banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une découverte... sur les chapeaux de roues ! [PV Lamnard]  (Lu 281 fois)
Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 978


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
Fiche
« le: Juin 03, 2018, 12:18:59 »

- Attrapez là !
- Ne la laissez pas s'échapper !

Vanina Kolokova alias Priscilla Kitaen alias Voodoo courait à perdre haleine à travers la forêt de... Mais où se trouvait-elle donc au juste ? C'était la question qu'elle s'était posée il y a quelques minutes lorsqu'elle avait débarqué dans cet endroit sans crier gare alors que la seconde d'avant elle se baladait tranquillement dans le parc de Seikusu.

En fait elle avait perçu, elle ne savait trop comment, une sorte d'ondulation entre deux arbres. Intriguée, elle y avait jeté un coup d’œil et avait remarqué que l'air semblait flouté, un peu comme quand on regardait à travers un feu. Elle était passée entre les deux arbres, il y avait eu une sorte de flash lumineux, elle avait eu la sensation d'être aspirée puis elle s'était retrouvée allongée sur le sol de cette forêt.

Quelque peu sonnée et éberluée par ce qui venait de lui arriver, elle avait fait quelques, inspectant d'un air étonné ce nouveau lieu. Elle ne se souvenait pas que les arbres du parc de Seikusu fussent si nombreux et qu'ils puissent s'étendre à ce point là. Au bout de quelques minutes, elle était tombée sur une sorte de campement : trois ou quatre chariots entouraient un feu de camp devant lesquels une dizaine d'hommes en armes se réchauffaient ; l'un d'eux était en train de faire cuire à la broche quelques poulets.

Les gaillards semblaient tout droit sortis du Moyen-Âge et elle ne se souvenait pas qu'il y ait un tournage de film dans le secteur. Toujours est-il que l'un des hommes la repéra, avertit ses camarades et, avant même qu'elle ait pu comprendre quoi que ce soit, quatre d'entre eux se dirigèrent vers elle, un mauvais sourire aux lèvres.

Se doutant qu'ils n'avaient pas l'intention de l'inviter à prendre le thé, elle tourna les talons et s'enfuit comme une dératée à travers la forêt. Outre les cris de hommes, elle entendit également les aboiements de chiens qu'ils avaient certainement dû lâcher à ses trousses.

Au bout d'une bonne minute de fuite effrénée, voyant que l'un des canidés allait la rattraper, elle fit volte-face et fit jaillir de la paume de sa main un cône de givre qui alla frapper l'animal de plein fouet, le transformant en bloc de glace.

- Elle a des pouvoirs magiques !
- Il faut la neutraliser avec de l'obsidienne !

Elle s'enfuit de nouveau et c'est alors qu'elle sentit ses jambes être enserrées : un des malandrins venait de lui balancer un bolas. Chutant au sol, il ne fallut pas plus de quelques secondes aux hommes pour qu'ils l'encerclent. Tandis que l'un d'eux retenait le chien survivant, que les autres pointaient leurs lances sur Voodoo, l'un d'eux s'avançait vers elle avec prudence, tenant un curieux collier à la main...
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 295


Chegnar Guevaring


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #1 le: Juin 03, 2018, 03:45:52 »

Lamnard reconduisait régulièrement son équipage en territoire nexusien. Il continuait de considérer la république comme sa cible principale, son ennemi juré et le premier échelon vers la libération de tous les esclaves. Il quittait souvent les eaux nexusiennes avant que la marine puisse s'organiser pour l'attraper. Les garnisons arrières restaient souvent limitées, alors une fois sur les courants intérieurs il lui était facile de regagner les contrées du chaos, voire de pousser jusqu'à Ashnard, où d'autres opportunités se présentaient toujours.

Le voilà donc revenu sur les terres de l'orgueilleuse République de Nexus. Des haltes régulières s'imposaient pour retrouver le contact de la terre, passer certains obstacles ou simplement pour reconnaissances. L'équipage n'avait pas encore voulu pousser trop loin vers la côte. Ils voulaient avancer prudemment et s'assurer de ne pas tomber sur de mauvaises surprises. Kystrejfter, lui, voulait avancer et éviter autant que possible de trainer. Et si une vigie les repérait, ils auraient amplement le temps de prendre les forces nexusiennes de court avant de reprendre leur chemin. Ici, pas de magie, pas de messages instantanés. Nexus ne connaîtrait leur présence qu'une fois qu'ils seraient déjà en train de préparer leur départ.

S'impatientant près de son navire tandis que diverses équipes étaient parties surveiller les environs, Lamnard avait décidé de prendre le large et d'explorer la forêt alentour, à la recherche de fruits ou de gibier facile à prendre. Cet arrêt ne serait pas pour rien. Il s'enfonça ainsi dans le bois avec son attirail classique, mais aussi avec un arc sommaire destiné à la chasse au petit gibier. Silencieux, aux aguets, il entendit le groupe d'esclavagistes bien avant de les voir percer la végétation. Il s'était dissimulé en conséquence, disparaissant à distance raisonnable derrière les fourrés épaississant la végétation grasse de l'intérieur de la république.

" Putain ! Un chien comme ça, ça court pas les rues ! Elle a de la chance de promettre une belle prime, parce que sinon ... "
" Calme-toi. Il se faisait vieux de toute façon. On trouvera un talonneur jeune et bien dressé une fois au comptoir. "
" Ouais ... Ouais, t'as raison. "

Sans bouger, le grand guerrier blond les regarda passer, examinant leur petit cortège. Il y avait beaucoup d'hommes armés. Peut-être trop pour Kyst seul. Il enrageait à l'idée de ne pas pouvoir intervenir ; mais en voyant passer leur fameuse prise, il reconsidéra la situation. Il remarqua immédiatement les entraves d'obsidienne utilisées contre les mages. C'était donc une sorcière ? Il était étonné qu'elle se soit faite prendre ainsi, dans un endroit aussi perdu, mais peut-être était-elle une de ces campagnardes qui découvraient leurs talents à l'adolescence et étaient chassées de chez elles ? Nexus était si obscurantiste ...

Pesant le pour et le contre dans la situation, il tira une flèche, banda l'arc, fit une prière ... et débanda. La flèche, même si elle n'était pas faite pour le combat, alla se ficher dans le cou d'un esclavagiste surveillant Vanina. Le temps qu'un des gaillards s'en rende compte, une hache avait sifflé vers lui pour fendre son crâne. Malgré sa carrure, on ne remarqua le blond peu vêtu que quand il fut presque sur la colonne. De sa hache restante, il égorgea net un autre homme, poussant presque jusqu'à l'os, dans un cri de rage. Les sept survivants commençaient enfin à réagir. Mais, de son stylet, Lamnard brisa les fermoirs généralement mal sertis à la pierre, faisant voler les entraves une à une.

" J'espère que tes pouvoirs vont nous aider, étrangère ! Ce combat risque bien d'être mon dernier, sinon. "
Journalisée

Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 978


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Juin 03, 2018, 05:06:20 »

Voodoo ne comprenait rien à ce qui venait de lui arriver.

Elle était entourée d'une bande de types patibulaires qui semblaient sortis tout droit d'un film d'heroic-fantasy, entravée aux mains par des espèces de menottes constitués d'une pierre noire qui semblaient annihiler ses pouvoirs cryogéniques, similaires aux colliers inhibiteurs qu'utilisaient les membres de l'OMAC.

Faites que je me réveille bordel de merde ! pensa-t-elle, paniquée. Elle ne savait pas trop ce qu'ils allaient faire d'elle même si elle se doutait qu'ils allaient certainement s'amuser un peu avec elle ; vu leurs trognes, il ne fallait pas s'attendre à une partie de plaisir.

Alors que le campement ne se trouvait plus très loin, elle entendit un gémissement sur sa droite et elle vit l'un des gaillards s'effondrer au sol, une flèche fichée dans la nuque. Le temps que les autres comprennent la situation, un bref cri de douleur retentit dans la forêt et un autre des soudards tomba par terre, la tête en sang.
Des fourrés jaillit un guerrier qui ressemblait furieusement à un viking : grand, blond, musclé, le regard du même acier que sa hache dont il se servit pour égorger un autre malandrin.

Trois étaient tombés mais restaient les autres, au nombre de sept. Le nouveau venu fit sauter les entraves de la belle strip-teaseuse et cette dernière sentit à nouveau le pouvoir affluer en elle.

- J'espère que tes pouvoirs vont nous aider, étrangère ! Ce combat risque bien d'être mon dernier, sinon.
- Reste derrière moi ! lui répondit Voodoo. A peine avait-il obtempéré qu'elle tendit les deux mains jointes en direction de la troupe : aussitôt l'air aux alentours devint glacial tandis que de ses paumes jaillirent une vague de froid intense qu'elle maintint une bonne dizaine de secondes.

Lorsque ce fut fini, un silence de mort emplit cette partie de la forêt et les sept esclavagistes étaient recouverts d'une épaisse couche de glace ainsi que la végétation à l'entour. Les soldats avaient été gelés jusqu'au sang, jusqu'à la moelle des os et même l'alcool de leurs gourdes s'était solidifié...

Cela faisait longtemps que Voodoo n'avait pas donné libre cours à son pouvoir à ce point et elle avait ressenti comme une sorte de jouissance à l'exploiter pleinement. Elle se tourna vers son sauveur et avant même qu'elle ait pu ouvrir la bouche pour le remercier, elle s'évanouit.

Le choc provoqué par le passage de la Terre vers Terra, le stress conséquent à sa capture et la manifestation extrême de ses pouvoirs cryogéniques lui avaient fait perdre connaissance !
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 295


Chegnar Guevaring


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #3 le: Juin 04, 2018, 01:34:43 »

Quand la belle demoiselle ouvrit les yeux, elle se sentit comme sur un matelas aquatique. À ceci près que celui-là avait un mât et des cordes. Une voile rouge et noir ondulait dans la brise, tirant le bateau vers la côte.
Un bateau ?!

Elle se redressa pour voir le pont actif d'un navire tout droit sorti d'un film de vikings. Ses occupants étaient affairés, mais une petite blonde silencieuse et toute fine attendait près d'elle en la fixant. Elle se pencha sur Voodoo en lui faisant quelques signes simples. Il lui semblait qu'elle lui intimait de rester tranquille.
Clic. Clac. Les entraves d'obsidienne, qui avaient été remises à son insu, tombèrent une fois de plus.
Avec une force surprenante pour sa carrure, la petite blonde la fit se mettre debout. Vanina chancelait encore, mais elle n'eut pas à se plaindre du soutien de son escorte, qui la conduisit sous une sorte de tente plantée sur l'arrière du bateau, où plusieurs hommes et femmes discutaient. Il y avait des humains, mais aussi des orques et un gnome. En voyant l'étrangère arriver, ils quittèrent tous les lieux, sauf un : le grand blond qui l'avait délivrée tout à l'heure.

La petite blonde et le grand blond communiquèrent en langue des signes, une version assez différente de celles de la Terre mais qu'un habitué aurait pu baragouiner. Leur échange fut simple. Il sembla un instant que la fille était mécontente, mais l'homme la renvoya d'un geste de la main sans qu'elle fasse plus d'histoires.
Enfin, le guerrier s'installa.

Lamnard observait l'étrangère à l'autre bout de la tente. Il l'invita à s'asseoir. De nombreux coussins bordaient une table basse pleine de cartes et d'effets divers.

" Je suis désolé d'avoir dû te remettre ces liens. Vu l'ampleur de tes pouvoirs, je ne pouvais risquer un choc psychotique au réveil. Ceci est mon navire, et ce sont mes gens. Ils m'appellent Kystrejfter. Et toi, qui es-tu ? Comment une magicienne aussi redoutable a-t-elle été prise par une poignée de Sang-Cochons ? "
Journalisée

Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 978


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Juin 09, 2018, 10:12:55 »

La première sensation qu'elle ressentit avant même qu'elle ne retrouve totalement ses esprits était celle de son corps montant et descendant doucement, comme si elle était bercée du bas vers le haut, et inversement. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle s'aperçut qu'elle était couchée sur le pont d'un navire viking !

Une jolie petite femme blonde se tenait non loin d'elle et quand elle vit que Voodoo était réveillée, lui fit quelques signes avant de lui ôter ses entraves d'obsidienne qui, pour elle ne savait pourquoi ni comment, lui avait été remises. Après quoi, la donzelle l'aida à se relever et la conduisit vers une autre partie du vaisseau.

Durant le trajet, elle vit de solides gaillards, qui semblaient tout droit sortis d'un film sur les vikings, occupés à faire ce que font les marins sur un bateau, la plupart maniant l'aviron ; sur son passage, la jeune femme provoqua moult rotations de têtes, regards admiratifs, intéressés voire carrément concupiscents pour certains, et commentaires plus ou moins salaces. Il fallait dire qu'elle détonait quelque peu avec sa tenue étrange, le T-shirt surtout, qui moulait sa poitrine volumineuse...

Sa guide la conduisit jusqu'à une tente où se trouvaient plusieurs individus. Non seulement il y avait des humains mais également des créatures que l'on ne voyait que dans les films d'heroic-fantasy !

- Dans quoi suis-je tombé ?! pensa-t-elle. Sur un geste de l'un d'entre eux, le grand blond qui lui avait sauvé la mise dans la forêt, ils quittèrent les lieux, certains à regret car il était manifeste qu'ils auraient bien voulu avoir un petit moment en tête à tête avec Priscilla...

Finalement, après un échange bref et vif avec la petite blonde, qui avait l'air mécontente de Dieu sait quoi, la jeune femme et le guerrier se retrouvèrent seuls, face à face.

- Je suis désolé d'avoir dû te remettre ces liens. Vu l'ampleur de tes pouvoirs, je ne pouvais risquer un choc psychotique au réveil. Ceci est mon navire, et ce sont mes gens. Ils m'appellent Kystrejfter. Et toi, qui es-tu ? Comment une magicienne aussi redoutable a-t-elle été prise par une poignée de Sang-Cochons ?

Voodoo haussa un sourcil : ce type avait l'air aussi "sauvage" que ses compagnons mais il utilisait un terme moderne, "choc psychotique", comme s'il lui était familier. Ne voulant pas paraître impolie, elle se présenta :

- Enchantée euh... Christopher... Je m'appelle Voodoo. Quant au reste, j'avoue que je suis un peu perdue. Où suis-je ? Qui es-tu ? Et je ne parle pas de ton nom... Les Sang-Cochons dont tu me parles doivent être les types qui voulaient m'attraper mais pourquoi les appelles-tu ainsi ?

Tant de questions à poser qui se bousculaient dans sa tête ! Elle choisit de n'en poser que quelques unes pour le moment, préférant y aller petit à petit sinon elle sentait qu'elle allait péter un plomb...
« Dernière édition: Juin 09, 2018, 04:08:23 par Voodoo » Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 295


Chegnar Guevaring


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #5 le: Juin 09, 2018, 03:58:43 »

Lamnard leva un sourcil quand elle écorcha son surnom, mais il ne s'en formalisa pas, c'était peut-être même mieux qu'elle l'appelle Christopher pour ne pas risquer qu'elle raconte l'avoir vu aux mauvaises personnes. Il se doutait déjà que la personne face à lui était une étrangère, et pas seulement le genre d'étrangère venue d'ailleurs sur Terra, non ; un visiteur, venu d'ailleurs, ooooooh ... Ahem ! Cette " Voudou " était en tout cas très curieuse. Ca se comprenait, si Lamnard avait bien raison. Elle avait bien des questions à poser, en tout cas, et aucune concernant le temps écoulé. Elle était bien complètement perdue.
Avec ces théories bien établies en tête, Kystrejfter, qui avait rempli un large gobelet d'eau et lui avait fait glisser, entreprit de lui répondre simplement.

" Tu es sur un fleuve, entre la République de Nexus et les contrées du chaos. Moi, je suis le capitaine de ce navire et le chef de cette bande de guerriers de tous horizons. Les Sang-Cochons sont une sorte de corporation d'esclavagistes, actifs dans la région, dangereux et très efficaces. J'ai hésité à intervenir, mais je ne pouvais laisser un esclave souffrir entre leurs mains. "

Il nota son regard confus, les yeux agités exprimant toutes les questions qui se bousculaient dans sa tête. Il se versa de l'eau fraîche également et embraya une fois la cruche reposée, pour lui donner de quoi s'organiser l'esprit et trouver d'autres questions.

" Tu es sur un monde appelé Terra. J'ai déjà entendu de gens venus des autres mondes, mais je n'en avais jamais vu. J'ignore pourquoi tu es là et comment tu es arrivée. Tu es là, c'est tout. "
Journalisée

Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 978


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Juillet 01, 2018, 09:54:31 »

Le viking lui donna un gobelet d'eau qu'elle accepta avec reconnaissance et lui dit qu'elle se trouvait sur un fleuve entre la république de Nexus et les contrées du Chaos. Lui-même était chef de cette troupe de guerriers qui, si elle avait bien compris, luttaient contre les agissements des Sang-Cochons, des esclavagistes...

Pour finir, il lui révéla que ces endroits se trouvaient dans un monde appelé Terra. Voodoo resta songeuse un moment puis entreprit de donner quelques explications au guerrier, à commencer par son univers d'origine :

- L'endroit d'où je viens s'appelle la Terre. Tu remarqueras que les noms de nos mondes respectifs se ressemblent curieusement...

Puis elle lui raconta, sans trop entrer dans les détails, comment elle venait d'arriver sur Terra.

- Voila, tu sais le pourquoi du comment de ma découverte imprévue de ce monde. Par contre, j'aimerais savoir s'il existe un moyen de rentrer chez moi. Après tout, si on peut aller de la Terre vers Terrra, l'inverse doit être possible.

***

A quelques lieues de là, Iarrynth avait fini par trouver un lieu de résidence idéal : une vaste caverne dont l'ouverture béante se trouvait sur le flanc d'une montagne. Chasser les occupants - toute une tribu d'Orques - n'avait représenté aucune difficulté pour Iarrynth : son souffle enflammée, même s'il n'avait pas la puissance de ses congénères bien plus âgés que lui, était suffisamment ardent pour incinérer quelques adversaires en même temps. Du reste, ses griffes aussi longues que la lame d'une dague et ses crocs aiguisés constituaient des armes mortelles. Ajoutons à cela ses écailles d'une belle couleur écarlate qui lui fournissaient une protection bien meilleure que la plupart des armures forgées par des humains.

Iarrynth était un Dragon Rouge seulement âgé d'une cinquantaine d'années, c'est à dire que selon les standards draconiques, il n'était encore qu'un jouvenceau. Ayant quitté le nid familial récemment, il avait cherché dans les environs de Nexus l'endroit idéal pour établir son repaire. Cette formalité accomplie, il se mit à faire ce que tout Dragon digne de ce nom faisait au début de sa carrière : se constituer un trésor.

Bon nombre de sages et de philosophes ont longuement débattu sur la question de savoir pourquoi les Dragons passent leur temps à amasser des richesses, usant pour cela de bon nombre d'expédients, tels le pillage, le vol ou l'extorsion, l'hypothèse la plus retenue étant une forme de pulsion atavique propre à l'espèce.

Iarrynth se dirigea vers l'entrée de caverne et, une fois arrivé sur le seuil, étendit ses puissantes ailes - malgré son âge, elles atteignaient une envergure d'environ sept mètres - et s'envola dans les airs. Il scruta les environs à la recherche d'un endroit regorgeant de richesses à piller. Sa mère lui avait conseillé d'éviter pour le moment les forteresses humaines et naines, ces dernières étant difficilement accessibles et bardées de dispositifs anti-draconiques, aussi il devait se contenter pour le moment de proies plus faciles, comme les caravanes de marchands, les villages fortifiés ou les petites résidences seigneuriales.

Atteignant un fleuve, il vit au loin un bateau à voile et à rames. Se disant qu'il y avait peut être des richesses à glaner et voulant rompre un peu avec la tradition, il commença à tourner au-dessus...
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 295


Chegnar Guevaring


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #7 le: Juillet 20, 2018, 05:13:32 »

Lamnard accorda une oreille très attentive au récit de Voodoo. Clairement, elle n'aurait pas pu se plaindre d'avoir été mal traitée ou écoutée. Malgré le cadre frustre, celui qui s'identifiait comme le chef avait su faire preuve des qualités d'un vrai gentleman. L'histoire de la jeune femme semblait même le fasciner sincèrement. Pour tout dire, il n'avait jamais eu droit à un récit si fourni, même si très superficiel, de la façon dont ces failles fonctionnaient. Et il recevait celui-ci d'une personne qui venait d'en faire l'expérience ! C'était une occasion folle !

Cependant, il fut bien forcé de pincer les lèvres et de secouer la tête avec déception quand elle eut fini de parler.

" Malheureusement, j'ignore comment trouver ou créer une telle faille. Moi-même, j'espère depuis longtemps l'apprendre pour ... "

Ils furent interrompus par l'arrivée d'un beau gaillard aux cheveux et à la barbe noires, qui semblait affolé.

" Un dragon ! "

" Un quoi ? "

Lamnard ne semblait pas incrédule en disant cela. Il semblait simplement ne pas avoir enregistré la chose. Les dragons étaient plutôt rares dans les régions nexusiennes, où les trésors étaient souvent éparpillés entre les convois et des chambres fortes introuvables, et préféraient les forteresses des seigneurs-démons ashnardiens qui couvaient leur or comme des ... dragons.

" Un dragon ! Un jeune dragon ! Il nous survole. Je crois qu'il nous a vu et qu'il nous jauge. "

Le blond bondit sur ses jambes.

" Amenez-nous sous la canopée près de la berge ! Et préparez le scorpion et les traits enchantés ! " Le messager s'éclipsa pour aller relayer les ordres. " Voodoo, je suis désolé de devoir te demander ça, mais tes pouvoirs sont grands et j'aimerais que tu nous assistes face à cette bête. "
Journalisée

Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 978


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Octobre 30, 2018, 08:29:50 »

Comme elle s'y était un peu attendu, le viking ne connaissait aucun moyen pour que Voodoo puisse revenir vers son monde d'origine.

- Hum, toi tu ne le sais pas, mais peut être que quelqu'un plus au courant de ce genre de choses pourrait...

Elle fut interrompu par un des membres de l'équipage qui courut vers eux, l'air complètement affolé. Il criait "Un dragon !" tout en pointant un index vers le ciel. Levant la tête, Voodoo vit au loin une silhouette qui évoquait un reptile pourvu d'ailes, décrivant des cercles autour du navire. Les oiseaux avaient l'air minuscule à côté de lui, mais il n'avait pas non plus une taille gigantesque, comme les dragons tels qu'on se les représentait dans l'imagerie populaire.

Lamnard donna des ordres et ce fut aussitôt le branle-bas de combat : tandis que des marins amenait le bateau près de la berge, d'autres commençaient à armer une machine de guerre dont elle avait oublié le nom (une baliste ?). Certains enfin avaient empoigné leurs arcs et encoché une flèche.
Le guerrier blond lui demanda son assistance et Voodoo hocha la tête : si, comme elle le pensait, cette créature crachait du feu, ses pouvoirs cryogéniques allaient se révéler utiles...

Hormis quelques séances de Donjons & Dragons au cours son adolescence (séances durant lesquelles le "Maître du Donjon" avait passé plus de temps à reluquer sa poitrine qu'à se concentrer sur son scénario) et le visionnage de quelques films d'heroic-fantasy, elle ne connaissait pas grand chose sur ces créatures. Elle savait qu'ils étaient des sortes de lézards ailés géants et qu'ils crachaient du feu.

A un moment donné, le dragon fondit sur le navire et aussitôt les marins lâchèrent une volée de flèches sur la créature. Cette dernière était encore jeune et ses écailles n'étaient pas suffisamment épaisses pour que les projectiles rebondissent. Mais cela ne voulait pas dire qu'elles ne la protégeaient pas entièrement : quelques flèches se fichèrent dans sa chair sans toutefois lui causer grand mal. Il passa au-dessus du bateau tout en crachant un cône de flammes.

C'est à ce moment là que Voodoo fit jaillir de ses mains un autre cône, mais de givre : le feu et la glace entrèrent en collision sans qu'aucune des deux forces put prendre l'avantage sur l'autre. Le Dragon fronça les sourcils : un de ces petits êtres de chair et de sang, fragiles et à l'espérance de vie possédait des pouvoirs à même d'annihiler les siens.
Iarrynth était un jeune dragon rouge , plein de fougue et de vigueur, mais il n'était pas stupide : ses parents l'avaient mis en garde contre les magiciens et si un dragon plus âgé en aurait fait fi, lui n'avait pas encore la maturité, la puissance et les pouvoirs nécessaires pour faire face à un jeteur de sorts.

Soupirant, la queue basse, il se détourna du navire et continua son chemin, à la recherche d'une proie moins coriace...
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox