banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Sous le soleil doré ... (Lyli)  (Lu 1287 fois)
Takenawa Saeko
Humain(e)
-

Messages: 279



Voir le profil
Fiche
« le: Septembre 22, 2011, 10:03:32 »

C'était un beau samedi ensoleillé, une journée parfaite pour sortir dehors et profiter de la chaleur des rayons du soleil. Saeko n'allait pas passer son samedi enfermé dans son appartement à regarder la télé, certainement pas. Elle avait envie d'aller se griller sur le sable doré et nager dans l'eau salée de la mer bleuté. Il y avait un soucis: son engin se verrait trop dans un maillot féminin. Elle dût s'accommoder d'un maillot masculin qui lui donnait un peu un air de garçon manqué mais elle pouvait au moins profiter de l'eau fraîche. Gardant un haut de bikini rose avec le short-maillot, Saeko prit une grande serviette, une bouteille d'écran solaire waterproof et de quoi pique-niquer avant de se diriger vers la plage.

L'étudiante regarda l'endroit avec l'émerveillement dans le regard, le sable doré, presque blanc qui s'infiltrait dans ses sandales, plein de gens profitant eux aussi du soleil et de la mer, les enfants qui faisaient des châteaux de sable. C'était tout bonnement magnifique. C'est donc avec un air enjoué que Saeko posa sa serviette et son panier à pique-nique sur le sable et se dirigea vers l'eau, pour s'y tremper tout d'abord les pieds avant d'avancer pour s'immerger un peu plus. La fraîcheur était agréable et l'eau saline rendrait sa peau douce. Seulement, le froid était plus difficile à supporter sous la ceinture, Saeko grimaça. Elle savait, depuis le temps, que les testicules étaient horriblement sensibles mais ça la surprenait à chaque fois. Une fois bien immergée, Saeko nagea joyeusement, profitant de l'agréable fraîcheur. Après quelques minutes, elle ressorti et alla s'installer sur sa serviette, laissant la chaleur du soleil sécher sa peau avant d'y étendre la crème solaire. C'était décidément une belle journée en perspective.
Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 25, 2011, 12:02:17 »

Les beaux jours n'étaient toujours pas fini et par conséquent ont pouvait encore profiter d'un superbe soleil et d'une chaleur agréable sur la plage, ça voulait aussi dire que la fréquentation était encore haute et que j'avais le choix concernant mes proies. Sachant tout cela je ne m'était pas trop éloigner des plages mais garda une certaines distance pour ne pas être repérer trop facilement, je fini même par m'assoupir un moment caché dans les algues. Je ne resta pas endormi bien longtemps puisque je fini par sentir une présence

Ouvrant doucement les paupières je pouvais distinguer la forme d'une jeune nageuse no loin de moi, elle n'avait pas plonger et ne semblait donc pas m'avoir vu, une aubaine pour moi qui pouvait l'observer sans qu'elle ne s'en doute. A priori elle semblait banale, une adolescente aux cheveux cours mais pourtant une intuition me disait qu'elle était spéciale, que c'était elle qui devrait être ma proie aujourd'hui... Poussé par cette drôle de sensation je la suivais en silence en longeant le fond alors qu'elle regagnais la plage.

une fois installé dans son coin je sorti de l'eau comme si rien n'était pour me diriger jusqu'à elle, je fis semblant de m'installer

Bonjours je vois que vous êtes mouillés, l'eau est elle bonne aujourd'hui ? Dis-je d'une voix douce et amicale. Oh pardon je m'installe près de vous sans même demander si cela vous gêne .. je peux ?

Indirectement ça devait effectivement être gênant puisque j'étais nue, la plage n'imposait pas obligatoirement de vêtement et je n'en portais de toute façon jamais, j'en avait nullement besoin.

Voyant qu'elle se passait de le crème solaire et qu'elle avait du mal au niveau du dos je proposa mon aide... enfin je lui demanda même pas son avis, j'étais pas là pour faire la nounou au fond après tout, j'avais d'autre idées en tête pour la suite. Je posais mes mains sur son dos et commença doucement à le frotter pour étaler la crème de mes massages agréables.

C'est beaucoup plus facile à deux non ? En faite je ne me suis pas présenter je m'appelle Lyli, je suis venue pour nager, et vous ?

Je pouvais peut être paraitre très rapidement familière avec les autres personnes, mais je n'aimais pas m'attarder sur les détails inutiles, j'étais comme ça
Journalisée

Takenawa Saeko
Humain(e)
-

Messages: 279



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Septembre 27, 2011, 02:12:57 »

La baignade avait été des plus plaisantes, même si ça avait été bref. Saeko avait bien fait de prendre de la crème solaire waterproof, elle n'aurait pas à en appliquer d'autre lorsque l'envie de se baigner la reprendrait. L'étudiante tentait d'appliquer de la crème dans son dos mais ça relevait de l'impossible, à moins d'être contorsionniste professionnel.

*Zut, j'y arrive pas! ...*

Saeko entendit une fois féminine lui adresse la parole, lorsqu'elle releva les yeux, devant elle se tenait une très jolie jeune femme, très mignonne .... et nue. Saeko dévia un peu le regard, elle croyait êre assez loin du coin nudiste mais apparemment, certaines personnes n'étaient pas gênées d'aller dans les coins plus habillées, bien que c'était relatif, considérant le peu de peau couverte lorsqu'on portait un maillot. La jeune demi-chinoise s'efforça de se calmer l'esprit, après tout, ce n'était pas la première fois qu'elle voyait d'autres gens à poil, même si l'inverse n'était pas vrai.

-Ah, non, installes-toi, ça ne me dérange pas.

Saeko étira un doux sourire, toujours l'air sympathique malgré sa gêne. L'étudiante tenta ensuite à nouveau d'étendre la crème solaire sur son dos, sans succès. Elle ne pouvait tout de même pas risquer de bronzer d'un ctôé et de griller de l'autre, elle aurait l'air ridicule! Elle lâcha un soupir, résignée. Elle sursauta légèrement en sentant les mains douces et agiles de l'inconnue glisser sur sa peau, étendant la crème correctement. La demoiselle en profitant pour se présenter sous le nom de Lyli, un nom peu commun au Japon mais qui n'avait pas moins de beauté, à l'image de la personne qui le portait. Saeko ferma les yeux un instant, c'était pratiquement comme un massage. Lyli était habile de ses mains, c'était indéniable.

-Moi c'est Saeko. Je voulais profiter du beau temps, y'a rien de mieux pour passer un Samedi que se faire griller à la plage.

Saeko garda un sourire ravi, les familiarités semblaient rapides mais c'était agréable de rencontrer quelqu'un qui semblait aussi sympathique. Lyli avait entamer la discussion rapidement et sans gêne, Saeko aurait aimé être capable d'approcher les gens aussi facilement et donc, se faire des amis rapidement.

-Ça ... ça ne te gêne pas de te promener sans maillot en public? Ça doit pas être facile, avec tout le monde qui regarde, je n'y arriverais pas.

Saeko devait s'efforcer de regarder Lyli dans les yeux, elle n'avait pas d'attirance particulière envers un corps féminin mais il était difficile de manquer un cas de nudité publique. Ça avait tendance à toujours provoquer le réflexe de descendre le regard.
Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 28, 2011, 03:26:43 »

Comme je pouvais le pensé je sentais la jeune fille plutôt tendue et pas la peine d'aller en chercher la cause bien loin, c'était forcément à cause de ma nudité. Toutefois j'essayais de la détendre un peu en massant son dos, étaler la crème solaire n'était après tout qu'un prétexte pour s'approcher de ma futur proie je ne pouvais pas perdre mon temps, la race à laquel j'appartenais ne me permettais pas de rester trop longtemps hors de l'eau.

Saeko hein ? Enchantée de faire ta connaissance.

En y regardant de plus prêt maintenant elle avait un corps alléchant en tout points surtout sa poitrine qui était assez grosse, j'aurais presque eu envie de la toucher tout de suite... Mais inutile de se précipiter tout de suite ce n'était pas encore le moment, et puis je trouvais sa dernière question assez amusante je pouvais bien prendre le temps d'y répondre avant de passer aux choses sérieuse.

Me gêner ? Hum en faite je n'ai jamais vraiment penser aux regards des autres je le fait avant tout pour moi, je me sens plus à l'aise ainsi alors tant que ce n'est pas interdit pourquoi s'en priver. D'ailleurs porter un bas de maillot aussi large doit te gêner, si je me trompe pas c'est un maillot pour homme, pourquoi ne pas l'enlever tu verras tu te sentira plus libre...

Une de mes mains cessa les massages pour se venir se posé sur sa cuisse que je caressa avant de tirer dessus doucement comme pour l'enlever...

Hihi t'en fait pas je te taquine, tu fait comme tu veux hein je ne vais pas te forcer à le retirer si tu te sens plus à l'aise avec. Dis-je amusée en ramenant cette même main sur le haut de sa tête, comme un geste amical.

Je ne savais toujours pas l'expliquer mais j'étais sure que cette fille cachait quelque chose d'étrange et plus le temps passait plus je voulais savoir de quoi il s'agissait. Mais la chaleur allait vite devenir dure à supporter pour moi, il fallait que je ré-hydrate mon corps.

Voila toute la crème est étaler tu ne risque plus de bruler ta jolie peau maintenant, je vais pouvoir allez me baigner.

Néanmoins je ne voulais pas laisser cette proie intéressante derrière moi et pour ça j'allais faire ce que je savais faire de mieux... sortir un vilain mensonge.

Hum, par contre j'aimerais te demander un service si ça ne te gêne pas, pourrais tu venir te baigner avec moi ? Je t'explique, je suis inscrite dans l'équipe de natation de Seikusu et un des plus grands championnat va bientôt débuter. Je voudrais garder le rythme mais j'ai quelque crampes musculaire depuis hier... Il serait donc plus prudent que je sois accompagné pour nager... Si tu le veut bien.

Quel que soit sa réponse je n'attendais pas et me jeta à l'eau, j'en avais vraiment besoin... Toutefois je ne restais pas très loin, j'étais presque sure qu'elle n'allait pas refuser de "m'aider" après lui avoir fait comprendre que c'était dangereux pour moi.
Journalisée

Takenawa Saeko
Humain(e)
-

Messages: 279



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Septembre 28, 2011, 04:17:18 »

Les mains de Lyli glissaient agréablement sur la peau de Saeko, la demoiselle devait certainement gagner sa vie dans un salon de massage car Saeko se détendait, en oubliant presque qu'elle ne faisait que se faire étendre de la crème solaire sur le dos. Lyli affirmait ne pas porter de maillot par confort, les regards ne la dérangeaient pas du tout. Saeko, elle, ne voyait pas où pouvait être le confort d'être vue en tenue d'Ève par tout le monde, bien que dans son cas, c'était peu étonnant de sa part. Saeko rougit légèrement lorsque Lyli posa sa main sur sa cuisse pour la caresser. Mais Lyli tira sur le maillot, comme pour l'enlever ... Saeko paniqua, retenant son maillot, elle ne voulait certainement pas s'exhiber sur la plage, comme ça.

-Ah, non non, je suis très bien comme ça!

Rouge comme un crabe bouilli, Saeko détourna un peu le regard, embarrassée. Elle était consciente que cette réaction paraîtrait étrange mais elle préférait ne pas dévoiler sa difformité. Elle doutait d'être à l'aise avec un jour et si elle n'y parvenait pas, elle ne voyait pas comment quelqu'un d'autre pourrait l'être. Lyli termina finalement avec la crème solaire, elle voulait se baigner. Elle faisait parti de l'équipe de natation de Seikusu, apparemment et avait besoin d'être accompagnée, par prudence, à cause de crampes musculaires. Saeko ne pouvait pas refuser ça, elle étira un doux sourire avant de lui répondre:

-Bien sûr!

L'étudiante eût à peine le temps de répondre positivement que Lyli avait déjà les pieds dans l'eau. Saeko se leva de sa serviette, suivant sa nouvelle amie jusqu'à l'eau fraîche de la mer. Saeko s'enfonça à nouveau dans l'eau saline, gardant un oeil sur Lyli, prête à réagir au moindre danger. Saeko nagea un peu, un sourire radieux aux lèvres, avant d'enfoncer sa tête sous l'eau. Elle ne se laissait pas de la fraîcheur, la baignade était une activité qu'elle adorait et c'était plus agréable à la plage que dans la piscine du lycée.
Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #5 le: Septembre 28, 2011, 11:20:01 »

Comme je l'avais pensé elle me suivit, et maintenant qu'elle était dans l'eau elle allait devenir une proie facile, elle se jeter dans la gueule du loup sans même le savoir. Mais encore une fois inutile de se presser, elle ne pourrait pas s'enfuir alors je pouvais bien prendre la peine de m'amuser un peu avant.

Bien nageons jusqu'à la bouée là bas.

Faisant preuve d'une incroyable dextérité à la nage du au fait que je sois une sirène j'arrivais bien entendu à la dite bouée avant elle et n'avait plus qu'à l'attendre, enfin pas bien longtemps puisque j'avais limité ma vitesse pour ne pas attirer trop l'intention sur moi.

On va plonger ici, c'est joli tu va voir. Mais n'en fait pas trop, mes capacités dans l'eau sont surement meilleures que les tiennes alors n'hésite pas à remonter dès que tu ne te sens plus de me suivre ok ?

Ce n'étais pas la peine que j'attende une réponse j'estimais qu'elle avait bien compris et je plongea la première, faisant mine de prendre une grande respiration avant de m'enfoncer. Les fonds était vraiment beau mais les connaissant par coeur j'avais les yeux tournés vers autres choses, la jeune Saeko par exemple qui nageait derrière moi en maillot de bain. Elle ne devait pas voir le genre de regards que j'avais sur elle, trop concentrer sur les banc de poissons et les algues. Je me détendais sous l'eau et m'enfonçais tout en essayant de deviner son secret. Quand je me retourna un peu plus tard elle était deja remonté, j'en fit de même.

Lentement je creva la surface et apparu derrière elle avant de l'enlacer et de prendre une voix douce.

Dit moi... tu as déjà fait l'amour à une femme ?

Mes mains qui l'enlaçait se mirent à caresser sa peau et elle pouvait sentir mon souffle chaud se rapprochait de sa nuque. Puis quelque seconde après seulement je la relâcha.

Je plaisante...Ne soit pas si crispé je ne te veux aucun mal.

Je riais intérieurement en pensant à ce qu'elle avait pu ressentir à ce moment, ça avait du être une situation gênante pour elle et je ne comptais d'ailleurs pas m'arrêter là. Aussitôt je poussa un petit cri et me laissa couler pour simuler une crampe dont le seul but était de récupérer son bas, je le tira d'un seul coup et remonta une nouvelle fois à la surface avec. Là je fut quand même surprise de ce que je venais de voir en baissant son bas, je n'avais pas rêver c'était bien un ... membre masculin ? Sur un fille ? Etait-elle vraiment humaine ? Tant de questions se posaient, mais à vrai dire je me fichais des réponses puisque j'allais pouvoir m'amuser, et un peu plus que prévu même.

Oh alors c'est pour cette raison que tu cache ton corps.. je comprends mieux, les êtres humains sont beaucoup trop bêtes et prendraient vite peur devant cette chose qu'ils ne comprendraient pas. Quoi qu'il en soit tu va devoir retourner chez toit toute nue devant toute ces personnes... tu ne trouve pas ça amusant ? Ou si tu préfère je te donne une chance de le récupérer, suit moi et essaye de me reprendre ton bas si tu le peut.

Sur ces mots je m'enfonçais profondément dans l'eau... elle avait deux choix, celui de montrer toute nue avec ce truc entre ses jambes et devant une foule entière. Ou me suivre et essayer de recupérer son short malgré le danger.
Journalisée

Takenawa Saeko
Humain(e)
-

Messages: 279



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Septembre 29, 2011, 01:33:24 »

Saeko suivit plus ou moins facilement Lyli, qui ne mentait pas sur le fait qu'elle était dans l'équipe de natation, elle nageait à une vitesse digne des olympiques et, bien qu'elle fût une bonne nageuse également, Saeko n'arrivait pas à la suivre de près. Elle rejoignit sa nouvelle amie bien rapidement une fois qu'elle c’eût arrêtée à la bouée. Une fois rendue, elle voulait plonger sous l'eau, elle aspira une bonne quantité d'air avant de plonger, laissant à peine le temps à Saeko de faire de même. L'étudiante remplit ses poumons à pleine capacité avant de plonger sous l'eau, suivant Lyli. Elle admira les poissons et les coquillages, les fonds marins étaient de toute beauté. Saeko eût un sourire aux lèvres, émerveillée devant cette beauté naturelle sous-marine. Elle rêvait de faire de la plongée sous-marine, pour admirer les plus beaux recoins du fond marin, malheureusement, c'était une activité beaucoup trop dispendieuse pour une simple étudiante.

Bientôt, Saeko laissa s'échapper de l'air, ses poumons n'en pouvaient plus, il fallait qu'elle remonte. Sa tête émergea de l'eau et elle laissa s'échapper l'air vicié de ses poumons, pour reprendre des bouffées d'air, se tenant sur place à l'aide de ses jambes. Lyli émergea derrière elle peu après, l'entourant de ses bras. La demoiselle demanda à Saeko si elle avait déjà fait l'amour à une femme avant. Saeko se tendit, rougissant. Pourquoi Lyli lui demandait-elle ça, subitement, alors qu'elles ne se connaissaient pas depuis longtemps?


-Eh? N-non, pourquoi tu ..?

Lyli la rassurant en affirmant que c'était une plaisanterie, c'était tout de même étrange ... Lyli avait-elle une sorte de béguin pour Saeko? C'était plutôt rapide et sans doute purement sexuel. L'étudiante n'était pas trop à l'aise avec l'idée, elle n'avait jamais songé à des contacts physiques avec une autre fille. Lyli poussa un cri, avant de couler à pic, elle avait sans aucun doute eu une crampe. Elle s'accrocha au maillot de Saeko, qui s'empressa de tendre les bras pour aider son amie à éviter la noyade, mais elle ne fût pas assez rapide. Elle senti l'eau froide en contact direct contre sa peau nue, les courants faisant bouger sa verge, qui était plutôt longue, même si elle n'était pas en érection. Elle lâcha un cri, cherchant à se couvrir de ses mains, restant tant bien que mal à la surface. Lyli remonta à la surface, alors la crampe, c'était du bluff?

-L-Lyli ...

La demoiselle lui imposait maintenant un dilemme: Saeko devait la suivre sous l'eau pour tenter de récupérer son maillot, sans quoi, elle devrait rentrer chez elle nue, sa difformité visible pour tout le monde. À cette pensée, Saeko fût rouge d'embarras, elle ne pouvait pas rentrer comme ça. Ça allait être humiliant et, forcément, se balader nue allait lui valoir des ennuis avec la police et en plus, elle allait devoir supporter la honte amenée par sa difformité.

-N-non, Lyli, s'il-te-plaît!

Peine perdue, elle plongea sous l'eau, Saeko n'eût d'autre choix que de faire de même pour récupérer son maillot et sauver sa dignité. Elle nagea avec énergie, essayant de suivre Lyli, tendant les bras pour récupérer son vêtement mais Lyli était une trop bonne nageuse pour qu'elle ait la moindre chance de récupérer le maillot.
Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #7 le: Septembre 29, 2011, 12:58:13 »

Mon plan fonctionné à merveille elle était juste derrière moi et s'enfonçait de plus en plus sous l'eau, c'est ça qu'elle continue elle allait bientôt perdre tout espoir de m'échapper. J'avais pu mesurer un peu ses capacités en apnée lors de la dernière plongée et je saurais un peu près quand elle aurait besoin de remonter, tout ce que j'avais à faire c'était l'intercepter avant ce moment.
Je venais de toucher le fond maintenant et j'avais interrompu ma nage pour lui faire face, tenant son sous vêtement entre mes lèvres tel un trophée, je n'attendais qu'une chose, qu'elle approche pour essayer de le reprendre.

Une fois ce moment venu j'attrapais ses poignets et la plaqua immédiatement au sol, elle était piégé sans aucune possibilité de m'échapper et bientôt elle allait commencer à manquer d'air. Je pouvais lui révéler ma véritable nature tout de suite mais pour le moment j'avais décider de garder le silence pour m'amuser plus tard de sa réaction.

Vu que son oxygène à elle était limité je ne perdais pas de temps et m'assis sur le bas ventre, pas trop fort pour qu'elle ne recrache pas son air. Mes intentions allaient vite être montrer puisque je l'embrassa tout en libérant un de ses poignets pour empoigner un de ses gros seins ferme et le malaxer. Grâce à ma position assise très bas sur son bas ventre je pus sentir son membre effleurant mes fesses qui commençait à s'allonger et se durcir.

Oh mais dit moi c'est que je te laisse pas indifférente on dirait... et je dois avoué que cette chose que tu as entre les jambes m'excite beaucoup contrairement à d'autre personne qui trouveraient ça répugnant. En plus il a l'air de fonctionner aussi bien que sur le corps d'un homme.

En lui laissant entendre si clairement ma voix sous l'eau elle devait comprendre que je n'était pas humaine, ou du moins spéciale en tout cas, elle pourrait en conclure ce qu'elle voulait pour ce qui est de ma nature, et puis sa verge avait l'air imposante je ne pouvais pas attendre plus longtemps pour passer à l'action.

Je libéra ses poignets et m'assis sur ses cuisses, puis une nouvelle fois je l'embrassa après avoir passer une mains derrière sa tête pour la redresser elle aussi dans la même position que moi. Ses joues devenaient rouges et des bulles d'airs s'échappaient de ses narines, je ne savais combien de temps elle tiendrait comme ça encore mais je continuais tranquillement mon baiser somme si rien n'était, alors que plus bas mes mains trouvaient son membre légèrement endurci. Dans un premier temps je me contentais de caresser son gland avec le bout d'un de mes doigts mais bien vite je continuais à caresser le reste du membres de ma main avant de l'empoigner fermement pour masturber celui ci, de geste lent et calme pour le moment.

La réaction en tout cas elle ne se fit pas attendre, immédiatement elle ouvrit les yeux en grands et laissa s'échapper difficilement des bulles d'air d'entre ses lèvres toujours capturer par mon baiser. Au vu de cette réaction de surprise je me demandais si je n'étais pas la première autre que elle à toucher son membres.
Journalisée

Takenawa Saeko
Humain(e)
-

Messages: 279



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Septembre 29, 2011, 01:44:19 »

Saeko nageait aussi vite qu'elle le pouvait, mais c'était peine perdue, Lyli était trop rapide. Mais comment pouvait-on espérer rattraper quelqu'un qui a un niveau de natation digne des Olympiques? L'étudiante continua à suivre malgré tout, tenant à éviter l'humiliation, si elle ne récupérait pas son maillot, elle allait devoir se balader nue et même si elle attendait la nuit, elle ne manquerait pas d'être aperçu par des passants quelconque, sans compter qu'elle ne pouvait pas passer le reste de la journée dans l'eau, à attendre le coucher du soleil. Elle risquerait l'hypothermie, la seule option était de récupérer son maillot. Lyli s'arrêta au fond de l'eau, Saeko devait se dépêcher de récupérer son vêtement, ses poumons étaient déjà en feu. Saeko donna des coups puissants avec ses bras et ses jambes, pour avancer le plus vite possible. Elle tendit rapidement le bras vers son maillot .... mais Lyli ne se laissa pas faire et l'attrapa par les poignets pour ensuite la plaquer sur le sol marin, avant de s'asseoir sur elle. Saeko commença à paniquer, elle ignorait combien de temps elle allait tenir et Lyli avait à l'évidence des capacités pulmonaires à la limite du surhumain. Le plus étrange, c'était de l'entendre parler clairement, alors que normalement ses paroles devraient se perdre dans les flots. Qu'est-ce que ça voulait dire?

La sirène se mit à embrasser et tripoter Saeko, dont la réaction fût purement naturelle et incontrôlée car elle paniquait trop pour penser au sexe à ce moment. Lyli la tira d'une main pour qu'elle se mette en position assise, Saeko sentit la main de la sirène caresser sa verge .... mais l'étudiante ne voulait pas jouer à ce jeu, non-seulement elle était embarrassée par sa difformité mais l'asphyxie était proche, sa vie était en danger. La jeune étudiante se débattit, l'air s'échappa de ses narines et de ses lèvres. Elle tenta de se défaire de l'étreinte de Lyli, elle était en plein cauchemar, coincée sous l'eau, à deux doigts de la noyade, abusée par une étrange fille qui semblait être dans son milieu naturel, alors qu'elle avait l'air tout à fait humaine. Saeko cru voir sa vie défiler devant ses yeux, elle paniquait. La peur lui donnait des ailes, elle se débattit furieusement, espérant réussir à s'échapper pour retourner à la surface, avant qu'elle perde conscience et que ses poumons s'emplissent d'eau ...
Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #9 le: Octobre 10, 2011, 05:23:56 »

La jeune fille était à deux doigts de la noyade et bougeait son corps frénétiquement dans tout les sens pour remonter respirer, mais c'était inutile une simple humaine ne possédait pas la force suffisante pour se dégager de l'emprise d'une sirène dans son milieu. De petits rires raisonnaient maintenant dans l'immensité de l'océan tandis que j'accélère mes frottement de mains sur son sexe qui devient de plus en plus dur et long. Mais son état était urgent et j'étais contraint de faire quelque chose contre ça, alors de ma langue je la força à écarter les lèvres et après plusieurs petit coup je parvins à la glissé à l'intérieur de sa bouche, je profitais de m'amuser avec sa langue pour apporter un peu d'air à ses poumons qui en avaient tant besoin, voila qui devait un peu la rassurer, elle ne mourait pas tant que je serais près d'elle.

Encore une fois mes mouvements de mains se faisaient plus rapide sur son pénis alors que l'autre glissait jusque sur son dos pour enlever son maillot de bain.

Détends toi... pourquoi tu las l'air si paniqué, je ne compte pas te laisser mourir noyer, alors passons juste un peu de bon temps ente nous à l'abri des regard... Avec une personne qui ne juge dégoutant ce que tu as entre les jambes.

Encore quelque seconde et ses gros seins étaient enfin libérés, elle était maintenant totalement nue contre moi et je pouvais malaxer un de ses seins avec plus d'aisance... puis il fallait aussi dire que c'était beaucoup plus agréable ainsi.

Emportée par un désir brulant envers la jeune fille ma main sur son sexe se retira pour se poser sur son deuxième globe de chaire ferme dans un mouvement presque impulsif, sous cet effet mon corps se pencha un peu plus sur le siens et je la fit basculer en arrière, couché sur le sable. Etalée sur le sol comme elle l'était j'eus la soudaine envie de m'allonger un peu plus sur elle, sans toutefois lâcher l'emprise que j'avais sur sa poitrine, je malaxé toujours ses seins et pouvait sentir le bout de ses tétons durcir contre mes doigts, et bien que ceux-ci avaient captivés mon intention je n'oubliais pas pour autant que j'avais laissé plus bas ce long membre masculin qui ne demandait qu'une seule chose, que je continue à m'en occuper.

Fixant Saeko d'un regard profond tout en laissant s'afficher sur mes lèvres un sourire qui me donner un air sensuelle je plaça mon bassin au même niveau que cette longue verge tendue. Doucement je descendais vers lui, lui faisant caresser du bout du gland mes lèvres vaginales et que je m'amusais à frotter en ondulant doucement.

Tu en meurs d'envie... n'est-ce pas ?

Sur ces mots mon intimité accueillit doucement une partie de son gland en elle, et sans en faire d'avantage je me laissais allez à quelque vas et viens pour la faire languir... je savais qu'au fond d'elle elle mourrait d'impatiente que je laisse glissé son membre complètement à l'intérieur... Devais-je lui offrir tout de suite ou encore m'amuser avec elle ? La question ne se posais même pas tellement j'en avais moi même envie, c'était bien la première fois que j'allais accueillir ce genre de chose en moi puisque depuis toute ces années je n'avais connu que des femmes, et mon corps brulait de désir et d'impatience à l'idée de faire cette nouvelle expérience. Ne voulant donc pas attendre une seconde de plus sa longue verge rentra en moi... doucement mais non sans plaisir, je sentais celle-ci caresser l'intérieur de mon vagin au fur et à mesure qu'elle pénétrait. Une grande vague d'excitation survint en moi au moment ou elle était complètement rentrer, par réflexe mes mains se refermaient sur sa poitrine pour la capturer d'avantage, tandis que je ne pus contenir un cri de plaisir...

Pouvait maintenant commencer une longue série de vas et viens en moi, et j'espérais pour cela qu'elle savait prendre un minimum d'initiative pour ne pas devoir faire tout le boulot moi même.
Journalisée

Takenawa Saeko
Humain(e)
-

Messages: 279



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Octobre 10, 2011, 05:57:52 »

Saeko se débattait sans arrêt, la peur la faisant paniquer, la noyade approchait mais elle ne pouvait pas se libérer de l'emprise de Lyli, qui avait une force incroyable. Saeko ne pouvait plus se retenir, elle lâcha l'air qu'elle avait dans les poumons, les vidant complètement. Elle sentait qu'elle allait se remplir d'eau, son corps cherchant à forcer la respiration mais la jeune étudiante eût une chance inespéré: lorsque la sirène l'embrassa à nouveau, Saeko sentit l'air emplir ses poumons, lui évitant d'étouffer. L'offre de Lyli était intrigante, malgré le milieu dans lequel les deux demoiselles se trouvaient et Saeko avait bien envie de lui demander pourquoi ne pas trouver un coin tranquille à la surface mais elle savait que ses paroles se perdraient parmi les flots, intelligibles.

Saeko devint rouge sous les caresses de Lyli. Calmée par le fait qu'elle n'allait pas bêtement se noyer, elle pu mieux apprécier le contact des doigts autour de sa verge. Lyli n'était, au final, pas dégoûtée par la difformité de la jeune sino-japonaise. D'une main, la sirène alla défaire le maillot de l'humaine, libérant ses seins gros et fermes, qu'elle prit à pleines mains. hésitante, Saeko porta ses mains derrière le dos de Lyli, prenant finalement un peu d'initiative. Ses mains glissèrent doucement sur la peau douce, osant descendre jusqu'aux belles fesses rondes, avant de remonter. Saeko avait envie de gémir sous les caressent que Lyli lui offrait mais elle savait que l'air s'échapperait de sa bouche. La voix de Lyli perça encore une fois les flots. Saeko s'en rendait compte, elle était excitée. Sa verge était dure comme le roc et ses tétons étaient tout aussi durcis. Elle ne pouvait s'en rendre compte à cause de l'eau mais son intimité était humide également. Malgré les circonstances étranges, elle voulait goûter au vrai sexe, celui de son engin mal placé dans l'intimité d'une autre fille.

Lyli descendit doucement sur la verge, Saeko sentait la douce caresse des lèvres vaginales contre son gland, qui s'enfonça doucement dans l'antre intime, si chaud et si serré. Saeko ne pu retenir un gémissement, faisant remonter quelques bulles d'air, elle s'efforça de garder les lèvres serrées pour ne pas étouffer. Ses mains se posèrent sur les fesses de Lyli, c'était une sensation étrange que de pénétrer l'intimité d'une fille avec son sexe, mais pas désagréable. Saeko fît un signe à Lyli, pointant sa bouche du doigt, avant de relâcher l'air vicié de ses poumons. Elle décida de prendre les lèvres de Lyli, espérant recevoir d'elle un peu d'air, après quoi, l'étudiante commença à pénétrer, bougeant comme elle le pouvait pour commencer l'acte charnel. S'empêcher de gémir pour garder l'air dans ses poumons était une véritable épreuve car Saeko ne pouvait nier que la sensation de son phallus à l'intérieur de Lyli était la chose la plus agréable qu'elle avait ressenti. Elle bougea les hanches, prenant appui avec ses pieds sur le fond marin, procurant un agréable plaisir mutuel.
Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #11 le: Novembre 17, 2011, 01:40:25 »

Le plaisir grandissait à une cadence folle, mon bas ventre se réchauffait dans la froideur de l'océan. Cette longue verge tendue et dure qui me pénétrait procuré en moi le plus grand bien, elle rentrait et sortait en moi, s'initiant au plus loin qu'elle le pouvait... Je découvrais pour la première fois les sensations d'un membres masculins en moi.

Malgré la sensation agréable de l'acte charnelle un détail venait de me gêner, elle venait de coller ses lèvres aux miennes pour réclamer de l'air, non pas que le baiser m'avait déplus mais j'aimais maitriser les choses, je n'aimais pas qu'elle prenne de l'air dans ma bouche sans ma permission, qu'elle se serve ainsi. En temps normal ma réaction aurait été agressive mais pris par l'élan de plaisir que sa verge m'offrait je laissa passé le coups et lui en donna même un peu. Elle n'aurait par contre pas intérêt à prendre deux fois ce genre d'initiative qui me déplaisaient.

Mes mains agrippaient de plus en plus forts ses seins au rythme des coups de reins, à tel point que mes ongles s'y seraient plantés si je ne m'étais pas retenu. Entre deux gémissements je trouvais quand même la force de lui adresser la parole.

Si tu es sage je te montrerais... une petite surprise... moi aussi.

Une des mains glissa vers sa nuque pour relever le haut de son corps au même niveau que le mien, tout en gardant la même position et la laissant assise pour garder son membre profondément en moi. D'une pression supplémentaire j'attirais ses lèvres vers les miennes pour me perdre dans un nouveau baisé, ma langue s'initiait encore une fois à l'intérieur pour venir jouer avec la sienne d'une danse effréné, je ne lui donnait toujours pas d'air et profité plutôt du nouveau contact qu'offrait nos deux corps collés. En effet en la relevant nos poitrines toute deux de très bonne taille s'écrasaient l'une sur l'autre, alors pour augmenter encore le plaisir qui ne cessait d'acroitre je frottais mes seins sur les siens. Mes tétons gonflés comme jamais donnaient l'impression qu'ils allaient exploser.

Hum ... oui Saeko, comme ça... continue c'est vraiment bon... fais moi plaisir...

Ma deuxième main qui elle s'était posé sur ses fesses fermes commença à pénétrer doucement son anus d'un doigt. Mais tout ça n'était qu'un début comparé à ce que j'avais prévu pour la suite, bien que je garderais le soin de prendre tout mon temps dans notre relation.
Journalisée

Takenawa Saeko
Humain(e)
-

Messages: 279



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Novembre 17, 2011, 03:47:20 »

Saeko aspira goulûment l'air qu'elle cherchait à prendre de Lyli, elle sentait ses poumons sur le point d'éclater. La futa se demandait combien de temps elle allait pouvoir tenir avant de se noyer, quelques bouffées d'air venant des poumons de la sirène ne suffirait pas à la sustenir au fond de l'eau. Si seulement Lyli avait au moins décider de rester à la surface ... si elle, pour des raisons que la lycéenne ne comprenait pas, pouvait rester sous l'eau autant qu'elle voulait, son amante du moment ne pouvait pas rester plus d'une minute sans respirer et Saeko avait beaucoup de mal à apprécier l'acte charnel en se sachant près de la mort. Lyli promettait une surprise si Saeko était sage, elle se demandait bien quel genre de surprise pouvait valoir le fait d'être près de se noyer. Le sexe avait beau être agréable, ça l'était moins que d'être à la surface, où il y avait plein d'oxygène.

Lyli tira Saeko vers elle, la mettant en position assise alors qu'elle la chevauchait toujours, leur lèvres se collèrent les unes aux autres pour un baiser langoureux. Saeko bougeait maladroitement la langue, préoccupée plus par le manque d'air que par les attouchements de Lyli. Si elle avait su que la belle Lyli lui ferait vivre cet enfer, Saeko se serait abstenu de lui parler ou même, d'aller à la plage. Ce qui l'effrayait, c'est que si elle survivait à la baise, rien ne dit que Lyli la laissera remontrer, elle peut très bien décider de la noyer, pour des raisons connues d'elle seule.Malgré sa tranquillité et sa gêne habituelle, Saeko avait trop peur pour se laisser faire. Elle sentit un doigt envahir son arrière-train, ce qui n'était pas déplaisant ... mais le plaisir ne vaut rien si l'on n'a plus la vie pour en profiter. Saeko décida d'y mettre du siens, malgré la panique. Elle serra la sirène contre elle, s'efforçant de lui faire l'amour jusqu'à ce qu'elle juge que la lycéenne mérite une bouffée d'air. Saeko laissa d'ailleurs l'air vicié s'échapper d'entre ses lèvres en petites bulles, faisant signe à Lyli de la laisser respirer un peu. Elle posa une main sur la poitrine de Lyli, n'attendant qu'un baiser d'air, les doigts de la lycéenne glissèrent sur la peau de la sirène, caressant un sein, avant d'aller vers le sternum. Elle remonta doucement la main, caressant la peau, attendant d'avoir une bouffé d'air ... c'était le moment. Saeko porta sa main à la gorge de la sirène, essayant de la repousser de toutes ses forces pour se libérer de son étreinte afin de nager aussi vite qu'elle le pouvait vers la surface. Une bouffée d'air, c'était là tout ce qu'elle voulait, elle ne voulait pas finir au fond de la mer, cadavre parmi les poissons à cause d'une fille étrange qui mettait le plaisir sexuel avant la santé de sa partenaire. Si seulement elle avait proposé l'idée au lieu de l'imposer ...
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox