Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Lorenzo

Terranide

Le lion s’était un peu trop laisser emporter quand la jeune femme s’était moquée de la fessée qu’il lui avait administré et de l’idée qu’il avait eut de la frustrer avec des glaçons. Sans doute qu’il aurait été préférable de s’en tenir à la punition initiale mais le fauve n’avait pu s’empêcher de vouloir dominer son insolente élève en la troussant comme une vulgaire esclave alors qu’au début il voulait juste la faire jouir pour la décoincer un peu. Désormais il pouvait être sur que la sorcière le prenait pour un gros pervers qui n’attendait qu’un prétexte pour abuser d’elle mais au moins elle aurait un peu peur de lui désobéir ce qui était le but recherché par le terranide.

Se faire traiter de goujat était plutôt amusant étant donné que la plupart des habitants de Terra considéraient les mâle terranides comme de vilaines peluches à asservir pour qu’ils leur servent de gladiateurs et de jouets sexuels à de nobles dames délaissées par leurs mari. Il n’y avait donc rien d’étonnant à ce que ces derniers se montrent sauvages lorsqu’ils avaient l’occasion de punir une insolente humaine comme dans le cas présent puisque le sexe était souvent considéré comme un moyen  de domination dans ce monde médiéval. Ce fut en voyant Edéline baisser la tête de honte que le fauve commença à regretter de l’avoir durement châtiée.

- Hum désolé petite, je me suis un peu laissé emporter dans le feu de l’action en oubliant que les terriennes sont moins résistantes au lit que les Terranides et autres guerrières de ce royaume. Je vais te lancer un sort d endurance pour te soulager puis je te montrerais ta chambre ou tu pourras aller te laver et te reposer.

Aussitôt le mage posa une de ses mains sur l’épaule de la sorcière pour lui lancer un sort qui l’aiderait à reprendre des forces après ces galipettes surement éprouvantes pour la jeune humaine et pour faire bonne mesure, le lion fit taire les prisonniers stupide en transformant un d’en eux en phoque, ces créatures stupides étaient justes bonnes à lui servir de cobayes de toute façon. Quand à la sorciére elle devait surement lui en vouloir de l’avoir trop bien troussé mais il était sure que cette nymphomane repenserait à leur ébats quand elle serait seule la nuit.

Tranquillement le mage se rhabilla puis il conduisit son élève à une chambre du rez de chaussé du manoir, laquelle n’avait probablement rien à envie à celle d une auberge de luxe de Nexus avec son lit de fourrure confortable, un baquet de bois pour se laver, une table pleine de gâteaux et autres boissons fruitées. Nonchalant le lion annonça qu’il viendrait chercher la sorcière le lendemain matin pour un cours de transmutation d’objet, Lorenzo laissa aussi entendre que la piéce était scellée par magie pour empêcher Edéline de filer en douce, une précaution prévisible puisqu’elle était toujours une criminelle en stage pénitentiaire. Sans doute qu’elle réfléchissait un peu avant de se rebeller la prochaine fois mais il fallait rester prudent vu la pluie de rochers qu’elle avait déclenchée en arrivant sur ce plan.
« Modifié: février 16, 2016, 01:18:52 am par Lorenzo »
Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !

Lorenzo

Terranide

Au matin le lion alla toquer à la porte de sa nouvelle pensionnaire pour lui annoncer qu’il était temps de venir déjeuner avec les autres habitants du manoir. Amusé devant l’air surpris de la jeune sorcière qui venait visiblement de se réveiller le lion avait entrouvert la porte puis il alla attendre Edéline dans le couloir. Une fois que la terrienne fut prête le fauve lui sourit et tenta quelques blagues pour détendre la jeune femme qui devait probablement avoir un peu peur de lui depuis la punition humiliante qui lui avait infligé la veille.

« Aller viens que je te présente, tu ne croyais tout de même pas que je vivais seul ici avec mon griffon et des gobelins idiots ? »

Le mage amena sa nouvelle élève au salon ou deux femmes prenaient leur déjeuner confortablement installées dans les canapés qui lancèrent des regards curieux en direction de la jeune sorciére. La première était une lionne de la même espèce de Terranide que Lorenzo vêtue d’une tenue exotique et de bijoux qui mettaient bien sa crinière brune en valeur. Quand à la seconde il s agissait d’était une ravissante elfe à la peau basanée et les cheveux grisé portant une robe vert et discutait tranquillement avec la terranide comme si elle étaient amies. Visiblement le nouveau gardien d’Edéline ne vivait pas seul dans ce grand manoir, il n y avait que des sorciers idiots pour vivre en autarcie dans leur tour après tous.

Les filles se présentèrent comme étant Sienna  et Forianne , les  compagnes du mage léonin, Lorenzo avait du leur dire qu’il allait devoir se charger de la rééduquer une sorcière terrienne puisque l’elfe ne tarda pas à demander à la nouvelle venue si c’était difficile de vivre sur une planète peuplé uniquement d’humains entassés dans des villes polluées et bruyantes. Chose assez horrible à concevoir pour des elfes vivant en harmonie avec la nature.

« Bienvenue dans la région madame la sorcière. Ainsi vous nous venez de cet autre plan ou les humains auraient détruit la foret pour construire des villes géantes pleines de tour en briques ? Nous connaissons assez mal cet endroit en dehors de quelques objets de ce curieux pays appelé Japon que nous rapportent certains magiciens. »

Le mage prit place sur un des fauteuils tandis que la lionne invita la sorcière à venir s’installer sur un des sofas du spacieux salon, si elle savait que son compagnon avait troussé la nouvelle captive pour la punir cela ne devait pas la déranger plus que cela comme les lions semblaient portés sur la polygamie. Compte tenu du fait que la rousse était une criminelle ayant un peu prés le même statut qu’une esclave, les dames se montraient polies et aimables puisqu’elles finirent par proposer des gâteaux aux fruits à Edéline.
« Modifié: février 21, 2016, 08:26:20 pm par Lorenzo »
Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !

Lorenzo

Terranide

La jeune sorcière semblait avoir perdu de son insolence depuis la punition qu’il lui avait infligé la veille et cela convenait assez au mage lion, il n’avait pas envie qu’elle continue de le traiter d’animal idiot dés le début alors qu’elle était justement là pour apprendre l’humilité. Depuis le temps qu’il travaillait pour la guilde des mages des iles cendrées, Lorenzo se voyait souvent confier des missions visant à neutraliser des cultistes et autre sorcier maléfiques menaçant ce royaume terranide étalé sur la cote sud du même continent que la principauté de Nexus avec laquelle il commerçait régulièrement.

Il fallait dire que le félin était surtout un mage de terrain bien loin du vieux sorcier épluchant des bouquins dans sa tour ce pourquoi on en avait fait un répugrateur chargé de protéger la région des pirates et autres menaces surnaturelles. L’elfe et la lionne semblèrent surprises d’apprendre que la nouvelle venue prétendait être une voyageuse temporelle, si elle avait changé de plan et d’époque par accident les autorités avaient eut raison de la leur confier pour qu’ils s’assurent qu’Edéline ne serait plus un danger public pour les citoyens de Terra. Fronçant les sourcils la féline commença à annoncer le programme qui attendait la sorcière en ce lieu.

" Vous auriez donc vraiment voyagé dans le temps ? Cela doit être affreux de voir que son monde à évolué en mal mais cela n’excuse pas la peine que vous avez causée à de pauvres fermiers que nous connaissions. Nous sommes en quelque sorte des gardiens chargés de la protection de cette région côtière des pirates et autres menaces surnaturelles, si vous êtes ici ce sera pour réparer vos bêtises en effectuant diverses taches domestiques et en nous aidant dans notre travail. "

Le lion eut un sourire amusé, sa compagne était une guerrière souvent assez directe qui n’avait pas l’habitude de tourner autour du pot et il appréciait beaucoup ce trait de caractère. La petite terrienne rousse semblait du genre timide en société dans ce pays qu’elle ne connaissait pas vraiment ce qui laissait entendre qu’elle jouait les prétentieuses pour masquer un peu le fait qu’elle était perdue très loin de chez elle avec pratiquement aucune chance de réussir à revenir à son époque une fois que la sorcière aurait purgé sa peine.

Même s’il avait quelques remords de s’être emporté à la punir durement, le mage et ses amantes n’avaient pas trop de pitié pour les repris de justice qu’on leur demandait de prendre en charge alors il se contenta d’annoncer à la sorciére qu’elle devrait aider Florianne à préparer les repas et nettoyer la maison après son cours de magie de la matinée.
Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !

Lorenzo

Terranide

Décidément cette humaine semblait être une faignante de première et une championne en matière de mauvaise fois puisqu’elle continua à obéir de mauvaise grâce tous en râlant que ce serait plus facile avec un sort. Grave erreur puisque la veille son nouveau professeur avait su saisir ce genre de perches qu’elle lui tendait pour la gronder et cette fois encore il ne tarda à sauter sur l’occasion de lui faire une remarque d’un air moqueur et amusé.

- Quelle paresse Edéline, vous êtes bien une terrienne pour chercher ainsi la facilité par la magie. Les filles d’ici préfèrent quand c’est long et dur, pas vrai Sienna ?

Le commentaire salace de Lorenzo fit glousser l’elfe et la lionne qui échangèrent des regards complices avec leur amant, cette petite sorcière paresseuse allait vite se rendre compte qu’elle était tombé sur un trio de pervers qui lui infligeraient toute sorte d’humiliations à caractère sexuelle à cette sorciére timide. Pour appuyer ces paroles le fauve caressa la cuisse de la guerrière féline assise à coté de lui, laquelle ne tarda pas à venir lui voler un baiser fougueux comme si les deux félins avaient planifié ce petit jeu à l’avance et qu’ils prenaient un malin plaisir à mettre leur nouvelle pensionnaire mal à l’aise en se roulant des pelles devant elle.

Il était probable que la lionne éprouve de l’animosité contre la jeune humaine en apprenant que son compagnon avait troussé sa nouvelle élève à la suite d’une punition ayant dérapée et que tous cela ne soit qu’une mise en scène d’une féline cherchant à marquer son territoire devant une vulgaire prisonnière responsable de la mort de plusieurs innocents. Les Terranides ne résonnaient pas vraiment comme les humains contre lesquels ils avaient souvent des préjugés puisque ces derniers tentaient parfois de les capturer pour en faire des esclaves.

Floriane semblait être la seule à éprouver un peu de sympathie pour la nouvelle venue puisque après avoir rit de la situation. Elle fini par proposer à la sorciére de venir l’aider à préparer le repas avant qu’elle se retrouve à devoir mater les deux félins ronronner sur le canapé comme une idiote. Malheureusement pour la rousse le lion connaissait ses faiblesses et savait bien s’y prendre pour dominer les petites salopes feignantes comme elle ...
Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !

Lorenzo

Terranide

Une fois dans la cuisine, Floriane l’elfe entreprit d’apprendre à la jeune terrienne comment préparer des plats. La petite rousse semblait soulagée qu’on ne l’ait pas forcée à rester au salon pour regarder deux terranides se tripoter. La cuisinière comprenait tout à fait que la nouvelle venue soit visiblement gênée d’être devenue la servante d’un couple de lions pervers qui avait cherché une nouvelle fois à l’humilier pour lui faire payer d’avoir déclenché une catastrophe magique. Dans le fond elle avait un peu pitié de la rousse depuis que cette dernière avait déclarée s’être perdue dans le temps à la suite d’un autre sortilège raté que celui qui l’avait conduit à se retrouver emprisonnée dans un autre plan que le siens.

Les félins avaient du partir batifoler ailleurs puisqu’on n’entendait pas de rugissements lascifs venant du salon et Floriane fini par se montrer assez tolérante envers la terrienne quand celle-ci cassa quelques tasse. La pauvrette ne devait vraiment pas avoir l’habitude de devoir se débrouiller sans sa magie dans les taches domestiques qu’on lui confiait mais elle arrivait quand même à doser correctement les ingrédients bien qu’elle ait visiblement décidé de ne plus trop parler à l’elfe. Cette dernière se demandait ce que le lion avait bien pu infliger comme punition à Edéline pour que cette dernière se réfugie dans le silence et fini par tenter d’apaiser un peu la jeune sorcière en lui proposant des activités plus en rapport avec sa profession.

- Bien maintenant que nous avons fini de préparer tous ses plats nous allons passer à la partie magique de la chose qui devrais surement mieux convenir à une sorcière comme vous.


Lorenzo enseignant souvent la magie à des personnes venant séjourner chez lui, il n’était pas si étonnant que cela que la jeune elfe soit aussi une pratiquante des arcanes en dépit de son rôle de cuisinière du manoir et puisque le mage terranide avait décidé d’aller batifoler avec sa compagne il incombait à Floriane de se charger de dispenser quelques cours de magie à la nouvelle venue pour l’occuper un peu. Histoire qu’elle ne s’ennuie pas trop de se retrouver captive dans cette maison étrange. Souriante la cusinière lança un sort sur une tarte aux pommes qui se retrouva cuite en quelques secondes avant d’inviter la terrienne à en faire autant puisque le collier de prisonnière qu’on lui avait passé ne l’empêchait pas de lancer ce type de sort mineur.

- Voici comment lancer un sort pour faire cuire tous ces gâteaux Edéline. Une fois que vous aurez fini de vous exercer à le lancer je vous montrerais comment enchanter un balais pour qu’il nettoie la maison à notre place. C’est assez amusant vous verrez !
Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !


Répondre
Tags :