banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Torga [Lucius]  (Lu 558 fois)
Ariman
Créature
-

Messages: 745



Voir le profil
FicheChalant
« le: Juin 30, 2016, 07:43:43 »

Torga est un monde nécropole à bien des égard. Cette planète est le domaine des temples, des tombes et peu être des fantômes issue d'antique civilisations de mondes oublier. La planète en elle même est désertique laissant parfois à la place de grande chaines de montagnes. D'autres régions du globes sont aussi recouvert de désert de roches encore plus impropres à la vie. Seuls des cactus et diverses espèces d'insectes sont capable de résister au conditions épouvantables de la planètes. La planète n'est toutefois pas totalement inhabité. En cet endroit vivent une population humaine issue de descendant de diverse groupes de pillard exilée, de hordes vaincue et d'esclaves condamné à terminer leurs jours sur ce monde mort. Ses derniers survivent tant bien que mal en exploitant les minces ressources que pouvait offrir la planète autrement dit en eau mais aussi en prométéum via des moyens de fortunes exploités sur de nombreuses carcasses de vaisseau ou d'engins récupérer. En gros la vie d'un habitant de Torga se limitait à deux choses, la survie et la guerre contre d'autres tribus. Torga avait aussi une population de Xenos principalement Ork sans doute des Korsaires naufragé comme les humains sur ce caillou et quelques races mineures naufragés ou même installés ici de leur plein grés. Néanmoins la population la plus nombreuse de Torga restaient les défuns du monde nécropole. Il existe des centaines de milliers de tombeaux à la surface de la planète. Toutefois à l'échelle du globe cela reste négligeable. Il est impossible de trouver quoi que ce soit sans connaître à l'avance la localisation d'un tombeau ou voyager des jours et des jours à sa recherche. Il y as des tombeaux de toutes sortes. Certains sont de simples cimetières entourés de murailles à moitié en ruines alors que d'autres sont de gigantesques pyramides pouvant avoir la tailles d'une montagne ou des nécropoles s'étendant sur des dizaines ou centaines de kilomètres ayant la taille d'une ville. Rare sont les pillard qui oseraient s'approcher de ses nécropoles car elles sont réputés hantés mais il existe un très grand nombre de chasseur de trésors ou de pilleurs de tombes osant braver les danger afin d'essayer de récupérer ses trésors cachés. Certains sont des locaux de la planète mais il arrive une fois de temps en temps que la planète attire des chasseurs de trésors venant des étoiles.

Ariman étaient de cela et il avait une idée bien précise de ce qu'il recherchait alors qu'il observait une carte grossière indiquant un lieu bien précis. La Tombe de Mahadâna. Un antique roi sorcier datant d'un temps oublié et dont les trésors cachés au seins de son tombeau avaient attirés pas mal de Libres Marchants, Pirates de l'Espace et d'autres individus beaucoup moins recommandables et tous ce sont casser les dents. Sauf que Maintenant Ariman disposait d'une piste sérieuse pour détecter la tombe avec précision. L'Obliterator regarda le marchand Stryxis non sans cacher un rictus en voyant la laideur du Xénos à l'allure dégingandé, au facies de chien écorché qui le fixait de ses quatre yeux globuleux et blanchâtre.



Il n'était pas tout seul plusieurs Brute créature sans visages créer génétiquement par les Stryxis allaient et venaient en transportant de lourdes caisses remplis de materiel, d'armes et de ferrailles. Il faisaient mécaniquement leur travail sans déranger le marchand Xénos et son client néanmoins Ariman savait que ses créature étaient  capable de se transformer en redoutable guerrier au moindre mot du Stryxis si jamais il se sentait en danger.



Une autres créature était présente et ne relâcha pas son attention sur le Marchand en effet Ariman n'était pas venu seul. L'Obliterator était venu accompagné d'une garde du corps revêtue d'une combinaison de cuir qui ne cachait en rien ses appâts. Elle avait de nombreux piercing  et le crâne rasé hormis une longue queue de cheval d'un roux flamboyant. Elle n'avait pour tout arme qu'un sabre laser. Malgré son allure fluette cette femme du nom de El'Leth était plus dangereuse qu'elle en avait l'air, c'était un assassin très entrainée prenant du plaisir à faire souffrir mais restant fidèle à Ariman.



Poussant un hochement de tête Ariman posa la carte.


- Cela me semble authentique en effet. Il ne me manque toutefois la latitude et la longitude exacte de la localisation de la tombe. Dit l'Obliterator.

- Oui honorable bipède. C'est une information que nous avons à condition d'y mettre le prix. Nous sommes prêt à te les vendre honorable bipède. Répondit le Xénos d'une voie sifflante.
Journalisée
Lucius Helsreach
Avatar
-

Messages: 11


Le Rogue Trader


Voir le profil
FicheChalant
Description
Lucius Helsreach est un Rogue Trader, le premier dans son genre sur Terra, il est libre d'aller et venir un peu aprtout et se fait employer par les puissants pour des affaires délicates, du commerce, de la diplomatie, voir pour utiliser son Vaisseau le Köchel comme force de frappe.
« Répondre #1 le: Juillet 02, 2016, 10:25:16 »

Croiseur Köchel, 3e heure de vie auxiliaire d'après l'horloge interne du navire.
Cet énorme vaisseau était en orbite basse depuis quelques jours sur une planète X ou Y dont le nom avait totalement échappé au Rogue Trader Lucius,car  cela ne faisait aucune importance, en fait si, autant que le nombre de vies organiques exterminables en contre-bas. Les ordres furent clairs une fois en orbite.

-Lancez les protocoles d'exploration avancés, débarquez les troupes d'assaut planétaires, sans bombardement préalable, encerclez les principaux ... Foyers de population, puis interrogez les dirigeants de ces dites ... Tribus  avant de les exterminer au nom du Prince. Pendant ce temps la, je vais rester ici en attendant vos rapports, je veux des infos sur tout ce qui peut avoir de la valeur sur ce morceau de terre, et par la je parle d'archéo-sciences ... Rompez.

Les hommes de la Millice du Köchel n'étaient pas aussi suicidaires que ceux de la garde impériale, ni aussi précis que ceux de l'Adeptus Skitarius mais ils faisaient très bien le travail, ils avaient leurs uniformes violacés et noirs aux couleurs d'Helsreach, et leurs armures Flaks paraient les flèches et les projectiles basiques, de plus de longues années d'entraînement aux différentes formations de feu faisaient d'eux une force de frappe largement satisfaisante. Et en l’occurrence leur mission d'extermination se passait bien. Après tout, ces indigènes ne s'attendaient sûrement pas à voir tomber des valkyries transport de troupes arrivants en piqué pour lancer des raids un peu partout simultanément sur les principaux secteurs d'activités de la région au dessus de la quelle le croiseur était. Même si il se voyait de loin mine de rien le vaisseau scannait les différents souterrains depuis sont arrivée sur la planète, rien n'en sortait d'autres que des ensembles labyrinthiques.

Au bout du troisième jour, il reçut un message de son Commissaire d'infanterie au sol sur sa data-blette.

Officio Commandus, Rapport Terrain Echo Neth. Présence indigène neutralisée secteur 9/3 expedition prête à partir dans ce qui semblerait être un lieu sacré sur le secteur parallèle supérieur, un tombeau Monseigneur, durée de l'expedition estimée entre trois et vingt jours selon les ressources allouées d'après ce que nous savons des lieux. C'est à dire pas grand chose. Celui ci semble très grand et à flanc d'une montagne, les Techno-prêtres commencent déjà à aménager une FOB Logistique tout près, en attente d'ordre. Commissaire Andromalius Terminé.

Tout cela était très routinier, ce n'était pas la première fois qu'une petite planète telle que celle-ci était pillée par le Köchel, cela servait d'entraînement aux équipages et permettait de trouver des babioles de valeurs à vendre aux plus superstitieux des clients fortunés, ce qui compensait les ressources dépensées. Bien sûr il y avait toujours quelques miliciens assez doués pour tomber dans des crevasses, boire du jus de cactus, rentrer dans la caverne d'une bête sans lampe torche ou même se faire avoir par des ruses "de sioux", la sélection naturelle à son plus bas niveau.

Pendant ces trois jours de reconnaissance Lucius était resté sur son vaisseau, occupé entre les Officiers de la passerelle de commandement, grande salle ronde pleine d'ordinateurs répartis sur plusieurs balcons centrés autour du poste de commandement général ou siégeait le Trône du Rogue Trader, lieu de permanente activité grouillant de monde en uniformes tous sur le qui-vive, surveillants la moindre information filtrant de l'intérieur comme de l’extérieur du vaisseau, auspex, scanners, vox, noosphère, et autres outils ésotériques pour les non initiés, et entre sa chambre, aménagée au plus haut niveau de la passerelle derrirèe de grandes portes insonorisées, lieu de luxe au milieu de la rigueur militaire, plein de velours, de parfums, de meubles excessivement précieux à l'image de l'excentricité du Maître des lieux qui dormait seul dans un lit de deux mètres carrés, toujours avec une escouade de gardes devant les portes voir derrière pour certaines occasions de plus en plus fréquentes qui faisaient criser les servantes en charge du ménage.
Traverser le vaisseau nécessitait de descendre les balcons de la passerelle par des escaliers de marbre en colimaçons, avant d'embarquer dans des navettes sur des rails faisant le tour du bâtiments en quelques minutes à grande vitesse, s'arrêtant sur la demande, seulement pour l'état-Major évidemment. Lucius était dans un de ces trains.
Dans son uniforme de campagne, un long manteau de cuir noir sur les épaules, une casquette de la même couleur, brodée de fils dorés, avec au dessus de la visière un crâne dans un étrange symbole masculin/féminin mélangés violet, un plastron d'armure blanc/gris, des bottes et des gants. A sa ceinture son épée energetique monomoléculaire, une lame fine, autour de la quelle s'active un champ énergetique quand on appuie sur un glyphe sur le manche et pour finir son pistolet bolter de prédilection à sa jambière droite.
Le trajet dura cinq minutes, du centre de commandement à la baie d'envol ventrale, sous la ligne de flottaison du navire.

Il descendit avec quelques membres de son etat-Major, deux femmes en charge des communications, trois hommes en charge de la protection de l'escouade et un serviteur lobotomisé semi cybernetisé en charge de transporter le matériel qui pourrait s'avérer utile ( trousse de secours, vox communicateur supplémentaire, munitions, huile, le tout dans un sac à dos énorme.), dans l'immense hangar de plusieurs centaines de mètres de longueur ou s'afféraient des membres plus humbles de l'équipage, hommes comme femmes, humains comme "Terrans" même si ces derniers étaient plus rares certains avatars servaient à des hauts posts comme la direction logistique, d'autres créatures remplaçaient les machines de chargement mais bref, Le Rogue Trader marcha avec son escouade vers sa Valkyrie, aéronef très rapide, peu cher à déployer et avec de bonnes capacités de transport. Il monta sans saluer le pilote et se contenta de croiser les jambes assis dans le compartiment arrière du dropship, la tête baissée sur son épée posée sur ses genoux, les deux femmes venant s'asseoir à coté de lui, et les hommes en fin de rangée proches de la trappe. La valkyrie prit quelques mètres d'élan dans le hangar avant de s'engouffrer par la sortie du hangar.


Journalisée

Ariman
Créature
-

Messages: 745



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Juillet 03, 2016, 03:45:08 »

Les négociations furent assez âpre mais Ariman pus obtenir son information en échange d'une certaine quantité de matériel médical et biologique nécessaire au Stryxis pour la conception de nouvelles mains d'œuvre. Ariman satisfait pus enfin quitter cet endroit pour pouvoir préparer la suite de l'expédition quand il reçut un message urgent provenant du Terminus son vaisseau spatial. Le rapport indiquait qu'un vaisseau de guerre était en orbite depuis quelques jours au dessus de Torga. Le terminus n'avait pas pus contacter Ariman plus tôt car il ne bénéficiait pas de liaison astropatique. Le message avait du être donc envoyé à l'ancienne quand la rotation de la planète permettait une communication immédiate. Le modèle du vaisseau adverse était de type gothique et visiblement lourdement armé. Le Terminus était de taille à l'affronter et l'hôte démoniaque du vaisseau semblait impatient à en découdre mais Ariman décida de ne rien en faire. Bien au contraire il ordonna à l'équipage de rester en stand by et dissimuler dans la face caché de la lune au dessus de la planète. Malgré tout l'Obliterator n'était pas vraiment content de la nouvelle. Il était venu en petit comité afin de ne pas provoquer une guerre. Il n'était pas du genre à provoquer un conflit si il n'en voyait pas la nécessité et cela lui as souvent réussit mais finalement quelqu'un as décider à sa place il fallait néanmoins qu'il reste discret pour avoir une chance de passer aux travers les mailles. Néanmoins cette discrétion allait le forcer à engager de la main d'œuvre locale et as improviser avec ce qu'on pouvait lui offrir.

24 heure plus tard Ariman entendit via le moulin à rumeur colporté par les habitants de Torga que plusieurs tribus et citée nomades avaient été exterminé par une troupe ou plusieurs puissamment armés et équipés et cela semblait inquiéter les Khans autrement dit les chefs des plus puissantes tribus régnant sur Torga. Pour Ariman il vis cela comme une opportunité de ce faire connaître et opta pour la diplomatie afin d'approcher du Khan dans la citée où il se trouvais.

Chani Kadan est une femme que les année ont assagie. Contrairement aux autres chefs pillard elle est réfléchie, rusée, et rationnelle. Elle agis toujours avec la tête froide en pesant toujours le pour et le contre et demandant conseil à ses lieutenants et ses conseiller si cela est nécessaire. Ariman ce trouvais face à cette femme redoutable et d'âge dont le visage était marqué par les année et les batailles. Son regard semblait transpercer l'âme d'Ariman comme une épée bien affutée. Chacun de ses gestes trahissait une force et une violence à peine retenue et sa voie grave grondait comme le tonnerre.




- Qu'es qui me prouve que vous dite la vérité Ariman. Vous pouvez tout aussi bien être un de ses envahisseur au même titre que  ceux qui détruisent mes biens. Dit elle.

- Je suis effectivement un envahisseur mais contrairement aux autre mon objectif n'est pas de pilier votre planète il y as qu'une seule chose qui m'intéresse ici pour ce qui est du reste de la planète et de ses habitant je ne vois aucun intérêt à m'en prendre à eux et encore moins à vos intérêt. J'ignore qui vous attaque mais d'après les infos que j'ai obtenus j'ai une petite idée de ce quoi vous avez affaire. J'ai une grande experience dans le domaine de la guerre et même si vos moyens sont faibles vous avez néanmoins l'avantage du terrain. Ce qui vous manque toutefois c'est une bonne coordination et une expérience dans le domaine de la guérilla.

Chani se renfrogna mais l'Obliterator lui avait donner un argument vrais. Jusqu'ici les différentes se hordes faisaient la guerre à l'ancienne. Deux armée face à face la gloire était au vainqueur et les vaincus étaient intégré à la horde en tant qu'esclaves ou comme guerrier pour les plus méritant. Cette fois les hordes avaient affaire à un adversaire inconnu supérieur technologiquement et n'ayant aucune pitié pour les vaincus qu'ils soient esclavagiste ou même esclaves. Chani avait perdu plusieurs de ses allier ou même pas mal de ses intérêts. Elle devait faire quelques chose si elle voulait reprendre le contrôle.


- Que voulez vous en échange ? Demanda t'elle.

- 500 hommes ainsi que des véhicules. Autrement dit assez pour monter une expédition militaire vers une nécropole. En contrepartie vous bénéficierez de mon réseau de renseignement. J'ai des espions sûr qui en ce moment observe l'adversaire et prévois ses mouvements c'est assez suffisant pour préparer une contre attaque défensive efficace. Demanda Ariman.

Après de longues minutes de réflexion Chani accepta la demande l'Obliterator ce mis alors au travail déjà il fit envoyer par le Teleportarium de son vaisseau de l'armement beaucoup plus perfectionner que des arbalètes de pillard. Il fit donc amener des armes à munitions solide et des explosifs et entraina les soldats du Khan à l'art de la guérilla. Trois jours plus tard les envahisseurs rencontrèrent leur premiers problèmes quand plusieurs convois furent attaquer et la plupart détruits par les natifs de la planètes. Ses derniers avaient beau être moins bien équipés ils avaient l'avantage du terrain. Ils frappaient vite et se retiraient immédiatement avant que les envahisseur se ressaisissent. Et quand cela n'était pas les embuscade c'était des pièges à mine ou des routes de montagne dynamités. Outre cela les colonies de natif vulnérable avaient évacuer pour rejoindre les zones les plus fortifier tout ce qui ne pouvait pas être déplacer mais pouvant servir à l'ennemis avaient été détruit forçant l'ennemis à puiser dans ses propre ressources si ils voulait manger. Cette brusque montée de résistance surpris assez les envahisseur qui perdis au moins 100 hommes en 3 jours.
Journalisée
Lucius Helsreach
Avatar
-

Messages: 11


Le Rogue Trader


Voir le profil
FicheChalant
Description
Lucius Helsreach est un Rogue Trader, le premier dans son genre sur Terra, il est libre d'aller et venir un peu aprtout et se fait employer par les puissants pour des affaires délicates, du commerce, de la diplomatie, voir pour utiliser son Vaisseau le Köchel comme force de frappe.
« Répondre #3 le: Juillet 04, 2016, 05:39:32 »

Après dix minutes de vol, je descends de la navette, l'exterieur est froid et une lumière blanche envahit mes yeux alors que la trappe s'ouvre et que l'on m'apporte une fourrure noire pour mes épaules. Le contraste entre la navette à peine éclairée par quelques lumières bleutée et la neige reflétant le soleil déjà bien présent à cette heure-ci. J'emets un bruit de mécontentement en baissant les yeux le temps de m'habituer à la lumière et quand je les relève enfin tout en descendant vers le Commissaire Andromalius, quelqu'un d'autre que lui me voyant baisser les yeux en face à face aurait écopé d'une bolt dans l'estomac, mais il est une compagnie agréable et un officier de qualité, je marche vers le bunker de roc-béton tout frais démoulé au bout de la piste d’atterrissage ou s'est posé la Valkyrie, cette FOB était la principale, des installations de campagne étaient déjà présentes, des bâtiments, des défenses en matériaux aisés à transporter et à moduler dont les schemas de constructions changent selon le terrain et les défenses voulues. Ici un grand complexe de commandement entouré d'une ligne de bunker et de champs de fils barbelés en disposition similaire aux angles d'un "Fort Lorrain", des tours, des trous creusés à même le sol, des miradors, des mitrailleuses laser cognis dont les esprits de la machine, sorte d'IA peuvent continuer de tirer seule après la mort du mitrailleur, enfin si cette saloperie ne refuse pas de faire son travail à cause d'une prière mal incantée.
Tout cela est extrême mais cette utilisation de plastacier et de roc-béton n'est que peu de choses par rapport aux ressources du Köchel, quand il n'est pas chargé de marchandises ou de troupes il est rempli de mon matériel, j'entrepose de l’équipement militaire dans de nombreux hangars disposés dans les quatre Royaumes, tout cela coûte même si ces quelques denrés sont facilement payables pour moi j'ai horreur de voir un livre de compte sans rente positive. Il faudra d'ailleurs que je trouve un nouveau secrétaire, l'ancien n'a pas survécut au dernier bilan bi-annuel... Une épée dans la ratte, une dague dans le foie, deux bolts dans le crâne. Je déteste la comptabilité mais elle est nécessaire et voir des chiffres positifs me fait jubiler intérieurement.
Je pense à tout cela jusqu'à ce que l'on vienne m'interrompre dans le bunker d'ou je suis depuis quelques heures.

-Engagé volontaire A.429 12 202 au Rapport Monseigneur. Voici la carte des opérations. Dit-il en faisant apparaître un hologramme sur une tablette, debout devant moi assis dans un fauteuil.Nous avons trouv" ce pour quoi nous sommes venus, les indigènes ont fini par parler après la destruction du sixième village en 9/8, juste le temps d'adapter nos communicateurs universaux à leur langue primitive entre deux raids. La plus grande nécropole est celle d'un Roi, positionnée ici. Nous savons que c'est un vrai labyrinthe, empreint de pièges mortels de nature inconnue. Une expedition de gardes a déjà été déployée comme à votre demande, mais nous avons perdu tout contact radio depuis une demi-heure.

-"Envoyez une équipe de sauvetage. Rompez mais laissez moi votre tablette, elle me servira plus qu'à vous pendant que vous chercherez nos hommes la-bas."

-"Monseigneur, je suis aide de c-"

-"C'est bien ce que j'ai compris, ne me forcez pas à demander de l'aide pour vous faire foutre le camp."

"Engagé volontaire" je déteste ces mots, les recrues les utilisent juste pour me faire part de leur bonne foi en s’étant engagés d'eux même. C'est juste un moyen de me signifier qu'ils sont prêts à lécher mes bottes ou pour moi de savoir qu'ils sont la faute de mieux, d'anciens repris de justice, exilés ou autres naïfs désireux de "visiter les étoiles" comme il est dit dans la propagande de recrutement que je fais publier dans les Royaumes qui me le permettent sur Terra.

