Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS
Inscrivez-vous

Akira Fubuta

E.S.P.er

Re : A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 15 jeudi 12 juillet 2018, 19:02:48

Akira recouvre l'entrejambe de sa nonne préférée de ses savoureux coups de langue, couplés à doigts. Ceux-ci s'enfoncent en parallèle à sa langue dans cette chatte humide, effectuant de brutaux va et viens, ou la douceur n'est plus la bienvenue. Plus de place pour la modération ! Place à la débauche et au sexe sans concessions. La chatte d'Alix émettait désormais de drôles de bruits, dû à la combinaison de l'humidité et des gestes rapides d'Akira. Des bruits obscènes et délicieux, dont Akira se régalait autant que son entrejambe. Du côté de la sienne, d'ailleurs, Alix ne devait pas être en reste. Akira pouvait sentir contre sa chatte les vibrations de sa voix tentant de se faire entendre, en vain. Alix était maintenant couverte de cyprine sur l'ensemble du visage, sans surprises. Cette particularité qu'avait Akira était aussi sale que délicieuse... et ce n'était toujours pas terminé pour les deux jeunes femmes.

Akira resserra les jambes contre la tête d'Alix pour l'immobiliser encore plus qu'elle ne l'était déjà, coinçant définitivement sa tête contre son entrejambe en ébullition. Sflitch sflatch sflotch, les coups de langue acharnés de la jeune nonne sur son intimité complètement trempée faisait leur effet. Akira se retenait de jouir pour pouvoir se calibrer sur le rythme de sa partenaire, mais dieu sait qu'elle n'allait pas tenir longtemps. Il fallait se préparer à l'instant ou la nonne contracterait le bas ventre, Akira se relâcherait pour se laisser aller à la jouissance la plus totale...

"Encooooore !" put-elle entendre plus ou moins distinctement. Soit, elle en voulait encore plus ? Alors donnons lui plus !

- Tu aimes ça ma petite salope, hmm ? Ooooh oui, tu es une vraie pute.

Akira, toujours de sa voix tremblante, sur un ton euphorique, ne pouvait retenir ses insultes. D'habitude si élégante et polie, la jeune femme était une toute autre personne en cet instant ! Et alors qu'elle insulta Alix, elle redoubla d'efforts pour la faire jouir. Quatre doigts enfoncés dans la chatte effectuant de violents va et viens, des coups de langues sans aucune forme de répit, dieu sait qu'Alix prenait cher ! Pour finir, Akira lui enfonça deux doigts dans le cul. Tant qu'elle avait des doigts libres, ils pouvaient bien combler d'autres endroits.
Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧

SoeurAlix

Humain(e)

A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 16 jeudi 12 juillet 2018, 23:47:35

« Tu aimes ça ma petite salope, hmm ? Ooooh oui, tu es une vraie pute. »
Je n'ai même pas le temps de réagir, encore moins de répondre, vu comme ma bouche est quasi étouffée par cette cyprine qui ne cesse tant de couler que j'ai l'impression d'en avoir partout, mon visage tout entier, mes épaules, mon cou, et sans doute sur mon habit ouvert, que je manque suffoquer plus encore, me cambrant comme je le peux, malgré le corps d'Akira qui pèse sur mon visage.

Elle a profité de ma position, de ma faiblesse. Quatre doigts, elle a fourré quatre doigts dans ma chatte! Et je la sens qui va et vient comme un homme fou, comme quand Maxime se déchaînait, sauf qu'il en avait une plus petite, finalement. Ça fait mal, j'ai envie de hurler, parce qu'elle ne prends plus du tout aucune douceur. Mais putain, c'est trop bon de se faire défoncer comme ça. Et ce qui bouillonne dans mon ventre monte, alors que j'en perds de plus en plus le contrôle. Je veux faire durer tellement c'est bon, mais je vais craquer.

Et je comprends que c'est ce qu'elle veut, quand elle m'enfile avec la même sauvagerie deux doigts dans le cul, m'arrachant là aussi un cri mêlé de surprise et de douleur, me faisant me cambrer plus encore, mais tenant toujours mon visage quasi étouffé sous sa chatte dégoulinante.
Elle savait ce qu'elle faisait en prenant cette position, et mes bas battent l'air sans que je puisse me dégager. C'est comme si mon corps était en deux parties, le haut qui veut la faire jouir, et le bas qui ne songe qu'à jouir.
Mais l'idée me gagne à mon tour. Me contorsionnant comme je peux, je parviens à plier mes bras vers le haut. Tellement occupée à me limer, elle n'a rien remarqué. Je trempe deux doigts dans sa cyprine qui m'inonde de partout et, d'un coup sec, je lui enfonce aussi dans le cul.

On va voir qui va céder en premier !

Akira Fubuta

E.S.P.er

Re : A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 17 vendredi 13 juillet 2018, 00:11:37

- Aaaah, aaah... grosse pute ! Sale chienne ! Espèce de putain de salooope...

Akira ne se contrôle plus. Ce genre de rapports intenses, avec une jeune femme qu'elle ne connait pas, sont typiquement ceux ou elle se déchaîne. Akira ne traite jamais ses partenaires de la même façon, pouvant aussi bien leur dire des mots doux que les insulter de tous les noms. Et à la manière dont la voix d'Akira tremble, presque suppliante comme si elle était au bord des larmes, la jeune femme va craquer. Les deux doigts qu'elle vient de sentir dans son cul lui font l'effet d'un aphrodisiaque, cet endroit étant son petit jardin secret à elle. La nonne venait de la souiller ! Quelle salope, Akira n'avait pas pu s'empêcher de l'insulter. Mais au moins, elle avait le sens des initiatives, c'est ce qui plaisait à Akira !

Akira continua cependant de labourer la jeune fille avec davantage de violence. Son cul, sa chatte, avec les doigts et la langue, elle s'y donnait à fond. Une véritable bête de sexe n'ayant plus qu'un but: jouir et faire jouir. La belle et sensuelle Akira, la bombe sexuelle, était devenue une salope. Tout simplement. Ce côté de sa personnalité ne lui plaisait guère, elle qui représentait la beauté et l'élégance se retrouvait en symbole de la débauche et de la vulgarité. Elle ne manquait pas d'en avoir honte une fois la tension redescendue... mais en ce moment même, Akira n'en avait plus rien à faire !

Et c'est alors que, malgré ses efforts, la jeune femme ne parvint pas à se retenir davantage. C'était trop. Cette belle nonne lui léchait la chatte depuis trop longtemps, et ses doigts n'aidaient pas. Dans un ultime cri de jouissance, alors que son bas ventre fut pris d'une violente sensation de chaleur, Akira inonda littéralement Alix de cyprine. Son intimité expulsa plusieurs jets d'une puissance incroyable durant de longues secondes, recouvrant totalement la nonne, qui baignait à présent dans une flaque de jus intime. Et à mesure que la flaque augmentait, Akira ne semblait pas pouvoir s'arrêter. La cyprine continua de gicler dix, quinze, vingt secondes... avant qu'elle ne soit vidée de la dernière goutte, enfin. Akira avait jouit, et les lieux en témoignaient.

- Aaaaaaaaaah... ouuuuuh... hmmmm.... c'était si bon...

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧

SoeurAlix

Humain(e)

A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 18 vendredi 13 juillet 2018, 07:02:28

« Aaaah, aaah... grosse pute ! Sale chienne ! Espèce de putain de salooope... »
Je viens de me prendre ça en plein ! Ça faisait si longtemps qu'on ne m'avait pas traitée ainsi. Je revis ! Il a fallu que je vienne dans un temple pour entendre ça à nouveau. Et ça me fait l'effet d'un aiguillon. Puisque lui ouvrir le cul a déclenché ça, j'insiste et mon simple index commence à se trouver très à son aise, au point de lui adjoindre le majeur, m'offrant juste sous les yeux la belle vision de ce petit trou qui n'est plus si petit.

Mais j'ai aussi l'impression que ça a métamorphosé Akira. Elle est en train de me broyer la chatte, et l'expression « défoncer » prend toute sa valeur. Mes parois sont distendues, sa main cogne et les étire encore, avec un rythme de folie. Je dois ruisseler de mouille, tacher ma robe de bure sous moi !
Et, comme si ça ne suffisait pas, j'ai le cul dans un de ces états. Il doit être aussi béant que ce joli petit trou de cul que j'ai sous les yeux. Et, là aussi, elle a oublié la douceur, elle me ramone littéralement l'anus !
D'ailleurs, une première et violente décharge nerveuse m'alerte sur l'état avancé de la jouissance qui monte. Je sais déjà que celle-là, je ne l'arrêterai pas !

J'ai le bas-ventre en feu, à peine sous mon contrôle, s'agitant pour venir à la rencontre de l'une et l'autre main. Comme la fois où Léa m'avais prise, alors que j'avais un plug dans le cul, me mettant dans un tel état de transe, juste avant d'inverser, en me sodomisant avec un god ceinture, tout en jouant avec la télécommande de l'oeuf qu'elle m'avait fourré dans la chatte.
Là, je suis transpercée de la même manière, et une deuxième et violente décharge nerveuse m'indique que ça monte, inexorablement.

La troisième n'a pas le temps d'arriver, que mon visage se trouve noyé, sous des flots quasi continus de cyprine. Akira est partie ailleurs, elle m'inonde, j'ai peine à respirer, étouffée par sa chatte et noyée par sa cyprine.
La troisième décharge nerveuse arrive, ou plutôt l'orgasme monte, sort, jaillit, explose. Mon bassin décolle une nouvelle fois, une dernière fois, vers sa main qui m'a distendu la chatte, sentir une dernière fois ça, tandis que des secousses incontrôlées m'agitent en tous sens.
Je pars, je monte, mes cris car c'en est j'en suis sure se perdent dans sa chatte, se noient dans sa cyprine. Je hurle, j'exprime, dans une sorte de silence contraint, qui exprime mal le pied que je prends.
« Aaaaaaaaaah... ouuuuuh... hmmmm.... c'était si bon... »
Akira me parle, mais je suis ailleurs. Haut, très haut, et je ne redescends pas vraiment. Réalise-t-elle même que je ne peux rien dire, tant elle maintient la pression sur mon visage, tant je suis couverte d'elle.
« Oh putain, ce que c'était bon ! » dis-je de cette voix étouffée.

Akira Fubuta

E.S.P.er

Re : A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 19 vendredi 13 juillet 2018, 11:50:55

Après réflexion, Akira compris qu'Alix avait eu un orgasme un peu plus long qu'elle. Elle était toujours en train de jouir, cette petite effrontée ! Baignée dans cet océan de mouille de la tête aux pieds, recouverte totalement d'une mare de cyprine salée, la petite nonne continuait de prendre son pied. Akira le sentait, elle sentait les vibrations contre sa chatte encore trempée de la cyprine qui venait d'en jaillir. Ça ne se fait pas, oh non ! Alix aurait du jouir en même temps qu'elle !

- Petite effrontée, tu dépasses les limites !

Akira se leva, libérant ainsi son visage de son entrejambe. Elle ne s'y connaissait pas beaucoup en domination, mais elle allait devoir la punir à sa manière. La jeune femme alla se placer debout au dessus d'elle, comme au départ, et écarta les jambes, à demi- pliées. Puis, avec brutalité, la jeune femme se doigta la chatte d'une force telle que la cyprine en jaillit de nouveau dans une série de puissants jets, visant directement la tête de la nonne. Tant qu'elle continuait ainsi, la cyprine ne cessait de jaillir dans un torrent de liquide, barbouillant complètement la nonne sans lui laisser aucun répit. Akira prenait cela autant comme une punition qu'une récompense.

- Hmmmm... tu aimes ? Je sais que tu aimes, regarde.

Elle redoubla d'intensité, s'enfonçant cette fois-ci quatre doigts entre les jambes, et repris son petit rituel. La jeune femme y allait si violemment qu'il était difficile de croire qu'elle pouvait se ruiner ainsi l'entrejambe sans se faire mal, mais le plaisir était trop grand. Les jets ne cessaient d'affluer dans des assauts répétés, et au vu de la puissance, certains atteignirent même le mur de l'autre côté de la pièce. Après tout, Akira avait parfois du mal à viser le visage de la pauvre nonne.
Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧

SoeurAlix

Humain(e)

A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 20 vendredi 13 juillet 2018, 14:44:56

Je plane, je plane comme perdu depuis si longtemps. Oh putain ce que c'est bon de retrouver ça. Et dans un temple qui plus est. Il faudra que j'essaie dans une église, pour voir si le lieu produit les mêmes sensations.
Mon sexe doit être si béant qu'il en accepterait le plus gros gode de la création. Mon cul doit être si ouvert que n'importe qui y rentrerait sans effort. Mon visage est recouvert de cyprine. Je dois avoir l'ait d'une traînée, d'une salope comme a dit Akira d'ailleurs.
Si elle me fait monter aux rideaux comme ça à chaque fois, je veux bien qu'elle me traite de tous les noms !

« Petite effrontée, tu dépasses les limites ! »
Je ne comprends pas sa réaction. Akira se lève aussitôt, alors que, quelques secondes auparavant, je laissais encore aller quelques coups de langue sur ses lèvres intimes, pas vraiment apaisées.
Et, quand je la vois se doigter à son tour, je comprends de moins en moins. Ses estes sont violents, et j'imagine que ce furent les mêmes qu'elle eut envers moi.
« Akira, qu'est-ce que vous faites ? »

Je fixe ce trou béant, que j'ai contribué à ainsi dilater, quand un jet violent m'arrive dans les yeux, sans que j'aie pu l'esquiver.
« Hmmmm... tu aimes ? Je sais que tu aimes, regarde. »
Je cligne des yeux, mais trop tard, et le jet atteint sa cible.
« Aïe ! » parvient à crier ma bouche libérée.

J'ai presque évité celui-là, mais le suivant atteint mes lèvres, comme si elles n'en avaient pas assez reçu comme ça. J'ouvre la bouche pour encore lui demander, mais, cette fois, c'est direct dans la gorge que je prends le suivant, manquant m'étouffer tant il est fort.
Je ne saurais même pas dire combien de jets de cyprine elle m'a envoyés, je n'ai jamais vu ça, j'ai l'impression d'en être couverte, ma robe de bure doit être trempée, et je ne parle ni de mon soutien-gorge ni de ma culotte que Akira n'a pas ménagés.

J'ai juste l'impression d'être une offrande dans le temple de la luxure.

Akira Fubuta

E.S.P.er

Re : A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 21 vendredi 13 juillet 2018, 15:28:12

Akira continue de se labourer la chatte toute seule comme une grande, offrant ce spectacle aussi beau que sale aux yeux de la jeune nonne. Elle peut parfaitement voir d'ici les doigts d'Akira s'introduire avec violence dans une entrejambe trempée, si trempée qu'il faudrait inventer un nouveau mot rien que pour décrire la quantité de cyprine qui s'en échappe. Akira semble réellement surhumaine, comme si elle venait d'ailleurs. Même son cul semble mouiller tant la jeune femme laisse ses fluides corporels s'échapper par vagues, noyant Alix dans un lac de mouille salée. Akira ressentait un tel plaisir qu'il lui fut difficile de tenir sur ses jambes à nouveau.

Elle se laissa tomber sur Alix dans douceur, puis sans perdre de temps, lui attrapa les cheveux pour frotter son visage contre l'immense flaque de cyprine. Il va sans dire qu'elle était suffisamment conséquente pour la noyer et obstruer son nez et sa bouche. D'ailleurs, Alix ferait mieux de fermer les yeux pour ne pas se piquer.

- Allez ma chérie, bois. Bois tout.

Lui ordonna Akira alors qu'elle continua de lui frotter le visage contre le sol inondé de cyprine. Alors que la jeune nonne commença à s’acquitter de sa tâche, Akira arracha sa bure d'un coup sec et sauvage, puis passa à ses sous-vêtements pour la laisser complètement nue. Elle ne supportait plus ces habits amples, cachant les formes de la jolie jeune femme. Elle était bien mieux nue, exposée ainsi à sa vue !

Ensuite, non contente d'en rester la, Akira traça un cercle sur le sol, duquel jaillit une lumière bleue. Son pouvoir agissait, et elle avait maintenant accès à sa pocket dimension. Akira y piocha un gode conséquent, de la taille d'un bras et de la largeur d'une cuisse, puis referma le portail. Avec ça, nul doute que la partie allait devenir intéressante...
Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧

SoeurAlix

Humain(e)

A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 22 vendredi 13 juillet 2018, 23:02:37

Je ne m'en remets pas, je suis comme sonnée. Je n'ai pas récupéré de cet orgasme dévastateur, même mon bas-ventre est encore agité de soubresauts comme en écho, et je ne cesse de prendre sur le visage de la cyprine.
Je ne comprends même plus ce qui se passe. Akira a joui, elle ne s'en est pas cachée, mais elle continue à se déformer la chatte, et surtout à m'arroser de son liquide. Ça n'existe dans aucun manuel de médecine un tel cas, ou alors c'est qu'ils n'ont pas testé qui il fallait.

Elle devient même folle ! Certes, Léa m'a malmenée, m'en a même laissé des traces, et, quand elle était déchaînée ou contrariée, ne me faisait aucun cadeau. Mais boire dans une flaque de sa mouille, jamais !
Akira n'a même plus aucune douceur. Elle me tire les cheveux, sans se soucier de mon « Eh, mais vous me faites mal ! », pour me plonger le visage dans cette flaque.
Je n'en peux plus, j'ai déjà avalé plus de sa mouille que je gobais de foutre quand Maxime était en grande forme, et me tenait bien la tête sur sa queue, pour être sûr que je n'en perde pas une goutte.
« Allez ma chérie, bois. Bois tout. »
Je n'en peux plus, je suffoque, je vais me noyer là-dedans.
Et, à laper comme ça à terre, j'ai l'impression de n'être qu'une chienne à ses yeux !

Elle mène le jeu, dans un temple où je ne sais pas si c'est normal de faire ça. Pas plus que de se retrouver nue, car Akira m'a littéralement arraché mes habits. Vu comme ils devaient tous empester sa mouille, ça ne change presque pas grand chose.
À poils en train de lécher à terre, je suis folle !

Enfin, pas tout à fait, ou peut-être complètement. Car, quand je vois jaillir une lumière bleu plus criarde que les bougies de la chapelle du couvent, et que je vois Akira tenir aussitôt en main un truc qui ressemble à un gode, mais plutôt de la taille d'une batte de base-ball, je commence vraiment à flipper.

Déjà qu'avec quatre doigts, elle a labouré sa chatte comme la mienne, je me demande ce qu'elle veut faire de ce truc.
Mais, la tête maintenue dans la flaque, à la limite de suffoquer, je ne peux même pas réagir !

Akira Fubuta

E.S.P.er

Re : A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 23 vendredi 13 juillet 2018, 23:24:10

Akira continue de maintenir Alix au sol, lui obligeant à boire sa mouille jusqu'à la dernière goutte. Elle ne la considérait pas comme son égale, c'était désormais certain. Mais Akira n'était pas spécialement adepte de la domination, disons qu'elle considérait simplement Alix comme un jouet. Un petit jouet pouvant lui apporter plaisir et jouissance, à qui elle pouvait en donner aussi. C'est donc avec force que la belle jeune femme vint donner une claque cinglante sur le cul de la nonne, lui laissant une belle trace rouge. Puis une autre, et une autre, et encore une autre !

- Tu es une vilaine fille, hmm ? Une très vilaine fille.

Après lui avoir bien tapé le cul jusqu'à le rendre écarlate, Akira l'attrapa une nouvelle fois par les cheveux pour la traîner dans l'immense flaque de mouille, sans douceur. Elle lui releva la tête un instant pour lui cracher dans la bouche, accompagné d'un doux sourire, avant de lui replonger la tête dans la mouille. Elle allait devoir boire, et plus vite que ça ! Et hop, une nouvelle fois, Akira lui ressortit la tête... pour la replonger ensuite dans la flaque. La jeune femme effectua ce petit rituel une dizaine de fois, avant de lui laisser définitivement la tête dans la flaque, pour s'attaquer à un autre endroit !

D'un geste énergique, Akira écarta les jambes d'Alix pour avoir une bonne vue sur sa chatte, et ne perdit pas de temps pour s'emparer du gode imposant. Ça allait sûrement faire mal, mais c'était pour accentuer son désir davantage ! Sans prévenir, la jeune femme introduisit le bout -large d'une dizaine de centimètres- dans le vagin de la belle, et poussa doucement pour introduire le reste. Lentement, l'énorme objet phallique élargissait les parois intimes de la jeune nonne sur son passage, et n'avait pas l'intention de s'arrêter...
Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧

SoeurAlix

Humain(e)

A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 24 vendredi 13 juillet 2018, 23:47:41

Elle est folle, complètement folle ! Elle va aller jusqu'où, comme ça ? Ah oui, j'ai pris un de ces putain de pieds, et ça ne m'était jamais arrivé comme ça. Bon, Maxime ou Léa savaient me faire jouir, c'est sûr, mais là je suis montée très haut !
Mais j'ai l'impression qu'elle fait ce qu'elle veut, qu'elle se fout que j'aime ou que j'aie mal. C'est vrai que, quand elle m'a mis quatre doigts dans la chatte, j'ai pris mon pied, mais ça m'a quand même fait mal au début. Si elle aime se pistonner comme ça, d'autres peuvent moins aimer.

Et je ne sais pas jusqu'où elle peut aller, alors que je me prends une claque, puis une série carrément sur le cul. Ça brûle, elle semble y avoir mis toute sa force.
« Tu es une vilaine fille, hmm ? Une très vilaine fille. »
Oh ça, c'est les mots qu'on dit quand on joue à la fessée, ou à la domination.

Je viens de réaliser, ça doit être une dominatrice ; je suis tombée sur une sorte de maîtresse, et moi, pauvre cloche, je n'ai rien vu venir. Le crachat qu'elle me balance dans la bouche en atteste, elle joue de moi, elle joue avec moi. Plus fort que Léa.
Et j'aime, oh oui j'aime, comme j'aimais avec Léa, même si elle est allée très loin.

Là, je me demande quand même si je ne suis pas tombée sur plus forte encore. Il lui a fallu juste un orgasme, pour me foutre à poils dans un temple, pour me dilater la chatte, et pour me faire boire sa mouille clouée au sol. L'humiliation même !

« Aaarrgghhh », mon cri de douleur se perd dans les bulles de la flaque de mouille.
Je veux me relever, mais Akira me maintient dans une posture qui empêche tout mouvement imprévu ; je suis littéralement clouée au sol.
Elle m'a complètement écartelé les lèvres avec son gros truc, j'en suis sure que je suis déchirée. Elle a enfoncé ça avec une telle violence !
Je relève la tête pour lancer un « Nooon ! » mais la gravité fait retomber mon visage dans la flaque de mouille.
Je ne suis plus qu'un jouet, souillé, écartelé, avec une volonté qui s'émousse, avec un corps qui se perd, avec un esprit qui ne sait plus.

Akira Fubuta

E.S.P.er

Re : A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 25 samedi 14 juillet 2018, 00:07:10

- Chuuuuuuuuuuut. Tu vas prendre ton pied, tu vas voir. Ma petite salope chérie.

Et Akira continua d'enfoncer son gode profondément dans la chatte de son petit jouet préféré, si bien qu'elle pouvait sentir l'extrémité pousser dans son ventre ! Ce n'était clairement pas pour rigoler, heureusement qu'Alix était endurante ou elle aurait bien pu perdre connaissance. Le gode n'était enfoncé qu'à moitié, mais cela suffisait pour l'instant. Akira commença donc à effectuer de légers va et viens, augmentant au fur a mesure la cadence. Avec un si gros gourdin, les sensations n'étaient plus du tout les mêmes qu'avec ses doigts ! Alix allait peut-être même se retrouver avec la chatte élargie a vie. Quelle importance ? C'était justement signe qu'elle baisait beaucoup, ce qui était assurément bien vu à Seikutsu !

Parallèlement à cela, Akira, qui n'avait plus rien pour simuler sa propre intimité, alla mordre fermement les fesses d'Alix. Elle voulait lui faire mal, et sentir sa chaire plier entre ses dents. Une simple envie sur le moment, ça l'avait prise sans vraiment d'explications. Peu importe ! Akira prenait son pied, et espérant que c'était le cas aussi pour Alice. Après tout, elle avait aussi le droit de prendre du plaisir non ?

Sans qu'aucune des deux femmes ne s'en rende compte, le jour avait déjà commencé à se lever. Nul doute que les gens allaient arriver tôt ou tard au temple, et les voir ainsi. Peut-être qu'Alix serait gênée, mais Akira... elle venait d'avoir une idée. Pourquoi ne pas inviter les gens à les prendre toutes les deux en gang bang ? Cela pourrait être amusant, et elles partageraient un plaisir mutuel !
Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧

SoeurAlix

Humain(e)

A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 26 samedi 14 juillet 2018, 00:23:58

« Chuuuuuuuuuuut. Tu vas prendre ton pied, tu vas voir. Ma petite salope chérie. »
Je ne sais pas jusqu'où Akira va aller, mais, là, je n'en peux plus.
Je n'en peux plus de boire sa mouille, à l'overdose.
Je n'en peux plus de ce phallus qui me déchire. Si je retourne un jour chez moi, je ne pourrai plus jamais faire l'amour avec Maxime ; sa bite aura l'air d'une allumette à côté.

Pourtant, c'est bizarre comme je suis passive, d'une certaine manière. Il suffirait que je relève et que je m'enfuie, quoique, à poils et empestant la cyprine, ça ferait très mauvais effet de rentrer au couvent comme ça. Mais, même ça, je n'y parviens pas ! Comme si Akira avait anéanti toute forme de résistance en moi. À moins qu'elle n'ait trouvé ce qui me plaît ?
Comme être dilatée par cet énorme truc ? Comme le sentir doucement aller et venir ? Comme me dire qu'il n'est pas entièrement enfoncé, et que ceci n'est rien à côté de la suite ?

« Aïe ! », une fois de plus, mon cri de douleur se perd dans la mouille encore au sol. Je sens ses dents dans mes fesses. Tiens, je me rappelle que Léa me mordait parfois, quand elle me prenait avec le gode ceinture.
Mais il n'était pas aussi gros que ce machin que j'ai dans la chatte. D'ailleurs, on dirait que je commence à m'y habituer. Akira a cessé de l'enfoncer, et elle lui donne de petits allers et retours. 'est comme si mon sexe était si extensible qu'il s'était adapté. Ça me fait juste du bien, presque comme une entracte dans la folie qui m'a saisie depuis que je suis entrée ici. Ce n'était pas le motif de ma visite, mais tout s'est vite emballé. Heureusement que personne ne m'a vue, car baiser en public n'est pas mon truc, alors que baiser dans les endroits publics est follement excitant.

Mais là, je ne sais pas si c'est public et, vu comme Akira s'est procuré cet énorme machin, je ne sais même plus de quelle religion on y cause.

Akira Fubuta

E.S.P.er

Re : A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 27 samedi 14 juillet 2018, 00:33:54

Et... et... splaf ! Akira enfonça le reste du gode d'un grand coup sec, ce qui ne manqua pas de tout lui casser là-dedans. Entré entièrement, il devait bien lui arriver jusqu'au dessus du nombril, ce qui était clairement surhumain. Mais en ce monde, tout était possible, avec un peu d'efforts ! Alix allait devoir l'apprendre, avec un machin de cette taille enfoncé dans la chatte. Akira ne se gênait pas d'ailleurs pour le remuer dans tous les sens, lui défonçant littéralement l'intérieur de la chatte et du ventre, sans aucune pitié. Elle en était presque jalouse.

Alix ne put rester en place sous les assauts du gode, et se retrouvait frottée par terre comme une serpillière, étalant la mouille sur tout son corps. Si elle était plus performante, elle l'aurait déjà bue entièrement ! Akira était déçue, la jeune nonne manquait clairement d'énergie. Il fallait la punir comme il se doit. Et ce gode monstrueux était un excellent moyen de le faire.

Petit à petit, des silhouettes se formèrent à la porte du temple, sûrement des curieux ayant entendu les cris. Leurs visages n'étaient pas discernables, mais il était aisé de deviner qu'il n'y avait que des hommes ! Akira en fût ravie, son souhait allait peut-être se réaliser. Un peu d'animation ne ferait pas de mal. La jeune femme se pencha donc par dessus Alix, et lui susurra.

- Regarde ma chérie, il y a plein de mecs. Tu veux qu'ils nous baisent, hmm ?
Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧

SoeurAlix

Humain(e)

Re : A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 28 samedi 14 juillet 2018, 00:43:36

Le répit a été de courte durée, et la patience de Akira s'est vite envolée. Quand elle a enfoncé le reste du machin, j'ai cru mourir. J'ai mal, putain que j'ai mal ! Partout, la chatte, le ventre, je dois saigner, pisser le sang de partout, faire une hémorragie interne. Mais je n'ai même plus la force de me relever, encore moins de crier.

Je ne réagis même plus lorsque Akira imprime ds mouvements au phallus, comme si tout était devenu insensible avec la douleur. Il paraît qu'il y a une frontière très ténue entre douleur et plaisir, et que l'un et l'autre peuvent ainsi s'unir. Mais pas là !

Je suis étendue comme une moins que rien. Cassée, malmenée, violentée, par une femme en qui j'avais confiance, et qui m'a déclenché un orgasme d'enfer. Mais là je suis à bout, sans réactions.

Alors, quand Akira me lance :
« Regarde ma chérie, il y a plein de mecs. Tu veux qu'ils nous baisent, hmm ? »
Elle sait elle-même que je ne peux même pas lui répondre, le visage mis dans la mouille par ses propres actes. Elle sait que j'empeste la cyprine, et que ça excite certains hommes. Mais sait-elle aussi que, avec le machin qu'elle m'a fourré dans la chatte et l'état dans lequel elle a mis mon ventre, je ne ressentirai plus rien ?

Akira Fubuta

E.S.P.er

Re : A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)

Réponse 29 samedi 14 juillet 2018, 01:13:18

La confiance ? Il ne faut pas l'accorder à de parfaites inconnues voyons ! Akira était bien loin de tout ça. Peut-être allait-elle se montrer plus douce avec elle après, mais ce n'était clairement pas le moment pour ça. D'ailleurs, remarquant qu'Alix ne réagissait plus, elle régla le problème en un claquement de doigt.

En effet, la jeune femme retira l'immense gode de la jeune nonne, déversant au passage quelques filets de sang. Oui, elle y était allée un peu trop fort ! Alix était sûrement aux portes de l'évanouissement, mais Akira avait une solution. La jeune femme ouvrit un portail pour se saisir d'un flacon d'argent contenant un mystérieux liquide. Un objet qu'elle avait gagné à des enchères sur terra, et qui pouvait se montrer bien utile... surtout dans ce genre de situations. La jeune femme enduisit son poing avec le contenu du flacon, une sorte de gelée bleue, et l'enfonça dans la chatte d'Alix. Après le passage du gode, ça rentrait comme dans du beurre ! Cependant, cela n'empêcha pas la gelée d'agir, et de refermer lentement les nombreuses contusions internes qu'avait subie la jeune femme, pour finalement refermer entièrement sa chatte sur son poing. Elle venait de retrouver sa forme initiale ! Magique ! Akira eut un peu de mal à retirer son poing cependant, et dû tirer d'un coup sec.

- Et voilà ma chérie, tout va mieux maintenant.

Du moins, jusqu'à ce qu'elle ne fasse signe aux hommes à l'entrée de venir. Ceux-ci ne perdirent pas un instant, guidés par un instinct animal plus fort que tout. Cela faisait plusieurs minutes qu'ils observaient les deux femmes baiser comme des sauvages, et ils comptaient bien participer.

Chacune des deux filles avaient trois hommes pour elles. Un dans chaque trou. Le cul, la chatte et la bouche. Akira n'eut aucun mal à les accueillir, mouillant alors de nouveau sous les coups de reins, mais comment Alix allait-elle réagir ? Après tout, ils n'y allaient pas de main morte. Même Akira le sentait bien, et n'allait pas tarder à en faire les frais.
Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧


Répondre
Tags :