Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Sonya

Humain(e)

Un long voyage [Ghanor Lonefury]

août 30, 2019, 03:18:58 am

La fin des cours venait de sonner, je me dirige vers la grille pour aller prendre le bus. En ce moment je prends les transports en commun pour me déplacer, le temps de ma racheter un nouveau vélo car le mien à mystérieusement disparu de la circulation... Vivement que j'en retrouve un. Car c'est très long de rentrer chez moi à la sortie des cours. Je dois prendre le bus jusqu'au centre-ville, puis prendre le métro et encore un bus qui va jusqu'au village de mes parents qui n'habitent pas en ville, bien sûr... Un rythme infernal !! Je ne perds donc pas de temps, j'ai mon sac à la main, je marche rapidement pour ne pas louper mon premier bus, comme tous les autres étudiants de mon établissement. C'est facile de nous reconnaître avec nos uniformes. Les filles ont toutes des jupes bleu marine portées plus ou moins hautes, la mienne m'arrive à mi-cuisses, j'ai des longues chaussettes blanches, des petits souliers vernis et un chemisier blanc avec un écusson dessus. Je fais juste tâche dans cette masse, car j'ai une longue chevelure rousse que je tiens de ma mère et une énorme poitrine qui se déplace de gauche à droite même que je marche vite... Pas pratique...

Enfin, le premier calvaire vient de finir, je monte dans le bus. Ici ça va encore, il n'y a pas trop de monde, que des étudiants, j'arrive à avoir une place assise. J'en profite bien de cette place, car dans le métro ce n'est pas la même chose... Il y aura les étudiants de mon établissement, plus d'autres lycées, plus des employer qui sortent du travail. Un vrai calvaire. Tout le monde est serré comme des sardines. J'ai un peu de mal avec cette sensation.

Je descends de mon bus après 20 minutes, juste en face de l'arrêt la bouche de métro, je rentre dedans. Le quai est rempli de monde, je marche un peu pour trouver un endroit un peu moins bondé, mais pas le temps de bien chercher le métro arrive, le monde s'engouffre dedans, moi de même, je n'ai pas le temps de dire ouf que je me fais emporter. J'avance dans le métro jusqu'à être bloqué, heureusement je me retrouve à côté d'une barre que je peux tenir quand le métro se mettra à freiner, car bon écraser encore plus les gens ce n'est pas trop mon truc. Avant que le métro redémarre je glisse mon sac entre mes pieds pour prendre encore moins de place que possible. Et en route ! Petite secousse, je descends bien sûr au dernier arrêt de la ligne, j'en ai pour un long moment et je ne suis pas la seule, tout le long du voyage je vais être comme ça... Pfff...

Je baise la tête pour éviter de croiser le regard des gens, je n'aime pas ça. Je fixe le peu de sol que je vois ou ma main sur la barre. Je sens mon corps s'écraser sur l'homme de devant, les autres sur les côtés et un autre homme qui se trouve derrière moi. Il aurait pu se mettre dos à moi au passage, ce n'est pas très poli... Enfin... C'est juste un mauvais moment à passer. Dans 45 minutes c'est finis, c'est rien 45 minutes... Bon j'espère quand même qu'il descendra rapidement.   

Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Réponse 1 août 31, 2019, 12:22:09 pm

« Lonefury, demain même heure ! Et cette fois, pas de retard ! »
« Ouais ça va, j'sais. Pas besoin d'm'le répéter chaque putain de fois. »
« Bah si vu que tu cont- »

La voix de son père de substitution disparaissait alors que Ghanor quittait son club, après une "dure" journée d'entraînement. Dure, peut-être pour les autres. Mais comme à son habitude, le Furry bloqué chez les hommes se contentait du strict minimum. N'écoutant plus les brimades habituelles de son coach, il s'alluma une cigarette en profitant d'un petit air frais qui venait frapper son corps épais à la musculature appuyée. Ghanor, de part ses gênes de terranide, était une véritable force de la nature. Plus de deux mètres de muscles, épais, il faisait presque peur à être vu. Heureusement que son collier agissait comme un blocage mental, rendant son apparence "acceptable". On le voyait toujours de la même manière, comme un Homme Loup, mais cela ne choquait plus. Comme si tout cela était une habitude.

Soupirant, il jeta alors le mégot au sol, qu'il écrasa dans un grognement. Pas de voiture, en tout cas pour l'instant. Il allait devoir se contenter des transports en commun. Le métro. Un endroit où on peut parfois faire d'étranges et délicieuses rencontres... Enfin, c'est plutôt l'endroit des retards et des soucis. Mais le Loup ne s'attendait clairement pas à la suite des événements.

Quelques minutes de marche, et le voilà s'engouffrant à travers les voyageurs. Sa grande taille le rendait aussi imposant qu'une montagne, infranchissable, et permettait au mâle d'aisément slalomer entre les japonais qui n'osaient pas dire grand chose face à un étranger qui les dépassait tous de plusieurs têtes. Petit à petit, il arriva à l'intérieur du véhicule, cherchant un bon endroit où s'installer. Les places assises étant bien-sûr prises, il décida de rester debout, cherchant cette fois un petit espace où il pourrait se sentir à l'aise. Le saint graal est trouvé, pile derrière une jeune étudiante qu'il ne regarde pas forcément au premier abord.

Une fois installé, il prit alors la peine de décrire du regard la belle jeune femme qu'il avait devant les yeux. Un corps svelte, un cul dodu qu'il sentait contre ses hanches et des seins lourds et opulents. Ohhh... Le voyage allait être plutôt agréable. Le sourire aux lèvres, il posa alors une main contre la barre du métro, juste au dessus de la sienne... avant de descendre sa main pour la placer contre le cul de la jeune femme. Malheureusement pour elle, Ghanor était du genre à ne pas savoir retenir sa main devant un fessier bombé. On pourrait néanmoins penser, pour le moment, que la chose est accidentelle... Avant de sentir distinctement la main pétrir le dit cul !... Avec une certaine dextérité.

Sonya

Humain(e)

Re : Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Réponse 2 août 31, 2019, 08:24:13 pm

Prendre le métro à cette heure-là était vraiment un calvaire, je n'aimais pas cette situation. Alors que j'étais en train de penser à cette situation que je détestais, que je pensais seulement à me plaindre, je vis la main de l'homme derrière moi se poser juste sur la barre au-dessus de la mienne. Je me mis à penser aux vidéos qu'on voit en ce moment, des jeunes qui s'amusent à poser leurs mains l'une sur l'autre sur les barres de métro. Ce n'était que de la mise en scène bien sûr, mais ça restait si mignon à voir. Il eu alors une petite secousse dans le métro et la main du voyageur lâcha la barre pour se poser alors sur mes fesses.

QUOI ? COMMENT ? Qu'est-ce que ? Il ne peut pas se rattraper à autre chose ? Je me redresse d'un coup, donnant un coup de poitrine dans le dos de l'homme devant moi. Pardon Monsieur ! Mais je n'ai pas le choix ! C'est la surprise. Bon d'accord ça peu arriver, de riper un coup. Voilà c'est ça il a dû avoir un moment de faiblesse et voilà que cette main est agrippé à mes fesses, mais maintenant il faudrait lâcher ! Il n'y a plus de secousses...

Oui plus de secousses, mais cette main reste accrocher après mes fesses et commencent à les malaxer. Un pervers ! C'est la première fois que j'ai affaire à un pervers dans le métro... Je dois être rouge comme une pivoine. Ma première réaction et de jeter rapidement un regard vers mes voisins de métro, voir si quelqu'un verrait la situation et serait prêt à réagir. Rien. Je ne sais même pas si quelqu'un voit ce qu'il m'arrive... Que faire, que faire.

Je me mets alors à tousser fort, essayant d'attirer l'attention des gens autours, mais toujours aucune réaction... Bien sûr... Et aussi d'essayer de dire à l'autre derrière moi de retirer sa main. Bon c'est sur ça serait mieux de lui direct, mais euh... Je me vois mal crier ça dans le métro quand même... C'est un sujet un peu tabou ici, il ne faut mieux rien dire pour ne pas attirer l'attention et se faire mal voir. Bon rien ne change bien sur, je ne sais même pas s'il m'a entendu tousser.

Je sens mon coeur battre au milieu de ma poitrine, le stress, l'incapacité de faire quelque chose. Ah si ! De ma main libre je la fis glisser derrière mon dos et descendre le long de mes fesses pour lui donner des petits coups et lui faire comprendre que ce qu'il fait n'est pas approprié ici. Pour en ajouter encore un peu plus, je me mets à lui marcher sur les pieds. Insistant grandement sur mes appuis. Si je ne pouvais rien dire, je pouvais peut-être lui faire comprendre par une autre manière. J'espère vraiment qu'il allait réagir, car sinon je ne savais pas vraiment quoi faire d'autres.

Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Réponse 3 septembre 02, 2019, 04:39:18 pm

Le métro était bondé. Comme d'habitude, au japon. C'était quelque chose d'assez connu, des gens s'occupant même de "pousser" ceux qui n'arrivaient que difficilement à rentrer. Bloqués les uns contre les autres, les contacts étaient presque obligatoires. Malheureusement pour elle, l'endroit était plutôt bien placé : seulement un ou deux hommes devant elle, la séparant de la vitre du véhicule, et le reste amassés autour, la plupart le dos tournés. Il fallait ajouter à cela l'immense taille et musculature du loup, qui, telle une montagne, cachait totalement la jeune femme à la vue des autres passagers. La pauvre était mal tombée, à avoir un corps aussi désirable à l'approche d'un prédateur comme le Terranide.

Doué, il l'était. Nombre culs étaient tombés sous le joug de sa main, et il usait de toute sa dextérité pour palper avec envie ce cul dodu. Enfonçant ses doigts contre le tissu, il s'en pourlécha même les lèvres. Pas mal de choses allaient se passer et il comptait en profiter un maximum. Bien-sûr, elle commença à tenter une pauvre résistance. Elle tenta ainsi de tapoter sa main, essayant de lui faire comprendre d'arrêter. Elle alla même jusqu'à marcher sur ses pieds, cherchant à faire réagir le loup ! Haha, qu'elle était mignonne.

De sa main libre, le mâle attrapa alors le bras de la jeune femme pour lui faire un début de clef de bras. Pas de quoi lui faire du mal, mais lui faire comprendre qu'il pouvait faire ce qu'il voulait d'elle. Un léger brouhaha ambiant, mélange des paroles des gens présents et du bruit du métro roulant à travers la ville, permettait aux deux âmes d'être enfermés dans une espèce de petite bulle privée. Ou juste lui et elle avaient consciences de l'autre. Un sourire carnassier aux lèvres, il abaissa légèrement sa tête pour souffler quelques mots dans son oreille.

« Si tu tentes de résister, tu risque de le regretter... »

Certes, c'était dégueulasse. Mais le monde l'était. Ghanor n'était pas forcément un enculé de première, mais il avait bien le droit à ses petits écarts. Un léger rire, et il relâche doucement le bras de la jeune femme, maintenant qu'elle avait parfaitement compris sa position. De là, l'énorme main du loup glissa sous la jupe de la jeune femme. Dommage pour elle ! Il aurait surement ralentis la chose si elle ne l'avait pas provoqué. Et maintenant, il se délecte d'un cul à peine caché par une fine culotte, qu'il se remet à pétrir.. avant de glisser deux doigts entre, cherchant l'entrée de sa petite chatte. De ses deux doigts, il commença à masser l'intimité de la belle, les plaquant contre ses grosses lèvres intimes. Là aussi avec une certaine dextérité, stimulant avec un plaisir à peine caché l'orifice de la jeune femme.

Puis, une fois un peu préparé, il ne prit même pas la peine d'écarter sa culotte avant d'enfoncer ses deux doigts en elle. Lentement. Enfonçant en même temps la fine barrière de tissu, pénétrant avec envie l'orifice offert. La pauvre pouvait même sentir l'excitation de son violeur : une bosse, énorme, était maintenant collée contre son cul.


Sonya

Humain(e)

Re : Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Réponse 4 septembre 02, 2019, 06:34:37 pm

J'appuyais fort sur mes jambes pour mettre le plus de poids sur ses pieds, avec ma main, je n'arrêtais pas de la taper. Et surtout beaucoup d'espoir pour qu'il comprenne mon message et qu'il arrête de me toucher les fesses. Ce problème ravageait le Japon, pourquoi il n'y avait rien de fait contre ce genre de personne ? Il faudrait peut-être déjà que les personnes qui se font agresser osent parler... Ce qui n'était pas mon cas... Surtout, après que l'homme derrière moi m'attrape le bras pour me le remonter dans le dos, en faisant une genre de clef de bras. Je sursaute un coup, croyant qu'il allait me faire mal... Mais non, il me fait juste comprendre que c'est à moi d'arrêter de bouger... Et pour sur il en profita pour venir me glisser quelques mots à l'oreille. Sa voix me fit frissonner... De peur. Il se montrait menaçant. Voilà aussi pourquoi aucune femme osaient s'affirmer, les représailles. Je pouvais le sentir derrière moi, grand, fort, en un coup il pouvait me briser le bras...

Je baisse alors la tête regardant le sol, arrêtant de lui écraser les pieds. Finalement, ce n'était que 45 minutes à se faire caresser les fesses... Juste des caresses, rien de plus... C'était humiliant, mon estime en prenait un coup, mais après ça sera finit et je le verrai plus... L'homme me lâcha le bras, je le fis glisser le long de mon corps, ne montrant plus de résistance.

Et il reprit son occupation malsaine, me tripotant fermement les fesses. Je regardais toujours le sol, morte de honte. Mes cheveux me retombaient sur le visage, essayant de me cacher. C'est alors que je le sentis glisser, entre mes cuisses. Non... Pitié... Déjà touché mes fesses c'était trop, mais alors là... Pas ma petite chatte !

"Non s'il vous plaît... Arrêtez... Pas plus loin..."

Doucement, je me mis à parler, espérant qu'il puisse m'entendre. Mes jambes tremblaient, je n'osais pas resserrer les cuisses, de toute façon, c'était trop tard, il était déjà bien installer, ses doigts plaqués contre mes lèvres intimes.

Et d'un coup je le sentis forcer la porte de mon intimité, rentrant dans mon vagin. Deux doigts écartant mes chairs, le tissu de ma culotte se tendait en même temps, il forçait le passage avec le tissu. Je remonte rapidement mon bras, pour poser ma main devant ma bouche étouffant des couinements. Un mélange de surprise, car je ne pensais pas qu'il aille aussi loin et de douleur, car je n'étais pas prête du tout.

Le tissu qui se tend de plus en plus quand il avance ses doigts me fait de plus en plus mal. Je lâchai mon autre main de la barre et la passe rapidement sous ma jupe pour attraper la main de l'inconnu derrière moi pour le stopper dans son exploration de ma chatte. J'allais le regretter comme il l'avait dit avant, mais j'en pouvais plus. 

Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Réponse 5 septembre 02, 2019, 11:25:31 pm

Ouh, voilà qu'elle commençait même à lui dire d'arrêter. C'était mignon. Ghanor n'était, à l'origine, pas réellement adepte du viol. Malgré tout, il aimait se plaisir de briser une jeune femme et de lui faire apprécier les pires sévices. Et c'était bien ce qu'il pensait faire : faire de cette pauvre victime sa chose jusqu'à qu'il en ait terminé. Il se moquait de son arrêt, de toute manière le métro n'allait pas s'arrêter de si tôt. Si jamais elle devait partir, il la bloquerait. Elle n'oserait jamais crier en plein milieu de tout le monde : outre le fait qu'on ne risque pas forcément de la croire, la honte liée à la société japonaise elle-même viendrait asseoir une douloureuse pression sur ses épaules. Ce n'était pas pour rien que bien d'autres femmes vivaient souvent des situations similaires, laissées aux mains de pervers comme lui.

Mais ce n'était pas un monstre. Et s'il y a une chose plus bandante que des cris de douleurs, ce sont bien de doux couinements de plaisir. Et il comptait bien s'en occuper. Le sourire aux lèvres, il empala ainsi ses doigts dans sa petite chatte après avoir massé son intimité, dans le but de la chauffer lentement. Certes, c'était un viol, et être excité pourrait être vu comme étrange... Mais le corps agit souvent par lui même, sans même qu'on le contrôle. Et alors qu'il pensait y aller assez lentement, se doutant qu'elle n'allait pas forcément apprécier la chose à la seconde, il semblerait que la jeune femme souffrait plus que prévu, allant jusqu'à tenter de lui faire retirer sa main. Le loup grogna, proche de son oreille.

« Ferme là. Et détends toi... Tu vas y passer, forcément. Si tu n'arrives pas à te détendre, tu vas avoir mal pour rien... Alors ferme ta petite gueule et essai d'y prendre un minimum de plaisir... »

Un nouveau rire, presque gras, avant qu'il ne continue son avancée. Plus lentement, néanmoins. Il l'écartait doucement, avec attention, perversion. Là encore, il montrait clairement qu'il souhaitait la rendre folle. La briser, doucement. Et pour accentuer le plaisir qu'il allait lui faire sentir, il retira sa main de la barre pour venir la glisser sous son haut, attrapant subitement sa poitrine qu'il se mit à pétrir avec autant de dextérité qu'il baisait sa petite chatte avec ses doigts. Et pour accentuer la chose encore un peu plus, il orienta sa main pour que son pouce masse aussi son clitoris.

La pauvre était attaquée de toute part par Ghanor, qui s'occupait à tour de rôle de chacune de ses zones érogènes. Ses doigts s'enfonçaient, son pouce faisait rouler doucement son clito, et sa main palpait son sein à travers on soutien gorge, frottant sa paume contre son mamelon encore protégé.

Sonya

Humain(e)

Re : Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Réponse 6 septembre 03, 2019, 04:39:12 pm

L'homme ne voulait pas arrêter, elle allait y passer forcément comme il venait de lui souffler à l'oreille. Il lui conseilla de se détendre pour apprécier la chose. Facile à dire pour lui... Lui devait bien apprécier la situation... Il n'avait pas deux doigts en lui, avec une culotte... Je sentis quand même qu'il allait en moi plus doucement, qu'elle galanterie. Je me mets à souffler, essayer de me détendre, j'avais bien du mal. J'allais devoir quoi qu'il arrive passer ce moment, pas de marche à arrière, il n'allait pas me lâcher. Je souffle fort, j'ai toujours ma main devant ma bouche pour éviter un éventuel cri qui pourrait en sortir.

Bon Dieu... J'étais qu'une vulgaire proie, un morceau de viande dont on pouvait profiter si facilement. De son autre main, il passa sous mon chemiser pour attraper ma poitrine et la malaxer. J'étais prise de toute part... Cet inconnu abusant tranquillement de mon corps dans un métro bondé de monde, ou personne ne voulait voir ce qu'il était en train de se passer.

Mon corps commençait de mieux en mieux à accepter la présence de ses doigts dans ma petite chatte. J'avais moins mal, voir plus du tout. Une grande quantité de cyprine avait fait son apparition pour permettre à l'inconnu de s'enfoncer tranquillement, glisser entre ma fente sans rencontrer le moindre blocage, même avec le tissu de ma petite culotte... Culotte avec des petits tentacool dessin... Des pokémons eau, ils devaient eux aussi bien apprécier la situation... Étrange de penser à ça à ce moment. Oui j'essai de me détendre du mieux que je peux.

Ma petite chatte n'est pas la seule à réagir, ma poitrine aussi. Les caresses qu'il fait à travers mon soutien-gorge ont leurs petits effets. Le tissu frottant contre mon téton, commence à le faire durcir, appuyant voulant sortir de mon soutien-gorge, c'est très dérangeant. Je libère alors ma bouche, pour venir attraper mon soutien gorge, la petite barre qu'il y a au milieu de la poitrine, je tire dessus, essayant de le changer de place pour être plus à l'aise, mais rien n'y fait ce contact est de plus en plus dérangeant... Dérangeant dans le sens, que cela semblait agréable !

Comme les précisions que l'inconnu faisait sur mon clitoris, en même temps qu'il profitait de ma chatte. A chaques petites précisions, je me tortillais de droite à gauche, frottant mes grosses fesses contre l'inconnu derrière moi, je pouvais sentir son sexe d'une taille important se caler entre mes fesses à chacun de mes mouvements.

Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Réponse 7 septembre 03, 2019, 11:54:00 pm

Une main entre ses cuisses, l'une contre ses seins, Ghanor ne perdait clairement pas de temps. Certains avaient d'ailleurs déjà du repérer le petit manège, mais ne réagissaient pas. Après tout, quand on voyait le Loup, la plupart y pensaient à deux fois. C'était une montagne, déjà de base, mais alors comparé à un japonais moyen. Certains devaient même apprécier la scène, mais il s'en moquait. Actuellement, tout ce qui intéressais le mâle, c'était la délicieuse petite femelle qu'il avait entre ses doigts. Et il sentait que ses efforts payaient : la belle était littéralement trempée. Simple réaction naturelle du corps, mais cela le mettait doucement sur la bonne voix. Son sourire s'étirait doucement, alors qu'il baisait ainsi aisément sa petite chatte de ses doigts épais. Même ses seins semblaient réagir du bon côté : ses mamelons se tendant sous l'excitation.

Ella laissa alors sa bouche, usant de sa main pour tenter de.. déplacer un peu son soutiens gorge ? Mh. Autant l'aider... Pour son propre plaisir à lui aussi. Riant lentement, il glissa alors ses doigts de sa lourde poitrine à l'attache qu'il défait pour libérer soudainement ses coussins opulents. Dieu seul savait ce qu'elle allait faire avec le vêtement, lui, il se contenta de revenir prendre en main ses seins désormais nus. Bordel... Elle était bien trop bien foutue pour son propre bien. Ses seins étaient si gros ! Ils débordaient littéralement des mains du loup, qui vint se saisir de ses mamelons pour les torturer et les pincer avec une envie perverse.

Et outre ses seins, son cul était lui aussi bien gros... C'était surement la chose sur laquelle il a posé directement son regard. Un cul bien dodu, des hanches larges. Une femelle bonne à engrosser, on pourrait dire... se léchant les lèvres, il sentait la jeune femme frotter ses fesses larges contre son bassin, surement sans s'en rendre compte. Mais dieu, que ça l'excitait. Sa queue grossissait ainsi encore plus sous les mouvements de son derrière, arrachant de légers grognements de plaisir soufflés directement dans son oreille.

« Ah... T'as un cul parfait, toi. » Souffla-t-il, dans un ricanement pervers.

Soudainement, le mâle libéra alors sa queue. Épaisse. Tendue. Chaude. Une hampe large, aux multiples veines parcourant le bâton de chair, et se terminant en un énorme gland gorgé de sang. A la base, des bourses lourdes, pleines. Son membre, terranide, n'était clairement pas aux proportions humaines. Mais il s'en moquait... il comptait la préparer suffisamment avant d'en faire sa chienne. Se léchant les lèvres, il glissa alors sa verge entre les fesses dodues de sa nouvelle salope, sous sa jupe. Qu'elle sente directement son bâton de chair contre elle.

« Frotte toi bien contre... » Ordonna-t-il.

Pendant ce temps, Ghanor continuait de jouer de ses doigts... ajoutant un troisième compère, alors que son pouce torturait toujours délicieusement son clitoris aussi tendu que ses mamelons.

Sonya

Humain(e)

Re : Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Réponse 8 septembre 04, 2019, 04:34:20 am

L'inconnu décida de libérer ma poitrine voyant que mon soutien-gorge me gênait atrocement. D'un geste rapide il déclic les agrafes, mes seins tombent alors lourdement, alors que mon soutien-gorge remonte sous mon haut tenant juste avec les bretelles. Une fois libre, l'homme retourna rapidement s'occuper de mes mamelons, les pince. Je remonte directement ma main devant ma bouche étouffant un petit couinement. Juste après je regarde à gauche et à droite espérant que personne n'ai entendu ça... Comme d'habitude aucune réaction heureusement. Car maintenant, ça serait vraiment gênant qu'on me voit comme ça... Les gens pourraient penser que je suis consentante de me laisser faire de la sorte, s'il y avait un souci j'aurais dû le dire plutôt. Un cercle vicieux !

Et tout allait bien vite dans cette histoire, je pus sentir entre mes fesses la verge de l'homme... Il avait osé la sortir comme ça dans le métro... Le stress montait encore plus en moi. Le fait d'avoir enfonçé ma culotte dans ma petite chatte, avait fait rentrer le tissu dans la rai de mes fesses, je pouvais sentir cette queue chaude se frotter contre moi. Écartant mes fesses pour s'y faire une place. Et il m'ordonna de me frotter contre.

"Je... Non..."

Je ne savais plus quoi dire tellement j'étais en stress... Mais je me mis à bouger de haut en bas, tendant mes fesses en arrière pour me frotter contre sa verge. Alors qu'il en profita pour rentrer un troisième doigt dans ma petite chatte, qui faillit m'arracher un petit cri. Je n'allais pas pouvoir me retenir comme ça tout le long du trajet... Et vue comme il était lancé avec sa queue de sortie, il allait forcement vouloir rentrer dans ma petite chatte... Je m'inquiétais de savoir si j'allais réussir à ne rien dire. A ne pas laisser échapper un bruit, pour ne pas qu'on se fasse voir par les autres...     

Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Réponse 9 septembre 04, 2019, 05:03:19 pm

Ghanor n'avait aucune honte. Pourquoi en avoir ? Le mâle se moquait de la société actuelle. Il agissait comme bon lui semblait, et là encore il en faisait une magnifique preuve. Sa queue, bien logée contre le cul dodu de sa nouvelle petite pute du moment, le Loup prenait littéralement son pied à traiter ainsi cette pauvre petite chose. Une jeune fille jeune, qui ne pensait jamais finir dans une telle situation. A se faire ainsi pétrir ses gros seins en plein milieu de tellement de gens, qui observaient Sonya du coin de l’œil. Entre peine, honte, excitation même. Personne n'osait l'aider, laissant la pauvre femelle entre les mains d'un prédateur qui comptait bien se servir d'elle jusqu'à en avoir assez.

Mais ça ne semblait pas vraiment être prévu... En tout cas pas pour le moment. Un corps aussi voluptueux, des formes aussi prononcées... Oh, elle tapait pile dans ce qu'adorait Ghanor. Dommage pour elle !... Ou peut-être pas ? Après tout, il comptait bien faire en sorte qu'elle adore la chose.

« Oh que si... Allez. Montre moi ce que tu sais faire... »

Elle commença alors sa petite dance. Frottant son gros cul contre sa queue, masturbant perversement sa verge entre ses belles fesses dodues. La sensation était exquise... sentir les deux monts bien en chair comprimer son énorme verge, dans un mouvement de masturbation qui arracha quelques grognements de plaisir au mâle. Personne ne pouvait voir la chose, le tout étant caché sous la jupe de Sonya. Bordel, c'était juste si bon. Le sourire aux lèvres, il retira alors sa main de ses seins pour venir pétrir son cul et le claquer d'une petite fessée sonore.

« Mmh... j'vais te baiser, petite pute. Chacun de tes trous... Même ton cul aura droit à ma queue. »

Ghanor était plein... Et il comptait violer chacun de ses orifices. Sa chatte bien-sûr, mais aussi sa bouche. Et son délicieux cul. Il écarta d'ailleurs son fessier, venant masser son petit trou avec son pouce, avant de l'enfoncer et de doigter ses deux trous en même temps, alors qu'elle dansait littéralement contre sa bite.

Sonya

Humain(e)

Re : Un long voyage [Ghanor Lonefury]

Réponse 10 septembre 06, 2019, 04:59:27 am

L'inconnu se moquait bien de savoir si des gens pouvaient nous voir ou non dans cette position... Aucune gêne, aucune honte, aucune limite... Profitant en poussant des grognements de plaisir quand je me mets à onduler mon gros cul sur sa queue. Je pouvais sentir cette énorme verge entre mes fesses pulser de plaisir, grossir, imaginer toutes les choses que j'allais subir dans ce métro avec cette queue. Il lâcha alors ma poitrine pour pétrir mes fesses et me donner une claque. Mes yeux se plissent et je me mords la lèvre inférieure pour retenir un cri de surprise... Silence... Silence... Cette position était déjà honteuse, donc il fallait faire le moins de bruit possible...

La voix de l'inconnu arriva de nouveau à mes oreilles... Me disant qu'il allait me baiser chacun de mes trous... Que mon cul allait avoir le droit à ma queue... Non... Pitié... Voilà bien longtemps que je n'avais rien fait... Que je n'avais pas eu de rapport... Et sans préparation j'allais avoir mal, très mal... Je pouvais déjà imaginer son énorme queue déchirer mon cul pour y pénétrer. Ecartant mon petit anus... Et quand il disait chacun de mes trous, il parlait bien seulement de ma petite chatte et de mes fesses ? Pas de ma bouche ? Il ne pouvait pas me forcer à lui faire une fellation ici ? C'est sûr que quelqu'un allait nous voir à ce moment... Il ne pouvait pas s'en foutre autant du regard des gens ?

Alors que je me posais de nombreuses questions sur le sort qui allait m'attendre, l'inconnu décida d'aller explorer mon anus, le caressant avant d'y introduire son pouce. Je le sens s'écarter sous la pression, avec bien du mal. Je respire fort, très fort on dirait une chienne, j'essaie de ne pas contracter mon corps pour qu'il puisse rentrer plus facilement en moi, alors que le passage est déjà des plus étroits. Je continue bien sûr de danser sur sa queue, mes mouvements sont plus saccadés quand même, mais je n'ai pas envie de me reprendre une fessée, alors je continue d'exécuter les ordres qu'il me demande.

"S'il vous plaît... Ne me baiser pas ici... On peut aller où vous voulez... Mais pas ici... Si quelqu'un nous voyait..."

J'étais prête à me donner ailleurs à cet inconnu, à la suivre où il voulait. Mais on devait quitter le métro. J'avais vraiment trop peur de me faire prendre ici avec une queue empalée dans mes fesses... Surtout, que depuis un moment je me retenais de pousser des couinements. J'avais bien eu du mal à prononcer ces quelques mots sans crier... Respirant toujours comme une chienne. Et le plus dérangeant était de sentir mon corps réagir de cette façon. Mes seins me faisaient mal à cause du plaisir qui montait et ma petite chatte mouillait de plus en plus.


Répondre
Tags :