J'aime la peinture. Durant ces "escarmouches" trop peu importantes pour être appelées "campagnes" je coordonne et me tiens dans le bunker à peindre quand rien ne se passe, ou à lire. Aux yeux des plus basiques des mortels, mes oeuvres, car on peut les appeler ainsi ! Je suis un artiste... Talentueux ou pas je le suis, mes œuvres donc ne sont guère appréciées par les bourgeois, les nobles et autres Terrans à qui je pourrais les vendre. De toute façon je préfère les brûler une fois finies, pas toute mais celles qui prennent trop de place. Enfin bref, bien souvent elles représentent l'étendue de mes connaissances occultes, des teintes de bleu  , de byzantin, de zinzolin et autres améthyste faisant penser à l'aspect physique du warp. J'ai déjà corrompus quelques faibles d'esprit avec grâce à mon Prince mais je dois m'améliorer.
Ainsi deux jours passent et le nouvel aide de camp me rapporte de l'activité radio dans les hautes strates de la planète mais les signaux ne permettent pas de définir leur destination, juste le lieu de leur envoi. Le Köchel possède des augurs et des auspex Omnissiah puissants, qu'ils analysent les nuages de gaz, les champs d'astéroïdes et les astres proches dans un rayon d'une année lumière, cela devrait prendre quelques une petite semaine de tout analyser, voir décrypter si nous trouvons mais cela a peu d'importance.
Le lendemain on m'apprend que les locaux ont fuit la région et que leurs méthodes de "combat" ont changé ainsi que leur équipement. Ils ont des armes à feu et leurs cervelles arrivent maintenant à dresser des pièges. Je mets quelques heures à faire le lien, ce message radio, le terme "équipement" y était partiellement indiqué mais je pensais à de quoi reconstruire leurs cahutes sur le coup ...

"Très bien ... Faites interdire toute sortie des camps, faites rapatrier tous nos véhicules de transport hors ambulances, et enterrez vous dans les FOB déjà crées dans la région. Les seuls transports autorisés seront des convois aériens, Valkyries dropship et Vulture Gunship. Nous savons ou est ce que nous cherchons, plus la peine d'explorer mais nous continuerons tout de même les raids si nous trouvons des villes mais aéroportés cette fois. Ce sera tout, apportez aussi ce message à l'Astropath."

Le message ordonnait à ce que l'on utilise les batteries de macro-cannons bâbord du Köchel pour tirer sur le lieu d'émission du message radio, trois salves des six canons seraient amplement suffisantes pour leur exploser quelques uns de leurs bâtiments primitifs au prix de ces munitions manufacturées avec difficultés sur le croiseur.
Journalisée

Ariman
Créature
-

Messages: 745



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Juillet 04, 2016, 12:56:41 »

La méthode de guérilla avait marché. L'ennemis avait changer sa méthode et c'était à son tour fortifier ne voulant plus perdre d'hommes et de matériel optant pour la méthode de la terreur aéroportée et le bombardement. Ariman avait prévus le coup de même que ses messages vers le Terminus allait être repérer. Il avait dont pris soins et selon ses conseils d'évacuer le palais de la chef de horde pour s'installer dans une autre zone beaucoup plus fortifier et plus facilement défendable que la citée de ferraille de Chani. L'un des grand tumulus fut donc investi par la chef  de la horde et ses gens malgré leur peur et leur superstition. Par contre ce que Ariman n'avait pas prévus c'est qu'il avait surement énervé l'ennemis. L'Obliterator était à peine installé dans la nouvelle base qu'il vis alors qu'il regardait les environs une lueur au loin sur plusieurs kilomètres. C'était une frappe orbitale certainement fait au macrocannon et qui as surement rayer de la carte l'ancienne base de Chani. Ariman souffla se rendant compte qu'il avait eu de la chance. Cela signifiait aussi qu'il devait faire plus attention avec ses appels avec le Terminus même si ils étaient sécurisé et que son vaisseau brouillait les envois pour ne pas être repérer le canal d'envois n'était pas sécurisé. Le maitre de guerre avait eu la sagesse de se retirer juste à temps.

Le plus inquiétant fut un rapport envoyé par un de ses espions l'adversaire semblait chercher à atteindre un secteur qui semblait correspondre à la tombe que L'Obliterator cherchait. Il fallait donc qu'il hâte les préparatifs de sa propre expédition. L'Obliterator décida alors de faire un inventaire de sa troupe. Elle était composé de pas moins 600 individus. 500 d'entre eux étaient des natifs de la planète des barbares et des pillard équipés d'armures bricolés à peine disciplinés mais extrêmement mobiles grâces à leurs motos et jetbike qu'ils avaient bricolés ou leur Grox domestiqués leur servant de montures. Les 100 restant faisait partie de la garde rapproché d'Ariman. Une trentaine de serviteur de combat lobotomisé mais lourdement armés, 50 mercenaires de son vaisseau composé de fusiller, d'assassins Humains, Mutant et Xenos de 10 Heretek pour entretenir les trois rhino et deux cannons amenés sur cette planète ainsi que le matériel et les armes les 10 derniers étaient des Space Marine du chaos issue du chapitre des Iron Warrior mais travaillant comme mercenaire et leur aide n'était pas de trop pour transformer une meute de barbare en un semblant d'armée coordonnée.

Grace à la maitrise de la guerre d'Ariman l'ennemis était maintenant sur la défensive et se cantonnait à des raids aérien. Les Natifs avaient donc à nouveau le contrôle du désert mais l'expédition risquait d'être risqué. Ariman eu néanmoins une idée pour démarrer l'expédition sans se risquer à ce faire bombarder. En suivant les carte métrologique l'Obliterator remarqua qu'une tempête de sable allait ce lever. Elle n'était pas très dangereuse pour des engins terrestre et les Barbares avaient l'habitude de crapahuter à travers ce genre de temps. Pour ce qui est de l'ennemis cela risquait d'être plus problématique les engins volant risquait pas mal de problèmes mécanique à cause du sable sans compter les interférence que pouvait provoquer une pareil tempête sur un radar ou un auspex. Ariman décida de démarrer son expédition à ce moment là.

Ce fut donc de nuit sous une tempête de sable que Ariman démarra son expédition entouré par une bande pillard à motos encerclant son convois et tout phares allumés pour ne pas s'égarer.   
Journalisée
Lucius Helsreach
Avatar
-

Messages: 11


Le Rogue Trader


Voir le profil
FicheChalant
Description
Lucius Helsreach est un Rogue Trader, le premier dans son genre sur Terra, il est libre d'aller et venir un peu aprtout et se fait employer par les puissants pour des affaires délicates, du commerce, de la diplomatie, voir pour utiliser son Vaisseau le Köchel comme force de frappe.
« Répondre #5 le: Juillet 04, 2016, 04:02:38 »

Bombardement + 3H.
Le Sergent Digitus et ses trente Gardes sont dans leur Valkyrie, dans la soute pas un bruit, juste une lumière rouge clignotante. Les hommes vérifient leurs fusils à répétition laser, les meilleurs possibles pour de l'infanterie. Ils demandant de porter une batterie de recharge dans le dos en permanence pour pouvoir tirer en continu avec mais sont plus puissants et tirent bien plus vite que le fusil laser Lotus MKI du simple Matelos. Tous sont habillés en combinaison noire avec des masques à gaz, l'escouade dispose d'un opérateur Vox équipé d'un brouilleur et d'une balise de géo-coordination.
La lumière passe au vert, ils se lèvent tous en même temps, un son strident d'alarme retentit alors que la trappe s'ouvre et que les cordages se déploient pour un saut en rappel et ce au milieu du mitraillage des Vulture et de leurs canons d'assaut sur le village en contre-bas. Les primitifs n'osent pas sortir la tête de leurs trous, les vultures tirent à la munition explosive juste pour les garder terrés pendant le déploiement des Kaskrins, véritables troupes de choc parmi les troupes du Croiseur.
Pendant qu'ils descendent en rappel, la Valkyrie utilise ses défragmenteurs à grenade pour projeter des nuages de Gaz Moutarde dans l'enceinte du camp de la tribu.
Le tout se déroule dans une coordination mortelle, quand les Kaskrins posent le pied au sol avant de se déployer en 360° autour de ZL les Vulture cessent le feu et font des cercles dans la zone pour couvrir l'assaut.
Des tirs de laser retentissent, quelques rescapés survivent péniblement avec des masques à gaz bricolés de piètre qualité et sont trop occupés à les maintenir sur leurs visages pour riposter, quoi que leurs armes basiques ne fassent que peu de dégâts à l'armure Flak renforcée des troupes de choc. Aucun tir de laser n'apparaît, l'ordre a été donné d'achever les survivants à la dague de combat.
Quand le secteur est sécurisé, la troupe se met à fouiller alors que la Valkyrie se pose sur le sable.
Un homme en sort, la trappe etant restée ouverte, cet homme est grand, recourbé sur lui même, un casque en forme de cône couvre son crâne chauve et il se tient à une bâton dont le haut représente un symbole féminin/masculin mélangés. Il ne porte pas de masque mais ne semble avoir aucun mal à respirer normalement.

"Ici Opérateur Vox pour FOB 66. demande de liaison avec le bunker de commandement. La voix est bientôt captée par ma radio, posée près de mon lit. Elle grésille et l'Opérateur hausse le ton pour se faire entendre. On est en position dans un village près de la cible du bombardement, confirmation de la destruction à 85%. Les préparatifs sont en place le-[...]Aris est en sûreté, prêts à opérer sur vos ordres.

Dans les autres FOB j'ai ordonné à ce que l'on rassemble les prisonniers faits lors des raids, et que si l'ennemi attaque en masse, que l'on les torture à l’extérieur pour que les pillards entendent leurs cris puis que l'on brûle les corps dans de grands brasiers.
D'autres missives ont été émises pour livrer aux positions défensives des MG42, leurs munitions sont faciles à faire et j'adore, véritablement entendre leur bruit, une jouissance en soi que ces 1200 coups minutes. Ce fut dur d'en trouver les plans mais maintenant la manufacture du vaisseau peut en fournir à ma volonté, ainsi qu'une autre trouvaille, la "Katyucha" un ensemble de tubes lance roquettes alignés et superposés sur un rail aposable n'importe ou, bunkers, véhicules, ventre d'un aéronef et qui font un bruit strident audible de très loin. Avec ces armes les pillards et autres nomades n'oseront jamais attaquer même avec leurs quelques fusils d'assaut.
Journalisée

Ariman
Créature
-

Messages: 745



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Juillet 07, 2016, 12:24:00 »

Alors que L'ennemis s'attaquait à la citée ne disposant qu'une force suffisante pour donner l'illusion de resistance et les civil ne pouvant pas ou ne voulant pas quitter la citée, Ariman fonçait dans le désert en direction de son objectif. En calculant le temps du voyage l'Obliterator estima que la traversée durera entre 3 à 6 jours en fonction des problèmes rencontrés et les problèmes ne tardèrent à venir deux jours plus tard sous la forme d'un appareil ennemis en panne dans le désert.

Visiblement les tempêtes de sables et les éléments climatique ont causer des problèmes à cet engin qui avait du ce poser d'urgence pour faire réparer. Le hic c'est que sa zone d'atterrissage était bien visible au milieux du désert ce qui permis à Ariman et à sa troupe de le repérer. Toutefois c'est que la troupe d'Ariman était bien visible à l'ennemis et si leur radio fonctionnait il y avait de forte chance qu'ils appellent à l'aide marquant la position d'Ariman. Néanmoins ce vaisseau avait l'air d'une prise de guerre de choix. Il était suffisamment grand pour transporter au moins une quarantaine de personnes ou du fret voire un rhino.

Prenant un paire de jumelle Ariman vis que l'ennemis s'agitait. Il compta au moins une dizaine de fusillers ennemis en train de s'organiser pour se défendre. Le vaisseau semblait armé mais son atterrissage mouvementé as fait que sa tourelle de ventre fut pris dans le sable. Ne voulant pas prendre de gros risque Ariman organisa l'attaque en mettant en tête les rhino suivis par des pillards à pieds épauler par les mercenaires Iron Warrior.

-------------------------------------------------------------------------------------

Entre temps Lucius par le biais de ses lieutenants fit une balle découverte. Il n'y avait pas que des barbares mais aussi quelques petites découvertes. Dans une maison de plaisir pilier des fusiller avait trouver des esclaves assez particulière. Des Semi Eldar de grande beauté. Le Sénéchal de Lucius l'invita à voir la marchandise pour demander quoi en en faire. En terme général l'Imperium imposait à ne traiter avec les Xenos mais ce genre de marchandises pouvait valoir plusieurs millions de Trones auprès de collectionneurs d'exotisme et qui n'avaient pas peur de garder de tel créatures chez lui. Il fallait toutefois contacter des guildes spécialisé dans le marché froid.



Lucius regarda la marchandise quand un fusiller entra en trombe et fit un rapport alarmant sur un vaisseau en difficulté qui as du atterrir d'urgence et qui as été pris d'assaut par une troupe puissamment armés. Le rapport du fusiller fut assez confus mais il parla que l'ennemis disposait d'engins blindés mais qu'ils ont parler de géants en armure pourtant le signe du Chaos avant de perdre brutalement le contact radio.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox