banniere
 
  Nouvelles:
"Ask not what LGJ can do for you, ask what you can do for LGJ !"

LGJ lance un appel à candidatures pour différents postes importants ici.

N'hésitez pas à vous présenter !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 ... 9
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Vache du Bonheur [Cassandre Harmington]  (Lu 3406 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3413



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #60 le: Novembre 19, 2017, 10:50:54 »

Bran ne l’avait pas loupé, comme on pouvait s’y attendre. Le vampire était un amant redoutable, ce dont beaucoup de gens, ici, autour de cette table, avaient pu réaliser. Coucher avec lui,c ‘était un exercice très sportif, et la scène n’avait pas manqué de monter la tension dans la pièce, tant Cassandre avait meuglé. Elle avait joui, et en avait profité pour cracher beaucoup de lait sur le torse de Bran, maculant ce dernier. Cassandre s’écroula ensuite sur la table, et Bran continua encore à jouir en elle pendant quelques secondes, poussant quelques grognements. Un amant terrible, qui jutait beaucoup au moment de l’acte. Après cela, Bran se retira toutefois, et, rapidement, plusieurs filles, des lycéennes qui avaient déjà enfilé leurs uniformes, se rapprochèrent de lui, et léchèrent son torse et son sexe, gémissant et soupirant lentement, tout en le nettoyant à leur manière. Deux filles sur son sexe, le léchant en se mettant côte-à-côte, et deux autres en hauteur, léchant son torse.

Au bout d’un moment, Cassandre finit par se redresser... Et mangea sur place. Elle ne grimpa pas sur une chaise, mais resta assise sur la table, et mangea en se mettant en tailleur, ou en se mettant à quatre pattes pour récupérer des mets se trouvant à proximité. Il y avait beaucoup de viennoiseries et de pâtisseries, Mélinda en étant particulièrement friande. La vampire mangeait aussi avec appétit, souriant en voyant combien Cassandre avait réussi son intégration. Peu à peu, les conversations reprirent, comme si le fait d’avoir assisté à un coït, puis à ce que l’homme se fasse lécher le corps ensuite, soit tout à fait normal ici.

« Alors... ?
 -  On va la mettre au traitement, Vanilla... »

Cassandre ne serait pas une prostituée. Du moins, pas continuellement. Pour l’heure, Mélinda avait d’autres projets pour elle, et elle attendit que Cassandre ait fini. Cette dernière finit par se retourner vers sa Maîtresse, en expliquant avoir bien mangé. Mélinda sourit, et se releva, puis caressa tendrement sa tête, ébouriffant légèrement ses cheveux.

« C’est très bien, ma Cassandre d’amour. »

Avant de passer aux choses sérieuses, Mélinda guida Cassandre dans une salle de bains, non sans laisser les filles saluer le départ de Cassandre... Même si tout le monde la reverrait bientôt. Une fois dans la salle, Mélinda tourna les robinets, faisant sortir l’eau, et, en attendant que sa grande baignoire se remplisse, elle s’assit sur le rebord, en croisant tendrement les jambes.

« L’hygiène est très importante ici, Cassandre. Tu dois prendre un bain ou une douche tous les jours. Tu es mon esclave, ma petite vachette, mais tu dois aussi savoir faire ça par toi-même, car, comme tu as vu, tu as rejoint une très grande famille. Même si j’aimerais le faire, je ne peux malheureusement être systématiquement derrière chaque esclave. Tu dois donc faire preuve d’un peu d’autonomie, ma belle. Alors, si tu dois bien retenir une chose, c’est, comme je l’ai dit... De prendre grand soin de ton corps parfait ! »

Elle lui sourit ensuite, avant d’ajouter, tout en retirant sa robe, et en finissant toute nue :

« En attendant, tu vas prendre ton bain avec moi... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #61 le: Novembre 22, 2017, 01:27:22 »

Elle avait bien mangée ! Cela l’avait requinquée ! Elle avait quand même beaucoup jouie, et peut-être que l’accouplement bestial avec le frère de Melinda avait été un peu beaucoup, surtout qu’elle avait donné de son sang, ce qui fait qu’elle était quand même un peu plus faible que normalement... Mais quoiqu’il en soit, elle avait eu de quoi rebooster son énergie ! Bien sur, les pâtisseries avaient été ce qu’elle avait préférés. Comme dit précédemment, au cours de sa vie, Cassandre avait vraiment pu profiter d’extrêmement peu de pâtisserie... Ce n’était pas quelques choses qu’on donnait aux vachettes, un peu de la même façon qu’on disait qu’on ne donne pas de confiture aux cochons... Mais bref, elle était maintenant de nouveau avec sa maîtresse... Visiblement, elle allait avoir donc une mission à faire, ou elles allaient faire quelques choses, mais Cassandre ne savait pas encore vraiment...

« C’est très bien, ma Cassandre d’amour. »

OUIII ! Elle avait eu un compliment ! Elle avait encore un compliment ! Elle était si heureuse. Cassandre aimait vraiment quand comme ça, Mélinda disait qu’elle faisait quelques choses de très bien. Mais pas question, comme toujours, de se reposer sur ses lauriers. Après, elle faisait en sorte qu’elle réussisse encore, et encore, et qu’elle a encore plus de compliment ! Après tout, elle était une bonne vachette, et avait plein de compliment... Oui, Cassandre aimait vraiment quand on lui disait du bien... C’était comme ça ! Après, elle le montrait... Ouais, elle le montrait beaucoup. Sa queue de vache s’agitait derrière ses fesses, et elle avait les deux oreilles qui se dressaient, tandis que ses yeux brillaient d’excitation. Elle suivait tranquillement sa maîtresse, alors... Elle avait une nouvelle chose à faire, et se demandait bien ce que cela allait être... Elle arrivait alors dans une salle de bain...

« L’hygiène est très importante ici, Cassandre. Tu dois prendre un bain ou une douche tous les jours. Tu es mon esclave, ma petite vachette, mais tu dois aussi savoir faire ça par toi-même, car, comme tu as vu, tu as rejoint une très grande famille. Même si j’aimerais le faire, je ne peux malheureusement être systématiquement derrière chaque esclave. Tu dois donc faire preuve d’un peu d’autonomie, ma belle. Alors, si tu dois bien retenir une chose, c’est, comme je l’ai dit... De prendre grand soin de ton corps parfait ! »

« Promis ! Je ferais très attention, je me laverai tout les jours, et je serais toujours toute propre, et je sentirai tout bon !! »

Cassandre avait bien entendu ! Après tout, c’était logique. La propreté, cela, les vachettes Harmington connaissaient le principe. Bien sur, un maniaque de l’hygiène pourrait dire qu’elles sont très sales... Et il n’aurait pas totalement tord non plus... Mais quand même ! Les vachettes Harmingtons savaient se laver. Peut-être, néanmoins, qu’elles ne connaissaient pas tout les produits de beautés, qui existaient néanmoins. En effet, Cassandre s’était toujours lavé avec ses copines vachettes dans l’eau, mais elles n’avaient jamais utilisés plus complexe qu’un savon. Vous comprenez ? Ainsi, elle connaissait l’hygiène, mais elle avait encore beaucoup à comprendre pour mettre le plus en valeur son corps d’elle-même. Il faut bien dire qu’avant sa vente, Cassandre avait été lavée par autrui... Donc, elle écouta la fameuse Melinda, qui déclara :

« En attendant, tu vas prendre ton bain avec moi... »

« Vous êtes si belle maîtresse ! »


Comme toujours, aucune tentative de flatterie. Cassandre n’était pas assez intelligente pour faire véritablement de faire de la flatterie. Elle était trop stupide pour ne pas dire ce qu’elle pensait... Elle disait que Melinda était belle, car elle avait de nouveau la chance de la voir nue ! Oooh ! Elle espérait qu’elle aurait très souvent la chance de la voir nue... Elle se demandait d’ailleurs pourquoi elle ne faisait pas la même chose qu’elle, se promener sans avoir de vêtements ? Cela serait bien plus joli ! Mais peut-être ne pouvait-elle pas ? En tout cas, elle se rappela qu’elle devait arrêter de réfléchir, et agir plus vite. Ainsi, elle retira progressivement le peu de vêtement qu’elle avait encore, et se retrouva, à son tour, dans la tenue d’Êve. Une fois ainsi dévêtue, elle déclara, toute contente, surtout d’être là :

« Voilà, moi aussi je suis nue ! Je me permet, maîtresse, d’aller dans le bain... »

Elle entra dans le bain... Manque de respect envers Melinda ? Et bien, cela, seul évidemment Melinda pouvait le dire. La fameuse Cassandre, elle, ne pouvait pas juger si elle avait manqué de respect ou non... Mais dans l’esprit, cela n’était pas du tout le cas. En effet, elle était entré dans le bain, qui était très fortement agréable, il fallait bien le dire, et en avait tenté la température... Mais surtout, maintenant, elle tendait ses bras pour aider la fameuse Melinda à entrer à son tour dans l’immense baignoire... Elle déclara, alors, avec une bouille adorable, montrant bien que son but n’avait jamais été de manquer de respect envers sa précieuse maîtresse... Au contraire, même !

« Voilà, si vous le voulez bien, maîtresse, que je vous aide à entrer dans l’eau ? »

Elle déclara cela en souriant, voulant être le plus utile possible. Comme une servante qui aidait sa maîtresse à entrer dans le bain. Le plus drôle étant que cela allait sans doute être la maîtresse qui allait être le plus utile pour la fameuse Cassnadre, étant donné que comme dit précédemment, elle connaissait peu le monde des bains... Mais quand même ! Elle était là, elle souriait, elle était radieuse, comme un soleil ! On pouvait vraiment dire que Cassandre avait été chanceuse, quand même, d’arriver là... Elle pouvait s’épanouir, et chaque moment était pour elle un moment de découverte, qu’elle attendait avec impatience ! Chaque moment avec Melinda était pour elle un moment de découverte, et elle comptait bien faire en sorte qu’elle puisse être utile, en donnant le plus de lait possible !
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3413



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #62 le: Novembre 27, 2017, 02:22:03 »

Il était important d’apprendre d’emblée à Cassandre les bonnes pratiques. Mélinda pouvait se montrer très sale quand elle faisait l’amour, en pratiquant du sexe intense, s’étalant sur la durée. Il fallait voir l’état des chambres après qu’elle se soit lâchée en bonne compagnie ! Alors, forcément, la contrepartie, c’est qu’elle imposait une hygiène irréprochable au sein du manoir pour éviter que ce dernier ne ressemble à une porcherie. Ses pensionnaires se relayaient en différentes équipes de nettoyage, et, chaque jour, faisaient le ménage. C’était toute une organisation interne qui facilitait l’insertion sociale, et le sentiment communautariste. Cassandre aussi risquait de s’y coller, mais, à vrai dire... Les filles de l’équipe de nettoyage se faisaient souvent des câlins, et, vu la propension naturelle de l’Ushi à cracher du lait de ses seins, la perspective n’était pas particulièrement reluisante.

*Donc, à la réflexion, je crois que je vais oublier le nettoyage pour elle...*

Finissant également toute nue, Cassandre rejoignit la baignoire. Elle était vraiment très belle, avec des formes magnifiques et très agréables à voir. Mélinda s’en mordilla doucement les lèvres, et esquissa ensuite un léger sourire quand son Ushi tendit ses bras vers elle, l’invitant à la suivre. Ce n’était effectivement pas comme ça que, normalement, les choses s’agençaient entre elle et ses esclaves, mais, honnêtement, elle n’allait pas se familiariser pour si peu. La vampire s’approcha lentement de la baignoire, et grimpa par-dessus, se glissant dans les bras.

L’eau était délicieusement chaude, et la vampire sourit, avant de se lover contre Cassandre. Une main sur l’une de ses épaules, elle la poussa délicatement en arrière, et la coucha ainsi dans le fond de la baignoire, l’eau lui remontant jusqu’à hauteur du cou.

« Hmmmm, ma chère Cassandre... Aussi serviable que belle... »

Mélinda lui sourit tendrement, avant de se pincer les lèvres, puis posa sa tête contre la poitrine de Cassandre.

« Un bain, Cassandre, c’est une séance de relaxation. Il faut laisser l’eau détendre tes muscles. Bien sûr, généralement, je fais l’amour avec les personnes qui m’accompagnent, mais... Il ne faut pas abuser des bonnes choses, ce qui implique ton corps. »

La vampire se redressa un peu, et lui sourit encore.

« Sinon, tu vas mourir d’épuisement, ma chérie. »

Mélinda l’embrassa sur le bout du nez, puis se lova encore contre elle. Vu sa position, on aurait presque pu croire à une fille venant chercher les bras de sa mère pour un doux câlin. L’image était assurément très mignonne, et la vampire respirait lentement, l’eau recouvrant son corps.

« Je suis heureuse de t’avoir, Cassandre, glissa-t-elle ensuite. Tu es destinée à un très bel avenir au sein de ma communauté, les gens vont t’adorer... »

Et ça, Mélinda en était sûre !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #63 le: Novembre 28, 2017, 11:09:58 »

La préséance Cassandre ! La préséance ! Elle n’y connaissait rien, et violait toutes les règles de courtoisie, politesse… Dites ce que vous voulez, mais comprenez bien que Cassandre n’y connaissait absolument rien, et agissait toujours quasi à l’instinct. Elle faisait ce qu’elle estimait être le mieux. Heureusement, deux choses. Déjà, Cassandre faisait des efforts, elle faisait en sorte d’être une vachette polie, agréable, qui ne pose pas de soucis… Bref, une bonne vachette, bien polie comme toujours… Et deuxièmement, et bien, le manoir de Mélinda ne semblait pas trop à cheval sur l’étiquette, tant que le respect était là. Oui, car il y a une vraie différence entre les deux. On peux être respectueux, sans être forcément parfaitement bon en étiquette, vous comprenez ? Pour ce qui est de Cassandre, son respect envers sa maîtresse était immense… Mais l’étiquette… Et bien, elle avait encore beaucoup à apprendre.

« Un bain, Cassandre, c’est une séance de relaxation. Il faut laisser l’eau détendre tes muscles. Bien sûr, généralement, je fais l’amour avec les personnes qui m’accompagnent, mais... Il ne faut pas abuser des bonnes choses, ce qui implique ton corps. »

« Bien, je ferais très attention ! »


Elle déclara cela avec grande attention. Melinda faisait en sorte de bien contrôler le corps de sa vachette, et elle avait bien raison de lui apprendre à se détendre. Surtout Cassandre, qui était en effet destinée à être beaucoup… Utilisée, que cela soit dans sa bouche, son intimité, ou, le plus important… Ses seins. Surtout ses seins. Ainsi, Melinda, poussa tranquillement la vachette, pour qu’elle s’enfonce bien dans l’eau. En temps normale, Cassandre n’aurait pas été rassurée, ne sachant pas nagée, et ayant peur de se noyer… Mais là, elle était avec sa maîtresse. Elle n’avait rien à craindre, tant qu’elle était avec sa maîtresse. Elle écouta alors, maintenant bien installée dans son bain, sa maîtresse qui ainsi expliqua pourquoi il ne fallait pas abuser des bonnes choses.

« Sinon, tu vas mourir d’épuisement, ma chérie. »

Ouais, non, elle n’avait pas envie de mourir. C’était pas cool la mort ! Et puis, elle savait qu’elle devait pas trop en faire ! C’était qu’une vachette, elle n’était pas une déesse. D’ailleurs, elle apprenait ! Elle avait compris que sa maîtresse appréciait le sang… Mais elle devait éviter de lui proposer de boire le sien, alors qu’elle n’avait pas encore mangé. C’était mauvais pour elle, elle n’avait pas encore la force de tenir ce qu’elle offrait. Et c’était le minimum… Quand on offrait quelques chose à quelqu’un, on se devait de faire attention d’être en mesure de l’offrir ! Donc, elle prenait bien des notes mentales, pour tenter d’être la meilleure vachette possible ! Après tout, c’était comme ça qu’elle pourrait se rendre utile… Et en se rendant utile, c’était comme ça qu’elle pourrait se faire apprécier…

« Je suis heureuse de t’avoir, Cassandre. Tu es destinée à un très bel avenir au sein de ma communauté, les gens vont t’adorer... »

« Je ferais en sorte que les gens m’apprécient ! »

Elle était bien partie... En même temps, comment ne pas aimer une telle bombe d’amour ! Cassandre aimait tout le monde, et on pouvait dire qu’elle arrivait bien à rendre ça réciproque. Les personnes qui n’aimaient pas Cassandre devaient exister. Certains la trouveraient niaise, d’autres la trouveraient insupportable à toujours être contente et joyeuse... Enfin, certaines personnes étaient intolérentes au lait, et bien, ça quand c’est le cas, c’est difficile d’aimer une vachette qui était 24h24 entrain de vous proposer du lait. Après, sachez que le lait des vachettes étaient bien plus facilement digérable que le lait de vache, étant donné que les vachettes étaient plus proches des humains... C’est bien pratique n’est-ce pas ? Cela fait qu’une bonne vachette peut justement vous aidez niveau de votre lait et si vous ne le digirez pas... N’est-ce pas bien pratique ? Quoiqu’il en soit, la vachette continua alors à parler, tranquillement :

« Je suis si heureuse ! Mon éleveur expliquait toujours que les vachettes qui produisaient le plus de lait, elles étaient faites pour être juste mise dans une boite, et donnez le plus de lait possible, mais vous… »

Elle s’exprimait clairement, sans faire de floritures... Alors, elle savait que peut-être qu’un jour, un moment, voir même peut-être après ce bain, elle serait mise en boite pour donner du lait... C’était possible ! Mais elle s’en fichait, car elle savait que c’était normal, qu’il n’y avait pas de questions à se poser... Cela faisait partie de la vie, tout simplement ! Après tout, elle était une vachette, et elle était rien de plus. Elle n’allait pas demander à être plus que ce qu’elle était tout simplement... Non... ? Mais bref, ainsi, si son destin pouvait être sombre, et bien, c’était quelques chose qu’elle acceptait, et qu’elle remplissait avec honneur et plaisir. Mais pourquoi avait-elle autant d’honneur et de plaisir... Elle serait comme ça, quelques soit la situation ? Vous pensez vraiment cela ? Et bien, vous vous trompez ! Si elle avait tout cela, ce n’était pas car notre vachette était une miss parfaite, quelques soit la situation... Non, c’est que...

« Vous, vous vous occupez de moi ! Je sais que c’est aussi car je suis nouvelle... Mais je ferais tout pour m’occuper de vous aussi ! Tout le temps ! »

C’est que la situation lui était parfaite ! Il était difficile de savoir si Mélinda avait l’habitude d’entendre cela, mais quoiqu’il en soit, c’était rare que les serviteurs mentionnent à quel point ils se sentaient bien traités par une maîtresse... Et bien dans le cas de Cassandre, c’était 200 % le cas ! Et ouais ! Bref, la vachette était contente, très contente. Mais elle n’était pas non plus dupe pour autant, comme ses déclarations le montraient bien. Elle savait bien que c’était aussi en grande partie car elle était nouvelle, et que Mélinda n’aurait pas toujours l’occasion de s’occuper d’elle... Mais c’était pas grave ! Car elle, elle comptait bien s’occuper de sa fameuse maîtresse dès qu’elle peut ! C’était une bonne vachette, et elle avait une maîtresse qu’elle aimait... Oh que oui, elle l’aimait... Elle l’aimait vraiment beaucoup !
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3413



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #64 le: Décembre 04, 2017, 02:09:03 »

Le sort des Ushis n’était pas forcément très enviable. Comme Cassandre l’indiqua, leur rôle était souvent d’être cantonné à être dans un enclos, et à être ponctionné de leur lait. C’était plutôt froid et inhumain, car les Ushis y restaient jour et nuit. Dans certains centres d’élevage impériaux, ou nexusiens, c’était ce système. Mélinda était bien placée pour le savoir, puisqu’elle était dans ce milieu. Mais Cassandre, si elle ne l’avait pas encore remarqué, comprendrait vite combien Mélinda était une Maîtresse spéciale. Ceci tenait peut-être au fait que, avant de devenir la puissante vampire qu’elle était, elle avait été une esclave. Elle avait connu l’humiliation, la souffrance, la frustration, et elle concevait son rôle d’esclavagiste comme une fonction assez différente de ce que la plupart des autres faisaient. Pour elle, sa fonction n’était pas tant d’asservir et d’exploiter que de dominer et de protéger. Des mots proches, mais qui exprimaient des idées bien différentes.

« Ma principale préoccupation, Cassandre, c’est que tu te sentes heureuse, ici... Heureuse, et en sécurité. »

Et il n’y avait visiblement aucun doute à avoir là-dessus. Mélinda s’en pinça les lèvres, et embrassa à nouveau Cassandre. Dire qu’initialement, elle avait juste voulu prendre un bain avec Cassandre, et lui apprendre à se nettoyer convenablement... Mais, finalement, son Ushi avait encore su se montrer irrésistible, par sa douceur, sa beauté, et ses paroles très agréables à entendre. Tout en l’embrassant, Mélinda pinça l’un de ses seins, une zone très sensible du corps de l’Ushi, et Cassandre put sentir quelque chose pousser contre ses cuisses, heurtant sa peau. Mélinda avait encore fait appel aux particularités très spéciales de son corps, et venait de faire sortir sa verge. Son membre phallique heurta les cuisses de Cassandre, et se glissa ensuite, très naturellement, dans sa fleur intime.

Mélinda embrassait alors toujours Cassandre, tout en l’enfournant, et elle ferma les yeux pendant quelques secondes, avant de commencer à remuer, provoquant une série de clapotis sur l’eau.

« Hmmmm... !! »

Se pinçant doucement les lèvres, la vampire enchaîna les mouvements, faisant tendrement l’amour à sa belle Ushi. Elle rompit le baiser, et la regarda en souriant.

« C’est vrai... Hmmmm... Tu devras me donner beaucoup de lait, mais... Ici, tu ne seras jamais considérée comme un simple objet, Cassandre, je... Je prends soin des personnes qui me sont proches, comme toi, hnnn... »

Rien à voir avec un esclavagiste ordinaire, en effet ! Mais ce n’était clairement pas Cassandre qui allait s’en plaindre, n’est-ce pas ?
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #65 le: Décembre 07, 2017, 01:41:24 »

L’eau était agréable, et la vachette en profitait pour quelques peu se nettoyer... Le peu qu’elle connaissait hein ! Comme dit précédemment, tout les produits chimiques utilisées pour se nettoyer, elle ne connaissait pas vraiment. Mais bon ! Elle savait quand même entretenir son corps... Surtout qu’elle, au contraire de Mélinda, était bien dans l’eau, étant donné qu’elle était en dessous... C’était la chance, pour celle qui était quand même censée être là pour se nettoyer... Alors, oui, la vachette avait par contre tendance à distraire les gens de leur occupation... Mais que voulez-vous ! Elle était vraiment trop mignonne, et donc, on avait envie de se la faire ! Oui, bon d’accord, dit comme ça, ça peut sembler étrange, mais si si, je vous assure !

« Ma principale préoccupation, Cassandre, c’est que tu te sentes heureuse, ici... Heureuse, et en sécurité. »

« C’est réussi ! »

Et comment que c’était réussi ! C’est vrai qu’elle soit heureuse, c’était important... Mais la sécurité, aussi, c’était importante. Les vachettes étaient souvent assez peureuse. C’était aussi le cas de Cassandre... Mais vous allez me dire « NANI ? » ! Comment Cassandre, une vachette aussi... Comment dire... Ayant l’habitude de sauter dans les bras de n’importe qui, pouvait-elle être peureuse ? Au contraire ? Elle semblait même plutôt insouciante des dangers ! Et bien, oui, mais si elle faisait ça, c’était au contraire car elle était dans un cadre où elle pouvait le faire. Si elle était dans la vie sauvage, elle ne le ferait pas. Voilà l’une des raisons pourquoi dans les faits, si la vachette était « libre », et bien, elle n’aimerait pas ça ! Elle saurait pas quoi faire, elle ne saurait pas comment s’en sortir... Vous comprenez ?

Mais trève de blabla... Car ce n’était pas que du blabla qui se passait ici. En effet, alors que la vachette était toujours contre le corps de sa maîtresse, elle put être la première à remarquer le fait que quelques chose était entrain de gonfler... C’était bel et bien l’érection de sa maîtresse qui était entrain de réapparaître. Visiblement, le corps de Cassandre faisait toujours autant d’effet... Et c’était bien compréhensible. Ainsi, la vachette se fit de nouveau pénétrer, et poussa un gémissement de plaisir... Elle n’aurait jamais pensé autant l’apprécier, mais il n’y avait pas de doute : elle adorait cela. Elle adorait comment sa maîtresse s’occupait d’elle... En même temps, il n’y avait pas de doute... Sa maîtresse l’aimait, et comme ce qu’elle déclara, et bien, on pouvait voir que Cassandre était bien plus qu’un simple objet aux yeux de sa maîtresse.

« C’est vrai... Hmmmm... Tu devras me donner beaucoup de lait, mais... Ici, tu ne seras jamais considérée comme un simple objet, Cassandre, je... Je prends soin des personnes qui me sont proches, comme toi, hnnn... »

« Merci ! »


Elle le pensait vraiment, et était surtout honorée qu’elle était considérée comme « proche ». Oh, elle n’était pas dupe, elle devinait sans aucun problème que plus d’une esclave devait être proche de la fameuse Mélinda... Mais comme dit précédemment, c’était énorme pour une vachette quelques chose de tellement énorme... les terranides n’étaient que des Terranides, après tout, et alors, quand c’était des vachettes... Les Ushis étaient presque considéré comme les plus « bestiales » des terranides, étant donné qu’elles donnaient du lait, elles étaient là pour faire de la production, contrairement à beaucoup d’autres terranides... Quoiqu’il en soit, Cassandre déclara :

« Mmmh... Moi aussi je prendrais soin de vous maîtresse... »

Elle gémissait de plaisir... Elle savait qu’elle pourrait prendre soin de sa maîtresse... Savoir comment, c’était parfois plus compliquée, mais elle comptait bien faire de son mieux pour réussir à être la plus efficace. Elle savait qu’elle avait son lait, mais maintenant, elle savait aussi qu’elle pouvait donner de son sang, quand elle avait l’énergie. Elle devait faire attention... Mais si sa maîtresse appréciait cela, et bien, elle n’hésiterait pas à le faire ! Après tout, elle était quand même une vachette ! Mais pour le moment, elle faisait autre chose : elle utilisait son bassin. Elle tentait de suivre le rythme, d’aider la fameuse vampire de prendre le plus de plaisir possible. Après tout, plus elle donnerait du plaisir à sa maîtresse, plus celle-ci pourrait comprendre que Cassandre serait en effet là pour prendre soin de sa maîtresse...
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3413



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #66 le: Décembre 09, 2017, 03:39:15 »

Avec Mélinda, Cassandre allait vite comprendre que le sexe était une notion omniprésente. Mélinda aimait profondément le sexe. Elle n’avait aucune difficulté à admettre être une perverse, avec des tendances très proches de la nymphomanie. Après avoir passé des siècles à gérer un harem, il ne fallait pas s’attendre à autre chose, et, avec Cassandre, c’était bien ce qui se passait. La belle Ushi se tortillait sous elle, follement heureuse en constatant combien elle était chanceuse d’être ici. Une belle Ushi rien que pour Mélinda, il fallait avouer que la vampire était chanceuse ! Sa queue s’enfonçait dans les parois intimes de Cassandre, et, tout en soupirant, Mélinda la prenait. Le corps de l’Ushi se soulevait et s’abaissait, tapant régulièrement contre le fond de la baignoire.

« Hmmmm... Oooh, ma Cassandre, ma délicieuse Cassandre ! »

Mélinda exultait, et embrassa le creux du cou de la femme, mordillant sa peau, sans boire son sang, simplement pour diffuser un peu de douleur, et l’entendre couiner, meugler, et gémir encore. La main de Mélinda se crispa ensuite sur l’un de ses seins, qu’elle pinça vigoureusement, tirant sur le téton dans tous les sens. Elle sentit ses doigts s’humidifier. Les seins de Cassandre ressortaient un peu de l’eau, de sorte que c’était bien du lait qui filait, avant que Mélinda ne poussa encore la femme, enfouissant ses seins sous l’eau, répandant le lait autour des deux femmes.

« Diable, tu... Hmmm... Tu allaites en-Encore... Haaaaa... Ma petite catin... !! »

Tout ça continuait à exciter férocement Mélinda, qui se pinça les lèvres, et retourna l’embrasser, en continuant ensuite ses coups de reins. Mélinda semblait tout simplement infatigable en la matière, ne relâchant jamais ses efforts, bourrant de plus en plus profondément et de plus en plus vigoureusement sa belle Ushi. Oh oui, Cassandre allait prendre profondément goût au sexe ! Comme toutes les esclaves de Mélinda, son destin était tout tracé. La vampire continuait donc à la prendre, jusqu’à gémir encore, poussant des soupirs de plus en plus prononcés.

Elle soupirait le nom de Cassandre, elle gémissait, se tortillant contre elle. La vampire se pinça les lèvres à nouveau, et retourna l’embrasser, pressant encore ses seins.

« Ca-Cassandre, hmmm... Cassandre !! »

Dans un soupir, Mélinda se relâcha en elle, après de longues minutes. Son sperme fusa dans l’intimité de Cassandre, et Mélinda, en soupirant longuement, s’allongea contre elle. Le lait de Cassandre avait juté abondamment, se mélangeant à à l’eau.

« Ohhh... Ça fait tellement du bien, mon amour... »

Elle l’embrassa doucement sur la joue.

« Tu ne trouves pas ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #67 le: Décembre 15, 2017, 10:53:45 »

Cassandre avait le droit à tout le tour, comme on disait dans certaines régions ! Elle s’était levé, elle avait baisé. Elle avait mangé son petit déjeuner ? Elle avait baisé. Elle se lavait ? Elle baisait ! On pouvait dire que c’était un peu beaucoup, mais comme dit précédemment, que cela soit les vampires ou les terranides vaches, leur endurance était souvent assez importante, étant donné que, pour ce qui est des créatures vaches, et bien celles-ci devaient souvent vivre de façon très physique, active... Donc, c’était assez logique. Après, Cassandre avait bien conscience, encore une fois, qu’elle jouissait, dans les deux sens du terme, du fait qu’elle était nouvelle. Après, si elle allait encore souvent baiser, et bien, cela allait arriver moins souvent quand même. Mais trève de blabla, concentrons-nous sur ce qui se passe.

« Hmmmm... Oooh, ma Cassandre, ma délicieuse Cassandre ! »

Cassandre gémissait de plaisir alors que son nom était dit, gémit, chanté presque avec plaisir. Dieu qu’elle adorait, dieu qu’elle était heureuse ! Cassandre n’était pas seulement pénétrée, il fallait bien le dire... Mélinda jouait entièrement avec le corps de la vachette, qui était là, qui s’offrait pour elle... Avec tellement de plaisir, que Cassandre ne pouvait qu’être heureuse. Que cela soit ses cuisses, son ventre, ou ses seins, tout était objet de plaisir, tout était utilisable... Et évidemment, bien entendu... Utilisant ses seins, Mélinda put de nouveau activer la machine, comme on dit, et ainsi, le lait put de nouveau s’affirmer...

« Diable, tu... Hmmm... Tu allaites en-Encore... Haaaaa... Ma petite catin... !! »

« Ou… OUI ! »


Cassandre ne put se retenir plus longtemps. Après un si bon baisage, on pouvait le dire ainsi, son corps réclamant grâce de pouvoir enfin jouir eut l’autorisation d’offrir la jouissance à la vampire, bien que c’était la vachette qui allait recevoir la majorité du fruit des jouissances des deux personnes... Bref, elle était heureuse, elle venait de jouir... Mais ce n’était pas fini... étant donné que sa maîtresse n’avait pas encore jouit, elle, donc, évidemment, pour le moment c’était la vachette qui se laissait entrainer... Enfin, était-ce nécessaire de vraiment préciser « pour le moment » ? Je pense que vous avez bien compris que la vachette ne contrôlait que peu le jeu... Elle était surtout une dominé, et elle en était extrêmement heureuse, il faut bien le dire.

« Ca-Cassandre, hmmm... Cassandre !! Ohhh... Ça fait tellement du bien, mon amour... »

« Ha… Han… Han... »

Elle gémissait de plaisir, son orgasme avait encore une fois été puissant... Et elle avait adorée ça. Sa maîtresse avait-elle prit autant de plaisir ? Premièrement, Cassandre l’espérait vraiment, étant donné qu’en temps que bonne petite vachette, elle prenait soin de faire très attention à donner le plus de plaisir et de lait... Voir les deux à la fois, comme toujours. Mais secondement... Et bien, visiblement, cela avait bien marché, étant donné que sa maîtresse était satisfaite... C’était le principal, aux yeux de Cassandre, et donc, elle écouta attentivement les demandes suivantes de sa fameuse maîtresse, demande qui était encore une fois, on ne le dira jamais assez, preuve qu’elle avait une maîtresse rare pour une esclave, une maîtresse qui demandait son avis !

« Tu ne trouves pas ? »

« J’adore… Je n’avais jamais vécu ça avant… C’est torride, et presque aussi plaisant qu’être traite après une longue attente... »

Totalement ! Elle était devenue accroc ? Mmmh... Oui et non. Oui, je sais, c’est trop facile de dire ça, mais attendez, je vous explique. Donc, non, d’abord. En effet, elle était pas accroc, folle de ça. Elle adorait, mais ce n’était pas non plus la chose la plus importante du monde. Elle préférait manger, par exemple... Sauf que vous avez bien compris d’où vient le oui, avec la comparaison avec « manger ». Si elle préférait manger, et bien, le sexe était pour elle maintenant un besoin tout aussi important et tout aussi présent que se faire prendre !

« Oh, laissez-moi vous lavez, ma chère maîtresse ! »

Et ouais ! Notre Cassandre se souvenait de la situation... Et finalement, la retournait. En effet, c’était la fameuse Mélinda Warren qui avait prévu de bien montrer à la vachette comment on se lavait... Mais Cassandre décidait de tenter de faire son travail de servante, domestique, esclave, tout les termes que vous voulez, pour rappelez qu’elle était à la hauteur, et surtout, faire en sorte que ce ne soit pas elle qui soit trop gâtée par sa maîtresse. Alors, elle adorait ça, hein, mais bon... Il fallait quand même qu’elle soit digne d’une servante. Ainsi, elle avait prit un gant, qui était accessible pour elle, et nettoyait, enfin, passait le gant sur sa maîtresse, endroit intime compris. Elle tentait de faire de son mieux, après tout... Elle était Cassandre ! La bonne vachette et l’excellente servante ! C’était la moindre des choses !
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3413



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #68 le: Décembre 18, 2017, 02:08:13 »

Mélinda aimait le sexe, vraiment. C’était délicieux, jouissif, et, même si ça faisait des siècles qu’elle s’envoyait régulièrement en l’air, et pratiquait du sexe intensif dans tous les sens, elle aimait toujours autant jouir, et avoir des orgasmes à répétition. La vampire était couchée contre Cassandre, et savourait ce moment, la séance d’après-sexe. Elle frottait doucement sa joue contre les gros seins de Cassandre, doux et volumineux, agréables, comme des sortes de gros coussins. Ils étaient très agréables, et elle n’hésitait pas à déposer quelques baisers. Les deux femmes venaient de jouir, et le lait de Cassandre s’était mélangé dans l’eau, formant d’agréables tâches. Fermant les yeux, Mélinda se lova contre Cassandre. L’eau aidait à la détendre, et, quand on ajoutait à ça le sentiment d’allégresse après le sexe, il était fréquent qu’elle s’endorme.

« Hmmm, ma Cassandre tu es si douce… »

La vampire pouvait se montrer perverse, violente, cruelle, mais aussi incroyablement douce et affectueuse. Elle avait plusieurs facettes, pouvant passer presque instantanément de la Maîtresse dominatrice et intraitable à la jeune fille adorable, la petite enfant pleine d’amour, comme une magnifique poupée qui ferait la fierté de ses parents. Et là, là, contre Cassandre, Mélinda devenait la petite poupée en porcelaine. Yeux clos, elle se reposait, quand Cassandre proposa de lui faire sa toilette.

Mélinda gloussa alors, et se pinça les lèvres, avant de relever son visage, un sourire magnifique sur les lèvres, véritablement angélique. Ses yeux pétillaient d’amusement, et elle avait un grand sourire en coin, ce sourire dont elle avait le secret.

« J’adore quand on s’occupe de moi et de mon corps, Cassandre. Vas-y, nettoie-moi, il y a du savon, là… »

Bien sûr, Mélinda lui indiqua le savon et le gant de toilette, puis Cassandre se mit sur le côté, et passa le savon sur tout son corps, précautionneusement, frottant ses bras, ses doigts, ses mains, son visage, ainsi que son corps. Mélinda se releva même, se tenant debout au milieu du bain, l’eau dégoulinant sur tout son corps, et elle laissa Cassandre continuer à savonner son corps.

« Oui, ma chérie, très bien… Frotte bien, hmmm… »

Sans la moindre pudeur, Cassandre frotta également son sexe, et dut s’y reprendre à plusieurs reprises, tout comme ses fesses. Ce faisant, elle put entendre sa Maîtresse soupirer doucement, et, quand Cassandre retourna savonner sa queue, celle-ci connut une nouvelle érection, en se dressant fièrement. Les joues de Mélinda s’empourprèrent, et elle soupira, sa main se déplaçant pour caresser ses cheveux.

« Oh, ma belle… Tu en profites, hein, petite coquine ? Mais tu as raison. Mon corps est agréable, hein ? »

On disait certes que tout flatteur vivait aux dépens de celui qui l’écoute, mais… Eh bien, Mélinda était très sensible à la flatterie !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #69 le: Décembre 20, 2017, 11:59:14 »

Le bain avait été bien tourmentée, on pouvait le dire... Et c’était de la tourmente comme on aimerait en avoir plus souvent. Le lait avait un peu taché tout, il fallait bien le dire... Mais quand on était une vachette aussi productive que Cassandre, et bien, on provoquait souvent des éruptions lactée un peu partout... Bref, elle produisait plus de lait qu’un homme ou une futanari faisait de sperme... Et c’était quand:même incroyable ! On pouvait dire que c’était vraiment une très grosse productrice... Bref, quoiqu’il en soit, ce n’était pas l’heure de donner du lait, mais bel et bien celui de participer au nettoyage, et même cela, Cassandre le faisait avec beaucoup d’attention.

« J’adore quand on s’occupe de moi et de mon corps, Cassandre. Vas-y, nettoie-moi, il y a du savon, là… »

« Bien ! »


Elle récupéra le savon... Et de suite... ADORA CA ! Pourquoi ? Car ça faisait plein de mousse ! Oui !!! Plein de mousse ! Ouais, Cassandre avait un peu une âme d’enfant parfois. Alors oui, une âme d’enfant vachement sexualisé, mais ne mélangeons pas tout, bien entendu. Je dis cela dans le sens que Cassandre aimait s’amuser, elle aimait avoir des choses qui l’amusent, et donc, dans cela, il y avait justement le fait qu’elle adorait la mousse. Et le savoir, et bien l’avantage, c’est que cela faisait beaucoup de mousse, blanche, exactement comme le lait et le sperme, vous avez bien suivi l’ensemble, c’est bien... Bref, elle avait maintenant le tout, et commençait à continuer le nettoyage avec plus d’efficacité, ayant le matos nécessaire.

« Oui, ma chérie, très bien… Frotte bien, hmmm… »

Cassandre faisait bien attention d’écouter les demandes et les attentions de sa fameuse interlocutrice et maîtresse... Ainsi, maintenant avec le savon et les gants de toilettes, elle passait un peu partout. Et quand je dis « un peu » partout, et bien, vous pouvez retirer le « un peu »  car enfaite, il est complètement inutile, c’est véritablement partout, tout simplement. Elle passait du haut du cou, vers les seins, puis le ventre... Quand même, il fallait préciser qu’elle mettait beaucoup de soin pour les seins, mais cela, c’était logique. Pour une vachette, la partie la plus importante du corps, ce sont les seins. Mais l’intimité de la fameuse vampire n’était pas en reste, tout comme les fesses... Et les jambes, aussi, histoire de finir... Mais retournons sur l’intimité, soin appliqué qui fit dire à sa fameuse maîtresse :

« Oh, ma belle… Tu en profites, hein, petite coquine ? Mais tu as raison. Mon corps est agréable, hein ? »

« J’en profiiiite... ? Moi.... ? »


Elle faisait exprès de jouer la fausse naïve. Bien sur qu’elle en profitait, et elle en profitait bien... Après tout, elle était là aussi pour ça non ? Bref, vous avez bien compris... Que cela soit les seins, sur laquel je me suis attardée un peu plus tôt, vous avez bien compris qu’elle avait mis beaucoup de soin à ses endroits particulièrement, ou bien de l’autre côté, le phallus et l’intimité de la vampire... Cassandre mettait bien plus de soin qu’à d’autres endroits qui l’intéressaient moins, comme les pieds, ou le hauts du dos... Bien qu’elle avait pris soin de les laver aussi ! Bien entendu ! De toute façon, si les parties... Sexuelles disons du corps, intéressait Cassandre... Dans les faits, tout le corps de sa maîtresse était agréable pour la vachette, comme elle témoigna :

« Oui ! J’en profite, votre peau est douce et bien entretenue, c’est un plaisir à laver... »

Etait-ce car c’était une vampire ? Cassandre se posait la question, mais elle trouvait la peau de Melinda d’une douceur absolue, nullement rugueuse... C’était très très agréable au toucher, et elle adorait ça ! Soit c’était peut-être car elle était une vampire, c’était une théorie possible, étant donné que Cassandre ne connaissait absolument rien des vampires, et donc pouvait justifier un peu tout et n’importe quoi... Et bien sur le fait qu’elle était une vampire... Soit c’était peut-être car justement, Mélinda prenait souvent des bains, ce qui faisait qu’elle avait la peau plus douce, car elle était tout simplement plus entretenue. Oui, c’était possible aussi, mais tout cela ne restaient bien entendu que des théories... Quoiqu’il en soit, elle déclara :

« Je pourrais faire ça toute la journée, ma maîtresse... »

Bien entendue, elle se souvenait de ce qu’avait dit sa fameuse maîtresse... Elle ne pourrait malheureusement pas faire ça toute la journée, étant donné que la fameuse Melinda avait de nombreuses choses à faire dans la vie. Comme elle, Cassandre, devait donner du lait, et bien elle doutait très peu que Mélinda avait aussi des responsabilités. C’était le lot de n’importe qui d’avoir des responsabilités, et donc, elle doutait qu’elle ne pouvait y échapper... C’est pour cela que Cassandre était là, maintenant. Elle comptait offrir à Melinda un moment où elle pouvait échapper à ses responsabilités, et juste avoir sa vachette, qui pour une « soumise », et bien, savait quand même prendre des initiatives, quand elle estimait que c’était pour sa maîtresse... Et cela, et bien, cela est assez intéressant dans le caractère de la vachette !
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3413



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #70 le: Décembre 25, 2017, 05:36:06 »

Sa peau était douce ? Mélinda en sourit légèrement. Ce n’était pas une conséquence de sa nature vampirique, mais de ses gênes. Elizabeth Warren, sa mère biologique, était une femme à la grande beauté. D’ailleurs, quand on voyait les tableaux d’elle, certains la prenaient pour Mélinda. Les deux femmes partageaient les mêmes yeux verts, ce regard perçant et hypnotique dans lequel une âme pouvait se noyer. Et, dans les journaux et carnets que Mélinda avait lu, elle avait appris que sa mère, qu’elle n’avait jamais connu, avait une peau douce. Alors, c’était sans doute un trait héréditaire. En tout cas, Cassandre aimait beaucoup sa peau, et revenait régulièrement embrasser ses cuisses et ses jambes.

« Nous sommes des femmes, Cassandre, nous représentons le beau sexe. Qu’on le veuille ou non, la beauté est la plus redoutable de nos armes. »

C’était un conseil affectueux, et Mélinda lui sourit, caressant les cheveux de la femme. L’eau avait commencé à se rafraîchir, devenant tiède. Elles étaient maintenant propres, mais Cassandre continuait à nettoyer avec le savon. Elle restait maintenant à genoux, se concentrant sur les cuisses et sur le bassin de la vampire. Le sexe de la Maîtresse était maintenant bien dressé, ayant retrouvé sa rigidité sexuelle. Comme toujours, Mélinda s’enflammait très rapidement. Le sexe était un pilier de sa nature, et elle frémissait sur place.

Oui, Mélinda aimait bien Cassandre. Elle comptait encore la former, l’éduquer, veiller sur elle, à son épanouissement psychologique et sexuel... Car les deux étaient liés, tout simplement. Et ça, plus vite l’Ushi le réaliserait, et mieux ce serait pour elle. Enfin... Pour ce qui est du sexe, en tout cas, après tout ce que Cassandre venait de vivre en si peu de temps, Mélinda ne se faisait pas trop de doutes là-dessus. La malicieuse vachette admit volontiers qu’elle en profitait, et Mélinda sourit donc.

« Tu es très gourmande, tu sais, Cassandre... »

Bien entendu, c’était un compliment qu’elle lui faisait. Mélinda n’avait rien contre la gourmandise, surtout en matière sexuelle. Une lueur d’amusement brillait donc dans ses yeux, et elle enchaîna :

« Je ne devrais pas, car ce n’est pas raisonnable, mais... Crois-tu que tu pourrais terminer ton œuvre en t’occupant de mon sexe... Avec tes lèvres ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #71 le: Décembre 27, 2017, 11:54:39 »

Le bain était très agréable, bien que le temps passé dedans… Et bien, chose logique, avait fait que la chaleur du bain s’était grandement évaporés. Alors, il n’était pas non plus devenu froid, mais disons qu’il ne restait plus qu’une tiédeur agréable, bien que la chaleur était toujours la plus agréable, il fallait bien le dire. Bref, cela sonnait sans doute que l’heure du bain allait finir par être terminer… Oui, on devinait la déception, mais bon, que voulez-vous ? Toutes les bonnes choses avaient une fin, et malheureusement, la fin de celle-ci commençait peu à peu à approcher. C’était comme ça, c’est tout ! Mais bon ! Concentrons-nous sur ce qui était entrain de se passer… Car après tout, et bien… Tout n’était pas fini, loin de là ! Ainsi, Melinda avait quelques mots à expliquer à la fameuse vachette :

« Nous sommes des femmes, Cassandre, nous représentons le beau sexe. Qu’on le veuille ou non, la beauté est la plus redoutable de nos armes. »

« Armes ? Les vachettes ne doivent pas porter d’armes, mon tuteur me le disait… Ca sera donc l’unique que j’userai... »

Tient, tient ! Un peu du passé de Cassandre… Cela faisait longtemps ! Et oui, il fallait se rappeler que Cassandre, chez son « tuteur », le Harmington, et bien, elle avait été éduqué… Et Cassandre avait toujours appris une chose : les armes leur étaient interdite. Voilà pourquoi Cassandre ne touchait jamais à un couteau ou quoique ce soit du genre ! Cela lui avait été interdit, et plusieurs exercice de sa jeunesse avait été littéralement de lui dire de prendre une « arme », et se faire punir pour cela… Un jeu où elle était forcément perdante. Si elle prenait l’arme, elle était punie car elle avait prit une arme, si elle ne prenait pas l’arme, elle était punie car elle n’obéissait pas. Vous voyez un peu le genre… bref, en tout cas, elle écouta la suite des déclarations de sa très chère maîtresse, qui déclara :

« Tu es très gourmande, tu sais, Cassandre... »

« Oui ! »

Ah oui, ça, elle confirmait ! Elle savait bien qu’elle était gourmande, et il faut bien l’avouer… Elle était très heureuse d’être gourmande, car c’était chouette d’être gourmande ! Elle aimait manger, elle aimait beaucoup avoir des bons petits plats… Cependant, elle n’était pas dupe, ni une véritable idiote, il fallait bien l’avouer. Elle savait s’y faire, et elle s’y connaissait suffisamment pour comprendre ce qu’avait voulu dire la fameuse Melinda ! Elle n’était pas stupide… Elle savait que la gourmandise n’était point le péché ici mit en avant… Mais bel et bien la luxure ! Le plus beau des péchés, le plus acceptable aussi, et franchement… Le plus plaisant et présent de ces lieux, n’êtes vous pas tous d’accord, mes amis ? Ainsi, il était temps… De mettre en application tout cela, étant donné que Mélinda proposa alors à la fameuse vachette, bien attentive.

« Je ne devrais pas, car ce n’est pas raisonnable, mais... Crois-tu que tu pourrais terminer ton œuvre en t’occupant de mon sexe... Avec tes lèvres ? »

« Mmmh... »

Elle fit alors TOTALEMENT semblant d’hésiter. Elle faisait toute les mimiques, posant son doigt au niveau de sa bouche, se tortillant légèrement… Bref, elle s’amusait. Encore une fois, cela manquait de politesse de la part d’une esclave, et bien des maîtres pourraient punir leur vachette pour cela… Mais il fallait bien comprendre que Melinda ne semblait pas du genre à punir ce qui était plus du jeu qu’un vrai manque de respect. Surtout que Cassandre montrait un total respect et une totale soumission en contrepartie. Cela, il n’y avait pas le moindre doute, vous pouvez en être sûre et certains. A part, évidemment, dans le cas, où la punition, dans les faits, est tout autant un jeu qu’une véritable « punition ». Vous comprenez le cas ? Bref, en tout cas, après une très courte -comme toujours, ne vous fiez pas à la longueur d’un paragraphe pour le temps réel- Cassandre déclara :

« Je pense qu’il n’est pas bon de laisser les choses à moitié faîtes, ma maîtresse, vous avez raison ! »

Totalement ! Une bonne vachette ne laissait pas les choses à moitié faites. Elle s’installa alors pour préparer son action… Qui allait être une bonne fellation ! Après tout, il était vrai qu’il fallait terminer son nettoyage, et elle trouvait le gant de toilette n’était pas, il faut bien l’avouer, le plus pratique dans ce genre de situation. C’était même, avouons-le, loin d’être le plus pratique… Non, le plus pratique, c’était de loin ses jolis lèvres. Ainsi, elle commença à léchouiller le phallus qui avait formé déjà une belle erection, il fallait bien le dire. Néanmoins, contrairement à sa dernière fellation, elle n’était pas là pour jouer au même jeu, c’est à dire, jouer celle qui teasait la fellation… Non, en effet, elle devait user de ses lèvres. Donc, elle commença dès le début, à englober, et commencer des vas et viens très lent, mais tentant d’aller assez profondément… Et oui, elle tentait de laver avec ses lèvres, c’était le but !
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3413



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #72 le: Janvier 03, 2018, 03:32:54 »

D’aucuns auraient pu estimer que Mélinda et Cassandre avaient déjà largement fait l’amour comme ça pour toute la journée... Mais, penser ça, c’était clairement méconnaître Mélinda, qui était une femme pleine d’appétit et d’envie. Cassandre avait déjà pu s’en faire une bonne idée, et elle n’était qu’au début de ses surprises. Mais, quand la vampire lui proposa de la sucer, elle vit la jeune Ushi hésiter... Ce qui était en contradiction avec son rythme sanguin, qui s’emballait nerveusement. Mélinda n’était pas dupe, et elle savait que la vachette se montrait déjà un peu mutine. Était-ce par pure provocation ? Ou parce qu’elle commençait à prendre goût au jeu de la soumission ? Ce jeu qui consistait à faussement jouer la rebelle, de manière à justifier la fausse colère de son propriétaire, et ainsi recevoir une juste et exquise punition... Mélinda en sourit légèrement, réfléchissant déjà à une idée de punir la petite Ushi pour son impertinence. Mais, à son corps défendant, Mélinda avait donné une légère inflexion à son ordre, un « Crois-tu » qui laissait libre d’interprétation.

Elle allait lui dire de se dépêcher, mais Cassandre finit d’elle-même par décider que, finalement, il était intéressant de le faire. Mélinda répliqua alors, non sans une ironie mordante :

« Oh, eh bien, si Sa Majesté décide de me satisfaire... »

Sa main se posa ensuite sur les cheveux de l’Ushi, et elle caressa sa tête, non sans avoir une poigne ferme sur sa chevelure.

« Tu sais, Cassandre, quand ta Maîtresse te pose une question consistant à faire quelque chose pour elle, c’est un ordre... Alors, vu ta lenteur à réagir, je vais quand même devoir te fesser après... »

Mélinda le dit sans méchanceté aucune. En tant qu’esclave, l’Ushi allait devoir aimer aussi le fait d’être punie, et d’y prendre son pied. Autrement, elle risquerait de devenir capricieuse. Pour former une bonne esclave, il ne fallait jamais oublier le bâton et la carotte. Là, Cassandre goûtait à une bonne carotte... Mais, ensuite, ce serait l’heure du bâton !

« Là, là, suce-moi bien, ma chérie !! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #73 le: Janvier 05, 2018, 09:54:37 »

Cassandre était bien contente d’être ici, d’être avec sa maîtresse, et de pouvoir la servir. Peut-être manquait-elle un peu de respect néanmoins. Si cela n’excusait pas, il fallait comprendre néanmoins que cela pouvait se comprendre, par le fait qu’elle se sentait bien, et bien… Elle se sentait beaucoup plus à l’aise, beaucoup plus à même de pouvoir faire des choses qu’elle avait pourtant appris à ne pas faire ! Et oui, les vachettes Harmington, messieurs-dames, et bien, c’est de la grande qualitée ! Ce n’est pas de la vachette sauvage, comme certains aimaient, il faut bien l’avouer, mais c’était de la vachette éduquée. Il faut bien se dire que le père Harmington aurait très peu apprécié de voir le comportement de la fameuse vachette, et l’aurait sévèrement punie. Très très très loin de la petite punition, plus érotique que véritablement disciplinaire, d’ailleurs, qu’allait prévoir la fameuse Mélinda…

« Oh, eh bien, si Sa Majesté décide de me satisfaire... »

Ou… Oups… ? Oui, en effet, oups ! On pouvait dire que visiblement, cette fois… La vachette était allée trop loin ! Et ouais, cela devait arriver, Cassandre avait trop jouée avec le feu, et comme on dit, jouer avec le feu, et bien, on finit par se brûler ! Et surtout quand on était une vachette qui, il faut bien le rappeler, était une serviteure de la fameuse Melinda ! Et bref… Et bien, notre fameuse vachette avait compris qu’elle avait poussé le bouchon un petit peu trop loin… Elle en paierait les conséquences, elle le savait bien ! Maintenant, il fallait espérait qu’elle arrive à se rattraper et ne pas finir en steak haché ! Bon, d’accord, même si Cassandre avait fait une très grosse bêtise -on parle bien de bêtise, hein-, il serait très peu probable qu’elle finisse carrément en steak haché, c’était un peu sévère comme punition… D’ailleurs, concentrons-nous effectivement sur cette fameuse « punition » !

« Tu sais, Cassandre, quand ta Maîtresse te pose une question consistant à faire quelque chose pour elle, c’est un ordre... Alors, vu ta lenteur à réagir, je vais quand même devoir te fesser après... »

« Ou… Oui, j’ai été très très vilaine... »


Même si Melinda n’avait pas été méchante, elle avait compris qu’elle avait fait une bêtise, et donc, elle savait qu’elle allait avoir une bonne fessée en punition ! Donc, de suite, on pouvait voir la jeune femme baisser ses grands yeux, et même ses oreillettes de vachettes, tout d’un coup, se baissèrent, montrant d’un côté sa totale soumission, et de l’autre, le fait qu’elle était vraiment désolée… Après tout, elle voulait toujours être une vachette exemplaire, donc, ce n’était pas bien quand elle faisait des bêtises. D’ailleurs, sa « tristesse », que je met entre guillemet, car il faut bien compris qu’elle n’est pas non plus folle de tristesse, elle a juste une petite honte, et bien, n’était absolument pas feinte pour être moins punie… Non, elle savait qu’elle avait fait une bêtise… Et bien, et bien, elle savait qu’elle allait être punie !

« Là, là, suce-moi bien, ma chérie !! »

« Bien ! »

Elle se devait d’être efficace… le plus efficace possible, même. Ainsi, dans un premier temps, la vachette décida de continuer à jouer dans la catégorie qu’elle avait décidée de jouer : Celui de la gorge profonde, celui de cette fellation qui n’était pas du tout dans le bute d’être rapide, mais qui avait pour but d’alterner comme ça, le phallus depuis l’entrée littéralement de la bouche, jusqu’au fond de la gorge. Bien entendu, notre chère vachette était encore une débutante dans ce genre d’exercice, donc… Donc, elle était loin de maîtriser cela, vous comprenez ? Bref, ainsi, la vachette continuait ses vas et viens. L’expérience était sans aucun doute agréable, surtout vu toute la bonne volontée de la vachette… Mais à terme, cela risquait vite de devenir monotone… Donc, heureusement, la vachette avait encore des tours dans son sacs, et elle avait parfaitement compris les risques…

Ainsi, après ce vas et viens, elle changea tout d’un coup de techniques. Les conseils que Vanilla lui avait donnée plus tôt dans la journée étaient bien dans sa tête, et elle se souvenait des efforts qu’elle devait faire… En effet, il n’y avait pas à douter que la fameuse Mélinda avait eu de nombreuses fellations dans sa vie, et Cassandre pouvait rêver pour que sa fellation soit l’une des meilleurs qu’elle ait eu… Mais cette difficulté ne faisait que motiver la vachette ! Ainsi, après les vas et viens, la vachette décida de miser beaucoup plus sur sa langue… Langue qui était là pour justement faire profiter le plus possible… Elle passait, encore et toujours, avec une efficacité, qui faisait qu’elle ne voulait pas que le moindre minimetre carré soit abandonner… Elle continuait avec une fougue et une énergie, qui cherchait à vraiment satisfaire sa maîtresse… Allait-elle y arriver ? Vous le saurez au prochaine épisode !
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3413



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #74 le: Janvier 07, 2018, 01:35:30 »

Mine de rien, il y avait bien des manières de pratiquer une fellation. Mélinda savait que les prêtresses de Lust, culte centré sur la luxure, suivaient des formations consistant à utiliser les différentes techniques enseignées pour sucer au mieux quelqu’un. Globalement, on pouvait, soit recourir à la langue, soit ne pas s’en servir. Il ne fallait pas aussi négliger les mains, le jeu des regards, la position du corps. Le sexe était à la fois quelque chose d’instinctif et de très sophistiqué, un plaisir inné et où on pouvait être très expérimenté. Cassandre avait tout le temps de se former, mais, pour l’heure, Mélinda sentait bien que sa petite provocation avait marché, et que l’Ushi se sentait coupable.

*Bah, peu importe !*

Elle comptait bien lui dire, une fois avoir joui en elle, que tout ça n’était qu’une taquinerie. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Cassandre était très sensible. Contrairement à ce qu’on pouvait penser, avec les esclaves, le pire n’était pas leur rébellion, mais leur trop forte soumission. Ils paniquaient très facilement, en pensant constamment mal faire, et étaient hypersensibles. Mine de rien, c’était un peu compliqué, car cet entrain naturel à une forte soumission s’accompagnait aussi de défauts qu’il fallait savoir gérer. Fort heureusement, Mélinda avait de l’expérience. Ce qu’il fallait à tout prix éviter, c’était que ses esclaves soient jalouses les unes des autres, et en viennent à se disputer ses faveurs. Mélinda se méfiait beaucoup de ce genre de sentiments naissants, et c’était aussi pour ça qu’elle laissait ses esclaves en roue libre pendant un certain temps, pour qu’ils comprennent qu’ils n’étaient pas des privilégiés uniques, et que le simple fait d’être un esclave était, en soi, un privilège.

Mélinda sourit en sentant  la langue de l’Ushi filer sur son membre, caressant sa verge. Cassandre s’appliquait, et Mélinda crispa ses doigts sur les cheveux de la femme, soupirant encore. Les minutes défilaient avec plaisir, l’eau ruisselait sur son magnifique corps, et sa tête partit en arrière.

« Oui, hmmm... Haaaa... Cassandre, hmmmm... !! »

Se pinçant les lèvres, Mélinda soupira encore, et ne tarda pas à jouir. Elle se relâcha dans la bouche de Cassandre, crachant sa semence sur sa langue, dans sa bouche, et dans sa gorge. Elle se répandit donc en gémissant, et, pendant plusieurs secondes, se répandit rapidement, avant de se retirer. Un fin filet de sperme suivit sa queue, et elle fléchit les genoux, mettant rapidement son visage à hauteur de celui de l’Ushi.

« Avale bien tout, ma chérie... »

Et, une fois qu’elle entendit l’Ushi déglutir en avalant le sperme de sa Maîtresse, Mélinda sourit, et l’embrassa tendrement, à tel point qu’elle renversa la belle Ushi, la couchant dans la baignoire. Mélinda rompit ensuite le baiser, et sourit brièvement à la femme, lovée contre elle.

« Tu sais, Cassandre... Tout à l’heure, je t’ai juste taquiné. Je ne t’en veux pas vraiment, ma choupette. Il est important de savoir quand tu fais une bêtise, Cassandre, et quand ta Maîtresse veut juste te taquiner un peu. Disons que, quand ta Maîtresse te fait l’amour immédiatement après t’avoir reproché quelque chose, c’est que ce n’est pas bien grave... »

Elle lui sourit encore, et l’embrassa à nouveau.

« Tu comprends ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 ... 9
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox