banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: The Arcanist[PV]  (Lu 277 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 872

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Août 24, 2017, 08:22:02 »

Victoria était une jeune femme comme on pouvait en voir très souvent, dans la vie. Elle n’avait rien de bien particulier à elle, si ce n’était qu’elle était un brin mignonne, qu’elle menait une vie plutôt paisible, avec ses hauts et ses bas, travaillant dans l’un des meilleurs pays au monde ; le Japon ! La demoiselle avait depuis quelques temps obtenu un travail sur place, et était également parvenue à s’installer. Une chance pour elle car, c’était une occasion dont elle en rêvait depuis bien longtemps. Voir un nouveau pays, découvrir une nouvelle culture, de nouveaux gens, etc. En arrivant à Seikusu, petite ville assez animée et active, elle avait plein de projets en tête. Néanmoins, quand elle en était à préparer son déménagement ici, elle avait oublié un détail ... Le prix exorbitant des habitations.

C’était pour cette raison qu’elle avait finalement opté pour la collocation, et avait trouvé une colocataire idéale. Victoria était donc bien installée, vivant une nouvelle vie qui lui convenait à merveille ! Sa colocataire s’avéra être une femme très douce et agréable, en plus. Au fil du temps elles devinrent même de belles amies, passant beaucoup de temps ensemble, que ce soit à flâner, à partager des rires ou simplement faire ce que des amies faisaient. Quoi de plus normale comme vie, dirons-nous. À quelques détails près ... Tout n’était pas si normal que ça, à y voir de plus près. La vérité sur sa colocataire finit par lui être révélée. Victoria étant loin d’être fermée d’esprit, accepta parfaitement la vraie nature de son amie quand celle-ci le lui révéla, témoignant ainsi de sa confiance. Elle n’était pas une mais un, colocataire ... Un garçon des plus féminins, qu’il en trompa Victoria pendant un temps !

Mais, ce n’était pas tout. Victoria était peut-être un peu trop ouverte d’esprit, et ce d’autant plus depuis son arrivée au Japon. La jeune femme, toujours un peu délurée et en quête de nouveaux horizons, croyait en la magie, aux esprits, etc. Depuis quelques temps elle s’était décidée à tout faire pour se prouver à elle-même que c’était vrai, toutes ces histoires. Depuis quelques temps, Victoria remuait les internet et les librairies, mêmes exotiques, pour trouver de quoi sustenter son désir d’apprendre la magie, aussi tiré par les cheveux que c’était. Elle s’était bien attirée des regards étranges ces jours-là mais, on ne pouvait pas retirer à Victoria son courage face au jugement des gens ! La jeune femme lisait beaucoup et, en secret, tentait de s’entrainer, en vain.

Jamais elle ne parvint à ne serait-ce que faire bouger ses rideaux d’un claquement de pouce. Mais cela ne la décourageait guère et toujours en secret, sans en informer sa colocataire qui la prendrait surement pour une folle, Victoria continuait ses petites expérimentations. Jusqu’à un soir, où enfermée dans sa chambre, à l’abri des regards, elle s’entraina comme tous les soirs. Ce soir-là était particulier car, Victoria, à sa grande et stupéfiante surprise, commençait à voir un résultat ! Etait-ce son esprit qui lui jouait des tours ? C’était probable, mais elle était si heureuse et excitée à l’idée de pratiquer la magie, enfin, qu’elle en oublia ses propres consignes de sécurité qui visaient à fermer sa porte à clé ... Ce soir-là, sa belle colocataire pénétra sa chambre alors qu’elle était en pleine séance de lévitation. La surprise fut telle qu’en voyant Effy, la pauvre Victoria cru avoir une crise cardiaque et perdit le contrôle, retombant au sol lourdement.

Expliquer tout ceci allait être très dur ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Effy Swann
Humain(e)
-

Messages: 16


Petite sorcière


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Août 31, 2017, 10:02:49 »

Victoria l'ignorait, mais elle avait une sorte de bouée de sauvetage pour Effy lors de son arrivée au Japon. Sa fuite en avant pour échapper à la colère de la Theuggia -l'organisation de magiciennes noires à laquelle Swann avait dérobé un puissant grimoire et qui avait lancé ses troupes à ses trousses pour le récupérer à tous prix- avait été un désastre social. La petite sorcière n'avait plus fait confiance à personne, fuyant tout contact prolongé qui aurait put la commettre sur le long terme. Pas d'amis, personne à qui se fier, chaque mois ou presque un pays qu'elle traversait comme une clandestine insaisissable... Cela avait été épuisant moralement, sans compter les batailles livrées contre les envoyées de la Theuggia. Parfois remportées (et d'un maigre cheveux), souvent évitées avec brio mais en échange de sacrifices divers.
Effy n'avait rien espéré de son arrivée au Soleil-Levant, à part peut-être un peu de tranquillité. La Theuggia n'y avait pas d'antenne, pour ce qu'elle en savait. Alors Swann s'était prise au jeu. Peu à peu, elle avait soufflé et relâché la pression, recherchant même un appartement pour se poser un peu plus longuement qu'à l'accoutumée. La colocation s'était imposée pour une simple question financière et c'était suite à cela que Vic était venue bousculer totalement ses habitudes.

De la politesse bienvenue, les jeunes femmes étaient passées très rapidement et tout aussi facilement sur l'amitié sincère. Elles avaient découvert leurs goûts respectifs ensemble, avaient lutté contre les terribles démons nommés "Impôts" et "Dépenses Imprévues", s'étaient amusées à sortir ensemble et à se soutenir lors des petits coups de grisou du quotidien. Devenues amies quasiment inséparables, leur colocation avait toujours été un plaisir. Effy avait craint que la découverte par Vic de son sexe de naissance ne signe la fin de cette belle aventure, mais il n'en avait rien été : Victoria avait accepté ses explications sans difficulté, grâce à son ouverture d'esprit. Et la vie entre elles, finalement, n'avait pas été chamboulée pour une histoire de sexe.

De l'attirance de Victoria pour le paranormal, Effy s'était amusée. Pas moquée (elle en savait trop sur la magie tant affectionnée par son amie pour lui rire à la figure) mais pas encouragée non plus. Généralement, les gens ordinaires se contentaient de garder pour eux pareils fantasmes qu'ils assouvissaient sur des sites internets, des jeux, des séries... Rien de sérieux. Swann avait simplement poliment prétendu ne pas s'intéresser à cela et éviter les conversations à ce sujet, en veillant à ce que l'Agamemnon soit toujours bien caché et hors de portée de Victoria.
Bien sûr, cela torturait Effy de mentir à Victoria. Elle l'aimait énormément et s'en voulait. Mais c'était aussi pour cela qu'elle mentait, justement : Effy ne savait que trop bien où les lobbys passionnés pouvaient mener. Et la Theuggia serait trop heureuse de mettre la main sur Victoria pour la récupérer elle, ainsi que son maudit grimoire. Cela, c'était simplement hors de question.
Et si, au début, Effy avait prit cette résolution de façon parfaitement égoïste, elle avait fini par se rendre compte que les choses avaient évoluées. Aujourd'hui, c'était Victoria qu'elle voulait protéger. Elle, et pas son maudit grimoire...

Voilà qui faisait une sacrée différence.



*     *


Ce soir là, Effy rentrait plus tard. Elle avait prévenu Victoria qu'elle traînerait un peu en ville, promettant au passage de ramener quelques brioches à la viande pour compenser son retard du mois dernier dans sa part de loyer. Swann avait passé son temps à bosser, puis s'était rendue dans un vieil entrepôt désert sur le port pour s'entraîner à la magie de son côté. Déchiffrer d'avance les pages du mystérieux Agamemnon était son passe-temps : elle en avait assez de devoir compter sur la chance au fil de ses affrontements, mais pas moyen de faire cracher ses lignes au vieil ouvrage. Il gardait le silence, contraignant Effy à s'entraîner sur des magies "inférieures" pas très utiles finalement face aux sbires de la Theuggia. Enfin, valait mieux ça que rien.

En arrivant devant le palier où se situait leur appartement partagé, Effy ressenti une sensation malheureusement familière. Là-dedans, un flux magique était libérée. Oh, il était faible et discret, mais ne pouvait pas tromper les talents aiguisés de Swann qui avait prit soin de commencer par savoir répérer la magie à ses déclenchements -une mesure de prudence nécéssaire lorsqu'on fuyait des magiciens.
Discrète, la petite souris colla son oreille contre la porte verrouillée de l'appartement. Pas un bruit. En se penchant, Effy récupéra le couteau à cran d'arrêt dissimulé dans ses Doc Martens et fit jaillir la lame dans un cliquetis sinistre. Et elle ouvrit le battant pour pénétrer chez elle, sur le qui-vive.

Rien ni personne, à son grand soulagement. Mais elle ne rêvait pourtant pas ! Alors...
D'un pas de chat, la jeune femme se glissa vers les chambres et ouvrit à la volée la porte de celle de Victoria. C'était bien sûr contre les règles de vie qu'elles avaient établies ensemble, mais est-ce que cela importait vraiment ? Il valait mieux prendre le dessus par surprise si la Theuggia était avec Vic dans cette pièce !
Ce qu'elle vit là-dedans manqua de lui faire lâcher son arme.

Victoria flottait à une dizaine de centimètres au-dessus du sol, sans câble ni effet spécial. Ce flux de magie qu'Effy avait ressenti, c'était celui de sa propre colocataire ! Et voilà que les deux amies se retrouvaient dans une situation inconfortable, presque plus délicate que si l'une avait surprit l'autre à se masturber (et encore, Effy était sûre que ce cas de figure les auraient amusées plus que réellement gênée). La petite sorcière ne savait pas trop comment réagir, maintenant. S'énerver ? Feindre la surprise ? Faire semblant de nier la scène en bloc ? Elle hésita, puis poussa un profond soupir.
D'un mouvement de main, Effy rangea la lame de son couteau et le déposa sur la table de chevet de Victoria, puis se débarassa de son sac à dos où gisait son grimoire. Sans rien dire, elle se dirigea vers son amie et lui tendit finalement en lui offrant enfin un sourire complice tout en l'aidant à se relever.

- Règle 1, on verrouille sa chambre. Règle 2, surtout en étude de la lévitation : on prévoit des coussins. Beaucoup, pour éviter d'avoir mal aux fesses deux jours.

Amicale et conciliante, Effy tapota le derrière de Victoria comme pour ponctuer ses propos.

- Tu ne m'avais pas dis que la magie n'était qu'un hobby, blondasse ? Le terme était affectueux, comme Vic ne l'ignorait pas. Mhmpf... je crois qu'il faut qu'on aie une discussion, toi et moi. En attendant, je vais faire réchauffer les brioches à la viande.

Sans attendre de réponse, la jeune femme récupérera ses affaires et les déposa dans sa chambre avant de se diriger vers la cuisine, le paquet de brioches à la main. Alors qu'elle s'affairait à la réchauffe, Effy était pensive. Comment protéger Victoria contre elle-même ? Car, Swann le savait bien, les premiers pas dans la magie étaient aussi les plus addictifs... et entraînaient d'autant plus facilement les novices sur une pente glissante.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 872

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Septembre 07, 2017, 04:14:11 »

Apprendre la lévitation devint une petite obsession pour Victoria qui s’était beaucoup entrainée et préparée. Mais on ne pouvait pas toujours réussir du premier coup, même si de prime abord, tout semblait marcher. En effet, la jeune femme était seule et concentrée, en train de faire un grand effort pour faire abstraction du monde autour d’elle, et se focaliser uniquement sur elle et sa magie. Tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes à ce moment. Personne pour la déranger et l’interrompre ! Elle s’était assurée qu’Effy n’était pas là pour faire sa petite affaire, car sinon ... Elle risquait de flipper. Victoria n’était pas au courant de sa réelle nature et pensait que la magie était quelque chose qu’elle refuserait, car après tout, c’était du paranormal. Et ça faisait peur.

Quoiqu’il en était, Victoria parvint à décoller du sol et une joie sans fin s’empara d’elle. Mais elle fut de courte durée car, sans prévenir, sa colocataire débarqua et la surprit la main dans le sac. Complètement surprise, Victoria avait perdu le contrôle et le sortilège de lévitation se brisa, la faisant lourdement retomber au sol, sur son fessier. Inutile de dire qu’elle eut très mal à l’atterrissage mais, qu’était-ce en comparaison de la longue discussion qu’elle allait avoir avec Effy ? S’attendant au pire, à une réaction en conséquence, elle fixa sa colocataire dans les yeux, alors qu’un vide s’installa. Puis, contre toute attente, Effy s’avança et lui tendit sa main pour l’aider à se relever. La jeune femme déclara ensuite deux règles à respecter quand on pratiquait la lévitation, ce qui estomaqua alors Victoria. Connaissait-elle son affaire ? Pourquoi elle n’était choquée ?

Visiblement Effy aussi lui avait caché des petites choses. Toujours muette et sous le choc de cette révélation, Victoria se releva à l’aide de son amie puis hoqueta, surprise, par la petite tape sur son fessier. Incapable de dire quoique ce soit, elle se contenta de hocher de la tête et laissa filer Effy. Quand elle referma la porte, elle reprit son souffle et soupira longuement, avant de s’essuyer le visage. « Ma petite Effy est une sorcière ? » Dit-elle en pensant à voix haute, avant de se ressaisir. Il n’y avait qu’un seul moyen de le déterminer et pour cela, elle allait devoir la rejoindre en bas, dans la cuisine, où elles allaient ensemble avoir une longue discussion. En attendant elle traina un peu des pieds, quelque peu anxieuse à l’idée d’avoir cette conversation. Mais au même moment, elle mourrait de curiosité au sujet d’Effy et de sa relation envers la magie.

Qu’était-elle, au juste ? Que cachait-elle d’autre ... Victoria avait toujours su qu’Effy était spéciale mais, maintenant, ça prenait un tout autre sens. Un sens encore plus intéressant et captivant ! S’étant un peu reprise de ses émotions, Victoria descendit et rejoignit sa meilleure amie dans la cuisine, où les brioches à la viande les attendaient. Quand elle arriva au niveau de la jeune femme, elle fit signe avec sa main de ne rien dire. « Ok, la magie ce n’était pas qu’un hobby. C’était un but, en fait ... Mais pour ma défense, je ne pensais pas que c’était vrai ! Je pensais comme tout le monde que ce n’était que des légendes, des choses qui n’appartiennent qu’à la fiction. Je pensais pas ... Que ça marcherait ... » Dit-elle, un peu gênée. Effy seule pourrait l’aider à y voir clair dans toutes ces histoires !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Effy Swann
Humain(e)
-

Messages: 16


Petite sorcière


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 19, 2017, 10:19:59 »

Victoria descendit dans la cuisine et la trouva, tranquille, disposant les brioches fourrées dans leurs assiettes. Effy avait eu le temps de dresser un rapide couvert lorsqu'elle avait abandonné Vic' à ses spéculations et s'était installée debout devant le petit bar qui coupait le salon de la cuisine. Il n'était pas rare qu'elles dînent ou déjeunent là, picorant du bout des doigts en se racontant leurs journées respectives ou préparant des plans pour l'après-midi à venir. Voilà que les deux amies allaient rester ici pour se livrer de lourds secrets ! Pourquoi pas, après tout ? Effy savait qu'au moins, Victoria serait à l'aise.
Cette dernière prit alors les devants à peine plantée devant elle, pour être sûre probablement de tout déballer d'un trait avant d'en perdre le courage. Après tout, c'était compréhensible : cette situation était tellement improbable ! Sûrement Effy aurait-elle agit de même. Non... Elle aurait préféré fuir la discussion. Victoria était bien plus courageuse qu'elle.

Swann ne répondit d'abord rien à Victoria, se bornant à découper un morceau de brioche dont le fumet se libéra quand la viande à l'intérieur se découvrit sous la lame. Elle piqua le morceau fumant, souffla dessus avec soin et vint le déposer contre les lèvres de la blonde dans un sourire complice.

- Mange, fit-elle simplement. Bientôt, tu seras affamée. Ça creuse, les premières fois.

Effy attendit que Victoria n'obtempère et se retrouve la bouche pleine pour parler à son tour, croisant les bras sous sa poitrine inexistante, tirant sur ses manches longues pour en couvrir ses mains -un signe de légère nervosité, chez elle. Son visage ne traduisit toutefois rien, bien que son regard se montra un peu fuyant. Victoria était bien la dernière personne avec laquelle la petite sorcière avait envie de partager ses secrets, pour lui éviter de se faire une image peu flatteuse d'elle. Mais, paradoxalement, elle était persuadée qu'il n'y avait justement que Victoria qui était capable de la comprendre... Un dilemme en soi, qui serait probablement tranché de lui-même au fil de la conversation. Cela serait plus simple ainsi.

- La magie est plus accessible qu'on ne pense. Dans l'absolu, tout le monde pourrait l'utiliser. C'est...hm... imagine toi comme un champ sec et la magie comme une rivière. Il faut avoir les bons outils pour creuser une irrigation dans laquelle tu pourras puiser, tu comprends ? Certains le font naturellement, d'autres passent par des clés comme des livres, des formules, des rituels, des pactes démoniaques. Elle esquissa un sourire. Tu as trouvé le bon outil par hasard. Ton affinité naturelle doit être cependant forte, commencer avec de la lévitation n'est pas le plus facile.

Est-ce qu'elle l'enviait ? Un peu, peut-être. Les premiers pas dans ce monde-là étaient toujours des plus excitants. Effy n'en avait rien oublié et la sensation remontait, maintenant qu'elle se retrouvait non plus dans le rôle de la novice mais de la formatrice. Bientôt, Victoria deviendrait des plus vulnérables aux sirènes de magies sombres emplies de promesses et monstres drapés dans les ténèbres. Il lui incombait de la protéger comme elle ne l'avait pas été.

- Si je sais tout ça c'est parce que, comme tu t'en doutes, je suis moi-même une sorcière. C'était étrange de le lui dire à voix haute. J'ai mis le pied dans ce monde un peu comme toi, en fait. Une passion qui a été plus loin, bien plus loin, qu'un mode de vie un peu marginal et des fringues trouvées aux fripes.

Ses jolies lèvres s'étendirent en un sourire mutin. Les "sorcières" qu'on croisait sur le net ou dans des réunions thématiques n'étaient souvent que des originaux qui se mentaient pour croire à leurs propres délires. Elles pensaient que s'habiller en noir suffisait à se composer en fille du Diable et que savoir quelques noms de démons et des incantations stériles en latin suffisaient à donner le change. Effy avait eu cette période, au tout début, refusant rapidement de se contenter de ça et poussant toujours plus ses recherches.
Saisissant une pomme dans la panière de fruits, elle la posa devant Vic' et en tapota la chair du bout de l'ongle en prononçant quelques mots à voix basse. Le fruit se retrouva coupé en quartiers parfaits, qui s'animèrent grossièrement pour former un petit personnage qui se mit à esquisser quelques pas de danse avant d'aller s'installer dans l'assiette de la blonde, la magie cessant alors que les quartiers se disposaient en une jolie fleur.

Une seconde plus tard, le sourire d'Effy se volatilisa et elle déposa sur son amie un regard des plus graves.

- Tu dois comprendre une chose, Victoria. Tu n'es plus une personne ordinaire, à présent. Tu viens de mettre le pied dans nids de serpents qui tenteront tous de t'attirer à eux en échange de pouvoirs supplémentaires et de connaissances supérieures. Et tu en voudras -nous en voulons toutes- jusqu'à te donner et comprendre que tu es piégée... pour peu que tu le comprennes réellement.

Se trouvant trop solennelle et menaçante, Swann essaya de rectifier le tir en posant une main douce sur celle de Victoria, qu'elle caressa du pouce.

- Je t'aiderai, bien sûr.

Pour le moment, inutile de parler de la Theuggia et de sa propre histoire. Moins la blonde en saurait, plus elle se trouverait à l'abri des dommages collatéraux. De plus, rien qu'avec ce qui venait de se passer, Effy avait toutes les raisons de penser qu'elle avait à réfléchir pour des heures, si ce n'étaient des semaines ! Patiente, elle scruta son amie, à la recherche de ses pensées, la laissant digérer ce qui venait d'être dévoilé.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 872

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Octobre 14, 2017, 01:44:13 »

Il fallait une certaine dose de courage à Victoria pour aller parler à Effy. Cette situation était si ... Bizarre, c’était très difficile de faire le pas. Après tout, sa colocataire venait de la surprendre en train de léviter, de faire de la magie ! Si Effy fut surprise de voir son amie utiliser la magie comme elle, Victoria fut surprise de voir qu’Effy était déjà au courant au sujet de la magie. L’une comme l’autre, elles venaient de découvrir des choses. Mais c’était dans la nature de Victoria de prendre le taureau par les cornes et s’élancer. Elle avait pris son courage à deux mains et était donc descendue, rejoignant Effy. Cette dernière avait toujours été comme ... Sa petite ange gardienne, prenant souvent soin d’elle. Cela se traduisait même par les plus petits gestes et attentions, comme ces délicieuses brioches à la viande. Quand Victoria fut dans la cuisine avec elle, un silence s’installa.

Effy semblait si sérieuse et si pensive, la jeune femme ne savait pas comment entamer la discussion. Puis, son amie découpa un morceau de sa brioche, dans la délicate fumée chatouilla les narines de Victoria de par son odeur des plus alléchantes ! Effy la piqua de sa fourchette et vint la coller contre les lèvres de sa colocataire, la faisant manger elle-même. L’intéressée ouvrit sa bouche et avala le délicieux morceau. Et, pendant qu’elle avait la bouche pleine, Effy se mit à parler. Le fait qu’elle croisa ses bras et tira ses manches lui indiqua qu’elle était nerveuse, malgré son air calme et assuré. C’était qu’à force de vivre à ses côtés, Victoria commençait à la connaitre ! Un nouveau silence se fit, pendant que la jeune femme regarda Effy, la bouche pleine, en train de mâcher son bout de brioche. Mais finalement la petite souris finit par parler, et commença à lui expliquer des choses.

La magie était donc naturelle et accessible par tout le monde. Au moyen d’efforts, bien entendu. Certains avaient une affinité naturelle – comme Victoria visiblement – tandis que d’autres passaient par des moyens détournés. Comme les rituels, ou les pactes démoniaques. Effy lui raconta qu’autrefois, elle aussi était une débutante et avait, comme Victoria, expérimenté de son côté. Elle aussi était une sorcière. La jeune femme la regarda et son regard traduisait bien sa stupeur, même si à présent, elle était capable d’encaisser de telles révélations. Sa petite Effy à elle, une sorcière ? Sa meilleure amie était une jeteuse de sort et elle ne l’avait jamais su ? Qu’est-ce que cette fouine pouvait bien lui cacher d’autre ... Victoria se le demandait, à présent. Cependant elle poursuivit, et Victoria continua de l’écouter en silence, les yeux tout ronds. Elle finit par lui faire une petite et curieuse démonstration avec une pomme.

D’un simple tapotement de sa part, la pomme se découpa d’elle-même et les quartiers commencèrent à s’animer, à se mettre en rang en faisant une amusante petite danse, avant de finalement se disposer dans son assiette. Victoria avala ce qu’elle avait en bouche puis, poussa un petit Wouah du bout de ses lèvres, fascinée par ce qu’elle venait de voir. Avec soin elle prit un quartier et le mit dans sa bouche, avant d’être troublée par la mine soudainement sérieuse d’Effy. Son discours était un peu plus effrayant et solennel, ce qui troubla Victoria ... Avant qu’elle ne sente sa petite main toute chaude se poser doucement sur la sienne, comme pour la réconforter. Effy lui certifia qu’elle allait l’aider dans tout cela et, au final ... C’était le plus important. Victoria lui rendit un petit sourire complice, puis tourna sa main pour venir doucement saisir la sienne. « Merci Effy. Tu es une amie en or ... Et ... Je serai une bonne élève ! » Dit-elle en serrant sa petite main. Puis, l’air de rien, Victoria saisit un nouveau quartier de pomme puis l’approcha des lèvres d’Effy, pour le lui faire manger. Elle aussi, avait le droit de le faire manger après tout !

Cependant son précédent discours sur les nids de serpents ne l’avait pas laissé indifférente et, elle ne put s’empêcher de demander des précisions sur ces fameux risques qu’elle encourrait. « Qui va tenter de m’attirer ? Tu penses sincèrement que quelqu’un parviendra à me détourner de ma petite souris ? » Dit-elle l’air taquin, regardant Effy de manière amusée, même si ce qu’elle demandait était sérieux.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Effy Swann
Humain(e)
-

Messages: 16


Petite sorcière


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Novembre 21, 2017, 12:16:56 »

Souriante, Effy considéra le petit quartier de fruit que Vic' lui proposait et avança les dents pour le croquer, ses lèvres se refermant délicatement sur le bout des doigts de la délicieuse blonde. Etait-ce intentionnel et cherchait-elle à l'attiser, ou un simple malentendu ? Swann préféra laisser la nouvelle sorcière à ses déductions sur l'affaire, mâchonnant la pomme tout en la dévisageant. Evidemment, Victoria ne pouvait pas passer à côté des semi-révélations que venait de lui faire Effy. Cette dernière s'en voulu de ne pas avoir noyé le poisson, se retrouvant ainsi face à un dilemme : maintenant qu'elle en était là, fallait-il dire tout à son amie pour la préparer à rencontrer la Theuggia et ses sorcières, ou la laisser dans le mensonge et la tenir prête "au cas où", sans plus de précisions ?

Torturée, Effy mêla ses doigts à ceux de son amie et l'étreignit tendrement, bien qu'un peu nerveusement. Maintenant que la discussion en était là, la petite sorcière ne pouvait pas lâcher sa si chère blondasse dans la nature. Ni tout lui révéler, du moins pas sans voiler ses propos pour minimiser la vérité.
Néanmoins, le petit compliment complice que lui adressa Victoria arracha un sourire rougissant à Effy qui poussa un long soupir avant d'entraîner son amie vers le salon où elles allèrent se vautrer dans le canapé. Comme lors de leurs soirées plateau télé, Swann prit Vic' contre elle et égara sa main sur le pull de la blonde pour aller lui caresser le ventre, son autre main négligemment dépose sur la cuisse de la belle.

- Il y a des sectes... je veux dire, de vraies sectes. Pas des groupements de goth' qui se masturbent sur des tombes en se la trempant dans du sang de poulet. Je te parle de gens puissants et discrets, qui recherchent des nouveaux talents comme toi pour les former et les mettre sous leur coupe. Tu sais, un peu comme Palpatine avec Anakin ?

La paume chaude d'Effy s'étala sur le ventre nu de Victoria, comme pour lui signifier qu'elle ne la laisserait pas partir. Une bouffée de désir saisit la petite sorcière qui sentit son membre enfler contre Vic pressée contre elle, élément que Swann tenta de noyer par la conversation alors même que ses doigts glissaient toujours un peu plus bas dans une caresse marquée.

- Si tu es découverte, ces gens te séduiront pour te manipuler, t'intégrer dans leurs rangs. Tu en apprendras plus et tu seras noyée dans l'obéissance aveugle, les promesses stériles... et le sexe frénétique...

La main d'Effy passa la barrière du tissu et se perdit là, contre l'aine de son amie. Son souffle s'accéléra et s'alourdit, saisit par la montée d'excitation que la jeune femme ne réprimait plus qu'à grand-peine tandis que sa queue s'érigeait dans une érection franche et si puissante qu'elle en devenait douloureuse.
Parfois, les deux amies avaient frôlé l'incident, oui. Mais rarement aussi intensément que ce soir, comme s'en aperçut Effy dont les doigts frôlaient nettement la toison pubienne de la blonde.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 872

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Décembre 02, 2017, 04:39:02 »

La jeune femme se laissa entrainer vers le canapé, où elle se retrouva assez rapidement dans la même et confortable position qu’elle prenait lors des soirées plateaux-télé avec Effy. Très clairement son amie n’était pas dans son état normal et elle semblait bien plus soucieuse que d’habitude. Apparemment c’était loin d’être une mince affaire, ces histoires de magie et de sectes. La sorcière expliqua plus en détail pourquoi et qui tenterait de s’emparer d’elle, et cette révélation perturba un peu Victoria. Comme Palpatine et Anakin ? Si elle en croyait les mots d’Effy, ces gens tenteraient donc de la séduire, en lui promettant monts et merveilles, mais ça ne serait qu’un leurre ? Après tout, c’était une pratique très courante dans les sectes, et visiblement, même chez les magiciens cette pratique était là.

Cependant elle rougit doucement en sentant la chaude main de son ami se faufiler sous son pull, glissant contre son ventre. Elle ne dit rien, et savoura même ce délicat contact. Effy poursuivit en mettant en garde Victoria sur ces manipulateurs, sur ces sectes qui feraient tout pour l’enrôler. Mais, elle crut entendre le pitch d’un film de série B quand elle expliqua qu’ils n’hésiteraient pas à la faire plonger dans une spirale sexuelle frénétique. Cela la troubla et elle fronça légèrement ses sourcils ... Avant de les écarquiller quand Effy continua sa caresse jusqu’à son aine, se mettant ainsi à caresser sa fine toison intime. « E-Effy ... » Dit-elle du bout de ses lèvres alors qu’elle rougit et sentit la chaleur commencer à se manifester entre ses cuisses. Au même moment, contre son corps, elle sentit l’entrejambe d’Effy se réveiller et apparemment, elle était déjà bien éveillée.

Plusieurs fois, les deux amies avaient failli succomber à leur charme respectif. Mais c’était une limite qu’elles ne voulaient pas dépasser car ... La chute n’en serait que plus douloureuse. Mais à présent qu’un nouveau lien les unissaient, cette fameuse magie, qu’en était-il ? Victoria clôtura ses yeux en tentant de freiner ses ardeurs mais, ne put s’empêcher de frotter légèrement ses cuisses l’une contre l’autre, piégeant doucement la main de sa petite souris contre elle. Un long silence se fit. Victoria sentait la belle bosse d’Effy frotter dans son dos, et il était inutile de dire qu’elle avait envie de s’en servir. Ses mains se crispèrent, la tension montait. Mais cette fois-ci, c’était différent. Victoria n’avait plus envie de se freiner, elle avait juste envie ... De s’abandonner à Effy. Elle soupira puis, décida qu’elle en avait assez de toutes ces barrières. Elle se tourna vers sa colocataire puis, lui sourit chaudement.

Sans aucun mot, juste un regard tendre, Victoria approcha alors son visage et, pour la première fois, offrit un baiser à Effy. La jeune femme clôtura ses yeux alors qu’elle pressa tendrement ses lèvres aux siennes, venant timidement jouer avec sa langue. Cet instant qui ne dura pourtant que quelques secondes, en parut des dizaines et des dizaines pour elle, alors que ce baiser la fit rougir furieusement, et l’échauffa encore plus. « Effy je ... On ne devrait pas faire ça ... Mais ... Je veux crever l’abcès. Tu ne me laisse pas indifférente ... Tu ne m’as jamais laissé indifférente ... » Lui avoua-t-elle, caressant doucement sa joue du bout de ses doigts, le cœur battant la chamade alors qu’elle craignait la réponse de son amie, face à tout ceci ... Mais, pour mieux la convaincre, Victoria posa son autre main sur son torse, et la glissa lentement en-dessous, caressant ainsi son ventre, toujours en glissant de plus en plus en bas ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Effy Swann
Humain(e)
-

Messages: 16


Petite sorcière


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Décembre 14, 2017, 10:49:33 »

C'était une chose curieuse : la magie excitait Effy. Pour la petite sorcière, rien ne se trouvait être plus excitant qu'une magicienne à l'oeuvre, ou dispensant son aura alentours. Pourtant strictement hétérosexuel, "Stefan" avait parfois senti une attirance réelle et forte pour quelque rare sorcier croisé par hasard. C'était comme si la magie éveillait ses hormones, ses envies et ses instincts les plus basiques. Du temps de son endoctrinement dans la Theuggia, ses supérieures avaient su tirer partie de cette étrange particularité. Effy avait longtemps cherché à combattre ce défaut crucial et n'avait trouvé pour cela qu'une solution viable, soit l'abstinence. En ne fréquentant aucune personne en lien avec l'univers ésotérique, aucun risque de dérailler ! Elle s'était sevrée lentement mais sûrement, jusqu'à ne plus avoir que des envies tout à fait ordinaires et motivées par des stimulations classiques.
Victoria faisait partie de ces stimulations.
Effy n'avait jamais poussé trop loin le bouchon entre elles, bien qu'elle en mourut d'envie. Comme Vic, elle avait toujours craint qu'un "incident de parcours" ne réduise à néant l'amitié si agréable qui faisait de leur colocation un cocon protecteur sain et tranquille. Oh, bien sûr, elles avaient fricotté ! Des mains s'étaient égarées, les bises de fin de soirées s'étaient parfois transformées en légers bécots candides... Mais jamais plus. L'une ou l'autre avait toujours poliment repoussé les avances trop insistantes.
Ce soir, c'était bien différent.

L'excitation d'Effy était puissante. Le sang battait furieusement à ses tempes comme dans sa queue alors que ses doigts caressaient la peau fine et douce de l'intimité de sa précieuse amie. Sa respiration s'était faite plus lourde et sa main hésitait encore pour quelques instants à se plaquer définitivement sur le sexe tendre de Vic', consciente que cela changerait tout entre elles. Swann avait hésité, hésité, hésité... Puis les cuisses de la blonde avaient capturé sa main baladeuse, tenue à présent de se faufiler sur les pétales secrètes pour les presser, les flatter du bout des doigts et enfin langoureusement les écarter pour partir à la recherche du nectar sensuel qui y perlait.
Ce fut le moment que choisit Victoria pour se décaler et la regarder dans les yeux en souriant avant de l'embrasser.

Quand leurs langues se mêlèrent (d'abord avec retenue, comme le premier baiser de deux adolescentes maladroites), Effy sut que la partie était jouée et qu'aucune d'elles ne reviendrait plus en arrière. Et aucune n'en avait envie, alanguies dans le sofa confortable où leurs corps s'échauffaient. Swann encouragea son amie en rendant le baiser plus sensuel, sa langue venant rechercher celle de la blonde pour des caresses marquées par leurs souffles courts et leurs salives mêlées. Effy sentit un filet s'écraser sur son menton et y gagna un sourire ; c'était là un détail obscène qui ne l'excitait que davantage, rendant presque insupportable l'érection qui faisait palpiter son vit.

Pour toute réponse adressée à Victoria, Effy poussa sa main plus avant. Ainsi, le bout de son majeur vint s'introduire sans le moindre mal dans les chairs moites de sa belle apprentie à la toison d'or, entraînant rapidement tout le reste de son doigt dans la cavité. Lorsque Effy commença à doigter Vic', ce fut appliqué et langoureux -à l'image du baiser qui ponctuait la pratique pour encourager la blonde dans sa descente vers la trique plus que prononcée de sa si particulière colocataire.
Avachies dans le canapé, unis par leurs mains qui se plongaient dans les secrets intimes de l'une et de l'autres, les deux jeunes femmes partagaient le moment le plus sulfureux de leur vie commune.

- Fais moi l'amour, parvint enfin à articuler Effy. On verra... on verra le reste plus tard.

Hors de question d'en rester là, à présent. De laisser ce moment en suspens pour une question de doute, de colocation, de... de peu importait ! Effy avait envie de Victoria et son membre congestionné dressé dans la main de cette dernière était la preuve la plus flagrante de la chose.
Comme pour signifier à Victoria qu'elle ne pourrait désormais plus se soustraire à l'union, Swann l'empala d'un second doigt glissé en elle, la fouillant avec à présent plus de vice. Inutile de penser à s'échapper ; le petit papillon était bel et bien épinglé.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox