banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Mondes mortels (Idranel)  (Lu 754 fois)
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« le: Août 23, 2015, 03:37:54 »

Les mondes de Berin et Asphodel orbitent l'étoile toxiques Velaj dans le Vortex hurlant. Les deux sont toxique mais pas inhabité. Les deux peuples longtemps revenu à la barbarie sauvage de la pire espèce vivent sur ses deux mondes. Deux espèces de Xenos ont dominés leur planètes respective. D'un côté d'innombrables clans de sauvages Orks infestent Berin et d'innombrables Kroot de plusieurs clans ont envahi Asphodel. La guerre primitive est endémique sur les deux planètes et l'énergie des habitants est entièrement concentré dans la lutte contre d'autres clans dans de vicieuses batailles pour la survie.

Asphodel est un monde marécageux complètement envahi par des arbres géants Nendya. Dans environnement crépusculaire vivent les guerriers agiles kroots traquant leurs ennemis, la posant des pièges et maître des embuscades. Les tribus vivent une existence nomade, créant des villages temporaires dans les arbres et pratiquants des festins cannibales horribles.

Le Kroots semblent avoir retenu que des vestiges de la technologie basique et les armes blanches. Ils emploient generalement en plus de l'arc de primitifs fusils à silex et élèvent des Krootox, Kroothounds, et d'autres, bêtes de guerre beaucoup plus étrange de l'évolution Kroot. Il semble probable que les Kroots survivant reviennent peu à peu dans un état ​​complètement sauvage, et dans le long terme, les derniers vestiges de leur civilisation limitée pourrait disparaître de Asphodel. Dans les montagnes de Lun seuls les maîtres mentor conservent encore les souvenirs et leur plein potentiels. Ces êtres étranges passent leur vie à élever de gigantesque papillons de nuit. Ils attendent et regardent le ciel pour le retour de Berin.

Les Orks de Berin habitent sur ​​une planète dominée par les déserts arides et les tempêtes de poussière impitoyables. Minerais, eau et le métal sont des produits rares sur Berin, au point où même les tribus orks sauvages sont handicapés par le manque de ressources. Les Orks eux-mêmes sont noueux et dur, leurs peaux vertes sont brûlé et presque noir par l'étoile toxiques de Vejin et érodés par les vents incessants. Chaque tribu garde ses propre ressources férocement et font des tentatives constantes pour voler les ressources des autres afin qu'il puisse étendre ses territoires. Avec leurs ingéniosité typique, le Ork ont créer toutes sortes de véhicules qui sont utilisés pour traverser les déserts sans eau et attaquer les autres comme des dirigeables ou des traîneaux à propulseurs. Beaucoup de tribus sont notamment compétent dans l'exploitation des mines récupérer des produits chimiques pour fabriquer des explosifs bruts. D'autres tribus produisent un grand nombre des sauvages Bizarboyz qui sont capables de déclencher des pouvoirs imprévisibles, mais mortels, dans la bataille.

Quand une tribu ne réussit à conquérir un autre territoire, les Warboss peuvent rarement garder les deux endroits sous contrôle à cause des ambitions démesurées de leurs sous-fifres. Les limitations imposées par la géographie et le climat rigoureux de Berin et les monstre géant rends la construction d'un grand empire Ork impossible. Au pire, les tempêtes de poussière mortelles encerclant la planète peuvent faire rage pendant des semaines et peuvent arracher quelques minutes la chair des os. Même les bastions tribaux peuvent être détruit par les grandes tempêtes.

Sur Berin et Asphodel, un seul événement met fin temporairement au cycles éternels de guerres fratricide entre tribus. Le moment où les planètes sont si proche l'une de l'autre que le mentors Kroot et Warboss  ont une idée en tête la migration vers un nouveau monde. Les orbites de Berin et Asphodel sont si proche de plusieurs centaines de kilomètres les uns des autres que à Asphodel, d'innombrables papillons de nuit avec des Kroot accrocher à leur dos comme des tiques géantes prennent leurs envols vers l'espace. De Berin, des essaims de fusée et roks remplis d'ork.

Les deux flux d'envahisseurs se rencontrent inévitablement et se battent avec férocité dans le vide entre leurs mondes. Ces batailles signifient généralement la mort de vainqueurs et les vaincus, mais des milliers d'individus arrives à survivre et se poser sur la planète adverse, les combattant des deux mondes sont tellement occupés à essayer d'envahir l'autre qu'ils laissent leurs territoires et ressouces sans défense.

Cependant, à ce jour, aucune force d'envahisseurs semble avoir survécu assez longtemps pour prospérer. Quand les deux planètes s'eloignent toutes les tribus rester en arrière se retournent toujours contre des étrangers envahissant leur propre monde. Dans un affichage tout à fait exemplaire de d'unité, ils poursuivent une campagne génocidaire contre les intrus, ne revenant à  leur activité normale une fois les intrus exterminés.

Ce fut dans ce contexte de guerre en préparation que Ariman se rendait sur Asphodel en compagnie 'une compagnie de paria space marines surnommé les épines noire dans une vielle barge d'assaut poussive et hors d'âge. C'est le mieux qu'il avait pus trouver pour cette mission très dangereuses. Il n'avait pas eu le temps de trouver mieux pour retrouver ce vaisseau impérial où plutôt les deux moitié d'un vaisseau qui c'étaient respectivement écraser sur ses deux planètes en pleine phase d'approche. Il allait devoir faire vite car c'était une question d'heure  avant que la guerre éclate sans compter les danger mortels que disposent ses deux mondes.

L'objectif d'Ariman était de récupérer des données se trouvant dans une des deux morceaux de l'épave. Le problèmes c'est que les données en question étaient crypté et la clef de cryptage était en possetion d'un des membres de l'équipage du vaisseau se trouvant sûrement à Asphodel tandis que l'ordinateur se trouvais à Berlin autrement dit un vrais casse tête. Mais Ariman était bien déterminé à récupérer ses fichiers car ses donnée étaient primordiales à certaines de ses expériences et lui ferait gagner plusieurs années.
Journalisée
Idranel
Créature
-

Messages: 86



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 08, 2015, 12:47:26 »

Berin et Asphodel...deux planètes orbitant autour d’une étoile toxique...telle était la destination que j’avais programmé dans l’ordinateur de bord du vaisseau que j’avais « emprunté » sur la base spatiale. Le voyage n’avait guère été pénible pour une fois et j’avais pu en profiter pour reposer mon corps qui suite à ma rencontre avec une certaine formienne avait été mis à profit de la pire des façons... Le simple fait de repenser à cela me soulevait le cœur et me donnait des envies de meurtre. Toutefois, je me souvenais des propos de Novac au sujet de Kerrigan. Nous ne pouvions pas nous permettre de la tuer si nous voulions remporter la guerre face à cette menace intergalactique que représentait l’Overmind. Il était impératif, pour nous de la capturer...
...ce qui m’était impossible pour l’instant vu que je n’étais pour l’instant  pas aussi puissante qu’elle. Pour la vaincre, il allait falloir que je m’entraine durement et que je réussisse à mettre la main sur certains artefacts qui permettraient d’augmenter mes capacités de psyker. Or c’était en vu de mettre la main sur ce genre d’objets que je m’étais rendue ici.
En effet, grâce à mes dons de prophètes, j’avais eu une vision de l’avenir. Cette vision m’avait permis d’observer ces deux astres, que j’avais dorénavant sous les yeux mais également, l’arrivée d’un vaisseau impérial qui, s’était brisée en deux morceaux avant de s’écraser sur ces deux planètes. D’après ce que j’avais pu noté dans mes visions, ce vaisseau semblait contenir des données ou des objets de la plus haute importance qui pourraient, s’ils tombaient dans de mauvaise mains, bouleverser dans un avenir proche la galaxie...du moins si j’en croyais mes visions. Si tel était vraiment le cas, et que j’arrivais à mettre la main sur ce que contenait ce vaisseau, cela risquait de m’être utile dans ma lutte contre Kerrigan.

Ce n’était toutefois pas les seules points, que j’avais noté dans mes visions. En effet, celles-ci m’avaient prévenues ou plutôt averties de l’arrivée, en ces lieux, de personnes malveillante. Malheureusement pour moi, mes dons ne me permirent pas d’en savoir plus au sujet de ces personnes mais pour que j’en vienne à ressentir de la peur en ressentant leur aura dans mes visions, cela me laissait présageait le pire. A vrai dire, je ne pus m’empêcher d’être soucieuse au sujet de ces personnes mais également au sujet de ce que je trouverais à bord de ce vaisseau impérial. Il pouvait s’agir de simple données comme il pouvait très bien s’agir d’un artefact du Chaos...ce qui, si c’était le cas, ne serait guère une bonne nouvelle. Seule, je n’étais pas sûre de réussir à sceller un tel objet, si jamais c’était bien ce genre d’artefacts.
Secouant ma tête pour chasser mon angoisse de mon esprit, je me saisis du manche à balai de mon vaisseau et me dirigeait en direction d’Asphodel. La pénétration dans l’atmosphère de la seconde ne dura que quelques minutes, ce qui me permit au passage de dresser, grâce aux capteurs de cet engin, une carte de la planète. Grâce à cette dernière, je n’eus aucune difficulté pour repérer l’épave du navire impérial, qui n’était pas située très loin de ma position. Ainsi sans tarder, je poussais les moteurs de mon vaisseau au maximum afin d’arriver le plus rapidement possible sur zone. S’il y avait vraiment des individus qui comptaient s’emparer des objets de ce vaisseau, il m’était nécessaire de les devancer si je voulais mettre la main sur ces derniers auquel cas je risquais de faire chou blanc et de laisser ainsi passer des reliques et des données qui me donneraient une chance de battre Kerrigan...

Attendant que le vaisseau arrive sur zone, j’observais les alentours et pu constater qu’il s’agissait d’un monde crépusculaire et désolé, recouvert de marécages et d’arbres géants. Autant dire que la vie sur cet astre devait être particulièrement pénible et pour le coup je n’osais imaginer quelles races ni quelles bestioles parcouraient la surface de ce dernier. En tout cas une chose était certaines...je risquais de souffrir de cet atmosphère étouffante une fois que je serais sortie de mon vaisseau et que je commencerais à explorer le navire impérial.
A ce propos, une question demeurait : y’avait-il encore des survivants ? Au vu de l’impact et vu que ce bâtiment de guerre avait été séparé en deux, il y avait peu de chance pour que quelqu’un ait réussi à se sortir vivant de cet enfer...mais si l’on tenait compte dans ce calcul de la robustesse des vaisseaux impériaux, il était probable qu’il y ait au moins une personne encore en vie...ce qui d’un coté était une bonne nouvelle mais de l’autre non. En effet, si des individus étaient encore en vie, et s’ils s’agissaient de soldats, ces derniers risquaient de vouloir tuer toutes les menaces qui oseraient les attaquer afin de dérober leur marchandise. Si j’arrivais donc la première je risquais d’avoir fort à faire...ce qui en soit n’était pas une bonne chose. Selon la résistance des personnes que je rencontrerais, ces dernières pourraient être en mesure de m’épuiser voire de me blesser ce qui dès lors me compliquerait la tâche si je finissais par rencontrer cette menace que j’avais vu dans ma vision. Si par contre, je n’arrivais pas la première, ces soldats pourraient peut être ralentir la progression de cette fameuse menace voire même la neutraliser ce qui faciliterait grandement mes affaires...
Malheureusement pour moi, il y avait un hic dans mon raisonnement car celui-ci se basait sur la présence de soldats. Or s’il n’y en avait pas à bord...cela changeait complètement la donne... j’allais donc devoir ruser et trouver un moyen qui me permettrait de tenir compte de ces deux situations...et pour le coup je pensais peut être avoir trouvée une solution tellement celle-ci était simple : Il fallait tout simplement éviter que j’apparaisse à mes probables ennemies. Par conséquent qu’il y ait des soldats ou non, je n’avais qu’à devenir invisible ce qui me permettrait peut être avec de la chance, s’il n’y avait pas de détecteur ni de puissants psykers, de me déplacer tranquillement à bord du vaisseau et d’observait ce qui s’y passerait.

Arrivant enfin au niveau du vaisseau impérial, je pris soin d’atterrir non loin de la position de ce dernier. Je ne tenais pas à ce que  l’on sache que j’étais pénétrée à bord de cette épave et la meilleure façon de le faire était de camoufler mon vaisseau dans un de ces marécages.. ce qui ne me pris que quelque seconde au vu du nombre de trous boueux et visqueux que comptait cet environnement.
Sortant de mon vaisseau, je pris avec moi ma lame spectrale, mon casque fantôme et ma lance chantante et partis en direction du navire impérial tout en prenant soin à ne pas tomber dans un de ces foutus marécages. La traversée prit quelques minutes durant lesquelles je pus expérimenté à quel point l’environnement de cette planète était chaud et humide...à tel point que j’en avais la nausée. Si l’on comptait en plus tous les moustiques qui cherchaient à me bouffer...j’étais en train d’évoluer dans un véritable enfer....qui devenait de plus en plus insupportable au fil des secondes. Malheureusement pour moi, du fait de ma nature d’Eldar, je ne ressentais que plus vivement ces désagréments...qui prirent fin lorsque j’atteignis le vaisseau.


«  Que cache-tu donc à bord saleté de vaisseau ?  Qu’est ce qui a pu m’interpeller au sein de tes entrailles au point que cela m’en donne des visions ? »
Journalisée

"Ne posez pas de questions aux eldars, car ils vous donneront trois réponses, toutes vraies et toutes horribles à connaître."
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Septembre 08, 2015, 06:38:46 »

Si le voyage fut désagréable l'arrivée fut encore plus calamiteuse comme la barge était plus un vaisseau orbital qu'un appareil de reconnaissance l'Obliterator et quatre Space Marine du chaos furent installés dans une chaloupe spatiale de secours et largué directement sur Asphodel. La chaloupe étaient encore plus pourrie que le tas de ferraille dans laquelle Ariman avait voyagé mais il avait vu pire et le pilote delà chaloupe se montra suffisamment bon pour la faire atterrir sans trop de casse malgré les secousses. Curieuse bande qu'étaient les épines noires Ariman ne pus s'empêcher de regarder ses compagnons du moment alors que la chaloupe se posait. Ses paria faisaient autrefois partie de différentes compagnies Space Marine que l'empereur avait conçut si certains de ses Parias étaient des jeunes aux dents longues et aux allégeances discutables d'autres étaient de véritable reliques des temps anciens. Des temps où les tribus ne conquéraient pas des territoires spatiaux mais juste des lopins de terre de leur planètes d'origines durant l'ère de la techno barbarie et même si certains d'entre eux n'était pas affilié au chaos ou une puissance de la ruine particulière, c'était des hommes fiers avec leurs propres convictions malgré les difficultés rencontrés. Ariman ne pouvait que les apprécier même si il les avait sélectionné en urgence pour ce travail.

Après l'atterrissage de la chaloupe Ariman consulta son auspex tandis que les quatre mercenaires mettaient un filet de camouflage sur l'engin afin qu'il soit moins repérable par les autochtone de la planète. Selon ses calculs l'épave du vaisseau se trouvait à 1 km dans la mangrove vu le volume que l'auspex calcula cette moitié d'épave devait faire entre 500 mètre à un kilomètres ce qui le rendait repérable malgré les arbres géant outre cela le crash avait certainement fait de gros dégâts en percutant la surface de la planète. Il était heureux que les réacteurs en prométhéum où les munitions de cet engin n'aient pas exploser. Le problèmes c'est que les Kroots vivant ici ont certainement vu le crash et vu que cela correspondait à l'invasion Ork sur leur planète les Kroots ont certainement conclus à tord que la migration et l'invasion avaient déjà commencé.


- Où allons nous maintenant ? Demanda Akon, un space marine à l'allure sauvage les yeux injecté de sang et au rictus permanent. Ariman pouvait voir une dentition taillé en biseau, une véritable mâchoire de requin. L'homme était dangereux. Si il était intéressé par le pillage il était d'autant plus intéressé d'en découdre avec les nombreux ennemis peuplant Asphodel. Il avait visiblement vouer son âme à Khorne. Sa grande discipline l'empêchait cependant de totalement sombrer.



- Par ici ! Mais vu que la carcasse est visible les locaux du coin sont sûrement déjà sur place. Il va certainement ce frayer un chemin à travers des hordes d'ennemis à moins de faire preuve de discrétion. Dit Ariman qui indiqua la route.

Akon souris montant ses crocs à la manière d'un prédateur et fit signe aux autres de venir. Ariman prit la tête de la colonne et s'enfonça dans la mangrove.
« Dernière édition: Septembre 08, 2015, 06:47:34 par Ariman » Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox