Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

La belle et la bête ♥

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos
Inscrivez-vous

Virginie

Humain(e)

La belle et la bête ♥

samedi 01 octobre 2011, 20:39:25

Au loin, des cloches sonnaient les neuf coups du soirs, indiquant ainsi l'heure : 21 heures. Il était déjà si tard ? Le temps passait si vite... J'avais passé plus de deux heures sur un long problème d’équation différentielle qui me posait plus de soucis que d'habitude. J'ai été déterminée à le résoudre coute que coute, mais là, mon cerveau commençais à sérieusement saturer. Je lâchais mon stylo, abandonnant l'exercice là où il en était resté, et souffla un grand coup. J'avais besoin de prendre un peu l'air...

Après avoir enfilé ma robe, et arrangé brièvement ma coiffure, je sortis du lycée. Chaussée de mes ballerine, j'arpentais les rues de Seikusu en souriant, guillerette, sautillant presque à chacun de mes pas. A tel point que ceux qui ne me connaissait pas pourraient croire que j'avais un peu abusé sur la tequila, en me voyant ainsi. Mais non, j'étais d'humeur joyeuse, tout simplement. Mes pas me menèrent devant l'entrée du parc municipal, qui était fermé à cette heure ci. Dommage, c'était pourtant l'endroit rêvé pour prendre un bon bol d'air frais. Pas si dommage que ça, en réalité...

Je continuais à marcher, longeant le mur grillagé qui entourait le parc, jusqu'à trouver un endroit un peu plus bas que les autres, offrant plus de prise notamment grâce aux mailles élargies du grillage, donc plus facile à escalader. Mmh, qui a dit que j'étais une fille sage ? Je grimpais avec une facilité toute relative le petit mur, et arriva sans encombre de l'autre coté, atterrissant sur l'herbe. Parfait, j'y étais ! Et maintenant..? En fait je ne savais pas quoi faire, là... Je riais, doucement, frappée par ma propre niaiserie, et commença à me balader. C'était la raison de ma présence ici, après tout.

Le parc était composé de deux zone. Il y avait du gazon et des aires de jeu dans la première, idéal pour les enfants, et les piques-niques. Tandis que l'autre était une espèce de foret, dans laquelle des sentiers étaient tracés pour permettre aux gens d'y flâner librement, et c'était là que j'allais. Bien évidemment, il fallait que je sorte des sentiers battues, c'était quand même plus attrayant. L'herbe était suffisamment haute pour me chatouiller les chevilles, ce qui n'était pas désagréable en soi. Il faisait assez sombre, malgré les réverbères placés un peu aléatoirement sur le chemin, mais je parvenais quand même à slalomer entre les arbres. Certaines branches récalcitrante réussirent cependant à frapper doucement mon visage, à deux reprises. Je ne m'inquiétais pas outre mesure du manque de luminosité. On était à Seikusu, il ne pouvait rien m'arriver ... si ?
Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !

Ma fiche ?
Mes rps ?
Just over there ~

Keeshanic

Terranide

Re : La belle et la bête ♥

Réponse 1 samedi 01 octobre 2011, 21:51:53

 Qui aurait cru qu'il serait si difficile de s'adapter à la vie sur Terre?  Bon nombre d'habitants de Terra venait régulièrement et malgré la différence des mondes, ceux-ci se fondait sans problème à la foule. La vie était beaucoup moins évidente pour Keeshanic, qui devait passer son temps à se cacher. On s'entend que c'est beaucoup plus difficile de se fondre dans une foule quand on est plus grand qu'un humain, recouvert de poil blanc et noir et surtout, nu comme un vers. Par chance, il avait trouvé refuge chez deux humaines qui avaient décidé de le garder et de le traiter comme un simple chien... Un simple chien de deux mètres de haut, avec une libido impressionnante, bipède et capable de parler mais, un chien tout de même. Mais malgré cela, il n'en pouvait plus de devoir rester cacher. Pourquoi ne pouvait-il pas sortir lui aussi? C'était un terranide  de forêt, c'était de la torture de devoir être enfermer comme ça! Son seul contact avec le monde extérieur? Une seule fenêtre qui donnait sur un grand parc... Mais cette fois, s'en était assez. Danger ou pas, il allait devoir se dégourdir les jambes.

21 heures du soir. Ses deux maîtresses étaient bien loin et elles ne risquaient pas de revenir avant bien longtemps, c'était donc le moment d'agir. À vrai dire, la raison de sa sortie n'était pas seulement dû au manque d'air frais, mais également d'une vive douleur qu'il n'arrivait pas à faire taire. En effet, c'était l'un de ces jours où la malédiction qui le rongeait de l'intérieur battait presque son plein, lui donnant une irrésistible envie de reproduction, au point où la frustration et l'envie se faisait ressentir dans tout son corps. En plus ses maîtresses étaient souvent nues, si ce n'était pas de la provocation, il ne pouvait pas dire ce que c'était! Non mais franchement...

 Discrètement, le loup se glissa hors de l'appartement, utilisant les escaliers de la galerie arrière qui débouchait sur une ruelle, se dirigeant ensuite vers le parc en évitant les lumières pour ne pas se faire voir. En seulement quelques minutes, il était finalement en place, à l'abri des regards mais, avec une bonne vue sur les sentiers. Sa mission? Trouver une femelle avec qui s'accoupler pour enfin faire le vide... De son esprit... Ouais, son esprit.

L'attente ne fut pas long du tout en fait, ce qui était bien surprenant... En fait ce qui était surprenant était davantage le fait que sa cible décides de sortir du sentier pour passer directement devant sa cachette. Uh... Bah voilà qui était plus simple que prévu finalement. En temps normal, il n'aurait jamais songé à une telle chose, mais la frustration sexuelle lui empêchait de réfléchir normalement, le transformant en une vraie bête de sexe qu'on aurait privé de luxure durant plusieurs mois avant de la relâcher en pleine nature. Il laissa un moment à la jeune fille pour qu'elle s'éloigne un moment du sentier, puis sans attendre un moment de plus, il sauta devant elle, la repoussant avec son crâne pour qu'elle n'avance pas plus.

L'humaine se retrouvait à présent devant un loup beaucoup plus gros que la normal, recouvert d'un poil à l'apparence soignée et soyeux, de longues griffes aux bouts des pattes. Keeshanic n'avait pas l'air de démontrer d'agressivité, mais ses yeux dégageaient une lueur qui ne laissait prévoir rien de bon. Mais le détail que l'humaine n'allait pas pouvoir manquer, c'était le membre d'une grandeur et largeur impressionnante, qui pointait dans sa direction. Allait-elle être effrayer? Peu importait, car même si elle tentait la fuite, Keeshanic n'allait pas hésiter à la mettre au sol pour avoir ce qu'il voulait. Soit elle embarquait, soit elle allait devoir vivre avec les conséquences, elle avait le choix.
Pvt. Keesh, gros con première classe.

Virginie

Humain(e)

Re : La belle et la bête ♥

Réponse 2 mardi 04 octobre 2011, 08:01:50

Mon escapade nocturne se poursuivait sans encombre, sous le feuillage des grands arbres. Une douce brise s'était levée, faisant flotter ma chevelure avec légèreté. Je fredonnais gaiement un air d'une musique que j'avais entendu plus tôt, à la radio. L'insouciance guidait mes pas ... J'étais loin de m'imaginer le sort que le destin m'avait réservé.

Un monstre poilu surgit de nulle part et s'arrêta devant moi, l'air féroce et le regard menaçant. L'émotion m'etreignait tellement que j'en perdis la voix, je tentais de crier mais aucun son ne parvenait à s'échapper de ma gorge. En face de moi se tenait un espèce de loup garou, il était certes moins terrifiant que ceux que l'on voyait dans les films, mais la rencontre était quand même très éprouvante. Ce genre de bête existait donc vraiment ? N'est-ce pas simplement le fruit de mon imagination ? Je clignais longuement des yeux, mais à leur ouverture il se tenais toujours devant moi. Son souffle rauque parvenait jusque mes oreilles, une bien effrayante melopée...

Mon regard ne pouvait se détacher du sien, d'un rouge aussi flamboyant que les flammes de l'enfer ... Cette allusions me donna des frissons. Je voulais me retourner et fuir, m'emmitoufler dans ma couette et me dire que cela n'était qu'un cauchemar, un simple cauchemar. Mais mon corps ne m'obéissait plus, je restais tetanisée par la peur. Il m'aurait sauter dessus et planter ses crocs dans ma gorge que je n'aurais même pas pu réagir...

Je remarquai alors un détail qui m'avait échappé jusque la. Le sexe de la bête était dressé, droit comme un piquet. C'était moi qui l'excitait comme ça ? Je deglutis avec difficultés. Il était hors de question que je le laisse s'approcher de moi dans cet état ! Dans un bref moment de lucidité, je parvins à reprendre possession de mon corps, et pris mes jambes à mon cou. Je courais à travers la foret, slalomant entre les arbres, paniquées. Je savais qu'il me suivait, mais je refusais d'y penser. Je continuais à regarder devant moi, je ne me retournais pas. Malgré tout, je ne vis pas une racine s'élever un peu plus que les autres. Zut ! Mon pied butta contre celle ci et je tombai, paumes et genoux à terre. Ma robe descendit et glissa sur mes hanches, révélant mes deux fesses rebondies séparé par la ficelle bleue de mon string. La panique s'empara de moi, encore plus intensément qu'avant. J'étais vraiment mal barrée... Tandis que mes espoirs s'envolaient peu à peu, j'osais enfin jeter un oeil derrière moi, par dessus mon épaule, un regard terrifié...
Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !

Ma fiche ?
Mes rps ?
Just over there ~

Keeshanic

Terranide

Re : La belle et la bête ♥

Réponse 3 jeudi 20 octobre 2011, 23:21:22

 La fuite étais-ce donc... La jeune fille ne devait vraiment pas savoir à qui elle avait à faire. Pensait-elle vraiment pouvoir gagner à la course contre un loup comme lui? En forêt en plus? Elle se trouvait dans son élément, toute forme de fuite n'était qu'une façon de retarder l'inévitable. Bon, tant pis pour elle dans ce cas, il ne se retiendrai  pas une fois qu'il l'aurait entre ses griffes... Ce qui ne saurait tarder. D'humeur sadique, Keeshanic laissa une longueur d'avance à la jeune fille, question d'apprécier un peu plus la chasse... Quelques secondes? Disons environ cinq... Oui cinq c'est parfait! Ça laisse juste un peu de temps à la victime pour croire que son chasseur a abandonner sa chasse, donnant une petite lueur d'espoir qu'on écrase ensuite aussi aisément qu'un insecte.

Voilà, délais écoulé, il était était temps de se mettre en chasse... Chose qui malheureusement ne dura pas très longtemps alors qu'elle s'écrasa sur le sol après quelques temps. Bon et bien... Dommage aussi bien pour lui que pour elle. Bien qu'il n'avait pas pu goûter à son entré, il était temps de s'attaquer au plat de résistance! Il faut dire qu'elle était dans une position qui demandait presque à ce qu'il vienne y mettre le nez... Ou tout autre appendice. Toujours à quatre pattes, le loup renfila son entre-jambe pendant un moment avant d'arracher son sous-vêtement d'un coup sec, dévoilant son sexe au pervers poilu qui se léchait déjà les babines en poussant un grognement qui en disait long. Il la renifla pendant un moment avant finalement de faire ressortir sa langue qui s'attaquait à sa petite fente nue, léchant pénétrant ses petites lèvres intime avec la vigueur et la bestialité d'une bête sauvage en rut. Oui bon d'accord, c'est pas mal son cas en ce moment il faut dire.

Pour quelqu'un comme Virginie qui ne connaissait pas l'existence des terranides, cette situation devait être dégradante, car malgré ses différences, il ressemblait énormément à un animal... Donc pour elle, elle était véritablement en train de se faire violer par un chien en chaleur. Difficile de dire comment elle allait le prendre comme les bruits obscènes de sa langue était la seule chose qui résonnait à ses oreilles. Qu'elle gémisse, qu'elle pleure ou qu'elle pousse de long gémissement de plaisir, rien de tout cela n'importait pour la bête qui s'adonnait à la tâche. Car au final, qu'elle aime ou pas, elle allait y goûter... Au sens littéraire de la chose. (Mais on ne vous dit pas quoi, c'est vulgaire sinon!) Ses jambes fermement garder en place à l'aide de ses pattes, elle ne pouvait plus fuir, alors si c'était toujours dans ses intentions, il était temps de changer de plan... Avant que le loup ait fini sa dégustation.
Pvt. Keesh, gros con première classe.

Virginie

Humain(e)

Re : La belle et la bête ♥

Réponse 4 vendredi 04 novembre 2011, 21:24:54

Virginie se trouvait toujours à quatre pattes après être tombée, exhibant ainsi à son agresseur monstrueux une vue splendide sur l'ensemble de sa croupe. On aurait dit qu'elle la lui offrait, qu'elle réclamait qu'il s'en occupe... mais il n'en était rien. Elle n'eut pas le temps de se lever que déjà l'homme-loup fondit sur elle, écrasant ses chevilles sous ses pattes velues. Prendre la fuite ? Inutile d'y songer, maintenant. Elle poussa un perçant cri de surprise paniquée lorsque son sous-vêtement fut arraché d'un simple coup de griffe, qui érafla la chair dodue de ses fesses au passage, et la fit intensément frémir...

Le museau humide de la bête vint effleurer la fleur de féminité de la jeune brune, ce qui lui soutira un nouveau cri et de nouveaux frissons, pour les même raisons que précédemment, en plus du fait que cela stimulait agréablement ses sens... Mais ce n'était pas une raison pour qu'elle se laisse faire ! Pendant qu'il continua de humer l'intimité dénudée qu'il avait sous le nez, Virginie tentait de se débattre de son emprise, jouant des hanches et des genoux pour lui faire lâcher prise. Sans succès, elle était prise au piège...

Pitié, n... non... laisse moi...

Une plainte chuchotée, presque inaudible, comme les dernières volonté d'une suppliciée. Peu avant qu'elle ne commence à gémir, un puissant râle qui résonna tout autour d'eux dans la foret. Suivi d'un autre, qu'elle parvint cette fois ci à atténuer en se mordant les lèvres. La langue de l'homme-loup avait quitté sa prison de crocs aiguisés, pour venir goutter à la douceur de ces autres lèvres qu'il reniflait quelques instants plus tôt. Une succession de gémissements étouffés suivirent chacun de ses intenses coups de langue qui harcelaient son intimité. Virginie continuait de se débattre, mais avec beaucoup moins de zèle, sa combattivité étant fortement attendri par l'excitation qui se diffusait peu à peu dans l'ensemble de son corps, qui la faisait gémir et haleter, qui la faisait frémir et chanceler... C'était tellement doux, tellement bon, qu'elle était perdue, et ne pouvait plus réfléchir correctement.

Ca... Aaaaah... ça suffit... Laisse moi tranquille !

Dans un ultime effort de volonté, elle se cambra et poussa en arrière avec ses hanches, enfonçant le museau de l'animal plus en avant dans son intimité. Virginie poussa un énorme cri de plaisir, qu'elle ne parvint pas à refréner même en se mordant férocement la lèvre inférieur. Surpris, la bête se recula brièvement, relâchant légèrement la pression sur les chevilles de la jeune femme, tout juste ce qu'elle espérait. Elle effectua une roulade en avant, et profita de l'élan de son mouvement pour assener un puissant coup de talon sur la mâchoire de son agresseur ! Virginie pensait qu'il devait sans doute être étonnée de son agressivité, et sonné par le choc reçu, mais elle ne prit pas la peine de le vérifier et se releva avant de courir, courir le plus loin possible, le plus vite possible, sans se retourner. Elle ne pensait qu'à une chose : échapper aux griffes de ce monstre.
Pour tout contact, je vous invite à plutôt me PM sur mon compte principal, Lydia !

Ma fiche ?
Mes rps ?
Just over there ~


Répondre
Tags :