Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Des Dieux, des monstres, du sang. [Musica]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Itami no Kyô

Dieu

  • -
  • Messages: 2820
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    Entité chaotique mi-Dieu, mi-chieur, mi-playboy. Ça fait beaucoup de moitiés, c'est parce qu'il est très grand.

Des Dieux, des monstres, du sang. [Musica]

mercredi 29 février 2012, 22:36:54

L'écosystème des contrées du Chaos est en constante évolution. On rencontre des créatures multiples et variées, à poils, à plumes ou à écailles, rampantes, volantes ou marchant sur leurs deux, quatre, ou même six ou huit pattes, participant à la chaîne alimentaire grâce à leurs crocs acérés, leurs puissantes mandibules, ou en régurgitant leur estomac sur leur proie, comme les étoiles de mer. Les miracles de la nature et aussi les magiciens tordus participent à cette évolution par la création de nouveaux monstres plus bizarres les uns que les autres, solitaires, en meutes ou en essaims. Certaines espèces s'éteignent aussi. Et dans certains cas, il ne s'agit pas d'une cause naturelle. Comme ce jour-là, par exemple.

Ce jour-là en effet, une horde de ces créatures hideuses et monstrueusement dangereuses avait fait une erreur fatale. La boulette du siècle. La connerie à ne pas faire. Et en plus, ils n'en avaient même pas fait exprès. Ils s'étaient retrouvés sur la route de Kyô, alors qu'il était en plein footing. Que voulez-vous, si on veut surpasser les Dieux, on reste pas gentiment cloué devant son écran à taper des RP sur des forums. On s'entraîne dur. Ça faisait bien une quinzaine de kilomètres qu'il sprintait, histoire de s'échauffer un peu avant le petit-déjeuner. Il était bientôt midi, mais il n'avait pas passé la soirée seule, la veille. A improviser des fiesta avec des inconnus dans les auberges, on finit bien par être claqué au final.

En le voyant arriver, faisant s'envoler de la fumée dans son sillage, toutes les bestioles, surprises, s'étaient figées. Il s'était don arrêté juste devant eux, en souriant. Les créatures du Chaos n'étant pas très sensibles aux auras des gens, le petit humain chevelu enroulé dans des bandages ne semblait pas pus dangereux qu'un autre. A peine remis de leur surprise qu'ils sautaient sur lui, rugissant et grognant, ne voyant de lui qu'un potentiel casse-dalle avant d'atteindre le prochain village. Et encore, il n'y en aurait pas pour tout le monde.

Le sourire dissimulé derrière son masque, une étincelle dans l’œil, Kyô se laissa submerger par les monstres qui arrivaient de toute part, crocs, griffes et autres appendices dangereux à l'air libre. Le divin ne bougea pas d'un cil et fut englouti sous les morsures et griffures de ces bêtes gargantuesques.
Sans rire, vous y avez cru?
Ce n'est pas parce que la lumière était obstruée par ces horreurs de la nature, et que les mâchoires claquaient de toutes parts que le jeune enfant de la Grande Chasseresse se laissa impressionner. Un animal, aussi moche soit-il, restait aussi prévisible que n'importe quel animal. Prédire les mouvements de ces créatures à la seconde près était un jeu d'enfant pour le Sanctus Tenebris, qui s'amusait à leur déchausser les dents une par une, allant d'un monstre à l'autre en évitant les assauts. Et puis, d'un coup, il gagna une petite dizaine de mètres d'altitude, s'élevant l'épée à la main dans une grande gerbe de sang alors que ses assaillants tombaient à la renverse. Il fit quelque moulinets avec Suffering pour retirer le liquide rouge foncé qui dégoulinait sur les dents de son arme, et tendit le bras dans une pose provocante, laissant les flammes noires prendre de la hauteur. L'air amusé, il lança aux monstres, sans vraiment s'attendre à une réponse civilisée:

"Alors, qui est le suivant?"
Œil pour œil, dent pour dent.
Deuil pour deuil, sang pour sang.
Je purifie les maux par le feu,
je purifie le feu par les mots.

Your sorrow, your past, your path, your wrath. No justice, no prophets, no master, no regrets.


Musica

Dieu

Re : Des Dieux, des monstres, du sang. [Musica]

Réponse 1 dimanche 04 mars 2012, 21:30:39

   Il était tant pour le dieu d'aller à la recherche de son royaume. Sachant qu'il n'y avait aucune terre promise pour lui, il avait décidé de faire en sorte que l'on croit en lui. Bien entendu que ça lui était insupportable de devoir faire ses preuves à chaque fois auprès de simples mortels, mais il lui fallait se rendre à l'évidence : son corps ne s'étant pas développé, il en était à priori de même pour son pouvoir. Depuis qu'il avait compris cela , une forte frustration le dévorait.
C'était d'ailleurs cette frustration qui l'avait amené à ce petit village dans lequel on lui avait demandé d'aller étriper une horde de créature qui venait apparemment une fois tout les... Il n'avait pas retenu, mais tout ce qu'il savait c'est que cette bande d'enfoiré avait prit un petit casse-dalle au passage, en la personne d'une jeune fille et qu'il devait faire son possible pour la sauver. C'était donc tel un preux chevalier qu'il s'était lancé à la poursuite de ces prédécesseurs, mais sans grand espoir de retrouver une survivante. Par logique, si il s'agissait d'une horde de monstres et qu'il n'avait prit qu'une bête nana, il était clair que celui qui avait fait ça n'avait pas pensé à faire des provisions pour la compagnie, mais bien à se remplir le ventre dés la prochaine halte. C'est donc tel un Aragorn sans barbe et plus frais qu'il arriva au dernier lieu de halte que ses proies avaient occupées. Et comme il s'en était douté, il retrouva la demoiselle dans un bien piètre état... ou plutôt dans de bien piètres états vu qu'ils l'avaient laissés à la merci de la nature sous forme de puzzle.
A force de vivre presque comme un mortel, il avait apprit beaucoup d'eux. Ajoutons à cela le savoir divin dont son père lui avait fait cadeau et c'est grâce à cela que l'on pouvait expliquer ses qualités de chasseurs, mais surtout de quelle façon il sut qu'il devrait emprunter la voie sur laquelle il s'était lancé à grandes enjambées de nouveaux. Les traces étaient encore fraîche. Ils ne devaient pas être bien loin.
Il n'avait aucunement l'intention d'aller jouer aux héros. Enfin, disons plutôt que sa volonté ne le guidait pas dans une quête de vengeance ou autres conneries de ce genre. Il y voyait juste un moyen d'assouvir cette envie de violence qui l'amène à accepter ce genre de défi stupide. Pourtant alors qu'il allait bientôt atteindre sa cible, quelque chose de dérangeant le fit s'arrêter net. Il s'agissait clairement d'une aura divine qui ne cherchait aucunement à se cacher. Il marqua un temps d'hésitation avant de se diriger vers la direction d'où provenait cette puissance nouvelle.
Il ne s'était pas trompé. D'une bute, il avait observé la fin de la première partie du combat entre les bestioles et le Dieu. En voyant ce dernier la première chose qu'il se dit fut «  Il est classe mais un petit tour chez Jacques Desanges ne lui ferait pas de mal pour ses cheveux ternes... »Car oui ! Même dans ce genre de cas là il était important d'avoir de beaux cheveux ! Suite à cela, il prit en main son pendentif qui devint sa lance sacré, puis il la lança dans le crâne du premier monstre qu'il vit, le transperçant de part en part.


  «  Voyons voir ce qu'un dieu avec toute sa puissance peut donner dans un tel combat ! »

Alors qu'il disait cela, il s'était élancé pour pouvoir récupérer son arme et frapper de suite un autre monstre tout en fonçant dans la mêlée, sans oublier de lâcher un petit sourire plein de sous entendu à ce qui ressemblait plus à une momie plutôt qu'à un dieu. Après avoir transpercer sa deuxième victime, il la souleva à l'aide de sa lance, fit un tour sur lui même et envoya la bête agonisante vers le dieu inconnu en tant que carte d'invitation à la petite fiesta...Alors que c'était lui qui venait de s'y incruster, mais qu'importe ? Le principal était qu'ils prennent plaisir tout les deux non ? Car oui,pour Musica en tout cas, un plaisir certains naissait de cette situation dans laquelle plusieurs litres de sang allaient joncher le sol et probablement salir les deux beaux mâles.

Itami no Kyô

Dieu

  • -
  • Messages: 2820
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    Entité chaotique mi-Dieu, mi-chieur, mi-playboy. Ça fait beaucoup de moitiés, c'est parce qu'il est très grand.

Re : Des Dieux, des monstres, du sang. [Musica]

Réponse 2 dimanche 18 mars 2012, 03:48:32

Alors que son aura divine commençait à monter en flèche, il en perçut une autre tout aussi divine, avec un esprit combatif qui semblait l'accroitre de plus en plus. Elle lui faisait penser à Arès, et c'est donc en souriant qu'il tourna la tête dans sa direction. Mais sa joie fut de courte durée quand il découvrit que la divinité en question ressemblait plus à un jeune bretteur qu'au Dieu de la Guerre qu'il connaissait bien. Le type lui envoya une créature fraichement empalée à la gueule, créature qui se retrouva expulsée d'un simple revers de main. L'enfant qu'il était souriait sous un masque taché de sang. Ce type parlait de pleine puissance, mais comme il semblait que son aura montait au même rythme que la sienne, il ne se donnait pas encore à fond. Remarquez, si on donne tout ce qu'on a dès le début, on ne s'amuse plus. Il jeta Suffering à sa droite, la rattrapa au manche grâce à une chaîne et balaya les ennemis vivants en-dessous de lui grâce à l'allonge qu'il s'était procurée. Et puis, sans crier gare, il rejoignit l'inconnu à la vitesse d'une balle de sniper. Il se colla dos à dos à lui, et le harangua d'un ton rieur:

"Pleine puissance alors? Tu sais ça risque d'être vite réglé, t'as pas envie de t'amuser un peu avant? On peut faire un concours si tu veux. A celui qui répand le plus de sang!"

Il en enroula un lot grâce à une nouvelle chaîne dans sa main gauche, et les lança en l'air comme s'ils étaient de ridicules petits cailloux. Puis il les poursuivit en riant très fort, faisant tourbillonner son épée au-dessus de sa tête. Les bestioles furent charcutées comme si elles avaient joué à courir sur les pales d'un hélicoptère en marche, et lorsqu'il les dépassa en altitude, il lâcha son épée comme un vieux mégot de cigarette et les explosa à la Burning Rain en bonne et due forme. Puis il prit conscience d'un truc important:

"Merde, si je les fait exploser comme ça, le sang se désintègre aussi. Je suis pas près de gagner avec cette méthode..."

Heureusement, il avait de la ressource. De sa hauteur, il pouvait voir que les landes se couvraient lentement et sûrement de centaines de monstres, comme si toutes les bestioles des contrées du Chaos avaient monté une coalition contre eux. Ou avaient décidé de les aider dans leur concours. Bref, la flamme de Kyô s'abaissa soudainement et se mit à tournoyer autour de son bras. Il retira les bandages jusqu'à mi-ventre, histoire de prendre l'air, et serra les poings.

"Hé, machin! Je suis Yamiusagi Kyô, fils d'Artémis! Admire un peu ça, même un Dieu ne peut pas voir un truc pareil tous les jours!"

Il leva juste son index gauche, et quelques dizaines de monstres décollèrent du sol, levés par des chaînes. Quelques bêtes ailées qui le sentaient mal se joignaient à eux dans les airs, mais c'était une erreur. L’Indigne fils s'y donnait à cœur joie. Il plaça son poing droit en retrait, alors qu'une chaîne formait un grand rond au-dessus de lui:

"Ten thousand chains: GIGATON SLAYER!"


Un gigantesque poing fait de chaînes noires sortit du cercle au-dessus de Kyô et suivait le mouvement de son bras, en s'allongeant et en écrasant contre ses doigts faits de milliers de maillons les pauvres ennemis devant lui. Il avait fait un vrai carnage. Mais il allait s'en souvenir, avec ou sans forme déséquilibrée, une attaque pareille était fatigante. Mais avec ça, il donnait vraiment l'impression d'en avoir une grosse. Il cria à Musica, pour être sûr d'être entendu:

"Ouais, je donne des noms à mes techniques, tu devrais essayer. Ça fait grand guerrier, les bretteurs kiffent ça et ça fait jouir les jouvencelles!"
Œil pour œil, dent pour dent.
Deuil pour deuil, sang pour sang.
Je purifie les maux par le feu,
je purifie le feu par les mots.

Your sorrow, your past, your path, your wrath. No justice, no prophets, no master, no regrets.


Musica

Dieu

Re : Des Dieux, des monstres, du sang. [Musica]

Réponse 3 vendredi 06 avril 2012, 22:57:24

    Un concours ? Mais que l'idée semblait bonne sur l'instant. A un détail près : Musica n'était toujours pas dans sa forme divine définitive. Qu'à cela ne tienne , il ne pouvait refuser un tel défi. Après tout, il avait voulu tester sa propre force non ?
Son analyse de la situation fut lancé dés l'instant ou le dieu guerrier repartit dans la mélé réduisant à l'état de néant sa première victime , ainsi que son sang. Il ne lui fallut pas plus longtemps pour ensuite se lancer à son tour dans une course droit devant lui, pendant que sa lame sifflait, semblant fendre l'air sans vraiment avoir de but. Pourtant après son passage, les bêtes tombaient au sol comme des mouches, la gueule ainsi que la gorge salement entaillées.  Fier de lui ? Clairement qu'il l'était. Mais c'était avant de voir la technique au nom plutôt cool, faire un véritable carnage sous ses yeux. Bien entendu qu'il avait entendu ce que lui avait dit le dieu auparavant, mais comme à son habitude, il ne répondrait que lorsqu'il estimerait qu'il devait le faire.
A vrai dire, c'était surtout le fait qu'il s'agisse d'un olympien qui lui faisait garder le silence. Peut être que celui-ci reconnaitrait le nom du débile qui s'était allié à Prométhée... Bon, en attendant peut être qu'il lui fallait se bouger le cul car là, le Kyo commençait à prendre une bonne avance sur lui.
Hop, un coup de lance pour faire bouger le monstre le plus proche de lui avant de lui redonner sa forme initiale et foncer vers une nouvelle bestiole. Les deux êtres avançaient de front l'un vers l'autres mais au moment ou la colision frontale aurait dût avoir lieu, le pivota tout en se baissant . Une main se posa au sol pour lui servir de pivot et le voici qui lançait son pied droit dans l'oeil de l'animal, mais au lieu de frapper avec la pointe il le frappa de son talon de façon à pouvoir reprendre appui et se donner une poussée et faire une roulade avant pour amorcer... ce qui semblait être sa fuite. Il savait qu'il allait être poursuivit et d'ailleurs il sauta sur le dos d'un des monstres qui semblait trouver Kyo plus à son goût, attendant que la magie opère. Magie ? Il savait que le mnstre sur lequel il avait sauté allait réagir, tout comme il savait que le monstre qu'il avait titillé allait tenter de bondir pour le bouffer sans faire attention à son homologue. Il fallut juste attendre le bon moment pour s'esquiver et laisser la nouvelle colision se faire et la bagarre éclater. Les deux monstres détournèrent l'attention de certains de Musica, qui en profita pour recommencer son manège avec d'autres monstres pour ensuite s'assoir avec son pendentif en main et les regarder verser leurs sang pour lui. Un petit sourire satisfait apparut sur son visage avant qu'il n'en revienne à Kyo.


« L'union fait la force mais la misère la divise... Je suis Musica, le dernier Di Indegetes...Si ça parle à un olympien. »

Itami no Kyô

Dieu

  • -
  • Messages: 2820
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    Entité chaotique mi-Dieu, mi-chieur, mi-playboy. Ça fait beaucoup de moitiés, c'est parce qu'il est très grand.

Re : Des Dieux, des monstres, du sang. [Musica]

Réponse 4 samedi 21 avril 2012, 19:40:26

De son point de vue en hauteur, il avait pu assister au manège de cet autre Dieu. C'était peut-être de la fine stratégie, mais il les poussait à s'entretuer là, est-ce que ça comptait? Bah, il ne s'en préoccupait pas. Il atterrit à côté de Musica en se posant de façon bruyante, jambe fléchies et main au sol. Peu importe la puissance que l'on a, si elle n'a aucune classe, tout le monde s'en balance. Il se redressa, et bailla en s'étirant.

"Non, j'ai aucune idée de ce que ça peut bien être. Mais je ne suis pas ce qu'on pourrait appeler un Olympien comme les autres."


Il reprit sa forme normale, et tira à nouveau à la Burning Rain. Il faut quand même savoir que le répertoire de sorts de Kyô n'était pas très varié. Mais cette fois-ci, son tir était dirigé presque à la verticale, vers les cieux où il n'y avait aucun monstre. Les sphères noires disparurent dans l'immensité azur de la voûte céleste, et lui marchait tranquillement vers d'autres monstres, épée en main, comme s'il n'avait rien fait. Un monstre arrivait en hurlant par la droite. Il évita le coup en un simple saut, puis lui écrasa la tête à pieds joints, et continua d'avancer. Trois autres arrivaient du dessus. Il se mit en équilibre sur ses deux mains, les repoussa en une rafale de puissants coups de pieds, puis se remit à l'endroit, et continua d'avancer. Un monstre, de taille humaine, pourvu de griffes et d'épines, chargea Usagi de front. Le Dieu noir l'évita au dernier moment, et lui déchira la gorge de son épée, le laissant gargouiller au sol, et continua toujours d'avancer. Il devait avancer.

"Bon, ici ça devrait être bon..."


Il laissa libre cours à son aura, laissant l'impression de danger et de mort prochaine imprégner la zone autour de lui. Apeurées, toutes les créatures alentours se ruèrent sur lui en rugissant. Kyô s'assit alors par terre, ferma les yeux et sourit.

"Qu'ils sont cons..."

Les sphères qu'il avait lancées plus tôt s'abattaient comme une pluie d'ombres noires, causant des explosions et des déflagrations partout autour de lui. Les bestioles gémissaient de douleur en se faisant mutiler par ce raid aérien qui n'en épargna aucun. Il profita de cette petite zone désertée pour héler Musica.

"Retiens bien cela, Musica-kun! Je suis le seul et unique Dieu de l'Olympe qui prendra le trône de Zeus!"
Œil pour œil, dent pour dent.
Deuil pour deuil, sang pour sang.
Je purifie les maux par le feu,
je purifie le feu par les mots.

Your sorrow, your past, your path, your wrath. No justice, no prophets, no master, no regrets.


Musica

Dieu

Re : Des Dieux, des monstres, du sang. [Musica]

Réponse 5 mardi 24 avril 2012, 00:20:41

   Bon... Voyons la situation actuelle, sous le regard blasé du jeune dieu. La victoire de Kyo, qu'il se devait de reconnaître vu qu'il n'y avait plus âme qui vive autour d'eux, le ramena quelques siècles en arrières alors qu'il vivait encore parmi les siens. Alors que son père était en train de... QUOI ? Ce type venait bien de lui dire qu'il voulait prendre la place de Zeus ? Ses orbes s'agrandirent alors que sa bouche s'ouvrit lui donnant l'air d'un poisson ou bien d'un abruti. Au choix . Il semblerait qu'un être encore plus dingue que lui existait bien en ce bas monde, et que ce dernier lui faisait face en cet instant. Imaginez donc la crise de rire qu'il eut ensuite en pointant du doigt le dieu olympien. Il adorait cela pouvoir se moquer d'autrui, pourtant il ne continua pas bien longtemps. En effet, d'un bond il s'était relevé de façon à pouvoir vite rejoindre « l'Olympien » et le fixer droit dans les yeux avec sérieux cette fois-ci.

«  C'est tellement dingue que tu pourrais bien y parvenir... Mais certainement pas dans ton état actuel. »

Il n'avait pas besoin d'avoir une grande discussion avec son homologue pour pouvoir savoir que la défaite attendait ce dernier au tournant si celui-ci décidait d'attaquer l'Olympe à cet instant. Il en avait connut des dieux guerriers et avaient bien apprit une chose juste en sentant leurs auras, mais aussi en les observant. Les solitaires sont toujours les premiers à disparaître. Qu'est ce qui pouvait bien lui faire penser que Kyo en était un ? Sa façon de combattre en réduisant tout autour de lui à néant sans faire attention à l'idée qu'il aurait put toucher Musica, et ce malgré l'extrême précision et le timing parfait de chacune de ses techniques. L'Olympien n'était pas un dieu à prendre à la légère et ce même si il ne faisait pas partie des 14 divinités.
Cette dernière pensée le renvoya très vite à lui même, ou peut être que c'est son orgueil qui se chargea de cela. Quoiqu'il en soit, il avait réalisé que ses efforts étaient clairement ceux qu'il devait fournir pour pouvoir devenir plus fort, mais qu'il devait aussi trouver le moyen de lever cette foutue malédiction qui l'empéchait d'atteindre ses pleines capacités. Sa main se crispa un instant sur son pendentif alors qu'il s'apprétait à reprendre la parole. Mais au lieu de ça, se fut comme si une illumination lui apparut. Un Olympien vient du mont Olympe, tire son pouvoir en fonction du nombre de personnes et d'êtres qui croyaient en lui et donc sa puissance variait , mais aussi fort probablement, en fonction de sa place dans la hiérarchie. C'est à dire à savoir si il était un dieu majeur ou mineur. Le guerrier en face de lui voulait la place de Zeus et pour se faire il devait devenir plus puissant que ce dernier , mais aussi plus puissant qu'une bonne partie des 14 Olympiens. En devenant plus puissant il pourrait les battre mais aussi devenir leur maître. En devenant leur maitre, il serait capable de contrer n'importe quelle décision ou agissement de ces derniers ! Rapport avec lui ?


« … JE SUIS VIVANT ! J'existe toujours mais...PAS ELLE !! – Son regard s'était un instant éteind, le temps de sa réflexion mais là, il reprit vit subitement et s'attarda sur Kyô, avec un espoir non dissimulé.- Je te la fais court et dis moi si j'ai raison ! Junon m'a maudit et à cause de ça je ne peux plus vieillir. A cause de ça mon pouvoir est resté à ce que je suis maintenant. MAIS  ! Junon n'existant plus ; ça veut dire que techniquement étant le dernier de ma lignée je suis plus puissant qu'elle puisque je suis vivant et pas elle, non ? Donc de ce fait ça veut dire que je peux briser cette putain de malédiction par moi même, non ? Elle continuait d'agir car je crois toujours en elle mais vu que... »

Et là, mange toi une méga claque dans la tronche Musica. C'était l'effet en tout cas qu'il ressentait là. Il venait de réaliser que pendant toutes ces années durant lesquelles il cherchait une solution pour pouvoir vivre parmi les Mortels tout en étant adulé comme il se devait, qu'il avait surtout toujours gardé un infime espoir de retrouver ceux qui composaient sa famille malgré tout. Peut être pas tout le monde mais au moins un cousin. Mais il avait passé tellement de temps à se rapprocher de d'autres dieux qu'il en avait oublié de prendre le temps de faire son deuil et d'accepter réellement sa condition de dernier Di Indegetes. Et il lui avait fallut une rencontre avec un Olympien bourrin pour pouvoir être en quelque sorte confronté à tout ça. La mélancolie le gagnait doucement, mais très vite il se re-saisit, n'étant pas seul.

  «  Kyo... Tout ce sang que nous avons versé, et surtout toi , qui recouvre le sol, marque les premières frontières de mon nouveau royaume. C'est ici que prends naissance le renouveau des Di Indegetes. Et c'est en partie grâce à toi. Ne cherche pas à comprendre ce qui se passe dans ma tête mais sache juste que je te suis reconnaissant. Vu que j'ai quelques problèmes avec les tiens, je vais éviter de pointer mon nez par chez toi si tu décides d'aller demain botter l'arrière train de Zeus, mais  si tu as besoin d'une quelconque autre aide, je serais là... sauf pour les trucs sexuels aussi. Je préfère préciser ne connaissant pas trop ton bord... »

Certains accidents ne s'oublient pas... Ainsi que certaines promesses...

Itami no Kyô

Dieu

  • -
  • Messages: 2820
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    Entité chaotique mi-Dieu, mi-chieur, mi-playboy. Ça fait beaucoup de moitiés, c'est parce qu'il est très grand.

Re : Des Dieux, des monstres, du sang. [Musica]

Réponse 6 mardi 24 avril 2012, 01:05:56

Attends... Junon, c'est Héra, non?
La flamme ténébreuse qui émanait de son bras se faisait plus vive et plus intense. Kyô se mit à rire fort, il ne s'en cachait pas. Ce son résonnait dans les plaines, et lorsque le silence s'abattit à nouveau, alors le Sanctus Tenebris accusa le Di Indegetes d'un regard noir. Visiblement, il était fâché. Mais il continuait de garder un sourire tout à fait malsain.

"Navré de te l'apprendre, mais la Reine se porte très bien. C'est même une bonne amie à Moi, bien qu'elle ne m'aie brisé le cou la dernière fois qu'on s'est vus."

Il fit deux pas en avant et ses pieds décollèrent du sol. Volant en rase-mottes, il fondait sur Musica en un instant et lui propulsa son pied droit au visage de toute la puissance de son élan. Puis il se rétablit sur ses deux pieds, Suffering en main. Si ce type tenait tant à perdre son immortalité, le fils Indigne se ferait une joie de prendre sa vie.

"Musica, il y a deux raisons pour laquelle je meurs d'envie de t'exploser. La première, c'est ton idée de royaume. Je vais instaurer un monde d'égalité ou tous n'auront de comptes à rendre qu'à Moi seul. C'est une lourde tâche, mais ce sera possible quand j'aurais surpassé le vieux Zeus."

Il virevolta et tomba à pieds joints sur le torse de l'autre Dieu, lui collant les dents de son épée sous les yeux. Son visage rude, ses yeux rouges brillant d'une colère tacite et l'aura glaciale qu'il dégageait rendait ses propos tout à fait convaincants. La mâchoire de Kyô était crispée.

"La seconde, c'est ton hostilité envers Héra -ou Junon, peu importe son nom. Je ne tolère pas que quelqu'un ose menacer mes amis sous mes yeux. A vrai dire, la seule raison pour laquelle je ne t'ai pas encore fait sauter le caisson, c'est parce que ton aura empeste de désespoir."


Il posa ensuite les pieds au sol, le souleva par le col, et le frappa au front à l'aide du manche de Suffering.

"Tu veux mourir? Pauvre idiot, l'immortalité n'est pas une malédiction! J'ai vu des centaines d'amis succomber aux malheurs ou aux ravages du temps, mais jamais je n'ai souhaité mourir à mon tour, je vivrai pour eux! C'est mon immortalité qui leur offre l'éternité, et l'abandon est proscrit par ma religion!"

Il le rejeta au sol comme un poids mort, et s'éloigna, en respirant longuement pour se calmer. Il réalisa alors qu'Héra avait plus d'ennemis qu'il ne le pensait, et donc qu'il avait bien plus de soucis à se faire. Certes il avait déjà à dos la majeure partie de l'Olympe dont ses frères et sœurs, Tekhos, l'Ordre Immaculé, les taverniers de Nexus, les nobles, certains aventuriers et le bordel de Mordread,une ville près d'Ashnard, mais en plus si la vieille bourrique avait un paquet d'entités immortelles qui voulaient lui faire la peau pour lever on ne sait quelle malédiction... Ouaip, là, il était mal...
Il tournait le dos à Musica, se fiant à sa seule perception des auras pour savoir ce qu'il ferait.

"Je vais créer un Nouveau Monde. Si je dois te trouver sur mon chemin, je t'écraserai sans une once de pitié divinité ou non. Par ailleurs..."

Il reprit son calme, et daigna se retourner. Son sourire joueur était de retour, et son expression mauvaise et froide avait laissé place à son air nonchalant et faussement naïf qu'il arborait habituellement. La personnalité de Kyô était assez complexe, mais son ambition et sa philosophie restaient toujours les mêmes.

"Les seules fois ou j'aime voir le corps d'un homme en sueur, c'est en pleine baston. Pour ce qui est de sexuel, je ne couche qu'avec de belles femmes. Si t'en as une ou deux à me présenter..."
Œil pour œil, dent pour dent.
Deuil pour deuil, sang pour sang.
Je purifie les maux par le feu,
je purifie le feu par les mots.

Your sorrow, your past, your path, your wrath. No justice, no prophets, no master, no regrets.


Musica

Dieu

Re : Des Dieux, des monstres, du sang. [Musica]

Réponse 7 mardi 24 avril 2012, 23:35:30

   Etre un dieu c'est cool... Surtout lorsque l'on prend sur la gueule par un autre dieu. On encaisse un brin mieux les coups que si l'on est un simple mortel. Bon, ça fait toujours mal, mais c'est quand même mieux que de finir pulvérisé et éparpiller aux quatre coins du globe à cause d'une bête pichenette non ? Une main porté sur son front en grognant un brin, comme si une vilaine migraine pointait son nez  puis Musica reprit son pendentif qui se transforma en lance, qu'il tenait à bout de bras vers Kyo.

«  Observe cette lance, triple idiot ! Tu es doué pour te servir de tes muscles mais la tête laisse encore à désirer...Est ce que ça ressemble à une des armes forgés par ton Hephaïstos ou un autre Olympien ? Junon et Héra n'ont strictement rien à voir l'une avec l'autre. Et si j'ai des nanas à partager, je le ferais qu'après que tu ai partagé aussi … Essais pas de m'arnaquer . »

Tout en penchant sa tête sur le côté, il fit craquer sa nuque de façon à remettre quelques vertèbres en place puis il commença à faire ses étirements. Pourquoi ne s'emportait il pas à son tour ? Parce qu'il se dout   ait que même un olympien ne connaitrait que dalle à sa lignée et que se serait une perte d'énergie inutile... voir même une perte totale. Il avait lui aussi un but.

  «  Ma lignée n'a rien à voir avec la tienne, ni même avec les ¾ des croyances populaires. Je n'ai aucune hostilité envers Héra, et encore moins envers Junon. Je n'ai aucune intention de mourir ni même de te rendre le moindre compte, et ce quand bien même ton projet parvient à réussir. -  Là, il se laissa tomber sur son arrière train et remit son arme sous ses vêtements en croisant les bras .- Je ne sais pas ce que t'as compris, mais... Non, je ne vais pas essayer de savoir,pas le temps . Mais de un, je vais créer mon ordre. De deux... A quelle moment m'as tu entendu dire que j'ai envie de mourir ? Je n'ai jamais parler de mourir !! Allo ? Comment je peux réaliser mon but si j'ai envie de crever ? De trois, ma malédiction n'est pas d'être immortel, c'est d'en rester au stade de bébé dieu ! Il m'est impossible de libérer ma véritable forme divine,vu que je ne l'ai pas atteint...En gros je suis comme un pokémon qu'on empêche d'évoluer en appuyant sur B en non stop ... »

Cette dernière pensée eut pour effet de le faire déprimer un brin pour le coup. Il ferma donc les yeux et inspira un grand coup avant de lâcher un long soupire. Son minois se baissa vers le sol et lorsqu'il ré-ouvrit les yeux, il ne voyait que de l'herbe. Des milliers de brins d'herbes... Il en prit deux et les fixa avec un petit sourire avant de les relacher.

« La prochaine fois que nous nous verrons, je te rendrais tes coups... Et les Di Indegetes seront en train de se reconstruire. Seras-tu le Dieu que tu veux être, l'Olympien ?  »

Itami no Kyô

Dieu

  • -
  • Messages: 2820
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    Entité chaotique mi-Dieu, mi-chieur, mi-playboy. Ça fait beaucoup de moitiés, c'est parce qu'il est très grand.

Re : Des Dieux, des monstres, du sang. [Musica]

Réponse 8 samedi 02 juin 2012, 15:54:57

Il soupira. Trop d'informations entraient en même temps dans sa petite tête, et la conception d'autres divinités que les Olympiens était assez difficile pour lui. Il se décida à laisser tomber toutes ces histoires, en se disant que l'avenir lui permettrait de distinguer ses alliés de ses ennemis. Et puis, il n'avait pas encore surpassé Zeus.

"Bien, admettons que fondes ce royaume, que tu recrées cette lignée... Peu m'importe, au final. Mais je serai le Roi. Le Roi des Dieux, le Roi des Hommes, le Roi de mon Nouveau Monde. A partir de là, si je te trouve sur ma route, si tu empiètes sur mes rêves, je prendrai ta tête. En attendant..."


Il revint vers Musica en trottinant, et lui tendit la main pour l'aider à se relever. Il souriait gentiment, comme si coller des baffes était tout à fait anodin. Ce qui était plutôt vrai avec lui, vu qu'il était un sacré fouteur de merde.

"Je reconnais ta détermination, et j'approuve ton ambition, du moins tant qu'elle ne me gêne pas. Vouloir devenir toujours plus fort est encouragé par ma religion. Je t'aiderai à progresser, si tu le veux et que j'en suis capable. Ce n'est pas mes fidèles qui m'ont rendu puissant, mes surtout mes entrainements avec le Dieu de la Guerre Arès."

Il était prêt à accepter l'existence et les ambitions de Musica. Même s'il empruntait une voie différente, il serait au moins un adversaire intéressant. Un genre de rival, ou d'antagoniste dans ses propres rêves de grandeur. Si Musica avait dû mal à grandir, alors il lui donnerait un coup de pouce. Lui, il avait toujours été le même depuis sa naissance. Une question lui taraudait l'esprit, cependant.

"Au fait, c'est quoi un poké..."

Il fut interrompu par un gigantesque grondement, accompagné d'un geyser de poussière comme si quelque chose avait explosé sous terre, à quelques dizaines de mètres de là. Un Dragon Terrestre fit son apparition, sûrement attiré par l'odeur du sang et des cadavres de nombreux monstres. C'était un Dragon cependant, pas une simple bestiole, et le prendre à la légère était dangereux. Ses écailles semblaient avoir été sculptées dans la roche, lui procurant une épaisse carapace. Il avait l'air féroce, et son mana, bien que bestial, était presque aussi imposant que celui d'un Géant. Cependant, ses adversaires étaient deux Dieux, qui avaient grand besoin de déchaîner toute leur puissance. La créature rugit et grattait le sol des pointes de ses ailes, tout en plantant son regard noir dans ceux de Musica et Kyô. Le regard vermillon de ce dernier étincelait, il attrapa son avant bras-droit de sa main gauche, et fit craquer son poignet.

"T'as essayé de te mettre en danger pour voir si tu passais au stade supérieur? On devrait le faire à mains nues celui-là. J'ai connu pire, Moi."
Œil pour œil, dent pour dent.
Deuil pour deuil, sang pour sang.
Je purifie les maux par le feu,
je purifie le feu par les mots.

Your sorrow, your past, your path, your wrath. No justice, no prophets, no master, no regrets.



Répondre
Tags :