banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une nouvelle amitié en vue ? ( Pv Rubis)  (Lu 1122 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« le: Décembre 27, 2009, 09:50:12 »

Je marchais d'un pas chancelant dans la rue, tenant l'un de mes bras meurti. Quelques gouttes de sang tombaient sur les trottoirs. Mes pas n'étaient pas sûrs, l'une de mes cuisses présentaient une entaille profonde et suintait d'un liquide plein d'hémoglobine. J'avais sous-estimé mon adversaire. Tandis que j'étais partie chercher de quoi me nourir dans la forêt, je rencontra un groupe de carnivores. Celà n'avait pas d'importance, sauf qu'ils visaient mon gibier. Un combat loyal à un contre un m'aurait était avantageux mais contre plusieurs, le résultat était connu d'avance. C'est ainsi que je me retrouvais en ville, marchant, laissant des trainées de sang sur mon passage. Les passants me regardèrent d'un drôle d'air. Que m'importait leurs pensées. Tout ce que je voulais, c'était de rentrer chez moi et de soigner mes blessures. Mon ventre grogna, j'avais faim. Je m'arretais un court instant devant une boulangerie. L'odeur des viennoiserie me chatouilla les narines. J'avais faim, mais je n'avais pas assez d'argent pour le moment pour m'acheter de quoi me substenter. Je soupirais et repris ma route.

La nuit arriva ainsi que le froid qui l'accompagnait. Épuisée, je m'assis à même le sol, les jambes repliées vers mon corps, la tête posée sur les genoux. La course poursuite issu d'une combat m'avait aussi fait perdre un peu mes repères, et voilà plusieurs heures que je marchais en vain. Ma respiration était saccadée et de la vapeur s'échappait de mes lèvres sous forme saccadée. Le froid se faisait de plus en plus insistant et mon corps tremblait. L'état dans lequel je me trouvais n'arrangeait pas les choses. Affaiblie j'étais plus sensible à cette basse température. La ruelle dans laquelle je me trouvais était sombre et étroite. De plus, très peu de personnes y passaient. J'aurais pû me mettre à la vue de tous mais étrangement je ne le désirais pas. A part recevoir des regards dédaigneux, que pourrais-je avoir d'autres ? De la sympathie ? De la part d'humains cela m'étonnerai beaucoup. Je soupirais.

"J'en ai...marre..."

C'était le cas de le dire, mon ventre me tiraillait, j'avais froid, j'étais perdue, la nuit allait être longue et le froid allait s'accentuer. Je passais ma queue sur le devant pour m'en faire comme une protection. Au diable la méfiance, sa fourrure me permetra de me réchauffer même si ce n'est qu'un peu. Mes mains  la serrèrent tandis que cette dernière était plaquée au niveau de mon cou. Gants et écharpe improvisés.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Rubis Yuudochi
Avatar
-

Messages: 72



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Décembre 27, 2009, 11:09:42 »

23h00 passé, tout était calme. Les lumières de la ville s'étaient doucement éteintes il y avait deux heures à peine. Seul l'éclairage des quelques réverbères présents sur les trottoirs protégeait le quartier d'une obscurité quasi totale. A cette heure tardive, la plupart des gens étaient déjà rentrés chez eux depuis longtemps, interrompant leur promenade en raison du froid mordant de cette nuit. C'était le moment que Rubis préférait. Dès l'instant où le crépuscule touchait à sa fin, elle se délectait de la baisse des températures. Plus celles-ci chutaient, mieux la jeune ange se sentait. Et puis au moins, elle était certaine que les rues ne grouillaient pas de monde. Etre prise dans la foule, elle avait suffisamment donné la veille.
Rubis ouvrit à demi les paupières. Jetant un coup d'oeil furtif au ciel, elle se rendit compte qu'elle s'était quelques peu assoupie, mauvaise habitude, en particulier en ce moment. Elle se releva, décidant d'aller faire quelques pas avant de rentrer dans le lieu où elle logeait. Bien que la nuit lui portait à coeur, elle n'était pas encore prête à inverser ces cycles de sommeil, particulièrement avec ce qu'elle avait à faire.
Poussant un soupir à cette idée, elle laissa flotter une buée froide dans l'air par le flux de sa respiration. Autant ne pas penser à cela pour le moment et profiter un maximum de ce moment de tranquillité... tranquillité?


- Hm?

Rubis se stoppa, plissant légèrement les yeux essayant d'entrevoir ce qui résidait sur le trottoir à quelques mètres d'elle. Intriguée, elle s'avança pour ensuite se baisser, rendant son observation plus minutieuse. Du sang? La jeune femme releva la tête, attentive à l'environnement de son périmètre. Excepté quelques passants dont le son des pas résonnait en une fréquence répétée, il n'y avait pas âme qui vive aux alentours. A part les nombreuses trainées de sang, le décor n'offrait aucune séquelle d'un quelconque conflit. Or, le plasma n'était pas sec. Fronçant un sourcil, Rubis se redressa et fixa le chemin devant elle. Les stigmates sanguines continuaient à longer la route, parfois abondantes, parfois restreintes. Intriguée, la jeune femme les suivit, ignorant sur qui ou sur quoi elle allait tomber. La personne, ou l'animal, blessé n'avait pas avancé à vive allure, tant le sang s'agglutinait à certains endroits. Rubis en conclu qu'elle devait être également désorientée, examinant certains passages reproduis à plusieurs reprises sur plusieurs mètres de pavés.
Après une dizaine de minutes passées à suivre l'empreinte d'une blessure à proprement parler, Rubis remarqua que les traces bifurquaient enfin. Jusque maintenant, elle n'avait avancé qu'en ligne droite. Considérant l'étroite ruelle qui s'offrait à elle, la jeune femme hésita. Elle pouvait tout aussi bien tomber sur un animal au bord de l'agonie comme elle pouvait se retrouver nez à nez avec un cadavre. Dans les deux cas que lui proposait son intuition, elle n'avait pas de soucis à se faire. Silencieusement, elle s'avança dans la pénombre, respirant silencieusement, attentive au moindre bruit ou mouvement suspects qui pourraient surgir sans crier gare.
Hormis la faible lumière au bout de la ruelle qui indiquait son aboutissement, Rubis n'y voyait rien. En absence de toute lumière, elle ne pouvait qu'attendre que ses yeux s'habituent à l'obscurité. Elle s'arrêta après environ dix mètres et attendit. Enfin, elle pu percevoir une forme humaine, assise, et adossée contre le mur. Théories erronées. Si elle n'avait pas songé à une personne contusionnée par des blessures, c'est parce que pour elle, la logique voulait que la personne en question aurait été demandé de l'assistance. Les humains ne s'entre aident-ils donc pas? Avançant de nouveau, Rubis se retrouva à quelques mètres à peine de, ce qu'elle pouvait appeler, une victime. Ce qui attira en premier son regard, ce fut la flaque de sang en dessous d'elle. Mais pourquoi diable restait-elle là? Les risques d'infections étaient nombreux et l'endroit qu'elle avait choisis pour se stopper était parfait pour attirer la vermine avec une plaie pareille. Se stoppant dans ses pensées, elle remarqua enfin la queue de canidé. Elle n'en fut pas bien surprise, elle avait appris au cours de son apprentissage que les êtres, appelés Terranides, résidaient également sur le monde d'en bas, mais... sur Terre? Rubis secoua la tête. Le moment n'était pas aux réflexions, si elle la laissait là, la... louve, renarde? Qu'importe, cette hybride n'allait pas passer la nuit avec ce froid. En temps normale, la jeune ange ne s'en serait pas mêlée, mais elle n'était pas sans coeur pour autant. Elle lança un regard autour d'elle, pour ensuite le reposer sur la jeune terranide. Tant pis si elle allait l'effrayer, elle n'était pas d'humeur à jouer sur la délicatesse. Elle retira le pull qu'elle portait d'une traite et le lança sur la silhouette de Shad qui n'avait pas bougé depuis son arrivée furtive.


- Dépêches toi d'enfiler ça, ce n'est pas ta queue qui va te protéger d'un sérieux refroidissement.

Détournant le regard après ses paroles, Rubis fronça les sourcils. Se mordant la lèvre inférieure, elle fourra ses ailes dans le fin t-shirt qui lui restait sur la peau en l'absence de son pull. Pas pratique pour cacher ses attributs, mais elle n'allait pas faire la difficile et même si le manque de lumière pouvait à lui seul les cacher, elle préférait jouer sur la précaution.
Journalisée



...~Fiche~...
"Cherche toujours à viser la lune, au pire tu toucheras une étoile."
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Décembre 27, 2009, 11:47:23 »

Je sentis une masse chaude tombait sur moi et je sursauta sur le coup.

 - Dépêches toi d'enfiler ça, ce n'est pas ta queue qui va te protéger d'un sérieux refroidissement.

Surprise, je relevais la tête et regarda l'objet. Un pull que j'enfila non sans émettre quelques grognement de douleur. L'un de mes bras resta hors de sa manche, replié contre le ventre. Ce dernier étant cassé, je ne pouvvais pas faire tout les mouvements que je désirais. Je remercia la personne qui se trouvait à quelques pas de moi.

"Merci..."

Je tentai de me relever, mais tout mouvement m'était casiment impossible. Je repris mon souffle, m'aidant de ma main libre posée à plat sur le sol afin de me faire une légère poussée, m'aidant par la suite du mur pour me relever. Je mis une bonne minute voir deux avant d'être totalement debout, laissant sortir de mince filet de buée sous une respiration saccadée. Je gardais ma main contre ce mur afin de me soutenir, regardant celle qui m'avait si gentiment aidé. A ce que je pouvais voir avec la faible lueur qui émanait de la ruelle, il s'agissait d'une humaine arborant de long cheveux noirs, me dépassant en taille. Après pour ce qui était de la morphogie ou d'autres détails comme  la couleur des yeux, ça je n'arrivais pas à le discerner. Pourtant il me semblait que je n'e l'avais jamais vu ou croisé. Une nouvelle en vite ? Qu'importe, en tout cas, je ne la remercierai jamais assez pour son aide, si minimes soit elle. Pourtant quelque chose me dérangea, il faisait froid et elle avait retiré son pull-over.

"Tu ne vas pas avoir froid ? Je te remercie mais toi aussi tu dois te protéger de l'air glacial"

C'était moi tout craché. Je pouvais refuser de l'aide si cela nuirait à quelqu'un.  J'abaissais mes oreilles, attendant la suite tout en regardant mon interlocutrice.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Rubis Yuudochi
Avatar
-

Messages: 72



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Décembre 28, 2009, 12:30:38 »

Rubis laissa échapper un petit rire sans joie. Elle? Avoir froid? Le jour où cela arrivera, l'Enfer deviendra une banquise. Evidemment la terranide n'en savait rien et, d'ailleurs, elle ne pouvait pas le savoir tout simplement. L'ange la regarda un moment. Elle avait beau être dans un piteux état, son ego passait en deuxième position. Rare qualité, pouvant nuire à la personne qui l'aborde. En l'occurrence, si elle avait été d'un sadisme profond et qu'elle avait repris son pull sans demander son reste, la jeune louve aurait sans doute regretté ses paroles précédentes. Heureusement pour elle, ce n'était pas le genre de Rubis. Elle se contenta de lui répondre en désapprouvant d'un signe de tête.

- T'occupes va.

La terranide s'était remise sur ses jambes malgré la difficulté apparente de faire le moindre mouvement ample. Au moins ses membres ne semblaient pas engourdis par le froid, mais la plaie sanguinolente à sa jambe ne s'avérait pas être le seul problème. Observant qu'un de ses bras était resté sous le pull au lieu de s'emmitoufler dans la manche qui devait lui être attribué, la jeune femme ne fut pas longue à en déduire les dommages. Elle s'avança pour se retrouver face à face avec Shad, lui saisissant son bras meurtri sous la couche laineuse du vêtement, effectuant une pression sèche et brutale dessus, faisant arracher un cri de douleur à la terranide. Bien, c.q.f.d, il était bel et bien cassé. Rubis lâcha l'hybride et regarda autour d'elle. Comment allait-elle pouvoir lui soigner cela? Elle n'avait aucune compétence médicale et là où elles se trouvaient, obtenir le matériel nécessaire à sa guérison était tout bonnement irréalisable. Ce qu'il lui fallait, c'était un humain spécialisé pour ce genre de cas et, à ce que Rubis savait, les bâtiments pour ce genre d'urgences étaient toujours ouverts. Dans ce cas, pourquoi n'y avait-elle pas foncé directement? Replongeant son regard sur les oreilles de Shad, l'ange restait silencieuse. Peut-être qu'elle se cachait? Que son statut de créature devait rester méconnu des humains? Alors, pourquoi venir sur terre si, dans des circonstances de réelles perditions, elle ne pouvait faire le maximum pour survivre? Fronçant les sourcils, elle s'éloigna un peu, inspectant la ruelle qui regorgeait d'objets abandonnés par les humains. Enfin, elle trouva ce qu'elle cherchait. Prenant de l'élan, elle envoya un violent coup de pied dans une caisse en bois qui en rompit les planches sur le sol. Rubis en saisit une de bonne taille, la coupant en deux pour que celle-ci convienne parfaitement aux mesures du bras de Shad. Se relevant, elle se rendit à l'évidence que, pour attacher son attelle, il fallait de quoi poser un bandage. Il était hors de question de prendre les tissus trainant dans les rues, ceux-ci regorgeant sans aucun doute de microbes et bactéries. Elle allait donc devoir improviser. Une fois retournée près de sa convalescente, elle entreprit d'arracher le bas de son propre pantalon jusqu'aux genoux, déchirant de nouveau le morceau de tissus en plusieurs bandes égales.

- Navré, mais il va falloir serrer les dents...

Sur ce, Rubis s'accroupit devant Shad pour avoir accès à la cuisse dont s'échappait le sang abondant. Sortant une bouteille d'eau du sac présent sur son épaule, elle tacha de nettoyer la plaie dans un premier temps. Leger picotage pour la terranide, cela n'allait pas être le pire. Une fois chose faite, la jeune femme passa les bandes de tissus sur l'ecchymose, entourant celle-ci, d'abord, sans y mettre nulle pression. Elle marqua un temps puis serra fortement son bandage d'un mouvement sec. Il fallait arrêter l'hémorragie, donc forcément, la jointure devait être solide même si cela devait provoquer une douleur pas forcément très agréable. Profitant que Shad eu les traits contractés, Rubis la força à entrer son bras dans la manche du pull puis releva celle-ci, laissant le bras à nu. Elle s'appliqua à mettre son attelle improvisée en place n'ignorant pas que la terranide souffrait, mais il fallait agir avec rapidité tout en étant efficace un maximum.
Journalisée



...~Fiche~...
"Cherche toujours à viser la lune, au pire tu toucheras une étoile."
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Décembre 28, 2009, 05:22:42 »

Une folle, j'étais avec une folle !  Après qu'elle m'ait sauvagement appuyé sur le bras tout en me faisant crier douleurs, non mais ça se voyait pourtant qu'il était cassé non ? Voilà que pour cesser l'hémoragie au niveau de ma cuisse, elle me serrait des lambeaux de ses vêtements afin d'en faire un garrot. Elle profita de cet instant plus que douleureux pour attacher mon bras meurti à une attelle aprovisée constitué de morceau de planches de  bois et soutenu encore par des tissus. Je regardais par la suite les soins improvisés, espérons seulement que cela tienne assez longtemps pour ainsi ne pas être obligé de me rendre chez un de ces humains spécialistes dans les soins médecins plus communément appelé " médecin ou docteur ".
J'inclinais doucementle haut de mon corps  afin de la remercier à la manière japonaise.

"Espérons que cela tienne..."

Tout en disant ces mots, je désignais de la tête le bras soutenu par l'attelle improvisé, puis je passais une main derrière la tête, regardant celle qui m'avait si gentiment aidé. Était-ce de la compassion ou de la pitié qu'elle avait éprouvé ? A vrai dire, he n'en savais trop rien, dans tous les cas elle ne m'a dénoncé ce qui était déjà une chose positive de mon point de vue. Maintenant resté à savoir ce qu'il allait se passer par la suite.  Cela ne m'étonnerai pas si elle s"en irait, de toute façon qu'avait elle d'autres à faire ? Et puis...Comment fait elle pour ne pas avoir froid avec si peu d'habits sur elle et ce climat glacial ? Elle a une fonction chauffante dans le reste de ses vêtements ou quoi ? Je secouais doucement la tête afin de perdre ses pensées loufoques et revint à la réalité des chose. Soit, une humaine se trouvant devant moi en train de se demander si je n'étais pas échappée d'un asile psychiadrique. Je poussais légérement un petit soupir :

"Hum, ne te préoccupes plus de moi, si tu as quelque chose à faire va s'y, je ne te retiens pas, je pense que tu as en assez fait et je t'en remercie".

Bon, on pourrait traduire cela par un " va s'y dégage ! ", mais ce n'était pas du tout mes pensées, tout ce que je voulais c'était de ne pas être un fardeau pour elle, j'espérai juste qu'elle le comprennait et qu'elle n'irait pas pensée des choses erronées.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Rubis Yuudochi
Avatar
-

Messages: 72



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Décembre 28, 2009, 06:29:30 »

... elle plaisantait ou quoi? Rubis la regarda d'un air perplexe. La laisser là? Maintenant? Elle tenait à peine debout et ce n'était pas ses soins primaires qui allaient la faire avancer jusque chez elle. La terranide devait certainement sans douter, alors pourquoi lui faire comprendre qu'elle était de trop? De la timidité, de la crainte? Quoi qu'il en soit, ne pas l'avoir aidé précédemment et l'abandonner en ce moment-même relèveraient du même dénouement fatale pour l'hybride. L'ange ne cilla pas. Il fallait qu'elle contribue à la raccompagner au moins jusque chez elle, vu qu'apparemment, elle ne semblait pas décidée à aller se faire soigner dans un établissement prévu pour, dont l'efficacité serait bien plus opérante que sa cure éphémère. Elle ne savait pas à quelle distance le logement de Shad se trouvait, mais tant pis. Rubis avança de nouveau vers elle, bien décidée à ne pas lui répondre à propos de son souhait qu'elle disparaisse comme elle était venue. S'arrêtant de nouveau en face d'elle, elle pivota et hissa la terranide sur son dos en la maintenant solidement au niveau des jambes tout en portant une attention particulière à ne pas toucher sa blessure à la cuisse. Heureusement, la jeune louve était légère, Rubis n'aurait donc pas trop de mal à parcourir une bonne distance si nécessaire. Elle sortit de la ruelle, marchand d'un pas tranquille avec son invalide contre elle, tournant la tête légèrement sur le côté pour pouvoir la regarder du coin des yeux.

- Indique-moi le chemin pour nous rendre chez toi rapidement lorsque tu reconnaitras l'endroit.

Rubis remonta d'abord la piste des traces de sang, route que la terranide avait emprunté elle-même avant elle. Espérant que la nuit ne serait pas un handicap pour celle-ci et qu'elle retrouverait promptement ses repères. La jeune femme ne savait pas à quel point Shad avait pu s'égarer sous la tourmente de ses blessures. En tout cas, il semblait qu'elle avait avalé pas mal de mètres malgré ses faiblesses. C'était en tout cas ce que lui indiquaient les différentes rues où l'hybride était passé en laissant s'écouler son hémoglobine. Peut importe ce qu'elle pouvait penser en ce moment, Rubis ne la laisserait pas là. A moins qu'elle ne lui aie caché des envies de suicide évidents, alors à ce moment là, elle ne chercherait pas davantage à lui sauver la peau.
« Dernière édition: Décembre 28, 2009, 06:36:52 par Rubis Yuudochi » Journalisée



...~Fiche~...
"Cherche toujours à viser la lune, au pire tu toucheras une étoile."
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Décembre 28, 2009, 11:25:57 »

J'indiquais le chemin comme je pouvais me faisant transporter tel un sac à patate. Pointant de temps à autre de l'index pour indiquer les rues à prendres.

"Par là, tourne à droite, à gauche...Tout droit"

Bien qu'il faisait nuit, mes yeux s'étaient habitués à l'obscurité et j'arrrivais à discerner les "repères" soit un restaurant, soit une boutique. L'humaine marcha tout en me transportant pendant une bonne demi-heure avant d'arriver au pied de l'immeuble où je lui indiqua qu'il fallait encore monter tous les étages.

" Tu y arriveras ? Je peux marcher si tu veux ..."


Sa réponse fut négative et sans le moindre remord, elle me monta jusqu'à mon logis; je passa une main rapide dans ma poche afin d'y sortir la clé et de la tendre. Quand elle rentra, je referma la porte de mon pied valide sans la claquer bien entendu. Tout ce que pouvais voir l'humaine n'était autre qu'un logement modeste contenant juste ce qu'il faut pour subvenir à ses besoins. N'ayant pas de gros salaires en ma possession je ne pouvais m'acheter des besoins secondaires tels que des consoles ou  des fauteuils hyper méga confortable de la-mort-qui-tue. Non, mon logement se limitait à quelque meuble essentiels, de quoi manger, boire, dormir, se laver. Un habitat sommaire en somme.

"Hmm désolé ce n'est pas très acceuilllant comme endroit".

Je me doutais bien qu'elle avait dû connaitre de meilleurs lieu d'habitation, je détournais le regard, plus que génée et un peu honteuse. Bon, il était pas grand mais au moins la propreté y était présente. Il n'y avait casiment pas de traces de poussières, les toiles étaient inexistantes et l'air n'avait pas une odeur de renfermé. Au moins un bon point.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Rubis Yuudochi
Avatar
-

Messages: 72



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Janvier 03, 2010, 10:48:30 »

HJ - Désolé du retard - HJ

Rubis suivit les indications de Shad à la lettre. Il lui fallu une bonne trentaine de minutes pour arriver au bâtiment que la terranide indiqua comme étant le terminus à cette marche nocturne. L'ange tourna la tête vers elle alors qu'elle lui faisait comprendre que, malgré les étages, elle arriverait à franchir les escaliers. Rubis secoua la tête, n'obtempérant même pas à répondre cette fois-ci, se contentant de hisser l'hybride davantage à son dos pendant la montée. Passage difficile, elle ne fut pas mécontente en entendant le cliquetis de la clé au fond de la poche de Shad, que celle-ci attrapait alors du bout des doigts pour la lui passer afin d'ouvrir la porte de chez elle. Une fois que la terranide eu fermé l'accès à l'entrée de son pied, Rubis jeta un bref coup d'oeil à l'intérieur, se dirigeant ensuite vers le seul canapé présent dans la pièce pour y déposer son invalide momentanée. Après avoir repris son souffle et masser son dos d'une main, elle se décida à regarder autour d'elle plus attentivement. La pièce n'offrait en effet pas un grand luxe, simplement des meubles rudimentaires. Mais qui était-elle pour juger cela?

"Hmm désolé ce n'est pas très accueillant comme endroit".

Désolé? Elle la regarda incrédule alors qu'elle déposait la clé sur un meuble à proximité. Pourquoi s'inquiétait-elle du point de vue qu'elle pouvait avoir ici? Rubis comprenait de moins en moins. Si effectivement la terranide avait quitté sa terre natale pour rejoindre les humains, alors, pourquoi avoir honte de son domicile? Pourquoi l'ange avait-elle remarqué un tel sentiment de désespoir lorsqu'elle avait entrevu le visage de la jeune louve pour la première fois? Avait-elle été à ce point traumatisée, bafouée, horrifiée par des évènements récents? La jeune femme savait bien pourtant que la Terre n'était pas un lieu tranquille. Il y a quelques années, elle avait néanmoins voulu croire le contraire. Mais il suffit de plonger quelques secondes la tête dans cette mer rongée par l'impureté pour la ressortir aussitôt, tant les yeux sont brûlés par un sel prégnant. C'est ce qu'elle voyait dans les yeux de l'hybride loin de chez elle dont le motif lui était toujours inconnu. Elle lui répondit simplement.

- Ca ne me pose pas de problèmes.

Elle tourna les yeux vers la fenêtre de l'appartement, observant les lumières de la ville. Elle soupira d’aise, bien contente que la chaleur de la pièce ne se fasse pas sentir, sans quoi, elle aurait du décamper rapidement sans regards derrière elle. Justement en parlant des températures… Même si Shad était à présent à l’abri du froid, comment allait-elle faire pour soigner ses blessures plus en profondeur ? Rubis était persuadée que son interlocutrice avait conscience du danger que pouvait présenter sa blessure à la cuisse si celle-ci s’infectait.

- Que comptes-tu faire maintenant ?

Elle avait demandé cela sans se retourner, observant simplement le reflet de la terranide que lui proposait la vitre. Elle n’attendait pas forcément une réponse claire, car en lui quémandant cela, elle espérait que peut-être, elle lui en dise davantage sur sa présence parmi des personnes qui n’étaient pas de son espèce et qui, pire encore, la rejetait certainement par discrimination. Si Shad avait le cœur à en parler, elle écouterait d’une oreille attentive.
Journalisée



...~Fiche~...
"Cherche toujours à viser la lune, au pire tu toucheras une étoile."
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Janvier 05, 2010, 09:28:31 »

Je regardais le sol, clignant quelques fois des yeux, poussant un soupir de mal aise, avant de tourner ma tête vers celle qui m'avait si gentiment aidé, écoutant sa question sur mes projets futures avant de la reposer contre l'accoudoir. Quelques secondes passèrent, que pourrais-je bien lui dire ? Je sentais le sang s'écoulait doucement contre ma cuisse, s'égouttant peu à peu sur le canapé.  Je fermais les  yeux, les rouvrant par la suite que légèrement.

" Ce que j'ai prévu de faire ? Je ne sais pas. Je suis lassée de tout cela, depuis que je suis arrivée ici tout va mal, je n'ai plus de coeur à ma battre que ce soit pour me nourrir ou pour survivre..."

C'était vrai, j'étais lassé de tout cela, voulant que tous ces événéments péjoratifs cesse enfin, que je puisse dormir tranquillement sur mes deux oreilles, en paix, sans aucune crainte.

"J'aimerai tant, passer, ne serait ce qu'une journée tranquille, sans ses regards dédaigneux et pleins de haine..."

Je regardais à nouveau le sol, les yeux ouvert grand ouvert, soupirant.

"Crois tu qu'un paradis existe pour nous aussi ? Selon les humains nous ne possédons pas d'âme...Si j'en avais pas, pourquoi ressentirais-je autant de chose ? "

Je marquais un autre temps de silence, tourner mon regard vers le plafond puis sur le dos de l'humaine, abaissant mes oreilles en arrière, étant confuse.

"Pardonne moi, je dois te déranger..."

- HRp : J'ai honte, c'est méga court T_T - HRP
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Rubis Yuudochi
Avatar
-

Messages: 72



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Janvier 09, 2010, 11:25:00 »

HJ- Tu me dis ça à chacun de tes posts, arrête va ^^ -HJ

- Ce qui me dérange c'est plutôt le fait que tu t'excuses sans cesse. Si réellement tu m'ennuyais, je serai repartie directement après t'avoir laissée devant ta porte ne penses-tu pas? Alors cesse donc de me parler avec cette mine de chien battu, si je peux me permettre de m'exprimer ainsi... Je ne sais pas ce qu'on t'a fait pour que tu en sois arrivée à avoir si peu confiance en toi et être sans arrêt sur la défensive et je ne veux nullement le savoir. Sache simplement que tu peux me parler d'égal à égal.

Au moins c'était dit. Rubis savait qu'elles ne se connaissaient pas. Elles étaient purement des étrangères l'une pour l'autre et la terranide avait toutes les raisons du monde de ne pas lui faire confiance. Elle préférait donc abattre ses cartes directement, car finalement, c'était elle qui commençait à éprouver un léger sentiment de malaise par rapport aux remarques de la louve. Peut-être que celle-ci voulait rester seule? Rubis détourna son regard de la vitre pour l'observer. Elle n'avait certes pas mentionné son désir de solitude imminent, mais après tout, peut-être avait-elle peur de lui en faire part? Concept ridicule, Rubis n'allait pas la mordre... la réciproque tenait bien debout elle! Son interlocutrice semblait vraiment au bout du rouleau. Elle n'avait sans doute pas coulé des journées paisibles ces derniers temps et à l'entente de ses dires, son moral semblait le plus touché. Quoi de plus normal? Son espèce se trouvait être la victime des mentalités humaines vieilles comme le monde. Les humains redoutent la différence, elle leur fait peur. Tout être discordant à ses idéaux est à craindre, et cette crainte se transforme petit à petit en un profond mépris. Il est tellement plus facile de rejeter quelqu'un plutôt que d'essayer de le comprendre. Alors les humains veulent se protéger, et pour se faire, la plupart offre la pire des réponses muette: une indifférence pure et glaciale. Les hybrides ne sont cependant pas les seuls à être atteint par cette cruauté sans fondements... C'est un cercle sans fin et malheureusement trop peu de personnes essayent d'en dénicher la boucle. Rubis passa une main dans ses cheveux en poussant un soupir, songeant à la question précédente de Shad. Elle n'avait pas réellement envie de débattre à propos de " paradis " dont elle avait fait mention. Aussi, préféra-t-elle changer de sujet en lui demandant l'énigme qui trottait dans sa tête depuis un moment.

- Si tu es si mal ici, pourquoi ne retournes-tu pas chez toi? Ton vrai chez toi je veux dire...

Rubis n'avait pas des connaissances accrues des territoires de Terra. Elle ne savait pas donc pas comment les terranides étaient traitées là-bas. Evidemment, elle était loin d'imaginé les parcelles de terre regorgeant de bonnes humeurs, de nourriture et de paix en abondance, ce cliché aurait été tellement incrédule... Mais, quitte à prendre davantage de risques, la louve serait avec les siens. N'est-il pas mieux d'affronter la fatalité à plusieurs plutôt que de prendre tout ce poids sur ses épaules?
Journalisée



...~Fiche~...
"Cherche toujours à viser la lune, au pire tu toucheras une étoile."
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Janvier 10, 2010, 12:22:39 »

Pourquoi ne retounerais-je pas chez moi ? Encore fallait il que je sache comment y retourner et cela, je n'avais pas encore trouvée la réponse. Cela devait bien faire plusieurs mois que je vivais ici sur Terre et il était vrai que Terra, ma terre natale, me manquait. Mon regard se remplit de mélancolie tandis que répondais à la question de l'humaine.

"Je ne peux pas retourner chez moi, je ne sais même pas comment y retourner, et de plus mon statut n'est pas meilleur là-bas qu'ici..."

Sur Terre la situation de Terranide était déjà difficile. Devoir supporter le regard haineux, se cacher, devenir presque " invisible", ne pas pouvoir jouir de toute sa liberté était déjà quelque chose de difficile. Mais sur Terra, cela était enore plus dur. Considérée comme des sous-espèces où notre seul rôle serait d'être esclave et de servir les autres. Quel triste sort non ? A se demander quel endroit de la Terre ou de Terra était le plus pire pour une personne de mon espèce. Chose positif sur Terre, l'esclavage était abolis et je ne risquais pas de me retrouver avec des chaînes aux poignets. C'était sans doute là aussi la raison pour laquelle je ne cherchais pas à retourner tant que cela chez mon " chez moi".


"Je voudrais rentrer chez moi comme tu le dis, sur Terra mais pour quel prix ? Subir le même sort qu'ici ?   Que ce soit ici ou là-bas , rien ne changera, mise à part que sur Terre je ne risque pas d'obéir à des personnes en les nommant " maitre" à tout instant "

Un pointe de  colère s'était élevée dans ma voix vers la fin de ma phrase. Une colère qui marquait le sentiment de lassitude, une pointe d'exaspération. Oui j'en avias marre, oui j'étais à bout de force. L'idée de mettre fin à ma vie me traversait souvent l'esprit et je me demandais si ça ne serait pas un choix judicieux. Au moins je serais liberé d'un gros fardeau pesant sur mes épaules. Je poussai un second soupir.

" Qui aurait envie de rentrer en sachant que ce qu'il l'attend n'est que des choses négatives ?
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox