banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Thé à la menthe. [ Vanéalidé ! ]  (Lu 804 fois)
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 77



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« le: Février 21, 2014, 10:52:58 »

Nom/Prenom/Surnom : Silat "Al-Saqr" Burega.

Âge : 18 Ans.

Sexe : Masculin.

Race : Humain, démon depuis très récemment. (Couleur verte pls. Grimaçant)

Orientation sexuelle: Hétérosexuel, bien que le sexe ne l'attire pas particulièrement de manière générale.

Description physique : Silat est un jeune homme particulier, un trésor de l’orient. De son mètre quatre-vingt, il reste bien moins imposant que nombre d’hommes, mais mesure une taille suffisante pour paraître élancé.

Son physique éphébique ajoute à l’élégance de ses traits, finement dessinés, entre les douceurs enfantines et les androgynies qui lui confèrent son allure peu commune. En effet, s’il est assez mâle pour que l’on identifie son appartenance au sexe masculin, une grâce introuvable chez les hommes nimbe chaque mouvement de l’oriental.

De son physique, se remarquent d’abord deux yeux, aux teintes variant du jade translucide à l’émeraude le plus chatoyant. Taillées en amandes, ses prunelles contribuent fortement à l’aura efféminée de l’éphèbe. Presque toujours plissés, ses yeux envoutent, charment, mais ne parlent jamais. Lire une émotion ou autre information, autre qu’un jeu subtil de provocations, est presque impossible, au travers des pupilles du jeune homme.

Sa chevelure est longue, arrivant en bas de ses omoplates. Les tons, là encore, oscillent entre le noir corbeau et les teintes les plus foncées, de jais. Peu disciplinée, la chevelure n’a pourtant que peu le loisir de s’offrir à la danse du vent, souvent coincée, à partir du cou, par un keffieh coloré. Quelques mèches rebiquent sur le visage de Silat, couvrant parfois tout un œil. Autrement, elles peuvent être glissées derrière une oreille, chacun des appareils auditifs étant d’ailleurs souvent orné de bijoux dorés.

Pour le nez, il est aquilin, à la pointe volontaire, sans imperfection quelconque. Les fines narines du jeune homme sont réceptives à toutes les odeurs possibles, en dépit de leur étroitesse.
En dessous, se trouvent les lèvres. A peine plus foncées que la peau de l’oriental, elles restent d’un agréable contraste. Légèrement humides, en permanence, elles affichent un séduisant sourire. Parfois presque enfantin, souvent légèrement moqueur et arrogant.

Le corps de l’assassin suit la tendance, fin et droit, la démarche assurée et fière. Sans graisse superflue. Tout est long et fin chez l’éphèbe, sans tomber dans un rachitisme peu esthétique.
Mais peu de gens ont le loisir d’apprécier le corps du jeune homme. Car ses vêtements amples et luxueux couvrent constamment l’intégralité de sa peau, exception faite de son visage nu et de ses mains parsemées de bracelets et de bagues.


Caractère : Sur le plan émotionnel, Silat est un individu extrêmement bipolaire, mais étrangement stable. Le jeune homme porte avec lui un lot de contradiction qui émane indubitablement de son passé singulier.

En effet, le jeune assassin préfère la solitude, le calme paisible, les longues réflexions. Sa vie lui semble encore sans but, et il ne semble pas désirer grand-chose. Pourtant, à l’exact opposé de ce caractère solitaire, l’éphèbe a le contact facile et amical.

N’ayant pas sa langue dans sa poche, quelle que soit la situation, Silat sait se rendre rassurant, aussi étrange que cela puisse paraître. Son air confiant lui procure un charisme indéniable, bien qu’il ne soit pas du tout un leader né.

Sans doute du fait de sa solitude volontaire, et de par son attrait pour l’abstrait, le jeune homme semble dénué de tout but, de motivation. La plupart du temps, l’assassin n’accomplit une tâche que parce qu’il est habitué à obéir. Formé à être un parfait tueur depuis sa naissance, certains concepts élémentaires lui échappent parfois.

Silat n’est pas aisément manipulable, et il n’est pas non plus manipulateur. Il préfère attaquer de front et parler sans détours ou subtilités, tout en contraste avec la manière dont il assassine ses cibles.

Le jeune homme est relativement calme, mais cela le rend aussi absolument imprévisible, et très dur à cerner.

Voilà qui contraste encore une fois avec l’image qu’il peut renvoyer aux gens. On le croirait timide, peut-être peu bavard. Pourtant, le jeune oriental est quelqu’un de profondément froid, relativement insensible au sort de ceux qui l’entourent, pour peu qu’il ne considère pas avoir à les protéger.

Depuis peu, Silat commence à assimiler la notion de famille, lui qui n’a jamais réellement vécu dans ce confort. Petit à petit, il semble s’ouvrir. S’il n’est pas devenu humaniste pour autant, le jeune homme semble réellement motivé à l’idée de protéger ceux qui comptent, un minimum, à ses yeux.


Histoire : Silat est né de feu Hakir Burega. Hakir était un général de renom, à la tête d’un groupe mercenaire bien implanté à Ashnard, les Rougelames.

Le clan Burega venait du Protectorat des Sables Blancs, une colonie à peine déguisée de l’empire Ashnardien. En des temps anciens, le clan du jeune Silat avait servi de garde rapprochée à la huitième dynastie Sultane du Pays des Sables Blancs.

Mais, l’annexion à l’Empire avait vu le terme de la huitième dynastie Sultane, et l’instauration d’un nouveau gouvernement, fantoche. En réponse à cet affront, le clan Burega déserta les villes ensablées de l’ancien Sultanat. Il trouva refuge dans la ville d’Ashnard, éponyme de l’empire.

Hakir était le digne représentant de la troisième génération du clan installé dans la capitale. C’était son propre père qui avait fondé les Rougelames, mais c’était Hakir qui en fit la puissante compagnie mercenaire qu’elle était destinée à devenir.

Complots politiques, manœuvres risquées, la compagnie fut, un temps, utilisée pour lancer les feux de la révolte dans la ville de Nexus. Bien que l’opération ait fini par faillir, le groupe était ressorti des escarmouches avec une réputation de feu.

Silat naquit alors que le groupe était au sommet de sa gloire. Si la taille de la petite armée ne pouvait rivaliser avec les escadrons surpeuplés de la puissance militaire Ashnardienne, elle imposait tout de même le respect. Dix mille têtes composaient les rangs du groupe.

Mais, tout ce qui s’élève trop haut finit par retomber et s’écraser. Le moment était venu pour Hakir. Ce dernier avait bâti sa petite armée sur des pactes avec des créatures qui le dépassaient. Tout ce qu’avait réussi le groupe des Rougelames, n’avait réussi que parce que leur leader était un homme sans scrupules, versant dans la plus noire des magies, celle qu’un humain ne peut comprendre.

Sacrifices humains, torture de sang froid, décisions irrationnelles. Hakir semblait être devenu fou, et ce bien avant que son unique fils n’atteigne sa cinquième année. Alors, les généraux du leader, partagé entre la peur et la haine de ce monstre qu’était devenu leur chef, fomentèrent, des années durant.

Silat grandit proche de tous ces conflits, dans la demeure du clan, où vivaient également les Commandants du groupe mercenaire. Ne pas connaître les bienfaits d’une demeure paisible et confortable eut un effet extrêmement fort sur la psyché du jeune garçon.

En ajoutant à cela un père à moitié fou qui l’ignorait, Silat avait de quoi observer le futur avec un œil pessimiste. Pourtant, il trouvait une certaine consolation dans les moments avec sa mère, quelques cousins et cousines.

Hakir, devenu paranoïaque, et ayant déjà déjoué plusieurs conspirations contre lui, craignit que l’on utilise son fils pour le défaire, par la suite. Il prit alors le jeune Silat avec lui lors de chaque déplacement, dès sa huitième année, le façonnant en une arme froide et implacable.

Si ses généraux comptaient sur son propre fils pour le défaire, Hakir s’assurerait de faire d’une pierre deux coups. Il subordonnerait son enfant, et l’utiliserait pour traquer et éliminer les conspirateurs.

Finalement, l’entrainement acharné fit du jeune Silat un tueur hors pairs, alors même qu’il entrait au milieu de son adolescence. Froid, attentif, l’œil perçant. On le surnommait « Al-Saqr », le Faucon, car rien n’échappait à son œil. Toujours aux cotés de son père, le jeune homme rendait sa présence encore plus intimidante, comme un chien de garde.

Malgré cette instrumentalisation, Hakir en venait à ressentir une affection presque paternelle pour son fils. C’est ainsi, à l’aube de ses quarante années, que le leader souhaita écarter son enfant de la pression constante d’un monde de traitres et de violence. Le père envoya alors son fils chez un vieil ami, quelques temps, pour qu’il goûte à la luxueuse vie de noble, à Nexus.

Ce fut une erreur fatale, car Hakir succomba à un violent poison, qui le condamnait à mourir à petit feu. Tout le monde crut à une maladie attrapée lors d’une campagne dans un pays reculé, mais seul un vieil ami du leader, un démon qui avait autrefois travaillé avec lui, vit au travers du poison. Pour autant, ce démon ne fit rien pour sauver Hakir, utilisant plutôt sa faiblesse et son amour pour son fils, pour lui faire signer un contrat.

En échange de l’âme du paternel, Silat n’aurait jamais à souffrir les douleurs d’un mortel, il serait un dieu parmi les hommes, promis à un destin grandiose. Offrant son enveloppe spirituelle, Hakir accepta le contrat, vendant son âme pour faire de Silat, un démon.

Le jeune assassin partit alors avec son nouveau mentor, vers d’autres horizons.


Situation de départ : Assez expérimenté pour quelqu'un de son age, mais loin d'être un expert.

Autres : J'crois pas.

Comment avez vous connu le forum : Doublette.

Avez vous des moyens de faire connaître le site autour de vous ? Si oui lesquels: Nope.
« Dernière édition: Février 21, 2014, 11:13:53 par Anéa » Journalisée




Doublette de Stephen Connor
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4119



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Février 21, 2014, 11:08:57 »

On se demande vraiment de qui tu es la doublette hein !
Welcome Silat o/
"Shad tapote la tête de l'Oriental" Un thé à la menthe s'il te plait.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Tadeus Severus Palathéus
Humain(e)
-

Messages: 49


Pars vigoureux, et reviens victorieux.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Vétéran de guerre anobli par l'Empereur.
Maître du domaine Palathéus, fournissant les meilleurs des gladiateurs.
« Répondre #2 le: Février 21, 2014, 11:11:55 »

J'aime beaucoup le background, en tout cas.

En tant que Prior Sanguinem de l'Empire, je te souhaite la re-bienvenue o/
Journalisée



Anéa
Cap'taine Jmeféchié \o [HS]
Avatar
-

Messages: 3136



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Février 21, 2014, 11:13:31 »

Rebienvenue !

Encore un démon quoi...Tu m'donnes du boulot.

Validé, tu peux filer jouer !
Journalisée

~~  Fiche  //  Demande de rps  ~~
Mélisandre Cairn
Elue "cul le plus populaire d'LGJ" par un jury d'experts
Avatar
-

Messages: 231



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Février 22, 2014, 02:28:45 »

Mraw <3

Viens par là que j'te croque !
« Dernière édition: Février 27, 2014, 07:05:59 par Mélisandre Cairn » Journalisée

Cassidy Green
Avatar
-

Messages: 2762


Une femme, un homme ? Ou bien les deux ?


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Février 22, 2014, 02:09:47 »

re bienvenue Grima&ccedil;ant
Journalisée

Voici mon topic pour découvrir mes autres comptes. Veuillez aussi me contacter sous ce compte pour mes autres personnages, vu que je suis plus souvent connecter avec Cassidy Green qu'avec les autre Grima&ccedil;ant
Silence
Nichonawan, fierté de son maître ♥
Legion
-

Messages: 2671


♦ Persona Non Grata ♦


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Février 22, 2014, 02:45:43 »

Rebienv'nue Sourire
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox