banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une exploration lointaine. [PV : Kumori Ashikaga]  (Lu 1851 fois)
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 98

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ceci est une légion militaire.
« le: Février 02, 2017, 01:28:22 »

suite à une super erreur de ma part ce message est perdu à jamais T.T

En gros l'empire y posait la mission d'exploration cherchant un "vampire" pour l'aider à enquêter sur un temple perdu sur une planète perdue dans l'espace.
« Dernière édition: Avril 20, 2017, 09:37:17 par L'empire Sildurien » Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Février 03, 2017, 05:37:15 »

La règle principale de tout mercenaire qui se respecterait : n'accepter que le travail s'il vous convient et ne prendre que l'argent ensuite sans mettre en jeu sa conscience et sa morale. Tel était la règle de tout mercenaire qui voulait surtout rester en vie et avoir les bourses constamment pleines. Cependant, pour Kumori Ashikaga, les choses étaient bien différentes. Bien qu'elle soit elle-même capable de commettre des actes atroces pour ne gagner ne serait-ce qu'un peu d'or ou de pièces d'argents impériales de la contrée de Nexus, elle faisait souvent preuve d'humanité malgré ses airs de machine destructrice et presque invincible. Elle n'était pas cependant quelqu'un d'aussi charitables qu'un certain Geralt de Riv ou bien un dieu bienveillant, mais savait se montrer... Ce qu'elle était autrefois.   

Mais la plupart du temps, elle se taisait, faisait ce qu'on lui ordonnait de faire et récoltait ensuite sa prime pour s'en aller ailleurs. Sans poser de questions ou de montrer sa curiosité. Cependant, récemment, Kumori avait, pour son plus grand malheur, démontré une nouvelle fois son humanité en libérant les esclaves d'un convoi d'esclavagistes dont elle s'était occupée après avoir découvert que la dite cargaison dont elle avait transporté avait en fait était une cargaison d'esclave, contenant notamment des petites filles et des femmes sans défenses ainsi que de petits garçons et des hommes. Cela avait fait ressurgir des mauvais souvenirs qu'elle aurait aimé oublier. Elle avait tué ses employeurs alors qu'ils n'avaient nullement dévoilé ou avait été son paiement et ensuite libérer ces prisonniers.

Une bonne action était toujours récompensée, que le monde disait. Foutaises, s'était-elle dite les premiers jours.

En combattant un monstre alors qu'elle était épuisée et fatiguée, elle s'était perdu un long moment dans le territoire pendant plusieurs jours sans sang avant de se faire récupérer par une navette qui partait vers Tekhos en transportant aussi des métaux précieux avec eux. Elle avait eu de la chance sur ce coup-ci. Quand elle fut état de pouvoir s'occuper toute seule, elle remercia le pilote qui était plutôt mignon... à sa manière pour ensuite se trouver un endroit temporaire ou loger dans la ville futuriste de Tekhos, lieu qu'elle ne fréquentait que rarement, en raison de la tension qu'elle sentait dans l'air en marchant dans les rues. Aussi diversifiée qu'était la ville, les Vampires n'étaient pas forcément accueillis partout, encore plus ceux du genre de Kumori.

Elle avait posté une annonce d'ailleurs dans des réseaux peu recommandés ses services de mercenaires et ses qualités ainsi que ce qu'elle pouvait offrir. En moins d'une journée, elle avait déjà reçu une offre d'emploi considérable et... Étrange. Une jeune femme vint la voir après s'être accordée sur un lieu de rendez-vous pour lui expliquer la mission qu'elle aurait à faire, la découverte d'un temple vampirique sur une autre planète... Kumori n'avait jamais entendu parler de vampires spatiaux et encore moins de temples vampiriques extraterrestres. L'offre et le salaire étaient conséquent, elle accepta donc et quelque temps plus tard, ils s'envolèrent pour l'espace après qu'un vaisseau s'était posé dans un hangar abandonné dans une partie non fréquentée de Tekhos.

Le voyage avait été assez calme, minus quelques tentatives d'attaques de nombreux pirates stellaires ou d'extraterrestres hostiles. Un des vaisseaux pirate avaient d'ailleurs réussi a pénétrer une partie du vaisseau... Sans se douter que la mercenaire les avaient attendus de pied fermes justement. Elle n'avait causé qu'un simple carnage sanguinolent. Elle avait d'ailleurs, pour passer le temps, socialiser avec l'humaine Janina et avait essayé de communiquer avec l'unité Jibril sans grand succès. Elles les trouvaient jolies toutes les deux, mais l'heure n'était pas aux contacts rapprochés... Pour l'instant. 

Arriva ensuite le jour de l'arrivée qui, en un clignement de yeux, a travers une porte de saut ou quelque chose dans le genre, les transportèrent loin de la galaxie où ils s'étaient trouvés pour se retrouver proche d'une planète par la suite. Les quelques heures qui restaient avant l'atterrissage sur la planète étaient consacrées aux préparatifs. Kumori avait vérifié ses propres armes personnelles, a savoir son katana ancestral et sa dague cérémonielle dont l'usage lui était toujours inconnu.

Arrivée sur la surface, elle suivit Janina tout en l'écoutant. La porte se trouvait droite devant eux et Kumori espérait en effet qu'elle s'ouvrirait tout seul devant une Vampire. Ce serait gênant autrement qu'elle ne s'ouvre pas. Le déplacement dans ce marais était quelque peu gênant, mais Kumori avait été habituée a bien pire, alors qu'elle marchait. Elle ricana presque en imaginant ce que Janina dit.

-En effet, combattre toute nue... Ça déstabiliserait les hommes, les femmes et les créatures en manque, néanmoins, dit-elle en accompagnant cela d'un petit sourire, premier sourire depuis qu'elle était en leur compagnie.
 
Comme Janina, elle sautait de racines en racines, n'essayant point d'attirer l'attention de ceux qui reposaient dans l'eau... Malgré les températures froides, qui ne gênaient nullement Kumori, elle savait qu'il pouvait y avoir des créatures aux intentions peu amicales. Elles arrivèrent enfin devant la porte. Elle avait rassuré au passage qu'elle n'avait nullement faim pour l'instant. La porte était un peu plus grande que la taille des humains, environ un bon deux mètres, et une projection holographique étaient étalés sur le dessus de la porte, ce qui était traduit.
 
Quand Janina lui demanda ce qu'elle pourrait bien faire, Kumori garda silence et s'approcha de la porte, une paume de sa main sur la poignée de son katana et son autre main posée sur la porte, fermant les yeux. Elle y sentait une énergie... Sauvage, sombre, froid. Son esprit était aussitôt rempli d'images de cadavres mutilés, d'une planète ravagée, d'une grande ombre aux yeux oranges ardents... Elle prit une inspiration et retira sa main de la porte. Elle avala sa salive. Presque instinctivement, sans savoir pourquoi, elle prononça d'une voix sifflante comme celle d'un serpent, doucereuse :

-Yaes va Yveru, Vaaru Ek Timori Van...

Des runes anciennes s'allumèrent sur la porte d'une lueur rouge incandescente avant de s'éteindre et disparut lentement, comme si elle n'avait jamais existée. Kumori jeta un regard confus aux deux autres, mais leur adressa silencieusement de rester sur leurs gardes. La porte avait dévoilé un escalier plongé dans la pénombre qui descendait droit dans les profondeurs. Malgré ses sens, les yeux de Kumori ne pouvaient distinguer clairement ce qui s'y trouvait, mais malgré tout, elle mit un pied sur une marche puis une autre et une autre. La descente dura une bonne vingtaine de minutes, mais l'on pouvait admirer sur les murs des dessins anciens et inconnus de tout sens, même pour la Vampire.
 
Enfin, elles arrivèrent au bas de l'escalier et les lumières que projetaient leurs lampes torches étaient puissantes, illuminant la salle. Au milieu de la salle se trouvait une sorte de cavité creusée dans le sol remplie d'eau, mais en son centre, une sorte de table émergeait de l'eau où on pouvait y poser un quelconque objet ou simplement pour faire jolis. Ce qui retenait l'attention de Kumori cependant, ainsi surement que ceux des autres qui les accompagnaient, étaient les murs recouvertes de runes et de dessins en craies blanches à première vue ainsi que la statue d'une personne drapée d'une robe sombre qui recouvrait son corps en entier et la capuche qui recouvrait le visage.

 
Sortant de sa poche une fusée éclairante, elle le lança sur la table de la cavité creusée au sol, illuminant la salle d'une clarté plus qu'appréciable. La Vampire s'approcha de la statue en s'assurant que les lieux étaient sécuritaires. Étrangement, malgré la vieillesse de cet endroit, il n'y avait aucune odeur de renfermé ou d'insectes qui auraient fait leurs nids douillets ici...
 
Ce qu'elle vit la troubla. Le visage de la statue n'avait tout simplement rien d'humain. En fait, il n'y avait rien sur le visage. Aucun œil, aucun nez, aucune lèvre... Rien d'autre qu'une surface plane et lisse. Elle parcourra son regard sur le reste de la statue avant de parler audiblement:

-En tout cas, ce qui avait vécu ici avait un sens de l'esthétique étrange... J'y ressens une drôle d'énergie. Ancienne, mais familière... Comme si j'avais toujours vécu ici. Elle appelle à la sauvagerie, le meurtre... Et la peur. Elle me dit que je dois avoir peur de cet endroit. Que je devrais m'enfuir. Rares étaient les fois où je me sentais comme ça...

Arrachant sa main de l'étrange statue, elle recula et regarda aux alentours. Dans un mur, elle remarqua un interstice de forme rectangulaire qui se tenait debout. Elle s'en approcha et poussa... Une porte dérobée, dévoilant une autre scène plus grandiose et plus morbide.
 
Des racines et des lierres venaient et pendaient du plafond, certaines envahissant même le sol recouvert de pierres effondrées du plafond ou de murs adjacent, mais ce qui retenait son attention était la silhouette squelettique d'une taille inhumainement grande assise sur un trône, portant une sorte d'armure ou de tenue cérémonielle avec une couronne étrange sur la tête, semblable a des plumes... ou des os que l'on aurait décorés. Elle s'avança après avoir avertis de sa découverte aux autres vers la statue dont les deux murs de chaque côté avaient des cavités crevées aussi pour qu'une personne puisse y trouver son repos.

''Ce n'est pas un temple... C'est un tombeau'' Avait finalement dit Kumori en s'approchant de la figure royale et la regardant dans les yeux. Elle remarqua une drôle d'écriture runique toute aussi ancienne que les autres écrites sur la sorte d'armure ou de tenue cérémonielle, sur le plastron. Encore une fois, elle fut envahie par cette étrange énergie et sans le savoir, traduisit ce qui y était écrit :

-Ci-git l'Innommée, dont les actes seront toujours réprouvés. Gare a ceux qui entreront dans le Sanctuaire et qui briseront son sommeil éternel, car un sort pire que la Mort les attendra...

Kumori prit une autre inspiration soudaine et mit une main sur sa poitrine. Une étrange sensation parcourra son corps, horriblement déplaisant.

-Je... Ça recommence...

Une autre porte s'ouvrit soudainement et glissa dans une interstice dans un mur proche, dévoilant une autre salle. D'un regard, elle avertit l'humaine et l'Android de se préparer au cas où tandis qu'elle mit la main sur la poignée de son katana et s'avança vers l'entrée en activant sa lampe torche. Un long hall gigantesque s'offrait a eux, dont le toit en voûte recouverte de stalactite était supporté de larges et longues colonnes décorées par des signes runiques et des statues anciennes a l'esthétique bizarre et morbide. Lorsqu'elle mit un pas dans le hall, elle sursauta et sortit sa lame de son fourreau en voyant les torches s'allumer soudainement. Elle soupira et éteignit la lampe poche accrochée sur sa poitrine. Étrangement, malgré les torches, l'air était toujours aussi froid... Bien plus froid que l'air de la surface.


Le bruit de leurs pas se réverbérèrent dans tout le hall aussi silencieux que l'espace lui-même. Sa main était toujours posée sur la poignée de sa lame, ses yeux gris jetant des regards partout autour d'elle. L'endroit avait une ambiance lourde et malsaine... Puis un bruit attira son attention. Derrière d'une des colonnes sortit une créature et les yeux de Kumori s'agrandirent sous la surprise. Une créature en sortit, étrange, recouverte d'une sorte de chitine noire, quelque chose que Kumori n'avait jamais vu. Seul le visage semblait être épargné par l'étrange substance noire. Elle avait une couleur grise et une surface plane et lisse... Avec des dents tranchantes. La créature s'arrêta et tourna son regard en direction du trio. Elle ne pouvait pas dire qu'elle le regardait cependant. Cette chose n'avait aucune orbite pour les yeux, encore moins d'oreille ! 

Soudainement, sans avertissement, elle poussa un rugissement strident qui se répercuta dans le hall en entier et avec vitesse, Kumori fonça pour lui trancher la tête, ce qui n'arriva pas. La bête esquiva le coup avec une facilité déconcertante et malgré la vitesse bien plus supérieure aux vampires puissants de Kumori, elle fut renvoyée auprès de l'Android et de l'humaine d'un coup de patte puissant. La Vampire se releva rapidement avec l'aide de sa lame et fronça des sourcils...

Avant de constater avec horreur que d'autres créatures comme celle-ci émergèrent de couloirs cachés derrière les colonnes gigantesques.
 
-… ABATTEZ-LES ! Hurla Kumori tandis qu'une d'entre elles rugit soudainement encore une fois et que le groupe entier de créatures fonçaient vers eux directement, ils étaient plus d'une vingtaine.

Avec un rugissement, Kumori fonça elle aussi et ses yeux virèrent au rouge sang, ses crocs poussèrent tandis qu'elle évitait et tranchait les membres des monstres qui repoussèrent a une allure effrayante... 
Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 98

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #2 le: Février 03, 2017, 10:20:21 »

Les pirates étaient vraiment des gens idiots, débiles mêmes, tentés d'attaquer un transporteur de l'empire... Heureusement que ces abrutis avaient un vaisseau rapide et conçu comme un bélier, il s'écrasa sur le transporteur, et dans leur chance énorme ils arrivèrent même à ouvrir un sas. C'est que les transporteurs n'étaient pas les plus blindés des vaisseaux de l'empire. Mais leur démonstration de force tourna vite au cauchemar quand la mercenaire décida de dévoiler ses talents. Cela ne choqua aucune des deux membres de l'empire à bord, cela rassura seulement Janina sur les capacités de ladite vampire. Jibirl, elle se contenta d'analyser la scène son arme pointée vers les pirates durant tout le combat. Mais à part ce petit tracas, la mission se poursuivit, l'unité Jibirl s'occupa des réparations du vaisseau du moins en partie, puis quand tout le monde sortit le vaisseau activa des tourelles et un bouclier. Bha oui, mieux valait qu'il soit encore là pour repartir, même si par principe Janina envoya une demande de renfort s'ils ne montraient plus signe de vie d'ici une semaine.

Le temps était bien sûr relatif, mais ça sera une semaine dans le temps de l'empire, finalement assez proche du temps terrestre. La traversée du marais se fit sans grand péril, la vampire vaine visiblement de l'humour et ça sera pour Janina toujours plus sympa qu'une mission solo avec l'Android. Enfin la porte se présenta à eux, impossible de l'ouvrir pour le moment, du moins pour l'empire qui n'avait pas de vampire dans ses rangs, pour le moment... Janina l'observa donc en silence, attentant de voir de quoi elle sera capable, c'était l'heure pour la mercenaire de ne pas décevoir l'empire. Jibirl, elle observa et analysa le moindre changement tout en enregistrant les paroles de la vampire, parler à une porte ? Jibirl resta un instant circonspecte là dessus, avant de hausse les épaules et laisser cela passer. Car la porte s'activait, visiblement cela devait marcher.

Janina laissa donc l'unité de reconnaissance passer devant, puis suivit alors que la vampire semblait vouloir ouvrir la marche. Elle prit donc l'escalier sous la surveillance des deux autres, Jibirl elle filmait tout et scannait la température en permanence, s'il y avait la moindre forme de vie émettant de la chaleur elle la verrait venir. Janina elle passa en vision infrarouge pour voir dans le noir, du moins jusqu'à l'arrivée d'une torche qui l'aveugla presque... La vampire n'était pas des plus prudente en tout cas, une dalle piégée et c'était la mort. Mais bon, ce n'était pas le premier souci de Janina. Finalement ils arrivèrent dans une grande pièce, richement décorée avec des traits à la craie, une grande table basse, deux tombes et une statue. Il restait aussi des traces de vieux piliers, mais la terre avait dû trembler et les faire s'effondrer.

Et encore une fois la vampire décida d'oublier toute finesse, une torche éclaira les lieux de mille feux. Puis elle alla voir la statue et Janina l'accompagne dans un silence mortel. Janina l'écouta alors que l'unité Jibirl scannait maintenant les tombes pour en savoir le contenu.

- Je ne ressens rien de tel, mais la poussière est bluffante, vous pensez qu'ils ont une femme de ménage active depuis tout ce temps ?

En effet c'était bien propre, il y avait quelques traces d'éboulis du plafond, un peu de caillasse près des piliers effondrés, mais c'était tout. Janina avait un côté psychorigide, elle ne prenait pas peur facilement et savait garder son sang froid. De plus elle ne croyait pas aux vielles malédictions et autre truc magique, ce qui était un comble en compagnie d'une vampire. Finalement la vampire sans demander l'aide du groupe se content de pousser la statue, dévoiler une porte et peut-être déclencher un piège mortel, franchement coté exploratrice prudente ont trouvait mieux. Dire que l'empire avait pensé qu'elle serait intéressante à recruter. Janina ne voulait en effet pas mourir bêtement, c'est toujours une plaie de mourir pour elle.

Finalement le lieu semblait donner sur une salle remplie de statue, dont une particulièrement grande. Janina porta alors une main à sa caisse d'arme, rassurée d'avoir prix des bombes et grenades finalement. Janina soupira doucement à la lecture de l'épitaphe.

- Ben voyons, le réveil d'un mort ? Ça ressemble à de vieilles légendes païennes tout ça.

Puis elle fit un petit non de la tête qui dévoilait bien qu'elle ne croyait rien de tout cela. Mais une nouvelle porte s'ouvrit et si l'Android s'était effectivement mis en garde, Janina ne bougeait même pas. Cet endroit demandait à être exploré, mais la taille de leur groupe était trop petite pour cela. De plus l'Android du groupe n'avait senti aucune machinerie se mettre en route pour ouvrir les portes, ce qu'elle précisa à Janina. De fait Janina ne vit que deux solutions, soit la vampire ouvrait les portes toute seule d'une manière ou d'une autre, soit quelqu'un les guidait. Et la seconde option restait la plus pessimiste.

Enfin le couloir aux statues fut emprunté, il faisait déjà plus froid ici, mais l'absence de lumière y était sans doute pour quelque chose. Restait qu'il était étrange de fabriquer tant de choses sculptées si c'est pour les plonger dans le noir complet. La marche fut cependant courte, pas plus de quelques minutes que la vampire sortit son arme du fourreau. Janina observa cela et l'Android pointa de son arme la créature, quelle qu'elle soit. Jibirl était pourtant des trop la plus ennuyée, cette créature n'avait aucune présence en dehors de sa façon de refléter la lumière. Pour elle elle était invisible dans le noir et invisible à la caméra thermique. Janina soupira en voyant faire la vampire, pour quoi attaquer ? Quid des négociations ? L'Android se recula doucement avant que Janina ne sorte une lame, mais voyant que la vampire n'avait pas fait mouche elle opta pour une autre tactique.

Elle sortit deux armes à feu, des tirs plus rapides que la vitesse du son, même à l'oreille la créature sera morte avant d'avoir entendu le coup partir. Elle tira donc tout en courant vers Jibirl qui était la moins propice à se battre ici.

- Tu perds ton temps, ça se soigne plus vite qu'on ne les tue...

Lança-t-elle sur un ton assez amusé, elle ne voulait pas mourir, mais il fallait bien se rendre compte qu'on ne tue pas ces créatures avec des armes conventionnelles. Aussi elle essaya cette fois un autre Armel , lançant son pistolet à Jibirl et sortant de la boite un long fusil à canon large. Cette fois il y eut une explosion de lumière, suivit d'une étrange matière blanche qui gicla de tout les cotés, sols, murs, presque le plafond. Du plasma, de la matière en fusion et ça explosaient à l'impact. L'un des monstres disparus sous ce tir, visiblement les faire éclater en millions de petits bouts ça marchait. Par contre il fallait plusieurs minutes au plasma sur le sol pour se disperser en émettant beaucoup de chaleur. Il devenait une sorte de poudre blanche sur sol, avec des reflets argentés. Fallait-il aider la vampire ou s'en sortait-elle ? Jibirl observa la vampire dans le noir et transmit alors les informations visuelles à Janina qui vit cela en direct comme une petite fenêtre sur sa propre vision.
Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Février 05, 2017, 04:50:25 »

Kumori n'avait jamais été devenu quelqu'un de plus prudent après sa transformation et sa libération en tant que Vampire, encore moins quand elle découvrit ses capacités bien plus supérieures que ceux et celles de nombreux et nombreuses Vampires de Terra, aussi anciens soient-ils. Elle avait imposé sa force et sa présence de nombreuses fois pour se protéger ou pour dissuader leurs piètres tentatives de persuasion pour rejoindre leurs Familles. Elle n'avait jamais voulu se trouver une nouvelle famille... Une vraie famille. Tant de propositions, mais chacune de refuser et en ayant au passage mis en colères quelques personnes qui maintenant n'étaient plus de ce monde pour en témoigner... Il est difficile de parler la tête séparée du corps. Encore plus quand celle-ci est éloignée du reste du corps pour empêcher toute résurrection ou de fouiller sa mémoire.

Ses pouvoirs étaient convoités, mais jamais elle ne les prêterait pour une quelconque personne en ce monde. De manière permanente en tout cas. Une Vampire comme elle qui s'allierait a une personne au sang démoniaque ou Vampirique serait des plus dangereux... Elle avait entendu maintes choses sur ces Familles puissantes et anciennes qui recrutaient souvent les jeunes Vampires égarés ou solitaires dans le but d’accroître leurs propres forces et pouvoirs en buvant l'entièreté de leurs sangs ou même après les avoir dévoré en sacrifiant cependant une partie de leurs esprits, laissant une place a la folie. Le cannibalisme répété pouvait mener à de grands pouvoirs... Au prix d'une conscience animale et primale. Kumori n'avait jamais eu besoin de ce genre de chose. Elle se savait presque immortelle. Les pièges simples comme des gaz, des pics ou des fléchettes ne lui auraient rien fait. Il lui faudrait de l'argent très pur pour la tuer. Et savoir où viser.

Les sens aiguisés de Kumori l'aidaient dans son cas à viser lors d'un combat. Elle avait une notion du combat plus aiguisée que la plupart des guerriers de ce monde comme d'autres mondes. Cependant, malgré cela, malgré les coups puissants qu'elle portait contre ces étranges créatures, ils ne mourraient guère. Ils se régénéraient à une vitesse folle et hallucinante, bien trop au goût de Kumori. Ils semblaient lourds, mais pourtant, leurs vitesses de réaction étaient démesurées... Alors qu'elle tournoyait parmi les bêtes, elle entendit une détonation et pendant un instant, son regard quêta l'origine de ce bruit.

L'humaine, un gros fusil aux bras, avait tirer sur une des créatures qui avaient vraisemblablement était détruite, maintenant réduite en une fine poudre presque blanchâtre bien qu'elle fût argentée. Retournant a son combat, Kumori évita d'un saut prodigieux de coté un coup de mâchoire d'une des créatures pour en trancher une autre au niveau du cou, lui faisant perdre la tête, bien qu'elle récupérât ce qu'elle avait perdu en moins de cinq secondes. Rapidement, d'autres détonations vinrent en sa direction, des créatures mourraient, mais d'autres convergeaient vers l'humaine comme l'Android.

Fichtre ! Kumori tournoyait son sabre dans les mains en blessant des créatures inutilement. Ils se rapprochaient de plus en plus et les autres continuaient de s'approcher dangereusement de l'Android et de l'humaine qui avait été cernée dans un coin...   

Puis une grande lumière blanche aveugla le trio d'intrus, couvrant leurs yeux. Les créatures rugirent de colère et de douleur avant de retourner vers la direction d’où ils sont venus. Quand elle récupéra sa vision, Kumori plissa des yeux en voyant une forme fantomatique flotter vers le trio...

 Elle était drapée d'une longue toge noire à capuche et flottait sans toucher le sol, vu qu'elle ne possédait aucun pied. Autour de son corps et de ses poignets, des menottes et des chaînes, des lumières bleutées émanant de ses mains, bien qu'elle projetât de la lumière aux alentours, elle ne projetait guère de lumière sur son propre visage qui semblait... Inexistant. Kumori rangea son katana dans son fourreau après l'avoir essuyé du sang noir des créatures, mais resta sur ses gardes, observant la figure fantomatique qui était maintenant tous devant eux.

Elle observait une à une Kumori, Janina et ensuite l'unité Jibril. Puis, d'un geste de la main, le fantôme les invitaient à le suivre. Kumori concerta l'humaine et l'Android du regard avant de suivre le fantôme en leurs compagnies. L'entité ne semblait guère hostile et s'était débarrassé des créatures.Elle les guidait dans un couloir dont les murs étaient accrochés de torche, qui cette-fois ci, émanait de la lumière ainsi que de la chaleur. Leurs pas résonnèrent de nombreuses fois dans ce long dédale de pierre usée ou l'air était lourd.   

Enfin, ils arrivèrent dans une grande pièce illuminée par des torches duquel au milieu trônait une sorte de bâtiment semblable à un mausolée, avec la même statue sang visage sur son toit. Les portes étaient d'un métal noir finement ouvragé comportant de beaux dessins bien que macabre... Des civilisations asservis, des temples brûlés, des bébés arrachés du ventre de leurs mères... Kumori fronça des sourcils en s'approchant de la porte flanqué par deux braseros qui brûlaient d'une flamme violette à partir de rien. Le fantôme se tenait aux côtés de Kumori et toujours aussi silencieusement, lui fit signe d'avancer.


Kumori se retourna vers l'Android et Janina et sortit ensuite son Katana avant d'entrer dans le mausolée en défonçant la porte...

… En découvrant une tombe malsaine a l'intérieure. Une statue dont le seul orifice au visage était une sorte de bouche mal formée sur une tête mal formée, aux bras vraisemblablement coupés et entourés de sorte de tentacules. Kumori s'en approcha et y passa sa main sur le visage de la statue. Lisse comme de la peau.


Frissonnant un moment, elle regarda ensuite aux alentours et remarqua les écritures sur les murs, ancestrales.
 
-Venez-voir ça... Ça vous fera une belle photo pour vos bases de données.

Son regard parcourait les écritures avec un intérêt non caché. Kumori ne s'était jamais réellement intéressée à la culture Vampirique, mais ce qu'elle voyait en ce moment captivait son intérêt...

Mais remarqua du coin de l'œil quelque chose qu'elle n'avait pas vu la première fois au sol. Elle se pencha et ramasser l'objet qu'elle regarda dans tous les coins. Un livre, vieux, poussiéreux mais intact. Elle l'ouvrit et consulta les pages. L'écriture était la même que celle sur les murs du mausolée, finement bien écrite... Jusqu’à la dernière page. Une écriture bien humaine, semblable a celle que l'on peut trouver sur Terre comme sur Terra, l'auteur semblait avoir écrit avec une grande hâte et sans finesse, comme s'il avait été en panique. Elle fronça des sourcils et lut :

-Nous avons peu de munitions. Ils ont pris les tunnels, mais nous les avons brûlés avec nos grenades incendiaires. J'espère que cela les retiendra assez longtemps. Nous avons essayé de créer une barricade, mais elle a été détruite. Ces choses semblent être effrayées par des grosses lumières qui apparaissent de temps en temps, toujours in-extremis. Nous avons aperçu d'autres créatures, notamment quelque chose d'énorme... On l'entend souvent faire du bruit, comme des cliquetis. Nous ne l'avons jamais vu, mais il semble être partout là ou nous sommes... Nous ne pouvons plus sortir d'ici. Et ces tambours... Mon dieu... Ces tambours !

Elle fronça un peu plus des sourcils et essaya de lire la dernière phrase qui semblait avoir été tachée a l'encre avant qu'une voix d'outre-tombe ne se fît entendre dans le mausolée.

-Ils arrivent.

Kumori tourna son regard vers le spectre qui était toujours a ses côtés, son 'visage' tourné vers celle de Kumori. La Vampire cligna lentement des yeux avant de tendre le livre vers Jina.

-Ça te fera de bonnes données a ramener dans le vaisseau aussi, tiens.
 
Puis, pendant qu'elles étaient dans le mausolée, Kumori sortit et s'adossa proche d'un mur prés d'un brasero en soupirant, le fantôme la suivant toujours, sa garde toujours levée. Que penser de tout cela ? Kumori ne le savait nullement. Elle savait simplement qu'il fallait continuer de marcher jusqu’à trouver quelque chose. Tournant son regard vers le spectre, elle lui demanda:

-Que s'est-il passée ici? Tu es la depuis quand? Qui est l'Innommée? Qu'est-ce que c'était que ces choses?

Le spectre ne répondit nullement néanmoins, ce qui fit grogner d'irritations Kumori qui s'enferma dans un silence après cela. Elle ne vit cependant pas le fantôme approcher sa main de sa tete. Soudainement, quand la figure spectrale la toucha, Kumori grogna de douleur audiblement et eut de nombreuses images en tete. Une ville réduite en cendre et des innocents massacrés, une seule personne se tenant debout sur une montagne de cadavre...

Un démon inhumain aux apparences monstrueuses, aux longs crocs et aux griffes d'une bonne longueur d'une vingtaine de centimètres, tranchantes et couvertes de sang, la gueule tout aussi sale... Un rugissement puissant et profond...

Kumori se réveilla soudainement de sa petite transe en étant toujours accotée au mur du mausolée et quand elle regarda partout autour d'elle, elle vit que le spectre avait disparu. Janina sortit du mausolée comme l'Android et Kumori les consulta du regard:

-Vous avez vu le spectre partir...?

Quand elles dirent non, Kumori se retrouva confuse mais soupira.

-Continuons sans cette chose alors... Moi qui avait enfin pensé que quelqu'un nous aiderait ici. Ou quelque chose.

Elles repartirent de la ou elles étaient venus, retournant au hall maintenant tranquille. Les créatures ne viendraient certainement plus les embêter avant un moment et Kumori suivit le chemin du hall qui ne menait que vers une seule direction. Après un long moment de marche, elles arrivèrent devant une salle gigantesque mais en ruine dans certains endroit. Kumori explora les environs avec les autres tout étant sur ses gardes jusqu’à ce qu'elles arrivent devant un monument visiblement oubliée. Elle représentait une femme au milieu, nue, des flammes émanant d'elle visiblement, comme symbolisme d'un pouvoir puissant mais combattant deux autres personnes tenant des faux géantes et d'une longueur ridiculement grandes, habillée en armure, accompagnée aussi de deux autres personnes tenant une épée et une une hache.

Kumori s'en approcha et examina la sculpture un moment en croisant des bras. Cette endroit était vraiment étrange... Bien trop au gout de Kumori mais terriblement intéressant. La Vampire vit d'autres écritures sur la sculpture et manifestant une nouvelle fois cette étrange don qu'elle semblait avoir obtenu en venant ici, elle traduisit:

-Jusqu’à la fin des temps, nul ne devra entrer dans le tombeau de l'Innommée, et nul le devra le réveiller de son sommeil, car un grand malheur s'abattra sur le monde entier. Les Gardiens défendront cette tombe... jusqu’à ce que la Nuit Éternelle ne s'approche

La jeune Vampire tourna son regard vers Janina

Nous pouvons retourner vers la surface... ou nous pouvons continuer. Qu'est-ce qui te tente le plus? Mine de rien, malgré ma force, je ne pourrais pas m'en prendre a une armée de ces choses. Ni toi d'ailleurs.
Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 98

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #4 le: Février 06, 2017, 02:32:01 »

Jibril n'était pas de tailles contre ces créatures, Jannina n'avait pas un stock infini de munitions capable de les réduire en cendres. Tout cela s'annonçait très mal en fait, bien trop mal pour l'Android et Jannina. Enfin, elle pouvait encore tirer pas mal de fois, mais ça sentait mauvais sur le long terme. Elle en abattit donc pas mal et tenta surtout de protéger l'Android Jibril qui n'avait aucune arme de taille. Mais contre toute attente une nouvelle intervention se fit sentir, providence ? L'humaine en doutait, elle n'aimait pas du tout cette nouvelle présence qui faisait peur à leurs adversaires actuelles. D'autant plus que la créature avait tout du fantôme des légendes, celui qui n'est pas gentil et veut vous hanter à vie... Rien de rassurant. Enfin elles furent donc guidées par cette chose, ce n'était pas rassurant non plus, la mission aurait dû être abordée depuis longtemps. Et comme si cela ne se suffisait pas, elles furent enviées à découvrir un nouveau mausolée, quel endroit étrange, des tombes dans des tombes ?

