banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: A danse of Steel and Bats LORELEI  (Lu 872 fois)
Lorelei Käarn
Créature
-

Messages: 54



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Août 03, 2017, 01:44:12 »

Effectivement, il était temps de passer au plat de résistance. Lorelei était aussi excitée que Kumori et quand elles s’embrassèrent, elle ne put que le constater. Un baiser avide que Lorelei avait eu du mal à clôturer. Front collé au sien, les yeux braqués dans ses prunelles, la vampire aurait tant désiré prolonger ce baiser. Mais, des choses encore plus exquises les attendaient. Du coup, elle se laissa entrainer par son amante. Sa main se fit prendre celle de Kumori, qui l’entraina dans la chambre qu’elle avait loué pour dormir. Quand elles entrèrent, Lorelei fit attention de bien refermer la porte derrière elles. Une chambre d’auberge des plus modestes, avec un lit suffisamment grand pour deux. L’essentiel en somme ! Kumori posa ses affaires ailleurs puis se retourna vers la vampire.

Elle commença sensuellement à se déshabiller, offrant un spectacle très beau à regarder. Lorelei se régala de la vue, surtout du corps de Kumori ... Quelle grâce, quelle beauté, pensa-t-elle. Ses muscles finement taillés, ce corps solide et sensuel, et cette petite culotte noire mettant si bien en valeur ce qu’elle avait d’intime. Indéniablement, Kumori était une femme incroyablement belle. Mieux encore ; sa beauté n’était pas juste superficielle. Non. Lorelei y voyait un tout, son corps tout entier faisait sa beauté. En d’autres termes, Lorelei tombait doucement sous le charme ! Elle observa donc le corps de son amante, puis s’approcha, roulant doucement ses hanches. Elle finit à son niveau et posa ses mains sur chacune des hanches à Kumori, en les caressant. « J’ai rarement vu un corps aussi beau que le tiens. Mais ça ne m’empêchera pas de faire ceci. » Dit-elle, avant de poser ses mains sur le bandage cachant sa poitrine.

Puis elle l’arracha subitement, le déchirant littéralement en deux. La vampire déchira le bandage cachant sa poitrine et le retira, le jetant ailleurs sans s’en soucier. Ainsi, elle libéra la douce poitrine de Kumori mais, elle n’en avait pas fini avec elle. Lorelei la poussa ensuite par les épaules afin qu’elle atterrisse sur le lit, allongée. Dans cette position, elle était parfaitement à l’aise pour profiter du spectacle que Lorelei allait lui offrir à son tour, en se déshabillant. À la seule différence que, quand sa tenue moulante en cuir tomba, elle fut intégralement nue. Pas de culotte, pas de bandage. Son sexe était bien érigé et tendu, prêt à offrir à Kumori des sensations fortes. « Ne bouges surtout pas, chérie. » Lui dit-elle, alors qu’elle la rejoignit dans le lit. Lorelei glissa telle une panthère vers elle, à quatre pattes, depuis ses jambes. Elle baissa sa tête puis, très doucement, avec beaucoup de sensualité, déposa un baiser sur son pied. Puis sa cheville, et elle remonta ainsi tout en baiser, ponctuant sa peau nacrée de délicates attentions.

Elle remonta jusqu’à sa petite culotte noire, où un sourire taquin orna ses lèvres. Lorelei donna un savoureux baiser sur sa féminité moulée au travers le tissu, puis, elle attrapa l’extrémité de la culotte du bout de ses dents. Doucement elle la fit glisser en bas, le long de ses cuisses, finissant ainsi par la retirer complètement. Elles finirent ainsi toutes les deux intégralement nues, l’une prête à s’offrir à l’autre dans une nuit torride et qui s’annonçait très sportive. Mais, Lorelei aimant prendre son temps, elle ne revint pas immédiatement là où elle était. La vampire désirait un peu jouer avec Kumori, et elle commença ainsi à déposer quelques petits baisers sur son pied. « Nous avons tout notre temps, trésor ... » Lui dit-elle, léchant son gros doigt, se mettant à le suçoter de manière très suggestive tout en la regardant dans les yeux. Sa langue passa sur chacun de ses doigts, avant que ses lèvres ne finissent par tendrement se plaquer contre sa plante, qu’elle embrassa et lécha avec beaucoup d’entrain et de fougue.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Août 04, 2017, 04:55:28 »

Lorelei, tout comme de nombreuses personnes qui auraient été en leur présence, avait admirer longuement et avec attention le spectacle d'une vampire dénommée Kumori qui se dévetissait pour s'offrir à un partenaire qui allait vraisemblablement pouvoir profiter du corps de la Vampire. Elle en avait attiré plus d'un. Son beau corps aux belles courbes alléchantes et qui pouvaient rendre fous ceux qui la contemplaient beaucoup trop longtemps. Et heureusement, pour les plus difficiles, elle pouvait modifier son organisme avec sa bague pour faire disparaître les muscles définissants son corps, ne laissant place qu'a un ventre parfaitement plat et doux au toucher.

Lorelei s'approcha de Kumori, glissant ses mains de ses hanches pour ensuite les glisser vers le bandage retenant l'opulente poitrine de la vampire, arrachant donc ceci pour libérer les deux globes de chairs immenses. Repoussant Kumori sur le lit pour s'occuper d'elle, la jeune femme conserva son air inexpressif, bien que dans son regard, on y lisait un certain degré de désir pour la rousse. Mais il fut quelque peu refroidi, bien qu'elle n'en laissa rien paraître, lorsque celle-ci vint s'occuper de son pied. Elle la laissa faire un moment, trouvant la chose étrange et ne dit rien d'autre.

Mas assez joué.

Attrapant soudainement Lorelei pour la mettre sur elle, Kumori se rassit, la posant sur ses genoux à califourchon. Ses yeux rougirent quelque peu, le gris lentement remplacé par la couleur du sang, et elle ouvrit la bouche, dévoilant deux canines blanches bien plus effilées que ceux des vampires normaux, blanche comme la neige, comme si elle n'avait jamais été teintée de sang auparavant. Avec une semblable, sinon plus grande sensualité que la rousse, elles les passèrent doucement sur la peau de l'épaule de Lorelei, continuant sa course sur sa nuque, faisant semblant de parfois mordre Lore, avant de passer ensuite sa langue sur sa nuque, y appliquant un peu de salive.

Puis Kumori mordit soudainement dans cette zone, mais, usa d'une toxine dans son corps de vampire pour y sécréter dans le sien une sorte de puissant aphrodisiaque. Se retirant doucement, léchant les quelques gouttes de sang sur ses lèvres, elle expliqua :

-Avec ca... On en aura pour toute la nuit.

Elle renversa doucement les roules, allongeant Lorelei sur le lit tandis qu'elle se plaçait à califourchon sur le corps de la rousse, frottant au passage sa chatte contre le membre de Lorelei, posant ses mains sur le ventre de celle-ci. Mais, elle lui dit, dans un murmure :

-Alors, ma grande... Tu as deux choix : ma chatte. Ou bien...

Doucement, elle se réajusta tout en étant toujours sur la rousse, frottant son membre viril cette fois-ci entre ses fesses bien bombées.

-L'autre entrée. 
Journalisée
Lorelei Käarn
Créature
-

Messages: 54



Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Septembre 12, 2017, 03:08:12 »

Il y avait quelque chose d’assez spécial, d’assez unique avec Kumori. Lorelei sentait au fond d’elle que cette femme n’était pas comme les autres mais, elle n’arrivait toujours pas deviner ce qui la rendait si particulière. Sa beauté ? Non. Le fait qu’elle était une vampire comme elle ? Un lien pouvait facilement se créer mais, Lorelei doutait que cela soit aussi flagrant que ce qu’elle ressentait. Et puis, elle n’avait jamais vraiment été versée dans l’esprit fraternel entre vampire. Qu’est-ce que cela pouvait être, alors ? Nul doute que tôt ou tard, elle le découvrirait. En attendant elle avait tout le loisir de coucher avec une créature de rêve ! Kumori était incroyablement belle et sensuelle, et savait parfaitement comment attiser le désir chez sa partenaire. Lorelei soupira doucement en sentant les lèvres de son amante embrasser et lécher son épaule, puis son cou.

Kumori avait changé de position pour pouvoir avoir Lorelei sur les genoux. Et elle en profita pour lui prodiguer mille et une flatteries sur son cou, qui avaient tout pour faire rougir Lorelei. Cependant, elle remarqua que ses yeux tournèrent au rouge, et poussa un délicat couinement quand les crocs de sa nouvelle amie se plantèrent subitement dans sa chair. « Haa ! » Couina-t-elle en se crispant contre Kumori, alors que celle-ci lui déversait un puissant aphrodisiaque dans le sang. Lorelei sentit instantanément les effets ; elle se sentait terriblement attirée, elle ne voyait plus rien d’autre que Kumori. Elle, son amante, sa belle vampire rien qu’à elle, qu’elle allait bien labourer dans quelques instants ! Kumori inversa les rôles et voilà que Lorelei se retrouva dos au lit, avec une délicieuse vampire à califourchon.

La vampire aux cheveux de feu sourit vicieusement en sentant l’intimité de Kumori frotter son sexe, suivit de sa proposition indécente. Elle lui proposa deux versions d’une même chose, et dans l’esprit de Lorelei, ces deux versions allaient arriver tôt ou tard toutes les deux. Mais, elle préférait commencer par l’autre entrée. Ça allait lui donner une bonne mise en bouche pour mieux faire hurler d’extase son amie plus tard ... Elle sentit donc la petite rondelle de Kumori frotter sa trique, et en couina de plaisir. « Hmm, tu sais comment me plaire toi. » Lui dit-elle, avant de glisser sensuellement ses mains sur les siennes, puis de les saisir, croisant ses doigts avec. Mains dans les mains, les deux amantes allaient se faire l’amour maintenant et tout de suite. « Danse sur moi ma chérie, et ne retiens aucun coup ... » Finit-elle par dire de sa douce voix.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Septembre 18, 2017, 03:47:04 »

Le décor était bien disposé. La nuit qui avait assombrit le monde au-dehors de l'auberge, offrant une belle vue sur le ciel étoilé tranquille et la lune haute dans le ciel, projetant une pale lumière sur le parquet de vieux bois de la chambre d'auberge, illuminée que par une seule bougie qui avait été consommée jusqu’à sa moitié par la chaleur des flammes. Ainsi que les quelques vêtements des deux femmes disposées un peu partout chaotiquement dans la pièce, leurs corps nus totalement rapprochés.
 
Le stupre et la luxure étaient au paroxysme chez Lorelei, Kumori le sentait. Elle avait instillé en elle un puissant aphrodisiaque, petit cadeau qu'elle faisait parfois aux partenaires assez audacieux venus vers elle. Lorelei lui susurra quelques mots doux, prit les mains de Kumori dans les siennes, les tenant en retour, avant de ne faire part de sa demande.
 
-Avec plaisir, ma chérie, fit Kumori en douceur.
 
Prenant gare de ne pas faire mal au membre viril de Lorelei, Kumori s'ajusta pour ensuite langoureusement et lentement s'empaler sur son membre, sans l'avoir huilé au passage avec sa salive, rendant le tout plus... Profitable.

-Hmmm... Haaan...

L'étau de chair se referma bien autour du membre de la belle rousse qui pouvait largement profiter de la sensation offerte par le cul de Kumori, qui vint se ficher jusqu’à la garde du membre de Lorelei. Kumori se mit donc ce que Lorelei souhaitait. Elle souleva ses hanches vers le haut pour le rabattre vers le bas. Haletante, gémissante, Kumori profitait du moment avec la vampire rousse, grognant de plaisir.
 
-Hmm... Lorelei...

Le lit se mit à grincer douloureusement sous Kumori dont l'empalement sur la belle queue bien membrée de la vampire lui procurait de plus en plus de plaisir, qui augmentait en flèche, avec le temps qui passait. L'entrejambe de Kumori luisait presque vu la mouille qu'elle lâchait, encore et toujours, augmentant la vitesse de ses empalements.

-Han ! Lorelei ! Oui ! 
Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox