Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

Prière du matin [Ryujin]

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Ruby Alenka

Créature

Prière du matin [Ryujin]

août 24, 2014, 06:37:10 pm

La saison est plutôt fraîche pour dormir à la belle étoile, mais c'est le lot de chaque voyageur sans maison et sans bivouac. Il était dans les six heures du matin quand un rayon de lumière vint baigner le visage endormi de la néréide couchée sur une plage. La veille elle avait dû encore marcher toute la journée, et sans rencontrer personne, sa vigilance apaisée elle s'était endormie près de son élément. Malheureusement la jeune nymphe n'était pas matinale, et ce réveil naturel lui assura une grimace de désapprobation, pour peu elle aurait maudit Apollon de s'affairer à sa tâche aussi tôt mais elle n'avait pas envie de s'attirer des ennuis de bon matin.
Elle luttait à peine contre la torpeur qui l'envahissait encore, et se mit à repenser aux nuits où elle dormait encore avec ses sœurs, généralement elle se cachait dans les grottes sous-marine ou dans le renfoncement d'une crique pour ne pas être dérangée par l'astre solaire. Si une de ses gentilles sœurs venaient la lever, elle pouvait sentir ses doigts lui caresser le visage et les cheveux pour l'extirper de ses rêves, si ça en était une moins conciliante il lui arrivait parfois d'être mise debout par des cris ou des farces plus ou moins drôles. Cette époque lui semblait bien lointaine, et depuis elle avait eu l'occasion de faire son réveil à mille endroits différents et de mille manières différentes. Pourtant c'est ce souvenir ''familial'' qui remontait à la surface et la replongea dans un semi-sommeil paradoxal. Elle se souvenait de la chaleur de sa place, la clarté de l'eau dans laquelle elle distinguait tout le monde aquatique, la couleur des coraux et de la peau hâlée de ses sœurs. Une nostalgie déprimante lui étreignit le cœur, et elle ouvrit les yeux pour ne plus se confronter à ses souvenirs.

 L'océan si bien nommé en face d'elle, commençait à étinceler sous les bras de lumière du soleil, il s'étendait à perte de vue et elle distinguait aucun bateaux à l'horizon, pas même un crabe trottinant sur la marée basse. Ruby se releva lentement en s'étirant, la cape qui lui servait de couette glissa sur le sable et elle la ramassa pour se couvrir. La plage était vide, et elle avait le sentiment désagréable que cette image de solitude lui était offerte pour lui rappeler sa faute d'avoir quitté les siennes. Jamais elle n'aurait pu imaginer auparavant se retrouver seule lors du lever de soleil sur les mers. Bien que souvent elle l'ait loupé à cause de sa paresseuse tendance à ne pas guetter l'arrivée du jour, la néréide se souvint des rares fois où elle était à l'heure pour prier Poséidon et les divinités des mers et des océans face au disque rouge. Le visage sérieux et fermé des autres néréides, à genoux dans les vagues qui venaient caresser leurs jambes comme pour leur répondre, priant chacune les unes les autres pour la vie de leurs sœurs et en remerciement à leur père.
Ruby considérait ce moment comme étant plus jeune comme une pause solennelle avant de commencer chaque journée mouvementée qu'elle vivait, aujourd'hui qu'elle comprenait sa signification elle ignorait comment le ressentir. Sûrement que du haut de ses 17 ans elle était encore trop jeune pour devenir solennelle. Pourtant ce bref moment lui sembla soudain comme le seul lien qui restait encore avec son ancienne vie, peut-être qu'en ce moment-même son peuple regardait l'horizon comme elle le faisait, contrit dans un silence spirituel.

La jeune néréide avança vers la marée, le sable humide laissait enfoncer ses pieds à l'intérieur de lui, et le bruit des vagues lui rappela encore plus le silence de cette plage. Elle bailla longuement, ce qui lui arracha quelques perles de larmes au coin des yeux, et quand elle eut fini ce fut d'autres sillons mouillées qui roulèrent le long de ses joues. Se laissant glisser vers le sol elle s'agenouilla en fermant les yeux, repensant à ses sœurs qui devaient sûrement encore lui en vouloir, et peut-être même les divinités. Le remord ne l'étouffait pas tant vu qu'elle désirait sa liberté, mais comme il était difficile d'imaginer qu'elle pourrait être rejetée à tout jamais par son seul élément.

« Par les mers et les océans, et ses divins créateurs et régisseurs de leurs mondes visibles et invisibles, je m'en remets à ces eaux ce matin pour... » Ruby ignorait vers où diriger sa prière, ses sœurs ? Remercier sa vie encore saine et sauve ? Elle n'était même pas sûre d'encore bien s'y prendre. « Je m'en remets à ces eaux ce matin puisse-t-elle me venir en aide dans mon voyage, et les remercier d'avoir veillée sur moi et ma vie cette nuit et les nuits à venir, je suis leur servante et leur fille ainsi que mes sœurs...que nos vies soient gardées en leur sein tans que nous agirons selon leur volonté. »
   

Ryujin

Dieu

Re : Prière du matin [Ryujin]

Réponse 1 août 26, 2014, 03:49:42 pm

Les Dieux ont cette étrange impresion en général quand on les prie, vous savez, il s'agit de cette impression de long frisson qui vous parcoure le dos, et pour un dragon, le dos est très long, vous ne pensez-pas ? IL sourit, à la manière dont seul les dragons le peuvent, c'est à dire en semblant plus dangereux que lorsqu'ils ne sourient pas, puisque c'était un sourire avec toutes les dents affûtées comme des rasoirs qui apparaissaient…

Comme bercé par cette prière qui était pour le moins peu orthodoxe, il remonta son cours jusqu'à fnir par trouver une plage et une jeune femme à genoux dans l'eau, ses oreilles pointues mettaient en relief sa non-appartenance au genre humain, et il pouvait, instinctivement, déterminer qu'elle appartenait aux eaux. Lesquelles, il ne le savait pas, mais, il savait qu'elle devait appartenir aux eaux, cela lui semblait presque plus naturel que le fait qu'elle appartienne à la terre…

Il remonta jusqu'à la source, restant sous l'eau, serpentant dans les eaux peu profondes mais qui suffisait à dissimuler sa masse corporelle plus qu'imposante, en effet, il était resté sous forme de dragon, et ce ne fut que quand elle eut fini qu'il sorti des eaux, élevant son long cou et sa somptueuse tête en dehors de l'eau, il était immense et rien que la partie émergée faisait bien une bonne vingtaine de mètres…

« Tant que tu agis selon nos divines volontés… très chère sujette ! »

Il avait une voix qui ressemblait au grave fracas des vagues sur les falaises. Et son corps dégoulinait sans fin d'eau de mer, celle-ci ruisselant entre ses écailles luisantes qui passaient du bleu au gris en permanence… il pencha sa tête vers la néréide jusqu'à ce que celle-ci ne soit qu'à un bon mètre de la gueule garnie de crocs tranchants.

« Mais la grande question est : quelle volonté sers tu par tes errances si loin de mon domaine ? »

Il laissa sa tête aller jusqu'au sol sur lequel il s'allongea. Même ainsi, il n'avait pas besoin de lever l'oeil pour l'apercevoir de manière claire. Son museau s'approcha et il renifla la jeune femme sans guère plus d'attention vis à vis de la norme de proximité que l'on pouvait connaître entre mortels. IL éternua.

« Tu sens la terre. Tu sens l'humain et d'autres choses qui n'ont rien à faire sous les eaux. Pourquoi ? »

Il tourna autour de la jeune femme, rampant sur le sol de son corps énome alors que le reste de son corps serpentin se révélait davantage.

« Et bien, ne te prosternes-tu pas devant moi, chère sujette ? »

Par prosternation, il s'attendait à plus qu'une courbette/. IL avait été habitué à voir les gens se prosterner presque face contre terre...

Ruby Alenka

Créature

Re : Prière du matin [Ryujin]

Réponse 2 août 27, 2014, 12:53:59 am

A peine eut-elle terminée ses pieuses paroles que Ruby fit intégrer par un événement plutôt curieux. La surface de l'eau jusque là lisse et brillante s'agitait dans de puissants remous, et avant même qu'elle eut le temps de se relever pour comprendre de quoi il en retournait, une masse gigantesque s'éleva à plusieurs vingtaines mètres au-dessus d'elle.
Le sang de la nymphe se glaça d'effroi, elle ouvrit sa bouche pour crier mais resta muette de stupéfaction, un gigantesque dragon siégeait là sous ses yeux. Sa voix résonnait dans des échos somptueux comme celui d'une vague se fracassant sur la roche, il l'appelait ''sujette'', mais qui était-il ? Bien que au courant des apparences diverses que peuvent prendre les divinités, la néréide restait paralysée. La gueule béante de la créature s'ouvrant devant ses yeux lui laissait le temps long et inquiétant d'observer de longues rangées de crocs acérés sur lesquels elle aurait tenue empalée toute entière. Elle chassa l'idée glauque de son esprit, il venait de lui poser une question, mais elle buta sur les termes qu'il employait.
Enfin sa tête vint se poser près d'elle, le souffle que fit ses narines quand il respira son odeur fit virevolter les longs cheveux de la nymphe et ils retombèrent en pagaille sur ses épaules.

Sa lenteur d'esprit provoquée par la surprise s'effaça soudainement, elle se maudit un instant d'être aussi niaise quand elle se rendit compte à quelle sorte de personnalité elle avait à faire. Son cœur pulsait dans sa poitrine, si un dieu se présentait devant elle elle faisait actuellement bien mauvaise impression. Les occasions sont rares de troubler l'impertinente jeune fille, embarrassée elle s'inclina précipitamment devant le dragon sans même quitter ses genoux du sable.

« Pa-pa-pardonnez-moi ! Je ne m'attendais pas à ce que ma prière est une réponse aussi...directe. Je m'appelle Ruby je suis une néréide, fille de Poséidon et je suis née dans les mers du sud loin d'ici. »


Il avait sentit son odeur humaine, c'était assez déshonorant même pour elle de savoir qu'elle empestait la surface bien qu'elle aimait y rester, peut-être aurait-elle recourir à quelques ablutions avant de faire sa prière. En tout cas même si elle ignorait de quelle divinité des eaux il s'agissait, il n'appréciait certainement pas cet écart.

« Je...j'ai perdu l'odeur des eaux car je voyage en solitaire depuis un certain temps sur la surface...excusez-moi pour ce désagrément. »


Le corps de serpent de la divinité s'avérait encore plus grand que tout ce qu'elle imaginait, elle se sentait même rétrécir au fur et à mesure qu'il tournait autour d'elle. Elle n'osait même pas oser la question de savoir de quel maître des eaux s'agissait-il de peur de le froisser, et une créature de cette taille n'était certainement pas quelqu'un que l'on puisse froisser sans risque. Gênée par cette méconnaissance et par la proximité impressionnante du dragon elle gardait les yeux rivés sur le sable comme une enfant qu'on aurait punie.

« Je ne voulais pas vous déranger, je suis bien moins douée pour la prière que mes autres sœurs. »



   

Ryujin

Dieu

Re : Prière du matin [Ryujin]

Réponse 3 août 27, 2014, 11:36:34 am

Elle mit beaucoup de temps à réagir…. Était-elle lente d'esprit ? Allons donc, il était tombé sur une des bipèdes les plus plus proche des huitres ou quoi ? Enfin, elle prit la parole, et là encore ce fut pour balbutier… ah, c'était donc juste de la peur…. Voilà qui était plus clair ! Mais pourquoi aurait-elle peur de lui, si elle n'avait rien à se reprocher ? IL était le seigneur et maître de ceux qui vivaient sous l'eau, et régnait avec justice et  clémence. Mais avec Justice, c'était le terme le plus important. Et parmi ses plus grande lois, sentir l'humain n'était nulle part, c'était juste une chose de mauvais goût ! Il ne comprenait qu'en partie pourquoi ses sujets voulaient devenir de vulgaires terrestres...

Les mers du sud, elles étaient beaucoup plus chaudes. IL aimait s'y prélasser… Quant à Poséidon, il ne le considérait pas vraiment comme son égal, un sous-fifre. Fille d'un sous-fifre divin, une princesse, sans doute du coup, ce qui pouvait expliquer son caprice que de vouloir aller sur terre… bon Dieu, pourquoi fallait-il que ce soit toujours ainsi… IL soupira et regarda la jeune femme devant lui alors qu'elle ne s'inclinait toujours pas, ajoutant qu'elle ne voulait pas le déranger…

« Mais seule ton odeur me dérange, pas toi ! Et il n'y a pas de mauvaise prière tant qu'elle vient du cœur ! Sache-le, Néréide… il n'y a rien de plus fondamental que cela… quant au fait que tu erres sur terre, haïs-tu tant que cela la mer ? »

Il s'agissait d'une question où pointait une légère dose de colère, comme si la simple possibilité qu'elle puisse préférer la terre à la mer agaçait profondément le Divin dragon. Il eut un reniflement de dédain en même temps que de dégoût… IL regarda la jeune demi-déesse une nouvelle fois avant de reprendre la parole.

« Et j'ai une question :  si c'est ma volonté qui compte et que je ne veux pas que tu continues à fuir ta vraie nature, est-ce que cela veut dire que tu arrêtera tes pérégrination ? Ou est-ce que, comme je le suppose, tu feras comme bon te semble, car ma volonté ne t'importe que quand elle coincide avec la tienne ? »

Il attendit sa réponse en silence non sans regretter l'absence de prosternation assez aux normes pour qu'il puisse avoir l'impression qu'elle reconnaissait son statut de Déité…

« Mais dis moi, n'est-il pas coutume d'obéir à un Dieu quand il demande de se prosterner ? »

Sa queue frappa le sol ce qui eu pour effet de causer une légère decousses et de créer des vagues relativement grandes.

« Ploie devant moi ! »

Ruby Alenka

Créature

Re : Prière du matin [Ryujin]

Réponse 4 août 27, 2014, 02:09:30 pm

Haïr la mer ? Loin de là. Mais voilà qu'elle venait de se mettre dans une situation délicate, elle se voyait bien contrainte de devoir lui expliquer les raisons de son errance. Elle n'avait jamais eu à l'expliquer à qui que se soit qui vienne des océans, et elle ne s'attendait pas à une quelconque compassion, mentir aurait été pire.

« Je ne hais absolument pas la mer. »

Cette réponse était assurée, bien qu'il restait à expliquer le paradoxe qui faisait qu'elle restait la plupart du temps au sein des terres et de ces humains. Après tout son envie de liberté n'avait été que le début de toutes ses aventures, et bien qu'elle en demeurait coupable aux yeux des siens, elle ne pouvait pas se le reprocher à elle-même. Ce qui n'était pas le cas du dragon qui l'observait désormais avec mépris, plutôt désagréable de se savoir mal jugée par une divinité de son élément.

« Je ne veux pas contredire votre volonté, mais si j'erre sur la terre c'est que j'ai été chassée de mon peuple. Mes sœurs ne me laisseront pas revenir chez moi tant que je n'aurais pas trouvé un moyen de faire pardonner mes fautes...et même si le reste de l'océan est assez grand pour m'accueillir, je ne pense qu'elles me pardonneront de me trouver une deuxième famille. »


C'était même certain. Les néréides vivaient ensemble depuis la naissance entre sœurs, sans même une mère pour les accompagner, si elle ne s'était pas échappée de chez elle dans son enfance elle serait encore sur leur plage en train de s'amuser avec l'une de ses parentes.
Apparemment sa maigre courbette n'avait pas fait honneur au dragon, ce qui semblait compréhensible. Sa queue tomba avec force sur le sable qui retomba en pluie bruyante autour d'eux, sans se faire attendre la nymphe abattit son front vers le sol les mains agrippées dans le sable. Les vagues s'agitaient encore et elle craignit de se faire asperger.

« Pardon ! Ne vous fâchez pas plus, je n'ai jamais été une bonne servante je le sais, mes sœurs m'ont toujours dit que j'étais une insolente et une déviante mais je ne veux certainement pas vous manquer de respect. »


La crainte s'entendait dans sa voix, elle préférait être honnête plutôt que de passer pour une sainte nitouche. Elle n'avait rien d'une sage et douce créature et la plupart du temps elle se préoccupait à peine des dieux antiques. Celui-ci en tout cas n'en était pas un.
   

Ryujin

Dieu

Re : Prière du matin [Ryujin]

Réponse 5 août 27, 2014, 08:10:26 pm

Si elle ne haïssait pas la mer, pourquoi en rester éloignée alors ? Pourquoi voyager comme une terrestre et pas voyager dans les mers… le monde était si vaste et il y avait déjà suffisamment de choses à voir, non ? Alors pour lui, c'était clair, elle avait nié la mer pour la terre, et en cela, sa prière prenait un sens complètement nouveau. UN sens particulièrement creux, et au final, il avait raison, agir selon la volonté du dieu était une simple formule de politesse…

Sa queue fouetta l'air, il était agacé par les paroles de la jeune femme. Elle avait beau être chassée de chez-elle, elle aurait du rester dans l'eau et ne pas trop se souiller avec les humains et autres terrestres écœurants… oui, sous sa forme draconique, Ryujin avait  tendance à une plus grande intolérance… il émit un grognement satisfait quand elle se prosterna vraiment, non sans prononcer quelques mots, des mots qui le ravirent, en effet, ils étaient emplis de crainte et de vérité… voilà qui lui plut…

« Soit, soit, quand on se prosterne tout va mieux, être de la mer qui la fuit…. »

Son ton s'était radoucit il se pencha pour effleurer la tête de la jeune femme du bout de son museau, dont les écailles étaient étonnamment douces. Mais il fallait reconnaître que la douceur n'était peut être pas forcément la plus grande qualité du dieu dragon…, donc cela pouvait paraître très brusque…

« Redresses-toi, c'est bon... »

Il se redressa, la toisant de toute sa hauteur, comme si il attendait quelque chose d'elle, mais en fait, pas spécialement, il savourait un court instant le bruit du flux et du reflux des vagues, quel bruit magnifique, il ne connaît rien d'aussi beau si ce n'est peut être le silence des abysses…

« Ainsi on te considère comme une déviante et insolente…. Pour l'insolente je m'en serais douté, quant à la déviance, j'imagine que tout dépend de qui le dit, alors j'ai une demande à te faire. Tu es déviante, soit, et bien, j'ai envie de savoir pourquoi tu  as été qualifiée ainsi, car l'eau est changeante, jamais la même toujours différente, et elle s'adapte toujours, alors dis moi, comment pourrais-tu être une déviante ? »

Il se contenta de reprendre la parole pour rajouter un souhait, qui avait plus ou moins valeur d'ordre.

« Ensuite, j'aimerai que tu me fasses une prière, mais je vais me ficher des mots des belles formules, des mots qui sonnaient juste chez tes sœur, je veux une vraie prière, dont tu penses chaque mot, une prière qui soit tienne, et que tu puisse élever à ma gloire… je suis sur que tu es capable de faire quelque chose qui te ressemble vraiment... »

Ruby Alenka

Créature

Re : Prière du matin [Ryujin]

Réponse 6 août 28, 2014, 10:32:04 pm

Une courbette et son impression se faisait déjà moins mauvaise. La colère du dragon semblait s'être adoucit, mais la nymphe n'osait pas encore relever le regard vers lui. Elle sentit le bout de son museau se poser sur sa tête, contrairement à ce qu'elle imaginait il n'était ni dure ni rugueux, elle obéit à son injective et releva timidement la tête. Il continuait à la toiser, elle n'osait dire un mot et se soulageait d'entendre le silence qui régnait autour d'eux. Seul le remous des vagues faisaient son chemin avant qu'il ne reprenne la parole.
Les mots de la créature se faisaient plus compréhensif, il était bien curieux de savoir ce qui encourait la nymphe à se qualifier comme déviante. Cela devenait embarrassant pour elle, elle avait le sentiment de confier l'une énorme faute à une personne lui étant proche. Ce qui dans un sens était le cas vu la nature du dragon.

Ruby fut surprise qu'il lui demande une nouvelle prière, ça n'est comme si elle avait pu en inventer une un jour. Mais avant tout répondre à sa première question serait plus aimable.

« On me considère comme déviante car j'ai préféré partir explorer le monde de la surface que de rester éternellement près de la mer où j'ai grandi. Mais l'eau est changeante, et voyage aux quatre coins du monde sans se soucier de ses limites, je pensais que cette excuse aurait été suffisante pour me faire pardonner de mes sœurs mais... »

Mais évidemment que non. Elle n'avait pas encore réussir à leur prouver les bénéfices de son aventure en solitaire, elle craignait même secrètement de ne jamais y parvenir. Cette pensée de ne jamais pouvoir replonger son corps au milieu des vagues qui furent son berceau la terrifiait. La néréide se mordit la lèvre, réfléchissant à ce qu'elle pourrait ajouter à ses nouveaux vœux. Surtout elle ignorait même quand même honorer ce dieu dont elle ne connaissait pas le nom, mais pour l'instant il se montrait plutôt clément avec elle.

« Je peux essayer. Mais ça ne sera sûrement pas ce dont vous avez l'habitude. »


Une telle créature devait être honorée par beaucoup de servants, son apparence de dragon inspirait le respect et la crainte et il était sans doute considéré comme un puissant protecteur. La nymphe observa le corps serpentin du dieu, ses écailles reflétaient les vagues en-dessous d'eux qui s'échouaient sur la rive, elle se vit minuscule dans l'oeil gigantesque de la bête.

« En ce jour...je remercie l'océan et son puissant protecteur de trouver de la clémence envers moi, de   régner sur les eaux et ses profondeurs...de protéger ce monde qui fut mien et que j'ai quitté. J'ai rendu tristes les miennes par mes actes et la vie que je mène, mais... »

Il était difficile pour elle de trouver les mots justes, elle ignorait s'il apprécierait cette particulière prière. Une boule d'émotion se forgeait dans sa gorge, des larmes salées faisaient briller ses yeux qu'elle gardait grand ouvert pour ne pas céder à son émoi.

« Mais je demande à ce que l'on me pardonne, et de trouver la force d'à nouveau honorer les mers et les océans... »

Elle ignorait s'il s'agissait vraiment d'une prière, et fut silencieuse pendant un court instant avant de reprendre hésitante.

« Je vous remercie d'être apparue devant moi, votre présence est bien trop honorifique pour une simple néréide comme moi et même que...j'ignore encore quel est votre nom. Excusez-moi... »

Les yeux de la nymphe s'était refermé et quelques larmes s'échappèrent du coin de ses yeux, elle rebaissa la tête vers le sable pour éviter qu'il remarque leur présence, la situation la mettait plus qu'inconfortable.
   

Ryujin

Dieu

Re : Prière du matin [Ryujin]

Réponse 7 août 29, 2014, 10:59:51 am

Ryujin avait quelque chose en tête quand il lui disait qu'il voulait une prière qui vienne de son coeur, en effet, il n'avait pa dit cela juste pour efaire mousser, car ce n'était pas une petite nymphette qui allait faire quelque chose pour cela, en effet, elle n'était qu'une nymphe alors qu'il était vénéré par des millions d'êtres, des civilisations plurimillénaires… alors la prière d'une petite néréide, qu'est-ce que cela pouvait bien changer ? IL la regarda dans les yeux non sans un petit air amusé dans les siens (allez-y, imaginez un dragon en train de sourire et vous comprendrez qu'il évitait…).

La raison pour laquelle elle était considéré comme déviante était légitime, vouloir explorer la terre au lieu d'explorer les mers, mais de là à la bannir, il avait un peu de mal à comprendre, pourtant il était loin d'avoir la tolérance pour apanage. Il regarda la jeune femme, attendant de savoir si elle avait d'autres réponses à fournir ou si elle partait directement sur la prière… et quelle prière d'ailleurs ? La seule condition était que cela vienne du coeur.

Il posa sa tête au sol quand elle commença et ferma les yeux alors que le long frisson le reprenait (et il avait l'échine long qui plus est). Il appréciait chaque mot, et chaque intonation, comme si il cherchait à savoir si elle était sincère ou pas derrière chaque mot, il essayait de comprendre exactement ce qu'elle souhaitait vraiment, au travers de sa prière…

IL restait silencieux, savourant beaucoup sa prière et n'ouvrit les yeux qu'à la fin de celle-ci alors qu'elle se mettait à pleurer en silence. Ne pas le remarquer était impossible, car sa voix sur la fin, se brisa un peu, quand elle avoua qu'elle ne connaissait même pas son nom… et au lieu de le prendre mal, il y eut d'abord une sorte de grognement étrange qui se transformant en légère toux qui passa très vite et qui finit en une sorte de rire. Un rire qui commença doucement avant de prendre de l'ampleur…

« Voilà, petite nymphe, voilà, c'est exactement pour cela que je voulais une prière venant du fond de ton cœur. Car elle perd toute hypocrisie… oui, tu peux me remercier pour ma clémence, quoiqu'à ta place, je m’abstiendrai car je suis toujours là. Et tu n'es pas encore partie… mais l'intention est louable, d'autant plus que tu ne réclames pas grand-chose, juste que l'on te pardonne, pardon qui n'est pas à ma portée car âmes yeux tu n'as commis aucun crime, au mieux, tu t'es montrée négligeant envers tes vrais devoirs, mais cela, je peux le comprendre. La terre fait trop tourner la tête des jeunes. Tu seras pardonnée par les tiens quand tu auras compris ton erreur... »

Il souffla un air chaud et iodé depuis ses naseaux, directement sur elle, comme pour écarter les cheveux du visage de la jeune femme avant de finalement se taire et contempler son regard, contempler cette jeune femme avant de finalement reprendre la parole.

« Quant à mon identité, je ne vais pas t'en vouloir car je réside habituellement dans d'autres Eaux, plus chaudes et lointaines, aussi, il n'y a pas de mal. Je suis Ryujin, le roi-dieu des dragons, maitre des eaux et surtout protecteur de ceux qui vivent sous les eaux salées… toi comprise... »

IL se tut un instant pour lui laisser la possibilité de trouver la bonne manière de prendre un peu tout ce qu'il  venait de dire.

« Voilà qui rend les choses plus simples, non ? Mais il y a autre chose que je dois te dire :  je n'apparais jamais juste pour me faire mousser. J'apparais devant toi, car j'ai entendu ta première prière et je me suis dit que quelque chose n'allait pas… je content de voir qu'au fond, ce n'est pas par manque de foi, mais par manque de mots juste que tes prières sonnent creuses… mais si je te demandais une preuve de ta foi envers moi, envers les déités marines, que ferais-tu ? »

Il lui offrait u petit défi, car il voyait un peu en cela un moyen de la garder près des endroits qu'elle n'aurait jamais du déserter !

Ruby Alenka

Créature

Re : Prière du matin [Ryujin]

Réponse 8 août 29, 2014, 01:16:14 pm

Le rire du dragon résonna assez vite sur toute la plage. Ce qui eut pour effet de calmer la néréide, il ne se moquait quand même pas d'elle ? Force de constater assez vite que non, pourtant elle réprima ses sanglots. Il n'avait pas l'air si sévère qu'elle avait pu le penser au départ. Sa compréhension était même plutôt surprenante étant donné qu'il régnait lui-même sur le territoire des eaux.
Ruby eut une petite moue boudeuse quand il mit ses ''erreurs'' sur le compte de sa jeunesse, certes elle était très jeune, surtout pour une créature, mais elle n'avait jamais aimé qu'on le lui rappelle. Cependant elle s'avouait à l'intérieur d'elle-même que si elle se laissait si facilement gagner par l'émotion quand un dieu la sermonnait, c'est bien qu'elle avait encore des progrès à faire en maturité.

Le souffle de la bête dégagea les longues mèches blondes de son visage, elle eut l'impression de recevoir un vent flottant au-dessus de la mer, transportant son odeur salée dans ses narines. Un frisson lui parcourut l'échine quand l'air chaud retomba, et elle se resserra dans sa cape. Il était encore tôt et l'air demeurait frais pour un lever du soleil.
Elle fut surprise d'apprendre qu'il avait délibérément choisi d’apparaître devant elle, elle songea qu'elle y repenserait à deux fois avant de se sentir des envies spirituelles de bon matin. En tout cas il ne lui offrait pas sa présence pour de mauvaises raisons. De plus il se présentait comme son protecteur. La néréide resta un moment rêveuse quand il parla des eaux chaudes où il résidait, elle préférerait rudement pouvoir se baigner dans l'une de celles-ci que de continuer à geler sur cette plage.

Ruby resta pantoise face à sa requête, jamais elle n'aurait imaginé devoir un jour prouver sa foie aux divinités des mers et des océans. Sans aucun doute elle les respectait, malgré son insolence, sa nature la contraignait bien à les considérer comme sacrés.

« Je ne sais pas trop comment s'y prennent les autres spirituels pour rendre compte de leur foi, et de toute manière il est sûr que je ne mène pas la même vie qu'eux... »

Certainement, le quotidien de la jeune nymphe était parsemé de multiples mauvaises actions. Vol, luxure, tromperies, en plus de son vagabondage juvénile. Pourtant elle fit mine de réfléchir, même les voleurs et les criminels pouvaient se faire pardonner et croire aux dieux. Alors elle qui était si proche d'un de ceux-là devait bien avoir quelque chose en ressource.

« Je pourrais vous faire régulièrement une offrande...je ne vis que grâce à ce que j'obtiens de précieux, mais je peux vous en sacrifier quelque chose régulièrement si cela servirait de preuve que je ne renie pas mes origines et mes protecteurs. »

Grâce à ses précieux objets ''obtenus'' et ses charmes de nymphe, mais elle ne se sentait pas d'humeur à jouer de son arrogance pour le faire remarquer au dragon.
   

Ryujin

Dieu

Re : Prière du matin [Ryujin]

Réponse 9 septembre 04, 2014, 01:26:44 pm

Il ne lui demandait pas de renoncer à la manière dont elle menait sa vie, quand bien même cela allait à l'encontre de tout ce qu'il croyait. Mais il pouvait lui imposer une tâche, une épreuve, qui, certes, ne serait pas de tout repos, mais qui ne l'empêcherai pas de voyager comme elle l'entendait tant qu'elle finissait par revenir vers la mer, vers les siens, vers son Dieu dragon.

Les offrandes sacrificielles étaient une bonne idée de base, mais l'ennui, c'était que les offrandes étaient au final bien peu de choses, et il ne pouvait exiger ce qu'il ne désirait pas. Comment pourrait-il réclamer des richesses quand il voyait plus de beauté dans le corail ou ses propres écailles que dans tout l'or du monde ? Ses écailles étaient d'ailleurs magnifiques, variant du gris au turquoise en passant par le saphir…

« Les offrandes ne sont rien de plus quie des moyens humains de contenter une divinité par unb pot-de-vin. Tu veux me rendre hommage, et bien, vois les choses en grand, et belles. Nul temple n'est nécessaire quand dans son coeur réside son propre autel, aussi, je ne te demanderai pas de passer ta vie à me dédier un temple bâti de tes frèles mains, Néréide. »

IL se pencha sur le côté et se mit à racler son ventre de son museau jusqu'à ce que quelques éclats se détachent, tintant joliment sur le sable baigné de lumière… Il s'agisait de trois petites écailles provenant de la peau même du Dieu qu'il prit avec délicatesse entre ses crocs, une à une et les déposa aux pieds de la jeune femme. Chacun avait une forme triangulaire d'environ la taille  d'un œuf de caille et étaient aisément transportables.

« Voici ma volonté : par ces trois écailles, je vais te confier trois tâches, plus ou moins difficiles, en fonction de toi. Accomplis les et tu seras de nouveau la bienvenue dans les eaux qui t'ont vu naitre, j'en ferai mon affaore. Poséidon est peut être colérique, mais il aime ses enfants, et tes sœurs sont plus bête que méchante. J'en fais mon affaire… quand tu rentreras enfin dans ces eaux, rappelle toi bien de mes prochaines paroles : tu devras venir me trouver dans mon palais sous les eaux, et m'y servir pendant une génération. Et ta dette sera payée.

Il était généreux pour le coup, mais il était curieux, suffisamment curieux de savoir ce qui l'attachait tant à cette vie terrestre pour qu'il tente de comprendre, ne serait-ce que par des moyens détournés… Aussi, il avait eu l'idée de ces tâches.

« Il y a, au nord, à deux jours, trois tout au plus, de marche, un village de pécheurs, et au sein de ce village se trouve un jeune homme. Il est mon favori, l'enfant béni par ma Grâce et dédié à mon service, plein de fougue, d'énergie et de piété, il sera ta première tâche, tu comprendras en le rencontrant, et là tu connaîtras ta tâche, sois avec lui comme avec moi, car il a été Appelé à devenir Grand et Puissant, il a été Appelé à me servir comme personne ne l'a fait avant lui , et son destin est entrelâcé avec la trame du monde que je gouverne... »

Il toucha à nouveau du museau la jeune nymphe, lui transmettant l'image d'un jeune homme aux cheveux aux cheveux chatains et aux yeux laguns, il faisait plus jeune qu'il ne le devait et était vêtu d'une longue tunique de lin d'une couleur azur.

« Les écailles vont ternir au fur et à mesure où tu tarderas et garderont un superbe éclat si tu accomplis les tâches qui s'imposeront à toi. Elles seront le symbole de ta rédemption et de ta valeur à mes yeux. »


Répondre
Tags :