. Pas un amour purement physique, mais un amour complet, puissant, sincère … Une grande bizarrerie pour une Tekhane, mais cela, Jenny s’en moquait. Tout ce qui comptait désormais, c’était Hegeria. Elle était sa vie, son amour, son tout … Et il ne lui fallut que peu de temps avant de lui proposer une chose des plus folles, dans une société comme Tekhos ; elle lui demanda sa main, au bout de longs mois de relation fusionnelle. La Sénatrice connut sa plus grande et intense joie quand Hegeria accepta de l’épouser, et de devenir ainsi sa femme de manière officielle. Bien entendu, l’une comme l’autre n’allait pas se jurer fidélité, ceci étant par défaut un trait de caractère quasiment inconnu sur Terra. Mais sentimentalement, elles l’étaient.

Jenny était incapable d’aimer une autre femme qu’Hegeria, tout simplement. Ce fut grâce à ce puissant amour qu’elles partageaient, que leur union put voir le jour. Sénatrice, mariée, heureuse … De quoi d’autre avait donc besoin Jenny ? Il ne lui manquait, en fait, plus qu’une seule marche à gravir … Et cette marche s’annonçait la plus dure, et la plus fatigante à gravir. Cette marche, c’était celle qui la séparait du poste ultime ; celui de Grande Sénatrice. Dès lors, son ultime combat commença, et puisant dans son passé de générale, elle organisa toute une stratégie et une offensive, afin d’accéder à ce poste.

   ♠ Chapitre VI – Ultime ascension …

Le dernier projet ambitieux de Jenny ; l’accès au poste le plus haut, et le plus convoité, de toute la société Tekhane. Celui de Grande Sénatrice … Autant dire que l’affaire était loin d’être gagnée. Selon la juridiction et la constitution Tekhane, le seul moyen pour accéder à ce poste était de se faire élire, à l’unanimité, par le conseil des Sénatrices. C’est-à-dire que Jenny devait faire en sorte que toute les Sénatrices, sans aucunes exceptions, décident de la placer elle à ce poste. Mais, on était à Tekhos … Et ici, les intérêts personnels primaient souvent sur les intérêts communs. En d’autre terme, la Sénatrice allait devoir satisfaire chacune de ses homologues, répondre à chacune de leurs exigences pour s’attirer leurs faveurs, et ainsi, obtenir leur appui pour prétendre à ce poste.

Une longue campagne silencieuse commença donc, et la première Sénatrice que Jenny voulut rallier de son coté, fut l’admirable et respectable Sénatrice Padmé Kaorin. Cette femme a toujours été une personne que Jenny respectait énormément. Elle est l’exemple même de ce qu’on attend d’une vraie Tekhane. Puissante, belle, intelligente, Padmé réunissait énormément de qualité, bien plus que n’importe quelle femme … Autre que Hegeria, qui demeurait parfaite aux yeux de Jenny. Elle fut donc la première Sénatrice qu’elle tenta de convaincre, en lui exposant tous ses projets pour Tekhos, notamment ceux portant sur la lutte contre la menace Formienne, qui même après toutes ces années, demeurait au cœur des préoccupations de Jenny.

Padmé fut la première que Jenny parvint à rallier à elle, après d’interminables entretiens, discussions, preuves en tout genre et autres. Sans compter qu’elle devait mettre la main à la poche, et aux fesses … Mais ça, c’était la partie la plus plaisante, à vrai dire. Ainsi, Jenny poursuivit sa stratégie et s’approcha de chacune des Sénatrices, une à une, tentant de répondre à leurs exigences et contraintes. Parfois la tâche fut particulièrement ardue, car certaine était strictement opposées, ou avaient des projets du même acabit pour elles-mêmes. Dans de tel cas de figure, Jenny dû partir chercher du soutien supplémentaire auprès d’autres grandes puissances du pays. On pouvait citer des noms comme Milwen Novac ; femme qu’avait connu Jenny durant son occupation du poste de générale. Milwen et Jenny s’étaient admirablement bien entendu suite à la décision qu’avait prise la générale, qui consistait à débloquer plus de fond pour la recherche en nanotechnologie ; recherches fondamentales de Novac, qui en avait fait son cœur scientifique.

À cette époque elle était parvenue à convaincre les autorités à se pencher d’avantage sur les progrès apportées par les nanotechnologies pour lutter contre les Formiens. Elle était parvenue à cela, et de ce fait, Milwen et elle s’étaient très bien entendues. Mais l’honorable Milwen Novac n’était pas la seule femme que Jenny fit appel pour achever son accès au poste de Grande Sénatrice ; elle fit appel à bien d’autre, tel que Miranda Forge, Tam Ramwï … Ou bien Scarlett Hërin, qui était l’une de ses amies d’enfance, désormais devenue patronne d’un des plus gros groupes d’agroalimentaire Tekhan. Ce fut en se bardant d’alliées de poids que Jenny trouva un puissant soutient pour écraser les quelques Sénatrices s’opposants à elle, en les privant du coup de leurs propres alliés. Jenny gagna, avec sueurs et efforts, ce dernier bras de fer … Et ce fut à l’orée de ses quarante années, qu’elle accéda enfin au poste ultime, à la dernière et finale escale de son ascension fulgurante …

Ce fut ainsi, que la Grande Sénatrice, Jenny Moriarty, monta au pouvoir, et prit ainsi la tête de l’une des nations les plus puissantes et pérennes de Terra ; Tekhos.



Comment avez vous connu le forum : Je suis déjà membre Souriant
« Dernière édition: Février 16, 2016, 10:18:09 par Lucrezia.H.Nietzsche » Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Lucrezia.H.Nietzsche
Dé-biteuse de tampax usagés.
Modérateur
-
*****
Messages: 1280


Psycho'pouff


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Février 16, 2016, 10:17:29 »

Bon ! *enfile ses gants en latex*

la taille.. c'est bon ! c'est long, c'est épais, c'est tout super tip-top donc !  Souriant

Les fautes... j'ai lut grosso-modo mais, te connaissant et vus la taille, ça me parait correcte  Souriant.

donc... Par les pouvoirs qui me sont conférés et par la toute puissance de la sainte période lunaire du déchirement utérin *bruit de foudre en fond*

JE. TE.


VALIMENSTRU'

Aller... File jouer avec tes copines et... Sharlie me dit à l'instant qu'elle t'as préparée un bidon de vaseline format XXL  Cool
Journalisée


Jenny Moriarty
Humain(e)
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Février 16, 2016, 10:28:16 »

Tu diras à Sharlie de ma part que j'ai le cul en feu, à cause d'elle ... Cool

Merci beaucoup !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Lucrezia.H.Nietzsche
Dé-biteuse de tampax usagés.
Modérateur
-
*****
Messages: 1280


Psycho'pouff


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Février 16, 2016, 10:49:59 »

j'ai le cul en feu, à cause d'elle ... Cool

Elle te dit qu'elle en est désolée et qu'elle sortira sa grosse lance à incendie pour ce faire pardonner de cette affront, elle a même ajoutée un "Kaurdiallemant" sur son gribouillis qui sert de message.  Souriant

(aller, stop flood... du moins pour moi... les autres membres... Je sais pas XD)
Journalisée


Cassidy Green
Avatar
-

Messages: 2763


Une femme, un homme ? Ou bien les deux ?


