Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Lamento

Créature

Re : Age of the dragon [Pv Lamento]

Réponse 45 janvier 29, 2018, 11:34:54 pm

Le bâtard avait compris son erreur au moment même où il avait bougé par réflexe, trahissant leur position. Plus le temps de s'occuper d'une Shad décidément étrange depuis qu'elle avait pénétré la cité, c'était d'hommes armés dont il fallait se préoccuper ! Le musicien tira sa lame hors du fourreau et eut juste le temps nécessaire pour se positionner avant que le premier assaillant ne fasse irruption en haut de la volée de marche. Sabre contre marteau, le combat était plus qu'inégal ! Lamento recula d'un bond arrière pour éviter la tête métallique meurtrière qui fouetta l'air qu'il déplaçait moins d'une seconde auparavant, comme Shad le fit de son côté. L'elfe lui coula un regard : l'okami se contentait d'esquiver, toujours dans cet étrange état second qui avait déclenché le début de cet affrontement. Et Lamento ne put cacher sa surprise en voyant son amie. La jeune femme se payait le luxe malgré la situation de regarder ailleurs ! Lui évitait d'un cheveux les attaques qui lui étaient destinées, mais Shad ne quittait pas l'étrange stèle des yeux.
Ce fut au premier choc contre la pierre que tout bascula.

Les flammes azurées explosèrent en gerbes meurtrières et inattendues, évitant pourtant Lamento pour aller lécher les deux hommes qui mettaient la vie des amants en péril. Avant que le bâtard n'ait seulement put comprendre ce qui se passait, son ennemi brûlait dans un brasier à la couleur de l'océan, accompagné dans son agonie par ses deux compères.
Shad maîtrisait les flammes, son compagnon ne l'ignorait pas. Mais de cette façon ? Si brutale ? Si vindicative ? Cela ne ressemblait pas à ce que l'homme connaissait de la louve. Il resta là, incapable de savoir seulement quoi faire, jusqu'à ce que l'okami paraisse récupérer ses esprits. Les flammes devinrent finalement langues légères qui caressaient presque sensuellement les poignets de leur maîtresse, que le musicien dévisageait dans l'espoir d'une réponse qui ne vint pas.

- Je... je ne sais pas, Shad... Tout à coup, les flammes et...

Il fit un geste évasif pour montrer les cadavres calcinés afin d'achever sa phrase. Ce qui était inquiétant, c'était surtout que l'okami ne se souvienne de rien. Lamento fit un pas vers elle pour se montrer solidaire et compréhensif, mais Shad s'anima de nouveau comme après un coup de foudre. Elle se rua en bas du balcon où ils se tenaient et Lam' n'eut d'autre choix que de la suivre jusqu'à la stèle qui sembla aspirer les flammes bleues.
Soudain, la pierre sembla alors douée de vie et Lamento eut l'impression qu'un visage se dessinait vaguement. Des fissures qui lézardaient sur le roc sculpté s'élevèrent alors paresseusement des volutes de fumée qui se répandirent dans la pièce, caressant les chevilles des deux aventuriers tout en s'enroulant particulièrement autour de Shad. Les anneaux brumeux parurent prendre forme et, en quelques secondes, une queue serpentine énorme sembla étreindre l'okami. Tout n'était que fumée et jeux d'ombres, oui... Rien de tangible, mais Lamento vit très clairement la forme. Et lorsqu'il la remonta, ce fut pour poser les yeux sur un spectacle qui le fit reculer instinctivement et brandir son épée.

La fumée qui avait empli la pièce avait prit la forme d'un dragon ombreux qui se tenait presque difficilement dans l'endroit, une de ses pattes griffues refermées sur la stèle de pierre dont elle surgissait. Ses ailes d'apparence membraneuses étaient recroquevillées, évoquant un bouclier protecteur autour de la scène. Lamento ne se faisait toutefois pas d'illusion : en un instant, ce dragon de fumée semblait pouvoir détruire le hall d'un simple battement. Les flammes bleues improvisèrent à la chimérique apparition une paire d'yeux qu'elle déposa sur le musicien, qui en lâcha instantanément son épée.
Le sabre tomba sur le sol dans un tintement métallique, mais le dragon ne s'intéressait plus à lui. Son attention toute entière n'était que pour Shad, que sa queue enserrait toujours. L'elfe compris alors que c'était non pas une menace mais une sorte de marque d'affection. L'okami n'était pas en danger.
En vérité, c'était le parfait contraire.

"Nous n'avons que peu de temps, enfant. Alors écoute moi attentivement."

La voix semblait venir de partout à la fois, grondante et puissante. Lamento la percevait comme une menace et se demanda ce qu'il en était pour Shad. Il se garda toutefois bien d'intervenir de quelque façon que ce fut, préférant laisser parler le songe brumeux.

"Shen Long le traître va bientôt libérer Tien-Tao, enfant. Il a commencé à détruire nos stèles en te sentant arriver, afin que tu ne puisses pas lui nuire en récupérant nos dons. Tu dois l'arrêter, où ton héritage sera perdu à jamais et Terra deviendra une plaine de terre calcinée par la fureur du phénix !"

La queue fumeuse qui enserrait Shad montra jusqu'à son visage et s'insinua dans ses narines et sa bouche et Lamento vit, impuissant, l'okami étouffer sous l'action. Hors de question de laisser ça faire ! Retrouvant son courage, le musicien récupérera son épée et chercha à trancher la fumée, évidemment sans résultat très probant.

"Moi, Huotai de la Brume ardente, je te fais don des écailles !"

Le corps de Shad fut secoué de violents spasme, puis parcouru d'arcs électriques. Lamento qui se trouvait à proximité fut frappé et alla rouler-bouler à deux ou trois mètres, réduit à l'inaction. Devant ses yeux dansait le corps presque désarticulé de l'okami, ballottée comme une poupée qui continuait d'absorber la fumée draconique alors que lentement le dragon de brouillard disparaissait. Sur les zones de peau de son amie que le bâtard pouvait apercevoir avec la tenue qu'elle portait, la chair se muait en écailles. Comme une mutation inachevée, l'épiderme hésitait maintenant entre l'apparence humanoïde et l'apparence reptilienne. Une fois que l'okami eut absorbé tout le brouillard qui pouvait l'être, elle retomba au sol.
De la forme draconique ne restait qu'une vague silhouette qui, déjà, se dissipait.

"Il va te falloir apprivoiser seule tes dons, enfant. Trouve les quatre stèles restantes et acquière les dons de nos frères et soeurs. Dompte l'héritage qui est le tien !" La gueule fantasmagorique se tourna alors vers Lamento. "Aide la. Seule, elle se perdra. Elle doit livrer le combat contre Shen Long et empêcher la libération de Tien-Tao !"

Le musicien qui se relevait à peine ne prit pas la peine de répondre, si ce n'était par un hochement de tête vague. Il fonça au chevet de Shad pour la prendre dans ses bras et s'assurer que tout allait bien alors que ce qui devait être Huotai de la brume ardente achevait de se dissiper lentement. Les flammes bleues retournèrent aux poignets de l'okami, que Lamento tenait fermement contre lui, lui caressant la joue. Sous ses doigts, il sentait ici et là la rigueur des nouvelles écailles. D'aussi près, le bâtard pouvait constater que la peau de serpent bleuâtre se détachait nettement par plaques sur le corps de la jeune femme, déformant légèrement son aspect.
Huotai avait parlé de quatre autres dons... Seraient-ils de même nature, à changer la physionomie de Shad ? C'était inquiétant. Toutefois, les écailles semblaient se fondre naturellement dans la chair de la demoiselle, comme si cette dernière cherchait à assimiler "naturellement" ce curieux état.
Peut-être que si Shad parvenait à dompter ces dons...
Lamento décida de laisser ça de côté pour le moment.

- Shad ? Shad, dis moi quelque chose ! Comment te sens tu ? Allez, répond... Réponds ou je te remonte à la surface pour ne jamais revenir dans cet endroit !

Shad Hoshisora

Terranide

  • -
  • Messages: 4445


  • FicheChalant

    Description
    A un putain de réseau social.

Re : Age of the dragon [Pv Lamento]

Réponse 46 février 15, 2018, 07:58:03 pm

La peur..  Aussi étrange que cela puisse paraître, la Louve n’en ressenti pas l’once d’un fragment. Elle aurait pu être terrifiée mais son corps restait droit, dénudé de tremblement, son regard posé sur l’imposant dragon ombreux. Ses mains couraient le long de la queue reptilienne telle une caresse évasive, son attention tout tourner vers les paroles de Huotai. Puis…une autre sensation vint. Cette fois la peur s’engouffra dans l’être de la Terranide au même instant que la brume l’empêchait de respirer. Elle écarquilla les yeux, pupilles fendues sous la terreur de se sentir asphyxiée sans l’ombre d’un échappatoire. Et son corps….son corps se tordait de douleur dans tous les sens. Il brûlait…son corps la brûlait. Voilà une sensation qu’elle n’avait pas connu depuis longtemps. La Louve avait mal mais ne pouvait crier et quand elle retomba sur le sol, ce fut comme une délivrance. Lamento…sa voix elle l’entendait l’appeler mais sa voix semblait bien lointaine. Pourtant…une phrase la fit réagir rt elle rouvrit ses yeux , attrapant en même temps le poignet de Lamento.

« N…non…on…ne remonte pas » articula t’elle avec difficulté.

Lâchant sa main, la Louve se redressa et porta une main à sa tête, regardant tout autours d’elle avant de se regarder et de remarquer les écailles qui avaient pris place sur son corps. Ses oreilles s’abaissèrent. Etait-ce une bonne idée de continuer ? Qu’allait-il lui arriver ? Le doute commença à envahir son esprit. Peut-être que Lamento avait raison. Peut-être était il plus sûr de remonter à la surface ? Les flammes autours de ses poignets se mirent à s’agiter sans toutefois provoquer la moindre brûlure. Puis vint un souffle et une voix lointaine. Une voix qui résonnait dans l’esprit de la Terranide et qui la poussait à la rejoindre. Se relevant, la Louve chercha la source et pris par la suite une direction.

Entre temps, ses flammes avaient changé de ton, passant du bleu au vert et volant tout autours de la Terranide telles d’invisibles caresses. Elle hâta sa course avant de s’arrêter nette à une intersection et de tendre l’oreille. Rien.  Du moins pendant quelques secondes, puis un grand coup de masse et le bruit d’une pierre qui s’ébranle. Et des voix, grasses et moqueuses avec une teinte de précipitation. La Louve fut poussée à s’y diriger mais parvient toutefois à s’arrêter, se tournant vers Lamento :

«  Tu…tu pourrais t’en occ…. »

Sa phrase fut coupée par l’irruption d’une flèche qui venait de se briser contre son poitrail. Là où le projectile aurait dû rencontrer une chaire fine et y pénétrer aisément, ce fut plutôt des écailles sui se mirent sur son chemin. Les flammes vertes ne laissèrent pas le temps aux protagonistes de réagir et vinrent s’attaquer à l homme de manière vindicatif. Prenant la main de Lamento et indiquant la direction, l’Okami le pria de continuer.

«  Par là…il.a mal »

La voix résonnait encore dans sa tête, suppliante et souffrante. 


Lamento

Créature

Re : Age of the dragon [Pv Lamento]

Réponse 47 juin 05, 2018, 11:18:25 am

Au moins la terranide était-elle revenue à un état conscient de nature à moins inquiéter Lamento, qui en oublia la poussée de plaques d'écailles. L'elfe adressa un sourire rassuré à sa compagne de voyage, lui caressant l'épaule avec complicité. Ils n'avaient pas le temps de se prendre dans les bras pour s'étreindre et se rassurer, puisqu'ils se trouvaient en terrain ennemi et que d'après les dires du dragon Huotai, le temps était compter. Trouver les autres stèles afin que Shad puisse s'en voir octroyer les pouvoirs qui y dormaient pour aller ensuite défaire Tien-Tao, prisonnier dans les profondeurs de ce dédales... Un destin héroïque, qui n'autorisait pour le moment ni pause ni repos. Le bâtard posa ses yeux d'or sur Shad pour lui adresser un regard compatissant et désolé avant de lui sourire en lui prenant la main pour qu'ils retournent cavaler dans les couloirs, après un dernier regard sur le gisant rocailleux du dragon de brume.

Savoir où aller, à présent, ne semblait plus un souci. Shad avait prit la tête, guettant de l'oreille chaque intersection jusqu'à finalement arrêter leur marche à l'une d'elle. Les oreilles de Lamento perçurent elles aussi les fracas du marteau contre la pierre mais avant qu'il ne puisse dire quelque chose, une flèche lui passa devant pour frapper sa partenaire en pleine poitrine.
Se retournant violemment vers la louve, il voulu crier son nom... Et s'aperçut que l'okami n'avait même pas été éraflée par ce tir pourtant superbement dirigé sur l'emplacement de son coeur. Shad ne portait aucune protection à cet endroit ! L'éclat bleuté des écailles fit comprendre au musicien ce qui s'était passé. Huotai avait bel et bien transmit à la jeune femme l'un des armures naturelles les plus résistantes !

- Des écailles de dragon... fit l'elfe, comme émerveillé.

Avant que Lamento n'ait le temps de se ressaisir et alors que leur agresseur bandait déjà son arc pour un nouveau tir qu'il espérait cette fois meurtrier, les flammes de poignet le l'okami virevoltèrent pour finir par foncer telles des carreaux enflammés vers l'archer, qui fut percuté et brûla rapidement dans un grand cri.
Sous l'impulsion de Shad, le bâtard fonça à son tour dans le corridor décoré où les deux amis caracolèrent jusqu'à déboucher sur une nouvelle salle.
Circulaire, elle était ornée de hautes colonnes gravées de runes qui étaient autrefois en jade, vu les teintes vertes qui résistaient malgré le temps. Ici aucun balcon comme pour la salle d'Huotai mais une sorte d'arène improvisée aux pieds d'une statue draconique de style européen, que l'équipe de démolisseurs présente à ses pieds avait malheureusement déjà beaucoup endommagée. A l'arrivée du duo, des cordes s'apprêtaient même à faire tomber de son socle le massif ornement ailé. Ses yeux s'illuminèrent pourtant, se braquant sur le couple.

"Ne... perds... pas de temps...."

La voix éthérée était faible, mourrante. Son ton implorait Shad de se presser, sûrement n'en avait-il plus pour longtemps.
Lamento regarda son amie, l'air grave.

- J'ai entendu. Va ! Fonce au travers ! Je ne laisserai personne te toucher !

Les démolisseurs s'étaient réunis, 8 qu'ils étaient, pour se dresser comme un mur entre les aventuriers et la statue, sortant leurs armes pour en découdre. Comme un signal de départ pour la terranide, Lamento plaqua ses paumes dans un violent claquement sec qui résonna dans toute la pièce. Ses mains se mirent à luire d'or flamboyant alors qu'il psalmodiait une rapide formule à voix basse avant d'écarter ses paumes l'une contre l'autre. Un éclair se forma alors, crépitant, prenant la forme grossière d'une flèche.
De la magie elfique, rapide et efficace.

- Taï to low ! ANSELM !

Et autour de Shad qui se ruait vers la statue survint une volée de flèches lumineuses qui frappèrent les méchants. Certains furent perforés mais la plupart ne furent que blessés ou désarmés. Qu'importait ! Le sort avait laissé le temps à l'okami de traverser leur rang, et à Lamento celui de foncer sur eux en dégainant son sabre, fracassant la tête du premier qui passa à sa portée et focalisant les attaques restantes sur lui. Et le bretteur se mit à danser, fleur de lame qui dispensait la mort dans d'élégants mouvements d'épée. De quoi occuper tout ce monde qui ne lui laissait toutefois aucun répit et donc aucun moyen de convoquer un nouveau sort magique pour s'aider dans la bataille.
Au moins la terranide pouvait-elle s'occuper de sa rencontre avec l'esprit qui résidait dans la statue grâce à cela.

"Tu arrives... à temps..." La voix spectrale semblait soulagée tandis qu'un morceau d'aile fissurée s'écrasait au sol. "Moi, Daofen du jade virevoltant, je te fais don... de la Griffe !"

Deux serpents sifflèrent aux oreilles de l'okami, montés sur ses épaules comme par magie. Avant qu'elle ne puisse bouger, les reptiles aux yeux verts la mordirent violemment pour arracher un morceau de chair malgré les écailles protectrices, s'enfonçant sous la peau de Shad. Une douleur odieuse vrilla alors les nerfs de l'okami, comme si on lui arrachait la peau de sur les muscles. Au bas de son bassin, légèrement au-dessus de la naissance des fesses, une protubérance fit son apparition pour croître anomalement vite. Quant à ses ongles (des pieds comme des mains, par ailleurs), ils se retrouvèrent comme expulsés du bout de ses doigts pour laisser place à la poussée d'une nouvelle génération, plus épaisse et meurtrière... Le corps de Shad changeait une fois encore, plus en profondeur et bien plus douloureusement.

- Shad ! J'arrive ! SHAAAAD !

Le spectacle de son amante se tordant de douleur n'avait pas échappé à Lamento, qui y assistait du coin de l'oeil tout en se débarassant de ses adversaires. Se ménageant une fenêtre d'évasion, le métis se rua vers l'okami en espérant y arriver à temps pour la soutenir d'un sort de soin.
Mais avant qu'il ne parvienne à atteindre Shad, il perçut un mouvement sur sa droite qu'il esquiva d'une roulade de la dernière chance. Heureusement ! Une puissante masse d'acier vint s'abattre sur le sol, craquelant celui-ci. Et le bâtard eu tout le loisir de relever la tête pour découvrir un colosse en armure qui s'apprêtait à nouveau. L'elfe, plus rapide et agile, prit toutefois la première action. Il fonça vers son adversaire comme une balle, lui tailladant le ventre pour normalement le lui ouvrir et déverser ses entrailles.
Mais sa lame ne parvint pas à passer la protection très efficace du démolisseur. Les forces étaient trop inégales !

- Là, je suis carrément mal...

Shad Hoshisora

Terranide

  • -
  • Messages: 4445


  • FicheChalant

    Description
    A un putain de réseau social.

Re : Age of the dragon [Pv Lamento]

Réponse 48 juin 08, 2018, 07:54:47 pm

La Louve faisant confiance au demi-elfe et quand il lui hurla de courir vers la statue de jade, elle ne perdit pas la moindre seconde et s’élança, courant vers le rempart que les huit hommes avaient formés pour ralentir le couple. Le bruit sonore engendré par la rencontre des deux paumes de Lamento fut le signal de départ pour la terranide. Elle s’apprêta également à frapper au besoin mais vit rapidement que cela ne serait pas nécessaire, des flèches engendrée par magie lui ouvraient tout simplement la voie ! Zigzaguant entre les différents protagonistes qui se faisaient écarter de son chemin par la magie de l’elfe, la Louve fonçait vers son objectif, entendant encore cette voix faible et suppliante l’appeler. Elle atteignit sa destination, non sans laisser un vagabond seul en proie à plusieurs adversaires. Mais le demi elfe était pleins de ressources et exécuter à merveille sa dance mortelle.

Quant à la Terranide, sa rencontre avec l’esprit enfermé fut bien plus courte que la précédente. Le temps lui était compté et Huotai avait de toute façon déjà tout expliqué, à quoi bon répéter sans cesse les mêmes phrases ? Pourtant…La Louve ne s’était pas attendue à ce que ce don soit aussi douloureux. Une première douleur lui arracha un cri quand les serpents lui arrachèrent des écailles mais quand vint la suite…Elle ne put  y résister bien longtemps et se retrouva rapidement à genou sur le sol, une main posée à plat contre le sol, l’autre contre son cœur. Sa respiration était saccadée et cette sensation…Il lui semblait qu’on lui brisait les os, qu’on lui arrachait la peau, et qu’on couper net dans ses muscles ! Ses griffes nouvellement apparues laissèrent une marque sur le sol quand elle crispa sa main sous la douleur.

« Là, je suis carrément mal... »

Cette voix..cette simple phrase, lui fit relever la tête comme par instinct. Et elle le vit. Ce colosse dans son armure qui en toute évidence, apportait quelques complications au demi-elfe. Et ne parlons pas de ceux qui n’avaient pas été mis à terre et qui avançaient vers Lamento.  Ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne soit pris dans une entaille meurtrière.  La Louve tenta de se relever mais la douleur la cloua à nouveau au sol. Autre crissement de griffes sur le sol. Que faire ? Elle était pour l’heure trop faible pour tous les combattre..A moins que…Oui  c’était la solution la plus logique à faire. Lamento n’aura aucun mal de se débarrasser des démolisseurs. Elle devait juste…s’occuper du colosse. Mais…non la douleur…Cette satanée douleur et pourtant…une envie irrépressibles la pousse à se lever, doucement, mais sûrement.

« Ne…Le …touche…pas »

Ces mots étaient saccadés, coupés par une respiration lourde et difficile. Le colosse ne fit pas attention à la Terranide et leva haute son arme, se préparant à frapper avant de l’abattre d’un coup sec et de se figer à mi-hauteur, le regard hagard, la bouche se remplissant de sang. Dans un bond, la Lycane venait de planter ses nouvelles griffes dans l’armure du colosse, le perforant sans la moindre difficulté et l’éviscérant sans la moindre mesure. Après l’armure, voilà qu’elle était affublée d’armes redoutables. Elle se tourna vers le musicien :

« Occupes toi…. des derniers…. »

Elle se laissa tomber sur le sol, respiration saccadée, tentant encore de calmer la douleur. Son regard cependant, ne perdit pas de vue Lamento et elle ne put s’empêcher de sourire de soulagement quand elle le fit défaire sans la moindre difficulté le reste du groupe. Les soins apportés par la suite furent grandement accueilli et se relevant, la Lycane s’observa plus en détail.

« Tu crois que…je vais rester comme cela ? J’ai l’impression que ce n’est pas….-elle tourna sa tête dans une direction – par là ! »

Le temps était compté et de telles interrogations n’étaient pas goût du jour. S’avançant rapidement au travers des corridors, le duo put noter rapidement que ces derniers devenaient plus sombres…jusqu’à ne laisser filtrer aucune lumière. C’est à cet instant que deux flammes de couleurs rouges écarlates vinrent danser contre les poignets de la Terranide et générèrent une vive lumière qui leur laissait voir une imposante statue de dragon rouge, gueule  ouverte relevée vers le ciel.

« C’est…étrange il n’y a personne…. »

C’était également bien trop calme. La Louve se tourna vers le vagabond, était-ce là un piège ? S’agissait-il réellement du dragon qu’ils devaient retrouver ? Plissant ses yeux, la Louve envoya les flammes autours de ses poignets éclairées mieux la salle avant d’hurler :

« A terre ! »

Une vague de flèches mortelles venaient tout simplement de leur passer à raz ! Et s’ils ne faisaient rien, la prochaine risquait tout simplement de signer leur perte.

Lamento

Créature

Re : Age of the dragon [Pv Lamento]

Réponse 49 août 11, 2018, 11:27:37 am

Terrifiant.
C'était tout simplement terrifiant. Shad, un petit gabarit malgré son ascendance terranide, s'était débarrassée sans mal aucun du colosse en armure dont la masse tombée des mains relâchées par la mort défonça par son poids le dallage. Le corps du colosse suivi, sac de viande inanimé, s'affalant dans un bruit de chair et de tintement de métal. Lamento ne fut pas le seul à être scotché par l'improbable scène et autour d'eux les démolisseurs survivants doutaient et reculaient d'un pas, un regard paniqué déposé sur la jeune femme en pleine mutation. Il y avait de quoi avoir le teint livide et la voix privée de son après avoir vu le spectacle sanglant que l'okami venait d'offrir ! Mais Lamento, fort heureusement, se reprit avant eux. Shad restait son amie avant tout et le choc fut moins difficile à encaisser. Saisissant son sabre, le bâtard se mit à bondir vers le casseur de statue le plus proche et lui planta son sabre dans le ventre avant de balancer de sa main restée libre une boule de feu assez sommaire qui parvint à enflammer les vêtements d'un autre assaillant qui s'embrasa comme une torche, hurlant sa douleur comme un damné en courant dans la pièce avant de s'écrouler pour achever sa combustion. Les autres essayèrent bien de fuir mais les flèches magiques de l'Anselm ré-invoqué coupèrent leur élan et le fil de leur vie.

Le semi-elfe revint alors vers Shad, posant la main sur elle en prononçant une légère incantation curative qui sembla un peu soulager la vagabonde. Ainsi penché sur elle, Lamento eu tout le loisir de la contempler. Sa chair était parsemée de flaques écailleuses sombre un peu partout, y compris sur son visage. Ses mains et ses pieds avaient doublé de volume et des griffes grandes et tranchantes comme des dagues militaires avaient remplacé ses ongles. De plus, en passant la main sur elle, Lamento avait eu une drôle de sensation qu'il décrypta un peu tardivement : Shad avait doublé de volume, ses muscles s'était développé. Le cuir de sa tenue semblait d'ailleurs près à céder sous la férocité de la poussée musculaire, sûrement mis à mal par le frottement des écailles sous le textile.
Aussi inquiètant que fabuleux.

L'épéiste n'eut pas le temps de répondre aux interrogations. Déjà la louve (est-ce qu'on pouvait encore la qualifier ainsi, vu ce à quoi elle ressemblait de plus en plus ?) prenait la tête de leur marche comme mue par l'instinct. Autant la suivre à travers les dédales aux ténèbres de plus en plus épaisses -quel choix avait-il d'autre ?
Après quelques minutes de marche, la lueur des flammes dansantes autour des poignets de Shad révéla la silhouette grandiose et menaçante d'un puissant dragon. Une statue écarlate, à la posture féroce, qui semblait défier le ciel... Mais qui, contrairement aux deux autres, n'eut aucune réaction à leur arrivée.

- C’est…étrange il n’y a personne….
- Ce qui est étrange, c'est que la statue ne semble pas être comme les deux autres, on...
- A terre !

Un flash de lumière, et le cri de Shad. Cela suffit à faire réagir Lamento instantanément pour qu'il se jette sur le sol dans une roulage alors que les flèches fusaient en déchirant sa cape de voyage et rebondissaient sur les pierres du sol dans un petit bruit avant d'aller se perdre dans les ténèbres. Presque à quatre pattes, l'elfe se réfugia au pied du dragon alors que le feu ennemi faisait fuser de nouveaux tirs meurtriers autour de lui. Recroquevillé, il ne pouvait qu'espère que les tireurs ne changent pas d'angle d'attaque. En vérité, il était plus en danger que ne l'était Shad. Ses écailles de dragon, aussi disgracieuses furent-elles, étaient une protection plus efficace que n'importe quelle armure !

- JE SUIS A L'ABRI, cria t'il dans le noir. NE T'EN FAIS PAS !
- Votre avancée ici a bien assez duré, répondit une voix puissante et masculine, dont la disposition de la pièce cachait la position d'origine. Maître Shen Long vous veut morts ! Enfin... l'homme, surtout. Livre le nous, femme ! Le maître te pardonnera ton intrusion ici et te permettra de le rencontrer. Tu es une Ame-dragon... Le maitre ne veut pas te tuer. Pour toi, il a d'autres... projets.

Un sourire dans la voix, très distinct. Lamento savait que Shad ne lui ferait aucun mal, mais il ne doutait en revanche pas que leurs assaillants aient prévu plus que des flèches pour les déloger. Et la suite lui donna raison : un trait de lumière fusa (depuis les hauteurs de la pièce, probablement d'un balcon) et illumina l'endroit avant d'exploser violemment contre le sol.

- Ne penses pas que tu es à l'abri de ça, reprit la voix. Ton pouvoir est trop jeune pour te protéger efficacement, femelle. Quelques déflagrations de cet ordre t'arracheront bien facilement un membre ou deux. Donne le nous ou tue le toi-même et passons à autre chose !

Lamento serra les dents. Que faire, maintenant ? Il était évident que même si Shad se livrait en le tuant, son sort ne serait pas très favorable pour autant. Se livrer de lui-même ? Il n'y gagnerait pas de temps pour aider sa compagne. Son poing frappa le piédestal de la statue sous la frustration, et deux lueurs rouges percèrent rapidement l'obscurité comme pour lui répondre. Le semi-elfe releva la tête juste assez vite pour déterminer que les lumières venaient des yeux de la statue, qui semblait à présent le regarder. Le bâtard eu un mouvement de recul tout naturel, mais qui ne servit à rien : il ne réalisa que trop tard que le danger venait d'ailleurs, lorsqu'il sentit le froid d'un corps reptilien grimper rapidement le long de son bras. Avant qu'il ne puisse réagir, une énorme vipère écarlate comme une giclée de sang sortait de son col, menaçante... Et bondit dans sa bouche, pour aller se loger dans sa gorge qui enflait sinistrement alors que l'ingurgitation forcée l'étouffait et le mettait au bord des larmes, les yeux grands ouverts et les mains se griffant la gorge comme pour en faire sortir l'intrus.

"Moi, HuaCong du ciel fendu, je t'ordonne de lui faire don du Souffle !" La voix du dragon était puissante, agressive comme aucune auparavant. "OBÉIS."
- Soyez prêt à faire feu ! répondit comme un peu affolée la voix de leur ennemi. Il va sortir de sa cachette !

Effectivement. Le serpent lui coupait le souffle, logé dans sa gorge ensanglantée par ses propre coups d'ongles. L'elfe en avait des hauts-le-coeur atroces et savait qu'il ne tiendrait qu'une poignée de secondes, mais connaissait aussi sa mission. Seule Shad pouvait les sortir de là. Concentrant ses forces magiques, Lamento fit exploser vers le plafond une belle boule de feu qui éclaira la pièce et révéla la position de la louve.
Sans hésiter, l'elfe bondit pour courir comme un dératé vers elle alors que les flèches et les sorts explosifs commençaient à fuser pour l'abattre, heureusement sans grand succès. Il put gagner assez de temps pour rejoindre Shad bien qu'une flèche se logea dans son bras et une autre dans son flanc, se jetant sur l'okami pour rouler avec elle sur le sol.

Et Lamento plaqua sa bouche contre la sienne pour le plus obscènes des baisers. Mais ce ne fut pas sa langue qui fouilla à la recherche de sa jumelle mais bel et bien le serpent, qui se déroula d'une gorge à l'autre pour infliger à Shad le même traitement qu'à Lamento. Un viol buccal, digne d'une mauvaise histoire pornographique. De quoi vous écœurer. Pour Shad toutefois, les choses furent un peu différentes. Le serpent sembla se dissoudre dans sa gorge à mesure de sa progression et ses restes épais à la consistance évoquant celle de la semence masculine lui tapisser les entrailles. Et les lui brûler, comme si un enfer liquide se déversait dans ses organes.
Le serpent se retrouva ingéré de force et entièrement malgré tout. Et Lamento s'affala sur le sol, affaibli et cherchant son souffle, alors que le magma bouillonnait dans le corps de Shad : le troisième pouvoir.

"Déchaîne les enfers", tonna la voix spectrale d'HuaCong.

Shad Hoshisora

Terranide

  • -
  • Messages: 4445


  • FicheChalant

    Description
    A un putain de réseau social.

Re : Age of the dragon [Pv Lamento]

Réponse 50 août 11, 2018, 11:02:48 pm

La Terranide fut soulagée d’entendre que le demi-elfe était en sécurité. Pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de se demander où se cacher leurs assaillants. La pénombre de la pièce rendait leur positionnement impossible. Elle serra les crocs avant de relever ses oreilles sous la surprise des paroles de leur assaillant. Oh bien sûr qu’elle ne pouvait lui faire  confiance, ce monstre chercherait sans doute à la faire taire pour de bon, mais comment se défendre face à des personnes pouvant faire usage d’une magie dévastatrice ?  Est-ce que ses écailles arriveraient à encaisser le choc ? En réalité la Louve préférait éviter le risque d’une mauvaise expérience mue par une décision trop hâtive. Il lui fallait attendre le bon moment. Ce qui l’inquiétait le plus également était son compagnon de route. Il lui avait bien dit qu’il allait bien mais avait-il évité les précédentes attaques magiques ? La boule de feu qui lança subitement dans les airs pour éclairer la pièce fut une réponse à sa question.

L’Okami ne s’attendit cependant pas à se retrouver plaquer au sol et embrasser de forces. Là où l’embrassade aurait pu être agréable, elle n’était que souffrance en cet instant. La vipère écarlate s’engouffrait dans la gorge de la Terranide, la faisant suffoquer. Pour peu elle aurait griffé le vagabond afin qu’il la libère de son étreinte mais parvint au dernier instant à planter ses griffes dans les dalles au sol et y créer des sillons. Elle étouffait et sa gorge la brûlait. Quand il se sépara d’elle, elle posa une main au sol, à genou contre ce dernier, l’autre main contre sa gorge meurtrie. Sa respiration était dure et rauque et comme si on venait de lui donner un ordre, de puissantes flammes s’échappèrent de son gosier, brûlant les flèches qui venaient d’être décochées. Une autre inspiration cette fois, plus longue, et le souffle qui sortit fut plus meurtrier, emplissant la salle de flammes dévastatrice, épargnant cependant Lamento.  Celui qui avait pris la parole évita également de justesse l’attaque et laissant là ses sbires, ou du moins leurs corps calcinés, pris rapidement la route vers la future statue.

Suite à cela, la Louve toussota et il était simple de deviner que si elle ne possédait pas d’écaille au niveau de sa gorge, cette dernière aurait été tout simplement brûlée. Levant son regard vers Lamento, elle abaissa ses oreilles en oreilles en guise d’inquiétude et pointant de l’index l’un des corps calcinés.

« . »

Rien, pas un mot ne parvenait à sortir de sa gorge. Soufflant de dépit, elle laissa échapper une petite flamme avant de pointer à nouveau le cadavre du doigt, espérant que Lamento arrive à comprendre sa question muette.  Qui étaient-ils réellement ? Ou plutôt qui était leur chef ?  Son attention fut toutefois portée vers la statue et un sentiment d’urgence emplit l’esprit de la Terranide.  Cependant son regard s'arrêta sur les deux flèches ancrées dans le corps du demi-elfe et abaissant ses oreilles elle s'approcha de lui, inquiète. Elle savait qu'il possédait des sortilèges de soin mais attendait ses instructions afin de pouvoir l'aider au besoin. Elle l'assista allant retirer d'un coup sec tour à tour chacune des flèches  et restant à ses côtés afin de monter la garde quand il soignait ses blessures.C'était sommaire car le temps leur était compté mais c'était mieux que rien.


Tirant doucement sur le bras de Lamento, elle lui demandait  de le suivre, reprenant par la suite leur chemin. En réalité, elle aurait bien voulu attendre qu'il se sente mieux mais une force la poussait à avancer.
Leurs progressions étaient à présents plus assurés et comme les fois précédentes, la Louve se laissait attirer par les murmures des dragons qui résidaient dans des sculptures à leurs effigies. Elle avait déjà reçu trois dons et son corps en avait subi de multiples transformations, allant même à la priver du don de parole.  Qui, elle l’espérait, n’était que passager comme tout ce qui lui arrivait d’ailleurs ! Mais pour savoir cela, il fallait continuer et le temps était compté.  Elle indiqua l’entrée d’une pièce plongée dans les ténèbres. Utilisant son dernier don, cette fois invoquant des flammes depuis ses mains, la Louve  éclaira la pièce et recula subitement. Un pas de plus et ils auraient chuté dans le vide !

La statue trônait au milieu de la salle, entourée d’un vide, fait étrange alors qu’il était sous l’eau, mais la Lycane ne cherchait plus à se poser des questions sur l’endroit. Pointant la statue du doigt, elle regardait le musicien. Le message était des plus clairs, elle devait trouver un moyen de s’y rendre. Mais, une étrange sensation la tiraillait, l’homme qui les avaient attaqué….Où était-il ? Son instinct lui disait qu’il ne tarderait pas à arriver et qu’il leur fallait faire au plus vite. Cependant, comment atteindre la statue sans finir en crêpe ?
« Modifié: août 11, 2018, 11:22:41 pm par Shad Hoshisora »

Lamento

Créature

Re : Age of the dragon [Pv Lamento]

Réponse 51 février 18, 2019, 04:30:55 pm

Qui étaient les morts dont les corps carbonisés assombrissaient le dallage du sol ? Le bâtard n'en avait pas la moindre idée. Des sbires déficients ? Des croyants qui étaient miraculeusement parvenus jusqu'à cette pièce du temple englouti pour n'y trouver que la mort ? Lamento préféra considérer que cela n'avait aucune espèce d'importance et fit simplement "non" de la tête à la louve aphone, qui s'était approchée et avait découvert ses blessures. Le musicien chercha à la rassurer d'un sourire, et grogna de douleur quand sa partenaire ôta de son corps les projectiles qui y étaient fichés. Les jambes en coton, Lamento se retrouva contraint de s'asseoir un moment, incantant un rapide sort de soin facile d'usage qui fit luire sa paume d'une lumière dorée apaisante. Rapidement, le sang cessa de couler et les plaies se refermèrent sommairement. Ce n'était toutefois que temporaire : ce sort ne permettait que de ralentir les dégâts en situation d'urgence, en attendant de recevoir des soins plus poussés. Bientôt, les plaies se réouvriraient. Pour l'heure en tous cas, le bâtard était tiré d'affaire et éviteraient les dommages sur la durée bien que le manque de sang saperait pour beaucoup de ses forces. Il avait besoin de se reposer, de manger et de se réchauffer mais la situation ne le permettait pas.
Sous l'impulsion de Shad, Lamento produisit l'effort nécessaire pour se relever et se remettre en marche, empruntant avec l'étonnante héritière des Âmes-dragons un nouveau couloir.

La belle louve semblait se familiariser avec ses pouvoirs et sa conditions. Comme le remarqua le musicien, l'évolution dans les couloirs se faisait de façon plus assurée. Les voix des statues devaient certainement guider une Shad qui savait à présent pouvoir compter sur elle pour la suite. Toutefois, le semi-elfe ne pouvait s'empêcher de remarquer que sa compagne de voyage souffrait toujours un peu plus à chaque nouvelle acquisition de pouvoir. Elle gagnait en force, bien sûr... Mais son corps se déformait terriblement. Lamento contempla les disgracieuses plaques écailleuses qui couvraient la peau douce, observa les terribles griffes dont la terranide (en était-elle encore une, finalement ?) était désormais pourvue et s'arrêta sur sa gorge boursouflée et rouge. La jolie Shad ten   ait davantage du monstre que du charmant hybride, à l'heure actuelle. A quoi ressemblait-elle lorsque toute cette histoire serait terminée ?

Ses réflexions furent arrêtées par la naissance de la flamme générées par les paumes de la pupille du temple, qui eut la présence d'esprit de le retenir au tout dernier moment ; alors que son pas s'engageait vers un vide dont on ne discernait pas le fond. Lamento retint un cri de surprise, serrant le poignet de Shad pour la remercier sans lui adresser la parole avant de contempler l'abîme. Au centre, dressée sur un piédestal dont la base disparaissait dans les ténèbres du fossé, la statue d'un imposant membre draconique aux ailes larges. Effectivement, la mise en scène était claire quant au contenu de l'épreuve. Mais comment sauter par-dessus le fossé ? Transformée en louve, peut-être qu'elle aurait eu l'agilité et la force nécéssaire, mais il semblait très compliqué que Shad puisse adopter pour le moment une forme quelconque. A quel point son corps changeait-il, rendant ses pouvoirs instables ?

-  Je n'ai pas de sort pour te faire pousser des ailes, dit-il, sincèrement désolé. Mon avis vaut ce qu'il vaut, mais... Je pense que c'est un acte de foi.

En d'autres termes, il fallait sûrement sauter et... et quoi, d'ailleurs ? Espérer d'être sauvé ? C'était soit ça, soit rebrousser chemin. Mais vu le mal qu'ils s'étaient donnés pour arriver jusque là, cette seconde solution n'était pas plus engageante que la première. Seule Shad pouvait toutefois trancher sur l'action à mener.
C'est ce que Lamento allait lui signifier quand une flèche siffla dans le couloir, passant miraculeusement entre eux deux pour aller se perdre dans le néant. A l'autre bout du corridor qui sentait l'humidité et la vieille vase, on pouvait déjà percevoir les bruits de pas et les cris des hommes qui s'y engageaient. Ils n'avaient pas perdu de temps et étaient parvenus à les acculer ! Lamento poussa un juron et avança de quelques pas, incantant rapidement un nouveau sort qui fit s'illuminer leur partie du couloir alors que l'elfe dressait temporairement un bouclier magique qui, s'il était très limité de taille en plein air, s'avérait bloquer presque toute la superficie entre les parois du couloir.
A sa surface s'éclataient les flèches, dans un léger tintement cristallin.

- Saute, Shad, saute ! Tu n'as pas le choix, maintenant !

Un sort de feu s’écrasa sur la protection lumineuse, la faisant vibrer et créant à sa surface une fissure nette. Lamento n'était pas assez puissant pour encaisser beaucoup d'autres attaques du même acabit et même la terranide devait bien s'en douter. Leur temps était compté.

- SAUTE ! rugit l'elfe.

Shad Hoshisora

Terranide

  • -
  • Messages: 4445


  • FicheChalant

    Description
    A un putain de réseau social.

Re : Age of the dragon [Pv Lamento]

Réponse 52 février 21, 2019, 01:37:50 am

Sauter dans le vide ? Est-ce que Lamento était devenu fou ? La Terranide le regardait avec des grands yeux écarquillés, venant taper plusieurs fois son index contre sa tète afin d’imager la folie qu’il venait de dire. Mais d’un côté….Et s’il avait raison ? Et si il s’agissait réellement d’un acte de foi ‘ La Louve hésitait, regardant le vide à ses pieds puis le demi elfe avant de repasser sur le musicien. Mais le temps de réflexion ne tarda pas à arriver à sa fin, quand un projectile vint à passer entre eux deux. Ils arrivaient et bien plus vite qu’ils ne l’avaient prévus.  Afin de riposter ou plutôt se protéger des assauts à distance, Lamento déploya un  bouclier magique. Très pratique, cependant un impact plus puissant que les précédent le fit un peu vaciller, ne laissant aucun doute quant au fait qu’il ne pourra pas tenir bien longtemps si d’autres attaques de ce type serait lancée. Et il lui cria l’ordre se sauter, sûr de lui que c’était bien là la solution,


Shad abaissa ses oreilles en le regardant, il semblait si confiant si sûr de lui ! Peut-être avait – il simplement raison ‘ ? Mais qu’adviendrait-il de lui si elle venait à… ? Il cria de nouveau  et cette fois elle fit volte-face, pris une inspiration et…sauta dans le vide. La perte de sa voix lui empêcha de parler, ou plutôt de crier ce qui empêchait également de savoir si son idée avait porté ses fruits, Loin d’être découragés par ce qui venait de se passer, les assaillants continuaient leurs assauts sans discontinuer, matraquant le bouclier magique du demi-elf à l’aide de projectiles physiques et magiques. Certains même essayer de passer outre sa protection, décochant des flèches censées plongées vers lui, Mais l’exercice n’apportait pas réellement de grands résultats, Seuls les tirs de projectiles magiques étaient pour l’heure de véritable danger et une partie des ennemis n’attendait que de pouvoir bondir sur Lamento,



« Déploie tes ailes! »
Rugit une voix qui surgissait de la statue trônant au beau milieu du vide,


Et la  Terranide surgit, complément transformée. Son corps était long et allongé arborant les couleurs des flammes. Elle déploya ses ailes  garnies de plumes et poussa un long grognement avant de plonger vers leurs ennemis et s’en saisir d’un, le jetant par la suite sans état d’âme dans le vide dans lequel elle avait dû effectuer sa dernière épreuve, Mais pour l’homme, seule la mort serait au rendez-vous, Ne perdant pas la moindre seconde, la Louve ou plutôt la dragonne continua ses assauts, lâchant des torrents de flammes, frappant ses ennemis de sa queue, les renversant sous l’impact, en saisissant d’autres dans sa gueule qu’elle broyait sous ses crocs. Bien vite, la panique et la zizanie naquit dans les rangs ennemis et Shad ne pouvait espérer meilleur moment pour continuer son hécatombe. De la troupe adverse, il ne resta bientôt plus que cadavres ou tas de cendres, La dragonne releva ses plumes parcourant son échine jusqu’à la base de sa queue tel un chat qui hérisserait ses poils avant de les rabaisser et de venir vers Lamento.


Elle s’approcha de lui, se couchant sur le sol et abaissant son museau pour venir le poser contre son torse, un soupir lui échappant, ses grands yeux azurés le fixant. Elle poussa un peu plus contre son torse sur son museau telle une étreinte avant que cette dernière n’en devienne réellement une, la Terranide ayant repris sa forme usuelle. Elle restait blottit contre Lamento, ses mains contre son dos, sa poitrine s’écrasant contre son torse.

«  Désolé de t’avoir fait peur Lamento... »

Oh oui, elle pouvait s’excuser ! Qu’avait-il pu penser quand elle se transformait petit à petit ? Par chance, à présent elle ne ressemblait plus à un monstre. La Louve leva son regard vers le musicien, abaissant ses oreilles,

« Et maintenant ? »

Elle avait passé les épreuves, elle avait acquis une nouvelle forme mais le danger était encore loin d’être  anéanti. Ils n’avaient accomplit qu’une partie de ce qui les attendait dans ces lieux anciens.


Répondre
Tags :