Et encore une fois la réaction de la vampire était de sortir son arme et avancer, l'Android elle prit ses infos et Jannina se contenta de suivre en silence, tout ça craignait clairement. Et côté discrétion la vampire venait encore de faire fort, voulait-elle vraiment réveiller tout ce qui dormait ici ? Dire qu'elle était mercenaire, étonnante qu'elle soit encore en vie finalement. Enfin elles virent la statue difforme, rien de rassurant non plus, Jannina laissa l'Android prendre ses infos, mais les écrits étaient indéchiffrable pour les deux. Les deux écoutèrent donc la vampire lire la fin du bouquin, visiblement ils n'étaient pas les premiers à venir ici et découvrir les lieux. Mais à en croire le récit, ils seraient les prochains à y rester pour l'éternité. Jannina prit donc finalement le livre et le mit à l'abri dans son coffret, puis elle marcha avec la vampire intriguée de ce qui arrivait.

Pour Jibiril une chose était certaine, la vampire perdait la tête et parlait seule, heureusement pour la vampire Jannina voyait la chose elle aussi. Elle tiqua un peu quand la vampire fut touchée par le spectre, voilà exactement le genre de choses qui craint. À sa question quelques instants plus tard les deux foirent non de la tête. Tout allait mal ici, Jannina n'aimait pas cette tournure des évènements ni l'impression d'être prédestinée à cette réponse. La marché reprit alors doucement direction des ruines encore plus profonde, jibril resta rassurée d'avoir toujours son lien hyperspatial avec le vaisseau en haut, car sans lui des problèmes risquaient d'arriver rapidement. En tout cas si les gardiens étaient ceux du bas relief le problème était clairement le nombre. Cela n'allait pas, trois contre un nombre d'au moins cinq, voir plus avec les spectres.

- Si l'on descend, il va nous falloir des renforts, au moins deux unités de combat et des munitions. Vu votre discrétion et manie de toucher à tout l'ennemi sera alerté à des dizaines de mètres avant notre avancée. Donc l'effet de surprise est à oublier.

Elle regarda l'unité Jibril et lui dit d'appeler les renforts, elles vont poursuivre l'exploration pour le moment, Jibril hocha la tête indiquant que les renforts seront là dans une ou deux heures. Puis Jannina prépara ses armes, Chagas de chargeur et et indiqua d'un signe de tête qu'elle était prête, Jibril elle lui suivra avec son arme légère, elle ne peut pas voir les spectres et servira donc contre ce qui est vivant et tangible.
Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Février 13, 2017, 12:06:17 »

Elle retint un soupir qui aurait pu s'échapper de sa bouche et ne se contenta que d'afficher toujours cette même mine inexpressive et peu émotive, son regard voilé d'un mur de glace sans pour autant avoir un regard froid et condescendant, ou irritée. Kumori était habituée aux propos de ce genre, se faire insulter en quelque sorte. Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait. Malgré l'accomplissement de plusieurs de contrat, Kumori avait parfois eu affaire à des clients mécontents et trop pointilleux sur les détails du contrat, aussi bien qu'il y eût des fois où, malgré la réussite apparente d'un contrat, ses employeurs envoyaient les chiens à ses trousses. Chose à ne pas faire d'ailleurs si l'on voulait rester en vie en présence de la mercenaire. Mais elle se décida néanmoins à donner quelques informations et théories sur ce qu'elle a pu penser jusqu’à maintenant concernant les lieux et ses occupants :

-Je n'ai jamais été dans un tombeau de Vampires de ce genre mais je puis vous dire une chose, le temple ne réagit qu'en présence de sang vampirique. C'est la même chose pour beaucoup d'autres monuments ou lieux liés aux Vampires, seuls ceux qui en posséderaient le sang peuvent y entrer, déjouer la plupart des pièges et des illusions. Cependant, ce genre de lieux réagit promptement aux intrus dans votre genre... Une est inhumaine, vous êtes humaines, et par nature, ne possédant aucun sang vampirique. Je ne dis pas que c'est forcément votre faute que les créatures se sont réveillées et que nous avions été attaquées. Ces créatures, quels qu'ils soient, gardaient vraisemblablement l'endroit de toute intrusion, même contre des Vampires comme moi. Et ce n'était pas assurément un Vampire normal qui les auraient créés. Même pour un Ancien Vampire, cela aurait nécessité une énorme quantité d'énergie pour n'en créer qu'une. Si ce temple est en fait, un tombeau de Vampire... Craignez ce qui se trouve au bout. Mais vous connaissant jusqu’à maintenant, vous allez probablement vous en moquer et foncer dans le tas, tout comme moi, je le ferais, vu qu'ils nous repéreront facilement.

Sur ces mots, Kumori regarda aux alentours et avec ses sens repéra au loin une sorte de tunnel creusé dans un mur, des débris éparpillés un peu partout de l'entrée qui avait vraisemblablement était forcée. Un petit cadeau fait par ceux qui était venu avant ? Kumori supposa que oui, car en s'approchant, elle vit des morceaux brisés de perceuse hautement avancée d'origine Tekhane. Il y avait eu donc un autre vampire ici, supposa-t-elle aussi. Un autre qui aurait mal fini. Elle pénétra dans le nouvel antre en compagnie de ses deux compagnons tout en écoutant ce qu'elles pourraient dire et ce que son environnement lui offrait. Les super sens de Kumori étaient bien plus développés que ceux des Vampires normaux, elle entendait donc bien loin. Mais rien. Elle n'entendit rien d'autre que le battement de cœur de l'humaine et leurs propres pas.

Au bout d'un moment à errer dans un tunnel fait par des mains humaines, elles arrivèrent ensuite dans un corridor bien ouvragée, petit de plafond et de largeur, néanmoins assez grand pour qu'elles n'aient pas à se pencher pour pouvoir bouger librement. Le plafond en voûte était supporté par des colonnes plus petites, cependant bien ouvragée comme celles de tout à l'heure et des deux côtés, les pavés de pierres étaient bordés de sortes de ruisseaux creusés dans le sol, remplis d'une eau étonnamment pure alors que les recoins étaient tapis de toiles d'araignée ou de quelconques insectes de cette planète.  

Elles arrivèrent ensuite devant une étrange allée ou l'architecture changea drastiquement pour une forme des plus bizarres. Selon ses sens, il n'y avait rien aussi dedans et continua donc de marcher, en admirant au passage la superbe propreté étrange des lieux cette fois-ci ainsi que l'architecture. Soudainement, elle se décala à gauche et sortit son sabre tandis qu'un cri strident se fit entendre et qu'une masse sombre tomba du plafond. Pendant qu'elle était encore en l'air, Kumori ne fit que trancher en deux la masse qui tomba lourdement au sol et s'en approcha, l'examinant.

Une peau aussi grise que de la pierre, des yeux globuleux enfoncés dans leurs orbites très pales, un visage difformé, des oreilles pointues, des crocs aux longs tranchants...

-C'est un Errant. Quelqu'un de mort qui a été mordu, mais qui n'a pu se transformer a temps. Facile à vaincre... Quand ils sont en solitaire, du moins. Ils ont peur de la lumière, n'hésitez pas à braquer vos torches sur eux. Ils fuiront facilement. Ils aiment les recoins sombres et piéger leurs proies.

De manière nonchalante, Kumori agita son sabre pour s'en débarrasser du sang et le replaça dans son fourreau avant d'avancer dans un autre couloir qui possédait la même architecture.
  
-Cette civilisation devait être avancée pour visiblement construire ce genre d'endroit sous la supervision d'un Vampire, surtout que ceux-ci ont beaucoup d'exigences normalement. Il n'a pas dû hésiter à se faire violence pour avoir ce qu'il voulait...

Et alors qu'ils marchaient, ils atteignirent une sorte de hall encore plus géant que le précédent, hormis qu'une masse géante dormait en son centre. Quand Kumori regarda aux alentours, elle nota un décor d'aspect sinistre... Une sorte d'arène géante de gladiateur. La masse sombre grogna, ce qui fit trembler le sol et les environs, et se releva de plus en plus lentement...

-Semblerait-il que nous avons des visiteurs, aujourd'hui, fit une voix derrière eux.

Kumori se retourna en agrippant la poignée de son sabre, mais n'eut pas le temps de réagir assez rapidement. Une ombre se tenait derrière la Jibril et sans aucune avertissement, fut envoyée dans un mur proche de manière assez violente, au point où elle aurait pu briser des parties majeures de son corps. Kumori, n'ayant aucunement le temps de s'inquiéter pour l'androïde, fonça vers l'ombre qui disparut dans un coup de vent, ne se trouvant plus là.  

Elle se retourna dans tous les sens et au loin, elle vit la personne se tenir dans une sorte d'alcôve délimitée par des murets, en hauteur de l'arène, quelques chandelles illuminant son corps, montrant ce que les ombres voulaient cacher. Un bellâtre de grande taille, aux cheveux noirs longs et au front dégarni, possédant aussi des oreilles pointues et des yeux aussi noirs que de l'encre. Il portait une tenue d'aristocrate semblable à ceux sur Terra et une épée d'une certaine longueur battait sur son côté.


-Hélas, je n'aime pas les visiteurs. Tout comme l'Innommée. Cependant, peut-être obtiendrez-vous son intérêt en réussissant à vaincre chacun des Quatre Gardiens. Mais même, encore, ne comptez pas pour vous en sortir indemne... Après tout, vous vous trouvez en SON temple, dit-il avec un fin sourire narquois.

-Qui êtes-vous ? Demanda Kumori avec un ton autoritaire en fronçant des sourcils, tandis que la masse géante continuait de s'élever, faisant trembler le sol.

-Moi ? Celui qui vous tuera, si vous vous rendez... Au quatrième Gardien. Dit-il avant de disparaitre tout aussi soudainement.

Des torches géantes s'allumèrent soudainement, aveuglant Kumori un instant avant qu'elle ne s'habitue à sa vue... Puis vit ce qu'elles devaient affronter.

Une créature de près d'une dizaine de mètres se releva et posa ses petits yeux rouges sur le trio avec un grondement sourd et profond. Quatre grands appendices d'apparences métalliques et tranchantes, courbées, étaient attachés aux côtés de la créature sur une sorte d'armure semblable à un mélange entre de la chitine et des écailles de dragons géantes, disproportionnées. D'énormes pattes avant et arrières en forme de ceux des éléphants et une grande gueule remplis de dents tranchantes et géante.


… Merde, dit finalement Kumori.
 
La créature rugit soudainement et entre les interstices de son armure sortit des créatures arachnoïde et humanoïde aux yeux rouges, hautes de trois mètres. Elles étaient bien nombreuses. Kumori tourna son regard vers le duo.
[/url]

-Bon, j'espère que tu vas adorer combattre, Janina... Parce que ce ne sera pas facile.
 
La Vampire vit une des créatures courir vers eux à grande vitesse et bondit haut dans les airs avant d'atterrir sur le dessus de celle-ci, son sabre transperçant son corps aussi.

-Leurs peaux ne sont pas renforcées, faite feu ! Hurla-t-elle en se dégageant du corps et en atterrissant au sol, se mettant en position de combat. La créature géante restait en place, des hordes de ces créatures continuant de se déverser hors de son armure...

Que la fête commence !  
« Dernière édition: Février 13, 2017, 04:12:13 par Kumori Ashikaga » Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 98

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #6 le: Février 23, 2017, 01:04:48 »

Ainsi il était question de sang, donc qu'importe la discrétion naturelle de Kumori, elle sera toujours repérée en ce lieu. Les explications tenaient la route, du moins pour Janina qui n'en connaissait que très peu sur les vampires. Enfin Janina eut un sourire à l'idée de foncer de dans, mais c'était faux, ce n'était pas du tout son genre de foncer dans le tas à l'aveugle. Elle confirma à Jibril la demande de renfort, cela prendra du temps et d'ici là elles pourront explorer. Tout le groupe marcha donc y compris l'androïde qui scannait tout en permanence et se faisait toute petit. Une chose semblait certaine, celui enterré ici était riche, il suffisait de voir la décoration des lieux pour le comprendre. Pourtant au changement de décor le plus surpris fut Jibril qui sembla se figer un court moment, elle se posa et comprit rapidement que cet endroit était construit pour une autre but, ou alors par autre chose. Tout ici était plus carré, calculé, presque trop logique.

Enfin toute cette contemplation fut annulée par la chute d'un monstre, qui heureusement fut coupé en morceaux avant de toucher le sol. Rien de dangereux finalement. Janina hocha la tête et par sécurité attacha une torche en plus à son arme, on n'en a jamais assez... La route reprit donc dans le calme, et arrivée à l'arène une voix se fit entendre. L'Android vola vers un mur et Janina dut faire quelques acrobaties pour s'en sortir et surtout s'éloigner. Visiblement ils étaient tombés sur un vampire, qui était bien vaniteux à penser pouvoir les tuer. Mais bon, pas le temps de lui faire sa fête il était déjà réparti ailleurs. Jibril ne semblait plus réagit, Janina alla donc la voir rapidement et la redressa non sans mal. L'Android debout semblait se remettre du choc, si elle n'avait pas été faite de métal il était certain qu'elle serait morte. Enfin l'arène sembla se peupler, et ils n'étaient pas armé pour ce qui leur tombait dessus.

Un monstre digne de la ruche, une horreur que Janina associa directement à leurs ennemis naturels, les formiens. Mais ce qui en sortait n'était pas formien, c'était clairement un autre genre de créature, plus sombre et surement dangereuse aussi. Janina soupira et lâcha l'androïde qui devra se débrouiller. Passant en mode combat cette dernière vit ses yeux luire avant d'aligner les petites cibles.

- Elle prend les petits, moi j'vais tenter le gros !

Elle se recula doucement et fit en sorte d'effacer sa présence et sa menace, elle devint un avec les ombres. L'Android elle fit feu à volonté éliminant les ennemis avec une méthode plus qu'efficace, rarement plus d'une balle par ennemi. Janina elle pour sa part chercha des ouvertures dans la créature géante tout en sortant de sa boite à outils un lance-grenade thermique. Qu'importe l'armure, ce truc ferait fondre de l'acier en deux secondes... Et c'est ainsi que de gros bruits d'explosions se firent entendre, un premier coup dans une patte, l'autre sur le dos, puis la tête. Janina explosait doucement la créature qui hurlait à chaque explosion tendit que des trous se formaient dans ses chaires.

- Jibril, quand arrivent ces fichus renforts !?

Jibril toujours en train de finir les petits annonça mécaniquement qu'ils seraient présents d'ici moins d'une heure ils sont en train de descendre à la surface. Première bonne nouvelle, la seconde fut de savoir l'arrivée d'une unité Ravager en renfort, ce qui ferait un bien fou !
Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Février 25, 2017, 05:54:00 »

La danse de son sabre était mortelle, sauvage mais si gracieuse, comme une sorte de ballet macabre vampirique. Kumori Ashikaga évitait de manière fluide les griffes et les pattes pointues des créatures qui l'entouraient et esquivaient de bonds prodigieux et de sauts acrobatiques les attaques, glissant parfois en dessous d'elle pour leur ouvrir le ventre ou leur couper les pattes pour ensuite les décapiter. Son sabre était teinté d'un liquide noir épais et chaud. Kumori n'était nullement tentée d'y regarder, encore moins d'y toucher, vu la chaleur anormale qu'elle dégageait. Elle supposait donc que le sang de ces créatures étaient tellement chauds qu'il pourrait faire fondre maintes choses.

Mais le sabre de son père, Kumori l'avait heureusement enchantée auprès d'une magicienne de la famille Langnar, une famille noble du Désert, après s'être débarrassée de bandits réputés dangereux dans le coin où elle vivait, bien trop pour mettre ses Scorpions Dorées en péril. La lame pouvait donc résister à des chocs bien violents, aux sorts magiques qui pourraient la désarmer ou bien aux choses qui pourraient l'endommager, comme la rouille, la chaleur, l'acide, etc. Elle était donc une excellente guerrière avec une excellente arme aux excellents sens aiguisés qui lui permettaient de distinguer d’où pouvait venir un coup et comment l'esquiver.

En faisant un autre bond prodigieux, elle se mit à entendre des coups de feu et des explosions, voyant un instant le corps de la bête se mettre à fondre par endroit, ce qui le fit rugir de haine et de douleur, faisant trembler le sol et les parois de la caverne. Elle se réceptionna d'une roulade et bloqua la patte d'une créature, grognant tandis qu'elle restait campée au sol. Elle regarda le visage humain mais horriblement difforme de la créature, qui émit un rugissement strident avant d'essayer de l'empaler d'une autre patte. Déviant celle qu'elle bloquait vers une direction, elle coupa en deux celle qui venait vers elle pour ensuite ouvrir la gorge de la créature qui tomba a terre.

Kumori se retourna un instant. Il n'y en avait plus autant qu'avant, mais il y en avait toujours. Au moins, elles tombaient vite sous les coups de feu et les balles de Jibril. 

Le monstre colossal continuait de rugir de peur avant de regarder Janina de ses yeux flamboyants et ouvrit sa grande gueule. Un jet de liquide vert s'en échappa et Kumori, fonçant vers l'humaine, la plaqua loin de l'endroit où elle se trouvait plutôt, atterrissant au sol avec elle, tenant son sabre prudemment pour ne pas blesser l'humaine. Se remettant debout, elle regarda là ou la flaque avait atterri : une fumée s'en échappa tandis que le sol fondait.

-Un peu plus tard et tu aurais fini sous forme de flaque liquide !

Elle remit Janina sur pied et regarda la créature qui semblait mal en point, mais toute aussi déterminée à combattre qu'au début du combat.
 
-On mettra trop de temps pour l'abattre comme ca... J'ai une idée. Accroche-toi a moi.
 
Prenant son bras et une fois qu'elle fut sure qu'elle s'était accrochée, Kumori effectua de nombreux autres bonds prodigieux sur les amas de cadavres des créatures. Jibril pourrait se débrouiller avec son arme. Kumori fit ensuite un ultime bond prodigieux, usant de toutes ses forces pour atteindre le plus haut possible la créature... et atterrit sur son avant-bras. Elles semblaient minuscules et la créature, confuse, cherchait ou étaient passée la soldate et la mercenaire.

La Vampire courut ensuite tout en s'assurant toujours de bien tenir Janina, tranchant les créatures humanoïdes au passage qui tentait de sortir des interstices de l'armure puis effectua un autre bond prodigieux, atterrissant juste sur la crête de celle-ci.

-Écoute ! Dés que je t'en donnerais le signal, tu tireras dans la gueule du monstre ! Ça ne va pas le tuer mais le retarder de manière sensible, pour laisser le temps aux unités de combats d'arriver !
 
Elle attendit le bon moment en attendant au bord de la crête pour ensuite sauter sans avertissement alors qu'elle se mit à rugir une nouvelle fois.

-Maintenant ! 

Janina tira sa roquette qui atteignit sa cible, le fond de la gorge de la créature gigantesque, qui émit cette fois une plainte stridente de douleur, crachant de son acide partout sur le plafond. Kumori, en chute libre, se réceptionna habilement sur une des pointes métalliques de la créature et descendit ensuite habilement de son corps pour rejoindre Jibril qui n'avait que quelques créatures a tué, une montagne de cadavre devant elle. Déposant Janina au sol, elle se débarrassa des créatures restantes pour ensuite se mettre aux côtés de Jibril, aussitôt rejointes par Janina.
 
Kumori haletait doucement, plantant sa lame au sol pour se maintenir en équilibre et regarda la créature, distraite. Mais d'autres arachnoïdes sortaient de son corps...

-J'espère que vos unités de ravageur seront efficace... Dit Kumori entre deux halètements. 

Les créatures se rapprochaient et Kumori reprit rapidement une posture de combat, prête à en découdre avec ses adversaires.
Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 98

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #8 le: Mars 01, 2017, 12:44:03 »

Jibril souffrait de dégâts internes, mais elle devait remplir sa mission coute que coute et garder en vie les autres unités présentes. Aussi son programme l'autorisa à ignorer certains avertissements de surchauffe, mais aussi ceux de repli. Et pourtant son système en avait bien besoin, la sauvegarde de son noyau était en cour. Janina ne pouvait le savoir, et devait de toute façon se concentrer sur le travail le temps qu'arrivent les renforts. Les petits pris à partie par l'androïde les deux femmes avaient le champ libre pour le nettoyage du gros monstre. Et ça prenait du temps avec ce gros-là ! Son épaisse armure endurait plutôt bien les coups, et même s'il devait avoir mal à en hurler, s'en enrager, il s'en montrait toujours plus féroce. Si bien qu'il semblait impossible maintenant pour l'humaine de tenir dessus pour lui mettre des tirs à bout portant.

C'est là que la vampire fut la bienvenue, sautant elle rattrapa l'humain et la sauva d'un acide certainement mortel. Il suffisait de voir le sol fondre doucement là où il était tombé, ça ne faisait pas partie de code de combats habituellement connu chez cette créature. Elle avait donc dû muter, mais elle restait l'ennemie de l'Empire. S'accrochant sans pouvoir réfléchir plus longtemps elle s'envola dans les airs avec la vampire. Un bond qui surprit tout le monde, y comprit l'androïde qui les suivit du regard un petit instant. La bête perdante ces cibles en profita pour envoyer un coup de ses immenses lames vers Jibril. L'androïde n'avait pas la réaction humaine ni surhumaine d'un vampire ou des modèles plus performants. Un bruit sec se fit alors entendre, celui du craquement de son corps, l'unité d'exploration fut coupée en deux et des centaines de petites pièces s'envolèrent dans toute la pièce.

- Jibril !!!

Hurla Janina qui vit ça sans pouvoir y intervenir, car même si elle n'était qu'un androïde elle faisait partie de l'Empire. Elle avait son propre coeur de personnalité dès son activation et devenait unique même en faisant partie du collectif. Furieuse Janina ouvrit sa boite à outils et un lance-roquette en sortit, elle l'étendit et profita du signal pour tirer dans la gueule du monstre. L'explosion aurait pu les propulser ailleurs, heureusement la vampire était douée dans les airs. Mais Jibril elle était en piteux états, elle tirait toujours, mais son angle était réduit par sa mobilité détruite. Pendant un instant le calme sembla se poser, d'autres monstres pourtant allaient venir. Soupirant Jannina alla voir Jibril et lui sourit un peu avant de plonger une main en elle et retirer une sphère en métal semblant renforcée.

- Tu reviendras, je te le promets.

Cette sphère était le coeur de l'androïde, avec ça on pouvait la remettre en marche dans un nouveau corps et elle sera comme neuve. Elle enfonça la sphère dans sa boite à outils et y renga aussi son lance-roquette maintenant inutile. Elle regarda Kumori tout en reprenant elle-même son souffle, les deux allaient encore avoir un moment difficile, et le temps restant avant les renforts était inconnu. Janina dans le feu de l'action n'avait pas lancé de chrono ni regardé l'heure. Mais elle du reprendre en main ses armes pour commencer à abattre les petites araignées.

- On va se faire déborder!

C'était désormais une certitude, il fallait prendre du repli et trouver une position ou canarder en paix l'ennemi. Les stocks d'armes de Janina n'étaient pas infinis, les grenades allaient manquer, les munitions légères ça irait encore un moment, mais c'était peu efficace. Pourtant un bon signe sembla se présenter, un tremblement semblable à une petite secousse sismique, de la poussière tomba des plafonds et un peu de caillasse aussi. Évidemment cela pouvait tenir du hasard, ou d'un plus grand danger, mais il y avait aussi ce bruit sourd et pensant, ce parasite sur les radios... Janina sourit un peu, un vaisseau Velshor était en train de se poser, surement loin d'ici pour ne pas détruire la forêt. Les renforts étaient en route, et qui disait Velshor disait aussi que la situation changeait drastiquement.

- C'est un Vleshor, il doit être en phase de ralentissement !

Elle jeta une grande sur un tas de petits monstres et constata que le gros en voulait encore ! Lentement il se relevait, il avait bien du mal, mais il finira par revenir à la charge. Janina soupira alors en voyant qu'elle était à court de grenade pour son arme, elle dut sortir les grandes à main.

En haut le vaisseau débarqua un plus petit vaisseau, moins de dix secondes plus tard il déploya ses énormes pattes, et se posa sur la planète dévastant une partie de sa forêt après avoir coupé les moteurs. Le petit vaisseau lui fonça vers la position du temple, il détruisait les arbres sur son passage laissant une véritable route de se tracer dans la jungle. C'était un Navira, un petit fonceur pour les renforts rapides. En bas le combat lui se poursuivit, le calme à la surface semblait être revenu et plus aucune secousse ne se faisait sentir. Janina était plongée dans le combat, l'unité Jibril hors jeu elles n'étaient que deux faces à la masse sans fin d'ennemis.

- Bordel ça n'en finit donc jamais ?

Elle regrettait déjà l'absence d'un arsenal nucléaire dans ses armes, de même que quelques batteries de plus pour son canon plasma n'auraient pas été un mal. Le manque se faisait sentir, son arme tomba à sec et elle fut obligée de s'éclipser rapidement en un bond. Janina était maintenant désarmée, la vampire pouvait encore combattre, mais Janina elle aurait préférer éviter de continuer au corps à corps. Pourtant elle fut bien obligée de laisser tomber sa caisse d'arme désormais vide de munition, elle jeta aussi ses armes et sortit les lames. Deux épées militaires bien droites avec des lames pouvant se chauffer à blanc. Elle les activa et commença dès lors à recevoir ses monstres. Heureusement ses réflexes entrainés la sauvaient pour le moment, les créatures semblaient plutôt erratiques dans leur façon de se battre, et Janina se servait autant de ses armes que de ses coups de pieds pour en venir à bout.

Une chose était flagrante, sans sa lourde caisse d'arme et ses fusils Janina devenait bien plus agile et rapide, et elle était très bien entrainée au combat corps à corps également. Mais cela était sans importance, car le gros était debout à nouveau et grattait furieusement le sol se préparant certainement à charger. Le hic c'est que dans cette salle les piliers ne feraient pas long feu s'il chargeait. Regardant la vampire Janina sembla perplexe, s'enfuir en sautant une fois encore ? Janina en était pourtant déjà à courir sur les murs et faire des prouesses acrobatiques pour éliminer ses ennemis actuels. Et contrairement à la vampire, elle n'aurait surement pas une longue endurance, elle restait une humaine après tout, entrainée certes, mais humaine.

Enfin une lumière fusa dans toute la pièce, comme celle à l'arrière d'un missile de croisière, une lumière et une longue trace de fumée. Janina ne perdit pas de temps à se jeter à couvert derrière le premier bloc de pierre venu ! Car l'explosion qui suivit secoua toute la salle et réduisit en miettes deux piliers proches du grand monstre. On vit alors voler des dizaines de petits monstres dans tout les sens, comme des poupées de chiffons qu'on aurait jetées contre les murs. Certains finirent en taches de sang et de chaire collée aux plafonds de la salle. Une vague de chaleur se fit même ressentir tandis qu'au bout du couloir les renforts se pressaient. L'unité la plus grosse était Ravager, suivie par Vermin, autour une dizaine de Moustik s'élançait vers la salle. Visiblement Jibril avait pu transmettre assez d'information pour que l'empire prenne les bonnes mesures. Et si la présence de seulement deux unités pouvait sembler faible, il n'en était rien.

Ravager tira une nouvelle fois, un laser sembla couper en deux la salle, suivit d'un tir à haute énergie et enfin un projectile rouge lent qui explosa après s'être lentement et douloureusement enfoncé dans le gros monstre. Cette fois il ne restait plus grand-chose de lui, la salle était recouverte de morceaux d'ennemi. Et les unités en renforts virent rejoindre la vampire et Janina.

- Unité Ravager, menace principale éliminée, à vos ordres pour la suite.

L'unité était directe, un peu froide, elle ne pouvait même pas lâcher les armes pour saluer. Son équipement était plus grand que son corps d'androïde, et elle était chaude ! Bien sûr ici ce n'était pas dans le bon sens du terme, elle semblait avoir une fièvre permanente et le bout de ses multiples canons semblait déformer la lumière de par la chaleur qui en sortait. On pouvait voir sur ce modèle pas moins de quatre cannons, et dans son dos des orifices présageaient la présence de batterie de missile. Ses pattes elles s'enfonçaient dans la pierre du temple comme pour s'y ancrer, son poids était certainement énorme aussi.

- héé, ne m’oubliez pas, j'suis là aussi ! C'est quoi que je dois réduire à néant ?

La petite voix presque gamine, le visa souriant et un équipement haut en couleur, c'était Vermin. Janina sourit et lui caressa la tête pour la calmer un peu de son excitation. Vermin avait un équipement étrange, un canon à cartouche liquide, une épée dont la lame ressemblait à de la gelée qu'on aurait figée sur place. Dans son dos elle avait des ailes de libellule, et deux réservoirs à la couleur vive. Elle n'avait d'ailleurs pas de pieds, mais des pointes tranchantes et semblait être une unité aussi bien volante que marchante. Sa queue elle semblait lourde et comme toutes ces armes on y sentait le présent d'un liquide épais et louche.

- Kumori voici Vermin, une unité très pratique compte tenu de notre situation.

Un calme semblait s'être posé tendis que Ravager elle éliminait méticuleusement toute forme de vie ennemie qui pouvait rester de son premier assaut. Janina décida alors de faire les présentations :

- La brute là-bas c'est Ravager, elle ne peut tirer sans un ordre, donc si tu vois qu'elle glande tu lui donnes une cible, Vermin elle est autonome, mais ne reste jamais proche d'elle en combat, c'est une arme biologique.

Ça avait au moins le mérite d'être clair, Vermin sourit alors et sautilla pour rejoindre la vampire et l'observer avec curiosité. Elle scanna la vampire sans demander le moindre avis avant de subitement retourner vers Janina et lui déposer une grosse boite qu'elle avait au bout de sa queue, de nouvelles armes pour l'experte humaine. Elle les prit sans se faire prier et Vermin revenant à la vampire lui dit alors :

- On va se faire un massacre ? Vous en êtes à combien ? Ravager en a déjà 76 à son actif !

Il faut dire qu'avec sa puissance de feu Ravager faisait des ravages... Janina sourit alors et enfila la caisse dans le bas de son dos annonçant en avoir tué deux-cent-seize. Et toutes deux regardèrent la vampire pour voir si elle jouerait le jeu elle aussi. D'ailleurs pendant ce temps les drones Moustik commandés par Ravager exploraient le lieu, ils ne semblaient pas être là pour du combat pur, mais un groupe de quatre d'entre eux resta avec le groupe d'explorateur.

- Ha ou, fait pas attention à eux, ils vont nous couvrir et surveiller nos arrières, ils ne valent pas grand-chose donc n'attendent pas de miracle vu la vitesse de nos précédents adversaires.

C'était bel et bien des drones, avec toutes les faiblesses inhérentes, manque de rapidité, mobilité aléatoire, mais c'était toujours à de prit.
Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Mars 02, 2017, 06:09:22 »

Les yeux de Kumori étaient posé devant elle, observant ces marées de monstres qui se déversaient dans leur direction. Des yeux rouges par dizaines, par centaines. Pour les pionniers de l'espace normaux, cela aurait été suffisamment effrayant pour s'enfuir, mais pour des personnes habituées aux monstres comme Kumori. Le gros monstre était visiblement a terre, encore assommé par la douleur et les blessures, bien qu'il n'ait nullement manqué de blesser l'androïde Jibril. Non, blesser était un euphémisme, son corps avait été couper en deux et malgré cela, elle continuait de tirer jusqu’à ce qu'elle manquât de munition. Ça témoignait de sa docilité à suivre des ordres tout en étant quand même blessée mortellement...   

Alors que les créatures approchaient, Kumori remarqua que du plafond tombait des petits nuages de poussière, qui n'avait rien à voir avec les gesticulations du colosse monstrueux, tandis qu'elle tranchait et décapitait les monstres en compagnie de la jeune femme qui avait sorti deux épées tranchantes. Non, quelque chose d'autre se passait... Sans avertissement, une horde de petit missiles apparut et explosa une horde de monstres, certains revolèrent mais d'autres finirent sur les murs en petit morceaux. Un robot lourdement armée suivis d'un autre robot lumineux en sortit, accompagnée de petits êtres robotiques semblable à des moustiques. Ils anéantirent les monstres, incluant même le colosse.   

L'un des robots vinrent les voir, celle qui avait de la lumière, avec sa petite voix de gamine et qui ressemblait à une sorte de libellule. Kumori agita son sabre pour s'en débarrasser du sang et le remit dans son fourreau. Janina la présenta sous le nom de Vermin et la Vampire lui fit un salut de la main. Elle présenta ensuite Ravager, l'autre unité robotique qui se chargeait des ennemis restant. Elles dirent ensuite leurs comptes d'ennemis tués et Kumori sourit.

-Tout comme toi Janina, 216.
 
Elle regarda aux alentours et jugeant cela prudent, elle avança puis sortit son katana avant de transpercer la tete d'un des monstres qui bougeaient.

-217 a présent. J'ai gagnée.

Elle gloussa doucement avant de reprendre son air sérieux et de ranger son katana. Se penchant, elle examina la plupart des visages des monstres.

-Des anciens humains... Je n'ai jamais rien vu de pareil. Elle arracha un dogtag du cou d'un monstre. Et des anciens militaires semble-t-il. Arrivés avant nous. Ils n'ont pas dû prévoir ce qui se cachait ici...

Kumori soupira et jeta le dogtag en se relevant tandis que le Ravager finissait le travail. Suivant le chemin du vampire adverse, elle monta une série d'escaliers et finit dans sa loge, ou ce qui en restait. Elle prit la coupe de sang qu'il avait utilisé et la sentit.

-Encore chaud, récente, odeur délicieuse... Il y a des survivants.
 

Kumori sentit l'air une nouvelle fois et traversa les rideaux de velours rouge pour suivre l'odeur, suivant une série de couloir en compagnie de Janina et de Vermin, dont la lumière leur apportait un peu de réconfort dans cette noirceur. Le chemin les mena dans une sorte de donjon ou des salles faisaient visiblement office d'anciennes salles de prison, avec leurs barreaux fait en un métal étrange... Mais au fur et à mesure qu'elles avançaient, ces salles de prisons devenaient plus sales, plus sanglantes.

-Ils ont retenu les arrivants ici, semblerait-il... et...

Elle s'arrêta de bouger en voyant avec horreur ce qui restait des arrivants dans une cellule. Accrochés aux murs par une sorte de slime noire, ils n'avaient plus rien d'humains et commençaient à se déformer pour devenir quelque chose d'inhumain, gémissant longuement. Kumori eut un soupir tremblant et sortit son Katana pour les achever. Ils ne bougèrent plus.
 
Mais quelque chose attira son attention, une sorte de pièce métallique se trouvait... Elle s'avança et le prit entre ses mains. Elle fronça des sourcils en le regardant... et eut un air surpris au visage.

-Janina... C'est... C'est une pièce d'un de vos robots...
 
Elle lui tendit un morceau métallique, usée et tordue, exactement semblable cependant a celle de la Ravager.

-Ça appartenait à un robot de type... Ravager...

Elle l'interrogea du regard. L'Empire cachait-il des choses pour que quelque chose de ce genre-la se trouve ici ?
Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 98

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #10 le: Mars 10, 2017, 09:13:54 »

Le lieu se faisait explorer en détail, la vampire et Janina elles semblaient encore prendre un peu de repos. Janina était pourtant prête à l'action avec son nouvel équipement et le plein de munition, et tout autour les unités faisaient leurs boulots ou attendaient des ordres. D'ailleurs la vampire venait de temporairement gagner le petit jeu de qui tuait le plus d'ennemis. Janina regarda donc aussi la plaque nominative, ça ne venait pas de l'empire Sildurien, ils gravaient les numéros sur les parties internes des machines ou alors dans des nanomachines qui servaient aux réparations. Elle regarda donc le sang et la coupe se demandant comment ça pouvait être délicieux, mais d'un autre côté certaines des machines de l'empire buvaient bien de l'huile pour moteur alors... Une vampire devait adorer le sang c'était certain. Hochant la tête elle suivit doucement alors que Vermin restait en retrait avec Ravager, ces deux-là s'entendaient bien et s'occupaient de la surveillance avec les drones. Le chemin dans le dédale semblait long, pourtant aucune des unités de l'empire ne semblait perturbée par ce chemin à parcourir.

Enfin elles virent les prisons et cela laissa l'empire de marbre, aucune ne sembla choquée de cela, après tout ces choses biologiques ne faisaient pas partie de l'empire. Et les Silduriens ne prenaient pas en pitié les autres espèces ni se préoccupaient de leur devenir. Ils étaient en fait difficilement affectés par la mort d'une créature humanoïde ou non. Enfin Kumori montra un bout de métal, quelle idée folle que voilà ? Ravager s'avança donc pour vérifier les dires et prit la pièce avant de la redresser comme si c'était du papier maché. Alors que cet acier était pourtant parmi les lus dur de l'empire.

- Cette pièce est vieille, peut-être un débris d'une vieille bataille.

Elle la fila à Janina qui en lut alors le numéro d'identification unique, ça venait de l'empire, elle appela alors Vermin et lui demandèrent de trouver le rapport de mission. Ca ira plus vite avec Vermin, car Ravager est moins expressive, Vermin hocha la tête et ses yeux brillèrent alors quelques instants, puis elle annonce toujours joyeuse :

- C'est un piège de la première expédition, les rapports indiquent qu'une unité Ravager a été portée disparue suite à une explosion à septante kilomètres d'ici. On a supposé que cela venait d'un défaut d’étanchéité à cause de l'environnement marécageux.

Janina perplexe demanda ce qu'il était advenu du reste de la mission, et le but de cette dernière, car on n’envoie pas Ravager sans raison, surtout en temps de guerre avec les Formiens.

- D'après les rapports cette unité Ravager était obsolète et accompagnait une mission scientifique, le rapport de Rita indique qu'ils venaient pour une source d'énergie, mais elle était instable.

Rita était une des grandes ingénieures de l'empire, réputée pour son savoir-faire bien sûr.

- Rita c'est un génie, si elle dit que c'est fichu en général on ne pousse pas la mission plus loin. Vous voulez qu'on l'appelle pour savoir ?
Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Mars 12, 2017, 05:54:55 »

Kumori en avait vu des choses dans sa vie. Des choses qui auraient pu traumatiser un homme habitué à la guerre. Des atrocités sans nom. Des donjons datant bien avant de l'époque ou l'écriture avait commencer à faire son apparition et des époques encore lointaines ou les cultes étaient dévouées aux dieux les plus cruels et les plus sournois, malicieux, insidieux. Et Kumori en avait exploré des tas de ces endroits. Chaque fois, l'intensité de la brutalité de ces lieux ou de l'effroi qu'elle en avait ressenti avait augmenter quand elle était engagée pour entrer et enquêter sur les différentes formes de vies et de piège à l'intérieur des lieux. Mais rien de ces donjons n'avaient de poids face aux temples et aux lieux dédiés aux vampires.   

Le sang rendait beaucoup de vampires fou. Comme de l'alcool pour un alcoolique ou de la drogue pour un junkie, le sang pour les vampires étaient une sucrerie dont ils ne pouvaient se passer. Une sucrerie dont ils avaient besoin pour vivre. Les vampires pouvaient manger et boire de la nourriture humaine, mais leur organisme, faute de trouver les nutriments nécessaires, les digérera entièrement sans rien laisser sur son passage. Le sang était l'une des seules manières de nourrir proprement un vampire, une manière efficace mais clairement dangereuse. Donner à un vampire un sang trop pur et il en deviendra accroc très facilement. L'odeur du sang dans la coupe de l'autre vampire hostile était déjà assez tentante comme ca mais Kumori n'y tenait guère à le boire.

Que faisait-il ici ? Était-il entré en communion avec un Vampire supérieur, et ce, faisant, avait trouver un moyen de parvenir jusqu'ici pour agrandir ses pouvoirs ? Pour un vampire, acquérir de la puissance, il y avait plusieurs moyens. Vieillir... ou commettre la Saleté, qui était de boire le sang d'un autre pour en augmenter ses capacités physiques ou bien magiques tout dépendamment du type de Vampire. Elle ne le comprenait pas, mais une chose était sur : il ne voulait pas les laisser passer. Pas facilement du moins.

Ce temple... Était unique. Malgré ses quelques fois où elle était entrée dans des temples vampiriques, cela s'était avéré plutôt familier chaque fois, mais ici, c'était autre chose. L'atmosphère était... Tendu. Elle était constamment aux aguets. Ce lieu semblait avoir été maintes fois visités, mais chaque fois, personne ne revint d'ici. Voir ces choses accrochées au mur lui avait presque retourner l'estomac et voir ce morceau de métal qui appartenait à un Ravager était surprenant, étrange.   

Et le fait qu'elle annonça qu'elle venait d'une précédente expédition la surprit d'autant plus. Elle qui était peu émotionnelle au niveau du visage, son visage affichait un air éberlué. 

-Oui, il faudrait bien appeler cette Rita... En savoir plus.

Et son environnement changea tout aussi soudainement, dans son esprit. Elle se trouvait à présent sur une falaise, mais en contrebas, elle voyait d'énormes temples sur des terres arides grises couvertes de cendres brûlantes. Des esclaves, attachés par des menottes en fers et des poids lourds, transportaient semblerait-il une sorte de brancard et chantaient lamentablement une chanson en langue étrangère. Kumori ne put les distinguer a cette distance ni a cette hauteur mais elle savait que ces choses n'étaient pas humaines. Difformes, sans natures particulières, pathétiques. Puis la silhouette sur le brancard se releva... Monstrueusement grande. Haute de quatre mètre, elle ne put examiner davantage la chose ou la personne qui se trouvait dessus.

Tous s'arrêtèrent et un horrible hurlement strident résonna soudainement. Les lamentations se changèrent en chant bestiaux, sauvage, violente, brutal, résonnant à travers le monde. Kumori se couvrit les oreilles, mais n'y put rien. Des murmures dans son esprit, appelant au meurtre... Et une grande explosion de lumière survint.

Kumori revint à la réalité. La vision avait durée quelque seconde, mais pour elle, cela semblait avoir duré des minutes entières. Elle regarda ensuite les autres, attentives, écoutant le rapport. Quand le rapport fut fini d'être dicté, Kumori regarda ensuite Janina.
 
-Vous devriez signaler ceci, à mon avis, à vos généraux. Et demandez aussi au cas où un vaisseau de transport de secours. Nous sommes peut-être sous terre, mais qui nous dit que ce vampire de tout à l'heure enverrait pas des sbires en haut ? Des heures ont passé et peut-être que la nuit dure bien longtemps ici que sur Terra.
 
Elle roula des épaules et soupira, réajustant son écharpe de couleur rouge pour ensuite regarder de nouveau Janina dans ses yeux.

-Vous êtes prêtes à continuer ? Ou vous avez besoin d'un petit moment pour récupérer ?
Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 98

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #12 le: Mars 25, 2017, 01:29:55 »

L'empire avait déjà exploré un grand nombre de planètes, mené des centaines de missions similaires, et il n'était pas forcément rare de trouver des vestiges d'une ancienne mission. L'empire n'était clairement pas réputé pour donner grande importance à chaque unité, loin de là, les modèles de séries étaient usés jusqu'à l'obsolescence. Cela dit on réparait les unités endommagées pour éviter trop de couts de fabrication, mais il n'était pas rare de laisser des pièces détachées ou détruire trainer là où elles tombaient. La notion de recyclage était pour l'empire très particulière, vu qu'ils recyclent des planètes entières, se casser là tête à ramasser les débris n'est pas toujours utile.

- Rita ne sera surement pas joignable d'ici, de plus elle a beaucoup de travail.

Puis Jannina avança un peu dans la pièce, regarda autour tranquillement et vérifia ses armes alors que Ravager écoute la demande destinée à Jannina. Ravager pour sa part semblait sceptique, elle aurait sans doute remarqué de gros mouvements ennemis, mais soit, elle envoya les informations à ses supérieurs et Jannina précisa :

- Demande-leur aussi un de déployer un satellite pour scanner la surface et la croute terrestre, qu'on ait une idée plus précise de l'endroit où nous mettons les pieds.

Puis Jannina sentit la fixation, droit dans les yeux, elle regarda aussi la vampire et à sa question regarda son stock de munitions avant de sourire :

- Non, on peut allez casser du monstre, ravager, Vermin, en route !
Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Mars 25, 2017, 11:02:53 »

ton mot ou groupe de mots

Finalement, elles avaient décidées de ne pas appeler leur ingénieure, car elle serait surement injoignable vu la profondeur dans laquelle elles devaient toute se trouver, et commanda donc plutôt un scanner à partir d'un satellite. Quand Jannina affirma être prête, Kumori ne se fit pas prier et quitta rapidement la cellule où elle se trouvait. Il n'y avait aucun autre chemin dans l'arène, sauf celui qui menait vers la loge et ici. Regardant à gauche, elle remarqua que le couloir continuait et décida donc de le suivre en silence, plus en garde. Elles atteignirent diverses salles abandonnées et diverses couloirs menant à divers escaliers, que Kumori prit soin de bien écouter pour localiser en chemin des potentiels ennemis.   

Mais décidément, pour l'instant, le Vampire qui les avaient attaquées tout à l'heure ne se décidait pas à se montrer. Quatre gardiens... Il n'en restait plus que trois à combattre. Si le premier était colossal et si difficile à battre, Kumori ne pouvait imaginer le deuxième. En tout cas, ceux qui ont scellé le Vampire en ces lieux se sont bien chargés de vouloir protéger ce temple. Et ces Gardiennes a la faux... Qu'étaient-elles ? Kumori ne le saurait qu'en avançant davantage. Elle se devait d'avancer. C'était important. Jetant parfois des regards discrets à Jannina qui trimballait toujours le noyau, elle se demandait si elle s'était vraiment attachée énormément au noyau de l'Androïde. Elles ont dû vivre a travers nombres de batailles.   

Au bout d'un moment, après avoir rencontré une troupe d'Errants plutôt courageux qui s'étaient jugés plus puissant que le groupe, ce qui avait été une erreur colossale, Kumori retira son sabre du cadavre d'une de ces créatures avant de regarder dans une salle qui avait un trou dans la salle. Curieuse, elle s'en approcha et regarda.

-C'est un escalier en colimaçon ! Les autres salles sont vides. Allons voir.

Kumori les descendit et augmenta la luminosité de sa torche en regardant aux alentours. Ce qui avait été autrefois un croisement avait plusieurs ponts effondrés sauf un, qui menait vers une grande porte d’où s'échappait une lumière. S'y dirigeant, Kumori franchit quelques marches et des escaliers avant d'arriver devant une énorme porte gigantesque dotée de dessins et de sculptures serpentines. Sur ses gardes, elle monta prudemment des escaliers et devant elle se trouvait un tombeau. Fronçant des sourcils, elle s'approcha de celui-ci et d'un coup de pied, elle en retira le couvercle. Un mort-vivant gémissant en sortie pitoyablement, enveloppé d'un linceul sale et poussiéreux, avant d'avoir la tête explosée par Jannina, même si Kumori aurait pu aisément prendre son temps pour s'occuper de son cas.


-Merci !
 
Elle jeta un œil dans le tombeau et y découvrit une coupe en argent avec un fourreau vide. Elle prit le fourreau vide qu'elle accrocha à son dos a travers une lanière de cuir. Elle l'examinera plus tard, et avait prit aussi la coupe. Regardant la porte, elle s'y approcha aussi, regardant un moment les décors pour ensuite lire les inscriptions vampiriques.

-Celui qui paie le prix du sang sera jugé digne de passer.

Kumori observa les fresques inscrites sur la parte, montrant des visages torturés par la douleur et le regret... et observa la coupe avant de regarder Jannina. Puis elle sortit son sabre de son propre fourreau et d'un geste bien nette, en retenant la coupe cette fois-ci avec ses dents, Kumori trancha sa propre main. Elle hurla de douleur longuement sous le regard médusé de Jannina avant de verser son propre sang dans la coupe. Elle s'approcha ensuite de la porte, et avec la main qui tenait la coupe, ayant relacher son sabre, y versa son sang dans plusieurs interstices.

La porte gronda longuement et émit de lourds grincements tandis qu'elle s'ouvrait. Kumori jeta un regard à Jannina puis murmura :

-Du sang... Donne moi-en.

Quand elle lui tendit un sachet de sang, Kumori arracha le plastique avec ses propres canines et en but tout le contenu. Avec une rapidité surprenante, elle recouvrit sa main perdue, et la main un peu tremblante, récupéra son katana qu'elle remit dans son fourreau, la coupe ayant disparu dans la porte semblerait-il.

-Dis-toi que j'ai dû faire ca souvent.

Avec un ricanement presque froid, Kumori tourna les talons et monta les longs escaliers qu'avaient laisser découverts les portes ouvertes. Arrivée en haut, elle s'approcha d'une grande porte dans le mur... Et découvrit que cette fois, elle était sur une loge comme le vampire, et en contrebas, une masse endormit s'y trouvait. Elle était grande et elle semblait être plusieurs, mais combien, elle ne le savait pas, avec cette obscurité surnaturelle.

-Tenez-vous prête... On a encore du monstre à tuer.
 
Kumori resta silencieuse un moment avant de se jeter hors de la loge, aucune escalier ne menant vers le bas. Elle atterrit sur un sol rocailleux et regarda devant elle. De nouveau, des torches s'illuminèrent toute seule.
 
Trois géants de pierre aux yeux rougeoyants et a la carapace très dure, haute de plus de dix mètres chacun, accompagné de guerrier désincarné fait d'os et de métal et de chair pourris, qui avait l'air de samouraï tourmenté, au nombre de six.
 
-Allez Jannina, essaie de battre mon compteur cette fois-ci !
 
Kumori sortit son katana de son fourreau, et avec un hurlement strident, fonça dans la mêlée. Les samurais
 se déplaçaient incroyablement vite avec une agilité surnaturelle tandis que les Géants
 étaient plus lourds et plus épais, mais leur peau stoppait les missiles. 
Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 98

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #14 le: Mars 29, 2017, 12:14:35 »

Rita avait aussi des choses à faire, bien trop que pour être présente partout en même temps. Car oui même dans l'empire ou tout le monde semble être une intelligence virtuelle, on ne peut pas encore se dédoublé de façon simultanée. Bref, le groupe resta donc constituer de Janina, l'humaine, Vermin l'unité antibiologique, et ravager une unité de destruction massive. Tout fit le chemin avant Kumori, sans savoir ce qui les attendrait plus loin, des dangers sans aucun doute en effet. Quant au noyau transporté par Janina il était inactif, mais nul doute qu'il avait de la valeur pour les groupes, comme quoi l'empire n'était pas fait que de gens sans coeur. Une fois quelques monstres abattus le groupe trouva un escalier dangereux, le genre qui s'enfonce et n'a rien de rassurant. Ravager avança aussi, mais jamais de la vie elle ne passera avec son équipement en fait. Janina arriva à la même conclusion et fit donc passer Kumori, Vermin et elle-même, puis un bruit sourd se fit entendre alors que Ravager détruisit l'escalier pour le descendre. Une fois arrivée en bas, elle regarda autour, surveilla et fut contente que ça soit une salle plus spacieuse.

Car oui le problème de cette unité était sa taille et son poids, les escaliers s'étaient en fait effondrés à mesure que l'Android descendait. Maintenant la statue semblait plus que visible, et le chemin pour remonter était détruit. Enfin un peu d'escalade aura vite fait de les aider à remonter. Enfin le groupe arriva à la grande porte, et l'autel également, car c'était clairement un petit autel. Visiblement la brute vampirique était toujours en action, elle détruisit le couvercle et fit sortir de là un mort-vivant qui devait surement se reposer. Bref, il disparut d'une balle et d'un soupire de Janina. Janina examina le contenu, tendis que Vermin elle courrait vers les murs pour courir dessus avec l'élan, façon pour elle de marquer son ennui profond. Ravager elle regardait derrière le groupe surveillant une éventuelle arrivée ennemie. Janina entendit ensuite le coup de sabre et ne comprit pas le délire, si c'était pour remplir la coupe il suffisait de le prendre d'une des pochettes qu'elle transportait. Au moins elle aurait dû le tenter, où bien elle avait des penchants suicidaires allez savoir.

Bref, elle lui lança un paquet de sang pour la nourrir, la laissant se soigner et hausse les épaules, une vampire masochiste... les deux autres androïdes eux ne firent même pas attention à cela, trop occupés à leurs occupations respectives. Enfin entendant parler de meurtre les deux androïdes se calmèrent et virent tout de suite voir ce qu'il y avait comme boulot. La vampire en tout cas avait le chique pour trouver des cibles démesurées, à se rythme elle attaquera sans doute les statues du temple. Ravager n'attendit pas en tout cas pour faire pleuvoir les missiles vers le gros, elle savait déjà que les samouraïs étaient trop vifs pour se les prendre. Janina ne voulant pas spécialement mourir confia à Vermin le soin des samouraïs, mort-vivant ou pas elle avait de quoi détruire les chaires et os. Enfin les missiles firent chou blanc, les explosions furent sans effets et ravager sourit un peu plus, ses yeux luisants de rouge et son visage afficha un air malsain.

Ravager allait sortir de l'artillerie plus lourde, bombe thermique et missile à implosion juste pour s'amuser. Autant dire qu'il ne vaudrait mieux pas approcher de ce coin du champ de bataille, c'était colosse contre colosse. Mais cela dit les géants restaient le plus gros danger, les samouraïs luttaient contre Vemin qui était agile et laissant du poison partout sur son chemin. Pas le genre de poison sinueux qui tue sur des jours... Non, le genre acide flottant dans l'air qui ronge les chairs et rend les os friables assez rapidement, la vampire pourrait y jouer, mais ça sera atrocement douloureux. Janina, elle devait et évitait à tout prix cet endroit, quitte à pencher vers Ravager et ses explosions qui semblaient étrangement beaucoup moins dangereuses d'un coup.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox