banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Déesse cherche fidèles ... ! [Le Personnel des Catacombes]  (Lu 4026 fois)
Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
Fiche
« le: Décembre 02, 2013, 09:01:25 »

Ophélie, Déesse des Défunts, Jeune Lynx d'apparence 19 ans, toujours à la recherche de fidèle pour augmenter ses pouvoirs de Déesse qui sont pour l'instant réduit à un néant imposant alors qu'ils pourraient être si intéressants.


Voilà ce que la demoiselle pensait au moment où elle posait sa patte sur la Terre froide et peu accueillante des Catacombes de MorteDame. Oui, elle était sur le point de pénétrer dans un territoire peuplé de morts-vivants plus ou moins sympathiques et ce avec la ferme intention de repartir adorée par des fidèles nombreux qui lui servirait en temps de paix et qui prierait sur un temple en son honneur. Pour une fois, la Jeune Déesse était bien décidée à repartir victorieuse de cet endroit morbide. Un long frisson monta doucement sur sa colonne vertébrale, hérissant le doux duvet qui recouvrait le ventre nu de la jeune femme. Parce que, oui, elle était aussi venue vêtue de son très habituel bikini mauve et de ses voiles de Déesse ou de courtisane égyptienne, tout dépendait des arrières-pensées à la vue d'une lynx bien à moitié dénudée.

Ophélie posa donc sa patte sur le territoire des Catacombes. Non, pire ! Elle sauta à pied-joints dans le périmètre des Catacombes, comme la jeunesse naïve et pleine de bons sentiments qu'elle était. Elle tourna sur elle-même quelques secondes, cherchant dans les environs des âmes perdues à convertir à son culte. Il y avait bien des Undeads, là n'était pas le problème. Non, le problème c'est que très rapidement, la Déesse s'aperçut que les morts-vivants de MorteDame n'était pas, à vrai dire, les plus accueillants et gentils morts-vivants qui pouvaient exister. Et qu'apparemment, elle faisait une jolie victime à la chaire fraiche appétissante, ce qui ne manqua pas d'effrayer la Jeune Lynx. Les regards lubriques, les paroles explicites de ces corps morts ne plaisaient pas tant que ça à Ophélie qui regretta d'être aussi sûre d'elle.

La Lynx décida d'opter pour la fuite. Etre un félin aide plutôt, dans des cas pareils, et malgré les morts-vivants qui commençaient à affluer autour d'elle comme autour d'un buffet aux mets gouteux, elle se mit à quatre pattes et partit en courant vachement rapidement, perdant quelques fois un regard effrayé vers l'arrière, espérant de toute son âme qu'ils ne la suivaient pas. Ils paraissaient intéressés autant dans le fait de la bouffer que de la violer et la demoiselle préférait ne pas connaître leur manière de faire ni leur côté expert en viol ou charcutage de Lynx. Courant toujours sans vraiment regarder où elle allait, Ophélie sentit un choc l'arrêtait dans sa course, un gros boum résonnant autant dans son esprit que dans sa tête.

C'était apparemment un corps qu'elle venait d'heurter. Tombant sur les fesses, sa longue touffue vint protéger son visage de quelconque coup qui pourrait lui tomber dessus et elle jeta un regard sur la personne qu'elle avait envoyé valdinguer.

"-Je..je suis désolée ! J'essayais de fuir les autres morts-vivants, et..Et, je vous ai pas vu !"

Merci, Déesse, il avait du comprendre. Elle ne se releva pas et eut une petite moue qu'elle voulait sympathique mais douloureuse. Outch, c'était un bon coup, que de rentrer dans cet homme. Etait-il seul ? Ophélie se releva sur deux pattes, soufflant sur une mèche noire qui chatouillait son nez.

"-Je ne suis pas là en ennemi, mais vos .. congénères m'ont attaquer. Je suis Ophélie, la Mère des Défunts."

Souriant doucement, elle attendait de voir la réaction de ceux qui n'avaient pas encore pu en caler une.
« Dernière édition: Décembre 02, 2013, 09:08:52 par Ophélie » Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 02, 2013, 10:32:47 »

Grump détestait autant Throll qui l'adorait. Bon bien entendu cette amour se manifestait le plus souvent par des coups de pieds directement portés dans la gueule de son comparse au rire facile. Ce dernier d'ailleurs le suivait comme à l'accoutumée dans les catacombes de MorteDame et il ne se privait pas de faire ce qu'il savait faire de mieux : se moquer de son pote de manière complètement débile et aléatoire. Tendant une oreille discrète, Grump saisit deux ou trois mots de ce que disait son collègue, redoutant déjà la blague foireuse :

-Hey mec, j'en ai une bonne, écoutes ! Rho allez elle est bien bonne ! Bon voilà : il y avait un pêcheur qui euh... Qui pêchait ouais, il pêchait au bord d'un lac. Alors qu'il était très concentré sur sa tâche, un petit chien passe et pète si fort que le sol en trembla ! Le pêcheur tombe donc à l'eau et se noie : quelle est donc la race du chien ?

Regardant encore une fois Throll en plissant ses yeux, seule partie visible de son visage à cause de son écharpe de ninja, le demi-boss poussa un profond soupir. Ne réfléchissant même à la réponse possible, le combattant haussa les épaules et cracha un simple :

-J'sais pas, balances qu'on en finisse !

Ne prenant même pas ombrage du ton du guerrier masqué, le jeune homme aux yeux rouges continua en affichant un grand sourire débile sur son visage d'adolescent aux traits fins et harmonieux. Laissant planer un petit suspens, il dit enfin :

-Un pekinois ! Mouahaha t'as compris ? Pekinois ? Pet qui noie ? Allez elle est bonne hein ? Roh mais réagit un peu merde !

Le ninja regarda fixement devant lui et résista tant bien que mal à l'humeur de son partenaire qui trouvait que le secouer comme un prunier en disant ''mais rigoles un peu quoi'' était la meilleure chose à faire en ce moment. Arrivant au bout de sa patience, le jeune homme leva juste violemment son poing fermé vers Throll qui se le prit en plein nez avec un geignement pathétique. Se tenant l'appendice nasal à deux mains, l'autre Undead jeta à son camarade un regard vexé mais de toute façon, il n'avait pas eut trop mal et était habitué à la réaction de Grump qui constituait presque la partie la plus drôle lors de chaque blague pourrie. Le manque de réaction de Grump n'était évidemment que normal étant donné qu'il était un impassible mort-vivant gardant le réseau de Mortedame mais Throll savait interpréter chaque geste et réaction de son pote aussi déduisait-il que sa blague avec le chien lui avait décroché un sourire sous son écharpe. Enfin soit, ce petit interlude était très intéressant mais il fallait bien qu'ils se mettent au boulot un jour ! Tryzox ne leur avait pas donné un titre pour rien !... Enfin quoi que le magicien aux yeux rouges aurait bien aimé ne rien foutre de sa longue existence à part emmerder Grump.

Quittant un dédale de couloirs pour accéder à une autre zone, le duo constata aussitôt une vive agitation se répandant parmi les Undead de base habitants les catacombes. En général, une source d'agitation, quelle qu'elle soit, était surveillée de près par les différents membres du personnel des lieux car ils ne voulaient pas d'un nouveau Klacax et se devaient donc de régler son compte à tout ce qui troublait la tranquillité de leur petit paradis. Le problème semblait venir d'une intruse égarée dans le coin tant mieux : Grump était toujours sacrément excité quand une traque commençait et si il s'agissait d'une femme, Throll était toujours aussi ravi d'y participer lui aussi. Courant rapidement pour rejoindre les lieux, les deux demi-boss s'arrêtèrent quand ils virent une créature féline approcher à vive allure. S'entreregardant, les deux morts-vivants dirent ''Shina ?'' mais Grump secoua vite la tête : non c'était pas elle et tant mieux. Ne dégainant pas tout de suite ses armes, le ninja se plaça, bras croisés sur la trajectoire de la féline... Qui lui rentra évidemment dedans. Surplombant sans peine la féline à terre, le ninja pouvait paraître impressionnant mais au point qu'elle en oublie son collègue ? Ah ! Il devait être vexé l'enfoiré ! Ce dernier ne se fit pas prier pour se manifester d'ailleurs en boudant un peu :

-C'est ça et moi j'suis le père des cannes à sucre diabétiques ! On s'en fou de qui t'es espèce de grogn...

Une nouvelle fois, Throll se fit interrompre par Grump qui lui envoyé son poing dans le nez sans même se retourner. Le camarade du ninja râla encore en se tenant le nez à deux mains mais il n'ajouta plus d'insultes à sa phrase. Grump s'avança soudain et adressa enfin la parole à la créature allongée par terre :

-Tu n'es peut-être pas une menace mais tu n'as rien à faire ici non plus... On pourrait te tuer pour ça tu sais ? Enfin, vu la qualité je dirais : te violer puis te tuer et te manger sans doute, les habitants ont un certain appétit pour la chair fraîche.

Grump entendit des rires gras au loin venant de plusieurs mort-vivants épiant dans le coin. Gardant un sérieux digne d'un bloc de marbre, le ninja poursuivit sur un ton neutre :

-Notre mère à nous c'est Mortedame, qui que vous soyez vraiment... Vous avez fait une erreur en venant ici.

Sur ces mots, les morts-vivants ayant épiés la scène se rapprochèrent mais ils ne feraient rien sans le permission expresse du duo de gardes. Aussi, si Ophélie était maligne, elle comprendrait vite que c'était eux qu'il fallait convaincre pour s'en sortir sans perdre des poils.
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Décembre 02, 2013, 11:01:16 »

Ophélie dévisageait les deux jeunes interlocuteurs qui étaient devant elle, sa tête penche un peu sur le côté droit face à ces deux jeunes hommes qui paraissaient aussi effrayants que les autres morts-vivants qui étaient autour d'eux. Elle recula d'un petit pas effrayé, fronçant ses minces sourcils, une patte douce venant masser son front, son museau discret passant d'un visage à un autre alors qu'elle essayait de relativiser la situation dans laquelle elle s'était fourrée. Et puis d'abord, elle était une Déesse alors il avait beau ne pas la croire, elle le savait, elle. Lui, c'était quoi ? Un simple Morts-vivant qui ne pouvait rien faire contre elle. Essayant de se rassurer le mieux qu'elle pouvait, mordillant sa lèvre inférieure de ses dents félines, la demoiselle massait toujours sa tête qui avait sauvagement tapée contre le premier homme, qui paraissait le chef des deux.

Elle pensait ça parce qu'il venait d'un mettre un coup de poing majestueux à son congénère à la voix piaillarde. Et bam, c'était bien fait pour lui. La Déesse entendit à peine l'insulte qui fusait à la fin de la phrase du jeune homme, trop concentrée à chercher les bonnes paroles pour ne pas se retrouver morte, violée, bouffée, ou elle ne savait quoi avant deux minutes. Ecoutant les paroles plus sérieuses de cet homme masqué comme un justicier, mais qui devait être bien moins qu'un justicier, Ophélie jeta un regard aux autres Mort--vivants qui avançaient comme une tempête vers elle. Elle poussa un léger soupir et se rapprocha des deux hommes pour être le plus loin possible des autres Undead qui lui faisaient bien plus peur que ces deux-là. Eux, paraissaient assez civilisés pour lui laisser une chance de s'expliquer.

"-Bon soit, si vous voulez, je ne suis que la Déesse des Morts égyptienne et je suis censée ... faire régner la loi entre les mort et les vivants. Mais, j'ai toujours laissé vos catacombes tranquilles, on est bien d'accord ? Alors, avant de me prendre comme un bout de viande, réfléchissez une seconde à ça. Vous me devez la tranquillité et vous pouvez me laissez en vie encore ... Dix minutes ?"

Elle gagnait un point sur ça. Mortedame était assez connu pour les excès en tout genre des Undead qui habitaient les catacombes et pourtant, la Jeune Déesse n'était jamais venue. Parce qu'elle avait oubliée, soit, mais eux, ils n'avaient pas à le savoir. Elle planta ses yeux mauve dans ceux du masqué, laissant toujours de côté le jeune homme aux yeux rouges et au nez cassé. Elle savait que cet homme n'était pas le Roi des catacombes, mais lui faire croire qu'elle le pensait pouvait lui apporter une certaine aide. Un frisson parcouru les poils de la lynx qui ferma un instant ses beaux yeux, tremblant presque de peur, effrayée par tant de personnes aux intentions mauvaises autour d'elle. Elle les réouvrit, soufflant pour se calmer. Tant de mauvaises âmes autour d'une pauvre petite Déesse pleine de bonnes intentions, Ophélie avait du mal à imaginer la suite si jamais elle ne parlait pas bien. Et elle, qui était plutôt timide, fragile et peu voyante, devait essayer le tout pour le tout, le pire du faux, et même ! Se moquer d'un homme masqué en lui faisant croire qu'elle le pensait le chef de ce lieu de débauche. Ouais, elle n'était pas tendre, la déesse.

"-Et comme je suis morte, ma chair ne doit pas être fraiche de toute manière. Enfin, la question n'est pas là. Écoute, on parle tranquillement de ça à l'écart de tes sbires, et je t'explique qui je suis plus précisément, et ce que je pensais trouver ici..."

Elle lança un regard un peu étonné sur le nez cassé, ayant déjà oublié son existence et sourit doucement, pas moqueuse. Elle essayait juste d'oublier qu'elle pouvait à tout moment se faire enlever les poils de la peau par ces fous. Mais après tout, si elle arrivait à les embringuer dans sa secte, elle aurait de bons fidèles qui serviraient bien à protéger ses temples. Souriant encore plus à cette idée, Ophélie haussa un sourcil pour savoir si le jeune homme acceptait sa proposition honnête. Elle montra de son doigt un peu boudiné de lynx les mort-vivants qui attendaient de pouvoir se jeter sur elle, l'air de dire de les faire dégager rapidement. Les anneaux dans ses oreilles firent une petit cliquetis alors qu'elle tournait de nouveau la tête vers Grump, oubliant encore une fois Throll. Son voile venait frôler le jeune mort-vivant et elle eut un rapide sourire.

"-En plus, c'est un "échange" de bons procédés dont je veux vous parler."

Sa patte se posa sur la joue du ninja devant elle, douce comme la soie pour garder son regard dans le sien. Elle essayait actuellement tout pour ne pas finir dans une tombe des catacombes. Ca aurait été un comble pour une Déesse de la Mort. Non ?
« Dernière édition: Décembre 02, 2013, 11:09:29 par Ophélie » Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 03, 2013, 03:14:13 »

Même si Grump avait la réputation méritée d'être le plus calme et le plus impassible de tous les monstres des catacombes, il devait bien avouer que la rencontre fortuite avec cette soit disant déesse de la mort était troublante. Le concierge ou encore le commandeur en sauraient peut-être plus car ils prenaient toujours des airs de gentlemen savants (quoi que pour le premier il faudrait ajouter à cette description flatteuse l'état de râleur invétéré !) Ces deux êtres en savaient un rayon sur tout ce qui semblait exotique. Enfin, ce n'était pas comme si la possibilité d'aller questionner les deux autres s'offrait à présent au ninja gardien donc il choisit sa méthode à lui : considérer l'intruse comme une menace et aviser ensuite en fonction de la situation. Throll étant d'accord avec cette méthode la plupart du temps, il ne se fatigua même pas à demander l'avis de son jumeau et continua donc sur sa lancée. Pourtant, l'intruse ne sembla pas effrayée d'un poil par la déclaration de Grump et s'attacha à son rôle de ''mère des morts-vivants'', l'argumentant donc de manière plus précise.

Aussi bien Throll que Grump écoutèrent avec attention : même si ils avaient leurs travers, les deux gardes comprenaient bien que c'était plus sérieux que les problèmes qu'ils réglaient habituellement : soit la jeune femme avait besoin d'une sacrée thérapie soit elle était plus puissante que son apparence toute frêle et vaporeuse semblait le laisser penser. D'ailleurs elle était plutôt jolie cette silhouette et ça un ou deux zombie le dirent tout haut sans que Grump n'y trouve à redire. N'étant pas très difficile (comme l'être quand toute chose dans Mortedame est plus zarbi que l'autre ?!) Le duo de demi-boss apprécièrent d'un œil rapide les courbes de la donzelle avant e reprendre le fil de la conversation. Evidemment, même si il prêtait l'oreille à tout, Grump surveillait une réaction possible de la part de Throll : ce dernier détestait être ignoré de la sorte mais il le sentit se crisper sans même le voir quand la Lynx lui jeta un regard limite moqueur... Ah, vous perdez des points petite créature délicieuse. Ressentant aussi la gêne de la personne à l'égard des morts-vivants comme elle l'avait précisé plus tôt, Grump fit jouer sa nuque un instant puis leva la main, paume tournée vers son interlocutrice. Expliquant son geste, le ninja dit de manière plus sèche qu'il ne l'aurait voulue :

-J'ai bien compris, je vais les renvoyer mais d'abord je dois parler à Throll en privé... Et aussi, la prochaine fois ne me touchez pas comme ça.

Même si il essayait de rester polis, le fait qu'elle aie prit la liberté de le toucher pour le charmer déplaisait beaucoup au garde agile et sûr de lui. Eloignant son camarade qui se remit le nez en place sans rien dire, le duo finit par s'arrêter pour parler tranquillement. Avant de commencer à parler, Grump se rappela de la présence des autres habitants et les renvoya d'un geste impérieux doublé d'un regard pénétrant. Les sbires obéirent sans problème et Throll leur balança une vanne à propos de leur état pas très frais. Hochant simplement la tête, le ninja décida enfin d'ouvrir la bouche :

-Ne t'en fais pas Throll je sais à quoi tu pense et je comprends que ça t'agaces un peu d'être ignoré comme ça mais écoutes moi : cette créature est étrange alors j'aimerais que tu ailles chercher deux  ou trois infos sur une certaine ''mère des morts-vivants''. Quitte à aller déranger Tryzox et Mortedame en personne, obtiens des infos sur elle. Je sais que ça fait genre que je t'utilises comme un larbin mais sécurité avant tout ! Et aussi : t'en fais pas on partagera si on en arrive ''là'' ! Brofist mec ?

Bien qu'encore un peu de colère mêlé à de la jalousie apparaisse sur le visage plus harmonieux du magicien, ce dernier finit par obtempérer en accomplissant le geste rituel qui lui arracha un sourire. Ce geste, ils le faisaient souvent quand il y avait une décision nécessitant de la confiance à prendre. Au départ, le duo de demi-boss avait eut beaucoup dem al à s'entendre mais ce geste scellait leur accord et leur union éternelle. Avant de partir, le magicien dit à mi-voix :

-N'empêches t'as de la chance toi ! Elle est sexy la biatch mais lui montres pas ta gueule hein ? Du vomis ça s'enlève difficilement sur la fourrure mouahahah !

Voyant une veine palpiter sur le front du ninja, son camarade de toujours préféra s'éloigner rapidement non sans s'étrangler de rire en imaginant la scène qui se passerait si la déesse avait le malheur d'enlever le masque de Grump. Ce dernier, n'ignorant pas ce que pensait son camarade remonta par reflexe son écharpe de ninja sur son visage. Revenant devant Ophélie, seule personne présente depuis le départ des morts-vivants moins bien lotis, le guerrier lui dit en la fixant intensément :

-Venez, on va parler ailleurs qu'ici.

C'était très abrupt mais le ninja était toujours sur ses gardes avec la Lynx. Le voyage jusqu'à sa chambre dura plusieurs longues minutes et c'était un geste réfléchit que d'avoir choisit sa propre chambre situé plus loin qu'un autre lieux : il voulait gagner du temps pour Throll. Arrivant dans cette pièce assez petite décorée à l'asiatique (hey ! On est un ninja ou on ne l'est pas !) Le demi-boss fit asseoir son invitée et s'assit devant elle. Fixant ses yeux sur ceux de la jeune femme, il laissa planer le silence avant d'enfin aborder le sujet important :

-Nous sommes à présent seuls. Donc, quel est cet ''échange'' dont vous me parliez plus tôt ? Dites-moi tout.

Grump restait tout à fait calme à présent : ici, il se sentait sur son territoire cari l était dans sa chambre. Le truc qu'ignorait Grump c'était que même si il était bon guerrier, il y avait des terrains sur lequel il avait peu d'expérience...Le dialogue avec une femelle figurant en tête de liste ! Mais il restait à voir ce que comptait à faire Ophélie avec son histoire de déesse et d'échange... La balle était à la Lynx à présent
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Décembre 03, 2013, 05:08:43 »

Ophélie recula d'un pas face à la paume du masqué, sa tête dodelinant de gauche à droite, ses fins sourcils se fronçant encore un peu, alors qu'elle jetait un regard aux autres morts-vivants qui obéirent bien vite. Ca c'était une bonne chose de faites. Sa queue se mit à s'enrouler autour des jambes de la Jeune Déesse, signe d'une gêne assez terrible. Elle avait bien choisi le benêt  qu'elle comptait utiliser à ses dépens, puisque des deux, celui paraissait toujours avoir plus de pouvoir sur MorteDame que l'autre. Elle pouvait à présent dire que la règle "plus je suis mystérieux et badass, plus je suis important" était vrai à jamais, Grump le prouvant sans le savoir. Un léger sourire se dessina sur les babines de la Lynx qui trouvait que sa réflexion était très intéressante quoique peut importante dans l'état actuel des choses. Elle nota aussi que le masqué n'aimait pas les contacts physiques. Ca allait toujours avec le coté mystérieux, les secrets de sa vie passée, de sa vie future, de son caractère, elle pouvait imaginer tellement de choses qu'elle ferma les yeux, attendant toujours que le jeune mort-vivant prenne la peine de revenir vers elle.

Qu'allait-elle pouvoir lui dire ? Franchement, elle hésitait pour la marche à suivre. Elle avait l'impression que la simplicité ne serait pas de mise et qu'elle était partie bien trop confiante pour ne pas déchanter rapidement. Passant sa patte sur une de ses grandes oreilles, Ophélie tapotait de sa patte inférieure le sol. Elle n'était pas d'une patience sans borne et mordillant de ses crocs sa lèvre inférieure, la féline laissa échapper un léger soupir. Son ouie attentive l'aida à saisir quelques mots du nez cassé. Il fallait bien donner des surnoms à ses deux jeunes gens puisque leurs noms lui étaient totalement inconnus. Elle entendit seulement deux légers murmures qui paraissaient vouloir dire "gueule" et "vomi", ce qui laissa la Déesse dans un état un peu comateux de réflexion. Le rapport entre les deux lui paraissait un peu compliqué à définir dans l'état actuel des choses et passant de nouveau sa langue rappeuse sur ses babines, sa queue fouettant l'air autour d'elle d'un air impatient, elle releva la tête vers Grump qui revenait.

Enfin. Un léger plissement des yeux exprima très bien cette émotion. Enfin. Elle perdit son regard violacé dans celui du jeune homme, ne baissant pas ses yeux curieux face au regard inquisiteur du mort-vivant. Il ne paraissait pas confiant, sur le coup. C'était cocasse. Ophélie ne pouvait actuellement rien lui faire puisqu'elle n'avait aucun pouvoir et allait être obligée de perdre cette fausse supériorité pour pouvoir un jour espérer avoir de quoi se battre avec ses pouvoirs de Déesse. Dure vie que la sienne, les dilemmes qui ponctuaient son existence ne lui laissaient donc aucun répit. Suivant le ninja dans les couloirs de Mortedame en ayant la légère impression de se faire mener en bateau et de se faire perdre dans un endroit duquel elle aurait un grand mal de sortir. Un grognement un peu agacé et apeuré échappa à la déesse. Si a confiance de Grump dans la Lynx était limitée, celle d'Ophélie dans le Undead l'était tout autant. Voir plus, parce qu'elle savait, elle, qu'elle ne valait strictement rien en combat.

Ils arrivèrent enfin à destination. Une chambre. Le malaise de la Déesse augmenta en flèche, sans qu'elle essaie de le cacher, l'air mécontente. Elle s'assit en tailleur, lachant un léger soupir, fixant elle aussi son interlocuteur. Il était temps d'arriver aux choses sérieuses. Et comme une illumination, Ophélie se rappela qu'ils étaient seuls. Que le nez cassé était donc parti. Et son cerveau moulina rapidement pour qu'elle se pose quand même une question importante : où et pourquoi était-il parti ? Nouvelle chute de la confiance de la déesse, nouvelle hausse de son malaise exprimé cette fois par le fait que le coussin à côté d'elle était en train de se faire labourer par ses griffes. Il allait pouvoir y planter pleins de choses, tiens. S'éclaircissant la gorge, Ophélie jeta un regard à la décoration asiatique avec une moue attestant de son gout pour les choses simples et qu'elle voyait souvent. La nouveauté face à cette déco la laissait un peu surprise.

"-Pour faire rapide, je suis l'incarnation terrestre de Shesmetet la Mère des Morts-vivants et la Déesse de la mort. -Mais mon nom est Ophélie-." lacha-t-elle comme une confidence rapide, à mi-voix, avant de se reprendre. "Je suis donc une Déesse qui dit faire régner l'ordre, etc. Vous suivez ?" Elle pencha sa tête sur le côté, inspirant pour garder une apparence calme. A vrai dire, elle n'avait pas l'habitude de parler autant et c'était une première qu'elle soit si peu timide.  "Et ... Ne vous moquez pas, d'accord ? Je n'ai pas encore mes pouvoirs de Déesse et il me faudrait des fidèles pour "croire en moi" dans le but d'avoir mes pouvoirs. Parce que je suis actuellement une Jeune Déesse de 19 ans sans pouvoirs. Et c'est là que vous apparaissez : les catacombes de MorteDame sont la plus grosse communauté de mort-vivants. Il me faudrait votre soutien, enfin celui des catacombes, pour avoir mon statut réel de Déesse. Capich ?" Oui, elle oubliait l'autre partie de l'échange de bons procédés. Parce qu'elle n'avait aucune idée pour trouver une compensation...

Elle arrêta de labourer le coussin qui ne ... ressemblait plus à rien, sa queue arrivant d'un coup fouetter le ninja d'un grand coup dans le visage alors qu'elle se calmait. Elle sursauta avec une moue.

"-Oh, désolée ... Ca va ? Elle est violente, parfois. Au fait, où est votre ami ? Et vous vous appelez ?" Oui, elle parlait bien de sa queue comme d'une personne différente, mais la Jeune Déesse était en train de se reculer pour qu'au retour de la queue, Grump ne se reprenne pas un grand coup de poils. Mais tout ne se passe pas toujours comme il le faut, et reculant trop, la queue d'Ophélie revint baffer le mort-vivant, alors qu'elle tombait en arrière. Une chance pour Grump qu'Ophélie était en train de s'emmêler avec les draps du lit sur lequel elle était assise, ses griffes s'accrochant aux draps parce que sa queue venait de lui enlever son masque de ninja en l'envoyant au loin dans la chambre. Ophélie était en train de faire le chaton avec une boule de laine, sauf que là c'était pleins de draps avec lesquels elle était en train de batailler alors que Grump se retrouvait sans plus rien pour cacher se qu'il cachait.

-HRP : C'était trop tentant ... :3 HRP-
Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Décembre 03, 2013, 10:16:47 »

Grommelant intérieurement contre l'envie particulièrement stupide qui l'avait poussé à inviter Ophélie dans sa propre chambre (tant de pièces auraient pu servir à un entretien privé mais non, c'était plus la classe de directement ramener une fichue déesse dans l'endroit où on crèche).  Enfin évidemment Grump ne pensait à rien de déplacé  en invitant la donzelle au facies de Lynx dans son endroit le plus secret. Même Throll ne pouvait entrer ici comme bon lui semblait et devait au moins frapper à la porte. La raison la plus évidente à cela était qu'il tienne à son intimité mais aussi que plusieurs objets personnels qu'il ne voulait pas montrer à tout le monde. Certains avaient aussi un sens secret comme le coussin actuellement en train de se faire massacrer à coup de griffes par l'invitée surprise ! Bien que ce soit long et délicat à expliquer, on pouvait dire que le coussin lui avait été offert par une personne spéciale lors d'une occasion spéciale. Donc voir le dit objet mit en pièces par une intruse avait de quoi énerver le ninja aux muscles saillants. Se levant brusquement, le jeune homme prit soudain une queue touffue en plein tronche sans aucune raison apparente ! Si déjà ça était le genre de truc à avoir raison de se patience pourtant légendaire, le fait que la queue le fouette à nouveau ET SURTOUT arrache son masque de ninja faillit lui faire perdre tout contrôle. Résistant à l'envie de la battre comme plâtre puis de la bouffer à grande peine, le gardien mit rapidement son avant-bras pour dissimuler le bas de son visage.

Car oui, il y avait effectivement un problème avec la tronche de Grump et Throll n'avait pas un commentaire à ce sujet ''juste'' pour rire. Ayant hérité d'une tronche de monstre garnie de crocs aiguisés comme des rasoirs qui occupaient tout le bas de son visage en supprimant le menton, Grump était effrayant en vrai (HS : en gros, c'est Milena de Mortal Kombat, les seins en moins !) Et il en était bien conscient. En plus d'être enragé, Grump était aussi gêné de la façon dont les choses tournaient : décidément, il voulait se débarrassé d'Ophélie et regrettait presque de l'avoir sauvé des zombis inférieurs. Gardant toujours son bras contre son visage, le ninja finit par retrouver le peu de calme nécessaire à une discussion qui devait bien rester quelque part en lui. Grommelant quelque chose avant, sans doute une injure, le demi-boss de Mortedame dit :

-Bordel ne refaites jamais ça ! Que votre queue aie une volonté propre j'en ai rien à foutre !!! Si elle me claque encore au visage je vous la coupe ! Mais pour répondre à votre question mademoiselle la déesse, j'ai envoyé mon ami Throll chercher le vrai boss du donjon vu que lui et moi ne sommes que des ''demi-boss'', l'échelon juste en dessous.

Reprenant le morceau de tissu qui lui était si cher, le ninja le remit autour de son visage en serrant bien :   il ne voulait pas qu'elle voit son faciès garnit de crocs qui n'avaient rien à envier à ceux d'un requin blanc. Finissant de fixer l'écharpe, le mort-vivant en colère soupira longuement puis ajouta, sur un ton plus calme :

-Sinon on m'appelle toujours Grump, ça suffira pour l'instant. Alors déesse, maintenant qu'on a échangé les civilités ça vous dérangerais de vous calmer... Et de lâcher mon fichu coussin que vous massacrez avec tant d'avidité ? Je n'ai pas envie que tout mon mobilier subisse le même sort !

S'approchant d'elle pour voir l'étendue des dégâts qui s'étendaient déjà aux draps du lit en réalité, le ninja remarqua que la maladresse d'Ophélie était contagieuse : peut-être était-ce l'état de fébrilité précédent qui le fit trébucher mais quoi qu'il en soit il se gamella bel et bien... Directement sur elle ! Essayant de se rattraper, l'Undead ne fit que toucher la poitrine de La Lynx assez fermement... Bah de toute façon il ne se cachait pas qu'il en avait bien envie mais il aurait préféré que ça se passe sous SES conditions et pas au terme d'une chute ridicule. Ayant allongé sur le dos la ''déesse'' qui se comportait bien plus comme une enfant agaçante lors de sa petite maladresse, Grump était en position parfaite pour profiter un peu. Pourtant il n'en fit rien et la regarda avec plus de haine qu'autre chose. Finissant par adoucir son regard, le jeune homme dit avec plus de douceur :

- A se demander qui est le plus maladroit des deux ici... Maintenant que vous avez vu mon vrai visage, je devrais vous virer d'ici à coup de pied au cul ou bien... Faire autre chose avec votre derrière pour vous apprendre à être moins maladroite.

Sur ce, il lui donna une pichenette assez sévère sur le museau et commença à se redresser : que fichait Throll bon sang ? Si ça continuait, il allait céder à une de ses deux pulsions du moment : coucher avec la belle créature féline ou la massacrer pour le bordel qu'elle fichait. Enfin, si jamais la jeune femme se rendait compte qu'il était sensible à son charme, la situation risquait de prendre une tournure intéressante.
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Décembre 03, 2013, 11:20:02 »

Mais elle n'avait rien demandé, elle ! Pourquoi c'était toujours sa faute ? Pourquoi ça lui tombait toujours dessus ? Ophélie se posait la question alors qu'elle relevait son museau timide et curieux pour voir Grump ... et sa bouche. Et la réaction de la Jeune Déesse fut immédiate et sans appel, elle faillit se rouler en boule pour ne plus apercevoir cette vision d'horreur mais opta plutôt pour l'option "Je hurle comme une idiote avec un cri suraigu parce que j'ai actuellement une putain de peur devant ce monstre." Le grognement ou plutôt, le couinement effrayé de la Lynx ressemblait à celui d'un chat qu'on écrase avec un camion et donnait plutôt envie de la consoler que de la tabasser. Les dents du jeune Undead l'étonnaient autant qu'elles lui faisaient peur et Ophélie releva ses beaux yeux mauves quand il finit sa première tirade et remettait son masque. Bonté divine, cette vision d'horreur la hanterait toutes ses nuits. Elle murmurait des paroles d'excuses, rougissant toujours plus, sa queue l'entourant totalement comme pour la protéger de cet homme. Mais ou c'était-elle foutue ?

"-Je suis vraiment désolée, je ne voulais pas, je le referais pas, je vous promets, je suis terriblement désolée, pardonnez-moi." Et tout ça en une fraction de secondes, débité comme si sa vie tenait à un fil. Elle lui jeta un regard penaud d'animal contrit face à son maître, les reste de sa vie esclavagée durant quelques bonnes années. Avalant difficilement sa salive, Ophélie essaya de se remettre assise.

Elle voulait aussi se faire pardonner pour le coussin qui ne ressemblait actuellement plus qu'à un amas de lambeaux. Elle en était terriblement désolée, il fallait la croire, mais elle ne gérait pas ses crises de nerfs et les passait comme elle le pouvait sur les objets autour d'elle. Le coussin avait pati de son malaise. Commençant à prononcer une énième excuse, Ophélie le vit avancer, le sentit tomber et sentit aussi sa poitrine se faire presser par deux grandes mains comme pour en tater la fermeté. Et tout ça au ralenti, alors qu'elle lachait un couinement de surprise, de gêne et d'autres sentiments face à cette chute. Puis, comme elle bougeait pour que la prise des mains du jeune homme lache ses pauvres seins qui n'avaient rien demandés eux non plus, elle se retrouva avec Grump sur le ventre. Son torse collé à son ventre à moitié nu, ses mains toujours pas loin de ses seins, son bas ventre contre les hanches de la déesse. Oui, c'était une gamine Déesse, une adolescente qui se retrouvait avec pleins de pouvoirs, et elle l'emmerdait bien. Lui jetant un regard terrorisé quoiqu'un peu fiévreux, elle eut une bonne douche froide en croisant le regard haineux de Grump.

Apparemment, il n'était pas content. Prête à argumenter, elle saisit le changement de sentiment dans ses yeux et soupira en l'entendant parler, même si ses oreilles se tendirent aux mots "faire autre chose de votre derrière". Non, ça irait pour l'instant. Mais il s'était radouci en parlant de son corps...Et il venait de lui pincer le museau assez violemment provoquant chez la Déesse un petit gémissement et une moue boudeuse. Pouvait-il être intéressé par la Lynx ? Alors, son charme pouvait aussi servir à la Déesse pour revenir à son sujet initial : trouver des fidèles. En corrompant plus ou moins Grump, elle pouvait se faire entendre. L'idée traversa Ophélie comme une nouvelle illumination et le laissant se relever elle balaya son poil d'un léger coup de patte. Il avait mit le souk dans son bikini, cet idiot. La déesse devenait de plus en plus entreprenante ses pouvoirs avaient une importance non-négligeable...Elle sentait que son haut était dans tous les sens. Mais, ça, elle ne le rangea pas, laissant un de ses seins à moitié sorti de son haut, cherchant à jouer de sa féminité pour faire céder ce monstre de froideur.

"-Je vous promet que je dirai rien sur votre visage. Promis." Elle sourit doucement, soupirant pour se calmer, laissant bien en vue ce pauvre sein maltraité. "Maintenant revenons à nos affaires." Elle se releva souplement, comme le Lynx qu'elle était, et s'étira mettant plus encore en vue son sein échappé de son nid de tissu. Approchant le jeune homme, elle pointa son torse de sa patte, écrasant son coussinet contre le torse musculeux du ninja et elle continua d'approcher dangereusement, avec son bikini ouvert, ses formes tout offerte à la vue de son interlocuteur puisqu'il était assit et elle debout, son visage à lui au niveau de la poitrine de la Déesse. En fait, il parlait actuellement avec deux seins qui paraissaient ne pas vraiment savoir ce qu'ils foutaient là. Mais à bas la pudeur, Ophélie se devait de mener à bien son opération.

"-J'ai besoin de votre aide pour trouver des fidèles. Même votre boss ne pourra être aussi important que vous pour m'aider dans cette tache. Il faut juste que vous demandiez à vos morts-vivant de prier une ou deux fois par jour pour moi. Et c'est toi qui pourra les amener à ça." Usant de sa maladresse naturelle pour enfoncer ses paroles dans le cerveau de Grump, elle fit passer le fait qu'elle tombait délibérément la poitrine dans son visage pour un énième accident. Sur le sol, Grump se retrouvait avec deux seins qui l'étouffaient presque mais qui n'étaient pas assez gros pour cet office. Ophélie rougit tout de même. Que faisait-elle, bon sang de bonsoir ? Elle se releva rapidement.

"-Je suis désolée..Mais tu veux bien m'aider ?" Son regard laissait dire qu'elle pouvait bien continuer dans sa lancée s'il accepter de l'aider. Et elle était maintenant assise sur les hanches du jeune homme, ses jambes de chaque côté de l'Undead, ses pattes supérieures calées sur le torse de l'Undead, dans une position de chat qui attend sa pattée, ses grands yeux mauves clignant pour qu'il accepte.

Elle arrêta un instant sa comédie pour relever son museau vers la porte. Qui venait de s'ouvrir.
« Dernière édition: Décembre 04, 2013, 01:35:35 par Ophélie » Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Décembre 05, 2013, 08:38:45 »

Contrôlant précisément sa respiration, le jeune homme essaya de ne rien laisser paraître des émotions qui bouillonnaient encore en lui. Un exercice plutôt difficile vu que la jeune Lynx semblait y être très réceptive. Il avait évidemment remarqué sa peur du début mais il avait vite saisit un ''changement d'atmosphère'' une fois qu'il lui avait dit que sa mort n'était pas à  l'ordre du jour et que la situation pouvait bien se transformer en partie de jambes en l'air. Quoi qu'il en soit, malgré les paroles qu'il avait laissé échappé, le ninja n'était pas vraiment ''prêt'' à coucher avec Ophélie. La raison de cette hésitation venait du fait que Grump préférait contrôler les choses : ''ma chambre, mes règles'' si vous préférez la version courte. Donc, si Ophélie lui sauterait dessus maintenant, le ninja risquait bien de la décevoir d'une façon ou d'une autre. Et cela se produisit mais pas de la manière brutale et assoiffée de sexe qu'il avait prévu. Au contraire, la dame y alla assez lentement pour que Grump comprenne ce qui allait se passer : elle voulait le manipuler de manière à ce qu'il accepte de plaider en sa faveur quitte à jouer de ses charmes pour ça ? Et bien le guerrier acceptait car malgré son visage de Lynx, le corps de la déesse était assez beau pour constituer à lui seul un argument de vente.

Se retrouvant sous Ophélie, Grump faillit dire quelque chose de suite mais l'ouverture de la porte de l'entrée l'interrompit : Throll était enfin là ! Ce dernier était seul par contre, chose qui dérangeait un peu le ninja. Le jeune magicien mort-vivant n'allait pas arranger l'histoire que du contraire. Soufflant sous son masque, il repoussa doucement la féline et regarda son comparse. Evidemment, ce dernier avait un sourire allant d'un oreille à l'autre et ne pu s'empêcher bien longtemps d'ouvrir la bouche :
-Sympa ce truc : c'est sa religion ? Un mélange de sexe et de Yoga ? Parce que si c'est ça, je signe de suite  !
Reprenant un tout petit peu de sérieux, le magicien fit reprendre à ses lèvres son expression moqueuse habituelle... Il devait avoir quelque chose d'important à dire. Se redressant tout à fait, se fichant que son geste puisse paraître un peu rustre, le gardien écouta le message de son collègue :

-Tryzox et Mortedame vous autorise à officier ici à une condition : aucun des morts-vivants de l'endroit ne doit quitter les catacombes pour suivre votre culte et quand à vous... Il se pourrait que le chef de ces lieux vous force à passer une espèce de ''contrat'' vous interdisant de lui faire du mal quel que soit votre niveau de puissance... Une mesure de sécurité logique vous comprenez bien.

Evidemment, Throll avait dû dire que la Lynx se prétendait déesse de la mort ou un truc du style et Tryzox avait choisit de ne pas ignorer la potentielle menace sans pour autant lui accorder trop d'importance. Ca ne lui ferait peut-être pas plaisir mais ça avait le mérite d'être clair. Quand aux conditions qu'Ophélie avait posées, Grump les résuma rapidement puis resserra encore son écharpe dans un mouvement réflexe. Cela n'échappa en rien à l'autre demi-boss qui eut un petit sourire de connivence mais ne dit rien de plus. Faisant se relever la déesse de la mort au visage d'animal, le ninja dit sur un ton tout à fait calme, comme si il ne s'était rien passé de suggestif deux secondes plus tôt :

-Voilà, les formalités sont réglées non ? Par contre en quoi consiste réellement les prières ? Parce que si c'est tout un rituel ou qu'il faut s'aplatir sur le sol comme une larve, je risque d'avoir du mal.

Un petit rire moqueur retentit et Grump jeta un vague coup d'œil à Throll qui lâcha sur un ton désinvolte très parodié :

-Ou alors il faut s'allonger sur cette chère déesse et lui servir de cousin quelques minutes ? C'était ça qu'elle t'expliquais plus tôt je suppose ? En tous cas ça avait l'air très mignon et intéressant ! Elle peut recommencer peut-être ?

Evidemment, Grump voyait où son camarade voulait en venir : vu qu'Ophélie était une jolie femelle malgré ses traits félins, il voulait se la faire pour souhaiter la ''bienvenue''. Le ninja réfléchit un court instant et se dit que ce serait pas trop mal en effet mais il fallait voir la réaction de la déesse intéressée. Se glissant dans le dos de cette dernière, le mâle se colla contre elle dans un geste qui pourrait sembler protecteur... Si il ne lui avait pas mit la main aux fesses en même temps ! Regardant toujours son collègue, l'Undead dit sur un ton plus bas :

-Maintenant que vous êtes la ''bienvenue'' chez nous, peut-être pourrions-nous tous faire plus ample connaissance hein ? Découvrir les... Avantages de votre culte ?

Evidemment, ça ne gênait en rien Grump de le faire avec son ami car ils partageaient tous comme ils en avaient parlés plus tôt dans le cimetière avant de se séparer. Y aurait-t-il enfin de l'action ?
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Décembre 05, 2013, 11:28:34 »

Ophélie pouvait se poser des questions légitimes sur elle-même. Que faisait-elle ? Elle était en train de chauffer un jeune homme et la Déesse avait encore du mal à imaginer que c'était, elle, qui agissait de cette manière. Elle n'était pas si mécontente que ça de voir arriver Throll parce que Grump aurait pu prendre au sérieux les perches que la Jeune Déesse lançait dans le seul but de pouvoir trouver des fidèles. Relevant son museau pour bien regarder l'autre Undead avec qui elle avait "affaire", Ophélie se laissa repousser pas Grump, tombant légèrement en arrière, prenant appui sur ses battes inférieures. L'autre Undead n'avait rien vu, il s'était imaginé le fait qu'Ophélie faisait du pied et s'asseyait sur un homme sans paraître se gêner. La jeune féline se doutait bien que malgré le fait qu'elle veuille qu'il oublie, son regard scrutateur ne ferait strictement rien à Throll et qu'il n'oublierait pas de sitôt l'image d'une Féline accrochée au corps de son ami ninja. Une légère gêne envahie Ophélie quand il argumenta en souriant de toutes ses dents que sa religion avait l'air des plus amusantes.

Justement ! Ce n'était pas du tout amusant et elle lui jeta un long regard froid pour lui faire signe de se taire et de parler d'une chose intéressante. Ophélie tomba totalement par terre quand son coussin improvisé se redressa en la laissant sur le sol. La demoiselle s'enroula avec sa queue, ses bijoux étincelants à la lumière de la chambre. Elle fixait Throll attendant qu'il veuille bien dire ce qu'il avait dire. Puis, elle partirait comme elle était arrivée. Hors de question de continuer à chauffer un Undead comme ça.

Un beau sourire illumina le museau de la Lynx alors qu'elle hochait doucement la tête. C'était très bien. Comme de toute manière, la Déesse ne comptait pas vraiment embêter les catacombes, et ce malgré leur mauvaise réputation, Ophélie était tout à fait d'accord pour signer un contrat. Au moins, elle serait sûre d'avoir des fidèles. Oui, oui, c'était du marchandage pour des pouvoirs, mais après tout, Shesmetet n'était pas une Déesse très connue, il fallait trouver de quoi survivre d'une manière ou d'une autre. La dure loi de la divinité. Elle passa une patte dans sa chevelure brune, sa langue rappeuse venant humidifier son museau, ses moustaches parcourue d'un léger frisson alors qu'elle se relevait, aidée de Grump. Puis, elle ne comptait pas non plus faire partir les horribles morts-vivants de cet endroit. Ils étaient très bien là où ils étaient ...

"- Vous inquiétez pas pour vos Undead, vous pouvez vous les garder. Ils me font bien trop peur pour que je veuille les voir quitter cet endroit." Elle épousseta de nouveau son costume, essayant d'oublier le passé suggestif, justement. Elle haussa les épaules ayant l'air de dire que les prières étaient secondaires et dédaigna de répondre un instant. L'air un peu supérieur qui s'installa sur son museau quelques minutes paraissait vouloir dire qu'elle réfléchissait et qu'il ne fallait pas la déranger ... Un air de dédain typiquement félin.

Elle cherchait d'abord de se rappeler ce qu'on lui avait dit. Il lui semblait que les Dieux lui avaient expliqués ce que devaient faire ses sujets si elle en trouvait un jour. Mais la Jeune Lynx ne pouvait pas être connue pour avoir une bonne mémoire ou même pour avoir un cerveau qui servait réellement à quelque chose. Mère des Morts-vivants, peut-être, mais surtout adolescente naïve, crédule et candide. Pas totalement innocente, elle ne pouvait que se le répéter, elle venait de jouer avec son côté chaste d'une manière assez particulière. A vrai dire, elle ne se croyait pas capable d'agir avec son corps de cette manière. Ophélie paraissait parler un peu pour elle-même, ses yeux mauves fixant le sol. Il lui semblait que c'était justement pas un rituel. Il fallait juste croire un minimum en elle et peut-être prier de temps en temps. Mais elle ne s'en rappelait pas bien et elle soupira doucement, avant de relever son museau vers Throll en se retournant un peu vers lui.

Non, non ! C'était pas ce qu'il croyait ! Elle eut un léger mouvement de panique, et sa patte droite eut un mouvement pour nier ce que disait le jeune Undead. Non, non, pour qu'elle trouve des pouvoirs, elle ne devait pas se faire prendre par tous ses fidèles. Elle était sûre que ce n'était pas ça, même si elle ne se rappelait plus ce qu'ils devaient faire. Mais elle ne put s'empêcher de sourire, dévoilant ses crocs, sa queue retournant faire un tour autour des jeunes gens. La longue queue féline d'Ophélie vient entourer les jambes de Throll, s'enroulant doucement, alors que les oreilles de la demoiselle s'abaissaient un peu.

"- Non, non, c'est pas vraiment ça...Mais je ne m'en rappelle pas ... Et arrête avec tes sous-entendus ! Je le suis tombée dessus sans faire ... "

Elle s'arrêta dans son explication. Grump venait de coller con torse à son dos, sa main sur les fesses de la Déesse. Un air protecteur ? Non, non, plutôt dominateur, il ne fallait pas se voiler la face. Elle eut un léger frisson, son museau essayant de se cacher quelque part, un malaise un peu prude l'envahissant. Oui, elle l'avait en même temps bien cherché et le fait qu'elle rechigne maintenant "à la tache" alors qu'elle avait l'air de sauter directement sur Grump pouvait être assez étonnant. Mais Ophélie était un mélange hétéroclite de sentiments qui se succédaient au grès de ses ambitions. Et maintenant qu'elle avait eut ce qu'elle voulait ... Elle aurait pu très bien partir. Mais une petite voix dans sa tête paraissait dire qu'ils méritaient bien d'une petite compensation puisqu'ils avaient quand même aidé à ce qu'elle trouve enfin des fidèles ... La queue qui s'était enroulée autour des jambes de Throll se déroula pour venir se ranger gentiment aux pieds d'Ophélie. Un léger ronronnement se fit entendre alors qu'elle relevait doucement la tête vers Throll qui était en face d'elle. Elle avait préféré récupérer sa queue puisque cette annexe caudal était particulièrement sensible aux caresses. Et vu comment ils étaient parties ... Pour peu, ils ne le savaient pas, comme ils n'étaient pas au courant que la Jeune Déesse était également sensible par son statut de terranide félin aux caresses sur ses oreilles de Lynx. Très sensible.

" -Je ... Vous croyez ..? Oui, on peut .. voir pour .. Si vous voulez ..'Fin, je suis pas .. contre ..!  " Sa voix était devenue toute petite alors qu'elle se recroquevillait dans les bras du ninja, se blottissant contre son torse, pas mécontente en fin de compte. Un peu timide sur le coup ... et elle risquait de continuer à l'être un p'tit bout de temps. Un seul petit inconvénient se présentait à l'esprit de la Déesse qui n'avait pas réellement été initiée à plus d'un seul homme dans ses ébats. Si elle avait pu rougir, elle aurait déjà été écarlate. "- Mais .. Vous êtes deux ? 'Fin .. C'est .." En fait, elle n'imaginait même pas que c'était possible ...

Ils venaient "d'acquérir" une inculte Déesse qu'ils pouvaient maintenant éduquer comme bon leur semblait comme paraissait dire son regard mauve et timide.
« Dernière édition: Décembre 05, 2013, 01:17:02 par Ophélie » Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Décembre 05, 2013, 10:39:34 »

Le sourire de Grump était à présent plus large que jamais malgré qu'il reste bien caché sous son masque : le retour de Throll ne pouvait être que bénéfique pour le ninja car il savait bien que son camarade remettait un semblant de normalité à la situation. De plus, avec lui à ses côtés, le mort-vivant se savait capable de plus de coups tordus que lorsqu'il était seul... Comme si ils partageaient une espèce de conscience collective (sérieusement) limitée à quelques domaines bien particuliers. Le combat en était évidemment un des plus gros aspects car les deux êtres se battaient toujours en symbiose mais les filles en faisait partie aussi ! Et l'idée de se faire la jeune femme, déesse de surcroit, à deux avait un certain attrait. Pourtant, contrairement à ce que leur ''race'' pouvait laisser à penser, ni Throll ni Grump n'avait dans l'idée de prendre la Lynx là sur le sol en la ligotant au cas où elle ferait mine de ne pas être d'accord. Ils voulaient au contraire amener ça dans la petite tête de la nouvelle venue pour que ce soit ''elle'' qui le demande. Pour ce faire, il fallait établir des espèces de ''rôle'' pour qu'Ophélie tombe dans le panneau et se laisse convaincre.

Le ninja avait dors et déjà choisit le rôle du protecteur et espérait être assez convaincant (un échec assez prévisible n'est-ce pas ?) Pour que la déesse des mort l'accepte comme amant pour le moment. Contrairement à ce que s'attendaient les deux demi-boss, Ophélie ne se laissa pas faire mais ne les repoussa pas non plus : elle fit quelque chose de complètement imprévu... Elle leur avoue pouvoir le faire mais ne jamais l'avoir fait à deux ! Quelle horrible lacune ! Il fallait régler ça de suite !... Enfin c'est ce que laissait comprendre le regard de Throll ainsi que son grand sourire en coin qui lui mangeait presque une partie du visage. Evidemment ils allaient entraîner la petite Ophélie au sexe à deux, à trois voir même à 300 si ils le fallait (port de la cape et du bouclier non obligatoire brave gens) : pour ça, la déesse de la mort avait trouvé de bons partenaires très partageurs et relativement bien expérimentés. Continuant de caresser la jeune femme, le ninja au visage masqué ne se priva pas d'essayer de faire directement gémir la jeune femme. Ses mains explorèrent son beau postérieur en lui donnant des attentions bien calmes, pas des caresses agressives de quelqu'un de déjà bien excité. De son côté, le magicien aux cheveux blancs tirant sur le rose s'approcha de la déesse enfin surtout de sa queue soyeuse qu'il attrapa sans prévenir. Souriant en la caressant affectueusement, l'autre demi-boss de Mortedame se justifia avec ceci :

-En général, les chats ou la queue et le cou très sensible ainsi que certaines zones dans le dos... Voyons voir si notre chère déesse à les même faiblesses...

Caressant donc à deux mains la queue féline d'Opéhelie, le magicien au sourire moqueur s'acharna en douceur sur elle, guettant la moindre réaction de la jeune femme ainsi que celles de son camarade qui avait changé de tactique. Au lieu de juste caresser les fesses de la femelle, il s'attaquait d'une main à sa nuque, la caressant, laissant le soin à son autre main de caresser toute la longueur de son dos. Evidemment, il se tenait aussi de manière à ce que la Lynx ne puisse bouger sa queue comme elle l'entendait : il ne faudrait pas qu'elle tente d'échapper aux caresses de Throll. Ce dernier regardant intensément son compagnon, comme si il attendant que le ninja dise quelque chose, ce dernier réfléchit. Continuant ses caresses, le ninja compris et lâcha le dos de la féline pour s'attaquer à son soutien gorge. Il ne fallut que quelque secondes au guerrier pour trouver le moyen de l'enlever sans qu'Ophélie puisse se défendre. Suite à cela, il vit Throll défaire son haut et l'imita. A présent tous sans rien pour couvrir leur torse, les habitants de la pièce pouvaient passer à l'échelon supérieur. Échangeant sa place avec son camarade adepte des blagues merdiques, Grump regarda Ophélie dans les yeux et se décida à lui murmure :

-Si vous vous laissez faire et y mettez du votre, je peux vous assurer que vous allez passer un bon moment.

Et sur ces paroles, il recommença à la caresser mais prit aussi la main de la déesse pour la porter à son torse... Libre à elle de descendre plus bas ou de se complaire dans l'observation de ses tatouages. Sur son torse, il y avait un très belle spirale très très sombre et envoûtante à regarder ou alors il y avait l'étoile sur son épaule. Si Ophélie acceptait de le déshabiller, elle verrait aussi les motifs de ses jambes et celui plus honteux de son bas ventre (qui représentait je vous le rappelle un poney volant !) Mais bon, à trop regarder Grump, elle en ignorerait sans doute Throll qui était en train de lui lécher doucement la nuque en lui caressant la queue et le dos du mieux qu'il pouvait... Ah là là là, tout un programme n'est-ce pas ? En tous cas, throll ne pu s'empêcher de faire un commentaire pour troubler encore plus la situation :

-Je parie que personne n'a encore été aussi doux avec toi hein ? T'en fais pas, on a pas mal d'expérience dans le domaine alors on va te faire grimper aux rideaux... Ranges les griffes par contre par pitié !

Ricanant un peu, le magicien lui envoya une nouvelle vague de léchouilles et de caresses en se demandant si la déesse allait faire quelque chose de plus osé d'ici peu de temps... Il l'espérait en tous cas ! Grump pouvait se montrer patient surtout maintenant qu'il avait les reines mais lui ne possédait pas sa patience d'acier ! Enfin, voyons déjà voir la réaction de la féline à tant d'attentions.
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Décembre 06, 2013, 11:17:40 »

Un semblant de normalité ? Ouais, enfin, tout était relatif, tout de même ... Dans une même chambre, vous aviez une Terranide Lynx Déesse entourée de deux Undead aux propriétés physiques et mentales pas non plus très ... normales. Ou pas tout à fait, ou pas du tout normaux. Donc, le semblant de normalité était quand même vachement relatif et la Déesse le comprenait totalement. Enfin, elle ne comprenait pas tout, faute à son caractère tellement confiant que même avec les deux jeunes morts-vivants qui n'auraient pas insufflés la confiance à la pire des personnes qui aurait eu besoin de la confiance de quelqu'un, paraissaient tout à fait dignes de la confiance aveugle d'Ophélie.Cette phrase ne voulait strictement rien dire. Et pourtant elle, elle commençait à croire aux différents rôles que ces deux demi-boss se donnaient. Etre aussi niaise et crédule était tout de même assez compliqué, ça faisait parti des distinctions de la Déesse, qui se laissa doucement se blottir plus encore dans les bras de Grump qui paraissait bien moins effrayant que son compère. Oui, parce qu'elle ne voyait pas son visage à lui, du coup elle ne voyait pas son sourire large et dangereusement en coin. Celui de Throll qui était en face d'elle lui aurait fait très peur si elle ne s'était pas senti à l'aise entre les bras du ninja. Mais il aurait peut-être mieux fallu pour elle qu'ils ne soient pas si partageur, tant de bontés avaient de quoi complexer la petite Ophélie.

Mais une chose était sure : Ophélie était du genre sensible à toutes les caresses et il ne faudrait pas longtemps ni pour la faire gémir et ronronner ni pour la manipuler pour qu'elle réclame ses caresses et plus, comme un petit chaton en manque d'affection. Le ronronnement de la Lynx s'intensifia en harmonie avec l'intensification des "caresses" de Grump sur ses fesses. Un frisson parcouru toute son échine, son pelage était traversé de frémissements plaisants, un léger gémissement sous forme d'un soupir/miaulement un peu rauque. Gémissement qui se transforma en semi-cri de surprise en sentant les mains du magicien sur sa queue touffue qui essaya de se retirer de ce carquois de peau qui pelotait la queue. Un murmure échappa à la jeune femme qui ne pouvait qu'acquiescer face à Throll :

"- Aaah .. Pas la queue .. !" Elle se tortilla un instant, ses pattes inférieures sur le sol se relevant pas moment quand les cajoleries de Throll sur sa queue se faisaient plus énergiques, lui arrachant facilement des gémissements. Son museau cherchait plus encore un lieu pour se cacher, alors qu'elle haussait les épaules pour dissimuler la gêne face au plaisir de la jeune Déesse.

Et ça n'allait que de pis en pis ou de mieux en mieux, c'étiat encore à définir, Ophélie sentant les mains de Grump masser son cou et de câliner sa colone vertébrale et son dos, son pelage se dressant presque sous les attaques des mains sur ses membres. Elle s'étirait doucement, en redemandant encore, son ronronnement se muant de plus en plus en gémissement et geignement face à ce traitement certes agréables, mais qui amenait la Lynx à retrouver sa nature animale, celle d'un Lynx, d'un félin cajoleur qui ne demandait que ça, des caresses et des attentions. Grump et Throll s'occupaient décidément trop bien d'elle, et la jeune féline se cambra en douceur, offrant plus encore son dos aux caresses. De toute façon, ils la tenaient bien, même si c'était en douceur, et elle ne pouvait pas éviter les étreintes de ces deux "amants". Elle ne comprit pas tout de suite que le "protecteur/dominateur" Grump était en train de l'alléger de son soutien gorge qui rejoint très rapidement le sol. Le premier mouvement d'Ophélie fut de cacher ses deux seins, surtout que les deux jeunes gens changeaient de places. Ses bras ne purent pourtant pas rester à leur places pour cacher sa poitrine très bien formée, puisque Grump lui prit une patte pour la placer sur son torse nu. Torse qui fut dévoré par les regards langoureux d'une Lynx aux portes du plaisir. Elle ne pouvait qu'être d'accord avec son protecteur, elle y mettait déjà un peu du sien, mais l'instinct animal de la demoiselle prenait le dessus.

Ne répondant pas, quelle mal élevée, elle observer effectivement les tatouages du jeune homme devant elle, ne s'apercevant que derrière elle, il y avait Throll qui commençait à léchouiller son cou, la chatouillant, un léger rire s'échappant de la gorge liée par le ronronnement de la demoiselle. Elle ne put résister plus longtemps aux élans de plaisir et d'animalité que ces deux morts-vivants faisaient naître en elle et sa langue rappeuse vint laper le cou de Grump, son museau tapotant contre le creux du cou du jeune homme, sa patte aux doux coussinets descendant le long du torse de Grump. Dommage pour lui, mais Ophélie s'arrêta en cambrant face aux lèches et aux caresses de Throll dans son dos. Si eux ne le savaient pas, Ophélie sentait qu'elle commençait à mouiller, son corps ne pouvant pas encaisser tout ce plaisir en même temps s'en y réagir très positivement. La patte sur le torse de Grump continua sa descente, rejoint par sa jumelle qui se posa sur le menton du jeune homme face à elle. Elle n'avait qu'une envie, maintenant, c'était de l'embrasser. Et ce, en connaissant ce qu'il cachait derrière ce masque. Mais elle n'osa pas, se cambrant plus encore avec un réel gémissement sous les caresses de Throll, sa patte sur le menton de Grump descendant doucement elle aussi, pour défaire le pantalon du jeune Undead. Son museau changea de place, chatouillant encore au passage la peau de Grump avec sa langue, Ophélie retourna sa tête pour atteindre Throll. L'avantage d'être un félin, c'était aussi d'être très souple, et en se tournant, Ophélie pouvait facilement atteindre le visage de Throll, venant doucement l'embrasser. Sa langue vint chercher celle du magicien mort-vivant, un peu rappeuse et timide.

"- Promis pour les griffes ..." Murmura-t-elle avec un nouveau gémissement, serrant ses cuisses pour qu'ils ne s'aperçoivent pas qu'elle mouillait déjà bien.

En tout cas, ses pattes avaient finis leur travail, défaisant totalement le pantalon de Grump qui glissa sur ses jambes face à elle, alors qu'elle se retournait de nouveau pour lui faire face. Ses tétons mis à nus pointaient vers le mort-vivant ninja, d'un air provocateur et demandant des attentions, la jolie Déesse retrouvant un aspect frêle et timide, une main retournant sur le torse et l'autre un peu plus bas que le bas-ventre. Elle avait un peu menti, la main sur le torse ne pouvait s'empêcher de tricoter doucement, les griffes ne laissant presque pas de traces trop voyantes. Lui ne devait sentir que de légères griffes qui entraient et ressortaient sur son torse, comme celles d'un chat qui profite. Elle se laissa doucement aller de nouveau contre Grump, se blottissant entre ses bras, son museau cherchant tout de même à embrasser ou à trouver des attentions, son air démuni et enfantin ne donnant qu'une envie : celle de lui plaire et de lui faire du bien. Le bout de la langue rouge d'Ophélie restait un peu en dehors de sa bouche alors qu'elle ronronnait, gémissait, soupirait de plaisir.

« Dernière édition: Décembre 06, 2013, 11:22:44 par Ophélie » Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Décembre 07, 2013, 11:14:15 »

Comme deux araignées ayant enfin emprisonné une pauvre mouche dans leurs toiles, Grump et Throll se sentaient très satisfait de la tournure des événements. Avoir une déesse de son côté, même si elle restait très affaiblie, ne pouvait qu'être une bonne chose à moins que ce ne soit la déesse du suicide ou encore de l'ennui. Effectivement, avoir une déesse qui ferait encore plus la gueule que le concierge avec en plus une face plus endormie que celle de Tryzox... Ce serait mortellement chiant... Et quand à celle du suicide n'en parlons même pas ! Mais bref, Ophélie, malgré son visage et ses autres attributs félins, restait une bien plus belle déesse à vénérer. Surtout qu'elle était quand même disposée à laisser ses premiers ''fideles'' abuser de son corps : peu de déesses feraient ça même si c'était par incompétence. Excités à l'idée de pouvoir ajouter une divinité mineure à leur ''tableau de chasse'', les deux demi-boss de Mortedame continuèrent leurs attentions. La guerre sur deux fronts qu'ils faisaient à Ophélie devait être intenable pour cette dernière et les deux Undead le comprirent bien vite quand elle gémit de manière plus que régulière. Ce fut apparemment Throll qui marqua le plus vite des points et cela rendit un tantinet jaloux son camarade ninja : lui il avait toujours été doué pour les préliminaires contrairement à ce gros bourrin de Grump. Mais qu'à cela ne tienne ! L'homme tatoué ferait de son mieux aussi et il avait quelques petites techniques de son côté.

Etant resté doux avec la pauvre poitrine de la féline (malgré qu'elle se fasse une joie d'essayer de le picoter avec ses griffes comme un véritable matou !) Le guerrier changea de style et prit ces deux délicates orbes de chair à pleine mains. Les caressant d'abord de la paume, il prit enfin les tétons entre ses doigts car les petites excroissances semblaient le narguer et on ne narguait pas Grump sans en subir les ''conséquences''. De son côté, Throll avait fort à faire : entre répondre aux baisers d'Ophélie (chose qu'il avait un peu de mal à faire car il n'était pas habitué à un museau félin) et titiller son appendice caudal, il n'avait presque pas le temps de placer ses coups à lui. Abandonnant brièvement cette queue si tentante à toucher, il se dirigea vers la raie de ses fesses, écarta le fin tissu qui restait sur le corps de la déesse et constata quelque chose qui le fit sourire. Embrassant encore la nuque de la féline, il souffla assez fort pour que les deux l'entendre :

-Et bien ma jolie, on est déjà tout feu tout flamme ? Mais ce n'est là que les préliminaires ! *regardant Grump* je crois qu'à la fin elle ne pourra même plus tenir sur ses jambe la pauvre !

Et disant cela, il introduisit avec une délicatesse extrême un doigt dans la fente intime de la Lynx. De son côté, le mort-vivant tatoué de partout se débarrassa de son pantalon l'entravant encore un peu et caressa encore plus la poitrine de la créature en face de lui : roulant ses petits tétons entre ses doigts ou tirant légèrement dessus pour les laisser rebondir follement par la suite, tout était bon pour faire gémir Ophélie. Voyant son camarade enlever avec expertise la dernière pièce de vêtements de leur amante d'un soir (ou plus ?) Grump s'excita lui aussi. Sentant sa langue frotter contre l'intérieur de son masque de ninja, le demi-boss regarda Ophélie intensément avant de l'attirer contre lui. Ce geste qui pouvait paraître protecteur surprit Throll mais quand il vit son camarade abaisser son masque, il comprit. Cependant, vu qu'il fallait l'expliquer à Ophélie, Throll ne se priva pas d'y aller de son commentaire au moment où la longue langue de Grump touchait l'oreille de la déesse des morts :

-Ce qu'il y a de bien avec la sale gueule de Grump c'est qu'il a une longue langue très agile ! Faudrait qu'il te montre comment il peut faire le caméléon des fois c'est epic !

Cette intervention fut salué par un grondement sourd accompagné d'un doigt d'honneur de la part du ninja qui continua à lécher les oreilles d'Ophélie avec application, sa langue allant partout. Trouvant que c'était aussi le bon moment pour se dévêtir, le magicien aux yeux rouge se retrouva dans le même état que son camarade et regarda ce dernier, se demandant si on pouvait enfin aller plus loin. La réponse était apparemment oui car le ninja remit son masque en place puis poussa Ophélie sur le lit, se plaçant près de sa tête pour tendre les bras et caresser ses seins. Throll pour sa part alla se caller entre les cuisses de la déesse et s'abaissa jusqu'à ce que ses lèvres approche de sa fente intime. Ne pouvant s'en empêcher, le jeune homme aux traits harmonieux dit à voix basse et sensuelle :

-Et bien il est temps de ''goûter'' la déesse hein ? ''Bon appetit''.

Et il plongea sa langue en Ophélie avec une expertise presque outrageante, remuant et touchant tous les points sensible de la belle créature. Grump quant à lui espérait surtout que la déesse s'occupe d'elle pour le récompenser des attentions qu'il donnait à sa poitrine car la déesse était vraiment bien placée pour ça. Voilà, les choses sérieuse venaient de commencer : Ophélie tiendrait-elle longtemps ou alors voudrait-elle reprendre les reines des ébats ? Grump et Throll auraient bien aimés voir cela !
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Décembre 07, 2013, 05:52:39 »

Le prix à payer, en fin de compte, pour avoir des fidèles n'étaient pas réellement cher. Tout était relatif. La Déesse payait plus ou moins de son corps les deux Demi-Boss pour les remercier d'avoir accepté sa proposition. Et si eux en profitaient, Ophélie ne pouvait pas nier qu'elle était pas si mécontente de ces évènements surprenants. Bon après tout, dans une chambre, deux hommes et une femme, ça ne pouvait donner à peu près que ça. Surtout, si la demoiselle est une Féline vêtue d'un bikini qui parait vouloir tout faire pour retrouver ses pouvoirs. Et effectivement, si elle profitait des attentions, elle pouvait dire qu'elle n'avait jamais été le centre d'autant d'attentions en si peu de temps. La nouveauté c'est très agréable, mais une nouveauté dans ce genre était on ne peut plus fatigante et la frêle Ophélie ne pouvait le nier. Elle avait l'endurance des félins sauvages, tant lors de ses voyages dans les landes dévastées que lors de ses ébats amoureux, mais face à deux amants, elle n'était pas sûre de tenir réellement le coup. L'endurance féline, c'était celle des animaux sauvages qui peuvent courir et chasser des heures durant et malgré le fait que la Jeune Déesse ai été élevée comme une humaine, elle avait gardé ses capacités physiques héréditaires, naturelles et été restée une sportive. Elle pouvait donc déjà compter sur cela pour tenir face à Throll et Grump et à leurs attaques sexuelles.

Ses yeux mauves se fermèrent à demi, ses cils l'empêchant d'apercevoir totalement ce que faisait Grump face à elle. Mais elle sentait bien ses mains sur ses seins, et un léger roucoulement lui échappa, alors que le cambrement de son dos donnait encore plus ses seins à Grump, lui intimant presque de continuer, si Ophélie avait pu demander quelque chose. Mais elle n'était pas du genre à réclamer et les caresses si douces de ces deux morts-vivants (qui eut cru que des Undead étaient si doux ?) la remplissait déjà d'un plaisir que son souffle plus court et saccadé traduisait bien. Subir de telles conséquences valaient de loin la peine de le narguer, se faire punir ainsi était terriblement exquis. Ses tétons trouvaient de biens plaisantes attentions auprès des mains de Grump, et le tricotage sur son torse alla de plus belle. Il subissait un peu le plaisir de la Déesse qui sentant sa queue abandonnée par l'Undead derrière elle, l'enroula entre les jambes de Grump avec un doux ronronnement. Un nouveau frisson passa sur le pelage doux d'Ophélie quand Throll embrassa sa nuque, une main enlevant le reste de son habit. Elle baissa un peu la tête, comme honteuse, cachant assez mal sa gêne en essayant de cacher son museau dans ses cheveux. Un léger grognement échappa à la Déesse qui se tut, n'osant pas parler tant sa voix déjà frêle aurait été totalement inaudible sous l'effet du plaisir et des ronronnements et gémissements qu'elle lâchait sans discontinuer.

Puis, de toute manière, Throll venait de légèrement la pénétrer avec une douceur à faire fondre n'importe quelle femelle sensible comme Ophélie. Ou à faire gémir, aussi ... Rien qui ne lui laissait l'occasion d'en placer une, même si elle voulait nier le fait qu'elle ne tiendrait plus sur ses jambes ... Quoiqu'elle ne soit pas sûre de la non-véracité des propos du magicien, un gémissement plus aigus que les autres sortant de la gorge de la Jeune Déesse. Quand Grump enleva totalement son pantalon, la queue d'Ophélie, douce, vint se faufiler entre elle et le jeune homme, caressant le torse comme les pattes de la demoiselle, passant lentement sur les tatouages comme pour les dévorer de ses coussinets. Ses tétons qui avaient durcis comme jamais comme des légères piques qui voulaient protéger les globes de chair et de duvet de la Terranide, des piques de peau qui se laissait agréablement torturer par les doigts experts de Grump. C'était donc cela, avoir plusieurs partenaires ? C'était ne plus savoir où donner de la tête, ne plus savoir d'où venait le désir et le plaisir ? La Jeune Déesse se posait la question, dans les brumes de son esprit, sa naïveté dévorant ce plaisir comme le fruit d'une passion mérité, cette nouveauté à laquelle l'initiait les deux morts-vivants. Ils avaient ainsi la virginité de son esprit face à une perversion mille fois plus gouteuse. Ophélie releva l'une après l'autre ses pattes inférieures quand elle sentit le tissu qui cachait son intimité tomber sur le sol. D'un petit coup de patte, elle envoya le tissu mauve avec son soutien gorge, dans un coin plus éloigné de la pièce, alors que Grump la ramenait vers lui. Sa queue s'échappa pour aller doucement caresser le torse de Throll que la Petite Ophélie avait légèrement délaissé.

Que faisait donc son protecteur ? Car elle le voyait maintenant réellement comme un protecteur, certes dominateur, mais plus sage que le magicien. Avait-elle raison, seule la suite des évènements nous le dira ... Elle avait senti son regard, et se retrouvant blottie contre le torse, son museau s'amusa à chatouiller le creux du cou du jeune homme, sa langue rappeuse léchouillant le cou d'un air attentionné et délicat, jusqu'à ce qu'elle sente une langue bizarrement longue sur une de ses grandes oreilles. La réaction fut immédiate face à l'élan de plaisir qui éclata chez la jeune Ophélie, un véritable miaulement (parce que oui, les lynx miaulent, d'abord) lui échappant, un miaulement empreint de plaisir, de désir et qui prouvait la sensibilité de la demoiselle quand on touchait à ses oreilles.

"- Aaah ! Miaaau .. Non.. ! Grump, pas les oreilles !" Sa voix était faible et suppliante, et comme pour se venger elle mordilla de ses crocs le cou du jeune homme qui continuait de lui lécher les oreilles. Douce torture d'un côté comme de l'autre, Ophélie mordillant le lobe de l'oreille du masqué, sa langue rappeuse léchant le un peu le cou de temps à autres. Elle sentait la langue du Ninja allant et venant sur ses oreilles frissonnantes dont le duvet s'hérissait, la Lynx se recroquevillant plus encore avant de se retrouver sur le lit en un quart de seconde, ses oreilles prenant une position penaudes sa queue se déroulant une énième fois. Son point d'attache étant Throll qui glissait doucement mais surement sa tête entre ses cuisses, la queue touffue et sensible d'Ophélie se chercha un endroit où se poser pour n'embêter personne, alors que les pattes supérieures de la jeune femme se faisaient plus entreprenantes. Elle pouvait au moins les remercier de tant d'attentions sur sa personne, et le mieux placé était effectivement Grump. Sans réellement bouger, la jolie Déesse se plia un peu en se relevant sur un coude pour atteindre sans trop de difficulté le bas ventre du ninja.

Sa patte cherchait attentivement sans vraiment regarder le membre du mort-vivant, ses doux coussinets faisant une pression chaude sur l'objet du désir d'Ophélie. Elle avait rangé toutes griffes qui auraient pu faire mal au ninja, parce qu'il aurait pu le sentir passer. Surtout que la Déesse se courbait, cambrait sous les assauts répétés de la langue de Throll dans son intimité, ne répondant pas à la pique du magicien, ses gémissements devenant de plus en plus souvent des miaulements de plaisirs, la rapprochant toujours plus de sa nature féline. Throll pouvait s'apercevoir sans problème que sa langue faisait de l'effet à sa maîtresse qui mouillait bien plus encore, la cyprine coulant un peu dans le duvet qui recouvrait le haut des cuisses de la Déesse. Essayant de faire abstraction de ce plaisir de plus en plus enivrant, Ophélie se concentra sur membre de Grump qu'elle attrapa avec ses pattes pour l'approcher un peu plus de son museau. Sa langue rappeuse se posa délicatement dessus, alors que la patte qui tenait le vit commençait de léger allers-retours. Si la jeune Déesse ne comptait pas prendre les rennes par un grand manque d'habitude, elle avait pas contre l'habitude "d'aider" à sa manière. Léchant d'abord simplement le membre de Grump, légèrement pliée pour y avoir accès, son museau un peu humide y appliquant de légère pression, il sentit les babines d'Ophélie s'apposer dessus et sa langue s'enrouler autour du membre. Le mouvement était rapide, elle sortait et rentrait le vit dans sa bouche pour l'instant un but simple, plaire à Grump. Oui, oui.

Throll devait avoir touché avec sa langue un point encore plus sensible d'Ophélie car malgré le fait que sa bouche soit encombrée, Grump, le plus proche d'elle, put entendre un gémissement plaintif. Elle releva les yeux vers le ninja, laissant le vit tranquille un instant pour demander d'une voix espiègle :

"- Est-ce que .. ça .." Elle hésita un instant sur le terme à utiliser, gémissant encore une fois, " te plaît .. ?" Son regard était langoureux, sa bouche retourna doucement à la tache. Sa queue vint un peu remercier à sa manière Throll, alors que la déesse se rapprochait dangereusement d'un orgasme, tant il était expert. La queue vint caresser les cheveux du jeune homme, descendant dans le dos pour frotter un peu la peau.
Journalisée
Le personnel de Mortedame
-

Messages: 30



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Décembre 08, 2013, 03:06:28 »

La température avait bien grimpé depuis l'entrée d'Ophélie dans cette pièce : même des morts-vivants pouvaient le sentir. Ce n'était qu'un mieux justement car les deux gardiens auraient été déçut si la déesse se serait contenté de rester passive tout le temps. L'amenant petit à petit à se délivrer de sa timidité et à devenir plus perverse, les deux créatures sourirent sans le vouloir quand elle commença à véritablement gémir. Chacun savait où agir pour obtenir plus d'effets mais Throll comme Grump se retenaient encore un peu. En effet, il fallait ici que la déesse des morts-vivants en réclame toujours plus pas la vider lors d'assauts brutaux et la laisser ensuite convulser de plaisir sur le côté. Même si la vision de la pauvre féline essoufflée pourrait être très excitante pour Grump, ce dernier n'avait étrangement pas envie de ça... Au contraire il voulait voir Ophélie prendre son pied du début à la fin, sans que ça ne déborde et devienne trop extrême. Après tout, lui quand il était avec une femme, c'était souvent la violence qui prônait : bdsm et domination brutale de la partenaire qui n'avait son mot à dire. Ici, et il se répétait en disant cela, il voulait juste que la Lynx y prenne beaucoup de plaisir... Mais en donne aussi à ses deux amants. Etant à présent sur le lit avec elle, les deux demi-boss choisirent une voie d'attaque différente, Throll allant directement là où la pauvre fille allait bien apprécier tandis que son collègue faisait plutôt du ''soutien'' en attaquant encore les tétons de la jeune femme.

Ophélie ne resta heureusement pas passive et accompagna le mouvement en s'occupant du sexe dressé du ninja : même si c'était assez... Nouveau pour le guerrier tatoué de se faire servir par une ''Terranide'', il ne détestait pas vraiment l'expérience. C'était juste que la présence du museau et la langue râpeuse d'Ophélie étaient bizarre : les coups de langue amenaient de drôle de sensation dans le corps du mort-vivant tatoué. N'en pouvant plus de rester là comme ça, Grump soupira de plaisir et dit avant d'entamer son mouvement :

-C'est pas mal mais tu pourrais encore mieux faire... Attends un peu.

Se redressant, le ninja se déplaça de manière à placer sa queue juste entre les seins de la créature. Lui indiquant comment enfermer la bâton de chair entre ses deux seins, Grump sourit sous son masque en se demandant si la déesse allait le faire et allait le faire bien. Essayant de jeter un regard derrière lui, le guerrier fut bloqué par la queue d'Ophélie qui semblait caresser Throll de manière bien douce. Pensant avec humour en voyant enfin son collègue lécher la Lynx que Throll n'était finalement pas bon qu'à faire aller sa gueule pour vanner, Grump reporta son attention sur Ophélie et lui donna quelques instructions. Il lui dit comment bouger ses seins pour lui donner du plaisir et la récompensa en pinçant doucement ses seins : tâtant d'abord, il les fit ensuite rouler entre ses doigts avec douceur pour plaire à Ophélie. Continuant son petit travail, il montra à la déesse que c'était pas mal mais ne pu s'empêcher de demander avec un ton chaud et sensuel :

-Alors chère déesse ? Pas mécontente d'avoir trouvé des fideles ici hein ? Mais peut-être que juste ça n'est pas assez ? Peut-être voulez vous qu'on aille tous les deux... En vous ?

Et oui, Grump n'avait pas encore lâché son idée de faire dire à Ophélie qu'elle en voulait plus, qu'elle voulait qu'on la défonce sans pitié. Evidemment, il savait que la Lynx serait timide mais même une grande timidité avait ses limites face à  un plaisir intense. Surtout que Throll y ajouta son grain de sel en relevant la tête :

-C'est vrai qu'elle a beau avoir bon goût, j'aimerais bien goûter ''l'intérieur'' de cette belle créature moi...

Ricanant en cœur, les deux hommes auraient bien aimé entendre la belle Lynx leur dire d'une voie tordue par le plaisir de la prendre sauvagement mais ils n'allaient pas attendre sans rien faire aussi l'un comme l'autre reprirent leurs activités respectives. Grump commença à pousser un peu avec ses hanches pour que sa queue frotte la peau si douce de la déesse et remercia son statut d'Undead qui lui conférait une endurance bien plus élevée que la moyenne. Lui touchant les tétons avec plus d'ardeur qu'auparavant, le ninja grogna plus régulièrement son plaisir et dit dans un souffle :

-Allez déesse, demandes-nous de te prendre... Je sais que tu en as envie.

Si elle acquiesçais et disait les paroles magiques, Grump se retirerait de sur elle pour qu'elle puisse se mettre en position... Annonçant ainsi le ''plat de résistance'' de ces ébats particuliers ! Le ninja, et sans doute le magicien, en salivaient d'avance...
Journalisée

Ophélie
Dieu
-

Messages: 218


Déesse ... esclavagée.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Décembre 08, 2013, 10:27:41 »

Pour l'instant Ophélie préférait amplement que Grump refroidisse ses ardeurs sadiques et trop brutales, la jeune femme n'aurait pu le supporter. Elle avait besoin d'expérience, elle avait besoin d'expérimenter encore plus un monde auquel elle n'était pas habituée. Et cet apprentissage passait par la perversion de l'esprit timide et renfermé de Jeune Déesse qui avait encore du mal pour l'instant à imaginer comment ils comptaient le faire à trois ... Oui, parfois, malgré ses expériences, la Terranide ne connaissait pas les "élémentaires" du sexe et les deux morts-vivants étaient train de bien la former. Apprécier les traitements de ces deux amants était un vil mensonge, elle ne pouvait qu'adorer et suffoquer de plaisir face à leurs caresses, face à cette langue curieuse qui venait se promener dans son intimité trempée. Et la perversion de son esprit était déjà bien entamée, comme pouvait en attester les nombreux gémissements, les nombreux miaulement de la Lynx qui ne pouvant en réclamer plus de peur de succomber totalement, ne voulait tout de même pas que cela s'arrête si tôt et en si bon chemin. Cette manière de faire était une bonne chose pour les deux Undead : ils étaient des fidèles d'une divinité, mais ils y gagnaient surement une maîtresse régulière qui se laisserait sans doute bien éduquer aux autres plaisirs personnels de ses deux premiers fidèles.

Nouveau, particulier, l'expérience de la langue féline de la demoiselle devait être presque dérangeante pour Grump et Ophélie s'en excusait d'avance. Elle releva son regard conquis de plaisir vers le tatoué et le laissa bouger comme il voulait, comprenant petit-à-petit ce qu'il voulait faire. Elle ne pouvait être sûre de bien le faire de manière à contenter le jeune homme, mais il était sûre qu'elle allait le faire. Emprisonnant le membre dressé de son amant entre ses deux seins, elle commença de légers mouvements, en plaçant chacune de ses pattes sur chacun de ses seins pour imprimer un mouvement aux deux globes de chairs. Obéissant rapidement aux explications du tatoué qui était décidément bien au courant de ce qu'il voulait, la Jeune Déesse continua à faire glisser le vit entre ses deux seins, allant jusqu'à lécher de sa langue le gland qui venait si près de sa bouche. Avec un mouvement plus brusque de ses seins qui caresser bien le membre, elle enfonça le haut de la queue de Grump entre ses babines, sans y laisser sa langue, juste suçotant. Un nouveau gémissement lui échappa. Le masqué s'occupé de plus belle de ses tétons, lui arrachant sans discontinuer des miaulements.

Elle tourna les yeux vers Grump puis vers Throll, un murmure lui échappant. Un murmure qui laissait entendre qu'elle n'arrivait pas encore à dire qu'elle voulait qu'ils la défoncent violemment, comme une vrai chatte en chaleur. La voix de Grump, celui qu'elle devait préférer, décidément, vint chatouiller l'oreille de la lynx qui gémit quand Throll enleva sa langue de son intimité brulante. Ils allaient la rendre folle, totalement folle de plaisir et de désir, d'une jouissance toute proche mais qui n'était pas encore là. Etait-ce du à sa grande résistance ? Elle aurait voulu jouir, souffler enfin face à ses deux amants, mais elle était en haleine, en attendait plus encore. Quand elle allait parler, ils allaient être servis. Sa voix étaient déjà enrouée par les nombreux ronronnements qu'elle avait laissé entendre aux débuts des ébats, totalement fatiguée par ses gémissements et ses miaulements.

"- Je .. Je .." Elle s'arrêta, essoufflée, le membre de Grump revenant d'un coup dans sa bouche alors qu'il faisait un mouvement de hanche pour frotter contre les seins au doux duvet de la Lynx. Elle lança un regard empli de désir, un peu d'appréhension. Comment pouvez-t-il aller tous les deux en elle ? Par ... par son vagin ? Non, ce n'était pas possible. Et l'illumination se fit dans le cerveau de la demoiselle. Pourquoi ? Sa queue qui venait de quitter le dos de Throll remontait vers  elle et elle effleura son œillet .. Un frisson passa sur tout le pelage d'Ophélie qui eut un nouveau murmure. Grump devenait pressant, son désir aussi, mais maintenant, elle appréhendait.

"- Pre..prenez-moi !" Sa voix, enrouée, petite et timide trahissait le plaisir accumulé. " -Prenez-moi .. Tous les deux ..! Prenez-moi .. mia.. violemment ... tous les deux ..!" Elle sentit Grump bouger, retirant son membre de seins de la Lynx qui leur jeta un regard curieux. Comment devait-elle se mettre .. ? Mordillant un instant sa lèvre inférieure, elle reprit la parole, son souffle court, son ventre nu secoué par des frissons et par sa respiration saccadée. " - Comment .. comment allez-vous ... faire ?" Elle avait peur de paraître bête, sa queue s'enroula lentement autour de sa jambe, obligeant un des morts-vivants à la relever s'il voulait avoir accès à ses fesses. Son corps déjà frêle se recroquevilla encore un peu, alors qu'elle se mettait sur un côté, le côté droit, cherchant à se placer le mieux qu'elle le pouvait, tout son poids sur sa hanche, un regard allant de Throll à Grump. " - Et .. lequel d'entre vous .. va ..va .." Elle n'arrivait pas à sortir le mot qu'elle ne connaissait pas, de toute manière. Un rapide regard vers ses fesses devait faire comprendre à ses deux amants de quoi elle parlait.

"- Mais .. surtout " murmura-t-elle finalment, " prenez-moi comme des bêtes .. je vous en prie .." Une supplication bien agréable, aux oreilles des deux morts-vivants, sans aucun doute.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox