Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Japon & Traditions [PV Asmodée]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS
Inscrivez-vous

Sasha Saotome

Humain(e)

Japon & Traditions [PV Asmodée]

vendredi 10 mai 2019, 00:49:36

L'après-midi s'étirait paresseusement et enveloppait ses enfants de ses bras moites d'air chaud et humide. La ville était étouffante, l'été paraissait plus près qu'il n'était réellement. Sasha passa une main sur son front où une fine pellicule de sueur s'était formée. Une chose était certaine, le climat d'ici n'avait rien à voir avec son Europe de l'Est natale. Enfin, natale… façon de parler. En vérité c'était ici, sur le sol japonais, qu'elle était née, mais elle n'en gardait pas de souvenir conscient.

Ses pensées l'emmenèrent à imaginer l'hiver japonais. Serait-il aussi doux que sa mère lui avait promis ? Et surtout, s'y ferait-elle ? Elle se souvenait de ses hivers glacials à Saint-Pétersbourg, mais ils n'étaient pas pour elle signe de souffrance. L'image lui rappelait plutôt le crépitement d'un foyer de cheminée, du thé noir fort qu'on servait dans de délicats samovars, avec des pâtisseries à la crème. Et, dehors, les vêtements richement sertis de fourrures blanches et délicates, le visage pommadé pour éviter la morsure du froid, où la fraîcheur de l'air éveillait les sens et rendait les bruits de pas sur la neige délicieux, et tout les sons étaient doux et feutrés.

Enfin, Sasha aurait pu tout aussi bien laisser son esprit vagabonder jusqu'au blizzard, l'air ne se rafraîchissait pas là où son corps était. Heureusement pour elle, ses plans de l'après-midi ne l'avaient pas amenée en dehors des intérieurs climatisés gratuitement. De toutes les descriptions qu'elle avait vues ou entendues du Japon, celle des temples traditionnels étaient ceux qui faisaient le plus pétiller ses yeux. Véritable cocon de calme et de fraîcheur au sein de la ville riche et pesante, le temple Shinto semblait, de loin, tenir ses promesses.

Vêtue pour l'occasion d'un yukata court qui appartenait à sa mère, Sasha se sentit l'espace d'un instant ridicule au milieu d'un flux de touristes habillés plus civilement. Comme à son habitude, elle mordit ses lèvres et ses joues se teintèrent de rose. Une de ses mains éventait son cou à l'aide d'un éventail japonais, et l'autre glissa le long du tissu, un coton savamment tissé, satiné au toucher, pour en agripper nerveusement le bord, s'arrêtant au dessus du genou. Le vêtement était blanc-cassé, recouvert d'un motif de feuilles de gingko d'un bleu foncé qui contrastait avec son obi rouge vif.

Le flot de touristes passé, la jeune métisse prit une profonde inspiration et reprit sa marche. Sur les pierres du sol pavé, le bois de ses geta claquait doucement sans raisonner, le bruit étant absorbé par la végétation autour. Cette régularité la calma, et elle atteint le temple. Elle se dirigea vers le chôzuya, la fontaine d'eau courante, pour se purifier en rinçant ses mains. Sasha hésita brièvement entre faire le tour du jardin du temple pour contempler les bassins, ou directement en visiter l'intérieur, puis se décida pour la deuxième option. À l'entrée du temple, elle se déchaussa, enjamba prudemment le seuil, et pénétra dans le bâtiment.

L'architecture du lieu était magnifique. Sasha laissa glisser ses yeux sur les colonnes en bois ancien, sur les gravures au plafond, les idoles dorées… Malheureusement cette contemplation ne fut que de courte durée puisque des touristes, les mêmes qu'elle avait croisés en accédant au temple, venaient d'entrer. Loin des traditions japonaises, ceux-ci, visiblement européens ou américains, parlaient à voix haute. Sasha soupira silencieusement et s'éloigna. Un temple traditionnel est comme un musée, ou une bibliothèque ; on ne pouvait en profiter qu'en silence. Tant pis, elle attendrait qu'ils soient partis. Préférant savourer la fraîcheur de l'intérieur, elle se dirigea vers les dépendances. Dans l'une d'elle, un banc en bois l'accueillit sans mot dire (tu m'étonnes…). Elle s'y assit, éventant machinalement son visage. Ses yeux se fermèrent, pendant que ses autres sens savouraient le bois l'entourant de diverses façons. Son odeur, son toucher tantôt rugueux tantôt lisse, ses craquements…

Angeline/Asmodée

Avatar

Re : Japon & Traditions [PV Asmodée]

Réponse 1 samedi 11 mai 2019, 00:54:57

Les temples étaient de si beaux endroits, les gens y venaient faire leurs prières et vénérer leurs dieux, les temps étant soi-disant leurs demeures. Si seulement les humains avaient conscience de la vérité, cela faisait bien longtemps que les dieux avaient quittés les temples et s’étaient détournés des êtres inférieurs qui continuaient pourtant à les vénérer. Ces bâtisses n’étaient maintenant plus que des coquilles vides que certains profanaient par lubie du tourisme et que d’autres respectaient en l’entretenant et en venant y prier. Mais il y avait également un autre type de présence, bien plus sombre.

Dans une des annexes du temple, là où les prêtresses se recueillaient à l’abri des touristes, une scène à la fois étrange et effrayante avait lieu. Une dizaine de femmes de toute âge se comportait comme si elles étaient chacune de leur coté en plein ébat sexuel, leurs ventres se déformait de façon monstrueuse comme si un énorme pieux si enfonçait. Les yeux vides et la bouche ouverte sur des cris qui ne sortaient pas, un ultime spasme les agita avant qu’elles finissent pas se flétrir et tomber en poussière. Une voix de femme accompagnant des claquements de talon entra dans la pièce désormais vide :

« Tu pourrais au moins avoir la décence de te montrer lorsque tu leurs fait subir cela, qu’elle puisse admirer la beauté des démons, mon frère. Et puis dix d’un coup, tu dois avoir horriblement fin pour créer tant de double d’ombre juste pour de simple prêtresse. »

Il n’y eut pour seul réponse qu’un grognement venant du vide alors que les ombres se rejoignirent au centre de la pièce, s’amassant jusqu’à donner vie à une forme humaine qui souriait à la femme en se léchant les lèvres :

« Je suis sûr que la plupart d’entre pense que c’est leurs dieux qui viennent les honorer de leurs divine présence et qu’elles se sentent choisie jusqu’à comprendre qu’à chaque coup elles perdent de l’énergie vitale. C’est si excitant. Et puis les dix étaient regroupées là en train de faire je ne sais qu’elle cérémonie, je n’avait donc pas le cho... »

Le démon s’arrêta avant la fin de sa phrase pour relever la tête et renifler, il avait sentit quelque chose et à voir le grand sourire qu’il arborait, c’était une odeur qu’il appréciait tout particulièrement. Repassant en forme d’ombre, il se projeta en dehors de la bâtisse pour regarder l’objet de son intérêt, la femme accompagnant sourit aussi :

« Une vierge ? Quelle odeur formidable, ne l’abîme pas trop, mon frère. Je dois moi aussi aller me nourrir et je ne mange pas de ce plat là. »

La succube disparu et Asmodée se retrouvait donc seul invisible à regarder l’humaine. Il allait se délecter de cette petite demoiselle, utilisant sa magie il produit une forte mais douce odeur de musc et de rose mêlée provenant du bâtiment qu’il venait de quitter pour l’envoyer jusqu’au nez de sa nouvelle proie afin de l’attirer.
Asmodée visage découvert

Formes démoniaques :

Asmodée : Forme 1
Angeline : Forme 1Forme 2


Répondre
Tags :