banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Rencontre impromptue et plus si affinités.  (Lu 1110 fois)
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« le: Novembre 09, 2016, 09:08:01 »

Cela faisait maintenant quelques semaines qu'elle avait quitté la forêt où elle est née. Elle vivait actuellement avec sa mère et sa sœur, la solitude faisait maintenant partie du passé. Pourtant, une drôle d'envie résonnait en elle. Quelque chose de bien étrange, elle ressentait le besoin de retourner à l'endroit qui l'avait vu naître. Cette sensation l'a pris dès son réveil alors qu'elle était blottie dans les bras de sa mère et de sa sœur. Elle vint doucement déposer un baiser sur leurs lèvres florales, profitant un petit peu pour les caresser dans les zones intimes.

Maman, soeurette, vous m'attendriez ici ? J'aimerais retourner où je suis née. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que je dois m'y rendre.

Saune commençait à parler de manière normale, faisant de vraies phrases compléments et verbes. Ce n'était pas encore parfait mais ses lacunes commençaient doucement à se combler. Sa mère et sa soeur y était très certainement pour quelque chose. Ses connaissances sur le monde avaient explosées de manières exponentielles en à peine quelques semaines auprès de sa famille qui prenait bien soin d'elle maintenant. Elle avait bien évidement reçu l'autorisation de s'y rendre, Ivy n'avait aucune raison de s'y opposer après tout, quelques heures seules ne pouvaient-être mortelles. Elle les quitta donc, prenant la direction de la forêt dont elles ne s'étaient pas encore très éloignées. Les trois femmes avaient décidé d'apprendre à se connaître plus en profondeur avant de pérégriner à travers Tera. Elle se mit donc en marche et arriva à destination au bout d'une trentaine de minutes. Saune pénétra dans la zone boisée, caressant des troncs d'arbres, des feuilles, comme si elle cherchait à s'imprégner de leurs essences.

Pourquoi devais-je revenir ? 

Elle n'eut bien évidemment pas de réponse, la jeune pousse se dirigea donc devant l'endroit ou aurait dû se trouver le cocon mais il n'en restait nulle trace, très certainement digéré par un quelconque animal. Il n'y en avait pas d'autres, pas d'erreur de la nature comme sa naissance. L'alraune, faisait bouger une de ses tentacules mais de manière encore assez maladroite. Elle allait devoir continuer l'entrainement lorsqu'elle retournerait auprès des siens. La fatigue la gagna un petit peu, elle s'adossa à un arbre pour faire un petit somme. Elle ne tarda guère à tomber dans les bras de Morphée. 
Journalisée
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Novembre 13, 2016, 02:25:19 »

Saune s'était profondément endormie et rêvait, des images et des scènes lubriques ne cessaient de défiler devant ses yeux. Toutes pensées chimériques étaient tournées vers sa mère et sa soeur. Des coups de fouets, des léchouilles et bien d'autres choses résonnaient dans son esprit. La fatigue qui l'avait tiraillée était sur le point de s'estomper mais la jeune plante s'accrochait tant bien que mal à ses songes qu'elle ne désirait pas quitter. Ils s'éloignaient pourtant de plus en plus jusqu'à l'abandonner lorsque ses yeux s'ouvrirent, ils étaient encore un peu embrumé mais une forme semblait se trouver devant elle. Une fois la focalisation post-réveil effectuée, elle sursauta en apercevant la chose qui lui faisait face. Elle ne connaissait pas encore les métaux et les matières plastiques qui ne sont pas issu du monde végétal. La chose semblait pourtant vivante et ressemblait à un humanoïde. L'alraune était un peu effrayée de cette personne qu'elle ne connaissait pas. Elle n'avait pour le moment rencontré que sa mère et sa soeur mais elle est encore jeune, ayant éclos il y a peu de temps.

Vous-êtes qui ? Vous êtes quoi ? Vous voulez quoi ?

Elle se redressa contre l'arbre pour s'éloigner de cette chose qui la collait de près. Elle sondait sa mémoire afin de se remémorer des images mentales que sa mère lui avait montrée mais sans grande réussite. Aucune information utile sur ce qui se trouvait devant elle en somme. une de ses mais s'approchait timidement de ce qui devait-être la tête, elle laissa son mouvement en suspend, le stoppant au milieu de sa course. Devait-elle s'enfuir ou laisser sa curiosité s'exprimer ? Elle doutait, n'osant plus faire de geste pour l'instant. Elle commençait à prendre peur devant cette silhouette inconnue.

Vous-êtes là pour me faire du mal ?

Un tentacule apparut et la jeune femme semblait comme se protéger derrière elle. Son corps était nu comme un vers, sa poitrine voluptueuse malgré son jeune âge était impressionnante. Elle ne connaissait pas l'usage des vêtements, n'en comprenant pas l'utilité. Elle préférait sentir le contact de l'air contre sa peau. Comment allait réagir la forme de vie humanoïde qui lui faisait face ?

Je peux toucher votre visage ? Il est un peu étrange. 
Journalisée
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Novembre 15, 2016, 07:53:47 »

La question finit par avoir une réponse, elle se prénommait donc Sylvia. Pacifique, elle ne devait donc pas lui vouloir de mal, une bien bonne chose pour la pauvre plante sans défense. Elle n'arrivait pas encore à réellement contrôler ses pouvoirs. Elle ne comprenait rien par contre vis à vis de son apparence matérielle physique, son vocabulaire était encore trop limité. Elle aurait pu le dire mais ce défaut lui faisait un peu honte même si sa mère et sa soeur la bassinait que ça la rendait encore plus mignonne. Le visage de l'androïde se rapprochait de plus en plus du sien mais elle avait gagné l'autorisation de le toucher, ce qu'elle fit. Ses mains se posèrent sur le visage, la partie métallique était froide ce qui fit reculer instantanément sa main de celui-ci. C'était la première fois qu'elle touchait une peau froide comme celle-ci. Celle de sa mère et de sa soeur était bien plus douce. La couleur de celle-ci l'intriguait au plus au point également. Le premier contact ne lui avait pas plus, elle préférait la chaleur au froid comme toutes les plantes qui avaient besoin des rayons du soleil pour croitre.

Curieuse, elle revint à la charge et toucha la partie non métallique cette fois. Le contact était plus doux, quoi qu'un peu étrange tout de même. Elle tira un peu sur la chair qui lui semblait plus élastique que la sienne. C'est à ce moment là qu'elle réagit, elle lui faisait peut-être mal.

Pa...Pardon, je m'excuse, j'espère ne pas vous avoir fait mal. Je m'appelle Saune. Je trouve que votre peau grise, elle est bizarre et froide comment ça se fait ?

La tentacule semblait se tenir plus tranquille maintenant que la jeune femme était rassurée. On lui avait promis qu'elle ne risquait rien. Elle ne connaissait pas encore la notion de trahison et de mensonge.
Journalisée
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Décembre 29, 2016, 01:48:21 »

La jeune femme lui expliquait que son corps avait la même température que le milieu extérieur. Elle en frissonna rien que d'y penser, comment faisait-elle pour résister aux froids polaires. Elle en avait entendu parlé même si l'Alraune n'en avait pas encore vécu. Sa naissance était bien trop récente pour cela. Pas de sang mais alors, elle devait avoir de la sève comme les plantes ? Ah ben non, de l'huile et de la graisse. C'est quoi ces choses là, jamais elle n'avait entendu parler de cela. Elle était de moins en moins rassurée devant cette forme de vie qu'elle n'arrivait pas à appréhender. Elle continua donc à toucher pour tenter de se familiariser avec la chose qui lui faisait face. Les doigts de la jeune pousse glissaient le long du visage, commençant à s'habituer à cette sensation un peu fraîche.

Comment pouvez-vous vivre sans sang ni sève ? Tous les êtres vivants en ont... enfin, c'est ce que m'a dit ma maman. De l'huile et de la graisse, c'est quoi ? Jamais entendu parler de ça.


L'android voulait en savoir plus sur elle, aucune raison de lui cacher quelque chose. Saune ignorait que certaines personnes pouvaient être méchantes et mal intentionnées. Elle ne connaissait pour l'instant que sa mère et sa soeur qui sont aux petits soins pour elle.

Je suis une Alraune, une femme plante, je suis une fleur qui a été fécondée par des habitantes de cette forêt mais je pense qu'elles n'habitent plus ici maintenant. Je pense qu'il y a d'autres façon pour moi de me reproduire mais je les ignore. Je n'ai encore que quelques jours depuis ma sortie de mon cocon. La tentacule, c'est une partie de moi que je sais créer et modeler.

Sur ces mots, elle commence à en faire bouger un qui vient ramasser une branchette qui traine au sol, la relâchant juste après.

Théoriquement, je peux en changer leurs formes mais je n'ai jamais vraiment essayé. C'est maman ou sœurette qui me les transformaient. Pour ce qui est de mon rôle et bien, j'en sais rien. Et vous, vous pouvez m'en dire plus sur votre espèce ?
Journalisée
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Janvier 04, 2017, 10:47:14 »

Saune continuait de la détailler de près, touchant un peu partout, curieuse comme une petite fille qui vient de découvrir une toute nouvelle chose. Sa main descend se faisant un peu plus hardie maintenant que la peur est passée, se doigts frôlent les épaules, puis descendirent encore jusqu'à arriver à la combinaison en latex. Elle ne connaissait pas encore ce type de tissu et intriguée, tira un peu dessus. Elle était surprise de son élasticité, il se distendait puis reprenait sa forme initiale. Elle jouait un peu avec puis releva le regard, les yeux pétillants. Pendant ce temps, on lui expliquait des choses sur des distances faramineuses, elle peinait à les appréhender. Lui parler en mandarin serait revenu au même. Elle n'avait jamais réellement quitté cette forêt, n'avait jamais vu la moindre ville alors imaginer différentes planètes... C'était bien au dessus de ses capacités actuelles.

Vous ressemblez à quoi sous vos habits ? Pourquoi vous n'avez pas la peau toute ridée si vous-êtes si vieille. Vous avez quel âge d'ailleurs ?  Moi, j'ai à peine plus d'une semaine. Je suis une jeune pousse comme aime le dire ma maman. Pour faire connaissance, il faut se faire des câlins qu'on m'a dit aussi.

Saune prit délicatement Sylvia dans ses bras, la serrant contre elle puis lui déposa un baiser sur la joue. Un gros smack sonore s'ensuivit.
Journalisée
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Février 09, 2017, 12:49:50 »

Saune était effrayée car ce qu'elle prenait pour de la peau venait de disparaître pour donner place directement au squelette de la chose. Elle stoppa donc le contact persuadée que cette chose n'était pas vivante. Elle devait-être dangereuse. Elle recula prestement, une racine sur son chemin la fit choir au sol dans un bruit sourd, un étrange craquement se propagea, la cuisse avait émis un bruit qui laissait entendre qu'un os s'était brisé net lors de la chute. Elle fixait la femme, totalement à sa merci. Qu'allait-elle lui faire, lui exposer les os comme elle venait de le faire pour elle même ? Elle leva instinctivement la main au dessus de sa tête comme si elle allait recevoir un coup.

Me...me faites pas de mal, je vous en supplie... Je veux pas mourir, je ferai ce que vous voudrez mais.... mais ne me tuez pas.

Les yeux de la demoiselle s'étaient rempli de petites larmes qui rapidement perlèrent, dégoulinant le long de ses joues, y traçant une ravine qui emporta rapidement un flot d'eau salé. Le robot HI-TECH qui se tenait devant elle l'avait à sa merci. Elle essaya de se relever mais la douleur était trop forte, elle hurla donc. Se défendre, elle devrait en être capable si elle n'était pas si inculte sur ses propres pouvoirs. Encore trop jeune la pauvre foufiotte. Elle continuait de la regarder, implorante. Elle revoyait dans sa tête des images partagée avec sa mère et sa soeur ou des prédateur dévoraient leurs proies. Ils finissaient toujours en lambeau et dans le ventre d'un autre.

Ne me mangez pas...


Journalisée
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Août 26, 2017, 12:23:28 »

Elle n'avait pas de système digestif mais comment pouvait-elle vivre ? Saune était perdue, cherchant à comprendre mais son esprit encore limité par sa naissance récente ne l'aidait pas terriblement. Elle voulait bouger sa cuisse, lui arrachant un petit couinement de douleur, son visage grimaçant sur le coup. Une petite larme était en train de perler du coin de son œil droit, descendant lentement pour terminer sa course sur sa poitrine rebondie presque totalement nue.

Je...je crois que je me suis cassé quelque chose, ça fait horriblement mal. Comment peux-tu vivre sans manger, c'est impossible, on a tous besoin de quelque chose pour être vivant.


Elle tenta de se relever mais sa jambe céda sous son poids, la laissant choir au sol à nouveau, lâchant un autre cri de douleur.

Je...je suis incapable de marcher, aidez moi, je vous en prie. Ne m'abandonnez pas ici. J'ai si mal.

Elle tendit les bras en direction de l'étrange forme de vie. Qu'allait-elle donc faire ?
Journalisée
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Août 27, 2017, 10:23:15 »

La jeune femme étrange ne semblait pas avoir un mauvais fond visiblement car elle l'aida en réalisant une attelle puis ensuite à se lever à l'aide de béquille. Saune ne comprenait pas d'où elle pouvait bien puiser une telle "énergie". Peut-être un principe proche de la photosynthèse ? Elle connaissait très bien ce phénomène car celui-ci lui permettait de produire de l'énergie sans avoir besoin de consommer de nourriture. Elle décida de ne pas poser plus de question pour le moment. Une fois debout, elle s'appuya instinctivement sur les béquilles fournies sans trop savoir comment elle devait s'en servir, commençant à marcher de manière un petit peu maladroite. Son interlocutrice promis de la soigner de sa blessure et Saune s'en sentait redevable.

Vous voulez m'étudier ? Ce n'est pas dangereux ? Ma maman m'a dit de me méfier, que des gens risquaient de me torturer afin d'en apprendre plus sur ma physiologie et physionomie. Elle m'a dit qu'ils me couperaient en petit morceau pour faire des expériences. Vous n'allez pas le faire ?

Saune frissonna en pensant à de telles idées. La peur montait à nouveau mais tentait de se contenir, on lui avait promis des soins et elle espérait que celle-ci serait une personne de confiance. Qui tiendrait promesse.

Nous devons aller quelque part ? Pas trop loin j'espère, c'est assez douloureux quand je marche. Merci en tout cas, grâce à vous, j'arrive à nouveau à me déplacer. Laissez moi un petit peu de temps pour apprendre à me servir de votre cadeau.

Elle fit encore quelques pas de manière hésitante, commençant à se familiariser avec ses nouveaux joujoux.

On peut y aller si vous le désirez. Je suis prête.

Journalisée
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Août 30, 2017, 09:47:01 »

Celle qui se trouvait en face d'elle ne savait pas la quoi ? La scanner ? La plante verte était perdue devant ce mot qui ne faisait pas partie de son vocabulaire. Cela ne devait pas être dangereux, enfin, elle l'espérait en fait. Elle avait soif d'apprendre tout comme Saune, voila une chose qui la rassurait, elles avaient au moins un petit point en commun. Une fine brise commençait à se lever, elle la sentait parcourir sa peau mais le froid ne l'assaillissait pas. Son corps était toujours aussi peu vêtu pourtant.

Votre matériel est loin ? Cela ne me dérange pas que vous me regardiez plus en détail. Maman dit souvent que je ne suis pas très prude même si j'ai un peu du mal à comprendre le sens de sa phrase. Je dois faire quelque chose en particulier pour vous aider ? Il faut me dire ce que je dois faire. Je connais plein de choses sur les plantes si vous le désirez.

La plante attendait un peu plus sereinement le suite des événements.  
Journalisée
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Octobre 03, 2017, 07:12:39 »

On proposait à Saune de se rendre chez elle pour effectuer les analyses qui devraient-être faites sur elle. Que pouvait-elle répondre à cela ? Elle voyait mal ramener cette inconnue chez sa mère. C'est pourquoi, elle lui répondit sans réellement mentir.

Ma maison, ce sont les forêts en général vous savez. Je peux nous trouver un coin tranquille si vous le désirez mais pas une maison avec un toit. Il y a une grotte si vous désirez un petit peu plus loin qui nous permettra de nous mettre à l'abri en cas d'intempérie ou autre.

Elle ne semblait pas renâcler à ma proposition.

Vous pourriez juste me porter ? Je ne me sens pas capable de me déplacer jusque là. Ce n'est guère loin, ne vous tracassez pas.

Elles arrivèrent à destination à peine 5 petites minutes plus tard. Sa nouvelle amie si elle pouvait l'appeler ainsi la déposa contre une des parois de la grotte, commençant à l'examiner.
Journalisée
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Décembre 17, 2017, 07:33:40 »

Les mains de l'étrange créature se posèrent sur son corps après l'avoir préalablement transportée jusque dans une grotte où elles pourraient-être à l'abri. La sensation de contact était légèrement étrange mais plaisante car tous ces contacts commençaient à émoustiller la femme plante.

Mon évolution est si bizarre que cela ? Je trouve la votre encore plus étrange. Vous-êtes vivant et à la fois pas vraiment vivant. Hein mais...que quoi. Me...Mais qu'est ce que vos mains font là.

L'Alraune rougit, elle n'avait guère l'habitude qu'une autre que sa mère ou sa soeur ne pénètre la barrière de son intimité. Elle n'osait en faire ou n'en dire plus, toujours effrayée par la situation. Un mécanisme de défense se déclencha pourtant. Un tentacule se formant à la base de son dos et venant donner une coup de fouet sur les fesses de celle qui l'explorait aussi intimement.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox