Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Cuite. * Ivyrrum *

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Misa Misa

Humain(e)

Cuite. * Ivyrrum *

jeudi 15 septembre 2022, 22:46:06

Vendredi soir dans une boîte de nuit de la ville, je me trémoussais sur la piste de danse au milieu des autres personnes, c’était une soirée à thème pour halloween avec mon style je me fondais bien dans le décor. Petite poupée gothique, mon jupon se levait quand je sautillais, mon haut moulant marquait ma taille et mes monts de chair qui n’étaient pas loin de sortir quand je me déchaînais de trop. C’était rare que j’aille en boîte de nuit, les videurs n’acceptaient pas que je rentre à cause de mon style et ça finissait toujours en insulte et barre. J’étais condamnée à aller à des concerts de rock, métal, sauf pour halloween où je pouvais me permettre des exceptions avec mes amis.

Avec ma bande de potes on ne s’arrêtait pas une seconde, sur la piste de danse, sur les canapés, au bar, j’avais déjà enquillé plusieurs verres et mon solde pour la soirée était en négatif. Dans le coin fumeur, je tirais sur ma cigarette vidant un shooter de vodka après tout en regardant mon solde sur mon téléphone, j’étais en rouge, bien rouge, je n’avais pas fait attention à mes dépenses surtout que dans les boîtes de nuit tout est plus cher. J’allais devoir demander de l’argent à mes parents en rentrant et demander à des potes pour la soirée. Finissant ma clope je retrouve mes amis pour leur demander de me payer des verres, sauf qu’on était tous dans la même galère on n'avait pas l’habitude de ce genre d’endroit et on venait tous de se faire avoir.

« Faut qu’on trouve des pigeons pour la soirée ! Celui qui se fait payer le plus de boisson gagne. » Je venais de lancer un défi à mes potes, ils avaient tous accepté sans hésitation et on s'était dispersé dans la boîte de nuit pour trouver une proie à ruiner. Je ne perdais jamais à ce genre de jeu, pour une fille c’était plus facile de trouver un pigeon qui paye que pour un garçon. Je traverse la piste de danse en remuant les hanches pour aller vers le bar, je voulais un verre, c'était là-bas que je devais aller, le regard sur le côté je cherche mon pigeon de la soirée et je pense l’avoir trouvé.

« Salut toi tu es venu avec quelqu’un ? T’as l’air de t’ennuyer tout seul accoudé au bar ! » J’engage la conversation en me mettant dans son dos, me collant à lui et en plaçant mon visage dans le creux de son épaule. Je pouvais surprendre, en arrivant comme ça avec la musique forte et mon haleine alcoolisée qui en disait long sur la soirée que je passais ici, c’était un accostage dont il allait se souvenir. Je ne me décolle pas de lui, bien décidé à le ruiner ce soir, mes mains agrippent son buste comme une sangsue restant dans son dos me dandinant au rythme de la musique.

Ivyrrum

Créature

Re : Cuite. * Ivyrrum *

Réponse 1 jeudi 15 septembre 2022, 23:15:10

Boite de nuit le jour d’halloween. C’était une entrée facile pour lui qui n’avait pas forcément un look qui donnait confiance. Mais aujourd’hui ça allait. Son regard sanglant se fondait dans la masse des déguisements. Le bar était pour lui un endroit particulier. Cela faisait remonter des souvenirs. Les siens ? Il n’en sait rien, il ne sait plus. Mais certains ne l’étaient pas. Des beuveries à l’ancienne après avoir envahit un village avec ses troupes. Les camarades qui se faisaient plaisir avec les femmes du village conquis. De vrais barbares. Et pourtant, Ivyrrum n’avait jamais été de ce bord la au niveau des invasions. Tout ce qui l’intéressait, c’était la baston à cette époque. Aujourd’hui … les guerres n’existaient plus. Il fallait trouver autre chose.

L’alcool il tenait. Il avait toujours tenu ce liquide magique qui permettait d’oublier, de partir dans des contrées encore inexplorées. Et si c’était trop, il pouvait bruler l’alcool qui se trouvait en lui avec une petite remontée loin d’être romantique. Mais à éviter devant les humains … ils pourraient croire qu’il souffle sur une torse son haleine.

Danser ne l’intéressait pas vraiment et de l’argent, il en avait. Il avait pu arnaquer certains acheteurs pour des objets antiques appartenant à la période vicking. Mais ceux-ci disparaissaient au bout d’un moment, comme par magie. Bien évidemment, Ivyrrum se disait innocent. Aucune preuve en plus à l’appui à chaque fois. Il repartait vainqueur.

Mais une jeune fille venait lui porter quelques mots à l’oreille en laissant sa main se balader sur son corps. Il clignait des yeux en finissant cul sec un alcool visiblement très fort, l’un des plus fort qu’offrait la boite de nuit si ce n’est même un breuvage spécialement pour lui et qui n’était pas sur les cartes. Il tournait son visage vers cette jeune fille qui sentait l’alcool … Il sentait les emmerdes à des kilomètres. Il se reculait un peu pour que son dos écrase quelque peu sa poitrine … elle avait une bonne paire.

-Et toi tu t’ennuie au point de venir chercher un mec qui s’ennuie ? …

En gros, il venait de dire qu’il ne croyait pas à son histoire mais qu’elle était bien attirée par autre chose. Il se tournait alors sur son tabouret afin de faire face à la jeune femme et il la regardait de haut en bas. Sexy. Une blonde mise en valeur par une tenue foncée. Comme elle était si tactile … Il l’attirait alors contre lui par la taille, venant murmurer à son oreille …

-Si tu demandes au barman la suite de l’héroïne, un des salons vip, je partagerais bien avec toi quelques verres de l’alcool que je viens de descendre … en commandant une bouteille ?


Il lui lâchait alors les cuisses pour lui murmurer à l’oreille

-Rassures toi … Je paie. C’est bien ce que tu voulais … mon argent ?

Des paroles un peu obscures car il demandait clairement un service en échange de ce dit argent. Il sourit alors en la fixant droit dans les yeux, devinant presque une réponse négative puisque cela ferait naturellement fuir ce genre de nana.

Misa Misa

Humain(e)

Re : Cuite. * Ivyrrum *

Réponse 2 mardi 20 septembre 2022, 21:17:10

Je sentais qu’il n’allait pas se laisser berner si facilement le bougre, il avait l’air de bien m’aimer en venant m’attraper par la taille pour me ramener vers lui, me mettant entre ses cuisses écartées pour murmurer à mon oreille. Il me proposait de demander au barman une des suites de la boîte de nuit en échange d'alcool, pensant savoir que j’en voulais juste à son argent, j’allais devoir remettre les choses en place pour lui faire croire que ce n’était pas le cas. « Héééé tu me prends pour qui là ? Une prostituée que tu peux payer comme ça ? » J’enlève ses mains de mes hanches pour me reculer, jouant la comédie de la fille choquée des propos qu’il vient de me murmurer à l’oreille.

« Je te voyais seul au bar, je voulais être gentille. » Je tourne la tête sur le côté en regardant mes chaussures des bottes noires qui montent jusqu’à mes genoux avec des bas résilles en dessous. « Et j’étais seule aussi. Mes potes m’ont laissé en plan pour aller draguer des filles là-bas. » Je jette un regard de leur côté essayant de remplir la mission ils étaient côte à côte avec des filles sur un des canapés de la boîte de nuit. Un de mes amis me voit en galère avec mon pigeon, il en profite pour lever sa main dans ma direction en guise de salut et se moquer de moi. « J’ai l’air de quoi là à me justifier. »

Je passe ma main sur mon front honteuse de ce qu’il devait penser un énorme quiproquo, avec mon jeu d’actrice, mes amis qui m’avaient bien aidé sur le coup à l’autre bout de la boîte de nuit. Je m’approche du bar pour interpeller le serveur de sa main. « Remets-lui la même chose. » L’homme attrape la bouteille pour la faire tourner autour de son bras pour faire le show avant de remplir le verre de mon pigeon, j’en profite pour payer à l’aide de mon téléphone sachant que j’étais déjà dans le négatif.

« Ça aurait un plaisir de boire un verre avec vous, si je n’étais pas prise pour une prostituée qui veut juste abuser de votre argent. Je n’ai pas besoin de ça. Et je vous offre ce verre pour le plaisir sans rien vous demander en retour. » Je voulais le faire culpabiliser pour ce qu’il m’avait dit, ne revenant pas vers lui, évitant tout contact avec lui alors que ma poitrine sortait de mon haut sur les côtés. « Je vais vous laisser, si vous préférez passer une soirée seule plutôt qu’en bonne compagnie, qui est la mienne. » Je me retourne pour lui tourner le dos, sur mon visage s’affichait un grand sourire après ce que je venais de lui faire, vu comment il m’avait accroché avec ses bras je lui avais tapé dans l'œil. Me laisser partir si facilement allait lui mettre un coup à sa fierté et j’allais lui donner le coup de grâce.

Titubant sous l’effet de l’alcool, je me prends les pieds contre une marche volontairement et surtout discrètement pour qu'il ne le découvre pas je me laisse tomber en avant m’étalant de tout mon long sur le sol la tête en avant. Mon jupon se relève sur mes fesses pour laisser apparaître mon string noir, la ficelle disparaissant dans mes fesses venait apparaitre pour séparer mes lèvres intimes juste devant lui. S’il voulait me récupérer c’était le moment, sinon des autres personnes allaient venir m’aider et il viendrait à me perdre pour la soirée, je lui offrais sa dernière chance en écartant mes cuisses devant lui.

Ivyrrum

Créature

Re : Cuite. * Ivyrrum *

Réponse 3 mardi 20 septembre 2022, 21:43:28

Le petit numéro semblait avoir fonctionné. Elle prenait déjà la mouche et elle ne serait pas près de lui redemander quoi que ce soit. Venir aborder un dragon en espérant pouvoir profiter de ses biens ? Pas maligne la petite. Mais on ne pouvait pas lui en vouloir, elle pensait être tombé sur un être humain ivre.

-Il y a parfois des raisons d’être seule dans un bar ma jolie.

Une attitude pas très romantique ou même très galante. Mais que voulez-vous. Il garde un petit caractère très vicking lorsque les filles l’abordent de cette manière. C’était bien la meilleurs pour les faire fuir non ? Elle semblait lui dévoiler sa petite vie … Il s’en fichait de ses potes, ce n’était pas son problème mais le sien après tout.

-Tes potes t’ont laché ? … Et bien … ils portent mal leur titre, choisi mieux.

Il connaissait un peu ce genre d’endroit et savait pertinemment que l’on ne venait pas le voir pour vraiment le draguer. On voyait simplement qu’il avait de l’argent avec de tel mélange. Mais elle demandait au serveur de lui remettre la même chose. C’était bien généreux mais un peu trop tard pour camoufler les réelles intentions. Ce n’était pas avec ses années de vie qu’une petite jeunette allait lui faire la leçon.

-Trop aimable … pour la peine, cul sec. A la tienne ma jolie.

Il souriait et il fit exactement ce qu’il dit, il laissa le contenu du verre couler dans sa bouche, puis sa gorge avant de soupirer après une telle descente. Hmm … Ca ne brulait pas encore le palet mais cet alcool allait vite être détruit dans son organisme de dragon, malheureusement. Mais il se tournait alors vers elle en la voyant chavirer. Hm ?

Il observait un petit instant avant de voir une ou deux personnes commencer à s’inquiéter. Certains se penchaient au-dessus d’elle, semblant même un peu perdu. Il laissa croire qu’il ne s’intéressait pas du tout à la demoiselle avant de grogner un peu sous la magnifique performance des hommes qui étaient venu sans avoir la moindre notion de secourisme.

Il se levait de sa chaise sans montrer le moindre signe d’alcoolémie et il s’approchait du corps de la jeune fille, pouvant parfaitement voir qu’elle avait des atouts délicieux. Il poussait soudainement ceux qui s’étaient approché, comme s’il marquait son territoire de force. Et de la force, il en avait vu comme il venait de faire partir ceux qui se penchaient sur elle.

Il retourne alors la jeune femme pour la regarder, avant de la soulever et de la porter vers un des canapés les plus au fond de la boite, faisant signe à ceux qui étaient assit la de dégager d’un signe de la tête, montrant bien l’urgence de la situation dans ses bras. Il la tenait d’une telle façon que l’un de ses seins s’écrasait contre son torse avant de la poser sur le canapé et de lui attraper le visage … lui tapotant la joue.

-Ohéh tu m’entends ? C’est l’alcool charmant qui frappe à ta porte …

Misa Misa

Humain(e)

Re : Cuite. * Ivyrrum *

Réponse 4 jeudi 22 septembre 2022, 23:14:33

Je reste à terre, feintant la fille bourrée incapable de se remettre sur ses jambes, on m’entoure rapidement pour m’aider à me relevé, ils ne savent pas comme si prendre, mes  secours sont des bras cassés. Un homme attrape mon bras pour le tirer vers le haut, me traînant sur le sol à la place, la scène vue d'un autre point doit être bordélique, un amas de jeune bourré avec des projecteurs de lumières, de la musique qui ne sait pas ce qu’ils font. J’ai envie de leur crier dessus, mais je dois continuer à jouer la comédie pour attirer mon pigeon, je sens qu’il ne va pas résister à me voir dans cette situation embarrassante. Il donnait l’air d’être indifférent, méprisant et je savais qu’il y avait autre chose, à comment il m’avait touché et emprisonné à lui si vite entre ses jambes.

Je commence à lever la voix sur mes secouristes. « Arrêtez, j'ai mal. » À force de me tirer les bras, j’ai l’impression qu’ils vont me les arracher, un des garçons s’approche de mes jambes posant ses mains poisseuses sur ma peau. « Pas ici. Hiiiiii. » J’allais me retourner pour le pousser, ce contact me dérangeant quand je vois l’homme du bar approcher pour chasser ceux qui m’entourent. Les autres hommes sont impressionnés et préfèrent s’écarter pour le laisser faire, regardant la scène de loin avec une certaine jalousie.

Ses mains se posent sur moi pour me retourner et me soulever pour me porter dans le creux de ses bras traversant la boîte de nuit. « L’homme du bar ? » La tête penchée, je fronce les yeux pour le regarder, je sais que c’est lui il n’y a pas de doute sauf que je dois toujours feinter la pauvre donzelle ivre sans amis. Je le laisse me déposer sur le canapé, ma tête entre ses mains pour me maintenir droite devant lui les yeux à peine ouverts. « Pourquoi tu m’as aidé, je croyais qu’il fallait payer pour avoir ton intérêt. » Je laisse échapper un hoquet à la fin de ma phrase à cause de l’alcool, cette fois ce n’est pas la comédie et c’est vraiment mon corps qui commence à réagir à tout ce que j’ai bu en début de soirée avec mes amis.

« Merci quand même. » Je marmonne en me dégageant la tête de ses mains pour me laisser tomber de tout mon long sur le canapé, mettant ma main sur un de mes genoux en grimaçant de douleur. Ma fausse chute était plus réaliste que prévu et je m'étais fait mal contre la marche en basculant, à la lumière des projecteurs j’ai une marque rouge qui apparaît sous mes bas. Je lève la jambe en l’air pour bien regarder, tirant sur mes bas pour voir à travers, mon jupon tombe sur mes cuisses à la limite de faire apparaître mon string. S’il n’était pas en face moi et assis sur le canapé à côté de moi il pourrait profiter de la vue que je lui offrais volontairement pour le faire craquer.

Allongée sur le dos, la jambe en l’air, mes seins sous mon débardeur qui n’était pas tenu tombent sur les côtés dépassant du tissu, mes petites pointes légèrement ressorties sont à la limite de dépasser restants coincés grâce aux coutures. « Tu vas faire quoi ? Me demander de prendre une chambre avec toi pour m’avoir relevé ? » Je frotte encore mon genou pour faire passer la douleur, avec un verre en plus je ne devrais plus sentir la douleur, dommage que mon pigeon à l’air d’être un vrai crevard qui ne veut pas sortir son portefeuille pour me payer des verres.

Ivyrrum

Créature

Re : Cuite. * Ivyrrum *

Réponse 5 jeudi 22 septembre 2022, 23:38:48

Une scène des plus épique, c’était le cas de le dire. Elle méritait même une médaille des pires choses à faire avec une fille au sol. Quelle plaie d’avoir des jeunes autour de lui qui ne savaient pas comment s’y prendre. Quand il avait leur age … On sortait les blessés d’un massacre. Et la … Ce n’était plus comparable. Ces jeunes n’étaient que des mollassons.

Il avait donc écarté tout le monde pour épargner à cette petite blonde une sortie des plus pitoyable et des plus douloureuse. Elle devait être plein de bleu maintenant. Mais cela la forgera. C’est en tombant qu’on se relève pour mieux avancer après tout.

Elle marmonnait alors qu’il la portait, se fichant même pas mal de ce qu’elle pouvait dire, l’entendant de toute façon pas très bien avec la musique ambiante. C’est pourquoi il avait choisi les canapés les plus reculés pour mieux échanger … si échange il y avait. Car ce n’était pas gagné avec cette petite pousse.

-Me remercie pas, on est quitte pour le verre.

Il avait au moins compris ça mais ainsi, il enlevait ce poids de son épaule et il ne lui devait plus rien, elle non plus d’ailleurs. C’était clair pour tous les deux. Il la regardait alors faire, la jambe en l’air et soupir en voyant ce spectacle. Elle avait de belle jambe mais … ses seins étaient limite en train de dépasser du tissu. Appétissant, certes, mais pas très délicat ? Heureusement que la lumière était plus sombre ici.

-Ca ne servirait à rien t’es surement fauchée … Donc tu ne me la payera pas.

Bien sur, elle ne l’aurait pas abordé sinon. Être une fille était si simple dans ce genre d’établissement pour se faire offrir des choses. Alors que quand c’était un garçon qui faisait pareil qu’elle, on criait au pervers. Ce n’était pas très équitable. Il s’approchait d’elle et s’assoit proche de ses jambes. Il attrape celle qu’elle lève en l’air et il la pose sur son épaule, ayant une très belle vue sur ce string et sur cette poitrine débordante. Il se penche ensuite un peu plus sur elle et la regarde.

-Mais je peux te proposer un marché, puisqu’on parler de chambre.

Il enlevait alors la jambe de son épaule pour la lui redescendre à côté de l’autre qui était allongée et il s’approchait un peu plus, se penchant cependant en dessus d’elle, visage en face du sien et plongea son regard dans le sien, à une distance raisonnable pour ne pas sentir l’odeur de l’alcool que la gorge de la petite dégageait déjà de trop.

-Tu veux de l’alcool je suppose ? … Je pourrai t’en offrir, autant que tu veux. En échange … Tu prendras une chambre avec moi, que je payerai également. Une soirée ou tu ne dépenses plus un sou … C’est ce que tu voulais ?

Il mit cependant un doigt devant la bouche de la demoiselle pour qu’elle ne puisse pas lui répondre tout de suite, venant lui murmurer à l’oreille durant ce temps.

-Embrasse moi comme si j’étais ton petit ami si tu acceptes … et reste en ma compagnie en me montrant comment tu allumes ton petit ami de la soirée. Les verres viendront à nous ensuite.

Il se doutait qu’une partie ne serait pas respecter, surement la partie de la chambre. Mais l’alcool n’était pas un si bon ami pour tout le monde.


Répondre
Tags :