Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

Götterdämmerung. [Adelheid]

Nos partenaires :

Planete Sonic
Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya
Inscrivez-vous

Law

E.S.P.er

Götterdämmerung. [Adelheid]

jeudi 18 novembre 2010, 15:51:16

Rampant dans la fange d'une éternité passée dans les ténèbres, la Bête se traînait mollement. On eut pu croire qu'elle tentait de se sortir de la gigantesque prison où sont défiées les lois du Temps et de l'Espace. Mais non, il dort. Il se traîne avec la lenteur d'une limace cosmique, dans son sommeil agité de cauchemars, songes délirants et effrayants d'un Dieu occupé, pendant son coma millénaire, à torturer ces asticots d'humains, dont le seul souhait est de voir l'annihilation entière et totale.
L'incarnation de la peur sommeille. Mais jusque quand ?

À des milliers de kilomètres de là.
Un fidèle s'étire sur son siège. Rassasié d'une longue soirée où se sont succédés profits monnétaires, débauches, et exécutions sommaires, il sait pourtant que rien n'est fini. La Lune poind au faîte du ciel, adressant à Law ses rayons, lui accordant sa bénédiction pour les heures à venir.

-N'est-elle pas magnifique ?
-Très belle, oui. Comme chaque soir. Il est l'heure, vous savez.

Ha. Oui. L'heure. Il est ponctuel, en particulier pour cet évènement-là. Il ne saurait faire attendre ses compagnons de culte. Des choses qui demandent toute l'attention et la motivation d'un homme, celle-là doit être la plus considérable. Une entreprise à la hauteur de sa fierté, au moins.
-On y va.

Chaque mois, plusieurs fois, systématiquement les mêmes jours et les mêmes heures, Law abandonne toutes ses affaires pour se rendre là où nul ne doit le voir. Son larbin attrape un sac en cuir dont le contenu a été préparé pour l'occasion. Il se lève, et passe la porte, où, de l'autres côtés, les malabars s'apprêtent à l'accompagner. Mais non, aujourd'hui, c'est le jour où le patron se déplace sans escorte.

Traversant son établissement, il s'en extrait, et s'immerge dans la nuit froide. Il rabat son long manteau de cuir, lève le col jusqu'à ses joues, et plonge ses mains dans ses poches pour se protéger du froid. Direction : Une cave, un lieu de prière, où se voue un culte impie à la une divinité destructrice.
Ce soir, comme tant d'autres soirs, Law s'apprête à prier pour la fin du monde.

« Modifié: vendredi 19 novembre 2010, 18:49:09 par Law »

Ancien Despote, admirateur de Moumou la Reine des Mouettes, président/trésorier/unique membre de l'association des cultistes de Frig, directeur du club des Persos Vitrines, Roi des Bas-Fonds de Nexus, grand-maître de l'ordre du caca masqué, membre des Jmeféchié, médaille triple platine de l'utilisation du Manuel des Castors Juniors, premier gérant de l'association "Cthulhu est votre ami", vénérateur de la cafetière, seigneur de la barbe et des cheveux, chevalier servant de ces dames, Anarchiste révolutionnaire, extrémiste de la Loi.



Je suis pour la réhabilitation des Userbars.
Les userbars sont VOS amies. Elles sont gentilles.
Utilisez des userbars. <3

Adelheid Friedrich

Avatar

Re : Götterdämmerung. [Adelheid]

Réponse 1 dimanche 05 décembre 2010, 01:53:37

   Cela faisait quelques temps que la jeune norvégienne avait remarqué un phénomène étrange à Nexus, hormis les divers conflits entre voisins et les organes florissant parfois les pavés de la ruelle dans laquelle elle vivait provisoirement. Les gens avaient des goûts de plus en plus douteux, de nos jours. Mais comme on dit si bien : tous les goûts sont dans la nature, on ne peut rien y remédier à ça. N'empêche, redécorer sa porte avec des intestins...

   Ce phénomène était présent depuis quelques temps maintenant. À certains jours, bien précis, on pouvait noter que quelques personnes se dirigeait vers un même endroit. Une personne normale n'aurait rien dit, les gens ont le droit de faire ce qu'ils veulent. Mais quand on est un peu paranoïaque sur les bords et que l'on a Freyja comme seconde appellation, on sent le danger un peu partout. Il n'y a pas vraiment de mal à ça, mais Adelheid avait un mauvais pressentiment. Un gros pressentiment. Et mauvais. Et gros. Et... Il n'est pas possible de frôler la paranoïa de la sorte ? Elle en avait même parler à son frère : « Tu as vu, ces gens, ils marchent comme s'ils avaient quelque chose à cacher, avec une putain de ponctualité... Je te parie quoi qu'on va les revoir dans X jours... », « T'as vu, ils sont revenus ! Je te dis, il se passe quelque chose... de pas net... ». Les réponses qu'on lui donna ?

   C'est rien, Frig, tu te fais des films.

   N'empêche que c'est à cause de ces films qu'elle décida de sortir cette nuit.

   Bien sûr, la scandinave s'était préparée à l'éventualité de cette petite excursion nocturne. Elle s'était donc habillée en conséquence : un bustier noir en cuir, resserrant assez sa poitrine pour la faire croire inexistante malgré sa taille, un short noir plutôt court, avec des bas noirs arrivant mi-cuisse et une paire de doc martens d'une vingtaine de trou, noires aussi. Enfin, pour sortir sous ce froid, une cape aussi noire que la nuit, dissimulant le blanc éclatant de sa peau. L'ensemble était assez dépareillé, mais ce n'était que pour une petite virée de rien du tout. Adelheid couvrit sa tête de la capuche puis s'enfuit vers la rue déserte, enfin presque déserte...

   Malgré les quelques mèches d'albâtres qui s'échappaient de la cape, on eut dit un gamin. N'étant pas très grande, cela renforçait l'impression de faire face à un pré-adolescent. La jeune femme se dissimula dans un coin d'ombre, attendant avec une patience infinie que l'une des étranges personnes abonnées à ce circuit nocturne se dirige vers le lieu convoité par sa curiosité. Adelheid ne tarda pas à entendre quelques bruits de pas venant de sa droite. Cachée dans un pan d'ombre de manière à ce qu'on ne puisse pas la voir, l'étranger de l'avait pas vu. Ainsi donc Frig, se leva et se mit à pister l'inconnu afin de découvrir le pourquoi de ses venues.

   Bien sûr, elle dut s'arrêter quelques fois quand elle sentait que l'homme allait s'arrêter ou tourner, mais pour le moment elle ne se fit pas voir, du moins c'est ce dont elle était persuadée. Son chemin l'amena donc vers une étrange cave. Tout ce que Frig cherchait à savoir était là.
{ T h è m e } - { F i c h e }

Mens vinteren er stille hvit og mens våren er golden sollys
Den gamle vandreren går mens høsten er blodig rød, evig og evig




Law

E.S.P.er

Re : Götterdämmerung. [Adelheid]

Réponse 2 dimanche 05 décembre 2010, 10:49:49

Il ne donne pas l'impression d'être spécialement vigilant. Tranquille comme un pape, il marche à son allure. Il n'a pas à forcer : Aucune cérémonie ne commencera sans lui.
S'engouffrant dans des ruelles, de plus en plus inconnues pour Frig, il finira par déboucher dans une impasse. À l'entrée de celle-ci, un type, les bras croisés, pas l'air vindicatif, salue Law et lui fait signe de continuer. Ce dernier ne fait pas cas de ce sous-fifre : il doit accomplir sa destinée, et même si ce type lui avait dit qu'il y avait un problème et qu'il ne pouvait pas avancer, Law lui aurait tout simplement mit une raclée.

La Scandinave devra trouver un moyen de passer le garde, ce qui ne sera peut-être pas une difficulté, vu qu'il n'a l'air ni baraqué, ni très futé.

Dans l'impasse, Law ouvre une lourde double-porte en biais, semblable à l'entrée extérieure d'une cave - c'est ce que c'est, d'ailleurs - et s'y engouffre, happé par son impatience enfantine et son envie dévorante de voir enfin ce Dieu éveillé. Il descend quelques marches en pierre, referme derrière lui l'entrée sans le moindre verrou, et progressera dans un long couloir bordé par des torches régulières, alignées comme une haie d'honneur.

Au bout, voilà une salle sans porte. Il en passe l'entrée et saluera les quelques personnes présentes. Celles-ci sont déjà en toge, et ils s'échangent quelques politesses d'usage. Law se dépêche : sans pudeur, il se déshabille totalement, et met sa propre toge par-dessus son corps nu. Il la referme au niveau de la taille et du torse par deux attaches stratégiquement placées, puis rabat sa capuche sur sa tête. Dans un ballet bien cadencé, ils se mettent en cercle autour du centre de la pièce : Un parallèlépipède rectangle en pierre (oui ben malheureusement j'trouve pas de mot adéquat, 'faudra faire avec ce terme moisi.) où sont plantées au sol, tout autour, une dizaine de chaînes.
Ha, j'oubliais. Sur cette même pierre, il y avait un homme allongé, nu, et attaché bien évidemment, les poignets et mollets scellés par les attaches en métal..
Il n'a pas l'air dans une forme olympique : Blessé en de nombreux endroits, livide, les yeux clignant à une vitesse impressionnante, murmurant des paroles inaudibles comme une incantation à un démon.

Bien, bien. Et pour compléter le stéréotype de cérémonie satanique qu'ils venaient d'installer, ils commençaient à leur tour à chanter une litanie, en coeur, les mains jointes et le visage baissé.

Ancien Despote, admirateur de Moumou la Reine des Mouettes, président/trésorier/unique membre de l'association des cultistes de Frig, directeur du club des Persos Vitrines, Roi des Bas-Fonds de Nexus, grand-maître de l'ordre du caca masqué, membre des Jmeféchié, médaille triple platine de l'utilisation du Manuel des Castors Juniors, premier gérant de l'association "Cthulhu est votre ami", vénérateur de la cafetière, seigneur de la barbe et des cheveux, chevalier servant de ces dames, Anarchiste révolutionnaire, extrémiste de la Loi.



Je suis pour la réhabilitation des Userbars.
Les userbars sont VOS amies. Elles sont gentilles.
Utilisez des userbars. <3


Répondre
Tags :