Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Yahagi Kato

Humain(e)

Les potins circulaient facilement, au lycée. Aussi, lorsqu'un nouveau surveillant débarqua dans l'établissement, il ne fallut pas longtemps pour que tous les élèves soient mis au courant. La majorité des questions qui revenaient sur leurs lèvres, selon les arrières-pensés de chacun, étaient : était-il beau ? Laxiste ? Sévère ? Naïf ? Mais Yahagi n'en faisait pas vraiment partie. Non, elle avait une vision beaucoup plus pragmatique des choses. Avoir un pion dans sa poche pouvait se révéler extrêmement pratique, notamment lorsque l'on souhaitait falsifier les registres d'absences, éviter les heures de colles, ou avoir un accès privilégié à certaines salles inutilisés. La seule question qu'elle se posait était, finalement, comment pourrait-elle le soudoyer .

Yahagi se mit à sourire. La question était davantage rhétorique qu'autre chose. Elle savait pertinemment comment elle allait procéder, elle l'avait déjà fait des centaines de fois. Il suffisait simplement de trouver sa corde sensible, et d'en jouer habilement. La lycéenne attendit donc patiemment l'après-midi, et l'heure de trou qu'elle avait entre deux cours, pour lui rendre visite, et jauger sa personne.

Elle se rendit ainsi en salle de permanence, tenant quelques cahiers contre elle. Un bref coup d'oeil à l'intérieur lui confirma ce qu'elle avait put voir sur le planning. Comme prévu, c'était bien le nouveau pion qui était assigné à la surveillance aujourd'hui. Elle releva un peu la jupe de son uniforme, juste assez pour la raccourcir de quelques centimètres, et entra d'un pas lent dans la salle. Lorsqu'elle passa près du bureau du surveillant, elle continua de quelques pas, puis laissa maladroitement tomber ses cahiers par terre.

« Oops ! »

Elle se pencha alors en avant, se pliant au niveau du bassin plutôt que des genoux, et ramassa ses affaires. Évidemment, tout était calculé pour que sa jupe se relève, et que le surveillant ne puisse rien rater des sous-vêtements qu'elle portait, une culotte blanche qui couvrait à moitié ses fesses rondes. Ses affaires ramassées, elle tourna la tête en arrière, l'air innocent, et lui adressa un petit clin d'oeil par dessus son épaule, avant de continuer son chemin comme si de rien n'était, et d'aller s'asseoir au fond de la salle.

Comme d'habitude, il y avait un important brouhaha, et la plupart des élèves avaient quittés leurs place pour s'asseoir sur les tables près de leurs amis. La salle de permanence était censé être un lieu de travail entre les cours, mais ça ressemblait davantage à une prolongation de la récréation. Personne n'avait ouvert le moindre cahier. Yahagi ne dérogea pas à la règle, elle posa ses cahiers sur la table, sortit son smartphone, y brancha ses écouteurs qu'elle glissa dans ses oreilles, et se mit un peu de musique en naviguant sur Instagram.

Ikami Naiko

Humain(e)

Re : Un pion à mater [Ikami Naiko ✖ Yahagi Kato]

Réponse 1 juin 10, 2017, 11:49:47 am

Après avoir pris son planning matinal dans les bureaux de la vie scolaire, Ikami constate qu'il est de surveillance en salle de permanence. C'est un endroit très différent des autres salles du lycée, car les élèves sont libres de faire ce qu'ils veulent tant qu'ils ne dérangent pas les autres. Il rejoint la salle pour faire son service et il se pose à son bureau tout en regardant de temps à autres la salle. Elle est calme et conviviale comme d'habitude. La porte s'ouvre alors et il tourne le regard vers elle. Une ravissante jeune fille vient de rentrer dans la salle de permanence.  

Soudain dans un fracas de papier, le surveillant constate qu'elle a fait tomber tous ses documents par terre. Une maladresse pense-t-il. Il n'a pas le temps d'aller l'aider, car elle a déjà ramasser toute ses affaires, mais un détail attire son attention. Ses vêtements sont placés de telles manières à ce qu'il puisse voir "tous" les détails.   Il s'adresse à la jeune fille une fois qu'elle s'est relevée.  

-Bienvenue en salle de permanence.

Il note quelque chose dans son registre et referme son bouquin pour continuer de surveiller la salle. Elle va s'assoir au fond faisant semblant de travailler comme tous les autres, car elle sort un de ces trucs technologique. Il ne dit rien et la laisse naviguer sur instagram. Il sort le sien et va  aussi sur les réseaux sociaux, car lui  aussi il était un étudiant avant de devenir surveillant. Peut-être allait-il recevoir un sms ou deux compromettant, le tout accompagné de mms ? Allez savoir.  


Répondre
Tags :