banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 5 6 [7]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE  (Lu 4590 fois)
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #90 le: Avril 25, 2018, 07:19:30 »

Sa bouche s'écartait doucement alors qu'elle passait Mira en dedans d'elle dans le plus grand des calmes. Encore bien habituée de fournir des gorges profondes, la gorge relaxée et entretenue par le membre épais de la Reine, Lena Oxton passait sa langue sur chaque parcelle de peau et de chair qu'elle pouvait atteindre, tandis qu'elle avalait ce membre jusqu’à sa garde. La difficulté était moindre, habituée, et pourtant, la fatigue la gagnait déjà. Mine de rien, Mira Crone Langnar était endurante. Cela dit, l'orgasme arriva bien vite et Lena sentit toute la semence lui monter dans la gorge. Comme une bonne chienne, elle avalait, et se retira pour commencer une longue session de making-out avec la reine.

Mais c'est qu'elle en était avide, de ce cul. Lena ne fit que sourire par amusement en l'entendant, mais c'était avec joie qu'elle finit par obéir, en agitant sensuellement son cul pour les yeux de la Reine. Dansant alors devant elle, agitant ses deux monts de chairs, ainsi que le reste de son corps. Mine de rien, elle fréquentait souvent des clubs et par moment, lorsqu'elle avait assez bu, s'était souvent affichée en public pour danser devant un beau paquet de monde. Ce petit talent avait enfin payé, puisqu'il semblait que Mira Crone appréciait ce genre de traitement. La jolie danse dura une dizaine de minutes, dans laquelle la belle soldate s'était donnée à fond.

-Satisfaite ? C'est maintenant mon tour.

*


La journée s'est relativement déroulée comme elles l'avaient pensées. Sans interruption de quiconque, alors que le vaisseau entamait une descente assez risquée, vu le danger que représentaient les créatures du désert, mais aussi par mesure de sécurité, prenant son temps. Après tout, il fallait bien sécuriser les alentours avec les hommes de Mira avant d'entamer le chemin du retour. Le fait est que Lena Oxton était pleinement satisfaite maintenant, et ses envies ont disparu. Allongée nue dans son lit sous les couvertures avec la Reine, elle poussa un soupir de contentement. Pour des heures et des heures - entrecoupés de petite pause tendre. Diverses positions ont été testées, et quand l'effet du Sensinerve avait cesser sur la Reine, elles avaient continuer de baiser comme des lapines.

-C'était terriblement incroyable...

Posant sa tête sur la poitrine de la reine, elle eut un petit sourire taquin et amusée, en la regardant ainsi dans ses yeux dorés.

-Je me demande quelle sera son apparence... !

Elle faisait évidemment référence au bébé, quelle question !
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 227



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #91 le: Avril 28, 2018, 08:24:27 »

Lena se fit un plaisir de combler la demande de Mira. Elle agita son merveilleux cul devant les yeux de la reine, de même que le reste de son corps, lui offrant un beau spectacle. La reine, excitée comme une puce en un rien de temps, se masturbait devant la danse de la soldate, qui remua du popotin pour elle durant une dizaine de minutes avant de passer à l'assaut.

Durant les heures qui suivirent, Mira et Lena baisèrent comme des folles, dans toutes sortes de positions et de nombreuses façons. La reine avait même laissé la soldate la dominer pendant un moment. Quand les besoins des deux amantes furent comblés, elles s'enfouirent sous les couvertures, attendant tranquillement que le vaisseau ait fini d'atterrir. Lena ne cacha pas sa joie d'avoir eu autant de sexe.

« Moi aussi... j'ai adoré. Tu es formidable... Lena. »

Puis la conversation partit sur leur futur bébé. Après avoir autant faire l'amour et éjaculé des litres de foutre dans le vagin de la soldate, il y avait de grandes chances que la reine l'ait mise enceinte.

« Eh bien... si c'est un garçon... j'espère qu'il aura les cheveux noirs... comme les miens. Et si c'est une fille... je voudrais qu'elle ait... le beau petit cul de sa mère. Et dans les deux cas... qu'il ait tes yeux. »

Voir des yeux dorés sur le visage d'un autre enfant donnerait à Mira l'impression de revoir Isabella, avec qui elle avait l'impression d'avoir échoué. Personne ne pourrait dire qu'elle n'avait pas été une bonne mère, mais les événements récents l'avaient éloignée de la princesse à tel point qu'elle croyait ne jamais pouvoir regagner sa confiance.

« Et toi... comment tu le vois ? »

Un bébé... Mira ne pensait pas qu'elle pourrait en faire un autre, mais Lena avait su la convaincre. Et même si elle ne regrettait rien, elle craignait que cette décision n'ait de graves conséquences plus tard. Mais elle y vit aussi une opportunité.

« Ça va aller pour toi ? Maintenant que tu es enceinte... les missions... la vie de soldat... ça ne va pas être trop dur ? »

La soldate ne prendrait sans doute pas le risque de partir sur le front avec un ventre gonflé, des nausées matinales et des sautes d'humeur. Et c'était pour la reine une chance de garder sa nouvelle amante près d'elle.

« Je sais que c'est un peu soudain mais... quand on atterrira... je voudrais que tu viennes à Ghibli... avec moi. »

On pouvait entendre au ton de Mira qu'elle ne parlait pas sans réfléchir, elle était très sérieuse.

« Ce qui s'est passé dans cette chambre... te savoir enceinte... ça m'a décidée. Je te veux auprès de moi... pouvoir veiller sur le bébé... te câliner tous les jours... voir ton visage le matin... et te faire l'amour la nuit. »

Elle ne quittait plus la soldate du regard, voulant s'assurer qu'elle recevrait bien son message.

« Je peux demander à ta supérieure de te faire transférer à Ghibli comme officier de liaison. Tu auras tout ce qu'il te faut pour passer une bonne grossesse. Et peut-être que tu vas trouver ça égoïste mais... je ne veux plus te voir t'éloigner de moi. »

Même sans avoir la preuve que Lena portait bien son enfant, Mira ne voulait pas la voir partir risquer sa vie sur le champ de bataille en étant enceinte. Au palais, elle pourrait s'assurer que la jeune femme ne manque de rien, et combler ses moindres désirs. Et malgré l'ambiance actuelle en ville, ce serait toujours plus sûr que face aux formiens.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #92 le: Avril 28, 2018, 10:25:24 »

Les endorphines faisaient calmement leur effet sur l'organisme de la soldate. Hormone pouvant procurer la sensation de bonheur et de bien-être chez quelqu'un, pouvant rendre n'importe quel instant, quand l'hormone faisait bien son effet, un pur moment de délice. Rien que le fait de pouvoir sentir l'odeur de la Reine – qui lui rappelait celle du lilas et de la vanille, étrangement - et de l'entendre parler lui procurait un certain plaisir. Combiné avec le fait que le sujet de la grossesse l'excitait plus ou moins, Lena avait évidemment un gros sourire sur son visage.

-Moi, comment je le verrais ? Une petite boule d'énergie avec des cheveux bruns, et des yeux légèrement dorés. Et pour un garçon... J'adorerais le voir avec tes yeux et tes cheveux. Et probablement avec ce petit air sur ton visage que tu as parfois, je ne saurais dire quoi.

Lena tourna ensuite son regard vers le plafond. Une possibilité de subir une grossesse était énorme, surtout avec la Sensinerve.

-J'ai déjà vécu plus dur, au niveau du physique... Mais cela me demandera quelque chose au niveau du mental, je le crois bien.

Puis elle écouta les propos de la Reine de Ghibli au calme. Elle réfléchissait vite, mais elle réfléchissait bien, tout comme se le devait tout bon éclaireur et bon soldat. Ne pas céder aux émotions. Lena Oxton resta silencieuse une bonne trentaine de seconde avant de finalement formuler sa pensée.

-Vu ainsi, je ne pourrais dire non. Mais je me dois de servir l'armée Tekhane, Mira, et l'on ne me donne pas d'ordre de rester ainsi longtemps. Après tout, je suis un élément précieux pour l'armée. Je ne crois pas que ce serait possible de pouvoir rester dans la cité de Ghibli. Néanmoins, s'il advient que je devienne véritablement enceinte... Alors je crois que je pourrais avertir ma supérieure de me donner congé. J'ai bien servi l'armée, et les congés de maternité ne me seraient pas refusé, surtout qu'ils seront payés. Alors durant ces congés, je viendrais te voir, le temps de voir l'enfant naître et grandir avant de repartir au combat... Cela t'irait, d'après toi ? Il faut bien un juste-milieu, après tout.
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 227



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #93 le: Mai 01, 2018, 06:34:56 »

Mira voulait vraiment que Lena accepte de venir s'installer à Ghibli le temps de sa grossesse, mais la soldate lui répondit qu'elle était trop importante pour quitter l'armée comme ça. Mais s'il s'avérait qu'elle était bel et bien enceinte, alors elle pourrait demander un congé maternité à ses supérieurs, et venir à Ghibli pour que la reine s'occupe d'elle.

« Tu as raison. Tu ne peux pas partir dès maintenant, il faut que tu t'organises. Mais j'espère que quand ta grossesse commencera à être bien avancée, tu viendras me rejoindre. Tu verras, je serai aux petits soins avec toi. »

Elle avait déjà eu à gérer une femme enceinte, mais Eris avait été plutôt calme pendant sa grossesse. Pas de crises hormonales, pas de scandales ou de catastrophes, juste quelques envies inhabituelles comme caresser des serpents ou faire l'amour dans les toilettes. L'ancienne reine avait su utiliser son calme olympien et ses grands pouvoirs magiques pour se contrôler et ne pas se laisser aller aux débordements. Contrairement à elle, Lena serait sans doute très imprévisible.

Une voix retentit dans les haut-parleurs du vaisseau pour annoncer que l'atterrissage était imminent et que la reine était demandé sur le pont. Mira soupira un grand coup puis se leva du lit pour se rhabiller.

« C'est reparti pour un tour. Dès que je vais rentrer, la foule va me huer, me jeter des pierres et m'insulter à tout va. Entre ça et ma fille qui ne veut plus me parler, je me demande bien pourquoi je continue à revenir à Ghibli. »

Une fois vêtue, elle embrassa une dernière fois Lena et lui mit une dernière tape sur le cul.

« A très vite ma chérie. J'ai hâte de vous revoir, toi, le bébé, et ton joli popotin. »

Quitter la soldate lui fit un méchant pincement au cœur, mais elle y était bien obligée, la crise n'allait pas se résoudre en restant couchée.

Le vaisseau tekhan se posa dans une zone d'atterrissage sécurisée, où une équipe de soldats tekhans, de scorpions dorés et de drones attendait la souveraine pour l'escorter jusqu'au palais. Dehors, la foule hurlait et menaçait d'investir le palais pour en finir avec la reine, mais toute personne qui tentait de s'approcher d'un peu trop près était immédiatement refoulé. Le trajet fut surtout éprouvant d'un point de vue émotionnel.

Arrivé au palais royal, Mira fut accueilli par le ministre de la Sécurité Intérieure, dont le travail était devenu un véritable enfer depuis quelques temps.

« Bienvenue majesté. Vous avez fait bon voyage ? »

« Oui, merci. Est-ce que la ville s'est finalement écroulée durant mon absence ? »

« Heureusement non. Nous parvenons à garder un semblant d'ordre dans les rues. »

« Les terroristes ? »

« Ils se font plutôt discrets, sans doute à cause de l'état de crise permanent. »

« Rien de marquant pendant mon absence ? »

« Comme d'habitude : les concubines se sentent seules sans vous, et la foule réclame votre tête. »

« Je sais que c'est inutile de demander mais... est-ce qu'on a pu trouver un arrangement ? »

« Non. Le peuple vous en veut toujours autant. »

« Génial... »

Épuisée, la reine aurait pu aller se coucher, mais sa séparation de Lena lui avait donné envie de câlins. Et elle savait très bien à qui s'adresser pour ça.

« Majesté, nous aurions besoin de vous pour... »

« On verra ça demain. Le voyage m'a fatigué, j'ai besoin de repos. »

Alors que la journée se terminait, les citoyens rentraient chez lui pour s'occuper de leur famille ou comploter leur prochain assaut contre le gouvernement. Et Mira, de son côté, se rendait au harem royal pour y retrouver une de ses concubines préférées. Une belle jeune femme l'accueillit à son arrivée.

« Bonsoir. Est-ce que Sulfure est là ? »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #94 le: Mai 10, 2018, 07:41:13 »

-Sulfure est présente, dans l'aile d'or, fit une jeune femme avec un sourire poli en observant la Reine de Ghibli. Elle vous y attend.

Quand Mira atteignit la salle de l'aile d'or, une suite réservée généralement pour y flâner et s'y reposer de nombreuses heures, elle y découvre un spectacle habituel. Des décorations d'une belle facture, datant de bien avant le règne d'Eris, divers coussins et chaises longues faite de velours dans du bois, Sulfure y était allongée sur l'un d'entre eux, ventre nu dans sa tenue, l'air calme et relaxe. Dans une main, elle y fumait une sorte d'opium qui calmait grandement l'esprit et le corps, avec l'aide d'une longue pipe en bois ouvragée et comportant de fines arabesques.

-Hmmm... Votre Majesté ?

Les yeux dorés de la Neko s'ouvrirent alors. Légèrement dilatés, possédant une certaine résistance aux drogues, la Neko avait cependant un esprit bien clair, utilisant cette drogue davantage comme moyen récréatif que pour un réel besoin de se calmer. Déposant la pipe après en avoir éteint la flamme, dans un coffret, puis le referma avant d'accueillir sa maîtresse avec un beau sourire et un baiser infiniment doux. Le baiser continua, et bientôt, elle en sut la teneur. Assez rapidement, la Neko se mit sur ses genoux et se débarrassa des collants de la reine en les baissant, avant de sentir la queue tomber sur le côté gauche de son visage, tapotant sa joue.

Toujours avec son sourire, la petite Neko entreprit alors d'en lécher le tranchant, de la base jusqu’à la pointe, comme elle le faisait habituellement, avant de débuter quelque chose : polir l'épée de sa belle reine sous tout les angles possibles, laissant sa douce et agile langue faire le travail, surtout en léchant les contours sensibles du gland. Au bout d'un moment finalement, la petite Neko prit le membre en entier dans sa bouche et serra le fessier de la brune en bougeant d'avant en arrière sa tête, en gémissant de plaisir. La concubine, aidée des mouvements de la reine qui devenait de plus en plus rapide, débuta alors la phase suivante : une gorge profonde bien experte et le plus plaisant possible.

-Hmm...

Émettant aussi des bruits grivois lorsque la reine lui baisait la gueule, la concubine bougeait en rythme avec la Reine. S'assurant de bien lui donner du plaisir, et quand elle enfonçait sa trique tout au fond, sa gorge enflait sous la taille de la queue de la reine. Griffant la peau des fesses de celle-ci calmement, laissant aussi sa langue dans sa bouche travailler sur le membre. Elle levait ses yeux vers Mira, les plissant un peu, afin de se donner un air plus sexy. C'est en sentant la queue de la reine tressailler qu'elle accéléra aussi la cadence, et qu'elle eut du sperme dans sa gueule. Elle éjaculait bien beaucoup, et retira doucement le membre hors de sa bouche, recevant un peu de sa semence sur son visage au passage.

-Nyaaa... Votre Majesté est bien énergique.

Elle eut un sourire et défit alors sa robe, en dévoilant son corps assez délicieux, et qu'elle s'allongea sur l'un des canapés, nue, jambes légèrement écartées, se mordant doucement la lèvre inférieure avec un sourire d'enfer.

-Vous m'avez manquée.
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 227



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #95 le: Mai 13, 2018, 04:37:50 »

La jeune femme à l'entrée du harem redirigea Mira vers l'aile d'or du harem. La reine s'y dirigea immédiatement, et retrouva la neko en train de se prélasser, allongée sur une chaise longue, fumant de l'opium avec une longue pipe en bois.

« Coucou Sulfure. Je suis rentrée. »

En voyant sa souveraine, la concubine posa sa drogue récréative et alla la saluer avec un délicieux baiser, dans lequel la reine mit beaucoup d'entrain. Au travers de ce baiser, elle exprimait sa volonté, celle de faire l'amour à la jeune femme, qui le comprit rapidement. A peine le baiser fini, elle se mit à genoux devant elle et lui retira ses collants pour attaquer sa verge déjà en érection sous sa robe.

« Hhhmmm... au travail ma belle. »

Mira venait juste de terminer une session de sexe enflammée avec Lena Oxton, mais elle avait encore assez d'énergie pour s'occuper un peu avec Sulfure avant d'aller dormir. La belle neko lécha sa queue dans les moindres recoins, la lubrifiant parfaitement avec sa salive avant de la prendre en bouche, prenant fermement appui sur les fesses de la monarque avec ses mains.

« Ooohhh... oui... c'est bien Sulfure... continue... haaannn... »

La neko faisait tout pour que cette fellation soit délicieuse : mouvements synchronisés, bruits humides de la bouche, griffures sur les fesses de son amante... Avec tout ça, la reine était aux anges, à tel point qu'elle ne mit pas deux minutes à atteindre l'orgasme.

« AAAHHH ! »

Plaquant la tête de son amante contre son bassin, elle se vida les couilles dans sa gorge avec bonheur, et la laissa se retirer vers la fin de son orgasme, envoyant quelques jets de semence sur son visage. La terranide se lécha les babines et sourit à la reine, se réjouissant de la voir en si grande forme. Elle alla ensuite s'allonger sur l'un des canapés, mettant en valeur la beauté de son corps nu avec une posture plus qu'appétissante.

« Toi aussi tu m'as manquée... Sulfure. »

Mira défit à son tour sa robe pour se retrouver nue, et alla s'allonger au-dessus du corps de la neko. Ses yeux plantés dans les siens, ses mains s'aventuraient sur sa douce peau bronzée, jouant un peu avec elle avant d'attaquer le gros morceau. Elle dirigea sa verge dressée vers son antre humide et la pénétra d'un coup sec du bassin, couinant de plaisir en sentant ses chairs intimes emprisonner sa queue.

« Aaaggghhh ! »

Une fois bien insérée, la reine commença à s'agiter. Baiser avec Sulfure était toujours un bonheur pour elle parce qu'elle savait que cette neko ne l'aimait pas que pour son titre ou ses capacités sexuelles. Elle lui avait déjà avoué son amour profond et son désir de tomber enceinte d'elle. La première fois qu'elle lui en avait parlé, Mira avait refusé par crainte des retombées possibles. Mais après ce qu'elle avait fait avec Lena, pouvait-elle encore se permettre de dire non à la neko ? Refuser de lui faire un enfant alors qu'elle en avait fait un avec la soldate passerait quand même pour hypocrite. Il fallait y réfléchir.

« Haaannn... aahh... Sulfure... j'adore... te faire l'amour... »

De toute façon, elle n'avait pas la force de tenir toute une nuit à faire l'amour pour tenter de mettre la neko en cloque, elle avait besoin de se reposer. D'autant plus que, pendant qu'elle s'amusait dans son palais, la ville était en pleine agitation.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #96 le: Juillet 05, 2018, 12:37:32 »

Sous elles, le banc se secouait sous leurs mouvements erratiques, sous le poids de leurs corps s'entrechoquant et s'entre glissant entre eux, sous leur propre passion. La concubine aux cheveux de charbons et aux oreilles bougeait et couinait en rythme avec les mouvements de la Reine du désert, Mira Crone Langnar, et enserrait bien ses cuisses contre les hanches de la reine aux yeux d'or. Le membre passait de manière délicieuse en son sein, et la Neko gémissait, encore et encore, le nom de son adorable Reine, de sa magnifique Reine, qui se montrait si désireuse et charmante en ce moment. Elle sentit Mira accélérée, mais Sulfure repoussa gentiment la Reine, l'allongeant sur le tapis au sol, et se posa sur elle en califourchon.

-Hnnn... !

S'insérant de nouveau et s'installant bien, Sulfure débuta alors une longue et langoureuse danse au début. Ses mains posées sur le ventre de la reine, qui était ferme en raison de ses muscles, mais qui conservait une apparence de ventre plat. Sulfure aimait sentir les mains de Mira sur son fessier plus que ferme et bien rond. Elle bondissait, encore et encore, sous sa passion, laissant ce membre bien la pénétrer, atteignant des points sensibles que peu d'hommes et de femmes pouvaient atteindre. Sulfure poussait des petits cris de plaisir, haletant, couinant, continuant de chevaucher, sa jouissance arrivant avec vitesse, miaulant bruyamment.

-Nya ! Votre Majesté, je vais... je vais... !

*

-Aujourd'hui, nous sommes dans une impasse, mes amis ! Notre rêve, notre but, notre idéal, est en danger !

Isabella observait la foule devant elle, alors qu'ils étaient dans un réseau souterrain dans une section condamnée. Grande comme une paroisse et large comme telle, elle dominait le peuple de par sa prestance en se tenant debout sur une estrade aménagée par elle, et la princesse de Ghibli laissait son regard flamboyant de passion et de détermination glisser partout sur chacune des personnes présentes. Ces hommes et ces femmes l'avait rejointe par envie de se libérer de Mira Crone. Elle avait été leur cheffe, et elle comptait rester ainsi, pour les mener vers l'ultime objectif.

-La Reine, ma mère, raffermit ses positions. Elle se sait piégée, sinon, jamais elle ne nous aurait donner des droits ! Quand un lion est piégé dans un coin, il se débat avec tout ce qu'il a ! JE DIS QUE NOUS DEVRIONS PRENDRE LES ARMES ! DANS LES JOURS QUI SUIVENT, JE DONNERAIS LE SIGNAL QUI DÉBUTERA ALORS NOTRE CROISADE POUR LA LIBERTÉ, POUR RENDRE HOMMAGE AUX LANGNAR, DIGNE SEIGNEURS ET DAMES DE CETTE CITÉ ET DE CE DÉSERT ! LONGUE VIE AUX LANGNAR !

Le peuple rugit alors dans des applaudissements sonores et puissant, comme un tonnerre grondant. Isabella leur dit alors de préparer des armes pour les jours qui vont suivre, comme des lances fait avec des bouts de piques fait de matériaux recyclés et trouvés un peu partout, ou des massues. Les Scorpions Dorées étaient encore aussi efficace qu'ils ne l'étaient lorsqu'Eris avait décidé de fonder cette légion fait d'esclaves et de gens désabusés par ce monde, et l'était encore davantage avec l'aide de Tekhos. Mais elle avait un plan, et elle avait la population avec elle. Ce sera une bataille terrible, une révolution d'os et de sang.

*

-Ma Reine, un visiteur vous attend.

Bien plus tard après que Sulfure ait été satisfaite par la reine, celle-ci fut appelée par un des Scorpions pour l'annoncer qu'une personne d'importance l'attendait, avant de partir, non sans dire qu'elle serait présente pour le souper en privé. Quand Mira put se débarrasser de ce qu'elle avait comme activité, elle put arriver dans une salle prédestinée pour manger avec un invité, d'allure paisible et propice à la relaxation.

http://images6.fanpop.com/image/photos/36600000/Armin-Arlert-image-armin-arlert-36683489-820-768.jpg

-Ah, votre Majesté.

Bayra eut un sourire en la voyant. Bayra avait été l'apprenti d'Eris en termes de magie, et avait hériter de beaucoup de ses connaissances. Depuis sa disparition, il s'était davantage démené pour prouver qu'il était et serait le meilleur étudiant qu'Eris n'aurait jamais eu, afin de lui rendre honneur, et son allégeance était donc envers Mira Crone. Quand il eut acquis assez de connaissance et surtout d'expérience, Bayra était devenue l'Instigateur Royal, chargé de rendre visite chaque royaume du Sultanat charger de faire respecter la parole du Sultan, mais aussi celle des Langnar, qui occupait une position précieuse, mais précaire depuis la disparition de l'entièreté de la famille depuis la mort d'Eris par de 'mystérieuses ombres', enlevant chacun d'entre eux, pour une raison mystérieuse.

Le blond était d'une efficacité remarquable, malgré son apparence plus qu'androgyne et aux mouvements gracieux comme ceux d'une femme, ou quelqu'un d'efféminée, en raison de sa nature de demi-elfe, fils d'un roi elfique lointain du nom de Thranduil, et aux capacités de combats magique redoutable. Mais en ce moment, ce n'était qu'un simple homme portant une chemise blanche et un pantalon permettant de le laisser respirer. Rejoignant ensuite Mira, prenant sa main et y déposant un baiser, avant de reculer d'un pas et de sourire a Mira.

-Cela faisait longtemps. J'avais presque oublié ce que cela faisait de se trouver quelque part que je peux considérer comme une maison. Manger avec moi, je vous en prie, je n'ai pas envie de manger tout seul.

Certains aurait pu considérer qu'il aurait pu inviter Isabella. Après tout, il était connu que la princesse et lui avait une relation qui évoluait plus ou moins vers celui du sentier de l'amour. Et avec une telle bouille comme la sienne, qui ne pourrait pas tomber sous son charme ? Bayra n'était pas le plus musclé de tous, mais certainement l'un des plus affectueux compagnons que l'on pouvait avoir. S'installant sur une chaise, il continua alors sur sa lancée, regardant la Reine.

-Vous avez l'air exténuée. Vous devriez prendre du lait chaud et un peu de miel avant de dormir. Ou tout du moins, du lait de pavot, pour un somnifère plus immédiat.
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 227



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #97 le: Juillet 08, 2018, 03:10:33 »

Coucher avec Sulfure avait été un bon moment, mais Mira devait maintenant s'occuper de sa ville. Le chaos régnait dans les rues, et seul l'usage de la violence et de la répression permettait de garder un semblant d'ordre. La reine devait redresser la situation, mais la tâche s'annonçait herculéenne. Et après un voyage dans l'atmosphère et deux séances de baise fougueuse, elle avait juste envie de dîner et d'aller dormir. Un Scorpion doré l'informa qu'un visiteur important voulait lui parler. Elle se rendit donc dans la salle à manger, et vit Bayra assis à table. Le jeune apprenti d'Eris était bien connu pour être un grand travailleur qui ne passait pas beaucoup de temps avec les autres résidents du palais, la reine fut donc assez surprise de le trouver à sa table. Après l'avoir respectueusement saluée, il s'assit à côté d'elle et lui demanda si elle était d'accord pour manger avec lui.

« Je n'ai rien contre. »

Mira observait le jeune demi-elfe en se demandant jusqu'où sa relation avec Isabella allait. Après tout, elle savait que sa fille et lui étaient amoureux, mais était-ce une simple passade ou quelque chose de sérieux ? Elle comptait bien l'interroger là-dessus avant la fin du repas. Quand il vit à quel point elle était fatiguée, il l'encouragea à prendre de quoi l'aider à dormir.

« Merci pour le conseil. »

Sans aller jusqu'à le soupçonner de vouloir l'empoisonner, Mira se demanda quand même pourquoi Bayra se souciait autant de son sommeil. Jusqu'à présent, personne ne s'était souciée d'elle ou de son bien-être, même sa propre fille ne lui parlait plus. Alors pourquoi ce petit elfe s'intéressait-il à elle ? Était-ce par respect à la mémoire d'Eris, ou parce qu'il couchait avec Isabella ? Elle mit les choses au clair rapidement.

« Bayra... pourquoi êtes-vous ici ce soir ? »

Le jeune homme avait du mal à comprendre cette question.

« En général, nous ne nous rencontrons que lorsque votre travail en tant qu'Instigateur Royal nous y oblige. Alors pourquoi venir à ma table ? »

Et puis elle posa la question qui lui brûlait les lèvres.

« Cela a-t-il un rapport avec ma fille ? Ou au fait que vous couchiez ensemble ? »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #98 le: Juillet 14, 2018, 07:08:31 »

La salle avait un effet calmant sur l'esprit du demi-elfe qui devait gérer plusieurs choses en une journée. Comme le comportement des nobles et des personnes puissantes qui sont inféodés envers la famille Langnar et ses proches alliées, la gestion des ressources et de la sécurité du pays, taches répartis équitablement avec le gouvernement de Mira et de quelqu'un comme Bayra. Après tout, il était le mieux placé pour ce genre de chose, la plupart du temps, ayant été le plus proche d'Eris et donc, connaissait mieux la plupart des rouages du cercle proche de feu la Reine de Ghibli.

-Pourquoi je... ?

Le blond releva son regard, interrogateur vers la présente reine de Ghibli, le bleu océan de ses orbes plongés dans les eaux dorés de Mira Crone. Alors, la question suivante lui fit naître un sourire sur son visage. Sympathique et compréhensif, alors qu'il répondit, dans un souffle presque amusé.

-En quelque sorte en rapport avec votre fille, mais pas totalement, puisque vous êtes la principale concernée en ce moment.

Alors, Bayra prit quelques biscuits secs sur une assiette, pour le croquer, mettant un instant pour répondre aux interrogations de la Reine.

-Vous m'inquiétez, tout simplement. Vous avez l'air de plus en plus fatiguée, et nous savons tous que la plus grande faiblesse d'un dirigeant sur le long terme est la lassitude. Et en ce moment, malgré les événements, j'ai toujours une certaine peur que vous aussi, vous disparaissiez. Non seulement Isabella est privée de sa mère, mais en plus, elle est trop aveuglée par sa colère et son chagrin pour pouvoir mieux vous apprécier. Alors, si vous deviez mourir par inadvertance...

Bayra lui offrit un sourire amer et un peu triste, tournant son regard vers la brune, avant de prendre un autre morceau pour manger, sereinement.

-Qui plus est, cela me peinerait de voir la dernière relique la plus proche d'Eris mourir ainsi. Et de quelqu'un ayant apprécié sa beauté tout en étant soi-même magnifique.

Compliment tout juste discret glissé dans la conversation, alors qu'il approcha une main sur la joue de Mira pour en retirer une saleté s'était disséminé la, le pouce ayant glissé un instant sur la ligne de sa mâchoire. Prenant une coupe d'eau pure pour en boire, avant de regarder Mira avec le sourire de nouveau.

-Allons donc, manger un morceau, votre Majesté. C'est bien. Et si vous le voulez, une petite promenade pour digérer le tout, une fois fini ? 
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 227



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #99 le: Juillet 21, 2018, 10:38:23 »

Mira était persuadée que Bayra était là pour lui parler de sa fille, mais il ne fit que parler d'elle. Il s'inquiétait de la voir de plus en plus fatiguée, et il avait peur de la voir disparaître comme le reste de la famille Langnar, non seulement pour lui mais aussi pour Isabella. Selon lui, la princesse était trop en colère et chagrinée pour voir qu'elle avait besoin de sa mère.

« Eh bien... merci pour votre sollicitude Bayra, à la fois envers moi et envers ma fille, mais je crois que vous avez tort. Regardez autour de vous ; tout le royaume veut me voir disparaître, et je ne crois pas qu'Isabella puisse me pardonner un jour de ce que j'ai fait. Alors... peut-être que m'en aller est la meilleure chose que je puisse faire pour tout le monde. »

La reine était épuisée d'essayer de faire tenir debout un royaume qui ne cessait de la vilipender. Cependant, elle savait qu'elle ne pouvait pas partir comme ça, sinon le peuple s'en prendrait à Isabella, et ça c'était hors de question. Perdue dans ses pensées, elle ne vit pas la main de Bayra approcher, et quand elle la remarqua enfin, elle s'en éloigna brusquement. Le jeune homme venait juste lui enlever une saleté qu'elle avait sur le coin des lèvres.

« On ne touche pas sa reine comme ça. Prévenez quand vous faites ce genre de choses. »

Sur les conseils de Bayra, Mira se servit et mangea autant qu'elle pouvait. Son appétit n'était pas au mieux, elle avala juste ce qu'il fallait pour rester en forme, et but beaucoup d'eau. Après le repas, le demi-elfe proposa à sa reine une petite promenade digestive.

« Pourquoi pas ? Ça ne peut pas me faire de mal. »

La femme et le jeune homme partirent ensemble en direction des jardins du palais. Les arbres en fleurs et le doux parfum de la végétation étaient juste ce dont Mira avait besoin pour se relaxer. Elle ne pensait à rien, se laissait porter par les sons et les odeurs, savourant ce moment de paix. En même temps, elle continuait de discuter avec Bayra, qui avait encore des choses à lui dire. La reine l'écoutait d'une oreille distraite, observant la beauté du ciel et des arbres. Puis, sur leur chemin, le duo croisa la tombe d'Eris. Mira se fixa devant elle, se recueillant sans dire un mot.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #100 le: Juillet 26, 2018, 05:44:53 »

Qu’était le devoir d’un Instigateur Royal ? S’assurer de la sécurité du royaume et de la bien portance du dirigeant ou de la dirigeante dudit royaume. Un travail compliqué et dangereux sur bien des points. Quiconque se devant assurer de la sécurité du royaume se devait alors de couper quelques nuques. Chose que Bayra détestait absolument faire. Le meurtre gratuit n’avait jamais été dans sa nature, et les alliées de Mira ne s’en privaient pas pour le faire, surtout lorsqu’il s’agissait de s’occuper de ceux troublant l’ordre des divers seigneurs et dames.

-Plus d’une fois, un royaume voulait voir un roi ou une reine délaisser la royauté. Plusieurs fois, ce fut des rois et des reines voulant la paix et ce qu’il y avait de meilleures pour le royaume. Je crois que mine de rien, vous ne vouliez que du bien en ce royaume en protégeant votre fille et en tentant de retrouver les meurtriers d’Eris, ainsi que des kidnappeurs de sa famille.

L’elfe éleva ensuite ses mains en guise de défense quand elle lui fit des remontrances, et quand elle accepta son invitation, le blond débuta alors sa marche en sa compagnie. Il y avait bien une chose encore magique en ces lieux, et c’était les jardins du palais. En raison du calme presque féerique qu’il y régnait, et la tranquillité d’esprit qui s’en rapportait. Et pourtant, en voyant cette tombe si solitaire, il se sentit abattu. Mais pas autant que ne l’était Mira. En silence, comme pour apporter son soutien, le blond posa une main sur l’épaule de la Reine en poussant un soupire.

-Elle nous manquera toujours.

Bayra se retint d’en rajouter. Qu’en vérité, cette voix d’outre-tombe, celle d’Eris, qu’avait entendue Mira, venait de lui. Une magie d’illusion, alors qu’une nuit, il avait discuté avec Isabella, au moyen d’un miroir magique servant pour communiquer. Pour lui redonner le courage. Pour lui redonner l’énergie d’avancer. Bayra se tint silencieux encore un moment, respectueux, avant d’enlacer toujours aussi chastement la Reine de Ghibli, comme quelqu’un ayant compris sa peine. Quelqu’un ayant été bien proche d’Eris comprenait la véritable sensation de l’avoir perdue.

-J’aurais aimé la protéger.

Une voix si calme, mais si vide, comme si un trou béant encore présent avait avaler toutes les émotions possibles dont il avait éprouvé auparavant.

-Un jour, lors d’une séance de magie, nous nous sommes promenés en ces jardins. Je me rappelais encore de l’odeur qu’exaltait sa chevelure. Un parfum de vanille et d‘orange, et elle aimait jouer dans les miens, par pure envie de m’embêter. Encore son rire se trouve dans mon esprit. Elle avait été la mère que je n’ai jamais eue.

Bayra libéra alors Mira de ses bras, et l’observa avec un sourire franc et triste.

-Je suis tellement désolé de ne pas avoir pu la protéger... J’aurais aimé prendre la dague à sa place.
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 227



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #101 le: Juillet 30, 2018, 06:18:32 »

Devant la tombe de sa femme, Mira ne dit pas un mot. Elle restait là les yeux rivés sur la pierre, à se demander ce qu'elle avait fait pour en arriver là. Elle ne réagit même pas quand Bayra passa ses bras autour d'elle pour l'enlacer. Elle parla juste quand il essaya de la réconforter.

-Elle nous manquera toujours.

« Oui... toujours. »

Quand un être cher meurt, on en souffre toute sa vie. Le processus de deuil est fait pour permettre aux gens d'avancer après cette tragédie, mais la reine n'avait jamais eu l'occasion de faire le sien correctement, entre sa fille à élever, sa belle-famille qui disparaissait, et son nouveau poste à assurer pour redonner espoir au peuple qui pleurait sa souveraine bien aimée. Et maintenant, c'était trop tard.

Elle écouta l'elfe lui raconter une anecdote sur l'une de ses visites dans les jardins en compagnie d'Eris, lui donnant des détails précis qui ravivèrent certains des souvenirs de Mira de sa femme chérie.

-Je suis tellement désolé de ne pas avoir pu la protéger... J’aurais aimé prendre la dague à sa place.

« Non Bayra. Personne n'aurait du prendre de dague ce jour-là. Personne n'aurait du mourir. Ni Eris, ni vous. »

Elle se tourna ensuite vers lui, lui prit les mains et le regarda dans les yeux.

« Ma femme vous adorait. Elle disait que vous étiez son meilleur apprenti. Et en plus, vous rendez ma fille heureuse. Alors je suis soulagée que vous soyez encore des nôtres. »

Elle avait beau dire ça, elle aurait donné presque n'importe quelle vie pour pouvoir retrouver sa femme et éviter toute cette pagaille. Mais mieux valait le garder pour elle.

Se promener dans les jardins permit à Mira de s'éclaircir l'esprit. Elle pensait pouvoir aller tranquillement dormir après cette balade, mais voilà qu'un de ses drones arriva en état d'alerte. Il se planta devant elle et diffusa un flux vidéo venant d'un autre drone. Il montrait un individu suspect ayant réussi à entrer dans le château et à neutraliser le drone avant qu'il ne puisse l'immobiliser.

« Oh, génial... »

Après un peu de pianotage sur son bracelet de commande, Mira mit tout le palais en état d'alerte. A présent, tous étaient à la recherche de cet individu.

« Bon... il faut que j'y aille, et vous, que vous alliez retrouver Isabella. Quand vous la verrez... dîtes lui bonjour de ma part. »

La reine savait que sa fille était entre de bonnes mains. Alors qu'elle se rendait à sa chambre pour piloter les opérations, elle croisa un Scorpion doré.

« Ma reine... »

« Je sais, il y a un intrus dans le château. Vous avez un métro de retard là. »

« Nous sommes en train de quadriller le château. Il n'ira pas loin. »

« Envoyez deux gardes dans la chambre de la princesse. Je commanderai les recherches depuis ma chambre. »

Qui que soit l'intrus, il allait vite regretter d'avoir agi de la sorte.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #102 le: Août 05, 2018, 03:24:25 »

Le deuil était un véritable poison pouvant donner forme aux pires cauchemars possible, car Bayra était encore en deuil depuis sa mort. N’ayant jamais su passer au-dessus, comme bon nombre de personnes l’ayant connu et ayant pu faire preuve de son étonnante sagesse pour quelqu’un ayant été jeune. Morte si jeune, en laissant un royaume en émoi et une enfant sans véritable présence maternelle. Isabella, pauvre petite fleur, pensait l’elfe en serrant pendant un instant ses poings. Mais il se détendit, alors que la Reine prit ses mains, et son regard bleuté se posa sur le doré des siens, et un sourire navré vint sur son visage. Oui, personne n’aurait dû mourir, ce jour-là. Mais s’il avait pu faire quelque chose, alors il se serait pris la dague en plein cœur.

-J’espère en ce cas-là que je pourrais rester des vôtres, votre Majesté. En particulier avec Isabella.

Un appareil volant vint soudainement entre eux pour leur informer qu’un intrus venait tout juste de pénétrer sans permission dans les lieux du palais, et aussitôt, Bayra fit apparaître son bâton en main. De fer sombre avec des gravures et arabesques en elle, elle avait une allure peu amicale, et pour cause. Bayra obéit aux ordres de sa Majesté et se dirigea prestement vers la chambre d’Isabella, le blond sommant deux Scorpions de l’accompagner. La recherche de l’intrus ne prit que quatre bonnes minutes, mais ce ne fut point un rebelle, ni une quelconque personne aux sombres intentions. Mais un ancien messager des Scorpions Dorés, disparus depuis plusieurs semaines dans le désert.

*

-Ils m’ont emprisonné dans une forteresse abandonnée...

Isabella, Bayra et quelques officiers de haut rang se trouvaient dans une salle avec le disparu en question, le laissant boire et manger, car son corps était véritablement un squelette desséché sur pattes. Il était proprement mieux habillé.

-Les rebelles... ont tendu un piège à mon corps d’éclaireurs alors que l’on se reposait en pleine nuit. On avait été massacré, et une partie de nous furent fait prisonnier. Ils nous ont ensuite amené dans Al-Khezar, la forteresse abandonnée, au sud d’ici, près d’une vallée. Ils nous ont fait subir des supplices comme l’écartèlement et des os qui se brisaient sous les coups de marteau, pour nous faire parler. Je n’ai rien dit. Mais les autres... Ils ont été plongés dans des marmites d’huiles bouillantes et finissaient par dire la vérité sous la douleur.

L’éclaireur poussa piètrement son bol de soupe fini et poussa un soupir tremblant, se rappelant visiblement de chaque détail de ce qu’il s’était passé.

-J’ai pu réussir à m’enfuir en profitant d’une tempête des sables et ait mis des jours pour arriver dans la ville en essayant de ne pas me faire repérer. Ils ont des espions, je le sais ! Il nous faut les attaquer. Ils n’ont pas encore bougé, je le sens, je le sais, ils sont encore là-bas, pensant que je suis probablement mort ! Ces enfoirés doivent payer, votre Majesté. Ils ne verront aucunement venir notre attaque si on déplace des petites troupes en pleine nuit !

La main de Bayra se posa sur l’épaule du soldat qui se calma alors lentement, le blond usant d’une certaine magie pour tenter de le raisonner, ce qui eut l’effet escompté. L’éclaireur continua alors.

-C’est comme ça qu’ils s’approvisionnent. En déguisant leurs attaques en attaques de vers des sables et de chimères, ou de dragons ! Ils doivent aussi s’en prendre aux caravanes marchandes.

-Calmez-vous, mon brave... Vous devriez aller vous reposer maintenant.

L’éclaireur fut escorté par deux Scorpions dorés hors de la salle où ils se trouvaient. L’un des officiers prit alors la parole, calme et froid.

-La forteresse d’Al-Khezar, hein... La forteresse est censée devenir abandonnée et dangereuse depuis longtemps. La région est infestée de wyvernes et de chacals d’une taille monstrueuse, et de quelques vers des sables. C’est un lieu aussi risqué qu’avantageux pour tenir une défense et une sorte de QG secondaire. La traversera se révélera difficile, même avec l’aide de la magie, et l’on se fera probablement remarquer.

Il y eut alors une sorte de discussion, jusqu’à ce que Bayra finisse par hausser le ton après avoir réfléchi.

-La voie des airs semble être la meilleure des manières, je crois. Si on use des drones de notre Majesté comme sortes de montures pour arriver là-bas, nous nous ne ferions pas remarquer, et ils nous seront d’une grande aide pour repérer les ennemis. Ils n’ont pas notre technologie. Du moins, je le crois. Qu’en penses-tu, Isabella ?

Isabella sursauta soudainement, prise par surprise, dans ses pensées, et répondit alors, ayant entendu en partie la conversation, en regardant Bayra dans les yeux.

-C’est un bon plan, je le conçois... Mais qui ira et combien d’hommes y iront ? Et avec quoi ? Des armures lourdes, quelque chose du genre ?

Et Bayra tourna son regard vers Mira, lui offrant un adorable sourire. Sourire qui semblait faire rougir Isabella, et les dieux savaient que son sourire avait quelque chose d’attirant et de craquant.

-Avez-vous des drones capables de transporter, disons... une quinzaine d’hommes, et d’installer des moyens de neutralisation rapides sur eux ? 
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 227



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #103 le: Août 09, 2018, 10:21:13 »

Mira s'attendait à ce que les recherches soient de longue haleine, mais retrouver l'intrus ne prit que quatre minutes. Et pour cause, ce n'était pas un rebelle mais un éclaireur des Scorpions Dorés porté disparu en mission. Dès qu'ils le trouvèrent, les Scorpions le conduisirent devant la reine, qui convoqua immédiatement un conseil de guerre avec ses officiers de haut rang. Bayra se présenta aussi, et chose étonnante, même Isabella répondit à l'appel de sa mère. Cette dernière, qui espérait trouver un moyen de se réconcilier avec sa fille depuis des mois, voulut tenter une approche, mais le contexte n'était pas vraiment idéal, alors elle renonça.

Pendant qu'un médecin examinait l'éclaireur, il raconta ce qu'il avait découvert sur les rebelles au milieu de deux lampées de son bol de soupe. Il avait été fait prisonnier au cours d'une embuscade et conduit dans la forteresse abandonnée d'Al-Khezar, puis torturé pour obtenir des infos. Mais au final, il avait pu s'échapper et ramener certaines secrets des rebelles. Apparemment, ces chiens attaquaient des caravanes en faisant passer ça pour des attaques de vers des sables ou de dragons, s'assurant ainsi un ravitaillement constant au nez et à la barbe du royaume. En sachant ça, il était inconcevable pour la reine de ne pas mener une contre-attaque. Alors aussitôt l'éclaireur parti, elle écouta l'assistance exposer ses plans.

-La forteresse d’Al-Khezar, hein... La forteresse est censée devenir abandonnée et dangereuse depuis longtemps. La région est infestée de wyvernes et de chacals d’une taille monstrueuse, et de quelques vers des sables. C’est un lieu aussi risqué qu’avantageux pour tenir une défense et une sorte de QG secondaire. La traversera se révélera difficile, même avec l’aide de la magie, et l’on se fera probablement remarquer.

-La voie des airs semble être la meilleure des manières, je crois. Si on use des drones de notre Majesté comme sortes de montures pour arriver là-bas, nous nous ne ferions pas remarquer, et ils nous seront d’une grande aide pour repérer les ennemis. Ils n’ont pas notre technologie. Du moins, je le crois. Qu’en penses-tu, Isabella ?

-C’est un bon plan, je le conçois... Mais qui ira et combien d’hommes y iront ? Et avec quoi ? Des armures lourdes, quelque chose du genre ?

-Avez-vous des drones capables de transporter, disons... une quinzaine d’hommes, et d’installer des moyens de neutralisation rapides sur eux ?

« Attendez, ne nous emballons pas. Avant de décider d'aller les attaquer dans une zone aussi dangereuse, nous devons faire un repérage des lieux. Je refuse de voir mes hommes se faire massacrer si nous pouvons l'éviter. »

Et justement, la reine avait l'engin idéal pour ça. Elle pianota sur son bracelet, et après quelques secondes, un drone en forme de ver des sables arriva dans la pièce.

« J'ai mis au point ce modèle de drone il y a quelques mois. Je comptais m'en servir pour observer les animaux du désert, mais je crois qu'il fera un parfait espion.
Je vais en envoyer trois ou quatre dans le désert pour faire un repérage complet des lieux, ensuite nous déciderons de notre plan d'attaque. En attendant, je vais plancher sur un modèle de drone pour du transport de troupes. »


Mira trépignait un peu à l'idée de pouvoir se relancer dans la recherche et la construction, elle ne l'avait pas fait depuis si longtemps.

« Que l'éclaireur se repose cette nuit. Demain, nous lancerons la mission de reconnaissance. »

Isabella s'éclipsa si vite que sa mère n'eut même pas le temps de lui parler. De toute façon, elle n'aurait pas su quoi lui dire. Mira se dirigea à son tour vers sa chambre, mais pas pour se coucher. Elle se débarrassa de sa robe royale, enfila sa vieille tenue de mercenaire, et commença à dessiner les plans de ses nouveaux drones transporteurs. Un peu de travail l'aiderait à se relaxer avant d'aller dormir.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Tags:
Pages: 1 ... 5 6 [7]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox