banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: New life, new body[PV]  (Lu 2053 fois)
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Août 07, 2017, 10:43:14 »

Finalement, les cours ne furent pas trop épuisant, au contraire. Savoir qu'elle était dans son lycée avec sa meilleure amie, toujours en étant des androgynes, était tout simplement bon. Agréable. Pourquoi ? Parce qu'elle ne subissait rien. Avec sa brillante idée que Natsu' avait approuvée pour leur problème de poitrine, les autres élèves n'y avaient vu que du feu. Seul ceux qui avaient des doutes s'étaient simplement dit par la suite que ce n'était qu'une coïncidence ou que leur imagination leurs jouaient des tours.   

La matinée avait été calme. Les choses habituelles s'y passaient. Eto qui essayait de rester endormit lors de certains cours, notamment celui de science, mais Natsu' la réveillait toujours discrètement. Elle était bien plus du genre sportive et littérature. Mais lorsque vint le cours de mathématique, et que Natsu', visiblement contrariée par quelque chose d'une quelconque manière, demanda pour aller aux toilettes, elle sut que quelque chose se passait mal. Peu de temps après, elle demanda aussi pour aller aux toilettes, et prestement, elle s'était levée pour aller la rejoindre.   

-Natsu' ? Qu'est-ce...

Elle n'eut guère le temps le temps de protester et de comprendre ce qui se passait qu'elle se fit jeter dans une cabine vide de la toilette, et prestement, celle-ci vint descendre son pantalon pour empoigner soudainement son membre en bouche, ses mains venant se poser sur son postérieur. Dans un doux gémissement, elle comprit finalement que de nouveau, elle avait eu des envies.. Qu'Eto allait faire un plaisir de satisfaire.   

-Hmmm, oui...

Et quand elle vint présenter son cul de manière si alléchante, elle ne put se retenir. Lui donnant une petite fessée, elle ricana, et plaça son gland contre son anus.

-Héhéhé, ouais, j'vais t'aider !

Elle s'enfonça soudainement dans son derrière et Eto se retint de gémir puissamment, même si sa prise vint se serrer sur son cul bien bombé. Les hanches d'Eto vinrent bouger rapidement, sa belle paire se cognant contre les fesses de son amie. Oh, que c'était bon ! Retrouvant l'agréable sensation de l'étau de chair chaud de Natsu, elle reprit de la motivation. Son cœur accéléra ses battements, l'adrénaline était dans ses veines. En tant que sportive, elle était sacrément énergique !

Ainsi donc, dans de doux gémissements presque silencieux, elle vint s'occuper de son amie, enfonçant encore et encore son membre dur et puissant en elle. D'avant en arrière, son membre faisait facilement son chemin. Simplement pour faire causette, elle dit:

-Ah tiens, c'est ici que j'avais perdu ma virginité avec un des intello' de l'école... Il était mignon.

Souriante, elle attrapa soudainement sa tête, la rejetant en arrière pour embrasser follement son amie, y jouant avec sa langue avant de se retirer, donnant une nouvelle claque aux fesses.

-Hmm ! Ouais ! Natsu' !

Heureusement que ces toilettes étaient peu fréquentées !
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1052

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #16 le: Août 19, 2017, 07:37:12 »

Natsumi se jurait de trouver les responsables de cette situation tôt ou tard. D’ailleurs il comptait bien s’y mettre dès aujourd’hui ! Après qu’Eto’ aurait bien calmé ses ardeurs. Il ne comptait pas rester dans ce corps de garçon à vie, encore moins devenir accro au sexe. Jamais de tel sensations et envies ne s’étaient éprises de lui de cette façon. Jamais il n’avait eu une pareille envie de se faire sodomiser ! Et pourtant, depuis sa transformation, tout était différent. Pendant toute la matinée il avait retenu son érection et ses ardeurs, mais c’était devenu bien trop important et envahissant pour continuer ainsi. Il avait fait en sorte que son ami soit là, afin qu’il le traite exactement comme il l’avait traité le matin même. Voilà que Natsu’ était dans donc dans une cabine toilette, en train de se faire pulvériser l’anus ... Et en train d’aimer ça de tout son être. Son petit corps remuait en avant et en arrière alors que, cambré, il offrait sa belle croupe à Eto’.

« Haaaaan oui ! Là, lààà ... » Gémit-il langoureusement alors que son meilleur ami griffa ses fesses et l’enculait sèchement. Il sentait ses lourdes couilles fouetter son corps et cela lui procurait d’autant plus de frissons. Quand son amant lui fit basculer sa tête en arrière afin de l’embrasser, Natsumi clôtura ses yeux et fourra chaudement sa langue dans cette belle bouche. Natsu’ était comme drogué, comme en transe à ce moment. Comme une petite trainée il se laissa baiser comme Eto’ le désirait. Son cul était en feu, et son anus commençait à brûler à force de se faire autant pénétrer. Et pourtant il continuait à ressentir un grand plaisir, une grande extase, surtout en embrassant Eto’ en même temps. Il ne quitta pas ses lèvres aussi facilement, fourrant bien sa langue et jouant avec la sienne.

Il se défoulait de ses pulsions sexuelles afin de garder la tête froide pour la journée. Du moins, le pensait-il. Ainsi, alors que son amant détruisait ses entrailles de sa juteuse trique, l’androgyne finit par couiner de manière étouffée puis se mit à jouir, très copieusement. Son beau membre bien dur et rigide lui faisait horriblement mal à force, mais un grand soulagement suivit d’une extase survint quand il jouit. Sa crème gicla violemment contre la paroi de la cabine, en une série de cartouche alors qu’Eto’ lui labourait férocement les fesses, et finit par le fourrer de foutre à son tour. « Haaa Etoooo’ !!! » Couina-t-il, tout rouge de gêne mais aussi, et surtout, de plaisir. Quand la tempête passa, et qu’il sentit ses parois bien élargies, il reprit son souffle. Natsumi finit par se retourner puis sauta dans les bras de son ami, enroulant ses bras autour de lui. Ses lèvres se plaquèrent contre les siennes et il l’embrassa copieusement. Ses joues rougirent doucement et son membre vibra doucement pendant qu’il le frottait contre le sien, rien que pour jouer sur cette fabuleuse sensation de frottement entre deux membres ...

« Je te promets Eto’ qu’on va trouver les petits cons qui nous ont fait ça ... Je ... Je crois pas que ça soit bien sain d’être devenues des nympho’ ! » Dit-il alors, rompant le baiser. Il venait de dire cela mais, il continuait de frotter bien qu’il le fallait sa trique contre celle d’Eto’. Le regardant dans les yeux, il finit même par se pincer les lèvres et glissa sa main vers son paquet. Natsumi esquissa un petit sourire puis, d’une main, saisit son sexe et celui de son meilleur. Il les superposa dans sa main et se mit à les astiquer, à les frotter, à les masturber ensemble l’un contre l’autre. « Mais ... Hmmm ... J’aime tellement ce que je ressens ! » Déclara-t-il finalement.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Août 19, 2017, 11:02:04 »

Le membre coulissait en son amie avec une telle facilité et une telle aisance qu'il semblait glisser comme du beurre entre les chairs de Natsu' qui serrait bien fort pourtant son membre. Un véritable festival des sensations physiques pures et plaisantes. Oh, il ne savait sur quoi jurer tant la baise était chaude et torride, mais une chose était sure, même les dieux ou toutes autres forces supérieurs ne saurait la faire jouir ainsi d'une telle manière. Grognements, sueurs, mouvements erratiques et ceux d'un forcené qui se dément pour atteindre le but ultime : l'orgasme.   

Et Eto atteint véritablement son but quand finalement, après un certain moment, elle finit par relâcher une bonne partie de son foutre dans son cul alors que Natsu' jouissait contre la paroi d'une cabine de la toilette.   

-HMMMPF !   

Elle se retint de crier, de peur d'attirer trop l'attention sur elles dans la toilette inutilisée. Le lycée était un lieu étrange et elle ne voulait pas trop attirer les mauvaises surprises sur elle, même si elle y croyait moyen... Même avec leurs changements de sexe au cours de la nuit. Natsu se retira et embrassa Eto, et celle-ci, encore soumise aux effluves de la luxure. Elle lui fit la promesse de retrouver leurs formes initiales tout en frottant leurs membres entre eux.

-Hmm... J'avoue que j'aimerais bien retourner dans ma forme originelle ! Pour tout te dire, j'aimais mieux mes seins. Ainsi que mon visage. Et mon corps. Et passablement l'odeur que je dégageais après avoir baisée.   

Après une autre petite affaire supplémentaire dans les toilettes, Eto quitta les lieux avec son amie pour rejoindre les cours habituelles de la journée. Des heures passèrent et finalement, la journée fut fini sans autre incident. Eto attendait devant l'école avec son téléphone en main, patientant pour que son amie vienne la rejoindre. Quand elle fut la, Eto lui sourit et déclara :

-Hey ! On va manger quelque part ? C'moi qui offre !
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1052

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #18 le: Septembre 12, 2017, 03:28:48 »

Natsumi était une amie d’enfance à Eto’. Les deux filles étaient comme des sœurs ; elles s’aimaient en conséquence, elles faisaient les quatre-cent coups ensemble, etc. C’était même passé par les habituelles querelles typiques entre sœurs ! Mais, la vie avait décidé de les confronter à une épreuve ultime ... Il ne restait plus qu’à savoir si elles s’en sortiraient indemnes. Le moins que l’on pouvait dire était que ça avait éveillé quelque chose entre elles ; le désir. Jamais auparavant elles n’avaient couché ensemble ni même s’étaient embrassées. Peut-être que l’idée en avait effleuré plus d’une mais, jamais elles n’étaient passé à l’acte. Pourtant, à l’instant où elles s’étaient découvertes dans leur nouveau corps, elles s’étaient copieusement faite l’amour.

C’était comme si le bouchon avait finalement sauté. Natsumi et Eto’, les deux amies d’enfances, les sœurs de cœur, avaient fini par succomber aux charmes de l’une et de l’autre. Cependant, ce puissant appétit sexuel découlait de la malédiction par laquelle elles étaient frappées. Alors, était-ce sincère ? Seul l’avenir allait leur dire. En attendant, les deux éphèbes finirent leur affaire dans les toilettes après avoir copieusement jouit, et s’être longuement embrassé. Plus les jours passaient, plus Natsu’ ressentait des choses envers Eto’. Du désir, principalement. Etait-ce ça au fond, la malédiction ? Briser une sincère amitié pour en faire une amourette ? Il ne l’espérait pas.

Pendant le restant de la journée, et entre les cours de l’après-midi, Natsumi décida de fouiller la bibliothèque à la recherche du moindre indice. A la recherche de la moindre information au sujet d’une quelconque malédiction qui transformait les gens en traps assoiffés de sexe. Et au fin fond d’une rangée portant sur la fiction, il trouva un livre plus ou moins sur le sujet. Natsu’ se pressa de l’emprunter et finit par lire le début. Il y trouva ... Quelques informations très intéressantes, mais pas assez pour savoir comment se débarrasser concrètement de cette malédiction. Et quand bien même, ça ne lui donnait aucune indication sur qui avait fait ça ! Bien que, en vue des regards de certaines élèves, il avait fini par avoir des doutes sur l’identité de cette personne.

Ce fut à la fin de journée au moment de retrouver son ami qu’il allait lui faire un debrief de tout ça. Eto’ lui proposa d’aller manger un peu et ce fut avec joie qu’il accepta. Les deux sœurs inséparables allèrent dans un café plutôt branché et moderne, connu pour être le lieu favori des étudiants et jeunes, en général. Un endroit discret où ils pourraient parler de ce que Natsu’ a lit. Installés et avec de quoi manger et boire, Natsumi sortit le petit livre de son sac et le posa. « Je crois avoir trouvé quelque chose Eto’. » Dit-il en premier. « On est victime d’une malédiction, et ... En fait, ce qui la maintiens ... » Dit-il en rougissant. « C’est qu’on n’arrête pas de se faire l’amour. J’ai cru comprendre qu’il faudrait qu’on cesse tout rapports sexuels si on veut que petit à petit, nos corps se transforment de nouveau. Mais, t’as vu, on ne peut pas passer trois heures dans au moins se rouler des pelles ! Ça fait partie de la malédiction, et le but, c’est de lutter contre. » Dit-il alors.

Mais tout cela ne donnait pas le nom de la personne responsable de tout ceci. Natsu’ allait devoir mener l’enquête ! Mais en attendant, il avait exposé la solution au problème ... Il fallait que lui et Eto’ arrêtent de se faire l’amour, jusqu’à ce que la malédiction se lève. « Au bout de la semaine, on sera figé tel qu’on sera. Donc si on est toujours des garçons ... On le restera pour toujours. Mais si on parvient à s’abstenir, on va progressivement redevenir des filles et ... On sera sauvées ! » Déclara-t-il, avant de boire un coup.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Septembre 18, 2017, 02:58:35 »

Les activités dans Seikusu étaient variées, comme toute-bonne ville gigantesque qui se respectait. Eto se serait tuée d'ennui sinon. La jeune femme transformée en homme androgyne avait donc profité largement de ce qu'elle avait sous la main dans la ville. Des maids cafés, des parcs d'attractions qu'elle avait visiter auparavant plusieurs fois avec d'anciennes amies dont elle avait perdu de vue il y a de cela quelques mois. Mais les faire avec Natsu' s'avérait tout aussi plaisant, même en solitaire. La jeune femme était donc en quête éternelle d'amusement.   

Ainsi, elle voulait s'amuser avec Natsu', d'une manière totalement respectable et pure en allant simplement manger un bon bout avec elle. Elle alla avec elle dans un café populaire du coin pour manger et boire un petit coup avec celle-ci. Enfournant un morceau de biscuits dans sa bouche, Eto écouta attentivement les explications de Natsu', la regardant dans les yeux. Comme elle l'avait pensée, elle était victime d'une malédiction. Mais elle n'avait pas pensé qu'en baisant comme des lapins chaud, elle serait plus puissante.   

-Moi ? Ne pas pouvoir passer 3 heures sans te prendre ? Je peux bien le faire. Mais par contre, toi, je ne sais pas, fit Eto avec son petit sourire qui en disait long.

Elle continua sur ses explications. Si au bout de la semaine, Eto et Natsu' continuait de s'entreprendre comme des animaux en chaleur, elles resteraient ainsi pour toute la vie. En l'écoutant, elle crut déceler une faille...

-Je vois. C'est, en effet, dur pour toi. Cependant, il y a bien ceci que nous devons en prendre. Si NOUS continuons de coucher ensemble, c'est grave. Cependant, rien ne dit que si nous couchons avec D'AUTRES, ça aurait le même effet que si on le faisait ensemble, fit Eto avec un grand sourire aux lèvres. M'enfin bon, on doit vider nos assiettes !   

Une fois, ceci fait et qu'Eto paya la totalité du plat – travailler comme serveuse dans un café maid anciennement aidait beaucoup pour se faire du pourboire – et sortit avec Natsu' un moment en se promenant dehors avant de se diriger vers un magasin général du coin pour s'acheter de quoi manger au dortoir pour elle et Natsu. Pendant qu'elle errait dans le magasin, une ombre vint soudainement amener Natsu' dans une ruelle, puissante, et la plaqua contre un mur.

-Chut, tais toi ! J'ai envie !

L'homme, un grand gaillard d'un mètre quatre-vingts lui donna une bonne claque aux fesses et lui souleva sa jupe, lui déchirant sa culotte. Mais ce qu'il ne pouvait savoir, sur l'instant, était que la petite Natsu' bandait terriblement dans cette situation. Il sortit de son pantalon d'une main son gros membre et vint le frotter entre les cuisses de Natsu. Sentant son membre masculin, il ne fit que ricaner.

-Alors, on aime bien s'habiller en fille ? Tu aimes te faire prendre par un inconnu, gamine ?

Il lui donna une autre claque mais il vit Natsu' se mettre tout simplement à genoux devant lui pour s'occuper de son beau gros membre avec attention, avec l'aide de sa bouche, léchant le gland timidement.

-Hmmm... Ah oui.. Ouais... Comme ça, ma grande...

Et au bout d'un moment, l'homme finit par aider Natsu' en bougeant bien des hanches à pouvoir la sucer. Dans un grand gémissement de plaisir, l'homme commençait à bouger des hanches pour pouvoir mieux prendre la bouche de Natsu'.

-Hmm, oui ! Petite traînée !

Cachés dans l'ombre de la ruelle, ils ne pouvaient que... Profiter du moment.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1052

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #20 le: Novembre 28, 2017, 08:56:11 »

Les explications de Natsumi résultaient bien entendu d’une recherche préliminaire, ne comportant clairement pas toutes les informations nécessaires. Après tout, il n’avait pu dénicher qu’un maigre bouquin ésotérique qui, par chance, parlait plus ou moins d’une malédiction capable d’inverser les genres. Il y avait malheureusement plein de détails qu’il n’avait pas vu et, l’un d’entre eux, était d’une importance capitale. D’une telle importance qu’il s’apprêtait à en faire les frais. Mais avant cela, Natsumi et Eto’ continuèrent de parler un peu, et passèrent simplement un bon moment entre amis avant de quitter les lieux. (Ça fait du bien de savoir que c’est toujours ma meilleure amie ...) Pensa le jeune éphèbe, souriant à Eto’ alors que les deux amis se dirigèrent vers un magasin. Il fallait effectivement acheter un peu de provisions à ramener au dortoir.

Seulement voilà, Natsumi commit l’erreur de rester seul dehors, en attendant qu’Eto’ fasse les quelques provisions nécessaires. Une bien sinistre erreur qui lui couta cher, alors qu’il fut subitement interpellé par un individu. Un homme fort et assez baraqué, qui soudainement l’entraina avec lui, mettant sa main sur sa bouche pour l’empêcher de parler. Natsu’ écarquilla ses yeux et couina mais, son souffle fut étouffé et assez vite, il se retrouva dans une ruelle sombre, plaqué contre un mur. « Non, pas ça ! Pitié !!! » Dit-il alors tout paniqué, voyant à des kilomètres le genre d’attention qu’avait son agresseur envers lui. Le fait que visiblement Natsu’ était un garçon ne le dérangeait guère ... C’était quelque part compréhensible ; si ce n’était pour la poitrine, Natsumi serait une fille. L’homme montra clairement ses intentions et libéra vite fait son gros membre, venant le frotter entre les cuisses du trap, qui malgré lui, se mit également à bander sous sa jupe.

Il rougit subitement alors qu’une bien étrange sensation s’empara de lui, commença à ... L’endolorir, à lui paralyser l’esprit. Une certaine douleur crânienne commençait à le marteler alors que, à moitié présent, il obéit et se mit à genoux, commençant donc à lécher timidement le sexe du monsieur. Il aurait trouvé cela dégueulasse, répugnant et repoussant en temps normal mais là ... Là, quelque chose se passait. Son esprit était tout léger et d’un coup, pendant un instant, alors qu’il commença à réellement pomper le membre de l’étranger, il se ressaisit. Mais pas de la façon dont on pensait. Son regard se releva, et il avait changé. Une braise de vice, de perversion embrasait le fond de son regard, alors que sa voix prit un timbre nettement et incroyablement plus pervers. « Tu crois réellement que tu es aux commandes, bonhomme ? Pauvre petit ... » Dit-il alors, à la surprise du monsieur. Monsieur qui ne put rien faire quand subitement, Natsumi s’agrippa à lui plus fermement et se mit à enfoncer goulument sa verge dans sa bouche, la dévorant de toutes ses forces.

La gorge de Natsumi se déforma et il poussa de gros soupirs, ronronnements de purs bonheur et extase, alors que sa salive enduisait généreusement le sexe de l’homme. Natsumi semblait être différent, et c’était le cas ; quelque chose s’était emparé de lui. Ce n’était pas exact car, c’était toujours lui mais, sans la personnalité de Natsumi. Une nouvelle personnalité semblait faire émergence pendant qu’il se soumettait comme la pire des trainées. Une personne bien plus vicieuse, perverse et salope que la vraie Natsu’ ! Qui était dès lors en train de volontairement, avec appétit, sucer un parfait inconnu qui venait de l’obliger à lui prodiguer une fellation. Natsu’ couina et pompa de toutes ses forces, sa salive coulant et enduisant le membre à outrance, jusqu’à enchainer les gorges profondes les unes après les autres. L’extase et la furie sexuelle finit par le ronger, et il se vit contraint de saisir sa propre trique, en-dessous sa jupe pour se mettre à se l’astiquer lui-même, pour offrir non seulement un beau spectacle, mais aussi, pour son propre plaisir.

« Hmmm ... Hmmmmm ! Quelle belle queue, mon salaud ... » Dit-il alors, léchant à pleine langue cette délicieuse glace, avant de se relever. Il se plaqua au mur et se cambra, dos au monsieur, relevant complètement sa jupe. Il révéla sa petite et plate mais délicieuse croupe, dont la petite porte commençait à faire des clins d’œil à l’homme. « Viens ! Aller, n’ait pas peur ... Viens m’enculer, je sais que t’en as envie ... T’aimes les petits culs, qu’ils soient sur une minette ou un garçon, avoues-le ! » Dit-il, balançant un regard sulfureux par-dessus son épaule. Définitivement ce n’était pas la Natsu’ dont tout le monde avait l’habitude et pour cause ... Il s’agissait là du plan grand danger de sa malédiction ;

Plus il allait se laisser aller à la luxure et au sexe, plus il changera, tant physiquement ... Que mentalement. La malédiction ne consistait pas seulement à faire de lui un androgyne, mais elle consistait surtout à faire de lui une petite pute, une salope orgueilleuse au corps androgyne !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Janvier 08, 2018, 07:10:14 »

Alors pour sure que l'homme fut surpris d'abord du changement de comportement de la belle petite belette se trouvant devant lui, lui suçant d'abord la queue comme une vulgaire gourmande. Dans un grand gémissement à peine étouffée, il lâcha ensuite un soupir de profond contentement. Il se contenta de bouger ses hanches tandis que Natsu, cette belle salope, lui pompait le dard comme une petite pute de bas-étage aux talents indéniables au lit ! Il bougeait, haletait, grognait tandis qu'elle lui faisait de jolis gorges profonde. Une véritable machine de sexe était en marche devant lui.

-Hmm, putain de salope, en voilà un beau cul ! Il accompagna ses paroles d'une bonne claque qui résonna dans la ruelle. Effectivement, je prends de tout sur mon chemin quand je vois un beau diamant !

Il donna une autre claque avant de s'avancer, queue tendue vers le cul de l'androgyne. Attrapant ses deux hanches, il frotta ensuite son dard entre les fesses de la belle fille maintenant transformée en garçon androgyne, il gémit doucement, chauffant visiblement Natsu qui s'agitait sur place tant l'excitation était palpable. Il posa ensuite le gland de son membre contre son entrée avant de doucement et lentement la pénétrer, alors écartelant d'une plus délicieuse façon son petit trou que ce qu'Eto pouvait faire, vu la taille de son membre et son gabarit corporelle. Il eut un autre soupir profond de plaisir, alors que Natsu se retenait clairement de gémir trop fort. Un coup sec et puissant en elle, exprimant son plaisir dans un grognement des plus virils. Puis un autre, et encore, et encore, la chair claquant contre la chair, ses belles couilles bien lourdes claquant contre ses cuisses.

-Hmmmm, ouais, bordel ! Oui ! J'adore... Ton p'tit cul, mon grand ! Hmmm ! Hmpf !

Il lui donna une autre bonne claque et agrippa plus fermement ses hanches, se penchant un peu plus en avant alors que la pénétration devint de plus en plus forte, et que l'homme gardait un sourire vicelard au visage. Son membre coulissait dans ce trou de cul bien serré comme du beurre, tout en profitant bien des chairs de Natsumi qui se refermait agréablement bien autour de son membre. Une autre claque, et il augmenta la cadence de ses coups. Plus vite, plus fort. Car Natsu était une sacrée salope qui méritait ces coups de bites, ces claques, se faire prendre par un total étranger en bonne soumise, offrant son corps au premier homme.

-Oh ouais, putain ! Ton cul est magnifique !

Il grogna, encore, s'enfonçant continuellement en la belle salope. Le rythme de cette danse devint de plus en plus effréné, plus passionnée, alors que l'homme continuait de s'enfoncer en Natsu' continuellement.

-Putain, je vais... Jouir !

Il eut un long grognement durant lequel il déversa une bonne partie de sa semence dans le cul de salope de Natsumi, se retenant de faire de plus grand bruit pour ne pas s'attirer l'ire des passants du coin. Quand ils eurent leurs orgasmes mutuels, l'homme lui murmura simplement, en mettant quelque chose dans sa poche.

-Ce soir, tu m'appelleras et tu me donneras le lieu de rendez-vous pour continuer notre petite partie... Parce que je ne vais certainement pas laisser passer cette opportunité de détruite ta chatte de p'tit trap,

Il se retira, lui donna une bonne claque au cul, remonta son pantalon et partit donc, laissant une Natsu' dont la satisfaction était bien plus qu'appréciable. Après cinq minutes, Eto finit par sortir du magasin avec deux sacs en plastique.

-Alors, Natsu' ? Prêt pour un anime ce soir ? Pour se détendre un peu, on n'a pas eu la meilleure des journées avec nos... Nouveaux corps.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1052

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #22 le: Janvier 13, 2018, 06:53:58 »

Natsu’ devenait possédé, ne contrôlant plus ses faits et gestes, devenant presque comme simple spectateur. Il n’était inconscient, voire tout l’inverse. C’était comme s’il avait été drogué, ou quelque chose dans le genre. Son esprit avait changé en un quart de tour, se tournant en une sorte de petite catin arrogante parfaitement consciente de sa situation. Ce n’était définitivement plus la jeune et fragile Natsumi, il s’agissait là d’une toute autre personne ... Celle qui était en train de naitre au travers la malédiction qui la frappait. La transformer en garçon androgyne n’était que l’aspect physique. En réalité, cette malédiction visait à la transformer en une autre personne, que ce soit physiquement ou psychologiquement. Mais ça ne pouvait marcher que si Natsu’ couchait, se laisser aller au sexe, ce qu’elle était en train de faire.

Cul bombé, il ne tarda guère à gémir puissamment de douleur et de plaisir quand l’homme commença à le sodomiser. Une première claque sur son cul le fit couiner et révulser ses yeux, alors que son corps bascula d’avant et d’arrière, au rythme des coups de trique de son partenaire. « Haaaa – Haaaaaaan !!! » Rugit Natsumi en continue, savourant chaque seconde de cette douloureuse mais très jouissive sodomie. Il se laissait complètement faire, s’offrant à cet inconnu pour peu qu’il la tirait comme la dernière des trainées. Plus cela allait, plus le garçon commençait à sentir sa propre trique se réveiller. Son sexe ne tarda nullement à devenir hyper rigide, avide et tendu, de manière à ce qu’il soit forcé de se masturber pour se soulager.

Ainsi, il bénéficia non seulement d’une bonne sodomie mais aussi d’un plaisir personnel, qui allaient ensemble le faire jouir comme jamais il n’avait joui. Les minutes s’égrainèrent et l’homme dans son dos finit par jouir entre ses fesses, fourrant son anus d’épais et rugueux filaments de foutre. Tandis que Natsumi aussi se mit à jouir, éclaboussant généreusement le mur en face de lui de grandes et généreuses flaques de sperme. Son sexe expulsa de vives et rapides salves qui s’écrasèrent contre le mur, alors qu’il jouissait, encore et encore. L’instant dura un moment, puis les deux reprirent leur souffle. Natsumi sentit l’homme lui murmurer quelque chose à l’oreille avant qu’il ne parte. Il venait de lui donner rendez-vous le soir même, en lui ayant glissé son numéro dans sa poche. Est-ce que l’androgyne allait le rappeler et succomber à nouveau à sa malédiction ? Pour le moment, non.

En effet, son esprit revint à la normal quelques instants après. Il écarquilla ses yeux et se mit à paniquer, ne comprenant guère quelle mouche l’avait piqué ! (Oh non, oh non non et non ...) Pensa-t-il, comprenant que c’était à cause du mauvais sort dont il était victime. Il déglutit et semblait être sous le choc, alors qu’elle se rhabilla pour pas qu’Eto’ se doute de quelque chose. Il eut raison de faire cela car peu de temps après, son ami ressorti du magasin. Affichant un sourire comme il le pouvait, il hocha la tête. Une bonne soirée anime avec sa meilleure amie, quoi de mieux pour oublier toutes ces choses ? Il accepta donc volontiers, rentrant avec Eto’ à leur petit appartement d’étudiant pour profiter d’une bonne soirée rien que tous les deux ... Ou pas ? Le numéro de cet inconnu était encore dans sa poche et, l’autre Natsumi était encore là, pouvant à tout moment reprendre le dessus.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Janvier 26, 2018, 06:01:10 »

Eto n'avait aucune idée de ce qui s'était passé en vérité pendant qu'il avait été dans le magasin, pour acheter des provisions pour ce soir. Elle connaissait sa meilleure amie. Aussi bien qu'elle s'était comme 'dé-prudée' durant cette première journée concernant sa sexualité, Eto savait qu'elle était une fille qui prendrait du temps pour s'adapter aux changements qu'elle avait dû faire face dans sa vie. Et le changement présent était bien de trop. Leurs libidos étaient sacrément mises à mal, et bien qu'Eto avait été une fille active sexuellement que dernièrement, elle n'avait jamais eu autant d'envie, au point de vouloir baiser la gueule de sa meilleure amie.

Retournant vers leur petit appartement, Eto, aidé de Natsu', installa tout de suite plusieurs disques dans le lecteur DVD pour commencer leur anime, tout en aidant sa meilleure amie pour le pop-corn et tout le reste. Ceci fait, elles s'installèrent sur le divan et un épisode passa. Puis deux. Puis trois. Le temps finit par passer par la vitesse maximum, et vers le dernier épisode, Eto' s'endormit sur l'épaule de Natsu. Leurs pensées avaient été détournées hors de la journée pour se faire plaisir ensemble et en solitaire sans avoir eu de soudaine brusque poussés de vouloir baiser.

Une voix. Une petite voix, maligne et méchante, provocatrice, dans l'esprit de Natsu', qui lui intimait de se préparer pour une nuit endiablée avec cet inconnu. De s'habiller. Et comme une gangrène, une infection, son esprit finit par sombrer.

*

Une heure plus tard, l'homme finit par entrer dans le love-hôtel indiqué par Natsu'. Un batiment bien sobre en extérieur, mais aux décorations assez belles pour les yeux en intérieur. Une discrétion assurée, une chambre au prix bas, la paix garantie. L'homme aux muscles saillants finit par entrer dans la chambre et eut un sourire vicieux en voyant dans quelle position Natsu' l'attendait, avec ce regard de braise. Une belle chambre de décoration de luxe, un chandelier au plafond. L'homme s'approcha, avec ce sourire de canaille, tout en se déshabillant au passage.

Il voulut écarter les jambes bien fuselées de Natsu, mais celle-ci les avaient posés sur son ventre. Il les sentit glisser jusqu’à son entrejambe, et il poussa un soupir en sentant le tissu de ses bas sur son membre viril qui se gorgeait de sang, avant de doucement se mettre au-dessus du beau trap. Il posa ses lèvres sur les siennes, mais Natsu prit place au-dessus de lui. D'abord, il tenta de poser ses mains son fessier, mais elle le fit taire en l'embrassant tout en posant ses mains au-dessus de sa tête. Natsu' dominait l'homme qui se laissait faire avec plaisir, avant de se délivrer de ses lèvres, et, tout en le regardant dans les yeux avec une lueur maligne... Elle donnait des bisous, descendant de plus en plus vers son entrejambe...

*

Une véritable nuit endiablée, et ce fut au petit matin que Natsu' put se réveiller avec une grande satisfaction sexuelle. Une très grande, même, pleinement satisfaite. Mais une voix monotone, quoique teintée d'une moquerie méchante.

-Alors, on aime bien jouer aux petites salopes... Natsumi Aoi ?

Une jeune fille d'apparence douteuse et de l'archétype même de la gothique se trouvait dans un coin de la chambre, assise sur un fauteuil, avec une peluche dans ses bras. Un air apathique au visage, mais une sacrée lueur de petite peste dans ses yeux gris sombre. Une apparence qui ne tromperait nullement Eto, ni beaucoup d'autres personnes au lycée de Mishima.

Irimi Kaya, la chef du club d'occultisme du lycée.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1052

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #24 le: Février 25, 2018, 04:02:53 »

Une voix vicieuse, insidieuse, martelait l’esprit de Natsumi tout au long de la soirée. Cette voix était familière, car elle était exactement comme la sienne ... Il s’agissait de cette effrayante version de Natsu’, qui hurlait pour qu’on la laisse sortir, pour qu’on la laisse prendre le dessus ! Or, Natsu’ ne désirait réellement pas succomber à nouveau car il savait ce qui allait se passer ; s’il couchait de trop, la malédiction ne partirait jamais ! Il resterait un garçon à vie, et ça, il ne le voulait pas ! Il voulait être une fille ... Même si, vu son physique, ce compromis n’était pas si mauvais. Natsumi était assez féminin pour être confondu avec une demoiselle mais, ce n’était pas ça qu’il désirait. Du moins, c’était ce qu’il pensait. La soirée débuta et avec son amie, il regarda donc des anime. La pauvre Eto’ finit néanmoins par s’assoupir sur son épaule, sans doute éprouvée par tant d’activité sexuelle.

Pourtant ... Lui, il n’était pas fatigué. C’était d’ailleurs alarmant. La voix pernicieuse continuait de le marteler, le mettant mal à l’aise, lui faisant voir des images très perverses et érotiques, provoquant d’ailleurs un barreau féroce entre ses cuisses. Le téléphone était juste là à côté de lui, il pouvait appeler cet homme et s’envoyer en l’air avec durant toute la nuit ! Enchainer orgasme sur orgasme, repeindre les murs de la chambre en blanc à force de jouir. Mais s’il faisait cela, qui sait ce qui allait lui arriver ? La malédiction était encore une grande inconnue, pour lui. Mais, la voix devint bien trop forte, trop influente. Le pauvre Natsu’ regarda son amie dormir sur son épaule, alors que son regard changea ... L’autre Natsumi venait alors de reprendre le dessus. Un sourire vicieux s’imprima sur ses lèvres alors qu’il se dégagea doucement pour ne pas réveiller Eto’.

Il prit le soin de la couvrir, avant de faire quelque chose qu’il n’aurait jamais fait avant. Il se pencha puis, l’embrassa très tendrement, à pleine bouche, pendant son sommeil. « Dors bien Eto’, je serai de retour au petit matin ... Avec la rondelle bien pétée j’espère ! » Dit-il alors, avant de donner rendez-vous à l’inconnu en lui envoyant un SMS. Il ne fallut pas longtemps avant que Natsu’ se retrouve dans une chambre d’hotel assez charmant, dénudé, ne portant que de longue chaussettes multicolores, à attendre son amant dans une position des plus scandaleuses, mais sexy qu’il soit, à porter du bout de son petit pied sa culotte. L’homme arriva, et la nuit folle commença ... Les deux amants se firent férocement l’amour, Natsu’ se déchainant, laissant exploser sa nouvelle personnalité totalement débridée. Il devint un véritable prédateur, dominant et assoiffé de sexe. Lui et le monsieur se firent l’amour dans tous les sens possibles et imaginables, les deux jouissants copieusement tout le long de la nuit, jusqu’à ce qu’ils finissent par se fatiguer ...

Au petit matin, l’androgyne émergea. Il se sentait ... Incroyablement bien. Une grande satisfaction s’emparait de lui. Une satisfaction sexuelle ; il avait l’impression d’être rassasié, pour une fois ! C’était rare et si bon ... Il s’étira en ronronnant, avant de constater que son amant n’était plus là. Il fronça légèrement ses sourcils, alors que son regard scruta la chambre, pour alors constater quelque chose d’alarmant. La présence d’Irimi Kaya ; la cheffe du club occultiste de Seikusu ! Natsu’ ne mit longtemps à comprendre que l’homme était en fait elle, sans doute déguisée par magie. L’androgyne sentit une colère s’emparer de lui, alors qu’il bondit d’un seul coup hors du lit. « Toi ?! Je savais que t’étais une vraie timbrée, mais de là à ... À nous changer en garçons ?! C’est quoi ton problème ?! » S’écria-t-il alors. Cependant, Natsumi semblait ne plus se soucier d’avoir couché avec un inconnu. Pire même, il en était satisfait ... Quelque chose avait changé en lui, cette nuit. La phase terminale de sa transformation s’était enclenché, et sa personnalité commençait désormais à changer ... Définitivement.

Il s’approcha d’Irimi mais alors qu’il marchait, il se sentit différent. Sa démarche n’était plus exactement la même ... Ses hanches se balançaient un peu plus. Natsu’ regarda en bas et constata que son membre, même au repos, avait doublé de volume. Ses yeux s’écarquillèrent, alors qu’il remarqua également que sa peau était devenue plus pâle. C’était pour le moment les seuls nouveaux changements, avec ses pupilles dorées. Néanmoins, il fit tout près d’Irimi, devant elle. « Changes moi ! Je veux redevenir comme avant ... T’as intérêt à le faire sinon ... Sinon ... » Dit-il, vert de rage, mais aussi ... Rouge d’excitation, maintenant qu’il voyait la jeune fille de près. Elle était attirante, mine de rien, cette gothique. Il hésita un peu, rougissant furieusement. « Sinon tu ne sortiras pas d’ici sans que je t’élargisse le cul. Compris ? » Dit-il, d’une voix plus calme, mais bien plus vicieuse.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #25 le: Mars 27, 2018, 05:02:41 »

Le visage de pierre, Irimi Kaya observait la jeune fille – enfin, le jeune homme maintenant – se réveiller devant elle. Ayant emprunté une forme plus masculine hier soir pour pouvoir tester la corruption et l'esprit de Natsumi, elle avait été satisfaite de voir que ses sorts avaient été concluants et que probablement bientôt, Eto subirait les mêmes conséquences. L'esprit de Natsumi avait été corrompu en si peu de temps. C'était pour elle un bel exploit. La voir exploser la ravissait, mais conservait malgré tout son visage si inexpressif, si peu émotionnel. Elle avait considérablement changé en une nuit... Et voir ce gros membre ne la dérangeait guère.

Irimi ne cilla aucunement quand Natsu' vint se planter devant elle avec une lueur féroce dans son regard, mais comme prévue, la corruption de son esprit se fit davantage persistante. Le ton de sa voix changea et ses propos devinrent débridés. Une lueur amusée vint dans son regard, et la brune, toujours aussi peu réactive, répondit sur un ton monocorde, mais froid.

-Tout est une excuse pour toi de faire ta salope, n'est-ce pas ?

Sans avertir, elle plongea sa main au niveau des bourses de l'androgyne pour les serrer fortement et douloureusement, mais toujours sans vouloir les briser. Elle ne voulait pas le casser.

-Regarde-toi, pauvre tache. Contemple dans la décadence dans laquelle tu es plongée, Natsumi, car cela continuera, encore et toujours, tant que tu auras toujours une envie irrépressible de vouloir prendre tout ce qui te passe sous la main. Tu finiras comme une basse catin de service, une pauvre cloche qui ne saura que baiser et se faire prendre. Tu faisais la fière, avec ton amie, Eto Yoshimura, toujours en train de vous moquer de moi ou des autres, d'une manière ou d'une autre.

Elle repoussa l'androgyne sur le lit, mais ne l'en laissa pas le temps de se relever, posant alors gracieusement son pied sur son membre, portant deux collants noirs avec des bandelettes blanches en verticale.

-Pauvre fiotte. Tu aimes que l'on t'écrase, n'est-ce pas ? Qu'on te voit comme une petite catin qui apprécie de plonger dans la crasse et la luxure ?

Elle frottait férocement son pied contre son membre avec cet air de dominante assurée au visage, laissant une Natsu' soumise sur le lit. Irimi, les bras croisés, continuaient sur sa tirade, sans cesser de le branler, une lueur glacée dans ses yeux gris.

-Ne t'inquiète pas pour ta... Condition. Je saurais rendre ta forme originelle, mon grand, mais la question : en aurais-je seulement envie ? J'ai envie que tu puisses goûter aux bas-fonds, pour une fois. De savoir de ce que ça fait d'être humiliée encore et encore. Dans combien de temps l'école remarquera-t-il votre étrange comportement ? Et vos familles ? Vos amis ?

Au bout d'un moment, Irimi Kaya cessa ce qu'elle faisait puis recula, laissa une Natsumi pantoise et en souffle, pour reculer, et reprendre ses chaussures.

-Attends toi a des jours qui s'avéreront difficile, au cours du temps. Parce que je n'en ai pas fini avec vous deux... Pas encore.

Elle se rhabilla rapidement et quitta la chambre du love-hotel, laissant une Natsu' en chaleur. Après une dizaine de minutes, le cellulaire de l'androgyne sonna et la voix d'Eto' se fit entendre.

-Yo, Natsu' ! Où es-tu passée ?! J'ai entendu dire qu'il y aura une journée spéciale aux parcs aquatiques ! Tu viens ?!
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1052

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #26 le: Avril 15, 2018, 03:59:21 »

Le moins que l’on pouvait dire était que Irimi ne se laissa pas faire. Natsumi manquait encore d’assurance et il n’était pas encore prêt à lui faire face, malgré ce qu’il pouvait bien penser. Ainsi, il ne put que s’insurger et râler de douleur quand la jeune fille empoigna subitement ses bourses. Plié, à genoux, il ne pouvait rien faire et était obligé de l’écouter le rabaisser, l’insulter. Visiblement elle avait tout un plan pour lui vu qu’elle lui expliqua qu’il allait continuer de se transformer. Plus il succomberait à ses envies, plus la corruption s’installera en lui … Et plus il allait sceller son avenir, en ne pouvant plus jamais redevenir comme avant. Sauf si Irimi utilisait à nouveau sa magie.

Le garçon fut donc repoussé vers le lit et sans qu’il n’ait le temps de réagir, il sursauta en sentant le délicat pied de la fille se poser de force sur sa queue dressée. Son pied était enveloppé d’un collant noir, ne faisant qu’accentuer la sensation et le touché, qui ne firent donc que faire bander encore plus férocement Natsu’. Elle continuait de branler son sexe ainsi, laissant Natsumi totalement à sa merci, ne pouvant rien faire si ce n’était râler, gémir ou soupirer de plaisir. Sa queue était en feu et il lui fallait la soulager ! Si Irimi continuait ainsi, il allait jouir et tâcher de toutes part son pied … Mais, la jeune fille coupa court bien vite, au moment le plus critique.

Irimi finit donc par le laisser en chaleur, affirmant haut et fort qu’elle ne fera rien pour arranger sa condition tant qu’il n’aura pas gouter aux bas-fonds. Mais … Vu sa progression, vu le rythme, vu ses changements, aurait-il seulement envie de redevenir comme avant ? Sur le moment, il se raisonna et réprimé immédiatement, se disant qu’évidemment, il en aurait envie ! Irimi finit par quitter la chambre et l’hotel, le laissant seul. « Rhaaa !!! » Rugit-il, la queue bandée, laissé au bord de la jouissance. D’un seul coup, le garçon se saisit la queue puissamment puis se mit à la masturber, à l’astiquer de toutes ses forces, afin de finir le travail. « Haaaa – Haaaa – HAAAAAANNNNN !!! » Finit-il par hurler, jouissant enfin.

Sa queue cracha de nombreuses et chaudes salves de foutre, l’éclaboussant de partout. Natsumi se retrouva à moitié couvert de son propre foutre, le souffle haletant, alors que petit à petit, il reprenait ses esprits. Finalement, son téléphone sonna et il décrocha, la voix encore haletante. C’était Eto’ ! Il se ressaisit bien vite et tâcha de rester le plus naturel que possible. « Oh je … Oui, j’arrive ! On se retrouve au parc. A toute Eto’ ! » Dit-il, finissant par raccrocher, esquivant volontairement la question. Il s’essuya le visage par ses mains puis soupira fortement, se jurant de faire la peau à Irimi pour ce qu’elle venait de lui faire. Et il allait lui faire payer sa transformation. Il se ressaisit puis entreprit d’aller se doucher. Nu, il constata alors que son membre, même au repos, avait définitivement doublé de volume.

Sa transformation ne faisait que s’empirer de jour en jour. Ses pupilles étaient devenues dorées, également. Comment allait-il justifier ça ? Des lentilles ? Sans doute. Il se doucha, tenta de faire le vide dans sa tête puis partit se rhabiller, avant de quitter les lieux et se mettre en route pour le parc aquatique. Une bonne journée au parc avec sa meilleure amie, rien de tel pour oublier tout ce stress et ces problèmes ! C’était du moins ce qu’il pensait.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #27 le: Avril 18, 2018, 08:11:18 »

Eto éteignit alors son téléphone tandis qu'elle envoyait en message texte l'adresse de leur prochaine rencontre. Attendant sagement sur un banc en train de siroter une bouteille d'électrolyte, la jeune fille emprisonnée dans le corps androgyne s'occupait en jouant un jeu sur son ordinateur. S'étant réveillée avec l'étrange absence de Natsumi, elle avait dû faire une constatation toute seule : son propre trait androgyne s'était accentué, on aurait dit une sorte de poupée mignonne au niveau du visage maintenant. Heureusement qu'elle avait pu cacher son changement facial inopiné avec l'aide d'un foulard improvisé, ou elle aurait eu des comptes à rendre avec des personnes du lycée.

-Natsu' !

Elle se leva finalement en apercevant son ami la rejoindre. Cependant, malgré la distance, elle remarquait... Le doré dans ses yeux. Elle sembla surprise, mais reprit contenance. Non, il ne fallait pas en parler, il fallait profiter de cette journée tout simplement ! Quand sa meilleure amie fut finalement proche, le sourire d'Eto ne fut que plus grand, la saluant, amenant avec elle un assez gros sac.

-Vite, viens ! Je nous ai dégoter des passes VIP ! Une fille de l'équipe de cheerleading me devait quelques faveurs pour l'avoir aidé à se caser avec un mec de l'équipe de natation. On aura un accès illimité dans chaque coin du parc et il n'y aura pas besoin de payer pour la bouffe qu'on commandera !

Le duo outrepassait aisément la ligne qui s'était débutée en montrant les billets VIP, passant devant une allée spécialement faite pour eux. Les billets pris, on leur donna des cartes avec leur photo et leur numéro d'identification personnel pour pouvoir profiter du parc pleinement. Prenant Natsumi par la main, Eto dirigea sa meilleure amie dans un lieu pour changer de tenue. Elle ouvrit le sac et s'habilla alors sobrement. Un simple short assez large pour ne pas montrer qu'elle avait un membre, et un haut blanc de sport, moulant un peu son torse, ainsi que les muscles qu'étaient ses abdominaux. Merci le sport !

-Alors, ma tenue me va bien ?! Demanda-t-elle avec un gros sourire qui se voulait moqueur, avant de regarder Natsu'. Hmm... Je me demande ce qui t'irait : un bikini bien serré ou un short comme moi pour surprendre d'éventuels gars ou quelques demoiselles imprudents !

Elle lui fit un clin d'œil amusée, avant de continuer sur sa lancée.

-Aujourd'hui, pas de lycée, de devoir ou autre souci de la vie réelle ! Aujourd'hui, tout ce qu'on fait, c'est...

Elle prit Natsu' par les épaules et lui fit un sourire rassurant.

-S'amuser !
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1052

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #28 le: Avril 21, 2018, 05:41:14 »

Cette journée allait être particulièrement intéressante, Natsumi le sentait. En effet, rien qu’en arrivant au parc aquatique, il se sentit de bonne humeur. Au fond, il parviendrait bien à vider sa tête et à juste profiter, tout simplement, d’une sortie avec sa meilleure amie. Ou, devrait-il dire, son meilleur ami, maintenant qu’Eto était également un garçon. Natsu’ secoua sa tête puis afficha un large sourire en voyant enfin son meilleur ami. Les deux se sourient puis se prirent dans leur bras rapidement. Ça faisait du bien de voir un visage familier, même si cela ne faisait que quelques heures qu’ils ne s’étaient pas vus.

Natsumi remarqua bien que quelque chose avait changé sur le visage d’Eto, tout comme lui avec ses yeux. Mais, il n’en dit rien ; l’heure n’était pas aux tracas. Il fallait juste s’amuser ! Soupirant, il était donc très heureux de passer un bon moment avec Eto. Les deux fouines parvinrent à esquiver la queue grâce à des pass VIP que l’androgyne avait réussi à dénicher auprès du club de Cheerlading, au lycée. Toujours un coup d’avance, comme à son habitude ! Les deux garçons purent ainsi entrer dans le parc rapidement, puis se tenant main dans la main, finirent par s’isoler dans un coin où ils allaient pouvoir se changer. Après tout, c’était un parc aquatique, et il fallait des maillots de bain.

C’était la raison pour laquelle Eto avait un sac. Celui-ci contenait des tenues appropriées. Il se changea le premier et, pendant ce temps, Natsumi aussi commença à se déshabiller. Ne semblant n’avoir aucune honte d’être nu devant son ami, il était donc totalement découvert, nu comme un ver, quand Eto lui demanda son avis sur sa tenue. « Elle te va ravir ! » Lui dit-il avec un sourire complice. Eto était encore plus ... Attirant, ainsi habillé. Commençant à ressentir des envies, Natsu’ se réprima immédiatement, afin de ne pas commencer à bander, surtout qu’il était dévêtu. Si Eto était observateur, il pourrait alors remarquer que les yeux dorés de son ami n’était pas le seul changement ; son sexe, même au repos, avait beaucoup grossit et prit en épaisseur.

Le choix du maillot pour Natsumi finit par arriver et ... La logique voudrait qu’il cache le maximum ses attributs masculins. Mais, il sembla confus, hésitant entre le short, et le bikini moulant. Confus, indécis, il avait envie de rester discret mais, en même temps ... L’envie de s’amuser, de lâcher prise pour une journée, de juste profiter de sa situation sans se soucier de rien, le tentait. Rougissant, il finit par approcher Eto, puis l’air de rien, saisi alors le bikini très moulant, avec un petit clin d’œil complice. « 100% amusement, c’est ça ? » Dit-il, d’une voix malicieuse. Ainsi, Natsumi prit le risque de porter un bikini. Il l’enfila, et ne put s’empêcher d’adorer la sensation que cela lui procurait. Le tissu berçant et caressant de très près sa queue et ses bourses, ou ses modestes pointes sur son torse, l’excitait pas mal.

Les gens qui regardaient de plus près finiraient par voir qu’il s’agissait d’un garçon ; le haut du bikini était complètement à plat sur son torse, et du fait qu’il soit particulièrement moulant, son service trois-pièces ressortait très clairement à la surface, entre ses cuisses. Une belle et délicieuse bosse, en somme. « Je sais à quoi tu penses Eto, mais ... J’ai toujours aimé les bikinis, et je ne compte pas me frustrer, même en étant temporairement un garçon ! Ça, jamais. » Finit-il par dire. Commençait-il à assumer son nouveau sexe et corps ? C’était très fortement probable. L'androgyne sourit à pleine dents, puis lâcha ses longs cheveux roux, lui donnant une apparence encore plus mignonne et attirante ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #29 le: Avril 22, 2018, 05:53:25 »

L'air était frais, dans les vestiaires. Heureusement que c'en était ainsi. Eto, bien qu'habituée aux climats chauds, sentît qu'aujourd'hui serait une chaude journée vue l'éclat puissant du soleil dans le ciel. Et heureusement qu'ils étaient dans un parc aquatique. Le Japon était réputé pour avoir de chaudes journées, même quand l'hiver pointait le bout de son nez, ne requérant que porter une veste et une jupe descendant davantage aux genoux. Eto était solide, après tout. Sportive, endurante et possédant une certaine volonté dans son esprit, elle était connue comme une sportive dont la volonté n'avait d'égale que la résilience du métal.

Elle avait notifié bien des choses sur son amie qui avait changer... Et pas qu'un peu. Elle ne voulait pas l'interroger davantage. Mais elle avait remarqué que son membre avait augmenté de volume, en longueur comme en largeur, et elle pouvait en dire de même avec les deux grosses boules dans sa jolie bourse de cuir. Lisse et ferme, épaisse, visiblement empli de ce nectar de luxure et de désir. Elle était belle. Surtout avec ses yeux dorés. Mais elle se tenait inflexible, bien qu'elle appréciât la vue tout en restant bien en contrôle. Après tout, elle ne voulait pas se faire expulser ! Et elle avait une bonne volonté. Surtout en voyant l'accoutrement que choisissait Natsumi'. N'offrant qu'un sourire.

-Je vois. Tant mieux ! Relaxons-nous durant ce temps !

En sortant des vestiaires, Eto repéra rapidement ce dont il voulait le plus. Un petit air avec deux parasols et deux chaises longues. L'air environnant était déjà assez chaud. S'y dirigeant avec Natsumi' avant de la faire allonger sur l'une des chaises longues, avant de sortir de son petit sac de la crème solaire. Badigeonnant le dos de Natsumi avec l'onguent en longueur comme en largeur. Épaule, flancs, bras, dos, nuque, avant de la retourner. Toujours avec ce sourire calme et tranquille, elle en badigeonna ensuite le ventre, le torse, les jambes puis le cou et un peu au visage. L'air de rien, elle s'amusait de la pincer, comme au bon vieux temps, enfant.

-Voilà. Maintenant s'il te plaît...

Elle lui tendit la crème.

-Met en moi aussi !
Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox