banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'Antre Du Dragon [Shany Twain]  (Lu 395 fois)
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 556



Voir le profil
Fiche
« le: Janvier 22, 2017, 11:16:21 »


Située sur l’île d’Hokkaidō, l’une des quatre grandes îles du Japon, celle située au nord, la villa était un summum de modernité et de sécurité. Juchée au sommet d’une montagne, c’était la demeure de Kazuri Tochihō, une femme redoutable. Kazuri, en effet, était l’héritière surdouée de Soyuchi, un puissant keiretsu japonais, vaste conglomérat international, qui lui fournissait une fortune considérable. Son empire commercial avait été fondé par ses parents, mais, depuis la mort de son père, Kazuri avait hérité de cet empire. Étant une femme à la tête d’un conglomérat industriel japonais, pays connu pour son sexisme patenté, Kazuri était rapidement devenue une figure médiatique. Ses parents étaient morts dans un accident de la circulation, mais, ce que les gens ignoraient, c’était que cet accident n’en était pas un. Kazuri avait embauché des gens pour tuer ses propres parents. Sous ses airs rebelles, la femme était aussi belle que redoutable, et avait été élevée dans une famille très stricte, avec un père qui n’avait jamais pardonné à sa mère de lui avoir offert une fille, et non un fils. Kazuri avait grandi en étant envoyée dans des pensionnats, des internats, et, quand elle avait appris que son père envisageait de mettre en place une procédure visant à la déshériter, Kazuri avait pris les devants.

Maintenant, la femme était richissime, et en affaire avec les Guramu, un puissant clan yakuza. C’était en effet eux qui avaient organisé la mort du père de Kazuri, et qui avaient arrangé les angles pour que l’enquête de police conclue bien à un accident. Depuis lors, Kazuri avait construit ce manoir, où elle y prenait refuge. C’était une femme dangereuse, qui avait passé son adolescence à Seikusu, et avait découvert l’existence de Terra. Elle y était revenue puissante, et avait utilisé sa puissance, couplée à son ambition, pour s’emparer de Soyuchi. Pour l’aider, elle disposait de l’aide de Shinku, son amante, sa garde du corps, et sa tueuse personnelle, une femme implacable.

Sa villa était extrêmement bien sécurisée, et, aujourd’hui, Kazuri organisait une réception en compagnie des actionnaires et des membres influents de Soyuchi. C’était une réception censée marquer officiellement sa prise de pouvoir, mais aussi convaincre les membres les plus réticents du conseil d’administration qu’elle était bien à sa place ici. Pour les convaincre, elle n’avait pas hésité à faire exécuter les membres qui lui étaient les plus hostiles, et à menacer les autres. Kazuri était prête à tout pour asseoir son emprise sur Soyuchi, et n’avait aucun respect pour ces individus hautains et arrogants.

Tout ça, Félicia le savait. Elle s’était renseignée sur ce manoir, qu’elle observait avec ses jumelles depuis une corniche, suspendue à côté. La jeune femme n’était évidemment pas invitée à la petite fête, mais ça ne l’empêcherait pas d’y aller. L’’endroit était immense, et tout était sécurisé. Il y avait des caméras partout, mais, surtout, chaque porte était électroniquement verrouillé, ne s’ouvrant que grâce à des badges spécifiques. Les invités avaient droit à un badge n’ouvrant qu’une certaine partie, tout comme les agents de sécurité, les serveurs...

*Mais bon, ça ne peut pas être plus terrible que l’Hélicarrier du S.H.I.E.L.D...*

La villa comprenait un grand héliport, un restaurant, un SPA, une piscine intégrée, des salles de sport, quantité de chambres luxueuses... Et un laboratoire souterrain.

*Et c’est ça que je recherche...*

Kazuri avait été sur Terra, et elle n’en était pas revenue les mains vides. Elle y avait appris qu’elle disposait de pouvoirs magiques, les avait perfectionnés, et utilisait un laboratoire pour faire des recherches sur la magie. La jeune femme avait notamment ramené, de Terra, une gemme violette très puissante. C’était cette gemme que Félicia recherchait. Elle était, d’après ce qu’elle savait, faite à partir de la magie rose, et Kazuri l’utilisait pour contrôler les gens... Du moins, ceux qu’elle ne tuait pas. Le S.H.I.E.L.D. voulait cette gemme, tout comme Félicia... Même si, pour le reste, ce que l’organisation comptait en faire différait des intentions de la Chatte Noire.

Néanmoins, pour l’heure, il lui fallait donc :

  • 1°) S’infiltrer dans la villa ;
  • 2°) S’infiltrer dans le laboratoire ;
  • 3°) Récupérer la gemme ;
  • 4°) Repartir.



Autant dire que la tâche serait laborieuse, car la Chatte Noire n’avait que peu d’informations sur cette villa. Elle n’avait pas les plans, et, pour l’heure, sa stratégie était de rejoindre les appartements des invités, afin de récupérer un badge, et pouvoir, ensuite, s’infiltrer.

Autrement dit, sa soirée ne risquait pas d’être de tout repos...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Shanya Twain
Humain(e)
-

Messages: 13



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Janvier 29, 2017, 07:54:28 »

Pourquoi ces imbéciles de riche fortunés avait besoin de s'isoler du monde civilisé ? Craignaient-il de se faire cambrioler ou voulaient-ils se prendre pour Celui-qui-est ? (le Créateur a d'ailleurs un monde infinie et plus vaste encore que celui des vivants). Cette idée ne serait jamais arriver par hasard car ce fut un jour typique comme les autres, Shanya discuta avec un collègue de boulot japonais et bien qu'elle aime fumer et siroter en silence, un employé séduit par la beauté de la jeune femme et qui s'estima heureux de communiquer en anglais espéra décrocher un rendez-vous galant avec la belle princesse. La voleuse n'en avait rien a faire de cet asiatique mais il pouvait peut-être se rendre utile mais aussi afin de ne pas éveiller les soupçons, elle changea de sujet de discussion et lui demanda si le Japon ne posséderait pas un objet unique en son genre comme un genre d'artefact ou de relique ancienne, celui-ci se souvint alors que dans une île perdue se trouvant dans les archipels japonaise d'Hokkaido qu'il existait un objet mystique provenant d'un savoir ancien de l'époque féodale ou de l'ère Meiji, sa mémoire lui joua des tours car ce qu'il apprend a la jeune femme remonte bien a une trentaine d'année du temps ou il fut scolarisé en primaire mais quoiqu'il en soit, cet item s'apparenterait a un bijoux contenant des pouvoirs maléfique et qu'il aurait la forme d'un cristal, jamais personne n'y a mit les doigts dessus (sauf son propriétaire mais qui est désormais poussière depuis l'arrivée des temps modernes) et qu'il serait mise en exposition au public dans une vitrine avec d'autres objets issue du patrimoine de l'ère Meiji et dont la propriétaire actuelle actuel des lieux serait une tyrannique bonne femme à la tête d'une organisation secrète avec des yakusas. Jenna eut alors un regard étoilé a l'idée de son récit et souhaita alors s'y rendre...



*Qu'est-ce que j'aimerais que ce cristal soit mienne !... Oups.. euh...*

Le hic, c'est qu'elle avait penser a haute voix mais heureusement rien de machiavélique ne fut sorti de sa bouche, elle s'est retenu a temps ! La jeune femme fut alors embarrassée et le jeune cadre essaya de se montrer professionnel en faisant style (histoire de l'impressionner) en lui rétorquant que prochainement, il mettra les voiles à Hokkaido. Il ne faisait pas partis des riches célébrités ou étant une personnalité influente dans le milieu sociale mais comme il aime exercer de la chute libre en haute altitude et en plus un adepte des sensations forte, il s'était dit que si il en parlait un peu plus d'une autre facette caché de sa personnalité a sa collègue, il est quasi-certain que Jenna s’intéressera a lui ! Chose qui arriva plus vite que prévue, Shanya rentra alors dans son jeu en lui disant que ça serait bien si il pouvait l'emmener avec lui, vu qu'elle ne passait le plus clair de son temps entre le taf et chez elle, elle n'avait pas prit le temps de visiter le pays et a moins de comprendre le japonais ou du moins qu'elle puisse trouver un habitant qui parle l'anglais, elle ne sera pas sortie de l'auberge. Elle le questionna si il serait possible de ne pas faire un saut pas loin de cet archipel d'Hokkaido histoire de pouvoir prendre un beau cliché a eux deux et si il était d'accord avec sa requête, elle voudrait bien sortir avec lui. L'individu se nommant Rokujou alias "Rock" accepta avec joie et voulu bien l'embrasser sous le coup de l'émotion mais miss Coleman lui désigna plutôt la joue et qu'une bise amicale serait beaucoup plus simple pour une première approche relationnel et après avoir conclue son marché avec l'employé et de s'être informer sur les préparatifs de départ, elle lui fit un clin d’œil et retourna au bureau gratter les papiers.

Une semaine s'écoula depuis leurs accords respectif sur leur objectif et voilà qu'à présent les compères s'en allèrent a destination d'Hokkaido a bord d'un petit avion discret et normale, Rock fut vêtue d'une tenue sportive au couleur flashy et miss Aquinas habillait différemment de lui, tous deux vérifièrent que le package fut parfait et une fois que le pilote les prévint que l'endroit signalé ne fut très loin, son partenaire se lança le premier et en second Shanya. Une fois dehors, Jenna crut que son corps allait se faire happer par le ciel l'instant d'une seconde et heureusement pour elle qu'elle porta une paire de lunette translucide qui l'isola du vent glaciale qui souffla vers le bas comme une puissante tempête alors qu'en faite c'est le poids de sa masse qui joua sur la pesanteur et il fallait qu'elle respire doucement sinon elle se retrouvera avec une mort soudaine dans les airs a cause d'une crise cardiaque, Rock qui avait déjà parcourue le saut en vol plané avait une assurance a tout épreuve et avec l'inexpérience de miss Coleman qui ne fut encore que débutante dans ce domaine n'en mena pas large, elle tourna un regard angoissé vers son compagnon et quand elle vit que ce dernier agitait les mains vers les harnais, elle comprit qu'elle devait activer son parachute, elle ne savait pas comment faire et ce Rock qui montra l'exemple, il tira sur le harnais et il disparu brusquement tiré vers le haut par une toile rouge et blanche, Shanya voulu faire pareil, elle tira mais rien ne se produisit, elle tira encore une fois et plusieurs fois d'affilés mais la nacelle resta coincé et pour une raison énigmatique qu'angoissante, la toile de la parachute ne s'ouvrit pas...

L'employé prit sa caméra pendue a son cou par une ficelle et filma le paysage nuageux mais quelque chose le titilla, il remarqua l'absence de sa collègue, ce n'est pas normale et elle aurait du le rejoindre depuis une minute... A moins qu'il ne se passe quelque chose d'anormale, il eut une idée suicidaire, il sortit un flingue de type 50-AE "Double Eagle" de son holster et tira en l'air. Sur une puissante détonation "PAW !" , le parachute de Rokujou se troua et il perdit alors de l'altitude en tombant au sol comme un piquet. Shanya crut que sa dernière heure a sonner et le paysage montagneux avec ses pleines criblés de roche se rapprocha dangereusement, brusquement quelque chose s'arrima a son dos et elle aperçut alors son compagnon de route venue a son secours, il essaya de tirer a son tour désespérément sur le harnais mais il semblerait que la fermeture soit bloquer par un bout de textile et ne trouvant pas le temps d'y remédier car chaque seconde qui s'écoule est compté, il rangea son arme a feu et sortit un couteau de montagnard et découpa le textile du sac, alors qu'ils ne fut tous deux a moins de quatre-vingt mètre du sol, Shanya ressentit une forme de nausée lui monter en elle et elle se plaqua les mains sur sa bouche a travers les cheveux qui lui masqua le regard, elle n'avait pas idée de ce que gringalet de bureau avait derrière la tête mais elle lui fit confiance.

KKKKYYYYYYYYYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!   

Elle poussa un cri si aigu a faire rentrer les poussins dans leur coquille que même Rokujou avait les tympans de ses oreilles en feu, il avait réussi a trouer le sac obstrué de Shanya et avait actionner le parachute qui se déplia en une seconde comme un parapluie et ils remontèrent dans le ciel mais malheureusement pour eux le parachute fut déployé tardivement et avec le contre-poids de l'employé qui se trouva agrippé au cou de miss Twain, la jeune femme devint si blême qu'elle en perdit presque connaissance et rien qu'en voyant son visage, il crut qu'elle allait mourir et fit pression sur son ventre en se ceinturant vers son estomac en tentant de se protéger les yeux en gardant les paupières fermé par le frottement de l'air qui lui serait fatale et c'est sur un "BOUM" générale que les rescapés purent atterrir sur le sol sans trop de casse, Jenna qui s'était déjà retenue difficilement durant le plongeon ne put se retenir davantage et se vida instantanément vers le bas, Rokujou pour sa part s'étant cogner la tête mais sans trop de bobos allait pour sa part bien... Shanya fut soulagé d'être arrivé au sol saine et sauve avec son compagnon mais elle alors qu'elle voulu se relever sur une main, la surface du sol devint doux et moelleuse comme plastifié... Shanya baissa alors les yeux sur ses mains et qu'elle fut sa surprise de découvrir une femme blanche au visage recouvert de sécrétion immonde (et oui, Shanya avait le mal d'air en altitude et ce n'était pas sa faute si elle a gerber mais chut !...), visiblement, elle ne devait pas être d'ici ni une touriste, Rokujou avait un air effaré et avait un regard bizarre, miss Twain hésita a lui mette une gifle mais elle choisi plutôt de suivre son regard. Une combinaison moulante en cuir ou latex, des bottes a talons, un petit col de fourrure neige et un harnais comportant plusieurs poches a compartiment renfermant divers objet utile et des armes a feu ? Cette femme au regard maculé de gerbe fut surement pas une civile ordinaire car sa tenue sexy avait l'air de parler autrement au regard des tourteraux...
Journalisée

Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 556



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Janvier 30, 2017, 12:13:21 »

La sécurité des lieux était à la hauteur de ce qu’on pouvait s’attendre. Une villa fortifiée et ultra-sécurisée. Félicia s’avançait lentement au sol, sur les pistes, évitant les patrouilles de gardes. Ils portaient d’épaisses combinaisons blanches avec des cagoules, destinées à les protéger du froid. Tout autour de la villa, il y avait plusieurs cabanes avec des motoneiges, et divers gardes occupés à surveiller les lieux. Dans sa combinaison noire moulante, Félicia s’avançait rapidement, aussi discrète qu’une ombre, cherchant une poterne dans cette forteresse du 21ème siècle. Plusieurs entrées s’offraient en réalité à elle. Elle pouvait rejoindre les terrasses des appartements des invités, afin de dérober une carte d’accès, ou encore passer par les couloirs de maintenance, qui filaient le long des fondations de la villa, afin de récupérer les cartes d’accès d’ingénieurs ou de techniciens.

*Bon… La priorité, déjà, c’est de trouver un accès dégagé pour grimper sur le toit de la villa. De là, je pourrais rejoindre les autres parties de la demeure.*

Félicia s’approchait lentement d’une paroi, mais s’arrêta près d’une cabane, avec deux gardes à l’intérieur. Ils regardaient la télévision, mais étaient bien trop près du point d’accès que la Chatte Noire avait vu, à savoir une paroi qui grimpait, avec des points d’accès pour ses griffes. Elle se laissa tomber vers la cabane, avançant au milieu de sapins et de conifères, avisant les deux hommes, qui regardaient un match de sumo. La Chatte Noire se positionna derrière un tronc d’arbre, et attendit quelques instants.

La chance sembla lui sourire, car l’un des hommes se releva brusquement.

« Je vais pisser ! »

Félicia attendit, et le vit s’éloigner près d’un buisson.

*Parfait ! Comme quoi, parfois, ça fait du bien d’avoir une bonne étoile…*

La Chatte Noire se rua vers lui discrètement, et le neutralisa rapidement en lui sautant dessus. L’homme s’écroula mollement dans le buisson, et Félicia se dépêcha de le cacher un peu mieux, au cas où d’autres patrouilles passeraient par là. Prudente, elle s’approcha ensuite du second larron, qui buvait une tasse de café devant le match, où les deux colosses se heurtaient, en cherchant mutuellement à se pousser.

« Rooh putain ! Allez, merde, plus fort, gros lourdaud ! »

Félicia s’avançait silencieusement, ne faisant aucun bruit… Et frappa avec ses griffes.

Quelques instants plus tard, elle dissimula le corps endormi en le traînant dehors, puis se rapprocha ensuite du mur de la villa. Il était planté dans des rochers, montant jusqu’au toit. Elle l’observa encore, et hocha la tête.

*Facile…*

Elle allait grimper, quand…

Quelque chose lui tomba brusquement sur le visage, comme une sorte de liquide poisseux et collant, et elle tomba au sol, prise par surprise, s’écroulant dans la neige. Un liquide gluant venait de tomber sur son visage, et, quand elle, se retourna, elle vit un parachute qui venait à toute allure à proximité d’elle.

*Qu’est-ce que c’est que ça, putain ?!*

Elle réalisa rapidement de quoi il s’agissait, et l’horreur absolue se lit dans ses yeux.

« Putain… »

On lui avait vomi dessus ! C’était une blague, c’était forcément une blague ! On lui avait VOMI dessus ! Félicia sentit la colère lui monter au nez, pendant qu’un drôle de duo lui tombait tout droit sous le nez, s’affalant depuis leur parachute. Il y avait un homme, qui était inanimé, et une nana, qui se releva rapidement, le visage blême. Elle portait une combinaison en cuir, elle aussi, avec de fausses oreilles de chat sur la tête.

« Tu m’as VOMI dessus ?! »

Ce fut tout ce que Félicia dit, alors même qu’elle ignorait qui étaient ces deux tarés. Le fait est que, au-delà de cette question esthétique, ils avaient foutu en l’air l’infiltration de Félicia, car un parachute qui tombe si près de la maison ne risquait pas de passer inaperçu. La Chatte Noire regardait la jeune femme avec des yeux assassins, quand des bruits se firent entendre. Des hurlements et des bruits de pas venant d’autres gardes. Félicia vit également les reflets de lampe-torches.

« Merde, ils vous ont repéré… J’ignore qui vous êtes, les comiques, mais vous allez me payer ça ! »

Elle fila rapidement vers l’avant, et attrapa le poignet de la femme, l’emmenant avec elle. Plusieurs gardes les virent, et firent feu sans sommation, les balles heurtant les arbres.

« Allez, remuez-vous ! »

Félicia relâcha ensuite le bras de la femme, et se mit à courir plus vite, s’éloignant des gardes. Ses plans d’infiltration avaient changé, tout comme la priorité du moment. Il ne s’agissait plus de s’infiltrer, mais de…

…Se nettoyer le visage !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox