Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Pour une poignée de pierres précieuses [Anastasya]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Lyli

Créature

Lyli avait découvert certaines coutumes et vices du monde humains en compagnie de sa nouvelle amie, Lissandre Verrières. Elle qui pensait tout savoir du sexe entre femme, fut bien surprise d'expérimenter d'autres formes d'excitations sexuelles, dont les humains avaient le secret. Les jouets vibrants, la domination/soumission, le bondage, les baillons, les jeux de rôles ou encore cette matière si étrange et agréable nommé latex... Lyli raffolait de tout cela et était avide d'en découvrir plus.

Alors quand elle vit Lissandre naviguer sur son ordinateur portable, étrange machine humaine... et qu'un forum ouvert grand sur la page parlait de relation contre de l'argent, elle se posa quelques questions. Les humains pratiquaient donc du sexe en échange de bien ? Etrange coutume, et pourtant Lyli resta fixé un long moment sur ce forum parlant de témoignages, comme quoi une livreuse assurait des services un peu spéciaux contre un supplément. Certains avaient même mis des photos et un numéro de téléphone pur que d'autres puissent en profiter.

*Je sais pas pourquoi mais je trouve ça vraiment excitant... et cette femme est vraiment...*

Plus tard dans la journée lorsque Lissandre prit une douche seule, la sirène en profita pour prendre le téléphone et composer le numéro qu'elle avait vu.  Il lui fallut bien 5 minutes pour comprendre le fonctionnement ! Mais c'était plutôt simple, même si elle galérait vraiment à écrire un sms et ne savait pas vraiment s'exprimer à l'écrit... chose étrange, puisque la sirène est très entreprenante habituellement... voir dominante.

- Bonjour, c'est pour une commande... spéciale, ce soir à 00H30 à la grande piscine du parc sous-marin. Je n'ai pas d'argent, mais je peux payer avec des pierres précieuses ou de l'or, en n'importe quel quantité. J'ai aussi lu qu'on pouvait vous demander des choses spéciales... alors j'aimerais bien du latex... avec des longs gant.... oh et aussi de très longues bottes... puis j'aime aussi les jolies rouges à lèvres ! Ma couleur préférée c'est le bleu... le violet... oh le noir aussi...

Autant dire que Lyli n'était pas aussi sure dans son sms que lorsqu'elle parlait franchement, et elle finissait même pas trouvé ça si ridicule qu'elle était sur le point d'effacer le message. Quand soudain Lissandre en sortant de la douche, fait sursauter la sirène, qui clique sur le bouton envoyer... Merde ! Impossible de faire marche arrière désormais...

Et c'est ainsi que plusieurs heure plus tard, Lyli avait quitté la maison de Lissandre en prétextant une affaire importante. En réalité, elle avait récupéré une poignée de pierres précieuses dans une épave au milieu de l'océan, en guise d'avance pour prouver sa bonne foi. Avec ses capacités de natation surhumaine, la sirène fut de retour et au lieu de rendez-vous totalement désert, à l'heure promise. Pour cacher son revêtement écaillé et moulant qui recouvraient jambes ainsi que torse, Lyli portait une sorte de très longue veste recouvrant tout le corps, ne voulant pas dévoiler sa nature de créature marine dès le premier regard. Une sacoche pendait également à son épaule, remplit de diverses choses que Lissandre appelait " jouet sexuel " se disant que cela pouvait pimenter un peu la soirée.

- Je me demande si elle va venir, c'était peut-être un peu stupide...

Soupirant et attendant avec patience, une certaine excitation naissante dans son bas ventre, la sirène scrute l'énorme piscine, la plus grande de Seikusu. Elle était non seulement très longue mais aussi très profonde par endroit, variant de 1 mètres à 10 mètres de profondeur.

Anastasya

Humain(e)

Re : Pour une poignée de pierres précieuses [Anastasya]

Réponse 1 vendredi 02 avril 2021, 18:19:59

En ville en train de faire du lèche vitrine, mon téléphone dans ma poche se met à sonner, je le sors pour voir qui m’a envoyé un message. Je ne connais pas le numéro, je lis le message en silence. C’est assez bizarre, je n’arrive pas à savoir si c’est une blague ou non. Me payer en or ou en pierres précieuses, il faut l’avouer ce n’est pas courant et il n’y a pas de signature… Je ne sais même pas si c’est un homme ou une femme. Qu’est-ce que je fais… J’hésite, j’ai peur d’avoir affaire à un gamin qui me fait une blague et d’un autre côté la récompense pour une soirée est très intéressante si c’est la vérité. Je repose mon téléphone dans mon sac, je vais y réfléchir un peu.

Je passe une bonne partie de l’après-midi à acheter des vêtements, je m’arrête pour boire un thé glacé avec une amie, cette histoire de message continu de me trotter dans la tête. Et ça va continuer quand je m’arrête devant une boutique de latex, je rentre dedans tranquillement pour voir ce qu’il se trouve… Je vais y rester une bonne heure, avant de ressortir pour rentrer chez moi.

Une fois dans mon appartement, je pose toutes les affaires que j’ai achetées, je me sers un verre d’eau pour me rafraîchir de cette journée, une fois posée je sors mon téléphone et enfin j'écris une réponse.

Citer
Bonjour, j’serai là ce soir à la grande piscine du parc sous-marin ! A toute bisous <3

C’est assez simple, mais qu’est ce que je peux mettre d’autre dedans… Je me pose sur mon canapé, un petit réveil pour ne pas louper mon rendez-vous et je fais une petite sieste pour être en forme. Quelques heures plus tard je me lève pour me préparer, cela me prend pas mal de temps, toujours un oeil vers mon téléphone pour surveiller l’heure pour ne pas être en retard.

Prête je sors de chez moi, avec un large manteau et monte sur mon scooter pour me diriger vers la grande piscine. A cette heure, il y a pas grand monde sur la route et j’arrive rapidement à destination, je pose mon véhicule devant la grille de l’entrée et j’enlève le manteau qui cachait mon corps pour faire apparaître une tenue complète en latex que j’avais acheté cette après-midi au magasin que j’avais vu.

Une robe en latex qui moulait à la perfection mon corps, elle était noire et bleue tirant légèrement vers le violet. J’avais mis des longs gants noirs comme il était demandé sur le message et des cuissardes avec des hauts talons. Je m’arrête devant mon rétro de scooter, pour remettre une touche de rouge à lèvres bleu, du crayon de la même couleur au-dessus des yeux et un peu de poudre sur les jours. Ce n’est pas pratique à la lumière d’un lampadaire, mais je n’avais pas forcément le choix.

Une fois prête, je ferme le casier de mon scooter et cache la clé un peu plus loin pour ne pas avoir besoin de la garder sur moi, je n’avais pas trop la place en ce moment. Je passe les grilles de la piscine pour pouvoir y aller, avec cette tenue ce n’était pas facile ! Je me mets en direction du grand bassin, mes talons claquant sur les carreaux en béton du sol, les lumières éclairent mon chemin ainsi que la pleine lune bien haute dans le ciel.

Arrivant vers le grand bassin, je vois une ombre au loin et déjà je suis frappée par cette grande chevelure rousse, c’est donc une femme qui à prit contact avec moi. Je m’approche, ondulant mon corps pulpeux dans cette tenue qui moule chaque partie, les bruits de mes pas devraient lui mettre la puce à l’oreille sur ma venue, sans un mot je me rapproche de plus en plus.

Lyli

Créature

Re : Pour une poignée de pierres précieuses [Anastasya]

Réponse 2 vendredi 02 avril 2021, 19:02:37

Un doux claquement raisonne dans le couloir, un claquement de talon qui fait frémir d'avance Lyli. La sirène ne se retourne pas tout de suite et ferme les yeux en se mordillant la lèvre inférieure, essayant de visualiser cette femme qui marche sensuellement dans ses longues cuissardes, brisant peu à peu la distance qui les sépare. Lorsqu'elle se retourne enfin pour regarder Lyli n'est pas déçu, cette femme est aussi belle qu'elle avait pu l'imaginer, même bien plus encore ! Des formes affriolante, une paire de lèvres pulpeuse et bleuté qu'on aurait envie d'embrasser sans retenue, et cette fameuse tenue en latex qui la rendait encore plus sexy !

La sirène afficha un large sourire avant toute parole, et laissa tomber sa longue veste sur le sol, dévoilant son corps et son revêtement vert écaillé, brillant, qui recouvrait aussi bien une partie de son buste que ses cuisses galbées. Elle allait surement se demander quel était ce genre de tenue étrange, Mais Lyli pourrait toujours trouver une excuse ou deux pour ne pas dévoiler sa nature tout de suite.

-Waw.... je suis impressionnée, ça te vas à ravir et ces lèvres... je serais prêtes à les dévorer toutes crues...

Lyli savait se montrer bien plus entreprenante en dehors d'un sms, elle se léchait d'ailleurs déjà sensuellement le contours des lèvres en pensant à un baiser si passionné qu'il pourrait en faire couleur leurs salive... Puis que dire de son regard bordé de coup de crayons bleus, qui la rendait si fatal... Avant même de s'en rendre compte elle était déjà captivé, fasciné, et s'approchait de l'autre femme comme une marin envouté par une sirène.... le comble, puisqu'elle en tait elle même une...

Ce sont d'abord ses mains qui se posent contre les hanches de la belle, soutenant toujours ce regard tout en affichant un sourire. Le contact du latex est agréable, et Lyli ne se prive pas de caresser de haut en bas.

- J'ai une partie du butin dans la sacoche sur le bain, si tu veux vérifier... j'imagine que je n'ai pas le droit d'aller plus loin avant que tu ne t'en assure ?

Elle comptait bien respecter les règles puisque de toute façon, il n'y avait aucune arnaque derrière ces pierres précieuses, et que Lyli était sure d'avoir le droit à son dut en retour...

- Mais sache le, ce contenue n'est qu'un avant gout... Je n'ai que faire de ces morceaux de cailloux brillants, alors je peux  t'en donner plus, bien plus... autant que tu le désires... Mais ça, ça dépendras de jusqu'ou toi tu es prêtes à aller pour augmenter la mise.

La sirène ricane espièglement, continuant de caresser la tenue en latex. Le bas ventre, le dos, les hanches, en approchant son visage de celui de Anastasya sans même sans rendre compte. Elle se retenait difficilement de se jeter sur ses lèvres, mais il serait mal convenue de paraitre si assoiffée non ? Surtout après avoir amorcé cette conversation.



Répondre
Tags :