banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Fête Foraine [FullMoon]  (Lu 965 fois)
Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 946


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
FicheChalant
« le: Novembre 28, 2016, 10:09:31 »

Il était neuf heures du soir et Voodoo se baladait tranquillement dans les allées de la fête foraine de Seikusu. Piochant dans son paquet de pop-corn, elle jetait un œil distrait sur les différentes attractions qui s'offrait à son regard : train fantôme, galerie des glaces, chenille, montagnes russes, jeux de tirs, salles d'arcades...

Un petit attroupement retint son attention : juché sur une estrade, un nain faisait des tours de magie.

- Et voici le clou de ce spectacle à vous couper le souffle ! Mesdames et messieurs, sous vos yeux ébahis, ce cochon va disparaître ! dit le petit homme à l'assistance, tenant un porcelet dans ces mains qu'il dissimula ensuite sous une couverture. Maintenant, regardez très attentivement : Wapati Kanon Verounn Verounn ! psalmodia-t-il en faisant des passes au-dessus du morceau de tissu avant de l'enlever prestement. Le cochon avait bel et bien disparu ! L'assistance applaudit avant d'éclater de rire car l'animal surgit de dessous de la table où il avait été posé.

Voodoo secoua la tête et continua son chemin d'un pas tranquille. Au bout d'une dizaine de minutes, elle parvint à un stand où un autre magicien faisait des tours de passe-passe pour amuser la foule. Celui-ci, par contre, avait l'air moins ridicule et maîtrisait beaucoup mieux son art : il faisait disparaître des mouchoirs et des pièces de monnaie pour les faire réapparaître quelques secondes plus tard dans la poche d'un des assistants ou dans son chapeau.

Amusée, la jeune femme choisit de rester afin de regarder la suite...
« Dernière édition: Novembre 30, 2016, 10:04:21 par Voodoo » Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
FullMoon
Humain(e)
-

Messages: 47



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Novembre 28, 2016, 11:21:48 »

Quelques heures avant le début de la fête foraine

"Rapelle moi une dernière fois pourquoi est ce que je dois faire une représentation dans ce trou miteux plutôt que dans mon cabaret ?"

"Ce "trou miteux" comme tu dis m'appartient alors soit plus respectueux. Et tu sais très bien pourquoi tu es ici : Je t'avais prêté ma meilleure acrobate pour un de tes tours et elle m'est revenue avec une blessure... Il est normal que tu éponges ce manque à gagner !"

"Ce n'est même pas arrivée pendant mon spectacle ! Elle s'est blessée... Euh... Sur le chemin du retour !"

"Je m'en fiche, tu en étais responsable. Et de toute façon je te fournis la majeure partie de ton matériel presque gratuitement..."


"D'accord, d'accord. Mais donne moi au moins de quoi faire quelques tours corrects pas comme... Lui."

"Willow est un excellent magicien ! Il manque juste un peu de... Fantaisie. Débrouille toi avec le matériel derrière ces caisses mais ne t'avises pas d'amocher mon public. Après mon personnel cela serait un peu..."


"Gênant?"

"Dangereux. Pour toi j'entend. Allez file, je dois me préparer."

                                                                                                                     ---------------------------------------------------

Sans conviction, après avoir déniché quelques accessoires intéressants, Fullmoon avait alors préparer son Stand et les numéros qu'il allait faire. Un spectacle à la fête foraine était vraiment différent d'un spectacle en salle, dans le second il s'agissait d'un crescendo sur une période courte tandis que le premier durait bien plus longtemps, il fallait alors faire de nombreux tours très classiques voir minables ponctués de quelques tours spectaculaires pour faire revenir la foule. Une sorte de montagne russe en quelque sorte.
Depuis le commencement de la fête foraine il n'avait fait que des tours très classique de magiciens de rues : Disparition d'objet et apparition de ces derniers dans une poche, tours de cartes... Rien de bien exceptionnel et pourtant cela durait depuis un long moment et le public semblait apprécié cela ! Nul doute que les tours de l'excellent "Willow" devaient avoir usé un public qui recherchait du neuf désormais. Tant mieux, tant que le public appréciait ces tours cela ne faisait que rendre le travail plus simple. Pas besoin de se fatiguer pour le moment.

L'ennui commençait à le gagner lorsqu'il posa les yeux sur une sublime jeune femme à la peau brune et à la longue chevelure sombre qui se dirigeait vers son Stand et par bonheur s'y arrêta. Elle disposait de magnifique yeux turquoise qui... Le regard du magicien ne pu s'empêcher de tomber légèrement plus bas avant que ce dernier ne se ressaisisse, évitant ainsi de se faire trop remarquer. Voilà qui animait sa journée. Il fallait absolument qu'il réussisse à la faire rester ici, quitte à devoir tricher un petit peu et à employer les grands moyens. Désolé Willow mais c'est un cas de force majeure !

"Mes amis, pour un public exceptionnel laisser moi effectuer un tour extraordinaire. Néanmoins je ne pourrais effectuer ce tour seul, j'aurais donc besoin d'une personne pour m'assister. Je me doute que vous souhaitez tous participer et pour éviter une cohue générale nous allons laisser dame Destin décidé."

Dame Destin n'allait pas vraiment avoir son mot à dire vu que le choix de Fullmoon s'était déjà portée sur la jeune femme qu'il venait de remarquer. Néanmoins la choisir directement aurait pu provoquer quelques mécontents alors que si d'apparence il s'agissait du hasard...  Le magicien présenta alors une bille turquoise alors à son auditoire.

"Cette bille a une petite soeur et elle est dans la poche de l'un ou l'une d'entre vous ! C'est cette personne qui sera mon assistante pour mon prochain tour alors faites vos poches et que l'heureux élu monte sur scène me rejoindre !"
Journalisée

Et un lapin sorti du chapeau ! Un ! Comment ça ? C'est un chat ? !
Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 946


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Novembre 30, 2016, 10:54:04 »

Après quelques prestations mineures, le magicien déclara qu'il allait passer à un numéro extraordinaire et que pour ce faire, il avait besoin d'un participant dans le public. Plutôt que d'en choisir un, il préférait laisser le hasard décider à sa place. Il exhiba une bille de couleur turquoise et dit d'une voix enjouée :

- Cette bille a une petite sœur et elle est dans la poche de l'un ou l'une d'entre vous ! C'est cette personne qui sera mon assistante pour mon prochain tour alors faites vos poches et que l'heureux élu monte sur scène me rejoindre !

Aussitôt, chacun des spectateurs farfouilla dans ses poches pour voir si la bille en question s'y trouvait. Voodoo fit de même. Elle ne trouva rien d'autre dans sa poche gauche mais quand elle passa à la droite, elle sentit un objet rond qui n'y s'y trouvait pas auparavant ; elle le sortit à l'air libre, exhibant la fameuse boule de couleur turquoise.

- Bon ben c'est à moi !... dit-elle avec un petit sourire tout en fendant la foule. Le hasard... Mon cul !... pensa-t-elle, montant sur l'estrade. Quand on bosse dans une boîte de strip-tease, on ne fait plus vraiment attention aux regards que l'on vous jette quand vous vous produisez sur scène mais cela ne signifiait pas pour autant que vous n'êtes plus attentif à ces mêmes regards. Bien au contraire...

Voodoo avait surpris peu de temps auparavant le regard du magicien sur sa personne, notamment sur sa poitrine et elle avait vite compris qu'il avait eu envie d'elle comme assistante pour son numéro. Voire même qu'il avait envie d'elle tout court... Elle aurait pu refuser, donner la bille à quelqu'un d'autre et tourner les talons mais un brin de curiosité avait retenu son geste. Après tout, peut être que son tour de magie allait être amusant.

Et puis, pour être honnête, elle devait bien avouer que le jeune homme ne manquait pas de charme et il ne lui déplairait pas de passer un moment intime avec lui. Après tout, peut être était-il également doué dans d'autres domaines que les tours de passe-passe...
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
FullMoon
Humain(e)
-

Messages: 47



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Décembre 01, 2016, 05:13:08 »

Fullmoon poussa un léger soupir de soulagement ainsi que de satisfaction : Personne ne se vexait de ne pas avoir été choisit et la bille avait "atterrie" dans la bonne poche. Il fallait même avouer que l'auditoire était devenu particulièrement calme après le résultat du tirage au sort, c'était évidemment dû au fait que tous les mâles pubères présent avaient maintenant les yeux scotchés sur les formes généreuses de la jeune femme. Il aurait voulu braqué un projecteur sur elle pour attirer l'attention que cela n'aurait pas été aussi efficace et si l'on avait été dans un dessin animé leurs langues seraient tombés sur le sol ! Les femmes elles même n'étaient pas en reste face au charme envoûtant que celle ci dégageait, elle hypnotisait la foule avec une force que bien que n'importe quel magicien lui aurait envié. En réalité, en mettant de côté l'envie de Fullmoon de pouvoir faire plus ample connaissance avec elle, il n'aurait pas pu rêver avoir une meilleure assistante puisque celle ci est avant tout là pour capter l'attention du public pour que le magicien soit plus libre de ses mouvements. Pendant qu'elle se dirigeait vers l'estrade il en profita lui même pour jeter à nouveau un petit regard sur elle et lâcha un petit sourire béat... Avant de se ressaisir pour ne pas tomber dans le même état hypnotique que le public ! Il valait mieux que ça voyons !

En faisait d'elle son assistante pour un tour il avait une chance, il allait falloir maintenant la saisir car plus que le public c'était avant tout elle que Fullmoon voulait impressionner ! *Mmh. un tour classe pour changer. Classe ET Amuant. Non ! Classe ET Impressionnant..  Et un peu amusant aussi. Je peux oublier directement de lui faire disparaitre ses sous vêtements... Disparaitre... Tiens cela me donne une idée !* Songea le magicien alors qu'il reluquait à nouveau la jeune femme qui montait sur l'estrade.

"Bonsoir Mademoiselle ! Je suis ravis que le hasard fasse aussi bien les choses, j'ai vraiment beaucoup de chance et d'ailleurs je pense que le public est également de mon avis ! J'espère que vous n'avez pas trop le trac sur scène? Dans tous les cas ne vous en faites pas je vais vous guider !"

Malgré le discours enjoué du magicien, ce dernier faisait énormément d'efforts et avait toutes les peines du monde pour garder son regard dans les yeux de la jeune femme. Pas que ces derniers ne vaillent pas le détour d'ailleurs mais... Ses autres attributs attiraient vraiment l'attention ! Il lui fit un signe et pointa le doigt vers un endroit où était entreposé les accessoires, derrière les rideaux,  à l'abris du regard du public mais visible depuis l'estrade.

"Si vous voulez bien me suivre ! Malgré mes talents je suis un pauvre magicien sans aucune force ! J'ai donc besoin d'un souffre douleur pour m'aider à tirer mon matériel"

Cette annonce fit rire l'assemblée ce qui était le but escompté, l'objectif principal étant surtout d'avoir une petite minute d'intimité avec son assistante... Pour lui expliquer les bases évidemment ! Ainsi lorsqu'ils furent à l'abris des regards près du matériel il saisit seul l'espèce de Sarcophage/Cercueil qu'il voulait mais en profita pour parler un peu à sa nouvelle assistante.

"Ne vous en faites pas je plaisantais, je peux porter ça tout seul. J'aimerais bien connaitre votre nom en revanche, je me disais que vous n'auriez pas forcément envie de le dire devant une foule en délire... Mon nom d'artiste est Fullmoon pour ma part. - Il marqua une pose puis continua - Vous ne semblez pas spécialement avoir le trac, vous aimeriez être le clou du spectacle? Etre la personne qui va disparaitre... Ou léviter? Je n'ai pas encore décider !" Fit le magicien en lui souriant
Journalisée

Et un lapin sorti du chapeau ! Un ! Comment ça ? C'est un chat ? !
Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 946


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Décembre 02, 2016, 09:55:13 »

Donc après être montée sur l'estrade, le magicien entama un discours de bienvenue pas piqué des vers :

- Bonsoir Mademoiselle ! Je suis ravi que le hasard fasse aussi bien les choses, j'ai vraiment beaucoup de chance et d'ailleurs je pense que le public est également de mon avis ! J'espère que vous n'avez pas trop le trac sur scène? Dans tous les cas ne vous en faites pas je vais vous guider !

Elle faillit pouffer de rire. Le trac ?! S'il connaissait sa profession il saurait tout de suite qu'elle n'était pas du genre à avoir le trac quand elle se produisait sur scène ! De toute manière, pour bosser dans une boite de strip-tease, la condition numéro 1, outre d'être bien foutue, était de ne pas avoir peur de danser devant un public mâle. Donc, servir d'assistante pour un magicien en pleine fête foraine...

Elle avait également remarqué que le gaillard faisait des efforts démesurés pour la regarder dans les yeux au lieu de mater ses nichons. Elle ne s'en formalisait plus : elle était habituée dès sa puberté à ce que les regards masculins - ainsi que certains féminins - se focalisent sur sa poitrine et non sur son visage. Cela l'avait quelque peu irrité au départ puis elle avait appris à en jouer. Par exemple, lors d'un examen oral avec un professeur, elle avait arboré un superbe décolleté ; résultat des courses : l'enseignant avait été tellement obnubilé par ses seins qu'il n'avait même pas fait attention aux réponses de l'adolescente et lui avait filé un A+ à l'issue de l'entretien.

- Si vous voulez bien me suivre ! Malgré mes talents je suis un pauvre magicien sans aucune force ! J'ai donc besoin d'un souffre douleur pour m'aider à tirer mon matériel.

Cette blagounette fit rire l'assemblée et Voodoo esquissa un sourire amusé. Une fois plus ou moins cachés à la vue du public, le magicien, tout en manipulant une sorte de sarcophage, lui expliqua qu'il pouvait très bien se débrouiller tout seul et qu'il avait inventé ce prétexte pour lui glisser quelques mots comme lui demander son nom et lui demander à quel type de spectacle il aimerait lui faire participer.

- Je m'appelle Priscilla. répondit-elle avec un petit sourire. Sinon la lévitation me botte bien. Mais au fait, c'est quoi votre vrai nom ?
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
FullMoon
Humain(e)
-

Messages: 47



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Décembre 04, 2016, 04:07:16 »

Tandis qu'il prenait une courte pose en attendant la réponse de la jeune femme, Fullmoon en profita pour vérifier une nouvelle fois des accessoires dont il disposait et qui se trouvaient éparpillés en vrac dans le sarcophage. Tout ce qu'il utilisait normalement n'était pas présent car il n'avait réunit ses affaires qu'aux derniers instants, convaincu que le "Patron" de la fête foraine se montrerait compréhensif. Ce ne fut que lorsqu'il comprit qu'il ne pourrait pas se défaire de ses obligations, soit environ une petite heure avant le début du spectacle, qu'il mit quelques affaires dans un sac et ensuite commença à préparer le terrain pour son spectacle.

- Je m'appelle Priscilla. répondit-elle avec un petit sourire. Sinon la lévitation me botte bien. Mais au fait, c'est quoi votre vrai nom ?

Fullmoon souffla intérieurement, après vérification du matériel à sa disposition et pour un tour d'une envergure convenable, la lévitation ne poserait pas de problème. Ayant préparé en amont du spectacle le Sarcophage ainsi que l'estrade et les accessoires pour son tour il n'eu qu'a sortir du cercueil de bois tout ce qui n'avait rien à faire avec ce tour : C'est à dire tout ce qui était visible à l'intérieur. Maintenant pour le public et pour Priscilla il ne s'agirait que d'un simple morceau de bois. Morceau de bois qui allait pouvoir s'envoler pourvu qu'on le place au bon endroit.

"William, même si au vue de mon métier j'en viens presque à considérer Fullmoon comme mon vrai nom ! Eh bien Priscilla si la lévitation vous plait je vais vous faire un remix de "Ce rêve bleu" version Sarcophage, tout ce que vous aurez à faire sera de vous installez dedabs une fois que je l'aurais installé !" Répondit tranquillement le magicien en songeant à son numéro avant de continuer en souriant. "Je ne sais pas quelle genre de métier vous faites mais si vous avez besoin de boucler vos fins de mois je serais ravis de vous prendre en temps qu'assistante de temps à autres"

Après cette proposition le magicien amena tranquillement le sarcophage devant la scène et salua le public une nouvelle fois avant de poser cet encombrant accessoire à un endroit qui semblait anodin. Il fit ensuite un signe de la tête à Priscilla pour lui signifier qu'elle pouvait prendre place pour qu'il puisse débuter son numéro pendant qu'il s'adressait au public.

"Mesdames et Messieurs, aujourd'hui nous allons défier les lois de la pesanteur ! Ma charmante assistante va prendre place dans ce sarcophage maudit... Et va s'envoler au dessus de vos têtes ! Maintenant que le spectacle commence ! "
Journalisée

Et un lapin sorti du chapeau ! Un ! Comment ça ? C'est un chat ? !
Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 946


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Décembre 12, 2016, 05:54:01 »

- Enchantée William ! fit-elle avec un petit sourire.

- Je ne sais pas quelle genre de métier vous faites mais si vous avez besoin de boucler vos fins de mois je serais ravis de vous prendre en temps qu'assistante de temps à autre.

Elle faillit éclater de rire devant la proposition du jeune magicien. Non pas qu'elle se doutait que c'était un stratagème pour la revoir mais c'était plus le fait de "boucler ses fins de mois" qui était drôle : son boulot de strip-teaseuse lui assurait des fins de mois confortables ; en soi le salaire de base n'était pas spécialement mirobolant mais si vous ajoutiez les "dons" faits par les clients durant les danses, dans la salle, ainsi que ceux pour les prestations pour les shows privés, vous aviez à la fin une belle paye. Qui plus est, Voodoo était, et de loin, la strip-teaseuse la mieux payée du Dahlia Noir et ce pour des raisons évidentes à comprendre...

Ils revinrent donc sur le devant de la scène et là Guillaume fit un petit speech, le genre qu'il devait débiter à chaque fois qu'il se préparait à faire un "numéro exceptionnel".

Voodoo prit place dans le "sarcophage maudit" et attendit que le magicien passe à la suite...
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
FullMoon
Humain(e)
-

Messages: 47



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Décembre 18, 2016, 12:42:33 »

Ce numéro, il l'avait fait des dizaines voir des centaines de fois. Il ne les comptaient plus. A chaque sessions le caisson de bois s'élevait lentement dans un grand silence alors qu'il prononçait quelques incantations destinés à impressionner le public. Puis, mimant une concentration maximale, Fullmoon tentait de déplacer le sarcophage par la pensée sur le long de l'estrade ce qui généralement était le clou de la représentation avant que le sarcophage ne redescende doucement sur le sol dans un tonnerre d'applaudissement.

Cette fois ci avec Priscilla n'avait pas fait exception, et tout s'était passé exactement comme prévu, il avait pensé un instant à l'impressionner en arrêtant le numéro en plein vol pour la faire participer plus amplement au numéro mais... Mais c'était assez dangereux. La fête foraine n'était pas un terrain qu'il connaissait bien et les mécanismes qu'il avait installé à la hâte risquait au mieux de gâcher le numéro s'il se montrait trop inventif, au pire elle pourrait être blessée. Non, décidément il ne pouvait pas improviser une partie supplémentaire sur un terrain qu'il ne connaissait pas. Néanmoins il pouvait toujours l'inviter à participer à d'autres numéros, voir à venir dans son cabaret un peu plus tard ! Un sourire satisfait se dessina sur son visage alors que les applaudissements retentissaient dans l'assemblée qui, de là où elle était, pensait qu'elle venait d'assister à un tour de sorcellerie. Les plus badauds d'entre eux ayant même récité quelques prières pour se protéger du mauvais sort !

"Voilà, Mesdames et Messieurs c'est tout pour l'instant ! Après un tour comme celui ci je suis un peu fatigué... Il me faut reprendre des forces pour mon prochain numéro qui arrivera très vite ! Encore merci pour votre soutient !"

Le public applaudit une nouvelle fois et se dispersa rapidement alors que William se rapprochait du sarcophage où se tenait la jeune femme. Lui tendant la main, il l'aide à en sortir en l'admirant encore une fois. Maintenant que son auditoire était partit et qu'ils pouvaient discuter un peu plus tranquillement, il fallait absolument qu'il réussisse à... discuter plus amplement avec elle !

"Je suis vraiment désolé, je n'ai pas eu l'occasion de vous mettre en valeur comme vous l'auriez méritez mais ce ne sont pas vraiment mes accessoires. J'espère qu'au moins le tour de manège aura été agréable vu d'ici... - Fit il d'un air désolé avant de prendre un air songeur - Je sais ! Laissez moi vous inviter à prendre un verre... ou vous guider à travers la fête foraine avant mon prochain spectacle, d'ici là j'aurais trouver un bon moyen de vous mettre en valeur !"
Journalisée

Et un lapin sorti du chapeau ! Un ! Comment ça ? C'est un chat ? !
Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 946


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Janvier 02, 2017, 07:17:18 »

Donc, après que Voodoo eut pris place dans le sarcophage "maudit", William prononça quelques incantations - sûrement une sorte de charabia, dans une langue empruntée à Harry Potter - et quelques secondes après, le cercueil commença à léviter doucement dans les airs. Le public émit un "Ooooh !" de surprise puis garda le silence, de peur de briser la concentration du magicien qui, la main levée, les yeux clos, semblait déplacer le sarcophage dans les airs par la seule force de sa volonté.

De son côté, la jeune femme, le premier instant de surprise passé, ne put s'empêcher de sourire :

- Il y a forcément un truc !... pensa-t-elle. Elle savait que pour ce genre de numéro, tout était préparé, planifié à l'avance et que rien n'était laissé au hasard. La seule inconnue était dans la nature même du dispositif en question : elle et le public n'avaient pas vu de cordes, ni de trappe ni quoi que ce soit laissant penser que ce spectacle était du chiqué. Néanmoins, elle envisageait une possibilité : ce gaillard pouvait être un vrai magicien !

Durant son séjour à l'OMAC, elle avait vu des êtres capables de prouesses hors du commun, à commencer par elle-même : un garçon, à peine âgé de quinze ans, pouvant réarranger les atomes de matériaux inertes, une fille d'une vingtaine d'années ayant des pouvoirs de télépathie et ainsi de suite. Dans ces conditions il était peut être possible que le dénommé William possède des pouvoirs liés à la magie ou à une mutation.

Le tour prit fin sous les applaudissements du public. Elle ne savait s'ils acclamaient le numéro en lui-même, l'illusionniste ou la demoiselle aux attributs généreux. Les trois sans doute...

Une fois la foule dispersée, le bateleur aida Voodoo à sortir de la boîte non sans s'excuser de ne pas "l'avoir mis en valeur". Cette remarque la fit sourire car elle se demandait ce que voulait dire dans son esprit la "mettre en valeur". Il l'invita ensuite à boire un verre avec lui ou lui servir de guide à travers la fête foraine avant le prochain numéro.

- Va pour le verre ! dit-elle avec un charmant sourire. Je meurs de soif ! On va où ? Y'a une buvette pas loin... Ou alors on peut allez chez vous...

Par ce "chez vous" elle pensait à une roulotte, enfin une caravane, car elle savait que les forains étaient plus ou moins des nomades et vivaient principalement sur la route. Bon, il ne lui viendrait jamais à l'idée que ce William pouvait très bien habiter dans le coin...
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
FullMoon
Humain(e)
-

Messages: 47



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Janvier 29, 2017, 09:25:54 »

Lorsque Voodoo lui proposa d'aller chez lui pour prendre ce fameux verre, son sang ne fit qu'un tour dans ses veines et des idées salaces fusèrent dans son esprit. Fullmoon avait toujours eu la mauvaise manie de faire une montagne d'un rien et de s'imaginer des choses non fondées. Déjà, il la voyait pénétrer son appartement et, après quelques verres, l'embrasser fougueusement avant qu'il ne l'entraine jusqu'à sa chambre...

Un sifflement au loin lui fit reprendre ses esprits et il jeta un coup d'oeil sur sa montre avant de lâcher un soupir de déception. Même si la soirée était déjà bien avancée il lui fallait assurer encore quelques numéros. Et même si son appartement n'était qu'a une grosse vingtaine de minutes à pieds d'ici, le patron de la fête foraine ne lui pardonnerait pas même pas un retard. Il était coincé ici pour un moment à moins que...
 
"Parfait ! Dans ce cas là attends moi ici quelques minutes, je range quelques affaires dans mon casier et je reviens !"

Une idée venait de germer dans la tête de Fullmoon pour pouvoir s'absenter en toute tranquilité. Il allait tout simplement saboter le générateur électrique de la fête foraine. Quelques fils à couper, un compteur à trifouiller... C'était autant de compétences qu'il utilisait lorsqu'il cambriolait des banques, bijouteries ou autres lieux bien gardés. Coupé le courant de cette fête foraine ne serait qu'un jeu d'enfant. Il lui suffisait simplement de distraire le personnel proche, d'entrer dans le véhicule adéquat et de couper les bons fils.

Aussitôt dit, aussitôt fait et en peine cinq minutes le complexe fut plongé dans la pénombre et les attractions électriques s'arrêtèrent... Les manèges... Il avait complètement oublié ce point de détail. Certaines personnes étaient ainsi bloquée dans les attractions et appelaient à l'aide tandis que les forains eux essayaient de rassurer les visiteurs. Si ce n'était pas encore la panique, c'était au moins une belle pagaille ! Tant pis, on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs ! Retournant près de Priscilla il lui dit simplement.

"Me revoilà ! Il semblerait bien que ma soirée se termine plus tôt que prévu finalement ! Vu la pagaille allons chez moi, ce n'est pas loin. Direction le centre ville ! Si l'on tombe sur un restaurant sympa en route je suis même prêt à inviter !"

Alors que le chaos se propageait dans la fête foraine, Fullmoon quittait tranquillement les lieux en compagnie de la jeune femme. Laissant les forains et les visiteurs se débrouiller entre eux.
Journalisée

Et un lapin sorti du chapeau ! Un ! Comment ça ? C'est un chat ? !
Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 946


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Mars 01, 2017, 07:26:48 »

- Parfait ! Dans ce cas là attends moi ici quelques minutes, je range quelques affaires dans mon casier et je reviens !

Le regard amusé, Voodoo regarda Fullmoon s'éloigner. Elle le vit passer entre deux stands puis son élégante silhouette fut comme avalée par la pénombre. Le regard concupiscent du jeune homme ne lui avait pas échappé mais elle ne s'en formalisa nullement. Depuis son adolescence elle était habituée à ce que les hommes - ainsi que certaines femmes - la matent sans vergogne, en particulier sa poitrine... Loin d'en ressentir de l'agacement, elle en avait retiré une certaine fierté.
Quand elle était gamine, elle avait dû porter un appareil dentaire pendant deux ou trois ans et c'était à peine si les gamins de son âge lui jetaient un regard (et ça c'était dans le meilleur des cas car elle avait également essuyé bon nombre de moqueries) ; ce fut vers ses douze ans qu'on lui retirât ce disgracieux appareil, c'était d'ailleurs à partir de ce moment là que ses seins avaient commencé à grossir.
Dès lors les garçons de son âge avaient commencé à la regarder différemment et pour l'adolescente ce fut une revanche éclatante, surtout envers les filles de son âge qui jusque là l'avaient toisé dédaigneusement.

C'est alors que les lumières et les musiques s'éteignirent, les attractions et les manèges s'arrêtèrent. En un clin d’œil, la fête foraine fut plongée dans l'obscurité et bientôt des murmures, des exclamations de consternation de désapprobation, voire même des cris de panique fusèrent d'un peu partout.

FullMoon débarqua, comme si de rien n'était et lui dit, indifférent au désordre général provoqué par le black-out :

- Me revoilà ! Il semblerait bien que ma soirée se termine plus tôt que prévu finalement ! Vu la pagaille allons chez moi, ce n'est pas loin. Direction le centre ville ! Si l'on tombe sur un restaurant sympa en route je suis même prêt à inviter !

Abasourdie, car Voodoo n'était pas dupe et avait bien compris à quoi a été due la panne générale, ne put répondre qu'un petit "Ok !" avant de se laisser entraîner tranquillement par le magicien vers la sortie, tandis que se poursuivait le chaos généré par le black-out.

Au bout de quelques minutes, tandis qu'ils marchaient tranquillement dans la rue, Voodoo finit par dire :

- Allons directement chez toi. Je ne mange pas beaucoup le soir...

A l'étonnement avait succédé une sorte d'amusement : elle avait plus ou moins compris que FullMoon avait d'autres obligations professionnelles et que pour pouvoir folâtrer librement avec la jeune femme il n'avait rien trouvé de mieux que de saboter l'installation électrique de la fête foraine ! Elle trouvait ça sacrément gonflé, culotté, carrément dangereux même, mais en même temps sacrément couillu. Un type capable de telles choses (sans aller jusqu'au meurtre) pour sortir avec une fille se faisait de plus en plus rare et l'estime de Voodoo envers le jeune homme qu'elle avait trouvé un peu fade au premier abord s'en trouvât relevé.
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
FullMoon
Humain(e)
-

Messages: 47



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Mars 14, 2017, 05:54:54 »

A l'image du dicton "Loin des yeux, loin du coeur", la préoccupation du jeune homme pour la pagaille monstre qu'il venait de causer était inversement proportionnelle à la distance qui le séparait de la fête foraine. Ainsi, plus il s'en éloignait, moins il se sentait coupable d'avoir ruinée la soirée des forains et des clients pour une paire de seins. Et si au début il éprouvait tout de même quelques remords pour les enfants coincés dans les manèges, bien vite ces remords avaient laissé place au contentement d'être accompagné d'une sublime femme dans les rues. Encore quelques pas et bientôt son action ne lui chatouillerait même plus le subconscient. Respecter la morale était vraiment le cadet des soucis du magicien.

Au fur et à mesure que son sabotage lui sortait de la tête alors qu'ils traversaient les rues de la ville, Priscilla le surprit en rejetant la proposition d'un repas et en suggérant qu'ils aillent directement chez lui. Bon sang ! Si à chaque fois qu'il avait accompagné une fille dans les mêmes conditions celle ci lui avait dit ça... Eh bien il pourrait multiplier par dix le montant sur son compte bancaire ! D'un autre côté avec cette plastique c'était évident qu'elle ne devait pas s'empiffrer de Hamburgers au Mc Do du coin. De cette plaisanterie anodine il s'aperçu qu'au final il ne savait pas grand chose de Priscilla, et en y réfléchissant la jeune femme l'intriguait de plus en plus. Au delà de sa paire de seins qu'il n'avait fait que reluquer quand il le pouvait, il se rendait compte que de son allure jusqu'à son comportement, Priscilla dégageait un charme naturel et puissant. La meilleure illustration était sans doute le nombre de passants mais également de passantes qui lui jetaient des regards discrets mais qu'un oeil prévenu pouvait tout de même remarquer. Pour ne pas laisser un silence pesant s'installer et raccourir la durée de la marche il se hasarda à quelques questions.

"Dans ce cas là si tu ne manges pas cela ne sera plus très long, à peine l'histoire de cinq minutes... Pendant ce temps tu pourrais me dire ce que tu fais dans la vie? Etudiante? Mannequin peut être? Tu n'avais vraiment pas l'air d'être intimidée quand tu es montée sur l'estrade, c'est vraiment rare ! La plupart soit n'ose pas monter, soit sont tétanisés !"

D'ordinaire Fullmoon n'aurait posé ces questions que par politesse d'usage, histoire de meubler mais pour une fois les réponses l'intéressaient vraiment tant cette femme était atypique. Il eu un sourire en coin en se remémorant la fois où, à moitié ivre dans un bar, il avait abordée une jolie japonaise en lui demandant si elle n'était pas actrice de film porno ! La jeune femme était devenu toute rouge de honte alors que ses copines riaient à coté d'elle de l'énormité de la situation. Elle avait finit par courir s'enfermer dans les toilettes pour femme pendant plusieurs heures, n'en sortant uniquement que grâce à l'impulsion de la police et du Barman dont les bruits de pleurs dans les toilettes avait commencé à intriguer la clientèle féminine. Clientèle qui avait finit par appeler la police en s'imaginant qu'il y avait des travailleurs clandestins dans une porte dérobée derrière les toilettes ! Si l'histoire avait bien fait rire le magicien, le barman en revanche lui avait prier de ne plus jamais revenir dans son bar sous peine d'une douloureuse mais rapide castration.

Comme annoncée par le magicien, en à peine quelques minutes ils se retrouvèrent devant l'énorme immeuble puis devant l'appartement classieux où logeait le jeune homme. Bien trop classieux pour un simple magicien d'ailleurs mais parfaitement à la portée d'un cambrioleur adroit. A l'image du magicien l'appartement était somptueux mais il avait un air débraillé qui à la fois permettait de ne pas se sentir étouffé à l'intérieur. On sentait qu'il y avait de la vie et même beaucoup de vie à l'intérieur. Néanmoins ce côté un peu trop négligé dévaluait l'allure de l'appartement, le rendant moins imposant et impressionnant. De la même manière ce coté débraillé donnait un côté moins sérieux à Fullmoon, jusqu'à parfois paraitre pour un trublion. Entrant en premier, il se dirigea vers la cuisine américaine en indiquant de la tête le salon à son hôte où elle pourrait s'installer sur un canapé.

"Je te sers quelque chose? Un jus de fruit? Une vodka?"
Journalisée

Et un lapin sorti du chapeau ! Un ! Comment ça ? C'est un chat ? !
Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 946


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Août 14, 2017, 02:47:37 »

Durant tout le trajet vers le domicile de FullMoon, Voodoo avait remarqué les regards des personnes qu'ils avaient croisé sur leur passage. Des regards appuyés en particulier sur elle et son anatomie, mais également des regards envieux envers le jeune homme et qui semblaient dire "mais comment a-t-il fait pour se lever une bombe pareille ?!" ; tous ces regards n'étaient pas exclusivement masculins : quelques femmes avaient observé à la dérobée la beauté brune, certaines d'entre elles allant même jusqu'à lui faire un petit clin d’œil...

Elle fut tirée de ses réflexions par la voix de FullMoon :

- Pendant ce temps tu pourrais me dire ce que tu fais dans la vie ? Étudiante ? Mannequin peut être ? Tu n'avais vraiment pas l'air d'être intimidée quand tu es montée sur l'estrade, c'est vraiment rare ! La plupart soit n'osent pas monter, soit sont tétanisés !

- J'aurais bien voulu être mannequin, mais avec la taille de mes seins... dit-elle au bout d'un moment, soulevant ces derniers avec ses deux mains, provoquant un "saignement de nez" chez un passant, un quadragénaire en costume-cravate. Quant à être étudiante, je ne le suis plus depuis quelques années... En fait, sa capture par les membres de l'OMAC avait mis fin prématurément à ses études ; elle avait pensé les arrêter de toute manière, tant elle y montrait peu d'entrain. Elle réfléchissait à toute vitesse car elle n'avait pas vraiment envie de lui avouer, du moins pas tout de suite, qu'elle était strip-teaseuse car sinon ce pauvre garçon allait devenir tout excité comme une puce. Et il l'est déjà assez comme ça ! pensa-t-elle en lui jetant un regard à la dérobée. Finalement elle eut une idée : en fait je fais du théâtre !

Après tout l'activité de strip-teaseuse et d'actrice de théâtre avait quelques similitudes : toutes deux montaient sur scène et jouaient la comédie.

Finalement ils arrivèrent devant un immeuble où, manifestement, devait se trouver l'appartement de William. Après avoir entré un code, franchi un sas, pris un ascenseur, ils se retrouvèrent devant la porte d'un appartement que le jeune homme ouvrit avant d'inviter Voodoo à y entrer. L'intérieur était spacieux et cossu.  Ce qui frappa la jeune femme fut le nombre de bibelots et d'objets d'art qui décoraient l'appartement. Si ce sont des authentiques avec quel fric les a-t-il obtenu ? Certainement pas avec sa paye de pretsi... presgi... de magicien ! se dit-elle, tout en admirant un tableau représentant une scène de rue d'une ville médiévale.

Ils arrivèrent au salon qui avait un air rococo. FullMoon l'invita à s'assoir sur un canapé tandis qu'il se dirigeait vers une cuisine américaine qui tranchait avec le living-room.

- Je te sers quelque chose? Un jus de fruit ? Une vodka ?
- Vodka ! s'écria-t-elle, prononçant ce mot avec un léger accent slave.
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)
FullMoon
Humain(e)
-

Messages: 47



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Août 14, 2017, 06:09:37 »

L'enthousiasme  manifeste de Priscilla  lors de son intonation du mot Vodka surpris dans un premier temps William avant de lui faire afficher un sourire en coin. Evidemment songea t il. Pas besoin d'être anatomiste pour remarquer qu'elle n'était pas Japonaise, mais ce n'est qu'avec la prononciation rugueuse des pays de l'Est ainsi que sa réaction à la Vodka qu'il pu suggérer qu'elle avait été élevé soit dans des pays de l'Est, soit par gens venant de ces pays.

"Tu t'intéresses à l'art?  Personnellement je préfère l'histoire j'aime bien la période médiévale Européenne ainsi que la période Antique, ce qui est plus récent j'ai plus de mal en général à m'y intéresser."


Il prit deux verres totalement neuf d'un placard et commença à chercher dans un second, celui là remplit de nombreuses bouteilles d'alcool haut de gamme absolument intactes , une bouteille de Vodka. William ne buvait pour ainsi dire presque jamais chez lui, c'était un habitué des bars et autres discothèques, mais il répugnait à boire seul. C'était un souvenir que lui avait laissé son père qui avait pour habitude d'avoir toujours un verre sur la table basse lorsqu'il venait le voir. Néanmoins, pour autant qu'il s'en souvienne, William n'avait jamais vu ce dernier ivre, peut être un peu rouge une fois ou deux mais rien qui ne justifie cette aversion qu'il avait pour le fait de boire seul chez soi. De toute façon boire n'était pas compatible avec son second "métier", aucun voleur digne de ce nom ne pouvait avoir un penchant pour la boisson et espérer prospérer dans le métier.

Il mit finalement la main sur une bouteille de Grey Goose, une Vodka Haut de Gamme mais plutôt surévaluée vu son prix. S'il ne cherchait que rarement dans ce placard, il avait plutôt une connaissance convenable des alcools grâce à son paternel qui ne pouvait s'empêcher de toucher quelques mots sur ce qu'il buvait. Il prit la bouteille ainsi que les deux verres qu'il déposa sur la table basse et s'installa sur le canapé aux cotés de Priscilla.

"C'est une Vodka Française plutôt bonne mais elle a un goût assez caractéristique qui ne plait pas à tout le monde. Je dois avoir de la Smirnoff si jamais tu veux quelque chose de plus classique." Expliqua t il en remplissant les deux verres et en en tendant un à la jeune femme.

Maintenant qu'il était près d'elle, même si son regard ne cessait de dévier en direction de sa poitrine qui avait une force d'attraction à peu près aussi grande que le Soleil, William comprit pourquoi il avait eu autant de mal à deviner d'où venait la jeune femme. Avec sa peau hâlée et ses yeux bleu-vert elle avait des faux airs de vahinés alors que sa grande taille et sa façon d'être jouait sur les contrastes entre différents pays de telle façon qu'il était presque impossible de savoir d'où était originaire cette dernière.

"Tu disais donc que tu fais du théatre... Tu as un spectacle en ce moment ? Si c'est le cas je serais ravis de te voir te produire sur scène ! Cela doit être exceptionnel ! Tu serais capable d'improviser quelque chose en rapport avec une de tes anciennes pièces?"
Journalisée

Et un lapin sorti du chapeau ! Un ! Comment ça ? C'est un chat ? !
Voodoo
E.S.P.er
-

Messages: 946


Regardez-moi dans les yeux... J'ai dit les yeux...


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Août 14, 2017, 06:56:10 »

Comme Voodoo avait manifesté une sorte d'intérêt pour les œuvres d'art exposées dans l'appartement de William, ce dernier lui avait demandé si elle s'intéressait à l'art. Sans attendre sa réponse, il lui avait dit qu'il préférait l'histoire, notamment le Moyen-Âge et l'Antiquité mais moins les périodes récentes.

- Pareil ! répondit-elle. J'aime surtout l’Égypte antique : les chats y étaient vénérés, les femmes pouvaient faire ce qu'elles voulaient et ils construisaient de belles choses !

Son hôte revint avec une bouteille et deux verres.

- C'est une Vodka Française plutôt bonne mais elle a un goût assez caractéristique qui ne plait pas à tout le monde. Je dois avoir de la Smirnoff si jamais tu veux quelque chose de plus classique, expliqua-t-il. Voodoo vit sur l'étiquette que la boisson était de la Grey Goose. C'est bon, ça ira ! Et puis ça me donnera l'occasion de goûter cette marque que je ne connaissais pas...

Il remplit les deux verres et en tendit un à Voodoo. Cette dernière le remercia d'un sourire, leva son verre en disant "Santé !" puis but une petite gorgée. Elle claqua la langue, affichant un air satisfait : purée c'est d'la bonne ! s'écria-t-elle.

Bien entendu, le magicien continuait à faire des efforts désespérés pour ne pas reluquer sa poitrine mais ses yeux revenaient sans cesse se fixer sur elle. Souriant intérieurement, elle eut envie de s'amuser un peu avec lui : elle s'étira langoureusement, faisant saillir ses seins qui pointaient sous son T-shirt qui était un peu trop serré (sans doute avait-il rétréci au lavage ?) puis, comme si de rien n'était elle but une nouvelle gorgée de vodka.

- Tu disais donc que tu fais du théatre... Tu as un spectacle en ce moment ? Si c'est le cas je serais ravis de te voir te produire sur scène ! Cela doit être exceptionnel ! Tu serais capable d'improviser quelque chose en rapport avec une de tes anciennes pièces ? demanda William.

Voodoo ne répondit pas tout de suite, se contentant de boire une nouvelle gorgée.

- Euh... Je n'ai pas de pièce en ce moment... Faut dire aussi que je ne joue pas dans les rôles principaux, je fais un peu de la figuration... finit-elle par répondre. Purée, mais je dis n'importe quoi là ! Je suis en train de m'enfoncer !... pensa-t-elle. Hum, y'a quoi à la télé ? demanda-t-elle, espérant changer de sujet. Bien entendu, elle ne s'emparât pas de la télécommande pour allumer le téléviseur : elle préférait que ce soit William qui le fasse. Après tout, c'était chez lui et elle avait été bien éduquée par ses parents, contrairement à la plupart des enfants ricains...
Journalisée

(cliquez sur ma userbar pour voir ma fiche)



Mes paroles (Turquoise)
Mes pensées (Indigo)

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox