Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Syla Engelhart

E.S.P.er

Le sable chaud

novembre 18, 2018, 02:23:41 am

Cela faisait maintenant quelques jours que Shad et Syla s'étaient quittées. Au préalable, la demoiselle avait été formée par la Louve afin de survivre dans ces lieux hostiles. L'ancienne maid avait été une élève très appliquée, apprenant les bases bien plus vite qu'elle n'aurait pu l'imaginer au départ. Une fois que leurs routes se séparèrent, Syla se retrouva livrée à elle même. Elle savait que plus au Sud, un océan bleu s'étendait sur une très large étendue. Elle était terriblement tentée de s'y rendre pour la bonne et simple raison qu'elle n'avait encore jamais eu l'occasion de voir la mer ou l'océan en vrai. Elle savait tout de même à quoi cela ressemblait l'ayant déjà entraperçue sur des photos, dans des livres ou bien sur la télévision que son ancien maître visionnait le soir. Elle savait qu'elle devait retrouver sa soeur mais elle n'avait strictement aucune idée de comment s'y prendre, cela faisait bien un mois maintenant qu'elle était loin d'elle. En y repensant, son visage s'assombrit. Une partie d'elle même se disait que très probablement elle ne la reverrait plus jamais mais elle tenait tout de même à garder espoir. La chance lui sourirait peut-être lui permettant de trouver un portail pour rentrer sur Terre. Pour forcer cette chance, elle n'avait guère d'autre choix que de voyager au petit bonheur. Alors pourquoi pas en profiter pour découvrir de nouvelles choses ?

Elle se mit donc en route, elle savait qu'elle en avait aisément pour une bonne semaine de marche avant de pouvoir poser ses pieds sur le sable chaud. Le trajet ne fut pas des plus simple, les variations parfois abruptes de température était dur à encaisser pour elle. La demoiselle assouvissait ses besoins primaire par la chasse afin de se sustenter et en buvant l'eau directement dans les différents lits des rivières jouxtant son chemin. Elle avait maintenant bien pris la main, se débrouillant maintenant convenablement pour survivre.  

Il lui fallut en tout et pour tout huit jours pour arriver à destination, le soleil était encore haut dans le ciel lorsqu'elle aperçu les premiers grains de sable et les premières vagues. Elle était heureuse que son périple se termina, elle allait enfin pouvoir se détendre un petit peu avant de tenter sa chance à la pêche. Elle courut à longue enjambée malgré la fatigue accumulée commençant à se déshabiller tout en s'approchant de l'eau de mer si convoitée. Elle laissait choir au sol sa tenue de maid usée ainsi que ses sous-vêtement. C'est nue qu'elle entra dans l'eau tandis qu'une vague manqua de peu de la faire tomber à la renverse et boire la tasse. Elle fixa une dernière fois le ciel ensoleillé avant de plonger dans le liquide salé. Elle appréciait la chaleur de l'eau qui détendait ses muscles contractés par le voyage. Elle se laissait aller à rêver de pouvoir un jour partager ce moment avec Alys.  

Lyli

Créature

Re : Le sable chaud

Réponse 1 novembre 23, 2018, 06:02:41 pm

Les plages de terra étaient si vides comparées à celles des Kyotos, toujours bondées de touristes ou de baigneuses en tout genre. Les terriennes n'avaient vraiment pas les mêmes occupations et étaient plus superficielles que les autres créatures à mon gout, ce qui les rendaient moins intéressantes qu'une elfe, ou qu'une succubes par exemple. Même les humaines natives de terra semblaient à côté issus d'une race bien différente, par leur style vestimentaires déjà, bien plus jolie. Pour toute ces raisons je m'y sentais bien plus proche en empruntais de plus en plus souvent les portails menant à terra. La dernière fois c'était il y a deux jours, ça m'avait valu la rencontre de Celania au large des contrée du chaos, une superbe elfe que j'avais sauvé des griffes d'un navire pirate. J'avais fini par l'escorter, ce qui me mena vers ces plages presque déserte sur lesquelles je resta pour me reposer. Le moyen idéal de se ressourcer un peu.

Les bordures de l'océan semblaient même si calme que j'entrepris une expédition dans les sous bois qui le bordait, découvrant d'avantage la végétation si particulière de terra. S'il existait globalement les mêmes espèces d'arbres et de fleurs, certaines différées beaucoup et possédaient des propriétés magiques que je ne connaissais pas, contrairement aux algues des grands fonds que j'utilisais en potion. Quoi qu'il en soit, cette petite balade ne put durée éternellement face à mon besoin d'eau qui me rappela à la réalité. Il ne devait rester qu'une dizaine de minute avant que je n'en ressente les effets sur mon corps, tel un poisson hors de son milieu aquatique. A mon retour cependant... Une silhouette nue entre dans l'eau avec prudence, une prudence que mon corps ne se prive pas de calquer. Les apparences sont souvent trompeuses sur terra et une jeune fille seule, même au visage adorable, peut cacher un impressionnant pouvoir insoupçonné. J'attends de ce fait d'être certaine qu'elle ne m'a pas repéré, avançant lentement sur le sable pour aller fouiller les vêtements qu'elle a abandonnée au sol. A première vue pas d'armes, aucun artefact magique non plus, et l'état de ses vêtement laissent suggérer une longue marche. Pour se balader aussi " nue " elle doit être inconsciente, ou bien très sure de ses capacités... Autant en avoir le coeur net pendant que la distance nous sépare encore.

Tu portes vraiment de drôles de vêtements, t'es une sorte de domestique ou d'esclave ?

La distance n'est pas mirobolante et je parle assez fort pour qu'elle puisse m'entendre. Mais curieuse comme je le suis,n je ne peux m'empêcher d'enchainer encore sur les questions.

Tu dois être une créatures venant des bois c'est ça ? Ou non je sais une nymphe ? Oui ça doit être ça, les nymphes sont toujours très mignonnes... mmh ?

Au moment de souffler mes derniers mots, mon pieds nue capte l'attention d'un tissus au sol, qui était sous la tenue de maid que j'ai fouillé. Il s'agit de l'une de ses sous-vêtements que je prends en main, en le dépliant. Bon ce n'est pas aussi large que celui que je porte ne cet instant, et faisant partie de mon maillot deux pièce mauve, mais je ne peux m'empêcher de sourire avant de lui renvoyer d'un air amusé en faisant évidement allusion à ses seins.

Je pensais qu'ils seraient beaucoup plus petits !

Syla Engelhart

E.S.P.er

Re : Le sable chaud

Réponse 2 novembre 27, 2018, 12:39:22 pm

Syla était heureuse de pouvoir ainsi nettoyer un peu son corps, de le purger des crasses accumulées lors de son voyage. Elle resta quelques secondes immergée dans l'eau salée avant de remonter à la surface. Elle tournait le dos à la plage mais une voix la fit se retourner. On lui posait une bien étrange question. Avait-elle été une esclave lors de son ancienne vie ? En y réfléchissant bien, oui. Elle était maintenant libre de toute manière.

"Je ne suis ni l'une ni l'autre. je l'ai été mais ne le suis plus."

Son regard se porta sur la demoiselle qui la questionnait. Etait-elle dangereuse ? Devait-elle se précipiter vers ses vêtements et tenter de fuir ? Une autre solution consisterait à s'en prendre à elle. La dernière fut repoussée rapidement, elle n'était pas une tueuse, enfin, pas de son plein gré. D'autres questions s'ensuivirent et elle y répondit, se rapprochant lentement de la plage. Devait-elle lui dire la vérité ou bien lui mentir ? Elle ne semblait pas agressive de prime abord, elle opta donc pour la première possibilité.

"Je ne suis pas une nymphe et je ne suis pas originaire de ces bois. Je ne viens même pas de ce monde, je viens de la Terre. Euh...et merci pour le compliment, je n'ai pas l'habitude d'en entendre souvent."

L'étrangère se pencha finalement au dessus des affaires de Syla. Elle espérait qu'elle ne verrait pas la dague cachée sous ses vêtements. Posséder une arme n'était pas vraiment un gage de confiance ni de qualité sur terre. Elle ne savait pas si en ce lieu cela serait perçu différemment. On lui jeta son soutien gorge, elle tenta de le rattraper mais sans succès. Fort heureusement pour elle, celui-ci ne coula pas directement à cause des bonnets gonflés d'air. Elle l'attrapa donc alors que celui)ci flottait encore à la surface. Voila qui était embêtant, elle allait devoir attendre qu'il sèche avant de pouvoir se remettre en route.

"Plus petit ? Je ne comprends pas où vous voulez en venir."

Elle se rapprocha donc encore son soutif dans la main gauche. Elle arriva finalement sur la plage, toujours sur ses gardes, elle se permit de la questionner, chacun son tour.

"Que me voulez-vous ?"

Ses plantes de pieds touchèrent le sable chaud. La poitrine de la demoiselle était certes plus petite mais n'en demeurait pas pour autant honorable. Le corps de la demoiselle était fin et ferme. La pilosité à son entrejambe avait la même couleur que sa chevelure.

Lyli

Créature

Re : Le sable chaud

Réponse 3 décembre 02, 2018, 04:26:14 pm

Alors elle vient de la terre elle aussi ? Les cheveux bleus sont loin d'être un critère humain pourtant. Est-elle comme moi une des rares créature natives de la terre ? Est-ce une teinture ? Quoi qu'il en soit elle me paraissait déjà beaucoup moins dangereuse après cette révélation et me semblait même incroyablement douce. J'étais rassurée de découvrir que son visage d'ange n'hébergeait pas une quelconque sournoiserie contrairement à ce dont moi j'étais capable.

Oh alors toi aussi tu viens de la terre ? C'est plutôt rare les humains qui voyagent d'un monde à l'autre... à moins que tu ne sois comme moi ?

Comme moi... Une créature humaine en apparence mais dotée de pouvoir ou de capacités surnaturelles. C'était là que j'avais voulu en venir mais je restais volontairement vague pour le moment, ne voulant pas révéler ma véritable nature de sirène. Même si elle avait l'air adorable je ne pouvais offrir une confiance aveugle à une inconnue, surtout lorsque le secret en question était d'appartenir à une race se vendant une fortune sur les marchés aux esclaves...

Et ce que je voulais dire par là c'est que je pensais ta poitrine plus petite, la taille de ton soutient-gorge m'as agréablement étonnée ! Ah ah !

Je me permettait de le lui dire sans détour puisqu'elle ne semblait pas pudique pour un sous, sortant de l'eau sans hésiter une seule seconde à dévoiler son corps dénudé. Difficile à croire qu'elle n'était pas une nymphe après ça.. d'autant que, plus bas, entre ses cuisses...

Oh alors le bleu est vraiment ta couleur d'origine... je vois je vois...
* Non ce n'est vraiment pas naturelle pour une humaine... elle doit-être autre chose.*
Bref ce n'est pas important, tu n'as rien à craindre de moi si c'est ce que tu te demandais, je suis juste tombée sur toi par hasard je ne te veux rien.

D'un pas timide, je balaye le sable sous mes pieds avec élégance pour m'approcher d'elle. Sa peau semble douce, et je me permet de la toiser lentement du bout de mes doigts fins, longeant son visage du bas de la joue jusqu'à sa frange. Cette petite couche bleu cachant une partie de son oeuil lui confère un visage mignon, adorable, si bien que je pourrais la câliner tendrement contre moi si je me laissais aller à mes instincts. Mais bon, ça aurait tout de même l'air étrange.

En fait j'étais juste dans les parages par hasard, je me suis reposée ici toute la nuit et le temps que je m'absente un peu dans la forêt tu étais là. Je veux juste rentrer sur terre par le portail sous-marin un peu plus loin de la plage. Et toi, tu n'as quand même pas fait tout ce chemin juste pour voir la mer non ? les habitations sont loin et tu sembles avoir beaucoup marché vu l'état de tes vêtements... Le voyage est un peu long pour une simple baignade.

Syla Engelhart

E.S.P.er

Re : Le sable chaud

Réponse 4 décembre 11, 2018, 10:49:44 pm

La fille à la chevelure bleutée regardait son interlocutrice avec attention. Elle était effrayée mais le cachait bien car elle savait qu'une personne mal intentionnée pourrait se servir de sa propre peur pour lui faire encore plus de mal. C'est donc le visage souriant, autant que possible qu'elle répondit aux questions de la dame.

"Je suis en effet originaire de la terre mais je suis ici contre mon plein gré. Je n'ai pas réellement choisit de me retrouver coincée sur ces terres."

Elle ne comprenait pas trop ce qu'elle voulait sous-entendre par le comme moi mais elle préféra ne pas poser plus de questions même si elle aurait aimé en apprendre davantage. Elle faisait donc allusion à sa taille de bonnet. C'est vrai qu'elle avait pas mal été gâté par la nature, sa soeur lui avait répété à plusieurs reprises. Celle-ci n'avais pas eu cette chance, sa poitrine était bien moins proéminente. Elle percuta alors qu'on venait de lui faire un compliment, son visage s'empourpra légèrement, ses joues prenant une teinte rosée laissant poindre la timidité de la demoiselle.  A part sa soeur, personne ne lui avait jamais fait de tels compliments. Elle ne savait pas trop où se mettre ni quoi dire. Elle en était tellement surprise qu'elle ne remarqua pas que son interlocutrice s'était rapprochée pour être à portée de main. Des doigts doux se posèrent sur sa joue, remontant jusqu'à sa frange qui glissa sur le côté, révélant l'oeil qui d'habitude se trouvait caché derrière sa chevelure. Elle sursauta sur le coup de la surprise, faisant un en arrière pour reculer. Pas de chance pour elle, elle tomba en arrière dans un grand splouf sonore, l'arrière de sa cheville s'était heurté à une branche immergée dans l'eau.

Surprise, elle n'eut pas le temps de fermer sa bouche à temps, de l'eau pénétra à l'intérieur de celle-ci. Ses poumons n'apprécièrent guère de voir le liquide commencer à les gonfler. Son instinct lui dicta de clore ses lèvres pour empêcher la situation d'empirer. La bleutée paniquait, se débattant pour tenter de retrouver l'équilibre et de remonter à la surface. Sa main droite dépassait encore de la surface de l'eau, l'agitant comme si cela allait l'aider à se redresser. Une petite aide extérieure serait très certainement appréciable.

Il était bien dommage pour elle mais Syla n'avait pas entendu une information qui lui aurait très certainement été d'une utilité capitale. Les dernières paroles qu'elle avait entendu c'est qu'on ne lui voulait pas de mal.
« Modifié: décembre 11, 2018, 10:57:19 pm par Syla Engelhart »

Lyli

Créature

Re : Le sable chaud

Réponse 5 décembre 14, 2018, 06:17:14 pm

L'adorable fille aux cheveux bleus rougissait, ce qui lui conférait d'avantage un air de petite poupée n'attendant qu'à être câlinée. Nul besoin de réfléchir après avoir été témoins d'une telle vision, impossible qu'une telle petite peluche ne puisse m'attaquer sauvagement. C'était même à se demander si elle savait se défendre. En d'autres circonstance elle aurait été une proie parfaite pour assouvir mes instincts primaires en tant que grande prédatrice des eaux. Mais j'avais déjà été contenté récemment et n'éprouvait pas le besoin de m'en prendre à elle. Je comptais même lui proposer de me suivre au fond de l'eau en toute sécurité pour regagner sa terre natale en même temps que moi, de franchir ce portail ensemble avant qu'elle ne tombe en plein milieu de mes mots. Bon sang, était-elle timide au point de renier la douce main contre sa joue ?

Ah ah ah... ça va rien de casser ? Heureusement que l'eau était là pour amortir ta chute.

Et je restais là, les bras croisés avec un petite rire enfantin sans même comprendre la situation. En voyant sa main s'agiter, je pensais d'abord qu'elle se débâtait pour trouver une appuis et qu'elle y parviendrait toute seule. Ce n'est que lorsque qu'une myriade de petites bulles éclate à la surface que je comprends qu'elle n'y parvient pas. Curieuse, je me penche au dessus d'elle et tire sur sa main suppliant l'aide dans l'agitation, mais rien à faire. La racine a un peu bloquée sa cheville et je préfère ne pas m'éterniser à essayer de la sortir de là, de peur qu'elle ne boive encore plus la tasse. Je me débrouille donc pour l'écarter au maximum, et redresser sa tête hors de l'eau avec mon autre main.

Ma pauvre, ça va aller ? Crache l'eau ça te fera du bien.

Par instinct de protection, je m'assois sur le sable et lui met sa tête sur mes genoux, caressant lentement ses cheveux en la toisant d'un regard réconfortant et emplie de tendresse.

Ouf, quelques secondes de plus et j'aurais peut*être du te ranimer avec du bouche à bouche...

Bon c'était peut-être exagérée et je la voyait mal se noyer en si peu de temps, à moins que son souffle ne soit vraiment médiocre. Mais comme elle me paraissait assez timide j'exagérais la situation, en entrouvrant même délicieusement mes lèvres pulpeuses, expirant chaudement.

T'imagines un peu... ça n'aurait pas été très agréable non ? De sentir les lèvres d'une autre femme contre les siennes. Ca aurait été comme un baiser.

Les sirènes étaient connues pour êtres charmeuses et espiègles après tout, autant en profiter. Je me prenais d'ailleurs bien au jeu en m'imaginant la scène en rougissant d'envie à mon tours... ça n'aurait pas été désagréable avec elle, qui était si mignonne... Peut-être aurais-je du prendre le risque d'attendre un peu avant de la secourir. Cette pensée me fit même oublié notre discussion sur le portail et pourquoi j'étais venue ici, je préférais de toute façon me perdre dans ses yeux ciels en lui souriant.

Ca ne te dérange pas si je reste avec toi pour me baigner ? Je me sentirais plus rassurée en sachant que tu n'es pas seule.

Elle ne serait surement pas de cet avis si elle savait la vérité sur mon identité, se baigner en compagnie d'une sirène pouvait-être une expérience dangereuse...

Au fait, je m'appelle Lyli. Lui dis-je en caressant toujours ses cheveux, un large sourire amical pendu au bout des lèvres.

Syla Engelhart

E.S.P.er

Re : Le sable chaud

Réponse 6 janvier 06, 2019, 01:17:59 pm

L'air dans les poumons de la demoiselle n'avait de cesse de s'amenuir et de se concentrer en dioxyde de carbone. Elle n'en avait plus pour longtemps avant de trépasser. Elle sentit une main salvatrice sur sa nuque l'aidant à faire émerger sa tête hors de l'eau. Sauvée, voila ce qu'elle était. Ses yeux la piquaient légèrement et sa gorge quant à elle lui faisait souffrir le martyr à cause du passage de l'eau. Elle n'eut guère besoin d'ordre pour commencer à régurgiter l'eau qui avaient commencer à remplir ses poumons. Le réflexe naturel avait pris le dessus. De l'eau coulait le long de ses joues traçant des sillons le long de celle-ci. La demoiselle toussait ayant du mal à reprendre sa respiration. Elle fut rapidement amenée et allongée sur le sable, sa tête se retrouvant posée sur les genoux de celle qui venait de la sauver d'une noyade qui aurait pu se voir décerner une palme. Elle était bien installée ainsi, reprenant doucement son souffle. Elle rosit en entendant le commentaire sur le baiser et le bouche à bouche, elle n'avait que très peu d'expérience dans ce domaine.

"No...non, ça ne me dérange pas que tu restes te baigner avec moi. C'est même mieux à deux. Laisse moi juste encore quelques secondes me reposer, me calmer et reprendre mon souffle avant d'aller à nouveau faire trempette. Puis c'est vrai que j'aimerais éviter de manquer de me noyer une seconde fois. Tu es une bonne nageuse ? moi ce n'est pas le cas, je n'ai jamais vraiment appris, je nage comme un petit chien si on devait donner une image à la façon dont je m'y prend."

C'est avec une main perdue dans sa chevelure qui lui rappelait étrangement la manière dont sa sœur s'y prenait pour la calmer qu'elle appris le prénom de Lyli. Elle en profita donc pour se présenter également.

"Je m'appelle Syla et merci beaucoup d'être ainsi venue à mon secours. Je ne m'en serais pas sortie toute seule."

Elle ne savait pas pourquoi mais elle ressentait auprès de cette femme une certaine sérénité et douceur qui lui manquait terriblement. Elle était persuadée par elle ne sait quelle magie qu'elle pouvait lui faire confiance.


Répondre
Tags :