banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 10 11 [12] 13 14 ... 16
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI] La Morsure du Roi [Shad Hoshisora]  (Lu 10310 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #165 le: Octobre 23, 2017, 06:48:08 »

Au même instant où Elise administrait le vaccin à Shad afin de la sauver d’un bien terrible trépas, ses araignées qui étaient à présent de nouveau sous ses ordres ne tardèrent pas à entoiler et immobiliser Jinq, qui malgré tous ses efforts ne put se défaire de ce retournement soudain de situation. La Terranide quant à elle fronça un peu ses sourcils tandis que son esprit sortait de sa torpeur involontaire. Elle ouvrit à demi ses yeux, vit qu’Elise était en train de l’embrasser, sentit ses lèvres contre les siennes et sa salive coulait le long de sa langue vers sa gorge mais ne la repoussa pas comme elle aurait pu le faire par le passé. La Louve était loin d’être dupe et comprenait ce qu’Elise était en train de faire et l’accepta sans rechigner. Dans ce cocon c’était comme si le temps s’était arrêté pour elle, elle s’était certes senti de plus en plus faible mais cette sensation était à présent révolue. Mais la culpabilité emplissait l’esprit de la Terranide et elle abaissa ses oreilles en signe de regret.  Elle détourna le regard tandis qu’Elise mettait fin à ce baiser guérisseur :

« J’aurais dû faire plus attention, désolé Elise –elle soupira – peut-être que je n’aurais pas dû venir finalement, j’ai l’impression de vous apporter plus de difficultés… »

Pour se sentir coupable, la Lycane se sentait coupable !  Etant remise sur pied, elle enleva quelques derniers fils de soie qui pendaient sur sa tenue avant de regarder le nid, notant que les araignées ne les attaquaient plus et qu’un cocon plus grand que les autres étaient à présent visible dans ce dernier. Elle ne vit également pas Jinq et supposa aux premiers abords qu’elle devait se terrer quelque part avant de réaliser son erreur en reportant son regard vers l’imposant cocon de soie.

« Vous l’avez battu  et finalement reprit le contrôle sur vos araignées…Peut-être est-ce la solution ? Vaincre chaque reine de chaque nid pour reprendre le contrôle mais…il reste encore les habitants de la forêt des toiles à sauver… »

Ce que Shad ne savait pas c’était qu’Elise avait réussi à reprendre le contrôle sur ses sujets arachnéen bien avant de vaincre Jinq. C’était ce qui était le plus logique pour elle. Au moins ce qui était sûr c’était bien que les deux femmes avaient découvert un fait qui pouvait changer la donne.  Malgré toute attente, Elise pouvait encore reprendre le contrôle sur ses araignées et renverser ainsi le cour de la bataille. La Terranide reporta son attention sur Elise et la questionna :

« Alors que dois-je faire ? Rentrer et aider autre part ou bien continuer à vous accompagner malgré cet incident ? »


Tout ce que la Lycane voulait, c’était de ne pas être un poids mort et sa défaire face aux araignées contrôlés par Jinq lui donnait cette impression.
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #166 le: Octobre 30, 2017, 02:05:38 »

Ce retournement de situation inattendu avait permis d’inverser la situation. Élise expurgea Shad de tout le venin arachnéen, et la Terranide, en reprenant les esprits, ne tarda pas à se dire inutile. Elle ne voyait pas quoi faire, et alla même jusqu’à proposer de rebrousser chemin, en laissant Élise se débrouiller seule... Ce qui amena subitement l’intéressée à poser un doigt sur les lèvres de Shad, et à secouer négativement la tête.

« Ne dis pas n’importe quoi, Shad. »

Élise retira ensuite son doigt, puis relâcha Shad. Elles se tenaient au sommet du nid, surplombant ce dernier. Jinq, elle, avait été recouverte d’un cocon, et se débattait encore faiblement, en train de perdre la vie. Mais, si Shad pensait que les choses allaient être aussi simples, elle se trompait.

« Pour commencer, j’ai eu une chance extraordinaire. Je ne pensais pas arriver à contrôler les araignées jusqu’à ce que Jinq me recouvre de toile. Je ne suis pas sûre que cette stratégie fonctionnera à nouveau... Ni que les araignées me suivront longtemps. Je te rappelle que White Elise a réussi à prendre le contrôle de mes araignées, au début de cette histoire. »

Il ne faisait aucun doute que White Elise allait se rendre compte, tôt ou tard, de la mort de Jinq. Et, même sans ça, Élise ne contrôlait pas assez d’araignées pour combattre l’armée de son clone maléfique. Elle en avait toutefois assez pour provoquer une diversion, mais, dans tous les cas, il était bien trop tard pour que Shad puisse songer à faire demi-tour.

« Nous devons nous montrer plus prudentes... Je vais commencer par te confectionner un vaccin. Je ne prétends pas qu’il te protègera contre tous les poisons et les venins que les araignées peuvent faire, mais... Il ne pourra que t’aider. »

Élise, de manière générale, n’allait pas négliger l’aide de Shad, une femme qui l’avait aidé à vaincre les troupes de Brahmin, et qui avait survécu à des rencontres avec deux Grands Anciens. Non, il aurait été tout simplement idiot de la mésestimer, et, de toute manière, rebrousser chemin serait difficile, si ce n’est impossible. Paradoxalement, plus Élise et Shad s’enfonceraient dans les terres de White Elise, et moins elles risquaient de tomber sur des araignées. White Elise concentrait en effet ses forces sur ses frontières, probablement pour un assaut final sur Koldoue. Honnêtement, Élise se faisait de moins en moins d’illusions sur ses sujets. Il suffisait de voir ce nid.

Sous ce dernier, il y avait toute une nuée de cocons, probablement des centaines, abritant des humains en décomposition. Élise se laissa descendre jusqu’ici, en compagnie de Shad, tissant sa toile en serrant la Louve contre son corps. Le duo se posa sur le sol, sous le nid, pour voir tous les cocons, abritant autant d’humains et de soldats. Élise, silencieuse, posa sa main sur l’un d’eux.

« Ils sont encore en vie... Mais dans un état trop affaibli pour survivre. Le moins que je puisse faire, c’est de les achever rapidement, malheureusement. »

La mort dans l’âme, Élise se concentra. Ces cocons, c’était le centre du nid, son poumon. Les araignées se nourrissaient à partir des fils, et, peu à peu, dépouillaient leurs proies de toute leur énergie et leur vitalité. Une araignée était une créature en réalité très cruelle, car c’était de cette manière qu’une araignée mangeait, en empoisonnant ses proies, et en les étouffant petit à petit. Élise s’écarta ensuite, tandis qu’elle venait d’envoyer une dose massive de poison dans les cocons, donnant aux prisonniers la seule délivrance à laquelle ils pouvaient espérer.

Ceci fait, Élise se dépêcha de confectionner un anticorps. Shad, elle, pouvait sentir la nervosité des araignées au-dessus d’elles. Ça n’avait rien à voir avec la fois où elle s’était rendue dans la Forêt des Toiles. Les araignées semblaient beaucoup moins dociles, et certaines commençaient à descendre lentement le long des murs.

« Ne t’inquiète pas, je suis là... Mais je ne pourrais pas les utiliser longtemps. Le mieux est de s’en servir comme outil de diversion pour attaquer d’autres araignées à la surface, et nous permettre de passer. Mais, pour l’heure... »

Ne laissant pas le temps à Shad de réagir, Élise l’attrapa par les cheveux, et l’embrassa encore. Et, encore une fois, elle en profita pour répandre sa salive dans sa bouche, diffusant par ce biais son sérum.

« Voilà... Désolée, je me suis dit que tu préférerais un baiser plutôt qu’une morsure... »

Le vaccin allait se répandre dans le corps de Shad, ce qui prendrait quelques minutes. Pendant ce temps, Élise entreprenait de rassurer son amie :

« Tu devrais avoir davantage confiance en toi, Shad. Tu as accompli des exploits incroyables, tu sais... Tu es tout à fait apte pour cette mission. Je ne vois personne de mieux placé que toi, en réalité. »
« Dernière édition: Octobre 30, 2017, 02:11:52 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #167 le: Octobre 30, 2017, 09:34:42 »

« Non…Non mais ça m’a juste surpris. »

Avalant sa salive et donc également une partie de celle d’Elise, la Louve laissa l’antidote envahir son corps. Elle avait fait part précédemment de ses craintes et avait écouté avec attention les remarques d’Elise, apprenant également que leur victoire n’avait été qu’un coup de chance. Et ces araignées qui semblaient obéir à Elise pouvaient tout aussi bien de nouveau redevenir fidèles à White Elise en un claquement de doigt. Le temps pressait donc.  Posant sa main sur un des cocons qui à présent abritaient un pauvre malheureux, la Terranide soupira. Une mort rapide et indolore…Quelle malchance que cela ne fut que la seule solution possible mais il n’y avait pas d’autres alternatives. Et cette vision morbide rendait encore de plus en plus caduque l’espoir de voir les habitants de la forêt des toiles en vie. La Louve écoutait l’Araignée avec attention, souriant légèrement en sentant qu’elle cherchait à la rassurer, elle soupira  en observant le nid.

« Vous avez peut-être raison. Si  je commence à douter de moi, alors autant se livrer de nous-même à White Elise. Je vous ai promis de vous aider et je le ferais. Avec toutes ces araignées  cela aurait été un miracle que je m’en sorte sans séquelle…. »

Elle leva son regard, observant les nouveaux serviteurs d’Elise, sentant leur animosité, entendant leurs crochets claquer dans les airs et apercevant des gouttes de venin à la pointe de ces derniers. Les araignées s’impatientaient et commençaient à s’agiter, l’aura violette visible dans leurs yeux se faisant des fois moins éclatant. Le temps était compté.

« Nous devrions y aller. »

Le temps des excuses et des plaintes n’était plus. Malgré l’incident tout c’était pour le mieux terminé et il était  présent temps d’avancer en faisant usage des araignées comme d’une diversion temporaire. Reprenant ainsi leurs routes, suivit à quelques pas de distances par les nouvelles bêbêtes d’Elise, le duo s’avançait de plus en plus dans les terres de White Elise.  Elles croisèrent de moins en moins d’araignées sur leurs routes, évitant également toute confrontation avec ces dernières lorsque cela était possible. Après quelques temps, un escalier dérobé se présenta face aux deux femmes, un escalier qui les menaient à la surface.

« Je pense qu’il serait judicieux de faire appel à l’une de ces araignées…en guise d’éclaireur. »

Laissant passer la dite araignée, la Louve tendit l’oreille et ne tarda pas à entendre des sons arachnéens de confrontations, d’abord présent près de la sortie puis s’éloignant peu à peu. L’araignée avait parfaitement joué son rôle et venait de faire office de diversion. S’assurant que la voie était  à présent libre, la Terranide sortie la première, laissant s’échapper un juron.

« Oh putain de merde. »

Des toiles…Des toiles partout, bien plus que dans la forêt d’Elise et surtout  au loin l’antre dans laquelle elle résidait. Par chance, malgré tous les fils de soie présents, la plupart des araignées étaient engagées sur le front, se préparant à la bataille imminente face à Koldoue. Et le plus gros des troupes restant dans ce secteur, à savoir celui du nid, était pour l’instant encore sous le contrôle d’Elise. Par chance, le lieu était certes couvert de fils mortels mais en faisant bien attention, il était possible de s’y déplacer sans lancer l’alerte. La progression risquait d’être plus lente.  L’Okami se tourna donc vers Elise.

« Si je monte sur vous alors que vous êtes transformée….Peut être pourrions-nous progresser plus vite ? »

Dans la nature, certaines araignées arrivaient à marcher sur la toile de leurs congénères sans pour autant les alerter. La Louve gageait qu’Elise pouvait faire de mal en prenant sa forme arachnéenne.
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #168 le: Novembre 01, 2017, 10:54:04 »

Après ce redoutable combat contre Jinq, Élise et Shad s’aventurèrent à travers un profond réseau de grottes. Une structure labyrinthique, où il aurait été très aisé de se perdre, s’il n’y avait la présence de fils. La soie d’araignée agissait comme un fil directionnel. Élise n’avait qu’à suivre le fil menant à la sortie, ce qu’elle faisait. Shad était à côté d’elle, et, dans leur dos, on pouvait entendre une armée de cliquètements et de frottements. Un spectacle assez macabre, à bien y réfléchir, surtout quand on gardait en mémoire que la Reine avait, sur sa horde, un contrôle très relatif. Quoi qu’il en soit, le duo continua à marcher, pendant un temps assez important, évitant quelques patrouilles souterraines, notamment des araignées convoyant vers d’autres nids des cocons abritant des prisonniers. Élise ne se risqua pas à les affronter, par crainte d’attirer tout un nid. La mort de Jinq avait dû se répandre dans la meute, et il fallait s’attendre à ce que White Elise ne finisse par réagir.

*Elle est d’ailleurs sûrement déjà au courant, en ce moment...*

En marchant, Élise et Shad finirent par rejoindre une ancienne cache de contrebandiers. Il restait quelques étagères abritant d’antiques ustensiles, des tonneaux percés, et un escalier en bois filant vers une grande trappe au plafond, toute rouillée, et partiellement arrachée de ses gonds. Suivant les conseils de Shad, Élise envoya une première araignée, qui se chargea d’éloigner un groupe de ses consœurs, permettant aux deux femmes de sortir.

L’ambiance était particulièrement glauque dehors. Il y avait des toiles partout, et, surtout, les nids n’étaient plus enterrés, mais en hauteur. Élise aperçut ainsi devant elle un étrange spectacle, avec une énorme toile d’araignée, sur laquelle il y avait une multitude de cocons. La toile était dressée dans les hauteurs, attachée à d’énormes rochers. Le sol tout entier était recouvert de toiles. Il restait bien des araignées, mais pas les guerrières, simplement de petites araignées ouvrières, qui entretenaient le nid, tissaient des toiles supplémentaires, vérifiant la solidité des cocons...

Shad lui proposa alors d’avancer sous sa forme arachnéenne, et Élise acquiesça.

« Nous approchons du château de William Hamleigh, il ne faut surtout pas se faire repérer. Ton idée bénéficie donc de mon approbation. »

Élise se transforma donc à nouveau, et prit son apparence arachnéenne. Pendant ce temps, ses araignées sortaient de la cache de contrebandiers. Élise savait qu’il restait encore beaucoup d’araignées dans son ancienne forêt, et elle comptait sacrifier les siennes pour affronter les araignées de White Elise. Mais, pour le moment, elle laissa Shad la chevaucher, puis s’avança ensuite. Un chemin très particulier, car, plutôt que de marcher sur le sol, Élise s’aventura, avec ses araignées, dans cet enfer de toiles. Peu à peu, Shad dut même en perdre les notions d’espace. Où était le sol, le ciel ? Parfois, Élise avançait en lui tournant le dos, avant de monter, puis de descendre, suivant une série de fils blanchâtres, tellement nombreux qu’ils en obscurcissaient la vision.

Une véritable ambiance cauchemardesque, d’autant plus qu’on voyait très souvent de multiples ombres de pattes et de corps velus, signes qu’il y avait beaucoup d’araignées dans les environs...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #169 le: Novembre 03, 2017, 05:35:49 »

Certes Shad avait quelque peu perdu la notion d’espace en montant sur la forme arachnéenne d’Elise mais elle lui faisait aussi confiance pour savoir où elle allait. Elle nota également la présence des araignées qui étaient encore sous son contrôle et également de celles qui étaient sous le joug de White Elise. S’accrochant à la reine déchue, la Terranide ne disait pas un mot, ne pouvant espérer qu’en silence qu’elles ne se fassent pas remarquer. Un léger scintillement cramoisi attira son attention et lorsqu’elle se retrouva de nouveau la tête en bas, la Louve put voir son médaillon luire d’une petite aura. Le sort de  la déesse Sha faisait son effet et les « cachaient » à la vue et la magie de White Elise, leurs permettant ainsi d’avancer dans cet enfer de toile sans qu’aucune araignée ne viennent les attaquer. Et aucunes des deux n’allaient sans plaindre ! Eviter tout conflit leurs permettaient également d’approcher plus rapidement de leur destination. Et elles y arrivèrent, devant le château des Hamleight.

On pouvait aisément voir des  gardes patrouillant sur les remparts, ainsi que des araignées, d’innombrables araignées courant sur les parois, tissant inlassablement leurs toiles. C’était presque à se demander qui était réellement le maître de ces lieux. Restant hors de vue de tous,  toujours assise sur Elise, la Lycane observait les lieux, comment allaient-elles faire pour s’avancer à présent ? Une simple attaque et la magie les dissipant à la vue des araignées ne seraient plus efficaces. Hors cette magie ne fonctionnait pas sur le commun des mortels..Les gardes humains pouvaient donc facilement les voir dès qu’elles sortiraient du couvert des arbres.

« Il doit y avoir un moyen de rentrer –murmura la Terranide – nous pouvons toujours utiliser vos araignées pour une ultime diversion mais je pense que cette fois, ce sera à moi de vous porter pour atteindre rapidement notre but avant que nous utilisions vos capacités pour gravir ce mur de toiles… Je doute que l’on puisse passer par de quelconques égouts donc nous n’avons pas vraiment le choix, à moins que vous avez peut-être une autre idée ? »


Mais le temps était compté.  Shad était aussi bien prête à changer de forme et porter à son tour Elise sur son dos pour atteindre rapidement les remparts tout comme elle était prête à prendre une autre directive. Les araignées qui étaient dans leur dos et qui écoutaient encore la  reine déchue commençait à montrer des signes de rébellion, le contrôle qu’Elise avait sur elles commençaient à se dissiper. Quoi qu’il en soit, il était temps d’agir. Mais comment ? La Louve désigna d'un mouvement de menton les gardes présents en hauteur :

"Ceux là sont les plus dangereux actuellement vu qu'ils peuvent nous voir...Mais nous ne pouvons pas aussi négliger les araignées de White Elise...Le tempo sera serré"

Et pas qu'un peu ! Un seul faux mouvement dans leurs démarches et les deux femmes auraient bientôt sur elles une armada d'araignées qui se feront un plaisir de livrer Elise à celle qui l'avait supplanté.
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #170 le: Novembre 06, 2017, 01:30:30 »

À force de remonter le long des toiles, Élise finit par apercevoir le château. Une structure surréaliste. Elle avait pourtant très souvent vu ce château, mais, là, entouré par les toiles, on ne voyait même pas les douves qui l’entouraient. Les lumières du soleil n’arrivaient pas à passer à travers l’épais monceau de toiles se tenant en hauteur. Le château était éclairé par des torches, et une atmosphère vicieuse y régnait. Élise, qui se rapprocha, constata vite que les toiles montant au-dessus du château étaient remplies d’araignées. Elle commença donc à envisager une stratégie, tout en s’interrogeant, en son for intérieur, sur cette situation.

*Comment de simples humains peuvent continuer à suivre William Hamleigh dans une telle folie ?*

Pour elle, ça semblait tout simplement impensable ! Ils auraient dû perdre la raison depuis longtemps. Mais, au-delà de ça, Élise finit par avoir une stratégie. Elle ne pouvait pas parler à Shad sous cette forme, et reprit donc son apparence normale, tout en déposant Shad sur l’une de ses araignées.

« Je peux grimper au-dessus du château, mais, même avec ta magie, les araignées nous repéreront... Sauf si j’utilise les miennes pour attaquer. »

Autrement dit, elle rejoignait l’idée de Shad, en optant pour une diversion. Élise était relativement fébrile, car elle était proche de son peuple. Ils devaient sûrement se trouver ici, dans les geôles du château. Élise se rapprocha encore, afin de visualiser au mieux la scène. La cour centrale du fort abritait une estrade avec une potence. Habituellement, les paysans circulaient ici, ainsi que les pages, les charretiers déposant leur matériel sur place. Mais, là, il y avait des cocons et des œufs d’araignées, ainsi que d’autres araignées, qui avançaient au milieu de gardes impassibles. Élise sentait quelque chose d’inhabituel chez eux, lui rappelant ce que les gens disaient sur Regan Hamleigh, la mère de William... Comme quoi elle serait une sorcière qui utilisait les filles que William ramenait (des vierges) pour mener sur elles de sinistres expériences afin de gagner en beauté.

Les araignées d’Élise se déployèrent lentement vers ce qui faisait office de « surface », avançant le long des toiles. Élise ordonna alors l’attaque, et des filaments de toile jaillirent alors de certaines araignées, fauchant des gardes situés en hauteur, les tractant dans les toiles, puis les araignées se rapprochèrent encore... Jusqu’à ce que des cloches ne résonnent. Des rondins de bois s’enflammèrent alors, et furent lâchés depuis les remparts, tombant sur les toiles, les déchirant en tuant plusieurs des araignées d’Élise.

Fort heureusement, la Reine en disposait d’autres, qui bondirent alors en hauteur, pour celles qui pouvaient sauter, atterrissant sur les remparts. Élise vit alors que ce qu’elle pensait sur les gardes était juste... Ils avaient été infestés de magie noire. Elle en vit un cracher des éclairs depuis ses doigts. Élise se rassura ensuite en voyant une flopée d’araignées descendre depuis le ciel, formant une myriade de lignes, les araignées tombant ensuite sur les remparts, affrontant leurs consœurs.

« Allez, on en profite ! »

Le combat était perdu d’avance pour les forces d’Élise, mais ce n’était pas la victoire qu’elle cherchait. Elle arriva au-dessus de la potence, et agrippa Shad, puis se laissa descendre, se retenant à l’aide d’un filament, jusqu’à ce que les deux femmes puissent atterrir sur l’estrade. Autour d’elles, la bataille continuait à faire rage, car, même en infériorité numérique, les araignées d’Élise se battaient avec ténacité et acharnement.

« Évitons autant que possible de nous faire repérer, Shad... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #171 le: Novembre 10, 2017, 03:49:26 »

Les araignées d’Elise accomplissaient parfaitement leurs rôles et offraient ainsi aux deux femmes une diversion des plus opportunes. Arrivée au centre de la cour, elles purent noter le fait que la plupart des forces présentes s’occupaient actuellement des soldats d’Elise, mieux valait ne pas perdre de temps et être repérées. Regardant rapidement les environs, la Louve désigna une porte en retrait vers laquelle le duo se dirigea. Ecoutant rapidement à cette dernière pour s’assurer que la voie  est libre,  Shad l’ouvrit donnant accès à une sorte de débarras.  C’était toujours moins dangereux que de se retrouver au milieu de tout le monde au sein du château Il y’avait ici et là quelques livres poussiéreux, des meubles brisés, des restes de bougies…Un vrai capharnaüm. S’approchant de la seconde porte, la Louve tendit de nouveau l’oreille,  mais encore une fois, pas un seul bruit. Etrange…étaient-ils donc tous à Koldoue et sur les remparts de ce foutu château ? Mais l’opportunité était bien trop bonne pour la laisser filer et à présent elle et Elise se retrouvaient réellement dans l’enceinte du château.

Sombre, sinistre, lugubre….les termes étaient bien trop faibles pour représenter l’ambiance et l’atmosphère pesante au sein de ce château. Le couloir était presque plongé dans le noir, les murs étaient recouverts de toiles d’araignées et une mince  lumière s’échappait des candélabres présents à intervalles réguliers, donnant à ce lieu un air hanté. La Louve pris bien sûr garde à ne pas toucher les murs et mise à part quelques petites araignées filant le long des toiles, aucune autre avec une taille disproportionnée n’étaient pour l’heure en vue.  Jetant un coup d’œil rapide au-dessus son épaule, Shad murmura :

« Je pense que le mieux est de chercher de quoi nous rendre dans le sous-sol…Si vos villageois sont ici…c’est peut être la meilleure possibilité par laquelle commencer. »


Trouver où étaient  retenus captifs les habitants du village des toiles, les libérer et les faire passer par le portail de Sha…simple en apparence mais difficile dans les faits. Ecoutant attentivement la réponse d’Elise, les deux reprirent par la suite leur route vers la direction choisie, avant de s’arrêter tandis qu’une silhouette humaine venait de faire son apparition au loin dans le couloir. Mais cette dernière ne donna pas l’alerte, ni même ne prononça un son cohérent.  Non, l’individu semblait avancer en boitant et des sons rauques, gutturaux sortaient de sa bouche. Ce ne fut que quand il arriva proche d’une faible source de lumière que les deux femmes purent voir son corps décharnés, ses yeux blancs révulsés et sa bouche remplit de sang. L’homme, si d’autant on pouvait le nommer ainsi à présent, n’avait plus rien d’humain et avançait les bras tendus dans l’attention d’attraper l’une ou l’autre des intruses.

« Partons d’ici et vite.. »


Par chance, il était lent et le château était assez grand pour pouvoir contourner ce couloir et revenir sur ses pas. Mais bien vite, d’autres gémissements morbides résonnèrent dans les couloirs et bien vite il n’y aurait pas d’autres choix que de faire face à ces…morts-vivants. Et ce n'était encore rien face à ce qui les attendaient dans la demeure des Hamleight !
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #172 le: Novembre 13, 2017, 01:30:00 »

Élise ignorait totalement ce qui se passait dans ce château. Même à l’époque où elle était encore la Reine de la Forêt, elle n’avait que des rumeurs sur le château, des rumeurs relativement effroyables. On disait que William y torturait les femmes que ses hommes ramenaient dans les villages. Il les enfermait dans des chambres, et les violait en les battant à mort. William était un monstre, cruel et sadique, mais ce n’était pas lui le principal problème de ce château. Ce n’était pas non plus son père, Percy Hamleigh, car, même à l’époque où il était encore en vie, il n’avait été que la marionnette de sa cruelle femme, Regan Hamleigh. Lady Regan était une femme défigurée, arborant sur son visage une sinistre balafre, mais les gens du château affirmaient qu’elle était une sorcière, entretenant avec son fils une relation incestueuse. Élise craignait de tomber entre les mains de William, mais celle dont elle avait surtout peur, c’était Lady Regan, la seule capable de contrôler son fils, mais dont les sorts de magie noire étaient connus.

Les deux femmes avaient réussi à rentrer dans le château. Dehors, la bataille continuait à faire rage, mais Élise savait que ses araignées n’arriveraient pas à vaincre les gardes du château. C’était une manœuvre désespérée, mais elle savait que Regan était suffisamment intelligente pour deviner le subterfuge, pour réaliser qu’il ne s’agissait que d’une diversion. Autrement dit, le temps manquait, et elle acquiesça à la proposition de Shad.

« Oui, vers les cachots… Il nous faut surtout éviter la tour de Regan, Shad, des rumeurs effroyables circulent sur elle… »

Des rumeurs qui corroboraient les informations que les deux femmes avaient récupéré au manoir des Hamleigh à Koldoue. Regan entretenait une relation avec Randall Flagg, le Magicien, l’Étranger Sans Âge… Un individu que Shad avait déjà croisé en Enfer, et qui l’avait aidé à fermer le Portail qui avait permis à un Grand Ancien de sortir de sa prison. Un être mystérieux, donc, aux motivations ambigües, mais qui avait pris Regan sous son aile. Qui sait ce que ce mage avait pu apprendre à cette folle ?

Élise sentait la malveillance tout autour d’elle, comme si elle s’était imprégnée dans l’air ambiant. Elle sentait le Mal, tout simplement, dans ces longs couloirs silencieux. Beaucoup de portes étaient closes, et, alors que les deux continuaient à suivre le couloir, Élise put entendre des grognements. Elle s’arrêta sur place, fronçant les sourcils, avant de voir une silhouette décharnée s’avancer lentement vers elles. Il portait des vêtements de page rapiécés, et une chair boursouflée, tuméfiée… Avec de longues dents qui scintillaient dans la nuit, des ongles ressemblant à des griffes, et des yeux brillant d’une lueur verte. Un frisson de dégoût traversa l’échine d’Élise en voyant cette créature s’avancer vers elles.

« Un zombie… Par les araignées, c’était donc vrai… On dit que Regan est versée aux arts de la nécromancie… »

Les deux femmes rebroussèrent chemin, et partirent par un autre couloir, rejoignant finalement une petite salle de banquet. Un feu de cheminée crépitait encore dans son âtre, avec, à droite et à gauche, de grandes fenêtres dissimulées par des rideaux et des toiles d’araignée… Et, surtout, devant elles, des morts-vivants. Il y avait là les anciens serviteurs du château, mais aussi des gardes. Ils étaient occupés à dévorer des corps sur le sol, à côté de la table. Visiblement, Regan avait invité les pages à manger, car des plats se trouvaient encore sur la table, avec des verres en argent renversés, étalant sur le sol du vin.

*Elle les a empoisonnés…*

Les zombies poussaient des grondements sinistres, inhumains, mais se retournèrent en entendant les deux femmes approcher. Ils grognèrent alors, et Élise eut un rictus en voyant, dans la bouche de l’un d’entre eux, un monceau de chair dégoulinant de sang, avec des tendons qui glissaient de sa bouche comme des spaghettis.

« Fais attention, Shad… »

Le premier s’avança vers elles, et Élise envoya son pied le frapper au visage. Un coup qui ouvrit la joue du monstre, tout en l’envoyant heurter violemment un mur. Il y avait une mezzanine sur leur droite, accessible par un escalier. Élise grimpa rapidement, mais d’autres zombies se trouvaient à l’étage… Dont un qui bondit brusquement sur sa droite, posant ses mains sur ses épaules, et chercha à la mordre au cou.

« Argh… ! Lâche-moi, sale monstre… !! »

Élise le repoussa, et ses pattes arachnéennes dans son dos frappèrent le zombie, l’envoyant heurter le mur. Il commençait toutefois déjà à se relever, et d’autres se tenaient au fond de la mezzanine, poussant des grognements et des grondements inhumains.

« Ces saloperies sont nombreuses. Fais attention à ce qu’ils ne te mordent pas, Shad ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #173 le: Novembre 18, 2017, 07:15:19 »

Qu’est ce qui pouvait être le plus pire entre des araignées géantes et des zombies ? Les deux avaient leurs lots d’horreur à leur manière. Encerclés par une douzaine de zombies, les deux femmes devaient faire plus qu’attention à ne pas se faire mordre au risque de se retrouver dans le même état que ces êtres infâmes. Par chance, ils étaient lents et stupides et tant qu’elles ne se retrouvaient pas submerger, il était possible de les repousser sans trop de mal. Mais encore fallait-il les mettre hors d’état de nuire et pour cela il n’y avait qu’une seule solution possible, attaquer directement le crâne.


« Et vous également ! Je n’ai pas envie de me retrouver avec une reine zombifiée ! »

Et qui potentiellement pourrait s’avérer extrêmement dangereux entre les mains de White Elise.  Changeant de nouveau de formes, la Louve reprit son apparence de lycanthrope, ses griffes traversant sans mal la chaire molle des crânes de ses adversaires et endommageant mortellement leur cerveau, ne laissant qu’au sol que des cadavres en putréfaction et cette fois..sans vie. Relevant son museau, elle observa la mezzanine et laissa échapper un grognement :

« Ce n’est pas une bonne direction à prendre, ça sent beaucoup trop la mort par là et surtout…il y’a une autre odeur que celle de ces cadavres qui nous y attends, mais je ne saurais dire de quoi il peut s’agir »

L’inconnu attisait toujours la curiosité de Shad, sauf quand cet inconnu correspondait à une odeur nauséabonde et dans un château dirigé par des fanatiques. Sentant un zombi lui attraper la jambe, elle  souleva simplement la seconde et écrasa sa patte postérieure massive sur son crâne, se retrouvant par la suite avec une cervelle en morceau sous sa voûte plantaire.  C’en était infect.  Un rapide coup d’œil lui permis de voir que de nombreux adversaires arrivaient par tous les côtés et encore plus vers la mezzanine.

« Et merde, on change d’endroit ! »

Cette fois,  l’Okami ne laissa pas le temps  à Elise de riposter et l’attrapa,  passant outre deux zombies qui leur bloquaient leur passage, se rendant rapidement au couloir qu’elles avaient précédemment traversés et recroisant le premier mort-vivant du château qu’elles avaient rencontrés. De mort-vivant, il passa au rang de mort tout court et les deux femmes purent atteindre un escalier qui les menaient vers un étage inférieur.

«  Ces créatures arrivent..Lentement mais sûrement mais d’autres approches aussi…Bien plus rapidement. On devrait descendre mais..Je crains que nous nous retrouvions encerclées…. Soit on tente le tout pour le tout soit on s’occupe déjà de ce qui vient à notre rencontre avant de continuer mais je crains que d’autres arriveront sans cesse… »

Prendre l’escalier représentait un risque  non négligeable, après tout se rendre dans ce lieu était déjà purement suicidaire.

« Je peux créer une barrière de flammes qui pourra les retenir quelques temps même si je doute que cela puisse les tuer mais avec un peu de toiles collantes….Ca pourrait marcher et nous offrir quelques précieuses minutes. »

Mieux valait tenter l’impossible que de ne rien tenter du tout !
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #174 le: Novembre 19, 2017, 10:43:50 »

Qu’est-ce qui avait bien pu se passer ici ? Quelles sinistres expériences Regan Hamleigh avait mené sur ces gens pour en faire de telles créatures ? Élise avait entendu parler de la nécromancie, certes, mais, entre les rumeurs et la voir à l’œuvre, la différence était notable ! Ce n’était pas pour rien si la plupart des écoles de magie et des autorités magiques de Terra prohibaient l’usage de la nécromancie, en faisant une magie noire rigoureusement interdite. Qu’est-ce que Regan avait cherché à accomplir ? Au-delà de ces morts-vivants décérébrés, cette sorcière se tapissait dans l’ombre, quelque part. De quoi inquiéter profondément Élise, tout en la révoltant à l’idée que les habitants de la Forêt des Toiles aient pu servir de cobayes pour les expériences démentes de Regan Hamleigh. En effet, parmi les zombies, il y avait, outre des pages, des individus portant des tenues de bagnards. Déstabilisée à l’idée de devoir combattre les siens, Élise en fut perturbée, et ce fut Shad qui l’aida à sortir de ce piège. Les deux femmes rebroussèrent rapidement chemin.

Dehors, des araignées. À l’intérieur, des monstres. Au moins, Élise comprenait pourquoi il n’y avait pas d’araignées ici ! Les deux femmes coururent à travers un couloir, rencontrant le premier mort-vivant, que Shad tua rapidement, alternant entre sa forme humanoïde et sa forme animale. Elles arrivèrent finalement devant un escalier, qui semblait s’enfoncer dans les profondeurs de l’Enfer. Dans leurs dos, les morts-vivants les traquaient, et Shad généra un mur de flammes, tout en suggérant de le consolider avec des toiles. Élise ne put qu’acquiescer.

« Tu as raison, Shad. »

Et, ceci dit, Élise généra plusieurs filaments de toile, tout en se dirigeant vers l’escalier. Elle fit un mur de plusieurs mètres, puis s’arrêta. Voilà qui allait les retenir un certain temps ! Avisant l’escalier, elle commença ensuite à le descendre, nerveuse, mais surtout en colère.

« Regan va le payer… Cette folle… Je ne sais pas ce qu’elle a voulu faire, mais elle est encore plus démente que ce que je pensais. »

Les deux femmes arrivèrent dans un autre hall, avec de grandes fenêtres sombres. Des toiles les recouvraient entièrement, et, parfois, on pouvait voir, à l’extérieur, l’ombre d’une patte. Shad enflamma un lustre se trouvant en hauteur, permettant d’éclairer un hall d’accueil. Elles étaient arrivées au rez-de-chaussée, absolument désert. Il y avait une grande porte pour permettre de quitter le donjon, mais celle-ci était totalement bloquée par les toiles situées à l’extérieur. Pour le reste, le grand hall comprenait une mezzanine, par laquelle Élise et Shad venaient d’arriver, avec de multiples portes ici et là. Des tableaux et des armures sur des présentoirs décoraient les lieux. En temps normal, ce grand hall était chaleureux et accueillant, mais, ici, il était plutôt lugubre.

Sous la mezzanine, au fond du grand hall, une autre grande porte menait directement à la salle principale, la salle de trône, qui servait aussi de salle de banquet. Élise s’en approcha, mais constata vite que les portes étaient condamnées.

« Je ne me souviens plus trop de la configuration des lieux… C’est un grand château, et assez tortueux. Malheureusement, si j’ai bonne mémoire, le laboratoire de Regan est situé juste au-dessus des cachots. »

Élise continua à faire le tour, et ouvrit une autre porte, le long des murs du hall, donnant sur un couloir. Le parquet craquait sous ses pas, et, assez rapidement, elle vit quelque chose qui la fit mentir sur ce qu’elle avait pensé plutôt. Les deux femmes arrivèrent à un couloir avec trois fenêtres donnant sur l’extérieur, où, entre les toiles, on pouvait voir quelques buissons… Mais, surtout, il y avait quelques grosses araignées velues dans le couloir.

La Reine se prépara au combat…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #175 le: Décembre 05, 2017, 05:57:17 »

De grosses araignées dans un étroit couloir. Le doute n’était pas permis, les deux femmes étaient bien sur la bonne voie mais comment allaient-elles faire pour passer cet obstacle ? Par chance les araignées étaient certes  imposantes mais elles restaient aveugles  et pour l’heure, les deux femmes ne rentraient pas dans leur ligne de mire. La Louve s’approcha d’Elise et observa également le couloir, notant la présence de multitudes de filaments de soie. Ca, elle aurait pu y mettre sa main à couper qu’il en aurait. A l’instant où elles rentreront dans ce couloir, les araignées auront connaissance de leur présence et…fileront droit sur elles. Que faire dans ce cas ? Relevant ses oreilles, la Louve entendait parfaitement les plaintes des zombis plus loin qui tentaient de traverser le mur de flammes et de soie et même si ce dernier allait les retenir un petit moment il ne tiendrait pas éternellement. De plus, la seule voie qui leur était possible d’accès était celle se trouvant devant elles. Mais bon ! Ce n’était pas la première fois qu’elles affrontaient des araignées géantes !

« Tant que nous n’entrons pas dans ce couloir on est pour ainsi dire saine et sauve …Je compte trois araignées mais d’autres nous attendent peut être. Je ne sais pas si cela est possible mais peut être pourriez-vous immobiliser l’une ou deux d’entre elle avec votre soie ? Après il faudra forcer le passage et espérer que la sortie ne soit pas condamnée… »


Si tel serait le cas, les deux femmes devront rebrousser chemin et trouver une autre voie. Se préparant au combat à venir, la Louve pris une inspiration et attrapa le manche d’une de ses armes dans une main, s’avançant jusqu’au rebord sans toucher un fil d’alerte. Tout comme Elise elle attendit patiemment qu’une araignée soit à porter avant de lancer l’offensive. Que la soie parvienne à l’immobiliser ou non cela ne changea pas leur détermination à s’avancer dans ce couloir grouillant et à se confronter aux monstres leurs arrivant dessus. Les deux femmes avançaient de paires et chacune protégeait l’arrière de l’autre avec ses capacités propres.  Et bien que le couloir ne faisait que quelques mètres de long, il leur fallut une bonne poignée de minutes pour le traverser  et lorsqu’elles ouvrirent la porte au fond, elles atterrirent dans une pièce sentant la mort.

Tout autour d’elles se trouvait de multiples cadavres. Certains avaient le corps encore entier mais la plupart était décharnés, démembrés et surtout semblaient avoir des excroissances sur leur peau qui les rendaient méconnaissables. La plupart avait le faciès figé dans une expression de douleur intense et tandis qu’Elise et Shad progressait  un craquement d’os se fit entendre. Sortant d’une cache sombre, une araignée bien plus imposante que les autres leur fit face et ses yeux développés ne laissaient aucun doute : Elle les voyait clairement. L’araignée claqua ses mandibules, coupant en deux le corps qu’elle tenait entre ses pédipalpes.  Puis elle renversa son abdomen en arrière et lança sa soie, cherchant à les immobiliser pour après subitement se remettre sur ses pattes et bondir vers l’une d’entre elles, alternant ainsi ses différentes attaques pour les capturer.
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #176 le: Décembre 09, 2017, 03:24:10 »

Vaincre ces trois araignées ne fut pas particulièrement difficile. À vrai dire, les environnements d’intérieur, étroits et peu larges, comme un couloir, ne convenaient pas à des créatures massives. Les araignées étaient avant tout reines des attaques furtives. Certes, elles étaient impressionnantes avec leurs pattes, mais présentaient un corps assez gros, et, partant de là, plutôt encombrant. Élise en entoila une, la retournant sur le dos, et Shad s’attaqua à une autre, pendant qu’Élise bondissait sur la troisième, ses pieds rebondissant sur les soies pour lui permettre de frapper la créature avec ses membres, tranchant l’une de ses pattes. Entre-temps, la première araignée réussit à se redresser, et rejoignit sa consœur, attaquant Élise en la chargeant rapidement, renversant la Reine-Araignée sur le sol. Cette dernière posa ses mains sur les crochets entourant la gueule de la bête, et sentit ses dents claquer devant elle. Ses pieds se posèrent sur le ventre du monstre, et elle la repoussa. L’araignée se hérissa sur ses pattes, et attaqua plus rageusement encore. Un coup de pied la frappa au visage, et Shad vint ensuite la rejoindre, la soutenant contre cette énième araignée.

Cependant, leur combat avait attiré d’autres monstres, et Élise pouvait entendre, autour d’elle, un concert de cliquètements. D’autres araignées se rapprochaient très rapidement.

« Vite, Shad, il faut partir ! »

Elle ouvrit la porte au fond, et le duo débarqua dans un nid sinistre. Du sang ruisselait sur le sol, mais Élise fut surtout agressée par la forte odeur de putréfaction. C’était une grande salle, avec, en son centre, une belle fontaine en marbre ruisselant du sang. Des cadavres flottaient dessus, donnant à cette pièce sombre une teinte cramoisie. L’ensemble était très glauque, en réalité, et Élise comprit rapidement que cet endroit était un nid. Des cocons et des œufs se trouvaient dans les coins, avec de multiples corps amoncelés devant. Élise déglutit lentement, et vit alors un corps flotter dans les airs, avant d’être brisé, provoquant une série d’horribles craquements osseux.

Une énorme araignée se trouvait derrière, les pattes couvertes de sang. Si elle avait pu hurler, elle l’aurait sans doute fait, mais elle se contenta de lancer de redoutables filaments de toile. Élise protégea alors Shad et elle en tendant sa main, générant un bouclier qui dévia les filaments.

« Bordel ! Fais attention, Shad, il y en a d’autres ! »

Des araignées descendaient le long des murs. La pièce s’avérait en réalité être un vaste hall, avec des colonnes de marbre situées tout autour de la place, que les araignées utilisaient pour descendre, venant en aide à leur Reine.

« Il faut se concentrer sur ce gros monstre, c’est le seul moyen... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #177 le: Décembre 24, 2017, 07:59:21 »

 
   Encore et toujours des araignées !  Combien de nids pouvaient être sous les ordres de White Elise ? Combien d’innocents finiront en tant que simples gardes mangé pour une future génération d’araignée  venir ?  La réponse était évidente…Des centaines si rien n’était fait, si cette guerre venait à avoir pour gagnant White Elise et ses troupes arachnéennes.  Ceux que voyaient en cet instant Elise et Shad n’était qu’un pâle aperçu d’un futur sanglant à venir. Protégée par l’ancienne Reine de la Forêt des Toiles, la Louve examinait vite fait leurs environnements, ne manquant pas les araignées plus petites qui descendaient le long des colonnes de marbres. Mais Elise avait raison, mieux valait qu’elles concentrent leurs efforts sur la Reine du nid. Comparée la précédente, celle-ci ne semblait pas être doutée de paroles ou d’une intelligente surdéveloppée, mais elle compensait ces lacunes par une fulgurante agilité malgré sa taille imposante et une force écrasante. S’en débarrasser le plus rapidement avant que ses « sujets » n’encerclent les deux femmes…C’était tout à fait possible. La Terranide souffla en  observant la protection d’Elise avant de déclarer :

« Je m’occupe de tout l’aspect offensive. Je compte sur vous pour nous éviter de finir entoiler. »

Les  flammes ne tardèrent pas à filer droit vers l’araignée, la frappant de toute part, léchant ses pattes, brûlant son abdomen, réduisant à néant les poils urticants qu’elle portait le long de son abdomen et de ses hideuses pattes. La Louve ne laissait aucun répit à la bête, brûlant même son fil de rappel pour qu’elle choit sur le sol et se retrouve sur le dos, sans défense. Les mandibules de la bête claquèrent dans le vide et ses pattes  se trémoussèrent avant que son imposant corps se retrouve dans une situation plus avantageuse. Renversant de nouveau son abdomen des filets de soie furent projetés vers les deux femmes. Mais l’Okami avait foi à la protection d’Elise et ne pris donc pas la peine de s’écarter. Tout comme lorsque l’araignée vint à frapper violemment avec deux de ses pattes et ses crochets.  Non, elle ne bougeait pas, concentrant encore et toujours ses attaques,  faisant lever dans la pièce une odeur de chaire brûlée qui se combina avec celle de putréfaction. Les araignées plus petites qui avaient l’audace de s’approcher trop prêt se retrouvaient avec le corps complétement noirci. Non, la Louve ne prenait pas de gants, il fallait s’en occuper au plus vite ? Soit ! Elle en avait les moyens pourquoi diable ne pas l’utiliser ?  Attaque et défense, le duo s’adapta à merveille et la reine du nid ne tarda pas  à rendre l’âme. Si d’autant cette chose pouvait en posséder une. Les plus petites subirent également l’ire de la Louve et de l’Araignée tandis que les œufs étaient réduits  à néant. Pour ce qui était des gens dans les cocons, malheureusement leur sort  était déjà scellé et le mieux qu’elles purent faire fut d’abréger rapidement leurs souffrances.  Derrière eux, les araignées dans le couloir frappaient contre la porte, cherchant à la défoncer.

« Continuons, nous avons assez perdu de temps par ici. »

Et surtout, la Terranide n’avait que peu envie d’affronter la troupe d’araignées se situant derrière la porte qui, par chance, pour l’instant tenait le coup. Continuant ainsi la route, les deux femmes chevauchèrent bon nombre de corps démembrés, sans vie et en putréfaction. L’Odeur infecte agressait les sens de la Terranide mais elle n’avait pas le temps de se préoccuper de cela, non  elle se devait d’avancer avec Elise.  La chance sembla leur sourire puisqu’aucune autre araignée ne semblait venir à leur rencontre mais elles n’oubliaient pas celle situées dans leur dos et ce n’était qu’une question de temps avant qu’elles ne leurs arrivent dessus. Finalement une énième porte fut ouverte et une pièce bien plus propre leur apparue.  Du moins si on oubliaient les traces de sang situés sur une sorte de table où l’on pouvait voir quatre carcans en fer.

« Je n’aime pas cet endroit… »

D’un côté des livres aussi bien sur l’anatomie que sur la magie occulte, d’un autre des seringues, des scalpels et autres joyeusetés pour jouer avec la chair humaine. Il aurait fallu être dupe pour ne pas comprendre qu’elles venaient d’entrer dans le laboratoire de Regan.  Par chance, aucune trace de cette dernière dans les environs.

« Nous devrions continuer et atteindre les cachots.. »


En espérant que les habitants soient bien encore en vie ! Pour l’instant tout était calme mais la Louve sentait que cela n’allait pas durer éternellement. Ce n’était pour l’heure que le calme avant la tempête.
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #178 le: Décembre 25, 2017, 04:59:38 »

Le plan de Shad requit bien évidemment l’entière approbation d’Élise. Après tout, le style de combat de la Reine des Araignées était davantage centré sur la défense. Shad lança donc de multiples boules de feu, et Élise utilisait ses toiles pour repousser les ennemis proches, ainsi que les jets d’acide. Les deux femmes bondissaient dans tous les sens, Élise s’avérant très souple, usant de ses pattes arachnéennes pour se catapulter dans les airs. Elle intercepta ainsi régulièrement des ennemis, jusqu’à ce que le duo ne parvienne à triompher de l’immonde bête. D’autres ennemis, néanmoins, se rapprochaient encore.

« Allez, Shad, on décolle ! »

Elles partirent donc, et parvinrent à rejoindre le laboratoire de Regan, pendant que les zombies envahissaient le grand hall qu’elles venaient de traverser. Élise vit ainsi plusieurs fauteuils servant à retenir des patients, des instruments chirurgicaux sur des tables, ainsi que des grimoires. Intriguée, la Reine s’approcha de l’une des bibliothèques, et consulta les ouvrages. Des traités de magie noire portant sur la nécromancie, la putréfaction, des encyclopédies sur les créatures nécrophages, la vivisection, des ouvrages mystiques… Tout ça faisait froid dans le dos. Regan avait longuement travaillé sur la nécromancie, et, vu les morts-vivants qui hantaient son fort, il ne faisait aucun doute qu’elle avait réussi.

Restait-il encore un espoir pour les sujets d’Élise ? Celle-ci sentit son cœur s’assombrir à l’idée qu’ils soient tous morts, et que cette quête n’ait été que purement suicidaire. Pourquoi avoir entrepris de revenir jusqu’ici ? D’emmener Shad avec elle ? Qu’est-ce qu’Élise cherchait à expier ainsi ?

*Comment puis-je encore me faire des illusions ? Ils sont morts… Ou pire encore !*

Regan allait devoir payer… Elle et son fils dégénéré ! Difficile de dire lequel des deux était le pire. Lui, pour sa cruauté sans bornes ? Ou elle, pour l’avoir engendré ? Shad encouragea encore Élise à partir, à retrouver les cachots, mais la femme ne réagit pas immédiatement, plongée dans ses pensées.

« Tu sais, Shad, tout le monde se demande pourquoi des gens sont assez fous pour vivre dans la Forêt des Toiles. Un endroit sinistre, rempli de toiles d’araignées et de créatures arachnéennes qui donnent des cauchemars aux enfants. On prend mes habitants pour des fous, mes sujets pour des cinglés fanatisés ou drogués… »

Parlait-elle à Shad, ou à elle-même ? Visiblement, Élise commençait à craquer. Elle était maintenant convaincue de l’inutilité de sa quête, et Shad commençait à voir, derrière la créature chitineuse, la femme qui se cachait là, une femme pleine de miséricorde et d’empathie, dans un monde où l’empathie était malheureusement vue comme la plus grande des faiblesses.

« Mais personne ne sait ce qu’ils ont vécu. Ces gens, ce sont les victimes des Hamleigh, des individus qui ont été torturés, humiliés, brisés par eux. Il y a Jean Lockslay, un forgeron… Toute sa famille a été massacrée par les hommes de William Hamleigh, sa femme a été violée et torturée sous ses yeux. L’un des lieutenants de William l’a embroché avec sa lame en la plantant dans son sexe après l’avoir violé toute la nuit. Ils l’ont laissé vivre… Par plaisir. Et il y a aussi cette servante, Alina, une jeune fille qui n’avait rien demandé à personne, qui rigolait lors de la salle des banquets. William l’a vu, et l’a emmené dans sa chambre. Elle était vierge… Et maintenant, elle ne pourra plus jamais faire d’enfant après ce qu’il lui a fait. »

Les mains d’Élise tapèrent contre la bibliothèque, faisant trembler les livres qui se trouvaient derrière.

« Les pires monstres, Shad, ce sont les humains… »

Elle soupira alors, les yeux embués, et caressa de la main son visage, fronçant les sourcils en voyant quelques larmes.

« Hm… Pardonne-moi, nous devrions explorer ce laboratoire. »

Regan devait sûrement s’y trouver. Il était sûrement trop tard pour ses protégés, maintenant, mais… Regan paierait pour tous ces crimes ! Élise s’en faisait le serment ! Elle retrouverait cette immonde sorcière, et elle la tuerait !

« Sois sur tes gardes, Shad, il faut s’attendre à tout ici… Nous sommes dans la gueule du loup. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #179 le: Décembre 26, 2017, 11:06:14 »

   La Lycane s’était arrêtée net et ne disait plus un mot. Seul sa queue se mouvait de gauche à droite dans son dos et ses oreilles tendues, montraient qu’elle écoutait avec attention l’ancienne reine. Elle aurait aimé lui dire que tout aller s’arrangeait, que ce n’était qu’une mauvaise passe, que ses sujets étaient certainement encore en vie….Mais elle se doutait également au fond d’elle-même que ce n’était qu’une utopie.  Depuis leur arrivée dans ce château maudit ils n’avaient vu qu’horreurs sur horreurs et elle se doutait qu’elles étaient encore loin d’être au bout de leur surprise.  Ce laboratoire lugubre en était déjà une preuve suffisante. En observant les différents grimoires, la Louve avait pu apercevoir l’esquisse de créature que seul un esprit dérangé aurait pu élaborer. Un esprit  aussi fou que celui de Regan. Les villageois …qui sait si certains n’étaient pas là tout simplement, justes derrière elles, dans la grande salle…Elle abaissa ses oreilles, peinée pour son amie, se doutant de la rage et de la tristesse qui devaient la traverser en cet instant.  Certes, de prime abord, la Forêt des Toiles ne semblaient guère être un lieu accueillant, et pour cause ! Les toiles d’araignées jouaient parfaitement leurs rôles de protectrices, apportant à ceux qui étaient venus trouver un refuge, un village sain et sans danger. Mais une fois qu’on avait pu passer quelques jours avec les habitants, bien que méfiants au début, on découvrait bien vite une certaine joie de vivre sous le fameux « joug » d’Elise.  Mais tout cela n’était à présent qu’un lointain souvenir...Et les responsables étaient William Hamleight et sa mère.

« Nous réussirons peut-être à les sauver avant que Regan ne…-elle ne termina pas la phrase, le sous-entendu suffisait amplement avant de reprendre – mais je me ferais une joie de vous aider à les venger…Ces gens n’ont pas mérité cela…Même si ce sont des humains. »

L’humain la pire créature ? La Louve ne pouvait qu’acquiescer. C’était en  majeure partie eux qui avait décidé des lois de Terra et de leur joug sur les autres espèces. Eux qui martyrisait et réduisait à l’esclavage toute celle qui n’étaient pas de leur ethnie. Bien sûr certaine race s’élevaient au-dessus des humains mais ils étaient bien plus importants, bien plus nombreux. Marchant dans le laboratoire, la Terranide cherchait des indices, une trace où pourrait se trouver Regan , mais tout ce qu’elle put trouver fut les traces écrites d’odieuses expériences. Son regard lisait rapidement les écris sur les pages, tandis que ses doigts feuilletaient les pages d’un air agacé.  Oh qu’elle avait tant envie de brûler tout cela ! Que toutes ces horribles recherches  soient réduites à néant !  Mais elle ne le pouvait pas. Pas encore et puis…Ces livres pouvaient également être une preuve contre les Hamleight.

« Nous devrions prendre quelques-uns de ces ouvrages en guise de preuves.  Le plus dur sera de prouver qu’il s’agit bien d’écrit provenant de Regan Hamleight mais…Peut-être y aura-t-elle laissé une trace permettant de l’identifier ou que son écriture puisse être comparée. Je sais, c’est une maigre consolation et cela nous servira peut être à rien mais…sait-on jamais ? »

Mieux valait tout prévoir. Rien ne pouvait prédire si elles croiseront Regan ou William lors de leur expédition suicidaire. Relevant subitement ses oreilles et humant l’air, la Lycane toussota et porta son avant bras devant son visage. Ca puait ! Ca puait la mort et…une odeur de marécage ? Faisant volte-face elle vit une créature quadrupède verte, hideuse, couverte de pustules. Ses pattes munies de griffes suintaient d’un poison verdâtre et sa langue longue et visqueuse, claquait dans les airs, touchant  le sol de temps  à autre y laissant un trou  à l’impact de ce dernier.

« Merde ! »

Par reflexe, l’Okami tenta de brûler la créature. Mais celle-ci se releva résistante, provoquant un son certes plus aigüe mais traversant l’attaque comme si cette dernière ne l’avait que chatouiller.  Dans un cri ignoble, elle bondit en avant, et frappa l’air de ses griffes et de sa langue, cherchant à toucher l’une des deux femmes. Entre temps, une silhouette se faufila derrière la bête, une silhouette féminine qui semblait prendre la fuite….

« Elise ! Derrière la bête ! »

Pas facile de prévenir quand cette même bête tentait de vous touchez sans cesse ! Une bête qui  empêchait également que la femme dans son dos ne subisse la moindre offensive  redirigeant toute attaque magique vers elle. Et puis soudain, le son caractéristique d’une porte qui s’ouvre, d’un rire dément appartenant à une femme et…d’une horde de monstres qui s’avançait vers le laboratoire.
Journalisée


Tags:
Pages: 1 ... 10 11 [12] 13 14 ... 16
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox