banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: De Charybde en Scylla (Pv ~ Yooran)  (Lu 1054 fois)
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3039

avatar


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« le: Avril 15, 2015, 10:38:20 »

Il fallait avouer qu'elle n'en pouvait plus. Non pas que cette forme n'ai pas ses avantages, ni même qu'elle passait enfin inaperçu dans le sdifférentes villes où elle se faisait autrefois pourchasser pour des raisons bien évidentes d'anciens crimes commis, mais elle n'avait même plus la capacité de courir, ou de s'enfuir sous cette forme, ses jambes lâchant à chaque fois qu'elle courrait pendant trop longtemps, en l'emmenant droit vers les ennuis plus d'une fois. C'était encore une fois le cas, étant donné qu'une fois qu'elle était entrée à Nexus, elle s'était retrouvée de manière bien inadéquate à se balader dans les quartiers les plus mal-famés de la ville, en quête d'un ancien camarade qui avait surement sur lui les éléments suffisant pour pratiquer le rituel de transformation du corps, et c'est au détour d'une ruelle que les saloperies étaient arrivés, trois malabars au regard torve et à l'haleine peu fraîche se rapprochant bien trop de la femme et de son corps ô combien alléchant. Pas le choix, elle avait renversée une des poubelles sur le chemin, puis s'était enfuie à toutes jambes pour commencer sa longue escapade au travers des ruelles de la grande ville commerciale, et pour le coup ses anciennes techniques et capacités acquises lui furent d'une grande aide, car même si elle n'avait ni la vitesse, ni l'impulsion d'autrefois, elle avait au moins de quoi remarquer les portes de sorties, et de s'y faufiler avec hâte, sans même que qui que ce soit puisse remarquer son apparent changement de direction avant un petit moment. Mais comme dis plus tôt, les choses ne s'étaient pas passée aussi facilement que cela, et c'est alors qu'elle tourna à un carrefour que son pied ripa sur une flaque des plus mal placés, l'envoyant dans la flotte maladroitement, une douleur lancinante à la cheville.

Le temps qu'elle se redresse, complètement étourdie, et voilà que le bruit des pas de ses poursuivants se rapproche, l'alarmant clairement pour le coup et lui rappelant que sitôt il l'aurait sous la main, elle allait passer un bien mauvais quart d'heure sans le moindre doute, si bien qu'elle chercha à reprendre le plus vite conscience des événements en se mordant durement la main, puis remarqua avec hâte quelques tonneaux peu loin d'elle. C'était parfait, s'élançant comme elle pouvait de sa position assise, elle se jeta vers les tonneaux accumulés près d'un petit magasin, puis se hissa jusqu'à ceci avant de se glisser dans l'ombre, quelques infimes instant avant que ses poursuivants ne débarquent au carrefours pour se mettre à pester, l'expression perverse sur leurs visages lui faisant bien comprendre que dans leurs mains, elle n'avait qu'à espérer finir en esclave à la vente, tout au plus, sinon elle ne serait qu'une bête victime sexuelle prise sans répit jusqu'à perdre définitivement la tête. Mais ils ne la virent pas, chacun partant de son coté de la rue pour continuer de poursuivre la "petite pute" qu'ils avaient perdus de vue, selon leur propre terme, et quand ils furent enfin assez loin, le vampire métamorphosé se redressa lentement avant de gémir entre ses dents, sa cheville gauche ne voulant même pas la porter après la petite cabriole de plus tôt. Soit elle se l'était foulée, soit c'était carrément cassé, et pour tout avouer cela n'était pas la meilleure des choses pour lui remonter le moral, ou lui redonner un peu de confiance dans sa dure tentative de reprendre forme masculine. Enfin ...

 -  Bande de porcs, la prochaines fois que je vous vois je vous atomisent, c'est promis !

Darthestar prit donc une rue latérale en claudiquant, sentant bien que de toutes manières elle ne pouvait pas encore leur échapper longtemps sous cette forme, et avec cette condition physique, si bien qu'il ne restait pour elle plus qu'une seule solution pour s'ne tirer d'affaire, à savoir de disparaître rapidement de Nexus, et pour cela quoi de plus simple que de s'échapper par une faille, et d'aller directement sur Terre pour ne plus avoir personne à ses fesses ? Elle avait donc mis le cap vers le portail le plus proche qu'elle connaissait, dans une vieille cave à vin abandonnée du vieux port de la ville, essayant de se déplacer le plus rapidement possible avec sa cheville folle, ce qui n'aidait bien sur en rien, et même lui faisait de plus en plus mal à mesure qu'elle se forçait à avancer, se doutant bien que dans le cas présent, la première chose qu'elle devrait faire une fois dans l'autre monde sera de se diriger droit vers un médecin, en espérant qu'elle ne réapparaisse pas là-bas en pleine nuit, ce qui serait fâcheux. Mais pour l'instant elle faisait pas après pas avec l'énergie du désespoir, et pour le coup, la douleur elle essayait de l'oublier au maximum, ce qui n'était pas toujours évident, mais qui avait au moins l'avantage de la faire se déplacer un minimum plus vite que si elle se focalisait sur sa blessure. Décidément pourquoi devait elle subir cela sous la forme d'une femme, après tout si elle était encore l'homme d'autrefois, une telle blessure n'aurait même pas été envisageable, et en plus il en aurait presque rit avant de se reprendre... Pareil pour ces abrutis, elle les aurait envoyer voler comme des moins que rien à la première menace qu'ils auraient eut l'occasion de prononcer. Rah elle était en colère contre sa propre faiblesse, cela la frustrait à un point incommensurable.

 -  Mince c'était ... oui là ! Génial.

L'entrée de la cave était juste là, toujours en aussi mauvais état, et la femme s'en approcha rapidement pour en décalé l'unique porte encore en place avant de commencer à descendre gauchement les marches trapues de pierres qui menait à la pièce elle-même, sautillant du pied droit tout en gardant les mains sur la rambardes installée au mur en prévision. Les petits bonds déclenchaient de rapides chocs dans sa cheville opposée, mais elle n'y fit pas plus attention que cela, son but étant si proche, et quand elle parvint enfin à attendre le sol de terre battue du lieu, elle s'avança un peu dans sa démarche claudicante pour enfin s'approcher d'un trou maladroitement creusé dans un coin, contenant moult bris de verres, et assez de saloperies pour que personne n'ai envie de s'en approcher tant qu'il possédait un esprit sain. Mais ce n'était que de l'esbrouffe, et la femme se jeta sans réfléchir dans le trou malsain, avant de sentir soudainement l'air changé d'odeur, de température, et qu'elle rouvre les yeux sur le monde délicieusement calme du parc de Seïkusu, sous les grands arbres du coin Est. C'était parfait, elle regarda autour d'elle avec méfiance et observa le ciel, un peu déçue : il faisait nuit, donc il allait lui falloir du temps avant de trouver le médecin de garde du jour, ou pour atteindre les urgences les plus proches. Pas le choix, elle commence par approcher du premier étang aux alentours, et se déchausse rapidement avant d'ouvrir son haut pour le rejeter en arrière, et s'assoit près du bord pour y faire tremper sa cheville enflée tout en faisant attention à ne pas tremper sa jupe, ou son haut sophistiqué, les seuls vêtements convenable qu'elle possédait sous cette forme ... Aaaah ça faisait un bien fou, l'eau fraîche sur se cheville martyrisée...
Journalisée


Yooran
E.S.P.er
-

Messages: 13



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Avril 17, 2015, 01:29:17 »

Tout était silencieux dans la nuit. Yooran avait préparé son coup dés qu'elle s'était sentie menacée. Il semblait que ses anciens employeurs voulaient jouer avec elle en envoyant de jeunes numéros sans expérience contre elle. Pour autant, elle ne prenait personne à la légère, sachant très bien que chaque agent avait des capacités dont elle ne connaissait pas forcément la nature. Ce soir là, elle avait prévu son coup, tout calculé et préparé la scène. Cette fois, elle ne voulait même pas faire passer ça pour un accident aux yeux des autorités communes. Elle avait ainsi attiré son poursuivant dans un lieu plus ou moins fermé et s'était mise en place grâce aux capacités de Mérida. Elle avait utilisé sa vitesse pour rejoindre son fusil sniper sur un toit, apparemment hors de vue. Une fois en place, elle s'allongea sur le sol et observa sa cible par la lunette de visée. Sa position était parfaite, sa cible verrouillée. Elle n'avait plus qu'à tirer mais quelque chose clochait. Il paraissait beaucoup trop imprudent, beaucoup trop inexpérimenté pour que ce soit un véritable agent. Non, c'était impossible qu'ils aient envoyé un tel newbie la chasser. Elle devait en avoir le cœur net.

Son doigt sur la gachette, le viseur sur sa cible elle retint son souffle et pressa la détente. Elle avait mis un silencieux, sa précaution pour ne pas alerter le quartier mais c'est là qu'elle se rendit compte des capacités de son opposant. Il avait entendu le bruit étouffé du tir et avait esquivé la balle avec une surprenante agilité. Pire encore, avec le bruit il savait où elle se trouvait en ne prit pas longtemps pour la rejoindre. Elle avait juste eu le temps de se relever et ranger son arme. Il était rapide, beaucoup trop. Néanmoins, il ne semblait pas avoir d'autres compétences hors normes. Yooran et lui engagèrent alors un combat qu'il dominait grâce à sa vitesse.

- C'est ta fin, SFX-32B53T
- La ferme, tu n'es pas à ma hauteur.

Elle détestait quand on l'appelait ainsi, ça avait le don de l'énerver royalement et il ne semblait pas au courant de ce qu'il se passait quand elle était énervée. Un voile d'un noir total s'éleva tout autour d'elle, s'échappant en premier par ses pieds. Bientôt, il entoura ses jambes, son buste, ses bras, sa tête et s'évapora dans une onde de choc, laissant ainsi la place à Mérida. Sa version taillée exprès pour l'attaque. Elle était puissante, trop pour la lâcher totalement au milieu de Seikusu mais compensait cette impressionnante puissance d'attaque par un manque évident de résistance. Et pourtant, SFX-46X7 semblait rivaliser avec sa vitesse, esquivant un maximum les coups qui lui étaient portés. La démone était surprise et ravie de pouvoir échanger avec quelqu'un qui voyait ses mouvements et y répondait, même si ce n'était que pour les éviter. Bientôt, l'agent prit la fuite. Il devait préparer quelque coup tordu mais ça ne semblait pas inquiéter Yooran sous sa forme de démone. La colère avait nettement pris le dessus et elle partit à sa poursuite.

Leur parcours avait fini dans le parc de Seikusu, l'agent semblait vouloir profiter de l'obscurité des lieux et de l'agencement des arbres pour prendre le dessus mais ce n'était qu'un amateur. Il était vert, la couleur la plus faible parmi toutes. Malgré cela, il faisait preuve d'une ingéniosité certaine et Yooran décida de s'amuser avec. Elle reprit sa forme humaine et entendit la voix de Lyssa lui dire qu'elle sentait de l'eau. Il s'était lui même jeter dans la gueule du loup. On ne l'avait certainement pas assez briefé ou, ce qui semblait plus probable, n'avait rien écouté lors de ce briefing. Des écailles se mirent à recouvrir le corps de Yooran, deux fouets apparurent dans ses mains et la lumière émanant de sa queue signalait nettement sa position à l'adversaire.

- Viens gamin. Tu veux jouer, on va jouer.

Elle plaça l'un de ses fouets dans sa main gauche et tandis la droite, paume et bout des doigts vers le ciel obscurci. Plus loin, la surface du lac se mit à vibrer avant qu'un mince filet 'eau ne commence à s'élever vers le ciel pour rejoindre la sirène et former plusieurs bulles. Une au bout de chaque doigt. Après un moment d'observation, elle envoya ses bulles partout, les faisant éclater en plus petites. Elle n'arrivait pas à le toucher mais sentit que quelque chose avait touché l'eau du lac. Ce n'était pas sa cible mais quelqu'un avec qui elle s'amuserait un peu. L'autre étant apparemment parti pour le moment. Elle laissa alors les bulles s'écraser au sol et rejoignit le lac. Elle y aperçut une fille, la colère ne s'étant pas totalement dissipée, elle décida de jouer avec. Reprenant ses fouets dans chacune des mains, elle frappa le sol à coté des jambes de la jeune inconnue.

- Court si tu ne veux pas mourir. Personne ne t'a autorisé à poser tes pieds dans mon eau.
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3039

avatar


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #2 le: Avril 17, 2015, 05:29:18 »

Cet étang était une véritable source d'apaisement, et Darthestar eut presque du mal à ne pas s'assoupir pour le coup, ravie qu'elle était d'avoir enfin le droit à un peu de détente alors que les dernières semaines avaient été un véritable enfer à cause de ses fuites répétées et du manque cruciale de compétences qu'elle ressentait chaque jour, lourd poids qui lui avait fait connaitre nombre de misères, et même fait perdre une certaine somme d'argent lors d'une attaque de bandits. L'un des grands soucis que causait l'augmentation de puissance de quelqu'un, c'est que l'on y prenait assez vite goût pour se sentir soudainement complètement démunie quand celle ci vous l'était ôtée, et si il y avait bien quelqu'un qui avait soudainement fait un bond vertigineux vis-à-vis de cela, c'était bien Darthestar, qui était à la base une personne faible, qui avait connu le goût si particulier de la puissance pure pendant de longs mois, et qui avait soudainement tout perdu en pleine montagne Tekhane, se retrouvait aussi faible que le plus simple des vermisseaux, et ce en plus de perdre sa naturelle origine masculine pour une apparence particulièrement féminine. Sa pauvre cheville en était la preuve, car pour lui qui avait sut endurer la douleur lancinante d'un trou en plein ventre pendant de longues minutes d'affrontements, et qui s'en était ressorti en quelques semaines comme un charme, il devenait bien étrange qu'une simple glissade dans une flaque d'eau ai été suffisante pour l'handicaper à tel point que sa fuite s'en était retrouvée compromise, et qu'elle se soit retrouvée à fuir dans une autre dimension que la sienne, loin des soucis de la vie de tout les jours sur Terra.

Et oui, elle avait fait le bon choix en partant de Terra pour le coup, car même si elle se doutait bien que l'expert en arcane qu'elle venait rencontrée à Nexus n'était pas présent dans les rues modernes et goudronnées de la grande ville de Seïkusu, elle savait qu'au moins ici ce n'était pas le monde entier qui était dangereux, mais un quartier seulement, d'ailleurs facilement esquivable tant que l'on en connaissait les limites, ce que Darthestar arrivait clairement à savoir sans le moindre souci, bien heureusement. Il aurait été fâcheux que sa transformation ai aussi entachée sa mémoire, en même temps, car si elle avait déjà du mal avec son corps, en avoir en plus avec son esprit aurait été une claire galère, la femme n'osant même pas imaginée comment elle se serait souvenue du faite qu'il y avait, à Tekhos, la manière de se soigner de la malédiction dont elle avait été frappée, ni encore le fait qu'elle avait connu un archimage des plus compétents dans l'art des arcanes purs à Nexus, ce qui aurait clairement abattu la jeune, et empêcher de déclencher le nécessaire et vital espoir de pouvoir se sortir de ce chaos dans lequel elle avait inopinément été plongée. Enfin, elle n'avait plus le temps de réfléchir actuellement, elle était perdue dans le parc de Seïkusu, et il allait falloir qu'elle se trouve un endroit où se reposer rapidement afin de ne pas connaître les cellules destinées aux vagabonds et autre parasites de la société. Ainsi elle se prépara à se redresser pour se mettre en marche, ayant l'impression que sa cheville lui faisait moins mal, mais à peine venait-elle de bouger sa main qu'un fois claqua bruyamment près de sa jambe, la faisant sursauter et regarder derrière elle avec appréhension. Bon sang qu'est-ce qu'il se passait ?

 -  Court si tu ne veux pas mourir. Personne ne t'a autorisé à poser tes pieds dans mon eau.
 -  P-Pardon je... C'est un parc du coup je m'imaginais... Enfin...

Elle se redresse en hâte et comme elle peut pour le coup, reprenant d'une main les bottes qu'elle avait déchaussée plut tôt afin de libérer sa cheville enflées, et s'aidant de l'autre pour avoir une position à peu près stable pour se redresser, sans utiliser son pied blessé, se doutant que ça n'allait pas être en la brusquant qu'elle y gagnerais en efficacité d'action et en rapidité d'exécution. Finalement elle est debout bien vite pour quelqu'un d’éminemment souffrante, et c'est en touchant à peine le sol de la pointe de son pied gauche qu'elle s'aide en partie à tenir debout dans sa position déséquilibrée, observant la personne devant elle avec autant de surprise que de crainte, étant donner qu'elle ne s'attendait non seulement pas à être remarquée près d'un étang au beau milieu de la nuit dans le parc vide, mais en plus que celle-ci agisse avec autant d'agressivité gratuite alors que nombre de personnes en ce monde étaient des dégonflés finit qui n'osait presque pas demander des réponses à leurs gosses quand ceux-ci les insultaient ouvertement par leurs comportements. C'est quand elle eut le temps de remarquer le corps modifier de la personne en face, de son apparence faite pour la vie dans l'eau et de l'étrange fluorescence de certain de ses appendices qu'elle comprit toute son erreur, la femme en face d'elle n'avait absolument rien à voir d'un humain de Terre, mais bien plus de la Terranide la plus reconnaissable qui soit, ce qui expliquait d'ailleurs pourquoi elle avait dut l'attaquer avec des fouets plutôt qu'en la pointant avec une arme à feu en lui demandant de se redresser les mains vers le ciel. Sans parler de l'importance de l'étang pour cette étrange personne en face d'elle, si bien que forte de ces constatations, Darthestar se prépara à lui répondre, tout en continuant de réfléchir.

 -  Je ... vous prie de me pardonnez, je ne voulais pas vous offusquer en plongeant mes pieds dans votre bassin, mais comme vous voyez j'ai la cheville blessée, si bien que j'avais besoin de soulager un peu la sensation de douleur que j'y ressentait, et que je ne peux pas non plus courir malgré votre ordre.

Bon le but était de la détendre un peu et après de filer tranquillement sans avoir à se blesser derechef, soit par une marche un peu trop hâtive qui ne saurait que lui faire plus de mal à sa fragile cheville, soit par les coups de la femme en face d'elle, qui très honnêtement ne lui inspirait pas du tout confiance, notamment par ses origines Terrane, mais aussi par le simple fait que son comportement laissait penser qu'elle n'était clairement pas du genre à agir avec calme et raison, y préférant les coups et les assauts les plus directs. En tout cas elle réfléchissait à autre chose, mais le portail le plus près de ce point d'eau était celui qu'elle avait elle-même prit pour changer de dimensions, si bien que si la femme qui était là n'était pas une occupante régulière de l'étang, ce dont Darthestar doutait clairement étant donné que les humains étaient tellement obnubilés par leur sacro-sainte sécurité qu'ils auraient eut tôt fait de découvrir l'hybride dans le plan d'eau pour l'envoyer dans un laboratoire, alors cela voulait dire que cette agressive demoiselle provenait tout droit de Nexus, et il n'y avait qu'une esclavagiste terranide pour pouvoir se balader librement dans les rues de la grande ville sans la moindre chaîne. Si ce cas se vérifiait, alors une faible femme comme Darthestar sous malédiction était surement la plus belle des prises pour cette dame cruelle que serait l'esclavagiste, si bien qu'avoir révélée sa faible cheville avait peut-être été une très mauvais idée de la part de la vampiresse sans crocs. N'entrevoyant pas de réactions de la part de celle qui l'avait surprise dans le parc, elle l'observa encore un temps, puis fit un petit pas claudiquant pour se décaler avec prudence, avant de prononcer quelques mots pour saluer cette surprenante compagne nocturne avant son départ.

 -  Sur ce je ... je ne vous importune pas plus longtemps, je m'en vais. Je vous souhaite une bonne soirée.
Journalisée


Yooran
E.S.P.er
-

Messages: 13



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Avril 23, 2015, 11:26:34 »

Lyssa observa la jeune femme se relever en claudiquant et se demanda si ce n'était pas de la comédie. Rien que cette idée suffit à la mettre un peu plus en colère qu'avant. Si cette étrangère pensait pouvoir jouer à la plus maline avec elle, la sirène allait se faire plaisir à en faire son jouet du moment. Ce n'est que lorsqu'elle entendit l'excuse de la jeune fille qu'elle se dit que c'était peut-être vrai. C'était très certainement une déception pour la plus sadique des créatures sur Terre. Elle voulait la faire courir, la suivre et lui faire peur autant que possible avant de s'arrêter pour rire. Seulement voilà, cette blessure était également devenu sa plaie à elle, l'empêchant de se défouler comme elle l'avait prévu.

- Saloperie.

Un seul mot, un simple mot qui lui avait échappé. Cette seule parole avait certainement une autre signification pour l'inconnue. Patiemment, Lyssa attendit que cette fille apeurée lui tourne le dos et trempa un de ses doigts dans l'eau, dessinant lentement un cercle sur la surface. Ce cercle se leva alors et elle l'envoya entourer la cheville de sa victime actuelle. La voix de Yooran résonna alors dans la tête de Lyssa.

Ne lui fais pas de mal, elle n'a rien à voir avec ça.
T'inquiète poulette, je vais juste m'amuser un peu sans la violenter... Pas trop en tout cas.
Comment ça pas trop ?
Tu verras.

Après cette petite discussion mentale, Lyssa se releva, accompagnée d'une nouvelle vague d'eau qu'elle reforma en plusieurs pieux aqueux. Elle savait que c'était inoffensif, c'était surtout un jeu d'esprit, elle voulait établir une véritable domination sur cette gamine perdue. Le manque de surprise face à son aparrence était quelque chose qu'elle n'avait pas forcément apprécié et elle voulait lui montrer combien elle était impressionnante. Sans courir, elle se mit à marcher derrière la jeune fille, les pics d'eau tout autour de sa tête et à coté de ses bras.

Sur un ordre de Yooran, Lyssa avait rangé ses fouets. C'étaient des instruments trop dangereux pour un simple jeu avec une innocente. Le cercle d'eau qui avait entouré la cheville de la fille ne semblait se défaire avec les pas de celle-ci et Lyssa devinait que ça devait la soulager un peu. Cette envie de Yooran d'aider les gens l'avaient atteinte, tout autant que son tempérament de joueuse s'était insinué dans l'esprit de son vaisseau terrestre. Ces deux là étaient en parfaite harmonie, leurs tempéraments si différents commençaient à s'entremêler et créait des situations que Mérida n'approuvait pas beaucoup et elle le faisait savoir à cou de beuglantes dans la tête des deux autres lorsque ça arrivait. Finalement, Lyssa leva ses deux bras en direction de sa proie et ferma les deux poings pour ne la pointer que d'un index palmé.

- Tic Tac, Tic Tac. La fable se rapproche.

Pour accompagner sa phrase, un pic fut lâché pour s'écraser sur le sol à coté de la fille en fuite. Il fut bientôt suivi d'un autre pieu qui s'écrasait lamentablement de l'autre coté. Et, finalement, un troisième fut gelé pour se planter pile entre les jambes de la fille. La glace éclata en petits morceaux, ne laissant alors plus aucune trace de son passage sinon un petit trou dans la terre. Trou qui était à peine perceptible dans cette pénombre.

- Si tu pensais que ces pieux étaient inoffensifs, tu te trompais.

Ce qu'elle ne disait pas, c'était que sa glace n'était pas assez forte pour blesser quelqu'un. Tout au mieux, elle envoyait un douleur à l'endroit visé. En réalité, sa véritable force de frappe se réduisait à ses fouets crochetés et leur simulation de piqûres de méduses. Lyssa n'était qu'une joueuse, elle savait que ses écailles la protégeaient mieux que n'importe quoi d'autre mais elle était également consciente de sa faible force de frappe. C'était pour cette raison qu'elle jouait sur la peur, sur la technique qui lui donnerait un avantage lors d'un affrontement. Elle n'avait jamais tué avec ses attaques, elle noyait toujours car c'était plus simple pour elle. Un jet d'eau plus chaud passa alors à coté du visage de la jeune fille. Finalement, le jeu se montrait plus divertissant que ce qu'elle avait cru au départ. Un sourire carnassier illumina alors la sirène. La faiblesse de cette fille, il fallait l'utiliser.

Lyssa s'approcha un peu plus de sa proie et se mit à faire refroidir l'anneau autour de sa jambe avant de la faire chauffer subitement. Ainsi, elle joua un peu en changeant la température trois ou quatre fois et finit par attraper une branche pour la lancer en direction de la cheville.

- Alors, déjà fatiguée.
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3039

avatar


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #4 le: Avril 23, 2015, 07:05:58 »

 - Saloperie.

Ce simple mot qu'elle entendit derrière elle lui hérissa l'échine, non pas de colère et de frustration, mais de peur, une peur sourde et implacable qu'elle connaissait très bien depuis quelques semaines, et qu'elle souhaitait éviter à tout prit de ressentir à nouveau car elle savait très bien vers quoi cela pouvait tendre : une cruauté sans nom, des blessures à ne plus savoir quoi en faire, et une situation de vie particulièrement intenable que la femme essayait d'éviter plus que tout dans l'état dans lequel elle était désormais. En faite le fait que la femme désormais derrière elle puisse être énervée pour quelques raisons que ce soit, raisons bien sur que Darthestar ne saurait définir car à l'heure actuelle elle pensait vraiment avoir tout fait pour calmer les ardeurs de cette terranide au comportement tout aussi suspect qu'agressif, était assez pour pousser la demoiselle affaiblie à s'écarter loin, très loin d'elle, et le plus rapidement que sa cheville foulée lui permettait malgré tout, la pauvre ne voulant pas du tout devenir la cible d'une souffrance non méritée, ou pire encore, devenir un simple jouet pour cet être qui n'avait clairement pas les inhibitions classiques des terriens. Alors elle claudiquait doucement, essayant de marquer une certaine distance entre elle et ce mélange étrange de poisson des fonds marins et d'être féminin, espérant en son for intérieur que cette dernière n'était pas doté d'une quelconque magie qui saurait la rendre particulièrement forte en manière de traque, et qu'elle n'ai pas le sang assez chaud pour arrêter de réfléchir au bien-fondé de son assaut pour venir d'un coup la rejoindre pour la plaquer au sol et la martyrisé sans exprimer le moindre doute. Oh oui elle priait pour que rien de cela ne puisse arriver.

Surtout qu'elle commençait à se ressentir de moins en moins lésée par sa cheville en mauvais état, un peu plus même et elle pourrait presque dire qu'elle était guérie étant donnée qu'elle ne ressentait quasiment plus de douleur au niveau de celle-ci, comme si le court bain à l'intérieur de l'eau fraîche avait eut le don de détendre ses muscles et de lui faire ce bien si reposant qu'elle avait recherché durant sa fuite de Nexus. Bien sur, si elle se disait cela, c'est parce qu'elle n'avait clairement pas vu le sort que la femme lui avait lancé, et elle n'avait même pas penser qu'une telle action soit possible de la part de cette personne au regard cruel et à l'intonation aussi tranchante, étant surement bien plus sure d'elle en imaginant la personne dans son dos comme une tortionnaire qui ne manquerait pas de lui faire connaître les pires misères si elle osait s'arrêter pour regarder par dessus son épaule afin de vérifier si oui ou non elle était encore là, près de l'étang, à l'observer avec cette envie troublante de lui faire connaître quelques souffrances insondables. Continuant donc d'avancer doucement, presque rassurée de ne pas encore avoir connu le moindre assaut de la part de celle qui l'avait agressé un peu plus tôt par ses mots, elle continua pourtant au même rythme, plus vite ce sera-t'elle éloignée de cette catastrophe, et plus vite allait-elle se sentir bien plus en sécurité, et c'est quand elle parvint enfin à ne plus entendre le moindre coassement venant de la mare qu'elle entendit de nouveau la présence derrière elle, railleuse, amusée, surement en plein jeu vu le ton de sa voix et ses termes, et clairement prêtes à lui en faire baver, accélérant drastiquement le rythme cardiaque de la belle femme apeurée.

 -  Tic Tac, Tic Tac. La fable se rapproche.
 -  Que... que voulez...

Elle voulut se retourner pour lui parler, la nervosité faisant, elle avait tout simplement oubliée sa peur de recroiser le regard de la femme, et si elle s'apprêtait en effet à regarder derrière elle pour au moins avoir la décence d'échanger les yeux dans les yeux, ce qu'elle s'apprêtait à faire fut bien vite stopper par un large épi de glace qui passa juste à sa droite, par l'angle par lequel elle voulait se retourner, pour finalement se ficher dans le sol avant de disparaître en légers éclis, puis en flocons qui se dispersèrent sans demander leur reste. Elle déglutit, bruyamment en se rendant compte de la misère dans laquelle elle se retrouvait, elle était tout à fait seule, au beau milieu du parc, avec une jambe qu'elle traînait à cause d'une bête blessure qu'elle s'était faite en fuyant, et derrière elle se trouvait tout simplement une psychopathe qui ne se gênait pas pour lui faire comprendre que non seulement elle n'avait rien à faire en ces lieux, mais qu'en plus elle était largement capable d'user de magie pour la transformer en confettis sans que personne ne puisse savoir ce qu'il s'était déroulé cette nuit. Ses mots moururent dans sa gorge, et c'est presque uniquement quand elle eut le courage de faire un nouveau pas du pied gauche qu'un deuxième pieu partit à toute vitesse pour se ficher à coté de celui-ci, la bloquant quasiment immédiatement dans sa tentative renouvelée d'avancer alors que la peur faisait battre son coeur à tout rompre. Puis vint le dernier qui se ficha pile entre ses jambes, donnant envie à Darthestar au féminin de fuir à toute allure, sans demander son reste, la frayeur que tout son corps ressentait faisant passer la douleur à sa cheville comme une simple formalité face à ce qu'elle pouvait subir ici, cette nuit... Ce qui était en soi une bonne vision des choses.

 -  Si tu pensais que ces pieux étaient inoffensifs, tu te trompais.
 -  L-loin de moi... ce-cette vision des choses. Laissez moi partir, s'il vous plais !... je ne vous embêterais pas plus.

Elle essayait de protester pour son innocence, mais finalement rien n'allait en son sens, elle le savait, et quand finalement elle crut que plus rien n'allait partir, n'entendant pas de réponse de la femme derrière elle, et le prenant comme un accord silencieux de sa part, elle se décida à repartir comme elle le pouvait avec sa cheville plus ou moins soignée, recommençant à claudiquer légèrement vers la sortie qu'elle connaissait très bien depuis cet emplacement du parc, et espérant au plus profond d'elle que la femme n'allait pas lui faire connaître d'autres horreurs bien senties. Perdu d'ailleurs, car suites à quelques pas elle sentit un jet chaud lui effleuré la joue rapidement, la faisant sursauter pour le coup et manquant de la faire mal atterrir sur son pied blessé, si bien qu'elle faillie tomber au sol lourdement, et se ré-équilibra du mieux qu'elle en était capable dans un mouvement que certains trouveraient surement presque ridicule, et Darthestar en était d'ailleurs rouge de honte. Foutue malédiction qui l'avait mise dans cet état, foutue vie qui avait voulue qu'elle subisse pareille rencontre au moment même où elle était inapte à se défendre. Reprenant sa lente marche, elle sentit d'un coup sa cheville se refroidir, et la douleur devenir cinglante, lui faisait serrer les dents et se retenir de crier, puis ce fut le chaud qui embrassa sa chair froide et raviva d'autant plus la cruelle souffrance qu'elle ressentait. Elle tint une fois, deux fois, mais au troisième changement de la sorte, sa jambe lâcha et elle tomba à genoux au sol, puis s'allongea en partie par terre en gémissant, sa main allant toucher le plus doucement possible sa douloureuse articulation, découvrant ainsi le cercle aqueux autour de celle-ci. Ah la garce, voilà pourquoi elle s'était sentit mieux à un moment. Et en plus elle sentit quelque chose percuter sa cheville, la faisant crier sur le coup, à cause du choc, pourtant léger.

 -  Alors, déjà fatiguée.
 -  Ça... Ça t'amuses ...? osa-t'elle dire pitoyablement. Bon sang, qu'est-ce que ça fait mal !
Journalisée


Yooran
E.S.P.er
-

Messages: 13



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Avril 24, 2015, 10:25:01 »

- Ça... Ça t'amuses ...? Bon sang, qu'est-ce que ça fait mal !

Lyssa fut alors prise d'un énorme fou rire et le son de sa voix qui ricochait entre les arbres alentours donnait naissance à une ambiance des plus étrange. Ce n'était pas un rire gentil, pas plus que ce n'était un rire malfaisant. En réalité, c'était plutôt un mélange des deux et chaque résonance accentuait l'effet de mélange qui emplissait désormais l'air. Nul doute que si un terrien lambda passait par là, il se serait demandé ce qui pouvait provoquer un tel bruit dans le calme de la nuit. Heureusement, le parc était fermé et les deux femmes se trouvaient donc seules, l'une en face de l'autre.

La domination de Lyssa établie et son fou rire passé, elle s'agenouilla face à sa victime et approcha son visage écailleux de celui de la jeune fille. La lune qui se reflétait sur la sirène lui donnait un air angélique, comme si cette créature était incapable de faire le moindre mal, sensation renforcée par le sourire gracieux et rassurant de la sirène. C'était comme si une autre personnalité avait pris le dessus dans ce corps si détonnant par rapport au monde. Elle profita de cette proximité pour passer sa main froide et écailleuse sur la joue de Darthestar de la façon dont une mère le ferait sur ses propres enfants. Après avoir été agressive, voilà qu'elle se montrait désormais maternelle.

- Oui, ça m'amuse et je dois dire que tu es un bien beau sujet.

Sa voix avait été chaleureuse, s'accordant parfaitement avec son attitude inattendue. Les paroles semblaient tellement hors de propos lorsqu'elle parlait, elle semblait avoir changé de jeu et après avoir joué le prédateur, elle jouait maintenant la mère protectrice. En réalité, s'il n'y avait pas eu cette chasse précédente, Lyssa aurait très bien pu passer pour un ange incapable du moindre mal dans la situation actuelle.

Vas-y, maintenant défonce lui sa cheville et foutons le camp, on a toujours un agent à éliminer je te rappelle.
- Il est sûrement parti chercher du renfort, on ne le reverra pas de sitôt.

Ça lui avait échappé, cette fois elle avait répondu à Mérida oralement, de sorte à ce que Darthestar l'entende. Elle venait de se rendre compte de son erreur et pesta une nouvelle fois. Cette démone était toujours là pour lui faire foirer ses jeux au pire moment. Elle ne désirait que la destruction et ne semblait pas avoir le moindre amour pour quiconque. Quand Lysas avait décidé de devenir la gardienne de Yooran, c'était pour la protéger et s'amuser mais les motivations de Mérida étaient toujours restées obscures. Lyssa se demanda pourquoi Mérida avait été la première gardienne mais se reconcentra sur la jeune fille devant elle. Sa cheville devait réellement la faire souffrir désormais et son vaisseau n'aimerait certainement pas ça. Elle se releva alors et repris un air beaucoup plus sérieux, beaucoup moins maternel.

- Si tu restes ici, tu seras en danger.
- Mais je peux t'aider et te protéger le temps qu'il faudra.

Ce n'était plus la voix de Lyssa, c'était différent. Alors que la sirène tendis la main pour aider la jeune fille à se relever, ses écailles disparurent pour ne laisser la place qu'à une main d'humaine, une main tatouée d'une rose rouge. Ça avait commencé par la main pour s'étendre au bras, et au reste du corps. Bientôt, Yooran avait prit la place de Lyssa. Un révolver était accroché à la ceinture et le fusil sniper dans son dos. Elle avait le visage fermé et semblait plus prêter attention aux alentours qu'à la jeune fille. Comme à son habitude, Yooran était gracieuse et la lueur de la lune sur sa peau accentuait sa beauté. C'était sous cette clarté qu'elle était le mieux en valeur et pourtant, elle gardait toujours son sérieux.

- Désolée pour les actions de Lyssa, j'ai essayé de l'en empêcher mais elle est très joueuse. Si tu veux comprendre ses dernières paroles, tu vas devoir m'accompagner. Une organisation ultra secrète veut désormais ta peau tout autant que la mienne.

Ce n'était sûrement pas la meilleure façon de rassurer quelqu'un mais Yooran se faisait une règle d'or de protéger les civils innocents et cette gamine semblait nettement innocente. L'ex-agent entendit des protestations dans sa tête mais fit mine de ne rien entendre. C'était toujours la même chanson lorsqu'elle voulait protéger quelqu'un. Elle aida alors l'inconnue et probable nouvelle cible à marcher jusqu'à la sortie du parc avant de la laisser s'asseoir sur un banc. Elle devait éclaircir certaines choses avant de continuer.

Je m'appelle Yooran, et toi ? Comment va ta jambe maintenant ?

En sympathisant de la sorte, elle espérait que l'inconnue lui dise où elle habitait et si elle avait quelqu'un qui pouvait s'occuper d'elle. Sinon, elle devrait la garder à ses cotés le temps de se débarrasser de ce type à l'ouïe et la vitesse exceptionnelles.
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3039

avatar


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #6 le: Avril 24, 2015, 02:12:41 »

Le rire qu'elle produisit n'avait rien d'humain, et la moindre fibre de ce son proprement incohérent s'infiltra dans la chair de la femme en face d'elle si bien qu'elle ne put que ressentir une passive terreur commencer à paralyser son corps et ses muscles, Darthestar sous sa forme féminine sentant que la personne en face d'elle allait surement atteindre quelques sombres zones d'une folie tout à fait incontrôlable, et que celle-ci allait se déverser sur son corps sans défenses sans même lui laisser la moindre occasion de se défendre, la plongeant en pleine désespoir. Entre sa cheville qui lui faisait souffrir le martyr, les souffrances morales que son corps lui faisait connaître en sus, et le fait que sa future tortionnaire s'approchait dangereusement d'elle, la pauvre demoiselle commençait vraiment à croire sa vie foutue alors même qu'elle s'apprêtait à corriger l'état paradoxale de son être pour enfin retrouver son corps naturel, quelle honte, quelle incroyable honte que de savoir que sa faiblesse, aussi compréhensible soit-elle, allait devenir la raison même de sa déchéance alors qu'elle avait tant fait pour s'en débarrasser le plus rapidement possible. Les larmes lui montaient aux yeux, et tandis que le rire se mettait lentement à diminuer, lui offrant quelques espoirs que ceci se termine rapidement, elle vit enfin la femme reprendre le contrôle de son hilarité soudainement, comme si elle venait de prendre une grave décision, et son approche fut pour Darthestar la marque du glas de sa pauvre personne emprisonnée dans un corps qui n'était pas le sien. Allez finis-en vite saloperie, viens perpétrer le dernier crime que tu veux commettre maintenant que tu as eut toute l'occasion de jouer. N'est-ce pas ce que tu veux, agenouilles-toi et met fin à tout ça ! De toutes manières au vu de son destin, rien de pire ne pouvait arriver désormais, n'est-ce pas ? Quelle déchéance !

Mais elle ne sentit pas le coup final lui être administré, ni souffrance, ni peine, ni même simple douleur ne vint parcourir sa peau et quand finalement elle osa faire ce qu'elle n'avait pas put produire durant toute l'hilarité de cette immonde terranide, à savoir oser ouvrir les yeux pour la regarder en face, ce fut pour la voir avec un regard presque doux à son égard, avec une certaine tendresse qui s'était installée dans ses yeux, et finalement la main qui passa sur sa joue, malgré sa fraîcheur et son étrange, très étrange sensation, ne fit que lui offrir une délicate caresse qui stupéfia la demoiselle souffrante au sol. Sa tortionnaire venait de changer du tout au tout, devenant bienveillante, agréable, et aux yeux de la femme, presque angélique à cause de la lune qui se reflétait sur ses écailles, transformant un moment de pur peur du tout au tout, la forme sans pouvoirs de Darthestar contemplant à cet instant même un être qui ne donnait même pas l'impression de pouvoir faire de mal à une mouche, constat d'autant plus déstabilisant que quelques secondes plus tôt, elle avait eut l'impression d'avoir derrière elle quelques diablotins particulièrement insupportables, et prompt à la pire des méchancetés gratuite. La femme était perdue devant cette sirène et si le contact n'était pas vraiment des plus plaisants, elle ne put toutefois rien faire pour y réagir, attendant presque passivement de voir comment les choses allaient évoluées, et espérant de tout son coeur que malgré les assauts qu'elle venait de lui faire connaître, cette demoiselle à l'air si agréable et doux était la véritable apparence de cette drôle de terranide, et qu'ainsi il ne s'agissait pas d'une quelconque tromperie pour lui faire baisser sa garde pour mieux la trahir juste après... et ça seule le temps saura le lui dire, n'est-ce pas ?

 -  Oui, ça m'amuse et je dois dire que tu es un bien beau sujet.
 -  Je ... Je ne sais ... comment le prendre...
 -  Il est sûrement parti chercher du renfort, on ne le reverra pas de sitôt.
 -  Hein de quoi ? Comment ça .. du renfort ?

Pitié non, déjà qu'elle avait du mal avec une simple sirène, alors si en plus quelqu'un d'autre venait participer à ce genre de réjouissances viciés avec la femme qui semblait soudainement prendre soin d'elle, elle se doutait qu'elle n'allait pas faire long feu. Mais pourtant la surprise qu'elle vit sur le visage de la sirène sembla lui faire comprendre quelque chose, elle ne lui parlait pas à elle, ne semblait même d'ailleurs ne pas avoir réfléchit en prononçant ses mots, qui originellement devaient surement s'adresser à quelqu'un de tout autre que la pauvre vampiroïde au sol, et qui du coup n'avait normalement aucune raison d'entendre pareille réaction de sa part, si bien que Darthestar commença sérieusement à se demander si elle n'avait pas fait la rencontre d'une cinglée avec quelques tendances bipolaires, voir carrément un cas de schizophrénie avancée, ce qui expliquerait notamment en quel honneur la jeune femme en face d'elle avait put passer de la pire des démentes à la plus douce des figures maternelles. Enfin toutes explications faisants, Darthestar se demanda pendant un court instant si elle n'avait pas mal fait de réagir à ses propos, car elle la vit s'espacer lentement d'elle pour se relever et la regarder désormais depuis une position debout, et avec un visage sévère qui ne laissait prévoir rien de bon, encore plus si elle était encore capable de changer de personnalité et donc de retourner à ses jeux pervers et sadiques. Attendant une quelconque réactions de la femme en face d'elle, tandis qu'elle était encore à moitié roulée en boule sur le sol, une main sur sa cheville endolorie, la vampiroïde eut presque envie de se relever mais un simple mouvement au niveau de sa cheville l'en dissuada clairement : Non seulement elle n'était pas en état de la supporter, mais en plus à insister ainsi, elle allait finir par en avoir pour des semaines de convalescence.

 -  Si tu restes ici, tu seras en danger.
 -  Mais je peux t'aider et te protéger le temps qu'il faudra.
 -  Pour l'instant le plus gros danger que j'ai rencontrée c'est... vous...
 -  Désolée pour les actions de Lyssa, j'ai essayé de l'en empêcher mais elle est très joueuse. Si tu veux comprendre ses dernières paroles, tu vas devoir m'accompagner. Une organisation ultra secrète veut désormais ta peau tout autant que la mienne.
 -  Bon sang...

La surprise était de taille quand elle vit la femme changer de forme, si bien qu'elle ne savait plus vraiment quoi dire à propos de cette rencontre de plus en plus étrange, si ce n'était que pour une fois elle finissait enfin par rencontrer une jeune femme parfaitement normale, et même particulièrement appréciable il fallait l'avouer. Celle-ci lui présentant sa main avec une certaine douceur, tandis que la lune était en train de souligner toute sa beauté, Darthestar ne sut vraiment quoi faire sur l'instant, mais finalement tandis avec hésitation l'une de ses propres mains en se redressant un peu, comprenant très bien par les mots de la femmes que de toutes manières elle ne pouvait pas rester ici au risque de finir par se faire attaquer par quelque chose de bien plus dangereux que ce qui sommeillait au coeur de la femme. Alors elle avait affaire à une femme qui contenait plus d'une âme dans un seul corps ? Ou quelque chose du genre en tout cas, et la sirène qui l'avait d'abord attaquée puis couvée comme une douce mère portait le prénom de Lyssa ? Très bien, au moins cela voulait dire que désormais elle avait à faire avec une tout autre personnalité de sa tortionnaire, et étrangement, tout comme son corps qui était devenu parfaitement humain, il semblait que sa pensée soit toute aussi saine que n'importe quel être humanoïde que la femme avait put rencontrée, si bien que la confiance se devait d'être de mise. C'est donc sans grandes hésitation qu'elle accepta de se faire emporter par la demoiselle, s'aidant de son corps pour avancer sans faire toucher son pied au sol, et l'observant malgré tout par à coups pour être certaine de voir venir le coup fourré, si bien sur coup fourré il y avait. Et finalement, rien, toutes deux partirent vers la sortie, et à l'approche d'un banc plutôt agréable, sa compagne nocturne la déposa délicatement pour lui parler.

 -  Je m'appelle Yooran, et toi ? Comment va ta jambe maintenant ?
 -  Honnêtement pas très bien... Et puis je suis perdue, je ne comprends pas bien ce qu'ils se passe.

En effet, pour l'instant elle n'avait put faire que quelques suppositions sans bien comprendre tout ce qu'il venait de se passer, mais même si elle avait comprise que désormais la personne en face d'elle ne risquait pas de lui faire du mal, elle restait profondément perdue, et surtout elle se sentait bien mal en point pour faire quoi que ce soit après un tel traitement de "faveurs" à son arrivée. Toutefois elle ne voulait pas s'emballer, et c'est donc avec une certaine franchise qu'elle se mit à lui parler, la regardant droit dans les yeux pour poser toutes les nombreuses questions qui lui trottaient dans la tête, avec un sérieux surprenant, et surtout une vive connaissance des situations compliquées dans le regard, clairement pas le genre de chose que l'on peut s'attendre à voir dans les yeux d'une femme à l'aspect aussi juvénile que celle de Darthestar.

 -  Je m'appelle Darthestar, et je ne suis pas d'ici pour être honnête, toutefois je connais bien les lieux, et je ne crois pas que les personnes capables de changer d'apparences court les rues, si bien que je vous poses la question : Qui êtes-vous ? Quel est ce renfort dont j'ai entendue parler ? Dans quelle situation suis-je et qu'est-ce que je risque à rester ici ? Parce que franchement, à rester sur un banc à la vue de tous, l'on risque énormément ... !
Journalisée


Yooran
E.S.P.er
-

Messages: 13



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Mai 06, 2015, 10:48:41 »

Cette fille au prénom étrange était douée pour évaluer la situation. C'était la première chose qui avait marqué Yooran quand elle l'avait entendue parler. Malgré sa faiblesse apparente, elle semblait avoir assez de connaissances pour survivre. Elle n'était pas celle que Yooran pensait qu'elle était et, au vu de sa condition d'étrangère, elle n'avait donc personne pour s'occuper d'elle. Cette fille devenait un poids, un point faible que les ennemis pourraient utiliser contre elle. Red Rose soupira, elle devait tout expliquer et compter sur son apparente expérience, aussi étrange que cela puisse paraître. Les deux autres créatures habitant Yooran protestèrent, il était vrai qu'elle ne connaissait pas assez cette jeune fille. Ensemble, elles décidèrent de lui expliquer sans entrer dans les détails des pouvoirs de l'ex agent. C'était une sécurité, au cas ou cette fille faisait également partie de l'agence. Ainsi, elle gardait toujours un coup en réserve.

-En effet, les personnes comme moi ne courent pas les rues. Je suis Red Rose, un projet scientifique abouti et je me suis échappée. Autrefois je travaillais pour une organisation ultra secrète qui veut désormais ma mort. Il se trouve que j'étais en plein affrontement avec un de leurs agents avant de te trouver. Il y a de fortes chances pour qu'il t'aie aussi repérée, ce qui met ta vie en danger.

Yooran ne perdait pas de vue le danger de leur position et, à chaque seconde, elle observait les alentours, tendait l'oreille, surveillait. C'était la première fois, hors de la base, qu'elle rencontrait quelqu'un qui n'était pas étonné de sa capacité de métamorphose. Rien que ce fait permettait à Yooran de ne pas lui faire entièrement confiance. Cependant, dans le doute, elle décida de protéger cette enfant étrange. Il y avait quelque chose en elle qui clochait. Elle n'était pas d'ici et n'avait donc personne, elle était fragile et semblait, en même temps, émettre une certitude déconcertante. Une force de caractère que seuls les gens d'un certain potentiel pouvaient développer. Darthestar... Ce prénom aussi était étrange mais elle mettait ça sur le compte d'un pays étranger, ce qui effaçait assez vite cet aspect de son esprit.

- Pour le renfort, je pense que tu as du deviner ce que ça signifiait. Cet opposant ne sera jamais capable de me vaincre seul, il a du partir chercher un autre agent et je peux t'assurer qu'une personne comme toi ne résisterait à aucun de leurs agents. Tu es trop faible pour ça, même sans ta blessure tu serais incapable de leur échapper.

Il était temps pour elles de partir, plus elles restaient là, au milieu d'un paysage ouvert, plus elles auraient de chances de se faire attraper. Et se battre avec cette fille sans défense aux alentours créerait plus de problèmes que de solutions. Yooran lui tendit alors la main, pour l'aider à se relever en désignant un sentier un peu plus loin. Elle avait étudié le terrain depuis longtemps, elle connaissait Seikusu par cœur et savait où elle pourrait se créer une zone de sécurité et se battre sans avoir à se soucier de sa nouvelle protégée.

- On va aller par là, j'ai une planque efficace et protégée.

L'ex agent guida ainsi Darthestar dans les ruelles, se méfiant de chaque coin, de chaque passage à risques, de chaque ombre. Tous ses sens étaient aux aguets et, parfois, un voyou recevait une raclée. A aucun moment elle ne dégaine ses armes, elle n'en avait pas besoin. Elle faisait montre d'une grande maîtrise des arts martiaux, preuve de son entraînement intensif et aucun des hommes de rues n'était de taille face à elle.

Bientôt, elles arrivèrent dans une zone entourée de bâtiments apparemment à l'abandon et Yooran s'arrêta un instant. Elle vérifia qu'aucun autre humain n'était présent avant de se diriger vers le troisième à gauche.

- Fais attention où tu marches, tu pourrais te retrouver dans les sous-sol.
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3039

avatar


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #8 le: Mai 19, 2015, 04:31:20 »

Si Darthestar n'était pas pleinement en confiance envers cette femme, et c'était d'ailleurs parfaitement logique étant donné ce qu'elle venait de traverser comme supplice par sa faute, elle se rendait aussi compte que le changement de personnalité de celle ci était dans le fond le seul moyen pour elle de s'en sortir dans l'état actuel des choses, surtout après ce que cette demoiselle semblait mettre en avant, à savoir que quelques personnes en ce monde souhaitait sa suppression immédiate, et que depuis qu'elle l'avait rencontrée, elle devait surement être elle aussi dans le collimateur de cette organisation. Enfin c'est ce qu'elle en avait compris du peu qu'elle avait entendue de sa camarade nocturne, et cela était en somme bien suffisant pour la vampiroïde démunie, qui avait conscience que dans son état de faiblesse actuelle, si il y avait bien un danger, elle n'avait pas la moindre chance de pouvoir se défendre tant qu'elle n'aurait pas reprit sa forme originelle, ce qui bien sur ne semblait pas pouvoir se faire avant un petit moment. Déjà elle devait récupérée une cheville en état de marche, et ensuite elle devait se trouver un portail suffisamment proche pour fuir, et dans les deux cas, si l'organisation dont semblait avoir si peur Yooran se mettait à ses trousses, alors elle risquait bien de passer à la casserole avant même de pouvoir plaider une quelconque innocence, ce qui bien sur était un refus absolu de la vampire qui ne souhaitait pas finir sa vie de manière aussi misérable alors qu'elle avait encore énormément de chose à faire, ou de contrées à explorer. En tout cas elle cherchait encore à analyser la situation, même si elle se doutait très bien que sa seule porte de sortie possible pour l'instant était cette demoiselle aux multiples personnalités face à elle, et qui d'ailleurs semblait elle même réfléchir pendant un moment avant d'enfin répondre à les quelques questions qu'elle avait précédemment posée :

 -  En effet, les personnes comme moi ne courent pas les rues. Je suis Red Rose, un projet scientifique abouti et je me suis échappée. Autrefois je travaillais pour une organisation ultra secrète qui veut désormais ma mort. Il se trouve que j'étais en plein affrontement avec un de leurs agents avant de te trouver. Il y a de fortes chances pour qu'il t'aie aussi repérée, ce qui met ta vie en danger.
 -  Je dois avouer que ça a le don d'être clair. D'autres précisions ?

Oui, elle procédait presque à un interrogatoire pour le coup, mais elle se devait d'être la plus informée possible au vu de la situation, parce que le seul moyen pour elle de contre-balancer son apparente faiblesse était de connaître le plus précisément possible ses futures adversaires, et dans le cas présent la seule source d'informations qu'elle avait à portée de main se trouvait être Yooran. En même temps, vu les propos qu'elle venait de tenir à propos de cette fameuse organisation et de ses pratiques vis-à-vis de ceux qui cherchaient à la quitter, il ne devait pas y avoir grand monde de vivant capable de l'informer plus en profondeur sur celle ci, d'autant plus que la vampire se doutait que n'importe lequel des membres de ce groupe ne donnerait jamais la moindre petite information sur son appartenance ou la raison de sa mission, à part peut-être à la victime de son contrat, ce qui n'était pas non plus la meilleure façon de voir les choses. En résumé, elle était donc seule avec cette femme contre un groupe de tueurs, et si il fallait avouer qu'ils n'étaient surement pas du même niveau que les grandes guildes d'assassins de Terra, ils devaient surement avoir ce qu'il fallait pour réduire au néant les quelques gêneurs qui se verraient à acquérir un trop plein de connaissances sur leurs comptes, chose qui encore une fois laissait comprendre à Darthestar que même si elle n'avait fait que croiser la femme sans rentrer en contact avec elle, elle aurait surement eut à connaître l'ire et la vengeance de ce groupes au demeurant sanguinaire. Enfin, si il n'avait pas mis la main sur cette jeune femme, c'est soit qu'elle était un ancien membre puissant de cette organisation, soit qu'ils manquaient vraiment d'effectif, si bien qu'il y avait peut-être une faible lueur d'espoir dans le merdier dans lequel elle venait de se fourrer, même si les prochains mots de la schizophrène ne l'aidèrent aucunement à se détendre.

 -  Pour le renfort, je pense que tu as du deviner ce que ça signifiait. Cet opposant ne sera jamais capable de me vaincre seul, il a du partir chercher un autre agent et je peux t'assurer qu'une personne comme toi ne résisterait à aucun de leurs agents. Tu es trop faible pour ça, même sans ta blessure tu serais incapable de leur échapper.
 -  Oh vous ne vous doutez pas de ce que je serais normalement capable de faire, mais là n'est pas la question, je suis en effet bien trop réduite dans mes capacités pour faire face au moindre de ces malfrats. Surtout s'ils viennent à plusieurs, mais ça c'est un autre problème...
 -  On va aller par là, j'ai une planque efficace et protégée.
 -  Très bien allons-y rapidement, plus tôt nous serons dans une relative sécurité, et plus il seras facile de réfléchir à tête reposée jusqu'à ce que le jour les empêche d'agir à leur guise.

Elle semblait d'accords, et c'était tant mieux, cela prouvait qu'en effet elle devait avoir un minimum d'expérience sur le terrain, voir pas mal d'expériences, ce qui permettait à la vampiroïde de se laisser un peu aller à la confiance envers cette Yooran, même si les doutes étaient encore permit vis-à-vis de ses autres personnalités, et encore elle semblait ne pas les avoir toutes remarquées. Quand la femme lui tendit sa main de manière à l'aider à se relevée, elle n'attendit pas longtemps et la prit fermement avant de s'en aider pour se relever, remarquant au passage le sentier qu'elle semblait lui indiquer, menant vers la sortie Est du parc, et menant vers un vieux quartier résidentiels dont quelques immeubles avaient connus autrefois un tremblement de terre un poil trop fort. Ce n'était clairement pas un lieu pour vivre, mais c'était par contre clairement un très bon endroit pour se dissimuler surtout si la femme connaissait assez bien le domaine vers lequel elle les menait, ce qui serait logique étant donné qu'elle semblait avoir fait ce choix en son âme et conscience. La marche d'ailleurs s'entama difficilement pour la femme métamorphosée, puisqu'elle ne parvenait même pas à mettre réellement son pied au sol à cause de la douleur vibrante qui lui remontait dans toute la jambes à chaque pas qu'elle tentait de faire, mais finalement elle trouva une démarche qui ne semblait pas lui provoquer un trop plein de douleurs, et aussi se permit-elle de tenir un peu l'allure comme elle le pouvait, avec l'aide et la patience relative que lui offrait sa camarade d'infortune. Plus elles avancèrent, plus elle sentait que son alliée était aux aguêts, et particulièrement sur les nerfs, un rigolo venant faire quelques commentaires sur la marche de Darthestar ayant connu une dérouillée monumentale, si bien que quand elles parvinrent enfin jusqu'à l'immeuble dont elle cherchait le refuge, la vampire ressentie presque un certain soulagement de ne plus avoir à parcourir les rues aux cotés de cette demoiselle.

 -  Fais attention où tu marches, tu pourrais te retrouver dans les sous-sol.
 -  Crois moi, je fais déjà suffisamment attention à ma démarche pour ne pas avoir la malchance de traverser le sol, ou de glisser sur un bout de murs en morceaux qui n'avait rien à faire là...

Elle était un peu railleuse pour le coup, mais c'était bien parce qu'à l'instar de sa camarade, elle avait de plus en plus de mal à accepter avec sang-froid la situation dans laquelle elle s'était retrouvée bien malgré elle, et que la nervosité montait de plus en plus en son faible corps pour la rendre un peu plus irritable, la douleur qu'elle ressentait ne manquant pas elle aussi d'ajouter son grain de sel dans la mixture sentimentale de Darthestar qui avait la profonde envie d'annihiler le moindre problèmes sur sa route, tout en se rappelant avec frustration qu'elle n'en avait plus le pouvoir. Elles entrèrent dans un bâtiment qui approchait la douzaine d'étages, et surement un nombre d'appartements affolant étant donné la démographie si particulière du Japon, et alors qu'elles empruntèrent les escaliers avec un silence quasiment religieux, Darthestar put remarquer ce qui avait surement fait choisir à Yooran ce lieu : Les débris jonchaient le sol quasiment partout, y marcher y devenait un véritable parcours du combattant, et il était surement impossible de ne pas rentrer dans le bâtiment sans faire de bruit, ce qui permettrait à la femme de deviner instantanément quand ses ennemis seront là. De plus, plus des trois-quarts des échappatoires étaient closes, ou en trop piteux état pour être empruntées, ce qui faisait qu'il s'agissait là d'une fantastique cachette pour une personne qui cherchait à s'éviter la morts, notamment parce que le bâtiment ne devenait pas un danger pour elle, mais bien pour ceux qui oserait venir l'y chercher. Un proverbe dit que pour aller chercher les bébés tigres, il faut savoir oser entrer dans la tanière du tigre... La différence ici, c'est qu'il ne venait pas chercher un bébé tigre, mais une tigresse qui était déjà aux abois, et qui ne manquerait pas de dévorer le moindre intrus qui oserait poser le pied dans son domaine.

 -  Si on peut trouver... rapidement l'abri dont tu me parlais... ça m'arrangerais, je n'arrive presque plus à marcher, et tu aurais tout les avantages du monde à ce que je puisse me cacher si ils attaquent... tu ne penses pas ?
Journalisée



Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox