Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Messages récents

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
One Shot / Re : Une dette effacée et un prix a payer [PV L'empire Sildurien]
« Dernier message par Koshiro Ikeda le Aujourd'hui à 11:54:18 »
En marchant elle avoue s'intéresser à un étudiant africain. Raison : il est poli. C'est tout ? Elle a rien trouvé de mieux chez lui ? Koshiro surpris par la réponse, laisse échapper un rire malgré lui.

«  Dis comme ça on dirait un lèche bottes.  »


Dit-il pour taquiner la blonde. Si elle a trouvé un client qu'elle supporte bien, tant mieux pour elle.

«  Mais donne moi son numéro je vais le contacter.  »


Si Marie arrive à caresser l'égo de ce gars comme il faut, les chances qu'il devienne accro à elle sont là, si c'est pas déjà le cas. Par contre il la prévient qu'il faudra garder les clients les plus riches, même si c'est désagréable. C'est eux qui sont le plus susceptibles de lui offrir de l'argent en plus, d'ailleurs elle devrait en profiter autant que possible !

Bien sur elle demande si c'est encore loin après.

«  Patience... Sois pas si pressée !  »


Elle reçoit d'autres sifflements, des jeunes et aussi un adulte qui lui propose de venir avec lui. Koshiro refuse, pas le temps pour un détour. Par contre il lui donne son adresse pour qu'il le rejoigne plus tard et lui donne son numéro. Il pourra venir s'il y met le prix ! Le yakuza n'hésite pas à le faire payer plus. Après tout c'est chez lui que ça se passe, pas question de faire ça sans que ça rapporte bien.

«  Tu vois ? C'est plutôt utile de te faire marcher !  »


Avec un grand sourire, il pose son bras atour des épaules de sa chienne.

«  Plus tu vas te faire remarquer, plus il y aura de demande et plus tu coûteras cher, c'est pas si terrible.  »


En plus Koshi lui demandera sûrement de faire plus que marcher la prochaine fois. Un streaming ou elle utilisera ses jouets pour faire rêver des pervers, ça fonctionnera sûrement bien aussi.

D'autres mecs approchent, sifflent et tentent de la toucher. Si y en a qui insiste trop  Koshi est là pour jouer les gros bras et pour toucher il faudra payer, sauf si la chienne l'autorise. Certes elle sait se débrouiller seule mais son maître n'hésitera pas à l'aider si besoin, rien de bien méchant. Lorsqu'un beau gars qui pourrait lui plaire viens l'accoster par contre, le yakuza augmente l'intensité du gode dans sa chatte. Il se doute qu'elle va endurer ça facilement, vu qu'elle est pas toujours très drôle mais voir ce petit moment de surprise dans son regard ça pourrait être satisfaisant, si ça arrive.

D'ailleurs il demande à la lécher et se faire sucer. Au début Koshiro refuse mais il insiste. Il donne une belle liasse de billet au maitre qui bien sur accepte et tout de suite, il vont dans  une ruelle ou Marie va devoir s'occuper du nouveau client. Heureusement il est beau à regarder, peut être qu'elle sera motivé pour le faire jouir mais avant il lui demande de s'appuyer contre le mur et lever le cul pour qu'il puisse lui bouffer la chatte. Il enlève le sextoy et plonge sa tête comme un affamé entre les jambes de la blonde. Il se régale surement, vu tout les bruits qu'il fait. Koshiro ne regarde pas et préfère observer son téléphone en attendant qu'ils finissent.

Peu après c'est à elle d'assurer et elle se retrouve à genoux, pendant que son client desserre sa ceinture...
2
Akita laisse son amante reprendre légèrement ses esprits quelques temps. Mais l’invitation de la jeune femme l’incite alors à recommencer. Des mains viennent caresser les fesses, les remuer, les masser, mais surtout les écarter. Des pouces viennent légèrement écarter l’œillet brun. Un long membre, brillant d’aphrodisiaque, vient s’emparer des fesses bronzées. Il s’enfonce lentement, mais sans marquer d’arrêt, jusqu’à ce que le bassin d’Akita vienne écraser les fesses de Sue. L’autre membre, encore souillé de leurs fluides mêlés vient se glisser, à nouveau dans le vagin de l’humaine, jusqu’à l’entrée de son utérus. Les mouvements de bassin reprennent, le membre s’élargissant, dilatant l’orifice étoilé. Des bruits de succion très pervers émanent des orifices pénétrées par l’être végétal. Akita vient alors mordiller l’oreille de Sue et vient lui murmurer :

"Akita va te donner plein de plaisir, va remplir ton corps de sa semence."

Les mains s’empare de la poitrine et aspirer leurs tétons  avec leurs stomates. Des minuscules vrilles viennent masser les tétons et caresser leurs orifices. Deux autres bras pourvus de mains surgissent du corps de la femme plante. Ses mains mains nouvelles viennent claquer les fesses rebondies de l’humaine à chaque mouvement de rein qui emmène les membres au cœur des chairs intimes, suivant un rythme régulier. Une nouvelle main, plus petite, vient se plaquer sur le clitoris. Tandis que les doigts caresser les pétales de la fleur intime, un stomate s’ouvre au milieu de la main et vient aspirer le clitoris. Des mini-vrilles viennent masser le clitoris aspiré, offrant toujours plus de plaisir à l’humaine.
La dame-plante, de son côté, savoure son plaisir. Sa pénétration d’un nouvel orifice si étroit et d’une antre déjà inondée et brûlante. Des soupirs, des halètements et des couinements de plaisir trahissent tout le plaisir qu’elle ressent. A chaque mouvement de ses hanches, ses membres enflent sous la montée de son plaisir. Les mouvements de reins s’accélèrent et les stimulations faites par les mains et les vrilles augmentent également en intensité.

"Han ! Han ! Han ! Han ! Akita aime beaucoup ton corps. Han ! Han ! Han ! Elle va jouir fort."

Alors que ses membres ont complètement dilatés les orifices de l’humaine, son plaisir explose. Le corps végétal se plaque contre le corps humain. La semence se répand dans le vagin et l’utérus, mais le flot est tel que le corps ne peut le contenir et la semence se répand au sol et sur les cuisses de l’humaine. Les fesses bronzées de cette dernière arrivent cependant à retenir ce flot, du moins avec le membre vert glisser entre elles. La femme-plante libère de nouveau son amante de sa douce et passionnée étreinte.

Ses multiples mains soutiennent l’humaine pour éviter qu’elle ne glisse et masse doucement son corps pour l’aider à se remettre. Akita tourne doucement le corps de l’humaine pour lui faire face. Puis, après l’avoir fixer un long moment dans les yeux, l’embrasse fougueusement sur les lèvres, jouant de sa langue avec la sienne et dévoilant sa véritable apparence.
3
One Shot / Re : Une dette effacée et un prix a payer [PV L'empire Sildurien]
« Dernier message par L'empire Sildurien le samedi 24 septembre 2022, 20:33:33 »
Marie se fait donc enfiler le fion par le gode, c'est juste douloureux ça ! Rien de pratique par là, il cherche quoi à l'énerver ? Elle le sent revenir la baiser encore cette fois dans la chatte pendant que le gode lui détruit l'anus et le colon par sa seule présence. Elle grogne mécontente et encaisse donc, s'il pense la faire jouir comme çà il se plante, elle n'est pas masochiste ! Elle le sent aussi jouer avec sa poitrine et mord un peu, que sale bête, il n'en a pas fini ? Elle l'observe faire gémissant et encaissant comme elle peut, jouir, elle jouira, surement avant lui, mais ce n'est pas grave. Elle le sent encore jouir et remplir une autre capote, elle jouit avec et se repose en suite sur le dos, il est temps pour eux de partir, elle soupire doucement de fatigue. Rha les hommes, à croire qu'une femme peut jouir continuellement, que ce sont toutes des salopes qui mouillent à en remplir de seaux entiers. Elle attendra donc leur départ pour aller jeter les capotes et passer au déo la chambre, changer les draps et se doucher, quel bazar ici ! Elle range tout et finalement quand son mari arrive il ne reste aucune trace de tout cela, comme si rien ne s'était produit. Elle ira ensuite se reposer et s'occuper de sa famille et son mari, elle ne sera pas surprise non plus dans les jours suivants de voir des gens sonner à la porte, des vieux, des jeunes, elle baisera avec tous les clients sans trop se prendre la tête, plus vite c'est fait, plus vite elle peut reprendre sa vie et en plus ça lui remplit un peu ces journées autrement mornes.

Elle ne sait pas ce qu'il entend par service gratuit, après tout, si elle bosse pour lui, il aurait dû lui donner des tarifs non ? Si oui elle les appliquera, sinon elle prendra des prix trouvés sur le net. Elle ne laisse bien sûr jamais une trace des visites et tient tout en ordre, cela devient même une routine finalement. À part quelques jours où elle était occupée à faire les courses, elle n'a pas eu de souci particulier. Quoi qu'il en soit elle voit bien son message un jour à une certaine heure pour un rendez-vous, il abuse quand même sur la tenue ! Elle soupire et va voir après une robe, mais opte finalement pour une petite jupe courte et un top corps. Simple, efficace et léger, surtout quand il faut chaud. Elle prend un petit gode pour sa chatte, et ira prendre des oeufs vibrants pour ses tétons, elle soupire, ça se voit ces trucs débiles... Elle opte donc pour les modèles sans fil et un top plus épais qui cache les bosses. Elle met aussi un string pour tenir le gode et ne met rien dans son cul, faut pas déconner ! Déjà elle n'a aucun jouet approprié, et puis elle ne veut pas avoir mal au cul ! Elle met des chaussures plates et part alors vers l'adresse indiquée, tous les jouets peuvent être commandés par une application, ça simplifie les choses. Mais il devra d'abord les synchroniser avec elle. L'entendant siffler à son arrivée elle fronce le regard, elle a tout de même pris un sac à main pour ses papiers et des capotes, mieux vaut être prévoyante avec ce porc.

- Et vous toujours aussi pervers.

Elle le rejoint donc et se met à le suivre marchant à sa hauteur, elle sent les pervers la reluquer, mais pas de souci, elle sent aussi les jouets qui s'activent finalement et endure cela tranquillement, un petit massage en marchant, rien de trop grave pour le moment.

- Oh, il y a bien le jeune étudiant africain, lui au moins il est poli.

Autant garder les clients polis et virer les vieux pervers, surtout ceux qui veulent se faire enculer par elle ! Elle le suivra donc en rue vers son chez lui, certainement une maison de riche grande et spacieuse où l'attendrons une dizaine de gars pour la baiser.

- Vous habitez encore loin ?
4
One Shot / Re : Une dette effacée et un prix a payer [PV L'empire Sildurien]
« Dernier message par Koshiro Ikeda le samedi 24 septembre 2022, 19:28:44 »
Après tout ça elle est toujours calme ! Et en plus elle semble déçue encore une fois. Elle nettoie la queue de Koshiro et gémi toujours, sans jouir. Il tourne un regard vers les trois autres mais ils sont tous hors service. Il regrette de ne pas les avoir appelés avant. Maintenant il doit se débrouiller pour faire jouir la blonde ! Malheureusement l'heure tourne. Pendant que la blonde continue son travail, il enfonce deux doigts dans son autre trou. Il continue de faire des vas et viens avec le vibromasseur, accélérant les mouvements peu à peu. Elle aime pas ? Pas grave, Koshiro se résigne à l'idée qu'il ne saura pas asservir la blonde. Elle n'a pas peur de lui, ni de la douleur, ni de la mort on dirait. Pourtant il s'entête à la garder avec lui, par fierté ou par curiosité allez savoir et parce qu'elle gère au lit aussi.

Une fois sa bite propre, le chef des yakuzas retourne Marie sur le dos. Il lui enfonce le sextoy dans l'anus, si elle a pas l'habitude y a un début à tout ! Alors que le jouet vibre en elle, il enfonce son membre indésirable et bouge plus doucement. Quitte à jouir encore et encore, il pouvait tirer un dernier coup. T'inquiète pas Marie, Koshiro te ramènera plein d'hommes tu veux ! Il a quelques plans pour toi. En attendant il va se faire plaisir une dernière fois. Il bouge moins fort cette fois quand même, ne voulant plus lui donner le plaisir de jouir avant elle trop rapidement. Encore une fois il ne fait probablement rien de spécial, il mort la poitrine qui avait bien servi sa queue puis la suçote avec appétit.

Elle le prend sûrement pour un pervers mais elle est pas mieux cette conne, à couiner avec deux gars dans le même trou ! Dommage que les autre Yakuzas sont HS, ils auraient pu servir.

Koshiro continue de dévorer les tétons comme une bête affamée. Il la lèche et sous le plaisir, il peut pas s'empêcher de la bourriner un peu mais s'arrête pour ne pas faire la même chose encore. Il varie ses rythmes, cherche à voir si cette chatte a la moindre faiblesse. Vu sa taille, il peu aller partout c'est déjà ça. Au moins couinement il n'aura aucune pitié ! Mais bon, malheureusement il faut finir à un moment donné. Le yakuza jouis une nouvelle fois, si elle ne jouis pas tant pis pour elle, et peu après il doit s'arrêter pour tenir parole. A seize heures il devait partir !

« On laissera ton mari tranquille comme promis mais j'aimerais bien voir sa tête un jour ! »


Il se rabille demande un numéro de téléphone pour contacter sa chienne et se casse. Elle recevra quelques jouets pour augmenter sa collection dans quelques jours, de quoi mieux répondre aux demandes des clients si ces derniers n'ont rien.

Plus tard dans la soirée, Koshi lui envoie un message :
« Ah et si un client te pose problème, appelle moi tout de suite si je suis pas là. Jm'occuperais d'eux. »
Loin de lui l'idée de jouer aux chevalier servant, c'est surtout pour éviter que les clients s'enfuient et disparaissent sans payer.
« Et pas de service gratuit. »
ajoute-t-il, sachant pertinemment qu'elle désobéira surement mais au moins elle sera discrète.
 
Plusieurs jours s'écoulent. Koshiro envoie toute sorte de clients, presque une dixaine. Qu'ils soient jeunes ou très âgés, tous peuvent venir. Salaryman, patrons, gigolos ou même étudiants... Parfois ils sont seuls parfois en groupe. Bref, son maître ne la ménage pas mais il ne vient que pour l'argent, n'ayant pas trop de temps libre. Il se décide de changer ça plus tard et lui envoie un autre message.

« Cette fois tu seras avec moi. Ramènes toi ici, je veux que tu sois habillée comme une bonne pute, avec une robe bien moulée ou un truc du genre. Porte des jouets sur toi un de tes godes préférés dans ta chatte. »
A force de passer il sait comment les utiliser avec son téléphone et pourra s'amuser avec !
« Mets aussi des vibromasseur sur tes seins et un autre gode dans le cul. Sinon tu peux faire ce que tu veux mais pas question de porter quelque chose au dessus de tout ça ! »
Si elle a besoin d'aide pour la tenue, il lui envoie le numéro d'une femme qu'il connaît, une autre fille de joie qu'il visite de temps en temps !

Il lui indique une adresse, dans un quartier plutôt riche et bien rempli de Seikusu évidemment ou il l'attend le lendemain. C'est juste devant un magasin ! Pour l'occasion il ne change pas de sa veste en cuir, son t'chirt et son jean. Simple mais élégant quand même ! Il patiente calmement en passant un coup de fil, cherchant à inviter son frère à profiter de sa nouvelle trouvaille mais il est trop occupé... Finalement ils parlent un peu ensemble, ils en ont rarement l'occasion et il ne remarque pas Marie arriver ! Enfin pas avant qu'elle lui fasse signe.

Il la reluque et siffle.

« Salut ma belle, toujours aussi radieuse à ce que je vois ! »

 Il dit ça sans regarder son visage évidemment juste son corps, surtout les seins, quelle vue ! De toute façon elle le foudroie sûrement du regard mais après avoir bien admiré la tenue, ses pupilles se lèvent enfin vers les yeux de Marie.

« On va chez moi c'est pas très loin, viens. »


Il ne lui offre pas son bras, ça pourrait éloigner de potentiels clients et puis si elle veut, elle a qu'à venir elle même! Ils commencent leur route à travers une rue marchande.

Il aurai pu la dire de venir directement chez elle mais c'est plus marrant d'y aller avec, surtout quand il peut faire vibrer tous les jouets sur elle. Il ne se gêne pas pour les activer discrètement quand il y a du monde autour d'eux et quand les pervers la matent en passant ! Y en a surement un dans le tas qui va vouloir l'approcher et tant mieux ! Ca fera un client en plus!

« J'espère que nos clients ne t'ont pas trop ennuyé! Jte trouverais des gars meilleurs avec le temps le temps t'inquiète pas ! Si y en a un qui t'intéresse dit le et jlui ferais un prix tiens, ça le fera revenir ! »

Des mecs meilleurs que Koshiro y en a pour elle c'est sur mais il peut pas vraiment savoir lui, ou peut être en parlant à d'autres putes mais c'est chiant. Et puis Koshiro est souvent jaloux quand il fait ça, il peut pas s'en empêcher! C'est énervant mais elle devra s'y faire.
5
Blabla / Re : Horloge parlante
« Dernier message par Amano Hate Jaku le samedi 24 septembre 2022, 16:46:08 »
16h44

Et c'est bien dommage ! ;)
6
Les alentours de la ville / Re : Tôt ou tard [PV Edrassa]
« Dernier message par L'empire Sildurien le samedi 24 septembre 2022, 15:44:24 »
Étrangement le nombre de cibles chutait plus vite que prévu, elle captait de moins en moins de signes de vie hostiles dans l'hôtel, quelqu'un d'autre tuait les ennemis ? Elle ne va pas s'en plaindre ça diminue sa charge de travail ! Et du coup elle avait pu détruire la main d'un des ennemis de loin, il était temps d'en finir, d'autres tirs de plasma volèrent vers les ennemis encore en vie, la chaleur de ces projectiles était incroyable, cela fondait le verre autour, brulait la peau et les chaires en profondeur, un seul tir suffisait pour tuer un homme adulte, même en armure. Finalement le constat était simple, il reste l'être étrange, et elle. Elle l'observe alors qu'il disparait encore, où ? Allez savoir, mais visiblement il n'a pas aimé l'expérience, car il est reapparut devant elle et tombe au sol tout secoué, il lui est rentré dedans ? Elle n'a rien ressenti, et aucune trace de son passage ne subsiste chez elle. Quelle que soit cette créature, ça doit être sa cible, la personne qui a pris un portail entre les mondes. Mais comment la capturer si elle peut s'envoler de la sorte ? Est-ce une créature extraplanaire ? Ça pourrait y ressembler, Edrassa lui tend alors la main en disant :

- Debout, vous êtes sauvé, ils sont tous morts.

Aucune peur, aucun état d'âme, elle note juste les faits et il peut voir du mouvement sous sa jupe, ses armes se remettent en position de repos, plus de fumée n'en sort, elle peut donc les ranger sans crainte pour ces habits. Elle n'est même pas blessée, sa robe à quelques déchirures a force de courir dans les buissons, et de la boue, de l'humidité à cause du froid et du sol, mais rien qui ne la dérange.

- Je suis Edrassa, j'ai été envoyée pour étudier un être qui s'est déplacé de Terra vers cette planète, je présume que vous êtes cette personne ?
7
Blabla / Re : Horloge parlante
« Dernier message par Kõya Breathless le samedi 24 septembre 2022, 14:59:45 »
Non pas quatre D:

42h42

En grande surface tu fais presque tout le temps 6j sur 7
8
Blabla / Re : Horloge parlante
« Dernier message par Amano Hate Jaku le samedi 24 septembre 2022, 14:40:59 »
14h40

L'avantage du lundi, c'est qu'il n'est que 4 jours avant un nouveau week eeeeeend ^^
9
Blabla / Re : Suite des Mots en Folie
« Dernier message par Amano Hate Jaku le samedi 24 septembre 2022, 14:39:45 »
Chiant -> ennuyant
10
Blabla / Re : Embrasses-tu / n'embrasse pas
« Dernier message par Amano Hate Jaku le samedi 24 septembre 2022, 14:39:16 »
Plutôt deux fois qu'une !

Embrasseriez-vous une pizza jambon-fromage-merguez-chorizo-oeuf-poivrons, avec ou sans piment ?
Pages: [1] 2 3 ... 10