banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Leaves and steel (Pv Dehi)  (Lu 623 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« le: Janvier 05, 2017, 02:38:15 »

Le désert….cette masse imposante de sables chauds ici et là jonchée de dunes avait été bien plus grand que la Terranide aurait escompté. Ses pas l’avaient menés vers cette étendue aride et s’assurant d’avoir assez d’eau et de nourriture elle était partie à l’assaut de cette contrée désolée, voulant surtout savoir ce qui pouvait se trouver de l’autre côté. Bien évidemment, la Lycane n’était pas dupe et s’était doutée que la traversée ne serait pas chose aisée, elle avait passé la plupart de son temps  à l’abri du soleil lors des périodes les plus chaudes de la journée, attendant des heures plus fraîches pour continuer son voyage. Mais, le désert avait semblé sans fin et peu à peu, ses rations avait diminuées, laissant que pour finir une lycane sans eau ni nourriture depuis à présent  plusieurs jours.  S’humectant les lèvres à l’aide de sa langue, la Louve continuait de marcher, sentant instinctivement que si elle s’arrêtait, cela  pouvait lui signer son arrêt de mort. Voilà des jours qu’elle n’avait vu ni source d’eau, ni la moindre proie potentielle et son esprit était focalisé à présent sur le fait de trouver de quoi se substenter afin de ne pas passer de vie à trépas.

Quelle ne fut donc pas sa joie quand sa ligne de mire se posa sur une étendue aux couleurs émeraude à quelques pas de là. Une imposante forêt n’attendait plus que de l’accueillir et hâtive de se trouver à l’ombre des  arbres avec une grande chance de calmer sa faim et sa soif, la Louve pressa le pas, atteignant l’orée de la forêt bienfaitrice en quelques minutes.   S’arrêtant à l’ombre d’un grand chêne, elle souffla un coup, profitant de la douce brise qui emplissait les lieux. Ses oreilles se mirent à pivoter dans tous les sens, cherchant  à capter le moindre son, son odorat analysait au mieux les fragrances qu’il percevait. Commençant à s’avancer dans cette étendue d’émeraude, la Lycane chercha   pour commencer une source où s’abreuver.  Par chance, elle ne tarda pas à la trouver,  ses pas et son ouïe l’ayant mené jusqu’à une rivière où elle put se désaltérer. Remplissant aussi une gourde d’eau qu’elle accrocha à sa ceinture, la Terranide s’étira par la suite avant de se laisser tomber subitement en avant.

Lors de sa chute, ses membres se transformèrent spontanément, prenant une apparence plus animale et quand ses  mains à présent devenues pattes touchèrent le sol,  la Lycane avait revêtu son apparence lupine à la fourrure noire et bleutée.  Humant de nouveau l’air et la terre fraîche, la Louve se mis en chasse d’une quelconque proie. Sa soif avait été étanchée mais sa faim, elle continuait à lui martyriser l’estomac, elle devait se nourrir. Avançant silencieusement dans   la forêt, elle se mit en quête de son prochain repas, s’enfonçant toujours plus loin dans ce domaine végétale.  Pourtant petit à petit qu’elle avançait, la Louve commençait à  ressentir une certaine sensation, une étrange atmosphère magique à la fois  sereine mais pouvant tout autant être mortelle semblait remplir les lieux. Ou était-ce cette sensation d’être observée de toute part ? A vrai dire, la faim lui faisait faire fit de tout cela, après tout que serait une forêt sans vie ? N’était-il pas normal de se sentir observée ? Mais ce que la Terranide ne savait pas pour l’heure, c’était le fait que ce n’était pas de simples animaux qui posaient son regard sur elle et observant chacun de ses faits et gestes.

Finalement, le regard azuré du carnivore se posa sur ce qui ressemblait de loin à un équidé.  Encore une fois, la faim lui empêchait d’être parfaitement lucide,  sinon  la Terranide aurait remarqué qu’elle s’apprêtait à attaquer bien plus qu’un simple cheval : une licorne.  Ventre à terre, la Louve se mis à avancer vers sa cible, prenant garde à la direction du vent.  Puis, située à quelques pas du majestueux animale elle lança l’assaut, entamant une éreintante course poursuite à travers la forêt.  L’adrénaline aidant, la Louve poursuivait sa cible sans relâche, ses pattes s’enfonçant à peine dans le terre pour perdre le  moins de temps possible.  Petit à petit elle s’en approchait et prenant soudainement un plus fort appuie sur ses membres postérieurs, la Louve bondit en l’air. Ses griffes et ses crocs ne furent qu’à quelques centimètres de la licorne avant que surgissant du sol, de puissantes racines vinrent s’enrouler autour de son corps et l’entrainèrent violemment vers la terre,  ne laissant par la suite aucune possibilité de mouvement à la Terranide. Grognant, cette dernière tenta néanmoins de se libérer, s’agitant en tous sens. Elle aurait pu utiliser le feu pour s’en défaire mais la proximité des autres végétaux l’en dissuada. Après tout, la Lycane ne cherchait pas à créer un imposant incendie. Elle finit donc par se calmer, immobilisée par ses racines surgit de nulle part, tentant de réfléchir à un moyen de s’en défaire.  Se retransformer ? Au vue de sa position actuelle cela était fort risqué. Elle n’avait d’autre choix que d’attendre. Un hennissement lui fait relever le museau et devant elle, dans toute sa splendeur, se trouvait la licorne qui la jonchait et la jugeait.

Écarquillant le regard de surprise, la Lycane put enfin voir l’acte infâme qu’elle avait bien  failli commettre et fermant les yeux  tout en attendant d’être libérée ou pire, elle  souffla entre ses crocs :

« Désolé. »

Mais un tel mot pouvait il pardonner son acte ? Et était-ce la licorne qui avait provoqué cette éruption de racine ou était-ce une autre créature ? La Louve ne serait le dire, dans tous les cas, elle ne sentait pas son corps se faire attirer vers un autre lieu, elle écarte donc l’hypothèse d’une quelconque plantes carnivores pour l’heure, mais alors…quoi ?
« Dernière édition: Janvier 05, 2017, 11:06:29 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Dehilahy Tandroka
Avatar
-

Messages: 55



Voir le profil
FicheChalant
Description
Du haut de ses 198cm le Roi Cervidé à la couronne de bois veille sur son domaine forestier en tant qu'Avatar de la nature de Terra. Puissante créature musculeuse au regard amène, à la voix profonde et au sourire charmeur, Dehilahy ne porte jamais de vêtements même quand il visite des lieux plus civilisés.

[Timeline] -> Réveil et Domaine -> ...
« Répondre #1 le: Février 16, 2017, 03:12:24 »

Si la grande étendue de verdure et de troncs forme une parfaite barrière naturelle contre les véhicules de destruction, elle se laisse volontiers percer par les rayons du magnifique soleil actuellement à son zénith. Les fées déposent délicatement leurs petits pieds sur les plus hautes branches. Les Trolls préfèrent s'enfouir dans leurs grottes humides mais si douillettes. Les arbres même semblent étirer leurs longues extrémités vers l'astre bienfaisant. Pour les Licornes ce beau jour doit profiter à chacun c'est pourquoi elles se sont mises à l’œuvre pour tracer des sentier étincelants menant chacun et chacune vers les meilleures clairières baignés d'or.

Mais l'environnement n'en est pas moins un territoire sauvage, un des plus profond de Terra, dans lequel moult danger guettes quiconque oublie sa place. L'attaque fulgurante d'une louve affamée en fait partie intégrante. Bien que cruel le sort de sa proie est admis car telle est faite la nature et son cycle. Cependant nul n'attaque les plus pures des résidents, pas même les cobras géants si belliqueux, pas même les tigres si arrogants, pas même les visiteurs aveuglés par une telle splendeur.

Aux côtés de l'être délicat à la robe immaculé s'avance un homme bien plus grand. Il glisse ses longs doigts sombres à travers sa crinière en cascade et la flatte avant de la laisser partir d'un bref geste du menton. Le grand Roi Cerf se présente face à la prédatrice de toute sa prestance. Il est si grand vu d'en bas, la prise de ses pouvoir semble si forte qu'il écrase la pauvre bête contre la terre encore humide de la veille. Et quand il prend la parole sa voix fait taire le battement même de la sève le long des racines alentours.

"Bienvenue jeune fille."

La salutation est sobre et pourtant sa voix résonne. Elle est comme une caresse portée par le vent et frappant droit au cœur de sa sincérité malgré la correction évidente qu'il viens d'infliger. Plus Dehilahy approche et plus les racines s'assouplissent comme des serpents repus pour disparaitre dans le sol comme s'il n'avait jamais été retourné. Le cervidé au regard pesant et aux bois majestueux s'accroupit et propose sa main à la louve noir et bleu dont il a ressentis la transformation un peu plus tôt.

"Tout va bien. Je vais t'enseigner ce que tu ne pouvais deviner le ventre vide belle prédatrice."

Nul doute que le ton de sa voix se trouva bien plus serein et posé en cet instant que lors du précédent. Si la présence naturellement rassurante du monarque ne suffisait pas encore à l'invitée de ces lieux elle pourrait au moins accepter le cœur fraichement "cueillis" dans sa main toujours tendue.

"Mais avant de te lever pourquoi ne pas calmer les cris de ton estomac. N'en soit pas étonnée, ce cœur n'est qu'un parmi de nombreux autres de la créature à qui je l'ai ôté."

Un léger sourire paternel se dessina tranquillement sur les lèvres de l'avatar de la nature.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Février 16, 2017, 12:56:07 »

Quelle étrange sensation ! Les rôles étaient à l’instant inversés et c’était le chasseur qui était à la place de la proie. L’apparition du Monarque de le Forêt et la Louve immobilisée et impuissante ne put résister à la soudaine force des racines qui plaquèrent son museau contre le sol fraîchement humide en guise de punition. Mais l’étreinte s’en alla rapidement, laissant la possibilité à la Terranide de reprendre son souffle sans pour autant la délivrer pour l’instant. Son regard azuré se leva vers l’impressionnante créature qui se trouvait à deux pas de sa position. Leur posture respective bien différente l’une de l’autre donnait au Cerf une aura de grandeur qui semblait écraser la Louve. De tout temps, il était dit que le cerf, tout comme le lion était le roi de la savane, était le roi de la forêt et cette appellation ne sied que trop parfaitement à l’avatar de la nature qui se dressait devant Shad. Sa voix résonna, une formule de salutation sobre mais pourtant lourde de sens. La voix du Cerf résonna dans l’esprit de la Lycane qui…étrangement se sentie apaisée. Elle ne saurait l’expliquer mais ses battements de cœurs se calmèrent et sa respiration quelque peu hasardeuse se fit soudainement plus calme, comme si elle fut soudainement apaisée.

Il se mit soudainement à marcher vers elle et à cet instant, la Terranide sentit les racines qui la libérait de leurs étreintes. Pourtant, elle n’osa pas se lever, pas immédiatement. Son regard se posa sur la main qui lui était proposée afin de l’aider à se relever. Dans sa forme actuelle, il aurait été fort difficile d’effectuer pareilles actions mais la Lycane ressentit cela plus comme…une formalité, une preuve de bonne foi. Ses iris azurées glissèrent par la suite sur le cœur frais qui lui était proposé. L’avait-il réellement arraché à une créature d’ici pour le lui offrir ? Cela dépassait l’entendement ! Pourtant, la Louve ne s’imaginait pas refuser tel présent. Sans hâte elle se releva et se saisit entre délicatesse de l’organe.  Un « merci » brisa le silence et la Louve put se délecter d’un petit repas. De prime abord, elle crû que cela ne lui servirait qu’à calmer momentanément sa faim, pourtant…sa faim ne fut que grandement satisfaite. Repue, la Louve fit quelques pas en arrière et changea de forme, prenant une plus humanoïde, sa queue oscillant derrière son dos. L’appendice caudale se stoppa subitement et les oreilles de la Terranides s’abaissèrent face au Roi de ces lieux.

« Je…suis désolée…Je n’aurais pas dû l’attaquer… »

Tous et toutes savaient que les Licornes étaient la représentation même de la pureté, en attaquer une était un crime odieux et un tel acte pouvait des fois condamner l’âme de l’importun. Nulle parole, nulle demande de pardon ne pourrait expier ce que l’Okami avait failli commettre, aveuglée par la faim.

« Peut-être…serait-il plus avisé que je parte de ces lieux ? »


Pour la Louve elle était loin d’être la bienvenue en ces lieux, surtout après ce qu’elle avait failli faire. Si cela ne tenait qu’à elle, elle serait déjà hors de la forêt en cet instant, pourtant, elle ne saurait le dire pourquoi, elle attendait l’aval du Cerf et bien qu’un peu craintif de ses futures réactions, sa seule présence semblait encore l’apaiser. Bien évidemment la nudité totale du cervidé ne passa pas inaperçue mais que pouvait-elle dire ? En ces lieux, se parer de vêtements était-il foncièrement utile ? Si cet être était le maître de cette forêt, qui pouvait lui imposer la façon dont il devait se vêtir ? Mais pour l’heure, la Louve attendait, légèrement anxieuse.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Dehilahy Tandroka
Avatar
-

Messages: 55



Voir le profil
FicheChalant
Description
Du haut de ses 198cm le Roi Cervidé à la couronne de bois veille sur son domaine forestier en tant qu'Avatar de la nature de Terra. Puissante créature musculeuse au regard amène, à la voix profonde et au sourire charmeur, Dehilahy ne porte jamais de vêtements même quand il visite des lieux plus civilisés.

[Timeline] -> Réveil et Domaine -> ...
« Répondre #3 le: Mars 12, 2017, 10:11:14 »

Le Cerf secoua lentement sa majestueuse ramure en signe de refus. Il ne l'autorisait pas à rebrousser chemin par ce geste simple et le compléta en posant une main sur sa hanche pour mieux regarder de ses yeux tranquilles la Louve à présent Humanoïde. La nature alentours qui avait ressentis l'arrivée de son Avatar voyait à présent ses branches les plus fines ployer sous le poids des petites animaux venus l'observer. Des écureuils prenaient place aux côtés d'êtres bien plus fantastiques tels que les fées, les gnomes, les lutins mais aussi d'autres plus grandes. Un golem de mousse tenta de se cacher derrière un tronc non loin de la Louve aux cheveux bleus tandis que les faunes, hardis, couraient autour à travers les végétaux, comme des ombres. Une scène banale pour le grand Roi toujours heureux de ressentir les cœurs des enfants de Terra autour de lui. Son regard amusé se tourna vers les hauteurs et il salua d'un bref sourire une assemblée de fées mutines avant de reporter son attention sur la nouvelle venue.

"Nous sommes nos propres juges."

Le grand Roi cessa de parler une seconde pour lui laisse le temps d'intégrer ses paroles avant de reprendre.

"Cependant..." Dehilahy tourna lentement autour de la jeune femme. "Je tiens à ce que tu n'oublie jamais qu'en de rares occasions la faim ne justifie pas toujours la proie. Ce n'est pas un hasard si je me trouve dans cette partie reculée de la forêt. Mais pardonne moi j'oubliais de me présenter. Je suis Dehilahy Tandroka et cette forêt est mon domaine. A vrai dire, la nature toute entière de Terra est mon domaine."

Avec une grande douceur le Cervidé posa ses grandes mains sur les épaulières de la Louve. Bien que le métal eut séparé leurs corps, c'est comme si ses mains s'étaient posés directement sur les épaules nues, la Louve pouvait en ressentir l'agréable chaleur. La voix impériale se transforma en murmure intime.

"J'étais inquiet pour les magnifiques équidés, mais tu n'y est pour rien. A quelques heures au nord se trouve une partie marécageuse dans laquelle j'ai sentis quelque chose n'appartenant pas à la nature. Peut-être une technologie, peut-être autre chose qui sait. Je m'y rendait."

Le majeur du Roi effleura à peine une des oreilles au sommet des cheveux bleus en dessous de lui. Sans attendre la réaction de la jeune femme perturbée il s'en décrocha et pris la route, les troncs d'arbres se tordant pour le laisser passer.

"Allons-y."

Le Roi, impérial dans sa prestance comme dans ses actes ne se retourna pas. De dos on pût distinguer chaque muscle de son corps sculptural, se mouvants avec aise à travers son fin pelage, au fil de ses gestes assurés. Un peu de compagnie doué de parole dans ce qui s'annonce un périple intéressant est bienvenue, le Cerf ne peut que savourer sa chance d'être tombé sur la belle Louve qui le suivrait sans aucun doute avant que les végétaux ne reprennent leur place.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Mars 13, 2017, 04:43:20 »

Il n’avait pas eu besoin de parler pour lui faire comprendre qu’elle ne pouvait rebrousser chemin. Son simple mouvement de négation et son regard avaient suffi à la Louve pour comprendre qu’il lui interdisait pour le moment de quitter cette forêt. Elle hocha simplement la tête en signe de compréhension puis tourna un instant son attention vers les branches des arbres où elle put voir myriades de créatures, naturelles comme surnaturelles. Ce lieu était vraiment des plus étranges et à bien y regarder, une magie ancienne et puissante y résidait dans chacun de ses recoins. Un pouvoir ancien qui semblait particulièrement émanait du grand cerf. Il parla, la laissant septique sur les quelques paroles qu’il venait d’énoncer. Nos seuls juges ? Si ce qu’il disait était vrai, alors personne ne prendrait en considération autrui car ce qui est bon pour l’un peut être considérer comme infâme pour l’autre…

Remuant simplement sa queue d’un air lascif, la Lycane surveillait du coin de l’œil le Cerf qui s’était mis à tourner autour d’elle, ne manquant pas de la réprimander une seconde fois. Elle le méritait. Sa faim lui tiraillant l’estomac n’aurait pas dû autant l’aveugler et pour cela elle en était la seule coupable. A ce sermon, la Terranide baissa tout simplement ses oreilles en signe de repentir. Les mots n’étaient guères utiles car son corps parlait pour elle-même. Un mouvement de queue particulier, une posture des oreilles…Il n’était pas bien difficile de décrire l’état de penser de la Terranide pour autant qu’on était apte  à observer ces quelques détails.

« Attendez….Vous êtes, l’avatar de la Nature ? »


La stupeur put à la fois se lire dans le ton de sa voix ainsi que dans son regard. C’était insensé et pourtant…Cela pouvait l’être également. Des divinités sur Terra ce n’est pas ce qui manquait alors un digne représentant  de la faune et de la flore dans sa globalité…En quoi serait-ce étonnant ? Mais à présent, certains voiles de mystères purent être levés, notamment celui de cette sensation étrange émanant du grand Cerf. Sans savoir pourquoi, l’Okami s’était trouvée immédiatement bien frêle, bien faible lors de son arrivée. Outre le fait qu’elle avait été au même moment emprisonnée par des lianes, non la sensation avait été différente. Sensiblement différente. Et elle fut renforcée lorsqu’il posa ses mains sur ses épaulières. Elle les sentait sur ses épaules, comme si aucuns tissus ne les couvraient, comme si elle était dans son plus simple appareil. C’était…déconcertant. Et un peu effrayant également. Pourtant, l’air paternel de cet être calmer sa frayeur, l’apaisant.

Elle tressaillit légèrement au contact du doigt contre son oreille, clignant des yeux et secouant sa tête pour reprendre ses esprits. Venait-il de dire qu’un élément inconnu sembler perturber l’ordre et la tranquillité de sa forêt ? Quoi qu’il en soit, il était déjà en route, et le regard de la Terranide se posa sur le dos du cervidé.  Devait-elle le suivre ou pouvait-elle partir ? D’un côté, il lui avait interdit de rebrousser chemin et après l’acte odieux qu’elle avait bien faillit perpétrer…l’accompagner ne serait qu’un maigre coût à payer. D’autant plus que cette histoire venait de piquer à vif sa curiosité. Oh diabolique curiosité qui la poussait des fois à errer dans des contrées où nulle âme ne devrait se rendre.
 
« Hey…attendez ! »

Et en quelques pas rapides, la Lycane se retrouva  aux côtés de l’avatar de la Nature, remarquant également bien vite que les végétaux reprirent leur place initiale une fois que cela eut été fait.

« Je…vous accompagne, je vous dois bien cela après mon erreur…Et puis je suis également curieuse. – elle se tut une seconde avant de reprendre – Shad….Enchantée…Dehihahy..Tan…. »

Un juron lui échappa. Pas facile aussi de retenir un nom que l’on avait ouïe qu’une seule fois. Et avec toutes les pensées qui s’étaient bousculées dans son esprit, elle n’y avait pas réellement prêtée attention. Ou du moins, elle n’avait pas réussi à le retenir dans sa globalité. En espérant que le Cerf ne lui en tienne pas rigueur !
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Dehilahy Tandroka
Avatar
-

Messages: 55



Voir le profil
FicheChalant
Description
Du haut de ses 198cm le Roi Cervidé à la couronne de bois veille sur son domaine forestier en tant qu'Avatar de la nature de Terra. Puissante créature musculeuse au regard amène, à la voix profonde et au sourire charmeur, Dehilahy ne porte jamais de vêtements même quand il visite des lieux plus civilisés.

[Timeline] -> Réveil et Domaine -> ...
« Répondre #5 le: Mars 22, 2017, 04:37:58 »

Malgré la densité de la forêt d'émeraude le voyage se fît particulièrement fluide grâce au contrôle du grand cerf sur la nature environnante. Les haies rentraient sous terre pour repousser derrière lui, les arbres se penchaient sur le côté, les ronces s’aplatissaient en rentrant leurs épines acérés. Les animaux sauvages et autres bêtes magiques observaient avec une simple curiosité la nouvelle venue accompagnant le souverain de ces lieux. Même les plus violentes créatures vivant dans les profondeurs obscures se contentèrent de se lécher les babines en fusillant du regard la Louve depuis leurs cachettes. Plus ils s'enfonçaient et plus le sol devenait humide, mou, marécageux. La végétation elle-même changea lentement jusqu'à devenir plus aquatique et inquiétante, d'autant que le sol était recouvert à présent d'un tapis de fumé craché naturellement par de grosses bulles dans les marres de boue environnantes.

L'endroit était sombre et inhospitalier mais l'atmosphère tiède restait agréable. Pourtant quelque chose clochait ici, le Cerf le ressentais encore plus surement maintenant qu'il en était proche. Dans une des étendue d'eau sombre et stagnante une forme bien trop symétrique pour être le fait de sa nature résistait à sa vue. Ils allaient sans doute devoir plonger pour en découvrir d'avantage. Si l'objet pouvait avoir quelque chose d'inquiétant, au fond le grand Cerf se réjouis de l'inconnu et de la surprise que pourrait être cet éventuel péril. Quand on a passé plusieurs millier d'années au fond d'un Volcan après une très longue vie on se satisfait de la moindre surprise.

Un bruissement fît ciller son oreille. Des curieux l'auraient-ils suivis malgré le danger de la zone? Il n'était pas rare que des habitants de la forêt suivent ses pas mais habituellement ils évitent les endroits dangereux. Le Cervidé laissant la nature à ce qu'elle est, proies et chasseurs, il n'en sauverait aucun du péril s'ils venaient à se retrouver en danger. Et cette fois le joker d'être une Licorne n'opèrera pas. Quand il reporta son attention qui était toute concentrée sur l'objet inconnu vers a forêt il sourit et observa une ombre derrière un tronc d'arbre. Des yeux rouges dégoulinants de sang, une peau couverte d'obscurité, des griffes longues et fines qui se posent doucement sur l'arbre en y laissant des traces qui ne guériront jamais. Certains enfants de Terra ont reçu un véritable don pour effrayer. Pourtant la créature abjecte ne regarda pas le Roi mais sa suivante, les iris blancs faisant le point dessus comme s'il s’apprêtait à la dévorer. Un petit grognement qui se répercuta en écho fît sursauter la bête, le Cerf lui interdisait cette proie.

"Elle est mon invitée, retourne dans les ombres. C'est un domaine particulièrement dangereux pour les non-initiés. Ici vivent des Êtres très anciens, très respectueux des règles." Il ajouta en souriant. "De mes règles."

Il se tourna vers la jeune femme en soupirant, n'aillant pas vraiment pensé à ces fauteurs de trouble qui n'hésiteraient sans doute pas à rafler la Louve dans son dos s'ils estimaient sa présence dérangeante.

"Bien qu'étant nos seuls juges comme je l'ai dis, il est une chose admise dans la nature. On ne porte pas de vêtements. Évitons de les froisser, nous sommes chez eux après tout."

La main posé nonchalamment sur sa hanche, c'est comme si le grand Roi se présentait pour la première fois à la belle dans sa splendide nudité virile en lui offrant un clin d’œil. Sans aucune gène dans le regard, et même un petit éclat taquin au fond de l'iris, il ne détourna pas le regard en attendant qu'elle s'exécute.

"Une fois que ce sera fait nous plongerons dans cette mare en cherchant l'entrée de... je ne sais pas trop ce que c'est. Rassure toi si tu vois des ombres dans l'eau, ce sont des anguilles géantes mais elles ne te feront aucun mal tant que tu t'accroche à moi."
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Mars 22, 2017, 06:15:29 »

Un grognement se fit entendre au cœur du marécage et cette fois il ne venait ni de la créature datant d’un temps immémoriaux, ni de l’avatar de la Nature lui-même. Il venait tout simplement de la Lycane qui ne semblait que très peu appréciée ce qu’elle venait d’entendre. Faire une telle requête en cet endroit, cela ressemblait à une fort mauvaise blague. Croisant les bras et fixant le Cerf, la Louve ne répondit pas dans un premier temps, laissant glisser son regard vers la créature qui continuait de la fixer semblant attendre elle aussi qu’elle s’exécute. A vrai dire, c’était comme si la Nature elle-même attendait que l’Okami se dévêtisse et ne soit donc plus que dans son plus simple appareil. L’agitation de son appendice caudal dans son dos permettait aisément de démontrer l’agacement dont sa porteuse faisait face. Elle reporta son attention sur le Cerf  le détaillant alors qu’il n’affichait aucune pudeur, fier du corps que la nature lui avait offert. Une petite coloration rouge s’imprima sur les joues de la Terranide et finissant par décroiser les bras, elle soupira :

« C’est ton domaine, je vais donc me plier à tes règles. Mais fait en sortes que je récupère ce qui m’appartient quand tout cela sera fini. »


Elle se recula d’un pas et entreprit de se dévêtir, retirant également les armes qu’elle portait. Peu à peu, le corps nu de la Terranide se découvrait devant les yeux de Dehihaka. Bientôt ses affaires reposaient sur une espèce de lit de mousses qui étrangement se mit à les englober pour les mettre en sécurité. Posant une main sur sa hanche,  la Lycane soupira, un frisson lui parcourant l’échine. Son corps n’était pas doté de poil comme le cerf et la nudité avait un aspect bien moins pratique que pour ce dernier. Un bref coup d’œil vers la créature lui permis cependant de savoir que son geste semblait l’avoir calmé bien qu’elle restait toujours sous sa surveillance.

« Attends voir… »

S’approchant du rebord du marais, la Louve observa l’étrange structure au loin.  Son corps svelte et légèrement musclé était caractéristique d’une vie à la dure, une vie dans les régions sauvages de Terra. Quelques petites cicatrices des précédents combats couraient sur son corps mais ces dernières ne seraient bientôt plus qu’un vague souvenir. La Louve tentait tant bien que mal de garder une certaine forme et le rythme de vie qu’elle avait choisi permettait sans difficulté de lui octroyer cela.  Sa queue se remis à battre légèrement dans son dos, cette fois plus sereinement, l’air s’était un peu réchauffé et il était à présent «  supportable » de se retrouver dans sa tenue d’Eve. Ouvrant sa paume vers le haut, elle y fait apparaître une petite sphère de feu qu’elle fit voler vers la structure afin de mieux l’éclairer. Particulièrement la surface de l’eau avant de refermer ses doigts en un poing et d’éteindre la sphère.

« Il y’a une entrée  sur le flanc ouest de cette …chose….Mais à ce que j’ai pu voir elle est assez en profondeur. Je ne sais pas pour toi, mais je n’ai pas le don pour respirer sous l’eau. J’espère simplement que mise à part les anguilles géantes qui sont pacifistes, nous n’aurons pas de mauvaise surprise…. Je dois m’accrocher c’est cela ? Après toi. »


Sur ses mots, elle lui laissa la place, le laissant entrer dans l’eau marécageuse avant de tout simplement s’accrocher à son dos, ses mains contre ses épaules y imprimant une  forte prise. Un marécage…Il fallait que ça soit un marécage ! La plongée n’allait pas être de tout repos.  Prenant une goulée d’air, la Lycane plongea entraînée par le Cerf et se dirigeant vers l’étrange structure.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Dehilahy Tandroka
Avatar
-

Messages: 55



Voir le profil
FicheChalant
Description
Du haut de ses 198cm le Roi Cervidé à la couronne de bois veille sur son domaine forestier en tant qu'Avatar de la nature de Terra. Puissante créature musculeuse au regard amène, à la voix profonde et au sourire charmeur, Dehilahy ne porte jamais de vêtements même quand il visite des lieux plus civilisés.

[Timeline] -> Réveil et Domaine -> ...
« Répondre #7 le: Juillet 17, 2017, 03:36:37 »

Que d'excitation pour cet inconnu. L'espoir du Cerf pour ce qui pourtant pourrait bien être un nouveau péril pour son domaine n'avait d'égal que son envie de passer plus de temps avec l'enfant incrédule agrippée à son dos. Cette pensée le fît sourire car par réflexe il pensa d'elle enfant, mais de Terra, car il ne faisait aucun doute malgré sa jeune existence que la louve était une femme dans le plus bel age pour sa race.

La plongée n'en fût pas vraiment une, le cerf se contenta de se laisser porter par l'eau de manière détendu. C'est comme si une créature invisible les avait agrippés et les tiraient vers les profondeurs avec une force irrésistible et à une vitesse difficile à suivre même pour une créature aquatique. Aussi le voyage ne fût pas très long et l'entrée présumé de l'artefact bien vite découverte. Il s'y engouffra de lui-même en laissant la nature reprendre son cour naturel. Tout d'abord il pût se rendre compte à quel point l'objet pouvait être grand vu l'entrée digne de sa stature, mais aussi que le corridor inondé atteins en premier lieu était formé d'une matière inconnue. Il nagea encore un peu à tâtons en s'assurant que sa protégée retenait toujours bien son souffle et fini par activer un mécanisme en frôlant une console.

Une lumière verdatre fantomatique illumina l'endroit en chassant l'eau de cet étrange sas d'entrée tandis-que que se refermait la porte d'entrée. Un bruit semblable à celui d'une sirène retentis une fois le vidage terminé et une nouvelle porte se déverrouilla. La technologie Tekhane n'avait rien d'inconnu pour le Cerf bien qu'il ne l'ai jamais apprécié. Bien souvent c'est contre elle qu'il avait dût défendre la forêt. Mais cet endroit, ce vaisseau peut-être était encore autre chose et ce fait fît frissonner son échine. Il se retourna face à la louve trempée tout souriant.

"Je crois que cet objet ne viens pas de Terra. Incroyable..."

Le grand Cerf ne percevait même plus la nature autour de lui, plus aucune connexion avec Terra, c'est comme s'ils se trouvaient dans un monde à part loin de sa chère planète, loin de son rôle d'Avatar de la nature. Pourquoi alors s'en réjouissait-il autant? Le péril était grand, et si jamais ils ne sortaient jamais? Si jamais cet endroit avait été conçu pour le piéger... Il plissa les yeux et posa sa grande main paternelle sur la joue de la jolie louve et en décolla quelques uns de ses cheveux couleur ciel tout humides.

"Toi tu est une chasseuse, rusée et habile. Je suis sur que si on sort d'ici ce sera grâce à toi." Il caressa la joue avant de l'observer une nouvelle fois malgré sa pudeur fragilisée. "J'ai toute confiance en toi, Shad. Oh, et tu peux m’appeler Dehi bien sur."

Il ponctua sa phrase d'un éclat de rire qui aurait chassé toute une armée de faucheuses démoniaques en ouvrant la porte suivante donnant sur un nouveau couloir éclairé par la même lueur sinistre. Après ce premier pas il serait en pleins dans l'aventure, une chance peut-être unique de redevenir l'espace d'un moment le simple Terranide qu'il fût mais dont aucune racine ne peut se souvenir depuis le temps. De ce premier pas il franchis le seuil de son espérance mais s'arrêta cette fois pour tenir la porte à sa précieuse alliée.

"J'ai hâte de découvrir les secrets enfouis entre ces murs inconnus."
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Juillet 21, 2017, 07:09:17 »

Trempée et  tremblante de froid, la Terranide observa avec un peu de difficulté l’endroit où ils se trouvaient à présent. Dieu qu’elle avait remercié que ce cerf soit l’avatar de la nature et que de ce fait, la plongée sous-marine ne fut  qu’un court et mauvais moment à passer. Néanmoins, cela lui avait pas empêché de ressentir une fois à l’air libre le froid lui parcourir l’échine. Elle ne lança qu’un simple regard à la déité, lui interdisant sans prononcer le moindre mot que ses gestes, bien qu’amicales n’aillent plus loin. Ce n’était après tout ni le lieu ni l’instant. Elle fit par la suite un pas, s’approchant de l’entrée avant de s’arrêter.

« Je n’aime pas cet endroit…Mon instinct me crie de m’en aller…Et je ne pense pas que ce sera grâce à moi si nous ne s’en sortions, c’est..un lieu qui m’est complétement inconnu… »

Non, aucun des deux protagonistes n’avaient l’avantage sur l’autre dans cet étrange édifice, tous deux partaient avec un certain pied d’égalité.  Bien que peu confiante quant à ce qu’ils allaient y trouver, la Lycane inspira un bon coup et traversa la première porte rapidement suivit par le Cerf. Elle marcha en observant l’endroit, ses doigts frôlant les murs, ces derniers étaient d’un noir métalliques et semblaient être …organiques. Une légère humidité  y était présente. Dans l’autre pièce cela pouvait être dû à l’eau qui y avait stagnée mais là…C’était comme si cette surface trempée était naturelle qu’elle était faite ainsi.

« C’est la première fois que je vois des murs ainsi…je doute que ce soit un appareil des Teckhannes c’est..loin d’être leurs genres…Tu penses vraiment que cela viendrait d’autre part ? Mais alors…d’où ? Et comment serait-il arrivé là ? Et … »

Elle se figea, ramenant soudainement ses mains contre ses bras pour les frotter avec vigueur, une légère buée d’air permettait de voir la respiration de la Louve. L’air devenait plus frais, plus froid et trempée comme elle l’était,  la Terranide  tremblait de tout son corps. Elle ouvrit une de ses mains, cherchant à faire apparaitre des flammes pour se réchauffer mais rien, pas la moindre magie.

« Su…Super…. » marmonna t’elle entre ses crocs et le pire c’est qu’il n’y avait aucune traces d’obsidiennes !

Si  le Cerf sentait son lien avec la Nature de Terra être coupé, la Louve n’était pas pour autant épargnée et ses capacités furent également scellées.  Bha ! Ce n’était pas comme si  sans cela elle était prise au dépourvue ! Il lui restait encore ses armes…Ha..Ha ben non.  A cette pensée, la Lycane gromella et pressa soudainement le pas,  tout en continuant à frotter ses mains contre ses bras pour tenter de réguler sa température avec l’air ambiant qui devenait plus froid.

« Dépêchons-nous, j’ai l’impression de n’être qu’un louveteau ici, je n’ai ni mes armes, ni ma magie et j’ai froid bordel et tu entends ? »

Plusieurs sons étranges venaient de résonner dans cette étrange carcasse, des sons que la Terranide n’avaient jamais entendus par le passé. Plusieurs voies se présentaient au duo et l’Okami bougeait ses oreilles afin de déterminer la  source du bruit, elle indiqua rapidement le couloir de gauche.

« Tu…veux aller voir ? »

Après tout, ils étaient là pour explorer cet endroit et plus vite ils auront compris à quoi ils avaient affaires, plus vite ils pourront en sortir.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Dehilahy Tandroka
Avatar
-

Messages: 55



Voir le profil
FicheChalant
Description
Du haut de ses 198cm le Roi Cervidé à la couronne de bois veille sur son domaine forestier en tant qu'Avatar de la nature de Terra. Puissante créature musculeuse au regard amène, à la voix profonde et au sourire charmeur, Dehilahy ne porte jamais de vêtements même quand il visite des lieux plus civilisés.

[Timeline] -> Réveil et Domaine -> ...
« Répondre #9 le: Novembre 20, 2017, 12:59:32 »

Les oreilles haut perchées du grand Cerf avaient perçu les même sons distordus que la lycane. Il pris un instant pour fouiller au plus profond de sa mémoire ancestrale, mais jamais de son existence il n'avait entendu des sons aussi étranges. Pourtant son empathie toute naturelle lui souffla un sentiment à l'écoute de ces longues complaintes. Passant devant la louve pour faire face au prochain couloir il plissa les yeux.

"Est-ce que c'est... du chagrin? Je ne sais pas pourquoi mais ces bruits me fendent le cœur."

Mais le grand Roi, aillant depuis très longtemps oublié ce que pouvait signifier le mot prudence, s'avança sans crainte de sa longue démarche. Un escalier descendant menant à un nouveau couloir donnant sur de nombreuses portes gravés de symboles luminescents. Dehilahy les ignora en suivant le bruit s’amplifiant à mesure de ses pas. Au bout du couloir une porte plus lourde que les autres donnait sans doute sur la présence inquiétante qu'ils entendaient.

"Shad, reste derrière moi. Tout va bien se passer."

L'expression du Cervidé n'avait plus grand chose de rassurant, il était concentré, les muscles tendus, le poing serré. Il agrippa ce qui semblait être un levier sur la porte et l'activa. La porte s'ouvrit doucement dans un bruit de mécanisme complexe et poisseux pour révéler une pièce... étrange. Si le seuil présentait un bout de la passerelle sur laquelle ils se tenaient, elle faisait bien vite place à un sol d'un noir profond sur plusieurs dizaines de mètre. La pièce semblait vaguement ovoïde avec plusieurs appareils inconnus contre les murs, fait de la même matière que le sol mais pulsants de la lumière verte fantomatique éclairant l'ensemble de cet endroit. Le cerf posa un pied dans les ténèbres de ce sol et ouvrit grand les yeux. Il agrippa sa tête à deux mains et manqua de perdre l'équilibre quand une onde de choc se forma de ses pieds jusqu'aux bords de la pièce, soulevant le sol comme de l'eau.

"Gnn ! Je... Je l'entend hurler." Il se tourna vers Shad, ses yeux étincelant du même vert qu'ils côtoient depuis le début. "Il cherche à me... Contrôler..."

Dans son esprit tout basculait, comme si il était rongé par des millions d'asticots. Il entendait des hurlements, des pleurs, il voyait des lieux étranges et distordus d'espaces inconnus. Il voyait des créatures, des combats. Il ressentais leur détresse, leurs ambitions, les espoirs mais aussi leur cruauté. Mais le Roi Cerf ne saurait être manipulé aussi facilement même par un être venu d'ailleurs. Sa volonté pris le dessus d'acier pris le dessus et dans un brame terrible le sol à ses pieds se fissura. Il mis un genoux au sol suite à cette terrible épreuve pour son esprit.

"Aah... aah... On doit partir... Ces voix qu'on entendait n'étaient là que pour nous attirer ici... Ils ont besoin d'énergie pour s'éveiller... aah... cette pièce va nous vider de nos forces si on s'attarde."

Il indiqua les sortes de capsules le long des murs.

"Je ne tiens pas à rencontrer des créatures fonctionnant ainsi. Aide moi s'il te plait je ne me sens pas très bien."

La porte se referma soudain. Un bruit retentis comme une alarme. Un des sarcophage bio-luminescent s'entrouvrit alors... Il semble que l'énergie du grand Roi ait été suffisante au moins pour l'un d'entre eux. Dehilahy lutta pour garder les yeux ouverts. La situation était critique, et ils ne savaient même pas encore sur quel genre de monstre ils allaient tomber.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Décembre 05, 2017, 05:58:38 »

Rassurée ?  Loin de là ! Mais la Louve avait-elle le choix ? Bien qu’elle fût actuellement sous la protection du Roi Cerf, l’inquiétude demeurait dans son esprit. Et si tout cela n’était qu’une sombre mascarade ? Et si un évènement horrible était sur le point de leur arriver ? Mais elle ne pouvait faire marche arrière. La seule chose que la Terranide pouvait faire en cet instant était de suivre Dehilahy et de guetter tout danger potentiel qui pourrait leur arriver dessus. Mais  ce ne fut pas une menace physique qui vint à leur rencontre mais plutôt psychique. Elle aussi porta ses mains à sa tête, grognant de douleur en étant contrainte d’être  spectatrice de visions et de sentiments qui n’étaient pas les siens. Elle posa un genou au sol, sa tête toujours prise entre ses mains, cherchant à chercher les intrus qui avaient pénétrés son esprit. Et puis soudain, un long et puissant brame se fit entendre et les voix dans sa tête s’estompèrent. 

« Je…Je suis d’accord… »

Partir. Oui ils devaient partir de cet endroit avant qu’il ne soit trop tard. Mais tandis que la Louve se relevait, titubant légèrement encore sous le coup de l’attaque psychique, elle se retourna subitement en entendant la porte, l’unique point d’accès à cette pièce maudite, se refermer et leur retirer toute possibilité de retrait.

« Ce n’est pas vrai ! »

Elle s’y dirigea rapidement, cherchant un quelconque mécanisme pour l’activer, pour l’ouvrir et sortir d’ici au plus vite. Mais quand l’alarme se mis à retentir, elle s’arrêta et observa le caisson qui venait de s’ouvrir. Cela ne présageait réellement rien de bon. Une fumée poisseuse s’en échappa, coulant sur le sol et parvenant presque aux pieds des deux Terranides avant de disparaître subitement. Mais le plus intriguant était la créature qui venait d’apparaître dans leur champs de vision. De forme humanoïde, elle était principalement noire et pulsait d’une aura verte. Son corps était dépourvu de tout artifice et semblait avoir une apparence visqueuse et modelable. Sans un mot, les étrangers s’observèrent en silence. La Louve eut par réflexe un mouvement de recul, cette créature ne lui inspirait nullement confiance et ses doutes furent confirmés lorsque cette dernière frappa.

La silhouette humanoïde fit naitre des lianes noires depuis son corps qui foncèrent vers les deux intrus, les frappant avec force et vivacités. Lâchant un juron, l’Okami tentait au mieux d’éviter ses attaques qui devenaient au fur du temps de plus en plus rapide et précise. Etant dépourvue de ses armes et de ses pouvoirs en ces lieux, elle ne pouvait que jouer la carte de la défense  ainsi que sur le Roi Cerf.  Mais elle continuait également à tenter de trouver un moyen d’ouvrir cette fichue porte avant de subitement sentir une liane s’entourer autours de sa taille.

« H..Hey ! »

Visqueuse, poisseuse et collante, l’arme de la créature ne semblait vouloir lâcher la Terranide et la souleva comme un fétu de paille en l’air avant de la percuter sur les murs de la pièce ainsi que sur le sol dans l’objectif de la sonner.  Mais le Cerf était loin d’être oublié et lui aussi se voyait entouré d’innombrables lianes visqueuses qui le paralysait au maximum. Bien que d’apparence chétive, cet être luminescent avait une force titanesque et n’avait ainsi aucun problèmes pour « contrôler » ces deux opposants. Un sifflement se fit entendre tandis qu’il déplaçait les deux Terranides pour qu’ils se retrouvent l’un contre l’autre.

Encore sonnée, la Louve réalisa un peu plus tard sa position, cherchant à se dégager de l’emprise avant que cette dernière ne se renforce subitement. Serrant les dents elle écarquilla subitement les yeux en sentant de nouveaux appendices visqueux courir le long de son corps et s’attaquer à ses parties érogènes. Le Cerf n’était également pas oublié et la créature cherchait à raviver sa vigueur en caressant sa virilité.  Le souffle court, la Louve regardait le Roi espérant qu’il trouve un moyen de mettre fin à tout ceci. Un autre sifflement et un bruit plus spongieux se firent entendre comme si la créature se préparait à déguster un copieux repas.

Continuant de manier la Louve et le Cerf comme s’ils n’étaient rien de moins que de simples poupées de chaire, elle força l’une à écarter ses  cuisses, ouvrant ainsi l’accès à son intimité sur laquelle elle se mis à frotter l’un de ses appendices avant de subitement le retirer et d’approcher Dehilahy contre elle. Se fichant éperdument si les deux étaient consentants ou non, elle les lia dans une étreinte vielle comme le monde.  Rejetant sa tête en arrière, la Louve serrait ses crocs, et sentit bien vite son corps se mouvoir de lui-même contre le membre imposant de la divinité. Non, il ne bougeait pas de lui-même, on la faisait bouger tout comme on faisait bouger son compagnon de route.  De plus, elle sentait encore les appendices parcourir son corps dans chacun de ses recoins, frottant contre une entrée plus étroite avant de s’y faufiler rapidement.

« De…Dehi fait… »


Sa supplique fut arrêtée par un tentacule poisseuse et collante qui vint s’engouffrer entre ses lèvres et se mettant à bouger tel un membre masculin. Et bien que la gueule du cerf soit encore libre de toute intrusion, ce dernier pouvait aussi sentir qu’on forçait un passage plus étroit. Entre temps, la créature continuait à émettre différents sons et si les deux Terranides pouvaient regarder vers les tentacules, lianes et autres immondices qui jouaient avec eux, ils pourraient voir circuler au sein de ces derniers une sorte d’aura,  comme une nourriture provenant d’eux et qui constituait le repas de l’être inconnu, le rendant au fur et à mesure de plus en plus fort.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Dehilahy Tandroka
Avatar
-

Messages: 55



Voir le profil
FicheChalant
Description
Du haut de ses 198cm le Roi Cervidé à la couronne de bois veille sur son domaine forestier en tant qu'Avatar de la nature de Terra. Puissante créature musculeuse au regard amène, à la voix profonde et au sourire charmeur, Dehilahy ne porte jamais de vêtements même quand il visite des lieux plus civilisés.

[Timeline] -> Réveil et Domaine -> ...
« Répondre #11 le: Février 09, 2018, 03:51:31 »

L'ancêtre ne se souvenait plus de la dernière fois qu'il avait été mis à mal. En fait, l'avait-il déjà été? Même pour son emprisonnement au cœur du volcan c'est la magie qui l'avait arrêté et entravé sans réussir à le blesser physiquement. Une terrible faiblesse se révéla pour la première fois aux yeux du Cerf. Il n'avait jamais été blessé... Ce sentiment était nouveau, perturbant. Un genoux au sol il ne compris pas cette main tremblante devant ses yeux. Il fît le parallèle avec les proies acculés face à leurs prédateurs. Se pouvait-il que lui, le grand Roi, Avatar immortel de toute la planète Terra, puisse ressentir... de la peur? Son regard s'écarquilla d'avantage et pourtant son champs de vision se rétrécit pour ne plus voir que sa main tremblante, symbole de son échec. Tout ça était si soudain, son esprit n'était absolument pas prêt à encaisser et la suite ne fît que renforcer son impuissance quand au loin il entendis la voix de la louve qui venait d'être faite prisonnière.

"Schad... Schad?"

Son cœur manqua un battement en la voyant soulevée du sol par l’indicible adversaire qu'il avait contribué à réveiller.

"Non !"

La main tendu vers elle pour la secourir, il fût lui-même agrippé jusqu'à se retrouver manipulé comme un vulgaire pantin. Le membre tendu de force s'enfonça durement ce qui ajouta à son malaise car plus que lui-même, il s'était fait un devoir de garantir la sécurité de son invitée. Tout était de sa faute, entièrement sa faute. Sa curiosité, sa trop grande confiance en lui... Mais quel idiot d'avoir été assez orgueilleux pour se croire invincible ! La punition ne se fît pas attendre quand un des appendice noir se durcit autour d'une de ses cuisse pour se durcir en fin de course, son extrémité s’engouffrant largement en lui pour lui infliger de sévères aller-retour ébranlant tout son corps flottant au dessus du sol à présent couvert de glyphes vertes de plus en plus illuminés. Le point central étant la créature dont les traits s'affinaient à chaque nouveau mouvement, à chaque nouveau butoir du Cerf viril au plus profond de l'antre de la louve. Dans sa tête les images revinrent, plus précises. Il se voyait dans son sanctuaire accompagné de Schad, étendus tout deux sur un sol mousseux pour s'abandonner aux plaisirs. Sa volonté ne devait pas faillir, il devait lutter de toute ses forces pour résister à cette illusion de miel qui ferait définitivement de lui une nourriture pour les autres créatures de cette pièce. Il ne pouvait flancher et pourtant... Quelle douce ambiance que celle de son temple de pierre et de racines, les bougies des fées si odorantes affolants les sens en projetant cette lumière orangée si intime sur les murs... Et cette couche délicieusement confortable de mousse sur laquelle la louve est allongée... Hésitant un instant il fini par entrelacer leurs doigts, son esprit oscillant dangereusement quand il commence à ressentir petit à petit plus de plaisir que de détresse.

Non... Non... Et pourtant...

Les yeux du Roi entravé se tintèrent du même vert parcourant le sol et le corps révélant une forme quasi-complète à présent. Une forme humanoïde bien plus définis dont les yeux apparurent soudain sur son visage sombre comme deux ronds verts scintillants. Si Dehilahy était désolé pour la louve, il ne pouvait plus s'en rendre compte à présent, enfermé dans le rêve de luxure conjoint de son esprit lié au sien.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #12 le: Février 15, 2018, 07:55:55 »

Non…non ça ne pouvait pas se passer ainsi ! Les sensations se bousculaient dans l’esprit de la Terranide. Douleur et plaisir, peur et confiance…l’être qui se jouait d’eux n’avait que faire de leurs sentiments, ses tentacules enroulées autours de ses proies, les forçant à un coït qui le régénérait. Ses appendices frottaient toute zone susceptible d’attiser du plaisir, tout comme son illusion faisait perdre aux deux Terranide la notion de réalité.

Non..non ce n’était qu’un rêve chimérique ; une mortelle illusion ! Lorsqu’elle parvient à entre-ouvrir ses yeux pour regarder le cerf, la Louve vit qu’il avait succombé et qu’il n’était plus qu’un pantin. Elle abaissa ses oreilles et poussa un plus long gémissement étouffé par ma tentacule dans  sa bouche tandis qu’une autre venait d’accélérer ses allées et venues dans son fondement. Et pourtant…par un quelconque miracle, elle n’avait pas encore succombé comme l’avatar. Ou bien était-ce dû à ses quelques expérience auprès de démon de la luxure ? Car la Louve ne pouvait le nier, son esprit était bien moins pur qu’il y’a quelques années à peine.

Elle ferma les yeux tentant de réfléchir dans ce déferlement de sensation avant de subitement les ouvrir, la peur se lisant dans le fond de ses prunelles. La créature au centre avait déployé d’autre appendices mais cette fois non destinée à prodiguer un quelconque plaisir. Bien au contraire, la tentacule, une pour chaque Terranide  sembla s’ouvrit telle une gueule affamée, partant de la pointe de leur pied pour venir les engloutir petit à petit.

Non, non ils ne pouvaient pas finir ainsi ! La Louve sentait la « gueule » gluante progresser le long de ses jambes. Jambes qui étaient si enserrées qu’elle n’arrivait plus à les bouger. Une solution ! Vite ! Sans plus réfléchir, la Lycane mordit de nouveau la tentacule entre ses lèvres. La réponse de la créature fut immédiate. Elle accéléra encore ses mouvements.

Une autre solution….Mais quoi ? Le temps lui manquer et elle commençait à défaillir. A moins que…oui ! L’illusion ! C’était un pari risqué mais si elle parvenait à réveiller à temps Dehi...Ainsi la Louve se laissa aller au chimérique rêve. Oh quelle douceur ! Quel plaisir ! Elle le dégusta, le partageant avec joie avec le grand cerf ! Pourtant..il fallait agir et dans cette douce étreinte la Lycane essayait de réveiller l’Avatar. Entre temps, les gueules étaient arrivées au niveau de leur bassin

Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Dehilahy Tandroka
Avatar
-

Messages: 55



Voir le profil
FicheChalant
Description
Du haut de ses 198cm le Roi Cervidé à la couronne de bois veille sur son domaine forestier en tant qu'Avatar de la nature de Terra. Puissante créature musculeuse au regard amène, à la voix profonde et au sourire charmeur, Dehilahy ne porte jamais de vêtements même quand il visite des lieux plus civilisés.

[Timeline] -> Réveil et Domaine -> ...
« Répondre #13 le: Février 16, 2018, 05:51:16 »

Des heures, des secondes, des jours? Le Cerf ne savait plus très bien depuis combien de temps ils étaient là, allongés sur le sol du temple. Si tôt la question posée qu'elle s'envola de nouveau au loin dans un recoin de son esprit. Le visage doux et souriant, extasié de la louve constituait sa seule préoccupation. Après une énième étreinte, il glissa une main dans ses cheveux qui passèrent à travers ses doigts, fantomatiques. Quelque chose n'allait-il pas? Son imagination lui joua encore un tour lorsque le visage devint flou et la pièce grisâtre. Le monde onirique peinait à contenir l'esprit puissant, bien que blessé du grand Cerf et celui de la guerrière dont la volonté fissurait les murs invisibles de cette prison. Des fissures, de simples fissures, tout juste de quoi glisser un œil hors du songe. Il était grand temps pour le Roi Cerf de retrouver la raison, grâce à elle. Alors même que la louve s'effaça lentement comme un sable fin et intangible au gré d'un vent imaginaire, Dehilahy sourit comme avant.

"Merci de m'avoir réveillé, Schad."

Et le réveil fût en effet brutal, très brutal. Des larmes vertes coulèrent des yeux de Dehilahy, chassant l'emprise psychique de la créature qui resserra violemment son étreinte sauvage. En retour, le Cerf ne se pressa pas pour quitter l'antre de la belle louve, usant d'une force démesurée pour déplacer les appendices sombres qu'il arracha une fois la louve hors de sa portée. Le sol trembla sous le poids de l'Avatar en colère qui disparu de la vu de la créature et de celle de Schad pour se retrouver en une fraction de seconde au contact. Quand son poing vengeur transperça le visage de la créature, il ne fît qu'un bruit spongieux avant qu'une bourrasque violente envahisse la pièce toute entière en éparpillant les appendices restants contre les murs. Du sang verdâtre gicla de partout et commença à goutter du plafond et des murs à peine un instant plus tard. Au centre de ce carnage, le grand Roi n'en reçut aucune goutte, le torse fièrement bombé et le regard dur pour le reste de ce corps sans vie. Il le piétina une dernière fois de son talon. Quelque part il remerciait la chose de lui avoir appris ce qu'était la faiblesse, car à présent elle ne l'importunerait plus jamais, grâce à la force d'esprit de Schad l'aillant fait se surpasser.

Le Roi cerf au regard toujours courroucé approcha ainsi de la métamorphe pour l'aider à arracher les vestiges de tentacules noires autour de son corps couvert de sang inconnu. Toujours sans un mot il l'étreint un genoux à terre, ses grands bras enserrant son dos et ses cuisses pour la presser contre sa toison.

"C'est terminé. Maintenant je vais nous sortir d'ici. J'ai été stupide et orgueilleux, c'est grâce à toi que nous sommes entier. J'espère que tu pardonnera à un vieux Cerf d'avoir été un peu trop curieux."

Relâchant doucement son étreinte il posa son poing contre son torse et baissa la tête en signe de respect et de rédemption pour la belle louve.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4106



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #14 le: Février 16, 2018, 02:52:10 »

La Louve respirait fortement, ses iris bleutées fixant le cerf, son corps recouvert d’un sang verdâtre et de vestiges de quelques tentacules gluantes. Puis sans un mot, elle se laissa tomber contre lui, ses doigts étreignant sa fourrure. Nul besoin de parler pour savoir qu’elle était exténuée. Sa tête vint se poser contre son épaule et elle souffla. Petit à petit la Lycane récupérait ses forces et elle recula doucement le visage, observant l’Avatar de la Nature. Puis, elle secoua sa tête négativement :

«  Nous étions stupide tous les deux. Détruisons cet endroit maudit et partons d’ici… »

Laisser un tel endroit sans séquelle, ce ne serait que pure folie ! Qui sait quel malheureux pourrait y pénétrer comme les deux Terranides et se voir finir dévoré par les êtres régnant ici ? Car même si le Cerf avait littéralement explosé leur oppresseur, rien ne prouvait qu’il était seul et qu’il n’ y en avait pas d’autre. Mieux valait prévenir que guérir !

Mais quand l’Okami tenta de se relever, elle eut subitement une forte douleur au niveau du bassin. Emettant un grognement, elle glissa son regard vers la virilité du Dieu et lança :

«  Il n’ y est pas allé de mains mortes…J’espère que tu auras de quoi faire passer la douleur…- elle frissonna en repensant à ce qui s’était passé- sortons d’ici…mais je ne serais pas contre un petit peu d’aide au début »

La Lycane faisait confiance au Cerf pour faire exploser son courroux dans ce lieu maudit et donc par la même le réduire à néant.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox