Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

Frisson dans le métro (Pv : Kira Farewell)

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos
Inscrivez-vous

Virginie

Humain(e)

Frisson dans le métro (Pv : Kira Farewell)

samedi 08 octobre 2011, 22:03:48

La sonnerie retentissait dans les couloirs et salle du lycée, annonçant la fin de l'heure de cours. La dernière de la journée, pour Virginie. Elle rangea précipitamment ses affaires et sortit en trombe de la salle, c'était tout juste si elle avait laissé à son professeur le temps de finir sa phrase ! Elle avait hâte de revoir une vieille amie, dont elle n'avait pas eu de nouvelle depuis trop longtemps. Elles s'étaient données rendez-vous dans un karaoke, à l'autre bout de Seikusu. Son cartable à la main, elle marchait prestement sous le ciel printanier. Ce n'était pas très très loin, mais elle devra quand même prendre le métro pour y arriver. Elle soupira.

Ce n'était pas une hantise, tout du moins pas encore, mais elle ne supportait pas ce moyens de locomotion. On y était toujours serré comme des sardines, les gens étaient d'humeur désagréables, et l'atmosphère y était parfois irrespirable. C'était désagréable, certes, mais pas insurmontable, d'autant plus que cela valait le coup. Elle arriva en vu de la station de métro, et soupira à nouveau...

Après avoir sagement acheté son billet, elle attendit sur le bord de la voie que son métro arrive, et il y avait pas mal de monde. C'était l'heure de pointe, la fin de journée pour une majorité de la population, active ou étudiante. Un autre soupir. Elle allait devoir supporter ce trajet blottit contre des inconnu, jusqu'à étouffement. Ils devraient faire des wagons sur deux étages, tiens. Une voix féminine s'exprima depuis le microphone, annonçant la venue du prochain métro.

Un coup de vent balaya les quais lorsqu'il arriva. Un flot impressionnant de personnes s'échappa dès que les portes s'ouvrirent, suivi d'un même mouvement en sens inverse qui emporta presque contre son gré la lycéenne. Sonnerie. Fermeture des portes. Et il était parti. Virginie se sentait oppressée par tout ces corps qui l'entourait, de trop près à son goût. Le bon côté des choses, c'est qu'elle pouvait quand même respirer tranquillement. ... Tranquillement ?
Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !

Ma fiche ?
Mes rps ?
Just over there ~

Kira Farewell

Avatar

Re : Frisson dans le métro (Pv : Kira Farewell)

Réponse 1 mardi 11 octobre 2011, 22:17:05

Un nouveau jour de semaine commence, les lycéens sortent des écoles, les rues sont bondés : une journée parfaite pour chasser.

Kira avait eut un tuyau comme quoi pas mal de pervers agissaient dans le métro, c’était simple, sans trop de danger et à la portée de tout le monde surtout pour un démon du sexe.

Donc en pleine heure de pointe, le démon voyageait dans la foule jusqu’à une gare de métro. Il était dissimulé assez facilement entre tous ces gens avant de rentrer dans la rame.

Une fois à l’intérieur, il bouscula plusieurs personnes pour trouver une proie à caresser. Ce qui firent suivre des «  ho » ou des « ha » de mécontentements. Pour finir il se aperçu une jeune femme près des portes de sorties assez attirante. Le démon se faufila plus discrètement que précédemment pour finalement se retrouver derrière elle, presque coller.

Pour commencer son approche, Kira caressa les fesses de la jeune personne à chaque mouvement un peu brusque du train pour faire comme si ce n’était qu’un simple « accident ». Le démon se fit un peu plus pressant, jusqu’à caresser la fente de ses fesses. C’était assez pratique car elle ne pouvait pas se dégager sans se coller à une autre personne. Pour terminer, il la caressa toujours en ayant sa main au niveau de ses fesses mais le bout de ses doigts se rapprochèrent de son intimité.


(Si besoin je peux modifier en cas de problème)

Virginie

Humain(e)

Re : Frisson dans le métro (Pv : Kira Farewell)

Réponse 2 mercredi 12 octobre 2011, 12:22:50

Virginie se tenait debout, entourée par des hommes qui ne prêtaient pas grande attention. Ils ne prêtaient attention à personne, d'ailleurs. Elle parvenait tant bien que mal à garder son équilibre, se tenant à la barre, et évitant de percuter trop fort les gens autour d'elle, ce dont certains semblaient se ficher éperdument... Le métro tressaillit, et la lycéenne sentit une main lui effleurer sans pudeur les fesses. Elle n'y accorda pas d'importance, pensant que c'était accidentelle, mais ne pouvait s'empêcher de frissoner. Le contact avait beau être bref, il n'en fallait pas plus pour éveiller les sens de cette perverse ...

Plus le métro avançait, plus cette main semblait attirée par le postérieur galbé de l'adolescente. Chacun des cahots devenaient un prétexte à ces atouchements, et elle comprit bien vite qu'ils n'avaient rien d'innocents... La raison la poussait à se retourner, à faire face à son harceleur, lui ordonner devant tout le monde d'arrêter ses agissements honteux. Mais quelque chose en elle l'en empêchait : le plaisir honteux qu'elle en éprouvait... Les joues rouges de honte et d'excitation, elle ne bougeait plus, laissant les mains de l'homme se balader librement sur son corps. Lorsque ses doigts s'approchèrent de son intimité, la bienséance parvint à raviver sa volonté, et un bref éclair de lucidité lui permit de se rebeller. Avec une voix aussi timide que peu convaincante ...

Non, arêtez ... s'il vous plait ...
Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !

Ma fiche ?
Mes rps ?
Just over there ~

Kira Farewell

Avatar

Re : Frisson dans le métro (Pv : Kira Farewell)

Réponse 3 jeudi 28 juin 2012, 14:44:17

La jeune fille venait de prononcer quelques mots, mais ils restaient bien banals par rapport à la situation. Le métro était bondé donc si elle parlait tout le monde allait se retourner sur elle et en prime tout le monde était serré donc au final il n’y avait aucun moyen de s’échapper.

Le démon devint plus sur de lui et se mit à caresser littéralement son intimité en gardant sa main dans son dos, c’était peu pratique mais il n’avait pas d’autres choix pour le moment. Chacun de ses doigts venait caresser ses lèvres intimes au travers des vêtements, le jeune homme essayait d’être précis pour lui donner le plus de plaisir possible. Après tout, il ne savait pas combien de temps elle resterait dans le métro.

Le jeune homme se lassant petit à petit de juste toucher cette zone se colla contre elle. Sa main libre vint se poser d’abord sur son ventre avant de remonter lentement vers la poitrine de la jeune femme. C’était peu discret mais après tout, la foule cacherait ce qui se passe et les gens préféraient se rincer l’œil que de venir en aide. La main du démon, ayant parcouru son corps avant d’arriver sur son sein droit, ça lui donnait déjà une idée en tête de ce qu’il allait se passer. Ne perdant pas plus de temps, il empoigna doucement sa poitrine pour commencer à la malaxer en faisant des mouvements circulaires mais légers. Le tout était de s’amuser mais de ne pas trop attirer l’attention. Son index se décala des autres doigts pour venir frotter l’endroit où Kira situait son téton, elle n’était pas nue donc ce n’était pas aussi simple qu’à l’habitude, tout ça rendait le jeu plus excitant. D’ailleurs la jeune femme pouvait le ressentir car l’entre jambe de l’homme était déjà gonflée contre son corps.

Il avait prit un assez gros risque, il était si proche d’elle qu’elle pouvait sentir son souffle sur sa nuque. Il aurait fallu qu’elle se retourne juste un peu pour qu’elle aperçoive son visage et puisse le dénoncer mais après tout qui ne tente rien n’a rien.

C’était la saison du printemps, pourtant à l’intérieur du wagon il faisait étouffant, chaque personne dégageait de la chaleur et vu le nombre dans cet espace restreint il faisait aussi chaud qu’en été. La chemise que le démon avait mise pour paraître plus normal commençait à lui coller à la peau, ce qui montrait le peu de formes physique qu’il avait.

(Hrp : J'espére au moins que pour les détails ça ira un peu mieux, si pas tu me le dis.)


Répondre
Tags :