Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Une Irrésistible Pulsion... |PV| Jessica Rabbit

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2575


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Une Irrésistible Pulsion... |PV| Jessica Rabbit

dimanche 26 août 2012, 20:10:01

Ronfleur avait envie. Ouh, mais qu'il avait envie. Et aucune femme digne de ce nom, ça non. En même temps, qui aurait voulu de lui ? Un homme qui ronfle, aux dents sales, aux cheveux gras ? C'était tout bonnement impossible, voilà tout. Mais il ne supportait pas l'idée de n'avoir aucun espoir de vie sexuelle. C'était la seule expérience qu'il n'avait pas encore pratiquée, mais dont il en attendait avec impatience l'opportunité. Il obliqua, encore quelques rues pour arriver dans les quartiers chauds. Il s'adossa à un mur et sourit d'un air lubrique.

Juste en face de lui, derrière une vitrine, plusieurs femmes presque nues dansaient d'une façon très agréable pour les yeux du mercenaire. Mais pas seulement il sentit lentement mais surement une bosse se former dans son pantalon. Les femmes devaient avoir du mal à le repérer, là ou il était, mais cela ne lui aurait pas vraiment déplu. Si elles l'excitaient en dansant sans destinataire précis, si cela commençait à lui être destiné, il allait vite se laisser aller. Sans en avoir l'air, sans même s'en rendre compte, le mercenaire Tekhan glissa sa main droite dans son pantalon, et commença à se caresser lentement...
« Modifié: dimanche 22 février 2015, 19:25:26 par Silence »



Jessica Rabbit

Créature

Re : Une irrésistible pulsion... [PV Jessica Rabbit]

Réponse 1 mardi 28 août 2012, 20:03:01

L'air était moite et humide. Jessica, heureusement, ne pouvait pas souffrir de cette touffeur ambiante. Elle ne transpirait même pas. Bien qu'après un coït, en général, son corps luisait d'une fine pellicule d'une substance humide. C'était tellement sensuel que ce corps aux formes parfaites qui brillait ainsi, cheveux plaqués sur son dos cambré. Et ce dos en cette soirée déjà bien avancée, dévoilé par une robe savamment fabriquée pour offrir à tout corps un sens bien plus érotique, presque vulgairement pornographique, avec ce tissu qui s'arrête juste au dessous de ses fesses rebondies. Elle portait des talons qui claquaient sur le bitume salie, maculé de chewing gum, préservatif usagés et autres substances dont il valait probablement mieux parfois ne pas en connaitre la nature réelle.

Habilement, elle évitait de piétiner des vieux mégots, des vieilles capotes. Elle évitait les flaque d'urine, évitait tout ce qui ne semblait pas être très propre. Oh. Elle n'est pas maniaque la toon, elle ne supporterait juste pas de devoir jeter ses escarpins qui galbent si bien ses jambes.

Les lampadaires éclairs mal dans cette partie de la ville. Et avec la révolte qui gronde, certains ont été cassés par des pierres, des projectiles. D'autres encore semblent être sur le point de s'éteindre, ils clignotent alors, rendant un peu plus de glauque au décor déjà si peu glorieux. Elle entend les putains, les gémissements sourds de clients, les cris, l'orgasme. Elle sent la sueur, le sperme, élément à l'odeur minérale. Elle respire cet air nauséabond, mais cela ne fait rien. Jessica n'a qu'un but, retrouver une vieille amie. Une femme avec qui elle aime jouer, la seule qui la comprenne, pour la simple et bonne raison qu'elle aussi, est une toon. Mais ça, seule Jessi le sait.

Ses pas la conduisent donc dans les ruelles bondées, bien qu'elle tente de se faufiler dans les petites ruelles plus sombre. Elle connait le chemin par coeur, notre rousse et accélère le pas lorsqu'elle arrive près de cette maison close qui offre ses filles en vitrine. Parfois, elle s'est attardée pour voir, une jambe, une cuisse, une fesse. Dévoilé ça et là. Mais elle ne s'attardait jamais. Encore deux pas et...Elle aimait aussi accompagner ses pauvres filles dans leur danse érotique, poussant le vice jusqu'à le faire en plein milieu de la rue. Lampadaire, elle tourne et...Mais parfois, on lui demande de danser dans la vitrine, contre rémunération. Mais elle se refuse à ressembler à un oiseau en cage. Et voilà qu'elle tourne dans la rue, s'arrêtant soudainement.


-ho...

Elle porte une main à ses lèvres, se plaquant contre le mur vivement, ce qui lui arrache une petite grimace de douleur, son coude ayant rencontré le mur. Il y a des passants et pourtant, ils ne voient pas. Mais elle, avec son sixième sens de toon, elle l'a directement su. Un plaisir certains, lubrique, émane de cette silhouette. Un homme à n'en pas douter.

Insurgée, elle l'est. C'est répugnant. Bien entendu, elle à déjà vu des hommes se masturber. Elle a dut se plier aux volontés de son créateur et l'observer se toucher, en faisant celle qui aimait cela. Alors que...non. Elle détestait. C'était...l'onanisme était une chose probablement naturelle, plus qu'elle en tout cas, mais ce n'était pas...en publique en plus ! Pour la première fois de sa vie, elle était outrée, choquée...mais...quelque chose en elle la poussa à rester là, observant cet homme qu'elle ne voyait pas très bien. Si elle pouvait trouver un endroit ou elle pourrait observer un peu mieux la scène...

Le voyeurisme était trop peu son truc mais cette fois...est-ce qu'elle ne pouvait pas...il dégageait quelque chose cet inconnu.


Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2575


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une irrésistible pulsion... [PV Jessica Rabbit]

Réponse 2 vendredi 31 août 2012, 08:22:06

Le mercenaire continuait sa masturbation, sa main droite faisant de lents va-et-vients à l'intérieur de son pantalon de toile marron. Ce n'était pas le genre d'activité dont il avait l'habitude, mais il fallait avouer que c'était fort agréable. Une demi-douzaine de jeunes femmes très appétissantes tournaient autour de leurs barres de lap-dance. Pour la énième fois, il jeta de rapides coups d'oeil furtifs, au cas où un ou une quidam l'ait surpris dans sa douce déviance. Ses jambes se tendirent brusquement alors qu'une vague de plaisir le traversait. 

Tout à coup, une odeur nouvelle rejoint la puanteur de la rue. Une odeur plus douce, comme un parfum feutré, lui emplit les narines. Déjà fort excité alors qu'une des strip-teaseuses le regardait de manière perverse en passant sa langue sur ses lèvres, Ronfleur, qui aurait quand même aimé y goûter, s'en détourna, à la recherche de la provenance de ce parfum qui de prime abord paraissait bien plus intéressante... Il tourna sur lui-même pendant quelques secondes, puis une forme rouge sembla scintiller sous la lumière des lampadaires, qui contrastait avec la profonde obscurité du reste de la ruelle et l'enseigne au néon rose fluorescente du bar.

Il sourit, alors que ce que l'on aurait pu appeler sa seule fierté dans la vie paraissait attendre avec impatience la révélation de l'identité de cet individu qui n'avait pas été invité. Mais le mercenaire savait se montrer indulgent. Il pouvait très bien trouver un arrangement qui saurait faire pardonner la silhouette qu'il espérait être celle d'une femme. Et au fur et à mesure qu'il avançait, pas après pas, sa bouche se fendait de plus en plus en un rictus de satisfaction. Il ne s'attendait vraiment pas à cela.

La personne - et quelle personne ! - qui se tenait en face de lui en se mordant la lèvre inférieure, charnue à souhait, d'un air de gamine qui s'est fait prendre sur le fait ; avait un corps qui avait de quoi faire rêver. Même si il avait d'autres pensées moins nettes en tête, Ronfleur se surprit à imaginer que le dernier et le pire homosexuel au monde ne pourrait résister à ses splendides arguments. Une silhouette fine, parfaite, la poitrine généreuse tout en restant ferme et moelleuse, même si il n'avait pas encore eu l'occasion de le vérifier, des jambes interminables, et des fesses magnifiques. Il faillit gémir et bénir la Divine Providence. Toujours aussi excité, il s'approcha à cinquante centimètres du visage de la femme qui sembla avoir un mouvement de recul. L'homme ouvrit la bouche et s'exclama :

- Une beauté comme toi dans un quartier si minable ? Et tu cherches quoi ? L'étalon de tes rêves ? (il bomba le torse, sa bosse dépassant de son ventre proéminent). J'crois que tu l'as trouvé...



Jessica Rabbit

Créature

Re : Une irrésistible pulsion... [PV Jessica Rabbit]

Réponse 3 lundi 03 septembre 2012, 02:26:56

Jessica était là, dans cette contemplation mi-dégoûtée, mi-surprise...avec une pointe improbable d'un désir qu'elle aurait préféré ne pas ressentir. D'ailleurs, elle fit mine de mettre cela sur le fait d'être dans un tel lieux, cherchant au travers de sa conscience toon quelque chose pour la rassurer sur le pourquoi de sa respiration qui se faisait plus rapide. Et si elle y avait prêter attention, elle n'aurait pas eu la malchance de se retrouver nez à nez avec l'homme qui se faisait du bien précédemment. Un mouvement de recul de sa part, alors qu'elle le jugeait trop proche.

-Vous...n'y pensez pas !

Elle avait encore reculé, rebutée par l'odeur, la dentition...il était tout ce qu'elle n'était pas et c'était étrange. Comme sa vision dans un miroir déformant. Alors pourquoi son coeur battait ainsi si ce n'était pas de la peur ?

Sa main se posa sur le torse et elle essaya de le repousser, détournant le regard de cette verge qui se dévoilait à sa vue. Il avait un ventre pareil à celui de James, son créateur et cela lui rappela de mauvais souvenir, ce qui en rajouta à son désarroi premier.


-Reculez je vous prie ! Espèce de...

La toon ne savait pas trop comme réagir, que dire. Après tout, c'était la première fois qu'elle avait à faire à un tel homme, qui venait, de plus, tout juste de...se toucher là, en pleine rue ! En publique qui plus est, ce qui, même pour l'endroit, était des plus choquant pour une toon qui, si elle vivait dans le vice depuis quelque temps, passant d'amant en amante avec la facilité d'une abeille qui butine, n'arrivait pas à concevoir de montrer son délice à des personnes qui elles, ne vous demandent rien.

-Vous devriez retourner chez vous...vous trouver une chambre...et les femmes, ce n'est pas ça qui manque.

Elle s'était mordu la lèvre. Maudissant ce geste qui trahissait un certain intérêt malsain pour la personne. Et si Jessica venait de se découvrir une facette de voyeurisme qu'elle ne soupçonnait pas ? Et si, elle se retrouvait coincée par les événements, par son  corps et son esprit qui commençait à devenir plus...humain ?

En sentant ses dents dans sa lèvre inférieure, elle plaqua presque trop violemment sa main libre, l'autre étant toujours contre le torse de l'inconnu, comme si elle tentait de laisser une barrière entre elle et la débauche, ce qui la fit grimacer un instant, déformer ce si beau visage éclairé par un lampadaire, tandis que le reste de sa personne était toujours camouflé par la pénombre de la ruelle.

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2575


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une irrésistible pulsion... [PV Jessica Rabbit]

Réponse 4 jeudi 13 septembre 2012, 19:18:14

Hmmm... Le mercenaire gémit intérieurement. Tomber sur cette magnifique jeune femme avait été un formidable revers de fortune. Il frissonna d'envie lorsque les doigts fins de cette "allumeuse" vinrent à la rencontre de son ventre. Son excroissance charnelle eut une palpitation plus puissante et elle se redressa dans toute sa longueur et, si l'on peut s'exprimer ainsi pour un tel instrument, dans toute sa splendeur. Il saisit le poignet droit de Jessica et rapprocha dangereusement leurs deux visages. 

- Parce que vous croyez que c'est facile pour tout le monde, d'avoir des femmes ? J'suis fauché. Et les putes, c'est cher et la plupart du temps moche. Alors que là... Fuck, j'ai tiré le gros lot. Désolé, mais ça fait bien trop longtemps que je contenais ça...

La main droite de la Griffe d'Ammoth remonta et vint se poser sur l'une des orbes de chair mises en valeur par l'élégante robe de Jessica. Il fit quelques mouvements circulaires pendant un petit moment, mais s'en désintéressa assez rapidement. Comprenez-le, son état d'excitation lui faisait brûler les étapes les plus rudimentaires. Il plaqua sa victime contre un mur et la poussa lentement vers le bas, histoire de ne pas rester debout, ce qui aurait été très inconfortable. Il tâta la robe au niveau de l'intimité de la toon, et fut surpris de sentir une pointe d'humidité au travers du tissu. Il sourit, satisfait.

- Oh, alors je ne vous laissais pas indifférent ? Et bien je n'ai qu'une chose à dire : tant mieux. Et puis, soyez satisfaite, grâce à ça, ça sera plus vite finit. À moins que vous y preniez goût...

Sans ménagement, il déchira la robe et, immobilisant sa victime avec ses bras, il s'étendit sur elle de tout son poids. Il apprécia les formes voluptueuses, attirantes, parfaites, qui constituaient un corps à croquer, pendant quelques délicieuses secondes, quoique longues pour lui, tant il avait hâte de passer à la suite. Il jeta un coup d'oeil du côté de l'intimité à présent à l'air libre de la toon, glabre et luisante d'humidité, puis, ayant mit fin à la phase d'observation, il empoigna sa verge gonflée de désir et la guida lentement entre les lèvres intimes de Jessica. S'arrêtant une fraction de seconde entre chaque centimètre, il pénétra la splendide jeune femme de plus en plus profondément, dans les ténèbres d'une ruelle glauque...



Jessica Rabbit

Créature

Re : Une irrésistible pulsion... [PV Jessica Rabbit]

Réponse 5 lundi 17 septembre 2012, 03:22:45

Jessica tenta de retirer sa main de ce corps si ingrat, mais qui pourtant, et la plupart du temps, lui plaisait plus que les éphèbes ou les hommes bodybuildée. Car permettons de le rappeler, les toons ont une vision de la beauté qui est très différente des autres créatures et surtout, très loin de cette recherche de la perfection qu'on les êtres humains. Mais cette fois, c'était différent. Le type en face d'elle, l'être de lubricité frayant avec l'onanisme, qui s'était caché à demi dans cette ruelle, face à des jeunes femmes qui gagnaient leur vie comme elles pouvaient après tout, pour se caresser, était particulier. Il n'était pas beau. N'était pas laid. Mais il dégageait quelque chose de dégoutant.

-Contenez vous encore un peu...

Elle avait dit cela presque durement, mais son ton trahissait plusieurs sentiments. La crainte, la stupeur, le dégoût et surtout, quelque chose qui n'était pas pour la rendre crédible dans son rôle de victime, une pointe d'un désir déplacé. Très déplacé à dire vrai.

-Qu'est-ce...mmm aaa...sssstop that !

Ses mains s'étaient levés, mouvements réflexes stupide de la toon. En fait, elle ne voulait pas qu'il la touche, mais son côté toon, qui percevait le désir de l'homme, se faisait docile et le laissait profiter ainsi de ses formes aux mensurations parfaites. La manière qu'il avait de la...tâter, oui c'était le mot, n'était pas sans rappeler le carnivore dans une boucherie. Il testait un instant, délaissait ensuite pour un morceau plus intéressant.

-A...a...rreeteeezzz...

Son ton était de moins en moins crédible, tandis qu'elle se faisait plaquer, ses mains cherchant à retenir sa robe, la tirant vers le bas, alors qu'il avait déjà ses doigts sur son intimité qui était humide. Elle maudit son corps de toon, elle maudit son créateur et elle maudit ce trouble qui la gagnait.

-Je ne peux pas...faire...autrement...

C'était le cas. Elle ne pouvait rien faire d'autres qu'accepter, pire, désirer ce être, là, dans cette ruelle impropre. Son créateur lui donnait sans cesse l'impression de n'être rien du tout. Mais là, c'était bien pire que ça. Elle était relayé au poste de poupée gonflable pour terminer la basse besogne d'une main. Ses cuisses écartées se resserrèrent autour de sa taille épaisse et grasse, tandis qu'elle sentait son ventre contre son bassin, s'écrasant contre sa perfection. Elle ne put cependant retenir un gémissement lorsqu'elle le sentit en elle, détournant les yeux du visage de son..agresseur ? Pouvait on appeler ainsi un homme qui se contentait de prendre celle qui ne pourrait dire non.

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2575


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une irrésistible pulsion... [PV Jessica Rabbit]

Réponse 6 mardi 18 septembre 2012, 17:14:12

Retenant avec grande difficulté des râles de plaisir lubriques et raisonnant dans l'étroite ruelle, l'officier des Griffes d'Ammoth continuait de pénétrer la toon, accélérant au fur et à mesure le rythme de ses va-et-vients. Il était somme toute très satisfait de la réaction de Jessica à ses avances, car elles semblait non seulement attirée par lui, pour une raison qui lui échappait mais dont il n'avait rien à faire, mais en plus excitée par sa petite séance de plaisir solitaire. Mais il était bien forcé d'avouer qu'une femme, même si il ne s'agit en réalité que d'un dessin, est beaucoup plus agréable qu'une simple main droite.

La magnifique jeune femme avait tenté tant bien que mal de lui résister lorsqu'il l'avait purement et simplement déshabillée, mais elle ne pouvait elle non plus pas tourner le dos à son envie, et le mercenaire était ravi de l'effet qu'il générait par rapport à sa "victime"... Ses mouvements vifs de bassin se faisaient plus insistants, plus sauvages, et plus faciles aussi, le vagin dans lequel il s'enfonçait dégoulinant de plus en plus de cyprine. Ronfleur, pour que son bas-ventre ne soit pas la seule partie de son corps à prendre du plaisir, il plaqua ses mains contre les fesses de la toon et commença à les pétrir, alors que ses lèvres vinrent se poser sur l'un de ses mamelons.

- Aaaah... Putain, c'est bon ! Merde, t'es vraim... Vraiment bonne, toi !

A mesure que le plaisir montait en flèche, son excitation faisait de même. Il ne s'était même pas rendu compte qu'il ne connaissait même pas le nom de celle qui partageait avec lui un coït presque bestial. Même l'agressée poussait de légers cris de plaisir, sa peau mate luisant d'une fine couche de sueur. Il voulut crier sous une poussée de jouissance, mais pour s'en empêcher enfouit ses lèvres dans la bouche de Jessica. Elle détourna la tête mais c'était inutile. Il sentait peu à peu son orgasme se rapprocher, il arrivait. Il passait dans la dernière phase. Il se retira du corps de la toon et porta sa queue palpitante, dressée comme un I, en face du visage angélique. Elle comprendrait très bien où il voulait en venir mais il préféra lui donner un petit coup de pouce. D'une main, il pressa sa verge sur les lèvres galbées et de l'autre poussa sur ses joues pour lui faire ouvrir la bouche. Elle obtempéra, et il se plongea dans sa cavité buccale, étranglant presque la femme "violée". Il était tout proche de l'éjaculation, il le sentait. Mais d'abord il voulait se faire sucer par cette beauté. Et puis il recommencerait.



Jessica Rabbit

Créature

Re : Une irrésistible pulsion... [PV Jessica Rabbit]

Réponse 7 vendredi 21 septembre 2012, 00:28:03

Les râles de l'inconnu la dégoûtait et la mettait mal à l'aise, autant qu'ils aiguisaient ses sens et l'attiraient. D'ailleurs, ne le rejoignait elle pas entre deux "non" et quelques "stop" avec ses propres petits cris qui se faisaient plus intense en le sentant ainsi en elle ? Une forme de honte s'était insinué en elle, tandis qu'elle se savait attirée par ce corps si...imparfait.

-Aaaah...S'il...

La rousse sentait ce vit en elle, tapant jusque dans les tréfonds de son intimité. Ses cuisses qui claquaient contre celles de son amant, emplissant cette ruelle déjà bien trop bruyante pour l'heure tardive. La toon couinait désormais de plaisir, un plaisir qui se trouvait toujours emprunt de malaise. Un malaise qui était le résultat de son côté devenant de plus en plus humain. Elle gardait ses mains loin du corps de l'inconnu, une paume contre le mur, l'autre sur le sol. C'était comme si elle essayait de fuir, non pas seulement le lieu et la position, mais son propre corps qui la trahissait ainsi.

-...vous...plaît...haaa....

Son corps qui se cambrait, s'offrant plus encore, sa poitrine rebondissant sous chacun des coups puissant de l'homme en elle. La toon frissonnait, ses paumes blessée par le frottement contre la brique humide et froide. Elle avait peur de perdre ses ongles auxquels elle faisait tant attention. Oui, étant parfaite, elle ne risquait pas grand chose à long terme, mais dans l'immédiat, elle ressentait la douleur. Et son intérieur qui se resserrait semble-t-il autour de cette hampe.

Et elle continuait de se trémousser, son bassin dansant malgré elle pour accompagné la bestialité du moment. C'était bon...si bon. Perdue, elle ne savait plus quoi faire. Ses mains cherchaient un appuis pour se hisser et partir en courant, mais ses jambes s'agrippaient à la taille épaisse, ses hanches ondulant de la manière la plus sexuelle qui soit. Si son corps avait pu prendre la parole, il aurait gémit et en aurait demandé encore plus, toujours plus. Qu'il la prenne plus violemment, qu'il la fasse chanter. Mais son esprit s'y refusait, continuant de demander, de supplier qu'il s'arrête et la laisse s'en aller.

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2575


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une irrésistible pulsion... [PV Jessica Rabbit]

Réponse 8 jeudi 27 septembre 2012, 09:17:31

 Le mercenaire avait finalement eut pitié de la splendide rousse qu'il violait gaiement. Il ne l'avait pas forcée à lui tailler une pipe, parce que tout son corps tremblait alors qu'il s'était retiré, en redemandant encore, comme si elle s'était habituée à ce que cette queue démesurée lui élargisse l'intimité en de puissants coups de bassin qui faisaient claquer et rebondir la peau de Jessica d'un manière des plus excitantes... Il s'était donc replongé en elle, car il fallait avouer que lui aussi aimait beaucoup ce qu'il faisait subir à la toon. Ces mensurations parfaites... Ce vagin glabre, dégoulinant d'une cyprine dont l'aspect seul lui donnait envie de la boire... Mais chaque chose en son temps. D'abord il voulait remplir sa victime.

Il pressa la poitrine moelleuse de la rousse jusqu'à ce qu'elle crie, et il saisit l'occasion pour la retourner violemment, lui clouant le bec de surprise. Elle eut un peu de mal à empêcher son magnifique visage de s'égratigner contre le mur, mais Ronfleur ne comptait pas lui donner le temps de rassembler ces esprits. Il recommença à littéralement "pilonner" la toon qui poussait des cris dont leur cause était de plus en plus flagrante : le plaisir pur et simple. Pour accentuer les sensations il mit quelques claques sur les fesses pâles et bombées puis chatouilla ses mamelons, en la caressant en passant. Son bas-ventre était de plus en plus chaud, il sentait tout qui montait, mon Dieu que c'était bon !

Avec un râle de plaisir, la Griffe éjacula dans le vagin de la toon. Son corps se convulsant sous les afflux de jouissance. Il retira son manche d'un coup sec, éclaboussant les fesses de Jessica de sa semence chaude. Il n'avait jamais joui en si grande quantité. Il tenait à rendre à la belle rousse ce qu'elle lui avait donné. Même si elle préférerait sans doute qu'il s'en aille, il voulait lui faire du bien, qu'elle lui demande de continuer. Qu'elle lui demande de la prendre avec son énorme membre... Il leva les yeux vers la toon qui tremblait comme une feuille. En effet, elle aussi avait joui. Mais il ne voulait pas s'arrêter là, loin de là. Il lui aurait bien proposé une chambre, mais elle risquait de ne pas lui répondre favorablement. Il se contenterait de la ruelle sombre et froide...

Il avait comme une envie d'explorer les moindres recoins de sa partenaire du moment. Il humidifia son index droit en le léchant, puis sans plus de cérémonie il l'introduisit lentement dans... L'anus de Jessica. Il n'eut pas à attendre longtemps. Elle cria presque immédiatement, la douleur étant bien réelle, quoique passagère. Ronfleur sourit d'un sourire empreint de perversion.

- Ton petit trou s'élargit... Disons que ça, c'est pour la fellation que t'as tardé à me faire. Mais le meilleur reste à venir, n'aie pas peur !

Et il enfonça son doigt jusqu'à la garde. La toon hurla. Il ne voulait pas imaginer ce qu'elle ressentait. Mais il ne tenait pas à lui faire mal pour le plaisir plus longtemps. Sachant que son orgasme tout récent lui empêcherait tout mouvement de recul, il relâcha sa pression sur les membres de la rousse, avant de la lâcher tout à fait. Il s'agenouilla devant elle, regardant avec avidité le petit bouton de plaisir tout dégoulinant, son clitoris dressé... Il plongea littéralement dedans. D'un coup de langue rapide, il s'introduisit dans le corps de la toon avec une autre extrémité de son corps. Il offrait un cunnilingus de première qualité à la splendide femme qui partageait sa nuit. Il s'enfonçait profondément en elle, son nez glissant contre son clitoris. Il voulait lui procurer un second orgasme. C'était une histoire d'autosatisfaction.




Répondre
Tags :