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Février 17, 2016, 12:14:39 »

re bienvenue Grimaçant
Journalisée

Voici mon topic pour découvrir mes autres comptes. Veuillez aussi me contacter sous ce compte pour mes autres personnages, vu que je suis plus souvent connecter avec Cassidy Green qu'avec les autre Grimaçant
Ïrika Ó Briain
Humain(e)
-

Messages: 125


Ïrika Ó Briain


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Février 17, 2016, 12:31:56 »

Re-bienvenue ! ^^
Journalisée

~ Ceci est mon compte principal ! Mais j'ai aussi des personnages secondaires si ça vous intéresse ^^ ~
Jenny Moriarty
Humain(e)
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Février 17, 2016, 12:38:57 »

Merci ! Souriant
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
S.E.R.F - 23
Legion
-

Messages: 753


Lolicon-ô-mètre


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Février 17, 2016, 12:51:16 »

Oh. Hohohe. Toi et moi, ça va bien finir j'ai l'impression.

Rebienvenue. °°
Journalisée



« Le jus d'Homme, la nouvelle boisson énergisante, par SERF. Goûtez-y, et vous serez accroc.  Attention, l'abus de jus d'Homme peut provoquer des fécondations. » - Lionne
Losgar
Distributeur de popcorn
Créature
-

Messages: 373


Orgueil et fierté


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien prince d'un peuple désormais éteint, Losgar est le dernier survivant d'une planète réduite à l'état de rocher stérile. Le ténébreux mène désormais une vie de mercenariat, d'aventurier, de vagabond ... qu'importe, du moment qu'il gagne son lot de dangers, de plaisirs et de passion.
« Répondre #8 le: Février 17, 2016, 07:07:50 »

Un personnage de haut-rang , et charismatique.

Re-Bienvenue !
Journalisée
Ryan Raynor
E.S.P.er
-

Messages: 91


Spectre Tekhan


Voir le profil
FicheChalant
Description
Tireur d'élite aux capacités psionique aux services de l'armée Tekhane, l'un des seuls hommes assez haut dans la hiérarchie. il peut être accompagné de Tychus Findlay qui reste son mentor et son associé de longue date ...
« Répondre #9 le: Février 18, 2016, 12:39:59 »

" Je présume que vous contrôlez aussi le facteur militaire de Tekhos ? Ce qui fait de vous, un supérieur potentiel ... "

*salut militaire*



Re-bienvenue !
Journalisée



Voici la liste de mes autres doublettes ICI
Mp préférentiellement SAYANA pour proposer un RP.
Jenny Moriarty
Humain(e)
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Février 18, 2016, 02:08:57 »

Ryan Raynor => *Salut militaire* Merci soldat.
Losgar => Merci !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Projet Manhunt
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
FicheChalant
Description
"I've got no strings
To hold me down
To make me fret, or make me frown
I had strings
But now I'm free
There are no strings on me"
« Répondre #11 le: Février 18, 2016, 02:20:12 »

*A lu*

C'est pas mal, j'aime les clins d’œil, et tout, et tout Sourire Mes félicitations Souriant !

Cependant, j'ai une rectification à faire :

Citation de: Jenny Moriarty
Jenny Moriarty, monta au pouvoir, et prit ainsi la tête de l’une des nations les plus puissantes et pérennes de Terra ; Tekhos

Tes jours de bonheur sont comptés.

J'arrive.

*Lance une musique flippante*
Journalisée



DC d'Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Jenny Moriarty
Humain(e)
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Février 18, 2016, 02:25:31 »

Tes jours de bonheur sont comptés.

C'est ce que l'on verra ... Expérience ratée ! Grimaçant
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
S.E.R.F - 23
Legion
-

Messages: 753


Lolicon-ô-mètre


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Février 18, 2016, 03:14:32 »

Même en dehors des rps je me fais ignorer par ma patronne. D:
Journalisée



« Le jus d'Homme, la nouvelle boisson énergisante, par SERF. Goûtez-y, et vous serez accroc.  Attention, l'abus de jus d'Homme peut provoquer des fécondations. » - Lionne
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 979



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #14 le: Février 18, 2016, 03:26:29 »

Mais non, j'estime tout le monde. Ce n'est qu'une illusion que tu as ! Grimaçant

(Oui je rep avec Vanessa...)
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox