banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Déesse cherche fidèles ... ! [Le Personnel des Catacombes]  (Lu 3365 fois)
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Décembre 09, 2013, 04:41:57 »

Si Grump avait pu sourire sans pour autant ressembler à un fichu monstre à mi-chemin entre le requin blanc et une moissonneuse-batteuse, il l’aurait sans doute fait à cet instant : après tout, réussir à manipuler une déesse pour qu’elle devienne un jouet c’était quelque chose de sacrément rare non ? Le ninja lui en était sûr et son sexe aussi quand on voyait comment il tressautait d’envie entre les deux seins de la Lynx toute émoustillée. Son collègue aussi était plutôt emballé par l’idée de se faire ‘’vraiment’’ la Lynx. Bien entendu, il n’y avait aucune virginité à prendre chez elle mais ce n’était pas ça qui occupait l’esprit des deux morts-vivants : ils voulaient juste passer du bon temps au chaud. En plus, et c’était là une des rares qualités à être mort-vivant, ils étaient stériles donc ils ne pouvaient rien faire de grave à la déesse des morts. Après tout, foutre en cloque Ophélie aurait été un risque à ne pas courir : qui sait comment elle réagirait et surtout comment serait l’enfant. Avoir un autre dieu de la mort en couche-culotte serait sacrément problématique… Surtout avec un Grump qui détestait les morveux. Mais soit, voilà que l’heure de vérité était venue et que la belle Terranide en réclamait enfin plus d’elle-même et avec quel panache ! Le magicien et le guerrier en bavèrent presque d’impatience. Laissant la jeune femme se retirer de sous lui et se mettre en place, le ninja observa ses gestes… Hum, encore imprécis.

Le gardien tatoué faillit croire que la petite déesse restait aussi inexpérimentée qu’une enfant et cela le dérangea l’espace d’un instant. Après tout, ils voulaient la pervertir c’était une chose sûre mais il ne fallait pas que ça tourne à briser l’esprit d’une pseudo enfant. Enfin ça c’était l’avis de Grump mais Throll prouva que lui le fond de sa pensée était tout autre. Ce dernier s’était redressé et s’était allongé sur le dos tout en choppant Ophélie par les poignets. De cette manière, il pouvait aisément contrôler les mouvements de la Lynx tout du moins assez pour la faire s’allonger sur lui. Ne la pénétrant pas de suite, le magicien s’amusa à lui lécher le cou en remuant ses hanches au moment exact où Ophélie aurait pu s’empaler sur lui et donc s’offrir une partie de la délivrance qu’elle recherchait. Ce petit jeu de frustration aurait été amusant si seulement Grump n’était pas aussi victime de ses effets ! Voir la déesse  gémir de frustration plusieurs minutes durant faillit le rendre tout aussi cinglé. Repérant enfin le moment propice, quand Ophélie était dressée presque parfaitement au dessus de la bite de son camarade, le ninja intervint et poussa sur les épaules de la divine créature pour qu’elle s’empale brutalement. Remarquant le regard de Throll par-dessus l’épaule tremblante de son amante, le ninja s’expliqua sur un ton plus dominateur qu’avant :

-Tu voulais  qu’on te prenne violemment hein ? Tu ne vas pas être déçue je t’assure surtout que JE vais m’en mêler à présent… Détends-toi vite où ça va faire mal…

Et sur ce, il glissa son sexe entre les fesses d’Ophélie, frottant à peine quatre ou cinq fois le pauvre trou de la belle Terranide avant d’enfoncer son gland dans son orifice inexploré. C’était assez prévisible si l’on restait logique : par où aurait-il pu aller sinon là ? Enfoncer deux sexes (surtout que, sans vantardise, Grump et Throll étaient bien équipés) dans le pauvre vagin d’Ophélie l’aurait ouverte en deux (au sens figuré hein !) Et il n’aurait donc tiré que peu de plaisir des ébats en cours. Maintenant, si la déesse arrivait à se détendre et à décrisper ses muscles, tout se passerait bien. Car oui, Grump avait beau avoir profité de l’effet de surprise, il ne s’était pas enfoncé bien loin entre les fesses de la nouvelle venue dans Mortedame : Ophélie résistait un peu inconsciemment à sa tentative de pénétration. Essayant de voir comment ça se passait du côté du jeune homme aux cheveux décolorés, le ninja vit que lui pouvait bouger ses hanches avec facilité et qu’il s’aidait de ses mains posées sur les hanches de la déesse pour améliorer la pénétration. Ceci dit, ça signifiait qu’il ne pourrait pas l’aider pour le moment à faire gémir encore plus la pauvre Lynx… Un plan B peut-être ?

Se souvenant de la réaction qu’avait eut la Terranide lorsqu’il lui avait léché les oreilles, le demi-boss sourit et abaissa encore son masque… Il était temps de la jouer un peu bas mais bon tout bon  guerrier exploitait les faiblesses de l’adversaire pas vrai ? Baladant sa longue langue sur les oreilles de la jeune femme et parcourut bien toute la surface disponible. Lui bloquant la nuque d’une main, l’autre se chargeant d’assurer son équilibre, Grump la força à ressentir sa langue allant partout, même dans son oreille même au lieu du simple contour. Il imaginait sans peine l’avalanche de plaisir qu’il devait provoquer chez Ophélie mais cela ne fit que le motiver encore plus à remuer à la fois sa langue et ses hanches. Impatient de voir s’ils allaient réussir à transformer la Lynx en boule de plaisir orgasmique, le ninja et le magicien accélèrent le rythme avec une synchronisation parfaite… Qui pourrait résister à cela ?... Certainement pas une déesse inexpérimentée dans le sexe ! Mais bon, on pouvait toujours avoir des surprises hein ?...
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #16 le: Décembre 09, 2013, 10:07:30 »

C'était rare et normalement difficile ! Tout le monde ne pouvait pas, c'était vrai, se vanter d'avoir manipuler une Déesse pour son bon plaisir. Coucher avec un Dieu était déjà assez rare, quoique sur Terra, les Déesses et les Dieux étaient très accessibles sexuellement. Par contre, en faire un jouet qui en veut toujours plus, c'était beaucoup plus compliqué. Si la Déesse ne s'appelait pas Ophélie, bien sûr. C'était donc une vanité de plus que les deux morts-vivants pouvaient gagner pour eux-mêmes. En tout cas, c'était une bonne chose de ne pas pouvoir mettre la mère des morts-vivants enceinte. Non, ça n'aurait pas plu à Ophélie, je vous promets. Donc, c'était déjà un problème de réglé, rapidement et bien, qui plus est !

Bref, soit. Certes, même ! Elle n'était pas expérimentée pour les ébats à plusieurs, mais il ne fallait tout de même pas croire non plus qu'elle était une chaste femelle, elle avait quand même était déjà un peu pervertie, et seule sa timidité hors norme avait gardé la Déesse dans cette 'pureté' de peinture qui s'effritait rapidement avec un coup de main de charmants Undead très persuasifs. Grump pouvait donc se sentir plus libre et ne pas s'appesantir l'esprit de pensées pas tout à fait vraies, pas tout à fait fausses mais qui ne méritaient pas en ce moment d'ébats d'avoir une réelle place dans l'esprit du guerrier. J'ai dit. Ouais, d'abord. Briser l'esprit d'une pseudo enfant ? Oh quel beau mot qui exagère, exagère la situation ! Laissons passer, donc, et continuons.

Ophélie lacha un léger grognement de surprise, en sentant Throll lui attraper les poignets, et elle laissa mener la manœuvre pour se trouver allongée sur lui. Son museau vint se trouver une place dans le creux du cou du jeune homme, alors que son corps était en attente. Attente qui dura un certain temps, arrachant à Ophélie des gémissements frustrés. Il jouait avec la Lynx quand elle essayait de se faire pénétrer par ce membre libérateur, alors qu'elle sentait la langue du mort-vivant dans son cou. Se vengeant, elle lécha la peau de Throll, re montant à son oreille qu'elle suçota doucement, mordillant par moment le lobe, passant sa frusttration de se faire ainsi rouler dans la farine par l'Undead. Elle essayait pourtant de baisser ses hanches sur la queue dressé du magicien, mais celui-ci esquivait à chaque fois. La rendre folle était donc le but principal ? Ils y arriveraient sans problème ... Ophélie lacha un cri suraigu quand elle senti les mains de Grump sur ses épaules, Grump qui la poussa vers le membre de son compère le magicien avec brutalité. Elle cambra immédiatement, soulagée, effectivement, mais c'était relativement .. violent. Un nouveau gémissement lui échappa, alors qu'elle jetait un regard fiévreux à Throll. Haussant un sourcil un peu étonné au ton de Grump, elle aurait voulu se recroqueviller, et sa queue vint senrouler autour du bras du ninja sur son épaule.

Mais l'ordre de Grump eut l'effet inverse. L'appréhension vint tordre le ventre de la lynx dont le corps se tendit encore plus. Elle aurait voulu rajouter quelque chose mais ne put rien dire de plus qu'un miaulement de douleur et de surprise. Surprise ? Ouais, parce que même si elle avait bien pensé que ça se passerait par là, Ophélie n'avait pu réprimé ce cri de douleur. Oui, définitivement, oui, leur but était de la rendre folle de plaisir et oui, ils étaient bien montés. Décrisper ses muscles ? Bon sang, Ophélie ne pouvait tout simplement pas faire abstraction de la douleur pour cette première pénétration anale qui ne se faisait peut-être pas dans les meilleures conditions. Et seul Grump pouvait savoir qu'il n'était pas bien profond en Ophélie, car la demoiselle pensait être à ses limites. Le futur nous démontrera l'inverse .. Ceci dit, le bon côté de la chose, c'était Throll. Elle sentait les mains du magicien sur ses hanches qui accentuait son mouvement pour la faire plus encore gémir de ce plaisir particulier mêlé au besoin et à la douleur. Malgré son cambrement, la Lynx gratifia Throll d'un doux baiser, se courbant un peu. Le jeune Undead devait avoir pris un peu l'habitude du museau. Enfin, il valait mieux pour lui. Le ronronnement de la Déesse avait repris, une vrai machine à ronronner qui gémissait plus que de raison. Mais ce n'était encore rien ...

En santant de nouveau la longue langue de Grump sur ses oreilles, Ophélie ne put réprimer un grognement qui se termina par un râle.

" - No..non .. ! Pas .. p..as.. ça ..! Aaaaaah !" Sa voix n'était qu'un souffle, son cri suraigu. Elle ne pouvait même pas enlever ses oreilles des caresses du ninja qui jouait bien bas. Elle aurait pu hurler, mais sa voix était encore enrouée, elle avait du mal à parler.

La réaction ? Immédiate. Son corps se détendit presque immédiatement, et juste pour faire cesser cette torture qui la rendait d'autant plus folle qu'en adorant ça, elle ne pouvait pas supporter autant de plaisir en même temps, Ophélie s'empala d'elle-même sur le membre de Grump, avec un nouveau gémissement douloureux. Sa queue s'enroula sur la main qui faisait garder son équilibre au ninja et tira dessus, le faisant basculer sur la lynx, sur Throll, et enfonçant plus encore Grump en Ophélie qui hurla. Et en plus, c'était de sa faute ! Une boule de poil orgasmique ? Exactement. Gémissement, chaleur, queue dans les airs vachement nerveuse qui aurait pu donner de bon coups.

Elle cambra alors qu'elle sentait l'orgasme arriver. La Déesse ne pouvait pas en supporter autant sans se laisser totalement aller et elle jouit à une rapidité peut-être surprenante. Après tout, ils l'avaient quand même très bien chauffés tous les deux.

"- AAAH !" Son museau vint se cacher dans le creux du cou de Throll alors que la cyprine coulait le long de ses cuisses. " - Je .. je .."
Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Décembre 10, 2013, 12:03:58 »

Œuvrer de concert était une seconde nature chez Grump et Throll donc autant dire que l’assaut combiné sur Ophélie était relativement déloyal. Enfin, ce n’était pas du tout un problème pour les deux Undead car comme le disait le proverbe : ‘’à l’amour comme à la guerre, il fallait être prêt à tout pour gagner’’ (et si ce n’est pas ça, allez le dire à Tryzox !) Souriant donc, sûr de leur victoire, les deux demi-boss commencèrent à s’occuper de leur plaisir à eux en même temps que celui d’Ophélie. Evidemment, ça n’aurait pas été si simple si Throll n’avait pas joué un peu avec les nerfs de la pauvre femme. Observant ce petit spectacle, Grump intervint très vite pour régler la balance et s’enfoncer lui aussi dans le corps de la déesse. Qu’elle ne fut la surprise des deux quand ils virent leur déesse jouir à peine une ou deux minute plus tard, vaincue par la double pénétration et par l’attaque en traître sur ses oreilles. Evidemment, les deux morts-vivants se savaient plus endurant qu’un être normale mais il s’agissait pourtant bien d’une déesse non ? Toujours sur le dos de la Lynx, le ninja tatoué ne pu s’empêcher de dire avec une grosse pointe d’amusement dans la voix :

-Et bien, déjà hors course ma petite déesse ? C’est regrettable ! Nous, on est loin d’être satisfait : on est des morts-vivants donc on est sacrément endurant !

Comme pour insister sur son propos, les deux mâles remirent leurs hanches au travail et ils n’arrêteraient pas avant d’éjaculer eux aussi. Le problème c’était qu’avec leur nature impie, les deux êtres pouvaient bien arriver au bout de leur orgasme le lendemain soir sans aucune pause ! Evidemment, il n’était pas très envisageable de le faire car ça reviendrait à condamner Ophélie à mort… une morte certes agréable mais une mort tout de même. Enfin, de ce qu’en savait le ninja qui avait recommencé des vas et viens bien doux, ça ne serait pas trop dérangeant pour la déesse des morts : elle reprendrait juste une autre enveloppe charnelle et reviendrait les voir un autre jour. Rassuré dans son esprit, le ninja continua ses vas et viens, luttant encore un peu pour se frayer un chemin dans le conduit arrière de la Lynx qui gémissait comme une folle. Posant ses deux mains sur son joli postérieur, surtout pour contrôler l’appendice caudal de sa partenaire, Grump sourit sans cesser de lécher la belle terranide : après une partie de jambes en l’air comme celle en cours, Ophélie allait-elle devenir accro à ses deux premiers fideles ? Ce serait super mais à condition qu’elle ne fasse pas le même avec d’autres gars ! Jaloux et possessif le Grump ? Juste un chouilla mais c’était surtout dû au caractère habituellement dominant du guerrier. Comme il avait déjà été dit, le demi-boss masqué préférait contrôler la femelle quand on en venait au sexe : la main qu’il avait posé sur la nuque de la déesse pour l’empêcher de bouger le montrait bien. Entendant un bruit plus humide retentir alors qu’il sentait Throll remuer sous la déesse, le ninja lui jeta un regard auquel Throll répondit par un ricanement suivit de quelques paroles assez perverses :

-Hey, notre petite déesse est vraiment toute trempée ! Si on continue, c’est tout ton lit qui va être inondé mec… Mais ce serait dommage de s’arrêter là alors tu m’excuseras pour l’état de tes draps Grump !

Lui accordant un grognement étouffé vu qu’il avait encore la langue fourrée dans les oreilles de sa maîtresse en devenir, le demi-boss haussa intérieurement les épaules quant à son lit et préféra remuer ses hanches avec plus d’ardeur. Le but ici était de faire enchaîner les orgasmes à leur partenaire et aussi de varier les positions. Cependant, ils allaient devoir tous attendre avant de changer de place : les deux mâles se sentaient trop bien au chaud dans Ophélie et le sexe des deux hommes ne semblaient pas vouloir sortir de là bien au contraire. Poussant bien à fond avec ses hanches, le ninja s’arrêta l’espace d’une poignée de secondes en constatant qu’il ‘’ressentait’’ presque les battements de cœur d’Ophélie à travers sa chair… Et mon dieu son cœur était un vrai tambour de guerre ! Souriant, Grump retira enfin sa langue bien longue et préhensile de l’oreille de la Lynx pour lui dire d’une voix très chaude et sensuelle :

-Je peux sentir les battements de ton cœur Ophélie, c’est très mignon et il bat si vite… Tu es vraiment excitée comme une folle hein ? Dis-nous si on peut faire un truc qui t’exciterais encore plus !

Evidemment, la pauvre Lynx était un peu dans les vapes à cause de son premier orgasme mais entendre un ‘’encore ! Encore’’ aurait bien réussit à déclencher la jouissance des mâles tant c’en aurait été sexy. Evidemment, la proposition du gardien tatoué signifiait aussi que la déesse pouvait proposer une autre position si un désir pervers lui traversait l’esprit : après tout, certaines se trouvaient une passion pour le sexe sauvage une fois initiée alors Ophélie pourrait bien avoir des idées pour épicer le tout. Si ce n’était pas le cas… Et bien il en restait plus qu’à voir qui de tous les partenaires jouirait encore. Rêvant déjà de se déverser en elle, Throll et Grump accélérèrent encore de manière synchrone le mouvement de leurs hanches.
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #18 le: Décembre 10, 2013, 09:14:02 »

Il ne fallait pas lui en vouloir. Ils l'avaient déjà bien fatigués et mis à bout avec les préliminaires et la jolie boule de poils n'avait pu supporter plus de caresses et de sexe sans jouir. Puis, la langue de Grump qui venait, revenait, léchait et ne laissait jamais, -pas même une seconde !- en paix ses pauvres oreilles si sensibles, cela rendait la Déesse dans un état de plaisir terrible, un état presque second. Mais ses deux amants pouvaient compter sur une résistance et une endurance féline doublée à celle de son statut un peu avantageux de Déesse. Si le ventre d'Ophélie se soulevait avec une rapidité synchronisée à son souffle haletant, elle n'était tout de même pas une loque ou une poupée de chiffon et la jeune féline comptait toujours profiter des ébats. Là voilà, la petite idée perverse qui naît dans le cerveau des sages jeunes filles, celle de profiter, encore et encore, que cela ne s'arrête pas, jamais .. Elle était servie avec Grump et Throll deux beaux Undead à son service personnel. Et cette idée gentillette n'était rien avec celles que la Déesse risquait d'avoir dans la suite des ébats.

Si Grump avait su combien ça lui faisait plaisir de savoir que c'était loin d'être fini ! Elle voulait les satisfaire et elle ferait tout pour cela. La nature de dominée d'Ophélie n'était plus à démontrer et prise par les deux jeunes hommes, ce caractère ressortait encore plus, alors que les gémissements de la Lynx reprenaient après quelques instants de répit. Mourir de plaisir ? Une bonne perspective .. Ils se retrouverait avec un tas de poussière entre les bras quelques temps et elle réapparaîtrait quand l'idée lui viendra d'aller voir ses premiers adorateurs .. Se connaissant, Ophélie était une fidèle bien plus fidèle que pouvait l'être les adorateurs d'une secte. Sans doute toujours des relents de son statut d'esclave, mais décidément elle adorait ça. Elle serait du genre à venir souvent voir les deux-mort vivant, et Grump n'avait aucun soucis à se faire surtout que la Déesse le préférait encore à Throll. Oui, elle était comme ça, à avoir des préférences dans ses fidèles ! Qui avait parlé d'égalité de culte, dites ? Pas Ophélie, en tout cas, et Grump venait de gagner au loto une Déesse attitrée. On voit pas ça tous les jours, je sais .. En tout cas, les mouvements de ses amants étaient presque violents et elle pouvait sentir leurs hanches contre ses fesses ou ses propres hanches, leurs membres poussant dans son corps pour se caler bien profondément. Elle était assez cambrée et retourna son doux museau vers Grump quand elle sentit qu'il laissait à son cou un peu de "mou" pour bouger. Elle sentait ses mains sur son arrière train qui retenait un peu les va-et-vient de sa queue si nerveuse, et lança un regard fièvreux au guérrier dont le visage était assez prêt de celui de la demoiselle, puisqu'il continuait à lécher intensément ses oreilles, envoyant des frissons et des ondes de plaisir animal dans tout le corps d'Ophélie.

Throll trouvait toujorus les mots pour rendre la Déesse bien plus timide. D'un côté, Grump qui de par sa manière cru rendait notre Mère des morts plus libre de son désir et de l'autre, Throll qui moqueur, génait un peu Ophélie. Ouais, mais là, maintenant, elle n'aurait pas du tout voulu qu'il se retire d'en elle. C'était si bon, si merveilleux.. Et tant pis pour le lit. Mais Ophélie reste une Ophélie et entre deux gémissement doublés de ronronnements et de miaulements même, par moment, elle s'excusa de sa voix étranglée par le plaisir et la fatigue. Enfin, ce fut une excuse avortée, parce qu'elle n'arrivait décidément pas à sortir des mots. C'était trop sportif, trop rapide pour elle, et venant de nouveau cacher son museau dans le creux du cou de Throll, enlevant enfin ses oreilles de la domination de Grump, elle couina en sentant Grump la prendre avec encore plus d'ardeur. C'était pas la mort, qu'ils visaient en fait, c'était la menait au bout de son cerveau qui la contenait encore dans la débauche, et avec tout cela, ils allaient arriver à lui faire dire et faire des choses qu'elle ne pouvait même pas imaginer. Elle se voyait de plus en plus avoir une dette envers eux. Une raison ? Dans l'esprit d'Ophélie, ils lui avaient trouvés des fidèles (bof,bof), ils lui donnaient un plaisir hors de raison. Elle ne voyait même plus qu'ils se payaient là de leur aide, et se trouvait être celle à qui on faisait crédit. Autre chose ? Plus que de se sentir bien entre leurs bras, elle voulait y rester éternellement. Mieux encore ? S'ils continuaient comme ça, elle allait vouloir devenir leur "esclave" pendant quelques temps. Oui, oui, une anti-esclavagiste. Relisez la phrase. Une anti-esclavagiste veut devenir l'esclave sexuel de deux Undead. Ouaip', plusieurs jours par an pour payer les fidèles. Ouais. Et tout ça, dans e cerveau troublé de plaisir et de jouissance d'Ophélie.

Quand Grump se cala au fond de là où il pouvait aller, la Déesse cambra comme jamais avec un couinement aigu. Son souffle n'était plus haletant, c'était bien pire, son coeur paraissait vouloir s'enfuir de son corps, son cerveau ne marchait plus bien, pour qu'elle ai de telles pensées..! Il était retourné l'embêter avec sa langue, et elle hurlait presque tant c'était intense. L'exciter encore plus ? Voulait-il qu'elle explose de plaisir ? Ca en foutrait de partout .. Elle se retourna pour l'embrasser sans crier gare. Pas un problème pour une très souple lynx, de se retourner de cette manière et elle l'embrassa longuement, le faisant terre, partageant avec lui d'autre battements de coeur. Allant rajouter quelque chose alors qu'elle lachait les lèvres de son amant, Ophélie ne put réprimer un nouveau cri quand ils accélérèrent encore. Alors qu'elle haletait comme un animal qui a trop couru, elle sentait un nouvel orgasme poindre son nez ... ainsi qu'une idée. Une idée d'une perversité qui aurait pu étonner Ophélie si sa timidité et sa sagesse n'avaient pas été mis à la porte depuis longtemps.

En l'instant où elle pensait, Ophélie avait envie d'être à eu, totalement à eux, encore plus à eux. Elle jeta un regard autour d'eux alors qu'elle laissait entendre un "Encore .. Con..continuez !" bien audible. Elle cherchait quelque chose en particulier. Ca aurait été étonnant que Grump garde dans sa chambre des colliers et des laisses, mais Ophélie cherchait. Elle se retourna, fiévreuse et haletante, le regard un peu embrumé, elle fixa un sintant Grump pour se rapprocher de son oreille, en se cambrant plus encore et en se relevant. Elle envoya au passage sa poitrine devant le nez de Throll, sans le faire exprès.

"- Je..je veux que..tu m'attaches .." Elle l'avait dit. Ouais, de sa voix cassée, c'était bien elle qui l'avait dit avec un regard qui ne démentait pas ses paroles soumises qui demandaient de se faire encore plus soumettre. Etait-ce pour eux, pour elle ? Elle le voulait, se sentir usée comme un animal qu'on laisse .. Ils l'avaient donc rendu folle ! Terriblement folle de plaisir ... Elle mordilla sa lèvre de gêne d'avoir demandé ça, mais elle avait réellement envie. Ca voulait aussi dire que Grump devrait peut-être sortir du cocon chaud, mais la déesse paraissait le vouloir.

Par contre, pas sûr qu'elle soit réellement consciente de ce qu'elle demandait, ni qu'une fois que la jouissance et le plaisir seraient retombés, elle apprécierait toujours le traitement. En tout cas, une Déesse qui demande ça, on peut en garder souvenir. Et je préfère avertir les deux Undead qu'ils pouvaient être surpris et qu'ils étaient bien arrivés à leur but : le côté bien pervers d'Ophélie venait de ressortir grâce à eux. Et, elle ne se rappelait d'avoir été dans cet état qu'une seule fois. Et encore .. pas à ce point de prendre son pied. Sisi.
Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Décembre 12, 2013, 08:53:12 »

Pouvait-on encore parler de baise sauvage en observant la scène se déroulant dans l’intimité feutrée d’une chambre de Mortedame ? Les profanes diraient oui mais quand on était un mort-vivant rompu à l’exercice, la situation pourrait encore devenir plus hardcore. Ce n’était pas encore le but de Grump car sinon il aurait sortit les cravaches et les menottes en fourrure (parce que c’est sexy les menottes en fourrures) ainsi que les bougies de cire. Evidemment, il restait la possibilité qu’Ophélie le demande carrément mais c’était fort peu probable. Ne pouvant s’empêcher de bander encore plus fort en imaginant la Lynx avec une muselière, attachée comme une offrande sacrificielle et avec de la cire chaude lui coulant lentement sur les tétons… Une vision merveilleuse mais bon, aux dernières nouvelles, Ophélie n’était pas la déesse du sm ou du bondage. Remuant ses hanches avec une férocité un peu plus digne du guerrier qu’il était, Grump fut ravis de voir que la jeune femme se prêtait bien au jeu et en voulait plus en quémandant caresses, embrassades et plus de coups de reins. Repensant soudainement au fait que la déesse venait de connaître un orgasme retentissant quelques instant plus tôt à peine, le ninja se dit qu’elle était sacrément perverse tout de même.

Mais allait-il s’en plaindre ? Non… Et Throll encore moins, il n’y avait même pas besoin de le dire ah ah ! Quoi qu’il en soit, le ninja hésita à ralentir sa cadence pour laisser le temps à Ophélie d’apprécier plus leur petit jeu mais les réactions de cette dernière enlevait toute volonté de le faire : bon sang, entendre ses halètements d’animal, voir son dos se courber et voir son corps trembler… C’était trop délicieux pour avoir envie de changer quoi que ce soit ! Quelle que soit les limites de la jeune femme, Grump avait bien envie de les exploser juste pour pouvoir profiter plus encore de sa face prise dans les tourments de l’extase. Mais voilà toute bonne chose à une fin… Par contre, ce que ne disait pas le proverbe… C’était que la fin d’une bonne chose pouvait annoncer le début d’un truc encore meilleur ! Oui on il venait de l’inventer celle là mais l’avenir tout proche allait lui accorder raison. Agrippant plus fermement la nuque d’Ophélie une fois qu’elle fut revenue en place, Grump accéléra, faisant résonner le son de corps entrant en contact dans toute la pièce… Et peut-être même au delà. Voyant les yeux de Throll se fermer furieusement alors qu’il empoignait bien fort les hanches de l’amante des deux demi-boss, le mort-vivant tatoué comprit que lui n’allait par contre pas tenir des heures… Peut-être le vagin d’Ophélie était-il de meilleure qualité que prévu ? Quoi qu’il en soit, cette petite interrogation fut balayée par une parole qui, si il aurait été un humain au mental plus fragile, lui aurait fait avoir un nosebleed explosif.

A la place, Throll et Grump ouvrirent de grands yeux éberlués en regardant du mieux qu’il pouvait la déesse féline. N’en croyant toujours pas ses ‘’chastes’’ (à c’te blague !) Oreilles, le gardien de Mortedame et son compère cessèrent tout mouvement et on entendit même un petit bruit humide quand Grump se retira de la jeune femme. Voulant être sûr qu’il n’avait pas halluciné, le ninja demanda à Ophélie de répéter et une fois qu’il fut sûr de ce qu’elle voulait, dit d’une voix un peu gênée :

-Euuh, désolé maîtresse Ophélie mais je n’ai pas ça sous la main. Je pourrais aller en chercher si vous le voulez vraiment mais…

Soudain interrompu par le rire grivois de Throll, ce dernier agita la main de sous une Ophélie toute pantelante. Obtenant ainsi l’attention de tous, le magicien au sourire goguenard dit sans avoir l’air de trop se vanter :

-Ça je peux gérer : tu oublies vite que je suis magicien mon chère Grump alors grande déesse, laissez-vous faire et contemplez ma magie qui ne servira qu’à votre grand plaisir… Et au notre hu hu !

Agitant une main selon un schéma complexe de flexions de doigts en posant l’autre autour de la gorge de la féline, Throll prononça une formule qui fit briller ses yeux rouge d’une lueur dorée d’un très bel effet. Essayant de se rappeler de quel sort Throll allait faire l’usage, le ninja poussa un sifflement de surprise quand il vit des chaines apparemment faites d’argent courir sur le corps de leur amante. Allant du cou où un collier noir venait d’apparaître à ses cuisses en passant par sa poitrine qu’elle enserra et ses bras qui furent liés dans le dos d’Ophélie, la chaine finit directement dans la paume du guerrier qui sourit… Décidément son meilleur ami avait des tours très amusants en réserve. Tirant un peu sur son nouveau moyen de pression, Grump comprit vite que s’il tirait, cela resserrait la chaîne autour des seins de la victime et il ne se priva donc pas de le faire plusieurs fois d’affilées en demandant à Ophélie si elle aimait ça. Ne voulant pas en rester là, Grump reprit sa place en tirant la Lynx à lui mais pas le magicien qui préféra se tortiller pour que ce soit la bouche de la déesse qui repose sur son sexe et non son vagin trempé. Regarda son compère avec étonnement, le gardien de Mortedame sourit quand Throll dit avec une pointe d’amusement dans la voix :

-Et bien quoi, elle a une bouche et une gorge comme n’importe quelle femme donc ça va me plaire aussi… Et puis il ne faudrait pas qu’il lui arrive un ‘’accident’’ hein ?

Evidemment, rien ne pouvait arriver mais ça Ophélie n’était pas censé le savoir. Reprenant leurs mouvements plus violements qu’avant, les deux demi-boss ricanèrent en se préparant eux aussi à un orgasme puissant… Peut-être la Lynx allait-elle en avoir un aussi pour finir en beauté ?
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #20 le: Décembre 12, 2013, 11:30:41 »

Si un profane avait répondu que c'était de la baise sauvage, Ophélie ne pouvait répondre autre chose non plus. Elle avait l'impression d'avoir ouvert la porte sur une chambre noire dont elle n'avait jamais connu aucune sensation, une chambre où elle découvrait des choses enfouie dans le plus profond de son subconscient, dont cette envie qui s'était exprimée par sa voix qui frissonnait de plaisir. La déesse du SM ou du bondage ? Oh, elle le deviendrait peut-être, à force. Elle découvrait qu'elle était terriblement perverse, après tout, et qu'elle adorait ce qu'il se passait entre elle et ces deux morts-vivants, entre elle, sa timidité et son corps frêle et ces deux hommes. Elle émit un nouveau grognement. Perverse ? Persévérante ? En forme ? Elle était les trois en ce moment même, emplie d'une envie sexuelle terrible, emplie d'une envie de continuer et d'une fatigue après s'être fait prendre par deux hommes dans la force de la jeunesse. Un ronronnement continu se faisait entendre dans la chambre alors que tous deux augmentaient leur cadence, leur haches tapant parfois contre son corps soyeux, ses cheveux trempés de sueur se collant contre son cous et le milieu de son dos qui continuait de se cambrer.

Les limites ! Elle n'en voulait plus, elle voulait les épuiser autant qu'ils l'épuisaient, elle voulait .. rester à eux ? Leur appartenir ? Sans doute, c'était les messages que son cerveau tout plein de plaisir lui envoyait et les murmures d'approbation, de demandes d'Ophélie ordonnaient presque de continuer, encore pour exploser ses limites pour qu'elle reste sur le sol comme un morceau de chiffon abandonné, dégoulinante de sperme, essoufflée et à bout de force comme un animal après une traque. Et quelle traque ! Son museau avait l'air de vouloir trouver le ciel alors qu'elle se cambrer et se tendait un peu, avec un nouveau miaulement sonore. Elle sentit la main de Grump sur son cou et n'essaya même pas de résister à cette emprise sur son corps se soumettant d'autant plus qu'elle était haletante et qu'elle avait du mal à trouver de nouveau un souffle calme. Elle miaula longuement alors qu'il allait encore plus fort, encore plus vite que les mains de Throll sur ses hanches pressait la peau et le pelage de la Déesse avec une force qui faisait comprendre à son amante qu'il n'était pas très loin de l'orgasme, lui non plus. Un léger sourire vint s'inscrire sur les lèvres de la jeune femme alors qu'elle cambrait encore plus.

Si elle avait pu entendre les pensée de Grump, Ophélie aurait été un peu pensive. Mais, elle n'entendait pas et n'avait pas l'esprit à ça, alors que ses deux amants stoppaient tous mouvements après sa demande difficilement formulée par le manque d'air et l'excitation, sa voix usée par les cris et les ronronnements. Avait-elle dit quelque chose de mal ? Elle eut peut un instant, alors que ses fins sourcils se fronçaient de peur de décevoir ses amants. Elle sentit Grump se retirer d'elle et elle faillit tomber sur Throll de tout son corps et se rattrapa rapidement en mettant ses bras de chaque côté du magicien. La surprise de voir que quand Grump n'était pas en elle, elle ne tenait pas très bien la fit sourire un instant alors qu'elle retrouvait peu à peu un souffle presque normal. Maîtresse ? Riait-il ? Se moquait-il d'elle ? Elle une maîtresse ? Elle ne pouvait pas penser ça et se retourna un peu pour regard Grump dans les yeux, un regard qui semblait dire, "tu te fous de moi ?" mais elle se détourna quand Throll parla. Elle était silencieuse, elle avait un peu du mal à imaginer ce qu'elle venait de demander tout en le voulant très fort, comme un cadeau.

Throll était un magicien, c'était vrai ! Oh ... Elle le fixa un instant, sa langue rouge sortant un peu de sa bouche. Elle fixa le mort-vivant avec un regard admiratif et le laissa placer sa main autour de sa gorge comme s'il allait l'étrangler, l'exorciser même pour les plus imaginatifs... Elle sentit les chaines apparaitre, enserrer son cou, ses cuisses et passer sur sa poitrine, la liant d'une telle manière que les chaines venaient aussi attacher ses bras derrière son dos. Et hop, Ophélie tomba sur Throll, n'ayant plus rien qui la retenait plus ou mains en équilibre. Un couinement lui échappa alors qu'elle tournait la tête, sentant ses seins se faire un peu presser par la chaine qui se resserrait autour d'eux. Grump tenait la chaine et pouvait donc contrôler les mouvements qu'il imprimait à la poitrine de la demoiselle qui ronronna de plus belle. Elle recula un peu, difficilement, à vrai dire, tirée par Grump qui la pénétrait de nouveau rapidement. Se retrouvant avec le membre de Throll devant le museau, Ophélie releva un peu les yeux vers lui avant d'obéir avec une certaine habitude.

Elle passa d'abord sa langue sur le membre l'entourant, aidée par cette langue rappeuse un peu plus longue que celle d'une humaine normale, léchant avidement et curieusement sa propre cyprine. Elle continua en frottant son museau contre le membre sans jamais l'enfourner dans sa bouche, juste pour ruser contre Throll qui avait si bien joué avec elle auparavant. Ses couinements étaient un peu avortés par obligation puisqu'elle s'occupait de la queue dressée du mage. Enfin, elle fit attention à ne pas le mordre alors qu'elle mettait le membre dans sa bouche en cambrant un peu face aux coups de hanches de Grump. Sa langue s'enroula autour de la queue, alors que sa bouche faisait un assez rapide mouvement de va-et-vient, ses lèvres imprimant des petites pressions quand elle s'approchait un peu plus de la garde. Elle releva les yeux vers Throll, cherchant à voir si cela lui plaisait assez, s'il voulait faire mieux.

Quel accident aurait-il pu lui arriver ?  Elle ne savait pas et s'en foutait alors qu'elle sentait Grump en elle faire des mouvements de plus en plus nerveux. Oh .. Etait-il donc près de l'orgasme ? Elle faillait sourire mais un miaulement lui échappa alors qu'elle sortait un peu le membre de Throll de sa bouche pour mieux le reprendre en le goutant et en se mettant du mieux qu'elle pouvait. En tout cas, elle se savait que quelques minutes de paix avant d'arriver à l'orgasme et elle se mit à cambre un peu plus, son corps se tendant presque violemment alors qu'elle lachait la queue de Troll en miaulant très fortement, jouissant de nouveau et haletant comme un petit chien, les yeux fermés, sa poitrine frottant contre le membre dressé de Grump, les chaines dans son dos cliquetant un peu.

" - AAAAAaahh ! Aaah..aah !" Elle ne put rajouter rien d'autre, la cyprine coulant très abondamment le long de ses cuisses, le long des chaine sur ses cuisses, ses seins bougeant lentement sur le sexe de Throll alors qu'elle se détendait, presque épuisée. Sa queue qui avait failli baffer Grump en chemin vint s'enrouler doucement autour du bras de son amant alors que son museau retrouvait le membre de Throll en face d'elle, sans même qu'elle ne le fasse exprès.
« Dernière édition: Décembre 13, 2013, 11:34:59 par Ophélie » Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #21 le: Décembre 14, 2013, 09:56:46 »

Les grognements et soupirs des deux mâles présents dans la pièce commençaient vraiment à prendre un volume sonore assez important. A la fois signe de plaisir mais aussi de faiblesse car ils exprimaient que leur endurance en prenait un coup, ils n’étaient pourtant rien à côté du vacarme érotique que faisait Ophélie. Cette pauvre femelle, apparemment encore plus excitée que prévu par le petit jeu de Throll avec ses chaines : ses gémissements et ses ronronnements reprirent de plus belle pour le grand plaisir des deux amants. Le mouvement de leurs propres hanches ne firent donc qu’augmenter en réponse comme si ils voulaient se briser les os dans un débordement de vas et viens sauvages. Il faut dire que même si ils étaient des morts-vivants et donc fatalement moins sensible que des hommes normaux, ils ressentaient encore les choses comme il l’avait déjà été dit plusieurs fois auparavant. Oui, ce n’est pas bien les répétitions mais ainsi on finira par savoir que Throll et Grump n’étaient pas des Undead ‘’classiques ‘’ qui ne voulaient juste que bouffer du cerveau et violer des jolies donzelles blondes ! Ca aurait fait vraiment tâche d’ailleurs parce que bouffer Ophélie après usage… Non, juste non. Réfléchissant à ça d’une manière très nébuleuse en allant toujours plus fort, le ninja secoua la tête dans un grognement bref et se recentra sur sa tache. Comme si il voulait se venger d’Ophélie qui était la source de ses divagations, le demi-boss resserra encore la chaîne autour de son corps pour la faire couiner… Ah, quel joli son, la Lynx n’aurait pas été une déesse, il aurait été certain que le ninja l’aurait emprisonné à vie juste pour pouvoir profiter de ses cris… Et de ses entrailles bien chaudes.

Entendez par là son joli petit cul qui se faisait bien malmener par le sexe du ninja toujours bien au chaud là derrière. Cependant, Grump sentait qu’il n’allait plus pouvoir profiter de cela longtemps : il sentait bien son sexe gonfler et se remplir en vue d’une décharge puissante qui allait exploser d’une minute à l’autre. Pour Ophélie, ce serait la fin des meilleurs ébats de sa vie (vantard hein le Grump ?) Et ça l’homme masqué en était sûr rien qu’en la regardant : il ne manquerait plus qu’elle roule les yeux dans ses orbites en bavant pour compléter le tout. Grognant en sentant le cul de la déesse perverse se contracter très fort autour de sa queue déjà très sensible à cause de son éjaculation toute proche, le ninja poussa un cri étranglé… Bon sang, il n’allait plus tenir mais après tout : pourquoi faire attendre cette pauvre femme hein ? Bon, il espérait qu’elle ne lui tienne pas rigueur de la consistance de sa semence : vu que lui comme son camarade Throll étaient mort depuis belle lurette, leur chaleur corporelle avait bien baisé. Enfin, c’était vrai pour le guerrier tatoué car Throll disait que lui n’avait vu aucun changement : peut-être était-ce son affinité pour la magie qui lui avait permit de modifier ça ? Ou juste une facétie s’étant produite lors de leur séparation.

Mais bref, cette pensée sur son anatomie fut balayée par les flots de son éjaculation qui remplirent l’anus de la pauvre Terranide prise par un nouvel orgasme. Il entendit Throll jouir lui aussi et se souvint qu’il était juste en face du visage d’Ophélie à ce moment là… Oups, espérons que ça ne colle pas trop dans la fourrure ! Quoi qu’il en soit, le gardien de Mortedame se retira enfin de la Lynx et sentit sa queue touffue lui enserrer le bras… Tiens, elle avait plus envie de le baffer à présent ? Bref, Throll et Grump en avaient finit ici et le jeune magicien considérait d’ailleurs que ça lui permettait de partir. Se levant sur ses jambes flageolantes, le jeune homme aux cheveux blancs et aux yeux rouges s’étira et se rhabilla non sans s’être essuyé et dit d’un ton amusé :

-Et ben, c’était super cette petite rencontre ! Mais bon, j’vais vous laisser car j’ai une douche qui m’attend moi ! Je laisse à Grump le soin de régler le reste… Comment ça je suis une feignasse ? Mais parfaitement !

Et sur cette blague pourrie, il s’en alla en faisant coulisser le panneau de la chambre qui le séparait d’un petit couloir ramenant au complexe principal de Mortedamme. A présent seul avec Ophélie, le ninja la cajola un peu puis lui souffla :

-Ça va ? Tu tiens le coup ? J’ai une baignoire aussi ici si tu veux… Attends, je vais t’y conduire.

Se levant en soutenant Ophélie dans ses bras comme une princesse épuisée, le mort-vivant la conduisit tant bien que mal dans la pièce étroite qui semblait avoir du mal à contenir l’espace suffisant pour une baignoire et un lavabo accompagné des indispensables essuies et autres. Evidemment, les résidents des catacombes avaient l’eau chaude même si Grump ne l’utilisait que rarement pour lui-même en se contentant d’eau bien froide. Commençant à faire couler le bain en calant la Lynx dans un coin, le jeune homme lui dit :

-Cette initiation était vraiment super ! J’espère qu’on pourra la remettre un jour mais tout d’abord il faudra vous trouver un lieu de culte et ‘’récolter les inscriptions’’ pour vous… Ca je m’en chargerais d’ici peu, en attendant… Profites du bain.

Remarquant qu’il était passé au tutoiement sans y penser, Grump grogna intérieurement : ça ne la dérangerait peut-être pas mais pour sa discipline personnelle, le ninja devrait y remédier rapidement. Soit, maintenant, il ne restait plus qu’à voir comment se remettait Ophélie de cette baise sauvage et comment elle comptait s’installer ensuite à Mortedame…
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #22 le: Décembre 15, 2013, 07:59:13 »

Ophélie pouvait être fière de savoir qu'elle mettait bien en danger leur endurance légendaire, leur endurance d'hommes morts. Mais la sienne était à bout, et elle allait tomber de fatigue dans quelques minutes. Et la fatigue, et le plaisir, se faisaient comprendre par les gémissements très sonores de la jolie et jeune Déesse. Elle ne pouvait que gémir encore plus fort quand ils augmentaient la cadence, répondant toujours à leurs va-et-vient par des cris moins sensuel et plus animaux encore. Les couinements de la Déesse était un savant mélange entre ceux d'une humaine et les miaulements d'un chat en train de se faire écraser, ce qui était assez particulier, certes, mais très beau à entendre dans le cas présent. Elle cambra plus encore quand il resserra la chaine tout autour du corps frêle de la Lynx qui répondit tout de site par un nouveau couinement et gémissement, continuant sa tache sur le membre de Throll.

En tout cas, les trois avaient donc été très bien synchronisées, Ophélie put sentir la semence de Grump la remplir au moment où elle-même jouissait, à bout de force. C'était particulier, elle n'avait jamais ressenti une chose pareille, une sensation pareille...C'était la semence de Grump qui était différente. Elle était ... froide ? Ouaip', très froide, même et la Lynx eut un drôle de frisson alors qu'elle miaulait, fermant les yeux en voyant le jet de sperme de Throll venant finir sa course sur son museau. Elle ferma sa bouche, pour ne pas recevoir de semence dans la bouche et sentit Grump se retirait d'elle. Elle se laissa doucement glisser sur le matelas, haletante, essoufflée, son corps encore un peu prit par de légers spasmes. Sa queue qui avait serrée le bras de Grump vint entourer la Déesse qui se blottissait sur le lit, épuisée. Elle tourna légèrement son museau assez sale vers Throll qui s'en allait vachement rapidement. Il perdait encore des points, le magicien ? Comment ça, vous vous en foutez ? En tout cas, elle se blottit encore plus sur elle-même avec un léger miaulement. Fatiguée la déesse ? Si peu..Elle bailla légèrement, s'approchant de Grump et se pelotonnant contre le mort-vivant.

" - Je veux bien, oui .."

Sa voix déjà bien fatiguée par son ronronnement incessant et ses cris, était enrouée. Elle se mit debout et aidée par le ninja elle avança vers la salle de bain, s'étirant un peu en trébuchant. Elle avait l'impression d'être bourrée et complètement épuisée en même temps, lessivée par deux orgasmes consécutifs et des amants bien endurants, tout de même. Lui souriant doucement, dévoilant quelques crocs acérés, elle se laissa doucement glisser dans un coin de la baignoire, alors qu'il lui parlait. Amusée et rougissant un peu elle passa une patte sur son museau tout sale. L'eau fit frissonner la jeune demoiselle, qui murmura quelque chose, alors qu'elle prenait de l'eau entre ses pattes pour la passer sur son museau et le laver rapidement avant de lui répondre. Frottant doucement son museau et enlevant le sperme elle grogna un instant, avant de relever la tête vers lui.

Avant : est-ce qu'un chat aime l'eau ? Non. Alors, Ophélie n'était certes pas un chat et avait des gênes humaines, mais elle n'adorait pas pour autant l'eau, froide ou chaude et un long frisson parcouru la colonne vertébrale de la Déesse qui sortit à moitié sa queue de l'eau pour rattraper la jambe de Grump qui s'éloignait. Ophélie ne se supportait pas vraiment seule, surtout après ça. Certains femmes auraient voulu être tranquille mais la Déesse avait ce côté enfantin qui aime la compagnie. Se remontant un peu dans le bain pour qu'il y ai assez de place pour le ninja. Oui, avec Ophélie, c'était comme ça. Grognant pour retrouver un peu de voix elle clapota l'eau avec un sourire.

" - Ne partez pas .." Pourquoi le vouvoyait-elle ? Aucune idée. " - Vous ne voulez pas vous laver, vous ?" Son regard voulait carrément dire "ne me laisse pas, reste avec moi." Et le clapotement sur l'eau montrait la place qu'elle lui avait laissé. Elle lui sourit, fermant à demi les yeux, passant sa patte sur ses oreilles un peu tremblantes " - Sérieusement, reste avec moi. S'il te plaît .."

Ophélie réfléchissait encore un peu. Elle avait dans son esprit des idées précises. Il restait pour elle le fait qu'elle allait sans doute retrouver ses pouvoirs grâce à Grump et Throll et qu'elle leur devait un payement. Elle y gagnait quelque chose, eux aussi devait y gagner quelque chose. Elle était de ce genre là. Reprenant la parole alors qu'elle passant un peu de savon sur sa queue et ses oreilles commençant une loooongue toilette féline, elle fixait Grump.

" - Ecoute .. Si tout se passe normalement .. Je vais vous devoir une fière chandelle et il est normal qu'en retour toi et Throll receviez quelque chose. Un payement, annuel, ou mensuel, je ne sais pas... ! Quelque chose que je peux vous offrir pour vous remercier de mettre en marche et de m'aider dans la démarche de garder des fidèles." Elle sourit. Sans arrière-pensée. C'était comme un contrat. Elle clapotait de nouveau avec l'eau, réfléchissant toujours. " - Tu veux bien, hein ?" Oui, elle lui demandait s'il voulait bien être payée de la manière qu'il voulait. Un paradoxe de bonté ? Noooon.
Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #23 le: Décembre 17, 2013, 05:41:05 »

Seul, voilà que Grump était seul à nouveau. Enfin pas vraiment : il restait Ophélie et sa présence aurait dû déranger plus que ça le ninja tatoué. Pourtant, alors qu'il la portait vers la baignoire, le guerrier comprit qu'il s'en fichait pas mal : elle avait beau être une femelle doublée d'une déesse ça ne provoquait rien de si spécial en lui. C'était rassurant dans un sens car si le demi-boss se serait mit à ressentir quelque chose de fort après juste une rencontre... Ca aurait signifié qu'il serait devenu plus fleur bleu qu'une fillette en âge de trouver le prince charmant !Grognant intérieurement face à cette petite perspective gênante, le guerrier déposa enfin la Lynx dans l'eau et voulut prendre congé. Cependant, Ophélie ne l'entendait pas de cette oreille touffue et lui demanda de rester à ses côtés. Haussant les épaules, Grump ne vit aucun inconvénient à rester avec elle car son excitation était retombée. Entrant dans l'eau avec une fluidité presque insultante, le ninja croisa ses jambes et ses bras, reposant tranquillement dans l'eau. Regardant sa nouvelle maîtresse dans les yeux, le guerrier ne dit rien et se passa de l'eau sur le corps. S'attardant un peu sur son dos, le mort-vivant se souvint du motif qui ornait son dos et qui dépareillait un peu avec le reste tout en restant le plus beau de tous. Prenant toute la place dans son dos, le motif commençait en haut des épaules par un enchevêtrement de ronces qui en descendant dans le dos se fanaient et s'étiolaient avant de ne plus être que des cendres et des flammes. Au milieu de tout ça se tenait un ange aux courbes féminines dissimulées par un manteau noir et tenant dans une main une faux et dans l'autre une couronne. Beaucoup pouvaient juste y voir un tatouage quelconque sans sens précis  mais la signification que Grump lui accordait était la suivante : la mort est ce roi que personne ne contredit, elle est ce guerrier que personne ne peut vaincre qu'on soit en enfer ou au paradis. S'étant bien humidifié le corps, le ninja allait passer à ses cheveux quand la déesse des morts l'interpella.

Entendant le mot récompense, le guerrier hésita : avant de parler de ça, ne devrait-elle pas plutôt s'assurer que tous les fidèles soient bien impliqués ? Lui n'était pas contre prier un peu pour elle, Throll le ferait aussi à sa manière... Quant aux autres habitants de Mortedame ? Et bien rien n'était sûr avec eux. Déjà, certains vénéraient des divinités bien à eux et il semblait hors de question de déclencher des guerres de religions dans tout ce merdier qui était toujours à trois jours de la révolution. Et puis il restait aussi le fait que Tryzox ainsi que Mortedame soit la seule vrai figure d'autorité des catacombes : même si ces derniers avaient donnés leur autorisation, d'autres pouvoir voir cela d'un mauvais œil. Mais était-ce vraiment important maintenant ? Pas vraiment à l'avis du demi-boss mais bon, vu qu'Ophélie semblait tenir à cette idée de récompense, il fallait bien y réfléchir. Faisant jouer ses cervicales jusqu'à ce qu'elles craquent bien sèchement, l'homme se leva juste pour aller chopper du savon plus loin. Ce faisant, il tourna le dos à la Terranide pour qu'elle puisse voir son dos tatoué mais ce n'était qu'un détail, le plus important étant ce qu'il dit en faisant cela :

-Un paiement ? C'est assez difficile à dire comme ça de but en blanc mais si vous y tenez... Hum, avec vos nouveaux pouvoirs, serait-il possible de créer des artefacts ou des armes ? Mes deux Katanas sont bien mais franchement ils manquent de punch ! Un artefact bénit par la déesse des morts ? Ca en jette déjà bien plus ! Enfin, pour ça il faudrait déjà qu'on s'assure de vous fournir des fidèles : je connais plusieurs groupes qui justement parlaient de religions entre eux... Peut-être qu'eux serait vraiment intéressés par une déesse tutélaire... Surtout une aussi mignonne.

Riant un peu, le guerrier vint se remettre dans le bain et la fixa dans les yeux. Se savonnant un peu, il se déplaça près d'elle et lui désigna le shampoing. Commençant malgré qu'elle n'aie pas explicitement donné son accord à la nettoyer, Grump continua son petit exposé :

-Par contre, évitez ceux qui parlent du soleil d'obsidienne : c'est un petit culte sans trop d'importance mais ils sont sacrément fanatique... Ils risqueraient de vouloir vous écorcher vive si vous leur dite que vous êtes une déesse mais bon je vous accompagnerais dans votre chasse aux fidèles si je le peux.

Ce n'était pas un serment de fidélité mais bon, Grump n'aimait pas faire les choses à moitié alors autant être fidele et gardien de sa nouvelle déesse non ? Maintenant, il restait à voir quand et comment Ophélie allait s'y prendre dans sa grande aventure : quelles zones elles comptaient explorer et qui elle visait comme fidèles. Mortedame comportant différentes zones, il était logique qu'il y aie divers ''types'' de morts-vivants à l'intérieur et malheureusement il n'y avait pas de zone ''Egypte'' pour le moment. Pensant à une zone qui y ressemblait très fort, Grump se dit que lorsqu'elle désirerait de se lancer, il l'amènerait là bas en premier.
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #24 le: Décembre 23, 2013, 09:18:45 »

Y'en a qui en ont d'la chance ! Pourquoi lui, il était pas aussi fleur bleu qu'une fillette en âge de trouver un prince charmant et qui y croit, qui plus est, au prince charmant ? Heeeeein, pourquoi ? Non, bien sur, Ophélie n'était pas comme ça. Non. Vous n'y croyez pas ? Merde. Rire à part, moquerie à part et ironie à part (bref), la Lynx bicolore n'était pas exactement aussi détachée que Grump, mais pour une fois, on pouvait dire qu'elle n'était pas non plus déjà attachée. Mais confiante par contre elle l'était. Rapidement, très rapidement, elle avait eut confiance dans le mort-vivant ninja tatoué qui avait une certaine présence physique et moral qui plaisait beaucoup à Ophélie. Confiante, pas attachée … C'était assez flou, encore. Ca risquait de le rester quelques longues heures, jours, Ophélie pouvant prendre beaucoup de temps pour se comprendre elle-même. Combien de temps pour comprendre les autres ? Des années. Elle eut un léger sourire, babines retroussées un instant, avant qu'elle fasse comme Grump, mouillant doucement son pelage ébouriffé. L'eau coulait sur ses poils, perlant doucement, alors qu'elle prenait un peu du liquide transparent entre ses deux pattes pour se mouiller en douceur le museau, ses moustaches fines agrippant les gouttelettes.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, Ophélie avait tout confiance dans les morts-vivants de Mortedame. Elle était sûre, certaine, archi-sûre qu'ils vont bien prier. En fait, prier elle s'en fout, elle s'en contre-fout ! Il faut qu'ils croient un minimum en elle. Genre : quand on leur dit : existe-il une Déesse de la Mort ? Il faut qu'ils se rappelle qu'Ophélie est la mère des Morts-vivants. Et ça serait déjà bien. Bien sûr, si en plus ils pouvaient ériger un temple, sans venir y prier tous les jours, hein, mais au moins le faire vivre, le temps, ça serait encore mieux ! Le Nirvana pour la Déesse de la Mort, directement le Nirvana. Un beau temple à son nom, un temple avec une p'tite statue qui représenté une chacal ou une Lynx. Elle pourrait enfin avoir ses pouvoirs, comme une vrai Déesse digne de ce nom ! Mais non, bien sûr, elle ne voulait pas déclencher une guerre des religions. Un p'tit culte de rien du tout, c'était déjà très bien. Elle était déjà contente d'avoir des fidèles pareils.

Elle espérait que les autres étaient plus calmes. Elle ne comptait pas contenter tout le monde avec son pelage et son corps. Ca irait. Juste Throll et Grump. Et n'était-ce pas déjà une récompense offerte gracieusement par La Jeune Déesse des Morts-Vivants, que de leur avoir offert son corps pour une partie de jambes en l'air si endiablée ? P't-être bien, ouais. Elle se posait un peu la question. Elle eut un sursaut en revenant des limbes de ses pensées quand elle entendit le craquement sonore et sombre des cervicales du mort en face d'elle, alors qu'elle le fixait de nouveau, curieuse. Ouah. Ouah. Ce dos. Ce tatouage. Elle y passa même sa patte en le dévisageant, l'imprimant dans son esprit déjà bien rempli. Beau. Franchement beau. Un sifflement admiratif s'échappa des babines de la Lynx qui sourit doucement en l'écoutant attentivement, toute ouïe.

Elle devait pouvoir faire des trucs avec sa puissance...Ouais, c'était possible. Elle hocha doucement la tête, avant de la pencher sur la droite avec un léger sourire. Oui, il pouvait être sûr qu'elle ferait quelque choses pour ses armes. Elle eut un léger rire, ne reprenant pas tout de suite la parole. Elle sourit en enfouissant le bout de son museau dans le creux de son cou, sans le regard, un peu concentrée sur l'eau. Elle le regarda dans les yeux de nouveau, gardant son regard pale dans le sien, son regard mauve dans les yeux sombres du Ninja. Elle eut un léger couinement de surprise quand il se mit à frictionner le shampoing qu'elle venait de lui donner contre son pelage tricolore.

" - J'espère que je les intéresserai un peu … Mon culte ne sera pas compliqué. Croire un peu en mon existence, un p'tit temple et prier quelques fois. Rien de bien contraignant, je pense, non ? Il me semble que je ne devrai pas embêter le monde avec mon existence en tant que Déesse des Morts. Non ?"

Elle lui sourit, et l'arrêta pendant qu'il essayait de la laver. Elle hocha doucement la tête de gauche à droite, elle passa sa main sur son pelage à contre-poil pour se laver véritablement. Le reste n'enlevait rien des saletés poisseuses qui pouvaient se coller à ses poils.

" - Ca sera gentil. Je préfère rester vivante encore quelques temps .. Non pas que mourir me fasse peur, mais je n'aime pas devenir de la poussière.  Puis, c'est long après pour retrouver mon corps. Et je suis toute poussiéreuse. On dirait que je sors d'une pyramide. " Elle eut un rire rauque et hocha vigoureusement la tête. " - Merci de faire tant de choses pour moi. Je ne m'attendais pas à tout ça .. ! Merci beaucoup Grump."

Elle sourit et se releva un peu pour nettoyer ses pattes inférieures avec rapidité, puis enroulant sa queue autour d'une des jambes de Grump elle releva son museau vers lui.

" - Tu peux tenir ma queue ? Elle n'aime pas être nettoyée." Sa queue n'était pas extérieure au corps d'Ophélie, mais elle avait des mouvements "nerveux" que la Déesse ne pouvait pas contrôler. " - Il y a des endroits avec des morts-vivants calmes qui pourraient un peu comprendre ce que je suis facilement ? Je ne veux pas me battre pour avoir des fidèles, il faut qu'ils croient réellement en moi. Tu comprends ? Tu peux un peu m'expliquer comment sont dirigés ces catacombes ? Les gens qui y vivent, les gens que je dois éviter."

Nettoyant sa queue poilue, elle miaula doucement. Décidément, cette queue était trop sensible. Elle l'écoutait attentivement, ses oreilles un peu rabattues sur sa tête. Elle passa ensuite un peu d'eau sur cette queue si compliquée à rendre propre et se tourna vers Grump, la queue venant se frotter contre son dos pour le nettoyer. Elle savait que pour les humains, moins souples qu'une féline, le dos était compliqué à atteindre. Elle frotta un peu avec un sourire amusé.
Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #25 le: Décembre 24, 2013, 12:42:11 »

La seule chose qui manquait à la scène pour être digne d’un film de série B serait une petite musique d’ambiance et un voile de vapeur qui jetterait un style encore plus mystérieux. Grump sourit à cette remarqua car ils n’étaient pas dans une fiction mais bien dans une réalité… N’est-ce pas ? Faisant jouer ses épaules le guerrier chassa cette pensée de sa tète et regarda Ophélie : franchement, il n’avait jamais pensé pouvoir rencontrer un jour une déesse véritable (Tryzox était peut-être proche d’un dieu pour certains habitants des catacombes mais il serait le dieu de quoi alors ? Du what the fuckesque ? Enfin, ce serait proche de la vérité hein…) Et surtout, le ninja s’attendait encore moins à pouvoir la baiser comme il l’avait fait. Cette petite particularité en rendrait sans doute plus d’un jaloux mais Grump ignora ça aussi pour le moment : il faudrait d’abord avoir des fideles avant de se dire qu’avoir sauté cette déesse représenterait un avantage. Obéissant tranquillement à l’injonction de la Lynx lui demander de nettoyer son corps, le demi-boss se demanda brièvement comment elle faisait pour se nettoyer toute seule d’habitude surtout si certaines parties de son corps semblaient ‘’rebelles’’ mais bon, elle devait avoir ses techniques personnelles. L’écoutant et préparant son petit planning dans sa tête, le ninja enregistra quelques éléments important pour plus tard : un temple était un élément un peu plus compliqué à trouver que prévu car les rares structures ‘’isolées’’ de Mortedame ne pouvaient être reconverties en temples avant un bon nettoyage.. Un sacré nettoyage même. De plus, il serait impossible de donner accès à une structure plus proche du centre des catacombes car elles étaient toutes occupées soit par des habitants bien implantées ou les structures administratives comme des bureaux pour les membres du personnel ou bien leurs chambre comme celle dans laquelle ils se trouvaient actuellement.

Soupirant légèrement en massant la queue d’Ophélie et en la nettoyant avec application, le ninja réussit à trouver un endroit en réfléchissant bien et se rendit compte que ce n’était pas tellement loin du cimetière où était arrivée la pauvre Lynx au tout début de cette aventure. Là, Grump hésita : oserait-il proposer cette endroit ? Surtout vu les risques qu’il y avait eut lors de la première traversée ? Accepterait-elle seulement ? Quoi qu’il en soit, ils pourraient toujours aller voir, faire visiter le coin… Et mettre deux ou trois coup de pied dans la gueule aux morts-vivants trop pressés de bouffer Ophélie. Le guerrier sourit en voyant qu’il pensait déjà à la défendre comme un champion, fervent défenseur d’une déesse qu’il connaissait à peine : c’était son naturel qui venait au galop en fait. C’était logique car Grump défendait toujours les morts-vivants de Mortedame avec fureur même ceux qu’il n’aimait pas comme le commandeur et donc il reportait cette ardeur sur la Terranide qu’il considérait à présent comme bienvenue dans les catacombes. Lui gratouillant les oreilles après lui avoir nettoyée une partie sensible de son pelage, le ninja se lava encore une fois. Une fois certain d’être tout propre,  le guerrier se leva et sortit de l’eau pour enrouler une serviette autour de sa taille. Se grattant la tête, il se rendit compte qu’il n’avait rien qui pourrait correspondre à un vêtement féminin pour Ophélie… Hum problématique ça. Fouillant dans ses affaires, le ninja tomba sur un peignoir, assez simple et de couleur noire. L’ouvrant, il invita Ophélie qui barbotait toujours dans l’eau à l’enfiler pour commencer à se sécher. Quand elle voulut bien venir l’enfiler, le demi-boss des Catacombes lui dit :

-Une fois que votre jolie fourrure aura séché, déesse, nous partirons explorer un ou deux endroits qui pourraient correspondre… Ça me permettra d’envoyer un message au concierge pour qu’il répare mon lit et mes draps : vous les avez bien amochés.

Cette petite pique destinée à agacer Ophélie n’était pas méchante mais ça restait quand même dans l’esprit de Grump tout ça… Son pauvre lit innocent. Enfin bref, il restait à voir ce qu’Ophélie voulait vraiment : si ça se trouve elle voudrait une séance de câlins avant de partir et le ninja n’était pas du tout contre ça. Si elle désirait plutôt se mettre de suite au travail, le demi-boss l’amènerait vers le premier des trois endroits qu’il avait choisit plus tôt durant sa courte réflexion. Le coin ne comportait qu’un seul bâtiment : un grand bâtiment ressemblant à une salle de fête abandonnée qui pourrait être reconvertit en temple une fois les squatteurs du coin convertit ou abandonnés. Ces dits squatteurs étaient des mort-vivants de basse classe donc ils ne seraient pas difficile de les faire partir ou encore mieux de les convertir pour qu’ils fassent le boulot à leur place ! Si par contre ça n’allait pas, il restait ce qui ressemblait à une ancienne villa à l’écart utilisée avant par Tryzox et Mortedame en personne. Evidemment, ce serait plus luxueux mais il faudrait peut-être déblayer tout ce que le couple aurait laissé avant de partir… Et qui sait sur ce qu’ils pourraient tomber. Le dernier endroit était un petit réseaux de caves plongeant encore plus bas sous le sol et habitée seulement par un vieil ermite qui ne désirait pas s’immiscer dans la vie du donjon souterrain mais bon, ce n’était pas la classe pour un culte. Faisant un résumé assez fidèle à Ophélie de tout ça, le ninja attendit, bras légèrement écartés, qu’Ophélie prenne une décision.
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #26 le: Décembre 30, 2013, 10:03:58 »

Non. Mais on voulait pas que ça fasse encore plus série B. C'était très bien comme ça, en fait ! Sinon, Ophélie serait soudainement devenu timide sans raison. Elle se serait aussi demander comment elle en était arrivée là, en partant du postulat qu'elle n'était d'abord venu que pour chercher et trouver des fidèles et non pour baiser et trouver des amants. La Déesse hocha vigoureusement la tête à cette pensée pleine de bon sens et d'intelligence et poussa un léger soupir. Il faudrait bien penser à du boulot véritable. Non, elle n'avait plus vraiment l'ambition de trouver des fidèles, la, maintenant. Mais la forme allait lui revenir, c'était le contre-coup du bain. Tout était la faute au bain, bien sûr. En tout cas, Ophélie pouvait se dire qu'elle devait être la plus accessible des Déesses de Terra. Décidément, elle était loin de se sentir supérieure au point de ne jamais parler aux non-divins que pour les combattre ou s'en moquer comme le faisaient certaines divinités. Non, elle était restée tout à fait normale par un manque d'expérience divine. Puis, c'était le caractère de la Déesse des Morts, après tout. Pourquoi changer un caractère qui la rendait si vulnérable ?  Non, ça lui allait comme un gant, une Déesse terriblement peu mature qui assumait pas totalement mais qui vivait avec son caractère et sa capacité à s'mettre dans les emmerdes. Pour une fois, en tout cas, elle avait trouvé des gens gentils qui ne lui voulaient pas de mal et c'était vraiment bien. Elle en était heureuse et contente d'être tombée sur des Mort-vivants plus ou moins éduqués.

Certes, ils avaient couchés ensembles à la première occasion qui se présentait mais ce n'était qu'un détail… Ce qui était plus intéressant c'était de pouvoir se dire qu'elle allait pouvoir retrouver ses pouvoirs grâce à un ninja mort et à un magicien mort lui aussi. Comique ? Si peu. Après tout, elle pouvait se considérer comme leur mère à tout deux et ça c'était bien plus amusant ! Putain. Ils avaient peut-être mieux étaient incestueux, du coup. Non, là ça devenait totalement glauque. Hochant de nouveau la tête de gauche à droit pour évacuer cette idée encombrante de son esprit, elle continua doucement sa toilette. Pour une fois qu'elle était aidée pour nettoyer sa queue, hein ! D'habitude il lui fallait la coincer avec une patte, enfin, c'était tout un programme long et relativement chiant. Non, une aide pour sa toilette était vraiment agréable, ne pas se tortiller comme un chaton derrière sa queue lui donnait l'impression d'avoir un peu grandi. Elle revenait en enfance à chaque nettoyage...Et pour une fois ! Elle sourit de nouveau un grand sourire amusé qui allait d'une oreille à l'autre sans raison apparente.

 Elle espérait que le temple serait possible à construire, à concevoir, à utiliser. A vrai dire sans être le plus important, ça l'était tout de même vachement. Mais si le temple devait prendre du temps, ce n'était pas important. Tant qu'elle en avait un en fin de compte, dans quelques mois ou années. Elle n'était pas plus pressée que ça, ses pouvoirs pouvaient attendre encore un peu. Ils étaient latents et n'allaient pas disparaître pour autant, comme ces nouveaux fidèles qui n'allaient sans doute se mettre à mourir sans raison. Surtout qu'ils étaient déjà morts. Avoir des fidèles étaient le plus difficiles à trouver, après tout. Qui pouvait croire à la Divinité d'Ophélie ? Au premier coup d'œil, la lynx devenait une mythomane sévèrement atteinte, au deuxième une folle bonne pour enfermer à l'asile et au troisième, une pauv' gamine qu'on pouvait bien un peu maltraiter, après tout, elle était inoffensive. Un léger ronronnement échappa à la féline quant il massa sa queue et gratouilla ses oreilles alors qu'un nouveau sourire venait prendre d'assaut ses babines. Avoir quelqu'un pour la protéger était aussi une très bonne nouvelle ! Elle ne valait strictement rien au combat et n'avait définitivement pas envie de devenir poussière à cause de morts-vivants trop gourmands. On la pardonnerait, je suis sûre, d'être contente d'avoir un défenseur de la Déesse et du morts-vivants, assez sociable et avec assez d'honneur pour prendre soin d'elle. Ophélie rinça un peu son pelage et remercia doucement Grump pour le peignoir. S'enroulant dedans rapidement et enroulant au passage sa queue autour de ses jambes elle eut une rapide moue. Un sourire malicieux vint se dessiner sur ses lèvres alors qu'elle penchait légèrement la tête sur la droite, fixant de son regard mauve le demi-boss.

" - Vous ne m'en voyez pas vraiment désolée."

Il voulait l'agacer ? Elle était trop heureuse pour prendre quelque chose mal ou quoi et son sourire amusé le montrait bien, grand et gentil, totalement inutile mais plein de bonne volonté. Elle hésitait. Elle avait envie de lui sauter dessus, sans raison apparente, juste pour l'embrasser encore un peu, puisque la forme lui était revenue après cette douche et son pelage propre paraissait ne désirer que des caresses. Elle entoura les jambes du jeune homme avec sa queue en se rapprochant en quelques pas. Elle avait le choix entre commencer à travailler, tout de suite, ou profiter de ce ninja qui s'offrait à elle. Comment ne pas choisir cet Undead ? Elle se rapprocha à petits pas félins et sourit doucement à Grump, pour lui répondre.

" - Je suis toute à fait d'accord pour aller voir tout ça. Si le premier bâtiment correspond, ce que j'espère, je n'aurai pas à vous ennuyer plus longtemps avec tout ce que je désire. Vous avez une patience .. Terrible. J'espère ne pas être trop lourde.  Dîtes-moi, il y a des morts-vivants que je dois à tout prix éviter ? Des lieux où il vaut mieux que je n'aille pas ? J'espère pouvoir revenir assez souvent, puisque c'est mon deuxième temple et qu'il va énormément me servir. Alors je préfère savoir où je ne dois pas poser les pattes et où je crains pour mon pelage. Je ne suis pas particulièrement bonne pour me défendre, et je préfèrerais ne pas devenir cendres à chaque visite. Puis, ne pas avoir à vous déranger à chaque fois. Et vous pensez qu'on pourrait tomber sur quoi, dans l'ancienne demeure de Mortedame et Tryzox ? Pourquoi n'y vivent-ils plus ?"

Elle eut un léger sourire et se blottit de nouveau contre Grump qu'elle rêvait d'embrasser, encore plus en se rappelant qu'il avait une bouche … horrifique. C'était assez con comme désir, mais Ophélie se disait qu'il ne devait pas souvent se faire embrasser, ni par une Déesse, ni par une femme tout court. C'était légèrement effrayant, comme dents et bouche. Passant sa patte sur le foulard du demi-boss ninja, elle le fit glisser et vint l'embrasser avec son museau de Lynx et sa langue de chat, venant chercher du mort-vivant pour jouer avec, se mettant sur la pointe des pieds pour atteindre son visage sans problème. Elle avait fermé ses yeux mauves, blottie contre le jeune homme, le peignoir qu'il lui avait gentiment prêté s'ouvrant sur son corps nu, alors qu'elle pressait sa poitrine sur le torse nu de Grump. Son corps chaud par le bain et son duvet doux caressait doucement le corps du Undead face à elle alors qu'elle délaissait enfin ses lèvres. Elle avala doucement sa salive, prête à se reculer s'il ne voulait pas la garder dans ses bras, ou quoi. Sinon, elle resterait entre ses bras, bien installée, sa patte venant doucement glisser sur le torse du jeune homme alors qu'elle souriait doucement, un sourire terriblement malicieux et charmeur, ses yeux un peu plissés.

" - Tous les Undead ne sont pas comme vous, hein ? Je ne vais pas pouvoir survivre, si tous mes fidèles sont pareils."

Elle lui sourit de nouveau, un peu moqueuse et ironique, faisant doucement tomber le peignoir noir qu'il lui avait donné qui glissait alors sur ses bras et finit sa course sur le sol. Deux raisons : soit elle voulait juste se rhabiller et le faisait avec classe et charme. Soit . . .
Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #27 le: Janvier 03, 2014, 05:36:32 »

Le ninja se sentait particulièrement en paix depuis qu'il avait prit son bain avec la déesse des morts si maladroite. Il comptait bien rester dans cet état encore un peu et pria de tout ce qui lui restait de cœur qu'aucune alerte ne soit déclenchée ou qu'aucun problème d'aucune sorte ne survienne. Il avait presque envie même de repousser au lendemain ou au surlendemain l'offre qu'il avait fait à Ophélie concernant l'exploration des catacombes. Pourtant, il n'était pas question de se complaire dans la paresse, son entraînement et son mode de vie l'interdisait. Il se prépara donc à quitter la pièce et le bain : c'était sympa de rester et d'aider la déesse Ophélie à se débarbouiller mais il se devait d'être plus constructif que cela ! Pas qu'il veuille que la déesse débarrasse le plancher mais trouver un logement à la lynx était une de ses tâches déjà en tant que demi-boss des catacombes mais aussi en temps que premier serviteur de la déesse des morts. De plus, la faire dégager de sa chambre lui permettait de réparer un peu les dégâts fait à sa pauvre et innocente literie... Pourquoi donc Ophélie l'avait tant massacrée dans un premier temps ? Manquant de grogner en se rappelant pourquoi, Grump se dit qu'il n'y était pour rien et que l'autre n'avait qu'à être plus maîtresse d'elle même lorsqu'elle était sous stress... Peut-être devrait-il lui apprendre à se contrôler lorsqu'ils en auraient le temps ?

Cela fit sourire le ninja qui se vit en train d'essayer d'apprendre à la Terranide à rester zen au cours d'une séance de yoga : une telle chose serait vouée à l'échec pour sûr ! De par sa nature féline, Ophélie s'endormirait en moins de quelques secondes, gâchant donc l'exercice. Avec le sourire, Grump se tourna vers elle car la charmante féline demandait des explications supplémentaires... Et elle en demandait pas mal. Recentrant ses pensées, le ninja se dit qu'à propos de certaines données, mieux vaudrait passer par le concierge voir même Shina la terranide chat car elle espionnait souvent pas mal de monde. Cependant ni l'un ni l'autre n'étaient présent pour le moment et donc Ophélie devrait se contenter de ce qu'il allait lui dire. Se tendant alors qu'elle approchait, le demi-boss dit d'une voix moins bien assurée que ce qu'il aurait voulut :

-C'est assez long à expliquer comme ça sans réfléchir mais comme je l'ai déjà dit, il y a les fanatiques du soleil d'obsidienne à éviter à tout prix : à part ça, ça devrait aller. Evitez aussi les troupes du commandeur et le commandeur encore plus : il n'est pas particulièrement méchant mais il est fourbe et vicieux... Il pourrait chercher à vous exploiter d'une manière ou d'une autre.

Soupirant, le guerrier se dit qu'il ne voyait pas quoi dire plus pour le moment et que donc il allait dire à Ophélie de ne pas insister quand cette dernière lui sauta gentiment dessus. Surprit par cette attitude, le ninja hésita sur la marche à suivre et faillit reculer quand elle l'embrassa... Quand elle l'embrassa vraiment, sans trop se soucier de ce faciès si horrible qui était le sien. Sa réaction se voulut rapide et contrôlée mais la chute du peignoir qu'il lui avait donné lui coupa ses moyens aussi efficacement que si elle lui avait posé sa patte sur les lèvres. La regardant fixement, hésitant toujours sur la démarche à adopter, Grump choisit d'y aller franco. Posant ses mains sur l'arrière train de sa déesse, il utilisa sa longue langue semblable à celle d'un reptile pour lui chatouiller les poils plus fins du cou. Ce petit geste pour la faire frissonner fut suivie d'un murmure rauque :

-Mademoiselle la déesse voudrait-elle encore recevoir les services de son ''paladin'' ? C'est mignon tout plein mais êtes-vous sûr de vouloir faire ça ici et maintenant ?

C'était une demande mais aussi un test : si elle s'écartait de lui en disant ''non, je faisais juste ça pour t'allumer'', le ninja verrait l'estime qu'il avait pour la féline voler en éclats. Si elle acceptait... Et bien il serait heureux de la satisfaire car comme il l'avait dit, les undeads de sa trempe étaient sacrément endurant. Enfin soit, ils avaient une mission tout de même ! Pouvait-elle attendre encore un peu ? Ca, c'était à Ophélie d'en décider. Cependant, Grump ne se fit pas prier pour mettre des chances de son côté en la caressant habilement, effleurant même la base de sa queue féline qu'il savait sensible... Hey, qui donc pourrait s'empêcher d'exploiter la faiblesse d'un ennemi quand il en connaissait une ? Pas lui en tous cas.
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #28 le: Janvier 05, 2014, 12:22:51 »

Si son demi-boss préféré était calme après ce bain pour le moins reposant, Ophélie déjà aussi calme par fatigue dû à un effort physique et sexuel trop élevé, était tout simplement aussi calme qu'une carpette. Belle image, je sais. Elle souriait tendrement, sans vraiment de raison, dans ses pensées, occupée à réfléchir à x ou y choses inutiles. Et qui plus est, elle était exactement du même avis que le ninja mort-vivant. Aller visiter les catacombes l'intéressait, certes, mais elle n'en avait pas vraiment envie dans l'immédiat. Non, elle n'avait envie que de rester auprès du demi-boss qui avait été élu parce qu'il était resté avec elle et l'avait supporté, premier fidèle dans le cœur de la Déesse des Morts, qui imaginait déjà offrir une médaille dans quelques années à son tout premier fidèle. Les idées plus enfantines encore que d'habitude d'Ophélie cherchaient à créer une super distinction pour le premier des morts-vivant à l'avoir supporté et aidé dans sa dure et longue quête. Le voyant déjà avec au torse une médaille, elle eut un rire incontrôlable qui pouvait la faire passer pour folle. Soufflant pour se calmer, inspirant pour faire passer le rire et souriant doucement, elle releva doucement le museau vers Grump, et ne put que repartir dans ce même fou rire sans queue ni tête, laissant au ninja, une image bien fidèle de son caractère, exubérante et incompréhensible par moment. Etre plus constructif, certes. Mais elle n'en avait vraiment pas envie, en fait. Et la lenteur toute particulière de ses mouvements, une lenteur féline et charmante, le prouvait très bien. Non, de non, elle n'avait pas envie de se mettre en route et de faire quelque chose qui serve à lui trouver un logement, un temple, des fidèles. Puis, décidément, ce lit qu'elle avait si bien massacré était terriblement confortable et elle s'en était aussi éprise que du propriétaire. Un nouveau sourire en coin se dessina sur les babines de la Lynx qui ne put réprimer un nouveau rire dégringolant qui ne partit pourtant pas en fou rire. Tant mieux, ça commençait à faire beaucoup de fou rire dans un même post.

Mais il était vrai que le lit avait pris cher. Boh, comme la Déesse après tout ! La Mère des Morts ne put qu'acquiescer à cette idée qu'elle trouvait très réaliste. Mais il était aussi vrai qu'elle n'avait pas fait exprès de faire de la charpie des draps, au départ. A l'inverse des deux demi-boss qui avaient fait exprès de la rendre chèvre devant leurs attaques sur tous les fronts. Ils y étaient allés fort, et Ophélie avait commencé par torturer le pauvre lit de Grump à coups de griffes plus ou moins virulents et violents. Mais c'était la faute du propriétaire de la literie, aussi ! Lui faire peur comme ça ! Quand on est une lynx maladroite, on ne se contrôle déjà pas en temps normaux, mais sous stress, que pouvait-elle faire de mieux que jouer à la pelote de laine avec les draps qu'on lui avait mis sous les pattes ? Laisser tranquille le drap et essayer de se calmer ? Etes vous bêtes, bon sang ! Ca serait si intelligent, de se calmer.

Dans tous les cas, le ninja s'imaginait des choses improbables. Elle ne pouvait tout simplement pas rester calme ! Ni zen. Alors un cours pour apprendre à se contrôler et à vivre dans le calme était impossible. Mais s'ils essayaient un jour, cela aurait le mérite de le faire rire. Elle répondit au sourire de Grump sans en comprendre la raison. Tant qu'il lui répondait… Ophélie voulait au moins savoir qui il ne fallait pas qu'elle emmerde, ou parle (ce qui revenait au même, certes). Au moins éviter certaines emmerdes évitables, c'était tout à fait logique et elle était contente d'y avoir pensé ! Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes de prévoir comment ne pas avoir de problèmes. Elle se demandait si c'était d'être aussi proche du ninja qui lui donnait cette super idée. Et un rire de plus devant cette phrase niaise. Mais les paroles de son fidèle mort-vivant demi-boss allaient lui suffire, si cela restait assez longtemps dans son cerveau pour que ça lui serve.

" - Fanatique du soleil d'obsidienne. C'est un drôle de nom pour une religion. Juste le nom fait peur, en fait. Je les éviterai comme la peste, dans c'cas, chef !" Elle mima un p'tit salut devant le ninja qu'elle considérait comme un soldat des catacombes et lui sourit doucement. "Et qui est ce commandeur ? Il a une armée ? C'est le défendeur des catacombes ? Je ne veux pas me faire exploiter, c'est bien vrai. Vos catacombes sont bien compliquées, Grump. Mais vous m'y protégerez, n'est-ce pas ?" Elle sourit doucement et le fixe un instant avant de venir l'embrasser pour lui donner en avance la récompense à ses actions de garde du corps dans le futur, en profitant pour caresser le torse du ninja-tatoué, sa queue s'enroulant autour des jambes de cet amant.

Elle ne sentit pas qu'il hésitait. Elle n'hésitait pas elle, elle l'embrassait à plein museau, fermant un peu les yeux pour profiter du baiser, heureuse de se laisser ainsi aller avec le mort-vivant qui était en fait un amant fantastique. Nymphomane, la Déesse des Morts ? Résistante, après un bon bain. Lassiez-lui un homme torse nu, tatoué et fort, que fera-t-elle ? Elle l'embrassera et collera son corps au pelage doux contre le torse du bel homme offert à sa vue. Elle se recula, laissa chuter le peignoir avec un mouvement langoureux des hanches qui lui venait de son expérience en dance du ventre, désirant le rendre fou de son corps fin. Elle lui sourit doucement attendant avec son sourire en coin la réaction et l'attitude de sn ninja mort-vivant. Elle eut un frisson quand elle sentit ses mains sur ses fesses et se mit à ronronner immédiatement en sentant sa langue contre son cou, chatouillant son duvet, lui arrachant de nouveaux petits gémissements. Elle frissonnait déjà, plaçant sa tête dans le creux du cou du ninja, léchant un peu sa peau, venant mordiller son oreille.

"-Oui, recevoir tes services...Maintenant. Ici. Ton lit ne craint plus rien, maintenant."

Elle l'embrasse de nouveau, sans lui laisser l'occasion de parler pour l'instant, cherchant sa langue de serpent pour jouer avec, fermant les yeux, pressant sa poitrine contre le torse du jeune homme avec un léger gémissement. Tant pis la mission ! Elle ne voulait pas attendre. Se reculant légèrement, elle revient vers lui pour s'accrocher à sa taille comme un panda, mordillant de nouveau le lobe de son oreille pendant que ses hanches se collent au torse du jeune homme, ses jambes entourant la taille du mort-vivant. Elle couina en ronronnant quand elle sentit la caresse de sa queue et revint attaquer la bouche de Grump en l'embrassant, un de ses pattes se perdant sur le torse du ninja, caressant son torse et ses muscles.

"-Je te veux maintenant…"

Elle le susurrait alors qu'elle rougissait légèrement, son pelage victime de longs frissons. Son intimité était collée au bas-ventre de son amant, assise comme elle l'était. Elle le regardait avec un grand sourire joueur, prête à l'attaquer de baisers, lui demandant dans ce doux regard de lui accorder toute son attention. Sa queue vient faire tomber la serviette du jeune homme, comme une provocation.
Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #29 le: Janvier 11, 2014, 11:45:07 »

Toujours sous Ophélie, Grump sourit doucement malgré son masque absent : vu qu’elle n’avait pas l’air d’être effrayée au point de se pisser dessus en voyant ses dents il pouvait esquisser cette expression humaine pouvant signifier tant de choses. Évitant de faire grincer ses dents (et c’est aussi agréable à entendre que des ongles sur un tableau noir vu la taille des quenottes !) Le demi-boss laissa la Lynx jouer avec lui sans réagir : il était loin d’être contre un peu plus de jeux sexuels entre eux. Le truc était de savoir si lui et la déesse auraient assez de patience pour profiter un peu de préliminaires ou pas du tout ? Le ninja comptait bien voir si lui l’avait et qu’en était-il de son amante à plus ou moins long terme. Se souvenant que la femelle avait pourtant prononcée de manière bien claire son désir impérieux, le gardien faillit hésiter à la prendre au mot et à donc la retourner pour la prendre tel une bête sur le tapis. A la place, il fit en quelque sorte une chose à mi-chemin entre son idée et  le désir de sa ‘’maîtresse’’. La virant d’au dessus de lui grâce à ce qui ressemblait bien à une technique de ninja, le demi-boss ne perdit pas de temps pour la coucher sur le ventre et lui lécher ce point si vulnérable chez elle qu’était les oreilles. Après tout, chez les félins, les points sensibles étaient la queue, les oreilles et les pattes arrière (sauf que pour ce dernier endroit, méfiez-vous des coups de griffes !) Et donc le guerrier attaqua ses deux fronts en même temps. Souriant en baladant à la fois sa langue et ses deux mains sur le corps de la belle Lynx, Grump se fit encore plus dominant.

Déjà qu’il était couché sur son dos comme un animal voulant montrer sa supériorité physique, le demi-boss lui attrapa les poignets en abandonnant sa queue touffue une seconde (et cette dernière prouva aussitôt son mécontentement) pour les croiser derrière le dos de son amante. Une fois ceci fait, il les garda l’un contre l’autre avec une seule de ses mains, l’autre prenant son barreau de chair entre ses doigts. Avant de guider ce dernier vers son entre-jambe, le guerrier glissa à l’oreille de la déesse des morts-vivants (oreille qu’il lécha avidement au passage) quelques mots destinés à l’exciter :

-Ma chère maîtresse lubrique  me désire déjà ? Très bien, votre humble serviteur Grump va satisfaire votre petit désir pervers ~

C’était un peu sur joué mais l’intention de gêner Ophélie en la traitant de perverse était assez évidente. Bien que cela puisse peiner un peu la féline, le ninja ne lui laissa pas le temps de répliquer car il s’enfonça en elle sans prévenir. Il n’y alla pas violemment, ne voulant pas lui faire mal mais vu l’humidité inondant sa petite chatte, son sexe glissa aisément et profondément en elle. Une fois bien au chaud, le guerrier sourit de manière plus aimable et embrassa la nuque de la créature coincée sous lui en entamant des mouvements de vas et viens assez doux. Peut-être même ces gestes étaient-ils trop doux dans un premier temps aussi Grump accéléra de manière régulière : changeant de rythme et modifiant aussi l’amplitude de ses coups de reins en se soulevant plus ou moins haut, le demi-boss grogna son plaisir tout en envoyant sans aucun doute des éclairs de plaisirs à Ophélie. Gardant le contrôle de la situation en lui maintenant les poignets derrière le dos, le ninja lui souffla à l’oreille une autre phrase un peu coquine :

-Alors déesse ? Ça vous plait ? Je crois avoir comprit qu’être dominée vous plaisait… Peut-être devrais-je pousser le jeu en vous attachant encore ?

D’ailleurs, si la déesse l’autorisait à plus, Grump ne se contenterait pas de l’attacher oh que non ! Malgré le manque d’outils, il arriverait bien à se débrouiller pour pousser le jeu dans un trip plus SM pour son plus grand plaisir. Enfin, avant ça, il faudrait déjà bien travailler Ophélie et la faire encore exploser sous un orgasme très puissant : c’était à elle que ça devait plaire avant tout car c’était elle sa ‘’maîtresse’’. Les gémissements qu’elle poussait étaient déjà une jolie preuve mais peut-être la Lynx pourrait-elle l’amuser encore plus dans cette partie de jambe en l’air surprise : la voir parler de manière perverse ou avoir un orgasme tellement fort qu’elle en perdrait momentanément la boule serait divertissant… Ce serait même un souvenir que Grump garderait longtemps. En attendant cela, le demi-boss utilisa sa main libre pour gifler la fesse gauche d’Ophélie en grognant de manière rauque, signe que ça lui plaisait tout autant qu’à elle. Remuant ses hanches, le guerrier sentit son sexe gonfler à l’intérieur de la jeune femme : à croire que finalement, malgré ses bravades… Il allait finir en premier.
Journalisée


Tags:
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox