Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride
Inscrivez-vous

Alexandre Dowell

Créature

Re : Café du Triomphe [PV Alexandre Dowell]

Réponse 45 décembre 24, 2018, 01:49:15 am

L’ambition était ce qui allait déterminer le reste de la vie de Terria. Alexandre lui avait parlé du clan, du Conclave, ce qui avait suscité l’intérêt de Terria, qui voulait toutefois aussi se renseigner sur les vampires de manière plus générale.

« Hum... Pas exactement. L’envie, la colère, l’orgueil... Ce sont davantage des notions démoniaques que vampiriques. »

Alexandre buvait un verre de vin tout en continuant à lui parler. Les serviteurs, eux, avaient commencé à ramener les premiers plats, offrant au couple une série de plats agréables, cuisinés par un traiteur particulier. Le vampire était un homme raffiné, qui appréciait la bonne gastronomie. Il avala donc une magnifique langoustine, et continua ensuite à décrire à Terria les particularités des vampires. Il y avait en effet des subtilités qui échappaient logiquement à la jeune femme, qui ne savait pas grand-chose des vampires.

« En fait, il existe une multiplicité de sous-familles et de sous-genres vampiriques. Le vampirisme est un mutagène qui a évolué différemment au cours des millénaires, pour des raisons qui m’échappent, et font l’objet d’âpres débats théoriques. Certaines familles ont des formes plus monstrueuses, comme les nosferatu, et ont des pouvoirs variables. Si notre capacité à absorber le sang est commun à tous les vampires, les différences sont importantes. Certaines espèces ne supportent pas les rayons ultraviolets, qui font fondre instantanément leur peau. D’autres peuvent devenir invisibles, ont des résistances accrues, peuvent intuitivement se transformer en chauve-souris... Ce sont là des facultés génétiques, mais tous les vampires ont aussi des aptitudes magiques, et ont une affinité naturelle avec la magie rouge, la magie du sang. Ma famille ne craint pas le soleil, par exemple, et mes aptitudes génétiques sont assez faibles. En revanche, je maîtrise plutôt bien la magie rouge, qui me permet de manipuler le sang des autres... »

Le vampire termina son monologue par une petite démonstration en remuant les doigts. Terria dut alors sentir son rythme cardiaque s’accélérer subitement, et se roidit sur place. Son pouls s’emballa, et l’adrénaline se mit à battre dans ses veines, tandis que ses joues rosirent... Et que le plaisir sexuel commença à affluer en elle.

« Voilà l’un des petits tours que nous affectionnons, Terria... Manipuler le rythme sanguin d’une personne présente bien des avantages. Nous développons des élixirs pour nos soldats, afin de les rendre plus nerveux au combat... Mais la manipulation sanguine peut aussi avoir de fortes opportunités avec le beau sexe. Quand une femme croise unv ampire et commence à perdre le contrôle, c’est souvent parce que le vampire utilise sur elle son contrôle du sang. Tu le sens dans tes veines, Terria ? Nous avons baisé comme des bêtes il y a quelques heures, mais cette soif remonte encore en toi. Et je sens ton sang se concentrer entre tes jambes... Tu dois être en train de mouiller, là... Que je continue comme ça encore un peu, ma belle, et tu seras prête à égorger ma servante si je te l’ordonne. Voilà mon pouvoir, Terria... L’envoûtement. »

Alexandre insista encore, et permit ainsi à Terria d’atteindre le paroxysme... En ayant un orgasme. Elle se mit à jouir sur place, inondant sa culotte et ses cuisses, sa mouille se mettant ensuite à glisser le long de ses jambes. Alexandre arrêta alors son petit tour, et but à nouveau de son verre.

« Qui sait ? Peut-être que je continuerai à m’amuser avec toi et à te faire jouir à distance, quand tu t’y attends le moins... »
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Terria

Humain(e)

  • -
  • Messages: 59


  • FicheChalant

    Description
    Née Ashnardienne, mais fille d'esclaves, Amara s'affranchit de son passé sous le nouveau nom de Terria. C'est une grande femme qui aspire au pouvoir par tous les moyens possibles sans se soucier d'un égo ou d'une conscience. Suivant son propre code, elle cherche à trouver de nouvelles proies ou partenaires d'affaires.

Re : Café du Triomphe [PV Alexandre Dowell]

Réponse 46 janvier 03, 2019, 03:31:47 pm

Terria eut un léger mouvement de recul lorsqu'elle apprit l'usage de la magie rouge d'Alexandre. Tentant bien que mal de contenir son désir grandissant sous l'effet des pulsions magiques contrôlées par le vampire, la belle laissa un petit cri d'extase devant son hôte qui semblait se régaler du contrôle qu'il pouvait exercer sur elle. Ses joues rosées trahissaient son plaisir charnel.

Les servantes étaient restées à leur poste et n'avaient pas bougé devant la scène, la discipline était le mot d'ordre.

À l'intérieur d'elle-même, Terria avait un dégoût pour la magie et plus particulièrement des espers. Elle ne savait comment réagir face à l'annonce d'Alexandre, jamais elle n'aurait douté l'utilisation de pouvoirs pour les créatures de la nuit. Aussitôt, l'offre qui lui était faite semblait moins intéressante, comme si se lier à ces pouvoirs, quoiqu'ils représentaient un énorme avancement et avantage, allait tout bonnement contre ses principes et son désir.

- « Je... je ne... »

Pour une fois, Terria se sentait à court de mots. Elle n'avait rien contre les avances du Vampire, mais elle avait une sainte horreur de l'usage qu'il pouvait faire sur elle à son insu et surtout par le travers le sa magie.

Elle serra les poings, il fallait se ressaisir et ne pas montrer de faiblesse. Trouver un moyen de tirer avantage ou encore de se tirer de cette situation. Voilà qu'elle avait déjà accepté l'échange de concubinage. Alexandre était-il un homme fier? Il fallait tester. On pouvait toujours le mettre au défi d'arriver à ses desseins sexuels avec elle de façon naturelle. Dans tous les cas, il était hors de question d'être en proie à ces sorts. De toute façon, Terria aimait bien les crocs et l'échange sanglant qu'ils avaient eu, possiblement un moyen de faire pencher la balance de son côté.

- « Je vois. » Fit-elle tout simplement

Elle ne pouvait aller contre cet homme, c'était un allier avant tout.

Mais ce n'est pas un Esper, se dit-elle.

- « Mais je préfère avant tout votre corps et votre regard pour moi. »

Serrant les cuisses, Terria profitait des dernières pulsations que lui avait envoyées la magie du sang. Autant qu'elle détestât la magie, elle aimait le goût du sexe. Ce fut certainement ce qui l'avait retenue de dévisager son hôte et de quitter la table.

- « Cela dit, l'espionnage m'intéresse. Il n'y a rien que le coeur ne peut garder que pour soit. Dévoiler les sceaux secrets est toujours un immense plaisir, même s'il faut passer par un bris de la Psychée. »

Les plats se succédèrent au fil de la conversation. Les cuisiniers avaient préparé des accents de saveurs douces, sucrées et épicées avec fruits de mer et viandes sauvages. Un vrai délice terre et mer. On pouvait lire une certaine fierté dans les yeux des domestiques alors que ceux-ci contemplaient leurs maîtres satisfaits.

- « Ainsi, si je comprends bien, vous êtes un homme maladroitement malheureux, dans le sens où cette soif en vous n'est jamais assouvie. J'entends ici le malheur de garder ce fond de désir jamais apaisé. »

Terria, qui sentait maintenant un certain inconfort du à l'humidité résiduelle de sa culotte décida de se lever.

- « Si vous m'excusez »

Et en un tour de vint, elle vint passer une délicate adresse sous sa robe, offrant ainsi sa jambe en vue l'instant d'une seconde. Puis, sa culotte apparu ensuite comme un annexe à sa main, là où elle pendait maintenant.

- « Voilà qui est mieux ! À moins que vous ayez en tête de poursuivre votre contrôle et étendre le tout à ma robe ? » demanda-t-elle coquinement une main sur son décolté, comme si elle était en attente de la réponse d'Alexandre afin de savoir si elle devait retirer robe également.

Alexandre Dowell

Créature

Re : Café du Triomphe [PV Alexandre Dowell]

Réponse 47 janvier 04, 2019, 01:43:10 am

Son tour de magie semblait avoir marqué Terria, qui ne manifesta pas cette curiosité teintée d’amusement qu’elle lui témoignait jusqu’à présent. Au lieu de ça, Alexandre eut droit à une remarque timide, puis à un silence éloquent. En voulait-elle à Alexandre de l’avoir contrôlé ? Ou était-elle une femme réfractaire à la magie ? Cette dernière hypothèse était également probable, car il existait beaucoup d’humains qui, faute de pouvoir pratiquer la magie, y étaient hostiles. Mais, en ce qui concerne Terria, c’était clairement un problème, surtout si elle voulait faire de l’espionnage, et se servir de son corps. Il sourit brièvement en la voyant progressivement se déhancher, retirant sa culotte trempée, et mettant discrètement ses formes en valeur. Alexandre s’appuya contre le dossier de son fauteuil, conservant sur le coin de ses lèvres un léger sourire.

« De l’espionnage, je veux bien, mais vos seuls charmes seront insuffisants pour que je daigne vous envoyer en sécurité… Espionner. »

Alexandre se redressa lentement, et fit le tour de la table, jusqu’à rejoindre Terria, et l’invita également à se relever. Une fois la jeune femme debout, il en profita pour se glisser dans son dos. Le vampire se frotta contre elle, s’appuya sur son corps, et glissa sa main entre les cuisses de Terria, sentant rapidement, le long de ses doigts, une forte humidité. Il sourit brièvement, tandis que son autre main s’attaquait au devant de la robe, massant et s’appuyant sur l’un des seins de la jeune femme. Sa main la masturba doucement, l’autre palpant son sein à travers les tissus.

Le vampire maîtrisait la situation, et lui parlait d’une voix douce dans le creux de l’oreille, un ronflement se faisant peu à peu sentir contre les fesses de Terria :

« Je ne peux pas t’envoyer en mission sans un minimum d’entraînement magique, et de résistance vampirique. Je ne peux faire de toi une magnifique amante, car c’est déjà ce que tu es, mais je peux faire de toi une redoutable espionne. Personne ne te soupçonnera en raison de ton côté humain, mes congénères penseront lire en toi à travers ton rythme sanguin… Mais mon clan connaît des techniques et des méthodes de relaxation qui te permettront de jouer aussi avec cela, et ainsi de les duper. »

Il remonta sa main de ses seins pour caresser le cou de la femme, glissant lentement ses doigts sur sa peau. Une merveilleuse peau satinée, très agréable, qu’il reniflait doucement, tout en retournant régulièrement l’embrasser, la mordillant légèrement, mais sans boire son sang.

« Oui, Terria, je te permettrai de conserver le contrôle. Je te permettrai de lutter contre le sort que je viens de te faire, et qui t’a fortement déplu… Ce que je comprends. Perdre le contrôle, c’est horrible, c’est un rabaissement, une humiliation forte… Alors, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que tu n’aies jamais à revivre ça, Terria… »

Il la retourna à nouveau, et leurs regards se croisèrent. Sa main se perdit cette fois dans les longs cheveux flamboyants de la femme, sa poitrine se frottant à son torse. L’homme alla alors tout naturellement l’embrasser, et conclut ensuite son discours :

« …Car c’est ce que mérite les femmes qui me sont proches, Terria. »
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Terria

Humain(e)

  • -
  • Messages: 59


  • FicheChalant

    Description
    Née Ashnardienne, mais fille d'esclaves, Amara s'affranchit de son passé sous le nouveau nom de Terria. C'est une grande femme qui aspire au pouvoir par tous les moyens possibles sans se soucier d'un égo ou d'une conscience. Suivant son propre code, elle cherche à trouver de nouvelles proies ou partenaires d'affaires.

Re : Café du Triomphe [PV Alexandre Dowell]

Réponse 48 janvier 15, 2019, 12:22:22 am

- « Tu... hmmm... oui. C'est très intéressant Alexandre. Il est vrai que je ne suis pas connue de la haute sphère, malgré moi et bien heureusement pour vous. Du moins, pas encore. »

Car bien que Terria se remettait de l'envoûtement, elle savait saisir une bonne opportunité et le vampire avait capté son humeur malgré elle. Ne souhaitant pas être désagréable à son hôte, elle avait préférer retenir son dédain pour la magie tant bien que mal.

Elle reçu le baiser du vampire, doux et délicat. Il y avait un parfum de sincérité dans ses mots et une finesse sur ses lèvres. Terria lui rendit l'échange, sentant la main de celui-ci caresser son crâne, puis sa nuque, sans y laisser de ponctuation.

- « Une espionne des plus amantes alors ! » lui répondit-elle avec le sourire

Puis, pour seller l'offre, elle l'embrassa à nouveau, serrant sa poitrine volumineuse contre le torse fort de Dowell. Pour passer ses mains à son cou, elle se souleva légèrement sur la pointe des pieds. L'étreinte lui paraissait éternelle, mais c'est bien puisqu'elle était reconnaissante.

Dans sa tête, elle revoyait des espers, ces créatures embuées de la magie, ces êtres dont elle détestait du plus haut point. Une résistance à la magie ? Pourquoi n'y avait-elle pas pensé avant ? Cela pourrait être un grand atout contre ces misérables. Oui, l'offre d'Alexandre avait su viser juste et elle devrait faire de même en retour pour lui montrer ce qu'elle pouvait apporter aussi.

Finalement, Terria et Alexandre rejoignirent la table pour le dessert qui ne tardait d'arriver. De belles coupes renfermèrent la fraîcheur de la crème et de fruits rouges frais. Armé de petite cuillère, la belle se régala, sans presser le plaisir.

- « Je doute que vous avez déjà une bonne idée de mes premières cibles et tâches. Quelles sont vos préoccupations immédiates ? Évidemment, rien de très à découvert. Je me tarde d'en apprendre plus sur... l'entraînement dont vous me réservez pour développer cette résistance. »

Terria n'avait aucune idée à quoi s'attendre sur le renforcement face à la magie. Quels étaient les exercices que Dowell pouvait lui donner ? Comment allait-il s'y prendre ?

- « Si vous me le permettez, j'aimerais me mettre aussitôt que possible. Et... j'aurai besoin de visiter votre bibliothèque. » lui avoua-t-elle

Alexandre lui avait informé que le gîte actuel ne disposait rien comparable à sa propre bibliothèque où il avait accumulé des savoirs divers allant de la politique à l'occulte. Terria savait à quel point il était puissant pour quelqu'un de détenir de l'information et de posséder une agilité d'esprit.

- « Aussi, vous étiez de passage à Ashnard de ce que je peux comprendre. Aviez-vous terminé votre affaire ? »

Alexandre Dowell

Créature

Re : Café du Triomphe [PV Alexandre Dowell]

Réponse 49 janvier 21, 2019, 02:12:10 am

Après cette démonstration magique, ils reprirent chacun leur place respective. La magie rose restait néanmoins une discipline magique redoutable, qui fonctionnait dans les deux sens, et avait parfois des effets sur le lanceur de sorts. Ou peut-être était-ce juste lié aux lèvres de Terria ? À son corps se blottissant contre lui, à la sensation de sa généreuse poitrine s’écrasant contre son torse ? En tout cas, Alexandre mangea son dessert, tout en écoutant les multiples interrogations de la femme.

« Tu es pressée de voir ma demeure, n’est-ce pas ? sourit-il. Mais oui, j’avais fini ce que j’étais venu faire ici. Notre rencontre relève du pur hasard, Terria, mais sache que j’en suis heureux, tu es une personne de bonne compagnie, et je suis convaincu que, avec ta motivation et ton ambition, tu pourras te hisser au sein du clan. »

Ayant terminé, il se rapprocha encore de la femme, contournant la table, et retourna l’embrasser. Une attitude spontanée, habituelle, mais, cette fois, Terria put sentir quelque chose de supplémentaire se frotter contre elle, à hauteur de ses cuisses. Alexandre prolongea le baiser en s’appuyant sur elle, fourrant sa langue dans sa bouche, convainquant ainsi la jeune femme qu’il avait envie d’autre chose qu’un simple baiser.

« Je crois qu’il est de mon devoir de te faire oublier cet orgasme forcé que tu as eu tout à l’heure... »

Et, pour ça, le meilleur moyen restait encore de passer à la pratique, de la prendre concrètement, d’autant qu’il en avait envie... Et qu’il ne s’imaginait pas que Terria puisse le refuser. Le vampire se pressait donc contre elle, et glissa ses mains sur les hanches de Terria, puis sur ses cuisses, et la souleva. Ses fesses s’appuyèrent sur le rebord de la table, faisant doucement remuer celle-ci, tandis qu’Alexandre déboutonnait d’une main nerveuse son pantalon.

Ceci étant dit, c’était Terria elle-même qui avait dit qu’elle voulait entamer le plus rapidement possible sa formation, alors Alexandre, dans le fond, ne faisait qu’appliquer ce qu’elle lui avait demandé :

« Pour résister à la magie, et notamment à la magie rose, Terria, il est essentiel d’avoir une bonne endurance sexuelle, et de contrôler les émotions de son corps. Hmmm... »

Une tâche difficile, car lui-même s’y entraînait depuis des années, et devait bien admettre qu’il était très simple de perdre son contrôle en la matière. C’est ce qui rendait la magie rose si puissante, et même si dangereuse. Mais c’était aussi pour ça qu’il fallait s’y frotter. Si Terria voulait évoluer, elle n’aurait pas le choix. À Terra, il fallait faire avec la magie, il n’y avait pas d’autres options. Grognant sur place, Alexandre, lui, continuait à la prendre, s’unissant à elle sur la table, soupirant doucement, se délectant des gémissements de la femme, de son corps se collant au sien...

Il joignait l’utile à l’agréable.
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Terria

Humain(e)

  • -
  • Messages: 59


  • FicheChalant

    Description
    Née Ashnardienne, mais fille d'esclaves, Amara s'affranchit de son passé sous le nouveau nom de Terria. C'est une grande femme qui aspire au pouvoir par tous les moyens possibles sans se soucier d'un égo ou d'une conscience. Suivant son propre code, elle cherche à trouver de nouvelles proies ou partenaires d'affaires.

Re : Café du Triomphe [PV Alexandre Dowell]

Réponse 50 avril 16, 2019, 11:57:21 pm

- « Mon cher Alexandre, vous savez dangereusement plaire aux femmes. Je n'ai nul doute que vous saurez venir à bout de ce qui se trouve sur votre chemin vers la gloire. »

Terria regardait son assiette vide, le ventre plein, repus et comblée de ce voyage culinaire à travers les phases de sels, les montagnes de sucres, les subtiles amertumes et les sûrs délicats. Le goût était l'un de ses sens qui s'était développé avec l'âge et l'accès à la richesse. Elle voua une affection aux produits salés, sa dent de sucre n'était plus. Alexandre venait y jeter sa langue, partageant les arômes qui étaient encore sur ses papilles. Terria vint y goûter, un deuxième dessert.

Persistant, comme à son habitude, Alexandre se penchait sur elle. La belle déposa une main sur la table afin de garder l'équilibre tout en continuant de rendre cette attention du vampire. Elle sentie l'extension de l'homme se ruer contre elle en témoignage du désir échaudé qui s'était renouvelé.

- « Oh! » fit Terria en surprise

La femme sentit la chaleur se déposer sur ses joue, de plus que la boisson qui accompagnait le repas l'avait émoustillé. Elle regarda autour, les domestiques étaient immobiles, tel les meubles et vases qui décoraient la pièce. Endoctrinés sur la bienséance et ne portaient pas de regard maladroit en leur direction, elles étaient des véritables bibelots. C'était comme si les amants se donnaient en spectacle sans attente du public. Une situation que la belle n'avait pas vu souvent, mis à part lorsqu'elle était le centre d'attention d'une salle remplie de viles pervers. Son corps voulait montrer à ces chères le plaisir qu'elle prenait à être là. Maîtresse, concubine du vampire.

- « Le contrôle, hmm? Je crois... je crois que ce ne sera pas,... hmmm... de mal. »

La belle avait fermé ses yeux, cherchant à se concentrer sur ce qu'Alexandre lui disait. Elle détestait la magie, mais le vampire lui avait apprit quelque chose de considérable. Ainsi il était possible de développer une résistance à la magie. Si elle devait résister à la magie rose des vampires pour arriver à ses fins, alors cela renforçait son désir de se commettre à la tâche.

Elle inspira profondément tout comme le sexe de son amant s'enfonçait en elle. Terria eu du mal à contenir le fluidité de sa respiration au début. À chaque coup de bassin, l'envie parcourait son corps. Son système nerveux réagissait de plus belle et ses mains recherchaient à se crisper sur le corps de Dowell.

- « Hmph... » fit-elle en expirant

Il était clair qu'elle ne maîtrisait pas encore son souffle. Autant elle possédait une vaste expérience sexuelle, Terria ne s'était jamais appliquée à contrôler cet aspect. Du coup, son essence se saccadait malgré elle. Or, comparé à une novice, ses prouesses étaient déjà remarquables. Possiblement, elle pouvait explorer un autre chemin pour l'aider dans son apprentissage. Pendant longtemps, Terria avait pensé que seuls les adeptes de magie pouvaient résister à celle-ci.

- « Contrôler les émotions de son corps ? »

Toujours les yeux fermés, Terria était perplexe. Pensant d'abord que le vampire s'était exprimé d'une façon cryptique, elle se disait que quelque chose lui échappait. Elle cherchait, puis, elle vit une lumière dans le noir de ses pupilles. Ce simple phosphène observé l’intrigua. Si elle devait contrôler les émotions de son corps, elle devait d'abord les lires, les voir. C'est à ce moment que l'idée de la méditation, ou encore la concentration vint. Il lui fallait se concentrer, ouvrir une porte, un troisième œil sur le ressentit.

- « Je crois,... je crois comprendre. Hmm... faites de moi votre disciple. » l'invita-t-elle le sourire aux lèvres

Les parois de la douce s'unissaient au rythme de sa respiration et exhibaient le plaisir de par leur sécrétion abondante.



Répondre
Tags :