Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Le voyage de Shinda [chapitre 1 - Kyô ]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Shinda

Créature

  • -
  • Messages: 229


  • Fiche

    Description
    Géante farceuse ou colérique.
    Méfiez-vous des deux.

Le voyage de Shinda [chapitre 1 - Kyô ]

mardi 03 juillet 2012, 13:50:44

Chapitre I : Chez les Lilliputiens.



Alors, comment vous expliquez la situation ? Shinda, Kyubi des Glaces, avait erré pendant plusieurs semaines sur les terres sauvages de Terra. Pourquoi Terra, me diriez-vous ? Tout simplement parce que là-bas, elle pouvait se balader sous sa vraie forme, sans craindre d’être directement montrée du doigt, ou insulter de monstre. Enfin, c’était ce qu’elle croyait…

La géante s’était installée en forêt, non loin d’un village de terranides. Et elle pensait être ainsi tranquille. La nuit, invisible aux yeux de ces individus, il lui était arrivé parfois d’attraper quelques bestiaux d’élevage pour casser la croûte, sans avoir à chasser. Les squelettes de son repas près d’elle, Shinda s’était assoupie, désormais visible, et se rêvait à être moins grande. D’être comme les autres Kyubi en fait. Attention, sa taille lui apportait bien des avantages. Au moins, on ne l’embêtait pas, on ne la défiait que peu, ceux la défiant ne savaient pas vraiment à qui ils avaient affaire. Mais Shinda y voyait par-dessus tout les inconvénients de sa stature. Devoir se cacher, toujours vierge, inspirer la peur…Ce n’était pas vraiment ce à quoi elle recherchait.

Une question ne cessait de se répéter dans ses pensées. Mais qu’est-ce que je fais là ?! Là ? Et bien, après avoir très bien dormi, il faut le dire, elle s’était réveillée sans pouvoir s’étirer ni bouger. Vraiment pas d’un poil. Comme les Lilliputiens s’étaient emparés de Gulliver, les fameux terranides avaient capturés la belle renarde jusqu’à la place de leur village. Plaquée le dos contre le sol, les villageois l’avaient saucissonnée comme un pauvre rôti de veau près à être mis au four.

- Relâchez-moi !

- Hors de question ! Tu vas payer pour tes crimes !

- Mais de quels crimes vous parlez ?

- Ne nies rien ! Tu as tué cinq de nos chasseurs en une semaine ! Tu vas périr !

- Mais vous délirez ! Le seul reproche que vous pouvez me faire, c’est de vous avoir volé trois chèvres et une vache !

Les yeux des villageois…S’ils avaient des armes à feu à leurs places, ils auraient déjà la géante sur place. Elle n’aurait peut-être pas du dire la vérité sur le vol de bétail. Mais mince ! Elle n’avait pas touché à des terranides depuis des lustres, même sous sa forme « noire ». Elle essaya de se démener, remuant comme une folle pour se défaire des liens qui la faisaient souffrir. La chose qu’elle pouvait faire, c’était ne pas utiliser ses pouvoirs, au risque de vraiment les tuer. Et surtout, ne pas s’énerver…

- Puisque je vous dis que je suis innocente !

Pourtant, dans son timbre de voix, on pouvait sentir son impatience. Imposante et forte, sa voix résonnait même dans les montagnes alentours…Pitié, qu’elle ne transforme pas tout le monde en statues de glace…
« Modifié: mardi 03 juillet 2012, 19:28:35 par Shinda »

Itami no Kyô

Dieu

  • -
  • Messages: 2820
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    Entité chaotique mi-Dieu, mi-chieur, mi-playboy. Ça fait beaucoup de moitiés, c'est parce qu'il est très grand.

Re : Le voyage de Shinda [chapitre 1 - Kyô ]

Réponse 1 mardi 03 juillet 2012, 18:21:41

Bien que le jour s'était levé, les épais feuillages des arbres ne laissaient que quelques rayons de lumière se glisser dans la sombre forêt. Les yeux jaunes et menaçants, les babines retroussées, le loup grognait devant l'homme. Il était un prédateur de ces bois, et bien que séparé de la meute, il ne semblait pas démuni. D'un instant à l'autre, il bondirait sur sa proie, et la dévorerait.
L'homme, quant à lui, faisait face à l'animal sauvage. Il ne semblait ni effrayé ni combatif, juste flegmatique, passif, ennuyé. La bête finit par bondir sur lui, la gueule ouverte, tous crocs dehors, dans un rugissement féroce. Quand le genou de l'homme s'écrasa sous son museau, et le fit tomber à la renverse sur le flanc, il glapit et prit la fuite la queue entre les jambes. L'homme reposa le pied au sol, puis s'accroupit et gratta l'oreille du lapin qui se cachait auprès de sa cheville.

"T'as eu de la chance que je passais dans le coin, ça m'étonnerait qu'il revienne te faire chier maintenant."

Le petit animal duveteux tambourina le sol de ses pattes arrières, puis disparut dans les buis, sous le regard de son Dieu protecteur. Dire qu'il était venu au monde pour des tâches aussi simples... Il se redressa, leva les bras en l'air pour s'étirer comme à son habitude, et marcha dans une direction différente.
Un son, bien trop portant pour être humain, se fit entendre dans toute la région, une voix forte, féminine, qui clamait son innocence. Nul ne sait si c'est la curiosité, le côté galant ou juste le fait que Kyô se faisait vraiment chier ces jours-ci, mais il s'éleva par-delà les arbres, et vit d'où venait l'appel à l'aide. Une kitsune à neuf queues. Ce type de terranide était rarissime, mais le fait que celle-ci était aussi grande qu'un Géant la rendait intéressante. De plus, les renards étaient sous la protection de son frère, Volpe. S'il venait à sauver une Kyubi géante alors que cela incombait à son frère, il aurait de quoi l'emmerder pour un ou deux siècles. Volant dans les airs, pourfendant les cieux de sa silhouette gracieuse, dont le bras droit laissait une fine trainée de flammes noires, il se posa derrière la masse de villageois mécontents, occupés à insulter la pauvre âme innocente en lui jetant des légumes.

"Hé, c'est quoi ce bordel?"

Dans ce genre de villages, tout le monde connaissait tout le monde. La voix de Kyô n'était pas familière, et son ton était plus celui d'un guerrier endurci que d'un travailleur assidu. Il capta l'attention en un rien de temps. Tous les terranides se retournèrent comme un seul homme, et à sa vue, le peu de terranides lapins baissèrent les oreilles: leur religion leur interdisait de se prosterner devant un Dieu, même le leur. Les autres, qui n'avaient pas compris qui il était, le virent comme un simple étranger, et demeurèrent méfiants.

"Seigneur, cette renarde a tué cinq des nôtres, et a  avoué avoir dévoré notre bétail! Nous réclamons justice!"

Le terranide lapin, au vu de sa carrure et du couteau qui pendait à sa ceinture, semblait être lui aussi un chasseur du village. Tout comme Volpe, les Kitsune avaient la réputation d'être rusés et sournois, raison pour laquelle tous l'avaient jugée coupable sans procès ni preuves à charge. Seule son aura paniquée et incompréhensive faisait état de son innocence.

"Je vais l'interroger."

Il se souleva à nouveau, et se mit devant le visage de Shinda:

"Je suis Kyô, fils d'Artémis et frère du Dieu des renards. J'irai pas par quatre chemins: cinq meurtres ont été commis, tu es le seul suspect pour ces Mortels, et tu as une dette envers ce village. Tu vas coopérer, si je te libère?"
Œil pour œil, dent pour dent.
Deuil pour deuil, sang pour sang.
Je purifie les maux par le feu,
je purifie le feu par les mots.

Your sorrow, your past, your path, your wrath. No justice, no prophets, no master, no regrets.


Shinda

Créature

  • -
  • Messages: 229


  • Fiche

    Description
    Géante farceuse ou colérique.
    Méfiez-vous des deux.

Re : Le voyage de Shinda [chapitre 1 - Kyô ]

Réponse 2 dimanche 15 juillet 2012, 02:58:45

Je commence à en avoir marre ! Attention tout le monde ! Alerte à tous les villageois et à ce drôle de bonhomme qui vient d'arriver là tel un poil sur la soupe ! Une Shinda qui commence à perdre patience, c'est une Kyubi des Glaces prête à transformer le paysage en Antarctique à des kilomètres à la ronde. Un paysage polaire...Bon, après, on aime ou on n'aime pas...Soyons sérieux un peu ! La renarde gigotait dans tous les sens pour essayer de se défaire des liens qui la retenaient prisonnière. D'ailleurs, on le sentait bien aux secousses sismiques qu'elle provoquait.

Mais elle arrêta tout mouvement lorsque, de son ouïe fine, elle entendit ce brun ténébreux, habillé de bandelettes, proposant un interrogatoire aux villageois, destiné à tirer les vers du nez à la géante. Euh, mais puisqu'elle disait qu'elle n'avait rien fait, pourquoi lui poser la question ? C'est débile ! Ah oui...Du fait qu'elle ait avoué son vol de bétail, les terranides pensent aussi que la renarde a tué leurs amis chasseurs...MAIS NON !


- Je vais devoir le répéter combien de fois ? Je n'ai tué personne !


Vous souhaitez finir en statues de glace ? Mais elle se calma bien vite, tournant légèrement la tête, lorsque cet homme s'approcha de son visage. Déjà pour se présenter, et ensuite pour...L'aider ? Alors ce Kyô, c'était qui ? Ou plutôt quoi ?


- Tu es donc un immortel...


Shinda fronça légèrement des sourcils, la bouche boudeuse. Elle n'aimait pas vraiment les dieux, quelqu'ils soient. C'est l'un d'entre eux, sans savoir lequel, qui avait fabriqué ce bijou pendu à sa robe. C'est des mains d'un immortel qu'était né cet artefact capable de calmer les fureurs dévastatrices de la Kyubi. Soit. Au moins, celui-là de dieu, même si elle ne connaissait pas son domaine, semblait vouloir la tirer de là. Ou pas. Haussant doucement les épaules dans un long soupir, elle dit d'une voix claire.


- Je n'ai pas vraiment le choix...


Non mais quelle poisse encore…Tomber sur une divinité pour la sortir de là. C’est pitoyable. Grande Kyubi qu’elle était, seule des Glaces, obligée d’être secourue par ce…Ce type quoi ! Il avait quelque chose de louche, mais Shinda ne saurait dire quoi. Elle n’avait jamais eu vent d’un dieu du nom de Kyô…Les yeux fermés quelques secondes, dans un long soupir qui eut le don de soulever la chevelure noirâtre de l’homme divin, elle accepta le deal. Coopérer pour être libérée. Quitte à chercher d’autres bêtes sauvages pour palier à la perte de bétail. Après, trouver le vrai coupable de la disparition des chasseurs, ça ne sera pas de la tarte…Enfin, si elle devait le faire !


- Au fait, je m’appelle Shinda.


Peut-être qu’il s’en fichait de son nom au fond. Morf, Shinda ne dirait rien. Mais juste qu’il lui enlève les liens, et vite. Avant que l’air ne se fasse plus frais, voire glacial…

Itami no Kyô

Dieu

  • -
  • Messages: 2820
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    Entité chaotique mi-Dieu, mi-chieur, mi-playboy. Ça fait beaucoup de moitiés, c'est parce qu'il est très grand.

Re : Le voyage de Shinda [chapitre 1 - Kyô ]

Réponse 3 vendredi 14 septembre 2012, 14:55:11

"D'accord, je te crois!"

Il avait dit ça comme ça, avec la plus grande désinvolture du monde, et un sourire tout mignon comme celui d'un héros de shônen. Et puis, sans rien demander à personne, il trancha les liens qui retenaient la pauvre femme captive, armé de son épée Suffering. Devant l'incompréhension de masse, il retourna au sol, se plaçant cette fois entre la foule et la renarde géante:

"Bon, écoutez-Moi bande de péquenauds consanguins! Moi et Shinda on va vous ramener du bestiau, et le type qui a tué vos pères et frères, voir les deux."

C'était assez déplacé pour un Dieu grec de déconner sur la consanguinité, mais il n'avait pas grand chose à se reprocher de ce côté-là. Il y eut quand même une réaction, mais ce n'était pas ce qu'il attendait:

"Et pour nos morts? Ne pouvez-vous rien faire? Viendrez-vous au moins aux funérailles?"

Kyô fit une moue de travers, en essayant de déterminer si ce mec était con ou le prenait pour un con. Il roula des yeux, soupira, grogna, renifla, se gratta la tempe, puis après ce petit blanc totalement inutile, il désigna son front:

"Y a marqué Hadès ici? Sûrement pas, de plus qu'il vous aurait déjà tous butés juste parce que vous êtes chiants. Ensuite, regardez-Moi cette énorme montagne, avec sa jolie paire de collines laiteuses! Vous croyez vraiment que vous auriez eu quelque chose à mettre en terre si elle avait buté vos villageois? A moins qu'elle leur ait pincé le ventre pour les éventrer..."

Il se retourna vers la Kyubi, l'air interrogatif, à demi-innocent:

"T'as pincé personne? Non? Alors c'est bon!"

En réalité, il ne savait pas comment procéder. Il fallait vérifier les dépouilles pour déterminer la cause du décès, mais il n'était pas un maître en la matière. Ensuite, ramener du bétail. A part des monstres ou des bêtes sauvages, il ne savait pas comment s'en procurer sans en voler chez d'autres. Et il n'avait pas d'argent pour en acheter non plus.

"Qu'on m'apporte les morts! Je vais me repaître avant de partir!"

Tous furent choqués, certains reculèrent d'un pas. Il fallut leur expliquer qu'il ne comptait pas manger des cadavres, déjà parce que c'était pas bon, et que c'était sûrement mal conservé. Les Mortels n'avaient vraiment pas le sens de l'humour...
Œil pour œil, dent pour dent.
Deuil pour deuil, sang pour sang.
Je purifie les maux par le feu,
je purifie le feu par les mots.

Your sorrow, your past, your path, your wrath. No justice, no prophets, no master, no regrets.


Shinda

Créature

  • -
  • Messages: 229


  • Fiche

    Description
    Géante farceuse ou colérique.
    Méfiez-vous des deux.

Re : Le voyage de Shinda [chapitre 1 - Kyô ]

Réponse 4 lundi 17 septembre 2012, 16:20:38

Et je vais croire à ton mensonge ? Non mais c’est quoi son souci ? Il se prenait pour un super-héros, avec son sourire forcé et sa réponse toute faite ? M’enfin, la Kyubi n’allait pas se plaindre. Il allait l’aider à se sortir de ce pétrin et ce n’était pas plus mal. Ainsi, armé d’une bien drôle épée, il libéra Shinda, qui eut pour réflexe de masser les endroits de sa peau marqués par les liens. Relevant doucement son dos, elle écoutait attentivement ce que l’immortel avait à dire…Et haussa un sourcil, la mine boudeuse. Non, mais dans le fond, elle ne voulait pas aller chercher des satanées bestioles pour rendre celles qu’elle avait volées.

Enfin, le brun ténébreux était quelqu’un de très…spécial, dirons-nous. Et il était vraiment un dieu ? Il fallait voir comment il répondait aux villageois au sujet des morts, et aussi comment il parlait de la renarde. Ah, d’accord. Bon, on a affaire à un pervers, ou un adepte des roploplos. Et quand Kyô demanda à Shinda, d’un air un peu plus sérieux, si elle avait pincé un des chasseurs, la Kyubi haussa un sourcil interrogatif, tout en remuant la tête négativement. Il n’est pas net ce type ! Elle était bien mal barrée avec lui, en effet. Quand il ordonna à ce qu’on lui amène les morts, elle haussa de nouveau un sourcil, se demandant ce qu’il allait en faire. Mais les villageois obéirent, ramenant les cinq cadavres particulièrement bien emballés dans plusieurs couches de tissu. Et lorsqu’ils découvrirent leurs morts, Shinda ne put que reculer d’un mouvement assez violent et précipité en arrière, couvrant son nez et sa bouche avec sa grande paluche.


- Vos macchabés sentent les Enfers et le chien mouillé ! Répugnant…


Elle connaissait bien ces auras, ces odeurs infimes que pouvaient laisser certaines créatures et que personne n’était capable de sentir. Mais ce genre de choses n’échappait pas à l’odorat surdéveloppé de la renarde. Mais…Attendez un peu. Enfers, chien mouillé ? Même si elle n’osait pas s’approcher des cadavres, elle aurait bien voulu en voir un peu plus pour déterminer certaines choses, mais la géante avait peur de subir les foudres (encore une fois) des villageois. Tirant une moue, qui ne se voyait pas vraiment à cause de sa main devant la bouche, elle s’adressa à elle-même, à haute voix.


- Un loup-garou ?


C’était possible, mais cinq morts en une semaine, surtout qu’il n’y avait pas eu de pleine lune ces jours-ci. Quoique, il existe bien des spécimens d’homme-loup sans qu’ils ne subissent les aléas de la Lune. Mmh…Un démon alors ? Ou bien même, c’était peut-être l’un des villageois. Après tout, l’odeur de vieux chien dégueulasse venait peut-être d’un des terranides…


Répondre
Tags : dieu creature rencontre action meurtre