Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

[Terminé !] Falling Primes - Deicide [PV]

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos
Inscrivez-vous

Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7750


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

[Terminé !] Falling Primes - Deicide [PV]

mardi 16 décembre 2014, 22:22:50

Le tapis nuageux était dense, d'un gris menaçant. L'aspect de la masse gris-noir était si compact que le monde semblait pour de bon avoir été englouti sous elle et les éclairs qu'on devinait la zébrer, le roulement lointain d'un tonnerre foutrement grondant accompagnant les flashs étouffés. Elles se trouvaient au-dessus de cette presque apocalypse, sur une grande rotonde pavée de marbre dont le centre était aménagé d'une confortable cascade de coussins moelleux. Au milieu de ce nid gisait une table basse chargée en fruits mûrs et odorants qui embaumaient l'air de légères mais délicieuses notes sucrées. Pour autant, la déesse ne se tenait pas au creux de cette niche; elle avait posé la main sur l'une des colonnes qui encerclaient le grand balcon au toit faits de fines soieries tendues et contemplait le paysage d'orage que sa place surplombait orgueilleusement.
Athéna n'était jamais vêtue de son armure en plein Olympe. En sus de la toge qui drapait son corps et ne laissait que deviner la pointe de ses seins tout en lui sculptant les fesses, seule une fine ceinture d'or nouée de façon un peu lâche ceignait sa taille. Le casque dont l'imagerie populaire l'affublait avait été troqué contre un bandeau doré qui maintenait en arrière sa chevelure à la coiffure complexe et sur ses bras reposaient de longs et larges bracelets d'or, qui figuraient davantage d'élégantes pièces armurées plutôt que des bijoux. Le front plissé et l'air las, la déesse semblait soucieuse. Perchée sur la colonne la plus proche, sa chouette familière poussa un petit hululement et cela parut la convaincre de se retourner pour revenir à la jeune femme qu'elle avait elle-même expressément convoquée et qui patientait non loin de la table aux fruits.

Athéna lui était apparue lors d'une vision violente, s'adressant à elle d'un air qui n'admettait ni la réplique ni la discussion. Elle l'avait sommée de se rendre au mont Olympe toutes affaires cessantes et l'avait accueillie là-bas d'un sourire certes fraternel mais pressé avant d'entamer la discussion par un cinglant et presque improbable
"L'Olympe est en danger, Diana.". Comme si l'assertion lui avait parut soudainement stupide, Athéna avait laissé passer un petit rire nerveux avant de se perdre dans la contemplation du tapis orageux qui faisait rage sous leurs pieds, avant que sa chouette ne la ramène à de plus pressantes considérations.

-Je devrais dire les Olympes, mais cela rendrait la chose plus incongrue encore. Tu n'es certainement pas sans savoir, Amazone, que l'univers n'est pas Un : il est multiple. Il existe des infinités de plans d'existence, parfois reliés entre eux et d'autres qui s'ignoreront jusqu'à la fin de leurs temps. Si tu ne le savais pas, laisse moi donc te l'apprendre.

La notion de Multivers était connue des dieux depuis d'immémorables éons. Si même eux ne pouvaient prétendre connaître toutes les potentialités réalitaires qui tissaient la toile compliquée du Multivers, au moins en avaient-ils une excellente connaissance. Certaines divinités utilisaient cela à leur avantage, par ailleurs. Que Diana eut seulement une idée sur l'existence du mot importait peu : il fallait d'abord et surtout qu'elle prête l'oreille. Les questions qu'elle pouvait se poser viendraient plus tard, quand la Déesse aurait achevé son exposé.

- Il est à présent une menace qui pèse sur ce Multivers. Une puissance déicide maléfique qui cherche à croître jusque pouvoir tout dévorer, et qui estime avoir des comptes à régler avec les Olympiens. Le regard d'Athéna s' était durci. Les dieux sont tenus de respecter certaines règles qui, en l'occurrence, nous interdisent d'agir directement. C'est pour cela que nous devons nous reposer sur un champion mortel.
Tu es le choix que j'ai présenté comme étant -de loin- notre meilleur.

La Déesse esquissa bien un sourire qu'elle aurait voulu fier, mais il sembla plus terne qu'elle ne l'aurait voulu. La perspective de devoir se reporter sur une mortelle, fut elle Diana Prince,  pour régler des affaires divine était clairement loin d'être à son goût. Athéna continua, non sans avoir gratifié la brune d'une main apposée sur l'épaule.

- Pour ne rien te cacher, Amazone, tes chances de victoire sont bien minces, comme tu te présente ici. Ton adversaire est bien plus puissant que toi; c'est après tout un déicide qui peut aujourd'hui largement rivaliser avec des Archi-démons et dont la force va aller en grandissant. Tu possèdes néanmoins quelques avantages : tu es une guerrière entraînée et aguerrie alors que lui n'est que barbarie et vices. Sans compter que tu pourras compter sur le plein soutien des Dieux.

Qu'il fut matériel ou plus spirituel, ce soutien était assurément bienvenu. Un mortel ordinaire inspiré par les Dieux pouvait accomplir moultes prouesse, alors un champion entraîné ! Malgré tout, cela revenait aussi à dire que la situation était critique et Diana n'aurait dès lors plus de raisons d'en douter.

- Le sort de beaucoup va reposer sur tes épaules, Amazone. Sois-en pleinement consciente et pose moi à présent tes questions.
« Modifié: vendredi 24 février 2017, 09:15:40 par Jessandra Chavez »

Diana Prince

Dieu

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 1 mercredi 17 décembre 2014, 02:12:50

« Merci, Princesse Diana ! »

Devant les enthousiasmes des enfants, et les regards médusés et béats des bûcherons et des ouvriers, Diana avait tourné la tête en souriant, achevant de poser les poutres en bois de la modeste maison. Une tempête avait récemment fait rage. Violente et impitoyable, elle avait lancé sur ce petit village forestier des vents rapides, des orages terribles. Il y avait eu un début d’incendie, et le souffle du vent avait fait s’abattre les maisons, comme le souffle du loup sur la maison de paille du Petit Cochon. Diana ne pouvait guère prétendre venir en aide au monde entier, mais ça ne l’empêchait pas de rendre un coup de moment, lorsque c’était possible. Elle avait suivi cette tempête, et avait aidé hier à maintenir un barrage, empêchant que ce dernier ne rompe l’échine devant des tonnes et des tonnes d’eau qui auraient dévasté une vallée. Une partie difficile. La pluie tombait sur elle, et les éclairs brûlant dans le ciel constituaient une menace constante. Les éléments s’étaient déchaînés, le barrage avait craqué, se rompant par endroits. Craqué... Mais pas brisé. Elle avait empêché ce dernier de s’écrouler, usant de sa force pour limiter les brèches pendant que de courageux ouvriers, juchés sur des échafaudages, clouaient des planches supplémentaires. En comparaison de cet exploit, aider à reconstruire des toits n’était pas très facile. Elle tenait de lourdes poutres, laissant ainsi le temps aux ouvriers de pouvoir plus facilement les coller et les harnacher ensemble. Diana était une femme qui partait du principe que ce n’est pas parce qu’elle avait une super-force qu’elle ne devait l’utiliser que pour la destruction et pour coller des poings.

Elle sourit devant le jeune enfant qui venait de parler, et tendit sa main, venant lui ébouriffer les cheveux.

« Diana suffira... Une Princesse sans royaume ne mérite pas ce titre. »

L’enfant la regarda sans trop comprendre ce qu’elle venait de dire. Diana se retourna en voyant le seigneur de la ville, un vieil homme avec une chevelure grisonnante, s’approcher d’elle.

« Encore une fois, Madame, vous me voyez contraint de vous proposer une rétribution pour votre...
 -  Je ne veux pas de votre or, Sire.
 -  Vous avez accompli en une journée le labeur de cent hommes ! Ceci mérite...
 -  Conservez votre or pour rebâtir et renforcer vos maisons. Optez pour de la pierre. Les murs n’en seront que plus robustes. »

Le seigneur était assez surpris. Cette femme ne demandait aucun salaire, aucune rétribution. Les hommes avaient difficilement réussi à obtenir des aveux sur son passé, passé sur lequel l’étrange femme était plus que distante. Elle leur avait expliqué être une Amazone, et qu’elle cherchait juste à aider les autres. C’est ce qu’Athéna lui avait dit de faire. Tout ce que Diana voulait, c’était retrouver ses sœurs, mais même les Olympiens n’avaient pas cette réponse. À défaut, Athéna lui avait dit de consacrer son pouvoir à aider les autres, en lui certifiant que c’était en se rapprochant des gens qu’elle finirait par en savoir plus sur ceux qui avaient détruit Themiscyra, et brisé sa vie. Diana avait réussi à se hisser, à sortir du chaos et de la ruine de son île natale, mais son cœur était empli de rage, de colère, de frustration, et d’une forme bouillonnante et viscérale de haine. Aider les gens était une manière comme une autre de se rappeler qu’il y avait d’autres motivations en ce monde que la vengeance. Elle n’avait pas besoin d’une récompense en pièces sonnantes et trébuchantes : le sourire d’un enfant quand elle lui tendait son ours en peluche, ou le regard plein de remerciements d’une famille à qui elle venait de réparer leur toit, voilà qui valait tous les salaires du monde.

Toute la région avait été atteinte par la tempête, et la moindre action pouvait avoir son importance : déblayer la route en retirant des troncs d’arbres, par exemple. Diana s’envola à nouveau, regardant autour d’elle... Quand la vision l’appela. Elle leva la tête, et vit, dans le ciel, les nuages former le visage d’Athéna, un rayon lumineux venant l’englober.

« L’Olympe est en danger, Diana. »

Un message laconique, autoritaire, que Diana assimila comme un appel à l’aide. Maintenant que la femme avait réussi à gravir le Mont Olympe, à accomplir l’Odyssée, l’Olympe lui était maintenant ouverte. Elle s’envola rapidement, filant au milieu des nuages, délaissant la région sinistrée.

*Désolée, mais je ne peux être partout...*

Filant le long de la cime des nuages, au-delà des montagnes, elle finit par apercevoir ce qui, de loin, ressemblait à un soleil en fusion... L’Olympe. L’Olympe et ses tours magiques, qui semblaient dorées, réfléchissant la lumière de l’astre solaire. Elle s’approcha de ce magnifique château, et se posa sur une plateforme semi-circulaire. Elle trouva rapidement la Déesse, et posa respectueusement un genou à terre. Elles étaient sur une pièce avec, sur le sol, une verrière permettant de voir une tempête, faisait rage dessous. Il n’y a pas si longtemps, Diana était précisément sous ce tels nuages, et elle savait combien les tempêtes pouvaient être fortes par ici... Sans parler de la faune, particulièrement agressive, qui traînait dans cette région.

« J’ai entendu votre appel, Déesse Athéna, et je suis venue aussi vite que possible. »

La Déesse se mit à parler, en lui parlant du Multivers. Diana était évidemment familière de cette théorie, ne serait-ce que parce qu’elle-même venait d’une autre dimension. Le Multivers était quelque chose de vaste, et sur lequel bon nombre de théories filaient. Pour beaucoup, l’origine exacte du Multivers remontait au Big Bang originel, à partir duquel la réalité s’était scindée en de multiples réalités alternatives, des réalités qui, avec le temps, se multipliaient et s’écartaient, comme le faisaient les galaxies. Pour d’autres, le Big Bang n’était que la formation d’une nouvelle réalité, ce qui laissait entendre qu’il y avait, à la base, un Big Bang originel. Ces théories rejoignaient celles autour de la Dimension-Mère, Earth-Prime, le socle de toutes les réalités alternatives et de tous les possibles existants. Tout ce que Diana savait, c’était que, parmi tous les possibles, il existait deux réalités qui étaient étroitement liées : Terra, et la Terre. Un lien étrange. On représentait le Multivers sous la forme de multiples « bulles » flottant dans un espace immense, chaque « bulle » représentant un Univers. Dans ce scénario, la réalité de la Terre et celle de Terra formaient deux bulles qui s’étaient heurtées, le point de rupture ayant lieu à Seikusu, et s’étant répertorié dans tout Terra, formant une passerelle instable.

Athéna lui expliqua qu’une force supérieure, redoutable, voulait détruire tous les Olympes possibles, et qu’Athéna, ne pouvant agir dans un monde qui ne dépendait pas du sien, envoyait un champion. Diana était flattée que son choix se porte sur elle.

*Après ma rencontre avec Shaka, j’aurais personnellement opté pour un Chevalier d’Or...*

Athéna lui expliqua qu’elle devait retrouver cet individu, et mettre fin à sa croisade destructrice. La femme hocha lentement la tête, et, quand Athéna l’invita à poser ses questions, Diana obtempéra :

« Avez-vous des informations sur cet homme, Déesse ? Qui est-il ? De quoi est-il capable ? Et, plus important encore... Comment suis-je supposée l’arrêter, si je n’ai pas la force de le vaincre ? »

Diana savait qu’elle était forte. Elle l’admettait sans cette fierté excessive qui conférait à l’orgueil. Elle avait en elle le sang de Zeus, et la formation des Amazones. Forte, elle l’était donc, mais son échec à Themiscyra lui avait cruellement rappelé qu’il existait des individus plus puissants qu’elle. Elle ne cherchait donc pas à chipoter. Si Athéna l’estimait insuffisamment forte, Diana n’allait pas objecter. Athéna avait, après tout, déjà eu l’occasion de tester ses capacités, en la faisant combattre Shaka. Peut-être même avait-elle instigué ce combat uniquement en vue d’un plus grand défi encore...
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7750


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 2 mercredi 17 décembre 2014, 11:43:10

Des champions, l'Olympe en comptait une pléthore. Les dieux étaient nombreux, leurs élus se comptaient pour chacun parfois par dizaines, qu'ils soient actifs ou encore en sommeil. Comme ses frères et soeurs, Athéna pouvait en sus compter sur les membres de sa précieuse chevalerie. Ces forces étaient efficaces et entraînées, équipées d'armures pour certaines baignées dans un sang divin... Seulement, lorsque le Mal qui menaçait de faire s' effondrer le Multivers s' était déclaré, il avait été convenu de laisser en attente ces guerriers pour leur faire défendre l'Olympe en cas d'attaque. De là, le choix d'une Athéna frustrée de voir ses chevaliers condamnés à la défense s' était naturellement porté sur une personne dont elle connaissait les qualités et dont elle reconnaissait la valeur. De plus, d'autres raisons plus triviales avaient désigné Diana, bien que le temps de les évoquer n'était pas encore arrivé.

L'Amazone avait posé ses questions sans perdre de temps et sans chercher une seconde à couper la Déesse ou à remettre en question une seule parcelle de son exposé. Cela confort à Athéna dans son choix et la chouette en poussa un hululement satisfait. Avant de répondre, la divinité invita Diana à se relever et lui proposa de prendre un fruit avant de se diriger vers le bord du balcon, déposant le séant sur la barrière de marbre clair. Sous elle, l'orage semblait plus calme mais le roulement menaçant du tonnerre ne s'était pas tut pour autant.

- Cet être se nomme Slave Prime et ne doit à aucun moment être prit à la légère, Amazone. Il est un mal que les dieux eux - même sont en droit de craindre, bien qu'aucun ne l'admettra jamais.

Athéna ne l'admettait qu'à demi-mots, d'ailleurs. Elle savait simplement Diana assez sage pour comprendre que cette convocation impérieuse et le caractère pressé de la quête impliquait des craintes au sein de l'Olympe même. Elle continua après une courte pause.

- Ce Prime est issu d'une réalité extrêmement éloignée de la notre*.   Il y a récupéré des pouvoirs déicides qu'il ne possédait originellement pas avant d'être envoyé par les Olympiens de son monde à travers le tissu du temps et de l'espace. L'Olympe n'avait rien contre le garçon, à l'origine. C'étaient ses pouvoirs dont ils se débarrassaient, plus que du personnage qui était innocent. Elle soupira. A travers le tissu du Multivers, le gamin se retrouva scindé en deux. Copié, si tu préfères. L'un d'eux se retrouva plongé dans l'Antiquité sacrée de la Terre, le second... Le second se retrouva dans un enfer régit par une reine-démone nommée Lady Death. Devant lutter pour sa survie, le garçon développa énormément ses pouvoirs et se laissa noyer par le Mal. Cela lui permit de devenir l'esclave de Lady Death et son premier général. C'est un humain capable de vaincre et diriger des légions infernales entières, Diana. Son pouvoir va jusqu'à lui permettre de briser les frontières entre les univers, et il compte devenir plus puissant encore. Voilà, entre autres choses, ce dont ce Slave Prime est capable.

Les Olympiens avaient un regard sur tout. Ceux de l'univers de Diana, motivés par le lien des plus étroits qui nouaient la Terre à Terra avaient depuis des lustres déjà compris qu'avoir l'oeil sur les autres réalités serait une chose essentielles pour ne pas être pris de court. Leurs envoyés traversaient mondes et dimensions pour leur tenir de très complets rapports sur les activités les plus intéressantes pour eux, quand ils ne se contentaient pas de repousser les frontières du Multivers avec la folle intention de tout y découvrir, y dévoiler. Ce qu'Athéna et les autres divinités y avaient apprit ramenaient à des éléments qui motivaient Slave Prime, comme la divinité allait l'expliquer à son interlocutrice.

- Le Multivers est une chose incroyable, régie par ses propres lois. Il en est une qui concerne des êtres particuliers nommés les Convergents. Ceux là ont la particularité d'exister simultanément dans absolument chaque univers. Leurs existences sont un pilier de la cohérence même des univers. Pour autant, les Convergents ne sont pas des personnes spéciales : ils peuvent être issu des plus basses classes et ne rien posséder de distictintifs. Ils vivent et meurent comme absolument n'importe qui. Tu es bien plus particulière que des milliers de Convergents, par exemple, à toi seule. Seulement, Slave Prime fait partie d'une lignée de Convergents dont les membres présentent souvent des pouvoirs et autres aptitudes spéciales et ce d'une façon ou d'une autre. Une sorte de caprice du Multivers. Et Slave a découvert le moyen de fondre ses semblables en lui, pour ajouter leurs puissances à la sienne. Sa soif de pouvoir, depuis, n'a plus de limites. Son pouvoir ne cesse de grandir à mesure qu'il ingère d'autre Prime. Si tu ne l'arrêtes pas, Slave s'en prendra aux Olympes jusqu'à la notre et surtout, détruira sa propre lignée de Convergents. Si l'un des piliers du Multivers s'écroule... Les répercussions seront au-delà de toute considérations.

Mieux valait ne pas y penser. On ne pouvait que rester rêveur -et effrayé- à l'idée qu'un pan des réalites s'effondre. Athéna se rendait davantage compte en exposant la situation des chances sans cesse amoindries de sa championne. Et elle, qui était loin d'être bête, saurait aussi que ses possibilités de réussite frôlaient le ridicule. Désireuse de ne pas perdre la pourtant indéfectible motivation de Diana, Athéna passa à un autre chapitre en faisant délicatement tinter une petite cloche d'or qu'elle venait de faire apparaître dans le creux de sa main. Au bout de quelques secondes, les portes de la salle dans laquelle les deux femmes se trouvaient s'ouvrirent pour laisser deux gardes olympiens en toge rouge brodées d'or, qui tenaient chacun les côtés d'un large coffre richement décoré. A la surface de ce dernier crépitaient des éclairs déposés là par Zeus lui-même, qu'Athéna retira après avoir discrètement prononcé quelques mots en vieux grec. Dans un ultime bruissement électrique disparurent les zébrures menaçantes, tandis que les gardes se retiraient pour entourer les portes laissées ouvertes.
La Déesse désigna le coffre à Diana d'un geste de main.


- Tu trouveras là-dedans de précieux et puissants artefacts bénis de nous et investis de nos pouvoirs, Amazone. Nous t'autorisons à te servir et à utiliser tout ce qui git dans ce coffre, sans restriction aucune. Choisis judicieusement. Cela t'aidera à tenir tête à Slave Prime. De plus, nous t'adjoignons un allié des plus précieux et des plus puissants.

Athéna fit un geste de la main à l'adresse des gardes, qui disparurent un instant avant de revenir en compagnie d'un troisième homme. Lui aussi vêtu d'une toge (d'un bleu mordant, cette fois), il exhibait un torse puissant et un corps de guerrier. Le sourire qui passait sur ses lèvres donnait à sa belle gueule un air malicieux débordant d'assurance. Le bleu de ses yeux passa en revue le corps de l'Amazone en s'arrêtant une seconde supplémentaire sur sa poitrine avant de se darder dans ceux de la guerrière, qui pouvait voir à ses poignets des bracelets d'argent plus semblables à des menottes qu'à une distinction honorifique. Avant que la Déesse ne puisse le présenter, l'homme prit la parole en faisant un pas, écartant d'un coup d'épaule les deux gardes qui tentèrent de l'en dissuader.

- Je m'appelle Kyle Macross, jolie brune. Mais tu peux aussi me nommer Sentinel Prime.

Diana Prince

Dieu

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 3 jeudi 18 décembre 2014, 02:15:33

Les explications supplémentaires d’Athéna n’eurent pas vraiment pour fonction de rassurer Diana. Fort heureusement, l’Amazone n’était pas une enfant qu’il fallait réconforter en lui servant de pieux mensonges. La forte femme écouta donc Athéna lui expliquer que Slave Prime avait été banni de sa propre réalité par les Olympiens, et avait été scindé en deux. S’il était effectivement né avec les pouvoirs de détruire des êtres immortels, il n’était pas étonnant que les Olympiens aient choisi de le bannir. Cela, en soi, était surprenant. On ne naissait normalement pas avec la capacité de tuer un Dieu. Ce Slave Prime avait-il été le fils de Zeus ? Le lointain ancêtre d’un Titan ? La Déesse ne répondit pas à cette tacite question, et Diana la laissa dans une partie de sa tête. La partie maléfique du garçon avait rejoint un environnement inhospitalier. Un scénario qui ressemblait à l’une de ces vieilles tragédies grecques, où, pour échapper à un funeste destin, un personnage important sacrifiait un autre personnage, déclenchant ainsi lui-même le destin tant redouté. Si cet enfant n’avait pas été banni, peut-être aurait-il connu l’amour, et la capacité de maîtriser son pouvoir. Au lieu de ça, il s’était rendu en Enfer, où il avait su prouver sa valeur, et rejoindre les services d’une démone qui, dans cette autre réalité, avait réussi à devenir la Maîtresse des Enfers, à dompter les Princes Infernaux, et à s’assurer le contrôle des Légions Infernales. Plus le temps avait passé, et plus les pouvoirs de ce Slave Prime avaient augmenté. Diana savait que les démons fonctionnaient sur les rapports de force. Si ce Slave Prime avait grandi en Enfer, il résonnait sur le même principe : augmenter sa force. Devenir de plus en plus fort, probablement pour inverser les rôles, pour supplanter cette Lady Death, et régner, non seulement sur l’Enfer, mais aussi sur le Multivers en entier.

Terminant cette partie-ci de son récit, et tandis que Diana avait poliment rejeté, pour l’heure, la corbeille de fruits, elle lui parla ensuite des Convergents. Un terme désignant l’existence de plusieurs personnes dans le Multivers, qui étaient toutes les mêmes. Autrement dit, des copies multiples de Diana, chacune ayant sa propre existence et ses propres capacités. Athéna en savait beaucoup... C’était le signe que l’Olympe devait aussi se renseigner sur ces autres mondes. Elle avait dû sentir la puissance montante de Slave Prime. Il absorbait les Convergents, les autres versions alternatives de lui-même, afin d’améliorer ses capacités. Un Highlander ayant acquis le pouvoir de voyager de dimensions en dimensions... Plus le temps passait, et plus sa puissance augmentait... Vers quel but ? Diana ne pouvait que supposer. Si son objectif était de régner sur toute forme de réalité, elle pouvait légitimement supposer quelle était la fin de son trajet.

*Earth-Prime... Le monde-voûté.*

De tout ce discours, Diana fut confortée dans son incapacité à pouvoir défaire l’homme seul. Athéna avait donc prévu des renforts, et, alors qu’elle parlait, on leur apporta un coffre. Il était marqué de la protection de Zeus, un indice sur la qualité des items contenus à l’intérieur. Des objets... Et une aide inattendue. Un peu surprise, Diana vit les deux hommes revenir en compagnie d’un troisième... Qui n’était visiblement pas un Olympien, ce qu’il s’évertua à prouver en bousculant les deux gardes, et en se présentant.

« Je m'appelle Kyle Macross, jolie brune. Mais tu peux aussi me nommer Sentinel Prime. »

L’Amazone acquiesça de la tête, choisissant de ne pas relever le « jolie brune » prononcé par l’homme.

« Je vois... Je m’appelle Diana, et je suis ravie de te rencontrer. »

Elle tendit sa main vers lui, pour le saluer, puis se retourna vers le coffre.

« J’ai moult questions à te poser, Kyle Macross, mais, pour l’heure, j’ai un coffre à ouvrir. »

Ce qu’elle fit séance tenante. Elle souleva ce dernier, et hocha la tête en voyant un objet doré qui scintillait... Et qui la fit sourire. D’une main tremblante, Diana sortit une longue arme qui cessa de briller quand elle la souleva. Le Lasso de la Vérité. Brisé sur Themiscyra, ses miettes et son essence étaient revenus à l’Olympe, où Héphaïstos l’avait reconstruit.

« Il a été refait... »

Le Lasso de la Vérité était une partie de son passé, et elle le contempla pendant quelques secondes. Elle sentait son énergie, sa puissance pulsant entre ses doigts... Elle alla jusqu’à poser ses lèvres dessus, se rappelant les hurlements, la manière dont le précédent avait été détruit. Le coffre comprenait un autre objet, qu’elle attrapa également. C’était un arc...

« L’arc de Pâris... » commenta-t-elle.

L’arc qui avait tué Achille. Une arme puissante, fournie avec un carquois de flèches. Diana n’était pas spécialiste du combat à distance, mais, comme toutes les Amazones, son entraînement martial avait impliqué l’usage de flèches, notamment pour la chasse. Elle attrapa enfin d’ultimes objets, des bottes rouges avec des pointes dorées.

« Les bottes d’Hermès. »

Il n’y avait pas d’épée ni de bouclier, car Diana avait déjà une épée puissante, l’épée des Amazones, et un bouclier également très résistant. Émue par des artefacts aussi puissants, elle considéra également les quelques fioles et parchemins figurant à l’intérieur, destinés à la soigner, ou à améliorer ses capacités. Quelques secondes supplémentaires passèrent, pendant lesquelles Diana restait plongée dans ses pensées, avant de se retourner vers Athéna. Elle baissa respectueusement la tête, puis reporta ensuite son regard vers Macross.

« Tu es donc le Prime de cette réalité... Tes pouvoirs nous permettront-ils de trouver le talon d’Achille de ce monstre assoiffé de puissance ? Et... Comment sommes-nous supposés à travers le Multivers, et trouver dans quelle réalité ce Slave Prime se trouve ? »
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7750


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 4 jeudi 18 décembre 2014, 21:19:24

Kyle était curieux du contenu du coffre, pour tout dire. Les gardes qui étaient passés le prendre dans sa chambre ("cellule" restait un terme plus approprié, toutefois) étaient déjà en possession du contenant et l'acheminaient avec autant de cérémonie que de précautions, ce qui avait attisé l'attention du curieux. Néanmoins, il n'avait posé aucune question : il savait qu'aujourd'hui était le grand jour et qu'une championne amazone allait être convoquée par Athéna pour être lancée aux trousses de Slave. Kyle avait imaginé que le coffre était verrouillé sur de puissants artefacts et ne s'était visiblement pas trompé. Tout en voyant Diana commencer à sortir le contenu avec révérence et émotion, lui s' était senti comme Sam Gamgee ne recevant qu'une pauvre corde quand ses copains se retrouvaient avec de jolies dagues. L'homme avait croisé les bras et attendu patiemment la fin de l'ouverture des cadeaux, sous l’œil noir d'Athéna. La méfiance divine à son égard ne s' était pas estompée malgré sa docilité en captivité... N'y tenant plus, SP se fendit d'un commentaire ou deux.

- Je croyais que les amazones se tranchaient un nichon pour pouvoir tirer à l'arc ? Il offrit à Athéna un sourire en coin qu'elle n'apprécia clairement pas, ce qui encouragea évidemment l'homme à continuer. Non mais je constate, c'est tout ! Avec sa paire, là, elle va galérer à bander la corde ! Ou alors elle va s'en virer un devant nous, genre cérémonie cultiste ? Moi je la préfère avec les deux seins, hein.

- Assez, mortel ! C'est un moment solennel ! Cesse de railler la championne des dieux !

- Je raille personne, je demande juste. Et puis, championne des dieux... Filez lui plus que des sandales et une corde à sauter fluo, la pauvre !

- A toi je vais offrir une mort douloureuse, mortel.

-Tu en es bien incapable, Athéna. La voix de Kyle avait cinglé, plus dure et sérieuse. C'est bien là le problème.

La Déesse guerrière s' apprêtait bien à répondre, mais Diana la saluant en guise de remerciements la coupa dans son élan. La divinité préféra abandonner là l'affrontement verbal et répondre à l'Amazone en la gratifiant d'un sourire et d'un hochement de tête qui soulignait une fois encore sa confiance en la guerrière au lasso.
Kyle n'ajouta rien de plus, désireux de respecter ce qui devait être pour Diana un moment -du moins l'imaginait - il. L'homme resta ainsi à regarder la Déesse et sa protégée, enviant durant une poignée de seconde le lien qui réunissait les deux femmes. Qui, aujourd'hui, soutenait Sentinel Prime ? La pensée lui fit esquisser une grimace, qui s'estompa rapidement quand Diana se mit à l'interroger. L'amorce du questionnement (à propos de son identité) lui fit couler un regard vers Athéna qui, cette fois, ne lui rendit pas. Après un soupir et un regard porté au ciel, Kyle accorda toute son attention à l'Amazone.


- Elle t'a parlé de Slave sans te dire qui j'étais, donc. Et bien, pour faire court, je suis l'autre moitié. Celle qui n'a pas atterri en Enfer. Moi, j'ai été propulsé dans l'antiquité de notre monde et j'y suis resté quelques temps avant de rencontrer Hera, qui a finalement accepté de m'envoyer à travers le temps jusqu'à la bonne époque. Et si ta déesse ici présente ne peut pas me flinguer, c'est parce que je jouis toujours de la protection de sa boss. Pour autant non, je ne suis pas le Prime de cet univers. Du moins pour être exact, je ne le suis plus.

Athéna enchaîna, désireuse peut-être de ne pas s' effacer devant ce mortel pour lequel elle n'avait visiblement qu'une considération très limitée. A coup sûr, si l'Olympe n'avait pas eu besoin de son aide, Kyle Macross aurait enduré un sort bien différent de cette entrevue.

- Il semblerait que la lignée des Prime -à défaut d'un meilleur nom- ait la singulière particularité de se protéger seule. Lorsque nous avons capturé celui-la, la dimension de notre monde à généré une singularité et à produit un nouveau Prime. Cela implique que Slave peut assimiler davantage de Convergents... Et que la lignée de Prime occupe une place bien spécifique dans le multivers.

Kyle ne l'entendait pas de cette oreille. Bien que la déclaration eut de quoi flatter son égo, elle lui rappelait surtout qu'il était un magnifique apatride. Puisqu'il avait été "effacé" de ce monde et remplacé, il ne possédait plus rien. Ni amis, ni famille. Ne restaient que les souvenirs et la douleur de savoir qu'il ne pourrait jamais les poursuivre. Seul subsistait Slave et cette foutue quête pour aller l'allonger dans la tombe. Ce qui, somme toute, était loin d'être gagné.

- Mes pouvoirs ont été plus que suffisants pour abattre un avatar d'Héphaïstos(*), lâcha t'il pour changer de sujet. Et depuis, j'ai eu le loisir de m'entraîner ici. Slave et moi partageons très logiquement le même potentiel mais ne l'avons pas développé de la même façon. Je dirais que je suis à son niveau, peut-être un poil au-dessous. Crois moi, Diana, tu feras très certainement la différence.

Tout Sentinel Prime qu'il fut, Kyle ne jouissait pas de l'expérience de Diana. Qu'elle ne puisse rivaliser côté puissance de frappe était une chose, mais Athéna comme Kyle comptaient bien qu'elle sache exploiter au mieux leurs talents combinés. Et puis, hé ! Une championne de l'Olympe était loin d'être une pièce du jeu qu'on pouvait se permettre de sous-estimer.
Athéna, qui entre-temps s'était glissée vers l'un des gardes, en revint avec un coffret de bois noir dont elle leva le sceau de protection comme elle l'avait fait sur la malle apportée plus tôt. La divinité le présenta à Diana avant de l'ouvrir, dévoilant un tour de cou en argent finement ouvragé, orné d'une superbe pierre bleuâtre dans laquelle -quand on y prêtait attention- se voyaient les infimes étoiles d'une galaxie qui tournait lentement. La Déesse le passa autour du cou de sa championne avant de lui expliquer de quoi il retournait.


- Cet artefact se nomme le Calice d'éternité. C'est un des trésors les plus précieux de l'Olympe, dont la valeur est incomparablement supérieure à celle de l'ensemble de l'équipement que nous t'avons confié. Seuls les dieux majeurs peuvent normalement l'alimenter afin qu'il puisse ouvrir les portes du Multivers. Les dieux majeurs et cet homme. Slave et Sentinel sont liés; les passages que le Calice ouvrira vous mèneront invariablement sur les pas de Slave Prime. J'ouvrirai le premier portail.

-...Parce que chaque porte va me demander une énergie folle, acheva Kyle. Le temps que je la régénère, tu devras me protéger. Tu seras la serrure et moi la clé, Diana. Si nous voulons mener notre mission à bien, il va sérieusement falloir qu'on travaille en équipe.

Le jeune homme éteignit solennellement l'épaule de Diana en lui souriant, avant de la relâcher tandis qu'Athéna leur signifiait qu'il était temps pour eux de se mettre en marche. Kyle hocha simplement la tête avant de concentrer son énergie, ce qui fit lui son corps d'un halo bleu
puis rouge, avant que la lumière intense ne se dissipe pour dévoiler
le costume qu'il avait choisi de se créer.
Il était temps pour Sentinel Prime de s' envoler une fois encore, par le portail qu'Athéna était entrain de préparer, faisant réagir violemment le Calice d'Eternité.

Diana Prince

Dieu

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 5 vendredi 19 décembre 2014, 01:35:09

Elle avait senti la tension entre cet homme et Athéna, et comprit assez rapidement de quoi il s’agissait. D’une part, l’homme était assez impertinent, et, d’autre part, il était protégé par Héra. Les relations entre Athéna et Héra étaient certes beaucoup plus cordiales que celles avec son frère, Arès, mais les Olympiens restaient les Olympiens. Ils s’unissaient face à de grands périls, mais, en temps général, ils passaient leur temps à se torpiller dans les pattes. Aphrodite, Athéna et Héra avaient toujours été trois Déesses liées, ce que l’arc de Pâris lui rappelait. Les trois femmes s’étaient présentées simultanément à lui en lui demandant de choisir qui était la plus belle des Déesses, en leur remettant une pomme fournie par la Déesse de la Discorde, Éris. Chacune des trois Déesses avait promis à Pâris des choses différents : l’amour d’Aphrodite, la victoire d’Athéna, et la souveraineté d’Héra. Trois Déesses qui étaient liées, tout en étant des rivales... Des femmes divines qui se crêpaient le chignon. Même en ce moment. Athéna sut cependant rester fidèle à la Sagesse, l’un de ses Attributs divins, et se tempéra, laissant à Kyle le soin de parler.

Il était la variante positive de Slave Prime, la partie positive du corps originel qui avait été scindé en deux, et, ce faisant, partageait le même pouvoir que lui. Un pouvoir qui lui avait apparemment permis de terrasser Héphaïstos. Certes, le Dieu-forgeron n’était pas le plus puissant des Olympiens, mais il restait malgré tout un Dieu au pouvoir incommensurable pour un mortel. Qu’un simple homme ait pu le vaincre confortait la théorie selon laquelle cet homme, d’une manière ou d’une autre, avait été touché par une force divine qui le dépassait. C’est également ce qu’Athéna semblait soupçonner. Les Dieux étaient des produits issus de l’énergie du Big Bang. Quand on les tuait, leur âme revenait dans l’énergie pure, celle résultant du Big Bang, et un mortel pouvait alors s’emparer de ce pouvoir, supplantant l’ancien Dieu. S’il ne le faisait pas, le Dieu en question ressuscitait. Ce n’était évidemment qu’une théorie, mais elle soupçonnait que les Prime devaient avoir en eux un fragment du Big Bang, un fragment qui était suffisamment ancré dans leurs gènes pour leur permettre de tuer les Dieux... Ou alors, c’était juste qu’il avait des gènes divines dans les veines.

« D’accord » acquiesça-t-elle.

Athéna avait encore un bien à lui confier, et la Déesse lui remit un artefact légendaire. Wonder Woman écarquilla les yeux en le voyant, le souffle coupé.

*Par Artémis !*

Cet artefact irradiait de la puissance même de l’Olympe. Un artefact forgé dans les flammes du Mont, et béni du pouvoir de Zeus en personne : le Calice d’Éternité.

« Ma mère m’avait parlé de cet artefact légendaire... Elle me disait que c’est grâce à lui que les Titans ont pu être scellés dans le Tartare. Je n’aurais jamais cru que la légende soit réelle... »

Athéna lui avait mis le collier autour du cou, et la main de Diana se posa sur le joyau se trouvant au bout de la chaîne en argent. C’était une espèce de petit miroir poli où elle pouvait voir des constellations. Elle était impressionnée, et également émue. Kyle intervint ensuite, lui expliquant que son énergie servirait à générer chaque portail, ce qui nécessiterait énormément d’énergie. Pendant ce temps, elle servirait à le protéger. Diana aurait pu s’offusquer qu’on semble la limiter à un simple rôle de garde du corps, mais, pour être honnête, l’heure n’était pas venue aux crises d’égo. La situation était grave, alarmante. Ils affrontaient une menace majeure, un ennemi apocalyptique. Elle vit l’homme poser solennellement sa main sur l’épaule... Et écarquilla à nouveau les yeux en voyant le costume qu’il choisit.

Diana papillonna des yeux plusieurs secondes par la suite. Un tel costume lui rappelait le passé... Elle finit par hocher lentement la tête, comme si elle jaugeait silencieusement l’homme en face d’elle.

« Je connais quelqu’un qui a déjà porté ce costume. Montre-t-en digne. »

Elle se retourna vers Athéna.

« Nous devons partir sans plus attendre. Je suppose que le meilleur endroit pour partir est sur le toit de l’Olympe. »

La Déesse acquiesça. Il y aurait plus d’espace, et la magie serait plus facile à réunir.

« Grimpez à l’Observatorium. N’oubliez pas que vous n’êtes pas les seuls à combattre Slave Prime, mais qu’il peut aussi s’être trouvé des alliés. Accordez sagement votre confiance, mais ne la gardez pas pour vous. »

Diana acquiesça devant son conseil, puis s’envola. L’Observatorium était une salle au sommet de la plus haute tour, une sorte de rotonde avec de grandes statues autour, et d’énormes voûtes permettant de voir le ciel. La pièce portait ce nom, car elle permettait de voir le ciel. Diana s’y rendit en quelques minutes, survolant les squares agréables, les autres temples, les cascades, voyant les animaux sauvages se promenant, les chants des lyres, les philosophes en train de débattre, les artistes en train de peindre... L’Olympe n’était pas les Champs-Élysées, mais abritait un grand nombre d’individus. C’était un lieu indescriptible, entre la Vie et la Mort, hors de toutes les règles connues. Diana rejoignit l’Observatorium, et se posa en son centre.

Le Calie était en train de scintiller, et elle appuya dessus... Ce qui eut pour effet de déclencher autour d’eux une multitude de boules qui flottaient dans l’espace.

Le Multivers se déployait devant eux. Le Multivers et tous ses possibles Toutes les statues des Olympiens semblèrent alors s’animer, et Diana crut entendre leurs voix jaillir dans sa tête, porteurs d’un message unilatéral d’espoir et de soutien.

*Ma force brûle en toi, Diana... N’en doute jamais.
Partout où tu iras, entends mon écho, car dans cet écho résonne le cœur éternel et immuable des Amazones...*

Diana ferma les yeux, retenant un soupir, puis les rouvrit. Les bulles tournoyaient autour d’eux, émanant du Calice, et, peu à peu, le vortex apparut, les boules grossissant et enflant, tandis qu’une vive lueur blanche en émanait, comme si un soleil venait d’éclater, les englobant totalement. Diana sentait le Calice vibrer intensivement... Puis le Vortex les avala. Ils traversèrent l’espace, le temps, puis percèrent les dimensions, disparaissant dans les méandres du Multivers.

À la recherche d’un cauchemar terrifiant...
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7750


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 6 vendredi 19 décembre 2014, 02:34:03

- Je connais quelqu’un qui a déjà porté ce costume. Montre t'en digne.
- Détends toi, c'est juste un costume d'apparat. Je réserve le mien pour Slave. Et puis, sois moins solennelle ou ça va être gonflant... J'sais pas moi, essaie de sourire ?

Visiblement, Diana prenait la mission qui leur était confiée très au sérieux. Pas que Kyle ne pense seulement à négliger la quête dans laquelle il s'engouffrait en compagnie de la princesse amazone, mais le garçon était d'un naturel plus simple et franchouillard que la brunette et son passage sur l'Olympe n'avait pas vraiment effacé ce trait de caractère. Se doutant que sa petite remarque ne manquerait pas de tomber à plat, il décolla avant Diana pour rejoindre le toit de la demeure des dieux, n'accordant pas d'attention particulière au spectacle pourtant magnifique qui se déroulait sous lui. A vrai dire, l'ingratitude des olympiens lui hérissait le poil. Ces prétendus dieux qui le détestaient parce qu'ils craignaient son pouvoir l'envoyaient au charbon pour "sauver les univers" en cachant à peine qu'ils étaient effrayés à l'idée que Slave ne leur tombe sur le poil. Quelque part, Diana lui faisait de la peine. Utilisée sous prétexte d'honneur, la jeune femme était sûrement du genre à mourir pour défendre ses divinités. Que lui offriraient elle en retour ? Une tape sur l'épaule et leur gratitude éternelle ? Peuh. Il n'en dit toutefois rien à sa compagne de route; il ne lui revenait pas de juger la dévotion d'un autre alors que lui-même ne croyait plus en grand-chose. Kyle dépassa les cours superbement fleuries et les cascades paradisiaques dans l'eau desquelles s'ébattaient quelques nymphes. De joyeux satyres levèrent des coupes de vin à son attention et les philosophes s'arrêtèrent un bref instant pour le regarder filer vers la cime de l'Olympe avant de reprendre leurs véhémentes discussions.
Quelques secondes plus tard, Diana et lui posaient le pied sur la plus vertigineuse des hauteurs du palais des dieux  et Kyle observa l'Amazone libérer la puissance du Calice qu'il lui faudrait plus tard recharger.

Il s'était attendu à tout sauf à un océan de bulles galactiques qui se seraient mise à exister tout autour d'eux. Le spectacle, fascinant si il en était, avait quelque chose d'inquiétant. Se dire que toutes ces bulles étaient des univers... C'était à vous retourner la tête. Kyle ne tourna la tête que pour voir les statues se mettre à bouger, ainsi que Diana qui prenait une profonde inspiration avant le grand saut. Lorsque l'Amazone lui sembla prête, Prime prit une de ses mains dans la sienne et l'entraîna à sa suite dans l'horizon des évènements, le vortex qui serpentait à travers l'ensemble du Multivers. Alors qu'ils se désassemblaient en milliards de particules, Kyle fit jouer son pouvoir. Et, comme des contraires s'attirant inexorablement, Slave et Sentinel se retrouvèrent sur la même longueur d'ondes, pour le meilleur et surtout pour le pire.



L'arrivée s'était faite presque simplement, contrairement à la mise en scène du départ. Dans la rue délabrée, l'espace s'était comme fendillé à l'image d'un verre brisé avant de tout bonnement exploser pour vomir les deux compagnons partis de l'Olympe, qui se retrouvèrent propulsés à l'extérieur du vortex avec force. Kyle et Diana n'eurent que le temps de se lâcher la main avant que l'amazone n'aille embrasser un pan de mur qui s'effondra sur elle, l'homme se retrouvant quant à lui encastrer dans la carcasse de ce qui avait un jour été une Toyota d'un modèle familial. Le trou causé par leur arrivée dimensionnelle se referma presque aussitôt, les pans brisés se reformant pour que cet univers là retrouve sa cohérence habituelle. Restait à savoir en quoi cet univers consistait.
Kyle se releva en se massant la nuque, gromellant quelques mots en se promettant d'éviter que ce genre d'atterrissage ne se reproduise à l'avenir. Avec un peu de chance, lui et Diana trouveraient rapidement Slave pour lui botter le cul et revenir avant le dîner. Hypothèse à laquelle le jeune homme ne crut que le temps de se dépoussiérer et d'aller s'enquérir de l'état de Diana, dont il ne fut pas étonné de voir qu'elle se portait tout aussi bien que lui.


Ce qui finit par le choquer, ce fut le silence. Bien qu'ils étaient arrivés en pleine rue, les deux héros n'étaient environnés d'aucun son coutumier de ce genre d'environnement. A peine de lointains piaillements d'oiseaux dont la volée effrayée fit entendre le battement de ses ailes. Kyle prit alors le temps de regarder autour de lui, pour s'apercevoir que la ville était en ruines. Des ruines relativement anciennes d'ailleurs, si on en jugeait à l'état de délabrement des immeubles pour certains tâchés de mousse végétales disposée en flaques éparses. Les devantures des magasins avaient été éclatées et pillées depuis des lustres, les bagnoles qui restaient gisaient là depuis des années et les tours étaient partiellement explosées quand elles n'étaient pas effondrées l'une sur l'autre. Aucun doute : on s'était battu ici, et assez férocement pour que la ville ressemble à une carte postale envoyée de l'apocalypse.

- Si c'est Slave qui est à l'origine de ça, on arrive bien après lui. Ceci dit, Athéna avait dit qu'il était possible que le temps ne soit pas le même pour lui et nous selon les univers. Ca devrait aller mieux quand j'aurai une connexion plus nette entre nos êtres. Bon, pourquoi ne pas se barre tout de sui...

Il comprit qu'ils ne pouvaient pas le faire dès l'instant ou la première des créatures vint à surgir d'une fenêtre, sautant du deuxième étage vers la rue dans laquelle l'Amazone et lui se trouvaient. La chose avait quelque chose de l'insecte dans son apparence, mais avoisinait les trois mètres et avait surtout le tout à fait détestable avantage du nombre. D'une bestiole, les rues s'en retrouvèrent encombrées comme par magie. De véritables légions les cernaient à présent, grouillant dans les bâtiments en ruines du quartier, les cliquetis de leurs pattes s'entrechoquant annonçant leur excitation à la vue de proies si faciles à déchiqueter.

- Quand je pense à mon ancienne logeuse qui me prenait le chou pour deux-trois cafards dans les parties communes de l'immeuble...

Il tendit le bras en direction de la rue à laquelle il faisait face et libéra un large rayon d'énergie de l'intérieur de sa main. La vague déferlante emporta bien quelques bestioles dans son sillage et ce sur deux cent bons mètres, mais c'était un bien maigre acquis face à la nuée qui donna alors la charge, comptant bien engloutir les deux humains sous une marée insectoïdale qui ne leur laisserait aucun répit.

Diana Prince

Dieu

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 7 samedi 20 décembre 2014, 01:43:07

Le transfert fut presque instantané. Cependant, Diana ne pouvait s’empêcher de se demander combien de temps s’était réellement passé. Retourneraient-ils dans leur propre dimension ? Ils étaient lancés dans le Multivers, comme deux naufragers, en suivant une carte floue et incertaine. Diana revint rapidement à elle, et, emportée par son élan, eut à peine le temps de voir un mur.

« HAAAAAAAA !! »

Elle défonça le mur en béton, un autre mur, et atterrit sur un bureau en bois, qu’elle démolit au passage, avant d’arrêter sa course sur un sol fait de dalles, le regard porté vers un grand plafond nu, avec des néons qui pendouillaient, ou qui avaient été carrément arrachés. Le temps que la femme revienne à elle, et ne se relève, elle constata qu’elle avait atterri dans un ancien centre commercial, vide. Il n’y avait que des carcasses de victuailles sur le sol. Les grands rayons où devaient normalement s’étaler des lots interminables de victuailles et de provisions en tout genre étaient tous vides. Un néon gisait sur le sol, il y avait des fissures le long des murs... Et personne. Diana regarda autour d’elle en se relevant. Où avaient-ils donc débarqué ? Diana entendait Kyle grommeler dehors, et sortit rapidement.

Le mur qu’elle avait défoncé l’avait amené dans une sorte de salle de réserve, qu’elle avait traversé, défonçant, non pas un mur comme elle l’avait initialement escompté, mais une porte. La porte avait été arrachée de ses gonds, gisant sur le sol. La réserve était également vide, ne comprenant que quelques cartons éventrés, des prises électriques arrachées... Et un trou. Elle passa par là, et rejoignit Kyle... Pour voir, comme lui, le sinistre spectacle de désolation.

« Par Héra... »

C’était une grande ville, immense et majestueuse. Elle avait dû être impressionnante, autrefois, mais il n’en restait plus rien... Rien d’autre que des tours en ruines, comme si une immense bombe avait explosé, et avait soufflé la vie. Pas âme qui vive. La végétation avait progressivement repris ses droits, l’herbe poussant autour du béton, sur des carcasses de voitures abandonnées, commençant à s’attaquer aux immeubles abandonnées. Est-ce que Slave Prime avait fait ça ? Elle allait en parler, mais Kyle la devança.

« Si c'est Slave qui est à l'origine de ça, on arrive bien après lui. Ceci dit, Athéna avait dit qu'il était possible que le temps ne soit pas le même pour lui et nous selon les univers. Ca devrait aller mieux quand j'aurai une connexion plus nette entre nos êtres. »

Difficile à dire, faute d’indicateurs temporels précis. Un homme seul pouvait-il vraiment annihiler toute une population ? Diana n’osait y croire. À moins d’y passer des siècles... Ou de trouver un moyen d’empoisonner l’air, mais il n’y avait aucune toxine dans l’air. Quoi qui ait eu lieu ici, elle était convaincue que Slave Prime, soit y était étranger, soit n’y avait fait qu’une partie. Néanmoins, dans tous les cas, la conclusion à faire était la même : le Convergent de Prime de cette réalité était mort depuis longtemps. Diana soupçonnait en effet que le pouvoir de Kyle devait leur permettre de rejoindre la position des Convergents. Il avait très certainement dû vivre dans cette ville, mais il n’en restait plus rien... Rien d’autre que des questions restées en suspens.

« Bon, pourquoi ne pas se barre tout de sui... » proposa Prime, avant de se taire.

Diana entendit aussi les mouvements... De la pierre qui tombait, des claquements sur le bitume. Elle se retourna, et grinça les dents en voyant une sinistre créature. Elle bondit depuis une fenêtre, et atterrit à quelques mètres d’eux. On aurait dit... Un improbable croisement entre une araignée et un cafard. Un insecte géant. Le fruit d’une mutation qui avait transformé certaines espèces animales en mutants ?

« Attention, nous ne savons pas si elle est... »

Wonder Woman allait dire « hostile », mais, au même moment, le rapport de force s’inversa légèrement. De multiples autres bugs jaillirent depuis d’innombrables endroits. Ils arrivèrent le long des toits, des ruelles, se posant sur les carcasses des voitures, explosant les rares vitres qui n’avaient pas été brisées. Il y en avait bien plusieurs centaines, et Diana sentit un naturel frisson de peur la traverser. Leurs pattes dressées en avant comme des griffes cliquetaient, et Diana tendit une main vers Kyle, afin de lui dire de ne pas tirer le premier... Peine perdue.

Un immense rayon d’énergie jaillit de sa main, remontant le long de la rue, et vaporisa de multiples bugs dans des couinements et des hurlements stridents. La ruche sembla alors hurler, et Diana serra les dents.

« Merde ! »

Entendre une Princesse jurer, ce n’était pas courant... Mais, après tout, Diana n’en était plus vraiment une. Un Arachnide bondit droit sur elle, mais se heurta à l’épée de Diana, qu’elle empoigna, et frappa, atteignant la gueule du monstre. Du sang verdâtre décora l’épée, mais elle entendait encore des cliquètements. Une véritable armée était en train de leur tomber dessus.

« On décolle ! »

Diana s’envola rapidement, mais elle devait maintenant éviter les bugs qui lui sautaient dessus depuis les façades des immeubles. Un monstre atterrit ainsi sur elle, la faisant descendre de plusieurs mètres. Elle agrippa chacune de ses mains autour de ses griffes, voyant sa gueule furieuse, avec une rangée de dents pointues claquant près de son visage. Grognant, Diana tira un coup sec, et frappa la masse du monstre avec son genou, l’envoyant valdinguer hors de sa vue. Le bug frappa un bus, et poussa un hurlement haineux. Diana s’essuya le visage, retirant un peu de sang verdâtre et de salive.

« Il faut se trouver un abri sûr pour utiliser le Calice ! »

La femme fila le long des gratte-ciel, et comprit rapidement où ils étaient... Les immeubles se terminaient à un moment, montrant une sorte de désert fait de rochers et de sable, avec, au loin, des montagnes... Et, au-dessus de ce désert, les restes d’un massif pont rouge à qui il ne restait plus que quelques piliers, des cordes qui pendouillaient, et des morceaux gisant sur le sol.

« Le Golden Gate... »

Ce désert devait correspondre à la baie de San Fransisco... Toute la mer avait été asséchée, et, alors que Diana en prenait conscience, des créatures jaillirent alors du sable. Ce fut comme si le sable s’ouvrait à plusieurs endroits, libérant des créatures plus grosses que les simples bugs qu’ils avaient croisé tantôt dans le centre-ville. Elles se déplacèrent lentement, soulevant leurs énormes abdomens, se tournant vers eux. Ledit abdomen se mit à luire dangereusement, et Diana comprit de quoi il s’agissait. Elle eut tout juste le temps de s’emparer de son bouclier, et de le mettre devant elle. Un tir de plasma jaillit du cul du monstre, et la frappa de plein fouet. Malgré le bouclier, l’onde de choc, suffisamment forte pour détruire des vaisseaux spatiaux, sonna Diana, qui s’envola comme une fusée. Elle traversa la paroi d’un gratte-ciel, et s’écrasa dans un ancien étage ayant visiblement appartenu à une société, au vu des nombreux petits bureaux qui traînaient par là.

*Aïe ! Ça fait mal !*

Elle se releva lentement, étalée sur un bureau, et secoua la tête. C’est ce qui lui permit de voir, à travers une baie vitrée ravagée, la silhouette triste et endommagée du Transamerica Pyramid, le plus haut bâtiment de San Fransisco. Un endroit qui serait éloigné des projectiles des plasma bugs, et qui serait plus lent à rejoindre pour les bugs.

Un endroit parfait pour partir d’ici, mais encore fallait-il qu’elle retrouve Prime. Peut-être avait-il eu plus de chances qu’elle avec les gros monstres balançant des charges plasmiques... La chance souriait toujours aux insolents.
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7750


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 8 samedi 20 décembre 2014, 11:14:16

Décoller ? Kyle pensa d'abord que c'était hors de question et armait d'ailleurs de nouveau son bras en concentrant son énergie. Il se ravisa à la dernière seconde; cette même énergie avec laquelle il s'apprêtait à effectuer un génocide de parasites serait bien plus utile pour effectuer un nouveau saut multiversel. Tout ce qu'il dépenserait de superflu serait long à récupérer une fois le portail ouvert et selon l'endroit où lui et sa partenaire se trouveraient, cela pourrait leur coûter cher. A contre-coeur, Kyle abaissa la main et acquièsa à l'ordre de l'amazone pour prendre son essor... Une seconde trop tard. Un Bug avait sauté un peu avant lui dans sa direction et était parvenu à agripper solidement la cape de son costume, ce qui l'avait retenu au sol le temps suffisant pour que tout ce que le quartier comptait de bestiole ne lui fonde dessus comme pour une mêlée de cauchemar au football américain. Kyle se retrouva bien vite submergé par le nombre et le poids des créatures qui tendaient de le déchiqueter et qui pour l'instant continuaient de s'y casser les mandibules. Le corps de Sentinel Prime n'était pas spécialement invulnérable, mais l'apport d'énergie que Kyle apportait à sa peau lui donnait une résistance accrue aux attaques extérieures. Néanmoins, la masse qui s'abattait sur lui dans une cacophonie d'assourdissants cliquetis rageur le privait de plus en plus d'air et Kyle avait, comme n'importe qui, besoin de respirer... Alors, dans son poing serré, il se mit à concentrer de l'énergie.

Quelque part au loin, une sorte d'impact explosif se fit entendre. Alors que Diana se protégeait in-extremis du plasma parasite derrière son bouclier pour jouer les boules de démolition sous la décharge, Kyle prit le son comme une sorte de signal de départ. L'énergie qu'il avait maintenue dans sa main se libéra vers le ciel dans un rayon bleu d'abord étroit qui en vint à s'élargir d'un coup, emportant la masse qui le retenait prisonnier. Lorsque la colonne de lumière s'estompa, Sentinel Prime s'envola vers le ciel pour se mettre hors d'atteinte des bugs qui revenaient déjà à la charge. Bien qu'il s'estimait à assez bonne hauteur pour ne plus être inquiété par les grouillants qui écumaient de colère en contrebas et entamaient déjà l'ascension dans les restes des buildings alentours, Kyle fut surpris de voir un projectile plasma le frôler. Il abaissa les yeux vers ce qui un jour avait été la mer et découvrit de nouveaux cannonniers qui apparaissaient comme autant de fleur à la floraison instantanée pour le viser, lui et probablement Diana.
A quelques mètres sous lui, les bugs se jetaient désespérément dans le vide depuis des fenêtres défoncées dans l'espoir de lui sauter dessus. Ces bêtes étaient foutrement hargneuses; et pour les crache-plasma, foutrement puissantes. Kyle ne fut pas plus long à comprendre que pour l'humanité de cette Terre là, tout était perdu pour de bon.
De la mer de sable fusaient déjà les projectiles des canonniers vers sa direction.


- Je n'aurai jamais le temps de charger le Calice si ils sont capables de fournir un feu nourri. Même si je peux encaisser ça, pas sûr que Diana puisse. Pas autant que moi, du moins.

Il fouilla du regard les environs en évitant les premiers tirs en quelques pirouettes aériennes et repéra ce qui lui semblait être le plus haut bâtiment du coin. Considérant que c'était là un excellent point de repère et l'endroit le plus sûr pour Diana et lui, Kyle s'y rendit à grande vitesse pour se poser sur ce qui restait des vestiges de la flèche. Finalement, l'homme se mit à lever une main pour faire naître au-dessus de sa paume une sphère bleue crépitante d'énergie dont la taille était à peu près celle d'un ballon de basket.

- Faisons le ménage.

Son bras parti en avant et la boule bleue suivit le mouvement, filant dans le ciel en direction de la plage asséchée parsemée de bombardiers bugs. Kyle l'escorta en tirant de petit traits d'énergie pour dévier les projectiles ennemis afin que son attaque n'explose pas en vol et après quelques secondes, la bulle toucha le sable... Et rien ne se passa, avant qu'une formidable déflagration ne finisse pas retentir tandis qu'un dôme azuré parcouru d'éclairs finissait par se lever à l'endroit de l'impact, pour engloutir la plage ainsi qu'une partie des quartiers de la ville qui la bordaient. La nuée poussa un cri strident dans un parfait ensemble et la lumière s'estompa peu à peu pour ne laisser qu'un paysage dévasté, à présent cratère fumant qui se retrouvait parsemé de petites explosions souterraine. D'autres bombardiers étaient probablement enterrés plus profondément et se retrouvaient à exploser sous la puissance de l'onde de choc, les déflagrations en série se répandant dans le sous-sol de la ville qui se mit à trembler dangereusement.

- ...Merde. DIANAAAAAAAAA ! Prends ton manteau et les clés de la bagnole, il est temps qu'on décolle !

Diana Prince

Dieu

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 9 mardi 23 décembre 2014, 01:44:26

Transmission de pensées ou non, Prime avait eu la même idée qu’elle. Diana s’envola donc vers le Transamerica Pyramid, qui, comme le reste de San Fransisco, avait connu de meilleurs jours. Sa façade était partiellement ravagée, avec des piliers branlants, des ondes de choc, et des impacts profonds qui avaient défoncé le béton. La structure, amputée, tenait encore debout, probablement par le biais d’un miracle incroyable. Diana remontait quand elle vit une immense masse d’énergie se former entre les mains de Sentinel Prime.

« Oh... »

Médusée, Diana vit l’homme lancer une énorme rafale énergétique, qui provoqua comme une explosion apocalyptique... Une explosion qui lui rappela celle qui avait ravagé Themiscyra. Le souffle de la déflagration pulvérisa plusieurs immeubles aux alentours de la plage comme des quilles soufflées par une colossale boule de bowling. La violente explosion se répandit le long des avenues de la ville, vaporisant de multiples insectes, tout en réduisant en cendres les plasma-bugs. Aveuglante, l’onde de choc éclata comme si un soleil venait d’accoucher du Golden Gate, éblouissant Diana, qui passa une main devant ses yeux. Était-elle vraiment supposée affronter une telle puissance ?! Wonder Woman ne remettait pas en doute ses capacités, mais ses options lui semblaient plutôt limitées, si Slave Prime était capable de déclencher une telle puissance.

*N’y pense pas maintenant, il faut partir !*

L’onde de choc s’était répandu dans les souterrains de la ville, provoquant un énorme cratère, là où, auparavant, il y avait une plage remplie de monstres balançant des tirs plasmiques. Diana vit le sol se fissurer en de multiples endroits. L’explosion avait dû atteindre quelque chose de solide dans ce troupeau d’insectes. Ils donnaient à Diana le sentiment d’être comme une sorte de ruche, et, si elle se souvenait bien de ce qu’elle avait appris, une ruche s’organisait autour d’un nid et d’une Reine. Était-il possible que la déflagration ait atteint le nid ? Sentinel Prime lui hurla alors qu’il était temps de filer, et, alors que Diana cessait d’observer le sol pour le regarder, elle eut sa réponse...

...Un immense tentacule jaillit du sol comme un arbre gigantesque, et Diana l’évita de justesse. C’était un tentacule énorme, qui surplomba rapidement les gratte-ciel, tandis que d’autres jaillissaient également du sol, défonçant parfois des gratte-ciel en remontant. Le sol tremblait dangereusement, comme si un tremblement de terre était en train de ravager la région, et Diana estima qu’il était effectivement de temps de filer.

« Vous marquez un point ! »

Elle rejoignit l’homme sur la flèche, et appuya sur le Calice d’Éternité. Comme à l’Observatorium, une carte tridimensionnelle du Multivers se forma alors.

« Dépêchez-vous de nous faire partir d’ici ! J’ignore ce que votre tir a touché, mais c’est gros, et c’est en colère ! »

Diana sortit l’arc de Pâris, et tira sur un tentacule qui se rapprochait. La flèche, enchantée par l’arc, sembla se transformer en rayon solaire, et atteignit le tentacule, s’enfonçant dans sa chair... Avant de provoquer une violente explosion lumineuse, comme si le soleil venait de mordre le tentacule, le faisant exploser. Le tentacule tomba mollement vers le sol, mais ce répit n’était que de courte durée. Les bugs jaillissaient maintenant des crevasses dans le sol, et, peu importe où se tournait le regard de Diana, elle voyait, dans toutes les directions, d’immenses vagues noires approcher. Des milliers et des milliers de ces monstres approchaient à toute allure, si ce n’est plus, provoquant un bruit infernal de mandibules claquant entre elles. Diana brandit à nouveau son arc, et se concentra sur les tentacules se trouvant près du Transamerica. Certains cherchaient en effet à s’enrouler autour afin de le faire s’écrouler davantage. Certes, Diana n’avait pas l’expertise d’Artémis au maniement de l’arc, mais chacun de ses tirs faisait mouche, comme si, à travers ses doigts, elle sentit l’expertise de Pâris, l’archer légendaire qui avait réussi à tuer Achille en tirant une flèche dans l’une des parties du corps la plus difficile à atteindre, son talon. Chacun des tirs de son arc étaient comme des éclairs divins s’abattant sur les tentacules, les tranchant aussi efficacement que si Zeus lui-même était derrière cela.

Malheureusement, Diana n’était qu’une seule femme, et elle affrontait une menace gargantuesque. Pendant ce temps, les bugs bondissaient sur la surface du Transamerica, remontant le long des escaliers, des cages d’ascenseurs. Un poids supplémentaire pour un bâtiment qui n’était plus qu’un squelette, et qui se mit à vibrer. Comme une espèce de tour de Pise, le gratte-ciel se mit à tanguer dangereusement. Sous le sol, le monstre colossal aux multiples tentacules étaient en train de broyer les piliers de soutènement.

« ALLEZ ! Sortez-nous de cet Enfer, par Zeus ! »

La carte du Multivers devint lumineuse, et Diana s’en rapprocha rapidement, sa main empoignant celle du guerrier aux tirs énergétiques dévastateurs. Elle le regarda brièvement... Puis le wormhole les aspira.


Une éternité après, ils atterrirent dans une ruelle. Un atterrissage un peu plus efficace que le dernier, puisque, ctete fois-ci, Diana ne défonça aucun mur. Il faisait nuit, mais le ciel était rouge. Elle regarda rapidement autour d’elle, ne voyant aucune trace des bugs infernaux... Mais d’énormes câbles filaient au-dessus de leurs têtes. Ils étaient noirs, métalliques... Et des reflets violets brillaient dedans, comme des espèces de bulles.

« Qu’est-ce que... ?! »

Diana observa ce spectacle, puis s’avança un peu. La ruelle menait droit à une avenue, et elle manqua avoir le souffle coupé devant le sinistre spectacle qui s’offrait à eux... Une sorte d’immense tête de mort squelettique se dressait au sommet de la LexCorp Tower, à partir de laquelle un ensemble terrible de tentacules métalliques filaient le long de la ville. Des tentacules avec de multiples sphères violettes dans laquelle un liquide de stase flottait... Avec des corps humains en suspension. Des adultes. Des enfants. Des bébés... La présence de cette tour, ainsi que du globe du Daily Planet, ne faisaient aucun doute sur l’endroit où ils étaient arrivés. La ville du futur, créée par la famille Luthor. Metropolis.

Wonder Woman se retourna vers l’homme.

« Vous avez le don d’emmener les femmes dans des endroits de rêve, vous... »

Les humains emprisonnés n’étaient pas morts. La plupart semblaient plongés en sommeil artificiel, mais d’autres ouvraient parfois les yeux. Ils étaient emprisonnés comme dans une sinistre réplique de Matrix.

« Vous êtes en retard » lança alors une voix sèche derrière eux.

Diana se retourna, la main vers la garde de son épée... Et s’arrêta en voyant la silhouette qui venait d’émerger des profondeurs de la ruelle. C’était Batman... Mais un Batman différent de celui qu’elle connaissait, avec une armure futuriste.

« Bruce... ? » demanda-t-elle.

Batman tourna sa tête vers elle, puis vers Kyle, et intervint :

« Nous n’avons pas le temps de parler, errer en surface est dangereux. Il va nous repérer...
 -  Qui est-il ? Qu’est-ce que c’est que cette chose ?!
 -  Plus tard ! répondit-il crispé, avant de tourner sa tête vers Kyle. Méfiez-vous de vos rayons d’énergie, cette chose absorbe l’énergie. Maintenant, suivez... »

Une alarme se mit alors à résonner, et, au même moment, l’une des sphères violettes se mit à violemment s’illuminer, et les engloba dans son halo.

« HUMAINS DÉTECTÉS HORS DES MODULES !! VEUILLEZ RETOURNER IMMÉDIATEMENT DANS VOS MODULES !! EN VERTU DU DÉCRET XS-11-2053-72-3, TOUTE RÉSISTANCE AUX UNITÉS D’APPRÉHENSION PLACERA NOS AGENTS EN SITUATION DE LÉGITIME DÉFENSE !! HUMAINS DÉTECTÉS HORS DES MODULES !! »

Des drones s’approchèrent alors, et Batman se retourna rapidement.

« Il faut aller sous terre ! C’est le seul moyen de leur échapper ! »
   
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7750


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 10 mardi 23 décembre 2014, 22:17:27

Sur ce qui avait détruit cette Terre là, les spéculations pouvaient aller bon train. Les humains avaient-ils été proprement engloutis par ce fléau cliquetant et vorace qui n'avait de cesse de vouloir les bouffer depuis leur arrivée ? Était - il vraiment possible que l'humanité cède pour de bon face à une quelconque menace ? Dans les films, quelque chose ou quelqu'un venait en aide aux humains au moment le plus critique pour leur éviter l'extermination. Dans les films...
Ici, rien de plus que des ruines ne subsistaient, pour rappeler qu'un jour des Hommes avaient été maîtres de la Terre. Il n'y avait pas eu de flamboyant Deus Ex, juste une fin inexorable qui avait tout emporté. Ce n'était pas le fait de Slave -Kyle en était quasiment sûr- mais ce qu'il préparait ressemblerait peut-être à ça.

Autour d'eux, la ville en proie à un violent tremblement de terre s'était mise à exhaler d'immenses et imposants tentacules qui fouettaient l'air avec fureur, manquant même d'attraper Wonder Woman au vol avant qu'elle n'ait rejoint Prime. Elle se montra heureusement aussi réactive qu'habile et parvint au Transamerica sans trop de mal, conjurant Kyle de les envoyer ailleurs. Le jeune homme hocha simplement la tête alors que Diana affichait la carte galactique contenue dans le Calice, signe de départ pour SP de la grosse dépense d'énergie qu'il avait à fournir pour ouvrir le vortex. D'apparence, la manœuvre était simple : tendant sa main ouverte vers le cou de Diana, Kyle laissait filer son pouvoir sous une forme vaporeuse et bleutée qui flottait paresseusement vers le joyau qui ornait le cou de l'amazone. La pierre absorbait les volutes (chargée tout de même d'une puissance qui aurait fait exploser la brune sans trop de mal si Kyle en avait perdu le contrôle) et finissait petit à petit par transformer l'atlas multiversel en vortex. Athéna l'avait prévenu : l'opération demanderait un minimum de temps et beaucoup d'énergie, qu'il ne pouvait ainsi pas dépenser à torts et à travers. C'est donc à contre-coeur qu'il abandonna Diana aux prises avec les tentacules monumentales et gesticulantes qu'elle explosait à grand renfort de flèches divine dont l'effet lumineux impressionna Kyle.


- Athéna ne s'est pas foutu de toi niveau matos, dis donc !

- Allez, sortez nous de cet enfer, par Zeus !

- Un "S'il vous plaît", c'est trop demander ?

Diana ne prit pas la peine de lui répondre. Le vortex se retrouva à béer devant eux et la prompte amazone ne perdit pas une seconde pour attraper son compagnon d'arme par la main avant de le tirer à sa suite dans la porte vers le multivers, comme Kyle l'avait précédemment fait. Alea jacta est ! Alors que sentinelle et amazone se désagrégeaient en infimes particules et que le trou de ver mourrait en un claquement sur leurs talons, le Transamerica Pyramid fut balayé par une tentacules aux dimensions purement titanesques.


Leur arrivée fut incomparablement plus anodine que la précédente, mais le tableau sur lequel elle déboucha n'en était pas moins pessimiste. Si Kyle avait trouvé au monde dévasté d'avant un certain charme (les ruines de la villes étaient jolies, partiellement recouvertes de végétation
grimpante et plongées dans un silence reposant sous l'agréable ciel d'été), le nouvel environnement ne tarda pas à faire poindre un petit sentiment de malaise en regardant autour de lui. La cité ne lui évoquait rien de plus qu'une ville gangrenée par un cancer post - apocalyptique qui étendait d'immense câbles vrombissants comme autant d'heures ramifications. Les cieux étaient d'un rouge sanguin qui gâchait l'humeur à coup sûr, bien que le pire restaient ces cocons hideux qui abritaient des formes humaines de tous âges. Ces sacs l'obsédèrent tellement que Kyle ne vit pas tout de suite le crâne gigantesque vers lequel s'acheminaient tous les câbles aux cocons et il tira une grimace franche en l'apercevant.


- Vous avez le don d'emmener les femmes dans des endroits de rêve, vous, ironisa la brune.

- J'ai bien pensé à nous envoyer sur une plage de rêve dans les caraïbes pour siroter des cocktails, mais je me suis dis que c'était trop surfait pour avoir une chance de t'allonger. Donc j'ai mis le paquet, je compte te serrer dans une ruelle sales entre deux poubelles, tout ça sous le regard de Skeletor. Ce qu'on ne ferait pas pour une jolie femme, hein !

-Vous êtes en retard.

La voix avait surgi de derrière eux et Kyle avait allègrement sursauté tout en se retournant,  grommelant un "Putain, le con !" avant de découvrir le con en question dans un étrange tenue hybride entre l'armure et l'uniforme, le tout frappé d'une forme sanglante qui évoquait un chiroptère... Et, à vrai dire, un bon paquets d'emmerdements à venir. Prime resta là à regarder l'homme que Diana avait semblé reconnaître -Bruce, d'après elle- et qui lui conseilla dans la foulée de ne pas trop user de ses tirs d'énergie. Comment était il au courant ? Peut être que le Convergent de ce monde lui était semblable et que le type à la chauve-souris l'avait déjà croisé, à la rigueur. Mais une autre interrogation, plus importante, s'imposait.

- En retard... Parce que vous nous attendiez ?

La réponse ne vint pas, mais les problèmes s'annoncèrent comme un coup de tonnerre en forme de coup de sirène. Le bruit vif se conjugua au halo qui les baigna tous trois à l'instant ou résonnait la voix métallique et stridente qui leur expliquait plus ou moins qu'ils étaient dans la merde. L'air laissa entendre le bruit de plusieurs drones, dont l'un se retrouva non loin de Kyle. Ce dernier fit volte-face après avoir dans le même temps armé son poing, qui se détendit comme une balle pour frapper la mécanique. L'acier se plia, l'oeil de verre explosa et la bestiole d'acier siffla tristement en partant vers l'arrière tandis que ses systèmes tentaient de redémarrer. Plus haut, les trois drones qui avaient rejoint la scène dans l'entremise ouvraient les volets de compartimentage qui abritaient leurs systèmes offensifs. Canons prêts à tirer et missiles prêts à fuser, les mécaniques réitérèrent l'avertissement alors que Kyle secouait le poing. Il se retourna vers Diana et Bruce en désignant la première bouche d’égouts venue.

- J'aimais bien l'idée de la fuite souterraine, en fait, claqua t'il avant de se mettre à courir en compagnie des deux autres.

Au moins, il était fixé sur un point crucial : la demande d'alimentation en énergie au Calice était aussi important qu'Athéna l'avait laissé entendre. Dire qu'il ne s'était même pas aperçu d'en avoir perdu autant ! Kyle se garda néanmoins d'en faire mention pour le moment. Si il se devait de prévenir Diana à ce sujet, il préférait autant le faire en tête à tête. A qui pouvaient ils faire confiance, après tout ? Pour l'heure, il fallait suivre. Et si le combat devenait nécessaire, et bien... il n'avait plus qu'à espérer que le jus qu'il lui restait suffisait. Et que Diana était au moins aussi bonne combattante que l'Olympe le prétendait.

Diana Prince

Dieu

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 11 mercredi 24 décembre 2014, 02:48:54

Diana ignorait dans quel nouvel enfer ils venaient de débarquer, mais elle était plus ou moins convaincue d’être tombée sur un allié. Batman avait toujours été l’un de ses plus solides alliés, malgré son côté mystérieux, et parfois glauque... Un allié qui ne l’avait jamais laissé totalement indifférente, sans qu’elle ne puisse jamais vraiment s’expliquer clairement ses sentiments à son égard. Elle savait que le fait qu’il soit dénué de supers-pouvoirs, tout en étant pour autant l’un des alliés les plus solides qui soit, n’y était pas pour rien, et son esprit était pleine de questions concernant cet individu. Qui était-il ? Que s’était-il passé ici ? De multiples réponses qui ne purent guère trouver de réponses dans l’immédiat. Les drones se rapprochaient, et Kyle s’attaqua à un drone proche, tandis que Diana avait déjà sorti l’arc de Pâris. Kyle avait heurté un drone, frappant son objectif, l’envoyant rebondir tristement contre un mur. Les autres se rapprochaient, et Diana était convaincue que d’autres appareils devaient également approcher. Elle pouvait voir les personnes dans les cocons violets remuer un peu plus rapidement. Sentaient-ils l’agitation ambiante ? Ou n’étaient-ils que de simples victimes ? Ce spectacle était insoutenable, et Diana choisit de suivre Batman.

« Par ici ! Vite ! »

Batman avait bondi dans le trou, qui les amena dans une sorte de hall effondré. Un antique bureau gisait au milieu d’une pièce qui penchait vers le bas, comme si un glissement de terrain l’avait fait basculer. Batman se retourna alors, et des Batarangs jaillirent de sa main, heurtant chacun des drones, les faisant exploser.

« Ce ne sont que de simples unités de reconnaissance. Il faut se dépêcher, avant que les Androïdes n’arrivent. »

Wonder Woman sentait encore l’alarme résonner, et suivit Batman vers une porte. Il l’ouvrit d’un coup d’épaule, courant dans un couloir. Le plafond se mit alors à trembler dangereusement, des volutes de poussière se mettant à descendre, dégringolant. C’était comme si un géant cosmique venait de saisir toute la ville entre ses mains, et la secouait comme un shaker... Ou comme si un séisme était en train d’éclater. Les vibrations la faisaient tanguer, et l’alarme lui donnait envie de devenir sourde. Batman partit sur la gauche, dévalant un escalier, et débarqua dans un ancien parking souterrain avec des carcasses de voiture. Il continuait à courir, et bondit par-dessus un parapet. Diana le suivait, quand une violente explosion résonna en hauteur.

*Mais qu’est-ce qui se passe, là-haut ?!*

Elle bondit à la suite de Batman, atterrissant plusieurs mètres plus bas. Malgré son armure, il était extrêmement rapide, et se tenait devant une porte de maintenance.

« Allez, vite ! Vous ne pourrez pas les affronter ! »

De nouvelles explosions retentirent. Diana manqua chanceler en heurtant une crevasse, et se rétablit à temps. Elle et Prime rejoignirent Batman, courant dans un tunnel de maintenance. Il partit dans une pièce à gauche, menant à une trappe d’entretien menant aux égouts, et bondit dans le trou. L’antique échelle qui avait jadis dû se tenir là ne se réduisait plus qu’à quelques barreaux en sinistre état. Il atterrit dans les égouts, rapidement rejoints par les deux autres. Diana entendit alors un vrombissement de moteur sur sa droite, puis vit des lumières.

« Oh, par Zeus... »

Une Batmobile ressemblant à un char d’assaut futuriste était là, et ses portes s’ouvrirent. Elle grimpa à l’intérieur, accompagné de Kyle, et les portes se refermèrent. La Batmobile fonça alors à toute allure, plaquant Diana contre son fauteuil.

« Où va-t-on ?
 -  Au QG ! Je suis venu ici pour vous récupérer, mais Metropolis est une zone beaucoup trop dangereuse. »

La Batmobile continua à foncer, jusqu’à sortir des égouts. Ils se retrouvèrent à l’air libre, dans une région complètement dévastée.

« Le gouvernement a essayé de se débarrasser de lui en envoyant des bombes nucléaires. Elles ont ravagé la zone alentour, mais, comme vous avez pu le voir, il a pu se protéger de l’impact de l’explosion.
 -  Cette chose... C’était Brainiac, non ? »

Il y eut un léger silence.

« Oui... Et aussi autre chose.
 -  Écoutez, nous n’avons pas de griefs envers vous, et... Nous poursuivons déjà quelqu’un qui...
 -  Je sais. Vous traquez Slave Prime.
 -  Co...
 -  Slave Prime est venu ici il y a quelques mois. Mais il n’y avait plus de Convergent pour lui... Du moins, plus vraiment. Il est parti avant d’être capturé, mais, depuis ce jour, l’Entité sait qu’il existe un Multivers, des mondes alternatifs...
 -  Est-ce que vous pourriez nous dire ce qui se passe sur cette planète ?! »

C’était bel et bien Batman. Comme celui qu’elle connaissait, il avait la désagréable manie de répondre aux questions avant même qu’on ne les lui pose.

« Il y a quelques années, un inventeur du nom d’Hank Pym a conçu une entité robotique qui était censée l’assister dans ses recherches et dans sa lutte contre la criminalité, Ultron. Malheureusement, Ultron a progressivement évolué et a perdu le contrôle. Mes ancêtres se sont battus contre lui, et l’ont expulsé dans l’espace, en pensant s’être débarrassés de lui. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est qu’Ultron, en errant dans l’espace, a rencontré une autre unité informatique malveillante... Brainiac. Les deux ont attaqué notre monde. Il y a eu une guerre impossible à attaquer. Ultron connaissait nos systèmes informatiques, nos héros, leurs points forts, leurs faiblesses... Ça a été un massacre. Les super-héros sont tombés, puis les gouvernements. Brainiac s’est installé à Metropolis, car il a estimé que c’était la ville la plus riche qui soit, et Ultron... Ultron a installé ses forteresses mécaniques un peu partout à la surface du globe. Les humains que vous avez vu ne sont plus que des ressources pour eux. Brainiac les utilise pour collecter des informations sur notre patrimoine génétique et culturel, tandis qu’Ultron utilise ses forteresses comme lieux d’expérimentations biologiques afin de transformer les humains. Tôt ou tard, Ultron et Brainiac rentreront mutuellement en guerre, mais, dans tous les cas, l’humanité a perdu cette bataille. »

Diana ne dit rien pendant plusieurs secondes. Le moteur ronronnait, et elle serrait les lèvres.

« Et... Concernant le Convergent ?
 -  Slave Prime est venu ici parce qu’il a senti la piste d’un Convergent... Il n’a pas poursuivi assez longtemps pour réaliser d’où venait la source de ce qu’il a senti. Nous avions un Kyle Macross. Il était le plus grand héros de sa génération, un symbole d’espoir et d’autorité pour le monde entier. Il a été tué... Mais sa femme avait déjà un enfant. Elle est morte quelques mois après sa naissance par les Androïdes d’Ultron, et cet enfant a été éduqué par le meilleur ami de ce couple... Bruce Wayne. Mon véritable père. »

Batman porta sa main à son casque, et ce dernier se retira, puis il se retourna vers eux. Une cicatrice barrait son front, et, même si son visage avait quelques particularités, il ressemblait énormément à celui de Kyle.

« Je m’appelle Kyle Wayne... Et vous êtes tous les deux des Convergents de mes parents biologiques. »
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7750


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 12 mardi 30 décembre 2014, 00:20:42

Quand Wonder Woman et celui qui devait être Batman sautèrent dans de pièces en pièces pour amorcer leur fuite éperdue, Kyle suivi sans mot dire et évolua au rythme de la course rapide de ses deux acolytes. Derrière eux, le vacarme que faisaient les drone en se réunissant dans le but plus que probable de leur donner la chasse assourdissait de plus en plus les corridors, inquiétant quelque peu le Prime. Bien qu'il ne doutait pas que Diana puisse lutter contre ces machines, le ferait elle sans mal ? Ils ne pouvaient se permettre, lui comme elle, de se blesser. Quel que fut cet univers et malgré tout ce que Batman semblait avoir à leur dire, ils ne pouvaient clairement pas risquer de flinguer d'entrée de jeu leurs chances de succès en s'éternisant sur un monde en particulier. Seule importait la traque de Slave... Bien que l'idée lui hérissa le poil tant elle était égoïste. Néanmoins, ce type en armure noire était pour le moment leur meilleure chance de se mettre à l'abri afin qu'ils puissent convenir ensemble de la marche à suivre. Autant lui permettre de survivre, quitte à se faire secouer un peu.

Une porte, une coudée, un bureau délabré, un escalier de béton. Le groupe passa plusieurs étapes avant que Batman ne saute par-dessus un parapet et que Diana ne l'imite. Kyle préféra s'éviter les mauvaises surprises en voletant et arriva comme eux dans la rue qui abritait la bouche d'égoût que visait la chauve-souris. Ce qui suivit était encore mieux : un char d'assaut qu'on essayait de faire passer pour une voiture et qui s'avéra être la batmobile ! Kyle ouvrit de grands yeux en poussant un "Woooooh, mor-teeeeel !" et devança Diana dans la carlingue pour prendre place à côté de Batman, condamnant la princesse amazone à s'installer sur ses genoux... Le tank n'était pas prévu pour les virées de groupes, après tout. Emerveillé par l'engin, Kyle ne pensa même pas à glisser ses mains le longs des superbes cuisses fuselées et découvertes de la belle Diana assise sur lui. Ou plutôt le fit-il sans s'en rendre compte, ses doigts ne se posant que très chastement sur la peau douce de la guerrière. Et tandis qu'SP détaillait le tableau de bord en se disant que c'était possiblement le même qu'on trouvait dans les navettes spatiales, Batman déroulait un exposé des faits. Deux entités plus ou moins robotiques s'étaient retrouvées à débarquer sur Terre pour se la partager à leur convenances, réduisant les humains à une sorte de matière première informatique et énergétique. Charmant tableau. Et l'un de ces machins pouvait absorber l'énergie déployée par un Prime ? Slave aurait eut fort à faire en se pointant ici, comme n'importe quel Convergent. Il était apparemment venu pour repartir bredouille et c'est en entendant cela que Kyle revint à la réalité. Le Kyle Macross de Batman était déjà mort à l'arrivée de Slave, tombé au champ d'honneur face aux Androïdes.
Celui qui crispa légèrement la main sur la jambe de Diana ne savait pas trop comment prendre la chose : être content de savoir qu'un Prime était devenu quelqu'un de bien et d'apprécié pour son rôle de héros, ou pleurer qu'il soit déjà mort ? La suite le coupa dans ses reflexions. Cet autre lui avait une femme, elle-même enceinte.

Ce rêve, Kyle l'avait douloureusement caressé par le passé. Après sa rencontre avec Hitomi et lorsqu'ils s'étaient retrouvés à faire un peu malgré eux des projets d'avenir, le jeune homme avait songé à devenir père. Une chose logique pour lui dont la famille était à plusieurs univers de celui dans lequel il se trouvait. Seulement, le destin avait voulu que sa rouquine soit inféconde. Sentinel Prime et Kyle Macross s'étaient dissociés à cette période là, quand l'un prenait dangereusement le pas sur l'autre en menaçant de le noyer. Finalement, leur couple avait rendu l'âme. Pas après une de leurs vives disputes, pas après de sombres histoires... Mais dans le calme le plus plat, comme un vieillard s'éteignant paisiblement dans ses draps. Hitomi avait un jour disparu pour ne plus jamais reparaitre, emportant avec elle l'amour qu'elle était parvenue à donner à Kyle ainsi que tous les rêves de celui-çi. Il avait ensuite fait le tour du monde pendant une année, pour oublier. Son retour à Seikusu avait amené l'affrontement avec X-Smyle, qui avait indirectement débouché sur son emprisonnement sur l'Olympe jusqu'à ce jour. Kyle Macross n'avait eu de cesse de se considérer depuis comme un magnifique looser, qui avait de l'or dans les doigts mais n'en avait jamais sorti autre chose que de la merde.
Or, on lui racontait qu'un autre lui était parvenu à accomplir tout ce dont lui avait jamais rêvé : Sentinel Prime était quelqu'un et il avait une vie qui le comblait. Une fois de plus, ses doigts se crispèrent sur la cuisse de Diana et il avait été fort possible que cela aie put être douloureux, même pour elle.


- Je m’appelle Kyle Wayne... Et vous êtes tous les deux des Convergents de mes parents biologiques.

SP releva la tête en arquant haut, très haut, un de ses sourcils. Sa mâchoire tomba sous la surprise et cela n'alla pas en s'arrangeant quand Batman dévoila une gueule qui avait tout de la sienne, l'air sévère et mûr en plus. Kyle cligna des yeux en passant de Wayne à Diana, restant coi encore quelques secondes avant que le naturel ne revienne au galop.

- Je savais bien qu'on avait tout pour se plaire. T'es célibataire, j'espère, Diana ? Non parce que bon, on pourra se sauter dessus une fois arrivés en lieu sûr pour donner un nouveau défenseur à l'humanité. Il regarda Batman. Par contre, on te filera un autre costume. C'est trop Slave, le noir et sang. T'as tout pris de ta mère, en plus. Tu pourrais sourire un peu, merde.

Joignant au conseil la pratique, Kyle se mit à sourire largement avant de rire. Sans qu'il ne s'en rende compte, il caressait vaguement tout en parlant la cuisse de Diana. La situation l'amusait plus qu'autre chose, mais Kyle avait toujours été ainsi : son talent pour la déprime était dérisoire et tout semblait l'amuser. Ce qui pouvait être agaçant pour son entourage était pour lui une forme de protection; cela faisait moins mal de subir en se moquant de la douleur, d'après lui. Et puis, le trop sérieux d'une conversation n'était pas pour lui plaire. Peut-être parce qu'il n'aimait pas que les choses prennent un accent trop grave, simplement. Kyle avait toujours voulu croire que la vie était plus facile que ce que les gens ne le prétendaient et cherchait à leur prouver. De façon malhabile le plus souvent.... il n'était pas très doué, après tout.

- Nous n'avons pas le temps de nous occuper de ton univers, Kyle. Je regrette amèrement de te le dire et je préférerai te sortir un discours chevaleresque sur le devoir et tout et tout, crois le bien. Seulement... SP soupira, posant son menton sur l'épaule de Diana. Seulement, Slave est en passe de devenir un mal plus grand que n'importe lequel autre. Et de tous les Prime, je suis le seul qui puisse sérieusement envisager de l'arrêter. Si je meurs ici, une partie du Multivers s'effondrera.

Il ne se galvanisait pas de ses propres mots, pas plus qu'il ne montait sur un piédestal en les prononçant en toute connaissance de cause et cela s'entendait parfaitement dans sa voix. Kyle avait de nombreux défaut mais l’orgueil n'en était pas un; pas plus que la prétention ne faisait partie de son bagage. La mission qu'il s'était vue refiler, le jeune homme s'en serait très bien passé. D'autres Primes étaient sûrement bien plus à même que lui de la remplir, pour tout dire : seulement ces Primes n'étaient pas lui, et lui était Slave. Et vice-versa. Un moment durant, tout fut silencieux dans l'habitacle blindé et l'on entendait que de loin le ronron du moteur de la Batmobile, ainsi que parfois quelques bips sortis des méandres de l'impressionnant tableau de bord. Kyle reprit enfin, après un temps.

- Peu importe ce que nous choisirons de faire, je dois de toutes façons dormir un peu. Pour me battre comme pour activer le Calice, je suis trop faible. Un peu de repos restaurera mon énergie. De là, nous déciderons. Tu as ton mot à dire aussi, Diana, après tout.

Ce n'était pas que "sa" mission. C'était celle de l'amazone tout autant que la sienne et Wonder Woman n'aurait peut-être plus le même avis sur ce qu'il convenait de faire maintenant qu'elle avait apprit qui était Batman.
Soudain, Kyle sursauta dans son fauteuil et manqua de faire se cogner Diana contre le toit du char d'assaut. Une fois de plus, il réalisait certaines choses un peu en décalé.


- DANS NOTRE UNIVERS, BATMAN C'EST BRUCE WAYNE ? LE MILLIARDAIRE ? Putain, mec... Y'aurait peut-être moyen de gratter l'identité d'une Batgirl ou deux en faisant un coup de chantage, nan ? J'ai toujours adoré les filles en tenue moulante.

Regardant tour à tour sa "femme" et son "fils", Kyle étouffa une petite toux gênée derrière son poing, avant de le reposer sur la jambe de l'amazone. Valait peut-être mieux la fermer un peu de temps en temps, tout de même.

Diana Prince

Dieu

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 13 mercredi 31 décembre 2014, 17:28:38

Quand Diana était sortie de Themiscyra, elle avait commencé à se renseigner sur le monde des hommes, et, si elle avait trouvé des choses étonnantes, elle avait aussi compris que, contrairement à ce que les aînées et les anciens contes affirmaient, le monde des hommes n’était pas aussi terrible que ça. Elle avait vu les films, et avait compris que l’une des principales hantises des hommes était leur propre destruction. Pourquoi pensait-elle à ça ? Et bien, tout simplement parce que le paysage de désolation dans lequel la Batmobile-char d’assaut évoluait lui faisait énormément penser à ça. Les belles forêts n’étaient plus que des troncs d’arbres massacrés, et ils passaient parfois devant des petites villes américaines, des paysages de carte postale, avec le grand centre commercial, la banque locale à côté du restaurant de donuts, la station-service à l’entrée... Tout était dévasté, détruit. Ce spectacle était comme un coup de couteau planté dans le cœur. Kyle expliqua à Kyle Jr. qu’ils ne pouvaient pas l’aider, qu’ils avaient déjà leurs soucis... Mais, quand bien même ils auraient voulu aider, que restait-il à aider ? Kyle Jr., de son côté, resta relativement silencieux, stoïque... Il avait certes une bonne partie du visage de Kyle et les yeux de Diana, s’il avait été éduqué par Bruce, il ne fallait pas s’attendre à le voir sourire sans raison... Et Diana ne voyait aucune raison de sourire. Ce monde était son monde, un monde où la guerre avait été perdue, et où Diana commençait à sentir les effets pervers de ces dimensions parallèles. Combien d’autres versions d’elle-même risquait-elle de rencontrer ? Finirait-elle par se perdre en route ?

Diana n’avait guère répondu aux questions de Kyle, soit parce que son esprit était occupé à observer la vision de cauchemar devant elle, soit parce qu’elle avait d’autres soucis. L’homme finit par s’assoupir, ce qui amena Batman à une brève remarque :

« Nous sommes encore loin de la base, vous avez le droit de vous reposer. »

Parfois, une espèce de radar clignotait, amenant alors Kyle à changer sa trajectoire.

« Les Androïdes sont partout. Si nous tombons sur une de leurs patrouilles, ils nous tomberont tous dessus, expliqua-t-il, se révélant un peu plus loquace que quand Kyle n’était pas endormi.
 -  Kyle, je... Je suis désolée pour...
 -  Ne sois pas désolée pour mon monde, il est condamné. Sois plutôt désolée pour le tien.
 -  Hein ? »

Que voulait-il dire par là ? L’homme ne répondit pas, et fila dans un ancien canyon, rempli, à gauche et à droite, de déchets. Un vieux camping se trouvait là, dans un triste état. Les caravanes étaient envahies par la rouille.

« Nous en reparlerons plus tard. Je sais quelle est votre mission, et je sais aussi que votre méthode est vouée à l’échec... Mes parents formaient une Trinité ici. Wonder Woman, Batman, et Sentinel Prime... Mais, des trois, Batman était celui qui réfléchissait le plus.
 -  Oh, il n’y a pas que dans ton monde que les choses se passaient ainsi, sourit fugacement Diana.
 -  Votre stratégie se résume à poursuivre Slave Prime en remontant ses traces ?
 -  Et bien... Oui. »

Diana avait marqué un temps de pause. Pour être totalement honnête, elle n’avait pas trop compris comment les choses étaient supposées se passer. Kyle Jr. allait dire quelque chose, mais son radar bipa alors dangereusement, et il s’arrêta en freinant. Le canyon venait de déboucher sur une vaste plaine, avec plusieurs petits villages... Et d’autres choses. D’énormes bruits de sonneries mécaniques emplirent alors la prairie, résonnant jusqu’aux oreilles de Diana, tandis que des lumières blanches dansaient devant eux. Dans les villages et dans les prairies, des engins de cauchemar avançaient, des Tripods semblant issus de l’imagination démoniaque d’un auteur en manque d’imagination.

« Ils ont trouvé des humains...
 -  Par Héra...
 -  On ne peut rien faire pour eux. »

D’énormes projecteurs jaillirent alors des nuages, et Diana devina la silhouette massive d’un colossal vaisseau qui était en train de descendre. Les Tripods se déployaient, envoyant des tentacules défoncer les murs et le sol, fouillant dans les caves, grouillant comme de longs serpents.

« Les drones que vous avez vu et ces engins-là sont des robots de seconde génération, conçus par Ultron. Il a transformé la plupart des grandes zones industrielles et démographiques du monde en gigantesques usines robotiques, et terraforme peu à peu le monde. »

Ce monde était-il encore plus horrible que le précédent ? Les sonneries continuaient, et le Kyle de Diana se réveilla alors, probablement en sortant d’un rêve, puisqu’il venait de réaliser l’identité réelle de leur Batman :

« DANS NOTRE UNIVERS, BATMAN C'EST BRUCE WAYNE ? LE MILLIARDAIRE ? Putain, mec... Y'aurait peut-être moyen de gratter l'identité d'une Batgirl ou deux en faisant un coup de chantage, nan ? J'ai toujours adoré les filles en tenue moulante. »

Diana avait légèrement sursauté, surprise.

« Nous en parlerons plus tard, répliqua Batman, agacé. Évitez de faire trop de bruit, ce véhicule dispose de brouilleurs antiradar, mais il leur suffit de n’importe quoi pour nous repérer. »

L’ancienne Princesse amazone serra les lèvres. Parlant à voix plus basse, Kyle Jr. profitait de cette occasion pour faire ses commentaires :

« Ce sont des Récolteurs. Ils capturent les humains, et les envoient dans ces gros vaisseaux, qui les utilisent ensuite dans leurs bases ou dans leurs usines. Deux individus comme vous n’auraient pas de difficulté à les détruire, mais, si vous vous manifestez, Ultron le saura, et déploiera ses Androïdes...
 -  Ceux que nous avons vus à Métropolis ? »

L’homme acquiesça en hochant légèrement de la tête. Quelques secondes supplémentaires passèrent dans un silence absolu, tandis que, plus bas, les Tripods continuaient à fouiller.

« Le Batman que je connaissais avait toujours un plan, dans n’importe quelle circonstance...
 -  Tous les plans humainement possibles ont été tentés pour se débarrasser d’eux... Mais j’ai un plan, oui... Et, que vous le vouliez ou non, vous en faites désormais partie. Nos intérêts se rejoignent. Vos notions sur le Multivers ne doivent pas être très étendues, je suppose, non ? »

Qu’est-ce que c’était censé vouloir dire ? L’expression interrogative sur les yeux de Diana sembla suffisante aux yeux de Batman, puisqu’il poursuivit rapidement :

« Vous ne poursuivez pas un voleur qui s’est enfui d’un État à un autre. Vous voyagez entre des dimensions, des dimensions qui n’ont pas les mêmes lignes temporelles. Concrètement, vous n’avez aucun espoir de rattraper votre Slave Prime en suivant ses traces, car, le temps que vous arriviez dans une dimension qu’il vient de traverser, le temps de cette dimension a évolué de manière différente que dans les autres.
 -  Euh...
 -  Ce que je vous dis, c’est que votre Slave Prime est arrivé ici, oui... Mais pas il y a quelques jours. Il est arrivé il y a plus de dix ans ! Sa présence a été rapide et fugace, le temps d’un battement de cils, mais ce fut amplement suffisant pour Ultron. Il est au courant de l’existence d’autres dimensions, et il cherche à y aller. Ultron contrôle tout ce qui se passe ici. Vous n’aurez jamais le temps d’enclencher votre Calice avant qu’il n’arrive... Et, même si vous le feriez, vous ne rattraperiez jamais votre retard sur Slave Prime. Vous le poursuivrez inlassablement pendant des siècles ou des millénaires, et, tout ce que vous gagnerez, c’est en perdre la raison. »

Diana ne dit rien, clignant juste des yeux.

« Les Convergents sont des êtres similaires d’une dimension à une autre, mais, plus vous en rencontrerez, et plus vous commencerez à douter de votre propre existence... Et je ne parle même pas des paradoxes et des bouleversements que vos voyages dimensionnels entraîneront.
 -  Où est-ce que tu veux en venir ?! »

La Récolte se termina alors, et Batman, plutôt que de répondre, démarra à nouveau, et contourna prudemment la prairie. Diana vit alors un curieux spectacle... Elle vit des gens qui étaient en train de marcher, d’errer dans la prairie, portant des vêtements en lambeaux, avec des yeux qui luisaient dans la nuit.

« Voici le sort qui attend ceux qui ont choisi de se soumettre à Ultron... Brainiac les enferme dans ses pods, Ultron... Il en fait des espèces de zombies asservis à sa volonté. Pour en revenir à notre conversation... Ce que je vous dis, c’est qu’il vous faut prendre les devants. Il faut anticiper la trajectoire de Slave Prime pour pouvoir l’arrêter dans sa course avant que vous ne vous perdiez en route.
 -  Et... Comment est-on censés faire ça ? »

Batman laissa encore une fois planer quelques secondes. Il venait de rejoindre une autoroute à six voies, et fonçait à toute allure, le radar étant maintenant dégagé. Des réacteurs permettaient à la Batmobile d’atteindre une vitesse impressionnante, sans que les passagers ne soient trop cloués à leur siège.

« En suivant mon plan... Nous ne pouvons pas sauver ce monde, ni cette dimension, mais nous pouvons encore envisager de fuir... De partir ailleurs. Mon père avait commencé à travailler sur le projet d’un Portail dimensionnel bien avant l’arrivée de Slave Prime, et, depuis des années, j’observe le Multivers. J’ai vu votre dimension, comme j’en ai vu tant d’autres, et j’ai fini par trouver une dimension idéale, un endroit sur lequel moi et les autres survivants de ce monde pourront tout recommencer à nouveau. Malheureusement, la machine n’est pas encore au point... Et c’est ici que nos intérêts se rejoignent. »

Diana ne comprenait pas encore tout, et son attention fut à nouveau captée par autre chose. Une épaisse source lumineuse apparaissait au loin. Elle pensait que ce monde ne pourrait plus la surprendre... Pas après Métropolis, pas après les Tripods, ni la vision de ces zombies désarticulés... Mais c’était avant de voir ce qu’il restait de New York City.

« Je vous présente New York City... Ou, plutôt, comme nous l’appelons aujourd’hui... »

Ultropolis !
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7750


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Falling Primes - Deicide [PV]

Réponse 14 samedi 10 janvier 2015, 20:05:12

- T'es lourd, Junior.

Kyle n'appréciait que peu les gens trop sérieux. Et se faire sermonner par un type sensé être son fils ne le rendait que peu enclin à faire preuve de patience. Néanmoins, Prime n'ajouta plus rien durant un moment et se concentra sur ce qu'on pouvait voir depuis les extérieurs. Des environnements désolés, un monde hostile parcouru par des machines qui chassaient l'humanité... Les réalités n'étaient donc majoritairement que cela, des scènes d'apocalypse ? Peut-être que Diana et lui n'avaient pas jouit d'assez de chance pour voir mieux, sur les deux mondes qu'ils avaient traversé jusque là. La suite de leur voyage leur montrerait peut-être un visage de l'Eden, ou un futur un peu moins usé que ceux dont ils avaient déjà contemplé la surface ? Toutefois, c'était une bonne motivation que de voir cette désolation; cela faisait figure d'allégorie de ce qui se passerait chez eux si Slave parvenait à ses fins. Constatation qui n'était pas sans alourdir le fardeau de Kyle, qui écoutait Diana et Batman d'une oreille distraite qui se centra un peu plus sur la conversation en comprenant que le sujet le concernait directement. Les points évoqués par Junior le firent sourire  doucement, bien qu'il n'y avait aucune matière à faire de l'humour. Le Wayne - Macross était loin d'être con et connaissait manifestement très bien son sujet. Depuis combien de temps les guettait-il ?

- Diana est peut-être une novice, mais je connais pour ma part plutôt pas mal les conséquences des voyages à travers le Multivers. Je n'en suis pas à mon premier... Ce qui me permets de confirmer tes dires, Junior. Le temps est relatif pour nous, à présent. Ceci étant, tu fais erreur sur un point crucial : Slave et moi, nous nous retrouverons vite. C'est aussi essentiel pour lui que pour nous.

Kyle Wayne ignorait que Slave et Sentinel n'étaient en fait qu'une seule et même personne. L'un n'était pas le Convergent de l'autre mais tout deux étaient une partie d'un tout. Cela ne flinguait pas l'ensemble de sa théorie, mais ça y apportait une nouvelle dimension. Prime était persuadé que Slave viendrait pour lui et lui seul quand l'heure serait venue et ne s'inquiétait pas du fait de le retrouver : il s'inquiétait plus que cela se fasse si il n'était pas prêt à l'affronter,  auquel cas il ne serait guère question de combat mais d'éxécution.
SP ne craignait pas non plus de perdre son individualité, son égo. Le monde avait déjà compté deux autres lui sur une même ligne temporelle, qui considérait qu'il n'existait plus. Disparu, "ce" Sentinel Prime l'était déjà. Au moins gardait-il le souvenir de ce qu'il avait fait et avait été, ce qui lui évitait pour le moment de perdre les pédales. Alors, croiser quelques autres lui dans de nouveaux mondes... Bah. Diana, en revanche, aurait peut-être plus de difficulté à gérer tout ça. Il ne dit rien de plus et écouta, découvrant par la vitre blindée de la batmobile la conception des humains selon Ultron. La vue de ces zombies errants lui tira un frisson.


- En suivant mon plan... Nous ne pouvons pas sauver ce monde, ni cette dimension, mais nous pouvons encore envisager de fuir... De partir ailleurs. Mon père avait commencé à travailler sur le projet d’un Portail dimensionnel bien avant l’arrivée de Slave Prime, et, depuis des années, j’observe le Multivers. J’ai vu votre dimension, comme j’en ai vu tant d’autres, et j’ai fini par trouver une dimension idéale, un endroit sur lequel moi et les autres survivants de ce monde pourront tout recommencer à nouveau. Malheureusement, la machine n’est pas encore au point... Et c’est ici que nos intérêts se rejoignent.

- Tu as besoin d'une source d'énergie, quelque chose du genre ? Si c'est ça, laisse moi te rappeler que je ne suis pas une foutue batterie. Rien que le Calice me pompe une énergie folle et je peux l'assurer parce que nous ne sommes que deux à passer et nous l'avons fait jusque là rapidement. Impliquer des personnes supplémentaires ne l'enchantait pas. Pas plus que l'idée que le devenir des survivants de cette dimension en vienne à dépendre de Diana et lui. En cas d'échec, c'était l'arrêt de mort assuré. Mais bon. Déballe, qu'on en discute.

La lumière bleuâtre capta son oeil alors que la batmobile sortait d'un nuage de poussière. Il pensa d'abord ne pas s'y attarder, jusqu'à ce que la masse titanesque ne se dévoile tout à fait alors qu'un éclair frappa un paratonnerre, quelque part sur cette immonde verrue ferreuse que Junior nomma Ultropolis. New York avait toujours été la ville de la démesure, mais ce que l'amazone et lui avaient actuellement sous les yeux dépassait le terme et l'entendement humain. Comment décrire cette montagne d'acier qui semblait avoir poussé sur la ville si bien qu'elle l'écrasait, que ses tours dépassaient les buildings ? Que la Statue de la Liberté avait été amputée de sa majesté ? Kyle avait cru jusque là qu'aucune menace n'était plus sérieuse que Slave, mais la vision d'horreur qu'il contemplait lui faisait sérieusement redouter la mise en marche du binôme robotique dont Junior leur avait rabattu les oreilles.

- Okay, on a un sacré problème sur les bras...

Bat-Kyle s'attendait probablement aux réactions de ses "parents". Il ne dit rien, passant une vitesse pour que son char ne s'enfonce un peu plus loin sur le chemin qui menait à ce qui avait un jour été NYC.

- On va vous aider à dégager de là. D'une façon ou d'une autre. Parole de Prime.

Comment penser à laisser à cette humanité le soin de dépérir alors qu'il existait un moyen de les sauver ? Bien que l'idée de changer en partie le déroulement de son voyage ne plaisait que moyennement à Kyle, il estimait qu'il était de son devoir de prêter main forte à Junior. Pour lui offrir un futur un peu plus radieux que celui auquel le destinaient Ultron et Brainiac.


Répondre
Tags :