banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Le temple du mal élémentaire [ Xyanathel ]  (Lu 681 fois)
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« le: Septembre 22, 2015, 01:02:15 »

A l'hydre rieuse est une auberge qui est plutôt de qualité médiocre tenue par Urangarbaer Peau de fer un viel Orc  borgne. Le bâtiment de forme rectangulaire est composé d'un rez-de-chaussée et d'un étage, celui-ci laisse entrevoir le ciel en de nombreux endroits. Au rez-de-chaussée, se trouve une salle pouvant contenir 20 personnes. Un bar en chêne rongé par les champignons illustre la qualité de l'auberge. Sur le côté, se situe la cuisine où le cuistot prépare une omelette à la sauce grise et ses croûtons qu'il est fort déconseillé de manger. La clientèle présente est principalement composée de femmes au physique disgracieux ou de mauvaise vie cherchant de la compagnie, de brigands de bas-étage, de receleurs fourguant leur camelotte, des malandrins prêts à en découdre, des exclus de la société, de plus la proximité d'un temple d'une divinité mauvaise, amène parfois à côtoyer de drôles de religieux.

Voilà deux jours que Ariman traînait dans une des chambre miteuse de cet endroit. L'aubergiste avait été fort surpris de recevoir un pareil client et avait fait l'effort de donner la chambre la moins miteuse de son établissement enfin façons de parler vu que la chambre en question servait principalement de baisodrome mais au moins cet endroit était garantie sans puces et vermines comparé aux paillasses miteuses dans les autres chambres surtout qu'Ariman avait payer l'aubergiste rubis sur l'ongle pour avoir la paix mais surtout l'informer si quelqu'un voulait le voir.

Ariman avait en effet un rendez vous avec une personne qui pourrait l'aider au sujet d'un objectif qu'il devait atteindre. A force d'informations dans la guilde des voleurs et des assassins d'Ashnard il avait entendu parler d'une personne ayant des capacités pouvant l'aider à traiter son affaire. Il demanda donc un rendez vous et eu en retour une adresse de cet établissement et on lui demanda d'attendre. Apparemment ce mercenaire était prudent car cela faisait plusieurs jours qu'Ariman attendait mais avec le sentiment d'être épier de loin. Ariman n'avait néanmoins pas d'autres choix que la patience. Normalement il devait attendre trois jours. Si le délais était écoulé il aura confirmation que la personne qu'il recherchait refusait le contrat ce qui était bien dommages car l'Oblitérator proposait une somme rondelette en or plus certains trésors dans un certain endroit.
Journalisée
Xyanathel
Créature
-

Messages: 8



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 22, 2015, 06:50:04 »



Le crépuscule s’annonçait au loin, perchée à un arbre, Xyanathel observait les environs. Son voyage éternel l’emporta dans un grand bois, quasiment similaire à son lieu de naissance, elle avait l’impression de se retrouver chez elle hormis un petit détail. On disait cette forêt hantée, que de vils esprits et fantômes régnaient mais voilà bien plus de cinq heures qu’elle y trainait. Aucune trace de ces fameuses apparitions, physique comme immatérielle. Il y avait bien de vieilles traces de pas qui remontaient à plusieurs jours, un explorateur sans doute, mais rien d’alarmant.

Lentement, elle se releva et soupira. La drow sauta dans le vide, le sol se trouvait bien à une bonne dizaine de mètres mais elle retomba tel un félin, pire encore, ce genre d’animal passerait pour un amateur à côté de la grâce innée et inégalée de l’Elfe Noire. Un craquement de brindilles se fit entendre derrière elle, à une bonne cinquantaine de mètres. Ah oui, n’oublions pas les sens aiguisés de cette race majestueuse, entre l’ouïe et la vue…

A travers la nuit qui s’annonçait, ses yeux percèrent l’obscurité pour y apercevoir un homme qui s’approchait lentement mais surement de Xyanathel. Il n’avait pas l’air de lui vouloir du mal, dans sa main droite, il portait un parchemin et ses armes étaient respectivement rangées dans leur fourreau. Qui plus est, son aura ne dégageait aucune menace. Il venait donc en paix, enfin, si l’on peut appeler ça ainsi. L’homme encapuchonné semblait orné d’un symbole, celui de la guilde des voleurs et des assassins.

« Vous êtes dans un endroit dangereux, Drow. Quoi qu’il en soit, j’ai du travail pour vous… » dit-il lentement en s’approchant et en tendant la feuille.

D’un geste quasiment imperceptible à l’œil nu, du moins pour un simple humain, l’elfe à la peau sombre saisit le parchemin. Sans dire un mot et sans le lire, elle renvoya le messager et ce dernier ne se fit pas prier, il tourna les talons et reprit sa route méthodiquement. Les yeux ébène se posèrent sur les quelques mots une fois la lettre de mission dépliée, sa lecture ne dura que quelques secondes, lisant en diagonales les détails peu importants. Son contact au sein de la guilde avait pour habitude de laisser certains mots doux qui ne représentaient que peu d’intérêts… voire pas du tout.

La nuit était désormais bien tombée, il faisait noir et le seul éclairage n’était autre que les étoiles. D’un sifflement aigu, elle appela sa fidèle monture, une grande panthère qui se fondait dans l’obscurité sans trop de mal. Comme avec la dernière personne, l’animal et sa maîtresse ne communiquèrent pas à l’aide de mot ou de rugissement, il n’y avait que le regard ébène de l’Elfe Noire reflétant des mots inaudibles et invisibles. Après un hochement de la tête de la cavalière, la bête noire disparue dans les ténèbres de la nuit et la Drow fit demi-tour sur elle-même, s’enfonçant dans la forêt.


Après un jour de marche, enfin une marche d’Elfe Noire, elle rattrape le commanditaire et le surveilla, analysant et observant les moindres détails. Il ressemblait plus à une machine qu’un homme, certaines personnes auraient qualifié cette chose de monstruosité, mais la beauté est relative à chaque individu et l’elfe sombre n’avait que faire de ces détails sans le moindre intérêt.

Par sécurité, Xyanathel conservait une distance de plus de cinq cent mètres, ce qui pour elle n’était pas grand-chose. Impassible, n’exprimant aucune émotion, que ce soit la joie ou le dégoût, l’amour ou la haine, elle continua de l’épier jusqu’à finalement arriver au lieu de rendez-vous. Le contrat stipulait que la Drow disposait de trois jours pour se décider, après cette échéance, la fameuse quête reviendrait à une personne.

Après plus de deux jours, pas de réflexion ou de doute, mais plus d’observation, la princesse oubliée entra dans l’auberge. Tous les charognards tournèrent rapidement la tête vers l’Elfe Noire mais aucun ne fut assez stupide pour venir l’importuner, la réputation de sa race suffisait largement à repousser tous les prétendants. D’un pas gracieux et inaudible, Xyana marchait sur le parquet sans que celui-ci grince. Etait-elle vraiment une femme d’un mètre quatre-vingt deux et soixante-neuf kilogrammes ? Impensable ! Sauf que… ce n’était pas une humaine.

Une fois arrivée au comptoir, elle posa ses mains sur le bois horriblement mal entretenu. Si ce dernier pouvait encore parler, il supplierait pour qu’on le brûle. D’un regard quasi-menaçant, elle s’adressa à l’aubergiste lentement, méthodiquement, calmement, articulant ses mots de manière compréhensible pour qu’elle n’ait pas à se répéter.

« Je suis ici pour voir l’homme-machine… »
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Septembre 22, 2015, 08:59:02 »

Urangarbaer sursauta quand la Drow lui parla alors qu'il avait le dos tourné. Le viel Orc avait pas entendu Xyanathel venir et blêmit encore plus quand il sut qu'elle voulait voir son client qui squattait sa chambre nuptiale. Déjà qu'il le trouvais inquiétant même si il le payait bien et voilà maintenant qu'une Drow aux allures d'assassin souhaitait le rencontrer. Sentant à tort que cela sentait le roussis les rare clients vidèrent les lieux prétextant un rendez vous tandis que Urangarbaer appella son cuisinier Goblelin pour qu'il dise à son client que quelqu'un voulait le voir. Le Gobelin fit la commission et redescendit en quatrième vitesse tandis que des/grincements et des pas lourd ce fit entendre.

Quelques secondes plus tard Ariman se présenta enfin. Si de loin il n'était pas un critère de beauté de près il était horrible. Malgré le fait qu'il portait sur lui une cape Xyanathel vis à tel point l'étendu du don qui faisait d'Ariman un Oblitérator l'armure semblait à même greffé dans la chair du monstre et semblait changer de forme lentement. La tête encore humaine d'Ariman esquissa un sourire montrant une rangée de dents en acier chromé. Il semblait satisfait par ce qu'il voyait.


- Merci d'avoir répondu à mon invitation mon nom et Ariman le déchu et j'aurais un travail qui requiert les service d'une personne qui semble correspondre à ce que je recherche. Dit il en s'inclinant poliment et désignant ensuite une aclove pourvus d'un rideau afin de traiter son affaire avec la Drow. Il commanda aussi du vin. Le meilleur et pas l'horrible piquette qu'il avait du boire en attendant son rendez vous. Urangarbaer eu un rictus et obéis ne voulant pas vraiment provoquer la colère de l'Oblitérator. Il ordonna à son cuisinier d'aller chercher une bouteille de sa réserve personnelle tandis que Ariman s'asseyait sur un siège pouvant supporter son poids. Il invita la Drow de s'assoir et prendre ses aises.
Journalisée
Xyanathel
Créature
-

Messages: 8



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 23, 2015, 08:31:38 »

Xyanathel dévisagea chaque personne présente dans l’auberge, comme si elle analysait et s’imprégnait des visages qu’elle rencontrait tout au long de son voyage. Son regard se tourna vers les escaliers et observa de haut en bas « l’Homme-Machine », un amas de chair ayant fusionné avec une carcasse de métal, horrible. Toutefois, la Drow ne se souciait pas des traits physiques des autres mortels, choses futiles et inintéressantes. L’on est ce que l’on choisit d’être.

L’armure vivante murmura quelques mots qui passèrent au travers de l’esprit de l’elfe noire. Les dialogues et la causette n’étaient vraiment pas son fort, plus habituées à échanger par des gestes, des regards… D’ailleurs, le sien, semblait totalement impassible comme les traits de son visage. En cet instant, Xyanathel n’était autre qu’un mur de marbre, ne laissant échapper aucun tic, aucune émotion. Cet énergumène n’inspirait pas la confiance, d’une part par son apparence mais aussi par ce que son aura pouvait dégager. Aussi, il faut dire que Xyanathel n’a jamais fait confiance à personne, pas même à sa propre famille.

L’Oblitérateur invita la mercenaire à le suivre dans un lieu un peu plus privé sans pour autant être intime. Lentement et toujours avec cette grâce inégalée, elle s’assit sur un fauteuil plutôt bien entretenu comparé au reste de l’auberge. Ses jambes se croisèrent machinalement après avoir posé ses fesses sur le cuir doux et ses yeux couleur ébène se mirent à fixer Ariman.

Lorsque le cuisiner amena la bouteille de vin et l’ouvrit devant les deux invités inhabituels, la Drow fit un geste las de la main droite. Elle ne désirait pas boire. Il servit néanmoins deux verres. Une fois l’intrus partit, Xyanathel s’affaissa un peu plus, profitant d’un léger moment de répit.

« Je me nomme Xyanathel, ma présence ici et maintenant signifie que j’ai répondu positivement à votre appel. Que puis-je pour vous, Ariman ? »

Comme lorsqu’elle s’adressa à l’aubergiste quelques minutes plus tôt, la mercenaire prit le temps d’articuler et de parler calmement pour bien se faire comprendre. La langue utilisée, qui n’est pas celle de sa naissance, paraissait claire comme de l’eau de roche. Un sourd aurait pu comprendre les paroles de l’Elfe Noire.

Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Septembre 24, 2015, 02:41:47 »

La Drow était directe et faisait l'effort de parler en commun Ariman la surpris en lui répondant dans sa langue natale. En effet au fur et à mesure de ses voyages et de ses affaires il avait pris l'habitude d'étudier les cultures de ses alliés voire ses ennemis et même d'apprendre la langue. Ce fut donc en parlant le Drow pour plus de discrétion que Ariman lui répondit.

- Je souhaiterais recourir à vos services pour une expédition afin de visiter un certain endroit dangereux. Je suis quelqu'un de redouté dans le milieu de la guerre. Mais un pareil endroit nécessite une certaine préparation mais surtout la coopération d'une personne habitué à l'exploration et au pillage de trésors oublié si vous voyez ce que je veux dire ?

Ariman porta sa main sous sa cape en restant bien en vue de la Drow et posa sur la table un paquet de tissus emballé.

- Dans ce tissus se trouve 10 pièces de platines. Si je me souviens bien de la platine vis à vis de l'or une pièce de platine vaux 100 pièces d'or. Je suis prêt à vous les donner en acompte en cas d'une réponse positive de votre part et le quintuple une fois la mission terminé plus la moitié des trésors éventuels trouvés. Proposait Ariman qui pris sa coupe de vin et bus tout en laissant Xyanathel réfléchir à sa proposition.

La somme était coquette en général c'était ce que pouvait demander un assassin pour un meurtre rien que pour l'acompte mais là Ariman proposait une véritable fortune à la Drow rien que pour une expédition et en platine ce qui n'était pas rien
.
Journalisée
Xyanathel
Créature
-

Messages: 8



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Septembre 28, 2015, 08:47:11 »

Les sourcils de la Drow s’arquèrent, surprise par une telle somme pour une simple mission. Quoi que… Etait-elle réellement si simple ? Même si Xyanathel n’était nullement effrayée, elle émettait quelques doutes car présenter autant d’argent semblait ne servir qu’à la convaincre d’accepter. N’importe quel fou se lancerait à l’aventure en apercevant dix pièces de platine.

Ses jambes se croisèrent de nouveau mais dans l’autre sens, dévisageant son client comme pour le cerner et lire au plus profond de son esprit et de son âme. Elle répondit dans sa langue natale.

« Avant d’accepter, je veux en savoir plus sur cette fameuse quête. Localisation, ennemis, équipements, etc. » demanda-t-elle calmement.

Sa main droite s’avança vers la petite table en face des deux improbables futurs partenaires, elle saisit la bouteille de vin et le verre à pied, se servant délicatement, la douce liqueur rouge s’écoulant dans le récipient. Avec sa douceur innée, l’Elfe Noire reposa la bouteille et s’affaissa de nouveau dans le fauteuil, reniflant le nectar en ayant porté le verre à ses lèvres. Xyanathel semblait capable de distinguer les bons et les mauvais vins, ou alors, faisait-elle ceci pour humer et ressentir un quelconque poison ? Difficile à dire.

Quoi qu’il en soit, sa bouche s’ouvrit lentement et elle versa le vin dans cette première, buvant une bonne gorgée avant de reposer une nouvelle fois son regard sur l’homme-machine, attendant réponse à sa question.
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Septembre 29, 2015, 04:37:06 »

La Drow semblait intéressé mais aussi prudente. Logique vu que l'Oblitérator payait une forte somme la quête allait être dangereuse. Mortellement dangereuse.

- Pour ce qui est des ennemis et de leur capacités je n'en n'ai aucune idée à l'intérieur du bâtiment. Sans quoi je n'aurais pas demander vos services. La seule chose que je peu vous dire c'est divers informations provenant des alentours de l'endroit à visiter et divers rumeurs. En premier cet endroit s'appelle Balafre une ancienne citée située à soixante kilomètres d'Ashnard une légende prétend d'ailleurs que ses deux citée soit lier via un tunnel. En tout cas c'est située dans la province de l'Ostermark, située au nord est de L'Empire. Il y as 3 siecles du Calendrier Impérial, les gens de Balafre voient approcher dans le ciel une comète à deux queues, symbole du retour d'un dieu majeur de l'Empire. Les habitants du pays voient dans cette comète le retour de leur dieu tutélaire. Ainsi, les foules se pressent depuis tout l'Empire pour assister au retour de la divinité, pour l'accueillir. Malheureusement la comète s'écrasa sur la ville et la détruit presque entièrement, à l'exception d'un temple. Le météore, lors de l'impact, a répandu une mystérieuse pierre venue de l'espace à travers toute la ville. Cette "pierre magique", comme on l'appelle, possède des vertus incroyables mais est aussi la cause de maladie et de déchéance. Elle intrigue et les seigneurs de toutes les races de ce monde envoient des bandes de combattants pour piller la ville et récupérer ces pierres mystérieuses. Encore aujourd'hui cela ce fait encore. Les bandes s'affrontent souvent pour la possession de territoires ou de trésors. Pour ma part je sait qu'une de ses pierres de bonne taille ce trouve dans le temple qui fut épargné par l'apocalypse qui détruisit la ville mais aucun aventurier ou bande tentant l'aventure ne sont jamais revenu de l'expédition.

Ariman fit une pause pour boire et fit un récapitulatif des risques que lui et Xyanathel pourraient rencontrer.

- Donc il y as des risques que nous rencontrons tout et n'importe qui. De l'aventurier errant aux bandes de mercenaires provenant d'Ashnard où d'autres continents. On peu compter aussi sur la présence de bandits en tout genre ainsi qu'une bande de maraudeur orque vivant dans ce territoire. Le clan de la langue pourris. Enfin le temple lui même. qui semble garder par une secte sans compter les horreurs se trouvant déjà sur Balafre suite à la chute du météore. Expliqua t'il.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox