Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

« Il n'y a pas de petits harcèlements. »

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Keira Metz

Administrateur

« Il n'y a pas de petits harcèlements. »

lundi 24 septembre 2018, 22:21:36

On pourrait croire que c'est une phrase bateau, mais c'est un sujet réellement épineux à aborder. Quand on parle de harcèlement, on peut oublier que, souvent, il est aussi question de sentiments, de confiance, de doutes, de craintes, d'incompréhension, sur divers niveaux. En parler n'est pas simple, et agir encore moins, c'est une évidence, mais il suffit parfois d'un petit coup de pouce pour que les choses changent. Et je pense, en tout cas j'espère, que ce témoignage saura être pour certains ou certaines ce petit coup de pouce.



Il y a plusieurs années, j'ai été contacté par un membre du forum, pour me proposer un RPCB anodin, que j'ai accepté. Tout se passait bien, au début, mais les choses dévièrent rapidement. Il a commencé à me dire que notre RP lui plaisait beaucoup, ce qui était un compliment appréciable. Il s'est ensuite mis à mentionner qu'il se masturbait même pendant nos RP, aussi. N'importe qui aurait pu en arrêter là, et reporter son commentaire sur sa sexualité qui n'avait rien à faire en RP. Mais le fait est que, moi, j'étais flattée, et suffisamment perverse pour aimer ce genre de détails. Les choses sont devenues beaucoup plus sulfureuses entre nous. Il me demandait régulièrement ce que je portais, me demandait si je masturbais sur nos RP, me posait des questions et s'immisçait dans ma vie sexuelle, exigeait des photos. Je ne me sentais pas vraiment harcelée, ni ne réalisait la portée de mon attitude. Je jouais simplement le jeu, volontairement. Cependant, même lorsque je disais non, il n'hésitait pas à insister fermement, à s’énerver contre moi, ou lorsque je lui disais clairement ne pas être disponible, il continuait quand même à m'envoyer demande sur demande, en forçant peu à peu en espérant que je cède.

Si je vous raconte cela, c'est parce qu'il y a quelques jours, j'ai participé à une discussion relatif au harcèlement. Au cours de celle-ci, j'ai décidé de partager mon expérience ci-dessus, pour illustrer que la sensibilisation était importante, et que le harcèlement pouvait être perçu très différemment selon la personne. Je me suis dit que, pendant que moi je le supportais à l'époque, peut-être qu'une autre personne était victime de la même chose, et le vivait véritablement comme du harcèlement. Si j'avais été sensibilisée plus tôt à ce problème, je me serais rendue compte que, d'une part, je l'ai encouragé à avoir cette attitude toxique, et que d'autre part, j'aurais pu signaler cela à quelqu'un. Même s'il n'y aurait pas eu de plaintes de ma part, on aurait au moins su qu'il était loin d'être irréprochable, et prendre des mesures. Ses allusions à la masturbation en plein RP étaient clairement déplacé, dès le départ, mais au lieu de le signaler, j'ai été complice, en tout cas c'est que j'ai ressenti bien après les faits.

Il s'avère que, après cette précédente discussion, une personne est venue me voir en privé, pour me parler de son cas. Elle avait, comme moi, été approchée par cette personne. Sauf que, contrairement à moi, elle l'avait très mal vécu. Elle voulait simplement RP, mais il avait les mêmes objectifs que précédemment. Il l'a donc harcelé, petit à petit, en alternant entre crise de colère, silence, et retour mielleux, en ponctuant ses approches de RPs forcés ou de sollicitations comme des photos osées, des séances de webcam, ou autres. Jusqu'au jour où elle en eu marre et décida de céder à ses avances, une fois, en espérant qu'il arrêtera ensuite. Elle a accepté d'allumer sa webcam, sans son visage, seulement sur son T-shirt, et pendant ce temps, il s'est masturbé, devant elle. Elle était restée figée tout le long, malgré les demandes insistantes de lever ses vêtements, et à la fin il enfonça le clou en s’énervant contre elle pour être aussi passive.



Vous vous demandez surement pourquoi est-ce que je vous raconte toute cette histoire. Tout simplement parce que, cette affaire de harcèlement, elle l'avait gardée pour elle jusqu'à récemment. Elle m'a confiée que, si elle avait décidé d'en parler, c'était grâce à mon témoignage, en réalisant qu'elle n'était pas seule, et qu'il y avait quelqu'un ayant vécu une histoire similaire avec qui en parler, quelqu'un qui la comprendrait. C'est pourquoi nous avons décidé de partager publiquement ce témoignage, sans l'édulcorer, en espérant que, peut-être, ce schéma se reproduira auprès de personnes dans une situation similaire, que ça en encouragera à briser le silence.

Si vous souhaitez contacter quelqu'un, les membres du staff sont à votre disposition, en toute circonstance, n'hésitez pas à vous rapprocher de celui/celle avec qui vous avez le plus d'affinité. Pour ma part, aussi longtemps que je serais active, membre du staff ou pas, je serais disponible. Si votre problème concerne, justement, un membre du staff, et que vous ne vous sentez pas à l'aise pour en parler à un autre, vous pouvez vous rapprocher des responsables de l'association hébergeant LGJ, via Discord, Nora#1000 et Mizudera#1395.

Pour le fin mot de l'histoire, le membre en question a été banni, et a été prévenu que s'il refaisait surface, une procédure judiciaire serait prise à son encontre.

Pour préciser un peu les choses, bien entendu, deux personnes consentantes peuvent faire ce qu'elles veulent entre elles, dans le cadre d'une entente mutuelle. Que ce soit RP ou IRL ou les deux, il n'y a pas de soucis de ce coté là. Mais, à la base, LGJ est un forum de roleplay orienté vers l'érotisme, où les membres jouent des personnages fictifs. Si ce roleplay sort du cadre fictif pour concerner les membres, ce n'est pas normal, et vous avez parfaitement le droit de refuser, et d'alerter un membre du staff, même si vous ne jugez pas que cela mérite une plainte pour harcèlement. Plus généralement nous vous encourageons à le faire à la moindre situation qui vous mets mal à l'aise, la plus anodine soit-elle, que ce soit parce qu'il vous demande si vous vous masturbez pendant un RP, s'il vous harcèle de message non-sollicités, ou autre. Même si c'est "seulement" parce qu'il vous invective après un refus de RP ; un incident trop souvent mésestimé mais qui a été observé dans plusieurs cas de harcèlement avéré. Ce ne sont pas des comportements acceptables, et le staff pourra l'avertir de cesser immédiatement, et/ou saura prendre des sanctions si nécessaire.

Ce que j'essaie de dire, c'est que si vous souhaitez parler de votre situation, vous pouvez venir nous voir, nous sommes là pour ça. Bien sûr, votre anonymat sera préservé, et le staff agira en conséquence, quelque soit le fautif. Même si vous pensez que c'est bénin, il ne faut pas hésiter.

Comme je le rappelais précédemment, il n'y a pas de petits harcèlements.
« Modifié: lundi 16 décembre 2019, 18:22:46 par Keira Metz »


Répondre
Tags :